Guide pratique 1 destiné aux notaires concernant le droit successoral et les inventaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide pratique 1 destiné aux notaires concernant le droit successoral et les inventaires"

Transcription

1 Préfectures du canton de Berne Guide pratique 1 destiné aux notaires concernant le droit successoral et les inventaires 1. Mandat d établir un inventaire Inventaire fiscal Un inventaire fiscal est dressé au décès d une personne imposable en totalité dans le canton de Berne. Il n'est pas dressé d'inventaire fiscal au décès d'une personne qui, à sa mort, était soutenue par l'aide sociale publique, ni quand il y a des comptes finaux approuvés par l'autorité de protection de l'enfant et de l'adulte. Le préfet ou la préfète peut renoncer à l'établissement de l'inventaire, a) lorsqu'il est notoire que la personne décédée et que le conjoint survivant ou la conjointe survivante ne possèdent pas de fortune, ou que leur fortune brute s'élève à moins de francs, que - la personne décédée n'avait pas délivré d'avancements d'hoirie et que - les conditions de fortune sont claires. b) lorsque la personne décédée était sous curatelle depuis dix ans au moins et qu'il y a un compte final de curatelle englobant toute la fortune. Si le nom d un ou d une notaire figure dans le procès-verbal de scellés, celui-ci ou celle-ci est chargé/e d établir l inventaire fiscal. Si tel n est pas le cas, les héritiers sont informés qu un inventaire doit être ordonné et ont dix jours pour choisir un ou une notaire. Si aucun nom n est proposé ou, qu à l inverse, plusieurs noms sont fournis, la préfecture désigne un ou une notaire. Fortune brute de francs Le solde au jour du décès est déterminant. Les dettes ne sont pas prises en considération. Les valeurs de rachat des assurances doivent en revanche être prises en compte. Les assurances de la prévoyance liée (LPP et pilier 3 e pilier a) ainsi que les comptes de libre passage et du 3 e pilier a ne doivent pas être inclus dans la fortune brute. Si la fortune brute excède francs, un inventaire fiscal doit être dressé (il convient de respecter strictement cette limite). Fortune grevée d usufruit On peut partir du principe que les usufruits grevant des biens-fonds ont été dûment annoncés et fiscalement décomptés. Par conséquent, il n y a plus lieu de tenir compte dans tous les cas de la fortune grevée d usufruit de biens-fonds lors de la décision d ordonner ou non un inventaire fiscal. 1 Le présent document expose les pratiques arrêtées par le Directoire des préfectures au sujet d un certain nombre de questions de droit des successions. 22 janvier 2014

2 Avancements d hoiries Biens-fonds Guide pratique à l attention des notaires Les avancements d hoiries sur des biens-fonds ne sont pas pris en considération dans le calcul de la fortune brute. Autres biens Avancement d hoirie datant d avant le 1 er janvier 2006 Les avancements d hoirie datant d avant le 1 er janvier , en faveur de descendants directs/entre époux/en faveur d autres personnes, ne sont pas pris en compte dans le calcul de la fortune brute s ils ont été annoncés en bonne et due forme et fiscalement décomptés. Avancement d hoirie datant d après le 1 er janvier 2006 Les avancements d hoiries datant d après le 1 er janvier 2006, en faveur de descendants directs/entre époux ne sont pas pris en compte dans le calcul de la fortune brute. Des avancements d hoirie en faveur d autres personnes ne sont pas pris en compte non plus s ils ont été annoncés en bonne et due forme et, le cas échéant, fiscalement décomptés. Procédure en cas de décès consécutifs des époux Si des époux décèdent de manière consécutive, il est possible de renoncer à établir un inventaire fiscal lorsqu un inventaire (un acte authentique) a été ordonné lors du décès du premier des époux. Cette renonciation est possible si a) moins d une année sépare les deux décès; b) la situation financière est claire; c) la situation financière n a pas fondamentalement changé après le décès du premier des époux et si d) les mêmes héritiers légaux sont concernés. Nombre d exemplaires Le ou la notaire remet à la préfecture l inventaire fiscal en deux exemplaires (copies), accompagné de l original du procès-verbal de scellés. Les documents soumis sont transmis à l Intendance des impôts, Impôts sur les successions et donations. 2. Inventaire successoral Un inventaire successoral est dressé 1. lorsqu un héritier mineur 3 est placé sous tutelle 4 ou doit l être 5 ; 2. en cas d absence prolongée d un héritier 6 qui n a pas désigné de représentant 7 ; 3. à la demande d un héritier 3 ou de l autorité de protection de l enfant et de l adulte (APEA) 8 ; 4. lorsqu un héritier majeur 3 est placé sous curatelle de portée générale 4 ou doit l être 6 ; 5. quand le père ou la mère sont décédés et qu'il y a des enfants mineurs; 6. quand un testament ou un pacte successoral prévoit une substitution fidéicommissaire. Il est de la compétence et de la responsabilité de la commune de décider de l établissement d un inventaire (elle peut y renoncer si la demande a manifestement été déposée trop tard ou si tous les héritiers répudient la succession). 2 Révision de la législation sur les impôts: les libéralités intervenant entre époux ainsi que celles en faveur des descendants, des enfants placés chez l auteur des libéralités ou des enfants de son conjoint sont exonérées de l impôt. 3 Héritiers légaux (même les héritiers qui n ont pas droit à la réserve) et héritiers institués, et non les légataires. 4 Information extraite du procès-verbal de scellés. 5 Ce cas se rencontre rarement dans la pratique, sauf lorsque la préfecture prend connaissance d une procédure en cours. 6 Lorsque l existence d héritiers est incertaine, il convient d ordonner une administration d office de la succession et de procéder à un appel aux héritiers (art. 554 s. CCS). 7 Si les héritiers se trouvent à l étranger, ils peuvent charger un représentant, en Suisse, de la sauvegarde de leurs intérêts dans la succession. La procuration doit être remise à la commune, munie de la signature originale. 8 Ne doit pas être informée spécifiquement. 2

