2 Assortiments de bois et appareils de mesure

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2 Assortiments de bois et appareils de mesure"

Transcription

1 2 Assortiments de bois et appareils de mesure 2.1 Assortiments de bois Directives usuelles dans notre pays pour le tri et le mesurage du bois: grume, bois de service Bois résineux: bois long L3 bois mi-long L2 bois court, billons L1 Bois feuillus bois d industrie bois de râperie bois à cellulose bois à panneaux bois à laine de bois R C P L bois d énergie quartiers / bûches plaquettes longueur de grue Organismes responsables des directives: Usages suisses du commerce des bois bruts Economie Forestière Suisse, Soleure Industrie du bois suisse, Berne Lignum / Economie du bois, Zurich / Lausanne Holzbau Schweiz - Association suisse des entreprises de construction en bois, Zurich Communauté suisse pour le bois d industrie, Zurich Énergie-bois Suisse, Lausanne Il existe en outre divers assortiments spéciaux prévus, par exemple pour la construction des pilotis ou pour la facture d instruments de musique. Ces divers assortiments sont classés en fonction de leur qualité et de leurs dimensions. 10 CODOC 2007 / 2010

2 2.2 Appareils de mesure Les appareils de mesure sont des outils importants pour les forestiers. Il est primordial de les manipuler avec soin et de s en servir correctement. On veillera également à assurer leur entretien. Appareils pour mesurer la longueur chevillière double mètre mètre à découper On utilise principalement la chevillière pour mesurer la longueur. Il convient de vérifier périodiquement l exactitude des appareils de mesure, surtout après une réparation. Appareil de détermination du diamètre Comme la fiabilité du calcul du volume dépend de l exactitude du compas forestier, cet appareil est étalonné. étalonnage compas forestier Un ruban diamétrique peut être utilisé pour les très gros diamètres. Mesurage dans les scieries ou vente au poids Il est de plus en plus courant que le bois soit mesuré électroniquement et classé dans les scieries. De plus en plus souvent aussi, les assortiments bon marché sont vendus au poids. CODOC 2007 /

3 2.3 Prise de mesures et maniement des appareils de mesure Mesure de la longueur Points de mesure L endroit de la prise de mesure dépend de la taille de l entaille d abattage. Lorsque la découpe n a pas été effectuée perpendiculairement à la bille, on choisit la mesure la plus courte. La flèche désigne l endroit de la mesure. L entaille d abattage compte pour moitié lorsque sa longueur est inférieure à un quart du diamètre à la souche. L entaille d abattage n est pas mesurée lorsque sa longueur dépasse le quart du diamètre à la souche. Lorsque la tranche n est pas perpendiculaire à l axe de la bille, on mesure la longueur la plus courte. Longueurs Les longueurs servant à calculer le volume sont arrondies au décimètre pour les feuillus et au demi-mètre pour les résineux, sauf si un accord différent a été conclu. Surmesure de la longueur Chaque découpe entraîne une perte sur la longueur. Pour que l acheteur puisse utiliser complètement la longueur payée, chaque grume doit présenter une surmesure sur sa longueur. Cette surmesure doit présenter la même qualité que le reste de la grume. La norme est de 2% de la longueur pour les résineux (mais au minimum 10 cm) et de 3% pour les feuillus (mais au moins 15 cm). Si l on souhaite utiliser d autres surmesures, il faut alors le préciser dans un accord. Souhaits des clients Si le client souhaite acheter une longueur de 5,20 m, on débite à 5,30 m de manière à ce qu il puisse bien disposer de 5,20 m. Les grumes de première qualité sont généralement mesurées au décimètre. 12 CODOC 2007 / 2010

4 Mesure du diamètre Pour calculer le volume de la grume, on mesure la longueur et le diamètre au milieu de la grume. Le diamètre au milieu sous l écorce est aussi utilisé pour le classement. Voici un exemple pour le cas d un résineux: m 8,16 m pied de l arbre milieu du tronc + 2 % 0,16 m demande du client: l = 8 m En cas de renflement, on mesure de part et d autre, puis on calcule la moyenne. La mesure du diamètre est toujours une moyenne de 2 mesures. Double épaisseur d écorce = 1 cm + 1 cm, donc déduction de 2 cm sur le diamètre. Si le point de mesure tombe sur un renflement anormal, on mesure le diamètre de part et d autre, à distance égale du milieu. La moyenne de ces deux diamètres donne le diamètre servant au calcul. Il est rare que les grumes soient tout à fait rondes. C est pourquoi il ne suffit pas de relever uniquement le diamètre au milieu: il faut effectuer deux mesures différentes. On veillera alors à ce que les deux mesures soient perpendiculaires (en général, le plus petit et le plus grand diamètre). Diamètre La moyenne d m des deux mesures est arrondie au centimètre. Valeurs mesurées 0,55 m et 0,48 m > d m = 0,51 m Déduction de l écorce Les bois sont mesurés sous l écorce. Lorsque les mesures sont réalisées sur du bois non écorcé, il faut effectuer une déduction appropriée pour l écorce, en pour cent ou en centimètres. A moins que d autres dispositions n aient été convenues, on appliquera les pourcentages de déduction prévus par les Usages suisses du commerce des bois bruts, annexe 3). Si la grume n est pas écorcée au point de mesure, il faut déduire une double épaisseur d écorce. L épaisseur de l écorce diffère selon les essences. Il faut donc la mesurer. Sans autre précision, le diamètre au milieu est toujours mesuré sous l écorce. Ce sont aussi les mesures sous l écorce qui font foi pour le classement. La liste des bois doit indiquer clairement si les bois ont été mesurés avec ou sans écorce. Diamètre au petit bout Un diamètre minimal au petit bout est fixé pour un grand nombre d assortiments. Le diamètre au petit bout est mesuré immédiatement au bout, à l endroit le plus petit sous l écorce. Voir «Usages suisses du commerce des bois bruts».. CODOC 2007 /

5 2.4 Calcul du volume Volume de la grume et volume d un cylindre D un point de vue géométrique, la grume est un cône tronqué. Pour calculer son volume, il faut d abord convertir cette grume en cylindre. r r = r 2 A = r 2 π = r 2 3,14 A l = 8 m S V = A l On obtient ainsi pour le calcul du volume d un cylindre: Volume (V) = aire du cercle au centre (A) longueur (l) = r 2 π l = r 2 3,14 l Il est recommandé de convertir le diamètre au milieu tout de suite en mètres, car la lon gueur est aussi indiquée en mètres et on souhaite obtenir un volume en m 3. Le volume est déterminé sur la base du diamètre au milieu et de la longueur. On admet que la grume diminue régulièrement de bas en haut. Exemple: Les valeurs suivantes sont mesurées pour un tronc de hêtre: diamètre au milieu: 40 cm (r = 0,20 m) d m = 0,4 m > r = d m : 2 = 0,4 m : 2 = 0,2 m longueur l = 5,0 m Le résultat est arrondi à deux chiffres après la virgule. Volume V = r 2 π l = 0,2 m 0,2 m 3,14 5 m = 0,63 m 3 Les appareils électroniques de saisie de données calculent et indiquent automatiquement le volume des grumes. Sans appareil de saisie de données, on peut déterminer le volume d une grume sur la base d une table de cubage (voir Agenda forestier). Mesure du volume d une pile de bois par échantillonnage On compte le nombre de tiges de la pile et on mesure les grumes situées à l extérieur. Le résultat obtenu est extrapolé à l ensemble de la pile. Le bois en vrac se mesure par échantillonnage. 14 CODOC 2007 / 2010

