48 heures à bord du paquebot Tanit de la CTN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "48 heures à bord du paquebot Tanit de la CTN"

Transcription

1 DOSSIER REPORTAGE 48 heures à bord du paquebot Tanit de la CTN Nos idées et conseils pour des vacances au pays sans s énerver et sans se ruiner Banque, Immobilier, Télécoms tout pour consommer intelligent! Deux pages spéciales élections législatives et présidentielles en octobre et novembre 2014 EDITION FRANCE Magazine Gratuit Ne peut être vendu

2

3 Sommaire ÉDITORIAL Pigeons voyageurs! Cet été encore, beaucoup de nos concitoyens parmi les plus démunis n auront pas la possibilité de venir en famille au pays. La faute aux compagnies aériennes desservant la Tunisie qui, à l unisson, ont décidé de nous matraquer au prix fort. Notre compagnie nationale «Tunicher» donnant le la avec des prix dépassant outrageusement les limites du raisonnable et de l'acceptable. Conséquence, environ 30 % d entre nous iront voir ailleurs cet été! Dans la zizanie actuelle au pays où le bon sens semble définitivement manquer, pas sûr pour cette fois que les absents aient tort! Reste un profond ressentiment et cet espoir vain que le pays cesse de nous considérer comme des étrangers et des pigeons! À nous de nous faire entendre davantage et, dans cette perspective, les prochaines élections législatives et présidentielles à partir d octobre constituent une belle opportunité! Là où vous êtes, à Hammamet, Jerba, Agadir, Barcelone, Phuket Bonnes vacances et merci Tunisair! Samir Bouzidi DOSSIER Dix fausses idées reçues ou préjugés concernant les Tunisiens de l étranger! Pages 4 à 5 Ces villes de Tunisie qui doivent beaucoup aux émigrés! Page 6 Souffrez-vous du «syndrome de l immigré»? Page 7 Familles, sociétés de transferts d argent... Page 8 Témoignages budgets vacances Pages 10 à 11 REPORTAGE Tanit sur mer Pages 12 à 14 A FROID! Les grands tabous de la société tunisienne! Page 16 Retour sur le chouffing Page 17 Top 10 des demandes insolites faites à bord d un avion pour la Tunisie! Page 18 VACANCES 10 endroits de rêve pour des vacances en paix Pages 20 à 21 Du Kef à Kasserine, des régions à découvrir! Pages 24 à 25 IMMOBILIER ITV de Walid Zahag L argus par villes Pages 32 à 33 BANQUE Pages 34 à 35 TÉLECOMS Pages 36 NOS DROITS les arnaques les plus répandues en Tunisie! Page 37 Des élections pour faire demain Pages 38 à 39 PRATIQUE Pages 40 à 42 L été des Festivals Pages 26 à 27 Saveurs estivales Pages 28 à 29 Les parcs d attractions, Qu est-ce qui a changé...? Coup de gueule Pages 30 à 31 Edité par : Tunisiens sans frontières (TSF) Menzah V - Tunis Tél. : Fax : Marque déposée par : Samir BOUZIDI Consultant spécialiste de la communauté maghrébine 73, rue des Archives Paris Directeur de publication : Samir Bouzidi Régie publicitaire : France et Europe Sopi 96, rue Amelot Paris Tel : Tunisie Tunisiens sans frontières 6, rue Ali Douaggi 1004 Tunisie Tél. : Fax : Distribution : Liste actualisée de nos distri buteurs sur Tirage : exemplaires Enfants de Tunisie et citoyens de France. Entre nos deux pays, il y a le passé et ce riche patrimoine historique ; il y a le présent avec ces liens économiques et culturels très forts qui s exercent quotidiennement. Et il y a l avenir, avec nous les Tunisiens de France! Les contributeurs : Samir Bouzidi, Tahar Ayachi, Frida Dahmani, Alderrazak Feki, Habib Bouhawel, Mireille Pena. Credits photos : Nicolas Fauque/www.imagesdetunisie.com Photo de couverture prise sur le paquebot Tanit (CTN) Réalisation: Caroline Schiruta Infographies : Khaled Aouij Imprimé en Tunisie c est exemplaires La marque «00216» est une marque déposée au nom de Samir BOUZIDI. Toute représentation,, reproduction ou traduction, intégrale ou partielle, quels qu en soient le procédé, le support ou le média, est strictement interdite sans l autorisation de l auteur ou de ses ayants droits.

4 DOSSIER Humour par Zouz Les Chez nous là-bas le mag - août 2014

5 Dix fausses idées reçues ou préjugés concernant les Tunisiens de l étranger! 1. «Ils sont environ 1 million» Faux. Les statistiques données par les autorités tunisiennes recensent les Tunisiens inscrits dans les consulats à l étranger. Or, selon les pays, entre 20 et 60 % des Tunisiens de l étranger (TRE) ne sont pas immatriculés dans leur consulat. C est particulièrement le cas de ceux de la 2 e génération, des enfants de parents mixtes, des Tunisiens juifs, des sans-papiers Selon nos estimations, le nombre de Tunisiens de l étranger serait beaucoup plus proche des 1,5 à 1,6 million, soit 13 % de la population tunisienne. 2. «Ils vivent en France et en Italie» Faux. S ils sont 60 % à vivre en France et 82 % en Europe, les TRE sont installés dans plus de 65 pays, dont des destinations lointaines et étonnantes : Corée du Nord, Azerbaïdjan, Colombie, Tanzanie, Nouvelle-Zélande 3. «Ce sont tous des arabes» Faux. Si les Tunisiens arabes et musulmans représentent plus de 85 % de la communauté à l étranger, on recense pas moins de cinq groupes ethniques différents : arabes, semi-berbères, juifs, européens (italo-tunisiens ), mixtes. 4. «Ils sont ouvriers ou chômeurs» Faux. Comme en Tunisie, on trouve aussi bien des demandeurs d emplois que des milliardaires. Dans la communauté, on recense dix groupes sociaux différents, de l étudiant à l homme d affaires en passant par le sans-papier. Historiquement, les ouvriers et employés représentent encore 60 %, mais ce chiffre tend à baisser. Dans certains pays (Canada, Émirats ), les cadres sont même majoritaires. A contrario, la communauté la plus populaire (ouvriers, employés, sans emplois ) se trouve en Italie (et en Libye avant les événements). 5. «Ils ne sont pas patriotes» Faux. Avec 1,5 milliard d euros en transferts d argent + 1,9 milliard d euros dépensés pendant les vacances au pays, les TRE sont la première rentrée de devises, loin devant le tourisme (2,65 milliards). Au pays, ils ont des comptes bancaires, des entreprises, des biens immobiliers et fonciers (terrains ). Leur apport se fait également ressentir dans le domaine de la culture, la société civile et ils sont le premier soutien moral de leur famille. Des associations très actives en Tunisie, comme Almadanya (Lotfi Maktouf) ou AlBawsala (Amira Yahyaoui), ont été lancées par des Tunisiens de l étranger. L événement Dunes électroniques a été organisé par un Tunisien de France (Patrick Elouarghi). 6. «Ils envoient de l argent en Tunisie juste pour se faire construire leur maison» Faux. Les Tunisiens de l étranger (TRE) envoient chaque année au pays environ 1,5 milliard d euros (sans compter ce qui n est pas déclaré) et les premiers bénéficiaires de cette manne financière sont leur famille. 7. «Ils ne viennent qu en été» Faux. L été représente 55 % des 1,75 million d entrées annuelles de Tunisiens de l étranger. Les TRE (surtout de France et d'italie) viennent au pays tout au long de l année et rentreraient davantage si les prix des billets de transport étaient plus adaptés. L été correspond aux retours massifs car les TRE rentrent en famille et arrivent du monde entier. 8. «Ils ont tous voté Ennadha» Faux. Il est vrai qu aux dernières élections d octobre 2011, Ennadha est arrivé en pole position dans tous les pays, excepté en Europe du Nord (Danemark et Suède). Mais les Tunisiens de l étranger ont surtout brillé par leur abstention puisqu ils sont moins d un sur trois à s être déplacé aux urnes. 9. «La deuxième génération, ce sont des racailles» Faux. Même s il y a quelques brebis galeuses parmi eux, qui ne respectent pas les codes culturels et us et coutumes du pays, la très grande majorité des jeunes de deuxième génération viennent en Tunisie pour s enrichir et reconstituer leur «puzzle identitaire». Attention, les écarts de certains jeunes en vacances en Tunisie ne sont pas toujours le fait de jeunes Tunisiens, mais aussi de leurs amis accompagnants d origine maghrébine (Algériens, Marocains ). 10. «Quand ils rentrent chez eux, ils nous oublient!» Faux. Une fois retournés chez eux, les TRE maintiennent le contact avec leur famille et le pays. En France et en Italie, la Tunisie est respectivement cinquième et quatrième destination internationale en matière d appels téléphoniques. Les médias tunisiens sont très suivis, particulièrement sur le Web. Les produits tunisiens (harissa, dattes, huile ) achetés à l étranger le sont très majoritairement par les Tunisiens de l étranger. Source : août le mag - 5

