FORMULATION DES BETONS AVEC AJOUT PAR L UTILISATION DES RESEAUX DE NEURONES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMULATION DES BETONS AVEC AJOUT PAR L UTILISATION DES RESEAUX DE NEURONES"

Transcription

1 IV ème SNMPE, 15, 16 Mai 2012 Université M Hamed Bougara Boumerdès FORMULATION DES BETONS AVEC AJOUT PAR L UTILISATION DES RESEAUX DE NEURONES R. Rebouh 1, B. Boukhatem 2, M. Ghrici 3, S. Kenai 4 1 Laboratoire de Géomatériaux, Université de Chlef, Algérie 2 Laboratoire de Géomatériaux, Université de Chlef, Algérie 3 Laboratoire de Géomatériaux, Université de Chlef, Algérie 4 Laboratoire de Génie civil et Géomatériaux, Université de Blida, Algérie RESUME La formulation des bétons implique le choix ou la sélection des proportions constitutives qui auront comme conséquence certaines propriétés désirées. Elle s est compliquée dans les années récentes avec l introduction de nouveaux constituants tels que les adjuvants chimiques, les aditions minérales ou les fibres d une part et l élargissement de la gamme des propriétés d usage du matériaux en relation de avec la totalité de son cycle de vie d autre part. L objectif principal de cette étude est de maintenir la fiabilité des réseaux de neurones pour entreprendre la conception de mélanges de béton incorporant des ajouts et de tenter d assurer que le béton résultant ne sera pas seulement économique et assez résistant, mais il aura certaine garantie quant aux caractéristiques de la maniabilité adéquate. Pour cela une application de simulation des réseaux de neurones est employée pour créer le meilleur réseau. Les données utilisées pour l apprentissage de ce réseau sont obtenues à partir des projets de recherches antérieurs. De façon générale, l'approche présentée ici peut mener à une formulation plus précise et plus rapide d un béton à la pouzzolane naturelle basé sur ses deux propriétés principales (l ouvrabilité et la résiatance). MOT CLES Béton, ajouts cimentaire, formulation, réseaux de neurones, résistance en compression. 1. INTRODUCTION Les fabricants de béton sont soumis à une pression croissante en termes de délais et de coûts. Ces considérations ont poussé plusieurs chercheurs à l élaboration des modèles et des systèmes d'aide à la formulation des bétons par l application de différentes approches. Récemment, plusieurs chercheurs ont appliqué les techniques de l intelligence artificielles pour la construction de leurs logiciels. L Intelligence Artificielle (IA) est l une des branches de l informatique. Elle est basée entre autres sur les théories qui ont été fondamentalement développées pour les systèmes classiques dans la physique et la biologie. Parmi les techniques les plus connus de l IA, les Algorithmes Génétiques (AG), la Logique Flou (LF) et les Réseaux de Neurones (RNs). Actuellement, plusieurs chercheurs s orientent vers l adoption de ces approches pour la construction des systèmes plus sophistiqués par combinaison de ces techniques avec les RNs. Dans le domaine de génie civil, leurs applications ont montré qu ils sont des outils de simulation et d optimisation puissants [1] (B. Boukhatem, 2011). La formulation d un béton est finalement un problème inverse, c.-à-d le choix des proportions constitutives à partir des propriétés désirées pour mettre au point un béton satisfaisant à un cahier des charges. Il s agit en faite d un problème d optimisation. Bien que des réseaux de neurones aient été employés pour résoudre les problèmes d'inversion, une telle approche serait difficile pour le problème de formulation de béton, en raison de grand nombre de facteurs causals impliqués comparés juste à quelques facteurs dépendants (par exemple résistance et ouvrabilité). Par conséquent, l'approche présentée ici était d entraîner un système de Réseau de Neurones avec des proportions constitutives comme entrées et des propriétés des bétons comme sorties. Un tel réseau peut alors être employé, pour prévoir les effets des différents constituants du mélange sur les propriétés du béton. Cependant aucun système n a été proposé pour la formulation des bétons aux ajouts cimentaires et en particulier à la pouzzolane naturelle. Dans ce contexte, la présente étude porte sur l application de l approche RN pour l optimisation de la formulation d un béton à la pouzzolane naturelle

2 2. FORMULATION DES BETONS PAR LES RÉSEAUX DE NEURONES 2.1. Base de Données La préparation de la base de donnés est une étape très importante pour la conception des modèles des réseaux de neurones. La performance du modèle est liée directement à la qualité et la distribution des données utilisées. La base de données a été construite à partir des résultats expérimentaux réalisés sur des bétons aux pouzzolanes naturelles et obtenus de diverses sources de la littérature Sélection des données expérimentales Les données concernant les bétons ordinaires aux pouzzolanes ont été extraits et rassemblées des projets de recherche de la littérature pour construire la base de données. Cette base de données (Tableau 1) est composée d un grand ensemble de données (11 projets de recherche réalisés sur des bétons aux pouzzolanes naturelles). Pendant l'évaluation des données, certaines de ces compositions de bétons ont été supprimées à cause de l insuffisance d information concernant les mélanges utilisés. Les donnés extraits sont des quantités des constituants (Ciment, Ajout, Eau, Granulat), de différents bétons avec les valeurs mesurées de l ouvrabilité et la résistance à la compression pour différents âges de chaque composition. Les données sont divisées en deux ensembles, un ensemble d entrée (Vecteur d entrée) et un ensemble de sortie (Vecteur sortie). Tableau 1. Organisation de la Base des Données. Source de Données Nombre de Données [3] (Ramezanianpoor,1987) 40 [4] (Shannagt & Yeginobali, 1995) 36 [5] (Vidéla et al, 1996) 60 [6] (Turanli & Erdogan, 1999) 16 [7] (Pekmezci & Akyuz, 2003) 15 [8] (Tagnit-Hamou et al., 2004) 15 [9] (Khandaker et al., 2006) 126 [10] (Uzal et al., 2007) 20 [11] (N. Amjad et al., 2008) 18 [12] (Kaid et al.,2009) 48 [13] (Olawuyi & Olusola, 2010) 16 Nombre des données utilisées pour l apprentissage 182 Nombre des données utilisées pour le test 60 Nombre des données utilisées pour la validation 60 Total Organisation de la base de données L ensemble des données utilisées pour le développement du modèle de RN représente un total de 120 formules ou composition de béton. Au total, on dispose donc, 302 valeurs de résistances à la compression et d ouvrabilité. Ces résultats ont été employés pour vérifier la fiabilité du modèle pour l optimisation de la formulation de béton à la pouzzolane naturelle. L optimisation du mélange de béton a été faite par le modèle de RN développé vis-à-vis de la résistance à la compression et de l ouvrabilité. Les données sont divisées en trois parties, un ensemble pour la