6 2.5 Classement des bois de service Les exigences sur le plan des dimensions et de la qualité diffèrent selon l usage auquel on destine le bois. Les recettes de la vente des bois dépendent aussi des dimensions, de la qualité et de l essence. Selon l acheteur, le classement se fait en fonction: de l essence de la longueur (seulement pour le bois résineux) du diamètre de la qualité Les données détaillées sont traitées à l aide des «Usages suisses du commerce des bois bruts». Aperçu des «Usages suisses du commerce des bois bruts» Classement d après la longueur Bois résineux L0: moins de 3 m L1: bois court, billons 4 6 m L2: bois mi-long 6,5 14,5 m L3: bois long m Bois feuillus Bois feuillus dès 3 m Ou selon autre accord avec l acheteur Surmesure: Pour les résineux, 2% de la longueur (au moins 10 cm) / pour les feuillus 3% (au moins 15 cm) Diamètre de classe en cm. 1 re classe a b e classe a b e classe a b e classe a b e classe e classe 60 et plus Diamètre minimal au petit bout (ne vaut que pour le bois long résineux L3) 1 re classe 14 2 e classe + 3 e classe 18 4 e classe et plus 22 Qualités A: qualité supérieure à la moyenne, sans défauts B: qualité bonne à moyenne, légers défauts C: qualité moyenne à inférieure à la moyenne, défauts majeurs D: bois se prêtant au sciage, mais ne pouvant être admis dans les classes A, B ou C Points particuliers Cœur étoilé, cœur rouge ou brun: Branches: Courbure: le plus grand diamètre fait foi le plus petit diamètre fait foi dans les billes de pied, on ne tient pas compte du premier mètre pour évaluer la qualité CODOC 2007 /

7 2.6 Classement par assortiments L usage auquel est destiné le bois commercialisé a une grande influence sur son prix. Par exemple, pour un bois sans nœuds avec des cernes réguliers, un ébéniste donnera un prix plus élevé qu une scierie ne fabriquant que des produits en série. Lorsqu on classe un arbre en différents assortiments, on doit tâcher de valoriser le plus possible toutes les grumes, et donc tenir compte des souhaits des clients. L entreprise doit établir une liste d assortiments pour chaque coupe de bois. Une découpe soignée valorise le prix des assortiments à la vente. Découpe de qualité Pour faire entrer la plus grande partie d une grume dans une classe de qualité élevée, il faut que la découpe soit exécutée avec grand soin. Une grande responsabilité incombe donc au forestier-bûcheron (apprenti), une bonne découpe pouvant amener une plus-value importante. 16 CODOC 2007 / 2010

8 Bois résineux L1 = bois court, billons 3 6 m Pour cet assortiment, ce sont en grande partie les souhaits du client et la qualité du bois qui sont déterminants pour l emplacement de la découpe. Exemple d un acheteur souhaitant principalement des grumes de 5 m. 5 m 5 m 4 m L2 = bois mi-long 6,5 14,5 m Dans cet assortiment aussi, les souhaits du client et la qualité sont décisifs pour la découpe. L3 = bois long m La découpe joue un rôle particulièrement important quand on a à faire à des bois longs car elle a une grande influence sur le classement du bois dans les différentes catégories. Pour déterminer l emplacement des découpes, on tiendra compte du chancre, des attaques importantes de gui, des dégâts éventuels et des courbures. La classification en L2 ou L3 dépend aussi de la façon dont on peut valoriser de manière optimale le bois de cime. La longueur maximale est déterminée par les rayons des courbes des routes empruntées par les camions de transport et par la longueur maximale autorisée pour tout le convoi, fixée actuellement à 25 m. Bois feuillus Pour le bois feuillu, ce sont d abord les variations de qualité qui déterminent l emplacement de la découpe. 6,4 (A) 6,4 m (A) 4,3 m (C) 4,3 m (C) Ø 32 cm dm = 32 cm Ø 43 cm dm = 43 cm CODOC 2007 /

9 2.7 Classement des bois d industrie Assortiments de bois d industrie bois de râperie épicéa sapin Le bois de râperie est défibré mécaniquement avec de grandes meules pour obtenir la pâte de bois. Une grande importance est accordée à la qualité du bois entrant en usine. Plus la qualité d écorçage sera bonne, moins grande sera la quantité de colorant utilisée. bois à cellulose épicéa sapin hêtre charme (max. 10 %) Le bois à cellulose est transformé en plaquettes de bois déchiqueté, puis désagrégé par une cuisson avec des produits chimiques de façon à ce que les fibres de cellulose se séparent les unes des autres. On produit ainsi ce qu on appelle la cellulose, utilisée avec la pâte de bois dans la fabrication du papier et du carton. bois à panneaux tous les bois résineux tous les bois feuillus, excepté le robinier (chêne selon accord préalable) pas de bois exotiques Le bois à panneaux est haché mécaniquement en copeaux ou en fibres, et transformé en panneaux de particules et panneaux de fibres. Il répond à des exigences de qualité encore moins élevées que les bois de râperie et de cellulose. laine de bois épicéa sapin pin Avec les essences à fibres longues, on peut fabriquer de la laine de bois utilisée surtout pour l emballage (par ex. de pièces de machines) et pour la culture des fraises. Les bois de feuillus ne conviennent pas à cet usage. 18 CODOC 2007 / 2010

