Gestion intégrée des risques technologiques émergents

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion intégrée des risques technologiques émergents"

Transcription

1 Gestion intégrée des risques technologiques émergents Bruno Debray Délégué scientifique Direction des risques accidentels GIS 3SGS 2011 DCO 17/10/ / 1

2 Contexte Les risques émergents : une préoccupation pour de nombreux acteurs Santé Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail : observatoire européen des risques émergents, nouvelles substances chimiques, nanotechnologies Environnement GIEC, changement climatique, Economie, géopolitique, société ex : Rapport de DAVOS, rapport OCDE Assurances... Les grandes sociétés d assurance et de réassurance s en préoccupent (Lloyd s, SWISSRE) Nouvelles technologies Nanoparticules, CO2, hydrogène créent des risques technologiques émergents

3 Exemples (florilège) de risques émergents pour un réassureur (SwissRe) - Le vieillissement des infrastructures - Les contaminants alimentaires - La pollution de l air intérieur - Les perturbateurs endocriniens - La bombe sale - La résistance aux antibiotiques - Le stress au travail - La détérioration des pratiques de sécurité - Le clonage.

4 Exemple de la capture du transport et au stockage du CO 2 Impact Environnemental & Sanitaire Capturer Installations de surface Stocker Stockage du CO 2

5 Les risques émergents : vers une définition? Des risques nouveaux liés à des évolutions d un système complexe (OCDE : risques systémiques) : société environnement technologie économie démographie Des risques révélés par une perception nouvelle ou une évolution de l acceptabilité

6 Risques émergents : une définition Un risque émergent est un risque nouveau et/ou en augmentation (significative) Par nouveau on entend : a) Le risque n existait pas préalablement et il est causé par un nouveau procédé, une nouvelle technologie, un nouveau type de poste de travail, ou des changements sociaux ou organisationnels; ou b) Une question ancienne est considérée comme un risque nouveau du fait d une évolution de la perception de la société ; ou, c) Des connaissances scientifiques nouvelles conduisent à identifier comme un risque une question ancienne.

7 Risques émergents : une définition Le risque est en augmentation si : i) Le nombre de sources de danger est en augmentation; ou, ii) La probabilité ou le niveau d exposition au risque sont en augmentation; ou, iii) Les effets potentiels de l exposition augmentent (évolution de la vulnérabilité). Définition adaptée de OSHA En pratique les risques émergents Sont les risques que l on ne peut pas gérer Sur la base des approches habituelles Source : wikipedia

8 Les risques émergents : des traits communs Un haut degré d incertitude Peu d information disponible La fréquence et/ou la sévérité des conséquences difficile à évaluer =>Difficile à quantifier Le transfert de risque est questionnable => Une communication du risque difficile L incertitude peut fait place au fantasme => Pas de position claire de l industrie Personne ne veut faire le premier pas Le recours à la réglementation est nécessaire mais Difficile de réglementer dans l incertain, Recours au principe de précaution Le processus réglementaire est long

9 Besoins pour la gestion des risques émergents Besoin d une approche commune, partagée, comprise pour la gestion des risques émergents. Besoin de repères suffisamment universels pour pouvoir établir des comparaisons (bénéfice/risque), prendre des décisions Besoin d une démarche structurée, répétable, systématique mais néanmoins adaptable Besoin d une approche intégrée qui tienne compte du caractère systémique des risques émergents (multi-cibles, multi-acteurs, multidimension (technique, humaine, réglementaire ))

10 Cadre : Appel NMP, thématique «integrated risk management in industrial systems» Budget global K ~70 Partenaires Coordinateur Eu-Vri (GIEE initié par l INERIS), Olivier Salvi (Eu- Vri-INERIS) et Sasa Jovanovic (Eu-Vri-Steinbeis) Objectif : élaborer un nouveau paradigme et cadre pour le management intégré des risques émergents Historique : fait suite aux projets ARAMIS et Shape-Risk coordonnés par l INERIS et à ETPIS

11 Cadre conceptuel Un nouveau «paradigme» : L ensemble des principes de gestion intégrés des risques émergents Aller au-delà du principe de précaution? Un cadre méthodologique Une démarche structurée pour la gestion des risques, supportée par des méthodes, des outils et des données Des KPI (Key performance indicators ou indicateurs clés de performance) Un ensemble d indicateurs pertinents et mesurables sur lesquels construire la prise de décision

