1. GENERALITES OBJET DU MARCHE DUREE DU MARCHE REGLEMENTATION SECURITE ASTREINTE ET GESTION DES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES"

Transcription

1 !"#!$# #"%&&&&'

2 1. GENERALITES OBJET DU MARCHE DUREE DU MARCHE REGLEMENTATION SECURITE ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h hors jours fériés Du lundi au vendredi de 17h à 8h30, y compris les week-ends et jours fériés CONTRAINTES LIEES A L INTERVENTION DANS LES LOGEMENTS OCCUPES PERSONNEL D INTERVENTION PRISE EN CHARGE DES INSTALLATIONS EXTRANET RESTITUTION EN FIN DE MARCHE MODALITES D INTERVENTION PLANNING AVIS DE PASSAGE VISITES PREVENTIVES VISITES DE DEPANNAGES BULLETIN D INTERVENTION GESTION DES STOCKS CONTRÔLE DES PRESTATIONS FICHES DE CONTROLES BILAN TRIMESTRIEL ENQUETE DE SATISFACTION DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P CHAUFFE-BAINS GAZ RADIATEUR GAZ INDIVIDUEL A VENTOUSE CHAUDIERE GAZ Pour tout appareil Pour appareil sur conduit de fumée Pour appareil à ventouse individuelle verticale ou horizontale Interventions spécifiques au raccordement sur VMC Interventions spécifiques aux chaudières à condensation Plus spécifiquement pour l E.C.S CHAUDIERE FUEL RADIATEURS A EAU VMC VMC sanitaire individuelle VMC sanitaire collective VMC gaz individuelle ou collective CONDUIT SHUNT POELES A BOIS POMPE A CHALEUR LES EMETTEURS ELECTRIQUES LES BALLONS Les ballons électriques Les ballons thermodynamiques Les ballons système mixte électrique/solaire INSTALLATIONS GAZ... 28

3 4.13. ROBINETTERIE / SANITAIRE Robinetterie Mécanismes de chasse d eau Joints d'étanchéité sanitaire Flexible de douches Support Douchette Alimentations, distribution et évacuations d eau froide et chaude MODALITES DU COMPTE P DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P CHAUFFES BAINS GAZ RADIATEURS INDIVIDUELS GAZ A VENTOUSE CHAUDIERES GAZ Chaudières murales classiques simple Chaudières murales classiques mixtes instantanées Chaudières murales classiques mixtes à micro accumulation Chaudières murales à condensation mixtes à micro accumulation Chaudières murales classiques mixtes à accumulation intégrée Chaudières murales à condensation mixtes à accumulation intégrée Chaudières gaz au sol à accumulation intégrée La régulation CHAUDIERES FUEL Chaudières fuel au sol à accumulation intégrée RADIATEURS A EAU VMC Caissons individuels sanitaires auto réglables Caissons individuels sanitaires hygro réglables Pour les caissons individuels doubles flux Caissons collectifs sanitaires Caissons individuels auto réglables gaz Caissons collectifs gaz Pour les bouches d entrée d air et d extraction sanitaires Pour les bouches d entrée d air et d extraction gaz LES CONDUITS SHUNT LES POELES A BOIS LES POMPES A CHALEURS LES EMETTEURS ELECTRIQUES Pour les convecteurs Pour les panneaux rayonnants classiques Pour les panneaux rayonnants haute performance Les thermostats programmables BALLONS ELECTRIQUES Pour les ballons à accumulation classiques Pour les ballons thermodynamiques Pour les ballons solaires INSTALLATION DE GAZ ROBINETTERIE / SANITAIRE Robinetterie Mécanismes de chasse d eau Joint d étanchéité sanitaire Flexibles de douches - support - douchette Alimentation - distribution et évacuation d eau froide et chaude... 57

4 1. GENERALITES 1.1. OBJET DU MARCHE! "! #$%&'' (%)'*$+%$ ' %,$%)' - ". " / #/ "!! /! "!! #$%&''(%)'*$+%$0 ""1!!1!!1.!!2!! " 1 "/ "!" 1 3.!0 "! 0 "!2 "11.!0 "!2! 3!0!!"!""40'%,$%)'/" "!!!!./!!."!1/!!1.!!!/!!!2 "1!!3!"!/!1!4!! "!!!!!1!! DUREE DU MARCHE "!3!"000$ REGLEMENTATION ' %,$%)' 1!"! 1. "! 3!!! 1!3!!!!!!1!5 &!$6&()/ $1! "!1./ 800,04!""800,0/ )4!!"!"/ ""!! 91!! "!!!.4!!!!0 8 ":;<;;-;$ =>! ;/ 2!" 2"1= ""!""40

5 %,$%)' "! / "! "!!"! "!.! 4!!" 1 1 " / 2 #$%&'' (%)'*$+%$ 2!. "!!1.!"!! 1"!! ""!! 1.4! 1"! A 3 0 " /! 1. "!!! 2"! " -/ 1!!!2#$%&''(%)'*$+%$ ""/ 1 10 "!!1!!! '%,$%)'! " 1"!!" SECURITE '%,$%)'!!!.4!!"1 " 3""!"!!!37A4".! 10%1 "2!"!""!0 ' %,$%)'! #$%&'' (%)'*$+%$ "! 1 1"!"B!!!!"!"0'"! 1/%,$%)'!!2!"!1 #$%&''(%)'*$+%$ " "C.!D0 8 =/ ' %,$%)'! #$%&'' (%)'*$+%$ 4 "! "!!"!!!3 1!!!". C!1!D ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES 0>008 1E2!-!!!!! "! 1 = "!! A!3 "0 0>008 ' %,$%)' 1 2!! #$%&' ' (%)' *$+%$!! "!/!!! 1!./!- F/ -F/ -!!0!!! = " 0 #$%&''(%)'*$+%$"/! 1A "" 4!0 #$%&''(%)'*$+%$!271 /'%,$%)' 1/""G1!"!"!0 8!"!"!1C""/!!/ H/ID""! "/ "!! "!! >

