FACILITÉ CANADIENNE DE CRÉDIT GARANTI DESCRIPTION DU PROGRAMME. facilité canadienne de crédit garanti

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FACILITÉ CANADIENNE DE CRÉDIT GARANTI DESCRIPTION DU PROGRAMME. facilité canadienne de crédit garanti"

Transcription

1 facilité canadienne de crédit garanti description du programme

2 Introduction Dans son budget du 27 janvier 2009 et à titre d élément du Plan d action économique du Canada, le gouvernement fédéral a annoncé la création de la Facilité canadienne de crédit garanti (FCCG), dotée d une affectation budgétaire pouvant atteindre 12 milliards de dollars, pour acheter des titres adossés à des actifs (TAA) à terme garantis par des prêts et des baux relatifs à des véhicules et du matériel. La tarification de cette facilité sera établie selon des conditions commerciales; on s attend donc à ce que son rendement soit positif. La Banque de développement du Canada (BDC) a été chargée d établir et de gérer la FCCG pour le compte du gouvernement fédéral. Les paramètres de la FCCG ont été établis conjointement par le ministère des Finances et la BDC, en collaboration avec Industrie Canada. Le présent document résume comment la BDC gérera le fonctionnement de la FCCG. Objet Ainsi que l indique le budget, la perturbation des marchés des capitaux a créé une pénurie de financement dans certains domaines, en particulier pour les véhicules et le matériel destinés aux entreprises et aux consommateurs. L objectif premier de la FCCG est de stimuler l activité économique du Canada à court terme en soutenant les ventes de véhicules et de matériel au Canada, au moyen de l achat de TAA à terme. Le deuxième objectif, très important, de la FCCG consiste à favoriser le rétablissement de la participation et de la confiance des investisseurs dans le marché canadien des TAA à terme et, de manière plus générale, envers le financement de véhicules et de matériel. La BDC utilisera les points de référence pertinents du marché et les relations historiques en matière d écarts de taux d intérêt afin de s assurer que le rendement sur les TAA à terme achetés par la BDC est au moins suffisant pour lui permettre d obtenir un rendement corrigé du risque approprié compte tenu de l environnement de risque de crédit actuel. Il n est pas nécessaire que la tarification reflète intégralement la «prime d illiquidité» qui a cours actuellement sur le marché des TAA. La somme de 12 milliards de dollars affectée à la FCCG sera partagée en quatre catégories au moyen de deux répartitions. La première répartition, de 9 à 11 milliards de dollars, comportera deux tranches, l une destinée aux grandes entreprises et l autre destinée aux entreprises plus petites. Une partie pouvant atteindre 1,0 milliard de dollars de la répartition initiale sera réservée à la tranche des petites entreprises (TPE), et le reste de la répartition initiale sera utilisée pour la tranche des grandes entreprises (TGE). Dans la tranche des grandes entreprises, certains émetteurs seront autorisés à émettre 300 millions de dollars chacun de «TAA en mode accéléré». On trouvera donc dans la tranche des grandes entreprises des TAA ordinaires et des TAA en mode accéléré. Le reste des fonds sera mis à la disposition des entreprises lors d une seconde répartition. Les quatre catégories sont donc les suivantes : i) répartition initiale TGE, mode accéléré; ii) répartition initiale TGE, mode ordinaire; iii) répartition initiale TPE; et iv) seconde répartition. 2 banque de développement du canada

3 Un processus de détermination des prix relatif aux répartitions relevant de la TGE a été mené à terme le 29 avril La BDC enverra des lettres d engagement pour cette tranche d ici le 15 mai Le processus de détermination des prix pour la TPE commencera le 11 mai Les entités qui souhaitent participer à cette tranche doivent communiquer avec la BDC avant le 15 mai Le reste des fonds disponibles sera mis à la disposition des entreprises lors d une seconde répartition, qui aura lieu au plus tard en août La BDC prévoit que, grâce aux engagements signés par la BDC en vue d acheter un certain montant de TAA à terme lors de la répartition initiale de 9 à 11 milliards de dollars, les émetteurs seront en mesure d accorder du crédit en sachant qu ils pourront financer de nouveaux prêts et baux en vertu de la FCCG et en connaissant le prix auquel ils pourront obtenir ce financement. Un résumé du calendrier de la FCCG et de ses modalités se trouve à l annexe 1. La suite du présent document décrit la FCCG plus en détail. Critères d admissibilité A. Actifs sous-jacents admissibles 10. Les actifs sous-jacents appuyant les TAA à terme achetés en vertu de la FCCG doivent faire partie d une des catégories suivantes : i. des prêts ou des baux portant sur des véhicules; ii. des prêts sur nantissement des stocks pour les concessionnaires de véhicules; iii. des prêts ou des baux portant sur du matériel; iv. des prêts sur nantissement des stocks pour les concessionnaires de matériel; consentis dans chaque cas en dollars canadiens à des personnes ou des entreprises établies au Canada (c est-à-dire qui y possèdent une adresse). Les actifs ne doivent pas être constitués d actifs synthétiques ou dérivés, sauf dans la mesure nécessaire pour couvrir les risques de taux d intérêt, de corrélation ou de remboursement anticipé. 11. Pour les besoins de la TGE, les prêts et baux portant sur des véhicules consistent en prêts et baux consentis à la clientèle de détail pour des automobiles, des camions légers et des motocyclettes ainsi que les baux concernant des parcs de véhicules commerciaux et gouvernementaux (mais n incluent pas la location de voitures à la journée). Pour la TPE, la BDC envisagera d élargir la définition des actifs admissibles afin qu elle inclue les véhicules récréatifs et les embarcations. Les prêts et baux portant sur du matériel consistent en prêts et en baux relatifs à du matériel destiné à une entreprise (dont le matériel de construction, de communication et de bureau ainsi que le matériel médical, sans toutefois s y limiter). Les prêts sur nantissement des stocks pour les concessionnaires de véhicules et de matériel consistent en lignes de crédit renouvelables garanties par les stocks des concessionnaires. banque de développement du canada 3