10 Mesure des bois d industrie Il y a différentes utilisations du bois d industrie. On distingue donc les assortiments suivants: Bois de râperie R Bois à panneaux P Bois à cellulose C Bois à laine de bois L Dans ces différents assortiments, on distingue encore entre: Bois résineux R Bois feuillus F On peut ensuite définir deux niveaux de qualité: 1 re classe 1 2 e classe 2 CR2 = exemple d appellation pour le bois de Cellulose Résineux de 2 e classe Des directives précises figurent dans le dépliant de la Communauté suisse pour le bois d industrie. Le bois d industrie peut être mesuré en mètres cubes apparents (volume avec vides), en mètre cubes compact (quantité de bois effective) ou en tonnes (poids frais ou atro). Mètre cube apparent (comme volume d un stère, mais sans surmesure en hauteure) On calcule le volume en multipliant la longueur, la hauteur et la profondeur d une pile de bois. Pour chaque pile croisée, on déduit 20 cm de long lors du cubage. Mètre cube On applique les mêmes règles pour les mesures au mètre cube que pour les mesures des bois ronds. La tonne anhydre est utilisée pour fixer le poids du bois entrant en usine. Poids Les unités de la mesure au poids sont la tonne atro et la tonne lutro. Poids atro (anhydre) = poids du bois absolument sec (humidité: 0%) 1 tonne atro correspond selon l USCB aux volumes suivants: Bois résineux : 3,21 m 3 volumique (avec espaces) ou 2,25 m 3 (sans espaces) Bois feuillus: 2,29 m 3 volumique (avec espaces) ou 1,60 m 3 (sans espaces) Attention: ces facteurs de conversion ont été convenus ainsi avec l industrie du bois (voir USCB), mais ils sont en réalité trop bas. Voir également les tableaux de conversion du chapitre «Technologie des bois», ainsi que ceux du calendrier forestier. Poids lutro = sec à l air Le bois séché à l air contient une proportion d eau de 15 % environ (poids lutro). Ce pourcentage peut être obtenu par un séchage à l air de longue durée (sous un toit). Pour les décomptes des travaux, le contrôle du volume exploité, l estimation des quantités livrées ou la répartition du bois en lots, on peut mesurer en forêt le volume des piles, avec une exactitude satisfaisante et sans que cela prenne trop de temps, en calculant le volume des piles de bois par échantillonnages (cf. 3). CODOC 2007 /

11 2.8 Bois d énergie Bois empilé Le bois de feu est souvent empilé dans des cadres. Il nécessite beaucoup de manutention. Le bois empilé (bois d énergie) continue en général d être vendu en stères, de la façon indiquée ci-dessous. Ces données ne font cependant pas partie des «Usages suisses pour le commerce des bois bruts». Les piles de bois enstéré se composent de quartiers et de rondins. Rapport entre le volume empilé et le volume de bois proprement dit: 1 stère = 0,70 m 3 Le stère est une unité de mesure peu précise. Le volume effectif de bois peu varier en fonction de l essence et de la forme des rondins ou des bûches entre 0,65 et 0,75 m 3. 1 moule de bois = 3 stères Longueur Les quartiers et les rondins des piles de bois enstéré mesurent 1 m de long et sont tronçonnés sans surmesure. Les faces frontales doivent être perpendiculaires à la pile. Surmesure en hauteur Une pile de bois de feu frais doit présenter une surmesure en hauteur de 5 %. Le bois de feu sec ne doit pas présenter de surmesure en hauteur. Le volume du stère est calculé comme pour le bois d industrie. Pouvoir calorifique Il faut 24 mois de séchage sous couvert pour que le bois soit considéré comme sec. Nous avons tous déjà remarqué en brûlant du bois dans une cheminée ou à l air libre que toutes les essences ne brûlent pas à la même vitesse ni en dégageant la même chaleur. Les diverses essences présentent des pouvoirs combustibles différents (voir la table au-dessous). Le bois enstéré doit avoir été stocké bien empilé à un endroit abrité de la pluie et bien aéré pendant 24 mois au moins pour être considéré comme du bois de feu sec. 100 kg de bois absolument sec ont un pouvoir calorifique identique, indépendamment de l essence Comparaison entre la densité et le pouvoir calorifique Essence Densité kg/m 3 (lutro, sec à l air) Pouvoir calorifique (rapporté au hêtre) en % épicéa pin sylvestre mélèze érable sycomore chêne frêne hêtre CODOC 2007 / 2010

12 Plaquettes de bois (bois de la forêt) Déchiquetage en plaquettes de bois. Les plaquettes de bois sont vendues au volume (le calcul du volume se fait dans le conteneur de transport) ou à la valeur calorifique (mesurée lors de la combustion). La préparation de bois de feu coûte très cher à l entreprise forestière elle est même souvent déficitaire et est très pénible pour le forestierbûcheron. C est pourquoi on a cherché une façon rationnelle de préparer du bois de feu. On a alors imaginé de fabriquer des plaquettes de bois. Tant la préparation des plaquettes en forêt que leur livraison au client peuvent se faire de façon très rationnelle. Les plaquettes peuvent être sèches ou humides. 1m 3 de bois donne 2,8 m 3 de plaquettes Granulés Les granulés sont un nouveau type de combustible pour les chauffages automatiques à bois. Des sous-produits de scieries (sciure, copeaux de raboteuse) sont comprimés pour former de petites pellets (3 4 cm long et env. 0,6 cm Ø). Chauffage automatique à granulés. 1 m 3 de bois correspond à kg de mazout 1 m 3 de plaquettes correspond à kg de mazout 1 m 3 de granulés correspond à kg de mazout CODOC 2007 /

13 2.9 Vente des bois La vente des bois est importante pour l entreprise forestière, car elle représente une source de revenus. Travailler en forêt de manière prudente et soigneuse peut avoir une incidence positive sur le produit de la vente des bois. Chaque étape des travaux doit être mûrement réfléchie. Façonnage Du bois bien façonné facilite grandement le classement. On exécutera avec soin les travaux suivants: récolter les bois en ménageant le bois d œuvre couper les empattements faire des découpes perpendiculaires à l axe de la bille ébrancher complètement les grumes au ras de l écorce couper les renflements Classement Le produit de la vente des bois dépend du soin apporté au façonnage et au débitage. On tiendra notamment compte des points suivants: Garde forestier: relations avec la clientèle écouter les souhaits des clients et, si possible, en tenir compte contrôler la composition des assortiments à l aide de la liste des assortiments discuter la liste des assortiments de la coupe avec les exécutants Forestier-bûcheron / apprenti: préparer soigneusement une coupe de bois, sans omettre les mesures de sécurité respecter la liste des assortiments de la coupe respecter précisément les longueurs et les diamètres respecter la surmesure contrôler les exigences de qualité en cas d incertitude, en discuter avec le garde forestier Le débitage est une opération très importante dans la valorisation des assortiments. 22 CODOC 2007 / 2010

14 Types de vente Vente des bois abattus La vente se fait après le cubage du lot façonné. Ce type de vente est le plus répandu en Suisse. Vente des bois sur pied (coupe réalisée par le vendeur) Les arbres martelés sont expertisés puis achetés sur pied. Le vendeur exécute la coupe, il trie le bois et s occupe du cubage. Le paiement se fait en fonction de la quantité de bois mesurée. Ce type de vente est en usage dans certains cantons. Vente des bois sur pied (coupe réalisée par l acheteur) Comme pour la vente des bois sur pied, le contrat de vente est conclu avant l abattage. Cependant, c est l acheteur qui organise la coupe de bois et s occupe du cubage. Dans ce type de vente, il est important de convenir d engagements contractuels clairs, par exemple de l indemnisation lors de dégâts dans le peuplement. Prix du bois et contrats Les prix du bois sont soumis aux lois du marché, c est-à-dire qu ils suivent les règles de l offre et de la demande. Ils sont donc très variables. On trouvera de plus amples informations sur la vente des bois dans les «Usages suisse du commerce des bois bruts». Les principes du contrat sont définis dans le Code des Obligations. Responsabilité du vendeur Selon les «Usages suisses du commerce des bois bruts», le vendeur répond de la quantité et des caractéristiques du bois indiquées dans le contrat et dans la liste de cubage. A moins que le contrat n en dispose autrement, et selon le Code des Obligations, il répond des défauts cachés qui peuvent se révéler pendant ou après le sciage. CODOC 2007 /

Le chauffage au bois à Bruxelles?