6 DOSSIER Ces villes de Tunisie qui doivent beaucoup aux émigrés! C es migrants de la première heure sont pour la plupart partis avec l idée de revenir. Pour préparer un retour radieux, ceux qui en avaient les moyens ont énormément investi dans leur région et village d origine. Parmi eux, on compte les commerçants originaires du sud-est tunisien (Ghomrassen, Zarzis, Jerba ) et de la région du Kef/Jendouba. Sujet éminemment tabou, ces sommes considérables transférées largement au bled répondent également à des logiques d évasion fiscale. Ces flux financiers considérables fuyant le fisc français, italien ont marqué à jamais la vie économique locale d une bonne cinquantaine de communes parmi les deux cent soixante-cinq que compte le pays. Si toutes les régions tunisiennes sont représentées au sein de la diaspora, les plus gros contingents d émigrés sont issus des gouvernorats de Tunis, Ariana, Sousse et Nabeul. Néanmoins, dans les gouvernorats de Médenine, Tatatouine, Le Kef, Jendouba, Bizerte, Sfax la part relative des Tunisiens de l étranger peut atteindre un citoyen sur quatre (contre 10 % en moyenne nationale). Une dynamique pour l'économie locale Il est bon de rappeler que la première et principale vague d émigrés vers l Europe (années 60) est issue principalement des zones déshéritées du milieu rural.conséquences aujourd hui, dans certaines régions et villes tunisiennes, un habitant «local» sur quatre vit à l étranger! Ghomrassen La palme nationale revient à Ghomrassen et ses alentours (Ksar Hadada, Oued El Khil, Elferch, Elhorria, Ksar Elmorabitin et Guermassa). Un «local» sur trois vit à l étranger (principalement en France, Italie et Allemagne). De juillet à octobre, la plupart des Ghomrasnis de l étranger se donnent rendez-vous dans le clan familial. Cette commune du gouvernorat de Tataouine, austère en hiver, rayonne ainsi en été au rythme des mariages et fêtes familiales de la diaspora, malgré la chaleur torride qu il y règne. La commune passe alors de habitants à plus de , pour le plus grand bonheur des commerçants locaux. Ces derniers sont d ailleurs très nombreux à n ouvrir boutique qu au moment de la haute saison. «Ici, on n a pas de touristes, mais des enfants du pays qui dépensent dix fois plus que les touristes dans la Jerba voisine», résume un commerçant local. Il faut dire que les capitaux transférés par l opulente communauté des commerçants ghomrasnis ont donné vie à une économie locale dynamique : oliviers, cultures potagères, en particulier celle de l asperge destinée à l exportation, production de viande rouge et de lait, ainsi que commerce et immobilier. Et le potentiel est encore intact, comme nous le concède un banquier local sous couvert d anonymat : «Les comptes en euros et en dinars sont ici très fournis, de quoi nourrir des dizaines de gros projets!» Cette empreinte des Tunisiens de l étranger sur l économie locale (commerce, immobilier, agriculture ) est moins remarquable mais cependant manifeste dans une cinquantaine d autres communes tunisiennes. Citons Houmt Souk, sur l île de Jerba (gouvernorat de Médenine), Zarzis (gouvernorat de Médenine), M saken (gouvernorat de Sousse), Mahrès (gouvernorat de Sfax), Ghardimaou (gouvernorat de Jendouba), Menzel Jemil (gouvernorat de Bizerte), Dahmani (gouvernorat du Kef) Ces investissements principalement en micro-projets, quoique très concentrés, ne créent pas encore assez d emplois. A l État tunisien de savoir écouter et accompagner ces entrepreneurs au profit d activités plus productives et créatrices d emplois. Qui a dit que la Tunisie n avait pas d énergies? Source :

7 Souffrez-vous du «syndrome de l immigré»? Si, à l approche des vacances au pays, vous pensez à remplacer votre téléphone portable par un spécimen dernière tendance, à refaire votre garde-robe en vêtements de marque, à changer votre voiture pour une belle cylindrée allemande ou à vérifier que votre stock de cartes de visite est suffisant alors, certainement que vous êtes atteint du «syndrome de l immigré»! Explications T out démarre dans les années 60, lorsqu une première génération de dizaines de milliers de Tunisiens prend le chemin de «l eldorado français» avec un objectif capital : trouver du travail pour faire vivre leur famille. A cette époque, le standing de la France, ex-puissance coloniale, en pleine «Trente Glorieuses», est à son apogée! De mémoires d immigrés, il suffisait d avoir les moyens de se payer un aller simple pour Marseille pour trouver aussitôt un travail à la sortie du port. Réussir dans ce «rêve français» est une obligation. Faillir, c est le déshonneur! S ouvre ainsi l ère de l émigré nanti! Les transferts d argent réguliers de l émigré vers la famille sont des quasi-obligations nées du pacte familial. Les vacances d été au pays s imposent alors comme l examen de passage impitoyable de la réussite devant ses proches et son clan. S installe une surenchère matérielle déraisonnée, où les gages sont la voiture neuve, la construction d une maison, le train de vie pendant les vacances (organisation de fêtes familiales, location à la plage, marques de générosité envers la famille ). Le modèle de «l émigré nanti» Ce train de vie dispendieux et parfois ostentatoire de l émigré en vacances, que certains sociologues interprètent comme un complexe de supériorité, répond en réalité à cette double contrainte familiale et sociétale. D autres spécialistes analysent ce «syndrome de l immigré» comme l expression d un sentiment d infériorité qui puise sa source dans une image de soi rabaissée et peu valorisée dans l enfance. Il est vrai que la plupart des immigrés de la première génération étaient chômeurs et sans diplômes, car n ayant pas eu la chance d aller à l école pour la plupart! Le cas de la deuxième génération est plus complexe. Stigmatisés en Tunisie par une opinion publique qui raille leur propension à se sentir supérieurs, il y a davantage chez eux la volonté inconsciente de bousculer les codes d une société qui n a pas assez considéré leurs parents. N étant pas soumis aux contraintes du pacte familial qui liait leurs parents, ils se montrent plus individualistes et affichent un mode de vie décomplexé qui peut être reçu par la société du pays d origine comme une provocation. Des défaillances dans la transmission identitaire sont aussi à l origine de ce choc de culture. Et aujourd hui? Ce modèle de «l émigré nanti» a perduré tant que tout le monde y trouvait son compte : le migrant voyait sa position se centraliser dans l organisation familiale et les proches, premiers bénéficiaires de cette opulence. De nouvelles aspirations La crise économique et le verrouillage de la politique des visas en Europe dans la fin des années 90 ont amorcé le changement de donne. Avec le temps, la plupart des émigrés de la première génération voient disparaître progressivement leurs parents et frères/sœurs, les piliers du pacte familial. Sous la pression de leurs enfants, ils deviennent moins altruistes et se recentrent sur leur propre bonheur. En vacances, ils aspirent désormais à découvrir le pays de l intérieur et à se reposer paisiblement dans leur maison. Enfin, les images véhiculées par la parabole et Internet dévoilent la réalité de leur mode de vie et rééquilibrent le pacte familial. Néanmoins, cette peur de rentrer au pays les bras vides (ou pas assez chargés) habite encore la dernière génération d'immigrés en Europe. Malgré l impasse dans laquelle se trouvent les haragas passés par Lampedusa, la plupart nous répondent qu ils sont disposés à retourner au pays à la seule condition de rapatrier avec eux un bien comme une voiture par exemple, un gage matériel qui suffit à leur épargner le déshonneur! Le «syndrome de l immigré» prend une autre forme chez cette vague de migrants venus étudier à l étranger et y engager leur vie professionnelle. Issus des catégories moyennes à supérieures, leur pacte avec la famille et la société d origine se fonde moins sur la prise en charge matérielle, mais davantage sur le prestige et l image sociale. Les gages sont le diplôme (de telle grande école ou université), le parcours professionnel (cadres/managers dans telle multinationale), les signes de reconnaissance par la société d accueil (articles de presse, conférences ). Ces migrants aiment se mettre en scène dans le milieu associatif, les réseaux sociaux et les médias. Quitte à parfois enjoliver les choses, leur pari est de montrer qu à travers leur parcours migratoire, ils sont devenus des références dans leur domaine et un recours incontournable pour le pays d origine. Source : août le mag - 7

