FORMULATION DES BETONS AVEC AJOUT PAR L UTILISATION DES RESEAUX DE NEURONES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMULATION DES BETONS AVEC AJOUT PAR L UTILISATION DES RESEAUX DE NEURONES"

Transcription

1 IV ème SNMPE, 15, 16 Mai 2012 Université M Hamed Bougara Boumerdès FORMULATION DES BETONS AVEC AJOUT PAR L UTILISATION DES RESEAUX DE NEURONES R. Rebouh 1, B. Boukhatem 2, M. Ghrici 3, S. Kenai 4 1 Laboratoire de Géomatériaux, Université de Chlef, Algérie 2 Laboratoire de Géomatériaux, Université de Chlef, Algérie 3 Laboratoire de Géomatériaux, Université de Chlef, Algérie 4 Laboratoire de Génie civil et Géomatériaux, Université de Blida, Algérie RESUME La formulation des bétons implique le choix ou la sélection des proportions constitutives qui auront comme conséquence certaines propriétés désirées. Elle s est compliquée dans les années récentes avec l introduction de nouveaux constituants tels que les adjuvants chimiques, les aditions minérales ou les fibres d une part et l élargissement de la gamme des propriétés d usage du matériaux en relation de avec la totalité de son cycle de vie d autre part. L objectif principal de cette étude est de maintenir la fiabilité des réseaux de neurones pour entreprendre la conception de mélanges de béton incorporant des ajouts et de tenter d assurer que le béton résultant ne sera pas seulement économique et assez résistant, mais il aura certaine garantie quant aux caractéristiques de la maniabilité adéquate. Pour cela une application de simulation des réseaux de neurones est employée pour créer le meilleur réseau. Les données utilisées pour l apprentissage de ce réseau sont obtenues à partir des projets de recherches antérieurs. De façon générale, l'approche présentée ici peut mener à une formulation plus précise et plus rapide d un béton à la pouzzolane naturelle basé sur ses deux propriétés principales (l ouvrabilité et la résiatance). MOT CLES Béton, ajouts cimentaire, formulation, réseaux de neurones, résistance en compression. 1. INTRODUCTION Les fabricants de béton sont soumis à une pression croissante en termes de délais et de coûts. Ces considérations ont poussé plusieurs chercheurs à l élaboration des modèles et des systèmes d'aide à la formulation des bétons par l application de différentes approches. Récemment, plusieurs chercheurs ont appliqué les techniques de l intelligence artificielles pour la construction de leurs logiciels. L Intelligence Artificielle (IA) est l une des branches de l informatique. Elle est basée entre autres sur les théories qui ont été fondamentalement développées pour les systèmes classiques dans la physique et la biologie. Parmi les techniques les plus connus de l IA, les Algorithmes Génétiques (AG), la Logique Flou (LF) et les Réseaux de Neurones (RNs). Actuellement, plusieurs chercheurs s orientent vers l adoption de ces approches pour la construction des systèmes plus sophistiqués par combinaison de ces techniques avec les RNs. Dans le domaine de génie civil, leurs applications ont montré qu ils sont des outils de simulation et d optimisation puissants [1] (B. Boukhatem, 2011). La formulation d un béton est finalement un problème inverse, c.-à-d le choix des proportions constitutives à partir des propriétés désirées pour mettre au point un béton satisfaisant à un cahier des charges. Il s agit en faite d un problème d optimisation. Bien que des réseaux de neurones aient été employés pour résoudre les problèmes d'inversion, une telle approche serait difficile pour le problème de formulation de béton, en raison de grand nombre de facteurs causals impliqués comparés juste à quelques facteurs dépendants (par exemple résistance et ouvrabilité). Par conséquent, l'approche présentée ici était d entraîner un système de Réseau de Neurones avec des proportions constitutives comme entrées et des propriétés des bétons comme sorties. Un tel réseau peut alors être employé, pour prévoir les effets des différents constituants du mélange sur les propriétés du béton. Cependant aucun système n a été proposé pour la formulation des bétons aux ajouts cimentaires et en particulier à la pouzzolane naturelle. Dans ce contexte, la présente étude porte sur l application de l approche RN pour l optimisation de la formulation d un béton à la pouzzolane naturelle

2 2. FORMULATION DES BETONS PAR LES RÉSEAUX DE NEURONES 2.1. Base de Données La préparation de la base de donnés est une étape très importante pour la conception des modèles des réseaux de neurones. La performance du modèle est liée directement à la qualité et la distribution des données utilisées. La base de données a été construite à partir des résultats expérimentaux réalisés sur des bétons aux pouzzolanes naturelles et obtenus de diverses sources de la littérature Sélection des données expérimentales Les données concernant les bétons ordinaires aux pouzzolanes ont été extraits et rassemblées des projets de recherche de la littérature pour construire la base de données. Cette base de données (Tableau 1) est composée d un grand ensemble de données (11 projets de recherche réalisés sur des bétons aux pouzzolanes naturelles). Pendant l'évaluation des données, certaines de ces compositions de bétons ont été supprimées à cause de l insuffisance d information concernant les mélanges utilisés. Les donnés extraits sont des quantités des constituants (Ciment, Ajout, Eau, Granulat), de différents bétons avec les valeurs mesurées de l ouvrabilité et la résistance à la compression pour différents âges de chaque composition. Les données sont divisées en deux ensembles, un ensemble d entrée (Vecteur d entrée) et un ensemble de sortie (Vecteur sortie). Tableau 1. Organisation de la Base des Données. Source de Données Nombre de Données [3] (Ramezanianpoor,1987) 40 [4] (Shannagt & Yeginobali, 1995) 36 [5] (Vidéla et al, 1996) 60 [6] (Turanli & Erdogan, 1999) 16 [7] (Pekmezci & Akyuz, 2003) 15 [8] (Tagnit-Hamou et al., 2004) 15 [9] (Khandaker et al., 2006) 126 [10] (Uzal et al., 2007) 20 [11] (N. Amjad et al., 2008) 18 [12] (Kaid et al.,2009) 48 [13] (Olawuyi & Olusola, 2010) 16 Nombre des données utilisées pour l apprentissage 182 Nombre des données utilisées pour le test 60 Nombre des données utilisées pour la validation 60 Total Organisation de la base de données L ensemble des données utilisées pour le développement du modèle de RN représente un total de 120 formules ou composition de béton. Au total, on dispose donc, 302 valeurs de résistances à la compression et d ouvrabilité. Ces résultats ont été employés pour vérifier la fiabilité du modèle pour l optimisation de la formulation de béton à la pouzzolane naturelle. L optimisation du mélange de béton a été faite par le modèle de RN développé vis-à-vis de la résistance à la compression et de l ouvrabilité. Les données sont divisées en trois parties, un ensemble pour la

