Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle"

Transcription

1 Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle Dany Lussier-Desrochers Université du Québec à Trois-Rivières Rencontres Franco-Québécoises 21 novembre 2008 Parthenay (France)

2 Autodétermination «Habiletés et aptitudes, chez une personne, lui permettant d agir directement sur sa vie en effectuant librement des choix non influencés par des agents externes indus» Traduction libre de Lachapelle et Boisvert (1999) 4 caractéristiques d un comportement autodéterminé La personne agit de manière autonome La personne agit de manière autorégulée La personne agit avec empowerment psychologique La personne agit de manière autoréalisée Offrir des environnements permettant à la personne de : Faire des choix Prendre des décisions Résoudre des problèmes Se fixer des buts à atteindre S observer, s évaluer et se renforcer Être capable d anticiper des résultats Avoir confiance en soi

3 Type d habitation et autodétermination Plusieurs études sur l effet des différents types de résidences pour les personnes présentant une déficience intellectuelle Des environnements semblables à une maison traditionnelle sont associés avec un plus haut niveau d autodétermination (Robertson et al, 2001) L intégration dans des résidences de la communauté pour les personnes présentant une déficience intellectuelle : Permet l exercice d un plus grand nombre de choix Favorise une plus grande participation sociale Favorise une meilleure qualité de vie MAIS Problématiques La réalisation de tâches en milieu domiciliaire exige un certain nombre d habiletés et de compétences Inquiétudes généralisées en lien avec la sécurité en milieu domiciliaire

4 Une piste de solution Créer une maison intelligente Dans une maison intelligente, on force l ordinateur à vivre et à s adapter au mode de vie des gens et aux capacités de l individu (domotique et technologie diffuse) L ordinateur est utilisé comme assistant à la vie quotidienne Rappeler, accompagner, informer, assurer la sécurité, rassurer la personne Environnement semblable à ce que l on rencontre dans la vie de tous les jours Permet l exercice d un plus grand nombre de choix Favorise une plus grande participation sociale Favorise une meilleure qualité de vie Études inexistantes auprès des personnes présentant une déficience intellectuelle Par contre, ces technologies seront expérimentées, ici au Québec, auprès de cette clientèle au cours de la prochaine année

5 Une maison intelligente Concrètement Des dispositifs qui permettent à l ordinateur de savoir où est la personne et ce qu elle fait. Ces capteurs sont dissimulés dans l environnement Détecteurs de mouvements, tapis capteurs, capteurs sur les portes, fenêtres et tiroirs, détecteur du niveau ou de la température de l eau À partir des informations fournies par les senseurs, l ordinateur peut déduire les activités réalisées par la personne Activités qui ne sont pas initiées, séquences interrompues ou dans un ordre inhabituel, comportements inapproprié (Il fait froid dehors et la personne s apprête à sortir sans s être vêtue de façon appropriée) Suite à l analyse de la situation, le système peut réagir et interagir avec la personne Signaux (sonores, visuels, écrits), action pour assurer la sécurité de l occupant, initier la communication avec l extérieur

6 Un travail de collaboration Une équipe multidisciplinaire Implication des gens du milieu Informaticiens Designers industriels Ingénieurs Chercheur en psychologie Chercheur en psychoéducation Ergothérapeute Experts sur l éthique Spécialiste sur le vieillissement

7 Première étude sur l application de la technologie diffuse auprès des personnes présentant une déficience intellectuelle

8 Objectifs et phases de la recherche Réaliser une étude de cas approfondie sur la planification et l initiation de tâches domestiques dans un environnement utilisant la technologie diffuse L étude se veut une première analyse de l applicabilité de cette technologie auprès des personnes présentant une déficience intellectuelle. 2 Phases de la recherche PHASE I: Développer l assistant pour la préparation des repas PHASE II: Tester l assistant auprès de la clientèle cible et vérifier les effets sur l autodétermination

9 Résultats Phase I Technologies présentement utilisées Assistants à la réalisation de tâches sur des ordinateurs de poche (AbleLink Technologies) Impacts positifs sur l autonomie comportementale et l autodétermination Efficacité des vidéos pour aider à la réalisation de tâches culinaires Recommandations des chercheurs pour utilisation des technologies auprès de la population cible Interfaces intuitives, conviviales, amusantes et constance dans l affichage des boutons Créer des interfaces facilement personnalisables aux besoins et caractéristiques de la personne Interface version 1.0 Assistance pas-à-pas pour la réalisation de trois recettes Présentation d images et de séquences vidéo Fonction de localisation d objets Recommandations des designers industriels sur la version 1.0 de l assistant Diminution du nombre d étapes Repositionnement des boutons Augmentation de la taille des images Modification de la police d affichage