8 DOSSIER Les marchés historiques (transfert d argent, banque, transport de passagers, télécoms et immobilier) se partagent encore la part importante du butin des Tunisiens de l étranger. Les familles, via les transferts financiers, restant les premiers grands bénéficiaires des fonds importés au pays. Par Samir Bouzidi Familles, sociétés de transferts d argent et sociétés publiques parmi les principaux bénéficiaires S ur ce marché, à côté des deux géants américains du transfert d argent (Western Union et Moneygram), le secteur bancaire et les sociétés publiques de transport de passagers (Tunisair et CTN) et les télécoms (Tunisie Télécom) sont les autres grands bénéficiaires de la manne. Selon nos recoupements, les cinq sociétés publiques suivantes se partagent à elles seules % des ressources totales : Tunisair, CTN, Tunisie Telecom, BH et la Poste tunisienne. Cependant, les percées de l opérateur télécom Tunisiana ou encore de la banque Biat, qui figurent en bon rang dans le classement des marques populaires auprès des TRE, tendent à prouver que les positions historiquement acquises par le secteur public ne sont pas immuables. L avenir appartient au privé? Notre étude montre très clairement que la deuxième génération née à l étranger (qui représente environ 40 % de la communauté tunisienne à l étranger) et les immigrés de profil socio-économique supérieur sont davantage en affinité avec les marques privées. La diversification des besoins des Tunisiens de l étranger devrait également profiter au secteur privé. Même si les marchés historiques continuent de mobiliser près de 70 % de leurs ressources totales Tunisiens de l étranger, portées par de nouvelles aspirations chez les vacanciers, les «dépenses courantes» (alimentaire, cadeaux ) et surtout «loisirs/tourisme» (hôtels, restaurants, location de voiture ) sont en progression constante et devraient à terme dépasser les postes «banque» et «immobilier». Ces deux secteurs semblent être confrontés, d une part, à la saturation des besoins principaux chez la première génération d immigrés et, d autre part, à la défiance vis-à-du pays et/ou des prestataires existants, exprimée par la deuxième génération et les immigrés socio-économiquement plus aisés. Pour l avenir, les opérateurs télécoms devraient voir leur part relative augmenter. Avec le développement du mobile et de nouveaux services à valeur ajoutée, de nouveaux débouchés devraient vite se concrétiser, à condition de réduire les tarifs de communication, qui sont notamment les plus chers au départ de la France vers le Maghreb (principale conséquence de la stratégie de rente de Tunisie Télécom). Les opérateurs devraient aussi bénéficier de la crise qui dure en Europe et de la cherté des billets d avions/bateaux (Tunisair, CTN ), qui prive les familles les plus modestes de séjours réguliers en Tunisie. Ne pouvant pas visiter leur famille, elles se résignent à prendre des nouvelles par téléphone Enfin, si la situation du pays se stabilise, il n est pas exclu que davantage de Tunisiens de l étranger viennent investir au pays, ce qui pourrait augmenter de façon substantielle les recettes globales. Le pactole des Tunisiens de l'étranger Emploi des fonds en millions d' /an Transferts financiers 1200 dont familles 650 dont projets (emprunt immobilier, travaux ) 300 Transports (Tunisair, CTN ) Télécoms (Tunisie Télécom, Tunisiana ) Banque (crédits, épargne...) Consommation courante (alimentaire, cadeaux, carburants ) Immobilier (y compris travaux, décoration, ameublement ) Hôtellerie/loisirs (hôtels, restaurants, locations de voiture ) Administrations et services publics (consulats, douanes, mairies, Steg, Sonede ) Autres (cliniques, création entreprises ) Total Source : sources officielles compilées + "baromètre vacances" du magazine 00216, août 2010 et août 2011 aux aéroports de Tunis et Djerba, au port de la Goulette. Echantillon de 900 Tunisiens de l'étranger, agés de 18 ans et +, représentatifs des Tunisiens d'europe selon la méthode des quotas. Illustration : Habib

9

10 DOSSIER TÉMOIGNAGES Votre budget vacances au pays Nous avons demandé à des Tunisiens de l étranger qui reviennent cette année passer leurs vacances au pays à combien ils établissaient leur budget. Les réponses sont très variées. Propos recueillis par Mireille Pena Ils rentrent Marouene 32 ans, Courbevoie (92), consultant en informatique «Je rentre minimum deux fois par an en Tunisie. Cet été, je pars avec mon amie, qui est française, du 1 er au 15 juillet. Nous voulons éviter de passer le ramadan là-bas compte tenu de la chaleur, des commerces fermés, du rythme ralenti. On a pris une formule hôtel + vol pour deux semaines dans le Sahel. J ai toute ma famille en Tunisie. Je suis du Nord, j ai fait mes études au Sahel, je connais très bien, c'est une belle région et les infrastructures touristiques sont les meilleures. Et puis j'ai ma sœur qui habite Sousse, ça permet donc de joindre l'utile à l'agréable. La formule nous a coûté euros par personne. Nos vacances nous reviendront donc euros, plus à peu près 600 euros pour les sorties, les dîners et les visites de différentes villes.» Yamen 32 ans, Paris (75), ingénieur «Je pars en général environ quatre semaines par an chez mes parents, toujours en avion, même si je trouve les tarifs des vols Paris-Tunis trop chers. Cet été, je resterai une semaine chez mes parents à Tunis puis j irai une semaine dans une location en bord de mer au Cap Bon. Sans le billet d avion, je compte environ euros sur place entre la maison, la nourriture et les petits extras.» Anis Marseille (13), étudiant «Je vais chez mes parents pendant quinze jours, alors je vais dépenser peu. J ai payé mon billet d avion 200 euros l aller-retour, et je pense amener avec moi autour de 300 euros pour gâter un peu ma mère.» Mostari 48 ans, Toulon (83), gérant de station-service, marié, trois enfants de 17, 15 et 12 ans «Nous allons dans notre maison pour un mois. Le voyage en bateau est très onéreux, plus de euros. Alors, nous dépenserons peu. Heureusement, la vie est moins chère en Tunisie. Disons que j ai fixé mon budget à 700 euros : 100 euros pour les petits cadeaux à la famille, et le reste pour la nourriture, l essence et les petites glaces des enfants le soir. Je ne compte pas là-dedans les frais pour la maison (je vais faire construire un garage), ça c est de l investissement!» Mounir 62 ans, retraité de chez Airbus, Toulouse (31), marié «Avec ma femme, nous allons deux mois dans notre maison. On part en avion, ça nous est revenu à 600 euros l aller-retour. Notre budget s élève à euros car nos quatre enfants vont nous rejoindre à tour de rôle avec femmes, maris et enfants! Pendant une semaine, nous serons plus de vingt! Les enfants participent un peu, mais c est à nous d assurer, c est normal.» Crédit photo : Fotolia le mag - août 2014

