L'analyse de séquences de protéines sur une grille de ressources informatiques Protein analysis and GRID computing

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'analyse de séquences de protéines sur une grille de ressources informatiques Protein analysis and GRID computing"

Transcription

1 L analyse C. JOBIM Blanchet, 2002 de protéines C. Combet sur une et G. grille Deléage de ressources informatiques Résumé L'analyse de séquences de protéines sur une grille de ressources informatiques Protein analysis and GRID computing Christophe Blanchet * Christophe COMBET Gilbert Deléage Pôle BioInformatique de Lyon IBCP-CNRS/UCBL UMR 5086, 7 passage du Vercors, Lyon France GlaxoSmithKline R&D 10 Rte de l'aéroport, 1215 Geneva 15 Suisse Courriel : A l'heure actuelle, de nombreux programmes de séquençage de génomes complets d organismes (Homme, Souris, végétaux, etc.) produisent de très grandes quantités de séquences. Ces données nouvelles en grande quantité et dont la croissance est exponentielle posent deux problèmes majeurs: leur stockage et leur utilisation. Nous essayons d apporter une réponse à ces deux contraintes : tout d abord à travers notre portail Web (network Protein Sequence Analysis ; part «protéine» du Pôle BioInformatique de Lyon-PBIL) ; et ensuite à travers notre participation au projet européen DataGrid. Ce projet a pour objectif la mise en place d une grille informatique de ressources de calcul et de stockage pour l analyse des données scientifiques. L application bioinformatique développée au laboratoire dans le cadre de DataGrid est le portail Web d analyse de séquences de protéines (Grid Protein Sequence Analysis). Ce portail a pour objectifs d évaluer et de proposer des solutions pour résoudre les contraintes spécifiques à l utilisation d algorithmes bioinformatiques dans un contexte de grille. Mots-clés : Protéine, séquence, grille informatique, DataGrid, portail Web. 1 Introduction A l'heure actuelle, de nombreux programmes de séquençage de génomes complets d organismes (Homme, Souris, végétaux, etc.) produisent de très grandes quantités de séquences. Ces données nouvelles en grande quantité et dont la croissance est exponentielle posent deux problèmes majeurs: leur stockage et leur utilisation. Nous essayons de répondre à la seconde problématique en proposant depuis 1998, au sein du Pole BioInformatique de Lyon (PBIL), un serveur Web d'analyse de séquences de protéine Protein Sequence Analysis, couplés à des logiciels d'analyse bioinformatique disposant de fonctions client-serveur (MPSA, AnTheProt). Ce serveur, mis gratuitement à la disposition des biologistes, leur propose une interface conviviale et efficace à l'utilisation chainée et à l'analyse des résultats de nombreuses méthodes d'analyse de séquences de protéine (BLAST, FastA, ClustalW, Proscan, Pattinprot, SOPMA, PHD,...) appliquées sur des données personnelles ou sur celles de banques internationales (SWISS-PROT, EMBL, PDB,...). Cependant, la demande en ressources informatiques (CPU, mémoire, disques,...) de certaines méthodes est très importante, de plus les méthodes disponibles sur bien que nombreuses, ne sont pas exhaustives. Le concept de grille de calcul permettrait de pallier à ces limitations en proposant de réunir et de faire coopérer des ressources informatiques de calcul, de stockages et d'algorithmes dispersées géographiquement. Le projet DataGrid est un projet européen (5ème PCRD) de trois ans ( ) visant à installer, développer et expérimenter une technologie de grille de calcul et de stockage sur des infrastructures de réseau à très haut débit au bénéfice d applications scientifiques. Les objectifs du serveur (Grid Protein Sequence Analysis) sont d'évaluer et de résoudre les contraintes d'utilisation d'algorithmes bioinformatiques dans un contexte de grille de calcul et de stockage. 2 serveur Web d analyse de séquence de protéines Nous avons mis en ligne le serveur [1,2] (Network Protein en avril Le serveur dans sa version 2, regroupe 24 méthodes d analyse de séquences de protéines. Ces méthodes sont intégrées en une seule interface Web pour une efficacité accrue. Ce serveur Web est la partie «protéine» du serveur du Pôle BioInformatique de Lyon [3] (PBIL). Le PBIL est une réalisation conjointe entre le Laboratoire de Bioinformatique et RMN Structurales (LBRS Pr Gilbert Deléage IBCP CNRS/UCBL UMR 5086) et le JOBIM

2 C. Blanchet, C. Combet et G. Deléage laboratoire de Biométrie, Biologie Evolutive (BBE Pr Christian Gautier CNRS/UCBL UMR 5558). Il fut créé en janvier Ressources bioinformatiques disponibles Algorithmes bioinformatiques Les algorithmes disponibles sur notre serveur couvrent plusieurs champs de l analyse de séquences de protéine (figure 1) : - Recherche de similitude : BLAST [4], PSI-BLAST, FASTA [5] et SSEARCH [6] - Recherche de sites et signatures fonctionnelles : ProScan et PattInProt [21] - Alignements multiples : Clustal W [7] et MultAlin [8] - Prédictions de structures secondaires : SOPMA [9], MLRC, HNN, PHD [10,11], Predator, DSC, Simpa 96 [12,13], GOR 1-2 et 4 [14], etc. - Consensus secondaire - Prédictions de profils physico-chimiques - Diverses méthodes : prédiction de structures «coiled-coil», de motif hélice-tour-hélice,etc. Fig. 1 : Page d accueil du serveur Web Banques de données biologiques De la même manière, nous proposons un accès sur un ensemble de banques internationales de données biologiques : - SWISSPROT [15], SP-TrEMBL, TrEMBL [15,16], banque non-redondante - Bacillus subtilis (CDS) - Protein Data Bank (PDB) en version complète et en version 25% et 95% d homologie. - PROSITE [17] 290 JOBIM 2002

3 L analyse de protéines sur une grille de ressources informatiques La maintenance des banques de données est réalisée sur le serveur par un mécanisme automatique mis en place par C. Geourjon. Les mises à jour sont obtenues depuis les sites de références de ces banques comme l Institut Suisse de Bionformatique [18] (SIB) ou l Institut Européen de Bioinformatique [19](EBI). L utilisateur peut ainsi effectuer ses analyses avec les dernières versions de ces banques sans avoir à se soucier de leur maintenance. 2.2 Intégration Un des objectifs principaux de la réalisation de a été de fournir aux biologistes qui ne sont pas rompus aux techniques informatiques un outil puissant d analyse. Notamment, toutes les méthodes disponibles sur sont interconnectées. Ainsi les séquences obtenues lors d une recherche de similarité avec BLAST, FASTA ou PattInProt peuvent être automatiquement alignées avec Clustal W ou Multalin. Ensuite, des prédictions de structure secondaire et leur consensus peuvent être incorporés à l alignement multiple. Le biologiste n a le plus souvent qu à suivre les liens hypertextes ou cliquer sur les boutons de choix. Un accent particulier a été mis sur l abstraction des formats bioinformatiques nombreux et différents : que ce soient pour les données en entrée mais également en sortie d un algorithme donné. Pour l utilisateur de le transfert de données entre différents algorithmes se résume à un clic sur un lien hypertexte dans une page de résultats d une méthodes. Et ce clic l amène sur une nouvelle page de soumission des données à une autre méthode qui prendra les résultats précédents comme données à analyser. De la même manière de nombreux liens hypertextes sont proposés pour obtenir des détails supplémentaires sur certaines données à partir des sites Web originaux. Ces sites sont ceux des banques de séquences mondiales : SWISS-PROT, SP-TrEMBL, PDB, GenBank, Mais ce sont également d autres banques de données comme Medline, Prosite ou SCOP. De plus, afin de proposer un environnement complet entre tous nos outils, la majorité des résultats obtenus sur peuvent être transférés à une session du logiciel MPSA [20,21] ou AnTheProt [22] sur la machine locale. Le biologiste clique sur le lien hypertexte intitulé «View data in MPSA». Un mécanisme basé sur MIME et le sous-type original «application/x-mpsa» ouvre une session locale de MPSA avec les données transmises depuis le serveur. 2.3 Statistiques d utilisation Le serveur traite en moyenne requêtes par jour, et à dépassé les de requêtes traitées en février Elles se répartissent de façon relativement équitable entre la France, le reste de l Europe, les Etats-Unis et le reste du monde comme le montre la figure 2. Le site est référencé par de nombreux sites Web internationaux comme par exemple ExPaSy [23], RCSB [33] et InfoBiogen [24] % 20% Annuelles Cumulées 22% 26% France Europe (hors France) USA Reste du monde Fig. 2 : Statistiques d utilisation de (14 février 2002) 2.4 Limitations actuelles dues au matériel Cependant, le serveur subit des limitations importantes de la part de l infrastructure matérielle qui l héberge. fonctionne actuellement sur un ordinateur quadriprocesseur i386 sous RedHat 7.2. Afin de ne JOBIM

