GUIDE DE RÉFÉRENCES CERTIFICATIONS FORESTIÈRES (ISO / PGES) SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE DE RÉFÉRENCES CERTIFICATIONS FORESTIÈRES (ISO 14001 / PGES) SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL"

Transcription

1 GUIDE DE RÉFÉRENCES CERTIFICATIONS FORESTIÈRES (ISO / PGES) SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL EXIGENCES FOURNISSEURS DE SERVICES Préparé par : Comité SGO Dernière mise à jour : Mars 2013

2 EXIGENCES - FOURNISSEURS DE SERVICES Les principales exigences et règles en matière d environnement et de santé et sécurité au travail, applicables aux activités de la Coopérative Forestière de Girardville, sont contenues dans ce document Le fournisseur de services s engage à respecter et à faire respecter par les employés de son équipe, qui exécuteront des tâches pour la Coopérative ou l un de ses entrepreneurs forestiers, les règles de prévention en matière de santé et sécurité au travail et l ensemble des principales exigences prescrites par le Système de Gestion Environnementale (SGE) ISO de la Coopérative. Les exigences ci-bas mentionnées doivent donc être communiquées à vos employés. Par contre, ces exigences internes ne vous dégage pas de vos responsabilités à respecter la réglementation en vigueur applicable à votre domaine d activité. Le fournisseur de services doit prendre connaissance de ces exigences, les considérer et faire preuve de diligence raisonnable. Nul n étant censé ignorer la loi. ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE (EPI) Toute personne travaillant dans les opérations de la Coopérative doit porter ou utiliser, en fonction de son poste de travail ou des tâches réalisées, les équipements de protection individuels ou collectifs et moyens prévus pour sa propre sécurité. Règles générales de prévention : Le chapeau de sécurité et les bottes de sécurité avec bouts protecteurs et semelles antidérapantes sont obligatoires en tout temps sur tous les chantiers d opération. Ces équipements doivent être approuvés selon une norme reconnue. Lunettes de protection pour les yeux : Le port des lunettes de protection pour les yeux est obligatoire pour : Tous les travaux mécaniques, d entretien et de réparation (garage et forêt); Marche en forêt (activités techniques régulières); Lors de l utilisation d un véhicule tout-terrain; Lors du chargement et transport de bois; Lors de la manipulation de produits dangereux (batteries, câbles et élingues, produits chimiques, produits pétroliers ) Lors de toute autre activité où des risques pour les yeux ont été identifiés. Dans certaines situations à risque, le port des lunettes peut être exigé par le supérieur immédiat. Dossard de protection individuelle : Le port du dossard est obligatoire dans les cas suivants :

3 En tout temps sur les lieux du chargement et transport (bois et fardiers) et dans les sites d usines des clients. Pour les contremaîtres des opérations forestières lors de déplacements sur les parterres de récolte. Pour les opérateurs de machineries forestières, lorsqu ils font le changement de quart de travail. TROUSSES DE PREMIERS SOINS Une trousse de premiers soins doit équiper chaque véhicule, camion et machinerie forestière. COMMUNICATION RADIO Tous les véhicules ou camions circulant sur les chemins forestiers doivent posséder les moyens de communications radios nécessaires et appliquer un mode de conduite préventive. Respecter la signalisation routière en tout temps. La vitesse permise est celle indiquée sur les panneaux de signalisation. Conduire en tenant compte des conditions climatiques et de l état des routes. Radio CB obligatoire dans tous les véhicules servant au travail en forêt : Doit être utilisé de façon préventive afin de communiquer sa présence sur les routes forestières, lors de communication rapprochée avec un autre usager de la route et lors de manœuvres sécuritaires de dépassement d un camion. Radio FM : Les radios FM doivent comporter les fréquences de routes de la Coopérative et de ses clients concernés. Communiquer sa présence à l aide du radio CB ou FM régulièrement. Répéter 2 fois sa position (km) et aux panneaux obligatoires au minimum. POLITIQUE DE CADENASSAGE Avant d entreprendre tout travail d entretien, de réparation ou de déblocage dans la zone dangereuse d une machine ou d un équipement, les mesures de sécurité suivantes doivent être respectées. o La mise en position d arrêt du dispositif de commandes de la machine ou équipement ; o L arrêt complet de la machine ou équipement ; o Le cadenassage, par chaque personne exposée au danger, de toutes les sources d énergie de la machine, de manière à éviter toute mise en marche accidentelle de la machinerie ou de l équipement pendant la durée des travaux. o L application de l instruction de travail en vigueur. S'informer auprès du personnel sur les instructions au besoin.