11 Ils ne rentrent pas Souhayel 35 ans, Paris, juriste «J en ai marre d'être déplumé par la "CTN & Cie"! J'ai tiré des leçons de l'année dernière avec un service lamentable pour euros la traversée. Cet été, je pars en Andalousie (Espagne) pour 120 euros aller-retour par personne... faites vos calculs! En Tunisie, tout est devenu cher (appels téléphoniques, avion, traversée maritime ), cherchez le problème!» Sofiane 35 ans, Auxerre (89), serveur, marié, deux enfants de 11 et 8 ans «Cette année, notre budget va être serré! En plus des euros du voyage en bateau, de l essence et des péages jusqu à Marseille, ce sera autour de 400 euros pour deux semaines fin août. Juste de quoi aider mes parents qui nous accueillent et quelques dépenses de loisirs.» Senda 27 ans, Lyon (69), aide-soignante, mariée, un enfant d un an «Nous partons trois semaines à partir du 11 août, quinze jours dans ma famille et une semaine dans celle de mon mari. Le passage aller-retour en bateau nous a coûté euros car il nous fallait une cabine pour le bébé. Nous serons logés, mais nous pensons dépenser environ 500 euros, ce sera notre participation sur place, plus une petite virée un jour ou deux au bord de la mer.» Hind 32 ans, Garges-lès- Gonesse (95), décoratrice, mariée, deux enfants de 7 et 11 ans «Nous partons en Tunisie les deux premières semaines de juillet. Nous avons choisi une formule hôtel all inclusive + vol sur Hammamet. Avec les diverses petites dépenses sur place, notre budget et de euros au total.» Marwen 29 ans, Paris (75), ingénieur financier, marié «Nous partons les deux premières semaines de juillet, dont une semaine dans la famille. Notre budget est de euros : 600 euros pour une semaine dans un hôtel à Hammamet, 200 euros de location de voiture, 200 euros pour les loisirs, 250 euros pour les cadeaux et les aides familiales, et 750 euros pour des implants dentaires.» Mohamed et Jamila 49 ans, Strasbourg, ouvrier et secrétaire «Malgré l amour que nous portons à notre Tunisie natale, cet été, nous n avons pas les moyens de partir. Pour nous et nos deux enfants, il nous faudrait débourser euros de billets d avion, sans compter le budget sur place. Les prix des billets d avion sont devenus exagérés! En plus, avec tout ce qu on entend sur les problèmes sur place (couvre-feu, salafistes ) ajoutez à cela le Ramadan, l investissement n en vaut pas la peine. On va économiser encore un peu et on essaiera de rentrer pour l Aïd El Kebir.» Hamadi 54 ans, Lille (59), agent de maîtrise «Comment voulez-vous rentrer avec de tels tarifs. Moi, mon épouse et mes trois enfants, ça nous coûte euros en bateau et plus de euros avec Tunisair! Ca représente toutes mes économies sur un an! Il faut au moins que je rajoute euros pour vivre sur place. Si c est pour rentrer et se priver, ce n est pas la peine! Je suis triste de ne pas pouvoir visiter mes parents cet été et assister au mariage d un cousin proche, mais je n ai pas le choix. Je rentrerai peutêtre quinze jours en septembre, si les prix baissent!» août le mag - 11

12 REPORTAGE Tanit sur mer Le 14 juin dernier, nous embarquions sur le paquebot Tanit en direction de Marseille puis retour sur la Goulette, soit une traversée palpitante de quarante-huit heures riche en rencontres et découvertes. Récit en images avec notre photo-reporter Nicolas Fauqué. Crédit photo : Nicolas Fauqué Tanit, en bref Construction Corée du Sud Mise en service 01/06/12 Longueur 212 m Largeur 30 m Vitesse 27,5 nœuds (50,93 km/h) Capacité passagers personnes Capacité garage voitures Equipage Entre 130 et 180 membres selon la saison Durée d'une traversée Entre 15 et 22 heures (selon vitesse) Marseille/Tunis Consommation 150 tonnes de carburant pour une liaison Marseille/Tunis Coût d'acquisition 450 millions TND le mag - août 2014

13 Services à bord l Information - Accueil l Suites et chambres l Médecin l Restaurants (à la carte et en self) l Bar night, café bar, bar piscine l Salle de jeux pour enfants l Piscine, piscine enfants, jacuzzi l Boutiques duty free l Salles de prière l Service douanes, police des frontières l Internet (payant) août le mag - 13

14 REPORTAGE Les métiers à bord Selon la saison, ils sont entre 130 et 190 membres d équipage. Leur mission : veiller nuit et jour au confort et à la sécurité des passagers et du navire. L élève. Stagiaire officier, il participe à toutes les tâches à bord. Le maître d équipage. Chef d équipe des matelots, il est en charge de l entretien des espaces extérieurs et du garage. Responsable des opérations d amarrage, chargement et déchargement du navire. Le commandant. Maître à bord et représentant de la CTN (armateur), il a pour mission de veiller à la sécurité des passagers et du navire. Il dirige l équipage avec des impératifs de performance. Les matelots. Ils participent aux manœuvres d amarrage et à l embarquement des véhicules. il s occupent également de l entretien des espaces extérieurs et des garages. Le maître machine. Il assiste le chef mécanicien et ses deux seconds dans la conduite et la maintenance des moteurs. Il est aidé par des ouvriers mécaniciens. Les chef mécanicien, second et troisième mécaniciens. Premier responsable du parc machine, le chef mécanicien est seul à décider des réparations nécessaires à la poursuite de l expédition maritime. Il est assisté par un second et un troisième mécaniciens. Alors que le second mécanicien gère les aspects moteurs et propulsion, le troisième mécanicien prend en charge les aspects climatisation, frigo vivres, matériel cuisine, bar, sanitaires Le second capitaine. Chef du service Pont, responsable de la sécurité et de la sureté du navire, il se fait assister par des lieutenants sécurité et navigation. Le commissaire : Chef du service hôtel, il a pour principale mission de veiller à la qualité du service à bord, notamment l entretien des locaux. Le lieutenant sécurité. Placé sous l autorité du second capitaine, il est en charge de toute la dimension sécurité incendie et envahissement. Le lieutenant de navigation. Placé également sous l autorité du second capitaine, il a en charge toute la sécurité abandon du navire et notamment l encadrement médical à bord. Le maître électricien. Il est responsable du bon fonctionnement et de la maintenance du réseau électrique ainsi que des différents appareillages connexes : production d électricité, distribution et appareils électriques. L intendant. En charge de l approvisionnement des vivres à bord. Le chef cuisinier. Il dirige la cuisine selon des standards de qualité en collaboration avec l intendant pour ce qui est des achats. Le maître d hôtel. Il est responsable des points de vente à bord et de l accueil des passagers. Chef de rang, barmans, garçons. Ils sont en charge de la bonne exploitation et du bon service des restaurants et différents points de vente. Agents d entretien. Sous la responsabilité du maître d hôtel, ils veillent à l hygiène des chambres et des parties communes. Ils nous racontent leur première fois sur le Tanit! Famille Mezghani (Paris) «L année dernière, faute de moyens, on n est pas rentré au pays, et l année précédente on avait voyagé sur le Carthage. Le Tanit, c est donc la première fois et on est impressionné, ça sent le neuf! Par rapport au Habib, les cabines sont beaucoup plus confortables et la restauration est d un très bon rapport qualitéprix. En revanche, c est tellement grand qu on s y perd!» Famille Lagha (Lyon) «Tout est gigantesque, à l image du garage. A bord, on peut se perdre facilement. Moi, j adore les nouvelles cabines avec hublot. L hygiène est appréciable, ce qui n était plus le cas sur le Habib ou d autres bateaux. On mange bien et à un prix correct. Pour l instant, tout se passe bien à bord. Ma seule critique concerne les prix car je trouve que ça augmente beaucoup tous les ans!» Crédit photo : Nicolas Fauqué le mag - août 2014

