1. GENERALITES OBJET DU MARCHE DUREE DU MARCHE REGLEMENTATION SECURITE ASTREINTE ET GESTION DES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES"

Transcription

1 !"#!$# #"%&&&&'

2 1. GENERALITES OBJET DU MARCHE DUREE DU MARCHE REGLEMENTATION SECURITE ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h hors jours fériés Du lundi au vendredi de 17h à 8h30, y compris les week-ends et jours fériés CONTRAINTES LIEES A L INTERVENTION DANS LES LOGEMENTS OCCUPES PERSONNEL D INTERVENTION PRISE EN CHARGE DES INSTALLATIONS EXTRANET RESTITUTION EN FIN DE MARCHE MODALITES D INTERVENTION PLANNING AVIS DE PASSAGE VISITES PREVENTIVES VISITES DE DEPANNAGES BULLETIN D INTERVENTION GESTION DES STOCKS CONTRÔLE DES PRESTATIONS FICHES DE CONTROLES BILAN TRIMESTRIEL ENQUETE DE SATISFACTION DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P CHAUFFE-BAINS GAZ RADIATEUR GAZ INDIVIDUEL A VENTOUSE CHAUDIERE GAZ Pour tout appareil Pour appareil sur conduit de fumée Pour appareil à ventouse individuelle verticale ou horizontale Interventions spécifiques au raccordement sur VMC Interventions spécifiques aux chaudières à condensation Plus spécifiquement pour l E.C.S CHAUDIERE FUEL RADIATEURS A EAU VMC VMC sanitaire individuelle VMC sanitaire collective VMC gaz individuelle ou collective CONDUIT SHUNT POELES A BOIS POMPE A CHALEUR LES EMETTEURS ELECTRIQUES LES BALLONS Les ballons électriques Les ballons thermodynamiques Les ballons système mixte électrique/solaire INSTALLATIONS GAZ... 28

3 4.13. ROBINETTERIE / SANITAIRE Robinetterie Mécanismes de chasse d eau Joints d'étanchéité sanitaire Flexible de douches Support Douchette Alimentations, distribution et évacuations d eau froide et chaude MODALITES DU COMPTE P DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P CHAUFFES BAINS GAZ RADIATEURS INDIVIDUELS GAZ A VENTOUSE CHAUDIERES GAZ Chaudières murales classiques simple Chaudières murales classiques mixtes instantanées Chaudières murales classiques mixtes à micro accumulation Chaudières murales à condensation mixtes à micro accumulation Chaudières murales classiques mixtes à accumulation intégrée Chaudières murales à condensation mixtes à accumulation intégrée Chaudières gaz au sol à accumulation intégrée La régulation CHAUDIERES FUEL Chaudières fuel au sol à accumulation intégrée RADIATEURS A EAU VMC Caissons individuels sanitaires auto réglables Caissons individuels sanitaires hygro réglables Pour les caissons individuels doubles flux Caissons collectifs sanitaires Caissons individuels auto réglables gaz Caissons collectifs gaz Pour les bouches d entrée d air et d extraction sanitaires Pour les bouches d entrée d air et d extraction gaz LES CONDUITS SHUNT LES POELES A BOIS LES POMPES A CHALEURS LES EMETTEURS ELECTRIQUES Pour les convecteurs Pour les panneaux rayonnants classiques Pour les panneaux rayonnants haute performance Les thermostats programmables BALLONS ELECTRIQUES Pour les ballons à accumulation classiques Pour les ballons thermodynamiques Pour les ballons solaires INSTALLATION DE GAZ ROBINETTERIE / SANITAIRE Robinetterie Mécanismes de chasse d eau Joint d étanchéité sanitaire Flexibles de douches - support - douchette Alimentation - distribution et évacuation d eau froide et chaude... 57

4 1. GENERALITES 1.1. OBJET DU MARCHE! "! #$%&'' (%)'*$+%$ ' %,$%)' - ". " / #/ "!! /! "!! #$%&''(%)'*$+%$0 ""1!!1!!1.!!2!! " 1 "/ "!" 1 3.!0 "! 0 "!2 "11.!0 "!2! 3!0!!"!""40'%,$%)'/" "!!!!./!!."!1/!!1.!!!/!!!2 "1!!3!"!/!1!4!! "!!!!!1!! DUREE DU MARCHE "!3!"000$ REGLEMENTATION ' %,$%)' 1!"! 1. "! 3!!! 1!3!!!!!!1!5 &!$6&()/ $1! "!1./ 800,04!""800,0/ )4!!"!"/ ""!! 91!! "!!!.4!!!!0 8 ":;<;;-;$ =>! ;/ 2!" 2"1= ""!""40

5 %,$%)' "! / "! "!!"! "!.! 4!!" 1 1 " / 2 #$%&'' (%)'*$+%$ 2!. "!!1.!"!! 1"!! ""!! 1.4! 1"! A 3 0 " /! 1. "!!! 2"! " -/ 1!!!2#$%&''(%)'*$+%$ ""/ 1 10 "!!1!!! '%,$%)'! " 1"!!" SECURITE '%,$%)'!!!.4!!"1 " 3""!"!!!37A4".! 10%1 "2!"!""!0 ' %,$%)'! #$%&'' (%)'*$+%$ "! 1 1"!"B!!!!"!"0'"! 1/%,$%)'!!2!"!1 #$%&''(%)'*$+%$ " "C.!D0 8 =/ ' %,$%)'! #$%&'' (%)'*$+%$ 4 "! "!!"!!!3 1!!!". C!1!D ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES 0>008 1E2!-!!!!! "! 1 = "!! A!3 "0 0>008 ' %,$%)' 1 2!! #$%&' ' (%)' *$+%$!! "!/!!! 1!./!- F/ -F/ -!!0!!! = " 0 #$%&''(%)'*$+%$"/! 1A "" 4!0 #$%&''(%)'*$+%$!271 /'%,$%)' 1/""G1!"!"!0 8!"!"!1C""/!!/ H/ID""! "/ "!! "!! >