10 Méthode Phase II Participants 12 personnes présentant une DI légère de la région Sherbrookoise Procédure Recherche réalisée sur trois jours JOUR 1: Visite de l appartement et initiation à la technologie. Les participants aident le chercheur à réaliser une recette de crêpes. JOUR 2: Réalisation d une recette de spaghetti JOUR 3: Réalisation d une recette de macaroni Les recettes ont un niveau de complexité similaire Devis de recherche équilibré avec deux conditions Recette traditionnelle format papier réalisée sans technologie Recette traditionnelle format papier réalisée avec l assistant à la réalisation de recettes Variables Variable indépendante: Assistant intelligent à la réalisation de recettes Variable dépendante: Autonomie comportementale. Nombre d indices donnés par le chercheur pour aider la personne à compléter la recette

11 Type d assistance offerte Hiérarchique donner la chance à la personne de trouver par elle-même l action à accomplir Niveau 1: Rappel de la tâche en cours ou des étapes permettant de compléter la tâche Niveau 2: Indicateurs lumineux Niveau 3: Présentation explicite des étapes avec images illustratives Niveau 4: Présentation de la procédure spécifique pour réaliser la tâche sous forme de clip vidéo

12 Résultats X = S= X = S= Technologie Assistance physique Indice physique Indice verbal Supervision Sans domotique Avec domotique

13 Développements à venir

14 Sécurité en milieu résidentiel Selon Santé Canada (2008), les accidents arrivent le plus fréquemment à la maison. Une personne présentant une DI est 13 fois plus à risque d être victime d acte criminel (Mercier, 2005) Les préoccupations des intervenants et des parents quant à la sécurité résidentielle (SCHL, 2006) et aux risques de victimisation limitent l accès aux appartements autonomes et supervisés. Ces derniers se demandent comment favoriser l autonomie sans compromettre la sécurité des résidents (SCHL, 2006).

15 Listes des risques et dangers Santé et accident : Intoxications : alimentaire, médicaments, produits ménagers Blessures : chute, coupure, brûlure Allergies : alimentaire, médicaments, animal, pollen, poussière Virus Étouffement Victimisation: Vol Vandalisme Agressions : verbale, psychologique, économique, physique et sexuelle Situation à risque : inconnu à la porte, inconnu au téléphone, etc. Environnement: Alertes météo : tempête de neige, orage, canicule, rayon UV intense Désastres naturels : éboulement de terrain, inondation Objets : lourd, pointu, cassant, coupant Incendie Fuite de gaz Panne d électricité Température de la pièce : trop froide ou trop chaude Électrocution

16 Quelques exemples de technologies sécuritaires Pilulier électronique Dispositif (température de l eau) Contrôle d accès (carte, empreinte) Fenêtre (en cas de pluie) Ordinateur de poche (déplacement, routine, tâches) VideoTORSO Système d éclairage

17 Conclusion

18 Des intervenants préoccupés par l avenir! Les intervenants croient que ce type d assistance peut faire la différence Favorisera l accès aux appartement autonomes et supervisés de la communauté Augmentera la diversité des repas (toujours les mêmes recettes qui sont réalisées, souvent cuisiner = réchauffer) Milieu intéressé par cette nouvelle technologie Concrètement, quoi faire pour que les résidences de la communauté soient prêtes à accueillir cette nouvelle technologies Capacité du système à répondre à certaines problématiques particulières Ex.: Détection d une crise d épilepsie Veulent participer activement au développement de la recherche dans le domaine

19 Des intervenants préoccupés par l avenir! Attentes précises en ce type d assistance Volonté d un assistant plus large et pouvant faire plus que la préparation des repas (cibler d autres tâches domestiques) Très grande préoccupation pour la sécurité des résidents Développer rapidement une assistance répondant à cette préoccupation des intervenants et des parents 2 champs d application Assistance quotidienne en milieu domiciliaire Éducation et modelage de comportements pour faciliter la transition dans la communauté Cusines intelligentes dans les FIS

20 Des intervenants inquiets En lien avec la solitude et la diminution des interactions sociales Facilité d utilisation pour les intervenants pour adapter l assistance aux besoins de l utilisateur Face aux ressources offertes pour le support en cas de bris ou de pannes Pas un outil pour faire à la place de... Mais en support à...

