PPCP TBST 2 IMPLANTATION D UNE SALLE DE BAIN POSE D UNE CHAUDIERE MURALE ET RACCORDEMENT DES RADIATEURS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PPCP TBST 2 IMPLANTATION D UNE SALLE DE BAIN POSE D UNE CHAUDIERE MURALE ET RACCORDEMENT DES RADIATEURS"

Transcription

1 PPCP TBST 2 IMPLANTATION D UNE SALLE DE BAIN POSE D UNE CHAUDIERE MURALE ET RACCORDEMENT DES RADIATEURS Année : Date : Nom : Section : Prénom : CCF 2007 Page 1 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

2 Plan de déroulement de la séquence : Implantation d une salle de bain dans l atelier MBC Cette séquence se divise en deux parties : 1) Implantation des appareils sanitaires 2) Pose des ballons supplémentaires PROJET N 1 : Implantation d appareils sanitaires pour une salle de bain Ce projet comprend plusieurs parties qui permettent de préparer la réalisation complète depuis l étude jusqu à la réalisation en atelier. Chaque partie est traitée indépendamment par les professeurs intervenants sur le projet, lesquels s appuient sur un dossier ressource commun et des apports de connaissances complémentaires, afin de mettre en évidence les différentes méthodes et le principe de fonctionnement des différents appareils implantés dans cette salle de bain. PROJET N 2 : Raccordement d une chaudière murale et raccordement de radiateurs Pose de ballons additionnels pour la production d eau chaude Ce projet s appuie sur la problématique suivante : La production E.C.S préalablement installée dans le projet 1 est insuffisante, on propose d ajouter un ballon supplémentaire qu il faudra accoupler au premier. Ce projet comprend plusieurs parties qui permettent de préparer la réalisation complète de la modification d une installation comprenant 2 ballons à raccorder sur le réseau existant depuis l étude menée précédemment. Chaque partie est traitée indépendamment par les professeurs intervenants sur le projet, lequel s appuie sur un dossier ressource commun et des apports de connaissances complémentaires, afin que vous puissiez établir les critères de choix techniques des appareils sanitaires ainsi que leur l implantation. Un dossier ressource est joint aux documents élèves portant sur les caractéristiques des différents appareils sanitaires présents sur le marché. L ensemble des documents distribué est à conserver complet jusqu au TP d atelier, au cours duquel vous réaliserez le choix, l installation et le raccordement des appareils sanitaires. CCF 2007 Page 2 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

3 PROJET N 1 IMPLANTATION D APPAREILS SANITAIRES DEROULEMENT DU PROJET : Ce projet comporte donc 5 parties réparties : Partie n Nature de la séquence Matière Professeur Durée Lieu d activité 1 Préparation de E.T.E I.S.T DINARD 3 h SALLE l intervention 2 Traçage et relevé Construction HIMRANE 4 h SALLE 3 Dimensionnement Math-sciences YVENOU 4 h SALLE et quantification 4 Etablir le bon de E.T.E I.S.T DINARD 3 h SALLE commande 5 Réalisation E.T.E I.S.T DINARD 20 h ATELIER Descriptif des parties traitées en E.T.E I.S.T PARTIE 1 : PREPARATION DE L INTERVENTION Cette partie à pour objectif de : Décoder le dossier ressource afin d identifier les installations à réaliser Repérer sur les schémas les implantations des appareils PARTIE 4 : ETABLIR UN BON DE COMMANDE Etablir la liste du matériel à partir des quantitatifs des fiches de guidance et du dossier ressources Définir le mode opératoire d intervention PARTIE 5 : REALISATION EN ATELIER Préparer le poste de travail Réaliser l intervention à partir fiches de guidance et du dossier ressource CCF 2007 Page 3 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

4 PROJET N 1 IMPLANTATION D APPAREILS SANITAIRES PARTIE N 1 OBJECTIF Décoder les schémas d implantations Identifier le matériel et les réseaux ON DONNE Catalogues (voir dossier ressource) Les appareils sanitaires Fiche de guidance ON DEMANDE Repérer les installations à effectuer Sélectionner les appareils conformément aux schémas d implantation Déterminer les travaux d extrémité a effectué pour les raccordements des réseaux EVALUATION Les appareils sont clairement identifiés Les appareils sont correctement choisis Les choix technologiques retenus pour les raccordements sont corrects CCF 2007 Page 4 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

5 SEQUENCE ter BEP ETE VERIFICATION DES PRE- REQUIS NOM : 1/1 VERIFICATION DES PRE-REQUIS RELATIFS A L ALIMENTATION DES APPAREILS SANITAIRE PROJET N 1 PARTIE N 1 PREPARATION DE L INTERVENTION Effectuez ce travail en toute autonomie Répondez aux questions posées en respectant leur ordre. Temps alloué : 5 minutes (Cocher la bonne réponse) 1. Indiquer le nom des différentes canalisations que comporte une production installation d eau chaude sanitaire. EFS EV EU ECS 2. Indiquer la pression usuelle de l eau dans une canalisation de distribution d eau froide sanitaire dans un logement. 3 bar 10 bar 5 bar 3. Donner les caractéristiques du réseau électrique disponible dans un logement d habitation. 230 V monophasé 400V triphasé 127V monophasé 4. Quel appareil obligatoire doit-on installer sur un accumulateur? Soupape de sécurité groupe de sécurité CCF 2007 Page 5 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

6 SEQUENCE ter BEP ETE VERIFICATION DES PRES- REQUIS NOM : CORRIGE 1/1 VERIFICATION DES PRE-REQUIS RELATIFS A L ALIMENTATION DES APPAREILS SANITAIRE PROJET N 1 PARTIE N 1 PREPARATION DE L INTERVENTION Effectuez ce travail en toute autonomie Répondez aux questions posées en respectant leur ordre. Temps alloué : 5 minutes (Cocher la bonne réponse) 1. Indiquer le nom des différentes canalisations que comporte une production installation d eau chaude sanitaire. EFS EV EU ECS 2. Indiquer la pression usuelle de l eau dans une canalisation de distribution d eau froide sanitaire dans un logement. 3 bar 10 bar 5 bar 3. Donner les caractéristiques du réseau électrique disponible dans un logement d habitation. 230 V monophasé 400V triphasé 127V monophasé 4. Quel appareil obligatoire doit-on installer sur un accumulateur? Soupape de sécurité groupe de sécurité CCF 2007 Page 6 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