Le chauffage au bois à Bruxelles? Le chauffage au bois à Bruxelles? C est «Titre» possible! Bruxelles Romain CREHAY 13 décembre 2007 Lieu, date Auteur Le chauffage au bois en Région Bxl-Capitale Dans le cadre d une action de Bruxelles

Plus en détail

Classement des Sciages. Choix d aspect /norme européenne EN 975-1 Classe de résistance /norme française NFB 52-001-1

Classement des Sciages. Choix d aspect /norme européenne EN 975-1 Classe de résistance /norme française NFB 52-001-1 Classement des Sciages de Chêne Choix d aspect /norme européenne EN 975-1 Classe de résistance /norme française NFB 52-001-1 Elaboré par l Association de Promotion du Chêne Français AVANT-PROPOS Les dernières

Plus en détail

CHAPITRE 4 : Estimation du Volume d un arbre I. Introduction

CHAPITRE 4 : Estimation du Volume d un arbre I. Introduction CHAPITRE 4 : Estimation du Volume d un arbre I. Introduction 1) Quel est l objet physique auquel on s intéresse? Cela peut être : la tige ; les branches ; l arbre ( tige + branches ) ; le houppier. ) Quelles

Plus en détail

La scie mobile. Une solution pour valoriser les bois à domicile

La scie mobile. Une solution pour valoriser les bois à domicile Une solution pour valoriser les bois à domicile Devant la raréfaction des scieries de proximité qui font de moins en moins de produits sur mesure (débits sur liste), la scierie mobile est un moyen pour

Plus en détail

Le cubage des arbres sur pied

Le cubage des arbres sur pied Le cubage des arbres sur pied Quand on prépare une coupe pour la vente, l estimation du volume des arbres à abattre est nécessaire. Le cubage peut se faire sur un arbre, comme dans le cas du volume des

Plus en détail

Pellets ou plaquettes forestières, quel combustible utiliser? PLAQUETTES = COPEAUX

Pellets ou plaquettes forestières, quel combustible utiliser? PLAQUETTES = COPEAUX Après-midi Bois Energie 8 septembre 2006 Bassins Pellets ou plaquettes forestières, quel combustible utiliser? PLAQUETTES = COPEAUX Daniel Gétaz, Inspecteur des forêts 16ème arrdt VD Pellets = Granulés

Plus en détail

Bois-énergie. Suivi des prix des combustibles bois. Juin 2015. Pierre MARTIN

Bois-énergie. Suivi des prix des combustibles bois. Juin 2015. Pierre MARTIN Juin 2015 Bois-énergie Suivi des prix des combustibles bois Pierre MARTIN Facilitateur Bois-énergie Entreprises & Particuliers t 081 62 71 88 @ p.martin@valbiom.be Prix moyen derniers 12 mois /unité c

Plus en détail

RÉSULTATS D INVENTAIRE FORESTIER RÉSULTATS STANDARDS. Les résultats des campagnes d inventaire 2009 à 2013

RÉSULTATS D INVENTAIRE FORESTIER RÉSULTATS STANDARDS. Les résultats des campagnes d inventaire 2009 à 2013 RÉSULTATS D INVENTAIRE FORESTIER RÉSULTATS STANDARDS Les résultats : Hautes-Alpes Les résultats des campagnes d inventaire 2009 à 2013 Table des matières 1 Le territoire... 4 Surface par occupation du

Plus en détail

Récolte de rémanents pour le bois énergie avec le FIBERPAC

Récolte de rémanents pour le bois énergie avec le FIBERPAC N 2-2003 Fiche n 669 Mots clés! Bois énergie! Peuplier! Pin maritime! Rémanents! Récolte Récolte de rémanents pour le bois énergie avec le FIBERPAC La biomasse forestière est très abondante en Europe mais

Plus en détail

Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION. Broyat de palettes : un combustible à part entière

Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION. Broyat de palettes : un combustible à part entière Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION Broyat de palettes : un combustible à part entière Sommaire 1. PGS en quelques chiffres 2. Les caractéristiques du broyat palettes 3. Le gisement

Plus en détail

LES COMBUSTIBLES BOIS

LES COMBUSTIBLES BOIS LES COMBUSTIBLES BOIS Méthodes de caractérisation des produits Document réalisé avec le soutien financier de : Ce document présente les analyses à mener sur les combustibles bois pour déterminer leurs

Plus en détail

Triage et classement des bois d industrie

Triage et classement des bois d industrie Triage et classement des bois d industrie 1 ère partie Les prescriptions générales de triage 2 e partie Les différents assortiments et leur transformation Édition 2006 Note Les textes originaux des prescriptions

Plus en détail

DÉBITER DU BOIS MASSIF

DÉBITER DU BOIS MASSIF DÉBITER DU BOIS MASSIF Sommaire I. L exploitation forestière... 2 1. L abattage en plaine... 3 2. L abattage en montagne... 3 II. Méthode d abattage... 3 1. Choix et désignation de l abattage... 3 2. L

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Version du 18.11.2013 COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Direction Culture et créativité Unité Diversité et innovation culturelles MODÈLE DE CAHIER DES CHARGES POUR

Plus en détail

Mise en place d'un chantier de bois de chauffage

Mise en place d'un chantier de bois de chauffage Mise en place d'un chantier de bois de chauffage Le bois énergie constitue un débouché important de la filière bois. Il permet en effet de valoriser facilement des bois ne présentant pas les caractéristiques

Plus en détail

Mise au point d outils de suivi de gestion INDICATEURS DENDROMETRIQUES. 1.- Inventaires

Mise au point d outils de suivi de gestion INDICATEURS DENDROMETRIQUES. 1.- Inventaires Développement d une gestion durable des peuplements irréguliers feuillus Septembre 2003 Mise au point d outils de suivi de gestion INDICATEURS DENDROMETRIQUES 1.- Inventaires Inventaire pied à pied (en

Plus en détail

SCIERIE NEGOCE DE BOIS

SCIERIE NEGOCE DE BOIS SCIERIE NEGOCE DE BOIS Le Bois, quoi de mieux? Depuis plus de 200 ans, les forêts allemandes sont exploitées selon le principe de développement durable. Cette gestion respectueuse de l environnement permet

Plus en détail

C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie?