6 "!!!1!!%,$%)'0=!2 2" "!!" #$%&''(%)'*$+%$ CONTRAINTES LIEES A L INTERVENTION DANS LES LOGEMENTS OCCUPES %! 3!!!!!! 2!! 3 "!3"/ ' %,$%)' 1!"! "! 3!! "".!C / 1!!!/"0ID0 8!"!J"!!!"2!"! "!!!!!! 2! 1!/ %,$%)' 4! 3 "!!"#$%&''(%)'*$+%$ PERSONNEL D INTERVENTION!!! A! %,$%)'/ 1 = "! /1 "/"!! /!"!!10!1!!3!" "!3!! 3#$%&'' (%)'*$+%$.!"0 "" 1 =!!."! " "!! 3!!!"."!3 0 %,$%)' 1 91! A!! "!!!/ 1!! "!!!/!!! "! C / "!ID0! 1! A " 11! ""1!! 2!! PRISE EN CHARGE DES INSTALLATIONS '%,$%)'! 1!"!!"!.!!!! 2. "!!!0% " B 1 / 1!! " 5!"!!""4 4!!!!! 3!"! ""4!!!!..". 1". "!1./ " 21!!./! "!!"!!!!. "!!! " / " "!/. A! ""!/.!!"! 91/ "0I/ "G!"!!"!!!!/ 1 "" "! "!!!!! "!!!!/!=!!!! "! "!!!0 <

7 "!3/'%,$%)'"2!"!1 3 " 0 ' %,$%)'! 1 "!- "! ""!!5 "!!"!4!1/ 1 "."!!/ 3!!/. 1!!!/ "!!!! "!!!1/!"!""!!"!! "/!"!"!""!"!!0! "!%,$%)'2 0 8!! 3!!&6!!! %,$%)'!!! 3!20 ' "!3"/!!!!!! 3 1!12!!0%!! %,$%)' " KL!" 3/ " 33!!3"!0!!"!!!2!1. /! 1. 3!!! " 11!!1" %,$%)'0 %,$%)' 1!! 2 ".! 1!! 4 0 " /!1 J 312= "/ ' %,$%)'! # * 1 4! "!"0!!/ 4 /! 3!!!!!!!!"0 "!!!" ""!!0 4 /"! 3.!!.3 " /! " 1! "0! " 4 "! EXTRANET %,$%)' 1 1!/! 4! "! " /!A!4 A"/ 2#$%&''(%)'*$+%$!1!!!0 # $! 0! "!!!!! C) " 3 /&/!!/" "D1"!!!1!5!!!! "3! C.5 4/#/) D!1!!!"!1!!11!

8 4! " C$1!!!/ 4 1!!!/ " " #*/ 4 " $)! #*/ 1 "!D!3!1!!11!!!!3!!C / / D /3 "!! 3!"!!! 1 =!! /! "!! %!!!1!5..1!!!!!. 8!!! /1!&' 0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ RESTITUTION EN FIN DE MARCHE 8! "!!!""!/ ' %,$%)'! 2!! " " 3!0!!! "!!!/ 4 " " "! -!32!! 1.! " %,$%)'0 E

9 2. MODALITES D INTERVENTION 2.1. PLANNING!"# $% &' ('& )!! " # $ % $ &' ( ) $ * ) ;

10 !1.!/#$%&''(%)'*$+%$"!!!!0,!!!! 11!! 1!! " C! 4!" " D0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ AVIS DE PASSAGE 8.!! 1 1 1! 11/ ' %,$%)' 1!! "! ""!" 3 B.!!!! ""!0 %,$%)' 1 3!!. "!0! "! " H1! "! A! 1!! "41!110 '"!!"!1! "/'%,$%)'!! 4 1!!! "/""!!3H-! 1"'%,$%)'.1 H1!0'%,$%)'!!.0!!"/'%,$%)'!!2#$%&''(%)'*$+%$!! "! 1!!.!.0 #$%&''(%)'*$+%$/1! "!0!!"!!E-!/ 4 "!!1A " 0! " ". "!!"!/ #$%&' ' (%)' *$+%$/! 1 4! " 08!""!/!!!! %,$%)'#$%&''(%)'*$+%$/=!0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ VISITES PREVENTIVES!1!!11!!!!!-!1!C 1DE E0%,$%)'!!!!1!0,1!11=!2""!1 /! "! "" 08!""!""1. "!1!"!C05 1D/!! 2! "!""!!"1!!11!! "0 1! 11 1 =".!""! %,$%)'0

11 2.4. VISITES DE DEPANNAGES!!!"!!.!2"/ -!! / A "!! -!!/ 33! ="G! - ""! =!"?0 ' %,$%)' 1 2! "!! -! "!!!!! " " " "!/ C! 2!! "1"! "3!/! H/ "0 ID0 ' %,$%)' 2." = 2!!!!!1" 3!"!1!!!0 '%,$%)' 1!2!!!!"?4"!" /!!!!!0 8!"!J%,$%)'! 21!!!! = /"M" 1 1#$%&'' (%)'*$+%$.1! """" B!. 0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ BULLETIN D INTERVENTION " 3 1!/ 3! 11/ ' %,$%)' 10"1/'%,$%)'1!!!1!5 ) " " C) " 3 / /!!/""D / *!3!!!!"! 8 1/1 / ""/ 1" ""!!!! " ""1!!!!!!C8 1D 3!4"!"!, " 1!! "0,. = #$%&''(%)'*$+%$/!! " 0!"!!"!1! '%,$%)' " 4!!0 8!"1!!" %,$%)'1%".."!= >!;/!>-! 4!1!110 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00

12 2.6. GESTION DES STOCKS ' %,$%)' 1!"? 4"! " 1!/!! 1!!!!!!!!! 3!!"0!"? 1 = A!3!!! ". %,$%)'! 1 " ""0 ' %,$%)' " ""! 1!"4" " 0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00 3. CONTRÔLE DES PRESTATIONS -" "!"G!! 1 3!1"!1" 0 "G! " 0#$%&'' (%)'*$+%$!"!! 2"G!! A - 1%,$%)'!!"0 #$%&''(%)'*$+%$3.A!"G!/2!15 () 5!! #$%&' ' (%)' *$+%$0!"!%,$%)'! "10 () 5!! #$%&'' (%)'*$+%$0!"!%,$%)'! FICHES DE CONTROLES!! "G!"" " "!!!.0! "!!""!!3!!!1!33 3!! %,$%)'0! "! "G!!!!!!!A! 3 1A! %,$%)' "!! "30 ' "!!! 4! " " "G!/ ' %,$%)' E-!!!!!! 2 #$%&'' (%)' *$+%$0 '"!!!!/!!!!!!!1!5 $"!!!!!E5 $!"!!!E-!0 )!!1! ""G CO! ""OD0 $!"-!2"G!0

