Vaccination contre le HPV Questions et réponses

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vaccination contre le HPV Questions et réponses"

Transcription

1 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Etat au Vaccination contre le HPV Questions et réponses 1. Qu est-ce que le HPV? 2. Quel est le lien entre le HPV et le cancer du col de l utérus? 3. Est-ce une nouvelle maladie? 4. Comment s infecte-t-on par le HPV? 5. Quels sont les risques d infection? 6. Quels sont les symptômes? 7. Quelles sont les suites d une infection au HPV pour une femme? 8. Comme il y a peu de symptômes, comment savoir si on est infecté par le HPV? 9. Le HPV peut-il être traité? 10. Qu'arrive-t-il en cas de frottis cervical au résultat anormal? 11. Peut-on s infecter une deuxième fois avec le même virus? 12. Ai-je besoin d'un frottis si je ne suis plus active sexuellement ou que j'ai une relation monogame? 13. Le fait d être infectée par le HPV réduit-il mes chances d'avoir des enfants? 14. Comment peut-on se protéger contre le HPV? 15. Quelle protection offre le vaccin? 16. Pourquoi les vaccins ne protègent-ils pas contre tous les types de HPV oncogènes? 17. Quelle est l efficacité des vaccins? 18. Qui doit se faire vacciner? Quelles sont les recommandations? 19. Et les hommes? 20. Le vaccin est-il sûr? 21. A partir de quel moment est-on protégé? 22. La vaccination est-elle prise en charge par l assurance maladie? 23. Faut-il continuer les frottis cervicaux même si on est vaccinée? 1. Qu est-ce que le HPV? Le papillomavirus humain est un virus à ADN très répandu. Il en existe plus de 100 types dont environ 40 affectent la région génitale. Parmi ceux-ci, certains dits à risque faible provoquent des verrues génitales et d autres dits à risque élevé sont responsables du cancer du col de l utérus et en partie de ceux du vagin, de l anus et de la gorge. 2. Quel est le lien entre le HPV et le cancer du col de l utérus? Les types de HPV à risque élevé peuvent infecter les cellules du vagin, de la vulve, de l anus et du col de l utérus et y créer des lésions appelées précancers. S ils ne sont pas traités, ils peuvent évoluer en cancer. Deux types de HPV (16 et 18) sont responsables de 70% des cancers du col de l utérus, environ 20% sont causés par six types de HPV (31, 33, 35, 45, 52, 58) et les 10% restant par une dizaine d autres HPV.

2 3. Est-ce une nouvelle maladie? Bien que le HPV apparaisse comme un nouveau virus, ce n'est pas le cas. En effet, son lien avec le cancer du col de l utérus est établi depuis De la centaine de souches de HPV identifiées, seules 16 ont un lien établi avec le cancer du col de l'utérus. 4. Comment s infecte-t-on par le HPV? Les papillomavirus humain (HPV) affectant la région génitale sont transmis principalement durant les rapports sexuels par contacts directs avec la peau de la région génitale ou les muqueuses. Ces HPV peuvent également infecter la gorge, notamment par le sexe oral. 5. Quels sont les risques d infection? C est l infection sexuellement transmise la plus courante.70 à 80% des personnes sexuellement actives contracteront des papillomavirus au cours de leur existence. Des études ont montré que les femmes qui ont des rapports sexuels très jeunes et les personnes qui ont beaucoup de partenaires sexuels sont plus à risque. 6. Quels sont les symptômes? Dans la plupart des cas, l'infection par le HPV ne s'accompagne d'aucun symptôme et passe inaperçue. Certaines infections par des HPV (dans la plupart des cas HPV 6 et 11) peuvent se manifester par des verrues, notamment sur les organes génitaux. D autres HPV (principalement les types 16 et 18) peuvent provoquer des lésions précancéreuses. 7. Quelles sont les suites d une infection au HPV pour une femme? Pour 9 femmes sur 10, le virus disparait avec le temps. Pour 1 femme sur 10, le virus persiste et conduit à une modification des cellules du col de l utérus qui peut évoluer en précancer. S'il n'est pas soigné, celui-ci peut se transformer en cancer du col de l utérus après des années voire des dizaines d années. Plus rarement, le cancer peut se déclarer ailleurs (vulve, vagin, anus, gorge). En Suisse, le cancer du col de l'utérus est le cinquième cancer le plus fréquent chez les femmes de 20 à 49 ans. Près de la moitié des femmes dont un cancer du col de l'utérus a été nouvellement diagnostiqué ont moins de 50 ans et le quart ont moins de 40 ans. 8. Comme il y a peu de symptômes, comment savoir si on est infecté par le HPV? Actuellement, on n utilise pas de test en routine pour détecter les infections au HPV. Pour beaucoup de femmes, le premier signe d'une infection au HPV proviendra des résultats d'un contrôle chez le gynécologue (frottis du col de l utérus ou frottis cervical). Des frottis cervicaux réguliers sont nécessaires en vue d'assurer la détection précoce de cellules anormales (précancer) et de permettre un traitement avant le développement d'un cancer. Les contrôles gynécologiques restent nécessaires pour les femmes vaccinées. 9. Le HPV peut-il être traité? Non, il n existe aucun médicament pour éliminer le virus, mais la plupart des infections guérissent spontanément. Par contre, les symptômes tels que les verrues et les lésions génitales peuvent être traités chirurgicalement. 2/5