4 MESURES EN CAS D URGENCE (PMU) Les surintendants, superviseurs et contremaîtres de projet de la Coopérative ont une responsabilité importante quant à la mise en place et l application du PMU dans leur secteur d activité respectif. Toute personne qui constate une situation d urgence (feu, déversement, blessé ) doit aviser immédiatement un responsable ou contremaître de la Coopérative. Tous les déversements doivent être déclarés. Le fournisseur de services devra fournir son plan d intervention lors de mesure d urgence sur demande. GESTION DES PRODUITS, ÉQUIPEMENTS PÉTROLIERS ET MDR Livraison de carburant : Un représentant de la coopérative (homme de camp ou superviseur) doit être présent sur les lieux lors de la livraison de produits pétroliers et lors de l opération du transfert de produits dans les réservoirs du camp. Utilisation de réservoirs mobiles : Les réservoirs mobiles transportant du carburant et installés sur des camionnettes ou remorques doivent être conformes au Règlement sur le transport des marchandises dangereuses. (RTMD) La preuve de conformité de chaque réservoir mobile devra être remise s il y a lieu. Utilisation d un camion citerne : Il est interdit de charger des produits pétroliers dans des camions-citernes en vue de leur transport ou de transporter ces produits pétroliers sauf si ce chargement est effectué dans un camion-citerne inspecté selon les exigences réglementaires en vigueur. Type TC-406 conforme à la norme CSA/B Inspection mécanique annuelle qui vise le groupe 2 (3000 kg et plus) si véhicule immatriculé route publique (L), pas d inspection obligatoire si immatriculé hors route (V) Le réservoir du camion doit posséder l affichage réglementaire et être inspecté selon l exigence réglementaire en vigueur. Le camion doit être propre et en bonne condition. Il doit y avoir deux cales de roues à bord du camion qui doivent être utilisées. Formation sur le transport des marchandises dangereuses (TMD) : Chaque personne de l équipe qui doit conduire un véhicule routier avec un réservoir de carburant, doit posséder un certificat de formation TMD selon les exigences réglementaires du tableau suivant.

5 Camion citerne > 450 / remorque > 450 / boîte fermée > 2000 / boîte ouverte Formation TMD 450 2,000 Boîte ouverte Le certificat de formation est valide 36 mois après la date de sa délivrance. Les cartes de qualification de vos employés devront être fournies sur demande (TMD, SIMDUT, permis de conduire, etc.) Posséder et remplir le document d expédition lorsque applicable. Trousses environnementales en cas de déversements : Une trousse environnementale en cas de déversements ou du matériel absorbant est requise et obligatoire dans tous les véhicules ou équipements qui transportent du carburant. Récupération des MDR Une matière dangereuse résiduelle (MDR) est représentée par toute matière dangereuse mise au rebut, usée, usagée ou périmée, ainsi que toute matière qui, en raison de ses propriétés, présente un danger pour la santé ou l'environnement. Ramasser les déchets produits sur nos sites d'opération. Récupérer les huiles usées produites, les fuites d'huile et les sols contaminés sur nos sites d'opération. Si nécessaire, le fournisseur de services devra démontrer que la récupération adéquate des MDR est réalisée auprès d un organisme autorisé. Pour tout le personnel : (Réglementation légale) Il est interdit d'émettre, de déposer, de dégager ou de rejeter une matière dangereuse dans l'environnement ou dans un système d'égout, ou d'en permettre l'émission, le dépôt, le dégagement ou le rejet, à moins que l'opération ne soit réalisée en conformité avec la Loi sur la qualité de l'environnement. Quiconque rejette accidentellement une matière dangereuse dans l'environnement doit sans délai remplir les obligations suivantes : Il doit faire cesser le déversement s il y a lieu; Il doit récupérer la matière dangereuse et enlever toute matière contaminée qui n'est pas nettoyée ou traitée sur place. Aviser un responsable (contremaître) de la Coopérative. NORME DE SÉCURITÉ CONTRE LE FEU Un ou plusieurs extincteurs ayant la capacité minimum requise doit équiper tout véhicule et machinerie utilisé en forêt.

6 Les extincteurs portatifs doivent être de type ABC et avoir fait l objet d une vérification annuelle par une firme accréditée et ce, depuis moins d un an (étiquette de vérification sur l extincteur) La capacité totale du ou des extincteurs doit au minimum être conforme aux normes de la SOPFEU et des clients de la Coopérative, tel que décrit dans le tableau ci-dessous. Les extincteurs doivent être disposés particulièrement aux endroits où il y a des risques localisés d incendie, ils doivent être fixés, accessibles et protégés contre les chocs. Catégorie Véhicule / Machinerie / Équipement Véhicules légers (contremaître, technicien ) et véhicule tout-terrain (VTT) Véhicule de transport de travailleurs (par groupe de 10 personnes ou moins) Véhicule servant au transport de carburant et MDR, véhicule d une tonne et plus. Abatteuse groupeuse et multifonctionnelles, ébrancheuses. Débusqueuse, débardeuse, transporteur, niveleuse, véhicule servant au transport (bois, gravier, plants) et pelle excavatrice. Équipements servant au tronçonnage, au chargement et déchargement de bois ou de gravier, bouteur, tracteur. Camion atelier mobile. Scies mécaniques, débroussailleuses, outils portatifs mécanisés Chaque unité de logement ou dortoir d un camp (par groupe de 5 personnes ou moins) Cuisines et salles à manger Site de distribution de carburant Génératrice avec puissance du moteur de moins de 75 kw Génératrice avec puissance du moteur de plus de 75 kw Camion citerne Capacité minimum requise (en kg) (Type ABC poudre sèche) 1.13 kg 2.25 kg + 2 pelles 2.25 kg 9 kg dont 2.25 kg cabine 4.5 kg dont 2.25 kg cabine 4.5 kg 2 x 9 kg 225 ml 1.13 kg 4 x 2.25 kg 4.5 kg 2.25 kg 4.5 kg 9 kg extérieur 2.25 kg cabine 1.13 kg. = 2.5 lbs kg. = 5 lbs. 4.5 kg. = 10 lbs.