3 Prolongation de délai en cas de demande d établissement d un inventaire successoral Si un inventaire successoral est ordonné pendant le délai de répudiation, qui est de trois mois 9, le nouveau délai de répudiation commence à courir pour tous les héritiers dès le jour où l autorité les a informés de la clôture de l inventaire 10. Par conséquent, le moment auquel un héritier ou une héritière demande l établissement d un inventaire successoral au cours du délai de répudiation de trois mois ne joue aucun rôle. Dans tous les cas, le délai de répudiation de trois mois est de toute façon prolongé pour tous les héritiers pour lesquels le délai général de répudiation n a pas encore expiré au moment où l établissement de l inventaire est ordonné. Précision: ce n est pas seulement la demande d établissement de l inventaire successoral qui doit intervenir avant l expiration du délai de répudiation. L inventaire lui-même doit être ordonné avant l échéance dudit délai. Si la demande n est déposée qu au terme du délai de répudiation, il y a un risque que l autorité n ordonne l inventaire qu à l expiration de ce délai. Afin que les héritiers potentiels aient la possibilité de répudier la succession, ils doivent, en pareil cas, déposer, en même temps que la demande (déposée in extremis) d établissement d un inventaire successoral, une demande de prolongation du délai de répudiation. Le fait d ordonner un inventaire successoral prend au moins quelques jours, voire plusieurs semaines. Rares sont les personnes déposant une demande d établissement d un inventaire successoral qui savent qu ils doivent soumettre également une demande de prolongation du délai de répudiation si leur demande n intervient que peu avant l expiration de ce délai. Le Directoire des préfectures part par conséquent du principe que la demande d établissement d un inventaire successoral constitue simultanément une demande de prolongation de délai de répudiation de la succession. Cette procédure s applique également par analogie au cas où, à l ouverture de la succession, on constate qu un inventaire devra être dressé d office à titre de mesure conservatoire. Communication du délai de répudiation Aucune réglementation légale ne prévoit que la préfecture doit informer les héritiers du début et de la fin du délai de répudiation. Pour l inventaire successoral, ce délai court dès que le ou la notaire notifie l inventaire aux héritiers. Nombre d exemplaires Le ou la notaire doit remettre à la préfecture l inventaire successoral en deux exemplaires (copie), accompagnés du procès-verbal de scellés original. Les documents remis sont transmis à l Intendance des impôts, Impôts sur les successions et donations. Il convient également de remettre une copie de l inventaire successoral à l autorité communal qui a ordonné son établissement. 3. Inventaire public Le descriptif suivant présente le processus adopté par le Directoire des préfectures en matière d inventaire public. Les étapes importantes pour les notaires sont mises en évidence en rouge. 9 Article 567 CCS 10 Article 568 CCS, pour autant que le délai ne soit pas déjà échu au moment où l inventaire est ordonné. 3

4 Déroulement de la procédure Description de la procédure Base légale non La demande d établissement d un inventaire public est examinée. oui Un inventaire public est ordonné. - Forme: similaire à la répudiation - Délai: un mois - Faculté: les héritiers (légaux et institués) - Indication du notaire et de l administrateur de la masse - Etablissement d une décision - Préparation de la liste des productions - Inscription dans le contrôle des affaires Art. 580 CCS, OInv Art. 581 ss CCS, art. 63 ss LiCCS, OInv Attente de la publication de la sommation de produire par le notaire (le notaire doit notifier une copie de la publication à la préfecture) Art. 582 ss CCS, art. 68 LiCCS, OInv Préparation des productions - Les productions sont datées et numérotées. - La liste des productions est complétée. - A l expiration du délai de production: la liste des productions ainsi que les productions originales sont remises au notaire. Délai pour l acceptation / la répudiation Déclaration des héritiers Après la clôture de l inventaire: - Dépôt par le notaire - La préfecture informe les héritiers du dépôt par le notaire et leur fixe un délai pour l acceptation / la répudiation. - Mise à jour du contrôle des affaires Acceptation / répudiation communiquée au notaire avec confirmation de l inscription Art. 584 ss CCS, art. 42 OInv Réception et transmission de l inventaire public A remettre: un exemplaire de l inventaire avec les pièces jointes et deux copies sans les pièces jointes destinées à l Intendance des impôts. Art. 42 OInv Une facture est envoyée au notaire. Fortune brute jusqu à francs 100 francs de plus de francs jusqu à francs 150 francs de plus de francs jusqu à francs 225 francs de plus de francs jusqu à francs 300 francs de plus de francs jusqu à francs 450 francs de plus de francs 750 francs Art. 46 OInv et annexe IX chiffre 4.10 OEmo Archivage Examen de l opportunité d un inventaire fiscal/ inventaire successoral 4

5 Rémunération de l administrateur/administratrice de la masse L administrateur ou l administratrice de la masse doit remettre à la préfecture un rapport accompagné d une facture. Ces documents n ont pas besoin d être approuvés. La préfecture se contente de déterminer le montant de la rémunération accordé à l administrateur ou l administratrice de la masse. Dans le cas d une administration professionnelle, le tarif horaire est compris entre 150 et 250 francs. D éventuelles réductions sont réservées. Indication des actes de défaut de biens Les actes de défaut de biens indiqués dans l extrait du registre des poursuites doivent être inscrits dans l inventaire ou figurer à titre d annexe. Il s agit là encore de permettre aux héritiers de se faire une idée complète de l état de la fortune de la personne défunte Publication du dépôt par le ou la notaire Il est conseillé de procéder à une (seule) publication officielle au sujet du dépôt de l inventaire. Dans le cas où de rares créanciers sont impliqués (2 ou 3), il est exceptionnellement possible de renoncer à la publication. Nombre d exemplaires et de pièces justificatives Une copie de l inventaire public, annexes incluses, ainsi que deux copies de l inventaire public (sans annexes), destinées à l Intendance des impôts, doivent être remises à la préfecture. Dès que les pièces justificatives de l inventaire public (originaux) sont établies, il convient de les rassembler, avec une table des matières et l inventaire, en un dossier solide qui devra être remis à la préfecture à l expiration du délai de dépôt (voir annexe). Communication du délai de répudiation Le préfet ou la préfète invite chaque héritier ou héritière, après réception de l inventaire, à se prononcer dans un délai d'un mois suivant la réception de la lettre de la préfecture, sur l'acceptation ou la répudiation de la succession Autres questions relevant du droit des successions Dispositions pour cause de mort Il est important que la préfecture soit informée du contenu des dispositions testamentaires. Cela permet, le cas échéant, d écarter toute incertitude relative à la qualité des héritiers et donne à l autorité compétente la possibilité d ordonner d emblée le bon type d inventaire. Successions sans inventaire Une copie des testaments et pactes successoraux doit être notifiée à la préfecture après leur ouverture par l autorité compétente (commune ou notaire) 12. Il n est pas nécessaire d attendre l expiration du délai d opposition. La lettre relative à la renonciation à un inventaire n est envoyée aux héritiers présumés (légaux et, le cas échéant, institués) qu après la réception de la disposition pour cause de mort. Si une copie de la disposition pour cause de mort est jointe au procès-verbal de scellés, il n y a lieu d attendre l ouverture de l acte que si la succession légale a été modifiée. Successions avec inventaire Une copie des testaments et pactes successoraux doit être notifiée à la préfecture après leur ouverture par l autorité compétente (commune ou notaire). La préfecture peut également demander qu on lui fasse parvenir une copie du testament ou du pacte successoral avant l ouverture. La décision ordonnant l établissement d un inventaire fiscal est toutefois 11 Article 43, alinéa 1 de l ordonnance sur l établissement d inventaires 12 La notification des testaments par le notaire dans le cadre de la procédure administrative est possible et s effectue déjà, même sans base légale, dans de nombreux arrondissements administratifs. 5