3 phase de l apprentissage (60%), un ensemble pour la phase de test (20%) et un ensemble pour la phase de validation (20%) Methodologie de développement du modèle RN Un modèle de formulation de béton aux pouzzolanes naturelles a été développé. Il consiste à optimiser la formulation par les deux propriétés essentielle de béton «l ouvrabilité et la résistance à la compression». L architecture du modèle RN développé est d abord décrites, suivie de la détermination de ses paramètres d apprentissage et de ses performances. Le modèle a été entrainé et testé avec des ensembles de données d apprentissage, de test, et de validation en utilisant l'algorithme de rétropropagation. L implémentation et la simulation ont été effectuées à l'aide des fonctions du logiciel MATLAB 7.5 [14] (Matlab, 2007). Dans un premier temps, le nombre optimal de neurones dans les couches cachés a été déterminé. Le modèle proposé est un modèle réalisé sur un nombre de 302 données, le modèle consiste à optimiser la formulation des bétons aux pouzzolanes par l ouvrabilité et la résistance, composé de 3 couches cachées avec 7, 7 et 2 neurones dans la 1 er, 2 eme et la 3 ème couche respectivement, l architecture du modèle est décrite dans la figure 2. Il est à noter que les simulations numériques ont permis de déterminer l architecture optimale pour le réseaux. Age Résistance Ouvrabilité Pourcentage d ajout Sable /Granulats Quantité de liant Rapport Eau/Liant Quantité de granulats Quantité d adjuvant Figure 2. Architecture optimale proposée du modèle. Le modèle développé conçus pour formuler des bétons ordinaires aux pouzzolanes, l intervalle des paramètres a été limité pour le fonctionnement correct du modèle, le tableau 2 montre les valeurs minmax adopté pour le modèle de formulation développé. On peut noter que le modèle a permi d atteindre une erreur de 2% pour toutes les données et des coefficients de détermination de 0,95 et 0,93 autant pour la phase d apprentissage que pour la phase de test respectivement. Tableau 2. Valeurs limites de fonctionnement du Modèle Paramètres d entrée Minimum Maximum Age (jours) 2 90 Resistance f c28 (MPa) Ouvrabilité (cm) 4 12 Pouzzolane (%) 0 30 Rapport sable /gravier (S/G) Généralisation du modèle RN Le modèle de réseau de neurone proposé est testé par des données que nous avons introduit, les

4 données sont organisées de telle façon a varié chaque fois un paramètre d entré, pour vérifier les relations connues dans la technologie de béton entre les propriétés et la composition de mélange de béton. Les variations des paramètres d entrées du modèle sont représentées dans les tableaux 4. Les résultats obtenus du rapport E/L et le volume de liant, du modèle de formulation sont représentés dans la figure 3. La figure 3 montre la variation du rapport E/L et la quantité de liant en fonction de la résistance f c28 pour une ouvrabilité de 8 cm, il est clair que le rapport E/L est inversement proportionnel à la résistance, par contre le liant augmente en augmentant les valeurs de la résistance et cela est valable pour tous les rapports S/G adoptés. Par exemple pour un rapport S/G = 0.38 On remarque que pour augmenter la résistance à la compression f c28 de 20 MPa à 50 MPa et pour un taux de pouzzolane de 0%, on doit diminuer le rapport E/L de 0.62 à 0.43, par conséquent il faut augmenter le volume de liant de 306 jusqu à 477 kg/m 3, respectivement. D après l analyse détaillée des résultats représentés dans les figures précédentes on peut augmenter la résistance à la compression du béton soit par l'augmentation de volume de liant (ciment + ajouts) ou la diminution du rapport E/L. Donc la résistance croit en même temps que le dosage en ciment, et elle décroit en fonction du dosage en Eau. Cette relation est prouvée dans la littérature par plusieurs chercheurs [15] (Neville 1996), le modèle développé dans cette étude conserve cette relation. Les résultats du modèle de formulation développé sont en concordance avec les résultats des essais expérimentaux réalisés par les différents chercheurs. 3. VALIDATION DU MODÈLE DÉVELOPPÉ La plupart des logiciels de formulations des bétons connus tel que BétonlabPro [16] (De Larrard & Sedran, 2007), ne prend pas en compte la pouzzolane naturelle comme ajout cimentaire, on trouve que les cendres volantes et la fumée de silice sont les plus souvent utilisées. Pour valider les résultats obtenus par le modèle développé dans cette étude, on a essayé de trouver un logiciel qui prend les mêmes paramètres d entrée à ceux de notre modèle proposés, les résultats sont comparés avec des formulations obtenues par le logiciel Mixcalc102 «Concrete Mix Design Calculator» [17] (Mixcalc102, 2005). Les résultats obtenus par le modèle RN développé et le logiciel Mixcalc102 sont réprésentées dans le tableau 5. Tableau 5. Comparaison entre les formulations obtenues par le logiciel Mixcalc102 et le modèle RN. Resistance f c28 (MPa) Ajout (%) Formulation obtenue par le modèle RNA développé Ajout Ciment Eau Sable Gravier Adjuvant (%) Formulation Obtenue par Mixcalc102 Ajout Ciment Eau Sable Gravier

