Institut des Sciences Moléculaires - Université de Bordeaux -

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Institut des Sciences Moléculaires - Université de Bordeaux -"

Transcription

1 Les Cellules Photovoltaïques Hybrides à Colorant Céline OLIVIER Institut des Sciences Moléculaires - Université de Bordeaux - 9èmes Rencontres Régionales des Électroniciens et Instrumentalistes 04 Juillet 2012 ISM, Bordeaux

2 L Enjeu Photovoltaïque EERGIE SOLAIRE EERGIE ELECTRIQUE Definition : convertir les photons de la lumière en courant électrique grâce à des semi-conducteurs qui créent l'effet photovoltaïque. EERGIE : Un Enjeu Environnemental Majeur Top 10 des principales préoccupations de l Humanité pour les 50 années à venir 1. EERGY 2. Water 3. Food 4. Environment 5. Poverty 6. War 7. Disease EERGIES REOUVELABLES Abondantes, Vertes, Bon Marché CELLULES SOLAIRES Cellules classiques à base de Silicium = chères / production limitée Cellules Photovoltaïques Hybrides à Colorants (Grätzel 1991) = excellente alternative 1

3 Les Différents Types de Cellules Solaires 1ères cellules PV développées par Bell en 1954 = à base de Silicium avec une efficacité de conversion de ~ 6 % Record = 40% Spectrolab : multijonctions (espace) Si monocristallin : ~ 25% (18% industriel) Fabrication laborieuse et énergivore / Coût élevé Faible efficacité sous un faible éclairage Si polycristallin (applications domestiques) : ~ % Meilleur ratio prix/efficacité Faible efficacité sous un faible éclairage Si amorphe (calculettes) : ~ 6-11% Meilleure efficacité sous un faible éclairage Thin films (CIS : CuInSe 2, CIGS : Cu(In,Ga)Se 2 ) : % Organiques : ~ 10 % (record) Hybrides : (Grätzel) : 12.3 % (record) 2

4 Les Différents Types de Cellules Solaires 3

5 Principe de Fonctionnement d une Cellule Solaire au Silicium Zone dopée Zone dopée P Cellule photovoltaïque = deux couches de Silicium (matériau semi-conducteur) 1 couche dopée avec du Bore (moins d e- que Si) zone dopée positivement : zone P 1 couche dopée avec du Phosphore (plus d e- que Si) zone dopée négativement : zone Photon de la lumière rupture entre un atome de Silicium et un électron modification des charges électriques = effet photovoltaïque Les atomes (+) vont dans la zone P et les électrons (-) vont dans la zone. création d une tension électrique et d un courant 4

6 Caractérisation des Cellules Solaires Densité de courant (ma.cm -2 ) Simulateur Solaire AM1.5G Keithley 2400 Sourcemeter 16 J SC P max -0,1 0,0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 Tension (V) P max théo = V OC x J SC FF V OC Paramètres clés: J SC : courant de court-circuit (ma/cm²) V OC : tension de circuit ouvert (V) FF : facteur de forme FF = P max / (V OC x J SC ) h : efficacité globale de conversion: h = P max / P inc = ( V OC x J SC x FF) / P inc 5

7 Caractérisation des Cellules Solaires J sc : relié à la génération et à la collection des porteurs de charges photo-générés Paramètre dépendant de : La surface de la cellule solaire L intensité de la lumière incidente Le spectre de la source lumineuse incidente La capacité d absorption et de réflexion de la lumière par la cellule solaire V oc : relié aux niveaux d énergie des différents constituants de la cellule Pour les cellules solaires organiques : V oc dépend des niveaux des orbitales HOMO et LUMO des matériaux donneur et accepteur d électrons. Pour les cellules hybrides : différence de potentiel entre les niveaux d énergie du semi-conducteur (accepteur d électron) et de l électrolyte (donneur d électron) FF : mesure la qualité de la cellule photovoltaïque 0.25 < FF < 1 Cellules PV au Si : FF ~ Cellules Organiques et Hybrides: FF ~

8 Spectre Solaire et Simulateur Solaire Irradiance (W/m 2 /nm) Spectre solaire = 100 % Intensité (W/m 2 /nm) UV 2% / Visible 47% / Infra-Rouge 51% Longueur d onde (nm) Longueur d onde (nm) 7

9 La Référence Spectrale : AM1.5G otion de Masse d Air = multiple du trajet parcouru par la lumière lorsqu elle arrive en point situé au niveau de la mer, le soleil étant directement à l aplomb. => quantifie la réduction d intensité de la lumière lorsqu elle traverse l atmosphère et est en partie absorbée par l Ozone, l Air, l Eau, la poussière etc L énergie solaire reçue sur Terre (hors atmosphère) est d environ W/m 2 cette illumination est appelée AM0 (Air Mass = 0) Sur Terre, après traversée de l atmosphère, cette énergie diminue: AM1 à l Equateur AM1.5 ou AM2 quand l illumination traverse 1.5 ou 2 fois l épaisseur de l atmosphère 8

