1. GENERALITES OBJET DU MARCHE DUREE DU MARCHE REGLEMENTATION SECURITE ASTREINTE ET GESTION DES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES"

Transcription

1 !"#!$# #"%&&&&'

2 1. GENERALITES OBJET DU MARCHE DUREE DU MARCHE REGLEMENTATION SECURITE ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h hors jours fériés Du lundi au vendredi de 17h à 8h30, y compris les week-ends et jours fériés CONTRAINTES LIEES A L INTERVENTION DANS LES LOGEMENTS OCCUPES PERSONNEL D INTERVENTION PRISE EN CHARGE DES INSTALLATIONS EXTRANET RESTITUTION EN FIN DE MARCHE MODALITES D INTERVENTION PLANNING AVIS DE PASSAGE VISITES PREVENTIVES VISITES DE DEPANNAGES BULLETIN D INTERVENTION GESTION DES STOCKS CONTRÔLE DES PRESTATIONS FICHES DE CONTROLES BILAN TRIMESTRIEL ENQUETE DE SATISFACTION DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P CHAUFFE-BAINS GAZ RADIATEUR GAZ INDIVIDUEL A VENTOUSE CHAUDIERE GAZ Pour tout appareil Pour appareil sur conduit de fumée Pour appareil à ventouse individuelle verticale ou horizontale Interventions spécifiques au raccordement sur VMC Interventions spécifiques aux chaudières à condensation Plus spécifiquement pour l E.C.S CHAUDIERE FUEL RADIATEURS A EAU VMC VMC sanitaire individuelle VMC sanitaire collective VMC gaz individuelle ou collective CONDUIT SHUNT POELES A BOIS POMPE A CHALEUR LES EMETTEURS ELECTRIQUES LES BALLONS Les ballons électriques Les ballons thermodynamiques Les ballons système mixte électrique/solaire INSTALLATIONS GAZ... 28

3 4.13. ROBINETTERIE / SANITAIRE Robinetterie Mécanismes de chasse d eau Joints d'étanchéité sanitaire Flexible de douches Support Douchette Alimentations, distribution et évacuations d eau froide et chaude MODALITES DU COMPTE P DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P CHAUFFES BAINS GAZ RADIATEURS INDIVIDUELS GAZ A VENTOUSE CHAUDIERES GAZ Chaudières murales classiques simple Chaudières murales classiques mixtes instantanées Chaudières murales classiques mixtes à micro accumulation Chaudières murales à condensation mixtes à micro accumulation Chaudières murales classiques mixtes à accumulation intégrée Chaudières murales à condensation mixtes à accumulation intégrée Chaudières gaz au sol à accumulation intégrée La régulation CHAUDIERES FUEL Chaudières fuel au sol à accumulation intégrée RADIATEURS A EAU VMC Caissons individuels sanitaires auto réglables Caissons individuels sanitaires hygro réglables Pour les caissons individuels doubles flux Caissons collectifs sanitaires Caissons individuels auto réglables gaz Caissons collectifs gaz Pour les bouches d entrée d air et d extraction sanitaires Pour les bouches d entrée d air et d extraction gaz LES CONDUITS SHUNT LES POELES A BOIS LES POMPES A CHALEURS LES EMETTEURS ELECTRIQUES Pour les convecteurs Pour les panneaux rayonnants classiques Pour les panneaux rayonnants haute performance Les thermostats programmables BALLONS ELECTRIQUES Pour les ballons à accumulation classiques Pour les ballons thermodynamiques Pour les ballons solaires INSTALLATION DE GAZ ROBINETTERIE / SANITAIRE Robinetterie Mécanismes de chasse d eau Joint d étanchéité sanitaire Flexibles de douches - support - douchette Alimentation - distribution et évacuation d eau froide et chaude... 57

4 1. GENERALITES 1.1. OBJET DU MARCHE! "! #$%&'' (%)'*$+%$ ' %,$%)' - ". " / #/ "!! /! "!! #$%&''(%)'*$+%$0 ""1!!1!!1.!!2!! " 1 "/ "!" 1 3.!0 "! 0 "!2 "11.!0 "!2! 3!0!!"!""40'%,$%)'/" "!!!!./!!."!1/!!1.!!!/!!!2 "1!!3!"!/!1!4!! "!!!!!1!! DUREE DU MARCHE "!3!"000$ REGLEMENTATION ' %,$%)' 1!"! 1. "! 3!!! 1!3!!!!!!1!5 &!$6&()/ $1! "!1./ 800,04!""800,0/ )4!!"!"/ ""!! 91!! "!!!.4!!!!0 8 ":;<;;-;$ =>! ;/ 2!" 2"1= ""!""40

5 %,$%)' "! / "! "!!"! "!.! 4!!" 1 1 " / 2 #$%&'' (%)'*$+%$ 2!. "!!1.!"!! 1"!! ""!! 1.4! 1"! A 3 0 " /! 1. "!!! 2"! " -/ 1!!!2#$%&''(%)'*$+%$ ""/ 1 10 "!!1!!! '%,$%)'! " 1"!!" SECURITE '%,$%)'!!!.4!!"1 " 3""!"!!!37A4".! 10%1 "2!"!""!0 ' %,$%)'! #$%&'' (%)'*$+%$ "! 1 1"!"B!!!!"!"0'"! 1/%,$%)'!!2!"!1 #$%&''(%)'*$+%$ " "C.!D0 8 =/ ' %,$%)'! #$%&'' (%)'*$+%$ 4 "! "!!"!!!3 1!!!". C!1!D ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES 0>008 1E2!-!!!!! "! 1 = "!! A!3 "0 0>008 ' %,$%)' 1 2!! #$%&' ' (%)' *$+%$!! "!/!!! 1!./!- F/ -F/ -!!0!!! = " 0 #$%&''(%)'*$+%$"/! 1A "" 4!0 #$%&''(%)'*$+%$!271 /'%,$%)' 1/""G1!"!"!0 8!"!"!1C""/!!/ H/ID""! "/ "!! "!! >

