Acquérir et intégrer des données géographiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Acquérir et intégrer des données géographiques"

Transcription

1 Acquérir et intégrer des données géographiques Acquérir et intégrer des données géographiques 1) Les types de données géographiques 2) Les sources de données géographiques 3) Niveau de détail des cartes et des bases de données géographiques 4) L'intégration des données géographiques Cohérence syntaxique, sémantique, géométrique Appariement de schémas Appariement de données 1

2 Les types de données La modélisation des données géographiques Différents modes de représentation Mode raster Mode vecteur 2

3 La modélisation des données géographiques Mode raster ou mode maillé ou encore mode matriciel C est une matrice où chaque pixel a une valeur radiométrique: scans, orthophotos, etc. Entité géographique = {pixels} connexes géométrie = pixel : carré dans une matrice sémantique = valeur(s) du pixel qu est ce qu il y a là? les phénomènes variables dans l espace les images Val = 3 La modélisation des données géographiques Exemple de données raster 3

4 La modélisation des données géographiques Modèle Numérique de Terrain Un MNT est une représentation du relief par une matrice de pas régulier dont chaque élément porte une altitude z: MNT : {(x,y,z)} + fonction d interpolation La modélisation des données géographiques Mode vecteur Les entités géographiques sont représentées par des points, des lignes et des surfaces. Entité géographique = (géométrie-vectorielle, sémantique) géométrie = Centre: (x,y,(z)) point axe d une entité: {(x,y,(z))} + fct d interpolation polyligne le contour surface plane: {(x,y,z)} fermé / {(polylignes)} polygone surface + {(faces-planes)} connexes Xp, Yp Xa, Ya volumique {(faces)} fermé (dont {(triangles)}) X1, Y1 X2, Y2 X4, Y4 X3, Y3 Xb, Yb où est tel objet? - entités stables dans le temps et - bien délimitées dans l espace Xh, Yh X8, Y8 X5, Y5 X7, Y7 X6, Y6 Xe, Ye Xc, Yc Xd, Yd Xg, Yg Xf, Yf 4

5 5

6 6

7 7

8 8

9 9

10 La modélisation des données géographiques Vecteur VS Raster Utilisations usuelles des différents modes de représentation des données géographiques numériques: Vecteur: entités à géométrie bien délimitée calculs géométriques analyse spatiale Raster phénomènes qui évoluent dans l espace relief avalanche bruit 10

11 Saisie des données Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques But: Produire des données géographiques Principale difficulté: Obtenir la géométrie des objets scanner/ vectoriser des images existantes A partir de cartes: Scanner raster Numériser vecteur A partir d images redressées (orthophotos): Numériser vecteur Principe: les données raster sont mises en arrière-plan, et les objets géographiques sont saisis à la souris ou au curseur (table à digitaliser) en enregistrant leurs points caractéristiques, puis les attributs de chaque objet sont renseignés. 11

12 Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques A partir de couples de photographies / images satellites stéréoscopiques Photogrammétrie vecteur (par numérisation) ou raster (production d orthophotos, aérotriangulation, MNT) Principe de la stéréoscopie: lever les mains devant soi, fermer un oeil, et tenter de faire se toucher ses index Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Vision en relief: possible uniquement avec deux points de vue. Deux images différentes se forment sur la rétine de chaque œil (pour un même objet). Les points homologues sont associés en temps réel par le cerveau qui utilise les différences entre les deux images (grandeur et direction) et les interprète comme des différence d éloignement pour créer l impression de relief et déterminer la position exacte de l objet AB. A B Écart interpupillaire Images de l objet AB formées sur la rétine des yeux 12

13 Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques La photogrammétrie est une technique qui permet d'exécuter des mesures spatiales à partir de photos ou d'autres images numériques. Cette technique étudie également la création même de l'image et sa correction géométrique, notamment pour le calcul d orthophotos.. But: Localiser et restituer de façon précise les caractéristiques géométriques (forme, dimensions, orientations relatives) d'un objet à partir d'une ou plusieurs images. Images aériennes (axe vertical) pour la cartographie Images terrestres (axe oblique) pour la photogrammétrie architecturale Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Prises de vues aériennes et photogrammétrie 13

14 Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Avion IGN / SAA - Creil Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Caméras utilisées pour les PdV 14

15 Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Prises de vues aériennes et photogrammétrie: Une mission aérienne suit un plan de vol précis afin de fournir des bandes parallèles de photographies. Recouvrement entre bandes: environ 20% Recouvrement entre photographies consécutives d'une même bande: environ 60% La zone commune à deux photos consécutives constitue un couple stéréoscopique. Chaque élément du terrain figurant dans cette zone aura deux représentations différentes permettant la vision en relief. Acquérir et intégrer des données géographiques Restitution photogrammétrique Les sources de données géographiques Il s agit d exploiter la vision stéréoscopique pour dessiner le terrain en 3D. Pour cela, il faut mettre en place les photographies Retrouver la position qu elles avaient au moment de la prise de vue: dans ce cas, l image stéréoscopique observée est une homothétie du terrain réel (images sans distorsions liées à la chambre de prise de vue). Cette étape est donc indispensable pour réaliser des mesures 3D de bonne qualité. Orientation interne: en photogrammétrie analytique, relie les coordonnées de fond de chambre aux coordonnées «appareil» (sur le porte-cliché ou sur l image pour une photographie numérisée) Orientation externe ( = orientation relative + orientation absolue): relie les coordonnées du terrain aux coordonnées du cliché. 15

16 Acquérir et intégrer des données géographiques Restitution photogrammétrique: Les sources de données géographiques Mutualisation des calculs de mise en place des images: aérotriangulation d un bloc d images pour retrouver la position d un ensemble d images simultanément (et non couple par couple). Pour mettre en place les images, on a besoin de points d appui, c est-à-dire de points identifiables sur les images et dont les coordonnées sur le terrain sont connues (orientation externe) Stéréopréparation Images aériennes : GPS + nivellement Images terrestres : topométrie Orientation relative Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques F1 F2 Plusieurs solutions sont possibles 16

17 Orientation absolue Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques z terrain F1 F2 y terrain Points d appui Mise à l échelle et basculement x terrain Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Restitution photogrammétrique: Il existe différents types d appareils de restitution: Analogique: source photographies argentiques, résultat dessin sur support papier ou plastique Analytique: source photographies argentiques, résultat BDD Numérique: source photographies numériques, résultat BDD Visualisation du terrain en 3D à partir des images aériennes grâce à la vision stéréoscopique. Pointé des objets perçus en relief dans les images à l aide d un point superposé à chaque image par l appareil: le ballonnet. Déplacement dans le modèle 3D à l aide de diverses commandes. L opérateur a donc pour tâche de viser les contours des objets à saisir à l aide du ballonnet: les coordonnées géographiques des points visés sont enregistrées au fur et à mesure par l appareil. Les objets saisis sont répartis par classes d'objets de même nature : habitations, réseau routier, rivières, bois, courbes de niveau (cf. schéma conceptuel de données) 17

18 Acquérir et intégrer des données géographiques 1. Prise de vue stéréo 2. Reconstitution de l orientation relative et absolue des images à partir de points d appuis 3. Identification d'un même lieu sur les deux images 4. Recherche de l altitude pour laquelle les deux images d'un point fusionnent 5. Enregistrement des coordonnées xyz du point visé et d un ensemble de codes décrivant la nature des objets saisis Les sources de données géographiques Restitution photogrammétrique: foyer 1 foyer 2 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx A xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx Une fois les images orientées les faisceaux homologues ne fusionnent qu en un seul lieu: «au sol» Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Restitution photogrammétrique: Produits de la stéréorestitution: BDG vectorielles Modèles numériques 3D MNT, MNS, MNE (saisie selon les courbes de niveau ou selon une grille régulière) 18