3 10. Qu'arrive-t-il en cas de frottis cervical au résultat anormal? Dans le cas où des cellules anormales sont révélées à l'aide du frottis cervical, le médecin suivra de près la patiente et il pourrait demander une investigation plus poussée, comme l examen des cellules du col de l'utérus à l'aide d'un microscope spécial ou le prélèvement de cellules dans le col afin d'évaluer le degré d'anormalité cellulaire. Il pourrait être nécessaire d enlever les cellules anormales ; différentes méthodes sont possibles (chirurgie, laser, ). 11. Peut-on s infecter une deuxième fois avec le même virus? En général, quand on a été infecté par un type de HPV et qu il s en va, on ne s infecte pas à nouveau avec le même virus, car le système immunitaire fabrique des anticorps protecteurs. Toutefois, on n est pas protégé contre les autres types qui sont plus de 40 à infecter la zone génitale. Par ailleurs, on a observé rarement qu une personne développe plus d une fois des manifestations à cause du même virus, mais il n est pas clairement établi si c est suite à une nouvelle infection ou à une réactivation d un virus latent. 12. Ai-je besoin d'un frottis si je ne suis plus active sexuellement ou que j'ai une relation monogame? Les femmes qui ne sont plus actives sexuellement ou ayant dépassé l'âge d'avoir des enfants pourraient penser que les frottis réguliers ne sont pas nécessaires. Ceci est faux. Les frottis cervicaux réguliers doivent continuer car le risque de changement cervical dû à une infection antérieure persiste. Le HPV peut demeurer inactif pendant des mois ou même des années pour ensuite s'activer soudainement sans qu'on sache pourquoi. Il en va de même pour les femmes ayant une relation monogame et qui pourraient penser que le risque de contamination par le HPV est faible. 13. Le fait d être infectée par le HPV réduit-il mes chances d'avoir des enfants? Le HPV n'affecte pas la capacité d'une femme à avoir des enfants. Pour une femme qui a le type de HPV qui donne des verrues génitales, il est possible que ces verrues grossissent durant la grossesse en raison d'une hausse des niveaux d'hormones. Très rarement, les femmes infectées peuvent transmettre le HPV aux nouveau-nés qui parfois développent des verrues dans la gorge (papillomatose) difficiles à soigner et qui peuvent entraîner des problèmes respiratoires. Les femmes ayant été traitées chirurgicalement pour un précancer ont un risque accru de faussescouches et d'accouchements prématurés. 14. Comment peut-on se protéger contre le HPV? La vaccination est la meilleure protection contre les papillomavirus responsables de la majorité des cancers du col de l utérus. Le risque d'infection peut être partiellement diminué par une restriction du nombre de partenaires sexuels. Le préservatif ne fournit qu'une protection partielle (environ 70%) vu que les HPV se transmettent aussi par le contact de peau à peau. Toutefois il devrait être utilisé pour prévenir la transmission d'autres infections sexuellement transmissibles comme la chlamydiose génitale, la gonorrhée, la syphilis ou le VIH. 15. Quelle protection offre le vaccin? La vaccination protège contre les deux papillomavirus (HPV16 et 18) responsables de 70% des cancers et de 50-65% des précancers du col de l utérus. Environ 240 nouveaux cas de cancer du col de l utérus sont diagnostiqués chaque année en Suisse. On estime que la vaccination de 80% des 3/5