6 envoyée aux héritiers présumés conformément au procès-verbal de scellés déjà avant l ouverture de l acte. S il s avère, après la réception de la disposition pour cause de mort, que d autres personnes sont mentionnées dans le testament/pacte successoral ou qu un inventaire successoral est nécessaire (p. ex. parce que des héritiers institués sont sous curatelle de portée générale), il convient d entreprendre les démarches nécessaires. Il revient donc à la commune ou au/à la notaire, lorsqu il y a un testament ou un pacte successoral, de réagir et d en informer la préfecture. La préfecture examine, au moyen des documents disponibles, à qui la décision de procéder à un inventaire doit être notifiée. Héritiers soumis à l obligation de renseigner Conformément à l article 23 OInv, le préfet ou la préfète prend les mesures nécessaires pour que l'inventaire puisse être dressé d'une manière répondant aux conditions de fait, même en cas de refus de renseigner. Le préfet ou la préfète peut, au moyen d une décision, demander les informations pertinentes à des tiers ou contraindre les personnes concernées à fournir des informations au ou à la notaire sous peine de sanction pénale. La procédure est régie par les dispositions de la LPJA. Les décisions sont par conséquent susceptibles de recours. Prolongation du délai de remise de l inventaire En principe, la préfecture autorise au maximum trois prolongations du délai pour autant qu elles soient justifiées. Si, après la troisième prolongation du délai, l inventaire n est pas remis, l autorité de surveillance en est informée. 5. Répudiations de successions Compétence pour déterminer si la déclaration a été faite dans les délais et sans réserve La préfecture réceptionne les déclarations de répudiation et les enregistre. Elle ne doit en principe pas examiner si les déclarations ont été faites dans les délais. Si tous les héritiers légaux du rang le plus proche répudient la succession, le tribunal régional compétent est prié d ordonner la liquidation de la succession selon les règles de la faillite. Si les déclarations de répudiation n ont pas été soumises dans les délais, le tribunal régional compétent en est informé par écrit. Informations relatives à des héritiers éloignés En cas de renonciation à l établissement d un inventaire, la préfecture informe les héritiers, dans sa lettre relative à la renonciation, que ceux d entre eux qui répudient la succession doivent envoyer, avec leur déclaration de répudiation, une liste des éventuels descendants ou héritiers. Si des héritiers éloignés sont ainsi annoncés à la préfecture, l avis de renonciation à un inventaire leur est communiqué ultérieurement; si ce n est pas le cas, aucune recherche supplémentaire n est réalisée. Si un inventaire a été ordonné, il revient au ou à la notaire de faire des recherches pour déterminer s il y a des héritiers éloignés. Forme de la répudiation / répudiation en faveur de cohéritiers ou d appelés La répudiation se fait par une déclaration verbale ou écrite. Elle ne peut en revanche pas avoir lieu par téléphone. Il n est pas possible de répudier la succession en faveur d une autre personne, car la répudiation doit être sans réserve. Toute déclaration de répudiation doit faire l objet d une inscription. Il n incombe pas à la préfecture de vérifier la légalité de la répudiation. Les personnes qui répudient la succession devraient toutefois être informées des aspects juridiques de la démarche. La préfecture compétente à raison du lieu répond volontiers à d autres questions. 6

7 Annexe au guide pratique destiné aux notaires concernant le droit successoral et les inventaires Liste de contrôle des documents à remettre dans le cadre de l inventaire public Une expédition de l inventaire public, annexes incluses, doit être remise à la préfecture, accompagnée de deux copies de ce même inventaire destinées à l Intendance des impôts (sans annexes). Les pièces justificatives de l inventaire public (originaux), pour autant qu elles soient établies, une table des matières et l inventaire proprement dit seront rassemblés en un dossier solide et remis à la préfecture au terme du dépôt public. Ces pièces sont les suivantes: liste de l état de l actif et du passif et productions: classement effectué selon la numérotation du répertoire officiel déclarations d héritiers relatives à l acceptation de la succession déjà remises, le cas échéant rapport de l administrateur ou de l administratrice de la masse avis de décès procès-verbal de scellés attestation concernant la levée des scellés demande d établissement de l inventaire public et décision à cet égard demande de prorogation du délai de clôture conformément à l article 65 LiCCS et décision à cet égard demande de prorogation du délai de réflexion conformément à l article 587, alinéa 2 CCS et décision à cet égard demande de continuation des affaires du défunt conformément à l article 67 LiCCS et décision à cet égard demande de vente aux enchères ou de vente de gré à gré d objets mobiliers conformément à l article 66 LiCCS et décision à cet égard copie de l appel aux créanciers copie du testament ou du pacte successoral factures de l administrateur ou de l administratrice de la masse ainsi que du ou de la notaire correspondance, divers 7