19 Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Production d orthophotographies: Obtenues à partir de photographies aériennes, les orthophotographies sont des mosaïques numériques qui allient la précision géométrique de la carte à la richesse de la photographie. Géométrie des photographies aériennes géométrie de la carte : Différences de relief sur la zone Axe de la prise de vue Dévers, parties cachées Différence de projection Besoin de corrections: rectification géométrique et égalisation radiométrique. Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Les deux maisons sont de même taille mais apparaissent avec des dimensions différentes sur la photo, à cause de leur différence d'altitude. Photographie: projection centrale On appelle "parallaxe" cet écart de dimension dû au relief. Réduction d échelle Carte: projection orthogonale 19

20 Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Déformations de la photographie: effet de dévers Acquérir et intégrer des données géographiques Production d orthophotographies: Une orthophoto est une image photographique dont tous les pixels ont été recalculés en fonction: de l'orientation de la caméra des caractéristiques de l'objectif du modèle numérique de terrain qui donne l'altitude du terrain Afin de corriger la parallaxe et de dévers. Une orthophoto est caractérisée par: Son emprise cartographique Sa résolution terrain (en mètres) Sa précision Sa colorimétrie Son actualité (date de PdV) Les sources de données géographiques Une orthophoto peut être géoréférencée dans n'importe quel système de coordonnées. 20

21 Acquérir et intégrer des données géographiques Production d orthophotographies: But: Fabriquer une carte avec le contenu radiométrique de la photographie. Il faut connaître: La géométrie de la prise de vues Le relief du terrain (MNT) Les sources de données géographiques Étapes: Choix de la taille des pixels Aérotriangulation/géoréférencement des images Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques Orthoimage avec un pas et une extension géographique donnés Xmax Ymax Xmin Ymin Comment remplir un pixel avec (X,Y) imposé? 21

22 Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques X et Y sont connus Si la position du centre perspectif est connue, une fonction lie tout (X, Y, Z) terrain à un (x,y) photo... Une transformation affine lie tout (x,y) photo aux (ligne,colonne) image radiométrie Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques X,Y Radiométrie interpolée dans l image à l aide des pixels voisins DTM Ligne / colonne (l,c) = f(x,y) X,Y,Z terrain (x,y) = g (X,Y,Z) x,y camera 22

23 Acquérir et intégrer des données géographiques La saisie des données géographiques Orthophotographie Acquérir et intégrer des données géographiques La saisie des données géographiques Assemblage d'orthoimages (caméra numérique Loemi / IGN ) 23

24 Acquérir et intégrer des données géographiques Les sources de données géographiques A partir de données numériques (BD, GPS, ) Géocodage vecteur Création des objets géométriques à partir de données sémantiques (n de commune, adresse, etc.) associées à un enregistrement. Utilisation de ces informations pour rechercher dans une base de données existante la localisation de l objet. Enregistrement des coordonnées géométriques (X, Y ou latitude, longitude) de ce nouvel objet géométrique. Saisie des données alphanumériques ou données sémantiques de l objet. Niveau de détail des cartes et des bases de données géographiques 24

25 Représenter l espace géographique On ne peut appréhender totalement tous les détails de l espace géographique Représentation simplifiée: Que veut-on représenter? Comment va-t-on le représenter? Plusieurs composantes de représentation: Descriptive : Quels thèmes? Quelles descriptions? Quelle précision dans la description? Géométrique : Quelle façon de décrire la géométrie? Quelle précision géométrique? Des entités géographiques diverses Baies Montagnes Mers Forêts États Bâtiments Routes Lacs Chemins Cours d eau 25

26 Importance de l échelle de représentation Toute représentation géométrique d une entité géographique se fait à une échelle donnée. Certain types d entités géographiques ne peuvent être représentés à des échelles trop grandes ou trop petites: villes, forêts, etc. Entité microscopique: objet physique atomique Arbre Bâtiment Entité mésoscopique: paysage Forêt Îlot Ville Importance de l échelle de représentation Arbres Forêt 26

27 Importance de l échelle de représentation Certain types d entités géographiques ont des représentations géométriques différentes selon l échelle. III. Niveau de détail des cartes et des BDG Les niveaux de détail 27

28 III. Niveau de détail des cartes et des BDG Les niveaux de détail Niveau de détail des cartes et des BDG Les niveaux de détail "Les géographes savent depuis longtemps que ce qui est vrai à une échelle ne l'est pas forcement à une autre, et qu'en changeant d'échelle on changeait également la nature de l'observation, le problème, le type d'explication et l'outil d'analyse et de représentation" [Racine ]. 28

29 Niveau de détail des cartes et des BDG Les niveaux de détail Entre chacun des niveaux de représentation qu'il est efficace de séparer systématiquement par la pensée, se trouve une sorte de hiatus qui correspond au brusque changement d'échelle, au passage d'un ordre de grandeur à un autre [...] Ce n'est pas le même phénomène, la même portion de la "réalité" que l'on envisage aux différents niveaux d'analyse [Lacoste 80 23]. J.-B. Racine [Racine ] parle aussi de notre incapacité à comprendre et surtout à dominer le phénomène d'échelle Niveau de détail des cartes et des BDG Les données généralisées sont imprécises car des approximations sont effectuées: les Agrégats tel objet (numérique, graphique) représente une zone urbaine = agrégat de bâtiments quelle est la définition de la zone urbaine? Les Sélections seules les routes importantes sont conservées quelle x est la définition de l importance? n : 1 n:m 29

30 Niveau de détail des cartes et des BDG Cartes et niveaux de détail Une carte est une représentation de l espace Cette représentation nous permet de reconstituer une image mentale de la réalité une carte est définie par : un schéma conceptuel une légende qui permet de mettre en valeur l information et reconstituer les relations entre objets (association, ordre, différence) une échelle Niveau de détail des cartes et des BDG Schéma conceptuel de données et légende 1:

31 Niveau de détail des cartes et des BDG Les légendes évoluent peu Trois factures de la carte au 1: de l'ign: types 1993, 1972, 1922 Niveau de détail des cartes et des BDG Une homothétie : Taille_carte = taille_terrain * échelle (²) L échelle 100% 80% 50% 30% 20% 10% 31

32 Niveau de détail des cartes et des BDG Service national du RÉCIT à l'éducation préscolaire - Niveau de détail des cartes et des BDG Représenter graphiquement une table (1.2 * 0.5m²) sur laquelle il y a une chaise (0.4*0.4m²) au 1/10ième 1/20ième 1/100ième 1/1000ième 32

33 Niveau de détail des cartes et des BDG Taille minimale: Est ce une tache ou un bâtiment? L interprétation Epaisseur minimale: Est ce un seul ou deux objets proches? Distance minimale: Est ce un seul ou deux objets proches? Route B Route A Distance minimale: Les routes A et B sont-elles alignées? Sur une carte les objets sont grossis pour être visibles et interprétables Niveau de détail des cartes et des BDG Les seuils de lisibilité Echelle 1 : 1 1 : 5 K 1 : 15 K 1 : 25 K 1 : 50 K 1 :100 K Route 5m 1mm 0,33mm 0,2mm 0,1mm 0,05mm 7m 1,4mm 0,47mm 0,28mm 0,14mm 0,07mm 10m 2mm 0,67mm 0,4mm 0,2mm 0,1mm Bâtiment 100m 2 4mm 2 0,44mm 2 0,16mm 2 0,04mm 2 0,01mm 2 150m 2 6mm 2 0,67mm 2 0,24mm 2 0,06mm 2 0,015mm 2 400m 2 16mm 2 1,78mm 2 0,64mm 2 0,16mm 2 0,04mm 2 les objets sont grossis en fonction de leur taille réelle et de l échelle finale les objets sont grossis en fonction de leur taille réelle et de l échelle finale 33