5 a) - S/G = 0.38 b) - S/G = 0.40 c) - S/G = 0.42 Figure 3. Variation de rapport E/L et le liant en fonction de la résistance pour une ouvrabilité = 8 cm.

6 4. DÉVELOPPEMENT D UNE INTERFACE POUR LE MODÈLE RN DÉVELOPPÉ Pour que le modèle développé dans cette étude soit utile et pratique et pour faciliter l'utilisation du modèle de formulation proposée, un prototype d un logiciel de formulation des bétons aux pouzzolanes naturelles a été implémenté sous le nom LoFBAC V.1 (Logiciel de Formulation des Bétons à Base d Ajout Cimentaires Version 1). La figure 5 montre l interface du logiciel. Cette interface proposée est claire et facile à utiliser. Comme le montre cette figure, le logiciel demande à l utilisateur de spécifier les informations sur le béton souhaité à formuler. Une liste déroulante facilite le choix du type de béton et le type d ajout. Après, on fixe les conditions d exposition et si on utilise un agent entraineur d air, ensuite on passe à la formulation. La figure 6 montre la deuxième fenêtre, qui permet à l utilisateur d introduire les valeurs de la résistance, de l ouvrabilité, l âge, le taux de substitution et le rapport Sable/Granulats ensuite cliquer sur le boutton Optimiser>>, la composition est affichée directement. Figure 5. Interface principale du logiciel Figure 6. Fenetre de fourmulation 5. CONCLUSION Un modèle réseaux des neurones à rétropropagation a été développé pour la formulation des bétons ordinaires à base de pouzzolane naturelle à partir les deux propriétés principales qui caractérisent le béton à l état frais et à l état durci qui sont l ouvrabilité et la résistance à la compression respectivement. La base des données utilisées pour la construction du modèle de formulation développée est collectée à partir de différentes sources, plusieurs paramètres ont été ignorés, tels que la température, l indice d activité de chaque type de pouzzolane, le type des granulats utilisés, le type de ciment, le type de superplastifiant, la qualité d équipement etc. Les résultats de formulation obtenus par le modèle développé sont très satisfaisants et comparables avec les résultats des essais expérimentaux. Une interface utiliateur à été développée pour une utilisation plus éclairé et aisé d interagir avec le système. Il serait souhaitable que le modèle développé soient généralisé d une part, pour la formulation de béton contenant d autres ajouts cimentaires comme le laitier, la fumée de silice et les cendres volantes à partir d une ou de plusieurs propriétés comme la durabilité du béton et la validation des modèles développés par des essais expérimentaux et d autre part, par une optimisation de ses performances par combinaison avec d autres techniques comme les algorithmes génétiques et les méthodes probabilistes.

7 6. REFERNCES [1] Boukhatem B., Kenai S., Tagnit-Hamou A. & Ghrici M. 2011, 'Application of New Information Technology on Concrete: An Overview', Journal of Civil Engineering and Management, 17[2], [2] Dreyfus G., Martinez J.M., Samuelides M., Mirta B.G., Badran F., Thiria S. & Hérault L. 2002, 'Réseau de neurones-méthodologie et application, Ed. Eyrolles. [3] Ramezanianpour A.A. 1987, 'Engineering properties and morphology of pozzolanic cement-concrete', PhD Thesis, University of Leeds, UK, 310p. [4] Shannag J.M. & Yeginobali A. 1995, 'Properties of Pastes, Mortars and Concretes Containing Natural Pozzolan', Cement and Concrete Research, 25[3], [5] Vidéla C.C., CovarrubiasJ.P.T. & Pascual J.M.D. 1996, 'Behaviour in Extreme Climates of Concrete Made With Different Types of Cement', [6] Turanli L. & Erdogan T.Y. 1999, 'Investigation on the effect of natural pozzolan addition on compressive strength of Portland pozzolan cement', Proc. 4 th Conference Concrete Technolgie for Developing Countries, pp [7] Pekmezci B.Y. & Akyuz S. 2004, 'Optimum Usage of a Natural Pozzolan for The Maximum Compressive Strength of Concrete', Cement and Concrete Research, 34[12], [8] Tagnit-Hamou A., Petrov N. & Luke K. 2003, 'Properties of Concrete Containing Diatomaceous Earth', ACI Materials Journal, 100[1], [9] Khandaker M., Hossain A. & Lachemi M. 2006, 'Development of Volcanic Ash Concrete: Strength, Durability, and Microstructural Investigations', ACI Materials Journal, 103[1], [10] Uzal B., Turanli L. & Mehta P.K. 2007, 'High-Volume Natural Pozzolan Concrete for Structural Applications', ACI Materials Journal, 104[5], [11] Amjad, N., Jabbar, A., Akhtar, N.K., Ali, Q., Hussain, Z., and Mizra, J., (2008), Performance of Pakistani volcanic ashes in mortars and concrete, Civil Engineering, Vol. 35, pp [12] Olawuyi B.J. & Olusola K.O. 2010, Compressive Strength of Volcanic Ash/Ordinary Portland Cement Laterized Concrete, Civil Engineering Dimension, 12[1], [13]Kaid, N., Cyr, M., Khelafi, H., and Gouf, N., (2009), Caracteristiques Mecaniques de Betons Contenant une Pouzzolane Naturelle face aux Attaques a l Eau de Mer et aux Sulfates, 1st International Conference on Sustainable Built Environment Infrastructures in Developing Countries ENSET,Oran, 8p. [14] MATLAB , Software, The Math Works, Inc, Prentice Hall. [15] Neville M., 1994, Properties of Concrete, Fourth and Final Edition, Addison Wesley Longman, England. [16] De Larrard F. & Sedran T. 2007, 'Le logiciel BétonlabPro 3', Bulletin des Laboratoires des Ponts et Chaussées, N o , [17] Mixcalc102, (2005), Concrete Mix Design Calculator, Pensacola Amerian Laboratory.