C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie? C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie? I) Énergie et puissance : rappels : L énergie E est la capacité d un système à produire du, de la ou de la. L unité légale d énergie est le joule (J), on mesure

Plus en détail

407 Triage et classification du bois-énergie Mise à jour : 2010

407 Triage et classification du bois-énergie Mise à jour : 2010 407 Triage et classification du bois-énergie Mise à jour : 2010 Mesure 1.1 La mesure de la longueur, du diamètre ou du poids s'effectue à l'aide d'instruments de mesure usuels tels que chevillère, double-mètre,

Plus en détail

Construction en bois Specifications complémentaires Correctif C1 à la norme SIA 265/1:2009

Construction en bois Specifications complémentaires Correctif C1 à la norme SIA 265/1:2009 SIA 265/1-C1:2009 Bàtiment, génie civil 520265/1-C1 Holzbau Ergänzende Festlegungen Korrigenda C1 zur Norm SIA 265/1:2009 Construction en bois Specifications complémentaires Correctif C1 à la norme SIA

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CTCS/WP.7/2015/15 Conseil économique et social Distr. générale 14 septembre 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité directeur des capacités et des

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges. Filière Porc Jambon SOURCES DES DONNÉES, MÉTHODES DE TRAITEMENT, LIMITES DES RÉSULTATS.

Observatoire des prix et des marges. Filière Porc Jambon SOURCES DES DONNÉES, MÉTHODES DE TRAITEMENT, LIMITES DES RÉSULTATS. Sommaire Définitions Les circuits Les données de prix utilisées Retraitements Limites 1 Prix au stade production Définitions - prix perçu par le producteur agricole, s applique au kg de carcasse ; - acheteur

Plus en détail

RÉSULTATS D INVENTAIRE FORESTIER RÉSULTATS STANDARDS. Les résultats des campagnes d inventaire 2009 à 2013

RÉSULTATS D INVENTAIRE FORESTIER RÉSULTATS STANDARDS. Les résultats des campagnes d inventaire 2009 à 2013 RÉSULTATS D INVENTAIRE FORESTIER RÉSULTATS STANDARDS Les résultats : B51 - Champagne humide Les résultats des campagnes d inventaire 2009 à 2013 Table des matières 1 Le territoire... 4 Surface par occupation

Plus en détail

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité.

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité. Cycle 3 de l'école primaire Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) Classe de 6ème du collège Le texte en caractère droit indique des

Plus en détail

LA SYLVICULTURE : Objectif

LA SYLVICULTURE : Objectif 1/6 LA SYLVICULTURE : Objectif La sylviculture impose le contrôle du cycle complet de croissance des arbres, des graines aux plants de trois ans dans une pépinière, de la replantation à l'élagage et de

Plus en détail

Les matériels de production du bois-énergie Production mécanisée de matière première par les exploitants agricoles et forestiers

Les matériels de production du bois-énergie Production mécanisée de matière première par les exploitants agricoles et forestiers Les matériels de production du bois-énergie Production mécanisée de matière première par les exploitants agricoles et forestiers FICHE N 008 : PRINCIPES DE PRODUCTION Les préconisations présentées dans

Plus en détail

Planéité et stabilité dimensionnelle

Planéité et stabilité dimensionnelle Planéité et stabilité dimensionnelle La planéité et une bonne stabilité dimensionnelle sont des caractéristiques du carton qui revêtent une importance capitale. La bonne planéité ou «forme» de la feuille

Plus en détail

Combustibles bois-énergie. Synthèse des prix observés en Rhône-Alpes - 2009 -

Combustibles bois-énergie. Synthèse des prix observés en Rhône-Alpes - 2009 - Combustibles bois-énergie (bois déchiqueté ou granulés) Synthèse des prix observés en Rhône-Alpes - 2009 - Données issues des atlas départementaux réalisés par les Espaces-Info- Energie de Rhône-Alpes

Plus en détail

EPREUVE E7-1 BTSA Technico-commercial CHAMP PROFESSIONNEL : PFFB. Session : Juin 2013

EPREUVE E7-1 BTSA Technico-commercial CHAMP PROFESSIONNEL : PFFB. Session : Juin 2013 EPREUVE E7-1 BTSA Technico-commercial CHAMP PROFESSIONNEL : PFFB Durée de préparation : 1h25 Durée de passage : 30 minutes Coefficient 6 Session : Juin 2013 CAS BOIS DU DAUPHINE SITUATION Vous êtes embauché(e)

Plus en détail

Un gage de qualité pour le consommateur

Un gage de qualité pour le consommateur Un gage de qualité pour le consommateur Respect des quantités Offre de bois sélectionnés Humidité contrôlée Relation de confiance 2 Alsace Bois Bûche Des quantités respectées «Stère» ou «m3»? Depuis 1978,

Plus en détail

La signature d un bois de chauffage de qualité

La signature d un bois de chauffage de qualité La signature d un bois de chauffage de qualité Un gage de qualité pour le consommateur La charte Normandie Bois Bûche a été réalisée afin : de promouvoir un bois bûche de qualité en termes de rendement

Plus en détail

Bois lamellé-collés. Elément structurel obtenu par collage de lamelles de bois dont le fil est généralement parallèle.

Bois lamellé-collés. Elément structurel obtenu par collage de lamelles de bois dont le fil est généralement parallèle. Bois de structure Bois lamellé-collés Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certification Acquis environnementaux Définition Elément structurel obtenu

Plus en détail

Agrément / ETA (T) Agrément Berner Easyfast

Agrément / ETA (T) Agrément Berner Easyfast Agrément / ETA (T) Agrément Berner Easyfast Article Number: 6641, 6643, 6644, 6645, 6646, 6647, 6648, 6649, 6650, 6652, 786, 788, 789, 791, 792, 793, 794, 796, 797, 798, 799, 811 Languages: fr BERNER_Agrément_/_ETA_(T)_Agrément_Berner_Easyfast_37581[PDF]_fr.pdf

Plus en détail

CH VII Calculs commerciaux : Formation des prix

CH VII Calculs commerciaux : Formation des prix CH VII Calculs commerciaux : Formation des prix Quand un commerçant met en vente un produit, il devra fixer le prix que devra payer le consommateur. En partant du prix vendu par le grossiste, observons

Plus en détail

COMMENT VENDRE SES BOIS

COMMENT VENDRE SES BOIS COMMENT VENDRE SES BOIS Vendre, un acte essentiel pour le propriétaire et l avenir de sa forêt. Centre Régional de la Propriété Forestière A. de Lauriston Un arbre se façonne dans la durée. Il ne se vend