13 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00 & "!!5 )!!!E-!/ 1! " "GCO! ""OD0 "!!! BILAN TRIMESTRIEL $""!!!!!!! #$%&''(%)'*$+%$/!!!!!!!0 '%,$%)'1!2" ""!! 0#$%&'' (%)'*$+%$1 "0!H1!!!!! A0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$ ENQUETE DE SATISFACTION '%,$%)'1!/! /.3=!3 A A!40!!! 4 3=1 12#$%&''(%)' *$+$%$ 1 4 "0 4!!2 #$%&''(%)'*$+%$03! /!3!!!C". /"!/ /ID" 3=/!P"- 1"#$%&'' (%)'*$+%$1!!>"! A!0' %,$%)'! 2"3 2#$%&'' (%)'*$+%$/!! "! "!!!3!!!!0!!!!"3! 2#$%&'' (%)' *$+%$ 2 ""!! 1 B!.0 &58!"!J'%,$%)'!"!!!!"!!!/ #$%&' ' (%)' *$+%$!!1!! 3!!/ " 2"00$00

14 4. DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P2 8!"!!"!!! /'%,$%)'1"!! "!1!!!3"!!10 ) 358!"1!!" 4! 2 ' %,$%)' 1!!! " "!" 1 /!! "!!1!5 #!(!"F(!" 5 '1 "! "" 1" "!! "!!! '1!!!!!! 3!C&./(/!!4!D ) "! 1"!"!! "! 4! CHAUFFE-BAINS GAZ *+, - Q "5 ) " 1"! -! 1!" "!!""!C!!"!!! B 1D0 & A!!!"!" & A!R!/!-"! H """"/ A 1 & A 1!/"G G!! H "!!!!!"!! "!/! 1!/ 1 "!!1!.!" 1

15 "! "3! 3! "!"! R! & A /."/!!! 3! "3! "3! G" "!! C!/ 3!/ 1 1 H/1 12 ID/1 ""!-!/"! 1! G"!""! H 8 "!! H G"!""! H 8 "!! H G "!1! G""!2 8!! "!! ""/! "!!/!!! # 91!!1! G!!!! '000!2>:! & A /!!/!"!/ S /! 1! 3 1 = "!! " / "!2/ 3/!1!1 =!! "!" /!!1!/!3"!-!/!/"!!!/"0I )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D >

16 4.2. RADIATEUR GAZ INDIVIDUEL A VENTOUSE *+, - Q "5 #1 1 Q!! ) 1! ) H '!!!!!" )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D 4.3. CHAUDIERE GAZ *+, - Q "5 000 & A!!!"!" & A!R!/!-"! H0 " """/ A 10& A 1!/"G G!! H "!!!!!"!! "!/! 1!/ 1 "!!1!.!" 1 "! "3! 3! "!"! R! <

17 & A /."/!!! 3! "3! "3! G" "!! C!/ 3!/ 1 1 H/1 12 ID/1 ""!-!/"! 1! G"!""! H 8 "!! H G "!1! G""!2 8!! "!! ""/! "!!/!!! # 91!!1! G!!!! '000!2>:!0 91! "! "!!!. 1. "!4"! "!! & A /!!/!"!/ S /! 1! 3 1 ="!!" /"! 2 / 3/!1!1 =!! "!" /!!1!/!3"!-!/!/"!!!/"I )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D 000!" ) "!"! 1 "!!/ " " 1! -!1!" "!! !11"H '!!!3!2"" 4 H & A!"!5! "!!!!!" & A 1!! 1!

18 000%1!! "3! ""!# 2=> 1;E>/ = ;E;!!!!3!"!!!/!" 5 21 " A!!!"1"!" 4/ 2 1 "!!"! =." "3/ 21 "!A!4 "!!!"""10 00>0%1!! "3!." 4!2"! '!!!3!2"" 4 H5 & A ""!"!!" 4 " " "!"!! A 1! A!/!!/!!! " 1" 1 "! HR! 00<0!! "3'000 G "! "!!!!!!! * "G A"! "!! CHAUDIERE FUEL *+, - Q "5 ) "!" 4!C" /B2 /" ID ) "!"!1 "!! & A!R!!!""!" G"!C(T/""!!/!D G"1 R "!! E

19 "! "3! 3! "!"! R! "!!1!.!" 1 """/ A 1 G""!!C!/ 3!D " "!-! " & A /!!/!"!/ S /! 1!31="!!"!/"!2/ 3/!1!1 =!! "!" /!! 1!/! 3 "! -!/!/!!!/ "!/"!/!!"!/ "! SI 91! "! "!!!. 1. "!4"! "!! )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D &($5 ' %,$%)' 1 1 "4! A!R!/ 1! 1!!!!"1!!!" 4! RADIATEURS A EAU * VMC 0<00#!1 *+, - Q "5 "!/'%,$%)'1!#08!" "/'%,$%)'1!!!""1 0"/1 "" 1!!"!0 "!!!C1.! A!!!D ;

20 "!!C!1.!D & A!"!."!!!C-!/!//!"! "!!D!31.! A"!!!0!!!."!1 "G 4C!1!.!! "!/!!! 1!!!D 3! "!! -!372!!"!UVU "0 " "! C!"!/!!4"""!!#D " 1 "!"! 3! "." "!!."/ 1" A #!!" 4 4! " 8! "!! B! A!"!!!! 8 91!!!"/ 81 " "3/ /!-"!!!!! G /!"!!!#! 3 -!!!!. "! 2#$%&'' (%)'*$+%$ "!! A! "!F." "! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D )!"O#1 O 1!!!! 3!"!!!0 "!!! 2#$%&'' (%)'*$+%$!"!!!!0!!!#.0 0<00#!""1 *+, - Q "5

