LE SYSTÈME TÉLÉINFORMATION DE L INEM

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE SYSTÈME TÉLÉINFORMATION DE L INEM"

Transcription

1 LE SYSTÈME TÉLÉINFORMATION DE L INEM Par un collectif de l INEM Instituto National de Emples (Institut National de l Emploi), Madrid, Espagne L intégration des technologies dans la société de l information et leur évolution supposent des changements de toute nature chez les acteurs impliqués et pour les relations qu ils entretiennent entre eux. L information, l éducation, la formation et la promotion nous permettent de répondre aux besoins en ressources humaines adaptées à la nouvelle situation. Les structures organisatrices et productrices ont subi une profonde transformation. L apparition des nouvelles méthodes de production et d organisation du travail est associée à une mutation des emplois et des métiers. L information et la formation se sont imposées comme la réponse la plus appropriée face à l émergence des nouveaux profils professionnels requis par cette évolution. La formation professionnelle est un facteur essentiel pour le bon fonctionnement du marché du travail, la création d emploi et la promotion personnelle et professionnelle des travailleurs. En outre, elle est également fondamentale pour le développement effectif de l égalité des chances, de même que pour favoriser la compétitivité des entreprises et la qualité des produits et services. L intégration des systèmes télématiques dans les processus d information et de formation permet le dépassement des frontières spatio-temporelles et facilite l accès à des données, auparavant inaccessibles à cause de leur localisation dans l espace et le temps. Elle rend ainsi possible une plus grande offre effective. Ces dernières années, l offre de formation professionnelle a considérablement augmenté, du fait, entre autres, de la mise en œuvre de politiques actives de l emploi, de l évolution accomplie dans l utilisation des nouvelles technologies de l information, des emplois émergeants, de la recherche de gisements d emplois, des transferts en matière de formation vers les Régions autonomes et de la participation des acteurs sociaux à ce type d apprentissage. Cela rend difficile l obtention d une information globale, concrète, actualisée et fiable au sujet de l offre de formation existante. La grande majorité des institutions et des organisations impliquées ont chacune réalisé différentes études prospectives, lesquelles n ont, en général, pas été diffusées au public. C est donc une information perdue, ou bien très difficile d accès pour ces utilisateurs potentiels. Cependant, au moyen de la création d une base de données, toutes ces informations éparses peuvent être compilées, permettant alors une vision d ensemble de toutes les options existantes. Cela faciliterait la coordination des politiques de formation, l organisation d un répertoire des formations en cohérence avec le système des qualifications professionnelles, et finalement l adéquation de ces qualifications aux demandes du système productif. Avec l introduction des systèmes de téléinformation, les différents organismes acquièrent de nouvelles qualités, telles qu une plus grande flexibilité institutionnelle ou l extension des limites ou barrières organisationnelles. Cela peut avoir des conséquences sur l enrichissement des ressources d enseignement et d apprentissage, ainsi que sur la capacité d adaptation aux besoins d information de chaque apprenant, aussi spécifiques soient-ils. Le projet piloté par l Institut National de l Emploi (INEM) s inscrit dans le cadre de la création d un service d information qui recueille et fournit toute l information concrète, actualisée comme il se doit. Ce projet rentre dans le cadre de la deuxième phase de la mise en œuvre de l initiative communautaire ADAPT : actions d information, de diffusion et de sensibilisation, via la création et le développement de bases de données et d une information à caractère transnational, dans le domaine de l emploi et de la formation. Sept PROJET ADAPT BIS Internet : nouveaux horizons pour la formation 21