4 12. Les prêts et les baux à risque ne seront pas admissibles. Pour les véhicules neufs, la durée maximale des prêts admissibles portant sur des véhicules est de 72 mois à compter de la date d octroi de prêt; elle est de 36 mois à compter de la date d octroi du prêt pour les véhicules d occasion. La durée maximale des baux admissibles portant sur des véhicules neufs est de 60 mois à compter de la date d octroi du bail. Les baux relatifs à des véhicules d occasion ne sont pas admissibles. La durée maximale des prêts et des baux concernant du matériel dépendra du type de celui-ci et sera déterminée avec chaque émetteur concerné, mais il est prévu que la durée d un prêt ou d un bail admissible portant sur du matériel ne pourra en aucun cas dépasser 84 mois. 13. En règle générale, les prêts et les baux portant sur du matériel ou des véhicules devront avoir été octroyés le 1 er avril 2009 ou après. On consentira néanmoins une exception et chaque émetteur de la tranche destinée aux grandes entreprises sera autorisé à inclure un maximum de un milliard de dollars en prêts et baux octroyés avant le 1 er avril Dans la TPE, le maximum sera de 300 millions de dollars en prêts et baux octroyés avant cette date. Ces prêts et baux sont appelés «actifs existants». Les émetteurs qui vendront des actifs existants seront tenus de s engager à déployer des efforts raisonnables pour consacrer les fonds reçus grâce à la vente d actifs existants à l octroi de nouveaux prêts ou baux concernant des véhicules ou du matériel, ou encore de prêts sur nantissement des stocks. Les actifs existants doivent être inclus selon la méthode du dernier entré, premier sorti. Les émetteurs qui fournissent des actifs existants doivent donc inclure les prêts et baux octroyés les plus récents parmi ceux qu ils possèdent et qui sont disponibles à la vente. 14. Des critères d admissibilité distincts seront établis pour chaque catégorie d actifs. Les émetteurs devront faire vérifier une certaine partie de leurs dossiers par un cabinet d experts-comptables afin de déterminer que les actifs choisis pour la titrisation sont conformes aux critères d admissibilité pertinents, et les actifs non conformes décelés durant cette vérification seront éliminés. La portée et l ampleur de ces procédés seront établies dans la lettre d engagement à laquelle il est fait référence au paragraphe 32 ci-dessous. Le cabinet d experts-comptables devra fournir une «lettre sur les procédés convenus» traitant des procédés de vérification utilisés pour confirmer l admissibilité des actifs sous-jacents. Les émetteurs seront tenus de racheter tous les actifs dont on aura déterminé qu ils ne sont pas admissibles à la date de démarcation applicable aux groupements de créances titrisés. B. Émetteurs admissibles 15. La tranche destinée aux grandes entreprises cible les émetteurs expérimentés de valeurs de titrisation, qui sont habituellement celles qui ont recouru surtout à la titrisation par le passé. Pour être admissible à participer à la TGE, l émetteur doit être une entité canadienne qui a titrisé des créances, soit par l entremise d un conduit monocédant ou d un programme de conduit multicédants ayant reçu la cote de crédit la plus élevée possible par le passé et qui a démontré la capacité de générer au moins 300 millions de dollars d actifs sous-jacents admissibles entre le 1 er avril 2009 et le 31 octobre 2009, ainsi que de réaliser une émissions d au moins 300 millions de dollars de TAA à terme cotés AAA avant le 31 décembre banque de développement du canada

5 16. Tous les TAA émis aux termes de la TGE doivent être cotés AAA par deux des entreprises suivantes : DBRS Limited (DBRS), Moody s Investors Service, Inc. (Moody s) ou Standard & Poor s Rating Services (Standard & Poor s) La tranche destinée aux petites entreprises (TPE) cible les petits émetteurs qui ont recouru à la titrisation par le passé ou qui ont la capacité de titriser des créances en respectant les délais de la FCCG. Pour être admissible à participer à la TPE, l émetteur ne doit pas avoir accepté une répartition dans le cadre de la TGE. Il doit être une entité canadienne qui dispose d une capacité démontrée de générer au moins 100 millions de dollars d actifs sous-jacents admissibles entre le 1 er avril 2009 et le 31 octobre 2009, ainsi que de réaliser une émission d au moins 100 millions de dollars de TAA à terme cotés AAA avant le 31 décembre Tous les TAA à terme émis aux termes de la TPE doivent être cotés AAA par deux des entreprises suivantes : DBRS, Moody s ou Standard & Poor s. Pour la TPE, il n est pas obligatoire que l émetteur ait déjà complété une opération de titrisation. Toutefois, on conseille aux émetteurs n ayant pas d expérience en titrisation de déterminer s ils seront en mesure de se conformer rapidement aux exigences en matière de cote. Les critères d admissibilité des émetteurs pour la deuxième ronde de répartitions de la FCCG n ont pas encore été établis. C. Promoteurs admissibles 19. En règle générale, la BDC n achètera que des TAA à terme émis par une structure d accueil (chacune étant un «conduit») gérée par un promoteur admissible. Une exception s appliquera aux TAA vendus aux termes du mode accéléré (voir plus loin), qui n exige pas un promoteur admissible si l émetteur respecte certains critères établis au paragraphe Pour être un promoteur admissible, une organisation doit se conformer à des exigences réglementaires et avoir administré un conduit de TAA ou de papier commercial adossé à des actifs (PCAA) durant les cinq dernières années. 21. Ces exigences réglementaires sont les suivantes : le promoteur doit être une institution financière fédérale (IFF) ou, avec la permission du ministre des Finances, une institution financière provinciale. 22. Une entité qui n est pas admissible en tant que promoteur admissible selon le paragraphe 21 peut tout de même être admissible si les conditions suivantes sont respectées : a) elle a administré un canalisateur de TAA ou de PCAA au Canada durant les cinq dernières années; b) elle a soumis au ministère des Finances une lettre d intention en vue de devenir une IFF au plus tard le 1 er juin 2009 (ou à une date ultérieure fixée par le ministre des Finances); banque de développement du canada 5

6 c) d) elle remet un dépôt ou un cautionnement d exécution de cinq millions de dollars à la BDC (qui sera remboursé lorsque le demandeur sera devenu une IFF); elle est approuvée par le ministre des Finances. Pour continuer d avoir droit à cette exception pour les nouveaux TAA émis après le 31 juillet 2009, l entité doit avoir soumis une demande qui, de l avis du Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF), est presque complète. Afin de continuer d être couverte par cette exception pour les nouveaux TAA émis après le 30 novembre 2009, l entité devra avoir été approuvée en tant qu IFF par le ministre des Finances. Ce dernier peut déterminer des dates ultérieures pour l un de ces événements, en fonction des progrès démontrés dans la demande du statut d IFF, l examen et le processus d approbation. 23. Chaque promoteur admissible devra établir au moins un conduit pour les besoins de la FCCG. Chaque conduit contractera des actes formalistes bilatéraux de fiducie distincts pour chaque série de TAA à terme qu il émettra. Chaque série de TAA sera adossée à un groupement de prêts ou de baux portant sur des véhicules, un groupement de prêts et de baux portant sur du matériel ou de prêts de financement des stocks octroyés par un certain émetteur admissible. 24. Chaque conduit déposera un prospectus préalable de base prévoyant l émission de séries multiples de TAA; il pourra aussi déposer un prospectus distinct pour chaque transaction. La BDC prévoit qu il y aura un conduit distinct pour chaque émetteur admissible. Le conduit serait un émetteur assujetti pour les besoins de la législation régissant la vente des valeurs et le promoteur admissible peut être considéré comme étant un promoteur aux termes de cette législation. 25. La BDC et son conseiller juridique assureront la coordination avec les promoteurs admissibles en vue de mettre au point une documentation normalisée pour les canalisateurs. Cette documentation consistera en des formulaires de déclaration de fiducie, une entente de services financiers et un acte formaliste bilatéral de fiducie pour favoriser la normalisation sur le marché des TAA et, en bout de ligne, renforcer la liquidité des TAA que la BDC achète. 26. Les promoteurs admissibles devront maintenir le statut d émetteur assujetti de leurs conduits et superviser chacun de leurs programmes. Les frais de supervision doivent être négociés avec les émetteurs admissibles et seront payables à même chaque groupement de prêts ou de baux titrisés. Ils auront un rang inférieur aux intérêts et au capital sur les TAA émis à la BDC. Souscripteurs principaux admissibles 27. Les souscripteurs principaux doivent avoir de l expérience dans les cinq années précédentes à titre de souscripteur principal pour des TAA à terme offerts au public au Canada, ou encore être approuvés par la BDC (un «souscripteur principal admissible»). D autres institutions peuvent participer en tant que souscripteurs en plus du souscripteur principal admissible. 6 banque de développement du canada

7 Processus de détermination des prix et de répartition 28. Le processus de détermination des prix, un processus qui s apparente à une vente aux enchères qui a été utilisé pour les répartitions de la FCCG, a consisté à demander par lettre aux émetteurs admissibles d indiquer les sommes qu ils souhaitaient voir attribuer à diverses catégories d actifs dans le cadre de la FCCG, ainsi que les taux d intérêt qu ils étaient disposés à payer, exprimés comme écart s ajoutant au rendement d une obligation du gouvernement canadien de durée équivalente ou comme un taux CDOR à 30 jours, selon le cas. 29. Tous les émetteurs admissibles de la même tranche (TGE ou TPE) se verront offrir les mêmes modalités de prix pour tous les TAA appuyés par des actifs de la même catégorie i) prêts et baux portant sur des véhicules, ii) prêts ou baux sur nantissement des stocks des concessionnaires de véhicules, iii) prêts et baux portant sur du matériel et iv) prêts ou baux sur nantissement des stocks des concessionnaires de matériel dans le cadre de la répartition initiale. 30. Toutes choses étant égales par ailleurs, ceux qui indiqueront les besoins les plus pressants et les écarts les plus grands recevront généralement des répartitions d un montant plus élevé que ceux qui indiqueront des besoins moindres et/ou un seuil d écart moins élevé. Toutefois, les écarts ne seront pas déterminés uniquement en fonction de ce processus de détermination des prix, notamment parce qu on s attend à ce que la demande de financement aux termes de la FCCG excède le montant total de la Facilité. Les autres facteurs qui peuvent être pris en considération sont i) les limites applicables à chaque émetteur; ii) la répartition entre les différentes catégories d actifs et iii) d autres questions relatives aux objectifs d intérêt public de la FCCG. 31. Les émetteurs admissibles envers qui des engagements sont pris seront tenus de fournir un tableau montrant leur utilisation mensuelle prévue de leur répartition jusqu au 31 décembre La BDC imposera une commission de non-utilisation annuelle de 3 % sur la différence entre l utilisation prévue et l utilisation réelle (mesurée sur une base mensuelle) en vue de décourager les participants de demander des répartitions qu ils n ont pas l intention d utiliser ou qu ils ne sont pas en mesure d utiliser. Les engagements peuvent être annulés par le participant à tout moment sans pénalité jusqu au 31 juillet 2009 dans le cas de la TGE et jusqu au 30 septembre 2009 dans le cas de la TPE. 32. D ici le 15 mai 2009, la BDC enverra des lettres d engagement obligatoires à tous les émetteurs admissibles à qui des répartitions initiales seront versées aux termes de la TGE. Ces lettres décriront le montant, la catégorie d actifs et la tarification pour les TAA que la BDC s engagera à acheter, ainsi que les conditions qui précéderont chacun de ces achats. Les lettres d engagement seront accompagnées de feuilles de modalités de prêt détaillées qui établiront certaines dispositions précises qui devront se trouver dans les documents de titrisation applicables. 33. Les répartitions ne pourront être transférées sans le consentement de la BDC. banque de développement du canada 7

