La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE"

Transcription

1 La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE

2 Objectif Encourager la construction de bâtiments «exemplaires» sur le Pays des Herbiers : - consommant très peu d énergie - utilisant des matériaux sains et durables Pour montrer l exemple, le Pays des Herbiers se lance dans la construction d une maison d habitation de ce type

3 Objectif 1/ Construire une maison à énergie positive Une maison passive consomme très peu d énergie. Une maison à énergie positive, non seulement consomme très peu d énergie, mais en plus en produit à partir d énergies renouvelables (solaire, éolien, ) Ce sont les maisons de demain

4 Objectif 2/ Construire une maison «éco-conçue conçue» Eco-conception = impact environnemental minimal La maison a un impact réduit sur l environnement environnement, depuis l'extraction lextractiondes matières premières jusqu'à leur recyclage en fin de vie. Provenance géographique des matériaux, modes de fabrication, émissions de CO 2, Une maison SAINE Utilisation de matériaux les plus sains possibles, qui ne nuisent pas à la santé : peintures sans solvants dangereux, bois non traités, revêtements de sol sans émissions nocives,

5 Objectif 3/ Construire une maison «classique» Dans son volume, son coût de construction, le projet doit être facilement reproductible par VOUS TOUS. Surface totale du terrain = 500 m² Surface habitable = 100 m² 3chambres Avec un meilleur confort de vie en hiver comme en été!

6 Où et quand? Où? Quartier Quatuor aux Herbiers Décathlon Quand? Début des travaux : décembre 2008 LES HERBIERS Fin des travaux : septembre 2009 La maison sera ensuite louée à une famille.

7 Le projet 5 CARACTERISTIQUES

8 1- Optimiser l enveloppe La forme Une maison compacte, à étage du bâtiment t Pour éviter au maximum les pertes de chaleur, il faut limiter les surfaces d échanges avec l extérieur L orientation Pièces deviepleinsud i d :salon, chambres Pièces de service au nord : garage, cellier, WC Pour pouvoir bénéficier au maximum des apports solaires, qui vont chauffer gratuitement la maison l hiver

9 Façade sud Objectif : OPTIMISER LES APPORTS SOLAIRES tout en LIMITANT LES SURCHAUFFES D ETE Pan de toiture recouvert de panneaux solaires photovoltaïques Casquettes solaires Pergola végétalisée é é Importantes surfaces vitrées

10 Façade nord Objectif : LIMITER LES DEPERDITIONS THERMIQUES Aucune ouverture face nord Garage qui protège la maison

11 Façade est Objectif : LIMITER LES SURCHAUFFES D ETE Frêne planté en pignon est Peu d ouvertures

12 Façade ouest Objectif : LIMITER LES SURCHAUFFES D ETE Peu d ouvertures Pommiers à haute tige plantés en pignon ouest

13 1 - Optimiser l enveloppe du bâtimentt Haut niveau d isolation des murs et la toiture - Double mur : brique/isolant laine de bois/parpaing argile expansé - Toiture : Ouate de cellulose - Plancher : Liège Mur intérieur «accumulateur de chaleur» Pour stocker la chaleur et la restituer dans le temps (principe d inertie thermique), choix de matériaux de construction lourds D où des besoins de chauffage minimes : 10 KWh/m²/an / 5 fois moins qu une maison neuve RT2005!

14 2 - Utilisation d énergies renouvelables Le soleil pour l eau chaude Chauffe-eau eau solaire Le bois pour le chauffage d appoint (les jours de grand froid) Poêle à granulés de bois Le + : des panneaux photovoltaïques pour produire l électricité ité nécessaire à la vie de la maison (électroménager, TV, )

15 3 - Un faible impact environnemental Analyse de tous les impacts environnementaux de la maison Fin de vie Enfouissement Extraction des matières premières Transport des matières premières Transport des matériaux après déconstruction Transformation des matières premières (fabrication des matériaux de construction) Vie en œuvre Utilisation par les habitants Mise en œuvre (phase de chantier) Transport vers chantier ource : EVEA Co onseils S

16 3 - Un faible impact environnemental Analyse de tous les impacts environnementaux de la maison Laine de coton Ex : analyse des isolants muraux Laine de Plumes de Ouate de Chanvre mouton canard cellulose Liège expensé Panneau bois Laine de verre Polyuréthane Polystyrène Epuisement des ressources Changement climatique Acidification atmosphérique Pollution de l'air Pollution de l'eau Destruction de la couche d'ozone Oxydation photochimique Source : EVEA Conseils

17 3 - Un faible impact environnemental Consommations énergétiques (en énergie primaire) pour le chauffage, la production eau d chaude sanitaire et le refroidissement Consommation conventionnelle : Logement économe A < à à à à à 450 > 450 B C D E Logement énergivore F G kwh EP /m².an Logement kwh EP 25 /m².an Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production eau d chaude sanitaire et le refroidissement Estimation des émissions: i kg éqco2 /m².an Faible émission de GES Logement <5 A 6 à à à à à 80 B C D E F 0, 4 kgé qco2/m ².an Sur une durée de vie de 100 ans, la maison génèrera kg équivalent CO 2 3 fois moins qu une maison G neuve > 80 RT2005! Forte émission de GES

18 3 - Un faible impact environnemental Ex : l eau dans la maison - robinets hydro-économes - cuve de récupération des eaux de pluie pour les WC et le jardin

19 4 - Un lieu de vie pensé pour ses habitants t

20 4 - Un lieu de vie pensé pour ses habitants t Une maison adaptée au handicap et au vieillissement Ex : chambre, salle de bain, WC au rdc Des matériaux sains qui ne dégagent pas ou très peu de substances toxiques Un excellent confort thermique en hiver comme en été sans chauffage central ni climatisation

21 5 Coût du projet Coût de la construction pour un particulier TTC (hors photovoltaïque et finitions) soit HT/m 2 Frais d architecte Terrain TTC TTC Crédits d impôts Solaire thermique (50%) Récupération d eaux de pluie (25%) Poêle à pellets (50%) Coût net de la construction pour le particulier (hors photovoltaïque et finitions) = TTC

22 5 Un coût d utilisation réduit Facture annuelle d énergie ( chauffage + eau chaude) 150 (base des prix de l énergie 2008) En 2008, un ménage dépense, en moyenne, /an en énergie! Facture annuelle d eau 280 (pour une famille de 4 personnes en Vendée) En 2008, un ménage dépense, en moyenne, 420 /an en eau

23 6 Coût du projet Exemple de coût de fonctionnement sur 20 ans (hyp : +3% annuel pour le prixdel eau) Coût de fonctionnement sur 20 ans Hypothèses d'évolution annuelle du prix de Maison classique Projet l'énergie lénergie +3% % % Risques financiers fortement limités! Gains inestimables, comme la santé

24 Bilan financier pour un particulier Production Investissement 6 Coût du projet : Le photovoltaïque kwhep/an TTC Crédit d impôts Recette annuelle Temps de retour brut sur investissement 11 ans

25 Plus de détails techniques

26 Plan 2

27 Plan 3

28 Plan 3B

29 Plan 4

30 Plan 5

31 Plan 6

32 Plan 7

33 Plan 9

34 Plan 10

35 La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE

UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE LES FICHES D INFORMATION pour les consommateurs d énergies de la Loire ÉCONOMISER SON ÉNERGIE 5 UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE RÉNOVER OU CONSTRUIRE PERFORMANT L énergie est de plus en plus chère et la

Plus en détail

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI La BAO PROMODUL version Pro Expert MI Logiciel de diagnostic et de simulation pour l amélioration de la performance énergétique et du confort thermique dans la maison individuelle La BAO PROMODUL version

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

Terre et Soleil : le Bioclimatisme

Terre et Soleil : le Bioclimatisme Maison Charmeau Cahier Bioclimatisme page 1 /7 Terre et Soleil : le Bioclimatisme La conception bioclimatique de l habitat : Concevoir des bâtiments adaptés au climat local, en utilisant, avec bon sens,

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

T.Flow CRÉDIT D'IMPÔTS. Plus performant et plus silencieux! NOUVELLE GÉNÉRATION BÉNÉFICIEZ DE VMC HYGRORÉGLABLE & CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE

T.Flow CRÉDIT D'IMPÔTS. Plus performant et plus silencieux! NOUVELLE GÉNÉRATION BÉNÉFICIEZ DE VMC HYGRORÉGLABLE & CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE VMC HYGRORÉGLABLE & CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE NOUVELLE GÉNÉRATION Plus performant et plus silencieux! BÉNÉFICIEZ DE CRÉDIT D'IMPÔTS Selon loi de finances en vigueur Un système révolutionnaire 2 en 1

Plus en détail

L idée est simple : un bâtiment doit, par sa conception, se protéger du froid et des intempéries mais également du soleil et de la chaleur.

L idée est simple : un bâtiment doit, par sa conception, se protéger du froid et des intempéries mais également du soleil et de la chaleur. Une maison bio climatique L idée est simple : un bâtiment doit, par sa conception, se protéger du froid et des intempéries mais également du soleil et de la chaleur. Analyse de l environnement de la maison

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE SARL 12 Lot le Vignaud 1 30980 LANGLADE Tel/Fax : 04 66 01 18 19 Mobile : 06 84 66 90 70 Email : g-diatic@orange.fr D P E DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et

Plus en détail

10 points pour constuire écolo

10 points pour constuire écolo THÈME : Démarche environnementale : 10 points pour constuire écolo Avoir une maison confortable, saine et parfaitement autonome d un point de vue énergétique... Rêve ou réalité? Pour les plus écolos d

Plus en détail

4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447

4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447 Rennes : 02 janvier 2008 4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447 APPARTEMENT T2 Dans la cour sur la gauche 1er ETAGE 1447_ARPA_DPE21 1 / 6 N : 1447 Valable jusqu au : 01/01/2018 Type de bâtiment :

Plus en détail

L éco-maison. Faibles coûts de fabrication. Basse consommation d énergie. Caractéristiques d un logement classique en 2009

L éco-maison. Faibles coûts de fabrication. Basse consommation d énergie. Caractéristiques d un logement classique en 2009 L éco-maison Faibles coûts fabrication Basse consommation d énergie Données bases : -Occupants: famille quatre membres -Surface l habitation: 100 m² -Situation géographique: g Poitou-Charentes Caractéristiques

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature :

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature : DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( SITE EXISTANT OBSOLETE Bâtiments anciens datant de 1965 Aucune possibilité d extension Au c ur du quartier de la Chaume Des accès difficiles

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAG AZUR PERICHAULT 6 impasse Lou Pénéqué 13950 CADOLIVE Tél : 04 42 32 46 39 Cel : 06 20 76 89 36 EMAIL : jean-louis.perichaut@wanadoo.fr DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

Version n 3 du 11 décembre 2009

Version n 3 du 11 décembre 2009 SYNTHESE de l étude thermique Projet de Maison Individuelle Basse Consommation Maîtres d ouvrage : M. et Mme Enjolras Lieu : La Bâtie Divisin (38) Version n 3 du 11 décembre 2009 SOMMAIRE : 1. Hypothèses

Plus en détail

Diagnostic Performance Energétique Page : 2/5

Diagnostic Performance Energétique Page : 2/5 19, avenue du Maréchal Foch BP 200 77508 Chelles CEDEX : 06 35 50 23 93 : njcdiagimmo@hotmail.fr Dossier N 1411111638NOULETMILOUDI- DPEELECERNT Date 14/11/2011 Page 1/5 RAPPORT DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité)

Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité) Le solaire à capteur photovoltaïque (production d'électricité) Les panneaux solaires photovoltaïques, appelés modules photovoltaïques ou simplement panneaux solaires, convertissent la lumière en électricité.