12 Organisation

13 Modèle de gouvernance Des risques Proposé par l IRGC

14 Les ERRAs d Integ-Risk Emerging Risk Representative Application : Nouvelles technologies Capture et stockage du CO 2 Assurance et réassurance des nouvelles technologies Surveillance des canalisations par des drones Gaséification et regaséification du GNL Sûreté et sécurité des infrastructures souterraines complexes Nouveaux matériaux et produits Utilisation et stockage des nanomatériaux dans les PME Technologies de stockage avancées (H2) Matériaux avancés, composites hautes performances

15 Les ERRAs d Integ-Risk Nouvelles technologies et réseaux de production Risques liés à la sous-traitance de tâches critiques Pilotage d installations industrielles à distance dans des zones écologiques sensibles Monitoring en ligne de la sécurité dans les industries traditionnelles Prise en compte des accidents exceptionnels dans les pratiques de sécurité Sécurité de l approvisionnement énergétique Politiques relatives aux risques émergents Définition d indicateurs clés de performance (KPI) Sécurité des énergies renouvelables Risques NaTech Impacts sur la santé des substances chimiques, REACH et GHS

16 Exemples de questions posées par des ERRAs CO2 capture and storage: la technologie n'est pas complètement nouvelle. Déjà employée dans l'industrie pétrolière Mais l échelle de déploiement envisagée est différente. Quels sont les risques associés? Comment adapter les exigences de sécurité? Comment faire évoluer la réglementation? Infrastructures souterraines profondes : quelle est la profondeur limite à ne pas dépasser? Y a-t-il des nouveaux risques? Liés à la profondeur? Liés à la complexité? Monitoring des canalisations par des drones: est-ce que la réduction du risque d accident causé par des tiers justifie la prise de risque de crash de drone? Comment évaluer ce risque? Est-il acceptable pour les parties prenantes? October 17,

17 Exemples de questions posées par des ERRAs Comment évaluer les risques générés par la mise en place d'une chaine de production utilisant des nanoparticules? Comment se compare le risque spécifique des nanoparticules avec le risque causé par les poussières de freinage? Comment ne pas oublier les expériences des accidents graves atypiques? Révélateurs de risques ignorés Comment évaluer les risques combinés naturels et industriels (Natech)? October 17,

18 Pré-évaluation Cadrage du problème (problem framing) : Sommes-nous face à un nouveau risque? Y a-t-il un danger? Des possibilités d être exposé? Y a-t-il un problème, une préoccupation? Quelles sont les parties prenantes? Pré-alerte: Quels sont les signaux avant-courreurs? Les alertes lancées par des parties prenantes? Les indicateurs? Screening: Comment faire le tri parmi les risques identifiés? October 17,

19 Exemple de la capture et stockage du CO 2 Des accidents passés : lake Nyos, asphyxies en entreprises Une préoccupation des populations sur les projets de démonstrateurs Une réglementation peu adaptée Des controverses scientifiques sur la pertinence des modèles, sur la toxicité du CO 2 Une problématique d évaluation des risques dans le temps Une vrai question de «Risk trade-off»

20 Pré-évaluation Détermination des conventions scientifiques : Quelles sont les méthodes et techniques pour caractériser le risque? Nos connaissances sont-elles suffisantes? Devons nous prendre des mesures de précaution? Vers une nouvelle définition du risque : R= P x C x U(K) October 17,

21 Appréciation du risque Identification des dangers: Caractérisation de la Source de danger Quand c est possible October 17,

22 Exemple des nanoparticules (ERRA B3) Développement de technologies de caractérisation des nanoparticules Procédure de screening

23 Appréciation du risque Evaluation des scénarios d'exposition: Elargissement du champ des analyses de risques : - Autres cibles - Autres échelles de temps - Incluant des causes plus systémiques October 17,

24 Appréciation des risques Evaluation des conséquences Développement de nouveaux modèles d évaluation des conséquences Experimental investigations October 17,

25 Appréciation des risques Comment apprécier les préoccupations des parties prenantes? Développement de questionnaires pour l'évaluation des préoccupations de parties prenantes variées : populations, autorités, industriels October 17,