21 Plus d informations domus.usherbrooke.ca

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

Documentation Matrox Imaging

Documentation Matrox Imaging Sommaire Dans le domaine de la vision industrielle et des systèmes d inspection optique automatisés, les caméras intelligentes obtiennent beaucoup d attention. En fait, elles sont souvent présentées à

Plus en détail

Partenariat CRE-DOMUS Financement OPHQ-REPAR. Présentation par Hélène Pigot Université de Sherbrooke Josianne Côté CIUSSS de l Estrie CHUS

Partenariat CRE-DOMUS Financement OPHQ-REPAR. Présentation par Hélène Pigot Université de Sherbrooke Josianne Côté CIUSSS de l Estrie CHUS Milieu d hébergement domotisé pour clientèle avec une atteinte cognitive : solutions technologiques répondant aux attentes et besoins des acteurs impliqués Université de Sherbrooke et CRDV Hélène Pigot,

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

Les solutions électriques

Les solutions électriques Les solutions électriques pour vivre chez soi plus longtemps La technologie au cœur du parcours de vie Vivre chez soi plus longtemps grâce à une installation électrique évolutive Selon l Insee, les plus

Plus en détail

Les expertises-clés de Legrand

Les expertises-clés de Legrand Les expertises-clés de Legrand Le spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment Une offre complète pour les marchés résidentiel, tertiaire et industriel Plus de 200 000

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

HABILETÉS SOCIALES à l école. Emmanuelle CHAMBRES COLLOQUE NATIONAL AUTISME- PLURADYS Dijon 3 Avril 2015

HABILETÉS SOCIALES à l école. Emmanuelle CHAMBRES COLLOQUE NATIONAL AUTISME- PLURADYS Dijon 3 Avril 2015 HABILETÉS SOCIALES à l école Emmanuelle CHAMBRES COLLOQUE NATIONAL AUTISME- PLURADYS Dijon 3 Avril 2015 PRÉSENTATIONS Cabinet de Psychologie- Riom 63 LES HABILETÉS SOCIALES: DÉFINITION «Il s agit d un

Plus en détail

APPEL D URGENCE SYSTÈMES D ALARMES TUNSTALL. Tunstall AG, Alte Lyss-Strasse 12, 3270 Aarberg, Tel. 026 493 43 46, www.tunstall.ch, info@tunstall.

APPEL D URGENCE SYSTÈMES D ALARMES TUNSTALL. Tunstall AG, Alte Lyss-Strasse 12, 3270 Aarberg, Tel. 026 493 43 46, www.tunstall.ch, info@tunstall. APPEL D URGENCE SYSTÈMES D ALARMES TUNSTALL Société Le groupe Tunstall, avec siège en Angleterre, jouit d'une longue activité couronnée de succès dans le domaine des appels d'urgence et de communication.

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Nos solutions RT 2012

Nos solutions RT 2012 Nos solutions RT 2012 RT 2012 : un enjeu majeur pour les professionnels de la construction Issue du Grenelle de l environnement, la RT2012 est applicable depuis le 1er janvier 2013 pour les bâtiments neufs

Plus en détail

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007)

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007) Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson P. Bordieu (2007) Postulats qui l étayent (= fondements) Valeurs qui le justifient Éléments qui le composent: - But poursuivi - Cible - Rôle de l infirmière -

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

Tu pourras, dans un certain temps, le consulter sur le site Internet du CRDITED du SLSJ au www.crdited02.qc.ca.

Tu pourras, dans un certain temps, le consulter sur le site Internet du CRDITED du SLSJ au www.crdited02.qc.ca. Le guide adapté de l usager est écrit dans un langage simple pour que tu puisses mieux comprendre les services qui te sont offerts par le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en trouble

Plus en détail

Présentation. l atteinte de la meilleur efficacité.