21 "!/'%,$%)'1!#08!" "/'%,$%)'1!!!""1 0"/ "!!!C1.! A!!!D "!!C!1.!D & A!"!."!!!C-!/!//!"! "!!D!31.! A"!!!0!!!."!1 "G 4C!1!.!! "!/!!! 1!!!D 3! "!! -!372!!"!UVU "0 " "! C!"!/!!4"""!!#D. "! 2#$%&'' (%)'*$+%$ "!! A! "!0 + "" )"!! "! " 1 "! "! 3!/ "! ""!/ "!! "." "!""!! "!!!/!!!!! "!/!! 1!!/!!!!! 1!0 1" A #!!"4 4! " + "" Q!!/!! ""!C1!! /!!/"0ID " A!!!1! )"!"!!!!A"!! "!!"/!!.! ) 1

22 "" "3/!-" )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D! 3 -!!!! )!"O#""1O 1!!!!3!"!!!0"!!!2#$%&'' (%)'*$+%$!"!!!!0 0<00# H1 ""1 *+, - Q "5 " "!A!4 " 8!! ""1C8D/C!!! "A4!."D "!A!4!!. "! 2 = " 3!=." "/ A / "! "!." &($5! "! ". 1!! 33! C D/!=> 1;E>/ = ;E;3!!!!!" 1 5 G!!/ 3C1 /"0ID & A /"!"!." ""!8 1""/"G!A!4!!!!2=!!!""!!A!4." " "3! "! 1!!!"!!! "!1 1! )"! 4"! "!!! 4"! 1!! "!"C&6D

23 $4!. "!!!/!! ""! 3!!"!C D/ 1"!"!" 3!-/ ".."!! = CONDUIT SHUNT *+, - Q "5 ) "!"! "1 "!"!!

24 4.8. POELES A BOIS *+, - Q "5 #$%&'' (%)'*$+%$!!1"! =! 2!! 3!! "1!!! 3!0%"1"" " "!1. 3!!!"!!1!/ "!5 & A "A %!" A " "!!"!!-! & A!!!!1! "!!!"! "3! ""!A!4 3!! "!"!!"! "3!"?!! "!!!!/3 3 1"!A!4# "" "3/ /!-" ""!!A!4! &($5 1!111=!! " 0

25 4.9. POMPE A CHALEUR *+, - Q "5 8!"!"!!!/#$%&''(%)'*$+%$ 3 "! "!!! 2" 0%"1 " " ""!1. 3!!!"!!1!5 " "G!!!.!/!!!!.! "!""!3! "!"!!!!""4 "!"!! "!!"!! G"!!!! 8 "! 1! 4! "!! C 2" %,$%)'D "!"!!!! G! "!!!!! ""!!!!"! 8!! A!!!.! 8!!!"! "3!!!!".! "!"!."!! A "2"!! 8 "!! 1!""A3"!7A & A!! "! >

26 4.10. LES EMETTEURS ELECTRIQUES * LES BALLONS 000!! "3! * !!A 3! *+, - Q "5 8!"!"!!!/#$%&''(%)'*$+%$ 3 "!"!!!A 3!0%"1"" ""!1. 3!!!"!!1!5.&+ "!"!!!!""4 "!"!! G! "!!"!!!""! "3! & A 1 & A ""!! &+ G!!!!""! "3! <

27 / + G!!! G 3 + "!"!!!! " & A C"! "!!D G! ""!!" 000!!!A!4. "3F! *+, - Q "5 (+ "!!"! ""!!-! G!!"" " "/! " "" / 1"" G" 5-!!/-!/"" 1 G!!"! #!"G!!! G!!!"

28 G!" #!!1!! 5 """ G1!.! "! ""!/!! / "!"! "!!/!!!""! "3! G G "5""-F"""/1 "! ""!/"! "!! INSTALLATIONS GAZ *+, - Q "5! H C D/"" 1 "-!3!! H A! F"!!/ A"!!!! =!.!210!1!"GC" / "!!/"/ID 0 " "!!.!!! 2 1 / "/!1"GC" / 1 /"/ID!" 3 1! 11 C!!! " D # *!!C00D0 E

29 4.13. ROBINETTERIE / SANITAIRE 000) *+,! - Q "5 8!A! 3!!! & A / /!!/!!4! G! "!! 5"" 2!3"3 2 ="3/ 1" "!4"!!!0 )"!A! 3!!-! G!A! 3"!!= G!A! 3"!! )"! "!!!"!/!!!/!!3!!""!0 G!.!!"" 0!!!!" A 1 " /-!3.!!0 $! 3!! " 1 "'C /" 4!/" /ID -!3!0 &5"!!!!!!/'%,$%)'1 "! 0! 3! " "2111!!/'%,$%)'1!!!!! "!!"008!"!J! "!.!!" 1!!/'%,$%)'1!!! " "0!!!!"!"0 ;

30 000# "!!"!! *+,! - Q "5 8!A! 3!"1"!!!1!"!!/"G! "!!/! 1. / "!-!/! -! ""!0 "!.!1 1" " - " "1!10 '! "G! "!! -!! A 1 " " 10 ) "!-!2" 3.!"!!1!!!!0 ) "!!-! " 0 000W!7"! *+,! - Q "5 )"!A! 3!-!"!!!! C / "/ 1 / 1D0!! 7! = "" "!72 7" 0

31 0006."!MM8" *+,! - Q "5 ".""!3!!1!5 8" " A0 "!" " 0 $""!!!! "!!A ""0 00>0$!/! 1 "! " (!! 1 "1-!3.!!0 (!/! " 2 "! 1 " 4-!3.! 2 "!/! 3! "!! 1 " /-!3.!!0 ( 1 "!!! C1 / 1/ / "D -!3 1!/ "! 1 / / "! " B!0 *+ -