2 OBJECTIF L objectif poursuivi est de concevoir, créer et évaluer un service d informations multilingue sur le réseau Internet, qui accueille tous les éléments relatifs à la planification et au développement de la formation professionnelle, au moyen d une application s appuyant sur une base de données interactive. DESCRIPTION DU PROJET Dans ce projet, il s agit de développer, en appliquant une méthodologie de travail en groupe fondée sur les outils informatiques, un service qui apporte des prestations spécifiques en relation avec les activités de formation et canalise la demande vers différents domaines, comme l orientation et la formation. Les éléments réunis dans ce service sur la planification et le développement de la formation professionnelle doivent s organiser en base de données et utiliser le réseau Internet comme support de communication. Ce service inclut un outil de gestion des connaissances qui englobe un gestionnaire de formation à distance et un gestionnaire de l évaluation des compétences (diagnostic et orientation) et met à disposition de l utilisateur différentes sources de formations qui, associées au niveau de départ de la personne qui consulte ce service, permettront de projeter des itinéraires possibles de formation, favorisant ainsi le développement des capacités d auto-évaluation et d auto-orientation. Ce système de téléinformation doit permettre à l utilisateur d interagir avec les données, dans un objectif distinct du but conceptuel du projet. En même temps qu il obtient l information, l utilisateur navigue dans une application qui propose différents programmes et parcours et définit une présentation visuelle standard dans laquelle s intègrent la plupart des applications du marché qui servent à générer des capacités de manipulation d autres données informatiques. La mise à disposition de différents types de données sur une interface modifiable est un moyen idéal pour développer les facultés méthodologiques de gestion de l information : recherche, assimilation et production d un matériel informatif adapté aux besoins de l individu. Pour une utilisation interne et externe, la base de données doit initialement prendre en compte l information relative aux rubriques décrites ci-après, sans préjuger de celles qui pourraient surgir comme résultats du développement du Programme National de Formation Professionnelle et sont susceptibles d être incorporées. Dans le but de recueillir le maximum d informations possible sur l ensemble du territoire espagnol, tous les niveaux de l INEM et tous les organismes qui le désirent, la possibilité d inclure leurs données dans les catégories présentées ci-après, même si l objectif prioritaire demeure, dans ce type de collaboration, l offre de formation. Études prospectives Observatoire de l emploi : marché du travail, contrats, insertion Étude des besoins de formation et de réadaptation professionnelle, dans les secteurs productifs qui connaissent des mutations. Études sectorielles. Entités qui exercent des activités liées à la formation professionnelle. Organisation de la formation continue Structure des familles professionnelles et relations entre les différentes catégories, par secteur productif. Décrets royaux relatifs aux certificats de professionnalité. Fiches résumées de ces certificats de professionnalité. Catalogue de parcours professionnels et formatifs. Catalogue de spécialités formatives : cours programmables. Programmation correspondant aux familles professionnelles. Programmes de formation professionnelle et continue. Plan de perfectionnement technique Fichier d experts. Fichiers de cours. 22 Sept PROJET ADAPT BIS Internet : nouveaux horizons pour la formation

3 Offre de formation Offre de formation gérée par différentes administrations publiques, au niveau central, régional ou local et par différents acteurs sociaux. Cours de formation professionnelle. Cours de formation continue. Matériel didactique Critères pour l élaboration de matériel pédagogique. Méthodologie didactique. Cours d auto-formation. Autres sources d information Programmes et initiatives communautaires. Expériences développées dans le cadre de ces programmes et initiatives. Centres technologiques des organisations productives. Services dédiés aux structures éducatives. Réglementation et critères pour que les centres autorisés par les administrations éducatives dispensent de la formation continue. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES Créer un service d information ouvert au public qui réunit toute l offre de formation fiable et correctement actualisée, d accès et de navigation faciles pour l utilisateur et grâce auquel on peut effectuer toutes sortes de consultation via Internet. Intégrer le maximum d informations possibles sur la formation professionnelle continue. Doter le système des capacités maximales d information et d interaction, de manière à inciter le plus grand nombre possible d organismes, d acteurs sociaux, d entreprises et de demandeurs de formation, à participer. Fournir l interface et les critères nécessaires pour faciliter chez l utilisateur le processus de prise de décisions, lorsqu il lui faut sélectionner l information au sujet de la formation professionnelle. Dans cette perspective, l établissement de canaux de navigation appropriés et d une méthodologie qui optimisent les ressources disponibles dans le système, semble nécessaire. Intégrer dans ce service de téléinformation, par l intermédiaire d un outil de gestion des connaissances, une fonctionnalité d évaluation des compétences qui opère un diagnostic, oriente l utilisateur au sujet de sa situation en termes de formation et propose une projection sur les métiers ou les actions de formation qu il peut envisager. Développer un gestionnaire d initiatives didactiques qui administre des actions de formation à distance. Utiliser une méthodologie fondée sur des techniques informatiques de travail de groupe, pour la conception, le développement et le suivi du service Téléinformation. CHAMPS D APPLICATION L ensemble des bénéficiaires est constitué de tout utilisateur, personne, entité ou institution, intéressé par la recherche, l étude et le développement de la formation professionnelle ou la connaissance de sa réalité professionnelle : - les élèves demandeurs de formation professionnelle ; les demandeurs d emploi dont l insertion ou la réinsertion réclame une qualification professionnelle ; - les travailleurs, dans un but de maintien de l emploi ou de l employabilité, ou encore dans un but de promotion professionnelle ; - les entreprises, en particulier les PME, dans le but de posséder les données nécessaires pour instrumenter leurs politiques de ressources humaines, qui incluent l adéquation correcte et spécifique des compétences au poste de travail ; - les centres de formation, afin de pouvoir informer et orienter efficacement les usagers individuels, ainsi que les entreprises locales ; Sept PROJET ADAPT BIS Internet : nouveaux horizons pour la formation 23

4 - les groupes les plus défavorisés, pour informer sur l offre spécifique de modules professionnels de formation, conduisant à l acquisition de différentes unités de compétences et certificats professionnels ; - enfin, la société en général, intéressée par une connaissance apportée par une information opportune. Le projet doit prendre en compte tous les secteurs et groupes d activités économiques, structurés, conformément à la classification de l INEM, en familles professionnelles ou domaines de formation. CADRE INSTITUTIONNEL : POLITIQUE DE L INEM ET RÉGLEMENTATION Le cadre réglementaire dans lequel s incère le projet téléinformation est défini par le Plan national de formation et d insertion professionnelle et le Programme national de formation professionnelle. Première ligne d action : définition des contenus Définition du cadre territorial et sectoriel sur lequel l expérience pilote sera mise en œuvre, en incluant la possibilité de coopération avec d autres administrations qui apportent leurs connaissances spécifiques locales. Planification du recueil d information : processus, phases, procédures, conception et production de supports pour le recueil de données Recueil de l information en fonction des critères préalablement définis. Deuxième ligne d action : définition de la méthodologie La conception de la structure de base des données comprend deux aspects : - l analyse des logiciels susceptibles d être utilisés ; - la définition des différents scénarios qui vont intégrer les données, après avoir établi des niveaux de hiérarchisation et des programmes de communication, de manière à faire émerger des voies d accès et des parcours et de fournir aux usagers un niveau d accès optimal à l information. Définition de la méthode de traitement de l information, en se référant à la forme que prennent les différents scénarios et aux possibilités de naviguer entre eux, garantie par la connaissance des capacités procédurales de gestion de l information, des processus de manipulation des données et des capacités à résoudre les problèmes. Conception de pages Web, incluant des éléments graphiques supports de la présentation des données, garantissant l expression visuelle des contenus et les possibilités de navigation requises par les exigences de communication entre les scénarios et incluant également la présence virtuelle des acteurs de l interaction. Troisième ligne d action : service d orientation et de diagnostic Recherche d un système informatique intégré pour la gestion et le développement des ressources humaines, qui englobe un gestionnaire de formation à distance et un gestionnaire d évaluation des compétences (diagnostic et orientation). Ce système met à disposition de l usager différents référentiels de formation qui, en tenant compte du niveau initial de l usager, permettent de projeter différents itinéraires de formation qu il peut choisir, favorisant ainsi la capacité d auto-évaluation et d auto-orientation. Alimentation des bases de données qui se conforment à la structure du système informatique et définition des champs qui servent de critères pour déterminer les programmes d information. Réalisation de tests pour vérifier son fonctionnement correct, à travers des essais correspondant à des demandes spécifiques. Mise en œuvre du service d orientation et de diagnostic au sein du système téléinformation, comme un outil indépendant du point de vue fonctionnel. Quatrième ligne d action : système de téléinformation Conception et définition des fonctions, de la configuration et des conditions requises par le système de téléinformation, déterminant ainsi la personnalité de l outil support des lignes d action précédentes. 24 Sept PROJET ADAPT BIS Internet : nouveaux horizons pour la formation

5 Étude des protocoles de communication à établir avec différents réseaux, qui servent de supports à la transmission de l information, tels qu Internet et le propre réseau de l INEM. Développement et mise en œuvre du système téléinformation, en fonction des paramètres du système d information et de communication défini. Formation des administrateurs du système, en tant que responsables du travail de maintenance et de l intégration, la vérification et la validation des données. Réalisation de tests pilotes relatifs au fonctionnement et à la compatibilité du système et des logiciels installés. Évaluation impartiale, dans le but d obtenir une définition des améliorations à inclure. Analyse et définition des paramètres à prendre impérativement en compte pour l éventuelle mise en œuvre de cette expérience dans d autres Régions autonomes. Diffusion du service, avec l objectif de couvrir les besoins de deux types d usagers de l information : les demandeurs et les offreurs. Cinquième ligne d action : méthodologie de travail pour l exécution du projet Définition d une méthodologie du travail en groupe, comme manière de procéder pour la planification, le développement et le suivi du projet. Une telle façon de procéder garantit : - la définition des compétences de chacun des professionnels intervenant dans le dispositif, qui contient des indications sur le détail des tâches, le volume de travail et sa répartition dans le temps, sans qu à aucun moment l on perde de vue le travail d équipe ; - la canalisation des processus d échanges d information, tant au niveau des processus d élaboration du service que pour les activités formatives, au sein desquels la dynamique de groupe est un axe fondamental. Sélection, par les experts concernés, des logiciels à utiliser comme outils informatiques pour le travail en groupe. Application de la méthode proposée. ÉLÉMENTS NOVATEURS Ce projet à caractère expérimental est considéré comme novateur à plusieurs titres. Création d un service d information dans le domaine de la formation professionnelle sur les réseaux Internet. Utilisation des systèmes télématiques pour accéder à ce service. Intégration de logiciels spécifiques, qui contiennent toutes les fonctions basiques utiles à la gestion de l organisation et des ressources humaines, à travers différents dispositifs d évaluation, de formation, de recrutement et de sélection. S appuyer sur des méthodes de traitement de l information ouvertes et flexibles. Utiliser une méthodologie de travail en groupe sur informatique. Recueil d information, sur des thèmes liés à tous les aspects de la formation professionnelle, dans un service unique et global. Obtenir, échanger de l information, sur les expériences à l échelle européenne et converger vers des solutions communes grâce à la collaboration avec des partenaires transnationaux. TRAITEMENT DE L INFORMATION Les données présentes sur ce service se fondent sur le Programme national de formation professionnelle et sont définies par différents critères méthodologiques. Etre le reflet des besoins de qualifications des systèmes de production de biens et de services sur l ensemble du territoire national, et constituer un élément d analyse du système productif et de son évolution. Servir de cadre de référence pour l actualisation permanente des offres de formation professionnelle continue de toute nature et pour jeter les bases des systèmes d accréditation et de qualité. Orienter, dans une perspective de qualification professionnelle des demandeurs d emploi. Favoriser la transparence du marché du travail, de manière à ce que les qualifications reconnues par un titre ou un diplôme soient identifiées par les employeurs et les salariés, optimisant ainsi la rencontre entre l offre et la demande d emploi. Sept PROJET ADAPT BIS Internet : nouveaux horizons pour la formation 25

6 INTÉGRATION DE L INFORMATION Les informations, sur lesquelles se fonde la base de données, émanent de différentes structures. L INEM qui mobilise son réseau de Centres nationaux de formation professionnelle comme éléments canalisateurs des flux de données à intégrer au système téléinformation. L établissement de processus et d accords nécessaires assure la coopération entre les différentes structures qui offrent des données susceptibles d être intégrées et un flux réciproque de données. L interconnexion entre différents services et institutions en lien avec les domaines de l information, l orientation et la formation professionnelle. RESSOURCES HUMAINES Initialement, le développement du projet n incluait pas la totalité des activités économiques présentes sur le territoire national, mais il a commencé par quelques-unes des plus représentatives et s est poursuivi, de manière progressive, jusqu à une couverture totale. Le personnel qui est intervenu sur les activités de planification, d implantation et de maintenance du projet, se répartit sur les structures suivantes : - la sous-direction générale Informatique et Statistique et la direction des programmes Nouvelles Technologies de la sous-direction générale de la gestion de la formation professionnelle, chargées des travaux de coordination du projet ; - d autres unités techniques qui fournissent une information qui sert de point de départ dans la phase d analyse et d investigation ; - des entreprises du secteur qui, avec un financement public, effectuent le développement de l application (la base de données) qui approvisionne le service Téléinformation. RESSOURCES MATÉRIELLES Pour le développement et la mise en fonctionnement du système Téléinformation, différents équipements ont été nécessaires. L équipement existant à l époque du démarrage du projet, à la sous-direction générale Informatique et Statistique et à la direction des programmes Nouvelles Technologies a été mobilisé. Des équipements affichant les caractéristiques techniques nécessaires pour assumer l ensemble des fonctions de serveur d informations ont été connectés au réseau de l INEM, permettant ainsi la navigabilité à travers Internet. Les centres nationaux ont dédié au moins un ordinateur à l accès au réseau de l INEM, via Internet, qui offre des fonctions de transmission de l information et de développement des activités grâce à un outil informatique de travail en groupe. Article collectif de l INEM Site Web : Sept PROJET ADAPT BIS Internet : nouveaux horizons pour la formation

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1. Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1.1. Formation professionnelle dans le cadre des politiques

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT Comprendre et expliquer la politique documentaire à l heure des ENT Sommaire 1. Introduction (diapositives 3 à 5) 2. Historique (diapositives 6 à 17) 3. Enjeux et caractéristiques d une politique documentaire

Plus en détail

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Sahraoui Marc publié le 21 décembre 2007, mise à jour le 7 décembre 2011

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Sahraoui Marc publié le 21 décembre 2007, mise à jour le 7 décembre 2011 Déclic formation UNE PLATE-FORME DE FORMATION EN LIGNE POUR LES PERSONNES ILLETTRÉES Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Sahraoui Marc publié le 21 décembre 2007,

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE TYPE D'ACTION Programme ACCEDER pour l emploi de la population gitane NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE reproduite Page 1/12

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

Une organisation territoriale concertée au service du salarié. Un défi majeur pour favoriser une insertion durable dans le monde du travail

Une organisation territoriale concertée au service du salarié. Un défi majeur pour favoriser une insertion durable dans le monde du travail LES ATOUTS D UNE RÉUSSITE RÉGIONALE Trois lignes d actions communes à tous les territoires de la Région : > Mobilisation des employeurs Les employeurs sont mobilisés sur la question de la formation des

Plus en détail

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL...

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL... CADRE DE TRAVAIL Caisses non membres d une fédération, sociétés de fiducie et sociétés d épargne désirant adopter une approche standard pour le calcul des exigences de fonds propres au titre du risque

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007 Recommandations relatives à la formation des enseignantes et enseignants aux approches interculturelles COHEP, novembre 2007 Etat : Adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 14/15 novembre 2007 Table

Plus en détail

avec la Directrice de la Médiathèque départementale, à laquelle il/elle rend compte de son travail,

avec la Directrice de la Médiathèque départementale, à laquelle il/elle rend compte de son travail, Direction des Ressources humaines RESPONSABLE DE MEDIATHEQUE K RESPONSABLE D UNE MEDIATHEQUE DEPARTEMENTALE (directeur d un site de la médiathèque) POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction :

Plus en détail

Convention relative à l octroi du label «Collectivité handi-accueillante» n..

Convention relative à l octroi du label «Collectivité handi-accueillante» n.. Convention relative à l octroi du label «Collectivité handi-accueillante» n.. Entre Groupe Territorial Sis 58 cours Castelbon BP 215 38506 Voiron Cedex Représenté par son Directeur Général, Monsieur Olivier

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE MÉTIER 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/PFA/4/2 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION QUATRIÈME QUESTION

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

1 M-03 - Les outils d aide à la conception

1 M-03 - Les outils d aide à la conception 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche propose une présentation des logiciels ou systèmes qui existent pour aider à la conception des services et circuits qui seront nécessaires pour assurer les

Plus en détail

Gestionnaire d applications

Gestionnaire d applications FONCTION DE LA FILIERE SI INTITULE : Gestionnaire d applications CLASSIFICATION / GROUPE : 3.3 A CODE RH :.. FAMILLE PROFESSIONNELLE : Filière SI - Exploitation et Services au client Date de mise en application

Plus en détail

Charte du. Proximité. Expertise. Partenariat

Charte du. Proximité. Expertise. Partenariat Proximité Expertise Partenariat Charte du Le Point A est le service d information, d orientation professionnelle et d appui aux entreprises pour le développement de l alternance et l emploi des jeunes

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

Les communautés multiculturelles : Directives pour les bibliothèques. Aperçu

Les communautés multiculturelles : Directives pour les bibliothèques. Aperçu Les communautés multiculturelles : Directives pour les bibliothèques Aperçu Le présent document offre un aperçu du texte sur Les communautés multiculturelles : Directives pour les bibliothèques, 3e édition,

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1 : L ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.1 : LES ÉTUDES DE PREMIER CYCLE PROCÉDURE RELATIVE À L ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES ENSEIGNEMENTS AU PREMIER CYCLE

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Bilan de compétences et développement des ressources humaines

Bilan de compétences et développement des ressources humaines Bilan de compétences et développement des ressources humaines Bilan de compétences et développement des ressources humaines Première partie : Bilan de Compétences, repères Seconde partie : Bilan de compétences

Plus en détail

Projet culturel et artistique de l Adem Florida

Projet culturel et artistique de l Adem Florida Projet culturel et artistique de l Adem Florida L Adem/ Florida a défendu et mis en œuvre depuis 1999, un projet culturel et artistique validé par l assemblée générale extraordinaire de l Adem du 05 février

Plus en détail

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être 75 % 20 % 12 semaines 1 an Plus longtemps un employé s absente du travail, moins il a de chances d y retourner. Après 12 semaines d absence, 75 % des

Plus en détail

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 Fiches emplois communautaires Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 l[ NOTICE MÉTHODOLOGIQUE Utilisation des fiches emplois communautaires LES OBJECTIFS DES FICHES EMPLOIS COMMUNAUTAIRES Les fiches

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique.

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique. EVALUER LES POLITIQUES PUBLIQUES Les collectivités locales interviennent dans des champs de plus en plus étendus, depuis les services publics de la vie quotidienne jusqu aux politiques les plus complexes.

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Questions et réponses Révision et mise en oeuvre

Questions et réponses Révision et mise en oeuvre Questions et réponses Révision et mise en oeuvre Pourqoui il nous faut un plan de formation? Quoi est reglé dans le plan de formation? Tableau de leçons, cours interentreprises et procédure de qualification.

Plus en détail

Le C2i: Une réponse à la formation en compétences TIC en Tunisie

Le C2i: Une réponse à la formation en compétences TIC en Tunisie dad a Distancia de Madrid, 2007. Llorens, Faraón (Coord.): Tendencias TIC para el apoyo a la docencia universitaria. CRUE-TIC, Universitic 2012. Marques, Pere: Por qué las TIC en Educación? Qué debería

Plus en détail

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE (3.5 de la section 3 du chapitre V de l annexe 3-10 du code de l action sociale et des familles) La synthèse a pour objectif d apprécier le service rendu aux

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE: QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE La veille est une activité

Plus en détail

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Label GretaPlus Textes de référence Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Texte officiel Version mars 2003 Ministère de la Jeunesse, de l'éducation nationale et de la Recherche Direction

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Direction : Direction générale Effectifs supervisés : Trois personnes Supérieur immédiat : Directrice générale 1. Sommaire de la fonction Sous

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

ACCORD SUR LA CLASSIFICATION NATIONALE DES EMPLOIS Adopté en CPN le 28 mars 2006 Modifié en CPN le 10 juin 2008 Modifié en CPN le XX/XX/2014

ACCORD SUR LA CLASSIFICATION NATIONALE DES EMPLOIS Adopté en CPN le 28 mars 2006 Modifié en CPN le 10 juin 2008 Modifié en CPN le XX/XX/2014 ACCORD SUR LA CLASSIFICATION NATIONALE DES EMPLOIS Adopté en CPN le 28 mars 2006 Modifié en CPN le 10 juin 2008 Modifié en CPN le XX/XX/2014 PREAMBULE : OBJECTIFS DE LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS Les Chambres

Plus en détail

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES CHARTE HANDICAP JUILLET 2009

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES CHARTE HANDICAP JUILLET 2009 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES CHARTE HANDICAP JUILLET 2009 SOMMAIRE 1. PRÉAMBULE page 2 2. LA CHARTE HANDICAP page 4 LE RECRUTEMENT DES PERSONNES HANDICAPÉES AU CENTRE POMPIDOU L ACCUEIL ET L INTÉGRATION

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

Logiciel de gestion de la main-d œuvre

Logiciel de gestion de la main-d œuvre Logiciel de gestion de la main-d œuvre Logiciel de gestion de la main-d œuvre GoalPost Le logiciel de gestion de la main-d œuvre GoalPost d Intelligrated procure des renseignements sur demande pour évaluer,

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Révisions ISO Livre blanc

Révisions ISO Livre blanc Révisions ISO ISO Revisions Révisions ISO Livre blanc Quelle est la différence entre une approche procédure et une approche processus? Aborder le changement Processus vs procédures : Qu est-ce que cela

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Soutien à la communication et aux relations internes et externes : Collaborer avec le(s) manager (s) - Instaurer et entretenir la relation

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail

Formation professionnelle TIC Suisse

Formation professionnelle TIC Suisse Formation professionnelle TIC Suisse DIRECTIVES concernant l examen professionnel de: Informaticienne / informaticien 1 en technique des systèmes et réseaux TIC Informaticienne / informaticien en développement

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

DGAFP 16/11/2006. Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines.

DGAFP 16/11/2006. Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines. DGAFP 16/11/2006 Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines. DGAFP - 2 - Annexe 1 Éléments constitutifs du dossier de conférence de gestion prévisionnelle

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales.

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales. Titre: Type de document: Expéditeur: Auteur(s) principal(aux)/ contact(s): Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales Présentation

Plus en détail

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES Philippe Veillette, ing. Anne Baril, ing. Ministère des Transports

Plus en détail

ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE

ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE ACCORD CADRE NATIONAL ENTRE CARREFOUR FRANCE Représenté par Madame Isabelle CALVEZ Directrice des Ressources Humaines & Pôle emploi Représenté par Monsieur Thomas CAZENAVE Directeur Général Adjoint en

Plus en détail

Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP)

Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) Le CEP est un conseil externe neutre et gratuit, ouvert à tous, quel que soit le statut, dès l entrée du marché du travail et jusqu à la retraite. Cette nouvelle

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV)

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) CMA séminaire international - 21 juin 20011 Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) 1- Contexte Contenu exposé Politique (intégrant les aspects organisationnels)

Plus en détail

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI)