6 "!!!1!!%,$%)'0=!2 2" "!!" #$%&''(%)'*$+%$ CONTRAINTES LIEES A L INTERVENTION DANS LES LOGEMENTS OCCUPES %! 3!!!!!! 2!! 3 "!3"/ ' %,$%)' 1!"! "! 3!! "".!C / 1!!!/"0ID0 8!"!J"!!!"2!"! "!!!!!! 2! 1!/ %,$%)' 4! 3 "!!"#$%&''(%)'*$+%$ PERSONNEL D INTERVENTION!!! A! %,$%)'/ 1 = "! /1 "/"!! /!"!!10!1!!3!" "!3!! 3#$%&'' (%)'*$+%$.!"0 "" 1 =!!."! " "!! 3!!!"."!3 0 %,$%)' 1 91! A!! "!!!/ 1!! "!!!/!!! "! C / "!ID0! 1! A " 11! ""1!! 2!! PRISE EN CHARGE DES INSTALLATIONS '%,$%)'! 1!"!!"!.!!!! 2. "!!!0% " B 1 / 1!! " 5!"!!""4 4!!!!! 3!"! ""4!!!!..". 1". "!1./ " 21!!./! "!!"!!!!. "!!! " / " "!/. A! ""!/.!!"! 91/ "0I/ "G!"!!"!!!!/ 1 "" "! "!!!!! "!!!!/!=!!!! "! "!!!0 <

7 "!3/'%,$%)'"2!"!1 3 " 0 ' %,$%)'! 1 "!- "! ""!!5 "!!"!4!1/ 1 "."!!/ 3!!/. 1!!!/ "!!!! "!!!1/!"!""!!"!! "/!"!"!""!"!!0! "!%,$%)'2 0 8!! 3!!&6!!! %,$%)'!!! 3!20 ' "!3"/!!!!!! 3 1!12!!0%!! %,$%)' " KL!" 3/ " 33!!3"!0!!"!!!2!1. /! 1. 3!!! " 11!!1" %,$%)'0 %,$%)' 1!! 2 ".! 1!! 4 0 " /!1 J 312= "/ ' %,$%)'! # * 1 4! "!"0!!/ 4 /! 3!!!!!!!!"0 "!!!" ""!!0 4 /"! 3.!!.3 " /! " 1! "0! " 4 "! EXTRANET %,$%)' 1 1!/! 4! "! " /!A!4 A"/ 2#$%&''(%)'*$+%$!1!!!0 # $! 0! "!!!!! C) " 3 /&/!!/" "D1"!!!1!5!!!! "3! C.5 4/#/) D!1!!!"!1!!11!

8 4! " C$1!!!/ 4 1!!!/ " " #*/ 4 " $)! #*/ 1 "!D!3!1!!11!!!!3!!C / / D /3 "!! 3!"!!! 1 =!! /! "!! %!!!1!5..1!!!!!. 8!!! /1!&' 0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ RESTITUTION EN FIN DE MARCHE 8! "!!!""!/ ' %,$%)'! 2!! " " 3!0!!! "!!!/ 4 " " "! -!32!! 1.! " %,$%)'0 E

9 2. MODALITES D INTERVENTION 2.1. PLANNING!"# $% &' ('& )!! " # $ % $ &' ( ) $ * ) ;

10 !1.!/#$%&''(%)'*$+%$"!!!!0,!!!! 11!! 1!! " C! 4!" " D0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ AVIS DE PASSAGE 8.!! 1 1 1! 11/ ' %,$%)' 1!! "! ""!" 3 B.!!!! ""!0 %,$%)' 1 3!!. "!0! "! " H1! "! A! 1!! "41!110 '"!!"!1! "/'%,$%)'!! 4 1!!! "/""!!3H-! 1"'%,$%)'.1 H1!0'%,$%)'!!.0!!"/'%,$%)'!!2#$%&''(%)'*$+%$!! "! 1!!.!.0 #$%&''(%)'*$+%$/1! "!0!!"!!E-!/ 4 "!!1A " 0! " ". "!!"!/ #$%&' ' (%)' *$+%$/! 1 4! " 08!""!/!!!! %,$%)'#$%&''(%)'*$+%$/=!0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ VISITES PREVENTIVES!1!!11!!!!!-!1!C 1DE E0%,$%)'!!!!1!0,1!11=!2""!1 /! "! "" 08!""!""1. "!1!"!C05 1D/!! 2! "!""!!"1!!11!! "0 1! 11 1 =".!""! %,$%)'0

11 2.4. VISITES DE DEPANNAGES!!!"!!.!2"/ -!! / A "!! -!!/ 33! ="G! - ""! =!"?0 ' %,$%)' 1 2! "!! -! "!!!!! " " " "!/ C! 2!! "1"! "3!/! H/ "0 ID0 ' %,$%)' 2." = 2!!!!!1" 3!"!1!!!0 '%,$%)' 1!2!!!!"?4"!" /!!!!!0 8!"!J%,$%)'! 21!!!! = /"M" 1 1#$%&'' (%)'*$+%$.1! """" B!. 0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ BULLETIN D INTERVENTION " 3 1!/ 3! 11/ ' %,$%)' 10"1/'%,$%)'1!!!1!5 ) " " C) " 3 / /!!/""D / *!3!!!!"! 8 1/1 / ""/ 1" ""!!!! " ""1!!!!!!C8 1D 3!4"!"!, " 1!! "0,. = #$%&''(%)'*$+%$/!! " 0!"!!"!1! '%,$%)' " 4!!0 8!"1!!" %,$%)'1%".."!= >!;/!>-! 4!1!110 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00

12 2.6. GESTION DES STOCKS ' %,$%)' 1!"? 4"! " 1!/!! 1!!!!!!!!! 3!!"0!"? 1 = A!3!!! ". %,$%)'! 1 " ""0 ' %,$%)' " ""! 1!"4" " 0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00 3. CONTRÔLE DES PRESTATIONS -" "!"G!! 1 3!1"!1" 0 "G! " 0#$%&'' (%)'*$+%$!"!! 2"G!! A - 1%,$%)'!!"0 #$%&''(%)'*$+%$3.A!"G!/2!15 () 5!! #$%&' ' (%)' *$+%$0!"!%,$%)'! "10 () 5!! #$%&'' (%)'*$+%$0!"!%,$%)'! FICHES DE CONTROLES!! "G!"" " "!!!.0! "!!""!!3!!!1!33 3!! %,$%)'0! "! "G!!!!!!!A! 3 1A! %,$%)' "!! "30 ' "!!! 4! " " "G!/ ' %,$%)' E-!!!!!! 2 #$%&'' (%)' *$+%$0 '"!!!!/!!!!!!!1!5 $"!!!!!E5 $!"!!!E-!0 )!!1! ""G CO! ""OD0 $!"-!2"G!0