7 EXIGENCES - FOURNISSEURS DE SERVICES Ce document complété et signé, démontre que les exigences de la Coopérative Forestière Girardville en matière d environnement et de santé et sécurité au travail ont été transmises au fournisseur des services et que celui-ci prendra les mesures nécessaires afin de se conformer à l ensemble des politiques, procédures et exigences en vigueur. Si un fournisseur de services est enregistré à une norme (ISO, CSA ou autre), il sera apprécié qu une copie du certificat émis ou renouvelé ou tout autres certificats de conformité soient transmis à la Coopérative à l attention du responsable environnement. NOM DE L'ENTREPRISE : ADRESSE : PERSONNE-RESSOURCE : TITRE : TÉLÉPHONE : Pour le fournisseur de services Pour la Coopérative Signature représentant cie Signature représentant Coopérative Date Date de réception Veuillez retourner une copie signée de cette page du document au directeur des certifications et prévention de la Coopérative.

COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-P-2008-05-20 POLITIQUE SUR L'UTILISATION DES VÉHICULES AUTOMOBILES

COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-P-2008-05-20 POLITIQUE SUR L'UTILISATION DES VÉHICULES AUTOMOBILES 1. Objet La présente politique précise les conditions nécessaires à la conduite sécuritaire des véhicules automobiles que possède ou loue la Commission scolaire de l Estuaire afin d'assurer la sécurité

Plus en détail

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE N O 15 / Août 2007 PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL À l intention À du responsable

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS AVRIL 2013 Table des matières 1) But 2) Champ d application 3) Portée 4) Qualifications 5) Mesures

Plus en détail

Titre : Analyse de risque général / Directive SSE GER-FOR-07-06-R00F Famille Petit transporteur Page 1 sur 9

Titre : Analyse de risque général / Directive SSE GER-FOR-07-06-R00F Famille Petit transporteur Page 1 sur 9 Gestion des Entrepreneurs e Famille Petit transporteur Page 1 sur 9 1. INTRODUCTION L analyse de risque général (ARG) et la directive SSE sont des documents utilisés dans la gestion du risque SSE chez

Plus en détail

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Les services offerts par le Service de formation aux entreprises sont flexibles : en préparant des formations sur mesure en santé et sécurité au travail et en s alliant avec

Plus en détail

Guide Plan de prévention et de mesures d urgence

Guide Plan de prévention et de mesures d urgence Guide Plan de prévention et de mesures d urgence TABLE DES MATIÈRES 1. Plan de prévention... 2 1.1. Numéros de téléphone en cas d urgence... 2 1.2. Équipement de protection personnelle... 3 1.3. Équipements

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

Clauses particulières en environnement

Clauses particulières en environnement Clauses particulières en environnement Annexe Description du projet Pérennité zone industrile Titre du projet Il 1. n'y Généralités a pas de clauses particulières additionnelles autres que les clauses

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

MÉTIERS ET PROFESSIONS DU SECTEUR MINIER

MÉTIERS ET PROFESSIONS DU SECTEUR MINIER MÉTIERS ET PROFESSIONS DU SECTEUR MINIER 2 MÉTIERS ET PROFESSIONS DU SECTEUR MINIER MÉTIERS ET PROFESSIONS DU SECTEUR MINIER La liste suivante illustre les diverses phases du cycle où il existe diverses

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Règlement sur la santé et la sécurité dans les travaux d aménagement forestier

Règlement sur la santé et la sécurité dans les travaux d aménagement forestier Règlement sur les travaux forestier Règlement sur la santé et la sécurité dans les travaux d aménagement forestier Congrès annuel de l AETSQ 15-16 février 2012 Christian Fortin, ing.f. CSST Historique

Plus en détail

Préparé par le Service des immeubles en collaboration avec le Secteur Santé et sécurité du travail Révision 3 (Janvier 2013)

Préparé par le Service des immeubles en collaboration avec le Secteur Santé et sécurité du travail Révision 3 (Janvier 2013) Objet L objet de cette procédure est de permettre d effectuer le cadenassage des équipements de manière à prévenir la transmission ou le dégagement intempestif de l énergie contenue dans une machine, un

Plus en détail

LA CONDUITE DES VEHICULES ET DES ENGINS

LA CONDUITE DES VEHICULES ET DES ENGINS LA CONDUITE DES VEHICULES ET DES ENGINS - OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES - 1. La conduite des vähicules et engins sur les lieux de travail : Une autorisation de conduite doit Åtre dälivräe par l autoritä territoriale

Plus en détail

TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS

TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS PROCÉDURE SERVICE DE LA SÉCURITÉ TRAVAUX PAR POINTS CHAUDS 1 INTRODUCTION 1.1 Cette procédure s applique à tous les travaux utilisant une flamme nue ou produisant de la chaleur ou des étincelles, notamment

