SENSIBILISATION A LA PROTECTION INDIVIDUELLE. Comprendre les étapes qui amènent au choix de la protection individuelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SENSIBILISATION A LA PROTECTION INDIVIDUELLE. Comprendre les étapes qui amènent au choix de la protection individuelle"

Transcription

1 SENSIBILISATION A LA PROTECTION INDIVIDUELLE Comprendre les étapes qui amènent au choix de la protection individuelle

2 PROTECTION INDIVIDUELLE Risques professionnels et responsabilités Les démarches de protection Choix des EPI : quelques exemples par secteurs

3 RISQUES PROFESSIONNELS ET RESPONSABILITÉS Directive cadre 89/391 et directive 89/656 L1243: le règlement intérieur R4321: obligations de l employeur en termes généraux d organisation, de mise à disposition et d utilisation des EPI R : information et formation des travailleurs sur les risques au travail

4 RESPONSABILITE EMPLOYEUR FAUTE INEXCUSABLE RESPONSABILITE PENALE

5 RESPONSABILITE EMPLOYEUR DOCUMENT UNIQUE Depuis 2001 l employeur ou son représentant CHSCT Médecin du travail

6 SITUATION DE TRAVAIL Qui? Avec quoi? Où? Comment?

7 LES DÉMARCHES DE PROTECTION RISQUES EVALUATION Document unique ELIMINATION OU REDUCTION PROTECTION COLLECTIVE RISQUES RESIDUELS Extraction de fumées, sols antidérapants, insonorisation, barrières de toit EVALUATION CHOIX normes performances confort PROTECTION INDIVIDUELLE design Gants, chaussures, vêtements, protections auditives, visuelles, respiratoires, protection du crâne, antichute

8 PROTECTION INDIVIDUELLE EMPLOYEUR Identifier les risques S assurer de l adéquation des équipements aux risques Vérifier, entretenir et réparer ou remplacer le matériel Fournir gratuitement les équipements de protection Mettre à disposition les notices d utilisation Assurer la formation et organiser des entraînements

9 PROTECTION INDIVIDUELLE UTILISATEUR Trouver le meilleur compromis entre performance et confort Connaissance du poste de travail

10 LES RISQUES PROFESSIONNELS Classification par types Mécaniques Chocs Écrasement Entraînement Coupure, piqûres Projections solides ou liquides Manutention (TMS) Chutes de hauteur Thermiques (chaleur et froid, intempéries) Biologiques Physiques Vibrations Bruit Risques électriques Rayonnements ionisants Rayonnements non ionisants Chimiques Contaminations (cutanées, respiratoires) Incendies Explosions

11 Choix des EPI Quelle démarche?

12 CHOIX DES EPI Etude de poste : L environnement (température, humidité, ) Types et durée des manipulations et outils Gradation des risques, priorités (mécaniques, physiques, chimiques, biologiques ) Sélection par élimination Meilleur compromis performance/confort

13 QUELQUES EXEMPLES PAR SECTEURS : MENUISERIE RISQUES MECANIQUES (forces et mouvements des énergies) Chocs Ecrasement Entraînement Coupure, piqûre Projections de solides et/ou liquides Projections brutales de pièces de bois : tête, torse. Pieds et mains : chutes de pièces Happement de la main (dégauchisseuse, raboteuse..) Section-nement au niveau de la main (ponçeuse, toupie, dégauchis-seuse raboteuse, scies, visseuse, défonçeuse) Projections oculaires Intrusion de corps étrangers

14 QUELQUES EXEMPLES PAR SECTEURS : MENUISERIE RISQUES MECANIQUES (forces et mouvements des énergies) Chocs Ecrasement Entraînement Coupure, piqûre Projections de solides et/ou liquides Chaussure de sécurité (EN 20345) Vêtements de travail adaptés (ajustements des manches, des fermetures ) Gants textiles enduits ou cuir (EN388) Lunettes ou lunettes masques (EN166) (EN340, EN510) Manchettes de sécurité sur les gants (EN420)