10 La Référence Spectrale : AM1.5G AM1.5G pour Rayonnement Global = somme des rayonnements direct + diffus + albédo Le rayonnement direct provient directement du Soleil. Est nul si le Soleil est caché par des nuages ou par un obstacle. Le rayonnement diffus correspond au rayonnement reçu de la voûte céleste (hors rayonnement direct). Le rayonnement albedo correspond au rayonnement réfléchi par l environnement extérieur (le sol ou la mer) dont le coefficient de réflexion est appelé "albedo". La référence spectrale est AM1.5G ; P = W/m 2 9

11 Les Cellules Solaires Hybrides à Colorants ou Dye-Sensitized Solar Cells Prof. Michael Grätzel B. O Regan, M. Grätzel ature 1991, 353, 737. Multiples avantages: Transparence due aux nanoparticules de TiO 2 Aspect esthétique du au colorant Fonctionne en lumière diffuse Bas coût de fabrication Flexibilité 10

12 Applications : Electronique à Faible Consommation Energétique Konarka Technologies Became First Company to Receive EPFL License for DSCs Solar panels and modules DSSC-solar bags, Cell phone chargers (Wales, Flexible DSC-based solar module for Australian Army camouflage (Australia, 11

13 Analogie avec la Photosynthèse Plantes vs. DSCs Electrons générés par la chlorophylle Formation d énergie chimique Electrons générés par le colorant Formation d un courant électrique 12

14 Principe de Fonctionnement Semi-conduteur = TiO 2 nanoporeux La photoexcitation du colorant est suivie de l injection d un électron dans la bande de conduction d un film mince d oxyde semi-conducteur (ex. TiO 2 ) déposé à l anode (verre FTO). La molécule de colorant est régénérée par un système rédox (ex. I - /I 3- ) contenu dans l électrolyte, qui est luimême régénéré à la contre électrode (ex. Pt). Meilleure efficacité: 12.3 % de conversion (M. Grätzel et al. Science 2011) 13

15 Energy Levels vs. vacuum (Potentials vs. HE) Diagramme d Énergie (-1.0 V) (-0.5 V) (0.0 V) (+0.5V ) (+1.0V ) 14

16 Les Premières Études Absorption Molaire (10-4 Mol -1.cm -1 ) Colorants de référence Complexes de Ruthénium fournissant 11% de conversion 719 in EtOH l (nm) B. O Regan, M. Grätzel ature 1991, 353, ; M. Grätzel ature 2001, 414,

17 État-de-l art E vs. HE (V) CB S + /S* V oc I - /I V Dyes Zn COOH C 8 H 17 O O C 8H 17 Zn O O C 8 H 17 C 8 H 17 COOH VB TiO 2 S + /S 0 Dye Co II /Co III 0.56 V Redox Shuttle Co YD2 III / II Y123 YD2-o-C8 S S C COOH DSCs performances under AM mw.cm -2 Dye J sc [ma.cm -2 ] V oc [mv] ff h [%] YD YD2-o-C YD2-o-C8 / Y M. Grätzel, E. W.-G. Diau et al. Science 2011, 334,

18 Pré-Requis des Différents Composants du Dispositif DSC L Oxyde Semi-Conducteur - Transparent dans le visible - Large band-gap - Bas de la bande de conduction = énergie adaptée - Grande surface spécifique / Structure poreuse Le Chromophore - Forte absorption dans le domaine du visible (D.O.) - Large couverture du spectre solaire (l) - iveaux HOMO/LUMO adaptés au SC (TiO 2 ) et au système rédox (électrolyte) - Fonction d accroche sur l oxyde métallique - Stabilité à la lumière et à la température L Electrolyte OH O O OH O OH CS Ru CS O OH - Couples rédox: ex. I 3- /I -, Co III /Co II, dans un solvant (liquide) - Additifs : influence sur stabilité et niveaux d énergie La Contre-Electrode - Fine couche de Platine obtenue par: Dépôt chimique (H 2 PtCl 6 ) + calcination 500 C Pulvérisation métallique Pt 17

19 L Oxyde Semi-Conducteur TiO 2 : le plus efficace pour les cellules hybrides à colorant E vs. HE (V) Semiconducteur Colorant Electrolyte - 2,4 1 MLCT - 0,8-0,5 CB e- 3 MLCT - Transparent dans le visible Large band-gap E g TiO 2 = 3.2 ev 0,0 V oc max. - Énergie du bas de la bande de conduction adaptée + 0,4 + 0,5 e- E CB TiO 2 = -0.5 V + 1,0 +1,3 + 2,7 VB HOMO - Grande surface spécifique - Structure nanoporeuse S = m 2 /g + 3,7 TiO I 3- /I - 18

20 L Oxyde Semi-Conducteur Fabrication d une électrode poreuse de TiO 2 Synthèse de nanoparticles detio 2 anatase (méthodes sol-gel, hydrothermale, ) Fabrication d une pâte avec liants organiques, surfactants, solvants Déposition en films mince par méthodes Doctorblade ou Screen-printing Calcinations des films à haute température (500 C) Interconnexion et jonction des particules + Calcination des organiques Porosité Film transparent (10 µm) de TiO 2 anatase. anoparticules 20 nm. Film réfléchissant (5 µm) de TiO 2 anatase. anoparticules 400 nm 19

21 Sources Commerciales pour la Fabrication des Dispositifs (Switzerland, (Australia, 20

22 Réalisation du Dispositif Lamelle de verre Joint scellant: Surlyn Dupont (25 µm) Trou pour injection de l électrolyte Substrat cathode: verre + FTO (TCO mm) Couche de Pt: déposée chimiquement (H 2 PtCl 6 ) Joint scellant: Surlyn Dupont (25µm) Semi-conducteur TiO 2 : couche transparente Dyesol TiO 2 -nanocristallin (Ø20 nm - 10 µm) couche diffusive Dyesol TiO 2 -microcristallin (Ø400 nm - 5 µm) Substrat photoanode: verre + FTO (SG mm) 21

23 Réalisation du Dispositif Lamelle de verre Joint scellant: Surlyn Dupont (25 µm) Trou pour injection de l électrolyte Substrat cathode: verre + FTO (TCO mm) Couche de Pt: déposée chimiquement (H 2 PtCl 6 ) Joint scellant: Surlyn Dupont (25µm) Semi-conducteur TiO 2 : couche transparente Dyesol TiO 2 -nanocristallin (Ø20 nm - 10 µm) couche diffusive Dyesol TiO 2 -microcristallin (Ø400 nm - 5 µm) Substrat photoanode: verre + FTO (SG mm) 21

24 Autre Concept : Les Dispositifs Solides (ss-dscs) Afin d éviter l évaporation de l électrolyte liquide et les problèmes d écoulement/étanchéité utilisation d un matériau solide transporteur de trous Verre moléculaire à l état solide e. g. spiro-ometad Absorption de la lumière par des colorants à très forts coefficients d absorption Transfert d électron dans film mince de TiO 2 Transfert des trous dans un matériau organique solide Additifs : TBP and LiTFSI U. Bach, M. Grätzel et al. ature 1998, 395,

25 Autre Concept : Les Dispositifs Solides (ss-dscs) Colorant organique à fort coefficient d absorption molaire : la référence D102 S S J sc = 7.7 ma/cm 2 V oc = 866 mv FF = 61.2 % h = 4.1 % D102 D102 O COOH L. Schmidt-Mende et al. Adv. Mater. 2005, 17, Meilleure efficacité 3 +, 3PF 6 - S S C COOH OMe Co OMe J sc = 9.5 ma/cm 2 V oc = 986 mv FF = 76.0 % h = 7.2 % Y123 MeO OMe Spiro MeO OMe OMe OMe M. Grätzel et al. J. Am. Chem. Soc. 2011, 133,

26 Financial Supports CRS - Interdisciplinary Energy Prof. Thierry Toupance Ludmila Cojocaru Samuel De Sousa (Groupe C2M - ISM - Bordeaux) Program (AODISFLEX) Univ. Bordeaux - Région Aquitaine - AR Collaborations Cristallographie : Dr. Brice Kauffmann (IECB, Bordeaux) Calculs DFT : Dr. Laurent Ducasse (ISM, Bordeaux) Mesures PV : Dr. Lionel Hirsch (ELORGA, IMS, Bordeaux)

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC)

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Faculté Polytechnique Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Prof. André DECROLY Dr Abdoul Fatah KANTA andre.decroly@umons.ac.be Service de

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid El Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA

Plus en détail

Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque

Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque Institut des Nanotechnologies de Lyon, Université de Lyon, INSA de Lyon Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque Tetyana Nychyporuk Équipe Photovoltaïque 1 Le future et le photovoltaïque

Plus en détail

Elaboration et caractérisation de composants organiques

Elaboration et caractérisation de composants organiques Elaboration et caractérisation de composants organiques Laurence ignau, Guillaume Wantz, Lionel Hirsch, Pascal Tardy, Jean-Paul Parneix Laboratoire IMS, UMR-CNRS 5218, Site ENSCPB, 16 Avenue Pey Berland,

Plus en détail

Exercices (Energie solaire photovoltaïque)

Exercices (Energie solaire photovoltaïque) Exercices (Energie solaire photovoltaïque) 1- Qu'est-ce que une diode Schottky? 2- Qu'est-ce qu'un contact ohmique? 3- Est-ce que la caractéristique I-V d'une diode est ohmique? 4- Qu'est-ce que la barrière

Plus en détail

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Mis en œuvre par la: Modes de Financement des projets solaires en Tunisie Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Ghada Bel Hadj Ali Tunis, le 27 Octobre 2014 10.11.2014 Seite 1 Ce qu il

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques

Les cellules photovoltaïques Le texte qui suit est extrait intégralement du site web suivant: http://e-lee.hei.fr/fr/realisations/energiesrenouvelables/filieresolaire/mppt/mppt/principes.htm 1 Principe Les cellules photovoltaïques

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque - L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque A. Benabou 2011-2012 PLAN Introduction I. L énergie solaire II. III. Le photovoltaïque Systèmes photovoltaïques 2 Introduction Energie solaire photovoltaïque

Plus en détail

TECHNOLOGIES PHOTOVOLTAÏQUES. STI2D EE - Energies et Environnement Technologies photovoltaïques 1

TECHNOLOGIES PHOTOVOLTAÏQUES. STI2D EE - Energies et Environnement Technologies photovoltaïques 1 TECHNOLOGIES PHOTOVOLTAÏQUES STI2D EE - Energies et Environnement Technologies photovoltaïques 1 Histoire de l effet photovoltaïque 1839 : effet photovoltaïque découvert par Edmond Becquerel 1877 : première

Plus en détail

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs TD n 1 : Dopage des semiconducteurs Exercice 1 : Silicium intrinsèque : On s intéresse au Silicium dans cet exercice On considère le semiconducteur intrinsèque 10 3 qui a une densité n i = 10 cm à T=300K

Plus en détail

L énergie photovoltaïque et les cellules solaires. Chapitre I

L énergie photovoltaïque et les cellules solaires. Chapitre I Chapitre I L énergie photovoltaïque et les cellules solaires 5 Energies solaire : 1.Historique : La conversion de la lumière en électricité, appelée effet photovoltaïque, a été découverte par Antoine Becquerel

Plus en détail

Chapitre II SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE

Chapitre II SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE Chapitre II SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE I - DOMAINE UV-VISIBLE Le domaine UV-visible s'étend environ de 800 à 10 nm. visible : 800 nm (rouge) - 400 nm (indigo) proche-uv : 400 nm - 200

Plus en détail

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37.

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37. Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E Projet : C460 CIB : H01L 27/142 H01L 31/04 Objet : Commentaires de la version française des définitions Date : 15/04/2014 FR remercie EP pour la version

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Solaire Photovoltaïque

Solaire Photovoltaïque Solaire Photovoltaïque Halle des écomatériaux Une halle provisoire dès 2011 Une halle définitive fin 2012 Des espaces dédiés à la pédagogie autour de la performance énergétique et des matériaux Des maquettes

Plus en détail

CHAPITRE 6 : SPECTROSCOPIE U.V. VISIBLE

CHAPITRE 6 : SPECTROSCOPIE U.V. VISIBLE CHAPITRE 6 : SPECTROSCOPIE U.V. VISIBLE Lycée International des Pontonniers Novembre 2015 I. Généralités 1. Spectre d absorption - Lorsqu elle traverse une substance autre que l air ou le vide, la lumière

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s IN SITU : ÉNERGIE 2 PANNEAUX SOLAIRES Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s Ce film montre des applications pratiques des générateurs électriques que sont les

Plus en détail

Les cellules solaires au silicium cristallin

Les cellules solaires au silicium cristallin Les cellules solaires au silicium cristallin Santo Martinuzzi (santo.martinuzzi@univ-cezanne.fr) Professeur Émérite, Université P. Cézanne Aix-Marseille III Après une description sommaire des principaux

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

Evolution technologique des cellules photovoltaïques et perspectives d avenir

Evolution technologique des cellules photovoltaïques et perspectives d avenir Evolution technologique des cellules photovoltaïques et perspectives d avenir NOTIONS PHOTOVOLTAÏQUES Genappes 23 juin 2007 Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/24 16 14

Plus en détail

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Introduction Comme son nom l indique, une énergie renouvelable est une énergie utilisant des élèments naturels, renouvelés plus rapidement qu ils ne sont consommés.

Plus en détail

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Marine Laroche Michele Schiavoni Journées Photonique et Photovoltaïque 30-31 Mars 2011 La stratégie Saint-Gobain dans le solaire Quelques produits

Plus en détail

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère Réception du rayonnement solaire à la limite de l atmosphère Processus d appauvrissent du rayonnement solaire par les différentes couches atmosphérique

Plus en détail

Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux.

Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux. Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux. Les bureaux et le laboratoire de génie civil seront situés dans d anciens

Plus en détail

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée Fiche N 28 Ind. 3 du 26 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE 1. RAPPEL DU PRINCIPE Lorsqu un matériau reçoit la lumière

Plus en détail

Technologies, applications et développement en France : quelles perspectives pour le solaire photovoltaïque?

Technologies, applications et développement en France : quelles perspectives pour le solaire photovoltaïque? Technologies, applications et développement en France : quelles perspectives pour le solaire photovoltaïque? Philippe Malbranche CEA-INES Tél : 33 4 79 44 45 46 Mél : philippe.malbranche @ cea.fr www.ines-solaire.com

Plus en détail

Sommaire : Les panneaux photovoltaïques. Thème : Les avancées scientifiques et les réalisations techniques.

Sommaire : Les panneaux photovoltaïques. Thème : Les avancées scientifiques et les réalisations techniques. Sommaire : Les panneaux photovoltaïques Thème : Les avancées scientifiques et les réalisations techniques. Problématique : Comment les panneaux photovoltaïques transforment-ils l énergie solaire en énergie

Plus en détail

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION I. Préliminaire - Que signifie par le terme «Photovoltaïque» Photo de photon (énergie lumineuse) et voltaïque de volt (tension électrique). Si le matériau est semi conducteur, alors une partie de l énergie

Plus en détail

CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE

CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE 15 Chapitre III CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE Chapitre III CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE III.1 Introduction: Dans ce chapitre nous allons traiter l exploitation de la conversion photovoltaïque, depuis la mise

Plus en détail

Projet de Cours Energie en télécoms

Projet de Cours Energie en télécoms Projet de Cours Energie en télécoms THEME Câblage et installation des panneaux solaires : cas de l ESMT Membres du Groupe : Sous la direction de : ALI TAHIROU seydou AMOUZOUN charles Mr RABE ASSANE Mohamed

Plus en détail

Installation photovoltaïque autonome Document ressource

Installation photovoltaïque autonome Document ressource Installation photovoltaïque autonome Document ressource Les composants d un système photovoltaïque Deux types de capteurs solaires existent pour récupérer de l énergie : Les panneaux photovoltaïques qui

Plus en détail

SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE

SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE 1 CHAPITRE I SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE I - DOMAINE UV-VISIBLE Dans une molécule, les transitions électroniques ont lieu dans la région de l ultraviolet (400-10 nm environ) et du visible

Plus en détail

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT .La lumière.1. Onde électromagnétique Ultraviolet nfrarouge - La lumière visible et invisible transporte de l énergie sous la forme d ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse c = 3.10 8 m.s

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LA RT2012 Dans la performance thermique et lumineuse des parois vitrées, les fermetures et les stores jouent le rôle de régulateur des entrées et sorties

Plus en détail

Principe et constitution d une installation photovoltaïque

Principe et constitution d une installation photovoltaïque Principe et constitution d une installation photovoltaïque Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Bruno ESTIBALS Maître de Conférences à l Université Paul Sabatier Toulouse III LAAS-CNRS

Plus en détail

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN...

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN... TP Matériaux Table Des Matières 1 - Les semi-conducteurs 4 1.1 Conducteurs électriques...4 1.2 Les semi-conducteurs...5 1.3 La jonction PN...6 1.4 Les cellules photoélectriques...7 1.5 TP semi-conducteurs...9

Plus en détail

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE N d ordre: Série: UNIVERSITE MENTOURI CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES EXACTES DEPARTEMENT

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques.

Les cellules photovoltaïques. MORNAY Thomas Sup D Classes préparatoires CPE VERNAY Alexis Sup D Institution des Chartreux VOLLE Marion Sup D Année 2004-2005 Professeur accompagnateur : M. Dietschy Groupe n 33 A l intention de M. BOIS

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques organiques

Les cellules photovoltaïques organiques Les cellules photovoltaïques organiques Laurence VIGNAU Maître de Conférences ENSCPB Laboratoire de l Intégration du Matériau au Système (IMS) Département MCM site ENSCPB laurence.vignau@ims-bordeaux.fr

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE. STI2D EE - Energies et Environnement Energie solaire 1

ENERGIE SOLAIRE. STI2D EE - Energies et Environnement Energie solaire 1 ENERGIE SOLAIRE STI2D EE - Energies et Environnement Energie solaire 1 Le soleil Distance avec la terre : 150 millions de kilomètres Rayon équivalent à 109 fois celui de la Terre : Température du noyau

Plus en détail

Photonique pour les Cellules Solaires Organiques

Photonique pour les Cellules Solaires Organiques Photovoltaïque Photonique pour les Cellules Solaires Organiques Ludovic Escoubas, JJ. Simon, Ph. Torchio, J. Le Rouzo, F. Flory, D. Duché, G. Rivière, G. Yeabiyo, S. Vedraine, H. Derbal Equipe OPTO-PV

Plus en détail

Seconde partie de l épreuve

Seconde partie de l épreuve Seconde partie de l épreuve Le sujet comprend 3 documents notés de A à C. L image ci-dessous présente un capteur d énergie intégré à la couverture d un bâtiment industriel : Question 1 (3 points) En vous

Plus en détail

Thème : Effets de la température sur les paramètres caractéristiques des cellules solaires

Thème : Effets de la température sur les paramètres caractéristiques des cellules solaires REPUBLQUE ALGERENNE DEMOCRATQUE ET POPULARE MNSTERE DE L ENSEGNEMENT SUPEREUR ET DE LA RECHERCHE SCENTFQUE UNVERSTE FERHAT ABBAS - SETF MEMORE Présenté à la Faculté des Sciences Département de Physique

Plus en détail

République Algérienne Démocratique Populaire. Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Année : 2012

République Algérienne Démocratique Populaire. Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Année : 2012 République Algérienne Démocratique Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Année : 2012 MEMOIRE DE MAGISTER DE L'UNIVERSITE D'ORAN Spécialité : Physique Des Matériaux

Plus en détail

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement E 3 E 3 E 3 émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement doc.1 : amplification du rayonnement par émission stimulée dans un milieu actif Milieu doc.2 : schéma de principe

Plus en détail

Utilisation de composites à base de polymères conjugués dans les cellules. photovoltaïques pour la conversion du rayonnement solaire

Utilisation de composites à base de polymères conjugués dans les cellules. photovoltaïques pour la conversion du rayonnement solaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen Faculté des Sciences Département de Physique

Plus en détail

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes PHYS-F-314 Electronique Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes G. De Lentdecker & K. Hanson 1 Rappels de la structure atomique Table des matières Semi-conducteurs (intrinsèques et extrinsèques)

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve de physique-chimie série STI2D et STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire Exemple de sujet Durée 3h, coefficient 4 Calculatrice autorisée LA TENTE

Plus en détail

Micro-centrale photovoltaïque de l Université de Nantes : un support pédagogique pour tous les niveaux

Micro-centrale photovoltaïque de l Université de Nantes : un support pédagogique pour tous les niveaux UDPPC 31 oct. 2012 Micro-centrale photovoltaïque de l Université de Nantes : un support pédagogique pour tous les niveaux N. Barreau (MCF-HDR Univ. Nantes) 1 Grandes lignes Pourquoi enseigner le photovoltaïque?

Plus en détail

Energie solaire Photovoltaïque

Energie solaire Photovoltaïque Energie solaire Photovoltaïque Situation actuelle de la technologie et de la R&D 3/04/07 Bernard Equer Photovoltaïque CNISF 1 Sommaire Principe, rendement Production, Prix et évolution La filière dominante

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les modules solaires photovoltaïques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR)

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) 1 Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Pour déterminer la formule développée d une molécule, on peut utiliser diverses méthodes : Des méthodes chimiques

Plus en détail

La photosynthèse photosynthèse autotrophes hétérotrophes photoautotrophes

La photosynthèse photosynthèse autotrophes hétérotrophes photoautotrophes La photosynthèse La vie sur terre dépend de l énergie solaire : les végétaux convertissent l énergie lumineuse en énergie chimique. Ce processus s appelle la photosynthèse. Les autotrophes sont les producteurs

Plus en détail

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables Introduction : L électricité photovoltaïque est un procédé résultant de la transformation du rayonnement solaire en énergie électrique par le biais de cellules photovoltaïques. A l origine, les cellules

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

Vitrages et protections solaires

Vitrages et protections solaires Vitrages et protections solaires Verre et effet de serre Transmission spectrale Double verre: modes de transmission de chaleur Verre isolant triple, avec film Verre antisolaire Verre anti-reflet Verre

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Chapitre 1 Matériaux utilisés dans la technologie photovoltaïque 1.1 Introduction Le semiconducteur est un matériau qui présente une conductivité intermédiaire entre celle des conducteurs et des isolants.

Plus en détail

Synthèse et caractérisation d oxydes transparents conducteurs de type p pour application en cellules solaires à colorant.

Synthèse et caractérisation d oxydes transparents conducteurs de type p pour application en cellules solaires à colorant. Synthèse et caractérisation d oxydes transparents conducteurs de type p pour application en cellules solaires à colorant. Benoit Chavillon To cite this version: Benoit Chavillon. Synthèse et caractérisation

Plus en détail

Système d'imagerie confocale couplant micro-raman, micro-pl et AFM

Système d'imagerie confocale couplant micro-raman, micro-pl et AFM Système d'imagerie confocale couplant micro-raman, micro-pl et AFM José Alvarez Laboratoire de Génie Electrique de Paris (LGEP), Gif-sur-Yvette, France Quelques systèmes commerciaux Horiba JY + JPK AFM

Plus en détail

Le photovoltaïque: principes et filières inorganiques, organiques, hybrides

Le photovoltaïque: principes et filières inorganiques, organiques, hybrides Chaire Développement durable Environnement, Énergie et Société Chaire annuelle Année académique 2010-2011 Le photovoltaïque: principes et filières inorganiques, organiques, hybrides 2 Mars 2011 Prof. Jean-Marie

Plus en détail

La technologie OLED. Construction et fonctionnement

La technologie OLED. Construction et fonctionnement La technologie OLED Une diode luminescente organique (en anglais organic light emitting diode, OLED) est un composant luminescent à couches minces composé de matériaux organiques semiconducteurs, qui se

Plus en détail

Spectroscopie UV-Visible. Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr

Spectroscopie UV-Visible. Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr Spectroscopie UV-Visible Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr Spectroscopie d absorption UV-Visible I. Introduction. Spectroscopie : Etude

Plus en détail

Verre et contrôle solaire

Verre et contrôle solaire Verre et contrôle solaire 2004 1 INTRODUCTION... 2 2 LE RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE... 3 2.1 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENTS... 3 2.2 LE SPECTRE SOLAIRE... 4 3 FACTEURS ÉNERGÉTIQUES ET LUMINEUX...

Plus en détail

Energie renouvelable : Les cellules photovoltaïques

Energie renouvelable : Les cellules photovoltaïques ENSTA Energie renouvelable Energie renouvelable : Les cellules photovoltaïques LAFLEUR Alexandre Introduction...3 A. Description technique du fonctionnement d une cellule...4 I) Rayonnement solaire...4

Plus en détail

Fiche Technique. Film pour serres. Films pour serres. L assortiment de films pour serres. Puissance supérieure. Longévité.

Fiche Technique. Film pour serres. Films pour serres. L assortiment de films pour serres. Puissance supérieure. Longévité. Film pour serres 1 Films pour serres Les films pour serres ont une longue vie, une puissance supérieure et une transmission lumineuse élevée avec des caractéristiques optiques. Le film apporte une contribution

Plus en détail

Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie. Benno WEINBERGER INERIS

Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie. Benno WEINBERGER INERIS Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie Benno WEINBERGER INERIS Sécurité des énergies renouvelables risque d incendie et équipements photovoltaïques 2 Plan Contexte

Plus en détail

La conversion photovoltaïque de l énergie solaire : Etat de l art et perspectives

La conversion photovoltaïque de l énergie solaire : Etat de l art et perspectives Energie solaire photovoltaïque et son stockage : technologies, enjeux et applications, UIMM 24 Novembre 2010-Paris La conversion photovoltaïque de l énergie solaire : Etat de l art et perspectives Daniel

Plus en détail

Centrales Solaires SunPower par François LE NY

Centrales Solaires SunPower par François LE NY Centrales Solaires SunPower par François LE NY CleanTuesday La Rochelle le 4 mai 2010 Leader dans l innovation technologique Fondée en 1985 Côtée au NASDAQ 5,000 employés, 100 % PV Segmentation: Résidentiel,

Plus en détail

L électronique organique : un brillant avenir pour les matières plastiques

L électronique organique : un brillant avenir pour les matières plastiques L électronique organique : un brillant avenir pour les matières plastiques Gilles Horowitz ITODYS, Université Paris-Diderot horowitz@univ-paris-diderot.fr L électronique La révolution technologique du

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2015/2016 OPTIQUE GEOMETRIQUE Stigmatisme Miroirs Dioptres

Plus en détail

I. Spectroscopie UV - visible

I. Spectroscopie UV - visible hap. A5 Spectres UV visible et I I. Spectroscopie UV - visible 1- ouleurs et solutions La lumière blanche contient toutes les radiations visibles dont les couleurs s'étendent du rouge au violet. - le vert

Plus en détail

Les diodes. Pascal MASSON. (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique

Les diodes. Pascal MASSON. (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique 1645 route des Lucioles, 641 BIOT 1 Sommaire I. Historique. 3 II. III. IV. La diode. PN :

Plus en détail

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Limoges

Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Limoges UNIVERSITE DE LIMOGES ECOLE DOCTORALE Science Technologie Santé FACULTE des Sciences et Techniques XLIM UMR CNRS 6172 Thèse N 76-2009 Thèse pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Limoges Spécialité

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE:

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Université de Créteil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: UV-visible Année universitaire 2003/2004 Sommaire. I. SPECTRE D EMISSION DE LA LAMPE

Plus en détail

Electricité Solaire Photovoltaïque. Bernard Equer, CNRS

Electricité Solaire Photovoltaïque. Bernard Equer, CNRS Electricité Solaire Photovoltaïque Bernard Equer, CNRS Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 1 Plan Etat des lieux : les filières industrielles le marché photovoltaïque la filière du

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 4. Lumière et couleur. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 4. Lumière et couleur. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. produit b. polychromatique c. longueur d onde d. supérieure e. trichromatique f. cônes g. thermique h. Wien 2. QCM a. peut être

Plus en détail

L électronique sur substrat souple

L électronique sur substrat souple Lyon Palais des Congrès le 12 février 2014 1/28 L électronique sur substrat souple Tayeb Mohammed-Brahim Directeur du CCMO, Responsable du Département t Microélectronique i et Capteurs de l IETR (UMR-CNRS

Plus en détail

P O L A R I S AT I O N

P O L A R I S AT I O N P O L A R I S AT I O N P o l a r i s e u r d e P r e c i s i o n e n v e r r e Plébiscité par ses utilisateurs Athermiques, ces polariseurs peuvent être exposés à des faisceaux intenses. La monture à bille

Plus en détail

Spectrométrie d absorption UV-Visible

Spectrométrie d absorption UV-Visible Ch 3 : Domaine spectral 190 à 900 nm Méthode d analyse moléculaire UV : 200 à 400nm : 598 à 299 kj/mol Vis : 400 à 700 nm : 299 à 170 kj/mol Liaison C-C rompue à 350 kj/mol Ce type de ryt transporte une

Plus en détail

Mémoire. Présenté en vue de l obtention du diplôme de MAGISTER. Electronique. Matériaux et Composants Optoélectronique. PAR: HADJAB Moufdi

Mémoire. Présenté en vue de l obtention du diplôme de MAGISTER. Electronique. Matériaux et Composants Optoélectronique. PAR: HADJAB Moufdi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DJILLALI LIABES SIDI BEL ABBES FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR Mémoire Présenté en vue de l obtention du diplôme de

Plus en détail

LES A'CROCs DE L'INFO le photovoltaique

LES A'CROCs DE L'INFO le photovoltaique LES A'CROCs DE L'INFO le photovoltaique Pourquoi utiliser du Silicium? Le silicium est abondant sur terre. Il représente environ 25 % en masse de l écorce terrestre, ce qui permet de le considérer comme

Plus en détail

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT Nanophosphors 27-09-07 Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT SARL 26 rue Barthélemy de Laffemas 26000 VALENCE tel +33 475 xxx xxx info@gritche-technologies.com www.gritche-technologies.com : nanomaterials

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Terminale Bac Pro NOM : DATE : Comment exploiter l énergie solaire? Comment fonctionne une installation photovoltaïque? Principe de l énergie solaire photovoltaïque : transformer

Plus en détail

Quelles filières technologiques pour le succès du solaire en France?

Quelles filières technologiques pour le succès du solaire en France? Quelles filières technologiques pour le succès du solaire en France? Philippe Malbranche Responsable Programmes CEA-INES Tél : 33 4 79 44 45 46 Mél : philippe.malbranche @ cea.fr www.ines-solaire.com 1

Plus en détail

Les FAQ du solaire. 200 Voie JULIA 06110 Le CANNET. : contact@adlynx.fr : http://www.adlynx.fr

Les FAQ du solaire. 200 Voie JULIA 06110 Le CANNET. : contact@adlynx.fr : http://www.adlynx.fr Les FAQ du solaire. 1. Un panneau solaire doit être installé en extérieur Vrai et faux. Un panneau solaire, quel qu'il soit, est composé d'un matériau semiconducteur qui absorbe l'énergie lumineuse - les

Plus en détail

Introduction à la spectroscopie UV-Visible. 1. Présentation. 2. Principe de la spectroscopie UV - Visible

Introduction à la spectroscopie UV-Visible. 1. Présentation. 2. Principe de la spectroscopie UV - Visible Introduction à la spectroscopie UV-Visible Article rédigé par Antoine Eloi (Professeur Agrégé de Chimie en Classes Préparatoires BCPST), édité par Nicolas Lévy (Responsable Editorial de CultureSciences-Chimie).

Plus en détail

1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2.

1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2. 1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2.1 Jonction PN, courbe I-V 2.2 Limite d efficacité 3. Technologies

Plus en détail

Films Pour Vitrages Solar Gard

Films Pour Vitrages Solar Gard W INDOW FILM S PHOTOVOLTAICS CUSTOM COATINGS Films Pour Vitrages Solar Gard Solar Gard Saint-Gobain : les films de protection solaire et sécurité Le rôle des films : Améliorer les performances du verre

Plus en détail

Consignes pour les TP MASC et le projet MASC

Consignes pour les TP MASC et le projet MASC Consignes pour les TP MASC et le projet MASC Notation : note globale = 50%TP + 50 % Projet MASC Projet MASC Durée estimée : 12h de travail/groupe (binôme ou trinôme) Objectif : présenter un exemple d'analyse

Plus en détail

Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux

Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 269 274 Réalisation des cellules solaires à couches minces à base de silicium poreux M. Madani *, A. Bensaoula et N.E. Chabane Sari Unité de Recherche

Plus en détail

SPECTROSCOPIE INFRAROUGE A TRANSFORMEE DE FOURIER (IRTF)

SPECTROSCOPIE INFRAROUGE A TRANSFORMEE DE FOURIER (IRTF) SPECTROSCOPIE INFRAROUGE A TRANSFORMEE DE FOURIER (IRTF) Introduction La Spectroscopie Infrarouge à Transformée de Fourier (ou FTIR : Fourier Transformed InfraRed spectroscopy) est basée sur l'absorption

Plus en détail

Le RédOx : du liquide aux verres et jusqu au cristaux. RedOx et corrosion des alliages

Le RédOx : du liquide aux verres et jusqu au cristaux. RedOx et corrosion des alliages Le RédOx : du liquide aux verres et jusqu au cristaux. RedOx et corrosion des alliages Nancy 22 mars 2013 Institut Jean Lamour UMR 7198 Historique : Utilisation de matériaux métalliques pour l élaboration

Plus en détail

Spectroscopie infrarouge

Spectroscopie infrarouge Spectroscopie infrarouge I Spectroscopies d absorption 1. Généralités Reposent sur les interactions entre la matière et la lumière absorption : excitation après absorption d un quanta d énergiehν transitions

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Module photovoltaïque HIT HIP-215NKHE5 HIP-214NKHE5

Module photovoltaïque HIT HIP-215NKHE5 HIP-214NKHE5 Module photovoltaïque HIT HIP-215NKHE5 HIP-214NKHE5 La cellule solaire SANYO HIT (Heterojunction with Intrinsic Thin layer) se compose d une fine plaque de silicium mono-cristallin enrobée dans des couches

Plus en détail

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges aux Interfaces diélectriques/semi- Conducteurs Organiques. Application aux polymères obtenus par Métathèse. Kamal LMIMOUNI IEMN UMR CNRS 8520 Journées Nationales

Plus en détail