Mesures en cas de décès Aide-mémoire pour les communes

Mesures en cas de décès Aide-mémoire pour les communes Préfectures du canton de Berne www.be.ch/prefectures Mesures en cas de décès Aide-mémoire pour les communes 1. Mise sous scellés (art. 552 CCS, art. 58 et 59 LiCCS, art. 8 à 18 de l ordonnance sur l établissement

Plus en détail

un inventaire 1. Mandat d établir l'adulte. l'inventaire, possèdent pas de - les conditions de Si le nom Fortune Le solde être inclus

un inventaire 1. Mandat d établir l'adulte. l'inventaire, possèdent pas de - les conditions de Si le nom Fortune Le solde être inclus Directoire des préfectures www.be.ch/prefectures Guide pratique 1 destiné aux notaires concernant le droit successoral et les inventairesi s 1. Mandat d établir un inventaire Inventaire fiscal Un inventaire

Plus en détail

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier?

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? 49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? Toute personne majeure et capable (aussi depuis peu certaines personnes sous statut d administration provisoire dans certaines conditions)

Plus en détail

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981)

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) JO n 16 du 15 août 1976 TITRE I. DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession -

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession - Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : L impact de la loi réformant le droit des successions sur les personnes

Plus en détail

STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION

STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION Entre les soussignés : - - M (indiquer identité et adresse) - M (indiquer identité et adresse) Il est établi, ainsi qu il suit, les statuts de la société en participation

Plus en détail

bases juridiques concrètes.

bases juridiques concrètes. Délimitation des compétences des tribunaux et autorités de protection de l enfant et de l adulte du canton de Zurich dans le domaine des mesures de sûreté successorales I. Situation de départ Suite à un

Plus en détail

Les nouveaux mandats

Les nouveaux mandats Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

DROIT DES SUCCESSIONS. Testament et pacte successoral. GYB - Cours de 2ème CG / OS2 Catherine Beez-Ducarroz

DROIT DES SUCCESSIONS. Testament et pacte successoral. GYB - Cours de 2ème CG / OS2 Catherine Beez-Ducarroz DROIT DES SUCCESSIONS Testament et pacte successoral GYB - Cours de 2ème CG / OS2 Catherine Beez-Ducarroz Dispositions pour cause de mort Il y a quatre façons de prendre ses dispositions: 1a. le testament

Plus en détail

Accréditation des organes de révision LBA externes

Accréditation des organes de révision LBA externes Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Autorité de contrôle en matière de lutte contre le blanchiment d'argent Circulaire 2004/1 du 6 décembre 2004 (Modification

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance Personalvorsorgestiftung der Ärzte und Tierärzte Fondation de prévoyance pour le personnel des médecins et vétérinaires Fondazione di previdenza per il personale dei medici e veterinari Encouragement à

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique L huissier de justice auxiliaire de justice et partenaire 1. QUI EST L HUISSIER DE JUSTICE? L huissier de justice

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN FAMILLE

ENTREPRENDRE EN FAMILLE ENTREPRENDRE EN FAMILLE Lorsqu une personne décide de créer ou de reprendre une entreprise, le futur chef d entreprise est confronté au financement de son projet, mais aussi, à la protection de ses biens

Plus en détail

Règlement de liquidation partielle

Règlement de liquidation partielle Règlement de liquidation partielle Valable dès le 14 mars 2013 Caisse de pensions Poste Viktoriastrasse 72 Case postale 528 CH-3000 Berne 25 Téléphone 058 338 56 66 Téléfax 058 667 63 77 www.pkpost.ch

Plus en détail

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1 LEXIQUE Ab intestat En l absence de testament. Les biens constituant la succession sont répartis entre les héritiers suivant les règles légales. Abattement Part de la valeur des biens imposables non soumise

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA SANTE ET DE L'ACTION SOCIALE Service de prévoyance et d'aide sociales

DEPARTEMENT DE LA SANTE ET DE L'ACTION SOCIALE Service de prévoyance et d'aide sociales DEPARTEMENT DE LA SANTE ET DE L'ACTION SOCIALE Service de prévoyance et d'aide sociales DIRECTIVE SUR LA MANIERE DE PRENDRE EN CONSIDERATION LA FORTUNE IMMOBILIERE DES BENEFICIAIRES DU RI Emetteur/n directive

Plus en détail

Droit de la protection de l adulte

Droit de la protection de l adulte 26 CHAPITRE 3 Droit de la protection de l adulte A l issue de longs travaux préparatoires, le droit de la protection de l adulte (art. 360 à 456 CC 21 ) a été adopté par les Chambres fédérales le 19 décembre

Plus en détail

JORF n 106 du 6 mai 2006. texte n 3 ARRETE

JORF n 106 du 6 mai 2006. texte n 3 ARRETE JORF n 106 du 6 mai 2006 texte n 3 ARRETE Arrêté du 2 mai 2006 pris en application de l article 4 du décret n 2005-617 du 30 mai 2005 relatif à la rétention administrative et aux zones d attente pris en

Plus en détail

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY MARCHE A BONS DE COMMANDE MARCHÉ N 1/ST/2013 REGLEMENT DE LA

Plus en détail

DIRECTIVE SUR LA MANIERE DE PRENDRE EN CONSIDERATION LA FORTUNE IMMOBILIERE DES BENEFICIAIRES DU RI. Approbateur : Cheffede service

DIRECTIVE SUR LA MANIERE DE PRENDRE EN CONSIDERATION LA FORTUNE IMMOBILIERE DES BENEFICIAIRES DU RI. Approbateur : Cheffede service DEPARTEMENT DE LA SANTE ET DE L'ACTION SOCIALE SERVICE DE PREVOYANCE ET D'AIDE SOCIALES DIRECTIVE SUR LA MANIERE DE PRENDRE EN CONSIDERATION LA FORTUNE IMMOBILIERE DES BENEFICIAIRES DU RI Emetteur/n directive

Plus en détail

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Référentiel en vigueur disponible sur http://www.global-standard.org ou transmis sur simple demande. 1 Sommaire 1/ Référentiel GOTS International

Plus en détail

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles Transmettre Transmettre La rédaction d un testament permet d organiser sa succession en décidant soi-même qui va hériter et de quoi. Il est ainsi possible d attribuer un bien particulier

Plus en détail

DataCard. A propos de la succession. Société Fiduciaire Suisse SA

DataCard. A propos de la succession. Société Fiduciaire Suisse SA DataCard A propos de la succession Société Fiduciaire Suisse SA Remarques préliminaires Au décès d une personne, la totalité de ses valeurs patrimoniales passent dans la succession (masse successorale).