3 phase de l apprentissage (60%), un ensemble pour la phase de test (20%) et un ensemble pour la phase de validation (20%) Methodologie de développement du modèle RN Un modèle de formulation de béton aux pouzzolanes naturelles a été développé. Il consiste à optimiser la formulation par les deux propriétés essentielle de béton «l ouvrabilité et la résistance à la compression». L architecture du modèle RN développé est d abord décrites, suivie de la détermination de ses paramètres d apprentissage et de ses performances. Le modèle a été entrainé et testé avec des ensembles de données d apprentissage, de test, et de validation en utilisant l'algorithme de rétropropagation. L implémentation et la simulation ont été effectuées à l'aide des fonctions du logiciel MATLAB 7.5 [14] (Matlab, 2007). Dans un premier temps, le nombre optimal de neurones dans les couches cachés a été déterminé. Le modèle proposé est un modèle réalisé sur un nombre de 302 données, le modèle consiste à optimiser la formulation des bétons aux pouzzolanes par l ouvrabilité et la résistance, composé de 3 couches cachées avec 7, 7 et 2 neurones dans la 1 er, 2 eme et la 3 ème couche respectivement, l architecture du modèle est décrite dans la figure 2. Il est à noter que les simulations numériques ont permis de déterminer l architecture optimale pour le réseaux. Age Résistance Ouvrabilité Pourcentage d ajout Sable /Granulats Quantité de liant Rapport Eau/Liant Quantité de granulats Quantité d adjuvant Figure 2. Architecture optimale proposée du modèle. Le modèle développé conçus pour formuler des bétons ordinaires aux pouzzolanes, l intervalle des paramètres a été limité pour le fonctionnement correct du modèle, le tableau 2 montre les valeurs minmax adopté pour le modèle de formulation développé. On peut noter que le modèle a permi d atteindre une erreur de 2% pour toutes les données et des coefficients de détermination de 0,95 et 0,93 autant pour la phase d apprentissage que pour la phase de test respectivement. Tableau 2. Valeurs limites de fonctionnement du Modèle Paramètres d entrée Minimum Maximum Age (jours) 2 90 Resistance f c28 (MPa) Ouvrabilité (cm) 4 12 Pouzzolane (%) 0 30 Rapport sable /gravier (S/G) Généralisation du modèle RN Le modèle de réseau de neurone proposé est testé par des données que nous avons introduit, les

4 données sont organisées de telle façon a varié chaque fois un paramètre d entré, pour vérifier les relations connues dans la technologie de béton entre les propriétés et la composition de mélange de béton. Les variations des paramètres d entrées du modèle sont représentées dans les tableaux 4. Les résultats obtenus du rapport E/L et le volume de liant, du modèle de formulation sont représentés dans la figure 3. La figure 3 montre la variation du rapport E/L et la quantité de liant en fonction de la résistance f c28 pour une ouvrabilité de 8 cm, il est clair que le rapport E/L est inversement proportionnel à la résistance, par contre le liant augmente en augmentant les valeurs de la résistance et cela est valable pour tous les rapports S/G adoptés. Par exemple pour un rapport S/G = 0.38 On remarque que pour augmenter la résistance à la compression f c28 de 20 MPa à 50 MPa et pour un taux de pouzzolane de 0%, on doit diminuer le rapport E/L de 0.62 à 0.43, par conséquent il faut augmenter le volume de liant de 306 jusqu à 477 kg/m 3, respectivement. D après l analyse détaillée des résultats représentés dans les figures précédentes on peut augmenter la résistance à la compression du béton soit par l'augmentation de volume de liant (ciment + ajouts) ou la diminution du rapport E/L. Donc la résistance croit en même temps que le dosage en ciment, et elle décroit en fonction du dosage en Eau. Cette relation est prouvée dans la littérature par plusieurs chercheurs [15] (Neville 1996), le modèle développé dans cette étude conserve cette relation. Les résultats du modèle de formulation développé sont en concordance avec les résultats des essais expérimentaux réalisés par les différents chercheurs. 3. VALIDATION DU MODÈLE DÉVELOPPÉ La plupart des logiciels de formulations des bétons connus tel que BétonlabPro [16] (De Larrard & Sedran, 2007), ne prend pas en compte la pouzzolane naturelle comme ajout cimentaire, on trouve que les cendres volantes et la fumée de silice sont les plus souvent utilisées. Pour valider les résultats obtenus par le modèle développé dans cette étude, on a essayé de trouver un logiciel qui prend les mêmes paramètres d entrée à ceux de notre modèle proposés, les résultats sont comparés avec des formulations obtenues par le logiciel Mixcalc102 «Concrete Mix Design Calculator» [17] (Mixcalc102, 2005). Les résultats obtenus par le modèle RN développé et le logiciel Mixcalc102 sont réprésentées dans le tableau 5. Tableau 5. Comparaison entre les formulations obtenues par le logiciel Mixcalc102 et le modèle RN. Resistance f c28 (MPa) Ajout (%) Formulation obtenue par le modèle RNA développé Ajout Ciment Eau Sable Gravier Adjuvant (%) Formulation Obtenue par Mixcalc102 Ajout Ciment Eau Sable Gravier

5 a) - S/G = 0.38 b) - S/G = 0.40 c) - S/G = 0.42 Figure 3. Variation de rapport E/L et le liant en fonction de la résistance pour une ouvrabilité = 8 cm.