15 QUELQUES EXEMPLES PAR SECTEURS : MENUISERIE RISQUES MECANIQUES (forces et mouvements des énergies) Les matières de conception offriront certaines résistances aux risques mécaniques. Lorsque les risques sont correctement évalués, on peut les mesurer aux résistances des produits certifiés. Exemples: Polycarbonate (résistance aux impacts) Polyéthylène haute ténacité (résistance à la coupure) Enduction Polyuréthane (résistance à l abrasion)

16 QUELQUES EXEMPLES PAR SECTEURS : MENUISERIE RISQUES PHYSIQUES Vibrations Bruit Risque électrique Rayonnements ionisants Rayonnements non ionisants Machines portatives et chariots automoteurs Machines à air comprimé Outils électroportatifs Présence de fils dénudés

17 QUELQUES EXEMPLES PAR SECTEURS : MENUISERIE RISQUES PHYSIQUES Vibrations Bruit Risque électrique Rayonnements ionisants Rayonnements non ionisants Gants antivibrations (ENISO 10819) Protection auditives adaptées aux mesures sonores (EN352-1) Ou (EN352-2)

18 QUELQUES EXEMPLES PAR SECTEURS : MENUISERIE RISQUES PHYSIQUES Lorsque les risques sont correctement évalués, on peut les mesurer aux résistances des produits certifiés. Ces produits vous offriront des performances issues de tests spécifiques réalisés en laboratoires notifiés. Exemples : Gel anti vibration (résistance aux vibrations) Coquilles antibruit (niveau de performance en SNR ou HML)

19 QUELQUES EXEMPLES PAR SECTEURS : MENUISERIE RISQUES CHIMIQUES RISQUES BIOLOGIQUES Intoxication Incendie, explosion contamination Poussières de bois (ponçage, sciage, 1mg/m3 max) Poussières de tungstène, silice traitement par application manuelle, pulvérisation, trempage ou autoclave colles et vernis, white spirit, acétone, xylène, formaldéhyde... Poussières de bois et solvants Allergies à des bois exotiques

20 QUELQUES EXEMPLES PAR SECTEURS : MENUISERIE RISQUES CHIMIQUES RISQUES BIOLOGIQUES Intoxication Incendie, explosion contamination Protection respiratoire (EN149) P3 (EN140 et EN143) A, B, Ax, P3 Protection respiratoire (EN149) P3 (EN140 et EN143) P3

21 QUELQUES EXEMPLES PAR SECTEURS : MENUISERIE RISQUES CHIMIQUES RISQUES BIOLOGIQUES La protection respiratoire nécessite une démarche spécifique de choix. Des aérosols (comme les poussières de bois) nécessiteront une protection classée P1, P2 ou P3.Attention, la VLE est à 1mg/m3. Des gaz ou des vapeurs nécessiteront une protection aux charbons actifs. En menuiserie par exemple, les lettres A, B et Ax peuvent être une protection appropriée. Lorsque le risque est combiné, la protection doit également être combinée. Encore une fois, le choix ne peut être pertinent que si l évaluation est correcte Exemples : Demi-masque avec filtre A2P3

22 QUELQUES EXEMLES PAR SECTEURS : JARDINERIE/ESPACES VERTS RISQUES MECANIQUES (forces et mouvements des énergies) Chocs Ecrasement Entraînement Coupure, piqûre Projections de solides et/ou liquides Heurts par engin Circulation contraignante Chute d arbres et de parties élaguées Manipulation d outils à main (scies à chaîne, treuil, levier ), manipulation de végétaux Projections de corps étrangers dans les yeux

23 QUELQUES EXEMLES PAR SECTEURS : JARDINERIE/ESPACES VERTS RISQUES MECANIQUES (forces et mouvements des énergies) Chocs Ecrasement Entraînement Coupure, piqûre Projections de solides et/ou liquides Casquette antiheurts (EN812) Chaussure de sécurité (EN20345) Gants textiles enduits latex (EN388) Lunettes (EN166) pour risque impact Gants cuir oléohydrofuges, renforcés