26 Management du risque Identification des mesures de maîtrise des risques Généralisation des approches nœud papillon Et positionnement de barrières de sécurité October 17,

27 Risk comunication Indicateurs de communication basé sur le processus de management de l IRGC A1 defines communication target for CCS A5 identifies communication challenges associated with ERIs C1 considers risk communication in the subcontracting process A3 developed a video for communication about automatic aerial surveillance October 17,

28 Conclusion integ-risk propose un cadre de management des risques émergents. Appliqué sur 17 études de cas représentatifs Enrichissement du processus classique de management des risques - Multiples angles de vue - Prise en compte des préoccupations des parties prenantes - Le manque de connaissances est une dimension à part entière du risque - La communication joue un rôle important - La construction des référentiels et des conventions scientifiques est une étape à part entière October 17,

Séminaire GLOBAL. Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques. Bruno Debray. Direction des risques accidentels

Séminaire GLOBAL. Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques. Bruno Debray. Direction des risques accidentels 31/05/2006 - PAGE 1 Séminaire GLOBAL Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques Bruno Debray Direction des risques accidentels 31/05/2006 - PAGE 2 Plan Quelques documents de référence sur

Plus en détail

Thèses INERIS. Guide pratique. Année universitaire 2015 / 2016. Modalités générales. Thèses INERIS Guide pratique 2015 / 2016 - Page 1

Thèses INERIS. Guide pratique. Année universitaire 2015 / 2016. Modalités générales. Thèses INERIS Guide pratique 2015 / 2016 - Page 1 Thèses INERIS Guide pratique Année universitaire 2015 / 2016 Modalités générales Thèses INERIS Guide pratique 2015 / 2016 - Page 1 Sommaire Informations générales page 3 Processus de recrutement page 4

Plus en détail

Séminaire de restitution des conférences CCS 2010

Séminaire de restitution des conférences CCS 2010 Séminaire de restitution des conférences CCS 2010 IEAGHG Social Research Network: Le 2 ème séminaire du SRN s est tenu à Yokohama, au Japon, 17 et 18 novembre 2010. -En bref- Par Gilles Mardon, CIRED Chaire

Plus en détail

Plan de continuité d activité

Plan de continuité d activité Plan de continuité d activité - Note méthodologique - Cette méthodologie vise à opérationnaliser le PCA en le confrontant - au travers d une simulation - à la réalité du travail futur. La démarche est

Plus en détail

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 PRINCIPES DE TRAVAIL POUR L ANALYSE DES RISQUES EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS DESTINÉS À ÊTRE APPLIQUÉS PAR LES GOUVERNEMENTS CAC/GL 62-2007 CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

LES MATINÉES DE L ARVISE

LES MATINÉES DE L ARVISE LES MATINÉES DE L ARVISE «Management de la Prévention des Risques Professionnels» Jeudi 2 Septembre 2010 Françoise FONTAINE & Gwénola KERLOCH 2 PROGRAMME DE LA MATINÉE 8h30 Accueil Café 8h45 Introduction

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME. Programme

Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME. Programme Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME Programme SOMMAIRE 1. LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 3 1.1. Objectif de formation 3 1.2. Objectifs pédagogiques 3 2. LE PROGRAMME DE FORMATION 4 2.1. Tronc

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

LE MANAGEMENT DU RISQUE

LE MANAGEMENT DU RISQUE LE MANAGEMENT DU RISQUE S O M M A I R E Définition des différents termes Les différents types de risque Méthodologie d évaluation et de gestion du risque Exemples de management du risque DÉFINITIONS Danger

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Le système de mangement de la qualité, la sécurité et l environnement. Présentation entreprise

Le système de mangement de la qualité, la sécurité et l environnement. Présentation entreprise Le système de mangement de la qualité, la sécurité et l environnement Présentation entreprise Depuis 2004, INTEGRAL PROCESS est certifiée ISO 9001 et ISO 13485. Le service MQSE est en charge de la mise

Plus en détail

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES -1- PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES SECTION 1 INTRODUCTION CAC/GL 44-2003 1. Pour de nombreux aliments, le niveau de sécurité sanitaire généralement

Plus en détail

Démarches de réduction des risques technologiques lors de la conception des terminaux GNL