6 4. DÉVELOPPEMENT D UNE INTERFACE POUR LE MODÈLE RN DÉVELOPPÉ Pour que le modèle développé dans cette étude soit utile et pratique et pour faciliter l'utilisation du modèle de formulation proposée, un prototype d un logiciel de formulation des bétons aux pouzzolanes naturelles a été implémenté sous le nom LoFBAC V.1 (Logiciel de Formulation des Bétons à Base d Ajout Cimentaires Version 1). La figure 5 montre l interface du logiciel. Cette interface proposée est claire et facile à utiliser. Comme le montre cette figure, le logiciel demande à l utilisateur de spécifier les informations sur le béton souhaité à formuler. Une liste déroulante facilite le choix du type de béton et le type d ajout. Après, on fixe les conditions d exposition et si on utilise un agent entraineur d air, ensuite on passe à la formulation. La figure 6 montre la deuxième fenêtre, qui permet à l utilisateur d introduire les valeurs de la résistance, de l ouvrabilité, l âge, le taux de substitution et le rapport Sable/Granulats ensuite cliquer sur le boutton Optimiser>>, la composition est affichée directement. Figure 5. Interface principale du logiciel Figure 6. Fenetre de fourmulation 5. CONCLUSION Un modèle réseaux des neurones à rétropropagation a été développé pour la formulation des bétons ordinaires à base de pouzzolane naturelle à partir les deux propriétés principales qui caractérisent le béton à l état frais et à l état durci qui sont l ouvrabilité et la résistance à la compression respectivement. La base des données utilisées pour la construction du modèle de formulation développée est collectée à partir de différentes sources, plusieurs paramètres ont été ignorés, tels que la température, l indice d activité de chaque type de pouzzolane, le type des granulats utilisés, le type de ciment, le type de superplastifiant, la qualité d équipement etc. Les résultats de formulation obtenus par le modèle développé sont très satisfaisants et comparables avec les résultats des essais expérimentaux. Une interface utiliateur à été développée pour une utilisation plus éclairé et aisé d interagir avec le système. Il serait souhaitable que le modèle développé soient généralisé d une part, pour la formulation de béton contenant d autres ajouts cimentaires comme le laitier, la fumée de silice et les cendres volantes à partir d une ou de plusieurs propriétés comme la durabilité du béton et la validation des modèles développés par des essais expérimentaux et d autre part, par une optimisation de ses performances par combinaison avec d autres techniques comme les algorithmes génétiques et les méthodes probabilistes.

7 6. REFERNCES [1] Boukhatem B., Kenai S., Tagnit-Hamou A. & Ghrici M. 2011, 'Application of New Information Technology on Concrete: An Overview', Journal of Civil Engineering and Management, 17[2], [2] Dreyfus G., Martinez J.M., Samuelides M., Mirta B.G., Badran F., Thiria S. & Hérault L. 2002, 'Réseau de neurones-méthodologie et application, Ed. Eyrolles. [3] Ramezanianpour A.A. 1987, 'Engineering properties and morphology of pozzolanic cement-concrete', PhD Thesis, University of Leeds, UK, 310p. [4] Shannag J.M. & Yeginobali A. 1995, 'Properties of Pastes, Mortars and Concretes Containing Natural Pozzolan', Cement and Concrete Research, 25[3], [5] Vidéla C.C., CovarrubiasJ.P.T. & Pascual J.M.D. 1996, 'Behaviour in Extreme Climates of Concrete Made With Different Types of Cement', [6] Turanli L. & Erdogan T.Y. 1999, 'Investigation on the effect of natural pozzolan addition on compressive strength of Portland pozzolan cement', Proc. 4 th Conference Concrete Technolgie for Developing Countries, pp [7] Pekmezci B.Y. & Akyuz S. 2004, 'Optimum Usage of a Natural Pozzolan for The Maximum Compressive Strength of Concrete', Cement and Concrete Research, 34[12], [8] Tagnit-Hamou A., Petrov N. & Luke K. 2003, 'Properties of Concrete Containing Diatomaceous Earth', ACI Materials Journal, 100[1], [9] Khandaker M., Hossain A. & Lachemi M. 2006, 'Development of Volcanic Ash Concrete: Strength, Durability, and Microstructural Investigations', ACI Materials Journal, 103[1], [10] Uzal B., Turanli L. & Mehta P.K. 2007, 'High-Volume Natural Pozzolan Concrete for Structural Applications', ACI Materials Journal, 104[5], [11] Amjad, N., Jabbar, A., Akhtar, N.K., Ali, Q., Hussain, Z., and Mizra, J., (2008), Performance of Pakistani volcanic ashes in mortars and concrete, Civil Engineering, Vol. 35, pp [12] Olawuyi B.J. & Olusola K.O. 2010, Compressive Strength of Volcanic Ash/Ordinary Portland Cement Laterized Concrete, Civil Engineering Dimension, 12[1], [13]Kaid, N., Cyr, M., Khelafi, H., and Gouf, N., (2009), Caracteristiques Mecaniques de Betons Contenant une Pouzzolane Naturelle face aux Attaques a l Eau de Mer et aux Sulfates, 1st International Conference on Sustainable Built Environment Infrastructures in Developing Countries ENSET,Oran, 8p. [14] MATLAB , Software, The Math Works, Inc, Prentice Hall. [15] Neville M., 1994, Properties of Concrete, Fourth and Final Edition, Addison Wesley Longman, England. [16] De Larrard F. & Sedran T. 2007, 'Le logiciel BétonlabPro 3', Bulletin des Laboratoires des Ponts et Chaussées, N o , [17] Mixcalc102, (2005), Concrete Mix Design Calculator, Pensacola Amerian Laboratory.