13 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00 & "!!5 )!!!E-!/ 1! " "GCO! ""OD0 "!!! BILAN TRIMESTRIEL $""!!!!!!! #$%&''(%)'*$+%$/!!!!!!!0 '%,$%)'1!2" ""!! 0#$%&'' (%)'*$+%$1 "0!H1!!!!! A0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ ENQUETE DE SATISFACTION '%,$%)'1!/! /.3=!3 A A!40!!! 4 3=1 12#$%&''(%)' *$+$%$ 1 4 "0 4!!2 #$%&''(%)'*$+%$03! /!3!!!C". /"!/ /ID" 3=/!P"- 1"#$%&'' (%)'*$+%$1!!>"! A!0' %,$%)'! 2"3 2#$%&'' (%)'*$+%$/!! "! "!!!3!!!!0!!!!"3! 2#$%&'' (%)' *$+%$ 2 ""!! 1 B!.0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00

14 4. DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P2 8!"!!"!!! /'%,$%)'1"!! "!1!!!3"!!10 ) 358!"1!!" 4! 2 ' %,$%)' 1!!! " "!" 1 /!! "!!1!5 #!(!"F(!" 5 '1 "! "" 1" "!! "!!! '1!!!!!! 3!C&./(/!!4!D ) "! 1"!"!! "! 4! CHAUFFE-BAINS GAZ *+, - Q "5 ) " 1"! -! 1!" "!!""!C!!"!!! B 1D0 & A!!!"!" & A!R!/!-"! H """"/ A 1 & A 1!/"G G!! H "!!!!!"!! "!/! 1!/ 1 "!!1!.!" 1

15 "! "3! 3! "!"! R! & A /."/!!! 3! "3! "3! G" "!! C!/ 3!/ 1 1 H/1 12 ID/1 ""!-!/"! 1! G"!""! H 8 "!! H G"!""! H 8 "!! H G "!1! G""!2 8!! "!! ""/! "!!/!!! # 91!!1! G!!!! '000!2>:! & A /!!/!"!/ S /! 1! 3 1 = "!! " / "!2/ 3/!1!1 =!! "!" /!!1!/!3"!-!/!/"!!!/"0I )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D >

16 4.2. RADIATEUR GAZ INDIVIDUEL A VENTOUSE *+, - Q "5 #1 1 Q!! ) 1! ) H '!!!!!" )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D 4.3. CHAUDIERE GAZ *+, - Q "5 000 & A!!!"!" & A!R!/!-"! H0 " """/ A 10& A 1!/"G G!! H "!!!!!"!! "!/! 1!/ 1 "!!1!.!" 1 "! "3! 3! "!"! R! <

17 & A /."/!!! 3! "3! "3! G" "!! C!/ 3!/ 1 1 H/1 12 ID/1 ""!-!/"! 1! G"!""! H 8 "!! H G "!1! G""!2 8!! "!! ""/! "!!/!!! # 91!!1! G!!!! '000!2>:!0 91! "! "!!!. 1. "!4"! "!! & A /!!/!"!/ S /! 1! 3 1 ="!!" /"! 2 / 3/!1!1 =!! "!" /!!1!/!3"!-!/!/"!!!/"I )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D 000!" ) "!"! 1 "!!/ " " 1! -!1!" "!! !11"H '!!!3!2"" 4 H & A!"!5! "!!!!!" & A 1!! 1!

18 000%1!! "3! ""!# 2=> 1;E>/ = ;E;!!!!3!"!!!/!" 5 21 " A!!!"1"!" 4/ 2 1 "!!"! =." "3/ 21 "!A!4 "!!!"""10 00>0%1!! "3!." 4!2"! '!!!3!2"" 4 H5 & A ""!"!!" 4 " " "!"!! A 1! A!/!!/!!! " 1" 1 "! HR! 00<0!! "3'000 G "! "!!!!!!! * "G A"! "!! CHAUDIERE FUEL *+, - Q "5 ) "!" 4!C" /B2 /" ID ) "!"!1 "!! & A!R!!!""!" G"!C(T/""!!/!D G"1 R "!! E

19 "! "3! 3! "!"! R! "!!1!.!" 1 """/ A 1 G""!!C!/ 3!D " "!-! " & A /!!/!"!/ S /! 1!31="!!"!/"!2/ 3/!1!1 =!! "!" /!! 1!/! 3 "! -!/!/!!!/ "!/"!/!!"!/ "! SI 91! "! "!!!. 1. "!4"! "!! )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D &($5 ' %,$%)' 1 1 "4! A!R!/ 1! 1!!!!"1!!!" 4! RADIATEURS A EAU * VMC 0<00#!1 *+, - Q "5 "!/'%,$%)'1!#08!" "/'%,$%)'1!!!""1 0"/1 "" 1!!"!0 "!!!C1.! A!!!D ;

20 "!!C!1.!D & A!"!."!!!C-!/!//!"! "!!D!31.! A"!!!0!!!."!1 "G 4C!1!.!! "!/!!! 1!!!D 3! "!! -!372!!"!UVU "0 " "! C!"!/!!4"""!!#D " 1 "!"! 3! "." "!!."/ 1" A #!!" 4 4! " 8! "!! B! A!"!!!! 8 91!!!"/ 81 " "3/ /!-"!!!!! G /!"!!!#! 3 -!!!!. "! 2#$%&'' (%)'*$+%$ "!! A! "!F." "! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D )!"O#1 O 1!!!! 3!"!!!0 "!!! 2#$%&'' (%)'*$+%$!"!!!!0!!!#.0 0<00#!""1 *+, - Q "5