32 5. MODALITES DU COMPTE P3 %!!!"!1 5 #$%&'' (%)'*$+%$ 1!/" 3 / %,$%)'/! 5.!!!! "!!!!!!!!0 1!"!.!5 05!!!C#! D 05! 3!C! D!!! %,$%)' 2 ""!!!! 1!! 11!"5!!!4"! "! ""!!!3C0D 3!! A "!!!-! ""!!!C0D $ ""!!!!!/ %,$%)' 1! 2 #$%&' ' (%)' *$+%$"!!!!C00D!3! "!00!"/%,$%)'! , A! "-!! 1" 1!!"! 100%!! "!! 3!!. /!"!!! ""3!C0D0 ' %,$%)'! "!!!/!!! " 0. /-.!"!!.!1 3!!! "#$%&''(%)'*$+%$0 #$%&''(%)'*$+%$./2"!"! "!! > 4!!0,,$%)'! - "! 3! "! 3 1 "!!"K!3L3! C"!" 4!!!! D0 %,$%)' ""!!. " 3! #$%&''(%)'*$+%$/"!!"!!0 %,$%)'!-!!./!!3!!/ P".. "! 3! 3 3! 0!!4"! 3!!!!!.!! A! / 4" 3 "! 1 = 3 "! 31 2.!!" "

33 C 3/ "/""!3!/ ID0! 4"! "!! 1 = "!!4"!1!! "!"!C&6D" 0 8!"!J 3!!""!!. /'%,$%)'1!2#$%&''(%)'*$+%$1 / "3 31!!"!!!"! "4!!0 $ 1!!!!!! 3!/! 3! "!!!2 #$%&''(%)'*$+%$0 $" ""/."!1!!5 /"7!23!!"!!!! 2!!!!!/! ' %,$%)' # 2 */ 30** 0#$%&'' (%)'*$+%$!!!!!!!! "!! ".!! "!. 1."!!0 /"!23!!"!!! 2!!!!!/ **4/ /!! ! -"! 3 "!!! 0 %!"!3%,$%)' ""!1!"# *! "! " C''D 3 =! "" " 0!%,$%)'2 2-!.!!31 ''0

34 6. DETAILS DES PRESTATIONS AU TITRE DU P3 "1!!4"! ""!!!! 3!!" 4!0!! ""!!!""! "!"/! "! 4!!"! "!! " CHAUFFES BAINS GAZ '!"!!5 "!! &!!"!!5 H 1 "1C!!!-! F!"D!! "!1 " -!3!!! C!!!-! F! "D! 1."! H!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'&<>56""' &68/&6'&;F$&6'&EF$5'!!!! &68&6'&%(5'!!! "!3! # 3 '! "1! 2 H :;F;<F'' : ;FF'' "!3!5 )!!..."!!)>"!! K "L0 "! "!3! X>+C$D"!X>+C$D4" "! 6 &(.! H!3 "!!2>!!! 32."D 8 28 >N5!F!!"

35 A!4"G!1! )""5!" Q 5! Q 5 o 6,'&8(6'"H o ($%$A"Q"H RADIATEURS INDIVIDUELS GAZ A VENTOUSE '!"!!5 1 H!! "1! &!!"!!5 H 1 "1C!!!-! F!"D! 1. 1! H 2 1!!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'& &6>8,0 &6>8,<0 # 3 '! "1! 2 H :;F;<F'' : ;FF'' "!3!5 Q 5 o # H!#"H$ (" # * >

36 6.3. CHAUDIERES GAZ '!"!!5 " 4!! " "1! "! """ &!!"!!5 H 1 "1C!!!-! F!"D!! " '!! ""!!! C!!!-! F!"D! 1! " 4! H! "!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'&;5 4 &6'&<>56""' &68>5 42""# &68>;5 4"! &6'&<5 42"! &68/&6'&;F$&6'&EF$5'!!!! &68&6'&%(5'!!! "!3! # 3 '! "1! 2 H :;F;<F'' : ;FF'' <000 4!!"!!3!!!! "C)>D +!! <

37 " # Q 5! Q 5 o $"H 81 <000 4!!"!!3!.!!! $" " ""0 <000 4!!"!!3!.!2" ""!! "C)>D +!! " /#21!!'C&6'&D 8 '28N5/>F Q 5! Q 5 o % "H. o # "H'#" o!"h 1 (" # *

38 <000 4!!2"!.!2" ""!! "C)>D! 1!!'C&6'&D 8 '28N5/F Q 5! Q 5 o #""H. o!"!"h 1 <00>0 4!!"!!3!.!2 ""!! "C)>D +!! " /#21!!'C&6'&D 8 '28N5;F "!"? '5> Q 5! Q 5 o & "H. (" # * E

39 <00<0 4!!2"!.!2 ""!! "C)>D! 1!!'C&6'&D 8 '28N5;F "!"? '5 Q 5! Q 5 o & ""H. <000 4! H!2 "" +!! 1!" + '. >!!" "! +! 8 '5EF "!"? '5E Q 5! Q 5 o ( "H$"" (" # * ;

40 <00E0 '!"! "! " " 4/ ' %,$%)'!!!! 2" 2 " 0 31!"!=!""!3!3"!3 " >000K!!!!L CHAUDIERES FUEL '!"!!5 " 4!! R " "! &!!"!!5 " 4 C!!!-! F!"D!! " '!! ""!!! C!!!-! F!"D! 1! " 4!! "!.."! 1 1!"!""!3!!1!5

41 <000 4!!2 "" +!! 1!" + '. >!!" "! +! 8 '5EF "!"? '5E Q 5! Q 5 o ( "H$"" (" # *

42 6.5. RADIATEURS A EAU '!"!!5! ""!!! &!!"!!5 &!1.!!"!.."!1 1!"!""!3!!1!5 &!5 )!"1"!&6'&/ &6$ 33K!2 " L # 3 ' "!3!5 G"0> '3!" Q! Q 5(! %88"3 (" # *

43 6.6. VMC '!"!!5!"!!"!."."!!. 3! ""!!!C "!D!!!"""C8D "3!! " "3 C!-"!D-!3.!""#0 &!!"!!5!!. 3! ""!!! C!!!-! F!"D!1. 3#!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 ) 5 35 =!;E/ =E";E "!35 =E";; ""5 =-1;E</ =E-;E< 0#00 H5 => 1;E>/ = ;E;V""!;E<!!!A!4!!" %!" 800,0<E0800,0<E0 &!5 &!5'> +"!."5&6'>0#00 H&6'> '."5&6'>>!!!5&6'>E

44 <0<00!!!1!!!! #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; )!!" 5 #!A" 1!!! Q 5 o 'N(%$"H$8' o %)("H$')($ <0<00!!!1!!!A! #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; )!!" 5 KAL + # 45AA4 #4!!!"! Q 5 o "H$8' o "H$')($ (" # *