4 jeunes filles dès 11 ans permettra d éviter chaque année environ 2000 traitements de précancers, 150 cas de cancer du col de l utérus et une cinquantaine de décès. En outre, l'un des vaccins protège également contre deux types de HPV (6 et 11) responsables de 90% des verrues génitales. 16. Pourquoi les vaccins ne protègent-ils pas contre tous les types de HPV oncogènes? Au moins 15 types de HPV peuvent causer le cancer du col de l'utérus. Pour des raisons techniques, les vaccins actuels ne protègent que contre les types de HPV les plus fréquents. Toutefois, il est envisageable qu'à l'avenir des vaccins protégeant contre plus de types de HPV soient mis au point. 17. Quelle est l'efficacité des vaccins? L'efficacité des vaccins a été mesurée sur les précancers et on en déduit l efficacité sur les cancers, car éthiquement on ne peut pas laisser une femme atteinte d'un précancer sans soins. Pour les femmes qui n'avaient jamais été infectées, l'efficacité mesurée sur les précancers dus aux types 16 et 18 était de 93% avec Cervarix et 98% avec Gardasil. L'efficacité mesurée sur des femmes qui pouvaient déjà avoir été en contact avec des HPV avant la vaccination ou avant d avoir reçu toutes les doses de vaccin était de 44%. Ces chiffres montrent l'importance de vacciner les jeunes filles avant leurs premières relations sexuelles. 18. Qui doit se faire vacciner? Quelles sont les recommandations? La vaccination est recommandée à toutes les adolescentes entre 11 et 14 ans, car il est préférable de l achever avant les premiers rapports sexuels. Jusqu en 2012 une vaccination de rattrapage est également recommandée pour les jeunes filles de 15 à 19 ans. Une vaccination complémentaire est recommandée jusqu à 26 ans, mais après le 20 e anniversaire la décision de se faire vacciner ou non doit être prise de façon individuelle. 19. Et les hommes? Les hommes peuvent également s infecter et transmettre les HPV à leurs partenaires, mais il est très rare qu ils développent des cancers (ano-rectaux ou de la gorge) liés à ces virus. Bien que l efficacité de la vaccination pour prévenir ces cancers ait été démontrée, on estime que le rapport coût-bénéfice ne justifie pas une vaccination généralisée en Suisse. Dans d autres pays, la vaccination est recommandée à tous les adolescents. 20. Le vaccin est-il sûr? La vaccination est généralement très bien tolérée. Des rougeurs et des douleurs à l endroit de l injection, éventuellement des maux de tête passagers et de la fièvre peuvent cependant survenir. Ces effets indésirables disparaissent rapidement. On peut observer très rarement une fièvre urticaire ou des problèmes respiratoires dus à une allergie. Des évanouissements en lien avec la piqûre et non le produit ont été observés. Les médecins sont tenus de signaler les effets indésirables de la vaccination. Les personnes souffrant d'effets indésirables peuvent également le signaler. L institut suisse des produits thérapeutiques (Swissmedic) tient un registre des notifications des médecins et surveille ainsi continuellement la sécurité des vaccins. 21. A partir de quel moment est-on protégé? Pour les jeunes filles de 11 à 14 ans, la vaccination nécessite deux doses du même vaccin dans un délai de 4-6 mois. Dès 15 ans, 3 en 6 mois doses sont nécessaires. 4/5

5 La protection intervient un mois après l injection de la dernière dose. La vaccination est optimale uniquement si la personne n a pas encore été infectée par les virus contre lesquels le vaccin protège. C est pourquoi il est préférable de se faire vacciner avant le début des relations sexuelles. 22. La vaccination est-elle prise en charge par l assurance maladie? Les coûts de la vaccination pour les jeunes filles et femmes de 11 à 26 ans sont pris en charge par l assurance-maladie, sans franchise, dans le cadre des programmes de vaccination mis en place par les cantons. Le remboursement est cependant actuellement limité jusqu à fin 2017 pour les ans, et sa prolongation éventuelle devra être réévaluée. 23. Faut-il continuer les frottis cervicaux même si on est vaccinée? Oui, car le vaccin ne protège pas contre tous les types de HPV responsables du cancer du col de l utérus. Dans environ 30% des cas, le cancer du col de l'utérus est dû à un type de HPV contre lequel le vaccin ne protège pas. 5/5

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique État au 02.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses

Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses Qu est-ce que le VPH? Qu est-ce que le VPH? Quels sont les signes et les symptômes d une infection à VPH? Le VPH cause-t-il

Plus en détail

S informer, se proteger, prevenir

S informer, se proteger, prevenir Liens www.wacc-network.org www.eurogin.com www.invs.sante.fr www.has-sante.fr/portail/jcms/j_5/accueil www.sante.gouv.fr www.afssaps.sante.fr www.inpes.sante.fr www.e-cancer.fr S informer, se proteger,

Plus en détail

VACCINATION CONTRE LE CANCER DU COL DE L UTÉRUS

VACCINATION CONTRE LE CANCER DU COL DE L UTÉRUS XXXXXXXX GAR_patb_1210_f COMMENT ME PROTÉGER? XXXXXXXXXXXXX Cette brochure vous est offerte par Depuis le 1 er janvier 2011 la vaccination HPV est prise en charge pour toutes les femmes jusqu à 26 ans

Plus en détail

Vaccin contre les HPV

Vaccin contre les HPV Vaccin contre les HPV EPIDEMIOLOGIE Les infections à HPV sont responsables des IST (Infections Sexuellement Transmissibles) les plus fréquentes (estimation des personnes contaminées comprise entre 10 et

Plus en détail

Cervarix et Gardasil dans la prévention du cancer du col de l'utérus

Cervarix et Gardasil dans la prévention du cancer du col de l'utérus Cervarix et Gardasil dans la prévention du cancer du col de l'utérus UNSPF Lucas Torreilles Juin 2013 Table des matières Introduction 5 I - I) Qu'est-ce que le cancer du col de l'utérus? 7 II - II) Épidémiologie

Plus en détail

Projet de recherche sur les MTS

Projet de recherche sur les MTS Projet de recherche sur les MTS Objectif : Les participants devront définir et décrire les MTS les plus courantes Structure : Petits groupes Durée : 30 minutes, plus un cours consacré aux présentations

Plus en détail

FRENCH. Ensemble nous pouvons vaincre le cancer du col de l'utérus

FRENCH. Ensemble nous pouvons vaincre le cancer du col de l'utérus All you need to know about the HPV vaccine that reduces the risk of cervical cancer Tout ce que vous devez savoir sur le vaccin PVH qui réduit le risque de cancer du col de l utérus Ensemble nous pouvons

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS 1. Qu est-ce que la grippe? 2. Comment se transmet la grippe? 3. Combien de temps une personne infectée est-elle contagieuse? 4. Quels sont les symptômes de la

Plus en détail

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Cancer du col de l utérus

Cancer du col de l utérus Cancer du col de l utérus se protéger et se faire dépister Une information de la Ligue contre le cancer SOMMAIRE Le col de l utérus 04 Le cancer du col de l utérus 06 Les papillomavirus humains (PVH) 08

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR GARDASIL [vaccin recombinant quadrivalent contre le virus du papillome humain (types 6, 11, 16 et 18)] Le présent dépliant constitue la troisième et dernière

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE IST? p. 5 La Blennorragie gonococcique p. 7 La Chlamydiose p. Les Condylomes p. L Hépatite B p. L Herpès génital p. Les Mycoplasmes

Plus en détail

Consortium mondial des femmes contre le cancer du col de l utérus

Consortium mondial des femmes contre le cancer du col de l utérus Consortium mondial des femmes contre le cancer du col de l utérus Un monde sans cancer du col de l utérus pour les générations futures Il est possible de vaincre le cancer du col de l utérus, l une des

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

Transmettez vos résultats. (infection transmissible sexuellement)

Transmettez vos résultats. (infection transmissible sexuellement) Transmettez vos résultats Et non votre ITS (infection transmissible sexuellement) Une infection transmissible sexuellement (ITS) est une infection qui se transmet d une personne à l autre lors de rapports

Plus en détail

les hépatites virales

les hépatites virales LES BASES POUR COMPRENDRE les hépatites virales Comment savoir si je suis atteint d'hépatite? Que faire lorsqu'on a une hépatite? Comment me protéger, protéger mes proches? Qu'est-ce qu'une hépatite virale?

Plus en détail

Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Questions et réponses

Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Questions et réponses Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Questions et réponses Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Qu est-ce que l HPV? Le terme d HPV (papillomavirus humain) désigne un groupe d une bonne

Plus en détail

Virus du papillome humain (VPH)

Virus du papillome humain (VPH) Virus du papillome humain (VPH) Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

Vous aussi, protégez-vous contre la grippe. La grippe? Nous sommes vaccinés.

Vous aussi, protégez-vous contre la grippe. La grippe? Nous sommes vaccinés. Vous aussi, protégez-vous contre la grippe La grippe? Nous sommes vaccinés. Qu est-ce qu une grippe? La grippe, provoquée par le virus Influenza, est une maladie virale qui, dans certaines circonstances,

Plus en détail

IMPFDIENST. Brochure d information pour les parents et les élèves

IMPFDIENST. Brochure d information pour les parents et les élèves IMPFDIENST Brochure d information pour les parents et les élèves Service des vaccinations Chers parents, chers élèves, Le service des vaccinations effectue des vaccinations à intervalles de deux ans dans

Plus en détail

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux 1 VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux DESCRIPTION Le Virus du Papilloma Humain (VPH) existe sous plus de 150 souches différentes. Seul une quarantaine est responsable des condylomes génitaux

Plus en détail

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire > Qu est-ce qu une IST p 5 > La Blennorragie gonococcique p 7 > La Chlamydiose p 8 > Les Condylomes p 9 > L Hépatite B p 10 > L Herpès

Plus en détail

Infection par le HPV, papillomavirus

Infection par le HPV, papillomavirus Page 1 sur 6 Infection par le HPV, papillomavirus humain Les différents stades de l'infection par HPV jusqu'au développement de lésions malignes. Les sérotypes HPV, oncogènes, retrouvés dans quasiment

Plus en détail

Qu est-ce qu un vaccin?