21 "!/'%,$%)'1!#08!" "/'%,$%)'1!!!""1 0"/ "!!!C1.! A!!!D "!!C!1.!D & A!"!."!!!C-!/!//!"! "!!D!31.! A"!!!0!!!."!1 "G 4C!1!.!! "!/!!! 1!!!D 3! "!! -!372!!"!UVU "0 " "! C!"!/!!4"""!!#D. "! 2#$%&'' (%)'*$+%$ "!! A! "!0 + "" )"!! "! " 1 "! "! 3!/ "! ""!/ "!! "." "!""!! "!!!/!!!!! "!/!! 1!!/!!!!! 1!0 1" A #!!"4 4! " + "" Q!!/!! ""!C1!! /!!/"0ID " A!!!1! )"!"!!!!A"!! "!!"/!!.! ) 1

22 "" "3/!-" )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D! 3 -!!!! )!"O#""1O 1!!!!3!"!!!0"!!!2#$%&'' (%)'*$+%$!"!!!!0 0<00# H1 ""1 *+, - Q "5 " "!A!4 " 8!! ""1C8D/C!!! "A4!."D "!A!4!!. "! 2 = " 3!=." "/ A / "! "!." &($5! "! ". 1!! 33! C D/!=> 1;E>/ = ;E;3!!!!!" 1 5 G!!/ 3C1 /"0ID & A /"!"!." ""!8 1""/"G!A!4!!!!2=!!!""!!A!4." " "3! "! 1!!!"!!! "!1 1! )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D

23 $4!. "!!!/!! ""! 3!!"!C D/ 1"!"!" 3!-/ ".."!! = CONDUIT SHUNT *+, - Q "5 ) "!"! "1 "!"!!

24 4.8. POELES A BOIS *+, - Q "5 #$%&'' (%)'*$+%$!!1"! =! 2!! 3!! "1!!! 3!0%"1"" " "!1. 3!!!"!!1!/ "!5 & A "A %!" A " "!!"!!-! & A!!!!1! "!!!"! "3! ""!A!4 3!! "!"!!"! "3!"?!! "!!!!/3 3 1"!A!4# "" "3/ /!-" ""!!A!4! &($5 1!111=!! " 0

25 4.9. POMPE A CHALEUR *+, - Q "5 8!"!"!!!/#$%&''(%)'*$+%$ 3 "! "!!! 2" 0%"1 " " ""!1. 3!!!"!!1!5 " "G!!!.!/!!!!.! "!""!3! "!"!!!!""4 "!"!! "!!"!! G"!!!! 8 "! 1! 4! "!! C 2" %,$%)'D "!"!!!! G! "!!!!! ""!!!!"! 8!! A!!!.! 8!!!"! "3!!!!".! "!"!."!! A "2"!! 8 "!! 1!""A3"!7A & A!! "! >

26 4.10. LES EMETTEURS ELECTRIQUES * LES BALLONS 000!! "3! * !!A 3! *+, - Q "5 8!"!"!!!/#$%&''(%)'*$+%$ 3 "!"!!!A 3!0%"1"" ""!1. 3!!!"!!1!5.&+ "!"!!!!""4 "!"!! G! "!!"!!!""! "3! & A 1 & A ""!! &+ G!!!!""! "3! <

27 / + G!!! G 3 + "!"!!!! " & A C"! "!!D G! ""!!" 000!!!A!4. "3F! *+, - Q "5 (+ "!!"! ""!!-! G!!"" " "/! " "" / 1"" G" 5-!!/-!/"" 1 G!!"! #!"G!!! G!!!"

28 G!" #!!1!! 5 """ G1!.! "! ""!/!! / "!"! "!!/!!!""! "3! G G "5""-F"""/1 "! ""!/"! "!! INSTALLATIONS GAZ *+, - Q "5! H C D/"" 1 "-!3!! H A! F"!!/ A"!!!! =!.!210!1!"GC" / "!!/"/ID 0 " "!!.!!! 2 1 / "/!1"GC" / 1 /"/ID!" 3 1! 11 C!!! " D # *!!C00D0 E

29 4.13. ROBINETTERIE / SANITAIRE 000) *+,! - Q "5 8!A! 3!!! & A / /!!/!!4! G! "!! 5"" 2!3"3 2 ="3/ 1" "!4"!!!0 )"!A! 3!!-! G!A! 3"!!= G!A! 3"!! )"! "!!!"!/!!!/!!3!!""!0 G!.!!"" 0!!!!" A 1 " /-!3.!!0 $! 3!! " 1 "'C /" 4!/" /ID -!3!0 &5"!!!!!!/'%,$%)'1 "! 0! 3! " "2111!!/'%,$%)'1!!!!! "!!"008!"!J! "!.!!" 1!!/'%,$%)'1!!! " "0!!!!"!"0 ;

30 000# "!!"!! *+,! - Q "5 8!A! 3!"1"!!!1!"!!/"G! "!!/! 1. / "!-!/! -! ""!0 "!.!1 1" " - " "1!10 '! "G! "!! -!! A 1 " " 10 ) "!-!2" 3.!"!!1!!!!0 ) "!!-! " 0 000W!7"! *+,! - Q "5 )"!A! 3!-!"!!!! C / "/ 1 / 1D0!! 7! = "" "!72 7" 0

31 0006."!MM8" *+,! - Q "5 ".""!3!!1!5 8" " A0 "!" " 0 $""!!!! "!!A ""0 00>0$!/! 1 "! " (!! 1 "1-!3.!!0 (!/! " 2 "! 1 " 4-!3.! 2 "!/! 3! "!! 1 " /-!3.!!0 ( 1 "!!! C1 / 1/ / "D -!3 1!/ "! 1 / / "! " B!0 *+ -

32 5. MODALITES DU COMPTE P3 %!!!"!1 5 #$%&'' (%)'*$+%$ 1!/" 3 / %,$%)'/! 5.!!!! "!!!!!!!!0 1!"!.!5 05!!!C#! D 05! 3!C! D!!! %,$%)' 2 ""!!!! 1!! 11!"5!!!4"! "! ""!!!3C0D 3!! A "!!!-! ""!!!C0D $ ""!!!!!/ %,$%)' 1! 2 #$%&' ' (%)' *$+%$"!!!!C00D!3! "!00!"/%,$%)'! , A! "-!! 1" 1!!"! 100%!! "!! 3!!. /!"!!! ""3!C0D0 ' %,$%)'! "!!!/!!! " 0. /-.!"!!.!1 3!!! "#$%&''(%)'*$+%$0 #$%&''(%)'*$+%$./2"!"! "!! > 4!!0,,$%)'! - "! 3! "! 3 1 "!!"K!3L3! C"!" 4!!!! D0 %,$%)' ""!!. " 3! #$%&''(%)'*$+%$/"!!"!!0 %,$%)'!-!!./!!3!!/ P".. "! 3! 3 3! 0!!4"! 3!!!!!.!! A! / 4" 3 "! 1 = 3 "! 31 2.!!" "

33 C 3/ "/""!3!/ ID0! 4"! "!! 1 = "!!4"!1!! "!"!C&6D" 0 8!"!J 3!!""!!. /'%,$%)'1!2#$%&''(%)'*$+%$1 / "3 31!!"!!!"! "4!!0 $ 1!!!!!! 3!/! 3! "!!!2 #$%&''(%)'*$+%$0 $" ""/."!1!!5 /"7!23!!"!!!! 2!!!!!/! ' %,$%)' # 2 */ 30** 0#$%&'' (%)'*$+%$!!!!!!!! "!! ".!! "!. 1."!!0 /"!23!!"!!! 2!!!!!/ **4/ /!! ! -"! 3 "!!! 0 %!"!3%,$%)' ""!1!"# *! "! " C''D 3 =! "" " 0!%,$%)'2 2-!.!!31 ''0

34 6. DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P3 "1!!4"! ""!!!! 3!!" 4!0!! ""!!!""! "!"/! "! 4!!"! "!! " CHAUFFES BAINS GAZ '!"!!5 "!! &!!"!!5 H 1 "1C!!!-! F!"D!! "!1 " -!3!!! C!!!-! F! "D! 1."! H!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'&<>56""' &68/&6'&;F$&6'&EF$5'!!!! &68&6'&%(5'!!! "!3! # 3 '! "1! 2 H :;F;<F'' : ;FF'' "!3!5 )!!..."!!)>"!! K "L0 "! "!3! X>+C$D"!X>+C$D4" "! 6 &(.! H!3 "!!2>!!! 32."D 8 28 >N5!F!!"

35 A!4"G!1! )""5!" Q 5! Q 5 o 6,'&8(6'"H o ($%$A"Q"H RADIATEURS INDIVIDUELS GAZ A VENTOUSE '!"!!5 1 H!! "1! &!!"!!5 H 1 "1C!!!-! F!"D! 1. 1! H 2 1!!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'& &6>8,0 &6>8,<0 # 3 '! "1! 2 H :;F;<F'' : ;FF'' "!3!5 Q 5 o # H!#"H$ (" # * >

36 6.3. CHAUDIERES GAZ '!"!!5 " 4!! " "1! "! """ &!!"!!5 H 1 "1C!!!-! F!"D!! " '!! ""!!! C!!!-! F!"D! 1! " 4! H! "!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'&;5 4 &6'&<>56""' &68>5 42""# &68>;5 4"! &6'&<5 42"! &68/&6'&;F$&6'&EF$5'!!!! &68&6'&%(5'!!! "!3! # 3 '! "1! 2 H :;F;<F'' : ;FF'' <000 4!!"!!3!!!! "C)>D +!! <

37 " # Q 5! Q 5 o $"H 81 <000 4!!"!!3!.!!! $" " ""0 <000 4!!"!!3!.!2" ""!! "C)>D +!! " /#21!!'C&6'&D 8 '28N5/>F Q 5! Q 5 o % "H. o # "H'#" o!"h 1 (" # *

38 <000 4!!2"!.!2" ""!! "C)>D! 1!!'C&6'&D 8 '28N5/F Q 5! Q 5 o #""H. o!"!"h 1 <00>0 4!!"!!3!.!2 ""!! "C)>D +!! " /#21!!'C&6'&D 8 '28N5;F "!"? '5> Q 5! Q 5 o & "H. (" # * E

39 <00<0 4!!2"!.!2 ""!! "C)>D! 1!!'C&6'&D 8 '28N5;F "!"? '5 Q 5! Q 5 o & ""H. <000 4! H!2 "" +!! 1!" + '. >!!" "! +! 8 '5EF "!"? '5E Q 5! Q 5 o ( "H$"" (" # * ;

40 <00E0 '!"! "! " " 4/ ' %,$%)'!!!! 2" 2 " 0 31!"!=!""!3!3"!3 " >000K!!!!L CHAUDIERES FUEL '!"!!5 " 4!! R " "! &!!"!!5 " 4 C!!!-! F!"D!! " '!! ""!!! C!!!-! F!"D! 1! " 4!! "!.."! 1 1!"!""!3!!1!5

41 <000 4!!2 "" +!! 1!" + '. >!!" "! +! 8 '5EF "!"? '5E Q 5! Q 5 o ( "H$"" (" # *

42 6.5. RADIATEURS A EAU '!"!!5! ""!!! &!!"!!5 &!1.!!"!.."!1 1!"!""!3!!1!5 &!5 )!"1"!&6'&/ &6$ 33K!2 " L # 3 ' "!3!5 G"0> '3!" Q! Q 5(! %88"3 (" # *

43 6.6. VMC '!"!!5!"!!"!."."!!. 3! ""!!!C "!D!!!"""C8D "3!! " "3 C!-"!D-!3.!""#0 &!!"!!5!!. 3! ""!!! C!!!-! F!"D!1. 3#!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 ) 5 35 =!;E/ =E";E "!35 =E";; ""5 =-1;E</ =E-;E< 0#00 H5 => 1;E>/ = ;E;V""!;E<!!!A!4!!" %!" 800,0<E0800,0<E0 &!5 &!5'> +"!."5&6'>0#00 H&6'> '."5&6'>>!!!5&6'>E

44 <0<00!!!1!!!! #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; )!!" 5 #!A" 1!!! Q 5 o 'N(%$"H$8' o %)("H$')($ <0<00!!!1!!!A! #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; )!!" 5 KAL + # 45AA4 #4!!!"! Q 5 o "H$8' o "H$')($ (" # *

45 <0<00!"!!!1!!. #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; #4!!!"! D 1!!! Q 5 o 8''6Y"H$8' o $N()F"H$')($ (" # * >

46 <0<00!!!""!!! #! 2&6[> )!!" 5!! G 1! 8 #4!!!"! Q "H$8' <0<0>0!!!1!! H #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; Q 5 o #ZQ"H$8' <0<0<0!!!""! H #! 2&6[> )!!" 5!! G 1! 8 #4!!!"! '3!!!!" # H Q 5'"H$8' (" # * <

47 <0<00!"!."!! ) 5 $ =!!;EE";E!38,<E0 "!"!."1== 3 "." " "!0 Q 5+$"H$8' <0<0E0!"!." H ) 5 $ =!!;EE";E!38,<E0 "!"!."1== 3 "." " "!0 Q 5+$Z#!"H$8' 6.7. LES CONDUITS SHUNT!"! 3! 6.8. LES POELES A BOIS!"! 3! 6.9. LES POMPES A CHALEURS!"! 3! (" # *

48 6.10. LES EMETTEURS ELECTRIQUES '!"!!5!! "3! &!!"!!5!!. "3A"!!!!!1. 3!!!! ""!!!!"!.."! 1 1!"! ""!3!!1!5 &!5 &6/&6</&6'&<>5 " &6>5$!" &6>5%! "3!!! <000!"1"! 1"!2! "3"!! % Q! 6!!! &6'"" ""+ Q 5 o 6"H$$&% (" # * E

49 <000!.A!"!!3!!"! 3 Q! 6!!<! &6'"" "" Q 5 o (%,"H$$&% <000!.A! "!"! 3 Q! 6!!<! &6'"" "" %""! :!! 8 " 3!" 8 "1F!=! Q 5 o (%,'(8(#("H$$&% (" # * ;

50 <000!!!! ) 5!!!<!C"/ "/!/ =/":/ ":D 5-4 H 8! >2 $!" 2<>-! HH!C! 3 "D G"! $1!!0$ 0 Q 5 o Y+(["H8'$8()' &5 %,$%)' 1/ 2 ""! " " A 3/."""!!" "0 K." " 4!"L1 B!10 (" # * >

51 6.11. BALLONS ELECTRIQUES '!"!!5 "3!!!"-!3 1 " "3!! " "3 C!-"!D-!3.!"" "3!! ""0 &!!"!!5!! "!1 " -!3!!! C!!!-! F! "D 1 "! 1!" C!!!-! F!"D! 1.!!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'&<> &6'&<> &6'&<; &68< >

52 <000!!2 """!!3! &6 "" " 1521= )!!"5!!52 "3 "! Q!"5&6) " "!5 Q "!"5>!!"1!!!! "3! "!5 5 5> 5 5> >5 Q 5 $%"H$" *"H. $ ""! " "1/,,$%)'"!A! 3!"!!" " "!0 (" # * >

53 <000!!A 3!!"! 3! <000!!!!!"! 3! INSTALLATION DE GAZ!"! 3! >

54 6.13. ROBINETTERIE / SANITAIRE <000) '!"!!5!!!C"!=\/ "211 1!!!/!/ 3 ]/ID!"!!!C8!"!J" 3A " 4! "!!! "!!/""! D!""!!! "4 Y"!!!-! &!!"!!5!!!! " C!!!-! F!"D!1.!!"!.."!1 1!"!""!3!!1!5 ) 5 $ =; ;;/ =-;;E!! 3 &6 1 -! "! C$ ""!!D" 2 "" : 8QF8$ : > >FF0 &!5 &6'&5 &6'&E5 &6'&5E &6'&<5 &6'&5 &6'&E5E &6'&5;;E &6'&5E &6'&5E &6'&><5> >

55 5!!!!"!!! 5 # "32"" # 91!!! %" "" $1"!!'$,5 + "5'F$, '1!/1!/"!!5'$, Q "!">! Q 5 "HW$(+8'$6(& &5$!1!3! "!3!!/!4!3 %,$%)'/12!"!!!"! 1" 3"0!/%,$%)'1!!! "43!!!!0 5 & #! ".!3! C!!" " 4! D %" ""!!'$,5'$, + " +!" C.>:D! Q "!">! (" # * >>

56 Q 5 V"HW$(+8'$6(& &5$!1!3! "!3!!/!4!3 %,$%)'/ 1 2! "!!!"! 1" 3 "0!/ %,$%)' 1!!! "43!!!!0 <000# "!!"!! '!"!!5 "!"!!!!! ]! ) &!!"!!5!!!1"!! "1!1. "!!"!!!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 # "! "!7 2!!" F<! 1".!!"! &&6 #4!!". Q 5 ) 0>EE"H* <000W"!!"! 3!0)" 0 (" # * ><

57 <0006.!"!!"!"! 3!0)" 0 <000$! 1 " "!"! 3!0 >

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

oq'q" PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN

oq'q PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN oq'q" PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN Préambule: Dans le cadre des compétences du Conseil de conceftation locative, les représentants signataires du présent protocole ont souhaité valider le principe

Plus en détail

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Suivi-animation du PIG Intervention auprès des artisans 10 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Qui est URBANiS et quel est son rôle? 2. Qu est-ce qu un PIG? 3. Les types

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Une chaudière mixte est facilement identifiable : elle se déclenche chaque fois que vous ouvrez un robinet d eau chaude.

Une chaudière mixte est facilement identifiable : elle se déclenche chaque fois que vous ouvrez un robinet d eau chaude. Comment choisir votre douche Le système en place chez vous Lorsque vous choisissez le type de douche dont vous voulez vous équiper, vous devez au préalable vérifier le système de production d eau chaude

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE D'OUVRAGE 26 rue de Fleurier B.P. 70309 70006 VESOUL Cedex ~ 03.84.96.13.50

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Chauffage individuel 2 9 10 CONNAÎTRE > Chauffage central à eau > Chauffage par pièce > Autres systèmes REGARDER > Energies utilisées > Consommations > Inconforts ENTRETENIR > Contrat de

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN -

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - .D~~ Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES GAZ NATUREL 1 GAZ PROPANE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE

CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE ANTICIPEZ ET PRENEZ VOS PRÉCAUTIONS... ABONNEZ-VOUS AU CONFORT DE VIE!... SIGNEZ UN CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE 04 ENTRETIEN RÉGULIER DE VOTRE CHAUDIÈRE

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair LES RÉPARATIONS locatives Le petit mémo pour y voir plus clair En matière de réparations locatives, les obligations du bailleur et celles du propriétaire sont définies par le Décret du 26 aôut 1987 et

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

le chauffage, la régulation, l eau chaude

le chauffage, la régulation, l eau chaude Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude L HABITAT INDIVIDUEL SOMMAIRE Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude Un confort optimal

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014

PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014 PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014 2 atlantic Avec ATLANTIC, Fabriqué en France vous trouverez toujours le chauffe-eau

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

La certification en pratique

La certification en pratique La certification en pratique Aspects "systèmes" Frédéric Renard Icedd 1 Sommaire PARTIE 1 : Rapport partiel Cadre réglementaire Arbre de décision «systèmes» application sur des cas concrets En pratique

Plus en détail

Eau chaude - électricité

Eau chaude - électricité Eau chaude - électricité Depuis 75 ans, «Bulex» est la marque belge par excellence en chauffage, production d eau chaude et ventilation. Au fil de toutes ces années, nous avons acquis un savoirfaire considérable.

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE POUR CHAUDIERES MURALES

CONTRAT D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE POUR CHAUDIERES MURALES CONTRAT D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE POUR CHAUDIERES MURALES Entre les soussignés : OUEST DEPANNAGE ci-après dénommé le S.A.V. D une part, Et : SDC Les Zurbaines de Malakoff 9 passage du Théâtre 92240

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

Le guide du. chauffe-eau. Réponses d experts

Le guide du. chauffe-eau. Réponses d experts Le guide du chauffe-eau Réponses d experts Le guide du chauffe-eau Réponses d experts Ma maison Mon argent Ma famille Ma santé Mes droits Ma carrière Mon véhicule Mon entreprise Plus de 5 000 documents

Plus en détail

Theta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe

Theta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe heta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe Un module pour la production de l ECS et du chauffage central Echangeur à plaques avec circulateur ECS primaire, une vanne trois voies,

Plus en détail

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable 1 boilers pompe à chaleur Midea est au niveau mondial un des plus important producteur de pompe à chaleur et de climatiseur

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT Qui fait quoi Guide et démarches La réparation vous concerne? LES DEMARCHES A SUIVRE Faites appel à l entreprise de votre choix et/ou effectuez vous-même

Plus en détail

COMMUNE DE BUELLAS 01310 BUELLAS BATIMENTS ET LOGEMENTS COMMUNAUX CONTRAT DE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS DE : CHAUFFAGE ELECTRIQUE CHAUFFAGE GAZ

COMMUNE DE BUELLAS 01310 BUELLAS BATIMENTS ET LOGEMENTS COMMUNAUX CONTRAT DE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS DE : CHAUFFAGE ELECTRIQUE CHAUFFAGE GAZ COMMUNE DE BUELLAS 01310 BUELLAS BATIMENTS ET LOGEMENTS COMMUNAUX CONTRAT DE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS DE : CHAUFFAGE ELECTRIQUE CHAUFFAGE GAZ VENTILATION CUISINE VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE GAZ

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Eau chaude sanitaire

Eau chaude sanitaire 4 rue du maréchal FOCH, 68 460 LUTTERBACH 03 89 50 06 20 ou eie68@alteralsace.org La lettre d information d Alter Alsace Energies dans le cadre du défi des familles éco-engagées : N 8 Janvier 2013 Eau

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

RÉPARATIONS LOCATIVES

RÉPARATIONS LOCATIVES LE GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES Décret Liste non limitative des réparations locatives Décret - du août pris en application de l article de la loi n -0 du décembre tendant à favoriser l investissement

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

Objet : Evaluation des audits PAE réalisés en Région wallonne

Objet : Evaluation des audits PAE réalisés en Région wallonne Madame, Monsieur, Objet : Evaluation des audits PAE réalisés en Région wallonne Depuis plusieurs années, les trois Régions et l'etat fédéral ont travaillé au développement d'une procédure commune visant

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION État des lieux d'entrée État des lieux de sortie Nouvelle adresse (Etats des lieux de sortie) LES LOCAUX Appartement Maison

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0 MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Diagnostic de Performance Energétique Fiche d application Date Version 7 octobre

Plus en détail

IMMEUBLES COLLECTIFS DE LOGEMENTS CONSTRUITS ENTRE 1949 ET 1974

IMMEUBLES COLLECTIFS DE LOGEMENTS CONSTRUITS ENTRE 1949 ET 1974 DÉPARTEMENT ÉNERGIE SANTÉ ENVIRONNEMENT Division Energie Pôle Performance Energétique des bâtiments DÉPARTEMENT ECONOMIE ET SCIENCES HUMAINES Laboratoire Services Process Innovations ESE/DE/PEB-12.039RR

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

COMMUNE DE VENDENHEIM Contrat d entretien de maintenance de chauffage et de climatisation septembre 2009 CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE VENDENHEIM Contrat d entretien de maintenance de chauffage et de climatisation septembre 2009 CAHIER DES CHARGES CAHIER DES CHARGES Contrat d entretien et de maintenance des installations de chauffage, de traitement d air, de climatisation et de VMC des bâtiments communaux de Vendenheim 1. Objet du marché Le présent

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

R-SUN Le toit canadien

R-SUN Le toit canadien SOLAIrE AÉrOTHErMIQUE Le toit canadien www.systovi.com FABRIQUÉ EN FRANCE Faire des d économies d énergie aujourd hui Avec 80 % de la consommation énergétique des ménages, le chauffage et la production

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr S GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMB QUI FAIT QUOI DANS LOGEMENT? Point par point www.ophmontreuillois.fr Les installations de chauffage en détail Les installations de plomberie en détail Convecteur électrique

Plus en détail

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE COMBINEZ VOTRE STATION INDIVIDUELLE Le module thermique d appartement TacoTherm Dual Piko s adapte parfaitement à toutes les configurations

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

>> Une solution pour chaque projet

>> Une solution pour chaque projet Dossier spécial eau chaude sanitaire JUIN 2013 L eau chaude sanitaire par De Dietrich >> Une solution pour chaque projet solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Le Confort Durable L eau chaude

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Notice de sécurité de votre. installation au gaz naturel

Notice de sécurité de votre. installation au gaz naturel Notice de sécurité de votre installation au gaz naturel 1 Sommaire 2 3 Le gaz naturel, une énergie d avenir 05 Le gaz naturel. Faire bon usage du gaz naturel 07 Description générale de l installation du

Plus en détail

Vous allez construire ou transformer? Choisissez le bon chauffage

Vous allez construire ou transformer? Choisissez le bon chauffage Vous allez construire ou transformer? Choisissez le bon chauffage Info et conseils pour un choix économique 2 Vous allez construire ou transformer? Choisissez le bon chauffage Inhoud Avant-propos... 4

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

NF X 50-011 GAZ. Sommaire. Page

NF X 50-011 GAZ. Sommaire. Page Sommaire Page Avant-propos...5 1 Domaine d application...6 2 Caractéristiques...6 3 Conditions générales...6 3.1 Services ou prestations compris dans le contrat d abonnement...6 3.2 Durée et dénonciation...7

Plus en détail

40% >> Economies d énergie garanties >> Eau chaude à volonté >> Très compacte. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> 10 min.

40% >> Economies d énergie garanties >> Eau chaude à volonté >> Très compacte. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> 10 min. NOUS VOULONS ÉCONOMISER L ÉNERGIE JE VEUX UNE SOLUTION PRATIQUE POUR MA MAISON Des factures en nette diminution grâce à la condensation. Très compacte, la chaudière trouve sa place partout. Des rendements

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

MARCHE D ENTRETIEN DES LOGEMENTS : "MULTISERVICES"

MARCHE D ENTRETIEN DES LOGEMENTS : MULTISERVICES 56 avenue de la République BP 50127 68017 COLMAR CEDEX MARCHE D ENTRETIEN DES LOGEMENTS : "MULTISERVICES" ANNEXE 2 : PRESTATIONS TECHNIQUES Page 1 SOMMAIRE PLOMBERIE / SANITAIRE... 5 1- PRESTATIONS DE

Plus en détail

Tout savoir sur l ErP, l écoconception et l étiquetage énergétique

Tout savoir sur l ErP, l écoconception et l étiquetage énergétique Directives et Règlements des produits liés à l énergie ErP Toujours à vos côtés Tout savoir sur l ErP, l écoconception et l étiquetage énergétique 2 SOLUTIONS ErP SAUNIER DUVAL SOLUTIONS ErP SAUNIER DUVAL

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels.

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. ÉNERGIES RENOUVELABLES Ballons système Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. BALLON TAMPON BALLON D EAU CHAUDE / CHAUFFE-EAU BALLON COMBINÉ / À PRÉPARATION D EAU CHAUDE INSTANTANÉE

Plus en détail

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire PROJET EUROPEEN ECO N HOME ACCOMPAGNEMENT SPECIFIQUE DES PARTICULIERS RETOUR D EXPERIENCE DANS LA LOIRE 27 Février 2009 Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire 36 groupements

Plus en détail

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Rue Knapen 11 100 SCHAERBEEK Superficie brute: 242 m² 1 Performance énergétique du bâtiment Très économe

Plus en détail

Le Chauffe Eau Solaire Individuel

Le Chauffe Eau Solaire Individuel Le Chauffe Eau Solaire Individuel Schémas de principe et son fonctionnement Encombrement capteur et ballon Productivité Maintenance Durée Une place de champion dans la RT 2012 Le solaire comment ça marche?

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Activ Chauffer l eau. EXPERT T.Flow Activ Source inépuisable d eau chaude T.Flow Activ est un chauffe-eau thermodynamique qui révolutionne la production d eau

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de perfectionnement 04 Document de travail Caroline GRéGOIRE Aides financières, primes et financement Tr@me scrl Objectifs Présenter les aides

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Prévisions ensoleillées

Prévisions ensoleillées ROTEX Solaris Prévisions ensoleillées Le système solaire haute performance ROTEX Solaris utilise l énergie du soleil pour l eau chaude et l appoint chauffage. Hygiénique, efficace et économique. «Tout

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES SYSTEMES A CIRCULATION FORCEE Eau Chaude Sanitaire et Chauffage Panneaux solaires BLUETECH 2500 de 2,5 m² Panneaux solaires TITANIUM de 2 m² Panneaux solaires TITANIUM O de

Plus en détail

Commune de STAFFELFELDEN Espace Générations 68850 STAFFELFELDEN Tel : 03.89.55.08.21 - Fax : 03.89.55.57.77 ENTRETIEN DES CHAUFFERIES GAZ

Commune de STAFFELFELDEN Espace Générations 68850 STAFFELFELDEN Tel : 03.89.55.08.21 - Fax : 03.89.55.57.77 ENTRETIEN DES CHAUFFERIES GAZ Commune de STAFFELFELDEN Espace Générations 68850 STAFFELFELDEN Tel : 03.89.55.08.21 - Fax : 03.89.55.57.77 ENTRETIEN DES CHAUFFERIES GAZ Bordereau de Prix Mai 2011 Entretien des chaufferies gaz A. Descriptifs

Plus en détail

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w Conseils techniques Pour bénéficier du «Micro crédit régional 0 % Energie verte en Poitou-Charentes», le programme impose l utilisation de matériaux répondant à des niveaux de performances minimales. Pour

Plus en détail

Se chauffer sans gaspiller

Se chauffer sans gaspiller L habitat AGIR! Se chauffer sans gaspiller Réussir la rénovation de son chauffage et de sa production d eau chaude sanitaire Édition : mars 2015 sommaire glossaire introduction Logements existants : diminuez

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

Tout savoir sur le. gaz naturel. www.grdf.fr. L énergie est notre avenir, économisons-la!

Tout savoir sur le. gaz naturel. www.grdf.fr. L énergie est notre avenir, économisons-la! Tout savoir sur le gaz naturel L énergie est notre avenir, économisons-la! www.grdf.fr Tout savoir sur le gaz naturel Découvrez GrDF p. 1 Une énergie performante p. 8 Le gaz naturel, une énergie d avenir

Plus en détail