45 <0<00!"!!!1!!. #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; #4!!!"! D 1!!! Q 5 o 8''6Y"H$8' o $N()F"H$')($ (" # * >

46 <0<00!!!""!!! #! 2&6[> )!!" 5!! G 1! 8 #4!!!"! Q "H$8' <0<0>0!!!1!! H #!.! 3 "!35 '%$&:;E<F> &6 ""'&<>EF; Q 5 o #ZQ"H$8' <0<0<0!!!""! H #! 2&6[> )!!" 5!! G 1! 8 #4!!!"! '3!!!!" # H Q 5'"H$8' (" # * <

47 <0<00!"!."!! ) 5 $ =!!;EE";E!38,<E0 "!"!."1== 3 "." " "!0 Q 5+$"H$8' <0<0E0!"!." H ) 5 $ =!!;EE";E!38,<E0 "!"!."1== 3 "." " "!0 Q 5+$Z#!"H$8' 6.7. LES CONDUITS SHUNT!"! 3! 6.8. LES POELES A BOIS!"! 3! 6.9. LES POMPES A CHALEURS!"! 3! (" # *

48 6.10. LES EMETTEURS ELECTRIQUES '!"!!5!! "3! &!!"!!5!!. "3A"!!!!!1. 3!!!! ""!!!!"!.."! 1 1!"! ""!3!!1!5 &!5 &6/&6</&6'&<>5 " &6>5$!" &6>5%! "3!!! <000!"1"! 1"!2! "3"!! % Q! 6!!! &6'"" ""+ Q 5 o 6"H$$&% (" # * E

49 <000!.A!"!!3!!"! 3 Q! 6!!<! &6'"" "" Q 5 o (%,"H$$&% <000!.A! "!"! 3 Q! 6!!<! &6'"" "" %""! :!! 8 " 3!" 8 "1F!=! Q 5 o (%,'(8(#("H$$&% (" # * ;

50 <000!!!! ) 5!!!<!C"/ "/!/ =/":/ ":D 5-4 H 8! >2 $!" 2<>-! HH!C! 3 "D G"! $1!!0$ 0 Q 5 o Y+(["H8'$8()' &5 %,$%)' 1/ 2 ""! " " A 3/."""!!" "0 K." " 4!"L1 B!10 (" # * >

51 6.11. BALLONS ELECTRIQUES '!"!!5 "3!!!"-!3 1 " "3!! " "3 C!-"!D-!3.!"" "3!! ""0 &!!"!!5!! "!1 " -!3!!! C!!!-! F! "D 1 "! 1!" C!!!-! F!"D! 1.!!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 &!5 &6'&<> &6'&<> &6'&<; &68< >

52 <000!!2 """!!3! &6 "" " 1521= )!!"5!!52 "3 "! Q!"5&6) " "!5 Q "!"5>!!"1!!!! "3! "!5 5 5> 5 5> >5 Q 5 $%"H$" *"H. $ ""! " "1/,,$%)'"!A! 3!"!!" " "!0 (" # * >

53 <000!!A 3!!"! 3! <000!!!!!"! 3! INSTALLATION DE GAZ!"! 3! >

54 6.13. ROBINETTERIE / SANITAIRE <000) '!"!!5!!!C"!=\/ "211 1!!!/!/ 3 ]/ID!"!!!C8!"!J" 3A " 4! "!!! "!!/""! D!""!!! "4 Y"!!!-! &!!"!!5!!!! " C!!!-! F!"D!1.!!"!.."!1 1!"!""!3!!1!5 ) 5 $ =; ;;/ =-;;E!! 3 &6 1 -! "! C$ ""!!D" 2 "" : 8QF8$ : > >FF0 &!5 &6'&5 &6'&E5 &6'&5E &6'&<5 &6'&5 &6'&E5E &6'&5;;E &6'&5E &6'&5E &6'&><5> >

55 5!!!!"!!! 5 # "32"" # 91!!! %" "" $1"!!'$,5 + "5'F$, '1!/1!/"!!5'$, Q "!">! Q 5 "HW$(+8'$6(& &5$!1!3! "!3!!/!4!3 %,$%)'/12!"!!!"! 1" 3"0!/%,$%)'1!!! "43!!!!0 5 & #! ".!3! C!!" " 4! D %" ""!!'$,5'$, + " +!" C.>:D! Q "!">! (" # * >>

56 Q 5 V"HW$(+8'$6(& &5$!1!3! "!3!!/!4!3 %,$%)'/ 1 2! "!!!"! 1" 3 "0!/ %,$%)' 1!!! "43!!!!0 <000# "!!"!! '!"!!5 "!"!!!!! ]! ) &!!"!!5!!!1"!! "1!1. "!!"!!!"!.."! 1 1!"!""!3!!1!5 # "! "!7 2!!" F<! 1".!!"! &&6 #4!!". Q 5 ) 0>EE"H* <000W"!!"! 3!0)" 0 (" # * ><

57 <0006.!"!!"!"! 3!0)" 0 <000$! 1 " "!"! 3!0 >

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS 2012 AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS VOUS VENDEZ VOTRE BIEN IMMOBILIER? INFO CONSEIL Diagnostic vous donne les Informations nécessaires et indispensables

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Suivi-animation du PIG Intervention auprès des artisans 10 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Qui est URBANiS et quel est son rôle? 2. Qu est-ce qu un PIG? 3. Les types

Plus en détail

oq'q" PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN

oq'q PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN oq'q" PROTOCOLE D'ACCORD CONTRATS D'ENTRETIEN Préambule: Dans le cadre des compétences du Conseil de conceftation locative, les représentants signataires du présent protocole ont souhaité valider le principe

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 EAU CHAUDE SANITAIRE HABITAT CHAUFFAGE Espace INFO>ENERGIE 37 INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 L HABITAT L HABITAT DEPERDITION TOITURE: 30% Priorité

Plus en détail

Vivadens C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n

Vivadens C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n ÉCONOMIES D ÉNERGIE EAU CHAUDE À VOLONTÉ ULTRA COMPACTE ET ULTRA LÉGÈRE LE MEILLEUR INVESTISSEMENT EN CONDENSATION L E SSE NTI E L DE LA CON DE

Plus en détail

Une chaudière mixte est facilement identifiable : elle se déclenche chaque fois que vous ouvrez un robinet d eau chaude.