Qu est-ce qu un vaccin? Fiche technique n 8 Qu est-ce que la vaccination? Un vaccin est un médicament particulier, destiné à «éduquer» le système immunitaire* à se défendre contre un agent pathogène* bien déterminé. Il a pour

Plus en détail

Section A La procréation

Section A La procréation La reproduction Section A La procréation 1. FécondationF Un seul spermatozoïde transperce la membrane de l ovule. Un mécanisme empêche tous les autres d entrer. La fécondation a lieu dans le 1 er tiers

Plus en détail

MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER...

MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER... MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER... tu connais sans doute le sida, c'est la maladie transmissible sexuellement la plus connue à travers le monde. Mais sais-tu quelles sont les MTS les plus fréquentes

Plus en détail

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles Petit manuel des infections sexuellement transmissibles entre femmes Qu est-ce qu une IST? Les IST sont les Infections Sexuellement Transmissibles. Elles se transmettent principalement lors de relations

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES LA CHARGE VIRALE ET LES RAPPORTS SEXUELS (NON) PROTÉGÉS

QUESTIONS ET RÉPONSES LA CHARGE VIRALE ET LES RAPPORTS SEXUELS (NON) PROTÉGÉS QUESTIONS ET RÉPONSES LA CHARGE VIRALE ET LES RAPPORTS SEXUELS (NON) PROTÉGÉS Par la Hiv Vereniging Nederland, l Aids Fonds, Schorer et Soa-Aids-Nederland 24 mai 2011 Quel est le rapport entre la transmission

Plus en détail

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1 VIH et sida Mots clés VIH : virus de l immunodéficience humaine. Virus qui provoque une infection incurable transmis par les relations sexuelles, les seringues, le sang contaminé ou de la mère à l enfant,

Plus en détail

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique www.printo.it/pediatric-rheumatology/fr/intro Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique Version de 2016 1. LE RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA) 1.1 Qu'est-ce que

Plus en détail

Aufklärung in französischer Sprache zur Schutzimpfung gegen Masern, Mumps und Röteln

Aufklärung in französischer Sprache zur Schutzimpfung gegen Masern, Mumps und Röteln Aufklärung in französischer Sprache zur Schutzimpfung gegen Masern, Mumps und Röteln La rougeole, les oreillons et la rubéole sont des maladies très répandues, causées par des infections avec des virus

Plus en détail

Grippe pandémique. Tout ce que vous devez savoir sur la grippe pandémique

Grippe pandémique. Tout ce que vous devez savoir sur la grippe pandémique Grippe pandémique Tout ce que vous devez savoir sur la grippe pandémique Quel est l objet de cette brochure? Cette brochure vise à vous informer sur la grippe pandémique. Vous y trouverez les réponses

Plus en détail

Explications des réponses

Explications des réponses Explications des réponses Explications des réponses Question 1 : Un vaccin, c est... (information adaptée de l ouvrage Avoir la piqûre pour la santé de votre enfant, 3e édition, page 10) La vaccination

Plus en détail

Informations express sur la prévention du VIH

Informations express sur la prévention du VIH Informations express sur la prévention du VIH Où se trouve le VIH? On peut trouver le VIH dans de nombreux fluides corporels tels que le sang, le sperme, les fluides vaginaux et le lait maternel. Comment

Plus en détail

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes ignorent qu elles sont porteuses et transmettent le virus

Plus en détail

VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A :

VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : French VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : Informations pour les parents d enfants âgés de plus de six mois et de moins de cinq ans La grippe. Protégez-vous et protégez les autres. 1 Sommaire Au sujet de

Plus en détail

promotion santé La vaccination chez l enfant

promotion santé La vaccination chez l enfant promotion santé La vaccination chez l enfant La vaccination chez l enfant Une publication des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 - F 02 778 94 04 promotionsante@mloz.be

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

Vaccination des enfants et des adolescents

Vaccination des enfants et des adolescents Information letter from the Norwegian Institute of Public Health No. 3 National vaccination programme in Norway French Last updated May 2010 www.fhi.no/publ/infoletter Vaccination des enfants et des adolescents

Plus en détail

Ponction-biopsie abdominale en radiologie

Ponction-biopsie abdominale en radiologie Formulaire d information Ponction-biopsie abdominale en radiologie Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen en radiologie. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la

Plus en détail

> Passeport pour la santé

> Passeport pour la santé SAATCHI & SAATCHI - PHOTOS : GETTY IMAGES - 313-06344-B - Août 2006 > Passeport pour la santé Le guide calendrier vaccinal des adolescents et des adultes Mis à jour au 1 er août 2006 2 3 Sommaire Vaccins

Plus en détail

Entre caresses et baisers, une ITS. s est faufilée. Il faut en parler

Entre caresses et baisers, une ITS. s est faufilée. Il faut en parler Entre caresses et baisers, une ITS s est faufilée Il faut en parler Le présent document est une adaptation d un texte produit antérieurement par la Direction de santé publique de Montréal sous le titre

Plus en détail

Durée de la maladie L influenza dure en général de deux à sept jours, mais la toux et la fatigue peuvent persister plus de deux semaines.