Plus en détail

Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler

Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler Les choix en astrophotographie (4) par Alain Kohler 4. Le rapport f/d Le rapport f/d va influencer le temps de pause photographique. 4.a Définition Le rapport d ouverture ou ouverture relative est le quotient

Plus en détail

Scie à ruban semi-automatique à deux montants Modèle bitron400

Scie à ruban semi-automatique à deux montants Modèle bitron400 Scie à ruban semi-automatique à deux montants Modèle bitron400 Un produit de qualité issu de la technique du génie mécanique allemand Technologie à deux montants Klaeger : Haut rendement Depuis plus de

Plus en détail

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales Informations générales 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage central est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments. Le schéma montre

Plus en détail

Chauffage au bois supérieur à 70kW B1 2014. Bâtiment séparé:

Chauffage au bois supérieur à 70kW B1 2014. Bâtiment séparé: Formulaire de demande d'aide financière A retourner au Service de l'énergie et de l environnement, Rue du Tombet 24, 2034 Peseux, tél. 032 889 67 30 fax 032 889 60 60 1. Données générales Maître d'ouvrage

Plus en détail

Formes de livraison et conditionnement Produits filés / étirés

Formes de livraison et conditionnement Produits filés / étirés Formes de livraison et conditionnement Produits filés / étirés Formes de livraison et conditionnement Le choix correct des emballages représentés ci-dessous facilite grandement la manutention, le stockage

Plus en détail

A B C. Bois & dérivés ctba BOIS MASSIFS STRUCTURAUX. Définition : Caractéristiques et dimensionnement :

A B C. Bois & dérivés ctba BOIS MASSIFS STRUCTURAUX. Définition : Caractéristiques et dimensionnement : Application Bois Construction Assemblages Bois et dérivés Conception système A B C Centre technique du bois et de l ameublement 2007 Reproduction interdite. BOIS MASSIFS STRUCTURAUX Définition : Bois sciés

Plus en détail

Agrément général de contrôle des constructions

Agrément général de contrôle des constructions Annexe 10 Document de synthèse relatif à la paille en tant que matériau isolant. INSTITUT ALLEMAND POUR LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement public (de droit allemand) 10829 Berlin, le 10 février

Plus en détail

Loi d application du code civil suisse (LACC) du 10 février 2012

Loi d application du code civil suisse (LACC) du 10 février 2012 Commu ne de Cottens Loi d application du code civil suisse (LACC) du 10 février 2012 Extraits des articles traitant des éléments de droit privé suivants : - Restrictions dans les constructions : puits,

Plus en détail

OPTIMISATION SOUS CONTRAINTES

OPTIMISATION SOUS CONTRAINTES OPTIMISATION SOUS CONTRAINTES Sommaire 1. Optimisation entre des bornes... 1 2. Exercice... 4 3. Optimisation sous contrainte à variables multiples... 5 Suite à une planification de la production, supposons

Plus en détail

MESURES ET INCERTITUDES

MESURES ET INCERTITUDES MESURES ET INCERTITUDES OBJECTIFS DE CE CHAPITRE : Savoir exprimer une mesure avec le bon nombre de chiffres significatifs. Savoir arrondir le résultat d un calcul avec le bon nombre de chiffres significatifs.

Plus en détail

Recommandations concernant les délais de paiement

Recommandations concernant les délais de paiement Koordinationskonferenz der Bau- und Liegenschaftsorgane der öffentlichen Bauherren Conférence de coordination des services de la construction et des immeubles des maîtres d ouvrage publics Conferenza di

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Le chauffage individuel au bois bûche. Le bois : une ressource locale et renouvelable. c0 2

FICHE PRATIQUE. Le chauffage individuel au bois bûche. Le bois : une ressource locale et renouvelable. c0 2 FICHE PRATIQUE Le chauffage individuel au bois bûche Le bois : une ressource locale et renouvelable L utilisation de l énergie bois représente environ 7% de la consommation d énergie finale bretonne, hors

Plus en détail

Comprendre le langage du bois

Comprendre le langage du bois Comprendre le langage du bois Comme dans tous métiers ou dans toutes filières, un vocabulaire spécifique est utilisé dans le domaine du bois. Quand nous avons commencé l étude de faisabilité du chauffage

Plus en détail

La qualité des plaquettes forestières au fil des étapes de production et de la valorisation énergétique. EBS Malley 29.10 1

La qualité des plaquettes forestières au fil des étapes de production et de la valorisation énergétique. EBS Malley 29.10 1 La qualité des plaquettes forestières au fil des étapes de production et de la valorisation énergétique 1 La qualité des plaquettes Objectif: Sensibiliser les exploitants aux spécificités de la qualité

Plus en détail

On transporte le recyclage

On transporte le recyclage Mathématique, 1 er cycle du secondaire SAA5 On transporte le recyclage Situation d aide à l apprentissage Gilles Coulombe Consignes Réalisez les 10 tâches de la situation; Utilisez la calculatrice au besoin

Plus en détail

Statistiques. Sciage de résineux et de feuillus Pâtes, papiers, cartons et panneaux

Statistiques. Sciage de résineux et de feuillus Pâtes, papiers, cartons et panneaux 2010 Statistiques Sciage de résineux et de feuillus Pâtes, papiers, cartons et panneaux Secteur sciage de résineux et de feuillus Production canadienne de bois d œuvre résineux en 2010 6 % 14 % 21 % 7

Plus en détail

MANUFACTURIER DE BLOC DE BÉTON

MANUFACTURIER DE BLOC DE BÉTON FACTEURS DE SÉLECTION GRANULAT TRUE LITE Le granulat True Lite est, comme son nom l indique, un matériau réellement léger, une véritable innovation pour l industrie de la construction. True Lite est un

Plus en détail

Les stocks. Notions de cours. 5 e Partie : Les informations financières

Les stocks. Notions de cours. 5 e Partie : Les informations financières 1 Les stocks A - La gestion des stocks Elle a pour objectif de minimiser le coût de stockage. Il existe plusieurs niveaux de stock : Notions de cours - Stock maximum : niveau de stock ne pouvant pas être

Plus en détail

Calcul des plafonds du bulletin

Calcul des plafonds du bulletin Calcul des plafonds du bulletin Fonctionnement et appel des plafonds sur le bulletin Lors du calcul du bulletin, les plafonds de la Sécurité Sociale, de la retraite, des congés spectacles, critères essentiels

Plus en détail

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 Peuplements mélangés, modalités, perspectives La diversité des exigences des essences pour la lumière, l eau et les éléments minéraux, nécessite toutefois de prendre

Plus en détail

La filière forêt-bois en Midi-Pyrénées

La filière forêt-bois en Midi-Pyrénées a filière forêt-bois en Midi-Pyrénées Données & chiffres-clés Parution : juin 213 Repères Plus de 3 propriétaires forestiers. 31 m3 de sciages produits commercialisés (211). 1,2 million de m3 de bois récoltés