15

16 POUR RIRE Les grands tabous de la société tunisienne! Les médias occidentaux aiment dépeindre la société tunisienne comme étant la plus «progressiste» du monde arabe. Pourtant, les interdits à caractère religieux, culturel et politique sont nombreux, immuables, et pèsent sur la société tunisienne, altérant les rapports sociaux et étant même à l origine de comportements schizophrènes. Entre morale publique, tentations humaines et aspirations hédonistes, le Tunisien tangue! D ans notre pays de culture arabo-musulmane, le fondement de nos principaux interdits est fixé par l islam, qui vise à bannir toute émergence dans le champ public de «déviances» contraires au mythe du musulman pur. Au risque de dé nier certaines réalités et de laisser développer certains fléaux (alcoolisme, drogues, harcèlement sexuel ), ce modèle dogmatique et irréfragable s impose à tous! Du moins en surface! Tabous En Tunisie, le tabou «roi» est incontestablement l apostasie (reniement publique de sa religion) et l athéisme. Les lois sur le blasphème sont là pour dissuader les contrevenants. Même dans les cercles bourgeois «progressistes», cette position vous expose a minima à une marginalisation. Dans les lieux publics et les quartiers populaires, la réaction des vis-à-vis peut aller du mépris à la violence physique. La nudité féminine et le sexe sont frappés du sceau de la hchouma publique. Si l évolution des mentalités a toléré la nudité relative chez les adolescentes et les femmes célibataires, les femmes mariées doivent faire encore preuve d une grande pudeur. A la moindre scène de nu et/ou d amour au cinéma, au théâtre, sur une photographie, les Tunisiens sont pris d une gêne collective bien palpable. Les sociologues renvoient ce malaise à la culture musulmane qui pénalise le rapport au corps du fait de la figuration interdite dans l islam. Paradoxalement, la littérature arabe abonde cependant de références érotiques! Cette mise hors du champ public de la nudité et du sexe n est pas sans générer des comportements schizophrènes. C est ce que souligne l islamologue franco-marocain Rachid Benzine en ces termes rapportés à nos confrères marocains du magazine Telquel : «D un côté, on voit le souci de la préservation de la pudeur et celui de faire respecter une séparation toujours plus le mag - août 2014 stricte des sexes. De l autre, on entend parler de violences sexuelles de plus en plus nombreuses, de problèmes récurrents de harcèlement sexuel. Chez beaucoup, il y a une haine de la sexualité des femmes et des homosexuels, qui s explique d abord par des frustrations personnelles!» Au nom de cette haine de la sexualité féminine, la virginité continue à nous être présentée comme un dogme, alors que chacun sait que l hyménoplastie (reconstruction de l hymen) est une pratique standard, voire même un business juteux en Tunisie. De même, les jeunes sont peu à l aise avec le préservatif car ils se le représentent comme une pièce à conviction tendant à prouver leur déviance par rapport à la norme «pas de mariage, pas de sexe!».... et omerta Malgré les rapports accablants des ONG, on peut s émouvoir de l omerta qui perdure autour du harcèlement sexuel, du viol, des violences faites aux femmes (et aux enfants), de la grande précarité des femmes célibataires, du manque de considération des malades du sida et des maladies sexuellement transmissibles (MST) Pour les «ultras» de la morale publique, ces situations sont des «non-fléaux» et même des sentences pour ceux et celles qui ont «dévié». Selon eux, elles sont le signe que le système s autorégule! Au nom d une morale viciée et profondément machiste, les femmes sont présumées être les premières responsables de leur harcèlement ou de leur viol! Et l adultère masculin a pour cause présumée la «provocation» féminine (et non pas l infidélité masculine)! Si certains faits sociaux, comme par exemple l alcoolisme, la prostitution, la drogue, le viol, l adultère, l homosexualité, le tourisme sexuel, sont parfois évoqués dans le champ public, ils le sont sous l angle du fait divers délivrant un message moraliste. Alors qu ils mériteraient un traitement plus analytique et des positions plus argumentées. Les maladies mentales, les handicaps physiques et mentaux sont encore trop souvent perçus comme des plaies divines et/ou des conséquences du mauvais œil. Certes, les malades commencent à consulter (en catimini) psychologues et autres psychiatres, mais la stratégie des familles, par peur d être stigmatisées, consiste bien souvent à voiler ces infirmités que la société ne saurait voir. Si certains tabous sont gravés dans le marbre, d autres commencent à s effriter. Depuis les suicides de Mohamed Bouazizi et des malheureux qui ont suivi, le suicide est admis, à condition néanmoins qu il serve la cause collective. Là, on parlera de martyr! Sous l action des ONG et des médias, le racisme (notamment anti-noirs) est enfin démasqué et commence à être dénoncé publiquement. Le sujet est sensible car, directement ou indirectement, des milliers de Tunisiens vivent de la corruption. Et si les médias abordent de plus en plus des faits de corruption, ils s interdisent de dénoncer nominativement, même quand les faits sont avérés! Notre histoire non plus n est pas épargnée par les tabous d ordre politique. De tout temps, la propagande d État a gêné et entravé le travail des historiens. Par exemple, qui peut aujourd hui évoquer publiquement, sans risque de vindicte populaire, partisane et même judiciaire, les bienfaits de la monarchie des beys, les dérives et échecs de Bourguiba, les succès de Ben Ali? Enfin, si la levée récente de certains tabous politiques (comme la mise en cause publique de nos élus et hommes politiques) est signe d une réelle avancée démocratique, d autres tabous naissants ou persistants, comme le financement des partis politiques et le patrimoine des élus, nous rappellent avec force notre vraie nature politique. Source :

17 Retour sur un phénomène national en Tunisie : le chouffing! Pratiqué partout, aux terrasses des cafés des campagnes ou des villes, au bord des routes, devant le perron des maisons, le «chouffing» est une activité de loisirs et sociale à laquelle s adonnent quotidiennement des milliers de Tunisiens. A la différence des «bezness», ces guets qui sévissent dans les zones touristiques à l affût de la moindre bonne affaire et/ou arnaque, le «chouffeur» est un voyeur inoffensif quoique parfois intrusif. C ette occupation est originellement issue du monde rural où la rue est traditionnellement l espace public central et minutieusement surveillé pour se tenir informé de la vie du village. En l absence de médias locaux, on ne fait confiance qu à ses yeux pour balayer l actualité des allées et venues extérieures à la recherche de faits saillants (mariages, nouveaux visiteurs ). Dans un monde rural austère et cloîtré, pauvre en nouveautés, la route exerce également un pouvoir d attraction et d animation. C est par là qu arrivent notamment les visiteurs. Du coup, tout le monde «chouffe» : hommes et femmes, jeunes et vieux, riches et pauvres. Seules les conditions changent : les hommes positionnés aux terrasses de cafés au bord de la route, les commerçants assis devant leur étal, les femmes agenouillées sur le perron de leur maison et les enfants cramponnés à leur siège de fortune. Quotidiennement, été comme hiver, la route et la rue sont ainsi contemplées et disséquées, dans l'attente de la moindre info qui viendra alimenter les conversations publiques et familiales. Un bon «chouffeur» est capable de stationner plusieurs heures, impassible et attentif, et de mémoriser et restituer une synthèse «croustillante» de sa journée. En alimentant les conversations au café, il en deviendra l élément central! Voir et être vu Avec l exode rural, cette activité s est installée et développée en ville. A Tunis, les terrasses des salons de thé offrent des places très prisées pour «chouffer» l animation extérieure. Même les écrans plasma qui équipent l intérieur de ces nouveaux lieux branchés n ont pas calmé les ardeurs. Le «chouffing» a la peau dure! Là où un Européen s installera prioritairement au coin de la terrasse le plus à l abri des nuisances de la route (bruit, pollution ), le Tunisien se dirigera vers la place de choix offrant le meilleur angle pour «chouffer» et être «chouffé». Rêver ou errer... «Chouffeur» des champs ou «chouffeur» des villes, l occupation prend des allures d activité nationale numéro un, embarquant les jeunes les plus désœuvrés qui n ont pas d alternative pour exister socialement et tuer le temps. Selon la position sociale, le sexe et le lieu, les sujets de «chouffing» changent. Là où les hommes citadins scrutent en priorité les nouveaux modèles de voitures de luxe et les beaux «bolides» féminins, les femmes citadines sont davantage à l affût du look des autres. Dans les campagnes et quartiers populaires des villes, c est le mode de vie des voisins qui sera davantage «balayé» du regard. Le témoignage de Mohamed, l un des indéboulonnables «chouffeurs» de l avenue Bourguiba, à Tunis, ne nous dit pas autre chose : «J arrive du Kram en général vers 15 heures et je reste jusqu à 19 heures. Je n ai pas d emploi, donc ça m occupe. Cela me permet de me maintenir éveillé car j ai le sentiment d être au contact de la société. J erre du regard et sans but véritable : agissements des policiers et des taxistes, tenues des touristes, mouvements de la foule» Apparenté à du voyeurisme par l œil occidental, le «chouffing» est contextuellement une expression sociale du besoin de l autre pour exister et le signe d une société qui a du mal à élever et occuper les esprits. Les sociologues voient dans ce phénomène le fait d un mimétisme social fort (on veut imiter, voire dépasser l autre) et d une citoyenneté passive, où le besoin de nouveauté puise dans la vie de l autre. La rue en tant qu espace public ouvert, accessible et populaire alimentant la bibliothèque personnelle de chacun. D autres, plus sévères, y discernent un manque d éveil et le signe d une acculturation notoire du Tunisien. Tous reconnaissant que plus on est actif socialement, moins on s expose au «chouffing»! A l échelle du pays, le «choufisme» (à ne pas confondre avec le soufisme) a encore de belles générations devant lui! Source : août le mag - 17