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique)

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique) LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE (Synthèse de l audit énergétique) 1 Un constat alarmant Une consommation en augmentation légère mais régulière 195 190 185 180 175 170 165 160 Consommation

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : pas de référence Construction :

Plus en détail

Associer énergie solaire et gaz naturel

Associer énergie solaire et gaz naturel Associer énergie solaire et gaz naturel Pourquoi associer l énergie solaire au gaz naturel? Si vous souhaitez équiper votre maison en privilégiant respect de l'environnement et économies d'énergie, alors

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement type : Logement T3 Année de construction : 2011 Surface habitable : 60 m 2 Adresse : T3 no M02 Résidence HELCIA ILOT 2 - Bâtiment M / 11100 NARBONNE Propriétaire Nom : SA DOMICIL Adresse : 2595

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE 1 OBJET L objet du présent document est l analyse et l optimisation de la thermique d'hiver d un projet de construction de maison individuelle à ossature

Plus en détail

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé Équipe: N. CHAUVINEAU (Ingénieur), L. COURTOIS (Architecte DPLG), C. RIBEIRO (Architecte DPLG), P. RIDGWAY (Architecte BA dip Arch.), E. WOZNY

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation thermique d une maison de bourg Localisation : 49250 Saint-Mathurin-sur-Loire

Plus en détail

www.france-air.com/habitat

www.france-air.com/habitat www.france-air.com/habitat Rue des Barronnières - BEYNOST - 01708 Miribel Cedex Fax : 04 78 55 25 63 www.france-air.com/habitat www.traitdunion-com.fr X E Un nouvel air éco-durable O N I U Q E Le premier

Plus en détail

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58 REPORTAGE 56 REPORTAGE 57 Tout pour plaire Sur les hauteurs de Grenoble, la construction bois s offre de belles vitrines. À Saint-Jean-de-Moirans, l architecture du siège mondial des skis Rossignol est

Plus en détail

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique Guide filière sur le chauffe-eau thermodynamique QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1.neuf)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1.neuf) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1.neuf) N : 1725791/E301 Valable jusqu au : 19/01/2022 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : à partir de 2000 surface habitable : 45,5

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

Construction d'une maison en Ossature Bois 14 avenue de Montfermeil 14810 Merville Franceville

Construction d'une maison en Ossature Bois 14 avenue de Montfermeil 14810 Merville Franceville LISTE DES PLANS N 00 01 02 03 04 05A 05B 05C 06 07 08 PERMIS DE CONSTRUIRE PLAN DE SITUATION PLAN DE MASSE COUPE SUR LE TERRAIN NOTICE ARCHITECTURALE PLAN DU RDC FACADES TOITURE INSERTION ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail.

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail. www.nlazur-hlm.fr Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail. 1 - Objectif du DPE Ce document

Plus en détail

Les enquêtes sur le chauffage soulèvent la problématique plus générale de l énergie. Elles renvoient aux trois piliers du développement durable.

Les enquêtes sur le chauffage soulèvent la problématique plus générale de l énergie. Elles renvoient aux trois piliers du développement durable. Les enquêtes de noel d EDD Education au Développement Durable Le chauffage Eléments de réponse et compléments D i r e c t i o n d e s S e r v i c e s D é p a r t e m e n t a u x d e l E d u c a t i o n

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

Les fondamentaux du bioclimatisme. JC Mengoni, Conseils en éco construction

Les fondamentaux du bioclimatisme. JC Mengoni, Conseils en éco construction Autrefois Architecture pratique mais sans confort (vie dans les champs) Longue connaissance/expérience de la nature, du soleil, des vents Guerre 14 1.400.000 morts en France Perte des techniques traditionnelles

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail

Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments

Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments Bertrand DENIS Défi nergie 66200 ELNE Diagnostic de Performance Energétique Audit & optimisation énergétique Etude d ensoleillement - Thermographie infrarouge

Plus en détail

Fiche d opération Construction neuve à maçonner, Maison individuelle sur 3 niveaux ~~~ La maison du bord de mer ~~~

Fiche d opération Construction neuve à maçonner, Maison individuelle sur 3 niveaux ~~~ La maison du bord de mer ~~~ Fiche d opération Construction neuve à maçonner, Maison individuelle sur 3 niveaux ~~~ La maison du bord de mer ~~~ Cd2e/Réseau Ecoconstruction Nord-Pas-de-Calais www.cd2e.com 1/7 La maison de Leffrinckoucke