34 Niveau de détail des cartes et des BDG Dilater les objets 1:25000 Niveau de détail des cartes et des BDG Dilater les objets 1: :

35 Niveau de détail des cartes et des BDG Dilater les objets 1: : : Niveau de détail des cartes et des BDG Dilater les objets 1: : :

36 Niveau de détail des cartes et des BDG Dilater les objets Niveau de détail des cartes et des BDG Dilater les objets La géométrie des objets est mise à l échelle (homothétie générale) 36

37 Niveau de détail des cartes et des BDG Dilater les objets La géométrie des objets est mise à l échelle (homothétie générale) Le bord des objets est dilaté (homothéties locales) Niveau de détail des cartes et des BDG Dilater les objets La géométrie des objets est mise à l échelle (homothétie générale) Le bord des objets est dilaté (homothéties locales) Les objets sont déplacés 37

38 III. Niveau de détail des cartes et des BDG Dilater les objets Lorsqu on dilate un objet, on lui donne une échelle plus grande que l échelle de la carte La géométrie des objets est mise à l échelle (homothétie générale) Les objets sont déplacés Le bord des objets est dilaté (homothéties locales) Niveau de détail des cartes et des BDG Dilater les objets Sur une carte Certains objets sont à une échelle PLUS GRANDE que l échelle de la carte cela crée des problèmes qui sont résolus par une élimination de certains objets des déplacements des agrégations la carte n est pas une image fidèle de la réalité mais doit s en approcher au mieux 38

39 Niveau de détail des cartes et des BDG Le contenu de la carte varie selon l échelle Hérisson 1: : Niveau de détail des cartes et des BDG Le contenu de la carte varie selon l échelle 1: :

40 Niveau de détail des cartes et des BDG BDCarto (symbolisée) Niveau de détail des cartes et des BDG Top

41 Niveau de détail des cartes et des BDG Qu est-ce qu une bonne généralisation? Swiss Society of Cartography Niveau de détail des cartes et des BDG Préserver les relations Swiss Society of Cartography 41

42 Niveau de détail des cartes et des BDG Généralisation contextuelle Deux objets de forme différentes de même nature ne se généralisent pas toujours avec les mêmes algorithmes. Deux objets identiques dans un environnement différents ne se généralisent pas toujours avec les mêmes algorithmes. Niveau de détail des cartes et des BDG Généralisation contextuelle Deux objets de forme différentes de même nature ne se généralisent pas toujours avec les mêmes algorithmes. Deux objets identiques dans un environnement différents ne se généralisent pas toujours avec les mêmes algorithmes. 42

43 Niveau de détail des cartes et des BDG Généralisation contextuelle Deux objets de forme différentes de même nature ne se généralisent pas toujours avec les mêmes algorithmes. Deux objets identiques dans un environnement différents ne se généralisent pas toujours avec les mêmes algorithmes. Niveau de détail des cartes et des BDG Généralisation contextuelle Deux objets de forme différentes de même nature ne se généralisent pas toujours avec les mêmes algorithmes. Deux objets identiques dans un environnement différents ne se généralisent pas toujours avec les mêmes algorithmes. 43

44 Niveau de détail des cartes et des BDG Généralisation contextuelle Deux objets de forme différentes de même nature ne se généralisent pas toujours avec les mêmes algorithmes. Deux objets identiques dans un environnement différents ne se généralisent pas toujours avec les mêmes algorithmes. Niveau de détail des cartes et des BDG [Mustière 2001] Opérations de simplification A Road B Road Main road river skeletisation (from area to line) Town skeletisation (from area to point) Road classification Cover the rivers (lines) Into a delta (area) Cover trees (points) into a yard (area) Aggregate land use Building typification bend typification Small building shape filtering Road Line smoothing 44

45 Niveau de détail des cartes et des BDG Caricature et harmonisation Amplify a bend Amplify a building Amplify a shape...road Reshape a road Displace a building Improve the geometry of......river house Differentiate the density Differentiate the size [Mustière 2001] Simplify Rebalance Harmonise the building size Niveau de détail des cartes et des BDG Allons plus loin Derrière chaque carte il y a un contenu en information cohérent avec l échelle de représentation de la géométrie. Qu en est-il au niveau des bases de données? Derrière chaque BD, il y a une représentation de l espace, adaptée à certains raisonnements géographiques 45

46 Extrait des spécifications BDTOPO Pays V. 1.2 Partie «définition»: donne la signification précise du nom de la classe ou d une de ses valeurs d attribut 46

47 Partie «regroupement»: établit la liste des types d entités géographiques devant figurer dans cette classe de la base et sous cette valeur d attribut «nature» Partie «sélection»: dresse la liste des critères de sélection que doivent vérifier les entités géographiques pour figurer dans cette classe de la base et sous cette valeur d attribut «nature» 47

48 Partie «géométrie»: décrit la primitive géométrique destinée à représenter les objets de la classe. Partie «modélisation géométrique»: décrit la modélisation géométrique des objets de la classe. Les spécifications des BDG Les spécifications contiennent l ensemble des règles de saisie d une BDG. Leur but est de garantir un bon niveau d homogénéité de la base qui est saisie par différentes personnes. Elles décrivent la sémantique de la base à travers le processus d acquisition des données. Des exemples de spécifications sur le site de l IGN: _BDTOPO_2.pdf 48

49 III. Niveau de détail des cartes et des BDG Les niveaux de détail Monde réel Une représentation 1 tn / mr Une représentation 2 rep / tn TN Spécifications - de contenu - de représentation Niveau de détail des cartes et des BDG Les bases de données géographiques Une base de données est définie par : un schéma conceptuel de données des règles de sélection quelles sont les conditions que doivent remplir les objets de l espace réel pour être présents dans la base? Seuls les bâtiments plus grands que 50m² sont saisis lorsque le réseau de ** est trop dense, une sélection est faite pour faire ressortir le réseau principal les accès sont représentés lorsqu ils font plus de 50m et que la représentation du paysage le justifie un schéma logique (représentation au sein d un SIG donné) 49

50 Niveau de détail des cartes et des BDG Niveau de détail d une base de données Le niveau de détail se traduit par : les classes et attributs présents on ne représente pas les murs les règles de sélection on ne représente que les chemins de plus de 100m la façon dont est représenté chaque attribut la largeur d une route peut être représentée au décimètre, au mètre, dans des plages [3-5], [5-7], > 7 le type de géométrie pour chaque objet représenter une rivière par son axe la précision et la granularité Niveau de détail des cartes et des BDG Notions de précision et de granularité Précision: écart maximal entre la position exacte et la position vraie Granularité: taille des plus petites formes représentées taille minimale d un virage pour une route taille minimale d un décrochement dans un bâtiment G1 G2 50

51 Niveau de détail des cartes et des BDG Une base de données possède un niveau de détail de description de l espace réel qui définit implicitement les utilisations raisonnables de cette base Niveau de détail des cartes et des BDG Notions de précision et de granularité La représentation graphique d une base est nécessaire puisqu elle nous permet de reconstituer une image mentale de la l information et donc de la réalité. L échelle caractéristique est l échelle la plus appropriée pour rendre sensible un phénomène en fonction de son niveau d étude. L échelle limite est l échelle inférieure ou supérieure à l échelle caractéristique en deçà ou au delà de laquelle la représentation d un phénomène perd sa signification. 51

52 Niveau de détail des cartes et des BDG Représenter une BDG Une base de données correspond à une échelle de raisonnement ou d analyse et peut être représentée cartographiquement dans une gamme d échelles mathématiques compatibles avec l ordre de grandeur de l ensemble des objets correspondant à cette analyse. Entre chacun des niveaux de représentation [..] se trouve une sorte de hiatus qui correspond au brusque changement d échelle, au passage d un ordre de grandeur à un autre [..] Ce n est pas le même phénomène, la même portion de la réalité que l on envisage aux différents niveaux d analyse [Y. Lacoste] Niveau de détail des cartes et des BDG Représenter une BDG Pour passer de la BD à une carte on : filtre l information affecte des symboles à des objets On généralise l information lorsque l échelle n est pas l échelle caractéristique. généralisation Niveau de détail 1 BD1 Cartes Gamme d échelles Niveau de détail 2 BD2 Gamme d échelles 52

53 Niveau de détail des cartes et des BDG BDGéo / BDCarto o une base de données géographiques regroupe des données géographiques dont la position de chaque objet est conforme à la précision géométrique et à la granularité de saisie. Une base de données géographiques possède un espace de signification qui est constitué des concepts géographiques décrits dans la base. Ces concepts sont décrits par le schéma de données et par les spécifications, o une base de données cartographiques regroupe des données géographiques dont la position de chaque objet est proche de la précision géométrique de saisie mais dont la taille et la position de chaque objet est conforme à l'échelle mathématique de représentation. Une base de données cartographiques possède un espace de signification qui est constitué des concepts géographiques décrits dans la base. Ces concepts sont décrits par le schéma de données et par les spécifications. Niveau de détail des cartes et des BDG BDG = BD Géographique BDC = BD Cartographique Bases de données et niveaux de détail Généralisation graphique Niveau 1 Carte BDG 1 BDC 11 Gamme d échelles BDC 1n Carte Généralisation de modèle Généralisation cartographique Niveau 2 BDG2 BDC 21 BDC 2n Carte Carte Gamme d échelles 53

54 Niveau de détail des cartes et des BDG Gérer plusieurs bases On aimerait n avoir à gérer qu une seule base et changer le niveau de détail selon le besoin. Dans la pratique on sauvegarde plusieurs BD et même les BD cartographiques Base de données géographique Base de données cartographique Echelle plus petite Niveau de détail des cartes et des BDG Représentation multiple Lorsqu on dispose de plusieurs bases avec différents niveaux de détail, on a différentes représentations du monde réel. On cherche à mettre en relation les objets qui représentent les mêmes entités pour : assurer une cohérence entre bases faciliter la mise à jour faire des analyses multi-niveaux 54

55 Niveau de détail des cartes et des BDG Hauteville réseau communication entre les villes principales Basseville Représentation multiple Villeneuve réseau principal réseau détaillé [Badard et al, 2002] Niveau de détail des cartes et des BDG Garder toutes les représentations 55

56 Niveau de détail des cartes et des BDG BDGéo et BDCarto Niveau de détail des cartes et des BDG Cardinalités et représentation multiple 1-1 : différence de sélection, points de vue et niveaux de détail proches 1-n : different niveaux de détail n-m : different principles de segmentation et de points de vue 56

57 Niveau de détail des cartes et des BDG Différentes modélisations River-Section-A Name River-Section-B Name Width xx xx A B River-Section-A/B Name Width xx xx A B B A River-Section-A Name Corresponds to == B River-Section-B Name Width xx xx A B Name A River-Section-A River-Section B River-Section-B Width xx xx [Balley et al. 2003] Niveau de détail des cartes et des BDG Relations de type 1-1 {(x i,y i )} {(x k,y k )} Objet numéro 786 Objet numéro 658 BD1 BD2 Correspond à... Objet numéro 786 Geometrie LOD 1 : {(x i,y i )} Geométrie LOD 2 : {(x k,y k )} 57

58 Niveau de détail des cartes et des BDG Relations de type 1-n Centre-urbain Bâtiments Niveau de détail des cartes et des BDG Relations de type n-m Ilot Bâti BD1? Bâti BD2 58

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE

L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Champs sur Marne ENSG/CERSIG Le 19-nove.-02 L INFORMATION GEOGRAPHIQUE Fonctionnalités d un SIG : les 5 A. Les systèmes d information géographique peuvent être constitués pour répondre à différentes demandes.

Plus en détail

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Master ère année Analyse spatiale, analyse géographique, spatialité des sociétés Master

Plus en détail

LA MISE A JOUR DE DONNEES TOPOGRAPHIQUES A L'IGN BELGE: LES CHOIX METHODOLOGIQUES ET LEURS CONSEQUENCES

LA MISE A JOUR DE DONNEES TOPOGRAPHIQUES A L'IGN BELGE: LES CHOIX METHODOLOGIQUES ET LEURS CONSEQUENCES CO-351 LA MISE A JOUR DE DONNEES TOPOGRAPHIQUES A L'IGN BELGE: LES CHOIX METHODOLOGIQUES ET LEURS CONSEQUENCES BAYERS E. IGN, BRUXELLES, BELGIUM ÉVOLUTION DES TECHNIQUES DE PRODUCTION DE DONNÉES TOPOGRAPHIQUES

Plus en détail

Copyright InterAtlas 2007 10 av Réaumur Clamart 92140 Tél. : 33 1 46 30 63 63 Fax : 33 1 46 30 23 80 www.interatlas.fr www.shockymap.

Copyright InterAtlas 2007 10 av Réaumur Clamart 92140 Tél. : 33 1 46 30 63 63 Fax : 33 1 46 30 23 80 www.interatlas.fr www.shockymap. 1 Prise de Vue 2 Workflow 2 Prise de Vue InterAtlas dispose de 2 avions Un Piper Navajo PA31 avec 2 trappes - 8 places Un Piper Sececa Pa34 avec 1 trappe - 6 places 2 Prise de Vue InterAtlas possède la

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR LAUSANNE 2012 Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR 2012, nouveaux modèles altimétriques 1 Affaire 94022 /

Plus en détail

Territoire3D. Descriptif de contenu. Institut Géographique National. www.ign.fr. Date du Document : Mars 2011

Territoire3D. Descriptif de contenu. Institut Géographique National. www.ign.fr. Date du Document : Mars 2011 Territoire3D Descriptif de contenu Date du Document : Mars 2011 Institut Géographique National 73 avenue de Paris 94165 Saint-Mandé Cedex www.ign.fr Révision : Spécifications externes A 18/03/2011 Création

Plus en détail

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Christine TURCK 1 * et **, Christiane WEBER**, Dominique THOME*

Plus en détail

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire 1 Producteurs 2 Dénomination du produit 3 Protection militaire 4 Abréviations 5 Description générale 1. Définition

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Mieux produire et préserver : Quelles approches pour les forêts au sein des territoires? Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Pour mieux affirmer ses missions, le

Plus en détail

SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie. Manuel utilisateur de l application cartographique

SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie. Manuel utilisateur de l application cartographique SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie de l application cartographique IDENTIFICATION Projet : Agoracités Auteur : Amélie Ledent Type de document : Ref. NSI: Version: 1.1 Ref. Client: Date : 17/03/2010 Statut:

Plus en détail

Système d information géographique SavGIS 1.SavGIS Présentation générale

Système d information géographique SavGIS 1.SavGIS Présentation générale Système d information géographique SavGIS 1.SavGIS Présentation générale www.savgis.org SavGIS Conception et architecture : Marc Souris Algorithmique et développement : Marc Souris Programmation : Marc

Plus en détail

Documentation Administrateur

Documentation Administrateur Documentation Administrateur Gestion des droits Comprendre Gestion des fiches Gestion des extensions Réaliser Gestion des utilisateurs Accompagner Gestion des thèmes Siège social : 24 av de l Europe 44

Plus en détail

BD PARCELLAIRE. Version 1.2. Descriptif de contenu Format DXF. www.ign.fr. Révisé le : Avril 2012. Date du Document : Avril 2011

BD PARCELLAIRE. Version 1.2. Descriptif de contenu Format DXF. www.ign.fr. Révisé le : Avril 2012. Date du Document : Avril 2011 BD PARCELLAIRE Version 1.2 Descriptif de contenu Format DXF Date du Document : Avril 2011 Révisé le : Avril 2012 www.ign.fr BD PARCELLAIRE Version 1.2 Format DXF Descriptif de contenu Création du document

Plus en détail

MODULE 3 Analyses thématiques

MODULE 3 Analyses thématiques MODULE 3 Analyses thématiques Ce module a pour objectif d approfondir les différents modes de représentation cartographique des données attributaires à l'aide de la gestion des styles. - la nouvelle symbologie

Plus en détail

Géoréférencement et RGF93

Géoréférencement et RGF93 Géoréférencement et RGF93 Théorie et concepts - Fiche T3 Les projections coniques conformes 9 zones T3 Décembre 2008 2008/54 Historique Ces projections ont été définies par l'ign, suite à une recommandation

Plus en détail

Jérémy Renard. en collaboration avec J. Gaffuri, C. Duchêne et G. Touya. CartAGen. Une nouvelle plate-forme de recherche en généralisation automatique

Jérémy Renard. en collaboration avec J. Gaffuri, C. Duchêne et G. Touya. CartAGen. Une nouvelle plate-forme de recherche en généralisation automatique Jérémy Renard en collaboration avec J. Gaffuri, C. Duchêne et G. Touya CartAGen Une nouvelle plate-forme de recherche en généralisation automatique 1 Journées de la Recherche IGN - 11 mars 2011 CartAGen

Plus en détail

Introduction à Adobe Illustrator pour la cartographie et la mise en page

Introduction à Adobe Illustrator pour la cartographie et la mise en page Atelier Carto. Septembre 2009 Dept. Géographie / Université de Toulouse-Le Mirail Laurent Jégou Introduction à Adobe Illustrator pour la cartographie et la mise en page Le présent support n'a pas prétention

Plus en détail

Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR

Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR Reconstruction de bâtiments en 3D à partir de nuages de points LIDAR Mickaël Bergem 25 juin 2014 Maillages et applications 1 Table des matières Introduction 3 1 La modélisation numérique de milieux urbains

Plus en détail

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation Nicolas Talaska, Anthony Guinchard Juin 2014 1 Table des matières 1. Contexte

Plus en détail

N. Paparoditis, Laboratoire MATIS

N. Paparoditis, Laboratoire MATIS N. Paparoditis, Laboratoire MATIS Contexte: Diffusion de données et services locaux STEREOPOLIS II Un véhicule de numérisation mobile terrestre Lasers Caméras Système de navigation/positionnement STEREOPOLIS

Plus en détail

TUTORIEL D UTILISATION DE L APPLICATION STOT-NC

TUTORIEL D UTILISATION DE L APPLICATION STOT-NC Sommaire Présentation générale... 2 Accessibilité... 3 TUTORIEL D UTILISATION DE L APPLICATION STOT-NC Accès «interface cartographique»... 3 Connexion... 3 Fonctionnalités disponibles... 3 Accès «Saisie

Plus en détail

Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois (www.sitg.ch)

Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois (www.sitg.ch) REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'intérieur et de la mobilité Service de la mensuration officielle 02.2012 Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois

Plus en détail

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Le b.a.-ba du randonneur Fiche 2 Lire une carte topographique Mais c est où le nord? Quel Nord Le magnétisme terrestre attire systématiquement

Plus en détail

Applications SIG-DFCI au SDIS 30. Sophie Sauvagnargues-Lesage Commandant Jean-François Roure Major Thierry Boussardon

Applications SIG-DFCI au SDIS 30. Sophie Sauvagnargues-Lesage Commandant Jean-François Roure Major Thierry Boussardon Applications SIG-DFCI au SDIS 30 Sophie Sauvagnargues-Lesage Commandant Jean-François Roure Major Thierry Boussardon Historique Il y a 30 ans, l'entente mettait en place une cartographie papier «feux de

Plus en détail

Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation

Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation Au travers du site cartographique de la Ville de Namur, vous pouvez consulter des renseignements relatifs : - à la Ville de Namur (habitants,

Plus en détail

SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE

SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE 1 SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE Principes et fonctions Introduction p.2 Avantages du service p.3 Le matériel de base p.4 Prise de vue d un planum p.5 Le relevé d un planum p.6 Le relevé de façades

Plus en détail

AMELIORATIONS DES FONCTIONNALITES DISPONIBLES

AMELIORATIONS DES FONCTIONNALITES DISPONIBLES AMELIORATIONS DES FONCTIONNALITES DISPONIBLES DANS LE GEOSERVICE RIS.NET GESTION V.2 Zoom + vue) : Permet de faire un zoom avant sur la carte (uniquement en cadrant une Zoom à l échelle déroulante, : Possibilité

Plus en détail

Logiciel Concerto Outil de connaissance de l accidentologie

Logiciel Concerto Outil de connaissance de l accidentologie Logiciel Concerto Outil de connaissance de l accidentologie Un outil de la connaissance de l accidentologie Concerto est un applicatif SIG dédié à la connaissance de l accidentologie : Il est conçu pour

Plus en détail

DREAL Corse. Version 2014. Atlas et catalogue de métadonnées

DREAL Corse. Version 2014. Atlas et catalogue de métadonnées Atlas et catalogue de métadonnées DREAL Corse Version 2014 Application conçue par la Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement dans le cadre de l Observatoire du Développement

Plus en détail

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131

Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Révision : A Spécifications de contenu informationnel : Couverture

Plus en détail

Sélection de l espace de travail ad hoc... 2 Fenêtres... 3 SCU SCG... 3 Réticule... 4 La grille en 3D... 6 La visualisation en 3D...

Sélection de l espace de travail ad hoc... 2 Fenêtres... 3 SCU SCG... 3 Réticule... 4 La grille en 3D... 6 La visualisation en 3D... Sélection de l espace de travail ad hoc... 2 Fenêtres... 3 SCU SCG... 3 Réticule... 4 La grille en 3D... 6 La visualisation en 3D... 7 Le meilleur moyen de faire tourner un objet... 7 Coordonnées... 7

Plus en détail

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Régis Boulet Charlie Demené Alexis Guyot Balthazar Neveu Guillaume Tartavel Sommaire Sommaire... 1 Structure

Plus en détail

Informations générales

Informations générales Informations générales Principes fondamentaux de l information géographique 1 Les points de référence 1.1 - Definition de l information géographique Toute information (de nature phenomenology comme de

Plus en détail

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5 TITRE PARTIE TITRE SECTION Faire des anaglyphes avec CatiaV5 1 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. QU'EST-CE QU'UN ANAGLYPHE? 3 2. LES LOGICIELS A INSTALLER 5 3. CREATION D'UN ANAGLYPHE FIXE 6 4. CREATION D'UN ANAGLYPHE

Plus en détail

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57

Analyse de la vidéo. Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet. 10 mars 2015. Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 Analyse de la vidéo Chapitre 4.1 - La modélisation pour le suivi d objet 10 mars 2015 Chapitre 4.1 - La modélisation d objet 1 / 57 La représentation d objets Plan de la présentation 1 La représentation

Plus en détail

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment?

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? Francis Felix Labo LSIS / Arts & Métiers Paritech (ENSAM) 2 Cours des Arts et Métiers 13100 Aix-en-Provence Thierry Henocque AIP-Primeca Dauphiné

Plus en détail

Un outil de gestion de l information spatiale : les SIG Les SIG, finalement c est quoi?

Un outil de gestion de l information spatiale : les SIG Les SIG, finalement c est quoi? Un outil de gestion de l information spatiale : les SIG Les SIG, finalement c est quoi? Guillaume Fantino CNRS-ENS / Environnement, Villes, Société Observatoire des Sédiments du Rhône Plan: Informations

Plus en détail

À propos des matrices échelonnées

À propos des matrices échelonnées À propos des matrices échelonnées Antoine Ducros appendice au cours de Géométrie affine et euclidienne dispensé à l Université Paris 6 Année universitaire 2011-2012 Introduction Soit k un corps, soit E

Plus en détail

Glossaire. base de données géographiques Voir géodatabase (GDB).

Glossaire. base de données géographiques Voir géodatabase (GDB). Glossaire analyse Processus d identification d une question ou d un problème à résoudre, de modélisation de ce problème, de recherche des résultats de modélisation, d interprétation des résultats, d élaboration

Plus en détail

RETOUCHE D IMAGES AVEC PHOTOFILTRE (V. 6)

RETOUCHE D IMAGES AVEC PHOTOFILTRE (V. 6) RETOUCHE D IMAGES AVEC PHOTOFILTRE (V. 6) PhotoFiltre est un logiciel gratuit qui permet d effectuer quelques retouches de base aux photos venant d appareils photo numériques ou scannées. On peut le télécharger

Plus en détail

Création d une maquette numérique 3D du territoire

Création d une maquette numérique 3D du territoire AUTOCAD CIVIL 3D 2008 Exercice pratique n 3 Durée : 0.5j Création d une maquette numérique 3D du territoire S.A.S. au Capital de 2 221 640,99 - TVA intracommunautaire FR 24353054299 RCS Paris 353 054 299

Plus en détail

Société de Geo-engineering

Société de Geo-engineering Gestion de la maintenance des réseaux le géoréférencement inertiel direct, technologie automatisée d'acquisition d'objets 2D / 3D vers les SIG Société de Geo-engineering Activité d'expertise et d'ingénierie

Plus en détail

LA PHYSIQUE DES MATERIAUX. Chapitre 1 LES RESEAUX DIRECT ET RECIPROQUE

LA PHYSIQUE DES MATERIAUX. Chapitre 1 LES RESEAUX DIRECT ET RECIPROQUE LA PHYSIQUE DES MATERIAUX Chapitre 1 LES RESEAUX DIRECT ET RECIPROQUE Pr. A. Belayachi Université Mohammed V Agdal Faculté des Sciences Rabat Département de Physique - L.P.M belayach@fsr.ac.ma 1 1.Le réseau

Plus en détail

Franck VAUTIER, Jean-Pierre TOUMAZET, Erwan ROUSSEL, Marlène FAURE, Mohamed ABADI, Marta FLOREZ, Bertrand DOUSTEYSSIER

Franck VAUTIER, Jean-Pierre TOUMAZET, Erwan ROUSSEL, Marlène FAURE, Mohamed ABADI, Marta FLOREZ, Bertrand DOUSTEYSSIER Utilisation d images dérivées d un jeu de données LIDAR pour la détection automatisée de vestiges archéologiques (programme de recherche méthodologique LiDARCHEO) Franck VAUTIER, Jean-Pierre TOUMAZET,

Plus en détail

SOMMAIRE 1. PRÉREQUIS...3 2. PARAMÈTRES TECHNIQUES...3 3. NUMÉRISER L IMAGE ÉCRAN (CAPTURE D ÉCRAN)...4

SOMMAIRE 1. PRÉREQUIS...3 2. PARAMÈTRES TECHNIQUES...3 3. NUMÉRISER L IMAGE ÉCRAN (CAPTURE D ÉCRAN)...4 COMMENT TRANSFÉRER DES CAPTURES D ÉCRAN DE CARTES DANS LE GPS GARMIN ETREX 30 OBJECTIF DE CE TUTORIEL Normalement, l Etrex 30 utilise des cartes vectorielles fournies par Garmin, par exemple Topo France

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation de la société Bayo Page 3. Présentation de NaviExploreur Page 4. NaviExploreur dans le détail Page 5. Un GPS routier Page 5

SOMMAIRE. Présentation de la société Bayo Page 3. Présentation de NaviExploreur Page 4. NaviExploreur dans le détail Page 5. Un GPS routier Page 5 SOMMAIRE Présentation de la société Bayo Page 3 Présentation de NaviExploreur Page 4 NaviExploreur dans le détail Page 5 Un GPS routier Page 5 Navigation hors route Page 5 Les logiciels compatibles Page

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS Introduction 4 Collecte des données 5 Méthodologie 5 Principaux problèmes

Plus en détail

Mobilité du trait de côte et cartographie historique

Mobilité du trait de côte et cartographie historique Mobilité du trait de côte et cartographie historique 1 Frédéric POUGET Université de La Rochelle UMR 6250 LIENSS (Littoral Environnement et SociétéS) Colloque Les littoraux à l heure du changement climatique

Plus en détail

Chapitre 2 : Géométrie des images radar et effets du relief (Cours Télédétection Radar Jean-Paul Rudant ERAIFT Avril-Mai 2011)

Chapitre 2 : Géométrie des images radar et effets du relief (Cours Télédétection Radar Jean-Paul Rudant ERAIFT Avril-Mai 2011) Télédétection Radar Chapitre 2 : Géométrie des images radar et effets du relief (Cours Télédétection Radar Jean-Paul Rudant ERAIFT Avril-Mai 2011) Ce chapitre présente successivement les effets du relief

Plus en détail

Notice d utilisation de l application Galaxia

Notice d utilisation de l application Galaxia Notice d utilisation provisoire version 1.1 Notice d utilisation de l application Galaxia Editeur : OEIL Avril 2013 Version 1 Table des matières Chapitre I - L interface de création d analyses : mener

Plus en détail

Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D

Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D Cari 2004 7/10/04 14:50 Page 67 Approche hybride de reconstruction de facettes planes 3D Ezzeddine ZAGROUBA F. S.T, Dept. Informatique. Lab. d Informatique, Parallélisme et Productique. Campus Universitaire.

Plus en détail

Utilisation du logiciel Cabri 3D de géométrie dans l espace (*)

Utilisation du logiciel Cabri 3D de géométrie dans l espace (*) Dans nos classes 645 Utilisation du logiciel Cabri 3D de géométrie dans l espace (*) Jean-Jacques Dahan(**) Historiquement, la géométrie dynamique plane trouve ses racines chez les grands géomètres de

Plus en détail

3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle

3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle 3.5.1 Introduction 3.5.2 Principe 3.5.3 Avantages et Inconvénients 3.5.4 Applications 3.5.5 Logiciels sur Internet PLAN 3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle Lorsque l'on affiche une

Plus en détail

Projet Barrage-Usine de

Projet Barrage-Usine de Maquette numérique 3D Projet Barrage-Usine de Conflan Partenaires du projet SOMMAIRE I- Contexte du projet 1/ Etude cartographique du site 2/ Enjeux du projet II- Acquisition et traitement des données

Plus en détail

Cahier méthodologique sur la mise en œuvre d un SIG

Cahier méthodologique sur la mise en œuvre d un SIG Cahier méthodologique sur la mise en œuvre d un SIG en partenariat avec Cahier méthodologique sur la mise en œuvre d un SIG IAAT 2003 0 Cahier méthodologique sur la mise en œuvre d un SIG IAAT 2003 1 Introduction

Plus en détail

Utilisation de l AFM pour l étude d échantillons Acquisition des données et traitement d image Stage de master 1

Utilisation de l AFM pour l étude d échantillons Acquisition des données et traitement d image Stage de master 1 Utilisation de l AFM pour l étude d échantillons Acquisition des données et traitement d image Stage de master 1 Farida Bendriaa, Virginie Hoel, Henri Happy Institut d'electronique et de Microélectronique

Plus en détail

Format d échange des DA numériques [Version Avril 2011]

Format d échange des DA numériques [Version Avril 2011] Format d échange des DA numériques [Version Avril 2011] Rappel : En fonction du mode de gestion du plan cadastral concerné par le projet de document d arpentage (DA) numérique et sur demande des personnes

Plus en détail

AOMS : UN NOUVEL OUTIL DE PHOTOGRAMMÉTRIE

AOMS : UN NOUVEL OUTIL DE PHOTOGRAMMÉTRIE AOMS : UN NOUVEL OUTIL DE PHOTOGRAMMÉTRIE A. Dumont, F. Jallon et JB. Monnerie ESIC SN Z.A. du buisson de la couldre 1 Allée des Châtaigniers - F78190 TRAPPES S. Naudet, P. Sayd et M. Viala * LETI (CEA

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES LEVES TOPOGRAPHIQUES POUR ETUDES D ASSAINISSEMENT

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES LEVES TOPOGRAPHIQUES POUR ETUDES D ASSAINISSEMENT MAITRE DE L OUVRAGE : COMMUNE DU VAL D AJOL OBJET DU MARCHE : LEVES TOPOGRAPHIQUES POUR ETUDE D ASSAINISSEMENT (PROGRAMME 2008) MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES LEVES TOPOGRAPHIQUES POUR ETUDES

Plus en détail

CARTOGRAPHIE EN LIGNE ET GÉNÉRALISATION

CARTOGRAPHIE EN LIGNE ET GÉNÉRALISATION CARTOGRAPHIE EN LIGNE ET GÉNÉRALISATION par Julien Gaffuri JRC IES SDI unit Via Enrico Fermi, 21027 Ispra, Italie Julien.Gaffuri@gmail.com Les cartes en ligne pourraient être améliorées par l utilisation

Plus en détail

Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique Application sur une partie des Combrailles

Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique Application sur une partie des Combrailles Assemblée des acteurs de la géomatique 9 décembre 2010 1 Délimitation des pédopaysages par cartographie numérique Application sur une partie des Combrailles Assemblée des acteurs de la géomatique 9 décembre

Plus en détail

Guide de création d anaglyphes à partir de photographies aériennes. Direction des inventaires forestiers

Guide de création d anaglyphes à partir de photographies aériennes. Direction des inventaires forestiers Guide de création d anaglyphes à partir de photographies aériennes Direction des inventaires forestiers Ministère des Ressources naturelles Secteur des forêts Août 2013 ÉQUIPE DE RÉDACTION Antoine Lebœuf,

Plus en détail

Spécifications de contenu informationnel : Cartographie des risques d inondation des infrastructures d AAC en Saskatchewan

Spécifications de contenu informationnel : Cartographie des risques d inondation des infrastructures d AAC en Saskatchewan Cartographie des risques d inondation des infrastructures d AAC en Saskatchewan Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO Révision : A Spécifications de contenu informationnel

Plus en détail

Géométrie en trois dimensions

Géométrie en trois dimensions 1 Géométrie en trois dimensions Il s agit de visualiser des objets en trois dimensions sur un plan, pour nous l écran de l ordinateur. Pour ce faire, nous allons simplifier les choses au maximum. Nous

Plus en détail

Prise en main du logiciel de SIG MapInfo

Prise en main du logiciel de SIG MapInfo Prise en main du logiciel de SIG MapInfo Myriam Vendé-Leclerc 01/08/2008 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 Données fournies pour le TP... 4 I- Structure des données sous Mapinfo... 5 II- Ouvrir une table... 6 III-

Plus en détail

Fichier README associé au produit «partie maritime fusionné» Litto3D Finistère V. 20140923

Fichier README associé au produit «partie maritime fusionné» Litto3D Finistère V. 20140923 Fichier README associé au produit «partie maritime fusionné» V. 20140923 Référence à consulter : Spécifications techniques Litto3D - v 1.0 (http://www.shom.fr/les-activites/projets/modelenumerique-terre-mer/applications-possibles/)

Plus en détail

La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire

La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire Conférence SIG 2012 - ESRIFRANCE La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire Serge MANG-JOUBERT GAIAGO Eric VIDALENC - ADEME 1 Auteurs : Rodrigo MARIONI, Serge

Plus en détail

Page 1 sur 24. 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE

Page 1 sur 24. 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Page 1 sur 24 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Page 2 sur 24 AutoCAD - AutoCAD 2D de base... 3 -AutoCAD 2D avancé... 4 -AutoCAD modelisation 3D...5 AutoCAD Mep...6 AutoCAD Structural

Plus en détail

Cartographie dynamique guide d'utilisation

Cartographie dynamique guide d'utilisation Cartographie dynamique guide d'utilisation Introduction L'interface de cartographie dynamique a été mise au point dans le but de permettre aux utilisateurs de disposer d'un outil de visualisation géographique

Plus en détail

IGN / DIRNE / DNP. ign.fr

IGN / DIRNE / DNP. ign.fr IGN / DIRNE / DNP ign.fr MISE À JOUR DES RÉFÉRENTIELS GÉOGRAPHIQUES DIRECTION INTERRÉGIONALE NORD-EST 20 JANVIER 2015 IGN / DIRNE / DNP ign.fr PLAN DE LA PRÉSENTATION MISSIONS ET ORGANISATION PROCESSUS

Plus en détail

Glossaire. attribut de clé Voir clé primaire. base de données géographiques Voir géodatabase (GBD).

Glossaire. attribut de clé Voir clé primaire. base de données géographiques Voir géodatabase (GBD). !"#$%&'! #&$ (&(')*#+, $-) #- './0 12&,-#' 2 Glossaire analyse Processus d identification d une question ou d un problème à résoudre, de modélisation de ce problème, de recherche des résultats de modélisation,

Plus en détail

La précision dans les mesures RTK

La précision dans les mesures RTK La précision dans les mesures RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Club d utilisateurs du PICC & dix ans de Walcors Wépion, le 6 décembre 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée

Plus en détail

Jean-Pierre Couwenbergh. guide de référence. AutoCAD 3D. et Autodesk VIZ. Éditions OEM (Groupe Eyrolles), 2003 ISBN : 2-7464-0450-8

Jean-Pierre Couwenbergh. guide de référence. AutoCAD 3D. et Autodesk VIZ. Éditions OEM (Groupe Eyrolles), 2003 ISBN : 2-7464-0450-8 Jean-Pierre Couwenbergh guide de référence AutoCAD 3D et Autodesk VIZ ISBN : 2-7464-0450-8 Table des matières Introduction : L univers 3D d AutoCAD........................................................

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

Rhino CivilEngineering v.1.0

Rhino CivilEngineering v.1.0 Rhino CivilEngineering v.1.0 Rhino Civil Engineering à était développé par RhinoForYou et validé au sein d une grande société d ingénierie. Cette première version est adressée aux utilisateurs de Grasshopper,

Plus en détail

Les algorithmes de base du graphisme

Les algorithmes de base du graphisme Les algorithmes de base du graphisme Table des matières 1 Traçage 2 1.1 Segments de droites......................... 2 1.1.1 Algorithmes simples.................... 3 1.1.2 Algorithmes de Bresenham (1965).............

Plus en détail

Guide du recrutement 2013

Guide du recrutement 2013 Agence Nationale de la Conservation Foncière, du Cadastre et de la Cartographie Direction des Ressources Humaines Département du Développement Professionnel Guide du recrutement 2013 Juillet 2013 1 Sommaire

Plus en détail

Cartographie Mobile à MINES ParisTech

Cartographie Mobile à MINES ParisTech Cartographie Mobile à MINES ParisTech Entre robotique, géomatique et nouveaux usages Pr. François Goulette Plan 4 septembre 2013 2 Automatisation de maintenance en environnements industriels (1993) Automatisation

Plus en détail

Urbanisme et Standards Covadis

Urbanisme et Standards Covadis Urbanisme et Standards Covadis 12 Octobre 2012 Service Connaissance des Territoires et Prospective Unité SIG / Valorisation de données Sommaire 1/ les différents standards de la COVADIS du thème Urbanisme

Plus en détail

DOSSIER. La diffusion de l information géographique du Parc naturel régional. des Vosges du Nord SYCOPARC 40 - DÉCEMBRE 2010

DOSSIER. La diffusion de l information géographique du Parc naturel régional. des Vosges du Nord SYCOPARC 40 - DÉCEMBRE 2010 SYCOPARC 40 - DÉCEMBRE 2010 Parc La diffusion de l information géographique du Parc CETTE ANNÉE, LE SYCOPARC S EST ENGAGÉ DANS UN RENFORCEMENT DE SA DÉMARCHE DE DIFFUSION DE SES DONNÉES GÉOGRAPHIQUES VERS

Plus en détail

Cartographie mobile implantée au service de police de la ville de Québec

Cartographie mobile implantée au service de police de la ville de Québec Cartographie mobile implantée au service de police de la ville de Québec NSim Technology Jimmy Perron, M. Sc. Président NSim Technology Le SPVQ > Désert plus de 550 000 citoyens > 1000 employés (Policiers

Plus en détail

Vision par Ordinateur

Vision par Ordinateur Vision par Ordinateur James L. Crowley DEA IVR Premier Bimestre 2005/2006 Séance 6 23 novembre 2005 Détection et Description de Contraste Plan de la Séance : Description de Contraste...2 Le Détecteur de

Plus en détail

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001)

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) 1. Présentation du GPS Le GPS (Global Positionning System=système de positionnement

Plus en détail

Objectif du groupe GT1.1 Fusion de Données

Objectif du groupe GT1.1 Fusion de Données Objectif du groupe GT1.1 Fusion de Données Le groupe travaille dans trois directions Le vocabulaire (piloté par ADVITAM et l aide de SITE) L état de l art (piloté par SYROKKO) Deux applications illustratives

Plus en détail

WebPASH Guide utilisateur

WebPASH Guide utilisateur WebPASH Guide utilisateur SPGE Juin 2013 Sommaire 1 Accéder au Guichet... 3 1.1 Accès «grand public»... 3 1.2 Généralités... 3 1.3 Limites d utilisation... 3 1.4 Sources de données... 3 2 Fonctionnalités

Plus en détail

sig La dimension géographique du système d information InfoPro Henri Pornon La dimension géographique du système d information

sig La dimension géographique du système d information InfoPro Henri Pornon La dimension géographique du système d information se former retours d expérience Henri Pornon sig La dimension géographique du système d information Les organisations publiques et privées et le grand public utilisent aujourd hui fréquemment des applications

Plus en détail

Supports. Images numériques. notions de base [1] http://lilapuce.net

Supports. Images numériques. notions de base [1] http://lilapuce.net Supports Images numériques notions de base [1] http://lilapuce.net Deux grands types d images numériques : bitmap et vectoriel La création d'une image informatique n'est possible qu'en utilisant l'un des

Plus en détail

Valorisation Patrimoine Historique

Valorisation Patrimoine Historique 1/22 [Processus de production] Valorisation Patrimoine Historique 2/22 1 3/22 Outils utilisés: GéoView

Plus en détail

Le projet 3D de la Ville de Liège: réflexions sur l'exploitation des données. Bernard Lechanteur, Responsable Cellule cartographie Ville de Liège

Le projet 3D de la Ville de Liège: réflexions sur l'exploitation des données. Bernard Lechanteur, Responsable Cellule cartographie Ville de Liège Le projet 3D de la Ville de Liège: réflexions sur l'exploitation des données Bernard Lechanteur, Responsable Cellule cartographie Ville de Liège La cellule cartographie La cellule cartographie n est pas

Plus en détail

Conception d un Logiciel de Localisation d un mobile

Conception d un Logiciel de Localisation d un mobile Conception d un Logiciel de Localisation d un mobile Maher Ben Jemaa (1), Fatma Bouzid et Saber Ghribi Ecole Nationale d Ingénieurs de Sfax, BP. W 3038 Sfax, Tunisie (1) maher.benjemaa@enis.rnu.tn Résumé

Plus en détail

Codage MPEG-4 de dessins animés

Codage MPEG-4 de dessins animés Codage MPEG-4 de dessins animés Jean-Claude Moissinac Cyril Concolato Jean-Claude Dufourd Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications 46 rue Barrault 75013 Paris cyril.concolato@enst.fr, dufourd@enst.fr,

Plus en détail

Mesures en 3D stéréoscopique 16 novembre 2011

Mesures en 3D stéréoscopique 16 novembre 2011 Mesures en 3D stéréoscopique 16 novembre 2011 Marc Léger - mleger@ina.fr 01 Fondamentaux de la 3D stéréoscopique Fondamentaux de la 3D Stéréoscopie 2 caméras 2 images 1 image destinée à chaque oeil 3 COMMENT

Plus en détail

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de topographie swisstopo swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Le modèle

Plus en détail

TD Introduction aux SIG avec ArcGis 9

TD Introduction aux SIG avec ArcGis 9 3 année ingénieur Agroparistech DA 2009/10 TD Introduction aux SIG avec ArcGis 9 TD n 6 : Initiation à l analyse en mode RASTER ave c Spatial Analyst Jean-marc Gilliot 2009-2010 jean-marc.gilliot@agroparistech.fr

Plus en détail

ARCGIS DESKTOP. Qu est-ce que ArcGIS Desktop?

ARCGIS DESKTOP. Qu est-ce que ArcGIS Desktop? ARCGIS DESKTOP Qu est-ce que ArcGIS Desktop? ArcGIS Desktop comprend une suite d applications intégrées : ArcMap, ArcCatalog et ArcToolbox. A l aide de ces trois applications, vous pouvez effectuer toutes

Plus en détail

Guide utilisateurs pour les applications SIG sous ArcOpole SOMMAIRE

Guide utilisateurs pour les applications SIG sous ArcOpole SOMMAIRE Guide utilisateurs pour les applications SIG sous ArcOpole SOMMAIRE Application cadastre : guide général (p.2) Ajouter une couche de données, un fond de plan (p.10) Visualiser la légende (p.12) Modèles

Plus en détail

Immersion - Vision 3D dans la RV.

Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques

Plus en détail

Création d'un diaporama

Création d'un diaporama S JOLLY décembre2010 - v3 Création d'un diaporama avec IMPRESS 3.0 Création d'un diaporama - Utilisation du logiciel IMPRESS / Open Office 3.0 - page 1 Sommaire 1 PRÉSENTATION...3 2 DÉMARRER IMPRESS...4

Plus en détail