18 POUR RIRE Top 10 des demandes insolites faites à bord d un avion pour la Tunisie! Petit florilège des témoignages du personnel navigant de compagnies aériennes desservant la Tunisie, recueillis au gré de nos allersretours vers la Tunisie. Hilarant! Une vieille dame à bord d une liaison Tunisair entre Paris et Monastir se plaint de la température et demande à l hôtesse si elle peut lui ouvrir le hublot pour s aérer. Un vieux monsieur sur un vol Air France de Paris à Djerba prend la direction des toilettes et demande à l hôtesse de ne laisser rentrer personne le temps qu il fasse sa prière. Cette dernière lui rétorque que vu l exiguïté de l espace, il ne pourra s agenouiller et faire sa prière dans de bonnes conditions. Nullement décontenancé, le brave homme demande s il peut s installer dans le cockpit! Un quadragénaire à l enregistrement d un vol de Tunisair entre Paris et Tunis insiste pour que sa femme fasse le voyage sur ses genoux dans le but d économiser un billet. Devant l émoi du personnel, il insiste en croyant bon préciser que sa femme et lui ont l habitude de prendre cette position à la maison! En dépit de l annonce de sécurité rappelant l interdiction de fumer à bord, un fumeur invétéré exige du personnel navigant un cendrier. Devant le refus de l hôtesse, le passager rentre dans une colère noire, jurant qu il prend des avions depuis des années et que c est la première fois qu on lui interdit de fumer à bord. Sur un vol Tunisair entre Milan et Tunis, une vieille dame panique au moment des démonstrations de sécurité d avant le décollage, pensant que l avion est en train de se crasher. Il faut l intervention l intervention de plusieurs passagers (dont un médecin) et du personnel pour la rassurer et lui faire regagner son siège. Un vieux monsieur sur un vol Milan-Djerba, alors que le vol traverse une zone de forte turbulence, insiste pour que l hôtesse lui trouve immédiatement un imam et un Coran. Une dame, dont c est visiblement le premier voyage en avion, demande à l hôtesse si exceptionnellement l avion ne peut pas atterrir à Kairouan, tout proche de son domicile. Sur un vol Tunis-Strasbourg, une vieille dame insiste auprès de l hôtesse pour ouvrir la soute en plein vol car elle a besoin de récupérer ses médicaments. Un passager en première classe sur un vol Lyon-Monastir, subjugué par le charme d une hôtesse, insiste pour que celle-ci l accompagne rencontrer sa mère qui l attend à l aéroport en vue de lui faire une demande en mariage. Dans le catalogue de vente à bord de Tunisair, un vieux monsieur se plaint de l absence de produits tunisiens. «Vous devriez vendre au minimum des œufs fermiers, du iben, des dattes et des olives.», s énerve-t-il. En panne d argent, un passager au départ de Tunis demande à l agent Tunisair s il peut régler son supplément bagages en dattes ou paquets de Marlboro. Sur un vol Rome-Tunis, alors qu une annonce sono vient d être faite pour demander s il y a un médecin à bord afin de secourir un passager, une cinquantaine de passagers se lèvent et se bousculent dans la travée. La moitié des voyageurs reviennent d un colloque médical en Italie! Parmi les objets les plus insolites proposés à l enregistrement par des passagers prêts à tout : une vieille mobylette, une gazinière, une bonbonne de gaz, une porte, un essieu de voiture, une carcasse de mouton congelée Source : le mag - août 2014

19

20 VACANCES 10 endroits de rêve pour des vacances en paix Loin des cités touristiques surchargées et usantes, notre guide Tahar Ayachi, grand randonneur et amateur du terroir tunisien, nous livre quelques-unes de ses trouvailles, pour des vacances tranquilles et ressourçantes. 1) Melloula Coincée entre pentes boisées de chêneslièges et mer, la baie de Melloula se situe à peine à 5 km de la localité de Tabarka, au pied de la localité du même nom, poste frontière avec l Algérie voisine. C est une anse très fermée vers laquelle on glisse par une bretelle aménagée en pleine forêt et qui débouche sur une plage de galets et de sable doré, cernée de toutes parts par les hauteurs, ocres côté mer et verdoyantes côté continent. Des rochers servent de tremplin aux prouesses aquatiques. 2) Béni M tir Situé à peine à 7 km de la localité d Aïn Draham, l étonnant village de Béni M tir a été édifié au milieu des années 50 pour accueillir les personnels d un chantier de construction du barrage du même nom. Un village de province européenne transplanté dans un décor montagneux et boisé, tout aussi européen, au surplomb d un plan d eau bucolique (baignade non autorisée). Une auberge récemment ouverte permet une halte réparatrice et même un séjour pour des excursions de rêve dans la forêt de chêneslièges ou, dans un rayon d à peine une trentaine de kilomètres, dans des sites archéologiques et naturels majeurs (Parc national d El Feija, sites archéologiques de Chemtou et de Bulla Regia, etc.). 3) Résidence les Iris C est une sorte de village touristique aménagé par un promoteur de Mateur sur la côte bizertine en passant par la route de Sejnane. Il y a là toutes les formules d hébergement, du camping à la villa climatisée en passant par les paillottes et les pavillons en préfabriqué. Toutes les commodités aussi : superette, restaurant, pizzeria. Et un large choix de sports non motorisés pour des randonnées (pédestres, équestres, en VTT) dans un domaine boisé et accidenté de hectares. On y va surtout pour l une des plus belles plages de sable doré de Tunisie et le spectacle du large borné vers l ouest par l archipel de la Galite et, vers l est, par les îlots Lakhouat. 4) Rtiba L une des plus belles plages de sable fin de Tunisie, située au Cap Bon, à environ 38 km au nord de la localité de Soliman (mal signalée). A deux kilomètres de la route, au bout d un chemin carrossable qui traverse des dunes fixées par des plants de pins d Alep qui donnent sur le roulement continu des vagues, elle est à l abri de deux bras protecteurs étendus sur ses flancs est et ouest, tandis que, sur le flanc sud, la dorsale déploie en arrière-fond un superbe manteau de verdure. Guère de commodités, hors quelques kiosques proposant des sandwiches. Mais, un peu plus au nord, la Résidence Dar Ben Abdallah offre hébergement, restauration et toutes sortes de loisirs entre plage et montagne. 5) Village Ken Un havre de paix dans un cadre enchanteur à 5 km au sud de Bouficha, sur le GP 1, en direction de Sousse. Un village au cachet vernaculaire sahélien, décoré et meublé dans le plus pur style tunisien et doté de toutes les commodités (hébergement, restauration, aires d exposition et de vente le mag - août 2014

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Saint-Raphaël, une ville sur la mer

Saint-Raphaël, une ville sur la mer Communiqué de Presse Saint-Raphaël, une ville sur la mer Situé à 45 min de Nice, entre Cannes et Saint-Tropez, Saint-Raphaël, station classée et station balnéaire reconnue, s étend sur 36 km de côte, entre

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn Circulaire aux Banques Intermédiaires Agréés du 3 mars 2008 Objet : Exercice de l activité de change manuel Article 1 er : Les banques intermédiaires agréés peuvent, conformément à la législation en vigueur,

Plus en détail

La location de voiture presque gratuite.

La location de voiture presque gratuite. La location de voiture presque gratuite. Dossier de presse Septembre 2010 UN PARTENARIAT UCAR STATION, LE NOUVEAU CONCEPT D AUTO-MOBILITÉ! En avant-première de la Semaine de la Mobilité et de la Journée

Plus en détail

1- Le transport -1- 1.1- Le transport aérien

1- Le transport -1- 1.1- Le transport aérien -1- COURS II : LES DIFFERENTES CATEGORIES DE SERVICES TOURISTIQUES 1- Le transport Les acteurs prestataires opérant dans ces activités sont divers et variés tant par leur importance économique que par

Plus en détail

Fédération Régionale de l Hôtellerie Djerba Zarzis

Fédération Régionale de l Hôtellerie Djerba Zarzis Fédération Régionale de l Hôtellerie Djerba Zarzis 1 Présentation de l Ile de Djerba DjerbaestuneIlede514km2desuperficieetde140 kms de littoral, elle représente la porte au Sahara étant sa proximité du

Plus en détail

Analyse socio-économique des sites archéologiques

Analyse socio-économique des sites archéologiques Analyse socio-économique des sites archéologiques Flux touristique Économie local Équipements para-touristiques Exploitation touristique du site Emplois Carthage Développement local Composantes sociales:

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

L intégration sociale dans le contexte tunisien de

L intégration sociale dans le contexte tunisien de L intégration sociale dans le contexte tunisien de transition démocratique Hafedh Zaafrane Septembre 2011 Objectif et contenu de la présentation Objectif : Appréhender le phénomène de l exclusion/intégration

Plus en détail

[RAPPORT DE FIN DE SEJOUR]

[RAPPORT DE FIN DE SEJOUR] 2011 Explora Sup, Région Rhônes Alpes [RAPPORT DE FIN DE SEJOUR] Ce rapport est élaboré sur la base d une année remplie d expérience en Australie dans le cadre d un Bachelor of Business et d un DUETI à

Plus en détail

Pays : Espagne Dates du séjour : 1/02/10 au 26/03/10

Pays : Espagne Dates du séjour : 1/02/10 au 26/03/10 Guide pour la rédaction de votre rapport de séjour Prénom : Emilie Commune de résidence (avant le départ) : Sixt/Aff Age : 24 Programme ou bourse : Leonardo stage Pays : Espagne Dates du séjour : 1/02/10

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Présentation de l île de Majorque. Par BELLO Julie (n 21100724) pour le cours de préparation au séjour (DID2A01B)

Présentation de l île de Majorque. Par BELLO Julie (n 21100724) pour le cours de préparation au séjour (DID2A01B) Présentation de l île de Majorque Par BELLO Julie (n 21100724) pour le cours de préparation au séjour (DID2A01B) Pourquoi ce sujet? Je suis partie en vacances sur cette île avec ma famille en juin dernier.