8 Procédure d émission des TAA en vertu de la FCCG 34. Une fois qu un émetteur admissible a signé une lettre d engagement, il doit choisir un promoteur admissible avec qui travailler (s il n en est pas un lui-même) ainsi qu un souscripteur principal (qui peut être le promoteur admissible) et peut choisir un syndicat financier pour réaliser une émission de TAA cotés AAA par au moins deux agences de notation (DBRS, Moody s ou Standard & Poor s) au moyen d un prospectus d émission. 35. Chaque émetteur admissible sera libre de choisir son promoteur admissible, les agences de notation et le souscripteur principal (qui doit être un souscripteur principal admissible) pour chaque émission de TAA aux termes de la FCCG. 36. Tous les TAA émis en vertu de la FCCG doivent être détenus dans le système de comptes courants de titres administré par Services de dépôt et de compensation CDS inc. 37. Chaque émission de TAA en vertu de la TGE doit avoir une taille minimale de transaction de 300 millions de dollars, dans laquelle aucune tranche ni catégorie de TAA (autre que obligation à capitalisation variable [OCV] décrite ci-dessous) ne peut être inférieure à 100 millions de dollars. La répartition maximale aux termes de la TPE sera de 300 millions de dollars par émetteur. Chaque émission de TAA en vertu de la TPE doit avoir une taille de transaction minimale de 100 millions de dollars et peut avoir une taille de transaction maximale pouvant atteindre 300 millions de dollars. 38. Chaque série de TAA sera émise en vertu d actes formalistes bilatéraux de fiducie distincts et sera émise aux termes d un prospectus distinct ou d un supplément au prospectus. Le prospectus ou son supplément, conjointement avec le prospectus préalable de base pour le conduit et conjointement dans chaque cas avec les documents intégrés par renvoi qui en font partie intégrante, constitueront une divulgation complète, vraie et en clair de tous les faits importants se rapportant à la série de TAA concernée, y compris de l information concernant l émetteur admissible et les actifs sous-jacents. La BDC exigera que l émetteur admissible signe le certificat suivant sur son prospectus ou le supplément du prospectus : «Le soussigné atteste par la présente que l information fournie par lui dans [le présent prospectus] [le présent supplément au prospectus et le prospectus préalable], ainsi que les documents qui sont intégrés aux présentes par renvoi, ne contient aucune déclaration erronée d un fait important ni n omet de déclarer un fait important nécessaire pour rendre les déclarations contenues aux présentes non trompeuses étant donné les circonstances dans lesquelles elle est fournie.» Avec le consentement de la BDC, ce certificat peut faire référence à des divulgations qui se trouvent sous certaines rubriques du prospectus ou dans le prospectus préalable et son supplément. 8 banque de développement du canada

9 39. De plus, dans les documents de transaction, chaque émetteur admissible sera tenu de déclarer que toute l information fournie par ce dernier au conduit ainsi que toute l information fournie par ce dernier aux agences de notation qui cotent les TAA ne contient aucune déclaration erronée d un fait important ni n omet de déclarer un fait important nécessaire pour rendre cette information non trompeuse étant donné les circonstances dans lesquelles elle est fournie. 40. Les TAA garantis par des prêts de financement des stocks des concessionnaires seront structurés sous forme d obligations à moyen terme à taux variable à dates d échéance fixes ne dépassant pas trois ans. 41. Les TAA garantis par des prêts et baux portant sur des véhicules et du matériel qui auront été émis aux termes de la TGE seront structurés sous forme d obligations à moyen terme (OMT) à taux fixe et date d échéance fixe. La date d échéance ne dépassera pas cinq ans et la BDC fournira une obligation à capitalisation variable (OCV) garantie assortie. L engagement de la BDC de renouveler le financement par voie d OCV pour chaque catégorie d OMT ne sera soumis qu au fait qu un «événement accélérateur» ou un autre événement déclencheur (à définir dans les documents de transaction pertinents) ne se produise pas. Si un événement accélérateur ou un autre événement déclencheur survient, les OMT seraient converties en obligations à flux identiques avec amortissement et versements mensuels et l OCV serait amortie avec un rang égal aux OMT. Seules les OMT seraient visées par le prospectus. 42. Tous les TAA émis aux termes de la TPE seront sous forme d obligations à flux identiques avec amortissement et versements mensuels. 43. Les émetteurs admissibles seront tenus de déposer sur SEDAR des rapports mensuels de l agent serveur. Ces rapports mensuels seront préparés en une forme prescrite qui ne sera personnalisée que dans la mesure nécessaire pour tenir compte des exigences propres à chaque catégorie d actifs. Le promoteur du conduit concerné sera tenu de surveiller la conformité à cette exigence. 44. Chaque émetteur admissible aura la responsabilité de préparer ses propres documents de transaction. On s attend à ce que chaque émetteur admissible de la TGE commence par sa propre documentation relative à la cession réelle de prêts ou de baux au conduit (habituellement une convention de vente de comptes clients assortie d un contrat d administration) ordinairement utilisée dans ses programmes de titrisation existants. La BDC profitera toutefois de cette occasion pour normaliser divers aspects des conventions de vente de comptes clients assorties de contrats d administration afin de se faciliter la tâche d administration de son portefeuille de TAA de 12 milliards de dollars et de renforcer la liquidité dans l avenir. À cette fin et à l exception des TAA achetés selon le mode accéléré, la BDC et ses conseillers prépareront pour chaque catégorie d actifs des modèles comportant certaines définitions et certains termes normalisés dont la BDC s attendra qu ils apparaissent dans toutes les conventions de vente de comptes clients assorties de contrats d administration de cette catégorie d actifs. Les détails de ces exigences de normalisation seront contenus dans les feuilles de modalités de prêt accompagnant chaque lettre d engagement. banque de développement du canada 9

10 45. Parmi les documents de transaction pour tous les TAA émis en vertu du FCCG, les émetteurs admissibles seront tenus de s engager à accepter l établissement d un agent serveur de réserve «tiède» ou «chaud» à une date ultérieure ainsi qu à mettre en œuvre des efforts commerciaux raisonnables pour fournir en permanence les données dont l agent serveur aura besoin de manière raisonnable pour s acquitter de cette fonction. Les frais des agents serveurs de réserve ne seront pas assumés séparément par les agents serveurs existants ou les émetteurs des actifs sous-jacents des TAA, sauf dans la mesure où cela aura été expressément convenu. TAA en mode accéléré 46. Afin que les fonds provenant de la FCCG soient investis le plus rapidement possible dans l économie canadienne, la BDC permettra aux émetteurs admissibles aux termes de la TGE disposant d une plateforme de conduit monocédant de créer 300 millions de dollars de TAA garantis en totalité ou en partie à des actifs existants émis par son conduit monocédant public existant dans le cadre d une option en mode accéléré. Les seules différences entre les TAA en mode accéléré et les autres TAA émis dans le cadre de la FCCG sont les suivantes : a) b) L émetteur serait un conduit monocédant public existant qui est déjà un émetteur assujetti en règle pour les besoins des lois régissant la vente des valeurs (ce qui signifie que les TAA en mode accéléré n auraient pas à être émises par l entremise d un canalisateur administré par un promoteur admissible); On ne tenterait pas d intégrer une terminologie normalisée dans les conventions de vente de comptes clients et les contrats d administration. Il faudrait toutefois que les TAA en mode accéléré soient cotés AAA par deux agences de notation et qu ils soient émis conformément à un prospectus qui contiendrait les attestations nécessaires de la part de l émetteur admissible auquel il est fait référence au paragraphe 38, avec la participation d un souscripteur admissible. Les émetteurs admissibles qui souhaitent se prévaloir du mode accéléré doivent le faire pour leur première transaction en vertu de la FCCG. 10 banque de développement du canada

11 Annexe 1 Résumé du calendrier et des modalités de la FCCG Calendrier de répartition de la FCCG Première répartition Le processus de détermination des prix pour la TGE a reçu sa forme finale le 29 avril Les modalités concernant la TGE ont été annoncées le 11 mai Le processus de détermination des prix pour la TPE débute le 11 mai Les engagements en matière de répartition pour la TGE seront pris d ici le 15 mai. Seconde répartition Les modalités seront annoncées au plus tard en août Modalités de la FCCG Objectifs Stimuler l activité économique du Canada en soutenant les ventes nationales de véhicules et de matériel au moyen de l achat de TAA à terme. Favoriser le rétablissement de la participation et de la confiance des investisseurs dans le marché canadien des TAA. Taille du programme Répartition initiale de 9 à 11 milliards de dollars en deux tranches, dont une TPE d un montant maximal de 1,0 milliard de dollars, le solde étant destiné à la TGE. Le solde des fonds disponibles sera versé lors de la seconde répartition. Tranche des grandes entreprises Les actifs admissibles appuyant les TAA à terme incluent des prêts et des baux relatifs à du matériel ou des véhicules ou des prêts sur nantissement des stocks ou des prêts de financement des stocks octroyés le 1 er avril 2009 ou après. Prêts et baux existants inclus jusqu à concurrence de un milliard de dollars par émetteur admissible. Les émetteurs admissibles sont des entités canadiennes ayant une capacité démontrée de générer au moins 300 millions de dollars d actifs sous-jacents admissibles entre le 1 er avril 2009 et le 31 octobre TAA admissibles ayant reçu deux cotes AAA; taille minimale de l émission de TAA de 300 millions de dollars; TAA structurés sous forme d obligations à moyen terme sans amortissement assorties d obligations à capitalisation variable. banque de développement du canada 11

12 Tranche des petites entreprises Les actifs admissibles peuvent être élargis à d autres catégories de véhicules, sous réserve de l approbation de la BDC. Prêts et baux existants inclus jusqu à concurrence de 300 millions de dollars par émetteur admissible. Les émetteurs admissibles sont des entités canadiennes ayant une capacité démontrée de générer au moins 100 millions de dollars d actifs admissibles entre le 1 er avril 2009 et le 31 octobre TAA admissibles ayant reçu deux cotes AAA; taille minimale de l émission de TAA de 100 millions de dollars; taxe maximale de 300 millions de dollars; TAA structurés sous forme d obligations à flux identiques. Promoteurs admissibles Ils doivent être des IFF ou des entreprises financières provinciales approuvées par le ministre des Finances, ou encore des entreprises en voie de devenir des IFF qui versent un dépôt d exécution de cinq millions de dollars à la BDC. Ils doivent avoir administré un conduit de TAA ou de PCAA au Canada durant les cinq dernières années. Ils doivent établir de nouveaux conduits pour chaque émetteur admissible; les conduits utiliseront une documentation normalisée. Souscripteurs principaux admissibles Ils doivent avoir une expérience dans les cinq dernières années en tant que souscripteur principal pour des TAA à terme offerts au public au Canada. Mode accéléré Les émetteurs admissibles peuvent utiliser les conduits existants et doivent avoir la capacité d émettre des TAA cotés AAA; aucune documentation normalisée; la répartition est limitée à 300 millions de dollars par émetteur admissible. 12 banque de développement du canada

FACILITÉ CANADIENNE DE CRÉDIT GARANTI. Description du Programme modifiée FACILITÉ CANADIENNE DE CRÉDIT GARANTI - DESCRIPTION DU PROGRAMME MODIFIÉE

FACILITÉ CANADIENNE DE CRÉDIT GARANTI. Description du Programme modifiée FACILITÉ CANADIENNE DE CRÉDIT GARANTI - DESCRIPTION DU PROGRAMME MODIFIÉE FACILITÉ CANADIENNE DE CRÉDIT GARANTI Description du Programme modifiée BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DU CANADA 1 17 septembre 2009 INTRODUCTION 1. Dans son budget du 27 janvier 2009 et à titre d élément du

Plus en détail

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Dans le cadre de son mécanisme permanent d octroi de liquidités, la Banque du Canada

Plus en détail

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, Opérations bancaires, investissements et emprunts Publication : mai 2009 Révision : 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ Loi sur les valeurs mobilières (chapitre V.1-1, a. 331.1 par. 1, 3, 6, 8, 11 et 34 ) 1. L article 1.1

Plus en détail

MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié»)

MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié») MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié») visant le Fonds suivant : Catégorie d actions américaines améliorées Sprott*

Plus en détail

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007 États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août Fonds d infrastructure mondial Renaissance État de l actif net (en milliers, sauf les montants par part) Au 31 août (note 1) Actif Encaisse,

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 BILAN 31 MARS 2005 A C T I F Encaisse (note 4) 74 459 864 $ 82 151 251 $ Débiteurs et montants

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-121

BULLETIN FISCAL 2011-121 BULLETIN FISCAL 2011-121 Novembre 2011 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 Informations précontractuelles européennes normalisées en matière de crédit immobilier FICHE D INFORMATION STANDARDISÉE