Plus en détail

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol CENTRE ÉNERGÉTIQUE ET PROCÉDÉS Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol Stéphane THIERS, Bruno PEUPORTIER 6 & 7 novembre 2008, Lyon Conférence

Plus en détail

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A La Maison Passive La Maison Passive, souvent appelée «maison sans chauffage», repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l utilisation de la chaleur passive du soleil, sur

Plus en détail

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Ce guide est une introduction à l isolation thermique du bâtiment. Il permet de saisir les principales notions techniques entourant

Plus en détail

La conception du logement

La conception du logement La conception du logement L habitat est le premier poste d utilisation d énergie des ménages, à égalité avec les transports. Le niveaux de consommation par usage direct (chauffage, eau chaude, électricité

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE

ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE L ATELIER DE LA GRANGE EN QUELQUES MOTS L Atelier de la Grange est une équipe de 12 personnes, implantée en zone rurale, à Daverdisse,

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du process Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du brevet COMPOMUR Janvier 2013 L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

Le programme d habitats collectifs Kerarbleiz en logement à énergie passive

Le programme d habitats collectifs Kerarbleiz en logement à énergie passive Accordons nos projets Le programme d habitats collectifs Kerarbleiz en logement à énergie passive Brest métropole habitat : un programme d habitat social performant... à reproduire sans modération. Avec

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE Des procédés durables, écologiques et à faible consommation d énergie Pierre Etoile s engage à respecter l environnement au travers de la construction de ses résidences. Terra Natura s inscrit dans cette

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT Constructions Bois à GIRONDE HABITAT O.P.H. GIRONDE HABITAT Patrimoine de 13 000 logements sociaux Construction de 500 logements neufs par an Actions menées en faveur du Développement Durable depuis 2004

Plus en détail

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE kw 9 12 14 16 Unités Extérieures s s L 200 / 300 200 / 300 200 / 300 200 / 300 Ballon ECS m 2 Panneaux Compatibles Ballon ECS Panneaux Solaires Fiable et très

Plus en détail

Efficacité Energétique

Efficacité Energétique REFERENCES : Les Charpentiers de l Atlantique Bellevue 85600 La Boissière de Montaigu Effectif : 27 salariés Activité : charpentier (spécialisé dans la construction en bois) Efficacité Energétique ACTIONS

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3)

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3) N : 120862 Valable jusqu au : 11/12/2022 Type de bâtiment : Immeuble Type d activités: Bureaux Année de construction : < 1949 Surface utile : 417,06 m² Adresse : 66, rue du Général Leclerc 14800 DEAUVILLE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 20 décembre 2007 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 4 sur 224 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE LOGEMENT (6.A)

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE LOGEMENT (6.A) DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE LOGEMENT (6.A) Ordonnance 2005-655 du 8 juin 2005, Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006, Arrêté du 3 mai 2007 A INFORMATIONS GENERALES

Plus en détail

Tout savoir sur le chauffe-eau solaire. Ateliers de la rue VootFormation Techniques Solaires Ateliers de la rue

Tout savoir sur le chauffe-eau solaire. Ateliers de la rue VootFormation Techniques Solaires Ateliers de la rue Formation Techniques Solaires Ateliers de la rue 1 Techniques solaires Réalisation de capteurs solaires thermiques et finalisation d un projet de chauffe-eau solaire Deux cycles par an de 12 séances et

Plus en détail

une maison économe Construire Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance

une maison économe Construire Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance Construire une maison économe Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance Les consommations d énergie par m 2 ont été divisées par 6 depuis 1974 : 1 re réglementation thermique

Plus en détail

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus.