Présentation. l atteinte de la meilleur efficacité. Présentation Veneta System est une S.A.R.L qui a débuté son expérience professionnel en 1999 et contribue à ce jour avec vous pour VOUS apporter les solutions les plus adéquates avec un rapport qualité/prix

Plus en détail

Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance

Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance TÉLÉSURVEILLANCE CONTRÔLE D ACCÈS SURVEILLANCE VIDÉO DÉTECTION D INTRUSION PROTECTION DES PERSONNES ET CONTRE L INCENDIE SOLUTIONS COMMERCIALES Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance

Plus en détail

Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance

Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance TÉLÉSURVEILLANCE CONTRÔLE D ACCÈS SURVEILLANCE VIDÉO DÉTECTION D INTRUSION PROTECTION DES PERSONNES ET CONTRE L INCENDIE SOLUTIONS COMMERCIALES Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance Vous

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

L approche de collaboration: une voie de contournement des facteurs entraînant les troubles graves de comportement.

L approche de collaboration: une voie de contournement des facteurs entraînant les troubles graves de comportement. L approche de collaboration: une voie de contournement des facteurs entraînant les troubles graves de comportement. Présenté par: Lyne Roberge, chef en réadaptation Rina Dupont, coordonnatrice clinique

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTION

DESCRIPTION DE FONCTION 28.09.2015 DESCRIPTION DE FONCTION IDENTIFICATION DE LA FONCTION Niveau A : Attaché TIC Direction générale des Finances, des Ressources humaines et des Affaires générales Filière de métiers : Technologie

Plus en détail

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Décharge de responsabilité : Le présent document est un guide en langage simple destiné à vous aider à mieux comprendre le Règlement sur les

Plus en détail

c est simple quand on nous guide!

c est simple quand on nous guide! Pour un habitat adapté à chacun Vivre mieux chez soi, c est simple quand on nous guide! Confort au quotidien Accessible à tous, la domotique s'adapte à vos besoins et à votre mode de vie Des solutions

Plus en détail

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Les Centres d aide aux victimes d actes criminels au service des

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL Description sommaire Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume

Plus en détail

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX

Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX 15 Les solutions L un des enjeux majeurs du maintien à domicile est la garantie, pour la personne en situation de dépendance qui souhaite

Plus en détail

Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» :

Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» : 1 Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» : Recherche et Développement dans le domaine de l utilisation des Nouvelles

Plus en détail

Sécurité, Rentabilité et Confort avec KNX

Sécurité, Rentabilité et Confort avec KNX Sécurité, Rentabilité et Confort avec KNX Sécurité Dormir paisiblement. Voyager en toute tranquillité. Faire confiance à KNX. Un réseau vigilant KNX surveille inlassablement pendant la nuit et est toujours

Plus en détail

INTRODUCTION NOUVEAU. Diffusion sonore, matrice multicanal. écran tactile vidéo. Écran tactile couleurs. Centrale d alarme

INTRODUCTION NOUVEAU. Diffusion sonore, matrice multicanal. écran tactile vidéo. Écran tactile couleurs. Centrale d alarme my home INTRODUCTION NOUVEAU Diffusion sonore, matrice multicanal écran tactile vidéo Écran tactile couleurs Centrale d alarme 114 MY HOME TABLE DES MATIÈRES 116 Caractéristiques générales 118 Grand choix

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

SIMPLEMENT INTELLIGENT

SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT Intelli Vida offre des solutions intégrées et abordables qui permettent de contrôler tous les systèmes de votre maison gestion de l énergie, de la sécurité

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

ÉVALUATION PERSONNELLE

ÉVALUATION PERSONNELLE ÉVALUATION PERSONNELLE Agent (e) de développement NOM : ÉVALUÉ PAR : DATE : PROFIL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES PERSONNELLES Ces compétences permettent au personnel d atteindre un équilibre et de se ressources

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

Georges Thizon Consultant en sûreté privée et civile

Georges Thizon Consultant en sûreté privée et civile PRÉSENTATION: SERVICES RENDUS POUR ENTREPRISES En tant que consultant en sûreté et intervenant en préven on des risques professionnels [IPRP], il est de mon ressort de m assurer que la protec on des biens

Plus en détail

N ATTENDEZ PAS LA CHUTE! Guide de prévention des chutes au domicile des seniors N ATTENDEZ PAS LA CHUTE

N ATTENDEZ PAS LA CHUTE! Guide de prévention des chutes au domicile des seniors N ATTENDEZ PAS LA CHUTE N ATTENDEZ N ATTENDEZ! Guide de prévention des chutes au domicile des seniors CHAQUE ANNÉE, 9 400 PERSONNES DÉCÈDENT DES SUITES D UNE. LES 3/4 ONT PLUS DE 75 ANS. L Institut National de Veille Sanitaire

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies culinaires (STC)

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies culinaires (STC) Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies culinaires (STC) CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN Société : VNEXT est une société de conseil et d expertises technologiques dans le domaine de l infrastructure IT, le développement des logiciels et la formation professionnelle.

Plus en détail

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOANIE : LE ODÈLE ÉTA D ÂE ichel Perreault et Diana ilton, Institut Douglas et Université cill uy-pierre Lévesque, Chantale Perron, et Kenneth Wong éta d Âme Le 14 novembre

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Le contexte règlementaire L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior Un habitat adapté, évolutif et intégrant les technologies de l information et de la communication pour l autonomie tout au long de la vie. Espace d accueil, d information et de conseils en aides techniques

Plus en détail

Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX

Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX 15 Les solutions pour la maison L un des enjeux majeurs du maintien à domicile est la garantie, pour la personne en situation de dépendance

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

Risques de Sécurité et Solutions pour les Systèmes PV

Risques de Sécurité et Solutions pour les Systèmes PV Risques de Sécurité et Solutions pour les Systèmes PV L objectif du présent document est de traiter les problèmes de sécurité des systèmes PV pour les pompiers. Il expose comment la solution SolarEdge

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

GESTION DYNAMIQUE ET PARTICIPATIVE DE LA SÉCURITÉ

GESTION DYNAMIQUE ET PARTICIPATIVE DE LA SÉCURITÉ Ingénieurs en Sécurité Industrielle Risk Management (Management des Risques SHE) GESTION DYNAMIQUE ET PARTICIPATIVE DE LA SÉCURITÉ FACTEURS D'ACCIDENT J 4-6 I - MÉCANISME ET FACTEURS D ACCIDENTS... 1 II

Plus en détail

Ineo Télésécurité Services Télésurveillance et centre d appels. cofelyineo-gdfsuez.com

Ineo Télésécurité Services Télésurveillance et centre d appels. cofelyineo-gdfsuez.com Ineo Télésécurité Services Télésurveillance et centre d appels cofelyineo-gdfsuez.com L augmentation des vols, des actes de vandalisme et l apparition d une réelle criminalité organisée, sans oublier

Plus en détail

BIEN SE CONNAÎTRE. Exercice 1 VOS CHAMPS D INTÉRÊT. Quels sont les champs d intérêt qui correspondent le mieux aux vôtres?

BIEN SE CONNAÎTRE. Exercice 1 VOS CHAMPS D INTÉRÊT. Quels sont les champs d intérêt qui correspondent le mieux aux vôtres? BIEN SE CONNAÎTRE Les 3 exercices suivants vous permettront d évaluer votre situation par rapport à l emploi. Mieux vous connaître vous aidera à préciser les offres d emploi qui correspondent à vos intérêts,

Plus en détail

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité www.imagina-international.com Aten Altitude, la solution intégrée pour l exploitation, la maintenance et

Plus en détail

Pro Infirmis Jura-Neuchâtel

Pro Infirmis Jura-Neuchâtel Pro Infirmis Jura-Neuchâtel La Relève est une aide momentanée relayant l action ordinaire des proches qui vivent à domicile avec un enfant ou un adulte handicapé. Elle permet donc à ces personnes de Elle

Plus en détail

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 FICHE PRODUIT CA Mainframe Chorus for Security and Compliance CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 Simplifiez et rationalisez vos tâches de gestion de la sécurité et la

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ But L objectif de cette politique est d assurer que la Lutheran Community Care Centre offre un environnement sécuritaire et accessible d une manière qui respecte la dignité et

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

PRESENTATION DU CYCLE DE FORMATION MANAGEMENT ENTREPRENEURIAL CCBLM. Mouhcine AYOUCHE Mostafa KHARBACHI

PRESENTATION DU CYCLE DE FORMATION MANAGEMENT ENTREPRENEURIAL CCBLM. Mouhcine AYOUCHE Mostafa KHARBACHI PRESENTATION DU CYCLE DE FORMATION MANAGEMENT ENTREPRENEURIAL CCBLM Mouhcine AYOUCHE Mostafa KHARBACHI C est au moment où il a le plus besoin d aide, que le responsable est le plus seul. Paradoxe 1 La