4 C. Blanchet, C. Combet et G. Deléage pas écrouler la machine et d obtenir des temps de réponses satisfaisant pour l ensemble des utilisateurs, différentes limitations ont dues être mises en places : Restriction à l utilisation des grandes banques de séquences (SwissProt, SP-TrEMBL, TrEMBL, Nr). Pas de génomes et leur banque CDS associée Restriction de la taille des données soumises à analyse : par exemple pour l alignement multiple avec CLUSTAL W, le biologiste ne pourra aligner plus de 50 séquence. Restriction des méthodes disponibles suivant le contexte : par exemple lors de l insertion de prédictions de structures secondaires dans un alignement multiple, le biologiste ne pourra pas utiliser toutes les méthodes : seules les 10 moins gourmandes seront disponibles. Ce qui peut tout de même représenter 500 calculs pour un alignement de 50 séquences. Restriction des requêtes automatiques et massives depuis les autres portails et méta-serveurs bioinformatiques : nous sommes obligés de limiter notre service ASP (Application Service Providing) pour la BioInformatique. 3 DataGrid : infrastructure de grille de ressources informatiques «European DataGrid» [25] (EDG) est un projet financé par la communauté européenne. Son objectif est de mettre en place une grille de ressources de calcul et de stockage pour l analyse des données issues des expérimentations scientifiques. Cette grille veut être capable de répondre aux attentes des sciences de la prochaine génération. En effet celles-ci nécessiteront le partage et la coopération de ressources pour l analyse de très grands jeux de données produits et stockés par de nombreux laboratoires appartenant à plusieurs institutions. 3.1 Le concept de «grille de ressources informatiques» Une grille de ressources informatiques concerne la mutualisation de ressources dispersées géographiquement [32]. Ces ressources peuvent être de différentes natures : puissance de calcul, espace de stockage, interface utilisateur, gestionnaire de ressources, etc. Une grille est constituée de nœuds reliés entre eux par un maillage réseau généralement à haut-débit, qu il soit de production (Renater et GEANT pour DataGRID) ou expérimental (réseau VTHD pour e-toile et l ACI-GRID en France). Un nœud propose à la communauté de la grille différentes ressources parmi celles citées. Les utilisateurs se connecte à la grille en souscrivant un abonnement et paient les ressources utilisées comme nous le faisont tous pour le courant électrique. En effet, comme nous branchons nos appareils électriques sur le réseau EDF et consommons l électricité produite par les centrales, nous pourrons brancher nos ordinateurs sur DataGRID et consommer de la puissance de calcul et de l espace de stockage fournis par les centres informatiques. 292 JOBIM 2002

5 L analyse de protéines sur une grille de ressources informatiques 3.2 Les partenaires du projet Fig. 3 : Etat des ressources disponibles sur la grille expérimentale européenne DataGRID Les partenaires du projet DataGRID regroupe différents établissements de recherche européens (CERN, CNRS-France, ESA/ESRIN, INFN-Italie, NIKHEF-Pays-Bas, PPARC-GB) et des industriels (. Les participants appartiennent aux différents domaines de l informatique, de la physique des hautes énergie, de la biologie et du domaine biomédical, de l astrophysique, etc. La grille actuelle (figure 3, Testbed 1 mars 2002) réunit de nombreuses ressources très diverses, allant de la ferme de quelques CPU (e.g. IBCP-PBIL, Lyon ; LCP-In2p3, Clermont-Ferrant) à des ensembles de plusieurs centaines de CPU et plusieurs centaines de Go de disque (e.g. Centre de Calcul de l In2p3, Lyon ; CERN, Genève). 3.3 Les groupes de travail Le projet est structuré en groupes de travail (WP pour «WorkPackage», tableau 1) qui se voient assignés un champ d application précis : «middleware», infrastructure, applications et gestion du projet. Middleware Infrastructure Applications Management Work Package 1 Grid Work Scheduling 2 Grid Data Management 3 Grid Monitoring Services 4 Fabric Management 5 Mass Storage Management 6 Testbed and Demonstrators 7 Network Services 8 HEP Applications 9 Earth Observation Applications 10 Biology Applications 11 Dissemination 12 Project Management Tab. 1 : Les groupes de travail de DataGrid Fig. 4 Organisation des WorkPackages Ces différents groupes de travail interagissent suivant un schéma qui est détaillé dans la figure 4 : JOBIM

6 C. Blanchet, C. Combet et G. Deléage - Les WPs «middleware» ont en charge les développements logiciels des composants de la grille. Ils réaliseront les logiciels qui serviront d interface entre les technologies logiciels réseaux actuelles et les technologies logicielles des applications scientifiques. - Les WPs d infrastructure intègrent les développements logiciels du «middleware», et sont responsables de l interaction avec les infrastructures réseaux (Renater [26], GEANT [27], etc.). Ils ont la responsabilité de la mise en oeuvre, du test et du «monitoring» des différentes versions de la grille. - Les WPs de gestion du projet coordonnent les actions administratives et les rencontres d échange liées au projet (réunion de travail, présentations, revue de la Communauté Européenne). Il sont également chargés de faire connaître le projet aux différents acteurs nationaux académiques et industriels. - Les WPs des applications comprennent les disciplines de l observation de la Terre, de la Physique des Hautes Energies et de la Biologie. Le projet DataGrid a débuté en janvier 2001 et se terminera en décembre Il a donc 13 mois d existence à la date d écriture de cet article. Les développements réalisés dans le cadre du projet DataGrid par les différents WPs du «middleware» ont pour résultats la réalisation d un nouveau «toolkit» EDG, pour «European DataGrid, basé sur Globus [28], et il l améliore par l apport de différents outils pour une architecture de grille : gestion des réseaux, gestion des ressources disponibles de calculs et de stockage, gestion des accès, sécurité des données et des matériels, etc. 3.4 Le WP10 : «Applications biologiques» Nous participons aux applications biologiques de DataGrid regroupées au sein du WP10 [29,30]. Elles comprennent des applications d imagerie biomédicale, de bioinformatique moléculaire et de parasitologie. Le WP10 se distingue des autres applications par des contraintes propres au monde de la bioinformatique parmi lesquelles on peut citer l interactivité et la gestion des banques de données. En effet l interactivité de l accès aux données est fondamentale dans le domaine de l imagerie médicale, et à un degré moindre dans le domaine de l analyse moléculaire. Cette notion n a pas de raison d être dans les applications de la physique ou le traitement des données se fait en fonction des ressources disponibles sans contrainte de temps de réponses. De la même manière, les banques de données biologiques ont un besoin fort de mise à jour régulière, voire quotidienne. Se pose alors la question de la cohérence des données et de la synchronisation des versions de ces données sur la grille. A la différence, les physiciens ont pour l instant des données de plus grandes tailles que celle de la Biologie, mais par contre qui n évoluent pas après leur obtention. 4 un portail DataGrid pour la bioinformatique des protéines 4.1 La problématique des grilles de calculs appliquées à l analyse de séquences de protéine Dans le cadre de la bioinformatique moléculaire, la majorité des analyses repose sur la soumission de données issues de banques de données ou d expérimentation à des algorithmes validés afin d extraire de nouvelles informations. Les données étant de plus en plus nombreuses, de grandes tailles et de types différents, leurs analyses sont de plus en plus coûteuses d un point de vue informatique. De plus les méthodes, elles-mêmes, sont de plus en plus complexes et donc coûteuses en ressources informatiques. Une grille de ressources informatiques peut répondre à plusieurs problématiques en Biologie : - un portail Web pour des milliers de biologistes soumettant autant de requêtes de calcul de façon concommittante, la grille doit dans ce cas répartir la charge de ces milliers de processus sur les nœuds disponibles, - un serveur d algorithmes pour des bioinformaticiens soumettant un très grand nombre de processus en un seul «run», ce cas se rapproche du précédent avec pour différence que les données résultats devront être rapatriées en un seul point du réseau (en autant de points qu il y a d utilisateurs pour le cas précédent), - un serveur d algorithmes pour des bioinformaticiens soumettant un faible nombre de processus voire un seul nécessitant de très grands calculs. Dans ce cas la grille permet de faire du calcul distribué à travers des mécanisme proches de MPI mais adaptés à une hiérarchie forte des nœuds, - un serveur de banques de données biologiques, en assurant la mise à jour et la cohérence de ces banques sur les différents nœuds. 294 JOBIM 2002