Plus en détail

Loi sur les dessins et modèles

Loi sur les dessins et modèles Loi sur les dessins et modèles (no 125 du 13 avril 1959, modifiée en dernier lieu par la loi no 116 de 1994)* TABLE DES MATIÈRES** Chapitre I er : Chapitre III : Chapitre III : Chapitre IV : Section 1

Plus en détail

B) Concernant la situation matrimoniale et/ou testamentaire

B) Concernant la situation matrimoniale et/ou testamentaire FICHE I LE ROLE ET LA COMPETENCE D UN NOTAIRE FRANÇAIS DANS LE REGLEMENT D UNE SUCCESSION EN FRANCE Résumé : Cette fiche vous explique les démarches à accomplir après le décès d une personne proche, vous

Plus en détail

Toujours d actualités: tâches du curateur en cas de décès du pupille

Toujours d actualités: tâches du curateur en cas de décès du pupille Toujours d actualités: tâches du curateur en cas de décès du pupille Situation de départ Monsieur Z. est décédé. La représentante de l autorité tutélaire se réfère à l art. 444 CC qui s applique bien qu

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

CHAPITRE I OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE L'ENTENTE

CHAPITRE I OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE L'ENTENTE ENTENTE INTERVENUE ENTRE LE MINISTRE DE LA JUSTICE ET LA CHAMBRE DES NOTAIRES DU QUÉBEC SUR LES CONDITIONS D'EXERCICE, LE MODE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS ET LE TARIF DES HONORAIRES DES NOTAIRES POUR LES

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS

CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS Convention d investissement entre Nom : Nom à la naissance : Prénom : Date de naissance : Adresse permanente : Adresse de correspondance

Plus en détail

Règlement applicable à la liquidation partielle. Adopté par le Conseil de fondation lors de sa séance du 17 novembre 2011

Règlement applicable à la liquidation partielle. Adopté par le Conseil de fondation lors de sa séance du 17 novembre 2011 Règlement applicable à la liquidation partielle Adopté par le Conseil de fondation lors de sa séance du 17 novembre 2011 Valable dès le 1 er janvier 2005 TABLE DES MATIÈRES Page 1 But du règlement 1 2

Plus en détail

METTRE EN ŒUVRE UNE MESURE D EXÉCUTION FORCÉE

METTRE EN ŒUVRE UNE MESURE D EXÉCUTION FORCÉE Quelles sont les étapes obligées qu un justiciable doit franchir pour pouvoir contraindre un débiteur au paiement de sa dette? Si chaque État européen doit veiller à ce que tout justiciable bénéficie du

Plus en détail

Application des nouvelles dispositions du droit des fondations au niveau fédéral

Application des nouvelles dispositions du droit des fondations au niveau fédéral Application des nouvelles dispositions du droit des fondations au niveau fédéral Résumé de l exposé du 16 juin 2005 à l occasion de la Conférence annuelle des autorités cantonales de surveillance des fondations

Plus en détail

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation Passation d un marché public d assurance statutaire Dossier de consultation Règlement de la consultation Article 1 Objet de la Consultation Centre de Gestion des Pyrénées Orientales représenté par son

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DE TERRAIN NU

CONTRAT DE LOCATION DE TERRAIN NU CONTRAT DE LOCATION DE TERRAIN NU Entre les soussignés : Monsieur, Madame Né (e) le.. 19. à et demeurant à B.P : Téléphone. Ci-après dénommé «Le Bailleur», d une part, Monsieur, Madame Né (e) le 19. à..

Plus en détail

31 Pacte fiscal PACTE FISCAL. Présentation du régime d exonération partielle... 2500

31 Pacte fiscal PACTE FISCAL. Présentation du régime d exonération partielle... 2500 31 Pacte fiscal Présentation du régime d exonération partielle... 2500 L engagement collectif de conservation Titres pouvant faire l objet d un pacte... 2501 Personnes physiques ou morales signataires

Plus en détail

Charte des voyages et sorties scolaires

Charte des voyages et sorties scolaires Charte des voyages et sorties scolaires Vu la circulaire n 2011-117 du 3 août 2011 modifiée par la circulaire n 2013-106 du 16 juillet 2013 portant sur les modalités d organisation des sorties et voyages

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Personnel MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction des professions

Plus en détail

Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine

Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine ANNEXE V Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine Définitions Article premier I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Aux fins du présent règlement, on

Plus en détail

Directives sur les conditions à remplir pour créer des institutions collectives ou communes

Directives sur les conditions à remplir pour créer des institutions collectives ou communes Directives sur les conditions à remplir pour créer des institutions collectives ou communes du Projet Le Conseil fédéral, vu l art. 64 de la loi fédérale du 25 juin 1982 1 sur la prévoyance professionnelle

Plus en détail

Statuts Roche Holding SA

Statuts Roche Holding SA Statuts Roche Holding SA 4 mars 2008 I. Raison sociale, but, siège et durée de la société 1 Sous la raison sociale «Roche Holding AG» «Roche Holding SA» «Roche Holding Ltd» existe une société anonyme qui

Plus en détail

Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres

Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres Admission et exclusion de membres [Traduction, le texte allemand fait foi] I. Conditions

Plus en détail

Les successions et la fiscalité

Les successions et la fiscalité Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Les successions et la fiscalité Cette publication vous est fournie uniquement à titre d information. Les renseignements qu elle contient ne constituent

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation Règlement de la consultation Objet : Durée N o de dossier Direction Échéances Location de petits engins de terrassement sans chauffeur (MED) 8 mois Date limite de retrait des DCE : 13 mars 2009 12h Date

Plus en détail

IAPEG Intercommunale pour l accueil de la petite enfance en Glâne. Règlement de subventions

IAPEG Intercommunale pour l accueil de la petite enfance en Glâne. Règlement de subventions IAPEG Intercommunale pour l accueil de la petite enfance en Glâne Règlement de subventions Décembre 2014 Page 2/ 11 Table des matières Contenu 1. Situation actuelle... 5 2. Proposition d organisation...

Plus en détail

Règlement de consultation. Appel d offres restreint. Service de ménage et nettoyage des locaux et bureaux d ARTE France

Règlement de consultation. Appel d offres restreint. Service de ménage et nettoyage des locaux et bureaux d ARTE France Règlement de consultation Appel d offres restreint Service de ménage et nettoyage des locaux et bureaux d ARTE France DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : Mardi 15 novembre 2011 à 12 h 00 (Horaires

Plus en détail

831.432.1. Ordonnance sur le «fonds de garantie LPP» (OFG) du 22 juin 1998 (Etat le 23 novembre 2004)

831.432.1. Ordonnance sur le «fonds de garantie LPP» (OFG) du 22 juin 1998 (Etat le 23 novembre 2004) Ordonnance sur le «fonds de garantie LPP» (OFG) 831.432.1 du 22 juin 1998 (Etat le 23 novembre 2004) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 56, al. 3 et 4, 59, al. 2, et 97, al. 1, de la loi fédérale du

Plus en détail

Règlement sur la liquidation partielle

Règlement sur la liquidation partielle Personalvorsorgestiftung der Ärzte und Tierärzte Fondation de prévoyance pour le personnel des médecins et vétérinaires Fondazione di previdenza per il personale dei medici e veterinari Règlement sur la

Plus en détail

TRANSMISSION D ENTREPRISE. Cinq erreurs à éviter

TRANSMISSION D ENTREPRISE. Cinq erreurs à éviter TRANSMISSION D ENTREPRISE Cinq erreurs à éviter Salon Bitoubli - Beaulieu 4 juin 2014 1 1 PLAN SOMMAIRE 1. Taux d échec lors de la reprise d une entreprise 2. L impact du nombre de repreneurs dans une

Plus en détail

Règlement de la Fondation Epargne 3

Règlement de la Fondation Epargne 3 Le présent règlement a été édicté par le Conseil de Fondation le 15 novembre 2006 en vertu de l article 4 des Statuts de la Fondation de prévoyance Epargne 3 et, notamment, de la loi fédérale du 25 juin

Plus en détail

LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE

LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE Selon le code civil (art. 1984), le mandat est l acte par lequel une personne, le mandant, donne à une autre, le mandataire, le pouvoir de faire quelque chose en son nom.

Plus en détail

LES MANDATS SUCCESSORAUX

LES MANDATS SUCCESSORAUX Promotion Jacques de Maleville du MASTER II DE DROIT NOTARIAL sous la direction de Philippe Delmas Saint-Hilaire Professeur à l Université Montesquieu Bordeaux IV Bordeaux, janvier 2013 LES MANDATS SUCCESSORAUX

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR Liste de contrôle étape par étape des tâches et des responsabilités d un liquidateur Le travail de liquidateur peut être exigeant

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICE Commune de CUVAT - FABRICATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LA COMMUNE DE CUVAT Date et heure limites de réception des offres MARDI 31 MAI 2016 à

Plus en détail

DROIT DE LA PROTECTION DE L ADULTE INFORMATIONS RELATIVES AU MANDAT POUR CAUSE D INAPTITUDE

DROIT DE LA PROTECTION DE L ADULTE INFORMATIONS RELATIVES AU MANDAT POUR CAUSE D INAPTITUDE DROIT DE LA PROTECTION DE L ADULTE INFORMATIONS RELATIVES AU MANDAT POUR CAUSE D INAPTITUDE RESPONSABLE: DOMAINE SPÉCIALISÉ PERSONNES ÂGÉES ETAT: AUTOMNE 2012 CURAVIVA Suisse Zieglerstrasse 53 3000 Berne

Plus en détail

Aperçu des successions et la Loi sur les foyers familiaux situés dans les réserves et les droits ou intérêts matrimoniaux

Aperçu des successions et la Loi sur les foyers familiaux situés dans les réserves et les droits ou intérêts matrimoniaux Aperçu des successions et la Loi sur les foyers familiaux situés dans les réserves et les droits ou intérêts matrimoniaux Formation nationale de BIM pour les Nations de PGETR du 16 au 18 juin 2015 Sommaire

Plus en détail

Ce document présente les principales caractéristiques de la VAE au sein d Itecom Art Design pour l'obtention du titre Infographiste Multimedia.

Ce document présente les principales caractéristiques de la VAE au sein d Itecom Art Design pour l'obtention du titre Infographiste Multimedia. établissement privé d enseignement professionnel Présentation de la procédure de Validation des Acquis de l Expérience (VAE) pour l obtention du titre Infographiste Multimedia auprès de Itecom Art Design

Plus en détail

Requête d assistance judiciaire 1 Art. 119 CPC

Requête d assistance judiciaire 1 Art. 119 CPC Adresse de l autorité de conciliation ou du tribunal : Requête d assistance judiciaire 1 Art. 119 CPC Requérant(e) Conjoint(e) ; partenaire enregistré(e) Nom : Nom : Prénom : Prénom : Rue : Rue : NPA ;

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR

ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR www.notaires.paris-idf.fr L ENTREPRENEUR Le notaire a toujours été le conseil privilégié de l entrepreneur. Il apporte une aide à tous les stades de la vie de l entreprise :

Plus en détail

Instructions relatives à la révision LBA et CoD 2015

Instructions relatives à la révision LBA et CoD 2015 ARIF / Juin 2015 Page 1 sur 7 Instructions relatives à la révision LBA et CoD 2015 A.- Généralités 1. Contenu Le présent document contient un certain nombre de renseignements et d instructions pour les

Plus en détail

FERMETURE ET AMENAGEMENT DES ABORDS DE LA MAISON DES EAUX. Règlement de Consultation (R.C.)