6 "!!!1!!%,$%)'0=!2 2" "!!" #$%&''(%)'*$+%$ CONTRAINTES LIEES A L INTERVENTION DANS LES LOGEMENTS OCCUPES %! 3!!!!!! 2!! 3 "!3"/ ' %,$%)' 1!"! "! 3!! "".!C / 1!!!/"0ID0 8!"!J"!!!"2!"! "!!!!!! 2! 1!/ %,$%)' 4! 3 "!!"#$%&''(%)'*$+%$ PERSONNEL D INTERVENTION!!! A! %,$%)'/ 1 = "! /1 "/"!! /!"!!10!1!!3!" "!3!! 3#$%&'' (%)'*$+%$.!"0 "" 1 =!!."! " "!! 3!!!"."!3 0 %,$%)' 1 91! A!! "!!!/ 1!! "!!!/!!! "! C / "!ID0! 1! A " 11! ""1!! 2!! PRISE EN CHARGE DES INSTALLATIONS '%,$%)'! 1!"!!"!.!!!! 2. "!!!0% " B 1 / 1!! " 5!"!!""4 4!!!!! 3!"! ""4!!!!..". 1". "!1./ " 21!!./! "!!"!!!!. "!!! " / " "!/. A! ""!/.!!"! 91/ "0I/ "G!"!!"!!!!/ 1 "" "! "!!!!! "!!!!/!=!!!! "! "!!!0 <

7 "!3/'%,$%)'"2!"!1 3 " 0 ' %,$%)'! 1 "!- "! ""!!5 "!!"!4!1/ 1 "."!!/ 3!!/. 1!!!/ "!!!! "!!!1/!"!""!!"!! "/!"!"!""!"!!0! "!%,$%)'2 0 8!! 3!!&6!!! %,$%)'!!! 3!20 ' "!3"/!!!!!! 3 1!12!!0%!! %,$%)' " KL!" 3/ " 33!!3"!0!!"!!!2!1. /! 1. 3!!! " 11!!1" %,$%)'0 %,$%)' 1!! 2 ".! 1!! 4 0 " /!1 J 312= "/ ' %,$%)'! # * 1 4! "!"0!!/ 4 /! 3!!!!!!!!"0 "!!!" ""!!0 4 /"! 3.!!.3 " /! " 1! "0! " 4 "! EXTRANET %,$%)' 1 1!/! 4! "! " /!A!4 A"/ 2#$%&''(%)'*$+%$!1!!!0 # $! 0! "!!!!! C) " 3 /&/!!/" "D1"!!!1!5!!!! "3! C.5 4/#/) D!1!!!"!1!!11!

8 4! " C$1!!!/ 4 1!!!/ " " #*/ 4 " $)! #*/ 1 "!D!3!1!!11!!!!3!!C / / D /3 "!! 3!"!!! 1 =!! /! "!! %!!!1!5..1!!!!!. 8!!! /1!&' 0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ RESTITUTION EN FIN DE MARCHE 8! "!!!""!/ ' %,$%)'! 2!! " " 3!0!!! "!!!/ 4 " " "! -!32!! 1.! " %,$%)'0 E

9 2. MODALITES D INTERVENTION 2.1. PLANNING!"# $% &' ('& )!! " # $ % $ &' ( ) $ * ) ;

10 !1.!/#$%&''(%)'*$+%$"!!!!0,!!!! 11!! 1!! " C! 4!" " D0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ AVIS DE PASSAGE 8.!! 1 1 1! 11/ ' %,$%)' 1!! "! ""!" 3 B.!!!! ""!0 %,$%)' 1 3!!. "!0! "! " H1! "! A! 1!! "41!110 '"!!"!1! "/'%,$%)'!! 4 1!!! "/""!!3H-! 1"'%,$%)'.1 H1!0'%,$%)'!!.0!!"/'%,$%)'!!2#$%&''(%)'*$+%$!! "! 1!!.!.0 #$%&''(%)'*$+%$/1! "!0!!"!!E-!/ 4 "!!1A " 0! " ". "!!"!/ #$%&' ' (%)' *$+%$/! 1 4! " 08!""!/!!!! %,$%)'#$%&''(%)'*$+%$/=!0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ VISITES PREVENTIVES!1!!11!!!!!-!1!C 1DE E0%,$%)'!!!!1!0,1!11=!2""!1 /! "! "" 08!""!""1. "!1!"!C05 1D/!! 2! "!""!!"1!!11!! "0 1! 11 1 =".!""! %,$%)'0

11 2.4. VISITES DE DEPANNAGES!!!"!!.!2"/ -!! / A "!! -!!/ 33! ="G! - ""! =!"?0 ' %,$%)' 1 2! "!! -! "!!!!! " " " "!/ C! 2!! "1"! "3!/! H/ "0 ID0 ' %,$%)' 2." = 2!!!!!1" 3!"!1!!!0 '%,$%)' 1!2!!!!"?4"!" /!!!!!0 8!"!J%,$%)'! 21!!!! = /"M" 1 1#$%&'' (%)'*$+%$.1! """" B!. 0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ BULLETIN D INTERVENTION " 3 1!/ 3! 11/ ' %,$%)' 10"1/'%,$%)'1!!!1!5 ) " " C) " 3 / /!!/""D / *!3!!!!"! 8 1/1 / ""/ 1" ""!!!! " ""1!!!!!!C8 1D 3!4"!"!, " 1!! "0,. = #$%&''(%)'*$+%$/!! " 0!"!!"!1! '%,$%)' " 4!!0 8!"1!!" %,$%)'1%".."!= >!;/!>-! 4!1!110 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00

12 2.6. GESTION DES STOCKS ' %,$%)' 1!"? 4"! " 1!/!! 1!!!!!!!!! 3!!"0!"? 1 = A!3!!! ". %,$%)'! 1 " ""0 ' %,$%)' " ""! 1!"4" " 0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00 3. CONTRÔLE DES PRESTATIONS -" "!"G!! 1 3!1"!1" 0 "G! " 0#$%&'' (%)'*$+%$!"!! 2"G!! A - 1%,$%)'!!"0 #$%&''(%)'*$+%$3.A!"G!/2!15 () 5!! #$%&' ' (%)' *$+%$0!"!%,$%)'! "10 () 5!! #$%&'' (%)'*$+%$0!"!%,$%)'! FICHES DE CONTROLES!! "G!"" " "!!!.0! "!!""!!3!!!1!33 3!! %,$%)'0! "! "G!!!!!!!A! 3 1A! %,$%)' "!! "30 ' "!!! 4! " " "G!/ ' %,$%)' E-!!!!!! 2 #$%&'' (%)' *$+%$0 '"!!!!/!!!!!!!1!5 $"!!!!!E5 $!"!!!E-!0 )!!1! ""G CO! ""OD0 $!"-!2"G!0

13 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00 & "!!5 )!!!E-!/ 1! " "GCO! ""OD0 "!!! BILAN TRIMESTRIEL $""!!!!!!! #$%&''(%)'*$+%$/!!!!!!!0 '%,$%)'1!2" ""!! 0#$%&'' (%)'*$+%$1 "0!H1!!!!! A0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ ENQUETE DE SATISFACTION '%,$%)'1!/! /.3=!3 A A!40!!! 4 3=1 12#$%&''(%)' *$+$%$ 1 4 "0 4!!2 #$%&''(%)'*$+%$03! /!3!!!C". /"!/ /ID" 3=/!P"- 1"#$%&'' (%)'*$+%$1!!>"! A!0' %,$%)'! 2"3 2#$%&'' (%)'*$+%$/!! "! "!!!3!!!!0!!!!"3! 2#$%&'' (%)' *$+%$ 2 ""!! 1 B!.0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00

14 4. DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P2 8!"!!"!!! /'%,$%)'1"!! "!1!!!3"!!10 ) 358!"1!!" 4! 2 ' %,$%)' 1!!! " "!" 1 /!! "!!1!5 #!(!"F(!" 5 '1 "! "" 1" "!! "!!! '1!!!!!! 3!C&./(/!!4!D ) "! 1"!"!! "! 4! CHAUFFE-BAINS GAZ *+, - Q "5 ) " 1"! -! 1!" "!!""!C!!"!!! B 1D0 & A!!!"!" & A!R!/!-"! H """"/ A 1 & A 1!/"G G!! H "!!!!!"!! "!/! 1!/ 1 "!!1!.!" 1

15 "! "3! 3! "!"! R! & A /."/!!! 3! "3! "3! G" "!! C!/ 3!/ 1 1 H/1 12 ID/1 ""!-!/"! 1! G"!""! H 8 "!! H G"!""! H 8 "!! H G "!1! G""!2 8!! "!! ""/! "!!/!!! # 91!!1! G!!!! '000!2>:! & A /!!/!"!/ S /! 1! 3 1 = "!! " / "!2/ 3/!1!1 =!! "!" /!!1!/!3"!-!/!/"!!!/"0I )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D >

16 4.2. RADIATEUR GAZ INDIVIDUEL A VENTOUSE *+, - Q "5 #1 1 Q!! ) 1! ) H '!!!!!" )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D 4.3. CHAUDIERE GAZ *+, - Q "5 000 & A!!!"!" & A!R!/!-"! H0 " """/ A 10& A 1!/"G G!! H "!!!!!"!! "!/! 1!/ 1 "!!1!.!" 1 "! "3! 3! "!"! R! <

17 & A /."/!!! 3! "3! "3! G" "!! C!/ 3!/ 1 1 H/1 12 ID/1 ""!-!/"! 1! G"!""! H 8 "!! H G "!1! G""!2 8!! "!! ""/! "!!/!!! # 91!!1! G!!!! '000!2>:!0 91! "! "!!!. 1. "!4"! "!! & A /!!/!"!/ S /! 1! 3 1 ="!!" /"! 2 / 3/!1!1 =!! "!" /!!1!/!3"!-!/!/"!!!/"I )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D 000!" ) "!"! 1 "!!/ " " 1! -!1!" "!! !11"H '!!!3!2"" 4 H & A!"!5! "!!!!!" & A 1!! 1!

18 000%1!! "3! ""!# 2=> 1;E>/ = ;E;!!!!3!"!!!/!" 5 21 " A!!!"1"!" 4/ 2 1 "!!"! =." "3/ 21 "!A!4 "!!!"""10 00>0%1!! "3!." 4!2"! '!!!3!2"" 4 H5 & A ""!"!!" 4 " " "!"!! A 1! A!/!!/!!! " 1" 1 "! HR! 00<0!! "3'000 G "! "!!!!!!! * "G A"! "!! CHAUDIERE FUEL *+, - Q "5 ) "!" 4!C" /B2 /" ID ) "!"!1 "!! & A!R!!!""!" G"!C(T/""!!/!D G"1 R "!! E

19 "! "3! 3! "!"! R! "!!1!.!" 1 """/ A 1 G""!!C!/ 3!D " "!-! " & A /!!/!"!/ S /! 1!31="!!"!/"!2/ 3/!1!1 =!! "!" /!! 1!/! 3 "! -!/!/!!!/ "!/"!/!!"!/ "! SI 91! "! "!!!. 1. "!4"! "!! )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D &($5 ' %,$%)' 1 1 "4! A!R!/ 1! 1!!!!"1!!!" 4! RADIATEURS A EAU * VMC 0<00#!1 *+, - Q "5 "!/'%,$%)'1!#08!" "/'%,$%)'1!!!""1 0"/1 "" 1!!"!0 "!!!C1.! A!!!D ;

20 "!!C!1.!D & A!"!."!!!C-!/!//!"! "!!D!31.! A"!!!0!!!."!1 "G 4C!1!.!! "!/!!! 1!!!D 3! "!! -!372!!"!UVU "0 " "! C!"!/!!4"""!!#D " 1 "!"! 3! "." "!!."/ 1" A #!!" 4 4! " 8! "!! B! A!"!!!! 8 91!!!"/ 81 " "3/ /!-"!!!!! G /!"!!!#! 3 -!!!!. "! 2#$%&'' (%)'*$+%$ "!! A! "!F." "! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D )!"O#1 O 1!!!! 3!"!!!0 "!!! 2#$%&'' (%)'*$+%$!"!!!!0!!!#.0 0<00#!""1 *+, - Q "5

21 "!/'%,$%)'1!#08!" "/'%,$%)'1!!!""1 0"/ "!!!C1.! A!!!D "!!C!1.!D & A!"!."!!!C-!/!//!"! "!!D!31.! A"!!!0!!!."!1 "G 4C!1!.!! "!/!!! 1!!!D 3! "!! -!372!!"!UVU "0 " "! C!"!/!!4"""!!#D. "! 2#$%&'' (%)'*$+%$ "!! A! "!0 + "" )"!! "! " 1 "! "! 3!/ "! ""!/ "!! "." "!""!! "!!!/!!!!! "!/!! 1!!/!!!!! 1!0 1" A #!!"4 4! " + "" Q!!/!! ""!C1!! /!!/"0ID " A!!!1! )"!"!!!!A"!! "!!"/!!.! ) 1

22 "" "3/!-" )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D! 3 -!!!! )!"O#""1O 1!!!!3!"!!!0"!!!2#$%&'' (%)'*$+%$!"!!!!0 0<00# H1 ""1 *+, - Q "5 " "!A!4 " 8!! ""1C8D/C!!! "A4!."D "!A!4!!. "! 2 = " 3!=." "/ A / "! "!." &($5! "! ". 1!! 33! C D/!=> 1;E>/ = ;E;3!!!!!" 1 5 G!!/ 3C1 /"0ID & A /"!"!." ""!8 1""/"G!A!4!!!!2=!!!""!!A!4." " "3! "! 1!!!"!!! "!1 1! )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D

23 $4!. "!!!/!! ""! 3!!"!C D/ 1"!"!" 3!-/ ".."!! = CONDUIT SHUNT *+, - Q "5 ) "!"! "1 "!"!!

24 4.8. POELES A BOIS *+, - Q "5 #$%&'' (%)'*$+%$!!1"! =! 2!! 3!! "1!!! 3!0%"1"" " "!1. 3!!!"!!1!/ "!5 & A "A %!" A " "!!"!!-! & A!!!!1! "!!!"! "3! ""!A!4 3!! "!"!!"! "3!"?!! "!!!!/3 3 1"!A!4# "" "3/ /!-" ""!!A!4! &($5 1!111=!! " 0

25 4.9. POMPE A CHALEUR *+, - Q "5 8!"!"!!!/#$%&''(%)'*$+%$ 3 "! "!!! 2" 0%"1 " " ""!1. 3!!!"!!1!5 " "G!!!.!/!!!!.! "!""!3! "!"!!!!""4 "!"!! "!!"!! G"!!!! 8 "! 1! 4! "!! C 2" %,$%)'D "!"!!!! G! "!!!!! ""!!!!"! 8!! A!!!.! 8!!!"! "3!!!!".! "!"!."!! A "2"!! 8 "!! 1!""A3"!7A & A!! "! >

26 4.10. LES EMETTEURS ELECTRIQUES * LES BALLONS 000!! "3! * !!A 3! *+, - Q "5 8!"!"!!!/#$%&''(%)'*$+%$ 3 "!"!!!A 3!0%"1"" ""!1. 3!!!"!!1!5.&+ "!"!!!!""4 "!"!! G! "!!"!!!""! "3! & A 1 & A ""!! &+ G!!!!""! "3! <

27 / + G!!! G 3 + "!"!!!! " & A C"! "!!D G! ""!!" 000!!!A!4. "3F! *+, - Q "5 (+ "!!"! ""!!-! G!!"" " "/! " "" / 1"" G" 5-!!/-!/"" 1 G!!"! #!"G!!! G!!!"

28 G!" #!!1!! 5 """ G1!.! "! ""!/!! / "!"! "!!/!!!""! "3! G G "5""-F"""/1 "! ""!/"! "!! INSTALLATIONS GAZ *+, - Q "5! H C D/"" 1 "-!3!! H A! F"!!/ A"!!!! =!.!210!1!"GC" / "!!/"/ID 0 " "!!.!!! 2 1 / "/!1"GC" / 1 /"/ID!" 3 1! 11 C!!! " D # *!!C00D0 E

29 4.13. ROBINETTERIE / SANITAIRE 000) *+,! - Q "5 8!A! 3!!! & A / /!!/!!4! G! "!! 5"" 2!3"3 2 ="3/ 1" "!4"!!!0 )"!A! 3!!-! G!A! 3"!!= G!A! 3"!! )"! "!!!"!/!!!/!!3!!""!0 G!.!!"" 0!!!!" A 1 " /-!3.!!0 $! 3!! " 1 "'C /" 4!/" /ID -!3!0 &5"!!!!!!/'%,$%)'1 "! 0! 3! " "2111!!/'%,$%)'1!!!!! "!!"008!"!J! "!.!!" 1!!/'%,$%)'1!!! " "0!!!!"!"0 ;

30 000# "!!"!! *+,! - Q "5 8!A! 3!"1"!!!1!"!!/"G! "!!/! 1. / "!-!/! -! ""!0 "!.!1 1" " - " "1!10 '! "G! "!! -!! A 1 " " 10 ) "!-!2" 3.!"!!1!!!!0 ) "!!-! " 0 000W!7"! *+,! - Q "5 )"!A! 3!-!"!!!! C / "/ 1 / 1D0!! 7! = "" "!72 7" 0

31 0006."!MM8" *+,! - Q "5 ".""!3!!1!5 8" " A0 "!" " 0 $""!!!! "!!A ""0 00>0$!/! 1 "! " (!! 1 "1-!3.!!0 (!/! " 2 "! 1 " 4-!3.! 2 "!/! 3! "!! 1 " /-!3.!!0 ( 1 "!!! C1 / 1/ / "D -!3 1!/ "! 1 / / "! " B!0 *+ -

32 5. MODALITES DU COMPTE P3 %!!!"!1 5 #$%&'' (%)'*$+%$ 1!/" 3 / %,$%)'/! 5.!!!! "!!!!!!!!0 1!"!.!5 05!!!C#! D 05! 3!C! D!!! %,$%)' 2 ""!!!! 1!! 11!"5!!!4"! "! ""!!!3C0D 3!! A "!!!-! ""!!!C0D $ ""!!!!!/ %,$%)' 1! 2 #$%&' ' (%)' *$+%$"!!!!C00D!3! "!00!"/%,$%)'! , A! "-!! 1" 1!!"! 100%!! "!! 3!!. /!"!!! ""3!C0D0 ' %,$%)'! "!!!/!!! " 0. /-.!"!!.!1 3!!! "#$%&''(%)'*$+%$0 #$%&''(%)'*$+%$./2"!"! "!! > 4!!0,,$%)'! - "! 3! "! 3 1 "!!"K!3L3! C"!" 4!!!! D0 %,$%)' ""!!. " 3! #$%&''(%)'*$+%$/"!!"!!0 %,$%)'!-!!./!!3!!/ P".. "! 3! 3 3! 0!!4"! 3!!!!!.!! A! / 4" 3 "! 1 = 3 "! 31 2.!!" "

33 C 3/ "/""!3!/ ID0! 4"! "!! 1 = "!!4"!1!! "!"!C&6D" 0 8!"!J 3!!""!!. /'%,$%)'1!2#$%&''(%)'*$+%$1 / "3 31!!"!!!"! "4!!0 $ 1!!!!!! 3!/! 3! "!!!2 #$%&''(%)'*$+%$0 $" ""/."!1!!5 /"7!23!!"!!!! 2!!!!!/! ' %,$%)' # 2 */ 30** 0#$%&'' (%)'*$+%$!!!!!!!! "!! ".!! "!. 1."!!0 /"!23!!"!!! 2!!!!!/ **4/ /!! ! -"! 3 "!!! 0 %!"!3%,$%)' ""!1!"# *! "! " C''D 3 =! "" " 0!%,$%)'2 2-!.!!31 ''0

34 6. DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P3 "1!!4"! ""!!!! 3!!" 4!0!! ""!!!""! "!"/! "! 4!!"! "!! " CHAUFFES BAINS GAZ '!"!!5 "!! &!!"!!5 H 1 "1C!!!-! F!"D!! "!1 " -!3!!! C!!!-! F! "D! 1."! H!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'&<>56""' &68/&6'&;F$&6'&EF$5'!!!! &68&6'&%(5'!!! "!3! # 3 '! "1! 2 H :;F;<F'' : ;FF'' "!3!5 )!!..."!!)>"!! K "L0 "! "!3! X>+C$D"!X>+C$D4" "! 6 &(.! H!3 "!!2>!!! 32."D 8 28 >N5!F!!"

35 A!4"G!1! )""5!" Q 5! Q 5 o 6,'&8(6'"H o ($%$A"Q"H RADIATEURS INDIVIDUELS GAZ A VENTOUSE '!"!!5 1 H!! "1! &!!"!!5 H 1 "1C!!!-! F!"D! 1. 1! H 2 1!!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'& &6>8,0 &6>8,<0 # 3 '! "1! 2 H :;F;<F'' : ;FF'' "!3!5 Q 5 o # H!#"H$ (" # * >

36 6.3. CHAUDIERES GAZ '!"!!5 " 4!! " "1! "! """ &!!"!!5 H 1 "1C!!!-! F!"D!! " '!! ""!!! C!!!-! F!"D! 1! " 4! H! "!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'&;5 4 &6'&<>56""' &68>5 42""# &68>;5 4"! &6'&<5 42"! &68/&6'&;F$&6'&EF$5'!!!! &68&6'&%(5'!!! "!3! # 3 '! "1! 2 H :;F;<F'' : ;FF'' <000 4!!"!!3!!!! "C)>D +!! <

37 " # Q 5! Q 5 o $"H 81 <000 4!!"!!3!.!!! $" " ""0 <000 4!!"!!3!.!2" ""!! "C)>D +!! " /#21!!'C&6'&D 8 '28N5/>F Q 5! Q 5 o % "H. o # "H'#" o!"h 1 (" # *

38 <000 4!!2"!.!2" ""!! "C)>D! 1!!'C&6'&D 8 '28N5/F Q 5! Q 5 o #""H. o!"!"h 1 <00>0 4!!"!!3!.!2 ""!! "C)>D +!! " /#21!!'C&6'&D 8 '28N5;F "!"? '5> Q 5! Q 5 o & "H. (" # * E

39 <00<0 4!!2"!.!2 ""!! "C)>D! 1!!'C&6'&D 8 '28N5;F "!"? '5 Q 5! Q 5 o & ""H. <000 4! H!2 "" +!! 1!" + '. >!!" "! +! 8 '5EF "!"? '5E Q 5! Q 5 o ( "H$"" (" # * ;

40 <00E0 '!"! "! " " 4/ ' %,$%)'!!!! 2" 2 " 0 31!"!=!""!3!3"!3 " >000K!!!!L CHAUDIERES FUEL '!"!!5 " 4!! R " "! &!!"!!5 " 4 C!!!-! F!"D!! " '!! ""!!! C!!!-! F!"D! 1! " 4!! "!.."! 1 1!"!""!3!!1!5

41 <000 4!!2 "" +!! 1!" + '. >!!" "! +! 8 '5EF "!"? '5E Q 5! Q 5 o ( "H$"" (" # *

42 6.5. RADIATEURS A EAU '!"!!5! ""!!! &!!"!!5 &!1.!!"!.."!1 1!"!""!3!!1!5 &!5 )!"1"!&6'&/ &6$ 33K!2 " L # 3 ' "!3!5 G"0> '3!" Q! Q 5(! %88"3 (" # *

43 6.6. VMC '!"!!5!"!!"!."."!!. 3! ""!!!C "!D!!!"""C8D "3!! " "3 C!-"!D-!3.!""#0 &!!"!!5!!. 3! ""!!! C!!!-! F!"D!1. 3#!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 ) 5 35 =!;E/ =E";E "!35 =E";; ""5 =-1;E</ =E-;E< 0#00 H5 => 1;E>/ = ;E;V""!;E<!!!A!4!!" %!" 800,0<E0800,0<E0 &!5 &!5'> +"!."5&6'>0#00 H&6'> '."5&6'>>!!!5&6'>E

44 <0<00!!!1!!!! #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; )!!" 5 #!A" 1!!! Q 5 o 'N(%$"H$8' o %)("H$')($ <0<00!!!1!!!A! #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; )!!" 5 KAL + # 45AA4 #4!!!"! Q 5 o "H$8' o "H$')($ (" # *

45 <0<00!"!!!1!!. #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; #4!!!"! D 1!!! Q 5 o 8''6Y"H$8' o $N()F"H$')($ (" # * >

46 <0<00!!!""!!! #! 2&6[> )!!" 5!! G 1! 8 #4!!!"! Q "H$8' <0<0>0!!!1!! H #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; Q 5 o #ZQ"H$8' <0<0<0!!!""! H #! 2&6[> )!!" 5!! G 1! 8 #4!!!"! '3!!!!" # H Q 5'"H$8' (" # * <

47 <0<00!"!."!! ) 5 $ =!!;EE";E!38,<E0 "!"!."1== 3 "." " "!0 Q 5+$"H$8' <0<0E0!"!." H ) 5 $ =!!;EE";E!38,<E0 "!"!."1== 3 "." " "!0 Q 5+$Z#!"H$8' 6.7. LES CONDUITS SHUNT!"! 3! 6.8. LES POELES A BOIS!"! 3! 6.9. LES POMPES A CHALEURS!"! 3! (" # *

48 6.10. LES EMETTEURS ELECTRIQUES '!"!!5!! "3! &!!"!!5!!. "3A"!!!!!1. 3!!!! ""!!!!"!.."! 1 1!"! ""!3!!1!5 &!5 &6/&6</&6'&<>5 " &6>5$!" &6>5%! "3!!! <000!"1"! 1"!2! "3"!! % Q! 6!!! &6'"" ""+ Q 5 o 6"H$$&% (" # * E

49 <000!.A!"!!3!!"! 3 Q! 6!!<! &6'"" "" Q 5 o (%,"H$$&% <000!.A! "!"! 3 Q! 6!!<! &6'"" "" %""! :!! 8 " 3!" 8 "1F!=! Q 5 o (%,'(8(#("H$$&% (" # * ;

50 <000!!!! ) 5!!!<!C"/ "/!/ =/":/ ":D 5-4 H 8! >2 $!" 2<>-! HH!C! 3 "D G"! $1!!0$ 0 Q 5 o Y+(["H8'$8()' &5 %,$%)' 1/ 2 ""! " " A 3/."""!!" "0 K." " 4!"L1 B!10 (" # * >

51 6.11. BALLONS ELECTRIQUES '!"!!5 "3!!!"-!3 1 " "3!! " "3 C!-"!D-!3.!"" "3!! ""0 &!!"!!5!! "!1 " -!3!!! C!!!-! F! "D 1 "! 1!" C!!!-! F!"D! 1.!!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'&<> &6'&<> &6'&<; &68< >

52 <000!!2 """!!3! &6 "" " 1521= )!!"5!!52 "3 "! Q!"5&6) " "!5 Q "!"5>!!"1!!!! "3! "!5 5 5> 5 5> >5 Q 5 $%"H$" *"H. $ ""! " "1/,,$%)'"!A! 3!"!!" " "!0 (" # * >

53 <000!!A 3!!"! 3! <000!!!!!"! 3! INSTALLATION DE GAZ!"! 3! >

54 6.13. ROBINETTERIE / SANITAIRE <000) '!"!!5!!!C"!=\/ "211 1!!!/!/ 3 ]/ID!"!!!C8!"!J" 3A " 4! "!!! "!!/""! D!""!!! "4 Y"!!!-! &!!"!!5!!!! " C!!!-! F!"D!1.!!"!.."!1 1!"!""!3!!1!5 ) 5 $ =; ;;/ =-;;E!! 3 &6 1 -! "! C$ ""!!D" 2 "" : 8QF8$ : > >FF0 &!5 &6'&5 &6'&E5 &6'&5E &6'&<5 &6'&5 &6'&E5E &6'&5;;E &6'&5E &6'&5E &6'&><5> >

55 5!!!!"!!! 5 # "32"" # 91!!! %" "" $1"!!'$,5 + "5'F$, '1!/1!/"!!5'$, Q "!">! Q 5 "HW$(+8'$6(& &5$!1!3! "!3!!/!4!3 %,$%)'/12!"!!!"! 1" 3"0!/%,$%)'1!!! "43!!!!0 5 & #! ".!3! C!!" " 4! D %" ""!!'$,5'$, + " +!" C.>:D! Q "!">! (" # * >>

56 Q 5 V"HW$(+8'$6(& &5$!1!3! "!3!!/!4!3 %,$%)'/ 1 2! "!!!"! 1" 3 "0!/ %,$%)' 1!!! "43!!!!0 <000# "!!"!! '!"!!5 "!"!!!!! ]! ) &!!"!!5!!!1"!! "1!1. "!!"!!!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 # "! "!7 2!!" F<! 1".!!"! &&6 #4!!". Q 5 ) 0>EE"H* <000W"!!"! 3!0)" 0 (" # * ><

57 <0006.!"!!"!"! 3!0)" 0 <000$! 1 " "!"! 3!0 >

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS ET D'UN POLE MEDICAL BET LOUVET A EULMONT

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS ET D'UN POLE MEDICAL BET LOUVET A EULMONT A LOGEMENTS T2 et T4 1 CHAUDIERES Chaudière u 14 Ventouse verticales T2 avec accessoires u 4 Ventouse verticales T4 avec accessoires et devoiement u 10 Raccordement EF - EC depuis attente u 14 Raccordement

Plus en détail

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures Objectif : L agent de maintenance assure la mise en service et la maintenance préventive

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS 2012 AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS VOUS VENDEZ VOTRE BIEN IMMOBILIER? INFO CONSEIL Diagnostic vous donne les Informations nécessaires et indispensables

Plus en détail

oq'q" PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN

oq'q PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN oq'q" PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN Préambule: Dans le cadre des compétences du Conseil de conceftation locative, les représentants signataires du présent protocole ont souhaité valider le principe

Plus en détail

Cas particuliers - «Titres V»

Cas particuliers - «Titres V» Certains produits utilisés dans le bâtiment ne sont pas pris en compte par la réglementation thermique RT 2005. Pour pouvoir toutefois être utilisés, ces produits doivent faire l objet d une demande de

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Pour participer à l opération merci de remplir le questionnaire ci-dessous de la façon la plus complète

Plus en détail

les solutions systèmes e.l.m. leblanc

les solutions systèmes e.l.m. leblanc les solutions systèmes e.l.m. leblanc à l occasion d Interclima 2013, e.l.m. leblanc présente plusieurs solutions Blueactive multi-énergie pour la construction neuve et la rénovation en habitat résidentiel

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE N Désignation U Qté Prix Unitaire Montant HT 08 LOT CHAUFFAGE GAZ VENTILATION 08.1 OBJET 08.2 GENERALITE 08.2.5 Renseignements et documents à fournir : DOSSIER D'EXECUTION et DES OUVRAGES EXECUTES 08.2.5.2

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

DOSSIER PRODUCTION ECS & CHAUFFAGE

DOSSIER PRODUCTION ECS & CHAUFFAGE DOSSIER PRODUCTION ECS & CHAUFFAGE GENERATEURS MURAUX LES GENERALITES PRODUCTION D ECS INSTANTANE PRODUCTION DU CHAUFFAGE PRODUCTION D ECS ET DU CHAUFFAGE PRODUCTION DU CHAUFFAGE ET D ECS PAR ACCUMULATION

Plus en détail

9_ Fiche de synthèse HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES. Fiche de synthèse Maison d Hunspach -Etat initial

9_ Fiche de synthèse HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES. Fiche de synthèse Maison d Hunspach -Etat initial HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES -Etat initial -Variante Chauffage et ECS au gaz -Variante Chauffage et ECS aux pellets de bois -Variante Pompe à chaleur géothermique eau/eau -Variante Chauffage et ECS électriques

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

10_ Fiche de synthèse

10_ Fiche de synthèse LUDWIGSWINKEL - ETUDE DES VARIANTES -État initial -Variante Chauffage et ECS au gaz -Variante Chauffage et ECS aux pellets de bois -Variante Pompe à chaleur géothermique eau/eau -Variante Chauffage et

Plus en détail

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré.

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. FBGC 4C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 EAU CHAUDE SANITAIRE HABITAT CHAUFFAGE Espace INFO>ENERGIE 37 INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 L HABITAT L HABITAT DEPERDITION TOITURE: 30% Priorité

Plus en détail

Production de chaleur à partir d électricité. (convecteurs et PAC) & VMC

Production de chaleur à partir d électricité. (convecteurs et PAC) & VMC Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Production de chaleur à partir d électricité (convecteurs et PAC) Didier RYS Production de chaleur à partir d électricité Sommaire

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude Les énergies Comment ça fonctionne Avantages Inconvénients Chauffage central - la chaleur est produite en un seul endroit : par une chaudière, des capteurs

Plus en détail

LE PASSIF, À QUEL PRIX?

LE PASSIF, À QUEL PRIX? LE PASSIF, À QUEL PRIX? KONTEXT ARCHITECTES M. DAMIEN SCHIETSE ETUDE DE CAS Comparatif des coûts d une Maison Individuelle RT 2012 / PASSIF Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat Etude de cas : maison individuelle

Plus en détail

www.habitatoulouse.fr

www.habitatoulouse.fr G U I D E P R A T I Q U E www.habitatoulouse.fr menues réparations ainsi que l ensemble des réparations locatives définies par décret au Conseil d Etat, sauf si elles sont occasionnées par vétusté, malfaçon,

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

SOCIETE LORRAINE D'HABITAT 2, Passage Sébastien Bottin BP 90150 54003 NANCY Cedex 03 83 39 62 00

SOCIETE LORRAINE D'HABITAT 2, Passage Sébastien Bottin BP 90150 54003 NANCY Cedex 03 83 39 62 00 SOCIETE LORRAINE D'HABITAT 2, Passage Sébastien Bottin BP 90150 54003 NANCY Cedex 03 83 39 62 00 Marché d entretien des installations de chauffage gaz et de production d ECS individuelles ainsi que des

Plus en détail

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR Sommaire CHAUDIÈRES DOMESTIQUES ET POÊLES VOUS SOUHAITEZ INSTALLER UNE CHAUDIÈRE OU UN POÊLE Choisir,

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives

Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives Maisons BBC et passives Qualité d air intérieur et ventilation Confort thermique Solutions préconisées Mise en œuvre Maintenance prix De l importance

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

>> Performante et compacte >> Simple et polyvalente >> Rendement et eau chaude ***

>> Performante et compacte >> Simple et polyvalente >> Rendement et eau chaude *** SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ MS CHAUDIÈRE MURALE GAZ CLASSIQUE PROJECT Le confort à budget mini! >> Performante et compacte >> Simple et polyvalente >> Rendement et eau chaude ***

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Guide technique 10 e arrêté

Guide technique 10 e arrêté Guide technique 10 e arrêté Juillet 2013 Critères d éligibilité des prêts DolceVita et prêts fabricants Les prêts fabricants éligibles - préambule OBJET PRINCIPAL de financement : chaudière à condensation

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire ou au

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire ou au

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Le chauffage pour les maisons basse énergie

Le chauffage pour les maisons basse énergie Chauffer une habitation basse énergie Texte de Van Marcke: Une habitation basse énergie consomme peu d énergie. D une part, les déperditions thermiques y sont limitées, notamment grâce à l isolation et

Plus en détail

Tout savoir sur l écoconception et l étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude

Tout savoir sur l écoconception et l étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude Tout savoir sur l écoconception et l étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude Uniclima : syndicat d industriels Secteur Résidentiel, Tertiaire et Industrie 86 industriels

Plus en détail

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire Installation ECS existante Production d eau chaude: Trois cumulus de 1500 l dans chaque sous-station: Deux cumulus HS dans

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

COMMENT CONSTITUER MON DOSSIER DE PRIME ENERGIE SOLI RENOV

COMMENT CONSTITUER MON DOSSIER DE PRIME ENERGIE SOLI RENOV COMMENT CONSTITUER MON DOSSIER DE PRIME ENERGIE SOLI RENOV Nous vous rappelons que vous devez impérativement vous être inscrit sur notre site avant d engager vos travaux. L engagement de vos travaux est

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé

DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Numéro de l interviewé : - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé 1. Etat apparent du logement 11. Logement

Plus en détail

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB..

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Les ballons d eau chaude électriques à circuit fermé HAJDU sont créés pour fournir de l eau chaude

Plus en détail

Passive. France. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives

Passive. France. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives La récupération de chaleur sur l air vicié est indispensable aux maisons Elle réduit considérablement les pertes de

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Extérieur Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire

Plus en détail

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS L'isolation est plus rentable que les équipements de production. Quel objectif? Les pertes de chaleur par le toit et les murs représentent la moitié des dépenses de chauffage.

Plus en détail

La maison zéro énergie (ou énergie positive)

La maison zéro énergie (ou énergie positive) La maison zéro énergie (ou énergie positive) Maison qui consomme pas ou peu d énergie Utilise des énergies renouvelables Respectueuse de l'environnement Avantages : - Diminution du bilan carbone (moins

Plus en détail

Vivadens C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n

Vivadens C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n ÉCONOMIES D ÉNERGIE EAU CHAUDE À VOLONTÉ ULTRA COMPACTE ET ULTRA LÉGÈRE LE MEILLEUR INVESTISSEMENT EN CONDENSATION L E SSE NTI E L DE LA CON DE

Plus en détail

Les points qualifiés du caractère M sont dits «majeurs». Les points qualifiés du caractère «m» sont dits «mineurs».

Les points qualifiés du caractère M sont dits «majeurs». Les points qualifiés du caractère «m» sont dits «mineurs». Les points qualifiés du caractère sont dits «majeurs». Les points qualifiés du caractère «m» sont dits «mineurs». Points de vérification sur dossier étude énergétique Données générales de l étude - perméabilité

Plus en détail

Une chaudière mixte est facilement identifiable : elle se déclenche chaque fois que vous ouvrez un robinet d eau chaude.

Une chaudière mixte est facilement identifiable : elle se déclenche chaque fois que vous ouvrez un robinet d eau chaude. Comment choisir votre douche Le système en place chez vous Lorsque vous choisissez le type de douche dont vous voulez vous équiper, vous devez au préalable vérifier le système de production d eau chaude

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 10/11/2009 N AFFAIRE : 003387/2100252/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 436 m2 TYPE DE BATIMENT : BATIMENT ANCIEN EN PIERRE TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION ADRESSE DU

Plus en détail

Réaménagement de l unité D et E Crèche «les Marmousets» lot n 10 PVC - 38 ECHIROLLES / DCE Mars 20 07 SOMMAIRE

Réaménagement de l unité D et E Crèche «les Marmousets» lot n 10 PVC - 38 ECHIROLLES / DCE Mars 20 07 SOMMAIRE Réaménagement de l unité D et E Crèche «les Marmousets» lot n 10 PVC - 38 ECHIROLLES / DCE Mars 20 07 SOMMAIRE 0. GENERALITES... 1 0.1. Objet :... 1 0.2. Conditions générales de réalisation... 1 0.3. Travaux

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 2012»

CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 2012» Gaz Solaire Air Électricité CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 0» DOSSIER DE PRESSE Septembre 0 UN OUTIL INÉDIT DÉDIÉ AUX CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES ET BUREAUX

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

Travaux et entretien du logement

Travaux et entretien du logement Travaux et entretien du logement p. p. En un clin d œil Ce document est là pour vous aider, faites-en bon usage! La réglementation en vigueur, décret d application n 8- du août 98, détermine les interventions

Plus en détail

LA CHAUDIERE DOMESTIQUE GAZ

LA CHAUDIERE DOMESTIQUE GAZ page 1/9 Un générateur de chaleur est constitué d une chaudière et d un brûleur. Sur le marché, il existe les chaudières atmosphériques où le brûleur fait partie intégrante de la chaudière. Dans le cas