7 L analyse de protéines sur une grille de ressources informatiques 4.2 Etudes réalisées dans Le portail Web (1) (Grid Protein Sequence Analysis) en tant que point d entrée sur une grille de bioinformatique moléculaire a pour objectif d étudier la «gridification» du modèle d intégration des algorithmes de Le portail peut répondre aux problématiques de portail Web pour des milliers d utilisateurs ou de serveur d algorithmes biologiques pour des bioinformaticiens telles que définies dans le chapitre précédent. La gridification d un portail Web comme a plusieurs contraintes : - cohérence et la synchronisation des banques de données (séquences, motifs, structures, ), notamment lors de leur mise à jour - différence des modèles algorithmiques des méthodes disponibles (tableau 2) - interactivité des analyses - sécurité des données lors des transferts et des calculs - authentification : le biologiste ou bioinformaticien connecté au portail Web n est pas l utilisateur réel. Le portail agit comme un fournisseur de service et est identifié comme tel sur la grille Gridification de L objectif de est de fournir aux biologistes la même interface Web que afin que l apport de la grille ne se traduisent pas par un «chamboulement» des outils utilisés quotidiennement. Considérons tout d abord une requête sur le portail Web (figure 5). Le biologiste se connecte à l aide de son navigateur favori (Netscape, Opéra, Internet Explorer, ), remplit les différents champs de la requête d analyse de séquences de protéines, puis soumet la requête au serveur. Son navigateur envoie les paramètres de la méthode au serveur Web qui réceptionnent les données envoyées par le navigateur du biologiste et les transmet à nos scriptsceux-ci récupèrent ces données et leur font subir différents traitements propres à l analyse demandée : vérification et formatage des données, validation des paramètres. Enfin, le script correspondant à l analyse lance l exécution du calcul de la méthode sur les données suivant les paramètres de l utilisateur. Une fois le processus terminé, nos scripts récupèrent les résultats bruts de la méthode, les mettent en forme de pages Web ou d images adéquates ; et les envoient au navigateur du biologiste par le mécanisme inverse. Fig. 5 : Requête Web avec ressources locales Fig. 6 : Requête Web avec ressources distribuées Dans la gridification est réalisée au moment du lancement par le serveur des calculs des méthodes bioinformatiques sur la machine hôte. Le serveur invoque, pour sa part, les mécanismes du «middleware» de DataGrid (EDG) pour lancer ses calculs (figure 6) Processus de soumission d un calcul dans Le serveur s authentifie auprès de la grille et fait une demande de calcul auprès du «Resource Broker» (figure 7). Pour ce faire il lui indique les programmes et les données bioinformatiques à utilisés. Les données sont propagées sur les différents nœuds avec espaces de stockage «Storage Element», et les programmes sont alors envoyés sur la grille aux différents nœuds disponibles «Compute Element». Lorsque le calcul est terminé, un état est indiqué à ainsi que le chemin d accès aux résultats. récupèrent alors ces données et les met en forme pour une visualisation Web par le Biologiste. (1) future adresse : JOBIM

8 C. Blanchet, C. Combet et G. Deléage Fig. 7 : Mécanisme de soumission d un calcul sur DataGRID Suivant les méthodes d analyses bioinformatiques, le mécanisme de soumission du calcul diffère sur quelques points. 4.3 Applications aux différents algorithmes de sur DataGRID Les méthodes disponibles sur le serveur pour l analyse de séquences de protéine peuvent être classées en 4 catégories suivant 2 critères : la taille des données à analyser et la complexité des calculs (tableau 2). Les grandes tailles des données concernent par exemple les méthodes qui analysent ou basent une partie de leur analyse sur des banques de séquences ou des génomes complets. La complexité des calculs est quant à elle due à l emploi ou non d heuristiques dans les algorithmes considérés. Complexité des calculs Faible Grande Taille des données traitées Faible Grande certaines prédictions de structures BLAST secondaires (GOR, DPM, Homologue, ) ProScan (motifs protéiques) prédictions de profils physico-chimiques etc. etc. alignements multiples avec CLUSTAL FASTA, SSEARCH W ou Multalin PattInProt (motifs protéiques) etc. prédictions de structures secondaires (SOPMA, PHD, ) CLUSTAL W (génomes complets). etc. Tab. 2 : Différenciation des algorithmes de suivant la taille des données analysées et la complexité de l analyse. Les conséquences pour l emploi de ces méthodes sur une grille informatique sont très diverses : cela va du cas où de nombreux petits processus traitant une petite taille de données pourront être répartis individuellement sur les différents nœuds de la grille (différentes prédictions appliquées à une base de séquences); au cas ou un seul processus traitant des données de grande taille (alignement multiple de génomes). Le cas le plus simple est celui d une méthode avec peu de données en entrée et en sortie mais répétée en un grand nombre d occurrences indépendantes. Dans ce cas les données seront transférées suivant des mécanismes de type «sandbox». Par exemble lorsque le biologiste désire insérer dans un alignement multiple de plusieurs centaines de séquences, des prédiction de structures secondaire comme DPM, GOR1-2 et 4, ou SIMPA 96, des prédictions de profils physico-chimiques ou de motif «hélice-tour-hélice». D autres méthodes, compatibles avec la soumission en sous-processus indépendants, peuvent avoir des fichiers de grandes tailles comme données d entrée. Ces données sont généralement des banques de séquences aux différents formats bioinformatiques. Du fait de leur taille, ces données nécessitent des transferts plus 296 JOBIM 2002