Durée de la maladie L influenza dure en général de deux à sept jours, mais la toux et la fatigue peuvent persister plus de deux semaines. INFLUENZA INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L influenza est une infection virale aiguë saisonnière très contagieuse, qui peut être prévenue annuellement par la vaccination. La maladie est causée par le

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? Pourquoi?

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? Pourquoi? Corps du texte 1.Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? 2.Pourquoi? 3.Quels symptômes et quelles conséquences? 4.Quelques chiffres 5.Traitement 6.Conséquences sur la vie scolaire 7.Quand faire attention? 8.Comment

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

Parents Note H1N1 : n o 3

Parents Note H1N1 : n o 3 École secondaire Rosemère et écoles primaires McCaig et Pierre Elliott Trudeau Parents Note H1N1 : n o 3 Destinataires : Tous les parents de l école secondaire Rosemère et des écoles primaires McCaig et

Plus en détail

La grippe en 2011 : questions et réponses

La grippe en 2011 : questions et réponses La grippe en 2011 : questions et réponses 1. Pourquoi vacciner contre la grippe? La vaccination est la seule manière de se protéger contre la grippe, et surtout contre ses complications. La grippe est

Plus en détail

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance?

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Dr Elisabeth Elefant, Dr Catherine Vauzelle Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital Armand Trousseau, Paris www.lecrat.org

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par :

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par : CODE DU TRAVAIL Art. R. 231-60.- La présente section fixe les règles particulières de prévention et de protection des travailleurs contre les risques résultant d'une exposition à des agents biologiques.

Plus en détail

Algorithmes de viavac : règles de base

Algorithmes de viavac : règles de base Règles de base viavac 2015 1 Algorithmes de viavac : règles de base Le logiciel expert viavac repose sur des algorithmes permettant d identifier les vaccinations éventuellement manquantes, et les intervalles

Plus en détail

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH?

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Objectifs Identifier les modes de transmissions du VIH et d autres I.T.S. Démystifier certaines croyances au sujet du VIH et des I.T.S. Groupe cible 12-25

Plus en détail

PEUT-ON VACINER CONTRE TOUS LES MICROBES?

PEUT-ON VACINER CONTRE TOUS LES MICROBES? INTRODUCTION La vaccination, est la protection d'un individu sain avant qu'il ne contracte une maladie, elle constitue l'exemple idéal de la prévention des maladies. La vaccination confère au vacciné une

Plus en détail

enceinte Femme CYTOMÉGALOVIRUS (CMV)

enceinte Femme CYTOMÉGALOVIRUS (CMV) Femme enceinte CYTOMÉGALOVIRUS (CMV) Presque la moitié des enfants en service de garde excrètent ce virus, surtout dans l urine et la salive, et ils peuvent le transmettre à leurs parents et aux autres

Plus en détail

Virus et cancer. Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble

Virus et cancer. Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble Virus et cancer Patrice MARCHE Directeur de Recherche INSERM U823, Grenoble patrice.marche@ujf-grenoble.fr Virus

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

TESTS DE PAP POSITIFS : mieux comprendre le diagnostic et le traitement

TESTS DE PAP POSITIFS : mieux comprendre le diagnostic et le traitement TESTS DE PAP POSITIFS : mieux comprendre le diagnostic et le traitement Le programme manitobain de dépistage du cancer du col utérin est un programme offert par Santé Manitoba et Action cancer Manitoba

Plus en détail

Question n 1 : Vous travailliez en soins de longue durée et ce matin il vous est proposé de vous vacciner contre la grippe, que faites-vous?

Question n 1 : Vous travailliez en soins de longue durée et ce matin il vous est proposé de vous vacciner contre la grippe, que faites-vous? Question n 1 : Vous travailliez en soins de longue durée et ce matin il vous est proposé de vous vacciner contre la grippe, que faites-vous? Vous refusez à cause des effets secondaires Explications : En

Plus en détail

Hépatite B. Ce que vous devez savoir si vous avez. une hépatite B chronique.