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Les moyens d hébergement Dans l hôtellerie. Les Gîtes: Les Campings: Les Hôtels:Un hôtel est un établissement offrant un service

Les moyens d hébergement Dans l hôtellerie. Les Gîtes: Les Campings: Les Hôtels:Un hôtel est un établissement offrant un service Les moyens d hébergement Dans l hôtellerie Par Vanessa & Tiffany le 15 février 2011 Les Gîtes Les Camping Les Hôtels Auberge de Jeunesse Les Chambres d Hôtes Les Smart box Les Chaînes d hôtels Les Hôtels

Plus en détail

Du 1 er juillet 2014 au 30 juin 2015

Du 1 er juillet 2014 au 30 juin 2015 Place Vignioboul Mon Pass Loisirs Du 1 er juillet 2014 au 30 juin 2015 Prénom : / Nom : Ma date de naissance : / / Téléphone (domicile) : / Mon portable : / Mon mail : / Cocher 1 possibilité : (OBLIGATOIRE)

Plus en détail

Voyages, voyages LEÇON. Découvrez

Voyages, voyages LEÇON. Découvrez LEÇON Voyages, voyages 11 Bien, alors, le premier jour, vous arrivez à l aéroport de Saint-Denis, à la Réunion Et là, vous prenez un bus jusqu à Saint-Paul, à l ouest de l île. Vous êtes à l hôtel Neptune.

Plus en détail

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CHAMBRE TUNISO-FRANCAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CCI de Paris 8 Octobre2009 SOMMAIRE Secteurs porteurs & grands projets Approche du marché tunisien

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.3 - Attitudes et comportements des consommateurs Franck Lehuédé (CREDOC) «Depuis une soixantaine d années, le CREDOC observe les comportements

Plus en détail

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie Dorjaa, Mongolie J ai 19 ans. Mes parents ont décidé de me marier avec le fils d une famille du village voisin. Ma famille a donné son accord mais je ne connais pas mon futur mari. J ai dit à ma famille

Plus en détail

ANNEXE 8 Le tourisme en montagne en Rhône-Alpes, réalités et perspectives. Source : Rhône-Alpes tourisme

ANNEXE 8 Le tourisme en montagne en Rhône-Alpes, réalités et perspectives. Source : Rhône-Alpes tourisme ANNEXE 8 Le tourisme en montagne en Rhône-Alpes, réalités et perspectives. Source : Rhône-Alpes tourisme Le tourisme en Rhône-Alpes est la première activité économique de la région avec plus ou moins 150

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

MEDIA KIT - CHINESE EDITION. CHINOIS Edition annuelle

MEDIA KIT - CHINESE EDITION. CHINOIS Edition annuelle MEDIA KIT - CHINESE EDITION CHINOIS Edition annuelle EDITION ANNUELLE Juin 2012 à Mai 2013 L association et est un gage de sérieux pour co-éditer avec succès le magazine officiel d UnionPay France, destiné

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Les 10 Excuses qui vous Paralysent

Les 10 Excuses qui vous Paralysent Jérôme YVON Les 10 Excuses qui vous Paralysent Les réponses pour agir! Investisseur Immobilier Débutant.fr Les gagnants trouvent des moyens, les perdants des excuses F. D. Roosevelt Investisseur Immobilier

Plus en détail

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers.

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Dossier de Presse 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Qu est-ce que le NightSwapping? Le NightSwapping Traduisez «troc de nuits» en français, est une nouvelle façon de voyager

Plus en détail

Précarité des Maghrébins vieillissant dans les foyers Sonacotra

Précarité des Maghrébins vieillissant dans les foyers Sonacotra Le sociographe, 9, 2002 / 13 Simone Ridez, Alain Colvez, François Favier Précarité des Maghrébins vieillissant dans les foyers Sonacotra En 1998, La Sonacotra, confrontée au vieillissement de la population

Plus en détail

Finale. De nombreux commentaires ont été recueillis pendant la réunion. Ils peuvent être résumés comme suit :

Finale. De nombreux commentaires ont été recueillis pendant la réunion. Ils peuvent être résumés comme suit : Finale Lors de la dernière assemblée générale de la communauté d usagers de la marina intérieure d Empuriabrava, il a été demandé aux usagers de donner leur avis (non contraignant) sur la possibilité d

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004. ÉPREUVE ORALE (0h30)

DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004. ÉPREUVE ORALE (0h30) DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004 ÉPREUVE ORALE (0h30) EXERCICE 1 - IDENTIFICATION D ÉLÉMENTS SIGNIFICATIFS LIÉS À LA PRONONCIATION, À L INTONATION OU À L USAGE DES REGISTRES DE

Plus en détail

Enquête Profil des passagers aériens 2013-2014

Enquête Profil des passagers aériens 2013-2014 Enquête Profil des passagers aériens 2013-2014 Résultats annuels cumulés Direction du Transport Aérien Rapport du 5 septembre 2014 SDE1 1411c Objectifs de l enquête La DGAC réalise depuis 2009 chaque année

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Au cœur du Languedoc Roussillon, terre de tourisme entre Provence et Pays Catalan...

Au cœur du Languedoc Roussillon, terre de tourisme entre Provence et Pays Catalan... N a r b o n n e Au cœur du Languedoc Roussillon, terre de tourisme entre Provence et Pays Catalan... 5km A 200 m du Canal Canal du Midi Sallèles d Aude A 30 min des plages A 1h15 de l Espagne Mer Méditerranée

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

La réduction du temps de travail

La réduction du temps de travail Activité pour la classe : CFTH La réduction du temps de travail Cette fiche contient : un texte informatif sur la «RTT» des questions ouvertes sur ce texte une activité de compréhension et d expression

Plus en détail

L avenir du commerce est en ligne

L avenir du commerce est en ligne chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

ETUDE MARKETING: LE PORTRAIT ROBOT DU TOURISTE DURABLE - Le Journal de l'ecotourisme Dimanche, 09 Mai 2010 22:15

ETUDE MARKETING: LE PORTRAIT ROBOT DU TOURISTE DURABLE - Le Journal de l'ecotourisme Dimanche, 09 Mai 2010 22:15 Avis aux agences de voyages, entre autres! Au cours de la 9ème conférence internationale marketing & marché, qui se tenait en janvier dernier en Italie, fut présentée une étude qualitative sur les attitudes

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

1- Hôpital des Sœurs grises. 2- Église Notre-Dame

1- Hôpital des Sœurs grises. 2- Église Notre-Dame 1- Hôpital des Sœurs grises Plusieurs classes de personnes viennent en mes murs. Qu elles soient riches ou pauvres elles ont, pour la majorité, un point en commun. Elles viennent se faire soigner par des

Plus en détail

Consulting - Expertise - Études - Enquête Foncière - Promotion&Commercialisation Immobilière VILLA DAR EL MESK HAMMAMET: UN RÊVE A HAMMAMET

Consulting - Expertise - Études - Enquête Foncière - Promotion&Commercialisation Immobilière VILLA DAR EL MESK HAMMAMET: UN RÊVE A HAMMAMET Consulting - Expertise - Études - Enquête Foncière - Promotion&Commercialisation Immobilière VILLA DAR EL MESK HAMMAMET: UN RÊVE A HAMMAMET VILLA DAR EL MESK IMMOBILIERE DE TUNISIE vous propose à la vente

Plus en détail

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE 68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE Pêcheurs arabes dans leur petit voilier 378 La France allait être libérée ; je venais de me marier, à la date prévue depuis longtemps, et qui se trouva

Plus en détail

Mon état civil. Ma situation

Mon état civil. Ma situation Nom : Prénom : Tél :. Activité : Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur des Services à la personne. Votre Chambre de Commerce et d Industrie a élaboré ce guide pour vous aider à : - vous poser

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 (Message : MO répond à des besoins concrets que le réseau seul ne peut combler : un toit, un support à la reconstruction MO est une ressource complémentaire

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS a/ Vie pratique Au cours de mon année Erasmus à Almeria, j ai habité dans deux logements. Tout d abord au début de l année, j ai cherché mon premier logement grâce au service

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup. Perle Chesné

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup. Perle Chesné Rapport de fin de séjour Explo ra Sup Perle Chesné Etant étudiante en première année du Programme Grandes Ecoles à l ESC Saint- Etienne, il m a été demandé de réaliser un stage de 10 à 12 semaines dans

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.1 - Quels passagers dans les aéroports français? Elisabeth Bouffard-Savary (Chef de Bureau Direction du Transport Aérien DGAC) Chaque acteur

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

BILAN GRAND PUBLIC 2000

BILAN GRAND PUBLIC 2000 BILAN GRAND PUBLIC 2000 LES CLIENTELES TOURISTIQUES LES TYPES DE CLIENTELES La Martinique reçoit deux catégories de visiteurs : - Les excursionnistes qui séjournent moins de 24 heures dans l île : ce sont

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Le STAGE PROFESSIONNEL La mobilité étudiante QUEBEC. Réseau Québec Page 1. Avec le réseau tout devient facile!!!