9 L analyse de protéines sur une grille de ressources informatiques complexe du type «replica catalog». Ce mécanisme sera également invoqué pour la récupération des fichiers résultats qui peuvent également atteindre une grande taille : par exemple le traitement de SWISSPROT contre elle-même avec BLAST produit plus de 2 Go de données à rapatrier à l issue d un temps de calcul conséquent (tableau 3). Type de calcul Matériel de test Taille des calculs Durée de calcul Machine monocpu SwissProt vs SwissProt 8, BLAST[31] 228 heures (estimation) Local Machine SMP quadriprocesseur SwissProt vs SwissProt (IBCP-Lyon) 8, BLAST[31] 49 heures Ferme de 100 CPU SwissProt vs SwissProt (CC In2p3-Lyon) 8, BLAST[31] 3 heures Grille DataGRID Tesbed séq. vs Yeast DB (Revue Européenne [34], 1 er 0, BLAST mars 2002) 4 minutes Tab. 3 : Temps de calcul obtenus pour des études avec BLAST Le troisième grand type d algorithme est celui qui produit un seul processus de grande taille. Ce processus doit alors être réparti sur la grille avec des mécanisme du type MPI, avec passage de messages entre les différentes sous-instances du processus. C est le cas par exemple d un alignement multiple de plusieurs génomes avec CLUSTAL W ou d une recherche de motifs protéiques très dégénérés avec PattInProt sur une grande banque de séquences comme TrEMBL. A cette problématique s ajoute bien souvent celle de la gestion des données de grandes tailles en entrée et/ou sortie comme évoqué dans le paragraphe précédent. 5 Conclusion Les objectifs du serveur (Grid Protein Sequence Analysis) sont d'évaluer et de résoudre les contraintes d'utilisation d'algorithmes bioinformatiques dans un contexte de grille de calcul et de stockage. Les algorithmes concernés (BLAST, ClustalW, GOR4,...) sont ceux utilisés massivement dans l'analyse à grande échelle de séquences de protéine afin d'extraire les informations des données brutes issues de nombreuses expérimentations (dont les programmes de séquençage de génomes). Leurs applications sont par exemple l'annotation des données, leur incorporation dans les bases de données existantes ou la construction de nouvelles banques, des analyses à vocation thérapeutique et pharmaceutique, etc. Le modèle de combine différents challenges de la Bioinformatique Moléculaire avec notamment la distribution et la cohérence des grandes banques de données entres les sites bioinformatiques et la diversité des algorithmes bioinformatiques pour leur modèles de calculs (batch ou MPI). Le développement de permettra de dépasser les limitations actuelles de grâce aux ressources informatiques alors accessibles. permettra par exemple de réaliser de plus grands alignements multiples et de pouvoir insérer dans l alignement des prédictions de structures secondaires suivant l ensemble des méthodes disponibles. Une autre amélioration concernera le nombre des banques des données disponibles et les requêtes portant sur plusieurs banques simultanémént. Ces études sont actuellement en cours dans le cadre du projet European DataGrid qui se terminera fin Mais elles pourront également être rattachées à d autres projets de grille de ressources informatiques en cours comme l ACI-GRID (projet GriPPS), e-toile (RNTL) sur VTHD (RNRT) ; ou à venir par exemple dans le cadre du 6 e PCRD. Références [1] Network Protein Sequence Analysis, [2] Network Protein Sequence Analysis. Combet C., Blanchet C., Geourjon C. et Deléage G. Tibs, 2000, 25, [3] PBIL - Pôle BioInformatique de Lyon, [4] Altschul SF, Gish W, Miller W, Myers EW, Lipman DJ (1990) Basic local alignment search tool. J. Mol. Biol. 215, [5] Pearson WR, Lipman DJ (1988) Improved tools for biological sequence comparison. Proc. Natl. Acad. Sci. USA 85, [6] Smith TF, Waterman MS (1981) Identification of common molecular subsequences. J. Mol. Biol. 147, JOBIM

10 C. Blanchet, C. Combet et G. Deléage [7] Thompson JD, Higgins DG, Gibson TJ (1994) CLUSTAL W: improving the sensitivity of progressive multiple sequence alignment through sequence weighting, position-specific gap penalties and weight matrix choice. Nucleic Acids Res. 22, [8] Corpet F (1988) Multiple sequence alignment with hierarchical clustering. Nucl. Acids Res. 16, [9] Geourjon C, Deléage G (1995) SOPMA: significant improvements in protein secondary structure prediction by consensus prediction from multiple alignments. Comput. Appl. Biosci. 11, [10] Rost B, Sander C (1994) Combining evolutionary information and neural networks to predict protein secondary structure. Proteins 19, [11] Rost B (1996). PHD : predicting one-dimensional protein structure by profile-based neural networks. Methods Enzymol. 266, [12] Levin, JM (1997) Exploring the limits of nearest neighbour secondary structure prediction. Prot. Eng. 7, [13] Donnelly D, Overington JP, Blundell TL (1994) The prediction and orientation of a helices from sequence alignments: then comined use of environment-dependent substituion tables, Fourier transform methods and helix capping rules. Prot. Eng. 7, [14] Garnier J, Gibrat J-F, Robson B (1996) GOR method for predicting protein secondary structure from amino acid sequence. Methods Enzymol. 266, [15] Bairoch A, Apweiler R (1999) The SWISS PROT protein sequence data bank and its supplement TrEMBL in Nucleic Acids Res. 27, [16] Stoesser G, Tuli MA, Lopez R, Sterk P (1999) the EMBL nucleotide sequence database. Nucleic Acids Res. 27, [17] Hofmann K, Bucher P, Falquet L, Bairoch A (1999), The PROSITE database, its status in Nucleic. Acids Res. 27, [18] SIB Swiss Institute of Bioinformatics, [19] EBI European Bioinformatics Institute, [20] MPSA: Integrated System for Multiple Protein Sequence Analysis with client/server capabilities?. Blanchet C., Combet C., Geourjon C. et Deléage G. Bioinformatics, 2000, 16, [21] Blanchet (C.) Logiciel MPSA et ressources bioinformatiques client-serveur Web dédiées à l analyse de séquences de protéine, thèse de doctorat, Ecole Doctorale Interdisciplinaire Sciences-Santé (EDISS - UCBLyon 1), [22] Deléage G, Clerc FF, Roux B, Gautheron DC (1988) ANTHEPROT : a package for protein sequence analysis using a microcomputer. Comput Applic Biosci. 4, [23] ExPASy - Expert Protein Analysis System, [24] InfoBioGen, [25] EDG - European DataGrid project, [26] Renater - Réseau National de Télécommunications pour la Technologie, l'enseignement et la Recherche, [27] GEANT, [28] the GLOBUS Project, [29] DataGrid WorkPackage 10, [30] DataGrid WP10 Deliverable 10.2, D10_ pdf [31] Legré (Y.), Météry (R.) et Vernet (G.), DataGrid WP10 meeting 6, 2001 [32] IAN FOSTER AND CARL KESSELMAN, The Grid: Blueprint for a New Computing Infrastructure, édité par Ian Foster et Carl Kesselman, [33] RCSB - Research Collaboratory for Structural Bioinformatics, [34] DataGRID, Bilan de la 1 e Revue Européenne JOBIM 2002

Services bioinformatiques: exemple du PBIL

Services bioinformatiques: exemple du PBIL Services bioinformatiques: exemple du PBIL Dr C. COMBET CR2-CNRS Pôle BioInformatique de Lyon (http://pbil.univ-lyon1.fr) Pôle Rhône-Alpin de BioInformatique (http://www.prabi.fr) Equipe de Bioinformatique

Plus en détail

La gestion de données dans le cadre d une application de recherche d alignement de séquence : BLAST.

La gestion de données dans le cadre d une application de recherche d alignement de séquence : BLAST. La gestion de données dans le cadre d une application de recherche d alignement de séquence : BLAST. Gaël Le Mahec - p. 1/12 L algorithme BLAST. Basic Local Alignment Search Tool est un algorithme de recherche

Plus en détail

Introduction à la bioinformatique

Introduction à la bioinformatique Faculté des Sciences - Rabat Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire -------------------------------------- Université Mohamed V - Agdal Faculté des Sciences B.P. 1014 - Rabat - MAROC TD Biologie

Plus en détail

NOUVEAUTÉS DE LA VERSION

NOUVEAUTÉS DE LA VERSION 5.8 NOUVEAUTÉS DE LA VERSION 5. Deux axes d orientation Ergonomie Richesse fonctionnelle Installation Une nouvelle procédure d installation du logiciel est mise en service. Elle distingue deux fichiers

Plus en détail

Guide utilisateur. Flexible Storage

Guide utilisateur. Flexible Storage Guide utilisateur Flexible Storage Sommaire Débuter avec Flexible Storage Gérer mon espace de stockage Synchroniser mes données Partager un dossier (mode collaboratif) Sauvegarder mes données Autres fonctionnalités

Plus en détail

PHPMYResa http://phpmyresa.in2p3.fr. Système de réservation électronique V3.0. Tutorial