Plus en détail

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables PARTIE 1 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS 1.1 Introduction et objet 1.2 Régime d information multinational 1.3 Détermination

Plus en détail

MODIFICATION N o 1 datée du 5 février 2015 au prospectus simplifié daté du 30 juin 2014 à l égard des

MODIFICATION N o 1 datée du 5 février 2015 au prospectus simplifié daté du 30 juin 2014 à l égard des MODIFICATION N o 1 datée du 5 février 2015 au prospectus simplifié daté du 30 juin 2014 à l égard des actions de fonds communs de placement des séries A, B, JFAR, JSF, TFAR, TSF, TJFAR et TJSF de la Catégorie

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 Présenté à la réunion du Conseil d administration du 22 mars 2016. Table des matières 1. POLITIQUE GÉNÉRALE...2 1.1 Fondement de la politique d investissement... 2 1.2

Plus en détail

Placements du gouvernement du Yukon dans du papier commercial adossé à des actifs

Placements du gouvernement du Yukon dans du papier commercial adossé à des actifs Placements du gouvernement du Yukon dans du papier commercial adossé à des actifs Ministère des Finances Février 2008 Office of the Auditor General of Canada Bureau du vérificateur général du Canada Tous

Plus en détail

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE Politique d investissement Cette politique est en vigueur depuis le 18 juin 2009 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. GÉNÉRALITÉS P R É A M B U L E Le Musée canadien

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Introduction 17 Seuils relatifs à l examen 20 Généralités 24 Par Shanon Grauer INTRODUCTION Lois sur les investissements étrangers 19 La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur

Plus en détail

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Interprétation PARTIE 2 DÉRIVÉS DISPENSÉS 3. Dispenses de l obligation d inscription

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick Page 1 de 5 inc. a droit à des sommes de retraite régis par la Loi sur (nom du Rentier en caractères d'imprimerie) les prestations de pension du et désire transférer ces sommes dans un fonds de revenu

Plus en détail

RBC Marchés des Capitaux

RBC Marchés des Capitaux Le 8 décembre 205 RBC Marchés des Capitaux TITRES LIÉS À DES TITRES DE PARTICIPATION ET À DES TITRES D EMPRUNT SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC ET RECHERCHE RBCMC Titres RBC liés à une répartition stratégique

Plus en détail

GESTION DU PORTEFEUILLE

GESTION DU PORTEFEUILLE FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) ET FONDS LOCAL DE SOLIDARITÉ (FLS) POLITIQUE DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) ET DU FONDS LOCAL DE SOLIDARITÉ (FLS) DE LA MRC DE COATICOOK GESTION DU PORTEFEUILLE

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

PROCURATION. Veuillez SVP fournir 2 originaux de ce document.

PROCURATION. Veuillez SVP fournir 2 originaux de ce document. PROCURATION Veuillez SVP fournir 2 originaux de ce document. Juin 2013 PROCURATION RELATIVE AUX TRANSACTIONS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA CONVENTION D INVESTISSEMENT INTERVENUE ENTRE SCOTIA CAPITAUX INC.

Plus en détail

Offre d achat immeuble à revenus*

Offre d achat immeuble à revenus* Offre d achat immeuble à revenus* (usage résidentiel seulement) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Ci-après l «Acheteur» VENDEUR 2 : 2. OBJET DU CONTRAT Ci-après le «Vendeur»

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global»)

SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global») SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global») Plan de bourses d études individuel Les actifs de croissance Global Inc. Le 27 janvier 2016

Plus en détail

ANNEXE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT

ANNEXE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT ANNEXE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT Rubrique 1. Dénomination et adresse de la société Crescent Point Energy Corp. («Crescent Point» ou la «société») 111 5th Avenue S.W., bureau 2800 Calgary

Plus en détail

Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F. Remboursements de capital. semestriels

Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F. Remboursements de capital. semestriels Le 24 janvier 2014 TITRES D EMPRUNT LIÉS À DES TITRES D EMPRUNT Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F Durée de trois ans de capital semestriels Rendement

Plus en détail

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF PLACEMENTS AGF INC. ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF FRV DU NOUVEAU-BRUNSWICK CRI DU NOUVEAU-BRUNSWICK Addenda relatif à l immobilisation des fonds Vous trouverez ci-joint l addenda relatif

Plus en détail

Quality Assurance of Development Assistance GUIDE GÉNÉRAL DE COMPTABILISATION ET D AUDIT DES SUBVENTIONS TRANSMISES PAR LE BIAIS D ONG NATIONALES

Quality Assurance of Development Assistance GUIDE GÉNÉRAL DE COMPTABILISATION ET D AUDIT DES SUBVENTIONS TRANSMISES PAR LE BIAIS D ONG NATIONALES Quality Assurance of Development Assistance GUIDE GÉNÉRAL DE COMPTABILISATION ET D AUDIT DES SUBVENTIONS TRANSMISES PAR LE BIAIS D ONG NATIONALES Août 2007 Sommaire 1. Introduction... 3 2. La subvention

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Mallette SENCRL Comptables agréés

Plus en détail

GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK

GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK GUIDE DU PROCESSUS D APPROBATION DES ACTIVITÉS MINIÈRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. COMITÉ PERMANENT DES MINES ET DE L ENVIRONNEMENT... 1 3. LE PROCESSUS D APPROBATION...