Démarches de réduction des risques technologiques lors de la conception des terminaux GNL Journées Annuelles du Pétrole Démarches de réduction des risques technologiques lors de la conception des terminaux GNL Mathieu Bertrane Bureau Veritas Mathieu.Bertrane@fr.bureauveritas.com Sommaire Quels

Plus en détail

La surveillance aérienne automatisée des canalisations de transport d énergie M. Zarea, GDF SUEZ

La surveillance aérienne automatisée des canalisations de transport d énergie M. Zarea, GDF SUEZ La surveillance aérienne automatisée des canalisations de transport d énergie M. Zarea, GDF SUEZ 4 ème Workshop du GIS 3SGS 11 Valenciennes, 12-13 Octobre, 2011 Plan de la présentation DRI / CRIGEN qui

Plus en détail

Solvency II. Contexte et enjeux de la réforme. Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com.

Solvency II. Contexte et enjeux de la réforme. Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com. Solvency II Contexte et enjeux de la réforme Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com Juin 2006 Sommaire Introduction Tour d horizon de Solvency II La gestion des risques

Plus en détail

méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement

méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement méthode Green Forward éco-conception et achats responsables accélérez le changement au-delà de l analyse du cycle de vie... L offre responsable, un levier de compétitivité Vous en êtes convaincus : une

Plus en détail

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001 Quand le dernier arbre aura été abattu, Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, Quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l argent ne se mange pas. Géronimo, chef apache SYSTEMES

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Conseil économique pour le développement durable Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Dominique Bureau Conseil économique pour le développement durable www.developpement-durable.gouv.fr Leçons

Plus en détail

Réduire les risques en santé

Réduire les risques en santé Réduire les risques en santé «Mieux vaut penser le changement que changer le pansement» Marie-Françoise Dumay, Garménick Leblanc, Marc Moulaire, Gilbert Mounier 1 Définition du risque «Possibilité de dommage»

Plus en détail

L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA

L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA 14 décembre 2011 L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA Le groupe AREVA a transmis à l autorité de sûreté nucléaire (ASN), en janvier 2010, un rapport

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Gérer le risque opérationnel ORM - Operational Risk Management Juin 2008 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise GM Gouvernance PR Projets IS Systèmes d Information SO Service Management 1 Le risque

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN Présenté par M. Wabi MARCOS Coordonnateur Sous Programme Lutte Contre la Pollution Atmosphère INTRODUCTION PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N p r o x i m i t é d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é hseq sps audit - Conseil formation CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N Le management des risques professionnels HYGIÈNE

Plus en détail

Des CQP pour accompagner l évolution des salariés

Des CQP pour accompagner l évolution des salariés CQP CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Des CQP pour accompagner l évolution des salariés Qu est-ce qu un CQP? Un certificat de qualification professionnelle est une Certification

Plus en détail

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier 1. Rôle et place du Contrôle de Gestion dans l organisation Au début du XXème siècle, l émergence de la structure divisionnelle

Plus en détail

ANNEXE K. Fiches descriptives des modèles SAFETI et Phast

ANNEXE K. Fiches descriptives des modèles SAFETI et Phast ANNEXE K Fiches descriptives des modèles SAFETI et Phast SAFETI Le logiciel global d évaluation quantitative du risque des industries de procédés le plus complet Le programme SAFETI de DNV Software fournit

Plus en détail

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces 1 Origine du Responsible Care Démarche volontaire de l'industrie

Plus en détail

Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali

Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali 1. Description de l organisation Créé en 1959, le SECAMA (Secours Catholique Malien) a été transformé en 1991/92

Plus en détail

Module 4 Le management des risques

Module 4 Le management des risques DVM-09-102809-06529A Module 4 Le management des risques GTZ INERIS Du 7 au 9 juin 2010 - ORAN Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord Systèmes

Plus en détail

PRESENTATION DE L OUTIL CORINE Pierre Garçon - Président Sarah Mauroux Brice Kosinski

PRESENTATION DE L OUTIL CORINE Pierre Garçon - Président Sarah Mauroux Brice Kosinski PRESENTATION DE L OUTIL CORINE Pierre Garçon - Président Sarah Mauroux Brice Kosinski Sommaire Caractéristiques du logiciel Objectifs Caractéristiques Réalisation d un projet collaboratif d éco-conception