Plus en détail

Attendu qu un avis de motion du présent règlement a été donné à la séance ordinaire du conseil tenue le 18 février 2013

Attendu qu un avis de motion du présent règlement a été donné à la séance ordinaire du conseil tenue le 18 février 2013 MUNICIPALITÉ DE LA PÊCHE COMTÉ DE GATINEAU RÈGLEMENT NUMÉRO 13-640 CONCERNANT LE BRÛLAGE SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ DE LA PÊCHE. Attendu qu un avis de motion du présent règlement a été donné

Plus en détail

Guide de l entrepreneur

Guide de l entrepreneur Guide de l entrepreneur Par le Service des terrains et bâtiments Mise à jour le 6 avril 2010 1 Table des matières 1 Table des matières... 2 2 Liste de distribution... 3 3 Généralité... 4 3.1 Informations

Plus en détail

Prévention incendie mon rôle dans une évacuation. Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013

Prévention incendie mon rôle dans une évacuation. Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013 Prévention incendie mon rôle dans une évacuation Martine Trahan Technicienne en prévention incendie Mise à jour: 31 octobre 2013 2 Quelques responsabilités de la DPS Fournir des services conseils, de gestion

Plus en détail

Introduction à la maîtrise des énergies dangereuses: Le cadenassage selon la norme CSA Z460

Introduction à la maîtrise des énergies dangereuses: Le cadenassage selon la norme CSA Z460 Introduction à la maîtrise des énergies dangereuses: Le cadenassage selon la norme CSA Z460. Congrès Bitume Québec 22 Mars 2013 Présenté par Éric Deschênes ing. 1 Statistiques Répartition annuelle des

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Pour les stagiaires de l enseignement secondaire Modèle A (secteur lourd) Divisions : Bois/Construction Ce document est

Plus en détail

OBJET ET CHAMP D ACTION

OBJET ET CHAMP D ACTION TITRE : Manuel des Pipelines et Distribution / Volume 1 - Administration SECTION 20 : SUJET 02 : OBJET ET CHAMP D ACTION Le présent sujet vise à s assurer que les renseignements pertinents figurent sur

Plus en détail

Municipalité de Lac-Beauport. Règlement numéro 649

Municipalité de Lac-Beauport. Règlement numéro 649 CERTIFICAT Avis de motion : 1 er juin 2015 Adoption : 6 juillet 2015 En vigueur : 9 juillet 2015 SOMMAIRE Le présent règlement a pour but de définir les brûlages extérieurs, de les règlementer sur le territoire

Plus en détail

OCCUPATIONAL HEALTH AND SAFETY REGULATIONS NUNAVUT AND NORTHWEST TERRITORIES. Règlement sur la santé et la sécurité au travail (SST) Nunavut

OCCUPATIONAL HEALTH AND SAFETY REGULATIONS NUNAVUT AND NORTHWEST TERRITORIES. Règlement sur la santé et la sécurité au travail (SST) Nunavut Règlement sur la santé et la sécurité au travail (SST) Nunavut Sécurité avant tout Sorties de secours Mon objectif aujourd hui Parler du nouveau Règlement qui est entré en vigueur au Nunavut le 29 mars

Plus en détail

CIRCULAIRE NO. DG-2. Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer

CIRCULAIRE NO. DG-2. Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer CIRCULAIRE NO. DG-2 Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer En vigueur : le 30 juin 2005 1. GÉNÉRALITÉS Les présentes instructions s appliquent

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE Secteur Santé et Sécurité École Polytechnique Octobre 2014 GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE 1 QUE FAUT IL FAIRE EN CAS D URGENCE? 2 En cas d urgence

Plus en détail

Marche à suivre en cas d accident

Marche à suivre en cas d accident Ce document permet de rencontrer les obligations légales relatives aux premiers secours ainsi qu à l enquête d accident. En combinant ces deux registres, on facilite le suivi des accidents de travail et

Plus en détail

ATTENDU QU UN avis de motion d'adoption du présent règlement a été donné à une séance antérieure de ce conseil tenue le 6 février 2012;

ATTENDU QU UN avis de motion d'adoption du présent règlement a été donné à une séance antérieure de ce conseil tenue le 6 février 2012; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIOPOLIS RÈGLEMENT N 2012-06 RÈGLEMENT N 2012-06 RELATIF AU STATIONNEMENT ATTENDU QU UN avis de motion d'adoption du présent règlement a été donné à une séance

Plus en détail

3. MARCHANDISES DANGEREUSES À TRANSPORTER SANS TARDER

3. MARCHANDISES DANGEREUSES À TRANSPORTER SANS TARDER CIRCULAIRE NO. DG-1 Instructions pour la manutention sécuritaire des wagons de marchandises dangereuses retenus en cours de route sur le domaine du chemin de fer En vigueur : le 30 juin 2005 Nota : La

Plus en détail

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant.