Plus en détail

Résumé. Version du 25.7.2007 heg,fm,mzi

Résumé. Version du 25.7.2007 heg,fm,mzi Etude comparative des prix des médicaments entre la Suisse, l Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Grande-Bretagne, la France, l Italie et l Autriche Version du 25.7.2007 heg,fm,mzi Résumé Les coûts

Plus en détail

Panneaux multifonctions (MFP)

Panneaux multifonctions (MFP) anneaux multifonctions (MF) les polyvalents de la construction en bois Une société du Groupe fleiderer MF* (EN 312-5) un matériau aux propriétés spécifiques Le nouveau panneau multifonction (MF), de la

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL MCH2 GROUPE DE TRAVAIL 2 EVALUATION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES DU PATRIMOINE FINANCIER

DOCUMENT DE TRAVAIL MCH2 GROUPE DE TRAVAIL 2 EVALUATION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES DU PATRIMOINE FINANCIER Etat: novembre 2013 Version: 1c DOCUMENT DE TRAVAIL MCH2 GROUPE DE TRAVAIL 2 EVALUATION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES DU PATRIMOINE FINANCIER Membres du groupe de travail Hansjörg Enzler Reto Angehrn

Plus en détail

B7-VI Planifier et évaluer la production

B7-VI Planifier et évaluer la production B7-VI Planifier et évaluer la production Moyen d enseignement pour la formation professionnelle de base de l avicultrice, de l aviculteur en 3 ème année d apprentissage Table des matières 1 Planifier et

Plus en détail

Tout savoir des différentes qualités de mazout

Tout savoir des différentes qualités de mazout Informations sur le chauffage au mazout Tout savoir des différentes qualités de mazout Qualités de mazout Ce qu il faut savoir sur son origine et sa production Le mazout de chauffage est un produit de

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 JUIN 2010 Comité du programme et budget Quinzième session Genève, 1 er 3 septembre 2010 POLITIQUE EN MATIERE DE PLACEMENTS Document établi par le Secrétariat 1. L article

Plus en détail

La valeur de la parcelle - Expert

La valeur de la parcelle - Expert La valeur de la parcelle - Expert Windmolenstraat 12, 9700 Audenarde Rapport: 2001 Date de l'exécution: 2012-09-16 Général Rue: Windmolenstraat Numéro: 12 Commune: 9700 Audenarde - België Terrain à bâtir

Plus en détail

946.101 Ordonnance sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation

946.101 Ordonnance sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation Ordonnance sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation (OASRE) du 25 octobre 2006 (Etat le 1 er janvier 2016) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 11, al. 2, 17, al. 2, 29, al. 5, et 31,

Plus en détail

POTENTIEL GLOBAL ANNUEL DE BOIS ENERGIE DES FORETS NEUCHATELOISES. (pour le chauffage automatique) 120'000 m 3

POTENTIEL GLOBAL ANNUEL DE BOIS ENERGIE DES FORETS NEUCHATELOISES. (pour le chauffage automatique) 120'000 m 3 POTENTIEL GLOBAL ANNUEL DE BOIS ENERGIE DES FORETS NEUCHATELOISES (pour le chauffage automatique) 120'000 m 3 DE PLAQUETTES (BOIS DECHIQUETE) = 60'000 m 3 UTILISES + 60'000 m 3 DISPONIBLES 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 7523H-French_Manuals 11/19/13 8:40 AM Page 1 Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 Manuel d instruction Nous vous félicitons d avoir choisi ce niveau laser magnétique Torpedo. Nous vous suggérons

Plus en détail

Module : Gestion d une opération de transport routier

Module : Gestion d une opération de transport routier Support pédagogique N 1 Thème : Cadre règlementaire d une opération de transport nationale I) Rappel : Transport pour propre compte : Le transport de marchandise pour propre compte est le transport effectué

Plus en détail

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 - 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 Objectif(s) : o o Pré requis : o o o Contraintes de production, Optimisation de la gestion de la production. Coût de production, Production sous contraintes,

Plus en détail

Nous sommes fiers d être une entreprise familiale empreinte de traditions décidément orientée vers l avenir.

Nous sommes fiers d être une entreprise familiale empreinte de traditions décidément orientée vers l avenir. L Autriche est l un des principaux pays exportateurs de bois scié de conifères, et le bois est à son tour l un des produits les plus exportés du pays. La transformation et le commerce du bois font partie

Plus en détail

Analyse de cycle de vie

Analyse de cycle de vie Valorisation des déchets plastiques des ménages Analyse de cycle de vie Note de synthèse 17 mars 2014 1. Contexte de l étude La taxe sur les sacs à ordures ménagères (dite «taxe au sac») introduite dans

Plus en détail

NORME CEE-ONU DDP-21 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des AMANDES BLANCHIES EDITION 2009

NORME CEE-ONU DDP-21 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des AMANDES BLANCHIES EDITION 2009 NORME CEE-ONU DDP-21 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des AMANDES BLANCHIES EDITION 2009 NATIONS UNIES New York et Genève, 2009 Page 2 NOTE Groupe de travail des

Plus en détail

Réseau d exploitations forestières de la Suisse : Résultats pour la période 2008 2010

Réseau d exploitations forestières de la Suisse : Résultats pour la période 2008 2010 Réseau d exploitations forestières de la Suisse : Résultats pour la période 2008 2010 Avant-propos Table des matières L objectif de la politique forestière 2020 de la Confédération est de garantir une

Plus en détail

La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud»

La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud» Janvier 2012 GROuPE d études techniques Par : L Ecole française de canyonisme La Commission médicale La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud» 1/5 Rappels physiologiques

Plus en détail

Cahier des charges. Emmentaler. Dispositions générales. Description du produit. Enregistré comme Appellation d origine protégée

Cahier des charges. Emmentaler. Dispositions générales. Description du produit. Enregistré comme Appellation d origine protégée Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l agriculture OFAG Secteur Promotion de la qualité et des ventes Cahier des charges Emmentaler Enregistré comme

Plus en détail

Notice d emploi du luxmètre PCE-172

Notice d emploi du luxmètre PCE-172 PCE Instruments France EURL 76, Rue de la Plaine des Bouchers 67100 Strasbourg France Tel: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr www.pce-france.fr www.pce-instruments.com/french

Plus en détail

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée Lexique Chiffre d affaires Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée > Le chiffre d affaires est un concept très simple qui permet de mesurer l activité d une entreprise

Plus en détail

Utilitaires Ellipses / Analyse des Ventes Activités des Caisses

Utilitaires Ellipses / Analyse des Ventes Activités des Caisses Utilitaires Ellipses / Analyse des Ventes Activités des Caisses I Préambule Cet utilitaire est accessible dans Ellipses via le menu «Utilitaires» / «C Compléments» puis «Analyse des Ventes» Ce programme

Plus en détail

Recommandations pour la formation Entreprises forestières/ entrepreneurs forestiers

Recommandations pour la formation Entreprises forestières/ entrepreneurs forestiers Recommandations pour la formation Entreprises forestières/ entrepreneurs forestiers Stage préliminaire pour l accès à la filière Sciences forestières (BSc HESB en foresterie) à la Haute école des sciences

Plus en détail

Sommaire. Les pourcentages. Les suites. Statistiques. Les probabilités. Descriptif de l épreuve... Conseils pour l épreuve...