Plus en détail

Services santé et sécurité à la carte

Services santé et sécurité à la carte Services santé et sécurité à la carte Les Services Santé et sécurité du travail offrent des services à la carte aux membres de l AQCPE non membres de la Mutuelle de prévention des CPE. Sans bénéficier

Plus en détail

FORMATION AGRICOLE POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU MALI (FASAM) IMPLICATION D'UNE COMMISSION SCOLAIRE Commission scolaire de Saint-Hyacinthe

FORMATION AGRICOLE POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU MALI (FASAM) IMPLICATION D'UNE COMMISSION SCOLAIRE Commission scolaire de Saint-Hyacinthe FORMATION AGRICOLE POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU MALI (FASAM) IMPLICATION D'UNE COMMISSION SCOLAIRE Commission scolaire de Saint-Hyacinthe IMPLICATION DE NOTRE COMMISSION SCOLAIRE 2010 Appel d intérêt

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

S alimenter proprement, sans risque d étouffement et de problème pour sa santé. N.B. Le descripteur inclut les repas et les collations

S alimenter proprement, sans risque d étouffement et de problème pour sa santé. N.B. Le descripteur inclut les repas et les collations Alimentation S alimenter proprement, sans risque d étouffement et de problème pour sa santé. N.B. Le descripteur inclut les repas et les collations 1.1 Aucune intervention.. 1.2 Légère vérification avec

Plus en détail

Badge de bois, Niveau I pour la troupe. Module 2: Principes de Leadership

Badge de bois, Niveau I pour la troupe. Module 2: Principes de Leadership Badge de bois, Niveau I pour la troupe Module 2: Principes de Leadership La troupe scoute Les animateurs d une troupe sont appelés animateurs et conseillers et travaillent au sein d une équipe d animation.

Plus en détail

your Creative agency MountainCloud CLUSTER HBI INOTEP - Pôle d Excellence BTP Nord-Pas de Calais 73 rue Raoul Briquet - 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE

your Creative agency MountainCloud CLUSTER HBI INOTEP - Pôle d Excellence BTP Nord-Pas de Calais 73 rue Raoul Briquet - 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE MountainCloud your Creative agency info@ info@ MountainCloud your Creative agency classes objectifs apports moyens A+ Gestion A Gestion active coopérative Le bâtiment intelligent a la capacité d auto-adaptation

Plus en détail

LE BIEN VIEILLIR VU PAR TARKETT DOSSIER DE PRESSE. *une expérience unique du revêtement de sol

LE BIEN VIEILLIR VU PAR TARKETT DOSSIER DE PRESSE. *une expérience unique du revêtement de sol LE BIEN VIEILLIR VU PAR TARKETT DOSSIER DE PRESSE *une expérience unique du revêtement de sol * FLOORINMOTION CARE DES ESPACES DE VIE CONNECTÉS AU SERVICE DU BIEN VIEILLIR En 2060, les personnes âgées

Plus en détail

Démarche de planification École Joseph-Charbonneau

Démarche de planification École Joseph-Charbonneau Démarche de planification École Joseph-Charbonneau Directrice Louise Paquette Projet éducatif adopté par le conseil d'établissement le Plan de réussite approuvé par le conseil d'établissement en vigueur

Plus en détail

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec EN RÉACTION AU DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE 2014-2020 Déposé dans le cadre du Forum national

Plus en détail

LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices»

LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices» LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices» Dr Christophe Boutineau Secrétaire Général AFRATA Président Filassistance Services (Groupe CNP Assurances / CDC) «Profession:

Plus en détail

TAURUS SECURITY AGENCY

TAURUS SECURITY AGENCY TAURUS SECURITY AGENCY Notre philosophie LES FONDEMENTS DE NOTRE RELATION CLIENT Nos missions sont d assurer la sécurité des personnes et des biens en mettant à disposition de nos clients, des solutions

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR SERVICE D ACCOMPAGNEMENT A LA VIE SOCIALE Mis à jour le 21/09/2011. Référence du document : CS-SAVS-01.