Une chaudière mixte est facilement identifiable : elle se déclenche chaque fois que vous ouvrez un robinet d eau chaude. Comment choisir votre douche Le système en place chez vous Lorsque vous choisissez le type de douche dont vous voulez vous équiper, vous devez au préalable vérifier le système de production d eau chaude

Plus en détail

Guide technique 10 e arrêté

Guide technique 10 e arrêté Guide technique 10 e arrêté Juillet 2013 Critères d éligibilité des prêts DolceVita et prêts fabricants Les prêts fabricants éligibles - préambule OBJET PRINCIPAL de financement : chaudière à condensation

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE D'OUVRAGE 26 rue de Fleurier B.P. 70309 70006 VESOUL Cedex ~ 03.84.96.13.50

Plus en détail

Chaudière MURALE gaz condensation

Chaudière MURALE gaz condensation chaudières murales gaz Idra Condens Chaudière MURALE gaz condensation Technologie CONDENSATION haut rendement de 109,3% Confort SANITAIRE sur mesure Idra Condens Idra Condens System IdraEco Condens Micro

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude

Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude L H A B I T A T I N D I V I D U E L SOMMAIRE Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Chauffage individuel 2 9 10 CONNAÎTRE > Chauffage central à eau > Chauffage par pièce > Autres systèmes REGARDER > Energies utilisées > Consommations > Inconforts ENTRETENIR > Contrat de

Plus en détail

(*) SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? 3/10/2014 U R E. POURQUOI se poser la question? Que faire?

(*) SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? 3/10/2014 U R E. POURQUOI se poser la question? Que faire? SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? Soirée d information 23 septembre 2014 Guides Énergie Neupré U R E UTILISATION RATIONNELLE (*) DES ÉNERGIES 1 * Démarche qui consiste à consommer moins d énergie

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

Chaudière murale gaz à condensation avec ballon intégré de 48 litres. Éligible au crédit d impôt* La passion du service et du confort

Chaudière murale gaz à condensation avec ballon intégré de 48 litres. Éligible au crédit d impôt* La passion du service et du confort - 05/2015- Dans un souci constant d améliorer ses produits, la société e.l.m. leblanc se réserve le droit de procéder à toutes modifications des appareils présentés et de leurs caractéristiques. * Sur

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

Tarif 2004. Chaudières murales gaz. Chauffe-eau et chauffe-bains instantanés gaz. Accumulateurs gaz CHAUFFAGE GAZ EAU CHAUDE GAZ

Tarif 2004. Chaudières murales gaz. Chauffe-eau et chauffe-bains instantanés gaz. Accumulateurs gaz CHAUFFAGE GAZ EAU CHAUDE GAZ CHAUFFAGE GAZ EAU CHAUDE GAZ Tarif 2004 Prix publics indicatifs HT Chaudières murales gaz Chauffe-eau et chauffe-bains instantanés gaz Accumulateurs gaz www.chaffoteaux-maury.fr Tarif 2004 Applicable sur

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente

Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Table des matières

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

La certification en pratique

La certification en pratique La certification en pratique Aspects "systèmes" Frédéric Renard Icedd 1 Sommaire PARTIE 1 : Rapport partiel Cadre réglementaire Arbre de décision «systèmes» application sur des cas concrets En pratique

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Résidentiel neuf. avec. le gaz naturel. et les énergies renouvelables. Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain

Résidentiel neuf. avec. le gaz naturel. et les énergies renouvelables. Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain Résidentiel neuf le gaz naturel avec et les énergies renouvelables Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain Les équipes de GrDF au service des maîtres d ouvrage du bâtiment Ce guide a été

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

UNE FABRICATION SCANDINAVE

UNE FABRICATION SCANDINAVE STOCKAGE D ENERGIE Hydro-accumulateur Série S Ballon tampon sans ballon ECS(O) Ballon tampon avec ballon ECS(B) Ballon tampon avec ballon ECS et échangeur solaire(bs) 500/750 (O) 500/750 (B) 500/750 (BS)

Plus en détail

Enveloppe performante

Enveloppe performante Enveloppe performante Quelle approche pour le chauffagiste? Quel type de producteur de chaleur choisir? SANYDRO MAINTENANCE Enveloppe performante - quelle attitude 1 Structure exposé : 1/ Rappel : le surdimensionnement

Plus en détail

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair LES RÉPARATIONS locatives Le petit mémo pour y voir plus clair En matière de réparations locatives, les obligations du bailleur et celles du propriétaire sont définies par le Décret du 26 aôut 1987 et

Plus en détail

>> >> >> Innovens. La condensation à la pointe de l innovation

>> >> >> Innovens. La condensation à la pointe de l innovation C h a u d i è r e m u r a l e g a z c o n d e n s a t i o n Innovens ADVANCE La condensation à la pointe de l innovation >> >> >> > Ecologie et économies d énergie Nouvelle

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion?

Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion? Yoan Gué Vianney Bucher Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion? Collectif individualisé Chaufferie gaz condensation Chaufferie fioul condensation

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE

CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE ANTICIPEZ ET PRENEZ VOS PRÉCAUTIONS... ABONNEZ-VOUS AU CONFORT DE VIE!... SIGNEZ UN CONTRAT D ENTRETIEN POUR VOTRE CHAUDIÈRE 04 ENTRETIEN RÉGULIER DE VOTRE CHAUDIÈRE

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps Isofast 21 Condens Isotwin Condens Isomax Condens condens Chaudières murales gaz condensation accumulées dynamiques Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps La gamme Iso à condensation est la

Plus en détail

le chauffage, la régulation, l eau chaude

le chauffage, la régulation, l eau chaude Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude L HABITAT INDIVIDUEL SOMMAIRE Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude Un confort optimal

Plus en détail

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN -

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - .D~~ Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES GAZ NATUREL 1 GAZ PROPANE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS

VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS Réchauffage de l eau d un circuit de chauffage Chaudières gaz à condensation PRESTIGAZ Chaudières gaz basse température EFFIGAZ Echangeurs