FERMETURE ET AMENAGEMENT DES ABORDS DE LA MAISON DES EAUX. Règlement de Consultation (R.C.) PROCEDURE ADAPTEE (article 28 du Code des Marchés Publics) JANVIER 2011 FERMETURE ET AMENAGEMENT DES ABORDS DE LA MAISON DES EAUX Règlement de Consultation (R.C.) R.C. Page 2/9 Pouvoir adjudicateur COMMUNE

Plus en détail

Principes en matière de dépôt et de publications

Principes en matière de dépôt et de publications Principes en matière de dépôt et de publications Remarques préalables : Les notes présentées par le Registre de commerce et des sociétés (RCS) : sont de nature générale et ne visent pas la situation particulière

Plus en détail

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL Guide de procédure pour l instruction des dossiers 1 GUIDE DE PROCÉDURE D INSTRUCTION DES DOSSIERS - Sommaire - Présentation du Comité Médical Départemental 1 Les textes fondamentaux

Plus en détail

MANDAT NON EXCLUSIF DE COMMERCIALISATION DE PRODUITS IMMOBILIERS LOI HOGUET du 2 Janvier 1970

MANDAT NON EXCLUSIF DE COMMERCIALISATION DE PRODUITS IMMOBILIERS LOI HOGUET du 2 Janvier 1970 1 MANDAT NON EXCLUSIF DE COMMERCIALISATION DE PRODUITS IMMOBILIERS LOI HOGUET du 2 Janvier 1970 ENTRE LES SOUSSIGNES : La SOCIETE CIVILE DE CONSTRUCTION VENTE «L OREE DES PARCS» dont le siège social est

Plus en détail

Qu est-ce qu une donation?

Qu est-ce qu une donation? Qu est-ce qu une donation? Fiche 1 Une donation (*) est une convention par laquelle une personne (le donateur) transfère immédiatement et irrévocablement à une autre personne (le donataire), qui l accepte,

Plus en détail

Offre d achat immeuble à revenus*

Offre d achat immeuble à revenus* Offre d achat immeuble à revenus* (usage résidentiel seulement) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Ci-après l «Acheteur» VENDEUR 2 : 2. OBJET DU CONTRAT Ci-après le «Vendeur»

Plus en détail

VILLE DE MONTREUIL-SUR-MER. - Convention de délégation de service public- Affermage du camping municipal «La fontaine des clercs»

VILLE DE MONTREUIL-SUR-MER. - Convention de délégation de service public- Affermage du camping municipal «La fontaine des clercs» VILLE DE MONTREUIL-SUR-MER - Convention de délégation de service public- Affermage du camping municipal «La fontaine des clercs» En trois exemplaires. La présente convention comporte six pages, numérotées

Plus en détail

Naturalisation. 18 juillet 2011

Naturalisation. 18 juillet 2011 FICHE AVSM NOM DE LA FICHE NO PLAN DE CLASSEMENT 1.11.0160 DATE D'EMISSION 11 juillet 2011 DATE DE VERIFICATION PAR LE SECRI 18 juillet 2011 1.- Bases légales Loi fédérale sur l acquisition et la perte

Plus en détail

CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance)

CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance) CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance) Livre VI - Des difficultés des entreprises Titre Ier - De la prévention des difficultés des entreprises Chapitre Ier - De la prévention des difficultés

Plus en détail

Règlement sur la liquidation partielle et totale. GEMINI Fondation collective

Règlement sur la liquidation partielle et totale. GEMINI Fondation collective Règlement sur la liquidation partielle et totale GEMINI Fondation collective Valable à partir du 1 er janvier 2011 La version originale en langue allemande fait foi dans tous les cas. Table des matières

Plus en détail

Les outils de gestion des difficultés : Le licenciement collectif pour motif économique

Les outils de gestion des difficultés : Le licenciement collectif pour motif économique Les outils de gestion des difficultés : Le licenciement collectif pour motif économique 1) Définition du licenciement pour motif économique Prévu par l article L1233-3 du Code du travail, le licenciement

Plus en détail

LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE

LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE Conseil général CIDPA CLIC départemental 72 CIDPA CLIC départemental 03/2009 - Sept. 2010-09/2011 LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE Le mandat de protection future est une mesure conventionnelle par laquelle

Plus en détail

Agrément des experts en prévoyance professionnelle

Agrément des experts en prévoyance professionnelle français Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle (CHS PP) D 01/2012 Agrément des experts

Plus en détail

15.FO.10 Fourniture de repas en liaison froide pour les restaurants scolaires de la Ville

15.FO.10 Fourniture de repas en liaison froide pour les restaurants scolaires de la Ville MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES 15.FO.10 Fourniture de repas en liaison froide pour les restaurants scolaires de la Ville CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) VILLE D

Plus en détail

Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières. Règlement d études

Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières. Règlement d études Diplôme de formation continue (DAS) en Management, Ressources Humaines et Carrières Règlement d études Le masculin est utilisé au sens générique ; il désigne autant les femmes que les hommes Article 1

Plus en détail

Loi sur l'organisation de la protection de l'enfant et de l'adulte

Loi sur l'organisation de la protection de l'enfant et de l'adulte 3. Loi sur l'organisation de la protection de l'enfant et de l'adulte Projet du 3 décembre 0 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 440 et suivants du Code civil suisse ), vu

Plus en détail

STATUTS *** SOCIÉTES EN PARTICIPATION AVERTISSEMENT

STATUTS *** SOCIÉTES EN PARTICIPATION AVERTISSEMENT MAJ 27/01/2016 STATUTS *** SOCIÉTES EN PARTICIPATION AVERTISSEMENT Ce document est proposé comme modèle pouvant servir de base aux vétérinaires qu il s agit de compléter et adapter à leur situation dans

Plus en détail

N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE LETTRE RECTIFICATIVE

N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE LETTRE RECTIFICATIVE N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 26 janvier 2011. LETTRE RECTIFICATIVE au projet de loi (n 2494) relatif

Plus en détail

Nous sommes là pour vous aider

Nous sommes là pour vous aider Nous sommes là pour vous aider N 50717#03 Demande de fixation d une contribution aux charges du mariage. (Article 214 du Code Civil, Articles1070 à 1074, 1137 et suivants du Code de Procédure Civile 1