Plus en détail

14/02/2003. L éco-conception

14/02/2003. L éco-conception L éco-conception Le Programme EDIT - L industrie en marche vers le Développement Durable Historique : L éco-conception : Initié en 1999, le programme EDIT est une démarche de conception du produit qui

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II FrontERM Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II efront - Présentation Nos valeurs CA en M SATISFACTION CLIENT 31% Croissance organique 37 48,0

Plus en détail

Densité d établissements industriels à risque

Densité d établissements industriels à risque Thème : Santé publique, prévention et gestion des risques Orientation : Prévenir et gérer les risques majeurs et chroniques, technologiques et naturels Densité d établissements industriels à risque par

Plus en détail

Planifier la ville bas carbone Le modèle Tranus comme support de l analyse économique des politiques climatiques

Planifier la ville bas carbone Le modèle Tranus comme support de l analyse économique des politiques climatiques Planifier la ville bas carbone Le modèle Tranus comme support de l analyse économique des politiques climatiques Paris 5 février 2013 Mathieu Saujot, Iddri, Fabrique Urbaine Cerna, Mines de Paris Benjamin

Plus en détail

La Gestion globale et intégrée des risques

La Gestion globale et intégrée des risques La Gestion globale et intégrée des risques (Entreprise-wide Risk Management ERM) Une nouvelle perspective pour les établissements de santé Jean-Pierre MARBAIX Directeur Technique Ingénierie Gestion des

Plus en détail

Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique.

Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique. de lecture Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique. Afin d aider le lecteur à se forger une opinion sur la

Plus en détail

Gestion des comptes à privilèges

Gestion des comptes à privilèges 12 décembre 2013 Gestion des comptes à privilèges Bertrand CARLIER, Manager Sécurité de l Information bertrand.carlier@solucom.fr Solucom, conseil en management et système d information Cabinet de conseil

Plus en détail

Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires

Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires Mercredi 1 er avril 2015 Enjeux Qualité actuels des Produits MDD non alimentaires Christian Zolesi Directeur Associé czolesi@greenflex.com Sylvie Pugnet Avocat - droit des Produits sp@pugnet-avocats.com

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY

FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY I- Le processus de risk management selon ISO 27001(2005), NSIT : 8000 (2002) et Frosdick (1997) : Ce processus inclut

Plus en détail

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sûreté de fonctionnement Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sommaire Evolution des réseaux industriels et conséquences Modèle de prévention selon

Plus en détail

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr Intitulé Conférence Philippe de FAUCAMBERGE au salon EXPOPROTECTION PARIS 05 11 2014 Manager la Sécurité et la Santé au Travail et améliorer les performances de l Entreprise en utilisant le Document Unique

Plus en détail

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext THE INNOVATIVE CLUSTER IN RISK MANAGEMENT L innovation au service de la gestion des risques Pôle?

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SYSTÈMES DE MANAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE Actualisez vos compétences! Contribuer au dévéloppement durable par son système de management Anticiper les évolutions des normes

Plus en détail

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Prévention et gestion des risques et des territoires: application opérationnelle au niveau local et à grande échelle dans une

Plus en détail

Les conférences INERIS

Les conférences INERIS Les conférences INERIS Forum Risques & Management Environnemental Forum B (Déchets) Forum Industrie Durable Forum Qualité de l Air Forum Biogaz L INERIS vous accueille sur son stand - Hall 3 /F223 Mardi

Plus en détail

par Bernard Estivals

par Bernard Estivals Fiches de médecine nucléaire n 6-1- Médecine nucléaire par Bernard Estivals Fiche n 6 : La démarche de gestion des risques dans les établissements de santé Largement initiée dans l industrie (nucléaire,

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

(Démarche et méthode)

(Démarche et méthode) Altaïr Conseil Transformation Gouvernance - Risques Elaborer la cartographie des risques (Démarche et méthode) 33, rue Vivienne, 75 002 Paris 01 47 33 03 12 www.altairconseil.fr contact@altairconseil.fr

Plus en détail

Piloter vos processus métier avec le Business Activity Monitoring ( * ) (BAM)

Piloter vos processus métier avec le Business Activity Monitoring ( * ) (BAM) Piloter vos processus métier avec le Business Activity Monitoring ( * ) (BAM) Jean-Marc Langé WebSphere Integration Solution Architect IBM Software France jmlange@fr.ibm.com ( * ) Supervision des activités

Plus en détail

Introduction à ISO 22301

Introduction à ISO 22301 Introduction à ISO 22301 Présenté par : Denis Goulet Le 3 octobre 2013 1 Introduction à ISO 22301 ORDRE DU JOUR Section 1 Cadre normatif et réglementaire Section 2 Système de Management de la Continuité

Plus en détail

Certification V2014. L audit de processus. «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1

Certification V2014. L audit de processus. «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Certification V2014 L audit de processus «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 «C est par le prisme de la gestion des risques a priori et a posteriori,

Plus en détail

INTRODUCTION. Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Lancement projet Organisation projet

INTRODUCTION. Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Lancement projet Organisation projet INTRODUCTION Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Le lancement du projet; L organisation du projet. Dossier de fin d'étude Lancement projet Organisation

Plus en détail

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales EIFR Risques opérationnels Enjeux structurels et défis à venir Paris, 5 novembre 2014 Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales Philippe BILLARD Chef du service des affaires internationales

Plus en détail

Bilan Carbone. Réalisation d un Bilan Carbone : Les principales étapes

Bilan Carbone. Réalisation d un Bilan Carbone : Les principales étapes Bilan Carbone Réalisation d un Bilan Carbone : Les principales étapes Démarche Bilan Carbone ENTREPRISES Démarche «autonome» COLLECTIVITES «patrimoine & services» : démarche «autonome» «territoire» : démarche

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

ADEME : Colloque Produits Verts. Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat

ADEME : Colloque Produits Verts. Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat ADEME : Colloque Produits Verts Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat Juin 2008 Une solution dédiée à vos achats responsables

Plus en détail

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015

Séminaire des auditeurs de l ACORS. Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Séminaire des auditeurs de l ACORS Club Belambra Presqu île du Ponant, La Grande-Motte, Les 16, 17 et 18 septembre 2015 Intervenant : Philippe AVRIL Sous-Directeur Adjoint du DPMRF (Contrôle Interne) DDFC-CNAMTS

Plus en détail

DOCUMENTS DE FORMATION CODEX FAO/OMS SECTION QUATRE LES BASES SCIENTIFIQUES DES TRAVAUX DU CODEX

DOCUMENTS DE FORMATION CODEX FAO/OMS SECTION QUATRE LES BASES SCIENTIFIQUES DES TRAVAUX DU CODEX DOCUMENTS DE FORMATION CODEX FAO/OMS SECTION QUATRE LES BASES SCIENTIFIQUES DES TRAVAUX DU CODEX L'analyse des risques dans le cadre du Codex Qu'est-ce que l'analyse des risques? Un processus comportant

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 Table des matières Introduction............................................

Plus en détail

INTRODUCTION A LA VEILLE METHODE ET OUTILS. Christophe GINESY - Cyril PEREIRA

INTRODUCTION A LA VEILLE METHODE ET OUTILS. Christophe GINESY - Cyril PEREIRA INTRODUCTION A LA VEILLE METHODE ET OUTILS Christophe GINESY - Cyril PEREIRA PLAN GENERAL I INTRODUCTION Définition : veille, IE, recherches d information II NOTRE APPROCHE Constats, retours d expérience

Plus en détail

Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel???

Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel??? Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel??? GENERALI : Un acteur engagé et responsable FFSA 26/01/2010 " Le secteur de l assurance est concerné par tous les sujets

Plus en détail

Sécurité des Systèmes d Information

Sécurité des Systèmes d Information Sécurité des Systèmes d Information Tableaux de bord SSI 29% Nicolas ABRIOUX / Consultant Sécurité / Intrinsec Nicolas.Abrioux@Intrinsec.com http://www.intrinsec.com Conférence du 23/03/2011 Tableau de

Plus en détail

Risk Management pour les entreprises

Risk Management pour les entreprises Risk Management pour les entreprises Ne laissez rien au hazard RM- Maîtrise Risk Management pour les entreprises procéder avec méthode La gestion repose sur un processus de prise de et d activités en constante

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 Page 1 www.halal-institute.org Le système HACCP 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 HACCP = Hazard Analysis Critical Control Point (analyse des dangers

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

Le développement managériale

Le développement managériale Le développement managériale Comment et pourquoi le manager est au centre du processus Le concept managériale: «Business & People Partner partner: Business partner : participer à l efficacité et à la qualité