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Un certain nombre de connaissances et de formations sont obligatoires pour répondre : - aux exigences du code du travail vis à vis de la sécurité du

Plus en détail

SÉCURITÉ DES MACHINES & PROCÉDURE DE CADENASSAGE

SÉCURITÉ DES MACHINES & PROCÉDURE DE CADENASSAGE SÉCUITÉ DES MACHINES & POCÉDUE DE CADENASSAGE 1.0 Objectif éduire les dangers produits par les sources d énergie par des moyens de contrôles à la source lors des travaux sur ou à proximité des équipements

Plus en détail

SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT KIRC9000 SECTION 2 IDENTIFICATION DES DANGERS

SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT KIRC9000 SECTION 2 IDENTIFICATION DES DANGERS FICHE SIGNALÉTIQUE MORTIER DE RÉPARATION DE BÉTON : KIRC9000 SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT Identification du produit/ Nom commercial : Code du produit / Identification interne : Usage du produit

Plus en détail

Les textes référant sont le

Les textes référant sont le entreprises...toujours à vos côtés! Prév.293 mars 2011 AUTORISATION DE CONDUITE ET C.A.C.E.S. Autorisation de Conduite - Contexte Réglementaire Les textes référant sont le décret 98 1084 du 2 décembre

Plus en détail

PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES

PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES FORMATION PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES CACES R386 Yvan MULATTIERI Les Plates-formes Elévatrices Mobiles de Personnes 1 Introduction 2 Les principaux risques 3 Les PEMP en sécurité Sommaire

Plus en détail

DIRECTIVE SUR LE CADENASSAGE

DIRECTIVE SUR LE CADENASSAGE DIRECTIVE SUR LE CADENASSAGE Direction des ressources matérielles Adopté en comité de direction le 11 décembre 2012 DIRECTIVE SUR LE CADENASSAGE BUT Le but d un système efficace de cadenassage est de prévenir

Plus en détail

Rôles et responsabilités : Équipe d'évacuation de l'immeuble

Rôles et responsabilités : Équipe d'évacuation de l'immeuble Rôles et responsabilités : Équipe d'évacuation de l'immeuble L équipe d évacuation d un immeuble est composée du Surintendant, du contremaître régie, des préposés à la régie et/ou des gardiens, du commis

Plus en détail

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo.

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo. Charte sécurité charte sécurité La présente charte a pour objectif d améliorer la prévention des risques professionnels, la sécurité des salariés intérimaires Mastempo et d homogénéiser la démarche sécurité

Plus en détail

Plan de préparation et d intervention en cas en cas d urgence

Plan de préparation et d intervention en cas en cas d urgence Page i Annexe D: Plan de préparation et d intervention en cas d urgence, plans de sécurité et de santé Page ix Plan de préparation et d intervention en cas en cas d urgence Le plan d intervention en cas

Plus en détail

Secourisme en milieu de travail (PROCÉDURE)

Secourisme en milieu de travail (PROCÉDURE) Encadrements administratifs Secourisme en milieu de travail (PROCÉDURE) Date d'entrée en vigueur: 11/12/06 Date de fin: Commentaire: Service émetteur: Capital humain Service du signataire: Capital humain,

Plus en détail

La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps.

La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps. La prévention des Accidents Domestiques de la Vie Courante liés au printemps. Les beaux jours sont de retour et, avec eux, les moments de bricolage et de jardinage en extérieur. L'occasion de prendre en

Plus en détail

Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE

Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE Dans cet ouvrage, les génériques masculins sont utilisés sans discrimination et uniquement pour alléger le texte. Toute reproduction doit être autorisée

Plus en détail

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Association canadienne de radioprotection Reconnaissance et agrément professionnels PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Préparé par : Révisé par : Gary Wilson B.Sc., RTNM, MEd. Comité des professionnels

Plus en détail

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL MÉCANICIEN D'ENTRETIEN POIDS LOURDS Date d édition: février 2011 ASBL EDUCAM VZW Avenue J. Bordetlaan 164, Bruxelles 1140 Brussel T 02 778 63 30 F 02 779 11 32 Mécanicien d'entretien

Plus en détail

oculaires corporelles

oculaires corporelles FICHE TECHNIQUE ASSTSAS LABORATOIRE LE TRAVAIL SOUS HOTTE 3 9 Douches d urgence : douches oculaires et douches corporelles Selon l article 75 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST),

Plus en détail

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

CACES ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATION R372M

CACES ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATION R372M Certificat d aptitude à la conduite en sécurité Objectifs : Savoir conduire les engins de chantier en sécurité. Durée de la formation : - de 14 à 21H en recyclage ou niveau confirmé - de 35 à 175 H débutants

Plus en détail

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Démarches à suivre en vue de L'habilitation des personnes en électricité Table

Plus en détail

TRANSPORT DES DECHETS

TRANSPORT DES DECHETS TRANSPORT DES DECHETS Synthèse du décret n 98-679 du 30 juillet 1998 fixa nt les conditions à remplir pour les activités de transport par route, négoce et courtage de déchets Transport par route des déchets

Plus en détail

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS INTRODUCTION Les dangers dans un espace clos : Occasionnent souvent des accidents graves ou mortels Travail à chaud Conditions de travail 60 % des victimes sont des travailleurs

Plus en détail

Transport Routier de Marchandises Aspects réglementaires. Définitions et principes. Contrat de transport et contrat de vente

Transport Routier de Marchandises Aspects réglementaires. Définitions et principes. Contrat de transport et contrat de vente Transport Routier de Marchandises Aspects réglementaires Définitions et principes Contrat de transport et contrat de vente Réglementation européenne : CMR Réglementation française : loi LOTI LOI Sécurité