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) sommaire 1 Préambule P. 4 2 Champ d application P. 6 3 Système

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER Référentiel métier RESPONSABLE ATELIER 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable atelier Chef d atelier 2. Définition et description synthétique du métier Définition

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS ACCORD DU

Plus en détail

Events Manager Document commercial V 1.04 FR 1 / 5

Events Manager Document commercial V 1.04 FR 1 / 5 L organisation de réunions, assemblées, congrès, colloques et autres évènements, nécessite une administration rigoureuse et contraignante, la parfaite maîtrise des processus de réservations et contrôles

Plus en détail

Règlement des épreuves de certification

Règlement des épreuves de certification Règlement des épreuves de certification Le CAFERUIS est délivré lorsque le candidat a validé les quatre épreuves définies dans le référentiel de certification et décrites ci-dessous. Chaque épreuve est

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION En raison notamment des prochains départs massifs à la retraite et de la disponibilité restreinte d une main-d œuvre qualifiée, il devient essentiel pour les entreprises du secteur du caoutchouc

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE DOCUMENT DE CADRAGE 2011-2012 Introduction La Région des Pays de la Loire a pour ambition de participer au renforcement du droit à la formation, en veillant notamment

Plus en détail

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Introduction Le Cégep de Sherbrooke est un établissement d enseignement francophone dont la mission première est d œuvrer au développement

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS

EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS NOTION EVALUATION L évaluation, c est la production d un jugement de valeur concernant une politique publique. Elle vise à mesurer les effets de la politique évaluée.

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Grand-Duché du Luxembourg

Grand-Duché du Luxembourg Version 2.0 16.06.2014 Page 1 de 20 Lignes directrices d audit de la règle technique d exigences et de mesures pour la certification des Prestataires de Services de Dématérialisation ou de Conservation

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

Le passeport Orientation et Formation

Le passeport Orientation et Formation Le passeport Orientation et Formation Sommaire Le passeport Orientation et Formation : de quoi s agit-il? Quels sont les avantages à construire son passeport Orientation et Formation? Comment utiliser

Plus en détail

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT Des conditions matérielles adéquates Des locaux identifiés ayant une surface suffisante; Des ressources humaines

Plus en détail

Dossier de Presse. Présentation. du portail éducatif. myschool! Ministère de l'éducation nationale, de la Formation professionnelle et des Sports

Dossier de Presse. Présentation. du portail éducatif. myschool! Ministère de l'éducation nationale, de la Formation professionnelle et des Sports Grand-Duché de Luxembourg Ministère de l'éducation nationale, de la Formation professionnelle et des Sports Dossier de Presse Présentation du portail éducatif myschool! Luxembourg, le 5 décembre 2002 Quand

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Edito. agorha. A qui s adresse ce plan d accompagnement? Les acteurs de l accompagnement du changement d agorha. Plan d accompagnement du changement

Edito. agorha. A qui s adresse ce plan d accompagnement? Les acteurs de l accompagnement du changement d agorha. Plan d accompagnement du changement / Edito N 3 / JUIN 2010 Ce 3 ième numéro de l année est entièrement consacré au plan d accompagnement du changement du projet agorha-migration relatif à la migration dans agorha des fonctionnalités existantes

Plus en détail

ENQUÊTE NATIONALE SUR LES PROFESSIONS RELIÉES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION 2002 DÉFINITIONS DES CONCEPTS

ENQUÊTE NATIONALE SUR LES PROFESSIONS RELIÉES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION 2002 DÉFINITIONS DES CONCEPTS ENQUÊTE NATIONALE SUR LES PROFESSIONS RELIÉES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION 2002 DÉFINITIONS DES CONCEPTS A Activités ou fonctions Ensemble d actions ou de tâches assignées accomplies par un employé

Plus en détail

Nos convictions et nos expertises

Nos convictions et nos expertises Enjeux et particularités des Systèmes d Information Géographique Nos convictions et nos expertises Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et particularités des Systèmes d Information

Plus en détail