CONTRAT DE SEJOUR SERVICE D ACCOMPAGNEMENT A LA VIE SOCIALE Mis à jour le 21/09/2011. Référence du document : CS-SAVS-01. LES HEBERGEMENTS DE CORNOUAILLE Ergué Gabéric BP 665 29552 Quimper Cedex 9 CONTRAT DE SEJOUR SERVICE D ACCOMPAGNEMENT A LA VIE SOCIALE Mis à jour le 21/09/2011. Référence du document : CS-SAVS-01. Le présent

Plus en détail

Mon assistant à la réalisation de tâches! Par$e&3&

Mon assistant à la réalisation de tâches! Par$e&3& Mon assistant à la réalisation de tâches! Par$e&3& MARTi & Me déplacer avec mon téléphone intelligent: L histoire de Joël! Yves Lachapelle, Dany Lussier-Desrochers, Joël Martin & Jean Martin Université

Plus en détail

Avertisseur de monoxyde de carbone

Avertisseur de monoxyde de carbone Page 1 sur 5 http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/environnement/index.php?avertisseur Santé environnementale > Environnement intérieur > Monoxyde de carbone > Avertisseur Avertisseur de monoxyde

Plus en détail

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010 Livre Blanc Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique Mai 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com

Plus en détail

Ocularis. NOVADIS 14 place Marie Jeanne Bassot 92 300 Levallois Perret Tel : +(33) 1 41 34 03 90 Fax : +(33) 1 41 34 09 91 www.novadis.

Ocularis. NOVADIS 14 place Marie Jeanne Bassot 92 300 Levallois Perret Tel : +(33) 1 41 34 03 90 Fax : +(33) 1 41 34 09 91 www.novadis. Ocularis NOVADIS 14 place Marie Jeanne Bassot 92 300 Levallois Perret Tel : +(33) 1 41 34 03 90 Fax : +(33) 1 41 34 09 91 www.novadis.eu Ocularis La dernière génération de plateforme VMS d OnSSI, Ocularis,

Plus en détail

DEFINITION DE POSTE MISSIONS DU SERVICE

DEFINITION DE POSTE MISSIONS DU SERVICE DEFINITION DE POSTE DIRECTION : Direction des Ressources et des Relations Humaines MISSIONS DU SERVICE Mise en oeuvre de la politique de gestion des Ressources Humaines auprès du Conseil Général de la

Plus en détail

Un pas vers la transition énergétique

Un pas vers la transition énergétique Un pas vers la transition énergétique Investissez intelligemment pour une plus grande autonomie énergétique. Grâce au micro-onduleur Sunny Boy 240 et son système, il est particulièrement facile de faire

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES du MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA et son musée affilié, le Musée canadien de la photographie contemporaine Approuvée par le conseil d'administration du MBAC, le 22 mars

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

MOTORISATION ET COMMANDES POUR PORTES DE GARAGE. Dexxo Pro. La performance au service de votre sécurité

MOTORISATION ET COMMANDES POUR PORTES DE GARAGE. Dexxo Pro. La performance au service de votre sécurité MOTORISATION ET COMMANDES POUR PORTES DE GARAGE Dexxo Pro La performance au service de votre sécurité DEXXO PRO - Motorisation pour porte de garage L exigence d une sécurité parfaitement maîtrisée Dexxo

Plus en détail

Pourquoi établir un plan d'intervention et de gestion des urgences?

Pourquoi établir un plan d'intervention et de gestion des urgences? Pourquoi établir un plan d'intervention et de gestion des urgences? Dans le cadre de l organisation d un événement sportif, il est important de définir un plan d intervention et de gestion des urgences.

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance

Vos proches, vos biens et vos locaux sous haute surveillance Alarme et télésurveillance Alarme et télésurveillance dispositifs additionnels DISPOSITIFS VIDEO Caméra vidéo intérieure Caméra vidéo extérieure PERIPHERIQUES SANS FIL Bouton panic (pendentif) Détecteur

Plus en détail

en avant-première Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6

en avant-première Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6 en avant-première dossier de presse - mai 2014 Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6 La «Silver Economy» (économie

Plus en détail

Programmation orientée objet et technologies Web

Programmation orientée objet et technologies Web Programmation orientée objet et technologies Web LEA.3N, version 2012 Information : (514) 376-1620, poste 7388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler

Plus en détail

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus dans une entreprise

Plus en détail

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché Fabriqué en France Certifié CE Garanti 3 ans Technologie brevetée DomoTAG, grand prix de l innovation 2005, est un système d alarme évolutif

Plus en détail

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Séminaire des auditeurs de l ACORS Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Intervenant : Philippe AVRIL Sous-Directeur Adjoint du DPMRF (Contrôle Interne) DDFC-CNAMTS

Plus en détail