Plus en détail

CORRIGÉ DU DEVOIR D0021-2014

CORRIGÉ DU DEVOIR D0021-2014 CORRIGÉ DU DEVOIR D0021-2014 1 - CAS PRATIQUE Vous allez avoir la tâche aussi nécessaire que délicate de revoir votre P.-D.G. pour lui dire si son approche peut être retenue. Que lui dites-vous? Un accord

Plus en détail

Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage

Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage Nom du requérant : Adresse du site : Numéro d identification du bien-fonds

Plus en détail

Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la Santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la Santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES Nantes, le 4 Septembre 2015 N/Réf. : CODEP-NAN-2015-035534 D.I. EXPERTISE SARL LEILA 3, La Basse Freschais 22100 AUCALEUC Objet Inspection de la radioprotection

Plus en détail

CONDUCTEURS. de véhicules lourds. Connaissez-vous vos OBLIGATIONS?

CONDUCTEURS. de véhicules lourds. Connaissez-vous vos OBLIGATIONS? CONDUCTEURS de véhicules lourds Connaissez-vous vos OBLIGATIONS? 01 Lisez bien ce qui suit si >vous prenez la route avec: Un véhicule routier dont la masse nette est de plus de 3 000 kg : >> un autobus;

Plus en détail

Chaque lot de ce cahier des charges fera l objet d une proposition détaillée et dissociée des autres lots.

Chaque lot de ce cahier des charges fera l objet d une proposition détaillée et dissociée des autres lots. du contrôle périodique, de l entretien et de l éventuelle fourniture ou remplacement d extincteurs et autres prestations de sécurité incendie Date diffusion : novembre 2010 du contrôle périodique, de l

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

La conduite de véhicules et d engins

La conduite de véhicules et d engins La conduite de véhicules et d engins De nombreux accidents de service se produisent lorsque les agents territoriaux conduisent des véhicules et des engins de chantier. Cette fiche thématique fait le point

Plus en détail

Rencontre thématique 3 Impacts du projet sur la santé et sécurité. 14 janvier 2013

Rencontre thématique 3 Impacts du projet sur la santé et sécurité. 14 janvier 2013 Rencontre thématique 3 Impacts du projet sur la santé et sécurité 14 janvier 2013 POINTS DE SUIVI 2 APPROBATION DU COMPTE RENDU 3 Objectifs de la rencontre Présenter l impact du projet sur la santé et

Plus en détail

CIRCULAIRE NO. DG-3. Méthode recommandée pour la gestion des incidents ferroviaires mettant en cause des marchandises dangereuses

CIRCULAIRE NO. DG-3. Méthode recommandée pour la gestion des incidents ferroviaires mettant en cause des marchandises dangereuses CIRCULAIRE NO. DG-3 Méthode recommandée pour la gestion des incidents ferroviaires mettant en cause des marchandises dangereuses En vigueur : le 30 novembre 2005 LA PRÉSENTE MÉTHODE EST RECOMMANDÉE AUX

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail d un lieu de travail chez un indépendant

Analyse des risques d un poste de travail d un lieu de travail chez un indépendant Analyse des risques d un poste de travail d un lieu de travail chez un indépendant Pour les stagiaires de l enseignement secondaire, du supérieur et de l enseignement pour adultes Modèle A (secteur lourd)

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

Date d émission : Mars 2011 Date de la révision: Février 2013 Date de suivi : Février 2016 Révision # : 2013-01

Date d émission : Mars 2011 Date de la révision: Février 2013 Date de suivi : Février 2016 Révision # : 2013-01 PRODUITS SUNCOR ÉNERGIE MANUEL DES OPÉRATIONS D UN TERMINAL DE DISTRIBUTION Procédure d exploitation uniformisée PRATIQUES DE TRAVAIL SÉCURITAIRE Date d émission : Mars 2011 Date de la révision: Février

Plus en détail

Bonnes pratiques et communications de progrès PACTE MONDIAL DE L ONU 2008

Bonnes pratiques et communications de progrès PACTE MONDIAL DE L ONU 2008 Bonnes pratiques et communications de progrès PACTE MONDIAL DE L ONU 2008 MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL : MONSIEUR FRANÇOIS HERPSONT En renouvelant notre adhésion aux 10 principes du Pacte Mondial, vous trouverez

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. Le délai d instruction de

Plus en détail

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 7523H-French_Manuals 11/19/13 8:40 AM Page 1 Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 Manuel d instruction Nous vous félicitons d avoir choisi ce niveau laser magnétique Torpedo. Nous vous suggérons

Plus en détail

Formulaire de présélection des fournisseurs/sous-traitants

Formulaire de présélection des fournisseurs/sous-traitants Nous vous remercions de votre intérêt en tant que fournisseur potentiel d'. Afin de mieux connaître votre entreprise et de favoriser l'instauration de bons rapports avec vous, nous vous demandons de bien

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE NOM DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER LIEU DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER DATES DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER PLAN DE PREVENTION PONCTUEL ANNUEL ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE

Plus en détail

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 LOCALISATION DE L OPÉRATION : NATURE DE L OPÉRATION : Prestation de service en restauration collective Début de la prestation :... Fin de la prestation

Plus en détail

Programme de secourisme pour les unités administratives. Version 6

Programme de secourisme pour les unités administratives. Version 6 Programme de secourisme pour les unités administratives Version 6 Février 2015 Programme de secourisme pour les unités administratives 2 Table des matières Sommaire 1) RESPONSABILITÉS DE L UNIVERSITÉ DE

Plus en détail

FOURNITURE D UN SERVICE DE RÉPARATION DE POMPES POUR DIVERSES STATIONS DE POMPAGE POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

FOURNITURE D UN SERVICE DE RÉPARATION DE POMPES POUR DIVERSES STATIONS DE POMPAGE POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE D UN SERVICE DE RÉPARATION DE POMPES POUR DIVERSES STATIONS DE POMPAGE POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-15-103 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour la fourniture d un service

Plus en détail

OPÉRATIONS D'ASSAINISSEMENT

OPÉRATIONS D'ASSAINISSEMENT GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 1 er décembre 2010 (Ancien N ITM-CL 45.2) ITM-SST 1913.1 OPÉRATIONS D'ASSAINISSEMENT Prescriptions de sécurité types Le présent document comporte 5 pages Sommaire

Plus en détail

POLITIQUES ET PROCÉDURES EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL GLOSSAIRE

POLITIQUES ET PROCÉDURES EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL GLOSSAIRE POLITIQUES ET PROCÉDURES EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL GLOSSAIRE Politiques et procédures en santé et sécurité du travail Ce glossaire est complémentaire au document Politiques et procédures en santé

Plus en détail

Guide d intervention en cas d urgence

Guide d intervention en cas d urgence Guide d intervention en cas d urgence Acura RLX Hybrid 2014 À l intention du personnel des services d incendie, de police, d ambulance et de remorquage, émis par Honda Canada Inc. Introduction Ce guide

Plus en détail

FICHE D INFORMATION sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs. À conserver

FICHE D INFORMATION sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs. À conserver FICHE D INFORMATION sur la gestion des risques d accidents industriels majeurs À conserver Propane IMPACTS POTENTIELS CARACTÉRISTIQUES Le propane est un gaz de pétrole liquéfié qui est entreposé sous pression

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ. 220 LAFLEUR Lasalle, Québec H8R 4C9 Tél.: (514) 595-7579 ou 1-800-463-3955

IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ. 220 LAFLEUR Lasalle, Québec H8R 4C9 Tél.: (514) 595-7579 ou 1-800-463-3955 FICHE SIGNALÉTIQUE SECTION #1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ NOM COMMERCIAL: TOTAL 2T NOMS CHIMIQUES ET SYNONYMES: MÉLANGE NOM ET ADRESSE DU FABRICANT: TOTAL LUBRIFIANTS CANADA.INC 220

Plus en détail

en vigueur le remplace la (les) règle (s) no datée du No aaaa-mm-jj aaaa-mm-jj Personnel concerné Nom du producteur TABLES DES MATIÈRES

en vigueur le remplace la (les) règle (s) no datée du No aaaa-mm-jj aaaa-mm-jj Personnel concerné Nom du producteur TABLES DES MATIÈRES en vigueur le remplace la (les) règle (s) no datée du No émis par titre Nom du producteur émis à Personnel concerné 1 de 17 TABLES DES MATIÈRES 1. DOMAINE D APPLICATION... 2 2. CONFORMITÉ... 2 3. DESCRIPTION

Plus en détail

FORMATION : Opérations sur les ouvrages et installations électriques (BE Manœuvre-BS / Initial ou Recyclage)

FORMATION : Opérations sur les ouvrages et installations électriques (BE Manœuvre-BS / Initial ou Recyclage) Module Tronc commun n 1 avec module Manœuvre en bas se tension (BE Manœuvre) et module Intervention BT de remplacement et raccordement (BS). Initial ou Recyclage Conformément à la norme NF C 18-510 Public

Plus en détail

Portail du Manifeste électronique Glossaire de termes courants. (Mise à jour en janvier 2014)

Portail du Manifeste électronique Glossaire de termes courants. (Mise à jour en janvier 2014) Portail du Manifeste électronique Glossaire de termes courants (Mise à jour en janvier 2014) Accepté (statut) Accès de l utilisateur Acquitté (statut) transitaire Acquitté (statut) transporteur routier

Plus en détail

- Inspection n : INSNP-MRS-2011-1110 - Installation référencée sous le numéro : T060297 (référence à rappeler dans toute correspondance)

- Inspection n : INSNP-MRS-2011-1110 - Installation référencée sous le numéro : T060297 (référence à rappeler dans toute correspondance) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE CODEP MRS 2011 024763 Marseille, le 20 Mai 2011 JURIS METRAGES et EXPERTISES 2 place De Gaulle 06600 ANTIBES Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

Travail en hauteur Plan d action

Travail en hauteur Plan d action fide Travail en hauteur Plan d action 2015 Réalisation : APSAM Rédaction : Pascal Gagnon Version originale : 29 octobre 2015 Crédits photo : sakhorn/shutterstock.com Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Chef d'établissement 30 ans dans l intérêt de l entreprise