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Guide d utilisation Version abrégée Table des matières 1 OBJECTIFS... 2 2 VERSION... 2 3 SPÉCIFICATION DU BÉTON À

Plus en détail

T 47. Cas des bétons coulés en place. Durabi

T 47. Cas des bétons coulés en place. Durabi Col l e c t i o n T e c h n i q u e C i m b é t o n T 47 Guide de prescription des ciments pour des constructions durables Cas des bétons coulés en place Durabi ilitédurabilité Sommaire 1 - Notion de durabilité...

Plus en détail

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS 2001 LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS Une norme européenne des ciments, un double marquage pour la qualité. Avant-propos En 1994, la France

Plus en détail

Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables

Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables d à la prise Thèse Tangi Le Borgne Directeur de thèse : F. Masrouri (LAEGO) Conseillers d étude : O. Cuisinier

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

N09 Viaduc de Chillon

N09 Viaduc de Chillon Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des routes N09 Viaduc de Chillon Solution innovante en relation avec la RAG Conférence JERI

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine

SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine Revue des Energies Renouvelables Vol. 11 N 4 (2008) 587 594 SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine S. Kherris 1*, M. Makhlouf 1 et A. Asnoun 2 1 Laboratoire des Matériaux et des Systèmes

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

La Recherche du Point Optimum de Fonctionnement d un Générateur Photovoltaïque en Utilisant les Réseaux NEURO-FLOUS

La Recherche du Point Optimum de Fonctionnement d un Générateur Photovoltaïque en Utilisant les Réseaux NEURO-FLOUS Rev. Energ. Ren. : Chemss 2000 39-44 La Recherche du Point Optimum de Fonctionnement d un Générateur Photovoltaïque en Utilisant les Réseaux NEURO-FLOUS D.K. Mohamed, A. Midoun et F. Safia Département

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Optimisation des tournées de ramassage scolaire de la commune de Seneffe

Optimisation des tournées de ramassage scolaire de la commune de Seneffe Optimisation des tournées de ramassage scolaire de la commune de Seneffe Laurie Hollaert Séminaire GRT 7 novembre Laurie Hollaert Optimisation des tournées de ramassage scolaire de la commune de Seneffe

Plus en détail

Réno2020. Étude de la nouvelle façade. Projet de la rue du Molinay. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS

Réno2020. Étude de la nouvelle façade. Projet de la rue du Molinay. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Prof. dr. Ir. Ar. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Energy & Sustainable Development Réno2020 Projet de la rue du Molinay Étude de la nouvelle façade 09 03 2012 Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Sommaire

Plus en détail

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Différentes

Plus en détail

Machines virtuelles Cours 1 : Introduction

Machines virtuelles Cours 1 : Introduction Machines virtuelles Cours 1 : Introduction Pierre Letouzey 1 pierre.letouzey@inria.fr PPS - Université Denis Diderot Paris 7 janvier 2012 1. Merci à Y. Régis-Gianas pour les transparents Qu est-ce qu une

Plus en détail

Dossier justificatif des travaux de R&D déclarés au titre du CIR

Dossier justificatif des travaux de R&D déclarés au titre du CIR Dossier justificatif des travaux de R&D déclarés au titre du CIR I PRÉSENTATION DE LA SOCIETE Présenter l activité de la société en quelques lignes ou au moyen d une plaquette publicitaire et replacer

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING)

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LIEU: Sandman Hotel ( Près de la station de métro ) 999 rue de Sérigny Longueuil, QC, CANADA J4K 2T1 http://www.sandmanhotels.com/fr/hotel/quebec/montreal

Plus en détail

Souad EL Bernoussi. Groupe d Analyse Numérique et Optimisation Rabat http ://www.fsr.ac.ma/ano/

Souad EL Bernoussi. Groupe d Analyse Numérique et Optimisation Rabat http ://www.fsr.ac.ma/ano/ Recherche opérationnelle Les démonstrations et les exemples seront traités en cours Souad EL Bernoussi Groupe d Analyse Numérique et Optimisation Rabat http ://www.fsr.ac.ma/ano/ Table des matières 1 Programmation

Plus en détail

TECH. INFOTECH # 34 Solvabilité 2 : Le calcul du capital économique dans le cadre d un modèle interne. Introduction

TECH. INFOTECH # 34 Solvabilité 2 : Le calcul du capital économique dans le cadre d un modèle interne. Introduction INFO # 34 dans le cadre d un modèle interne Comment les méthodes d apprentissage statistique peuvent-elles optimiser les calculs? David MARIUZZA Actuaire Qualifié IA Responsable Modélisation et Solvabilité

Plus en détail

Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre.

Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre. Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre. Isabelle Bombard, Bruno da Silva, Pascal Dufour *, Pierre Laurent, Joseph Lieto. Laboratoire d Automatique

Plus en détail

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008 3 Liants 3.1 Ciments Les ciments Portland (CEM I) et ciments Portland composés (CEM II) doivent être conformes à la norme NF EN 197-1. NOTE 1 La marque NF-Liants hydrauliques, ou son équivalent dans les

Plus en détail

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00 1 EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE DI LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE DEPARTEMENT DE MICROTECHNIQUE INSTITUT DE PRODUCTION MICROTECHNIQUE CH - 1015

Plus en détail

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique :

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique : I-1 Introduction : La production de l énergie thermique à partir de l énergie solaire par les capteurs plans connait de nos jours de nombreuses applications vue leurs innombrables intérêts économiques

Plus en détail

COURS SYRRES RÉSEAUX SOCIAUX. Jean-Loup Guillaume

COURS SYRRES RÉSEAUX SOCIAUX. Jean-Loup Guillaume COURS SYRRES RÉSEAUX SOCIAUX Jean-Loup Guillaume Le cours http://jlguillaume.free.fr/www/teaching/syrres/ Exemple 1 : Expérience de Milgram Objectif faire transiter une lettre depuis les Nebraska à un

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com

5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com Application des réseaux de neurones au plan de répartition des risques 5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com Copyright c

Plus en détail

Adhésif structural pour le collage de renforts

Adhésif structural pour le collage de renforts Notice Produit Edition 18/07/2014 Numéro 3022 Version N 2014-253 N identification : 020206040010000001 Adhésif structural pour le collage de renforts Description est une colle structurale thixotrope à

Plus en détail

ÉVALUATION PRIMAIRE D UN SYSTÈME D AIDE AU CONTRÔLE AÉRIEN EN ROUTE

ÉVALUATION PRIMAIRE D UN SYSTÈME D AIDE AU CONTRÔLE AÉRIEN EN ROUTE Proceedings of the SELF-ACE 001 Conference Ergonomics for changing work ÉVALUATION PRIMAIRE D UN SYSTÈME D AIDE AU CONTRÔLE AÉRIEN EN ROUTE CELLIER JEAN-MARIE Laboratoire Travail et Cognition (LTC), UMR

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc)

FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc) 87 FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc) Dans le cadre de la réforme pédagogique et de l intérêt que porte le Ministère de l Éducation

Plus en détail

L utilisation d un réseau de neurones pour optimiser la gestion d un firewall

L utilisation d un réseau de neurones pour optimiser la gestion d un firewall L utilisation d un réseau de neurones pour optimiser la gestion d un firewall Réza Assadi et Karim Khattar École Polytechnique de Montréal Le 1 mai 2002 Résumé Les réseaux de neurones sont utilisés dans

Plus en détail

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population.

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population. Première STMG1 2014-2015 progression. - 1 Table des matières Fil rouge. 3 Axes du programme. 3 Séquence : Proportion d une sous population dans une population. 3 Information chiffrée : connaître et exploiter

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi

Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi EUROBITUME Bitumen Day 2014 @ Anderlecht Vincent BAPTISTE, Total Marketing Services Sommaire Concept du liant «prêt à l emploi»

Plus en détail

2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION

2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION 2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION Désignation de la classe Description de l'environnement 1 - Aucun risque de corrosion ni d'attaque Béton non armé et sans pièces métalliques noyées : toutes expositions,

Plus en détail

Introduction. I Étude rapide du réseau - Apprentissage. II Application à la reconnaissance des notes.

Introduction. I Étude rapide du réseau - Apprentissage. II Application à la reconnaissance des notes. Introduction L'objectif de mon TIPE est la reconnaissance de sons ou de notes de musique à l'aide d'un réseau de neurones. Ce réseau doit être capable d'apprendre à distinguer les exemples présentés puis

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines

MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines Massimiliano Capezzali 1, Gaëtan Cherix 2, 1 Energy Center, Ecole Polytechnique Fédérale de

Plus en détail

1.2 Unité responsable Département d informatique, Faculté des sciences

1.2 Unité responsable Département d informatique, Faculté des sciences 1. Identification du programme 1.1 Titre du programme Maîtrise ès sciences (informatique) 1.2 Unité responsable Département d informatique, Faculté des sciences 1.3 Diplôme accordé M. Sc. (Informatique)

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

creo elements/pro creo elements/direct creo elements/view

creo elements/pro creo elements/direct creo elements/view creo elements/pro SERVICES & SUPPORT PROCESSUS & INITIATIVES creo elements/direct creo elements/view SOLUTIONS MÉTIER creo elements/pro 5.0 PRODUITS LOGICIELS creo elements/direct 17.0 creo elements/view

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7 Table des matières Préface Public 1 Structure de l ouvrage 1 Caractéristiques de l ouvrage 3 Contenu 3 Pédagogie 4 Remarques sur l adaptation française 4 Ressources numériques 5 Biographie 6 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

La Stratégie d Intégration Advantage

La Stratégie d Intégration Advantage La Stratégie d Intégration Advantage Intégration pour l Entreprise Synthèse Ces dernières années, les entreprises comptent sur moins de systèmes pour gérer leurs activités au quotidien et ont souvent implémenté