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

L ORSA comme outil de pilotage

L ORSA comme outil de pilotage L ORSA comme outil de pilotage Université d été de l IA 20 juillet 2011 Sommaire Rappel des grands principes de l ORSA L ORSA comme outil de pilotage mise en œuvre 2 La directive Solvabilité II La directive

Plus en détail

Le Système de Management Environnemental Norme ISO 14001 v2004

Le Système de Management Environnemental Norme ISO 14001 v2004 Le Système de Management Environnemental Norme ISO 14001 v2004 DEFINITIONS Aspect environnemental (AE) : élément des activités, produits ou service d un organisme susceptible d interaction avec l environnement.

Plus en détail

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable La stratégie développement durable de Nov@log Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable Sommaire Un mot sur le partenariat Nov@log-Lucie Introduction : contexte Conséquence

Plus en détail

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST)

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Document élaboré par la Commission Enseignement Supérieur du CNESST. Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Ce référentiel rassemble des compétences de base en santé et

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 L ASSURANCE QUALITE Normes ISO 9000 2 Une entreprise doit fournir à son client une prestation conforme : à ce qu'il veut quand il le veut au prix convenu. Pour parvenir à ce résultat, des NORMES de CONCEPTION,

Plus en détail

Fiche outils n 9 Management environnemental

Fiche outils n 9 Management environnemental Fiche outils n 9 Management environnemental Organisation du tableau de bord Évaluation Tableau de bord Le Tableau de Bord comporte : l Un volet relatif à la zone industrielle, l Un volet relatif aux entreprises

Plus en détail

Le management environnemental

Le management environnemental Le management environnemental L application de la norme Iso14001 USTV Cambrai, année 2008-09 Management environnemental Iso 14001 n 1 Le management environnemental La norme Iso 14001 Ce qu elle est / n

Plus en détail

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Paris, 22 septembre 2010 SIFEE Delphine MORANDEAU Chargée de mission biodiversité Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

PLAN DU COURS DEFINITION (1)

PLAN DU COURS DEFINITION (1) INTRODUCTION À L ÉTUDE D IMPACTS SUR L ENVIRONNEMENT : rappel sur les objectifs, procédure type, principales étapes de mise en œuvre Prof. Samuel Yonkeu Maître de Recherche Enseignant Chargé des Cours

Plus en détail

Sites et sols pollués en CHINE. Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau

Sites et sols pollués en CHINE. Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau Sites et sols pollués en CHINE Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau P2 Les Guides relatifs à la gestion des sites et sols pollués P3 Le gouvernement chinois (Ministère de l Environnement)

Plus en détail

Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée

Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée Page 1 Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée Mécatronique & Industrie économe (6 juin 2012) Outils d éco-conception Page 2 Sommaire - Contexte

Plus en détail

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs Une approche coopérative globale de la réglementation des pesticides agricoles et de la lutte contre les ravageurs compatible

Plus en détail

EIFR Risques Opérationnels

EIFR Risques Opérationnels Thomas RIVET Directeur Associé - EIFR Risques Opérationnels Mutation des métiers et nouveaux Risques 5 Novembre 2014 Mutation des métiers et nouveaux Risques Evolutions structurelles majeures et Mutation

Plus en détail

Notions et définitions utiles

Notions et définitions utiles Notions et définitions utiles 1 Notions et définitions utiles I. Notions d usage 1. La notion de compétitivité. La notion de «compétitivité» est la symbolique de l enjeu de développement des entreprises.

Plus en détail

La gestion durable du chantier en pratique

La gestion durable du chantier en pratique Formation Bâtiment Durable : La gestion durable du chantier en pratique Bruxelles Environnement Le coût de la gestion durable du chantier Marc Vanderick Les Entreprises Louis De Waele Le coût de la gestion

Plus en détail

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL ET MEDECINE DU TRAVAIL 41 Chemin de la Durance 13300 SALON DE PROVENCE 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I. GENERALITES... 3 A. Définitions...

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

par Bernard Estivals

par Bernard Estivals Fiches de médecine nucléaire n 9-1- Médecine nucléaire par Bernard Estivals Fiche n 9 : L évaluation des risques professionnels en médecine nucléaire Le document unique. L évaluation des risques professionnels

Plus en détail