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO Modifiée : Page 1 de 20 DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS 1. La direction d école ou la direction nouvellement nommée s entend : a) d une direction qualifiée sans expérience dans ce poste au sein

Plus en détail

APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, à l égard des fonds suivants :

APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, à l égard des fonds suivants : MODIFICATION N O 2 DATÉE DU 27 NOVEMBRE 2014 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, MODIFIÉ PAR LA MODIFICATION N O 1 DATÉE DU 3 OCTOBRE 2014 à l égard des fonds suivants : canadiennes

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 Modifiée à la réunion du Conseil du 17 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. POLITIQUE GÉNÉRALE... 1 1.1 Fondement de la Politique d investissement... 1 1.2 Fonds d aide de la

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015

VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015 VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015 Parts de série A, de série B, de série F et de série O (à moins d indication contraire)

Plus en détail

Programme des droits de cession immobilière

Programme des droits de cession immobilière Chapitre 4 Section 4.06 Ministère des Finances Programme des droits de cession immobilière Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.06 du Rapport annuel 2004 Contexte En vertu

Plus en détail

OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA

OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA États financiers Le 21 février 2014 Rapport de l auditeur indépendant Aux membres de l

Plus en détail

Décision de télécom CRTC 2015-70

Décision de télécom CRTC 2015-70 Décision de télécom CRTC 2015-70 Version PDF Ottawa, le 27 février 2015 Numéros de dossiers : 8661-B54-201408930 Avis de modification tarifaire 495 et 496 de Bell Aliant Avis de modification tarifaire

Plus en détail

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT POUR Champ d application de la politique Les porteurs de moins qu un lot régulier (les «porteurs de lots irréguliers») qui désirent vendre leurs actions ou

Plus en détail

Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les portails de financement

Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les portails de financement Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les portails de financement Au Canada, l émission de titres dans le public est assujettie à des obligations légales. Ces obligations

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Novembre

Plus en détail

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Mise à jour : Septembre 2015 Centre local de développement (CLD) de La Haute-Gaspésie POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Adopté le : N o de résolution : TABLE DES MATIÈRES 1-

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS

CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS Convention d investissement entre Nom : Nom à la naissance : Prénom : Date de naissance : Adresse permanente : Adresse de correspondance

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 TITRE DE LA POLITIQUE : N o : Politique sur le remboursement

Plus en détail

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Champ d application de la politique La présente politique expose la procédure et les politiques de la Bourse applicables aux

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds équilibrés Fonds de revenu mensuel TD Fonds de revenu équilibré TD Fonds de revenu mensuel diversifié TD Fonds de croissance équilibré TD Fonds de revenu de dividendes

Plus en détail

IL EST RÉSOLU D ADOPTER L ARRÊTÉ No 1 DU CLUB VOITURES EUROPÉENNES D AUTREFOIS

IL EST RÉSOLU D ADOPTER L ARRÊTÉ No 1 DU CLUB VOITURES EUROPÉENNES D AUTREFOIS VOITURES EUROPÉENNES D AUTREFOIS IL EST RÉSOLU D ADOPTER L ARRÊTÉ No 1 DU CLUB VOITURES EUROPÉENNES D AUTREFOIS ARRÊTÉ #1 ARTICLE I - BUT ET OBJETS Les objectifs du Club des Voitures Européennes d Autrefois

Plus en détail

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État de l actif net disponible pour le service des prestations

Plus en détail

MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC

MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC BUDGET FÉDÉRAL 2016 MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC Le présent document résume les mesures annoncées dans le budget fédéral 2016 2017 déposé le 22 mars dernier et qui pourraient toucher

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES NATIONALES ET INTERNATIONALES 30 AVRIL, 2008 (ANNEXES RÉVISÉES 6 JUIN 2012) 1. INTRODUCTION Ce document présent les

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009)

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) Copie certifiée conforme du règlement du Régime de retraite des employés de la Société des casinos

Plus en détail

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE. 1.

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE. 1. RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE 1. Interprétation 1 2. Membres du Conseil 2 3. Travaux des membres du Conseil

Plus en détail

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc.

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Introduction Les normes de Bâle II constituent un accord international sur les fonds propres

Plus en détail

Numéro consacré aux maisons de courtage et aux administrateurs d hypothèques

Numéro consacré aux maisons de courtage et aux administrateurs d hypothèques Bulletin d information électronique des courtiers en hypothèques Numéro 6 Le Bulletin d information électronique des courtiers en hypothèques fait le point sur la mise en œuvre de la nouvelle Loi de 2006

Plus en détail

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION I. RAISON D ÊTRE ET OBJECTIFS GLOBAUX Le Comité de vérification (le «Comité») aide le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

SécurOption MD. Revenu de retraite pour la vie. Questions et réponses

SécurOption MD. Revenu de retraite pour la vie. Questions et réponses SécurOption MD Revenu de retraite pour la vie Questions et réponses Table des matières Admissibilité...3 Cotisations...4 Choisir SécurOption...4 Projection revenu de rentes...5 Rachat possible de la rente

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information Gouvernement du Québec Ministère des Finances 98-8 Le 22 décembre 1998 Sujet : Modalités d application de la réforme de la fiscalité des entreprises et autres mesures fiscales Le

Plus en détail

MODIFICATIONS APPORTÉES À LA RÉGLEMENTATION FÉDÉRALE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE

MODIFICATIONS APPORTÉES À LA RÉGLEMENTATION FÉDÉRALE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE Le 20 mars 2015 MODIFICATIONS APPORTÉES À LA RÉGLEMENTATION FÉDÉRALE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE Le texte définitif des modifications apportées aux règlements (les règlements) de la Loi de 1985 sur les

Plus en détail

Les Titres ne seront pas des dépôts assurés aux termes de la Loi sur la Société d assurance-dépôts du Canada.

Les Titres ne seront pas des dépôts assurés aux termes de la Loi sur la Société d assurance-dépôts du Canada. Supplément de fixation du prix se rapportant au prospectus simplifié préalable de base daté du 21 janvier 2016, au supplément de prospectus s y rattachant daté du 22 janvier 2016 et au supplément de prospectus

Plus en détail

Association canadienne du personnel administratif universitaire

Association canadienne du personnel administratif universitaire Association canadienne du personnel administratif universitaire Note d information concernant les états financiers Instruments financiers Novembre 2011 Objet Les universités et les collèges canadiens,

Plus en détail

Projet de Note d orientation XXXX. Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote

Projet de Note d orientation XXXX. Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote Projet de Note d orientation XXXX Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote I. INTRODUCTION L article 1 de la Règle XXXX des courtiers membres concernant la fixation d un juste prix pour

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA Table des matières 1. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE... 2 1.1 Mission du fond... 2 1.2 Principe... 2 1.3 Support

Plus en détail

1. Le quatrième paragraphe de la page couverture du prospectus est supprimé et remplacé par le paragraphe suivant :

1. Le quatrième paragraphe de la page couverture du prospectus est supprimé et remplacé par le paragraphe suivant : Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité de ces titres et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Les titres décrits dans le présent prospectus