Le STAGE PROFESSIONNEL La mobilité étudiante QUEBEC. Réseau Québec Page 1. Avec le réseau tout devient facile!!! Le STAGE PROFESSIONNEL La mobilité étudiante au au QUEBEC Décembre 2012 Réseau Québec Page 1 Avec le réseau tout devient facile!!! Note liminaire Les informations que vous trouverez dans le document «Le

Plus en détail

Q U E S T I O N N A I R E destiné aux étudiants d échanges 2013 2014

Q U E S T I O N N A I R E destiné aux étudiants d échanges 2013 2014 Q U E S T I O N N A I R E destiné aux étudiants d échanges 2013 2014 à retourner complété au Département Mobilité Internationale Courriel : jacqueline.verdier@unicaen.fr avant le 30 avril 2014 UNIVERSITE

Plus en détail

«PÊCHEURS DE LA MEDITERRANEE»

«PÊCHEURS DE LA MEDITERRANEE» LE MUSEE DE LA CARTE POSTALE 4 avenue Tournelli 06600 Antibes Contact : 04.93.34.24.88 - museedelacartepostale@gmail.com Ouvert de 14h à 18h du mardi au dimanche inclus (fermé le lundi). Tarif d entrée

Plus en détail

Le vol. Nous vous remercions pour votre collaboration. 7. Combien de personnes vous accompagnent? Code enquêteur N du questionnaire N du vol

Le vol. Nous vous remercions pour votre collaboration. 7. Combien de personnes vous accompagnent? Code enquêteur N du questionnaire N du vol Enquête touristique au départ de l'aéroport de Cayenne Félix Eboué Si vous domicile principal se situe en Guyane ou si vous êtes en transit en Guyane, cette enquête ne vous concerne pas. Cette enquête

Plus en détail

Réceptions. Le Phare des Baleines. Océan Authentique. Séminaires. Vos événements au bord de l océan. Professionnel. Conférences. Réunions de travail

Réceptions. Le Phare des Baleines. Océan Authentique. Séminaires. Vos événements au bord de l océan. Professionnel. Conférences. Réunions de travail Vos événements au bord de l océan île de Ré Le Phare des Baleines Conseils Plaisir Séminaires Océan SoiréesDécouvrir Authentique Réceptions Conférences Réunions de travail Événements Professionnel Détente

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Rapport de fin de séjour Stage ingénieur effectué à l université royale de Stockholm KTH, du 31/01/2011 au 17/06/2011 François Guillaume ECAM Lyon J ai effectué mon stage de fin d étude

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour

Le rapport de fin de séjour Le rapport de fin de séjour A- Vie pratique 1- Logement : pendant notre séjour en Inde nous avons été logés dans différents hôtels. Nous nous sommes beaucoup aidés de guides de voyage (guide du routard

Plus en détail

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE

LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 BON DE COMMANDE LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MEUBLE DE SALLE DE BAINS 2013-2020 Une grande étude IPEA Vous voulez cerner le marché du meuble de salle de bains et explorer les pistes prospectives à l horizon 2020? A partir de

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Comment régler mes dépenses en voyage à l étranger?

Comment régler mes dépenses en voyage à l étranger? JUIN 2015 N 7 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Comment régler mes dépenses en voyage à l étranger? Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? 09/02/2015 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe pas, il est

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Saint Georges d Oleron. Les Jardins de l Archipel. Primavera. Mon rêve, ma maison... une réalité

Saint Georges d Oleron. Les Jardins de l Archipel. Primavera. Mon rêve, ma maison... une réalité Saint Georges d Oleron Les Jardins de l Archipel Primavera Mon rêve, ma maison... une réalité A Oléron, Le Concept L objectif de Primavera est de proposer l accès à la propriété de maisons individuelles

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude N 1889 : Conciergerie privée. Testez la fiabilité de votre projet.

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude N 1889 : Conciergerie privée. Testez la fiabilité de votre projet. Résultats d Etude L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 4 Synthèse... 6 PAGE 1 :... 7 Question 1/13... 7 Vous vivez :... 7 PAGE 2 :...10 Question 2/13...10

Plus en détail

Qui sont, en 2008, les voyageurs d affaires? Étude menée en partenariat avec Voyages et Business

Qui sont, en 2008, les voyageurs d affaires? Étude menée en partenariat avec Voyages et Business Qui sont, en 2008, les voyageurs d affaires? Étude menée en partenariat avec Voyages et Business Des données sur l étude 2008 Fiche Technique Étude réalisée du 9 au 27 juillet sur un échantillon final

Plus en détail

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Le Caducée Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Présentation de Tours 3 Présentation du programme 6 Terrain et environnement 9 Situation 10 Tours est une cité dont la préservation du patrimoine est une

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Afrique du Sud Cape Town Fabien ZABIK GE 11/14 Contenu 1. Vie pratique...2 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Télécommunications...2 1.4. Stage...3 1.5. Vie quotidienne...3

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR EXPLORA SUP

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR EXPLORA SUP RAPPORT DE FIN DE SEJOUR EXPLORA SUP INTRODUCTION J ai effectué mon stage de fin d études du 15 juin au 18 septembre 2009 à l Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie à Tunis (ANME). Ce stage obligatoire

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

MOPA journée technique «tourisme familial» 2009 Quelle organisation, quels services, quels équipements pour accueillir le public familial?

MOPA journée technique «tourisme familial» 2009 Quelle organisation, quels services, quels équipements pour accueillir le public familial? MPA journée technique «tourisme familial» 2009 Quelle organisation, quels services, quels équipements pour accueillir le public familial? 1ére rubrique AUT-DIAGNSTIC RAPIDE par rubriques Activités et animations

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Pierre-Marie Astorg DCEM4, Faculté de médecine Toulouse-Purpan. Rapport de stage clinique: HOPITAL UNIVERSITAIRE DE SOUSSE (TUNISIE)

Pierre-Marie Astorg DCEM4, Faculté de médecine Toulouse-Purpan. Rapport de stage clinique: HOPITAL UNIVERSITAIRE DE SOUSSE (TUNISIE) Pierre-Marie Astorg DCEM4, Faculté de médecine Toulouse-Purpan Rapport de stage clinique: HOPITAL UNIVERSITAIRE DE SOUSSE (TUNISIE) En GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE à l'hopital FARAD HACHED Août 2013 Introduction

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

RIO DE JANEIRO. DUETI session 2012. Universidade Federal do Rio de Janeiro. Administraçao. Université Pierre-Mendès-France IUT de VALENCE

RIO DE JANEIRO. DUETI session 2012. Universidade Federal do Rio de Janeiro. Administraçao. Université Pierre-Mendès-France IUT de VALENCE RIO DE JANEIRO DUETI session 2012 Universidade Federal do Rio de Janeiro Administraçao Université Pierre-Mendès-France IUT de VALENCE 1. Vie Pratique Logement: Au niveau du logement la ville de Rio de

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Stage à l Université de Sherbrooke Frédérique Vermare Table des matières Table des matières...2 1 Vie pratique...3 1.1 Logement :...3 1.2 Argent :...3 1.3 Santé :...3 1.4 Stage

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

LES GRANDS PROJETS. ENERGIE 6 projets Coût: 2063.1 millions de dollars

LES GRANDS PROJETS. ENERGIE 6 projets Coût: 2063.1 millions de dollars LES GRANDS PROJETS INFRASTRUCTURES 9 projets Coût: 3775.5 millions de dollars Secteurs: Modernisation des autoroutes / Aménagement des zones industrielles / Intégration des quartiers populaires ENVIRONNEMENT

Plus en détail