7 SCHEMA D IMPLANTATION D UNE SALLE DE BAIN CCF 2007 Page 7 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

8 SCHEMA D IMPLANTATION D UN BLOC SANITAIRE CCF 2007 Page 8 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

9 1. Identifier les différents appareils sanitaires représentés sur les schémas d implantation, en vous aidant du dossier ressource fourni. Repère n 1 : Repère n 2 : Repère n 3 : Repère n 4 : Repère n 5 : Repère n 6 : Ballon E.C.S Repère n 7 : Lavabo sur colonne Repère n 8 : Bidet Repère n 9 : W.C Repère n 10 : Baignoire Meuble vasque W.C suspendu W.C broyeur Bac à douche Vasque 2. Localiser dans le dossier ressources, les spécificités et désignations techniques des appareils codifiés ci dessous: Code produit Repère Page Désignation Dimensions S LAVABO SUR COLONNE 60 x 48 et colonne de 76 S BAIGNOIRE ACRYLIQUE 170x75 BLANCHE S BAC A DOUCHE ODEON 80X80 RECEVUR A POSER S BIDET PRIMA S PACK PRIMA R BATI SUPPORT GROHEDAL S CUVETTE SUSPENDUE R BROYEUR SANICOMPACT PRO R CORPS BAS SOUS VASQUE 2 PORTES C CHAUFFE EAU MURAL STAETITE 50 LITRES C CHAUFFE EAU MURAL STAETITE 150 LITRES S VASQUE 3. Représenter sur les schémas d implantation du bloc sanitaire et de la salle de bain, les différents réseaux d alimentation et d évacuation. CCF 2007 Page 9 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

10 4. Déterminer les caractéristiques des réseaux de raccordement en alimentation et en évacuation pour chaque appareil, en vous aidant du dossier ressources Appareil Lavabo colonne CARACTERISTIQUES DES RESEAUX D ALIMENTATION Réseau d eau Réseau d eau Travaux d extrémité a prévoir froide chaude sur Φ 14 cuivre Φ 14 cuivre Collet battu ou brasure raccord laiton à souder 14 M 12/17 Baignoire Φ 16 cuivre Φ 16 cuivre Collet battu Bac à douche Φ 14 cuivre Φ 14 cuivre Douille à souder 14 F 15/21 Bidet Φ 12 cuivre Φ 12 cuivre Collet battu WC Φ 14 cuivre Collet battu WC suspendus Φ 14 cuivre Collet battu ou flexibles MF Broyeur WC Φ 14 cuivre Collet battu ou flexibles MF Ballon chaude d eau Φ 16 cuivre Φ 16 cuivre Collet battu et raccord laiton manchon MF 20/27 CCF 2007 Page 10 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

11 CARACTERISTIQUES DES RESEAUX D EVACUATION Appareil Réseau d évacuation Appareillage nécessaire au raccordement Lavabo sur Φ 32 PVC Robinetterie sur flexible avec vidage colonne Baignoire Φ 40 PVC Robinetterie avec vidage Bac à douche Φ 40PVC Robinetterie avec vidage Bidet Φ 32 PVC Robinetterie avec vidage WC Φ 100 PVC Robinet d équerre 12/ 17 WC suspendus Φ 100 PVC Robinet d équerre 12/ 17 Broyeur WC Φ 32 PVC Robinet d équerre 12/ 17 Ballon chaude d eau Φ 32 PVC Groupe de sécurité avec raccord laiton mamelon MF CCF 2007 Page 11 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

12 PROJET N 1 IMPLANTATION D APPAREILS SANITAIRES PARTIE N 4 OBJECTIF Etablir le bordereau de commande Définir un planning de travaux ON DONNE Catalogues (voir dossier ressource) Les appareils sanitaires Fiche de guidance Fiche de synthèse sur accumulateurs ON DEMANDE Rechercher les références et quantités des éléments nécessaire Identifier les modes de fixation des appareillages Etablir le mode opératoire à respecter Respecter les consignes de sécurité préalablement établie EVALUATION Les appareils sont correctement référencés Le bon de commande est correctement rédigé Les tâches successives sont énumérées dans le bon ordre Les règles de sécurité sont misent en évidence CCF 2007 Page 12 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

13 VERIFICATION DES PRE-REQUIS RELATIFS A L ALIMENTATION DES APPAREILS SANITAIRE PROJET N 1 PARTIE N 4 ETABLIR LE BON DE COMMANDE Effectuez ce travail en toute autonomie Répondez aux questions posées en respectant leur ordre. Temps alloué : 5 minutes (Cocher la bonne réponse) 1) Indiquer le nom des différentes robinetteries qui peuvent être installé sur un bidet. Mélangeur Mitigeur Robinet de service Vanne ¼ tour 2) Indiquer les différents types de vidage possibles pour un bidet Bonde Vidage automatique Siphon à coller Siphon de bidet 3) Donner les caractéristiques des fils d alimentation électrique permettant le raccordement d un accumulateur d ECS. 2 x 1,5 mm2 3 x 1,5 mm2 3 x 2,5 mm2 4) Quel appareil obligatoire doit-on installer sur un accumulateur? Soupape de sécurité groupe de sécurité CCF 2007 Page 13 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

14 VERIFICATION DES PRE-REQUIS RELATIFS A L ALIMENTATION DES APPAREILS SANITAIRE PROJET N 1 PARTIE N 4 ETABLIR LE BON DE COMMANDE CORRIGE Effectuez ce travail en toute autonomie Répondez aux questions posées en respectant leur ordre. Temps alloué : 5 minutes (Cocher la bonne réponse) 1) Indiquer le nom des différentes robinetteries qui peuvent être installé sur un bidet. Mélangeur Mitigeur Robinet de service Vanne ¼ tour 2) Indiquer les différents types de vidage possibles pour un bidet Bonde Vidage automatique Siphon à coller Siphon de bidet 3) Donner les caractéristiques des fils d alimentation électrique permettant le raccordement d un accumulateur d ECS. 2 x 1,5 mm2 3 x 1,5 mm2 3 x 2,5 mm2 Quel appareil obligatoire doit-on installer sur un accumulateur? Soupape de sécurité groupe de sécurité CCF 2007 Page 14 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

15 1) Citer les éléments qu il faut posséder pour équiper : Un lavabo ou une vasque Il faut un vidage, un siphon et une robinetterie Une baignoire ou un bac à douche Il faut un vidage, un siphon et une robinetterie Un WC Il faut une pipe et un robinet 2) Compléter le tableau ci dessous en indiquant pour chaque appareil, leurs références ainsi que ceux des équipements nécessaires APPAREIL QTE REFERENCE ou CODE APPAREILLAGE REFou CODE REFou CODE SIPHON ROBINETTERIE R05388 R01821 ou R21013 Lavabo sur colonne Mélangeur Baignoire 1 S00124 R02825 R Mitigeur Bac à douche 1 S01914 R01607 R Bidet S05785 WC S02518 R05388 R05796 Mitigeurr R01889 Mélangeur R13600 WC suspendus R24366 R24350 R13600 Broyeur 1 R06185 R03859 R13600 Vasque 1 R20810 R05388 SIPHON R08673 Mélangeur CCF 2007 Page 15 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

16 3) Donner les spécificités de pose des éléments suivants, en vous aidant de la fiche de synthèse et du dossier technique APPAREIL MODE DE POSE TYPE DE FIXATION MODE DE RACCORDEMENTR Ballon vertical Murale R07167 Collet battu+ raccord laiton M/F mamelon WC Sol R11731 Collet battu Lavabo Sur colonne et fixation murale R11729 Collet battu Ou Raccord laiton 4) Indiquer le mode opératoire à suivre pour réaliser la pose des appareils pour effectuer chaque tache citée ETAPE N TACHE A REALISER MODE OPERATOIRE OTILLAGE NECESSAIRE 1 Traçage Lecture et décodage des schémas d implantation Utilisation des PARTIES,1,2,3 Tracer des axes et points de fixation Mètre Niveau Cordeau Crayon 2 Percements Repérage des points de pose des colliers Perceuse à percussion Etabli Enrouleur 3 Façonnage Découpe des longueurs droites Réalisation des travaux d extrémités Cintrage Réalisation des piquages Coupe tube Scie à métaux Marteau à garnir Appareil à collet Cintreuse Appareil à piquage CCF 2007 Page 16 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

17 ETAPE N 5 TACHE A REALISER Brasure Ou Collage PVC MODE OPERATOIRE Ebavurage Nettoyage des parties a assemblé OTILLAGE NECESSAIRE Poste oxy-acétylène Colle pvc Brasure phosphore Ecran pare flamme Implantation et fixation Mise en place des tubes et parties façonnées Pince multiprise Tournevis à lame fine 6 7 Equipement des appareils Mise en place des vidages et autres éléments Clés à molette Clés mixtes Jeu de tournevis Pince multiprise 8 Raccordements Pose des raccords ou flexibles Mise en place des joints Serrage Clés à molette Clés mixtes Jeu de tournevis Pince multiprise 5) Identifier les équipements de sécurité obligatoires pour chaque tache citée TACHE A REALISER EQUIPEMENT DE SECURITE INDISPENSABLE BLEU DE TRAVAIL CHAUSSURE DE SECURITE LUNETTE DE PROTECTION GANT DE PROTECTION TRACAGE X X PERCAGE X X X X FACONNAGE X X X IMPLANTATION X X SOUDAGE X X X X EQUIPEMENT DES X X APPAREILS RACCORDEMENT X X X CCF 2007 Page 17 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

18 LES ACCUMULATEURS TABLEAU DE SYNTHESE SUR LES DIFFERENTS TYPES D ACCUMULATEURS ACCUMULATEURS POUR ENERGIES TYPES D ECHANGES ACCUMULATEUR ELECTRIQUE Capacité du réservoir de 30 à 3000 litres ELECTRIQUE DIRECT RACCORDEMENT ELECTRIQUE Monophasé ou triphasé Protection 10A ou 16A Prise de terre obligatoire POSE :VERTICALE, HORIZONTALE Ces appareils sont raccordés en diamètre 16 mm cu GAZEUSES DIRECT ACCUMULATEUR A GAZ Raccordement tous gaz : GN-B-P POSE : SOL Réglementation gaz : Qualigaz Lieu : local ventilé VH-VB >9m3 Ventilation conduit des gaz brûlés obligatoire TOUTES ENERGIES (sauf électrique) INDIRECT ACCUMULATEUR POUR FLUIDES PRIMAIRES Echangeurs : plats, tubulaires, cylindriques ENERGIE : Solide Liquide Gazeuse Solaire Industrielle CCF 2007 Page 18 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

19 PROJET N 1 IMPLANTATION D UNE SALLE DE BAIN PARTIE N 5 OBJECTIF Implanter et tracer les différents appareils et réseaux Effectuer les percements Réaliser des travaux d extrémité Equiper des appareils sanitaires Fixer les différents appareils Réaliser des soudures ON DONNE Catalogues (voir dossier ressource) Les appareils sanitaires Fiche de guidance ON DEMANDE Respecter les cotations définies en séance n 3 et 2 Respecter le mode opératoire établi Respecter les consignes de sécurité préalablement établie EVALUATION Les appareils sont correctement posés Les tâches successives sont réalisées dans le bon ordre Les règles de sécurité sont respectées Les raccordements sont conformes au parties 4 et 1 CCF 2007 Page 19 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

20 VERIFICATION DES PRE-REQUIS RELATIFS A L ALIMENTATION DES APPAREILS SANITAIRE PROJET N 1 PARTIE N 5 REALISATION Effectuez ce travail en toute autonomie Répondez aux questions posées en respectant leur ordre. Temps alloué : 5 minutes (Cocher la bonne réponse) 1) Indiquer les outils nécessaires au traçage. Mètre Niveau Equerre Crayon de bois Trait de bleu 2) Indiquer le matériel nécessaire pour effectuer un percement sur un mur en béton Perceuse sans fil Perceuse à percussion Enrouleur 3) Donner les caractéristiques de la soudure à utiliser sur cuivre Brasure tendre Brasure au phosphore Brasure à l étain 4) Quel appareil utilise t on pour réaliser un piquage? Broche Pince à emboîture matrice à collet CCF 2007 Page 20 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

21 VERIFICATION DES PRE-REQUIS RELATIFS A L ALIMENTATION DES APPAREILS SANITAIRE PROJET N 1 PARTIE N 5 REALISATION CORRECTION Effectuez ce travail en toute autonomie Répondez aux questions posées en respectant leur ordre. Temps alloué : 5 minutes (Cocher la bonne réponse) 5) Indiquer les outils nécessaires au traçage. Mètre Niveau Equerre Crayon de bois Trait de bleu 6) Indiquer le matériel nécessaire pour effectuer un percement sur un mur en béton Perceuse sans fil Perceuse à percussion Enrouleur 7) Donner les caractéristiques de la soudure à utiliser sur cuivre Brasure tendre Brasure au phosphore Brasure à l étain 8) Quel appareil utilise t on pour réaliser un piquage? Broche Pince à emboîture Matrice à collet CCF 2007 Page 21 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

22 1) Relever les entraxes et cotations suivantes Entraxe entre deux lavabos : 900 mm Entraxe entre le bidet et le lavabo : 600 mm Hauteurs des raccordements cuivre des lavabos : 650 mm Hauteur des sorties cuivre du bac à douche : 1200 mm Hauteur d évacuation des eaux vannes en attente : 180 mm 2) Indiquer le choix retenu pour les chevilles de fixation : Des colliers atlas : Chevilles RAM ou Fisher diamètre 8 Du lavabo : Chevilles RAM ou Fisher diamètre 12 Du ballon d eau chaude : Chevilles RAM ou Fisher diamètre 14 Du WC : chevilles RAM ou Fisher diamètre 8 3) Indiquer les tailles des rosaces pour : Réseau de distribution EFS et ECS : ROSACES Réseau d évacuation PVC: ROSACES Alimentation cuivre du ballon : ROSACES Alimentation cuivre d un lavabo : ROSACES DE 9 mm DE 19 mm DE 9 mm DE 9 mm 4) Expliquer le mode opératoire pour réaliser un piquage On utilise un appareil électro portatif équipé d une forêt adaptée au diamètre du piquage (extrudax) 5) Indiquer le mode opératoire pour réaliser le montage du vidage sur la vasque On installe la robinetterie, on fait l étanchéité entre le vidage et la porcelaine avec une pate et on installe un siphon. 6) Donner les modes de raccordement des appareils sur le réseau : La vasque : On raccorde la robinetterie sur le raccord à souder avec des flexibles Le ballon d eau chaude : Grâce à un collet battu et à la pose du groupe de sécurité CCF 2007 Page 22 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

23 PROJET N 2 RACCORDEMENT DE BALLON E.C.S SUPPLEMENTAIRE DEROULEMENT DU PROJET : Ce projet comporte donc 5 parties réparties comme suit : Partie n Nature de la séquence Matière Professeur Durée Lieu d activité 1 Préparation de E.T.E I.S.T DINARD 3 h SALLE l intervention 2 Traçage et relevé Construction HIMRANE 4 h SALLE 3 Dimensionnement Math-sciences MARQUER 4 h SALLE et quantification 4 Etablir le bon de E.T.E I.S.T DINARD 3 h SALLE commande 5 Réalisation E.T.E I.S.T DINARD 20 h ATELIER Descriptif des parties traitées en E.T.E I.S.T PARTIE 1 : PREPARATION DE L INTERVENTION Cette partie à pour objectif de : Décoder le dossier ressource afin d identifier les installations à réaliser Repérer sur les schémas les implantations des appareils PARTIE 4 : ETABLIR UN BON DE COMMANDE Etablir la liste du matériel à partir des quantitatifs des fiches de guidance et du dossier ressources Définir le mode opératoire d intervention PARTIE 5 : REALISATIN EN ATELIER Préparer le poste de travail Réaliser l intervention à partir des fiches de guidance et du dossier ressource CCF 2007 Page 23 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

24 PROJET N 2 RACCORDEMENT D UN SECOND BALLON E.C.S PARTIE N 1 OBJECTIF Implanter et tracer les différents appareils et réseaux Effectuer les percements Réaliser des travaux d extrémité Equiper des appareils sanitaires Fixer les différents appareils Réaliser des soudures ON DONNE Catalogues (voir dossier ressource) Les appareils sanitaires Fiche de guidance ON DEMANDE Respecter les cotations définies en séance n 3 et 2 Respecter le mode opératoire établi Respecter les consignes de sécurité préalablement établie EVALUATION Les appareils sont correctement posés Les tâches successives sont réalisées dans le bon ordre Les règles de sécurité sont respectées Les raccordements sont conformes au parties 4 et 1 CCF 2007 Page 24 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

25 SEQUENCE ter BEP ETE VERIFICATION DES PRES- REQUIS NOM : 1/1 VERIFICATION DES PRE-REQUIS RELATIFS A L ALIMENTATION DES APPAREILS SANITAIRE PROJET N 2. POSE D UN BALLON E.C.S SUPPLEMENTAIRE Effectuez ce travail en toute autonomie Répondez aux questions posées en respectant leur ordre. Temps alloué : 5 minutes 1. Donner le rôle du réducteur de pression Régule la pression sur le réseau d eau de ville. Régule la pression sur l appartement. 2. Donner le rôle du disconecteur sur l alimentation d eau froide Dispositif anti-pollution hydraulique Dispositif de sécurité électrique 3. Donner la fonction du compteur d eau divisionnaire Permet d individualiser le comptage de l eau Permet un comptage collectif 4. Donner la fonction d un adoucisseur Permet de réduire la dureté de l eau Permet de rendre l eau potable CCF 2007 Page 25 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

26 SEQUENCE ter BEP ETE VERIFICATION DES PRES- REQUIS NOM : CORRIGE 1/1 VERIFICATION DES PRE-REQUIS RELATIFS A L ALIMENTATION DES APPAREILS SANITAIRE PARTIE N 2. POSE D UN BLOC SANITAIRE Effectuez ce travail en toute autonomie Répondez aux questions posées en respectant leur ordre. Temps alloué : 5 minutes 1. Donner le rôle du réducteur de pression Régule la pression sur le réseau d eau de ville. Régule la pression sur l appartement. 2. Donner le rôle du disconecteur sur l alimentation d eau froide Dispositif anti-pollution hydraulique dispositif de sécurité électrique 3. Donner la fonction du compteur d eau divisionnaire Permet d individualiser le comptage de l eau Permet un comptage collectif 4. Donner la fonction d un adoucisseur Permet de réduire la dureté de l eau Permet de rendre l eau potable CCF 2007 Page 26 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

27 TABLEAU DE SYNTHESE ENERGIES UTILISEES Les appareils et leurs contenus associés à l énergie amènent à deux types d échange : APPAREILS DE PRODUCTION Chauffe eau Chauffe bains Préparateurs ballons Chaudières mixtes ELECTRIQUE GAZ ENERGIES SOLIDE LIQUIDE SOLAIRE GEOTHERMIE FLUIDE COLPORTEUR DIRECT (électricité, gaz) INDIRECT (toutes les autres énergies citées ci-dessus) UTILITE LES BESOINS INDIVIDUELS L eau chaude sanitaire est nécessaire dans tous les usages quotidiens. Vaisselle Toilette Lavage Préparation des aliments, etc. Le mode de préparation sera fonction : De la quantité d eau à préparer De la température de l eau chaude Du type d énergie ou du combustible disponible Du type de distribution d eau L eau peut être préparée à toutes les températures jusqu à 95. Toutefois, la température ne devra excéder, pour l usage domestique, 60 (DTU) afin d éviter les brûlures. CCF 2007 Page 27 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

28 LES BESOINS INDIVIDUELS LES BESOINS D EAU CHAUDE DANS L HABITAT POSTE A ALIMENTER Evier et lavabos Evier, lavabos et douche Evier, lavabos et petite baignoire Evier, lavabos et grande baignoire Evier deux salles de bains NOMBRE DE PERSONNES AU FOYER BESOINS JOURNALIERS MOYENS EN LITRES A 60 C Application immédiate : Choisir l appareil le mieux adapté aux cahiers des charges suivant : Type de logement : Réseaux d alimentation disponibles : Local technique réservé à la pose de l appareil de chauffe : Aération du local : Nombre de salle de bain : Nombre de pièces d eau du logement : Nombre de personne résidant : Appareil choisi : Référence : Caractéristiques : CCF 2007 Page 28 sur 28 Professeur : Monsieur DINARD

Projet Pluridisciplinaire à Caractère Professionnel

Projet Pluridisciplinaire à Caractère Professionnel Projet Pluridisciplinaire à Caractère Professionnel Terminale BEP Installateur Sanitaire et Thermique Du 5 au 16 février 2007 SOMMAIRE 1. Présentation et organisation des projets. 2. Présentation de la

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET Sélections régionales 2012 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3/4 B. Déroulement du concours... 5 C. Matériaux et consommables... 6/7 D. Caisse à outils... 8 E. Barème de correction...

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

Réaménagement de l unité D et E Crèche «les Marmousets» lot n 10 PVC - 38 ECHIROLLES / DCE Mars 20 07 SOMMAIRE

Réaménagement de l unité D et E Crèche «les Marmousets» lot n 10 PVC - 38 ECHIROLLES / DCE Mars 20 07 SOMMAIRE Réaménagement de l unité D et E Crèche «les Marmousets» lot n 10 PVC - 38 ECHIROLLES / DCE Mars 20 07 SOMMAIRE 0. GENERALITES... 1 0.1. Objet :... 1 0.2. Conditions générales de réalisation... 1 0.3. Travaux

Plus en détail

Sommaire. Partenaires Pôle Officiel :

Sommaire. Partenaires Pôle Officiel : Sommaire A. Déroulement du concours... 2 B. Explication du sujet... 3 C. Matériaux/Consommables... 4 D. Caisse à outil... 5 E. Critères d évaluation... 9 F. Planning journalier... 11 G. Annexes (plans,

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX A BONS DE COMMANDE. sur bordereaux de prix unitaires

MARCHE DE TRAVAUX A BONS DE COMMANDE. sur bordereaux de prix unitaires MARCHE DE TRAVAUX A BONS DE COMMANDE sur bordereaux de prix unitaires CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) LOT 14 - PLOMBERIE Marché à bon de Travaux «LOT 14 Plomberie» Page 1 Sommaire DESCRIPTION

Plus en détail

Réussir l'alimentation en eau avec soudure

Réussir l'alimentation en eau avec soudure Réussir l'alimentation en eau avec soudure DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Le choix du cuivre Il dépend de l installation. Si les tuyaux sont apparents : Privilégiez le cuivre en tube rigide (cuivre

Plus en détail

«VILLA COSY» REALISATION DE 28 LOGEMENTS COLLECTIFS. 4, rocade de la croix St Georges, 77600 Bussy saint Georges

«VILLA COSY» REALISATION DE 28 LOGEMENTS COLLECTIFS. 4, rocade de la croix St Georges, 77600 Bussy saint Georges «VILLA COSY» REALISATION DE 28 LOGEMENTS COLLECTIFS. 4, rocade de la croix St Georges, 77600 Bussy saint Georges NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES EQUIPEMENTS ET PRESTATIONS INTERIEURS MAITRE D OUVRAGE SCCV

Plus en détail

EP1 préparation d activités. professionnelles

EP1 préparation d activités. professionnelles BEP installation des systèmes énergétiques et climatiques EP1 préparation d activités Ce dossier comporte 18 pages A4 numérotées de 1/18 à 18/18. Page 1/18 PLAN FAÇADES Page 2/18 PLAN REZ DE JARDIN Page

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS ET D'UN POLE MEDICAL BET LOUVET A EULMONT

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS ET D'UN POLE MEDICAL BET LOUVET A EULMONT A LOGEMENTS T2 et T4 1 CHAUDIERES Chaudière u 14 Ventouse verticales T2 avec accessoires u 4 Ventouse verticales T4 avec accessoires et devoiement u 10 Raccordement EF - EC depuis attente u 14 Raccordement

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La salle de bains. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La salle de bains. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La salle de bains La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE INFRASTRUCTURE ET FONDATIONS - Les fondations seront renforcées si nécessaire suivant l étude de l ingénieur structure

Plus en détail

CAP d Installateur thermique RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur thermique RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES ACTIVITES : Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR SANITAIRE

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR SANITAIRE SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 6 rue Saint-Nicolas 7502 PARIS Tél. : 0 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

LAVABOS. Carat. Carat. Siphon apparent

LAVABOS. Carat. Carat. Siphon apparent 34 LAVABOS Carat 001151 00 Lavabo de 70 Pose robinetterie : 1 trou percé, 2 trous amorcés. Fixation : par boulons. Fixation : en autoportant par boulons uniquement. 001841 00 pour lavabos-plans CARAT de

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

POSEZ ET BRANCHEZ UN BALLON D EAU CHAUDE ELECTRIQUE

POSEZ ET BRANCHEZ UN BALLON D EAU CHAUDE ELECTRIQUE POSEZ ET BRANCHEZ UN BALLON D EAU CHAUDE ELECTRIQUE ETAPE 1 PERçAGE 1.a Points d'ancrage Si vous ne disposez pas d un gabarit de montage fourni avec l emballage de l appareil, tracez l emplacement des

Plus en détail

Présentation du projet Façade de salle de bain

Présentation du projet Façade de salle de bain Présentation du projet Façade de salle de bain 1. Mise en situation Du 9 septembre 2010 au 22 Octobre 2010, Vous allez fabriquer une façade de salle de bain. Ce travail se fera par groupe de deux. Au cours

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

6.9 Produire de l'eau chaude

6.9 Produire de l'eau chaude 6.9 Produire de l'eau chaude Liste de matériel COUPE-TUBES Un modèle à alésoir vous permet d ébarber l intérieur du tube raccourci. COLLE PVC La colle pour PVC rigide s applique en général à l aide d un

Plus en détail

1495-Fr V01-1014 RCEG08-02. Récupérateur de calories déporté sur eau de douche DOCUMENTATION TECHNIQUE

1495-Fr V01-1014 RCEG08-02. Récupérateur de calories déporté sur eau de douche DOCUMENTATION TECHNIQUE 1495-Fr V01-1014 DOCUMENTATION Récupérateur de calories déporté sur eau de douche NOTICE Vous venez d acheter un récupérateur de calories «Zypho» sur les eaux usées des douches et nous vous remercions

Plus en détail

INSTALLATION DU SYSTÈME DE DISTRIBUTION D EAU FROIDE ET D EAU CHAUDE MODULE 8

INSTALLATION DU SYSTÈME DE DISTRIBUTION D EAU FROIDE ET D EAU CHAUDE MODULE 8 INSTALLATION DU SYSTÈME DE DISTRIBUTION D EAU FROIDE ET D EAU CHAUDE MODULE 8 LES PRÉCISIONS D ÉLEMENTS DE A. Prendre connaissance du travail à faire et effectuer la planification d un système de distribution

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE INSTALLATEUR SANITAIRE?

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE INSTALLATEUR SANITAIRE? ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE INSTALLATEUR SANITAIRE? Actuellement, 7 personnes sur 10 obtiennent leur Titre de compétence. Plus vous êtes informé, plus vous augmentez vos chances d obtenir

Plus en détail

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR THERMIQUE

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR THERMIQUE SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU Les informations techniques PROMOTELEC 1 ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU Edition conforme aux dispositions de la nouvelle NF C 15-100 imprimer I. LES VOLUMES La salle d eau est un local à risques

Plus en détail

HKSE ENGINEERING GmbH

HKSE ENGINEERING GmbH Unités CBT/ WBT Pratique de l atelier Titre et thème de l unité 1 22.1.1.08.1 Soudage au chalumeau Soudage de tubes, chois de positions de soudage, exercices pratiques 2 22.1.1.10.1 Travail de la tôle

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ ANALYSE DE L'ACTIVITÉ 1 - EMPLOIS CONCERNES Le CAP se situe au niveau V de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation. 2 GENERALITES : Les entreprises d installation thermique apportent

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

LA PLOMBERIE DE A à Z

LA PLOMBERIE DE A à Z LA PLOMBERIE DE A à Z Extrait magazine n 45 : Février / Mars 2002 La plomberie est généralement redoutée par le bricoleur, à cause des risques d'infiltrations, voire d'inondations, des sols abîmés des

Plus en détail

DEVIS. Désignation QTE Fournitures et Pose Montant T.

DEVIS. Désignation QTE Fournitures et Pose Montant T. E N E R G I E S S O L AI R E S ORSINI J.J. Quartier Aghjola 20226 Belgodère N Siret: 33230855000034 QualiPV N : QPV/33133/2009/E QualiSol N : QS/33133/2008/COMBI DEVIS Destinataire Monsieur DUPARC Philippe

Plus en détail

UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 - Réalisation d ouvrages courants

UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 - Réalisation d ouvrages courants Etablissement : Entreprise : POSE DE MATERIELS SANITAIRES...... Tâche Implanter, équiper et poser les matériels sanitaires. Implantation : outils utilisés (mètre, crayon, niveau, niveau laser, fil à plomb,

Plus en détail

Bâti-support WC... 40

Bâti-support WC... 40 Contenu Bâti-supports Duofix Bâti-supports Duofix urinoirs.................................................... 32 Bâti-support Duofix pour douche de plain pied..................................... 36 Bâti-supports

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX CADRE DE DECOMPOSITION DES CLIMTHERM - Bureau d'études Fluides - M. MISIURNY TOTAL CHAUFFAGE Chaudière gaz à condensation, puissance 700 kw avec brûleur modulant de 15 à 100 % avec rendement 110 % U 1

Plus en détail

Résidence «Terrasses Saint Elme»

Résidence «Terrasses Saint Elme» Descriptif technique sommaire Résidence «Terrasses Saint Elme» T2 T3 T4 ARCACHON DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE RESIDENCE «Terrasses Saint Elme» ARCACHON T2 - T3 -T4 DESCRIPTION GENERALE DU PROJET DE CONSTRUCTION

Plus en détail

Cours interentreprises

Cours interentreprises Cours interentreprises Sommaire Installatrice sanitaire CFC Installateur sanitaire CFC Décembre 2007 Copyright by suissetec Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband Association suisse et

Plus en détail

PROGRAMME «313 DUGUESCLIN» NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE ET PREVISIONNELLE. Rénovation de 11 logements et parties communes.

PROGRAMME «313 DUGUESCLIN» NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE ET PREVISIONNELLE. Rénovation de 11 logements et parties communes. PROGRAMME «313 DUGUESCLIN» NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE ET PREVISIONNELLE Rénovation de 11 logements et parties communes. 313 rue Duguesclin à Lyon. Table des matières 1. Préambule. 2. Caractéristiques

Plus en détail

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures Objectif : L agent de maintenance assure la mise en service et la maintenance préventive

Plus en détail

www.habitatoulouse.fr

www.habitatoulouse.fr G U I D E P R A T I Q U E www.habitatoulouse.fr menues réparations ainsi que l ensemble des réparations locatives définies par décret au Conseil d Etat, sauf si elles sont occasionnées par vétusté, malfaçon,

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15 CCTP : CONSTRUCTION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Traitement d eau. Fourniture et pose d un traitement d eau destiné à l alimentation d eau froide

Plus en détail

DOSSIER PRODUCTION ECS & CHAUFFAGE

DOSSIER PRODUCTION ECS & CHAUFFAGE DOSSIER PRODUCTION ECS & CHAUFFAGE GENERATEURS MURAUX LES GENERALITES PRODUCTION D ECS INSTANTANE PRODUCTION DU CHAUFFAGE PRODUCTION D ECS ET DU CHAUFFAGE PRODUCTION DU CHAUFFAGE ET D ECS PAR ACCUMULATION

Plus en détail

Rénovation d'une ancienne ferme et création de 10 logements Lot 4 : bordereau

Rénovation d'une ancienne ferme et création de 10 logements Lot 4 : bordereau FONDS DU LOGEMENT des Familles Nombreuses de Wallonie SCRL Mars 2011 BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES Aide Locative de Namur Rue Saint-Nicolas, 67 5000 Namur Téléphone 081 42 03 67 Télécopie 081 42 03 59 Métré

Plus en détail

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0 629 Logements ROBERTY DECAUVILLE 8413 LE PONTET Références au descriptif U Quantités Prix Produits Les quantités sont obligatoirement à vérifier sous la responsabilité de l'entreprise. CHAPITRE 1 GENERALITES

Plus en détail

NOM : Groupe : Prénom : Câblage HABITAT. Objectif général du T. P. Réaliser en encastré l installation électrique d une chambre.

NOM : Groupe : Prénom : Câblage HABITAT. Objectif général du T. P. Réaliser en encastré l installation électrique d une chambre. NOM : Prénom : Groupe : Câblage HABITAT TP n 2 : Câblage Chambre Objectif général du T. P Réaliser en encastré l installation électrique d une chambre Bac Pro ELEEC 1 - Cahier des charges : Lors de la

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

OFFRE MULTISERVICE. L'entretien préventif. Les travaux d'aménagement ou de dépannage. Propriétaire :

OFFRE MULTISERVICE. L'entretien préventif. Les travaux d'aménagement ou de dépannage. Propriétaire : OFFRE MULTISERVICE Propriétaire : Bien moins coûteux à long terme que les actions curatives, l'entretien régulier de votre habitation principal ou de vos locaux professionnels vous permet d'en profiter

Plus en détail

«Regudis W-HTF» Stations d appartement avec circuit à haute température

«Regudis W-HTF» Stations d appartement avec circuit à haute température Information technique Descriptif du cahier des charges: Les stations d appartement Oventrop «Regudis W-HTF» avec circuit à haute température s utilisent pour l alimentation d appartements individuels en

Plus en détail

Devis Estimatif - Projet de maisons en bois - Estimatif des trvaux de maçonnerie et de second oeuvre

Devis Estimatif - Projet de maisons en bois - Estimatif des trvaux de maçonnerie et de second oeuvre L'estimation ci-après est établie suivant les plans du modèle "ANCA". Les prix sont donnés à titre indicatif et représentent le marché moyen en Ile de France à ce jour. Ils ne peuvent représenter une valeur

Plus en détail

Installation hydraulique

Installation hydraulique Modèles: GX-0...00-D/DEC/S Installation verticale Recyclage - Groupe de sécurité sanitaire - Clapet anti-retour - Pompe de recyclage (en option) - Robinet d'isolement - Purgeur - Vidange Modèles: GX-0...00-D/DEC/S

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont

Plus en détail

distributeurs, armoires et accessoires

distributeurs, armoires et accessoires SYSTÈME KAN-therm distributeurs, armoires et accessoires Qualité et fiabilité LA TECHNOLOGIE DU SUCCÈS ISO ISO 9001 Sommaire Raccords pour les assemblages vissés...119 Raccords pour l'assemblage des tubes

Plus en détail

Atout Coeur. Notice descriptive sommaire. Un programme signé

Atout Coeur. Notice descriptive sommaire. Un programme signé Atout Coeur Notice descriptive sommaire Un programme signé PRÉSENTATION TECHNIQUE GROS ŒUVRE Fondations en béton armé suivant étude de sol, prescriptions et calculs du bureau d étude de structure et règlement

Plus en détail

Réussir l'alimentation en eau sans soudure

Réussir l'alimentation en eau sans soudure Réussir l'alimentation en eau sans soudure A visser A coller DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les différents types de raccords Les raccords sur un système d'alimentation en eau sans soudure peuvent

Plus en détail

Listing des travaux commandés (hors entretien) lors du précédent marché de 2011 à 2014

Listing des travaux commandés (hors entretien) lors du précédent marché de 2011 à 2014 Accord-cadre de services relatif à l entretien, au dépannage et à l amélioration des installations de chauffage, de production d eau chaude et de sanitaire-plomberie pour les bâtiments relevant du patrimoine

Plus en détail

La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation

La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation. En effet, il peut s'avérer judicieux d'envisager la réhabilitation d'un logement ancien plutôt que d'acheter

Plus en détail

CONCEPTION CONCEPTION CONCEPTION. Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires. Réseau d eau chaude sanitaire ATTENTION

CONCEPTION CONCEPTION CONCEPTION. Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires. Réseau d eau chaude sanitaire ATTENTION Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires Rédaction cahier des clauses techniques particulières (CCTP) Phase Travaux Opération préalable à la réception des installations (OPR)

Plus en détail

3. Chauffe-eau à serpentin - émaillé

3. Chauffe-eau à serpentin - émaillé 3. Chauffe-eau à serpentin - émaillé Modèle SF/E 150-1000 litres Application: Chauffe-eau pour mazout, gaz, combustibles solides, pompe à chaleur, solaire, etc. Construction: Acier de qualité S275JR selon

Plus en détail

Projet d agencement d une zone dédiée Formation Continue Automobile CFA de la Chambre de Métiers - Rodez REDACTEURS

Projet d agencement d une zone dédiée Formation Continue Automobile CFA de la Chambre de Métiers - Rodez REDACTEURS REDACTEURS NOM FONCTION SERVICE Martial DUPONT Pilote de Projet Coordination de la Formation HISTORIQUE DE DOCUMENT N VERSION DATE D'APPLICATION NATURE DES MODIFICATIONS V1 29 MAI 2012 Cahier des charges

Plus en détail

METIERS DE LA PISCINE

METIERS DE LA PISCINE SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

POS. DESIGNATION U Q P.U. P.T. - diamètre 33,7x2,9 mm ens 2. Vanne 2 Voies motorisées orifice 26 mm y compris raccordement Electrique ens 2

POS. DESIGNATION U Q P.U. P.T. - diamètre 33,7x2,9 mm ens 2. Vanne 2 Voies motorisées orifice 26 mm y compris raccordement Electrique ens 2 PAGE 1/13 3.1 TRAVAUX DE CHAUFFAGE 3.1.1 RACCORDEMENT SUR LE RESEAU BATTERIE (au niveau du local CTA du bâtiment existant, au dessus des sanitaires) Raccordement sur le réseau batterie existant dans le

Plus en détail

«Le Domaine des Testerins»

«Le Domaine des Testerins» «Le Domaine des Testerins» 15 Chemin de la Procession 33 260 LA TESTE DE BUCH RT 2012 NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE 9 maisons individuelles Edition du 20/05/2015 Page 1 sur 7 A/ MAISONS Gros œuvre 1. Démolition,

Plus en détail

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Expliquer et respecter les procédures en vigueur dans l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Développement durable Utiliser avec discernement les

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

MODE D INSTALLATION (pour baignoires avec hydromassage)

MODE D INSTALLATION (pour baignoires avec hydromassage) IMPORTANT : Lisez la notice avant de procéder à l installation de la baignoire et mettez-la de côté avec les autres documents. Ce manuel est valable pour le montage des baignoires avec et sans hydromassage.

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE ET D ENTRETIEN. Adoucisseur Volumétrique / Electronique. Notice à conserver sans limite de durée

NOTICE DE MONTAGE ET D ENTRETIEN. Adoucisseur Volumétrique / Electronique. Notice à conserver sans limite de durée NOTICE DE MONTAGE ET D ENTRETIEN Adoucisseur Volumétrique / Electronique Notice à conserver sans limite de durée 120914 RI820178 IND A Photos non contractuelles F I. RECOMMANDATIONS IMPORTANTES... 3 II.

Plus en détail

SANITAIRE / PLOMBERIE

SANITAIRE / PLOMBERIE SANITAIRE / PLOMBERIE ACCESSOIRES ROBINETTERIE RÉPARATION 292 ROBINETTERIE BÂTIMENT 292 TUBE (TUYAU) PVC 292 RACCORD Ø 32 PVC 293 RACCORD Ø 40 PVC 294 RACCORD Ø 50 PVC 296 AUTRES ACCESSOIRES (COLLES) 298

Plus en détail

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC GIPSIL-AMEET (Aide au Maintien des Energies de l Eau et du Téléphone) Service Maîtrise de l Energie COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC A la demande : Motif de la demande : Date de la visite : Diagnostic réalisé

Plus en détail

JURISPRUDENCE. PS Plomberie Sanitaire Juin 2008. Objet : Double problématique des douches/baignoires et des WC dans les salles d eau/de bains

JURISPRUDENCE. PS Plomberie Sanitaire Juin 2008. Objet : Double problématique des douches/baignoires et des WC dans les salles d eau/de bains JURISPRUDENCE PS Plomberie Sanitaire Juin 2008 Objet : Double problématique des douches/baignoires et des WC dans les salles d eau/de bains 1) DOUCHES/BAIGNOIRES Les référentiels Qualitel et Environnement

Plus en détail

APPARTEMENT DE TYPE F2

APPARTEMENT DE TYPE F2 SÉRIE N 3 : LE SÉJOUR, LA CUISINE, LE HALL Page 1 sur 22 2 nde B.E.P ELECTROTECHNIQUE APPARTEMENT DE TYPE F2 SÉRIE N 3 : Équipement d une cuisine, d un séjour et du hall SOMMAIRE : Élève n 1 : Page 5 à

Plus en détail

C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n

C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n 1 CAP d INSTALLATEUR THERMIQUE Tél : 01.60.84.39.27 Fax : 01.69.88.91.67 FICHES D EVALUATION EN ENTREPRISE FORMATEUR TECHNIQUE : Monsieur LENCLOS 2 Sommaire I] DEMARCHE CONCERNANT L EVALUATION EN ENTREPRISE

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION État des lieux d'entrée État des lieux de sortie Nouvelle adresse (Etats des lieux de sortie) LES LOCAUX Appartement Maison

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires

Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires 1. Qu'est-ce qu'un chauffe-eau solaire? Le chauffe-eau solaire se substitue aux chauffe-eau électriques et chauffe-eau à gaz pour permettre aux occupants d'un

Plus en détail

TP N 70 : Découverte du coffret Habilitation Electrique

TP N 70 : Découverte du coffret Habilitation Electrique NOM : Prénom : Classe : Date : COFFRET HABILITATION ELECTRIQUE TP N 70 : Découverte du coffret Habilitation Electrique Fonctions et Tâches A 1-1 : Préparer, intégrer, assembler, interconnecter les matériels

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

PREAMBULE : Prescriptions générales relatives à la qualité de l eau

PREAMBULE : Prescriptions générales relatives à la qualité de l eau PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES ET TECHNIQUES NÉCESSAIRES A L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU DANS LES IMMEUBLES COLLECTIFS D HABITATION ET LES ENSEMBLES IMMOBILIERS DE LOGEMENTS Conformément

Plus en détail

Recoh-drain RD1-700C. 1. Général. Notice d'installation

Recoh-drain RD1-700C. 1. Général. Notice d'installation Notice d'installation Recoh-drain RD1-700C Nous vous félicitons pour votre achat du Recoh -Drain. Du point de vue économique le Recoh -Drain est un des appareils les plus intéressants. Le temps de récupération

Plus en détail

JE RÉALISE. plomberie avec. soudure. Niveau

JE RÉALISE. plomberie avec. soudure. Niveau JE RÉALISE plomberie avec soudure Niveau Ajouter un robinet ou installer une nouvelle arrivée d eau sont des projets de plomberie courants dans une maison ou un appartement. Découvrez étape par étape comment

Plus en détail

Descriptif technique

Descriptif technique Caractéristiques générales A) Gros oeuvre : - www.bealbert.fr Descriptif technique Fondations en béton armé. Murs en élévation en briques terre cuite de 20cm d épaisseur. Plancher en dalle béton armé d

Plus en détail

De Dietrich T H E R M I Q U E

De Dietrich T H E R M I Q U E NOTICE D INSTALLATION, D UTILISATION, D ENTRETIEN DES CHAUFFE-EAU BLOCS 10 L sous-évier 10 L sur-évier 15 L sous-évier 15 L sur-évier 30 L sur-évier De Dietrich T H E R M I Q U E INSTRUCTIONS GENERALES

Plus en détail

ECO GAZ. MAJ 07/2011 Code Notice : 560860

ECO GAZ. MAJ 07/2011 Code Notice : 560860 ECO GAZ MAJ 07/2011 Code Notice : 560860 Notice technique ECO GAZ MAJ 07/2011 Code Notice : 560860 SOMMAIRE 1) PRESENTATION 4 2) IMPLANTATION - EQUIPEMENT 6 2.1) Instructions d'implantation et de montage

Plus en détail

INSTALLATION CHAUFFE-EAU SOLAIRE A 2 ECHANGEURS NASH TEC (200 à 1000 litres)

INSTALLATION CHAUFFE-EAU SOLAIRE A 2 ECHANGEURS NASH TEC (200 à 1000 litres) INSTALLATION CHAUFFE-EAU SOLAIRE A 2 ECHANGEURS NASH TEC (200 à 1000 litres) Boîtier de programmation de la chaudière au fioul + chaudière et son brûleur Entrée du fluide caloporteur MPG(en provenance

Plus en détail

LE PVC. Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine.

LE PVC. Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine. LE PVC Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine. Que devient l eau que vous venez d utiliser? L eau usée s

Plus en détail

Orientation professionnelle Plombier monteur en installation eau et gaz

Orientation professionnelle Plombier monteur en installation eau et gaz 0 Orientation professionnelle Plombier monteur en installation eau et gaz Date: 1-8 Elève 1. Titre de l' U.E. : 2. Matière / Classe : Pratique de l'atelier, 2 ème année de formation 3. Thèmes des séquences

Plus en détail

Chauffe-eau cuve inox

Chauffe-eau cuve inox Avec régulation de température Fiche technique CALIPRO ft 0060-1 INSTRUCTIONS GENERALES Nous vous conseillons de lire attentivement la notice avant d installer et d utiliser ce chauffe-eau. L installation

Plus en détail

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3 1. Étendue

Plus en détail