PHPMYResa http://phpmyresa.in2p3.fr. Système de réservation électronique V3.0. Tutorial PHPMYResa http://phpmyresa.in2p3.fr Système de réservation électronique V3.0 Tutorial Frédéric MELOT LPSC IN2P3 - CNRS Janvier 2006 Sommaire 1 Présentation générale...3 1.1 Intérêt...3 1.2 Objets et classes

Plus en détail

Plan. Comparaison de 2 séquences. Dotplot, alignement optimal Recherche de similarité. Alignement multiple. Phylogénie moléculaire

Plan. Comparaison de 2 séquences. Dotplot, alignement optimal Recherche de similarité. Alignement multiple. Phylogénie moléculaire Plan 1 Banques de données 2 Comparaison de 2 séquences Dotplot, alignement optimal Recherche de similarité 3 Alignement multiple l 4 Phylogénie moléculaire Recherche de similarité 1 séquence (Query) comparée

Plus en détail

contenu nouvelles fonctions autres fonctions

contenu nouvelles fonctions autres fonctions FONCTIONNALITÉS contenu nouvelles fonctions expérience utilisateur repensée 5 rapports EDI 8 grille de service 9 calculateur de délai de livraison 10 section emplois 11 section nouvelles 12 pages améliorées

Plus en détail

Plate-forme de formation Moodle Manuel de l'enseignant

Plate-forme de formation Moodle Manuel de l'enseignant Premiers pas SIME Plate-forme de formation Moodle Manuel de l'enseignant Présentation 3 Vous souhaitez créer un cours sur Moodle. 4 Première inscription sur la plate-forme Moodle 4 Modifier votre profil.

Plus en détail

Calculs parallèles et Distribués. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com

Calculs parallèles et Distribués. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com Calculs parallèles et Distribués Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com Calculs parallèles et Distribués Introduction Parallélisation sur mémoire distribuée.

Plus en détail

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE,

Plus en détail

FENESTELA V.1.2005. Manuel Utilisateur

FENESTELA V.1.2005. Manuel Utilisateur FENESTELA V.1.2005 Manuel Utilisateur 1 Lors de l installation de Fenestela un Profil Administrateur et un bureau type est fourni. Pour accéder à votre Fenestela, ouvrez votre navigateur Web (Internet

Plus en détail

Choisissez l un des modèles et dans la zone Options dans le volet de droite indiquez où vous désirez voir apparaître la Barre de navigation.

Choisissez l un des modèles et dans la zone Options dans le volet de droite indiquez où vous désirez voir apparaître la Barre de navigation. Publisher 2007 Créer une composition de type WEB Pour pouvoir publier votre site Web sur le Web, vous devez vous abonner à un service d'hébergement Web après d'un fournisseur de services Internet. Ce service

Plus en détail

Analyse fonctionnelle

Analyse fonctionnelle 2 Analyse fonctionnelle Dans ce chapitre, nous commencerons par présenterons les exigences fonctionnelles et techniques que devra satisfaire l intergiciel. Puis nous décrirons les différents acteurs qui

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

MASTER INFORMATIQUE Parcours INFORMATIQUE DECISIONNELLE

MASTER INFORMATIQUE Parcours INFORMATIQUE DECISIONNELLE MASTER INFORMATIQUE Parcours INFORMATIQUE DECISIONNELLE Responsable du parcours: Prof Hoai An LE THI Département d Informatique, UFR MIM Tel. 03 87 31 54 41, email lethi@univ-metz.fr Informatique décisionnelle

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION CHALLENGE FITNESS

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION CHALLENGE FITNESS CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION CHALLENGE FITNESS ARTICLE 1 : PREAMBULE Les présentes Conditions Générales d'utilisation (ci-après «CGU») ont pour objet de définir les conditions d'accès

Plus en détail

Approbations et relations entre contrôleurs de domaines dans un réseau étendu.

Approbations et relations entre contrôleurs de domaines dans un réseau étendu. NOTE DE SYNTHESE : Approbations et relations entre contrôleurs de domaines dans un réseau étendu. Page 1 sur 21 Sommaire Présentation de l entreprise :... 3 Son histoire:... 3 Infrastructure technique

Plus en détail

INTRODUCTION À LA BIO-INFORMATIQUE

INTRODUCTION À LA BIO-INFORMATIQUE Biologie moléculaire-2016 1 INTRODUCTION À LA BIO-INFORMATIQUE Dans cette section, on désire vous donner une introduction sur l utilisation du site web du National Center for Biotechnology Information

Plus en détail

Manuel Utilisateur Messagerie

Manuel Utilisateur Messagerie Manuel Utilisateur Messagerie Auteur : Logica Version : 1.3 Droit d auteur Ce texte est disponible sous contrat Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales

Plus en détail

Dans cette séquence, nous allons aborder un concept qui est maintenant utilisé quotidiennement par chacun d entre nous, au travers de la messagerie, du partage de documents et de l utilisation des réseaux

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. INTRODUCTION... 1 2. ÉVALUATION DES BESOINS DE L ÉLÈVE ET DE L ENVIRONNEMENT MATÉRIEL...

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. INTRODUCTION... 1 2. ÉVALUATION DES BESOINS DE L ÉLÈVE ET DE L ENVIRONNEMENT MATÉRIEL... PROJET DE DÉVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Procédure de connexion pour les tableaux blancs interactifs 29 avril 2011 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. INTRODUCTION... 1 2. ÉVALUATION

Plus en détail

Plate-forme Bio-informatique. Laboratoire de Bio-informatique et de Génomique intégratives. Utilisateurs (public, privé )

Plate-forme Bio-informatique. Laboratoire de Bio-informatique et de Génomique intégratives. Utilisateurs (public, privé ) Plate-forme Bio-informatique Valorisation et soutien Laboratoire de Bio-informatique et de Génomique intégratives Recherche et développement collaboration Utilisateurs (public, privé ) Proposer des solutions

Plus en détail

Polycopiés Numériques

Polycopiés Numériques SERVICES NUMERIQUES MUTUALISES Polycopiés Numériques Le service de Polycopiés numériques des universités membres de l Université Numérique Paris Île-de-France Un projet de service numérique mutualisé porté

Plus en détail

Grille de Calcul Marocaine ( MaGrid )

Grille de Calcul Marocaine ( MaGrid ) Grille de Calcul Marocaine ( MaGrid ) Bouchra Rahim rahim@cnrst.ma Division TIC - CNRST 1 2 Plan Introduction aux grilles de calcul Initiative de Grille Nationale (NGI) Activités Projets de coopération

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET GUIDE DE L UTILISATEUR POUR LA GESTION CONTRIBUTIONS (SELSC) DE COMPTE DU SYSTEME SELSC

SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET GUIDE DE L UTILISATEUR POUR LA GESTION CONTRIBUTIONS (SELSC) DE COMPTE DU SYSTEME SELSC SERVICES EN LIGNE DES SUBVENTIONS ET CONTRIBUTIONS (SELSC) GUIDE DE L UTILISATEUR POUR LA GESTION DE COMPTE DU SYSTEME SELSC FEVRIER 2016 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 1. MODIFIER LE PROFIL PROFESSIONNEL...

Plus en détail

TP3-MISE EN ŒUVRE D UNE SOLUTION DE HAUTE DISPONIBILITE POUR UN SERVEUR DE FICHIER

TP3-MISE EN ŒUVRE D UNE SOLUTION DE HAUTE DISPONIBILITE POUR UN SERVEUR DE FICHIER TP3-MISE EN ŒUVRE D UNE SOLUTION DE HAUTE DISPONIBILITE POUR UN SERVEUR DE FICHIER MELANIE SISR GR2 Introduction Le but de ce TP est d installer et de configurer un serveur de fichier hautement disponible

Plus en détail

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix)

B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) B3/B7 Réseau (SQL/Citrix) Introduction Pour que plusieurs utilisateurs puissent travailler en même temps sur les mêmes données (clients, dossiers, ) il faut disposer d un réseau Plusieurs architectures

Plus en détail

Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux

Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux L outil de gestion des demandes de rendez-vous en ligne va vous permettre de définir

Plus en détail

P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r. et Guide d utilisation 2008. www.paruvendu.