Plus en détail

MARCHE D IMPRESSION DE DOCUMENTS DE COMMUNICATION DE L ONDE-THEATRE ET CENTRE D ART

MARCHE D IMPRESSION DE DOCUMENTS DE COMMUNICATION DE L ONDE-THEATRE ET CENTRE D ART Vélizy-Villacoublay MARCHE D IMPRESSION DE DOCUMENTS DE COMMUNICATION DE L ONDE-THEATRE ET CENTRE D ART MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A BONS DE COMMANDE (article 28 et 30 du code des marchés

Plus en détail

10AUDNRJ - AUDIT ENERGETIQUE DU PATRIMOINE DE METROPOLE HABITAT SAINT ETIENNE - RESIDENCES PERSONNES AGEES ET FOYERS

10AUDNRJ - AUDIT ENERGETIQUE DU PATRIMOINE DE METROPOLE HABITAT SAINT ETIENNE - RESIDENCES PERSONNES AGEES ET FOYERS MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES METROPOLE HABITAT Saint Etienne Direction du Développement et du Patrimoine MAITRISE D OUVRAGE ET INVESTISSEMENTS - 19, rue Honoré de Balzac 42028 SAINT

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE GESTION DE LA SUBROGATION DE PAIEMENT AVEC LES ORGANISMES DE FORMATION

CONDITIONS GENERALES DE GESTION DE LA SUBROGATION DE PAIEMENT AVEC LES ORGANISMES DE FORMATION 1 CONDITIONS GENERALES DE GESTION DE LA SUBROGATION DE PAIEMENT AVEC LES ORGANISMES DE FORMATION Dernière mise à jour : le 21/06/2012 Sommaire Article 1 : Conditions de mise en œuvre... 2 Article 2 : Matérialisation

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

Règlement administratif

Règlement administratif Règlement administratif de la caisse supplétive selon les articles 72 et 73 de la Loi fédérale du 20 mars 1981 sur l assuranceaccidents Sur la base de l article 6 de l acte de fondation de la caisse supplétive

Plus en détail

L OQTF ne peut être prise en dehors d une décision de refus ou de retrait qu elle accompagne.

L OQTF ne peut être prise en dehors d une décision de refus ou de retrait qu elle accompagne. Que faire après une OQTF? (OQTF = Obligation de quitter le territoire français) Liste des abréviations ANAEM = Agence nationale pour l accueil des étrangers et des migrations APRF= Arrêté préfectoral de

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION RÈGLEMENT INTÉRIEUR Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) PRÉAMBULE Dans le cadre du présent règlement : - l association sera dénommée «SIMT», - le membre

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT PROJET DE CONVENTION DE MANDAT ÉQUIPEMENT DES SALLES SERVEURS DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DU GRAND DOLE ET DE LA VILLE DE DOLE DANS LE CADRE D UN SYSTÈME D INFORMATION MUTUALISÉ ENTRE La Communauté

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. OBJET : Tutelle financière des chambres de métiers et des chambres régionales de métiers.

REPUBLIQUE FRANCAISE. OBJET : Tutelle financière des chambres de métiers et des chambres régionales de métiers. REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DU COMMERCE ET DE L ARTISANAT DIRECTION DE L ARTISANAT PARIS, LE 13 JAN. 1989 Sous-Direction de la Réglementation 24, rue de l Université et de l Orientation des Structures

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION. Prestations : Nettoyage, hygiène

REGLEMENT DE CONSULTATION. Prestations : Nettoyage, hygiène Prestations : Nettoyage, hygiène 3D (Désinfection - désinsectisation - dératisation) et lutte anti-pigeon Numéro de la consultation 2013-003 Intitulé de la consultation Nettoyage, hygiène, 3D (Désinfection

Plus en détail

ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP

ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP réglement intérieur mis à jour lors de l Assemblée Générale Extraordinaire du 26 juin 2015 Association déclarée régie par la

Plus en détail

La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile

La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile Les contrats de location d une automobile d une durée de quatre mois ou plus qui interviennent entre un commerçant

Plus en détail

Ordonnance sur l examen d avocat (OExA) (Modification)

Ordonnance sur l examen d avocat (OExA) (Modification) Ordonnance sur l examen d avocat (OExA) (Modification) Le Conseil-exécutif du canton de Berne, vu les articles 4 et 5 de la loi du 28 mars 2006 sur les avocats et les avocates (LA) [RSB 168.11], sur proposition

Plus en détail

PROGRAMME DE GESTION INTÉGRÉE DE DOCUMENTS

PROGRAMME DE GESTION INTÉGRÉE DE DOCUMENTS PROGRAMME DE GESTION INTÉGRÉE DE DOCUMENTS Conformément à la Politique sur la gestion de documents et des archives de l Université de Montréal (ajouter le numéro), et à la norme ISO 15489, la Division

Plus en détail

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit.

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Introduction : Les droits de mutation sont des impôts qui sont dus lors du transfert de propriété (mutation) d un bien, d un ensemble de bien ou du patrimoine

Plus en détail

Loi fédérale sur la fusion, la scission, la transformation et le transfert de patrimoine

Loi fédérale sur la fusion, la scission, la transformation et le transfert de patrimoine Loi fédérale sur la fusion, la scission, la transformation et le transfert de patrimoine (Loi sur la fusion, LFus) du 3 octobre 2003 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 122, al.

Plus en détail

Je reste bien évidemment à votre entière disposition pour vous communiquer toutes précisions que vous souhaiteriez obtenir.

Je reste bien évidemment à votre entière disposition pour vous communiquer toutes précisions que vous souhaiteriez obtenir. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Lille, le 18 mars 2014 Je vous remercie vivement de l'intérêt porté au CFPN-Lille et, comme suite à votre demande, vous prie de bien vouloir trouver, sous ce pli, les renseignements

Plus en détail

Convention de délégation du service public des fourrières automobiles

Convention de délégation du service public des fourrières automobiles Convention de délégation du service public des fourrières automobiles Entre : L État, représenté par Mme ou M.. en sa qualité de Préfet de., dûment habilité aux fins des présentes, ci-après dénommé «L

Plus en détail

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG ASSOCIATION DES MEDECINS DU CANTON DE GENEVE REGLEMENT de LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG adopté par son Conseil le septembre 0 et entré en vigueur à cette date AMG Rue Micheli-du-Crest

Plus en détail