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus. les chaudières performantes Depuis 20 ans... hier... ++ Des chiffres révélateurs Le chauffage et la production d eau chaude représentent les deux tiers de la facture d énergie des ménages. Par ailleurs,

Plus en détail

Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti

Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti Cycle de conférences - visite 2012 Conseil de développement du Pays du Centre Bretagne À l aune des mutations énergétiques, il a semblé important

Plus en détail

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS Evaluation thermique réalisée avec PROJET site internet miramas 13140 MIRAMAS Date de l'étude : ENTREPRISE CLIENT SARL DESSAUD INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE 13140 MIRAMAS

Plus en détail

Le standard passif résidentiel et tertiaire

Le standard passif résidentiel et tertiaire Le standard passif résidentiel et tertiaire Mouscron 30 septembre 2011 Adeline Guerriat Plate-forme Maison Passive Plan de l exposé 1. Le standard passif 2. Aspects techniques 3. Idées fausses 4. Exemples

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1 neuf)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1 neuf) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1 neuf) N :... GRAIS/IMO/0130 Valable jusqu au :... 20/02/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. 1948-1974

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

6 Place Auberny - 33 310 LORMONT Tél. : 05.56.38.30.30 - Fax : 05.56.38.30.60

6 Place Auberny - 33 310 LORMONT Tél. : 05.56.38.30.30 - Fax : 05.56.38.30.60 6 Place Auberny - 33 310 LORMONT Tél. : 05.56.38.30.30 - Fax : 05.56.38.30.60 Diagnostic de Performance Energétique - logement (6.1) LOGEMENT A CHAUFFAGE INDIVIDUEL (DIAGNOSTIC POUR LES LOGEMENTS DISPOSANT

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

RÉNOVATION PASSIVE ET BASSE ÉNERGIE

RÉNOVATION PASSIVE ET BASSE ÉNERGIE RÉNOVATION PASSIVE ET BASSE ÉNERGIE Caroline KINTS & Marc OPDEBEECK 10-11 septembre 2011 1 Contenu de l exposé État des lieux Pourquoi rénover Confort thermique isolation, étanchéité Rénovation énergétique

Plus en détail

Le solaire chez moi : mode d emploi

Le solaire chez moi : mode d emploi Le solaire chez moi : mode d emploi Sabine Pouchelle midi de l INES 02/10/2015 1 Est-ce l investissement le plus pertinent dans mon cas? Copropriété ou habitat individuel? Solaire thermique ou photovoltaïque?

Plus en détail

L'énergie dans le bâtiment

L'énergie dans le bâtiment L'énergie dans le bâtiment Lycée agricole Aurillac Mardi 3 avril 2012 Réhabilitation énergétique Contexte énergétique en Auvergne : Consommation d énergie finale par secteur Émissions de CO2 par secteur

Plus en détail

Sur Mesure. La fiche des politiques régionales

Sur Mesure. La fiche des politiques régionales Sur Mesure La fiche des politiques régionales Publication de la Région Poitou-Charentes N 06, mars 2009 ENVIRONNEMENT 186 maisons bois économes en énergie aidées en 2008 par la Région Poitou-Charentes

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N :... 140693 Valable jusqu au :... 24/06/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. 1948-1974 Surface habitable :... 118 m² Adresse :... 18, rue de la Carottière

Plus en détail

La performance au service de l eau et du chauffage

La performance au service de l eau et du chauffage La performance au service de l eau et du chauffage Vous cherchez une solution performante de chauffage et de production d eau chaude sanitaire? L ensemble des questions et la diversité des réponses qui

Plus en détail

Comment? Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités. Modifiez le style du titre

Comment? Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités. Modifiez le style du titre les styles du texte du masque Troisième niveau Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités Comment? Multicritère, performances, et ACV Bâtiment 1 Évaluation le environnementale

Plus en détail

En route vers la rénovation énergétique globale

En route vers la rénovation énergétique globale En route vers la rénovation énergétique globale SOMMAIRE 1. L enjeu de la rénovation 2. Les clés de la réussite 3. Le temps de retour sur investissement 4. Le plan de financement 1. L ENJEU DE LA RÉNOVATION

Plus en détail

G E O P E R S P E C T I V E S T E C H N I Q U E F O N C I E R E & I M M O B I L I E R E

G E O P E R S P E C T I V E S T E C H N I Q U E F O N C I E R E & I M M O B I L I E R E G E O P E R S P E C T I V E S T E C H N I Q U E F O N C I E R E & I M M O B I L I E R E GEOMETRES-EXPERTS ASSOCIES PARIS VAL DE MARNE Société inscrite au Tableau de l Ordre des Géomètres-Experts n 2007

Plus en détail