P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r. et Guide d utilisation 2008. www.paruvendu. P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r et Guide d utilisation 008 www.paruvendu.fr Bienvenu sur l Espace Promoteur A travers ce guide de l utilisateur, nous

Plus en détail

Projet 1 Les Bus de Service dans les architectures SOA

Projet 1 Les Bus de Service dans les architectures SOA Les projets présentés dans la suite de ce document permettent d approfondir et de mettre en pratique certains concepts présentés lors des cours de Master «Architecture des Systèmes d Information» et «Urbanisation

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85

MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85 MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85 INSTALLATION 2 SUR LE SITE DE GOBACKUP 2 SUR VOTRE ORDINATEUR 3 UTILISATION DU LOGICIEL GOBACKUP 10 LES DIFFERENTES FONCTIONS DE GOBACKUP 10 SAUVEGARDER 11

Plus en détail

Ce document est la propriété du Groupe CEGEDIM. Il ne peut être ni reproduit, ni communiqué à des tiers sans autorisation écrite d une personne

Ce document est la propriété du Groupe CEGEDIM. Il ne peut être ni reproduit, ni communiqué à des tiers sans autorisation écrite d une personne Ce document est la propriété du Groupe CEGEDIM. Il ne peut être ni reproduit, ni communiqué à des tiers sans autorisation écrite d une personne mandatée à cet effet par ledit Groupe CEGEDIM. Table des

Plus en détail

INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE...

INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE... SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE... 4 CE QUI CHANGE POUR L'UTILISATEUR... 5 LE ROLE DE L'ADMINISTRATEUR... 5 LE MATERIEL... 5 CONFIGURATION SYSTEME... 6 DEPANNAGE... 7 DROITS DE L UTILISATEUR POUR

Plus en détail

GIR SabiWeb Prérequis du système

GIR SabiWeb Prérequis du système GIR SabiWeb Prérequis du système www.gir.fr info@gir.fr Version 1.0-0, mai 2007 2 Copyright c 2006-2007 klervi. All rights reserved. La reproduction et la traduction de tout ou partie de ce manuel sont

Plus en détail

MODE D EMPLOI S inscrire en ligne sur le portail (OGA)

MODE D EMPLOI S inscrire en ligne sur le portail (OGA) MODE D EMPLOI S inscrire en ligne sur le portail (OGA) SOMMAIRE 1 - Inscription en ligne 3 A - Identification : 6 B - Configuration du compte : 9 C Adresse de facturation : 10 D Paramètres de facturation

Plus en détail

Installation de Mac OS 9

Installation de Mac OS 9 apple Installation de Mac OS 9 K Apple Computer Inc. 1999 Apple Computer Inc. Tous droits réservés. Ce manuel est protégé par la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique, complétée

Plus en détail

Manuel des utilisateurs extranat Officiels

Manuel des utilisateurs extranat Officiels Manuel des utilisateurs extranat Officiels À l attention des Comités régionaux et départementaux Gestion du document N de version du document Date N de version de l'application Remarques Version 1.2 26/02/2014

Plus en détail

Dr. Christophe Geourjon

Dr. Christophe Geourjon Prédiction de la structure 3D Dr. Christophe Geourjon Pôle de BioInformatique Lyonnais PBIL - Site de Lyon-Gerland IBCP - CNRS UMR 5086 Bioinformatique et RMN structurales 7, passage du Vercors 69367 Lyon

Plus en détail

GMS SYSTÈME DE GESTION GRAPHIQUE

GMS SYSTÈME DE GESTION GRAPHIQUE GMS SYSTÈME DE GESTION GRAPHIQUE 1 GMS Système de gestion de la sécurité pour les organisations ayant plusieurs sites. Le Système de Gestion Graphique (GMS) de PACOM est une application client-serveur

Plus en détail

Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne.

Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne. Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne. Cette armoire va vous permettre : De mieux classer vos documents De mieux les retrouver De mieux les partager Ce petit guide

Plus en détail

GUIDE DE l'administrateur IT

GUIDE DE l'administrateur IT GUIDE DE l'administrateur IT Contenus 1. Introduction...2 2. Inscrire des utilisateurs...3 2.1. Créer un compte dans le Centre de formation...3 2.2. Créer des utilisateurs...3 2.2.1. Créer des utilisateurs

Plus en détail

P R O G R A M M E E T I N S T R U C T I O N S O F F I C I E L L E S

P R O G R A M M E E T I N S T R U C T I O N S O F F I C I E L L E S P R O G R A M M E E T I N S T R U C T I O N S O F F I C I E L L E S MP deuxième années PREAMBULE Sommaire I. Contexte de la réforme de l informatique en C.P.G.E II. Objectifs de la formation III. Moyens

Plus en détail

Proposition de progression : BTS CI 1 ère année avec 24 semaines effectives de cours.

Proposition de progression : BTS CI 1 ère année avec 24 semaines effectives de cours. Proposition de progression : BTS CI 1 ère année avec 24 semaines effectives de cours. Septembre (3 semaines) S2.1 Réseaux informatiques (LAN, WAN), notions d intranet, d extranet Systèmes d exploitation,

Plus en détail

Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires. 1. Introduction

Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires. 1. Introduction Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires 1. Introduction Augmenter les revenus et réduire les coûts opérationnels représentent pour toute société deux moyens d augmenter leur profitabilité.

Plus en détail

Partie 1 Les fondamentaux

Partie 1 Les fondamentaux Partie 1 Les fondamentaux 1. Débuter avec Outlook 2010... 3 2. La fenêtre d Outlook... 23 3. Envoyer et recevoir des messages électroniques... 79 4. Gérer les contacts... 127 5. Gérer les emplois du temps...

Plus en détail

PRESENTATION ET UTILISATION COURANTE

PRESENTATION ET UTILISATION COURANTE PRESENTATION ET UTILISATION COURANTE 1- PRESENTATION Remplaçant Sertifal depuis le 1 er février 2007, Sertifup 1 est composé de deux modules principaux : - Un site web( www.sertifup.fr ) dont l accès est

Plus en détail

CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS

CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS 2 Téléchargement 3 Installation 8 Prise en main rapide 11 Lancement Recherche 14 Gestion des fichiers 15 Recherche des adresses mails 16 Importation d un fichier d adresses

Plus en détail

Mise en œuvre d une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier

Mise en œuvre d une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier Mise en œuvre d une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier Sommaire : Page 2 à 12 : TP5 Mise en œuvre d une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier o o o Page 2-4

Plus en détail

Utilisation d Unix au travers de XWin32

Utilisation d Unix au travers de XWin32 Utilisation d Unix au travers de XWin32 Jean-Yves Didier 19 décembre 2006 Résumé : Le programme XWin32 est un serveur X Window 1 qui permet, grâce à l architecture des systèmes d exploitation de type Unix,

Plus en détail

Chapitre I : Réseau Local

Chapitre I : Réseau Local Chapitre I : Réseau Local 1. Rappel : Activités 1, 2,3 livre page 36 Activités 4,5 livres page 37 2. Définition d un réseau local : Un réseau informatique est un ensemble d équipements informatiques reliés

Plus en détail

Central WifiManager Guide d installation. Date : 10-02-2015 Location: GUYANCOURT

Central WifiManager Guide d installation. Date : 10-02-2015 Location: GUYANCOURT Central WifiManager Guide d installation Date : 10-02-2015 Location: GUYANCOURT Introduction Central WifiManager est une solution de gestion centralisée de points d accès D-Link hébergée sur un serveur.

Plus en détail

Manuel Utilisateur Catalogue Corrélyce - Chef d établissement

Manuel Utilisateur Catalogue Corrélyce - Chef d établissement Manuel Utilisateur Catalogue Corrélyce - Chef d établissement Auteur : PASS Technologie Version manuel : 0.2 Compatible avec Correlyce version : 2.1 Gestion des changements de version Ce tableau gère les

Plus en détail

Manuel d utilisation de PATCH LOTAS SSR DPA 2014 Version 1.0.0.0

Manuel d utilisation de PATCH LOTAS SSR DPA 2014 Version 1.0.0.0 Agence Technique de l Information sur l Hospitalisation SIRET n 180 092 298 00017 code APE : 8411Z 117, boulevard Marius Vivier Merle 69329 LYON CEDEX 03 Joindre le support technique : Agora https://applis.atih.sante.fr/agora/ago_theme.do?idtheme=438

Plus en détail

SAS ENTERPRISE MINER : LA MIGRATION DE PROJETS

SAS ENTERPRISE MINER : LA MIGRATION DE PROJETS SAS ENTERPRISE MINER : LA MIGRATION DE PROJETS Après une présentation rapide des modes d utilisation de SAS Enterprise Miner et de ses versions, depuis celle intégrée au sein de SAS au client Java, l objet

Plus en détail

Guide du Gestionnaire Novaxel

Guide du Gestionnaire Novaxel Guide du Gestionnaire Novaxel 1 La formation Novaxel Gestionnaire Aucun Prérequis Type Guide explicatif 73 pages Objectifs de la formation Comprendre le rôle du Gestionnaire Créer et gérer les comptes

Plus en détail

Misson : Windows Serveur 2008

Misson : Windows Serveur 2008 Misson : Windows Serveur 2008 M326080019 Contexte : Afin de mieux gérer l entreprise, il a été décidé de mettre en place un serveur Windows 2008. Cela permettra de mieux gérer les accès aux dossiers par

Plus en détail

Note de synthèse 15/11/2011. BTS Informatique de gestion option administrateur réseau. Note de synthèse Page 1

Note de synthèse 15/11/2011. BTS Informatique de gestion option administrateur réseau. Note de synthèse Page 1 Note de synthèse 15/11/2011 BTS Informatique de gestion option administrateur réseau Note de synthèse Page 1 Sommaire I. Présentation de l entreprise :... 3 II. Activités de l entreprise :... 3 III. Mon

Plus en détail

Poste de travail léger sécurisé

Poste de travail léger sécurisé Poste de travail léger sécurisé Laurent CABIROL Commissariat à l Énergie Atomique, Direction des Technologies de l Information, Bat 474 91191 Gif sur Yvette cédex laurent.cabirol@cea.fr Résumé Le Commissariat

Plus en détail

Events Manager Document commercial V 1.04 FR 1 / 5

Events Manager Document commercial V 1.04 FR 1 / 5 L organisation de réunions, assemblées, congrès, colloques et autres évènements, nécessite une administration rigoureuse et contraignante, la parfaite maîtrise des processus de réservations et contrôles

Plus en détail

Le programme de distribution

Le programme de distribution Le programme de distribution Ce document décrit en bref les concepts de la distribution de solutions de Management de Flotte (AVL) produits par GPS4NET. Les informations présentées ont un caractère purement

Plus en détail

Acer econsole Manuel d utilisation

Acer econsole Manuel d utilisation Acer econsole Manuel d utilisation 1 I Informations de licence des logiciels tiers ou logiciels libres Les logiciels préchargés, intégrés ou autrement distribués avec les produits fournis par Acer contiennent

Plus en détail

Procédure de mise à jour. Yourcegid Fiscalité

Procédure de mise à jour. Yourcegid Fiscalité Yourcegid Fiscalité YC - V5.5 08/01/2016 Sommaire 1. Vérifications et préconisations avant l installation... 4 Différentes configurations de mise à jour YourCegid Fiscalité... 4 Prérequis système avant

Plus en détail

PROCEDURE D INSTALLATION

PROCEDURE D INSTALLATION PROCEDURE D INSTALLATION VIGILENS Mise à jour : Juillet 2014 VIGILENS SARL 53, rue Vauban F 69006 LYON www.vigilens.net Sommaire 1. Liste des modifications apportées au document... 3 2. Installation et

Plus en détail

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES ******************** Cahier des clauses techniques particulières - C.C.T.P. - Objet du marché : ACQUISITION D UNE APPLICATION DE GESTION DE L ACTIVITE

Plus en détail

RAPPORT PROJET PROFESSIONNEL. Outil de Prévision de l Eau Facturée

RAPPORT PROJET PROFESSIONNEL. Outil de Prévision de l Eau Facturée RAPPORT PROJET PROFESSIONNEL Outil de Prévision de l Eau Facturée Présenté par Ugo BOESSO et Emilie DELIAT 07 Philippe AUDRA.,... Tuteur académique Hugo BOURGEOIS, Lyonnaise des Eaux... Tuteur professionnel

Plus en détail

Créer un compte utilisateur

Créer un compte utilisateur Les comptes utilisateurs http://vanconingsloo.be/les-cours/modules-informatiques-et-internet/initiation-a-linformatique/decouvertewindows/comptes-utilisateurs Créer et gérer un compte utilisateur Un ordinateur

Plus en détail

4 septembre 2006. Différentes possibilités existent pour lancer Géode 10.

4 septembre 2006. Différentes possibilités existent pour lancer Géode 10. TS/SU/ACG Christophe PODEVIN 4 septembre 2006 DEPLOIEMENT DE GEODE V.10.01 Note Document EDMS n 770986 1. OBJET GEODE est l interface utilisateur pour la base de données SURVEY du groupe TS/SU. Ce logiciel

Plus en détail

Planifier le démarrage de son ordinateur

Planifier le démarrage de son ordinateur Planifier le démarrage de son ordinateur Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 08/07/2015 Votre premier réflexe lorsque vous vous levez est de démarrer votre ordinateur? Pourquoi ne pas programmer

Plus en détail

LOGICIEL DE CAPTURE ET DE GESTION DES FLUX DE DOCUMENTS MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ.

LOGICIEL DE CAPTURE ET DE GESTION DES FLUX DE DOCUMENTS MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. LOGICIEL DE CAPTURE ET DE GESTION DES FLUX DE DOCUMENTS MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. UN FLUX DE TRAVAIL AUTOMATIQUEMENT AMÉLIORÉ. C est un fait, même si votre bureau est parfaitement organisé, les

Plus en détail

B8 Questions courantes et émergentes chez Service Canada. Représentants de Service Canada

B8 Questions courantes et émergentes chez Service Canada. Représentants de Service Canada B8 Questions courantes et émergentes chez Service Canada Représentants de Service Canada Les enjeux actuels et nouveaux Présenté par: Service Canada Sujets Direction générale des services d Intégrité Changements

Plus en détail

Limesurvey : Descriptif des panneaux de configuration

Limesurvey : Descriptif des panneaux de configuration I. Panneau «Administration» Dans la majorité des cas, les icônes et ne vous concerneront pas. Seul un utilisateur disposant d un profil «Super administrateur» peut créer des utilisateurs et des groupes

Plus en détail

POLITIQUE D ARCHIVAGE

POLITIQUE D ARCHIVAGE DGAL 136 POLITIQUE D ARCHIVAGE 1. CONTEXTE...1 2. OBJECTIFS...2 3. ENVIRONNEMENT RÉGLEMENTAIRE POUR L ARCHIVAGE DE L INFORMATION TOUT AU LONG DE SON CYCLE DE VIE...2 4. MISE EN OEUVRE DE LA POLITIQUE D

Plus en détail

Les bases de données biologiques. Sigrid Le Clerc Conservatoire Nationale des Arts et Métiers Chaire de Bioinformatique

Les bases de données biologiques. Sigrid Le Clerc Conservatoire Nationale des Arts et Métiers Chaire de Bioinformatique Les bases de données biologiques Sigrid Le Clerc Conservatoire Nationale des Arts et Métiers Chaire de Bioinformatique Sommaire 1. Introduction 2. Le système Entrez 2.1. Description du système Entrez 2.2.

Plus en détail

Composant pour Microsoft Outlook. Collaborez en utilisant Outlook et MDaemon

Composant pour Microsoft Outlook. Collaborez en utilisant Outlook et MDaemon MDaemon GroupWare Composant pour Microsoft Outlook Collaborez en utilisant Outlook et MDaemon Version 1 Manuel Utilisateur 2003 Alt-N Technologies. Tous droits réservés. MDaemon, WorldClient, et RelayFax

Plus en détail

Votre solution Taxe de séjour. Guide utilisateur du portail de télé-déclaration

Votre solution Taxe de séjour. Guide utilisateur du portail de télé-déclaration Votre solution Taxe de séjour Guide utilisateur du portail de télé-déclaration Version 3.2 février 2016 Sommaire 1 Accès au portail de télé-déclaration... 4 1.1 Créer un nouveau compte... 4 1.2 Se connecter

Plus en détail

DEVELOPPEMENT CLOUD COMPUTING

DEVELOPPEMENT CLOUD COMPUTING DEVELOPPEMENT DE SERVICES CLOUD COMPUTING 24/03/2016 - Clear-cloud-services.docx SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 4 1.1 Synthese des services... 4 1.2 Objectifs... 4 1.3 Le cloud = energie numerique, espace

Plus en détail

Collection «Solutions d entreprise» dirigée par Guy Hervier

Collection «Solutions d entreprise» dirigée par Guy Hervier Collection «Solutions d entreprise» dirigée par Guy Hervier, ISBN : 2-212-11122-3 Avant-propos Nés dans les années 1970 pour répondre aux besoins des entreprises de VPC, les «centres d appels» ont pour

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques La qualité d exécution des opérations d une organisation détermine son

Plus en détail

Visa Issuing System And Boarding Control System

Visa Issuing System And Boarding Control System Visa Issuing System And Boarding Control System SOLUTION Biotatoo-ISCS / GEBCARDMANAGER SYSTEME D EMISSION DE VISA ET DE CONTROLE DES ENTREES ET DES SORTIES A L AEROPORT SOLUTION GEBCARDMANAGER Présentation

Plus en détail

Dossier 6.8.9. Installation d un nouveau central téléphonique au Théâtre Royal de la Monnaie. Description du système

Dossier 6.8.9. Installation d un nouveau central téléphonique au Théâtre Royal de la Monnaie. Description du système Dossier 6.8.9. Installation d un nouveau central téléphonique au Théâtre Royal de la Monnaie Description du système La nouvelle solution téléphonique du Théâtre Royal de la Monnaie (TRM) est basée sur

Plus en détail

Acropole Acropole MRS Gestion du Nursing

Acropole Acropole MRS Gestion du Nursing Plan du document 1. Introduction de la matière et du rôle du logiciel 2. Descriptif fonctionnel du produit 3. Modules optionnels et programmes de la gamme Acropole pouvant être reliés à l'application 4.

Plus en détail

RAPPORT SUR LA RÉALISATION D UN DÉMONSTRATEUR DE PAIEMENT SÉCURISÉ SUR INTERNET UTILISANT LE PROCÉDÉ DE M. ATIG. N o DE PTR : 03-073

RAPPORT SUR LA RÉALISATION D UN DÉMONSTRATEUR DE PAIEMENT SÉCURISÉ SUR INTERNET UTILISANT LE PROCÉDÉ DE M. ATIG. N o DE PTR : 03-073 RAPPORT SUR LA RÉALISATION D UN DÉMONSTRATEUR DE PAIEMENT SÉCURISÉ SUR INTERNET UTILISANT LE PROCÉDÉ DE M. ATIG N o DE PTR : 03-073 Table des matières Table des matières... i 1. Présentation... 1 2. Fonctionnement

Plus en détail

Modélisation objet avec UML

Modélisation objet avec UML Modélisation objet avec UML Le développement des systèmes est une tâche d une grande envergure et un investissement important pour toute entreprise. La modélisation des systèmes déjà existants ou d un

Plus en détail

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Commission de concertation de l Enseignement de Promotion sociale LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION COMMISSION

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X 7 Étude de cas : la boutique MX Dans ce dernier chapitre, nous allons exploiter Dreamweaver MX pour développer une boutique marchande utilisant la technologie

Plus en détail

Etats qualitatifs et quantitatifs des eau souterraines. ADES : la banque de données nationale sur les eaux souterraines

Etats qualitatifs et quantitatifs des eau souterraines. ADES : la banque de données nationale sur les eaux souterraines ADES : la banque de données nationale sur les eaux souterraines ADES. National groundwater database Laurence Chery*, Aline Cattan** * BRGM service EAU BP6009 45060 Orléans cedex 2 Email : l.chery@brgm.fr,

Plus en détail

Notice d'utilisation de la plateforme de pilotage partagé de la performance ESMS

Notice d'utilisation de la plateforme de pilotage partagé de la performance ESMS Notice d'utilisation de la plateforme de pilotage partagé de la performance ESMS A destination des ESMS Date : Mars 2014 1 Sommaire Ce guide a été conçu comme un support à l utilisation de la plateforme

Plus en détail

Tutoriel version pour le système pupitre de l'académie de Lille. version du logiciel: 05 Janvier 2011(v1)

Tutoriel version pour le système pupitre de l'académie de Lille. version du logiciel: 05 Janvier 2011(v1) Tutoriel version pour le système pupitre de l'académie de Lille version du logiciel: 05 Janvier 2011(v1) Préambule: Logiciel initié dans le cadre du Groupe de production pupitre SVT de l'académie de Lille.

Plus en détail

C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme

C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme 1 C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme 2 C3. Introduction L urbanisation est basée sur un certain nombre d axes stratégiques et donc d objectifs à atteindre à court et moyen terme. Pour ce faire

Plus en détail

Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC) Outil national de rapports en ligne (ONRE)

Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC) Outil national de rapports en ligne (ONRE) Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC) Outil national de rapports en ligne (ONRE) GUIDE DE L ADMINISTRATEUR MINISTÉRIEL Mise à jour : octobre 2015 1 Table des matières

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

Révisions ISO Livre blanc

Révisions ISO Livre blanc Révisions ISO ISO Revisions Révisions ISO Livre blanc Quelle est la différence entre une approche procédure et une approche processus? Aborder le changement Processus vs procédures : Qu est-ce que cela

Plus en détail

Traitement de données

Traitement de données Traitement de données Mise en uvre des automates TSX37 Nous allons, dans ce document présenter comment mettre en uvre les automates de la famille TSX37 de Télémécanique. On rappelle la structure d un système

Plus en détail

INTERCONNEXION ENT RÉUNION / BCDI / E - SIDOC

INTERCONNEXION ENT RÉUNION / BCDI / E - SIDOC INTERCONNEXION ENT RÉUNION / BCDI / E - SIDOC 05/06/2014 Editeur de l ENT et e-sidoc Documentation sur les procédures à suivre pour mettre en place l authentification unique entre e-sidoc et l ENT RÉUNION.

Plus en détail

Manuel Utilisateur Signets

Manuel Utilisateur Signets Conception, mise en œuvre, hébergement, exploitation et support d une solution open source d ENT Manuel Utilisateur Signets Auteur Version : 2.5 : Logica et la Région Ile-de-France Page 1 de 28 Gestion

Plus en détail

2-Description globale du programme IziMailing

2-Description globale du programme IziMailing 1-But La raison d être de ce document est de déterminer les conditions d utilisation du logiciel IziMailing ainsi que la fonctionnalité associée «Routage Professionnel», mis en vente par l entreprise Softiciel

Plus en détail

Une nouvelle référence dans cette année de jubilé

Une nouvelle référence dans cette année de jubilé 64 Pages romandes Une nouvelle référence dans cette année de jubilé Pour ce 25 ème anniversaire, les développeurs ont entièrement reprogrammé le logiciel de gestion ABACUS. Le résultat: une solution de

Plus en détail

Introduction à Moodle

Introduction à Moodle Introduction à Moodle Lors de cette formation d introduction à la plateforme Moodle, nous expérimentons les outils de base pour ajouter du contenu en ligne, les paramètres, les fonctions de mise en page,

Plus en détail