BétonlabPro 3 Leçon N 7 Demandes en (super)plastifiant et en eau des additions minérales

BétonlabPro 3 Leçon N 7 Demandes en (super)plastifiant et en eau des additions minérales BétonlabPro 3 Leçon N 7 Demandes en (super)plastifiant et en eau des additions minérales Thierry Sedran Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes Plan de la leçon Pour quelles additions

Plus en détail

1.3 Caractéristiques et emplois des ciments

1.3 Caractéristiques et emplois des ciments 1.3 Caractéristiques et emplois des ciments L industrie cimentière met aujourd hui à la disposition de l utilisateur un grand nombre de ciments qui présentent des caractéristiques bien définies et adaptées

Plus en détail

Etude expérimentale d un béton de sable de dune pour la fabrication des dalles et pré dalles armées et faiblement armées

Etude expérimentale d un béton de sable de dune pour la fabrication des dalles et pré dalles armées et faiblement armées Etude expérimentale d un béton de sable de dune pour la fabrication des dalles et pré dalles armées et faiblement armées Laid BEDADI 1,* et Mohamed Tahar BENTEBBA 2,µ 1 Laboratoire de Travaux Public du

Plus en détail

Méthode simplifiée de formulation d un béton à haute performance avec et sans fibre métallique

Méthode simplifiée de formulation d un béton à haute performance avec et sans fibre métallique MATEC Web of Conferences 11, 01044 ( 2014) DOI: 10.1051/ matecconf/ 20141101044 C Owned by the authors, published by EDP Sciences, 2014 Méthode simplifiée de formulation d un béton à haute performance

Plus en détail

Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue

Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue F.Z.KETTAF 1, N.H.CHERIET 2, B. BOUCHOUICHA 3 Laboratoire LMSR.Université Djillali Liabès Sidi Bel Abbes- Algérie. 1 fz.kettaf@gmail.com

Plus en détail

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Myriam Bouichou - Elisabeth Marie-Victoire Les ciments naturels dans le patrimoine européen: histoire,

Plus en détail

NORME CAMEROUNAISE NC 235 : 2005 06

NORME CAMEROUNAISE NC 235 : 2005 06 NC 235 : 2005 06 REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON Paix Travail Patrie Peace Work Fatherland ========= ========= MINISTERE DE L INDUSTRIE, DES MINES ET DU MINISTRY OF INDUSTRY, MINES AND DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires. Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume

Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires. Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume Qu est-ce que la mousse à bitume? Bitume chaud Eau Air Chambre d expansion avec buse

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

GPA759 RÉSEAUX DE NEURONES ET INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Préalable(s) : Aucun PLAN DE COURS SESSION AUTOMNE 2013

GPA759 RÉSEAUX DE NEURONES ET INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Préalable(s) : Aucun PLAN DE COURS SESSION AUTOMNE 2013 École de technologie supérieure Département de génie de la production automatisée Responsable(s) du cours : Crédits : Richard Lepage, ing., Ph.D. GPA759 RÉSEAUX DE NEURONES ET INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Plus en détail

BÉTONS DE GRANULATS RECYCLÉS

BÉTONS DE GRANULATS RECYCLÉS Technodating «Matériaux durables pour le gros œuvre en construction humide» 17 mai 2013 BÉTONS DE GRANULATS RECYCLÉS (ET AUX LAITIERS DE HAUTS FOURNEAUX) Braymand Sandrine F.Feugeas, C. Fond, N.Serres,

Plus en détail

Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse

Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse Béton de fibres d acier Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse 1 Résumé 1 Définition et historique 2 Caractéristiques 3 Cadre normatif et marquage volontaire Situation actuelle Situation future

Plus en détail

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS 2001 LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS Une norme européenne des ciments, un double marquage pour la qualité. Avant-propos En 1994, la France

Plus en détail

Changements de dimension

Changements de dimension Changements de dimension Le béton peut être soumis à des changements de dimension les causes principales pour ces changements sont: CHARGE MÉCANIQUE FLUAGE VARIATION D HUMIDITÉ SECHAGE VARIATION DE TEMPERATURE

Plus en détail

Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables

Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables d à la prise Thèse Tangi Le Borgne Directeur de thèse : F. Masrouri (LAEGO) Conseillers d étude : O. Cuisinier

Plus en détail

Béton fibré des parois moulées

Béton fibré des parois moulées Béton fibré des parois moulées AZZI Amin BOTTE FONDATIONS VINCI CONSTRUCTION FRANCE Déviation de la RN19 - BOISSY SAINT LEGER 1 SOMMAIRE 1. Exigences des normes et du marché 2. Recherche bibliographique

Plus en détail

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE 5.4 Le béton prêt à l emploi BPE L origine et le développement du BPE L appellation «Béton Prêt à l Emploi» (BPE) est réservée au béton préparé en usine dans des installations fixes (centrales) et transporté

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011 CHPITRE II LE CIMENT 2.1 Définitions a. Liant hydraulique : des poudres finement brayées qui avec le contact d eau font prise et durcissent sous des processus physico-chimiques complexes. b. Ciment : Le

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 2 LES MATERIAUX EN PRESENCE Section 2.2 Le béton 2.2.1 Les constituants du béton 2.2.2 Les types de béton 2.2.3 La résistance à la compression 2.2.4 La résistance