Sommaire. Les pourcentages. Les suites. Statistiques. Les probabilités. Descriptif de l épreuve... Conseils pour l épreuve... Sommaire Descriptif de l épreuve............................................. Conseils pour l épreuve............................................ Les pourcentages FICHES Pages 1 Pourcentage Proportions....................................7

Plus en détail

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions Fédération suisse des sapeurs-pompiers Directive Technique DT N Pompes centrifuges avec dispositif d amorçage destinées à la lutte contre l incendie conformes aux normes européennes (EN) 01.00 - f Décembre

Plus en détail

Un combustible bien déterminé

Un combustible bien déterminé Des entreprises qui s'engagent Un combustible bien déterminé Origine Il existe 2 grands types de plaquettes : Les plaquettes forestières : bois broyés ou déchiquetés directement issus de la forêt. Elles

Plus en détail

MZ07032W. Congélateur vertical de 3,0 pi. cu. GUIDE D UTILISATION. www.magnasonic.ca

MZ07032W. Congélateur vertical de 3,0 pi. cu. GUIDE D UTILISATION. www.magnasonic.ca Pour joindre le Service d assistance à la clientèle, composez le: 1-800-663-5954 MZ07032W Congélateur vertical de 3,0 pi. cu. GUIDE D UTILISATION Merci d avoir fait l achat de cet appareil Magnasonic.

Plus en détail

Les. 5 étapes de la transformation. dubois

Les. 5 étapes de la transformation. dubois Les 5 étapes de la transformation dubois 1 La Les produits du bois sont les plus écologiques qui soient car ils sont fabriqués à partir d'une ressource biodégradable, recyclable et renouvelable. L'industrie

Plus en détail

Le chêne. Essences des forêts d Alsace. Utilisation: Caractéristiques particulières: Caractéristiques biologiques:

Le chêne. Essences des forêts d Alsace. Utilisation: Caractéristiques particulières: Caractéristiques biologiques: Experts et conseillers forestiers ETF et exploitants forestiers Transporteurs de bois Négociants en bois de chauffage Scieurs Charpentiers et constructeurs bois Pépiniéristes Deux grandes espèces de chêne

Plus en détail

Préparation rationelle de plaquettes de bois pour exploitations forestières

Préparation rationelle de plaquettes de bois pour exploitations forestières Préparation rationelle de plaquettes de bois pour exploitations forestières Les plaquettes de bois suisse Le chauffage au bois provenant de nos forêts connaît une popularité croissante. Le nombre de chaudières

Plus en détail

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013 Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 0 juin 0 (état au er juillet 04) Objet et champ d application Art. Objet

Plus en détail

Filière forêt - bois en région Centre Vue d'ensemble 2013

Filière forêt - bois en région Centre Vue d'ensemble 2013 Filière forêt - bois en région Centre Vue d'ensemble 2013 Sommaire : Forêt... 2 Répartition :... 2 Composition :... 3 Exploitation forestière :... 6 Récolte :... 6 Certification :... 7 Flux géographiques

Plus en détail

SWISS Technology by Leica Geosystems. Leica DiSTo TM D3 Le laser aux talents multiples pour l intérieur

SWISS Technology by Leica Geosystems. Leica DiSTo TM D3 Le laser aux talents multiples pour l intérieur SWISS Technology by Leica Geosystems Leica DiSTo TM D Le laser aux talents multiples pour l intérieur Mesure de distances et d inclinaisons Simple, rapide et fiable Le Leica DISTO D se distingue à la fois

Plus en détail

Note du secrétariat: Ce texte est basé sur le document TRADE/WP.7/2003/6/Add.3. NORME CEE-ONU FFV-49 ANANAS

Note du secrétariat: Ce texte est basé sur le document TRADE/WP.7/2003/6/Add.3. NORME CEE-ONU FFV-49 ANANAS Note du secrétariat: Ce texte est basé sur le document TRADE/WP.7/2003/6/Add.3. Correction éditoriale 7 janvier 2004. I. DÉFINITION DU PRODUIT NORME CEE-ONU FFV-49 concernant la commercialisation et le

Plus en détail

Manuel du fauteuil roulant électrique

Manuel du fauteuil roulant électrique Moto Standard et Tilto Manuel du fauteuil roulant électrique Moto Standard & Moto Tilto Félicitations pour votre achat du fauteuil roulant électrique Hepro Moto Fabricant: Overmoan 9 8500 Rognan Norvège

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

Contrat de commission portant dépôt d uvres d art

Contrat de commission portant dépôt d uvres d art Contrat de commission portant dépôt d uvres d art entre Galerie XY ci-après dénommée «la galerie» et YZ ci-après dénommé/e «l artiste» 1. Contrat écrit Le présent contrat repose sur le principe d une volonté

Plus en détail

Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 11 octobre 2012 - Chambre des Métiers myenergy 1 Les points

Plus en détail

6.3.1.1 Le présent chapitre s applique aux emballages pour le transport des matières infectieuses de la catégorie A.

6.3.1.1 Le présent chapitre s applique aux emballages pour le transport des matières infectieuses de la catégorie A. 6.3.1 Généralités Chapitre 6.3 Prescriptions relatives à la construction des emballages pour les matières infectieuses (Catégorie A) de la classe 6.2 et aux épreuves qu ils doivent subir NOTA. Les prescriptions

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème 1 - Nombres et calcul Cycle 3 L étude organisée des nombres est poursuivie jusqu au milliard, mais des nombres plus grands peuvent être rencontrés

Plus en détail

Contenu et but. 1. Domaine d application

Contenu et but. 1. Domaine d application Part maximale d'énergies non renouvelables et utilisation active de l'énergie solaire dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant

Plus en détail

NORME CEE-ONU FFV-52 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des

NORME CEE-ONU FFV-52 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des COMMISSION ÉCONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L EUROPE NORME CEE-ONU FFV-52 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des POMMES DE TERRE DE PRIMEUR ET POMMES DE TERRE DE

Plus en détail

ENplus. Programme de Certification des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé

ENplus. Programme de Certification des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé ENplus Programme de Certification des Granulés de Bois Référentiel ENplus Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé Version 3.0, Août 2015 Editeur de la version anglaise: European Pellet Council (EPC):

Plus en détail