Plus en détail

La construction durable : quelle stratégie d innovation d. Pascal Casanova, Directeur R&D, Lafarge

La construction durable : quelle stratégie d innovation d. Pascal Casanova, Directeur R&D, Lafarge La construction durable : quelle stratégie d innovation d? Pascal Casanova, Directeur R&D, Lafarge Le béton est le matériau le plus utilisé sur la planète après l eau et le plus largement disponible Materials

Plus en détail

Économétrie, causalité et analyse des politiques

Économétrie, causalité et analyse des politiques Économétrie, causalité et analyse des politiques Jean-Marie Dufour Université de Montréal October 2006 This work was supported by the Canada Research Chair Program (Chair in Econometrics, Université de

Plus en détail

ProSimPlus HNO3 Résumé des nouvelles fonctionnalités, décembre 2008

ProSimPlus HNO3 Résumé des nouvelles fonctionnalités, décembre 2008 ProSimPlus HNO3 Résumé des nouvelles fonctionnalités, décembre 2008 Cette page présente un résumé des derniers développements effectués dans le logiciel ProSimPlus HNO3. Ceux-ci correspondent à de nouvelles

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois (www.sitg.ch)

Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois (www.sitg.ch) REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'intérieur et de la mobilité Service de la mensuration officielle 02.2012 Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois

Plus en détail

L apprentissage automatique

L apprentissage automatique L apprentissage automatique L apprentissage automatique L'apprentissage automatique fait référence au développement, à l analyse et à l implémentation de méthodes qui permettent à une machine d évoluer

Plus en détail

Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R

Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R Yves Aragon, David Haziza & Anne Ruiz-Gazen GREMAQ, UMR CNRS 5604, Université des Sciences

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Informations Personnelles

CURRICULUM VITAE. Informations Personnelles CURRICULUM VITAE Informations Personnelles NOM: BOURAS PRENOM : Zine-Eddine STRUCTURE DE RATTACHEMENT: Département de Mathématiques et d Informatique Ecole Préparatoire aux Sciences et Techniques Annaba

Plus en détail

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire Revue des Energies Renouvelables SIENR 12 Ghardaïa (2012) 23 28 Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire H. Ammar 1*, M.T. Bouziane 2 et Y. Bakelli 1 1 Unité de Recherche

Plus en détail

Monitoring et suivi du comportement des chaussées

Monitoring et suivi du comportement des chaussées Monitoring et suivi du comportement des chaussées Pierre Hornych Juliette Blanc IFSTTAR - LAMES 1/xx MONITORING ET SUIVI DU COMPORTEMENT DES CHAUSSÉES DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS ET PERSPECTIVES Introduction

Plus en détail

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13)

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) Aires industrielles Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) 19 20 Plateforme logistique de Bain-de-Bretagne (35) Identification Lieu : ZI de Bain-de-Bretagne (35) Maître d ouvrage

Plus en détail

PROJET DE FIN D ETUDES La nouvelle norme des bétons NF EN 206-1 Application pratique sur un chantier de bâtiment

PROJET DE FIN D ETUDES La nouvelle norme des bétons NF EN 206-1 Application pratique sur un chantier de bâtiment LEUVREY Jean-Pascal Elève Ingénieur de 5 ème année INSA Strasbourg GENIE CIVIL PROJET DE FIN D ETUDES La nouvelle norme des bétons NF EN 206-1 Application pratique sur un chantier de bâtiment Enseignant

Plus en détail

FORMATION TECHNIQUE BQ 2012 FRÉDÉRIC NOËL ING.

FORMATION TECHNIQUE BQ 2012 FRÉDÉRIC NOËL ING. FORMATION TECHNIQUE BQ 2012 FRÉDÉRIC NOËL ING. Le contrôle de la mise en œuvre des liants d accrochage par le MTQ o Seulement dans les cas de malfaçon o Les malfaçons sont décrites dans le CCDG Selon le

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs.

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. H. ZAÏDI a, S. FOHANNO a, R. TAÏAR b, G. POLIDORI a a Laboratoire

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Robotique

Intelligence Artificielle et Robotique Intelligence Artificielle et Robotique Introduction à l intelligence artificielle David Janiszek david.janiszek@parisdescartes.fr http://www.math-info.univ-paris5.fr/~janiszek/ PRES Sorbonne Paris Cité

Plus en détail

HYDROMENT. Isoler. Hydroment assainit les mûrs et conserve la propriété. Finition

HYDROMENT. Isoler. Hydroment assainit les mûrs et conserve la propriété. Finition Hydroment devient, en ajoutant au sable et du ciment, un mortier spécial, destiné à la maçonnerie humide et saline. L enduit régulateur d humidité Extrait l humidité de la maçonnerie et la fait s évaporer

Plus en détail

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Alexandre Nassiopoulos et al. Journée d inauguration de Sense-City, 23/03/2015 Croissance de la demande énergétique et

Plus en détail

La Protection Ultime. Thortex apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion et d attaques chimiques. Protection Anticorrosion

La Protection Ultime. Thortex apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion et d attaques chimiques. Protection Anticorrosion Solutions faisant appel aux toutes dernières Avancées en terme de technologies Polymère sans solvant à base d eau. La Protection Ultime apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion

Plus en détail

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Février 2013 1 Liste de contrôle des essais de non-infériorité N o Liste de contrôle (les clients peuvent se servir de cette

Plus en détail

Revision of hen1317-5: Technical improvements

Revision of hen1317-5: Technical improvements Revision of hen1317-5: Technical improvements Luca Felappi Franz M. Müller Project Leader Road Safety Consultant AC&CS-CRM Group GDTech S.A., Liège Science Park, rue des Chasseurs-Ardennais, 7, B-4031

Plus en détail

MAT265 ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES Préalable(s) : MAT145 PLAN DE COURS SESSION AUTOMNE 2013

MAT265 ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES Préalable(s) : MAT145 PLAN DE COURS SESSION AUTOMNE 2013 École de technologie supérieure Service des enseignements généraux Responsable(s) du cours : Michel Beaudin Luc Soucy Crédits : 4 MAT265 ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES Préalable(s) : MAT145 PLAN DE COURS SESSION

Plus en détail

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction.

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Etudes et traitements statistiques des données : le cas illustratif de la démarche par sondage INTRODUCTION

Plus en détail

A I D E A L A D E F I N I T I O N D E S I G N A L E T I Q U E

A I D E A L A D E F I N I T I O N D E S I G N A L E T I Q U E A I D E A L A D E F I N I T I O N D E S I G N A L E T I Q U E P O U R L E S E S P A C E S N A T U R E L S E T L E S S E N T I E R S D E R A N D O N N E E Conseil Général de la Nièvre - septembre 2010 M

Plus en détail

Chapitre 22 Optimisation pour diffusion à l'écran, pour le web

Chapitre 22 Optimisation pour diffusion à l'écran, pour le web 1 1 9 9 7 7 Optimisation pour diffusion à l'écran, pour le web Diffusion pour le web........................ 31 Les paramètres avant l exportation................. 31 Optimisation pour le web......................

Plus en détail

Chapitre X. Les produits de substitution.

Chapitre X. Les produits de substitution. Chapitre X Les produits de substitution. Introduction : - Peu satisfaisant (aucun autre matériaux n offre les propriétés intéressantes de l asbeste) - Coût généralement plus élevé que l application initiale.

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Champs statiques

Consensus Scientifique sur. les. Champs statiques page 1/8 Consensus Scientifique sur Source : OMS (2006) les Champs statiques Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les équipements d imagerie médicale par résonance magnétique (IRM), les trains et les

Plus en détail

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Aperçu : Permettre l agilité du data-center La flexibilité métier est votre objectif primordial Dans le monde d aujourd hui, les clients attendent

Plus en détail

Béton. Fig. 1- Essai d'étalement sur table

Béton. Fig. 1- Essai d'étalement sur table Béton TD 1- Essai d'étalement sur table ou Flow-table test (Norme ISO 9812) Cet essai est particulièrement adapté au béton très fluide, fortement dosé en superplastifiant. Le diamètre du plus gros granulat

Plus en détail

MINISTÈRE CHARGÉ DE LA RECHERCHE NOTICE

MINISTÈRE CHARGÉ DE LA RECHERCHE NOTICE cerfa N 50078#07 MINISTÈRE CHARGÉ DE LA RECHERCHE PROCEDURE D'AGREMENT, AU TITRE DU CREDIT D'IMPOT-RECHERCHE, DES ORGANISMES EXECUTANT POUR DES TIERS DES OPERATIONS DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT NOTICE

Plus en détail

Document Technique d Application. Agilia sols A

Document Technique d Application. Agilia sols A Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/09-1553*V2 Annule et remplace le Document Technique d Application 12/09-1553*V1 Intègre le modificatif 12/09-1553*02 Mod Chape fluide à base

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN

LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN Dossier de presse Juin 2015 LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN Du laboratoire au pneu commercialisé, une chaîne d activités construite pour délivrer les meilleures performances Dossier de presse Contact

Plus en détail

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu Fiche Produit IBM Cognos TM1 Aperçu Cycles de planification raccourcis de 75 % et reporting ramené à quelques minutes au lieu de plusieurs jours Solution entièrement prise en charge et gérée par le département

Plus en détail

MASTER INFORMATIQUE ET INGENIERIE DES SYSTEMES COMPLEXES PARCOURS SIGNAL ET TELECOMMUNICATIONS

MASTER INFORMATIQUE ET INGENIERIE DES SYSTEMES COMPLEXES PARCOURS SIGNAL ET TELECOMMUNICATIONS MASTER INFORMATIQUE ET INGENIERIE DES SYSTEMES COMPLEXES PARCOURS SIGNAL ET TELECOMMUNICATIONS Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Nature de la formation : Diplôme national

Plus en détail

Sujet de thèse Prise en compte des recommandations de l utilisateur dans les services numériques intelligents

Sujet de thèse Prise en compte des recommandations de l utilisateur dans les services numériques intelligents Sujet de thèse Prise en compte des recommandations de l utilisateur dans les services numériques intelligents Directeur de thèse : Bruno Zanuttini GREYC, UMR 6072 UNICAEN/CNRS/ENSICAEN, équipe MAD Démarrage

Plus en détail

TITRE : DEMONSTRATEUR D UN WEB-SERVICE EN OPTIMISATION NUMERIQUE

TITRE : DEMONSTRATEUR D UN WEB-SERVICE EN OPTIMISATION NUMERIQUE TITRE : DEMONSTRATEUR D UN WEB-SERVICE EN OPTIMISATION NUMERIQUE KEYWORDS : SYSTEMX, WEBSERVICE, COLLABORATIVE FILTERING, MACHINE LEARNING, LANGAGE PROGRAMMATION, HPC, BASE OBJETS COMPLEXES CONTEXTE de

Plus en détail

NOUVEL ALPHA2 FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement

NOUVEL ALPHA2 FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement NOUVEL ALPHA FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement ALPHA NOUVEAU CIRCULATEUR PLUS FIABLE. PLUS PERFORMANT.

Plus en détail

IMPACT DU TRAITEMENT DE SOL SUR L EROSION INTERNE DES SOLS FINS COMPACTES

IMPACT DU TRAITEMENT DE SOL SUR L EROSION INTERNE DES SOLS FINS COMPACTES IMPACT DU TRAITEMENT DE SOL SUR L EROSION INTERNE DES SOLS FINS COMPACTES IMPACT OF SOIL TREATMENT ON INTERNAL EROSION OF FINE COMPACTED SOILS Abdelwadoud MEHENNI 1,2, Olivier CUISINIER 1, Farimah MASROURI

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES MASTER Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Mention MONNAIE,BANQUE, FINANCE, ASSURANCE Spécialité RISQUE, ASSURANCE, DÉCISION 2014 / 2015 Z.Trocellier Directeurs Pr Kouroche VAFAÏ

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : INFORMATIQUE Spécialité

Plus en détail

ECRANS ACOUSTIQUES DURABLES

ECRANS ACOUSTIQUES DURABLES FICHE TECHNIQUE : CASSETTE ACOUSTIQUE ABSORBANTE P9507 A3/B3 (DLα 8 db/dl R 33 db) CODES P9507 : L = 0.00 3.00m P9371 : L = 3.01 4.00m (avec renforcement interne) P9372 : L = 4.01 5.00m (avec renforcement

Plus en détail

Calculatrice vocale basée sur les SVM

Calculatrice vocale basée sur les SVM Calculatrice vocale basée sur les SVM Zaïz Fouzi *, Djeffal Abdelhamid *, Babahenini MohamedChaouki*, Taleb Ahmed Abdelmalik**, * Laboratoire LESIA, Département d Informatique, Université Mohamed Kheider

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS DE MANUTENTION DU TERMINAL A CONTENEURS DE BEJAIA (BMT)

OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS DE MANUTENTION DU TERMINAL A CONTENEURS DE BEJAIA (BMT) OPTIMISATION DE LA MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS DE MANUTENTION DU TERMINAL A CONTENEURS DE BEJAIA (BMT) LAGGOUNE Radouane 1 et HADDAD Cherifa 2 1,2: Dépt. de G. Mécanique, université de Bejaia, Targa-Ouzemour

Plus en détail

Automatisation de la Mesure sur un Stand d Essai pour les Chauffe - Eau Solaires

Automatisation de la Mesure sur un Stand d Essai pour les Chauffe - Eau Solaires Rev. Energ. Ren. : Journées de Thermique (2001) 47-52 Automatisation de la Mesure sur un Stand d Essai pour les Chauffe - Eau Solaires C. Bouden et N. Ghrab-Morcos Laboratoire d Energie Solaire, Ecole

Plus en détail

Une introduction à ECOSE Technology

Une introduction à ECOSE Technology Une introduction à ECOSE Technology Qu est-ce que une nouvelle technologie révolutionnaire de liant organique qui est à la fois naturelle et sans formaldéhyde. Elle peut être utilisée pour fabriquer de

Plus en détail

technologie de séchage

technologie de séchage technologie de séchage we process the future Technologie de traitement LA TÂCHE Dans tous les domaines de l industrie, le séchage constitue une étape nécessaire du processus de traitement. Tous les produits

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

CobiT. Implémentation ISO 270. Pour une meilleure gouvernance des systèmes d'information. 2 e édition D O M I N I Q U E M O I S A N D

CobiT. Implémentation ISO 270. Pour une meilleure gouvernance des systèmes d'information. 2 e édition D O M I N I Q U E M O I S A N D D O M I N I Q U E M O I S A N D F A B R I C E G A R N I E R D E L A B A R E Y R E Préface de Bruno Ménard, président du Cigref CobiT Implémentation ISO 270 2 e édition Pour une meilleure gouvernance des

Plus en détail

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions d apprentissage mobile pour les étudiantes et étudiants de la L occasion d innover Forte de sa longue expérience dans l usage des technologies

Plus en détail

OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE

OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE À quoi sert cet outil? Les musées obtiennent une image instantanée de la situation actuelle de leur réserve et bénéficient d un diagnostic préliminaire.

Plus en détail

REMPLACEMENT OU MISE À NIVEAU DE TRAPILLON. Avant. 150 min. plus tard prêt pour trafic intense. www.fondatel.com. Français

REMPLACEMENT OU MISE À NIVEAU DE TRAPILLON. Avant. 150 min. plus tard prêt pour trafic intense. www.fondatel.com. Français REMPLACEMENT OU MISE À NIVEAU DE TRAPILLON Avant 150 min. plus tard prêt pour trafic intense Français www.fondatel.com MACSCELL Enrobé Hydrocarboné de laitier de haut fourneau autoblocant Conservation:

Plus en détail

2.5 Les bétons : fabrication et transport

2.5 Les bétons : fabrication et transport .5 Les bétons : fabrication et transport.5.1 - La fabrication du béton Avant d aborder la fabrication du béton, il n est pas inutile de rappeler qu il s agit d un matériau obtenu en mélangeant un ensemble

Plus en détail

intelligence artificielle et cognitique"

intelligence artificielle et cognitique Dialogue on Education, 11h-11h10 Course overview on "Automatisation avancée, intelligence artificielle et cognitique" Prof. Dr. Jean-Daniel Dessimoz, MBA, HES-SO / HEIG-VD 11:00-11:10, 18 November 2014

Plus en détail