Plus en détail

Effet de l eau sur la durabilité des bétons de chanvre

Effet de l eau sur la durabilité des bétons de chanvre Direction territoriale Ile-de-France Effet de l eau sur la durabilité des bétons de chanvre Laboratoire d Eco-Matériaux / Unité Matériaux Bâtiment I. Le béton de chanvre Depuis 1990 le béton de chanvre

Plus en détail

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE DOSSIER : CHARIOT PORTE PALAN INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE ATELIER CATIA V5: GENERATIVE STRUCTURAL ANALYSIS OBJECTIFS : L objectif de cette étude consiste

Plus en détail

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET

COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET COMMENT DÉFINIR L ORIENTÉ OBJET De manière superficielle, le terme «orienté objet», signifie que l on organise le logiciel comme une collection d objets dissociés comprenant à la fois une structure de

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Amélioration des caractéristiques mécaniques d un béton de Caoutchouc

Amélioration des caractéristiques mécaniques d un béton de Caoutchouc Amélioration des caractéristiques mécaniques d un béton de Caoutchouc Auteurs : GARGOURI Ahmad *, ELLOUZE Samir ** et MAKNI Moncef *** * : ISET: BP 88A 3099 El Bustan, Sfax, Tunisie; e-mail: Ahmad.gargouri@isetsf.rnu.tn

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 43 (2011) 1-7

REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 43 (2011) 1-7 REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 3 (11) 1-7 http:\\www.comples.org CARACTERISATION MECANIQUE ET HYDRIQUE D UN BETON ALLEGE AVEC LES RESIDUS DE BOIS D. TAOUKIL *, A. EL BOUARDI, T. AJZOUL, H. EZBAKHE

Plus en détail

UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID. Responsable : Pr. GHOMARI Fouad

UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID. Responsable : Pr. GHOMARI Fouad UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DE TECHNOLOGIE DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL Matériaux de Construction Responsable : Pr. GHOMARI Fouad Les méthodes de formulation du Béton Le béton est un mélange dont

Plus en détail

Système Expert pour Smartphones

Système Expert pour Smartphones INSA Rennes Département INFORMATIQUE Système Expert pour Smartphones Rapport de bilan de Planification Olivier Corridor;Romain Boillon;Quentin Decré;Vincent Le Biannic;Germain Lemasson;Nicolas Renaud;Fanny

Plus en détail

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre Solution constructive n o 1 Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre par A.C.C. Warnock et J.D. Quirt On explique ici comment réduire la transmission acoustique par les

Plus en détail

L analyse boursière avec Scilab

L analyse boursière avec Scilab L analyse boursière avec Scilab Introduction La Bourse est le marché sur lequel se traitent les valeurs mobilières. Afin de protéger leurs investissements et optimiser leurs résultats, les investisseurs

Plus en détail

Revue de génie industriel 2011, 6, 4-15. Révisé et accepté : le 15novembre 2011 / Disponible sur Internet : le 26 décembre 2011

Revue de génie industriel 2011, 6, 4-15. Révisé et accepté : le 15novembre 2011 / Disponible sur Internet : le 26 décembre 2011 Revue de Génie Industriel ISSN 1313-8871 http://www.revue-genie-industriel.info Formulation des bétons à hautes performances Sabah Ben Messaoud *, Mezghiche Bouzidi Département de Génie Civil, Université

Plus en détail

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment Renaud Caplain Maître de conférences CNAM Paris vendredi 30 janvier 2009 1 Les matériaux dans le bâtiment Trois grandes catégories et, très vite, une quatrième.

Plus en détail

Mots-clefs : Diffusion des chlorures, laitier de haut fourneau, jeune âge, EDS, hydratation

Mots-clefs : Diffusion des chlorures, laitier de haut fourneau, jeune âge, EDS, hydratation Suivi du profil de pénétration d ions chlore dans des matrices cimentaires au jeune âge - Application de la microanalyse EDS Ben Fraj A.* CETE IdF, Laboratoire Ecomatériaux, Le Bourget, France Mounanga

Plus en détail

Validité prédictive des questionnaires Cebir. Etude 1 : validité critérielle dans le secteur du gardiennage

Validité prédictive des questionnaires Cebir. Etude 1 : validité critérielle dans le secteur du gardiennage Validité prédictive des questionnaires Cebir Introduction Dans le domaine de la sélection, il est particulièrement intéressant de déterminer la validité prédictive d un test. Malheureusement, les occasions

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

MODELISATION DU COMPORTEMENT A RUPTURE DES COMPOSITES A MATRICE POLYMERE. PRISE EN COMPTE DU DURCISSEMENT POST ENDOMMAGEMENT

MODELISATION DU COMPORTEMENT A RUPTURE DES COMPOSITES A MATRICE POLYMERE. PRISE EN COMPTE DU DURCISSEMENT POST ENDOMMAGEMENT MODELISATION DU COMPORTEMENT A RUPTURE DES COMPOSITES A MATRICE POLYMERE. PRISE EN COMPTE DU DURCISSEMENT POST ENDOMMAGEMENT A. Mokhtari, M. Ould Ouali Laboratoire Elaboration et Caractérisation des Matériaux

Plus en détail

Modélisation coalescente pour la détection précoce d un cancer

Modélisation coalescente pour la détection précoce d un cancer Modélisation coalescente pour la détection précoce d un cancer Mathieu Emily 27 Novembre 2007 Bioinformatics Research Center - Université d Aarhus Danemark Mathieu Emily Coalescence et cancer 1 Introduction