Hépatite B. Ce que vous devez savoir si vous avez. une hépatite B chronique. Hépatite B Ce que vous devez savoir si vous avez une hépatite B chronique. Qu'est-ce que l'hépatite B? L'hépatite B est un virus qui affecte le foie et peut vous rendre gravement malade. Il peut s'écouler

Plus en détail

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans Caisse de coordination aux assurances socialesaux Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2014 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient L immunothérapie sublinguale Carnet Patient Introduction Le traitement des maladies allergiques respiratoires (rhinite, asthme), comprend le contrôle de l environnement, l éviction de l allergène, l utilisation

Plus en détail

Protégez-vous! INFORMATIONS DE BASE À PROPOS DES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (MST)

Protégez-vous! INFORMATIONS DE BASE À PROPOS DES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (MST) Protégez-vous! INFORMATIONS DE BASE À PROPOS DES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (MST) À l attention du lecteur Cette brochure offre aux lecteurs des informatons sur l infection par le virus vih,

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

Plan de vaccination suisse 2015

Plan de vaccination suisse 2015 Schweizerische Eidgenossenschaft Conféderation suisse Confederazione Svizzera Confederaziun svizra Département féderal de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Etat : 2015 Office fédéral

Plus en détail

gratuite de vaccination Programmes en 4 e année du primaire Contre l hépatite B pour les garçons et les filles

gratuite de vaccination Programmes en 4 e année du primaire Contre l hépatite B pour les garçons et les filles «Programmes de vaccination gratuite en 4 e année du primaire» Contre l hépatite B pour les garçons et les filles (incluant une protection contre l hépatite A ) Contre le virus du papillome humain (VPH)

Plus en détail

Vaccins Papillomavirus

Vaccins Papillomavirus Vaccins Papillomavirus Dr Julian CORNAGLIA Centre Départemental et International de Vaccinations Histoire naturelle de l infection àhpv(1) Histoire naturelle de l infection à HPV(2) Réponse immune naturelle

Plus en détail

Monsieur Mars di Bartolomeo Président de ia Chambre des Député-e-s Luxembourg. Luxembourg, le 24 octobre 2014. CHAMBKL 0 i DLPUTES Enîréf

Monsieur Mars di Bartolomeo Président de ia Chambre des Député-e-s Luxembourg. Luxembourg, le 24 octobre 2014. CHAMBKL 0 i DLPUTES Enîréf Monsieur Mars di Bartolomeo Président de ia Chambre des Député-e-s Luxembourg Luxembourg, le 24 octobre 2014 CHAMBKL 0 i DLPUTES Enîréf Monsieur le Président, n Iji. i. / tui Par la présente et conformément

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L herpès est une m En France, on estime qu'environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l'herpès à des

Plus en détail

QU EST-CE QUE L AMNIOCENTÈSE?

QU EST-CE QUE L AMNIOCENTÈSE? QU EST-CE QUE L AMNIOCENTÈSE? Préparé par : Docteur Oleg Soroko, chef du département de gynécologie Sylvain Boisvert, chef de l unité familiale Direction des soins infirmiers 2011-04-18 Qu est-ce que l'amniocentèse?

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique 13-23 ans

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique 13-23 ans CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2015 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

Je travaille en EHPAD, j ai 7 bonnes raisons pour me faire vacciner contre la grippe saisonnière

Je travaille en EHPAD, j ai 7 bonnes raisons pour me faire vacciner contre la grippe saisonnière Je travaille en EHPAD, j ai 7 bonnes raisons pour me faire vacciner contre la grippe saisonnière 1. Je veux me protéger efficacement de la grippe La grippe n est pas un simple rhume. Fièvre soudaine, toux

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

GARDASIL Dernier rectificatif d AMM : 12/05/2010 GARDASIL

GARDASIL Dernier rectificatif d AMM : 12/05/2010 GARDASIL Dernier rectificatif d AMM : 12/05/2010 RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT GARDASIL 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Gardasil, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin Papillomavirus Humain

Plus en détail

PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme. CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien.

PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme. CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien. PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien. Grippe, gastro-entérite, angine, otite,...nous sommes régulièrement malades. Quelles sont

Plus en détail

Figures et tableaux. Étude sur les jeunes, la santé sexuelle, le VIH et le SIDA au Canada

Figures et tableaux. Étude sur les jeunes, la santé sexuelle, le VIH et le SIDA au Canada Figures et tableaux Figure 1.1 : Nombre de résultats positifs au test pour le VIH chez les 15 à 19 ans 7 Figure 1.2 : Cadre conceptuel de l EJSSVS 8 Tableau 1.1 : Taille des échantillons 12 Tableau 1.2

Plus en détail

Infections Sexuellement Transmissibles

Infections Sexuellement Transmissibles Infections Sexuellement Transmissibles LES IST SOMMAIRE Les IST 3 Les détecter 5 Les soigner 12 Qui consulter? 14 A qui en parler? 15 Les éviter 16 Tableaux récapitulatifs 22 à 25 Ressources 26 En bref

Plus en détail

Fiche 1 : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST?