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juin 2002 Série socio-économique 106 Introduction Le présent projet de recherche porte sur l'analyse et l'évaluation des mesures fiscales applicables à l habitation qui, selon les

Plus en détail

FONDS DE REVENU DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C., FRR-1503

FONDS DE REVENU DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C., FRR-1503 FONDS DE REVENU DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C., FRR-1503 Entente en vertu de la Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick concernant les transferts d un compte de pension

Plus en détail

Fonds de revenu de retraite Fonds de revenu viager (FRV) Nouvelle-Écosse

Fonds de revenu de retraite Fonds de revenu viager (FRV) Nouvelle-Écosse Fonds de revenu de retraite Fonds de revenu viager (FRV) Nouvelle-Écosse SUPPLÉMENT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE DE PLACEMENTS MANUVIE INCORPORÉE/PLACEMENTS MANUVIE SERVICES

Plus en détail

Pourquoi reçois-je une lettre d envoi et un formulaire de choix? Qu est-ce que je reçois en échange de mon ou de mes certificats d actions?

Pourquoi reçois-je une lettre d envoi et un formulaire de choix? Qu est-ce que je reçois en échange de mon ou de mes certificats d actions? SUNCOR ÉNERGIE INC. / PETRO-CANADA FOIRE AUX QUESTIONS Certains termes clés utilisés dans les présentes sans y être par ailleurs définis s entendent au sens qui leur est donné dans la lettre d envoi et

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIÉ FORTIS INC.

PROSPECTUS SIMPLIFIÉ FORTIS INC. Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité des titres offerts dans le présent prospectus. Quiconque donne à entendre le contraire commet une infraction. Les titres décrits

Plus en détail

HSBC ETFs PLC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ 29 avril 2011

HSBC ETFs PLC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ 29 avril 2011 HSBC ETFs PLC PROSPECTUS SIMPLIFIÉ 29 avril 2011 Le présent Prospectus Simplifié contient des informations essentielles sur HSBC EURO STOXX 50 ETF (le «Compartiment»), un compartiment de HSBC ETFs PLC

Plus en détail

Régime autogéré d épargne-études (individuel) de Valeurs mobilières Dundee Modalités

Régime autogéré d épargne-études (individuel) de Valeurs mobilières Dundee Modalités Régime autogéré d épargne-études (individuel) de Valeurs mobilières Dundee Modalités Les présentes modalités, ainsi que la demande constituent un contrat conclu entre Valeurs mobilières Dundee (le «promoteur»),

Plus en détail

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) donne aux Canadiens un nouveau moyen d épargner en franchise d impôt. Lorsque vous cotisez à un CELI, votre placement fructifie à l abri de l impôt et vous n aurez

Plus en détail

RÉHABILITATION VOLONTAIRE DES RISQUES MINIERS

RÉHABILITATION VOLONTAIRE DES RISQUES MINIERS RÉHABILITATION VOLONTAIRE DES RISQUES MINIERS Le ministère du Développement du Nord et des Mines (MDNM) se fait un devoir de réduire les effets des activités d exploration et d exploitation des ressources

Plus en détail

Impôts APPLICATION DE LA LOI

Impôts APPLICATION DE LA LOI BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 348-1 Frais de déménagement Publication : 28 septembre 2007 Renvoi(s) : Loi sur les impôts (L.R.Q.,

Plus en détail

Programme de billets à moyen terme série C, tranche 6ii

Programme de billets à moyen terme série C, tranche 6ii Supplément de fixation du prix daté du 15 octobre 2013 Les titres décrits dans le présent supplément de fixation du prix, ainsi que dans le prospectus préalable de base simplifié auquel il se rapporte,

Plus en détail

SECTION 4 de la LGFPN: ADMINISTRATION FINANCIÈRE DES PREMIÈRES NATIONS 13 janvier 2015. Amendement proposé à l article 57 de la LGFPN

SECTION 4 de la LGFPN: ADMINISTRATION FINANCIÈRE DES PREMIÈRES NATIONS 13 janvier 2015. Amendement proposé à l article 57 de la LGFPN Amendement proposé à l article 57 de la LGFPN Inclure dans la définition de «recettes fiscales foncières» dans la section 57 de la LGFPN une référence à «paiements reçus d un gouvernement ou autre entité

Plus en détail

Guide de démutualisation d une société mutuelle d assurances multirisques comptant des souscripteurs de polices non mutuelles

Guide de démutualisation d une société mutuelle d assurances multirisques comptant des souscripteurs de polices non mutuelles Guide d instruction Objet : Catégorie : Guide de démutualisation d une société mutuelle d assurances multirisques comptant des souscripteurs de polices non mutuelles Instruction d une demande Date : Décembre

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS 31 mars 2015 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Emprunt obligataire subordonné UBCI 2012 139, Avenue de la liberté- 1002 Tunis Belvédère.

Emprunt obligataire subordonné UBCI 2012 139, Avenue de la liberté- 1002 Tunis Belvédère. VISAS du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur et engage la responsabilité

Plus en détail

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV CAC Rendement Titres de créance1 présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée : 7 ans

Plus en détail

Foire aux questions Programme d aide au développement 2015-2016

Foire aux questions Programme d aide au développement 2015-2016 Foire aux questions Programme d aide au développement 2015-2016 1. Les critères d admissibilité des projets soumis afin de recevoir un financement en vertu de ce programme et ceux des projets qui permettent

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Version du 18.11.2013 COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Direction Culture et créativité Unité Diversité et innovation culturelles MODÈLE DE CAHIER DES CHARGES POUR

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 RÉSUMÉ Par : Service de fiscalité Page 2 TABLE DES MATIÈRES Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues dans le budget.

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible...3 Société de personnes admissible...3

Plus en détail

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014 La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec États financiers combinés États financiers combinés Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant...

Plus en détail

Recommandations et pratiques exemplaires pour le placement de produits d investissement dans des conditions de non-concurrence

Recommandations et pratiques exemplaires pour le placement de produits d investissement dans des conditions de non-concurrence Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Personnes-ressources : Richard J. Corner Vice-président à la politique de réglementation des membres 416 943-6908 rcorner@iiroc.ca Joe

Plus en détail