Plus en détail

DES BÉTONS PLUS DURABLES GRÂCE

DES BÉTONS PLUS DURABLES GRÂCE DES BÉTONS PLUS DURABLES GRÂCE À L ADJONCTION DE GRANULATS DE PNEUS USAGÉS NON RÉUTILISABLES «Les plastiques et caoutchoucs pour un bâtiment performant et durable» 6 et 7 novembre 2013 - Paris Aliapur

Plus en détail

Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution approchée par algorithme génétique du problème du voyageur de commerce

Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution approchée par algorithme génétique du problème du voyageur de commerce Année 2007-2008 Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution approchée par algorithme génétique du problème du voyageur de commerce B. Monsuez Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Paul Pașcu, Assist Prof, PhD, Ștefan cel Mare University of Suceava Abstract: This article aims to present a number

Plus en détail

15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS. Étude WUFI Plancher des combles et toiture

15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS. Étude WUFI Plancher des combles et toiture 15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS Étude WUFI Plancher des combles et toiture Sommaire 1 HYPOTHÈSES...3 1.1 PAROI ÉTUDIÉE... 3 1.2 CONDITIONS INITIALES... 4 1.3 CLIMAT

Plus en détail

Réduction du potentiel de fissuration des bétons de réparation: approche quantitative de la notion de compatibilité

Réduction du potentiel de fissuration des bétons de réparation: approche quantitative de la notion de compatibilité Réduction du potentiel de fissuration des bétons de réparation: approche quantitative de la notion de compatibilité F. Modjabi-Sangnier, A. Ghezal, B. Bissonnette et M. Jolin Centre de recherche sur les

Plus en détail

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology)

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Quelques définitions Un béton Granulats + colle = béton si > 8 mm mortier si < 8 mm Pâte de ciment = eau + ciment Mortier = eau + ciment + sable

Plus en détail

Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation

Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation Étapes du développement et de l utilisation d un modèle de simulation Formulation du problème Cueillette et analyse de données Conception

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Présenté par : Catherine Lavoie ing. M.Sc. Agente technique Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Plus en détail

Réno2020. Étude de la nouvelle façade. Projet de la rue du Molinay. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS

Réno2020. Étude de la nouvelle façade. Projet de la rue du Molinay. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Prof. dr. Ir. Ar. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Energy & Sustainable Development Réno2020 Projet de la rue du Molinay Étude de la nouvelle façade 09 03 2012 Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Sommaire

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Guide d utilisation Version abrégée Table des matières 1 OBJECTIFS... 2 2 VERSION... 2 3 SPÉCIFICATION DU BÉTON À

Plus en détail

Optimisation en nombres entiers

Optimisation en nombres entiers Optimisation en nombres entiers p. 1/83 Optimisation en nombres entiers Michel Bierlaire michel.bierlaire@epfl.ch EPFL - Laboratoire Transport et Mobilité - ENAC Optimisation en nombres entiers p. 2/83

Plus en détail

Survol de la présentation

Survol de la présentation Les enrobés du MTQ : relation entre leurs caractéristiques, leur mise en œuvre et leur performance sur la route Michel Paradis, ing. M.Sc. Transports Québec Service des matériaux d infrastructures Colloque

Plus en détail

Génie logiciel (Un aperçu)

Génie logiciel (Un aperçu) (Un aperçu) (sommerville 2010) Laurent Pérochon INRA URH 63122 St Genès Champanelle Laurent.perochon@clermont.inra.fr Ensemble d activités conduisant à la production d un logiciel Sur un échantillon de

Plus en détail

Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs

Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs 1. Introduction 2. Concepts de la gestion

Plus en détail

PRÉSENTATION PRODUIT. Plus qu un logiciel, la méthode plus efficace de réconcilier.

PRÉSENTATION PRODUIT. Plus qu un logiciel, la méthode plus efficace de réconcilier. PRÉSENTATION PRODUIT Plus qu un logiciel, la méthode plus efficace de réconcilier. Automatiser les réconciliations permet d optimiser l utilisation des ressources et de générer plus de rentabilité dans

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts Assainissement de ponts rôle des inspections et des interventions dans la conservation des ponts Cet exposé a pour objectif de rappeler, dans un moment de débat accru sur la durabilité et la pérennité

Plus en détail

SOL1020- Hiver 2016 INTRODUCTION À LA STATISTIQUE SOCIALE El Hadj Touré, Ph. D. Sociologie

SOL1020- Hiver 2016 INTRODUCTION À LA STATISTIQUE SOCIALE El Hadj Touré, Ph. D. Sociologie Faculté des arts et des sciences Département de sociologie SOL1020- Hiver 2016 INTRODUCTION À LA STATISTIQUE SOCIALE El Hadj Touré, Ph. D. Sociologie Horaire du cours : Théorie :, 13:00-15:00 (B-3325 Pav.

Plus en détail

ANEXE 1 Essais de DMA et modélisation par éléments finis

ANEXE 1 Essais de DMA et modélisation par éléments finis ANEXE 1 Essais de DMA et modélisation par éléments finis ANEXE 1...188 ESSAIS DE DMA ET MODELISATION PAR ELEMENTS FINIS...188 1.1 ANALYSE EXPERIMENTALE...189 1.2 MODELISATION DES ESSAIS DE DMA PAR ELEMENTS

Plus en détail

FORMATION TECHNIQUE BQ 2012 FRÉDÉRIC NOËL ING.