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE POUR CHAUDIERES MURALES

CONTRAT D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE POUR CHAUDIERES MURALES CONTRAT D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE POUR CHAUDIERES MURALES Entre les soussignés : OUEST DEPANNAGE ci-après dénommé le S.A.V. D une part, Et : SDC Les Zurbaines de Malakoff 9 passage du Théâtre 92240

Plus en détail

http://energie.wallonie.be

http://energie.wallonie.be KOSTPRIJS UITGESPAARDE BRANDSTOF 8 7 kostprijs uitgespaarde brandstof (c /kwh) 6 5 4 3 2 kost uitgespaarde brandstof kost kwh electricity kost kwh gas kost kwh mazout 1 0 0 5000 10000 15000 20000 25000

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT»

Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Deuxième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «ÉLÉMENT PAR ÉLÉMENT» Arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

Daikin. Hybride. Altherma. La combinaison naturelle. Chauffage et Eau Chaude Sanitaire par micro-accumulation

Daikin. Hybride. Altherma. La combinaison naturelle. Chauffage et Eau Chaude Sanitaire par micro-accumulation Daikin Hybride Altherma et Eau Chaude Sanitaire par micro-accumulation Solution hybride : pompe à chaleur & chaudière gaz à condensation La combinaison naturelle L ÉNERGIE EST NOTRE AVENIR, ÉCONOMISONS-LA!

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL Robinetterie de sécurité Sécurité et économies d eau COMAP offre une gamme d équipements de sécurité et de protection de la distribution

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014

PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014 PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014 2 atlantic Avec ATLANTIC, Fabriqué en France vous trouverez toujours le chauffe-eau

Plus en détail

Professionnels du chauffage

Professionnels du chauffage Professionnels du chauffage CHAUDIÈRE F 24/0 E Chaudière murale gaz micro-accumulée à condensation Au service du confort écologique COMPACITÉ CONFORT ÉCONOMIE LES AVANTAGES Pour qui est faite THEMAPLUS

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant te c que hni Règlementation Thermique (RT) Fiche 1 - Définitions et principes Depuis 2007, la Réglementation Thermique touche aussi le parc immobilier existant. Elle concerne 31,5 millions de logements

Plus en détail

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs Novation Solar 0 arantie a ns arantie 5a ns homologation solarkeymark des capteurs Capteur & Chauffe eau solaire Corps de chauffe & ballon CAUDÈRE SOLARE YBRDE CONDENSATON (SOLARE-FOUL) CREDT D POT * Eligible

Plus en détail

Le guide du. chauffe-eau. Éditions

Le guide du. chauffe-eau. Éditions Le guide du chauffe-eau Éditions Le guide du chauffe-eau Mieux comprendre pour bien choisir! Éditions Plus de 400 guides pratiques Sites web Livres PDF Maison / Travaux Argent / Droit Conso / Services

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE 27-02-2012 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie, plancher et seuils Citerne eau de pluie de 6000 litres I.2. Ossature Ossature

Plus en détail

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout Qu'est-ce qu'une chaudière? Le rôle d'une chaudière est d'assurer une bonne combustion et de transférer le maximum d'énergie thermique aux circuits de chauffage et d'eau chaude sanitaire. Quelles sont

Plus en détail

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts Réductions d'impôts http://mineco.fgov.be/energy/rational_energy_use/tax_reductions/home_fr.htm Les aides publiques pour améliorer la performance énergétique des logements Pascal Ons, Consultant pascal.ons@skynet.be

Plus en détail

Eau chaude - électricité

Eau chaude - électricité Eau chaude - électricité Depuis 75 ans, «Bulex» est la marque belge par excellence en chauffage, production d eau chaude et ventilation. Au fil de toutes ces années, nous avons acquis un savoirfaire considérable.

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie. Année 2012. Ministère de l Intérieur

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie. Année 2012. Ministère de l Intérieur Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie Année 2012 Ministère de l Intérieur 1 Sommaire Sommaire...2 Cadre général...3 1/ Description de

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE. Zénis. Chaudières murales / Gaz Basse température ou à Condensation de 24 à 65 kw ZÉNIS EASY ZÉNIS FLOOR

CAHIER TECHNIQUE. Zénis. Chaudières murales / Gaz Basse température ou à Condensation de 24 à 65 kw ZÉNIS EASY ZÉNIS FLOOR CAHIER TECHNIQUE Zénis Chaudières murales / Gaz Basse température ou à Condensation de à kw ZÉNIS EASY ZÉNIS FLOOR LA GAMME ZÉNIS La gamme des chaudières murales ZÉNIS est une des plus complètes du marché.

Plus en détail

Je souhaite recevoir les contacts suivant : 1. Je choisi les contacts dans la liste jointe en annexe

Je souhaite recevoir les contacts suivant : 1. Je choisi les contacts dans la liste jointe en annexe Bulletin d adhésion aux services sud-devis.fr (à retourner par mail à contact@sud-devis.fr ou par courrier : 18 chemin du Puits de Carrère 47310 Estillac) Nom de l Entreprise : Siret : Responsable : Fonction

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Des clients très majoritairement propriétaires

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie ÉNERGIE-CHAUFFAGE Référentiel des supports de communication existants énergie Le présent document recense l ensemble des outils de communication existants et disponibles, ainsi que les matériels disponibles

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Le guide du. chauffe-eau. Réponses d experts

Le guide du. chauffe-eau. Réponses d experts Le guide du chauffe-eau Réponses d experts Le guide du chauffe-eau Réponses d experts Ma maison Mon argent Ma famille Ma santé Mes droits Ma carrière Mon véhicule Mon entreprise Plus de 5 000 documents

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

COMMUNE DE BUELLAS 01310 BUELLAS BATIMENTS ET LOGEMENTS COMMUNAUX CONTRAT DE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS DE : CHAUFFAGE ELECTRIQUE CHAUFFAGE GAZ

COMMUNE DE BUELLAS 01310 BUELLAS BATIMENTS ET LOGEMENTS COMMUNAUX CONTRAT DE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS DE : CHAUFFAGE ELECTRIQUE CHAUFFAGE GAZ COMMUNE DE BUELLAS 01310 BUELLAS BATIMENTS ET LOGEMENTS COMMUNAUX CONTRAT DE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS DE : CHAUFFAGE ELECTRIQUE CHAUFFAGE GAZ VENTILATION CUISINE VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE GAZ

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail