Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous répondons au Label BBC - Effinergie"

Transcription

1 Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface Hors Œuvre Nette (SHON) par an Il est important de tenir compte de la diversité des climats : Notre zone d activité géographique s étendant dans la région du Languedoc- Roussillon, nous devons tenir compte d un coefficient de rigueur climatique de 0,8. Ainsi, la valeur de l exigence pour la société Environnement Bois s évalue donc à : 40 kwhep/m²shon.an. Nous sommes en mesure de répondre à la phase d un projet BBC Effinergie en collaboration avec la maîtrise d ouvrage, la maîtrise d œuvre, les gestionnaires et la clientèle. Nous répondons aux différentes phases de la conception : Gros œuvre : structure en ossature bois Isolation Etanchéité à l air Finitions extérieures

2 Une fois le projet bien défini (conception architecturale bioclimatique avec orientation des différentes façades, choix des matériaux, de la ventilation, du système de chauffage ) nous effectuons la conception de l ouvrage : Il est important de bien s attarder sur tous les points spécifiques de la construction afin qu il y ait une bonne coordination de chantier entres les différents corps d état (maçon, charpentier, menuisier, plombier, électricien) Nos équipements et produits mis en œuvre durant la phase de construction sont prévus dans l étude thermique et sont reconnus par les organismes certificateurs Selon vos souhaits, il est possible de prévoir une réception intermédiaire des travaux avant la pose des parements et la fermeture des gaines techniques afin de constater la qualité de pose des isolants, passage des canalisations, câbles et des éventuelles membranes d étanchéité à l air Nos solutions en termes d isolation Afin de bien isoler les parois et traiter l ensemble des ponts thermiques, nous mettons en œuvre une technique d isolation bien spécifique : l ITE (Isolation Thermique par l Extérieur). Elle permet de : Mettre en place un «mur manteau» qui entoure le bâtiment d un manteau de protection hygrométrique. Celui-ci protége les chocs thermiques reçus par les façades Supprimer les ponts thermiques au niveau des planchers intermédiaires et autres. Ne perdre aucune surface habitable intérieure dans l ouvrage. Garder la structure porteuse à température ambiante : l isolation thermique par l extérieur tire partie de l inertie des murs pour récupérer les apports solaires en hiver et pour réduire l inconfort en été. Assurer une variété de finition par l extérieur : bardage plein, ajouré ou enduit Cependant, cette technique est la moins utilisée en France car elle implique des précautions spécifiques de mise en œuvre au niveau des différentes liaisons. Notre système constructif à ossature bois a l avantage d atteindre des épaisseurs d isolant importantes sans pour autant augmenter les épaisseurs totales de mur. Source :

3 Quelques exemples de traitements des ponts thermiques grâce à notre système «mur manteau» Détail angle de mur à ossature bois Détail liaison dalle bois et mur à ossature bois Détail liaison menuiserie et mur à ossature boisdétail liaison plancher haut et mur à ossature bois

4 Quelques exemples de nos isolants Isolation entres montants : une gamme de choix Laine minérale : Panneau semi-rigide à dérouler revêtue d'un voile confort Laine de roche : Panneau de mono densité, rigide, non revêtu, avec bord flexible Laine de bois : panneau compressible et flexible, masse volumique importante ainsi que sa capacité thermique massique, régulateur hygrométrique, recyclable et écologique Fibres textiles : panneau de textiles recyclées thermoliées semi rigide Ouate de cellulose : système d isolation par insufflation sous forme de fibres de cellulose obtenues à partir de papiers de recyclage triés et broyés Le cas de l isolation par l extérieur Polystyrène PSE : panneau isolant expansé moulé spécifié particulièrement à l emploi comme support d enduit mince Fibre de bois : panneau mono couche en double densité, excellente capacité thermique massique, régulateur hygrométrique, recyclable, écologique et perméable à la vapeur d eau

5 Le cas de la perméabilité à l air La société Environnement Bois dispose des qualifications spécifiques dans les bâtiments basses consommations, plus particulièrement sur la maîtrise à la perméabilité à l air. Notre personnel a spécialement suivi la formation reconnue chez Sirteme, filiale de l organisme Effinergie. Même si l ouvrage est isolé conformément au Label de la RT2012, il est primordial de traiter les fuites d air. Pour cela, on évalue le débit de fuite traversant l enveloppe. L exigence de la perméabilité à l air du bâtiment doit être mesuré et être inférieure à : 0,6 m 3 /h.m² en maison individuelle 1 m 3 /h.m² dans les immeubles collectifs Les défauts d étanchéité se situent principalement au niveau des jonctions (menuiseries, passages des câbles, liaisons des façades ) C est pour cela que nous nous appuyons sur les systèmes Suisse Siga spécialement conçus pour maîtriser l étanchéité à l air et au vent (pare vapeur, rubans adhésifs performants et durables, passe câbles, passe conduits ). Nous mettons en œuvre également des systèmes de parois perspirantes qui consistent à diffuser la vapeur d eau librement dans les parois de l ouvrage, réduisant au maximum le risque de condensation et de point de rosé. Un contrôle d étanchéité à l air est nécessaire pour vérifier les performances atteintes de votre bâtiment (indépendamment de notre société). Pour cela, le test Blower Door (système de porte soufflante mettant le bâtiment en dépression et surpression) doit être réalisé : grâce aux innovations techniques telles que la caméra infrarouge, la détection des fuites d air est alors facilement visible.

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Soirée technique du 18 Juin 2012 Servane NYS - Chargée d affaires formation Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose,

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Construction d une maison Passive écologique Le Stanco 22300 LANNION Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Architecte : Atelier Rubin / tonquedec Constructeur : Tycoat construction / Plestin les grèves

Plus en détail

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT 2 LES DEFIS A RELEVER : La fin de l ère fossile. Le réchauffement climatique. La réponse à ces défis vient en partie de ce type de construction : Le standard passif ne participe

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

En route vers la rénovation énergétique globale

En route vers la rénovation énergétique globale En route vers la rénovation énergétique globale SOMMAIRE 1. L enjeu de la rénovation 2. Les clés de la réussite 3. Le temps de retour sur investissement 4. Le plan de financement 1. L ENJEU DE LA RÉNOVATION

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Partie 5. Isolation de Toiture. Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage

Partie 5. Isolation de Toiture. Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage Partie 5 Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage Isolation de Toiture Plusieurs possibilités de créations de murs en béton de chanvre Solution N 1 Ossature légère

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois Performance thermique des enveloppes à ossature en bois MANDRARA Zaratiana Institut technologique FCBA www.fcba.fr Marché de la construction Bois 5% 12% Bois empilé CLT Poteaux poutres Ossature bois Autres

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

Concilier économie d énergie & bâti ancien

Concilier économie d énergie & bâti ancien Concilier économie d énergie & bâti ancien Contact: Arthur Goubet Ingénieur 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr - web : www.tribu-energie.fr

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air 1 Nouvelles exigences 2 Nouvelles exigences 50 KWh/an/m² BEPOS (Bat Energie positive) Bâtiment passif RT 2012 (ex niveau BBC) RT 2005 Moyenne

Plus en détail

- isolation par l intérieur-

- isolation par l intérieur- Amélioration des performances thermiques des parois opaques - isolation par l intérieur- Fiche technique Répartition des déperditions thermiques 1 - Définitions et principes Pourquoi isoler? Dans un appartement,

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

Construction d une maison individuelle. Le Clos de Coat Carric. 22310 Plestin les grèves. Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON

Construction d une maison individuelle. Le Clos de Coat Carric. 22310 Plestin les grèves. Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON Construction d une maison individuelle Le Clos de Coat Carric 22310 Plestin les grèves Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON Introduction : Le projet «Ty Wakan» est un projet développé par

Plus en détail

1 Label BBC/Effinergie dans la construction bois

1 Label BBC/Effinergie dans la construction bois 1 Label BBC/Effinergie dans la construction bois Archi. Molard Dominique Les bâtiments consomment aujourd hui en France en moyenne environ 200 kwh/m 2 /an pour le chauffage, sans compter les consommations

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

d une bonne étanchéité

d une bonne étanchéité maison à ossature bois tout le confort d une bonne étanchéité information presse maison à ossature bois tout le confort d une bonne étanchéité Représentant plus de 40 % de notre consommation d énergie,

Plus en détail

Score BDM en Réalisation : 84 points = niveau Or. «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce

Score BDM en Réalisation : 84 points = niveau Or. «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce 1 Fiche d identité Maître d Ouvrage Architecte BE thermique AMO QEB NEXITY Ywood Business TANGRAM ARCHITECTURES BG21 (EnR Concept) (Fluide et QEB) Timber

Plus en détail

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Fédération Française des Tuiles et Briques 17, rue Letellier 75015 PARIS A l'attention de Hervé Pétard Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Indice 04 Dossier : n 13E496 Chargé

Plus en détail

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) :

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Tutoriel Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Composition de l existant: Plaque de plâtre BA 13 (1,25 cm) Polystyrène

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION Projet de Fin d Études

Plus en détail

La contribution des solutions en zinc à la performance thermique des bâtiments

La contribution des solutions en zinc à la performance thermique des bâtiments La contribution des solutions en zinc à la performance thermique des bâtiments Rappels e/λ 1/R +PTH intégrés λ R Uc Up Thermique d hiver Up, besoins en chauffage Thermique d été t intérieure, besoins en

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

L'énergie dans le bâtiment

L'énergie dans le bâtiment L'énergie dans le bâtiment Lycée agricole Aurillac Mardi 3 avril 2012 Réhabilitation énergétique Contexte énergétique en Auvergne : Consommation d énergie finale par secteur Émissions de CO2 par secteur

Plus en détail

principes clés de votre maison Homaïa

principes clés de votre maison Homaïa principes clés de votre maison Homaïa 1 intégration des ressources naturelles Le soleil ressource naturelle capter la chaleur du soleil en hiver et s en protéger l été Le soleil source inépuisable et toujours

Plus en détail

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Bureau d Etudes de Maîtrise d Oeuvre sommaire La perfo au natu rm rel ance 1Qu est ce que le chanvre? 2 Le stockage du Carbone 3 Les solutions

Plus en détail

LA VOCATION D ACTIS : INNOVER POUR MIEUX ISOLER

LA VOCATION D ACTIS : INNOVER POUR MIEUX ISOLER ACTUALITÉS BATIMAT 2009 LA VOCATION D ACTIS : INNOVER POUR MIEUX ISOLER Une volonté de se surpasser Depuis près de 30 ans, ACTIS fait de l innovation sa priorité en proposant des solutions concrètes et

Plus en détail

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du process Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du brevet COMPOMUR Janvier 2013 L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE vous permet de bénéficier et faire bénéficier vos clients de la prime dédiée aux travaux de rénovation Produits d isolation CERTIFIES ISOLATION BBC RT 2012 : PAR OU S

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

Les fondamentaux du bioclimatisme. JC Mengoni, Conseils en éco construction

Les fondamentaux du bioclimatisme. JC Mengoni, Conseils en éco construction Autrefois Architecture pratique mais sans confort (vie dans les champs) Longue connaissance/expérience de la nature, du soleil, des vents Guerre 14 1.400.000 morts en France Perte des techniques traditionnelles

Plus en détail

FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION

FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION PROJETS BIOFIB ISOLATION Mars 2016 FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION CONSTRUCTION 100% CHANVRE / béton de chanvre Construction d une maison particulière en béton de chanvre. La marque française, Biofib Isolation,

Plus en détail

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade.

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. 2 ISOVER Exigences maximales pour l enveloppe du bâtiment. La technique du bâtiment «moderne» confronte les architectes, les planificateurs

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation thermique d une maison de bourg Localisation : 49250 Saint-Mathurin-sur-Loire

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

Atelier Evolution de la réglementation thermique

Atelier Evolution de la réglementation thermique 1 JEP 2012 Solutions architecturales et techniques pour les projet ts RT 2012 Hicham LAHMIDI, Représentant du GIP (Bureauu Veritas) 2 Cho oisir une forme compacte Un bâtiment compact est un bâtiment qui

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif CTMNC 17 rue Letellier 75 015 PARIS RT 2012 et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif Indice 01 du 25 octobre 2013 Dossier : n 120 130 Chargé d étude : Baptiste FAUCHER baptiste.faucher@pouget-consultants.fr

Plus en détail

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois Présentation du process Une révolution dans la construction ossature bois L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche d une solution appropriée. La manière

Plus en détail

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS Futurs labels Effinergie Atelier CLER 1er décembre 2010 Sébastien DELMAS 1. Présentation du Collectif Effinergie 2. Les actions mises en œuvre 3. Les labels 4. Les actions en cours 5. Point sur la RT 2012

Plus en détail

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT Constructions Bois à GIRONDE HABITAT O.P.H. GIRONDE HABITAT Patrimoine de 13 000 logements sociaux Construction de 500 logements neufs par an Actions menées en faveur du Développement Durable depuis 2004

Plus en détail

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58 REPORTAGE 56 REPORTAGE 57 Tout pour plaire Sur les hauteurs de Grenoble, la construction bois s offre de belles vitrines. À Saint-Jean-de-Moirans, l architecture du siège mondial des skis Rossignol est

Plus en détail

Choisir le bois, c est choisir Boillod. www.boillod-construction-bois.com

Choisir le bois, c est choisir Boillod. www.boillod-construction-bois.com Choisir le bois, www.boillod-construction-bois.com Choisir le bois, LE BOIS VOUS VA SI BIEN Les qualités de confort, de résistance et d esthétisme des maisons bois sont reconnues. L entreprise Boillod

Plus en détail

MACC 3. Les économies d ENERGIE le CONFORT en plus. Construire mieux pour vivre mieux

MACC 3. Les économies d ENERGIE le CONFORT en plus. Construire mieux pour vivre mieux MACC 3 Les économies d ENERGIE le CONFORT en plus Construire mieux pour vivre mieux Sommaire : Problématique Objectifs de la maison MACC 3 : Améliorer les Performances Thermiques Améliorer les Performances

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

Performances énergétiques

Performances énergétiques Performances énergétiques Gains thermiques avec les solutions POROTHERM Performance thermique globale Pour un bilan thermique performant, le choix ne doit pas se porter uniquement sur le coefficient de

Plus en détail

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans La rénovation thermique > 250 Rénover sa maison > 250 pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans < 88 Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser 26 Labels Européens dans la construction neuve Poussée par son adhésion aux protocoles de Montréal et de Kyoto et par la prise de conscience de

Plus en détail

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants.

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants. 1 FICHE OX «Enveloppes de bâtiments performantes avec solutions techniques ou architecturales minimisant la part des ponts thermiques dans les déperditions» 1. Contexte Enjeux La performance d une enveloppe

Plus en détail

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE 1 OBJET L objet du présent document est l analyse et l optimisation de la thermique d'hiver d un projet de construction de maison individuelle à ossature

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne Jean Luc DOL L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés

Plus en détail

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19 GRP : broches veritas JOB : isolation DIV : 9b tdm p. 1 folio : 275 --- 10/12/014 --- 15H48 Sommaire... 5 Sigles et abréviations... 7 Avant-propos... 9 CHAPITRE 1 Réglementation acoustique... 11 1.1 Critères

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 TECHNIQUE CONSTRUCTION PARIS ILE-DE-FRANCE 15 novembre 2010 Réglementation Thermique 2012 Ce qu il faut retenir La nouvelle réglementation thermique RT 2012 s appliquera à partir de la fin de l année 2011.

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 Note information «BBC Système» «BBC Système» est un système constructif bois-béton breveté ( dépôt INPI 12/50382) pour les immeubles

Plus en détail

Une maison, 3 labels!

Une maison, 3 labels! L heureux propriétaire avec Vincent Kempf de K.M.O. Une maison, 3 labels! Texte : Gwenola Doaré Photos : KMO Elle est 7 fois plus étanche qu une maison RT2012 et elle dispose de trois labels : Passivhaus

Plus en détail

Label Bâtiment Basse Consommation

Label Bâtiment Basse Consommation JUMELAGE Eco-Construction Label Bâtiment Basse Consommation CETE Mediterranée Nicolas Cabassud Bruno Cornen TUNIS 30-31 Janvier 2012 SOMMAIRE 1 Présentation du label Bâtiment Basse Consommation 2 Maitrise

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A La Maison Passive La Maison Passive, souvent appelée «maison sans chauffage», repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l utilisation de la chaleur passive du soleil, sur

Plus en détail

Isolation par l extérieur Appellée aussi ITE (Isolation Thermique par l Extérieur) Partie théorique

Isolation par l extérieur Appellée aussi ITE (Isolation Thermique par l Extérieur) Partie théorique Isolation par l extérieur Appellée aussi ITE (Isolation Thermique par l Extérieur) Partie théorique Introduction : Isoler pourquoi? Isoler comment? Isoler par l extérieur Comprendre la globalité du bâtiment

Plus en détail

Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti

Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti Neuf et existant : Les performances énergétiques dans le bâti Cycle de conférences - visite 2012 Conseil de développement du Pays du Centre Bretagne À l aune des mutations énergétiques, il a semblé important

Plus en détail

Maison basse consommation BBC-Effinergie

Maison basse consommation BBC-Effinergie Maison basse consommation BBC-Effinergie Guide pour les particuliers La réduction des émissions de gaz à effet de serre : l enjeux du XXI siècle. Comment vivrait-on aujourd hui sans énergie? Comment ferait-on

Plus en détail

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire 2013 APPEL A PROJETS LE «OFF» DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2013 ARCHITECTURE ET TECHNIQUES PASSIVES ET BIOCLIMATIQUES Réhabilitation en bureau d un monument historique du. Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION

CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION Conférence Mardi 22/05/2012 Cycle «Construire durable» Avec le soutien du programme européen LIFE+ CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION Marie Darul, consultante en éco-construction (association CD2E) Lors

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Troisième édition Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Sommaire Sommaire Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

KP+ Le système constructif économe et rapide pour des logements collectifs durables

KP+ Le système constructif économe et rapide pour des logements collectifs durables KP+ Le système constructif économe et rapide pour des logements collectifs durables Pourquoi concevoir différemment? Construire conforme, plus rapidement et moins cher est une nécessité. Pour répondre

Plus en détail

Isoler toits, murs et sols existants

Isoler toits, murs et sols existants Isoler toits, murs et sols existants Bien isoler, c est d abord bien choisir le matériau qui servira d isolant. Et surtout qu il soit de préférence écologique. Face aux exigences ministérielles qui se

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE

DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE Logements individuels Collectifs Établissement de santé Enseignements Hôteliers Centres commerciaux Neuf Rénovation R, la nouvelle valeur

Plus en détail

La rénovation thermique de votre logement

La rénovation thermique de votre logement La rénovation thermique de votre logement PIG Douarnenez Mars 2012 L Espace Info Énergie de Cornouaille Des conseils neutres, objectifs et gratuits sur la maîtrise de l énergie dans l habitat et les énergies

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Les Rencontres énergivie Jeudi 16 avril 2009

Les Rencontres énergivie Jeudi 16 avril 2009 Quelle organisation mettre en œuvre chez un constructeur de maisons individuelles? Présentation: Thierry LOECHLEITER Sommaire Présentation de Maisons Prestige Qu est-ce qu un constructeur de maisons individuelles

Plus en détail

Le bois, un choix naturel

Le bois, un choix naturel Le bois, un choix naturel Images: Corinne Cuendet, Clarens www.lignum.ch Le bois une réponse aux défis du futur Lignum Economie suisse du bois est l organisation faîtière de l économie suisse de la forêt

Plus en détail

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( SITE EXISTANT OBSOLETE Bâtiments anciens datant de 1965 Aucune possibilité d extension Au c ur du quartier de la Chaume Des accès difficiles

Plus en détail

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS LA PREFABRICATION BOIS LE CHANTIER Réaliser des structures bois nécessite pour chaque ouvrage d en maitriser la conception, les calculs, les dessins, les notices et les plans de pose. Chaque fabrication

Plus en détail