Plus en détail

Complément 5. label promotelec performance évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1248-10 (septembre 2012)

Complément 5. label promotelec performance évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1248-10 (septembre 2012) Sommaire des mises à jour Mise à jour du processus d attribution...3 Mise à jour de la surface de référence pour les calculs thermiques en construction...3 Mise à jour pour tous système...4 Mise à jour

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement EXERCICE CHOIX DES SYSTEMES SUR BASE D EXEMPLES : Méthodologie de conception pour les choix

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

Chaudières sol gaz à condensation

Chaudières sol gaz à condensation Condens 8000 F Chaudières sol gaz à condensation La première solution de rénovation 100 % interchangeable. Flexible, compatible, évolutive... La conception de la Condens 8000 F repose sur une capacité

Plus en détail

TYPE CODE PUISSANCE DIMENSION PRIX TYPE CODE PUISSANCE DIMENSION PRIX. MIRA GREEN 30 3650105 10-30 720x390x295 1.638,00

TYPE CODE PUISSANCE DIMENSION PRIX TYPE CODE PUISSANCE DIMENSION PRIX. MIRA GREEN 30 3650105 10-30 720x390x295 1.638,00 Condensation Chauffage et production d'eau chaude TYPE CODE PUISSANCE DIMENSION PRIX MIRA GREEN 24 3650101 5-24 720x390x295 1.575,00 MIRA GREEN 30 3650102 6,5-30 720x390x295 1.638,00 MIRA GREEN 35 3650103

Plus en détail

Rénovation d'une ancienne ferme et création de 10 logements Lot 4 : bordereau

Rénovation d'une ancienne ferme et création de 10 logements Lot 4 : bordereau FONDS DU LOGEMENT des Familles Nombreuses de Wallonie SCRL Mars 2011 BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES Aide Locative de Namur Rue Saint-Nicolas, 67 5000 Namur Téléphone 081 42 03 67 Télécopie 081 42 03 59 Métré

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

à Condensation Le meilleur investissement en condensation >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile

à Condensation Le meilleur investissement en condensation >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile Chaudière murale gaz à Condensation Vivadens EASYLIFE Le meilleur investissement en condensation >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile L ESSENTIEL DE LA

Plus en détail

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées Besoin bioclimatique inférieur au Bbio max Attestation à remettre au permis de construire Consommation d énergie primaire inférieure au Cep max Etude à finaliser avant le début de la construction Température

Plus en détail

La solution chauffage naturellement intelligente

La solution chauffage naturellement intelligente Genia Hybrid Compact Genia Hybrid Universel hybride Systèmes hybrides La solution chauffage naturellement intelligente La première solution bi-énergie qui garantit simplicité et économie Critère de confort

Plus en détail

Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011.

Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011. Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011. N OPERATION NATURE DE L'OPERATION SECTEUR D'APPLICATION BAR-EN-08 nouveau Fermeture

Plus en détail

Infos pratiques Choisir sa solution de production

Infos pratiques Choisir sa solution de production Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

Energies POSIT IF. Projets Maîtrise d œuvre conception. Promouvoir, Organiser, Soutenir, Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France

Energies POSIT IF. Projets Maîtrise d œuvre conception. Promouvoir, Organiser, Soutenir, Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Projets Maîtrise d œuvre conception Société d Economie Mixte Promouvoir, Organiser, Soutenir, Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Résidence du Parc Soisy-sous-Montmorency (95) Maîtrise

Plus en détail

Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques?

Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques? RECHERCHE DE SOLUTIONS THERMIQUES OPTIMALES Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques? Bertrand MILLS (Enerconcept) Jean-Marc JICQUEL (EDF R&D - département EnerBAT) RECHERCHE DE SOLUTIONS THERMIQUES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013. Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France»

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013. Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France» DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013 Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France» Novembre 2013 Pour la 3 ème année consécutive, Saunier Duval occupe la place de n

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance OCTOBRE 2013 Certification, visites sur site et écarts récurrents sur les installations de VMC 1. Certification, visites sur site et écarts récurrents Fort de 130000 logements neufs visités à ce jour,

Plus en détail

Ventilation et rafraîchissement

Ventilation et rafraîchissement Journée technique ATEE, 28 janvier 2016 Ventilation et rafraîchissement Emmanuelle Brière, Uniclima Uniclima : syndicat d industriels Chiffres clés Secteur Résidentiel, Tertiaire et Industrie 79 industriels

Plus en détail

30 %* >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Crédit d Impôt

30 %* >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Crédit d Impôt SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ 1 er septembre 2014 * sous conditions. Modification du Crédit d Impôt 30 %* En savoir plus sur dedietrich-thermique.fr Vivadens CHAUDIÈRE MURALE GAZ

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Se chauffer aux granulés de bois

Se chauffer aux granulés de bois Se chauffer aux granulés de bois Réglementation et règles de l art pour la mise en œuvre des poêles & chaudières à granulés www.propellet.fr CADRE GENERAL Se chauffer aux granulés de bois DEBOUCHE DU CONDUIT

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

La conception du logement

La conception du logement La conception du logement L habitat est le premier poste d utilisation d énergie des ménages, à égalité avec les transports. Le niveaux de consommation par usage direct (chauffage, eau chaude, électricité

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

Généralités. Les 8 points de la RT «élément par élément» Exemples de rénovation

Généralités. Les 8 points de la RT «élément par élément» Exemples de rénovation LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Généralités «élément par élément» Exemples de rénovation 1 Généralités LA RT GÉNÉRALITÉS Parc existant résidentiel et non

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif aux méthodes et procédures applicables au diagnostic de performance

Plus en détail

N A JAMAIS ÉTÉ AUSSI FACILE

N A JAMAIS ÉTÉ AUSSI FACILE Document professionnel ODYSSÉE split CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE SPLIT sur air extérieur L INNOVATION grandeur nature haut RENDEMENT grand confort ecs fonctionnement silencieux odyssée split : l innovation

Plus en détail

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC GIPSIL-AMEET (Aide au Maintien des Energies de l Eau et du Téléphone) Service Maîtrise de l Energie COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC A la demande : Motif de la demande : Date de la visite : Diagnostic réalisé

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

PRÉDIAGNOSTIC DE PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : SIGNALEMENT DU LOGEMENT

PRÉDIAGNOSTIC DE PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : SIGNALEMENT DU LOGEMENT Lutte contre la précarité énergétique des propriétaires occupants PRÉDIAGNOSTIC DE PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE : SIGNALEMENT DU LOGEMENT 1. SITUATION FAMILIALE 2. FICHE DE SIGNALEMENT 3. CARACTERISTIQUES DU

Plus en détail