FORMATION TECHNIQUE BQ 2012 FRÉDÉRIC NOËL ING. FORMATION TECHNIQUE BQ 2012 FRÉDÉRIC NOËL ING. Le contrôle de la mise en œuvre des liants d accrochage par le MTQ o Seulement dans les cas de malfaçon o Les malfaçons sont décrites dans le CCDG Selon le

Plus en détail

MarioUS Plombier génétique. IFT615 Intelligence artificielle. IFT630 Processus concurrents et parallélisme

MarioUS Plombier génétique. IFT615 Intelligence artificielle. IFT630 Processus concurrents et parallélisme MarioUS Plombier génétique IFT615 Intelligence artificielle IFT630 Processus concurrents et parallélisme Présenté par Gabriel P. Girard 07 173 738 Marc-Alexandre Côté 07 166 997 Simon Renaud-Deputter 07

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers

L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers N.Tenoutasse Les liants hydrauliques se transforment en hydrates dans les bétons et mortiers, ces hydrates sont responsables des performances

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Applications résidentielles Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL

Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL Journée de l inspection 15 avril 2011 - Lycée F. BUISSON 18 avril 2011 - Lycée J. ALGOUD 21 avril 2011 - Lycée L. ARMAND Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL Déroulement de la journée

Plus en détail

Ingénerie du logiciel orienté objet. Les cas d utilisation

Ingénerie du logiciel orienté objet. Les cas d utilisation Ingénerie du logiciel orienté objet Répétition : Les cas d utilisation Cours d Ingénierie du Logiciel Orienté-Objet Examen écrit du mercredi 5 juin 2005 Livres fermés. Durée : 3 heures /2. Veuillez répondre

Plus en détail

Le voyageur de commerce

Le voyageur de commerce Université de Strasbourg UFR Maths-Informatique Licence 3 - Semestre 6 Le voyageur de commerce Jonathan HAEHNEL & Marc PAPILLON Strasbourg, le 3 mai 2012 Table des matières 1 Etat des lieux 4 1.1 Fonctionnalités..............................

Plus en détail

Expression généralisée pour le calcul du rendement exergétique du transfert de chaleur

Expression généralisée pour le calcul du rendement exergétique du transfert de chaleur Expression généralisée pour le calcul du rendement exergétique du transfert de chaleur Riad BENELMIR ESSTIN - Université Henri Poincaré, LEMTA - umr CNRS 7563 2 Rue Jean Lamour, 54519 Vandoeuvre-Les-Nancy

Plus en détail

Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique

Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique Francis Barré Géodynamique & Structure Ferraillage minimum des pièces épaisses (Chap 6) Hydratation à jeune âge Séchage du béton

Plus en détail

Introduction de sable de déchet de marbre dans le béton hydraulique

Introduction de sable de déchet de marbre dans le béton hydraulique 4 Soumis le : 8 Mars Forme révisée acceptée le : Décembre Email de l auteur correspondant : hebhoubhouria@yahoo.fr Nature & Technologie Houria Hebhoub *, Mouloud Belachia * * Université de Skikda BP 6,

Plus en détail

Cours et applications

Cours et applications MANAGEMENT SUP Cours et applications 3 e édition Farouk Hémici Mira Bounab Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-058279-2 Table des matières Introduction 1 1 Les techniques de prévision : ajustements linéaires

Plus en détail

SY09 Rapport TP4 : Analyse discriminante, régression logistique

SY09 Rapport TP4 : Analyse discriminante, régression logistique UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE COMPIÈGNE SY09 Rapport TP4 : Analyse discriminante, régression logistique CUNI Frédéric 15 juin 2015 Objectifs du TP : Le but de ce TP est l application de l analyse discriminante

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité natureplus e.v. Directive d attribution 0502 EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité État : mai 2012 Page 2 de 7 1. Champ d application Les critères d attribution suivants contiennent

Plus en détail

IFT3903 Qualité du logiciel et métriques

IFT3903 Qualité du logiciel et métriques IFT3903 Qualité du logiciel et métriques Yann-Gaël Guéhéneuc Hiver 2006 Chapitre 2 Développement logiciel (Tiré du cours de Houari Sahraoui) GEODES Ptidej Team OO Programs Quality Evaluation and Enhancement

Plus en détail

Détermination expérimentale des performances de différents enduits de protection incendie du béton

Détermination expérimentale des performances de différents enduits de protection incendie du béton Détermination expérimentale des performances de différents enduits de protection incendie du béton C. Lanos, C. Baux, Y. Mélinge LGCGM EA 3913 Equipe MT-Rhéo Rennes, France. Christophe.lanos@univ-rennes1.fr

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO Auteur Baguinébié Bazongo 1 Ingénieur Statisticien Economiste Chef de l Unité de recherche à l Institut national

Plus en détail

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel. Plan du cours

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel. Plan du cours IFT3913 Qualité du logiciel et métriques Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel Plan du cours Introduction Modèles de processus du développement du logiciel Qualité du logiciel Théorie

Plus en détail

ETUDE PARAMETRIQUE ET CONCEPTION D UN PROTOTYPE DE CAPTEUR PLAN POUR CHAUFFE EAU SOLAIRE

ETUDE PARAMETRIQUE ET CONCEPTION D UN PROTOTYPE DE CAPTEUR PLAN POUR CHAUFFE EAU SOLAIRE ETUDE PARAMETRIQUE ET CONCEPTION D UN PROTOTYPE DE CAPTEUR PLAN POUR CHAUFFE EAU SOLAIRE SELLAMI Rabah 1, KASBADJI MERZOUK Nachida 1 et OMARI Tariq 1 1: Unité de Développement des Equipements Solaires

Plus en détail

CONFERENCE PALISADE. Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design»

CONFERENCE PALISADE. Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design» CONFERENCE PALISADE Optimisation robuste d un plan d expériences par simulation Monte-Carlo Concepts de «Design Space» et de «Quality by Design» 1 SIGMA PLUS Logiciels, Formations et Etudes Statistiques

Plus en détail

Chapitre 22 Optimisation pour diffusion à l'écran, pour le web

Chapitre 22 Optimisation pour diffusion à l'écran, pour le web 1 1 9 9 7 7 Optimisation pour diffusion à l'écran, pour le web Diffusion pour le web........................ 31 Les paramètres avant l exportation................. 31 Optimisation pour le web......................