24 QUELQUES EXEMLES PAR SECTEURS : JARDINERIE/ESPACES VERTS RISQUES PHYSIQUES Vibrations Bruit Risque électrique Rayonnements ionisants Rayonnements non ionisants Outils à main et machines forestières Utilisation d outils et d engins à moteur Exposition aux UV

25 QUELQUES EXEMLES PAR SECTEURS : JARDINERIE/ESPACES VERTS RISQUES PHYSIQUES Vibrations Bruit Risque électrique Rayonnements ionisants Rayonnements non ionisants Gants antivibrations (ENISO 10819) Protection auditives adaptées aux mesures sonores (EN352-1) Lunettes (EN172) pour risque rayonnement solaire Ou (EN352-2)

26 QUELQUES EXEMLES PAR SECTEURS : JARDINERIE/ESPACES VERTS RISQUES CHIMIQUES RISQUES BIOLOGIQUES CHUTES DE HAUTEUR Intoxication Contamination Exposition aux poussières de bois manipulation d'essences et d'huiles de moteurs Exposition aux gaz d'échappement (hydrocarbures aromatiques comme le benzène), oxyde de carbone, oxydes d'azote, formaldéhydes Tétanos Lors d opérations d élagage ou de tailles

27 QUELQUES EXEMLES PAR SECTEURS : JARDINERIE/ESPACES VERTS RISQUES CHIMIQUES RISQUES BIOLOGIQUES CHUTES DE HAUTEUR Intoxication Contamination Les niveaux de concentration en extérieur nécessitent rarement une protection. Si elle était nécessaire, cette protection correspondrait à du filtre P2/P3 pour les poussières, et du filtre A pour les gaz, voire du combiné Eviter les microcoupures et l intrusion de corps étrangers par des gants avec enduction synthétique (EN388 et EN374) Assurer à la fois le positionnement au travail par la ceinture sur le harnais et la longe de maintien (EN358); un harnais (EN361), un système d ancrage facile (EN354), un antichute (EN360) et un connecteur (EN 362)

28 CONCLUSION A chaque poste de travail, ses risques A chaque risque, des tests de normalisation sur la protection individuelle A chaque norme, ses niveaux de performance Les solutions de protection sont diverses et variées et toujours basées sur l éternel compromis entre protection et confort L EPI n est une solution de protection que s il est porté par l utilisateur!

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

Les EPI c est quoi? A quoi ça sert?

Les EPI c est quoi? A quoi ça sert? Mise à jour mars 2010 Les EPI c est quoi? Un Equipement de Protection Individuelle (E.P.I.) est un dispositif ou un moyen destiné à être porté ou être tenu par une personne en vue de la protéger contre

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

FICHE PRATIQUE N 9 LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE EN CHIMIE

FICHE PRATIQUE N 9 LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE EN CHIMIE FICHE PRATIQUE N 9 LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE EN CHIMIE Pensez à vérifier la date de validité des cartouches filtrantes NF EN 511 (froid) Les équipements de protection individuelle contre

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans les établissements de santé (dr.l.sctrick)

Evaluation des risques professionnels dans les établissements de santé (dr.l.sctrick) Evaluation des risques professionnels dans les établissements de santé (dr.l.sctrick) Le danger : propriété ou capacité intrinsèque d un équipement, d une substance, d une méthode de travail, de causer

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

FICHE PRODUIT SPRAY NETTOYANT

FICHE PRODUIT SPRAY NETTOYANT FICHE PRODUIT SPRAY NETTOYANT DESCRIPTION DU PRODUIT Le spray de nettoyage est un produit d hygiène et d entretien qui facilite le nettoyage des aides auditives et embouts. Le spray de nettoyage se présente

Plus en détail

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels L humain au cœur de l entreprise De l identification à la gestion des Risques Professionnels Petit déjeuner Conférence du 17 Mars 2009 Sommaire 1. IDER : Identification des Dangers et Évaluation des Risques

Plus en détail

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES 1. Pièce mobile en mouvement (courroie, convoyeur, ventilateur, etc.) 1. 1. Cisaillement 1. 2. Entraînement 1. 3. Coincement 1. 4. Frappé par 1. 5. Frapper contre 1. 6. Écrasement 2. Courant électrique

Plus en détail

Exemple de document unique

Exemple de document unique Exemple de document unique Tableau 1 Identification, par unité de travail, des risques professionnels (des dangers liés à un équipement, une substance, une méthode de travail susceptible de causer un dommage

Plus en détail

Protection EPI, Equipements individuels

Protection EPI, Equipements individuels Protection EPI, Equipements individuels SECURITE ANTI CHUTE Réf: 12150 Longe polyamide 12 mm Longueur 1,50 m Réf: 15020 Cordage polyamide 15 mm Longueur 20 m Réf: 15030 Cordage polyamide 15 mm Longueur

Plus en détail

Normes techniques équipements de protection individuelle 1

Normes techniques équipements de protection individuelle 1 Loi fédérale sur la sécurité d installations et d appareils techniques (LSIT) Normes techniques équipements de protection individuelle 1 En vertu de l art. 4a de la loi fédérale du 19 mars 1976 (modifiée

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 Table des matières 1. Généralités Introduction Table des matières Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 2. Politique de sécurité Accueil et formation des nouveaux engagés

Plus en détail

HARMONISATION DES EPI

HARMONISATION DES EPI LE GUIDE HARMONISATION DES EPI équipements de Protection Individuelle Préambule Le groupe de travail «Harmonisation des EPI»*, composé d Entreprises Utilisatrices (EU) et Entreprises Intervenantes (EI)

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELS

EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELS EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELS Abréviation: Matériel Personnel de Protection (MPP) ou Equipement de Protection Individuel ( EPI ) L'employeur a la responsabilité de fournir aux travailleurs le matériel

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION

PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Managers Association PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION Avertissement : ce document est un exemple établi

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participants: Interne en médecine

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale mémo santé Chef d entreprise artisanale métiers du plâtre et de l isolation contraintes physiques : les reflexes à adopter Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser

Plus en détail

Guide de manipulation en toute sécurité des Résines Polyesters Insaturés et des Résines Vinyl Esters

Guide de manipulation en toute sécurité des Résines Polyesters Insaturés et des Résines Vinyl Esters Equipement de protection individuelle Guide de manipulation en toute sécurité des Résines Polyesters Insaturés et des Résines Vinyl Esters The European UP/VE Resin Association Comme bien d'autres environnements

Plus en détail

maison-et-compagnie.com

maison-et-compagnie.com FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Nom de la préparation : CREME NETTOYANTE PLAQUES VITROCERAMIQUES ET INDUCTIONS 1 IDENTIFICATION DE LA PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ Nom du produit : CREME NETTOYANTE PLAQUES

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Pour les stagiaires de l enseignement secondaire, du supérieur et de l enseignement pour adultes Modèle B (secteur sensible)

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 -

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - OBJECTIF DE L ETUDE L objectif de cette étude est de répertorier tous les risques professionnels dans un pressing (base de l évaluation des

Plus en détail

sommaire Les métiers des collectivités Une solution pour chaque main qui travaille Nettoyage 02 Restauration Collective 03 Interventions Techniques 04

sommaire Les métiers des collectivités Une solution pour chaque main qui travaille Nettoyage 02 Restauration Collective 03 Interventions Techniques 04 Les métiers des collectivités Le secteur des collectivités comprend à la fois les collectivités locales (mairies), territoriales (départements ou régions) et les ensembles de collectivités locales (communautés

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE

PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE PLAN I- Réglementation II- Les voies de pénétration des produits III- Les risques pour la santé selon l activité IV- Les principes généraux de prévention V- La classification

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique en français et en langue étrangère : 7 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Les risques et moyens de prévention/protection 4. Organisation

Plus en détail

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos Colloque, CSST Sherbrooke, 22 mai 2013 ASFETM Travail sécuritaire en espace clos par Charbel Mouawad, M.Sc. Hygiéniste industriel/ergonome, ASFETM 1 Objectifs À la fin de la session, les participants seront

Plus en détail

LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS

LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST)

Plus en détail

Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme)

Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme) La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme) Les installations de soudage au gaz de votre entreprise sontelles en parfait état de fonctionnement?

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013 Sensibilisation à la Sécurité LASER Aspet, le 26/06/2013 Modes d émission LASER P c P 0 P moy 0 Emission pulsée Salve ou train de N impulsions Emission continue Q i t i t Longueur d onde λ Emission continue

Plus en détail

MÉMO SANTÉ RISQUES CHIMIQUES PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS

MÉMO SANTÉ RISQUES CHIMIQUES PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS MÉMO SANTÉ PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS RISQUES CHIMIQUES Poussières, produits chimiques,... Le travail sur chantier vous expose à des risques qu il ne faut pas négliger. Pour protéger votre santé, adoptez

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ DIAPOSITIVES EN OPTION

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ DIAPOSITIVES EN OPTION Secteur Santé et Sécurité École Polytechnique Décembre 2012 GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ DIAPOSITIVES EN OPTION 1 QUE FAUT-IL FAIRE EN CAS D URGENCE? 2 Extincteurs

Plus en détail

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Fiche : Hygiène et sécurité BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Liste des préconisations relatives à l exposition aux facteurs de risque bruit, vibrations, poussières* réputées sans

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ Date d édition : 15/09/2011 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Désignation : Asphalte coulé Utilisation commerciale : Produits pour revêtements

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des risques professionnels Inventaire des risques Etablissement : Faculté de médecine Unité de travail : UMR 1092 INSERM laboratoire de microbiologie Année : 2013 Locaux Dangers ou facteurs

Plus en détail

PROTECTION DEs MAINs ET DEs BRAs INfORMATIONs TEChNIquEs

PROTECTION DEs MAINs ET DEs BRAs INfORMATIONs TEChNIquEs Les accidents qui touchent les mains sont la première cause d accidents avec arrêt de tra- tuer tous les gestes de notre quotidien et sont également un outil essentiel dans notre travail. Préservons-les,

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit TRANSOIL 140 Page 1/6 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Non concerné 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA

Plus en détail

Les gants de protection

Les gants de protection Fiche Prévention - B7 F 06 11 Les gants de protection Chaque année, on dénombre dans le BTP 35 000 accidents avec arrêt qui concernent les mains (soit 26,6 % des accidents avec arrêt), dont près de 2 500

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail

GUIDE FONDERIES Carsat Pays de la Loire

GUIDE FONDERIES Carsat Pays de la Loire GUIDE FONDERIES Carsat Pays de la Loire 2, place de Bretagne 44932 Nantes cedex 9 Tél. : 02 51 72 84 10 Fax : 02 51 82 31 62 www.carsat-pl.fr Introduction En 1995, la CRAM avait édité un premier Auto-Diagnostic

Plus en détail

Illustration du guide SOBANE Risques liés s aux vibrations

Illustration du guide SOBANE Risques liés s aux vibrations Illustration du guide SOBANE Risques liés s aux vibrations Thomas van den Abeele Assistant en prévention Présentation de l entreprise l et des postes de travail Plaine de marché: : gestion journalière

Plus en détail

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois Prévention des risques professionnels les métiers de la filière bois à la Réunion Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti 2 ème transformation du bois Metrag Ce livret m est offert par la

Plus en détail

COMPOSITION DES TENUES OPERATIONNELLES

COMPOSITION DES TENUES OPERATIONNELLES COMPOSITION DES TENUES OPERATIONNELLES Sur la base de la tenue dite de «travail», la composition des tenues opérationnelles est adaptée comme suit : (Rappel «Tenue de travail» : bottes ou bottes à lacets,

Plus en détail

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire VWR Tour 2012! Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire Christian Siatka Directeur général Consultant qualité règlementations européennes Master BIOTIN Management de la

Plus en détail

Agent d exploitation des piscines et Maître Nageur Sauveteur

Agent d exploitation des piscines et Maître Nageur Sauveteur Agent d exploitation des piscines et Maître Nageur Sauveteur La piscine est un lieu d activités sportives et ludiques destiné au public. La mise à disposition de cet établissement impose de respecter des

Plus en détail

Il peut être nécessaire que le secouriste porte des gants appropriés.

Il peut être nécessaire que le secouriste porte des gants appropriés. Que faire en cas d'intoxication? Communiquer avec le Centre antipoison du Québec : 1 800 463-5060 Il est important d'avoir au préalable consulté l'étiquette du contenant ou la fiche signalétique du produit

Plus en détail

Fiche résumée : MENUISIER BOIS FABRICATION

Fiche résumée : MENUISIER BOIS FABRICATION Fiche résumée : MENUISIER BOIS FABRICATION Conducteur/conductrice de machine de fabrication des industries de l'ameublement et du bois et matériaux associés Façonneur/façonneuse bois et matériaux associés

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS MÉMO SANTÉ MAÇONS CARRELEURS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DE LA MÉTALLURGIE

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DE LA MÉTALLURGIE RECO R.468 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DE LA MÉTALLURGIE Recommandations pour l utilisation, l aménagement et la rénovation de fosses de visite pour véhicules et engins Philippe Castano

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

Fiche de données de Sécurité conforme à la direktive (EU) Nr. 453/2010

Fiche de données de Sécurité conforme à la direktive (EU) Nr. 453/2010 Section 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1 Identificateur de produit PAVAROOf-K 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE

LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE F I C H E P R E V E N T I O N N 0 6 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE DÉFINITION Un équipement de protection individuelle (EPI) est un dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

Espaces verts. 28,76 HT réf. CTT3 28,76 HT 57,92 HT 21,94 HT. 21,94 HT réf. COTT. Vos achats en ligne sur www.sae-reunion.com. réf.

Espaces verts. 28,76 HT réf. CTT3 28,76 HT 57,92 HT 21,94 HT. 21,94 HT réf. COTT. Vos achats en ligne sur www.sae-reunion.com. réf. 1 réf. CD3 Chaussure basse type Derby - Huiles et eau Embout de sécurité + intercalaire anti perforation métal. Traitement du cuir contre l eau et les hydrocarbures. Tige en cuir pleine fleur et doublure

Plus en détail

Combinaisons. Confort optimal. Protection fiable

Combinaisons. Confort optimal. Protection fiable Produits de Rubriek sécurité 3Mof sectie Combinaisons Confort optimal Protection fiable Confort optimal, protection fi able La sécurité avant tout Nous sommes l un des fournisseurs de produits de sécurité

Plus en détail

Des gestes simples pour vous protéger

Des gestes simples pour vous protéger M É T I E R S D U B O I S Des gestes simples pour vous protéger www.rsi.fr/prevention Des gestes simples pour vous protéger Mal de dos et tendinites.............. 2 Blessures et accidents.................

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DES OUTILS DE PREVENTION

FORMULAIRE DE DEMANDE DES OUTILS DE PREVENTION FORMULAIRE DE DEMANDE DES OUTILS DE PREVENTION Nom de l entreprise : Secteur d activité : Taille de l entreprise : Nom et Prénom : Fonction : Email : Téléphone : Documents obligatoires Fiche conseil document

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Ministère du Travail de l Emploi et de la Sécurité Sociale I.N.P.R.P Institut National de la Prévention des Risques Professionnels Décret exécutif-

Plus en détail

4. Dangers principaux

4. Dangers principaux 4. Dangers principaux Toutes machines fixes ou portatives et appareils représentent un danger plus ou moins important si toutes les dispositions concernant la sécurité du travailleur ne sont pas prises

Plus en détail

Tout ce que vous devez savoir sur les EPI. Documentation sur les équipements de protection individuelle (EPI) destinée aux entreprises

Tout ce que vous devez savoir sur les EPI. Documentation sur les équipements de protection individuelle (EPI) destinée aux entreprises Tout ce que vous devez savoir sur les EPI Documentation sur les équipements de protection individuelle (EPI) destinée aux entreprises Les mêmes questions reviennent régulièrement lorsqu une entreprise

Plus en détail

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 PUBLIC CONCERNE Responsables, cadres technico-commerciaux, chefs de chantier «preneurs de permis» et chefs d équipe des entreprises ayant à intervenir dans

Plus en détail

P-01S HARNAIS DE SÉCURITÉ

P-01S HARNAIS DE SÉCURITÉ 207 NORMESÉ REVISION ANNUELLE SERVICE QUE DIT LA LOI? La législation européenne contre les chutes de hauteur stipule que tout employeur utilisant du personnel travaillant en hauteur, doit s assurer de

Plus en détail

PROGRAMME PREVENTION

PROGRAMME PREVENTION LES MASQUES Les Masques Poussières Norme Minimale FFP2 A utiliser pout tout type de ponçage (Mastic, apprêts ) A usage unique et personnel Les Masques Peinture Norme Minimale A2P2 Type : Adduction d air

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue MÉMENTO PRÉVENTION ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue Lors d un contrôle, si le taux d alcool par litre de sang est

Plus en détail

Liste de contrôle: Réception d équipements de travail

Liste de contrôle: Réception d équipements de travail On ne peut se fier qu'à soi-même Le marquage CE et la déclaration de conformité ne garantissent en rien qu une machine ou une installation est effectivement conforme aux règles de sécurité. En tant qu'employeur,

Plus en détail

FONCTION TYPE SOUDEUR

FONCTION TYPE SOUDEUR Prévention et Intérim 1. Techniques manuelles de soudage SOUDAGE PAR POINTS (électrique) = 2 pièces sont pressées l une contre l autre, au moyen de 2 électrodes. La chaleur du courant électrique et la

Plus en détail

Agent d entretien des locaux

Agent d entretien des locaux Agent d entretien des locaux L entretien des locaux (bureaux, écoles, salles polyvalentes, structures sanitaires, gymnases ) nécessite l emploi de techniques, de produits et de matériels spécifiques qui

Plus en détail

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 EPAC1 / LV Création : 20/02/08 Edition n 01 du 20/02/08 1. IDENTIFICATION 1.1 Désignation Nom

Plus en détail

Liste des thématiques abordées dans les fiches de situation (1 re partie) de la publication «Sécurité et situations de chantiers du BTP»

Liste des thématiques abordées dans les fiches de situation (1 re partie) de la publication «Sécurité et situations de chantiers du BTP» les fiches de situation (1 re partie) de la publication Extrait gratuit, cliquez ici. Vous démarrez un chantier... Vous travaillez en coactivité... Vous travaillez chez un client en activité... Vous travaillez

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

FICHE DE DONNÈES DE SÉCURITÉ. Code produit : CIRE 213 Version : 1 date : 20/05/2007

FICHE DE DONNÈES DE SÉCURITÉ. Code produit : CIRE 213 Version : 1 date : 20/05/2007 Produit CIRE 213 page : 1/5 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ Nom du Produit : CIRE 213 Nom : Bibliothèque nationale de France Adresse : Château de Sablé 72300 Sablé sur Sarthe Téléphone :

Plus en détail

Utilisation de produits chimiques dans le BTP : une évaluation des risques est nécessaire

Utilisation de produits chimiques dans le BTP : une évaluation des risques est nécessaire Juin 2015 Utilisation de produits chimiques dans le BTP : une évaluation des risques est nécessaire Dans le BTP, malgré une exposition souvent quotidienne, le risque chimique est encore méconnu et mal

Plus en détail

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC 1/5 FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC Identification de la préparation 1. Identification de la préparation de l entreprise Nom commercial: FUMESAAT 500 SC Identification Produit : éthofumésate 500 SC Substance

Plus en détail

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL EN AMONT DE LA DÉLÉGATION Elaborer un livret d'accueil Etablir la liste des postes à risques particuliers (annexe 1) Prendre en compte la liste des travaux interdits aux intérimaires (annexe 2) Désigner

Plus en détail

SITUATIONS DANGEREUSES AU TRAVAIL : PORTRAIT D UNE DÉCENNIE DANS UN CENTRE HOSPITALIER

SITUATIONS DANGEREUSES AU TRAVAIL : PORTRAIT D UNE DÉCENNIE DANS UN CENTRE HOSPITALIER SITUATIONS DANGEREUSES AU TRAVAIL : PORTRAIT D UNE DÉCENNIE DANS UN CENTRE HOSPITALIER Robert Bourbonnais a a Centre de santé et de services sociaux de Laval (Laval, Québec) La présente étude trace le

Plus en détail

Objet : Lancement des programmes de formation en Santé et Sécurité 3S Morocco

Objet : Lancement des programmes de formation en Santé et Sécurité 3S Morocco Casablanca, le 04/03/2013 SIEGE SOCIAL 5 Rue de la pie - Oasis - Casablanca Tél. : (212) 0 22 99 22 22 (LG) Fax : (212) 0 22 98 24 07 E-mail : troissmorocco@3smorocco.com Site web: www.3smorocco.com Capital

Plus en détail

et protection Une nouvelle référence : design, confort The Power to Protect Your World*

et protection Une nouvelle référence : design, confort The Power to Protect Your World* 3M Département Solutions pour la Protection Individuelle 3M Peltor Série X Une nouvelle référence : design, confort et protection SM The Power to Protect Your World* 1765.indd 1 NOUS VIVONS DANS UN MONDE

Plus en détail

Les. équipements de. protection. individuelle. Site Internet : www.cdg-64.fr

Les. équipements de. protection. individuelle. Site Internet : www.cdg-64.fr Guide sur les Équipements de Protection Individuelle CDG 4 Santé et Sécurité au Travail Les équipements de protection individuelle Site Internet : www.cdg-4.fr Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/informations sur les composants.

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/informations sur les composants. Date d impression : 9/07/2007 Valable à partir du : 05/06/2007 Page: 1/5 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. Données relatives au produit : Mortier Colle pour collage en

Plus en détail

8.3.1. Modèle de registre de sécurité

8.3.1. Modèle de registre de sécurité 8.3.1. Modèle de registre de sécurité Dans les établissements/associations recevant du public, doit être tenu un registre de sécurité incendie, sur lequel sont reportés les renseignements indispensables

Plus en détail

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino.

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino. FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon 91/155/CEE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : EAU DE CUIVRE BLEUE Version 3 du 12/01/2010 Utilisation : détergent

Plus en détail

I : ACTION EN MILIEU DE TRAVAIL INTRODUCTION

I : ACTION EN MILIEU DE TRAVAIL INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I : ACTION EN MILIEU DE TRAVAIL... 2 Identification de risques... 3 Contrôle des installations sanitaires... 3 Contrôle des équipements de protection. 3 Evaluation des risques...

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité : Tôlerie et Peinture Automobile

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité : Tôlerie et Peinture Automobile FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Tôlerie et Peinture Automobile Codification NAA : GG5030 Codification Artisanat : 03-19-052 Codification ONS : 50 20 Codification CNRC : 613 210 Inscription

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif

Risques spécifiques Création : 17/03/1994. ocif COMPAGNIE GENERALE DES INSECTICIDES 9 rue Louis Armand ST OUEN L'AUMONE 95315 CERGY PONTOISE Cedex Tél: 01.34.64.11.73 Fax: 01.30.37.15.90. FICHE DE DO EES SECURITE Réf. : GUEP2 Risques spécifiques Création

Plus en détail

DIRECTION QUALITE & HSE CONSIGNE GENERALE DE SECURITE

DIRECTION QUALITE & HSE CONSIGNE GENERALE DE SECURITE DIRECTION QUALITE & HSE Sommaire 1. DISPOSITION GENERALES... 1 2. REGLES A OBSERVER :... 1 4. CONDUITE A TENIR SUR LES CHANTIERS OU LES INSTALLATIONS PETROLIERES.... 2 5. CONDUITE A TENIR POUR EVITER LA

Plus en détail