Chef d'établissement 30 ans dans l intérêt de l entreprise Registre unique du personnel Un registre du personnel doit être tenu dans les établissements industriels, agricoles et commerciaux, les offices publics et ministériels, les professions libérales, les sociétés

Plus en détail

Guide santé sécurité sur le. télétravailet et le. Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Guide santé sécurité sur le. télétravailet et le. Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Guide santé sécurité sur le télétravailet et le bureau à domicile Première édition Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Le télétravail est le terme utilisé pour décrire les tâches

Plus en détail

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance SOMMAIRE 1.0 Consignes de sécurité 1.1 Obligations de base 1.2 Protection de l environnement 1.3 Types de danger particuliers et équipements de protection individuels 2.0 Transport 2.1 Étendue de la livraison

Plus en détail

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 - MANAGER HSE- 1-OBJECTIFS A l issue de la formation, les Managers deviennent un moteur dans le déploiement de la politique HSE de l entreprise. Contribuer à définir la

Plus en détail

(1 6) PROCÉDURE D ÉVACUATION DU CHANTIER / BLESSURES

(1 6) PROCÉDURE D ÉVACUATION DU CHANTIER / BLESSURES Procédure de travail spécifique (1 de 6) Risques / BLESSURES Mesures préventives En partenariat avec les services d urgence et le maître d œuvre, les employés de ainsi que ses entrepreneurs sous-traitants,

Plus en détail

Présentation du site Activités s / risques de l établissement Consultation du CHSCT FRANGAZ Centre Emplisseur de Port-La Nouvelle Avenue Adolphe Turrel 11210 PORT-LA NOUVELLE Chef d établissement : Jean-François

Plus en détail

Politique - Tournage cinématographique et publicitaire. sur le territoire de la Ville de Blainville

Politique - Tournage cinématographique et publicitaire. sur le territoire de la Ville de Blainville P O L I T I Q U E Tournage cinématographique et publicitaire sur le territoire de la Ville de Blainville Politique adoptée en vertu d une résolution du Conseil municipal Numéro 2014-09-683 Préparée par

Plus en détail

code de conduite des fournisseurs de Quintiles

code de conduite des fournisseurs de Quintiles code de conduite des fournisseurs de Quintiles 2 Quintiles s engage à suivre des pratiques professionnelles durables. Ce Code de conduite des fournisseurs («Code») repose sur des normes reconnues à l échelle

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

Clauses particulières en santé et sécurité

Clauses particulières en santé et sécurité Clauses particulières en santé et sécurité Annexe Description du projet N Dossier BE1-EX-2015-42001Pérennité zone industrile Titre du projet Régime des travaux Chantier de construction / HQ Donneur d'ouvrage

Plus en détail

Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles

Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles Décret n 2010 1603 du 17 décembre 2010 En vigueur depuis le 1er avril 2011 Qui est concerné? Donneurs d ordres (personnes physiques

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D EMPLOI DE ROSEDALE TRANSPORT LIMITED- CHAUFFEUR

FORMULAIRE DE DEMANDE D EMPLOI DE ROSEDALE TRANSPORT LIMITED- CHAUFFEUR FORMULAIRE DE DEMANDE D EMPLOI DE ROSEDALE TRANSPORT LIMITED- CHAUFFEUR SIÈGE SOCIAL : 6845 Invader Crescent, Mississauga, ON L5T 2B7 Téléphone : 905-670-0057/877-588-0057 Fax : 905-670-7271 Courriel :

Plus en détail

L'extincteur portatif

L'extincteur portatif L'extincteur portatif Si l avertisseur de fumée est le moyen le plus efficace pour nous sauver la vie, l extincteur n est pas à dédaigner : il peut s avérer utile dans certaines situations. Les extincteurs

Plus en détail

Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés.

Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés. Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés. L'Ordonnance sur les travaux de construction révisée est en vigueur à partir du 1 er janvier 2006. Elle regroupe en un même endroit les principales

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la Modèle 2010-V1 PRÉFECTURE DE L'YONNE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE SÉCURITÉ

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES ACCÈS SUR LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DES ACCÈS SUR LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT LES SITES ET LES ÉQUIPEMENTS EXPLOITÉS PAR L'AMT ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14-CA(AMT)-15 Politique relative à la gestion des accès sur les sites

Plus en détail

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne direction de l enfance, de la jeunesse et de la cohésion sociale service du travail (ST) Inspection du travail Lausanne place de la Riponne 10 case postale 5032 1002 Lausanne Lausanne, le 1 er novembre

Plus en détail

GUIDE DE SEÉ CURITEÉ SUR LE CHANTIER DE CONSTRUCTION SERVICE DES IMMEUBLES (SDI)

GUIDE DE SEÉ CURITEÉ SUR LE CHANTIER DE CONSTRUCTION SERVICE DES IMMEUBLES (SDI) GUIDE DE SEÉ CURITEÉ SUR LE CHANTIER DE CONSTRUCTION SERVICE DES IMMEUBLES (SDI) Publié le 15 janvier 1999 Table des matières INTRODUCTION ET OBJECTIFS... 3 POLITIQUE DE SÉCURITÉ DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA...

Plus en détail