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 Les granulats à béton - Généralités variables influençant la qualité du béton - Caractéristiques des granulats - Propriétés des granulats à béton - Essais

Plus en détail

REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 43 (2011) 8-13

REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 43 (2011) 8-13 REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 43 (2011) 8-13 http:\\www.comples.org ETUDE ET MODELISATION DU POTENTIEL SOLAIRE ADEQUAT POUR L ESTIMATION DES ECLAIREMENTS INCIDENTS A GHARDAÏA M. HAMDANI 1, S.M.A.

Plus en détail

5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com

5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com Application des réseaux de neurones au plan de répartition des risques 5255 Av. Decelles, suite 2030 Montréal (Québec) H3T 2B1 T: 514.592.9301 F: 514.340.6850 info@apstat.com www.apstat.com Copyright c

Plus en détail

SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine

SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine Revue des Energies Renouvelables Vol. 11 N 4 (2008) 587 594 SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine S. Kherris 1*, M. Makhlouf 1 et A. Asnoun 2 1 Laboratoire des Matériaux et des Systèmes

Plus en détail

Etude sur les Performances des composites à base de sable bitumineux recyclés

Etude sur les Performances des composites à base de sable bitumineux recyclés Etude sur les Performances des composites à base de sable bitumineux recyclés O. HERIHIRI a, N.GUESMI a, A.BELLABD a, S.BENZIANE a, A. GUETTALA c a. Département Génie de la Matiere, Université Dr Yahia

Plus en détail

Classement et identification des grandes Écoles de pensée

Classement et identification des grandes Écoles de pensée Classement et identification des grandes Écoles de pensée De 1900 à nos jours, de nombreuses écoles de pensée se sont succédées avec des périodes de recouvrement. Si les écoles de pensée sont bien identifiées,

Plus en détail

Dans ce chapitre nous allons étudier une méthode pratique d anti-phishing, ce qui consiste à un système de classification automatique.

Dans ce chapitre nous allons étudier une méthode pratique d anti-phishing, ce qui consiste à un système de classification automatique. I INTRODUCTION Les pages de phishing sont l un des problèmes majeurs de sécurité sur internet. La majorité des attaques utilisent des méthodes sophistiquées comme les fausses pages pour tromper les utilisateurs

Plus en détail

Conférence retour d expérience Maths et Industrie. La modélisation de processus au service de l industrie

Conférence retour d expérience Maths et Industrie. La modélisation de processus au service de l industrie Conférence retour d expérience Maths et Industrie La modélisation de processus au service de l industrie 1 Performances d un d logiciel de calcul des coûts Le problème de l industriel l : Le CEA avait

Plus en détail

16H30 Pratique de l analyse du travail 1. 10H30 Ergonomie de conception 2

16H30 Pratique de l analyse du travail 1. 10H30 Ergonomie de conception 2 P R O G R A M M E D E N O V E M B R E VENDREDI 6 14H30 SALLE 127 Réunion préparatoire à l enseignement Accueil des auditeurs, présentation du Laboratoire de Physiologie du Travail Modalités pratiques de

Plus en détail

ANALYSEUR DE POUSSIÈRES TEOM FDMS

ANALYSEUR DE POUSSIÈRES TEOM FDMS FICHE PRODUIT - Le est le premier et seul analyseur de poussières mesurant en continu la volatilisation des poussières sur le filtre de collection. Il peut donc calculer en temps réel un facteur de correction

Plus en détail

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES : impacts, adaptation, mitigation MODULE 4 Combien d énergie une maison doit-elle consommer? par Sebastian Weissenberger SOMMAIRE Introduction 1. Les normes dans le secteur

Plus en détail

AMELIORATION DE LA DURABILITE DU BETON DE SABLE POUR REVETEMENT ROUTIER EN CLIMAT CHAUD ET SEC

AMELIORATION DE LA DURABILITE DU BETON DE SABLE POUR REVETEMENT ROUTIER EN CLIMAT CHAUD ET SEC AMELIORATION DE LA DURABILITE DU BETON DE SABLE POUR REVETEMENT ROUTIER EN CLIMAT CHAUD ET SEC SALL M. Docteur chargé de cours Institut Polytechnique Panafricain (IPP) /Génie-Civil/Dakar/Sénégal Rostov

Plus en détail

Introduction à l'analyse de contenu qualitative : Voyage au pays du qualitatif

Introduction à l'analyse de contenu qualitative : Voyage au pays du qualitatif 1 Introduction à l'analyse de contenu qualitative : Voyage au pays du qualitatif Narration pour présentation Prezi (http://prezi.com/5tjog4mzpuhh/analyse-de-donneestextuelles-analyse-de-contenu-qualitative/)

Plus en détail

Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates

Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates Revue des Energies Renouvelables SMSTS 08 Alger (2008) 249 254 Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates T. Raffak 1*, M. Agouzoul 1, E.M. Mabsate 1, A. Chik 2 et A. Alouani 3 1 Equipe

Plus en détail

Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling

Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling Développement de nouveaux convertisseurs d énergie: Etude du moteur Stirling Bert Juliette Ingénieur R&D juliette.bert@danielson-eng.fr 24 janvier 2013 SOMMAIRE Présentation Danielson Engineering de l

Plus en détail

...5 1.1 Description...5. 1.0 Introduction...5....5 1.2 Conditions d utilisation...5....5 1.3 Pour ouvrir le module...5

...5 1.1 Description...5. 1.0 Introduction...5....5 1.2 Conditions d utilisation...5....5 1.3 Pour ouvrir le module...5 Guide de l utilisateur Module d extraction de coefficients de variation Enquête sur les changements à l égard de l emploi Cohortes 1 à 10 Table des matières 1.0 Introduction...5...5 1.1 Description...5...5

Plus en détail