Fiche 1 : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST? Fiche : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST? Quelques dates 98 : Identification d un premier cas de la maladie du SIDA 983 : Identification du virus VIH par l Institut Pasteur 987 : Première prescription

Plus en détail

Impact du tabac sur les lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l utérus

Impact du tabac sur les lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l utérus Impact du tabac sur les lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l utérus Docteur Fabienne MESSAOUDI Gynécologue-Obstétricienne Hôpital de Versailles Généralités Les lésions précancéreuses et cancéreuses

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 CONTEXTE Le dépistage est défini par l OMS comme «l identification présomptive de maladies ou troubles non reconnus, par l application de tests, d examens ou d autres

Plus en détail

10.5.2 Inf intranasal : vaccin intranasal contre l influenza 2015-2016

10.5.2 Inf intranasal : vaccin intranasal contre l influenza 2015-2016 Section 10.5.2 Inf intranasal 10.5.2 Inf intranasal : vaccin intranasal contre l influenza 2015-2016 Composition Un vaccin quadrivalent vivant atténué contre la grippe est distribué au Canada : Flumist

Plus en détail

Tests Pap. Dernière mise à jour le 7 février 2013

Tests Pap. Dernière mise à jour le 7 février 2013 Tests Pap Dernière mise à jour le 7 février 2013 Notes à l intention du présentateur : Commandez les ressources auprès de CervixCheck 2 semaines à l avance (TellEveryWoman.ca, page des ressources). Ressources

Plus en détail

Bulletin traitement. Le VPH et le VIH. Fondation des personnes de Toronto atteintes du sida

Bulletin traitement. Le VPH et le VIH. Fondation des personnes de Toronto atteintes du sida Fondation des personnes de Toronto atteintes du sida Bulletin traitement Le VPH et le VIH Juin 2010 Avis aux lecteurs Le programme de ressources et de traitements de la Fondation PWA offre des ressources

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail

RECOMMANDATIONS RELATIVES AU PROGRAMME DE VACCINATION CONTRE LE VIRUS DU PAPILLOME HUMAIN COMITÉ CANADIEN SUR L IMMUNISATION

RECOMMANDATIONS RELATIVES AU PROGRAMME DE VACCINATION CONTRE LE VIRUS DU PAPILLOME HUMAIN COMITÉ CANADIEN SUR L IMMUNISATION RECOMMANDATIONS RELATIVES AU PROGRAMME DE VACCINATION CONTRE LE VIRUS DU PAPILLOME HUMAIN COMITÉ CANADIEN SUR L IMMUNISATION i PROMOUVOIR ET PROTÉGER LA SANTÉ DES CANADIENS GRÂCE AU LEADERSHIP, AUX PARTENARIATS,

Plus en détail

FORUM AUX QUESTIONS : EBOLA

FORUM AUX QUESTIONS : EBOLA CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR EBOLA FORUM AUX QUESTIONS : EBOLA Actualisé le 6 janvier 2015 Remarque : l'information nouvelle est en ROUGE. Qu'est-ce qu'ebola? Le virus Ebola cause une maladie grave, souvent

Plus en détail

Règles de base Fiches d activité sur les modes de transmission (autre activité possible)

Règles de base Fiches d activité sur les modes de transmission (autre activité possible) Titre : Infections transmises sexuellement Groupe cible : 7 e année (version catholique) Domaine du curriculum de l Ontario : Santé Thème du domaine : Croissance et développement Contenus d apprentissage

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

Vacciner les ENFANTS?

Vacciner les ENFANTS? Vacciner les ENFANTS? Oui! Pourquoi? Vacciner les ENFANTS? Oui! Pourquoi? Contenu Les vaccinations protègent l enfant 4 + Diphtérie, tétanos, coqueluche et Haemophilus influenzae 5 + Poliomyélite 7 + Rougeole,

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

L épidémiologie de l hépatite C au Canada

L épidémiologie de l hépatite C au Canada FEUILLET D INFORMATION L épidémiologie de l hépatite C au Canada Ce feuillet d information donne une vue d ensemble de l épidémie de l hépatite C au Canada. Il fait partie d une série de feuillets d information

Plus en détail

Oncologie Interventionnelle Information pour les patients

Oncologie Interventionnelle Information pour les patients Oncologie Interventionnelle Information pour les patients Radiologie Interventionnelle: Votre alternative à la chirurgie www.cirse.org Cardiovascular and Interventional Radiological Society of Europe Cardiovascular

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2)

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2) ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) EPIDEMIOLOGIE Épidémiologie(2) DEFINITION Petit Robert : C est l étude des épidémies. C est l étude des rapports existant entre les maladies et divers facteurs

Plus en détail

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré La maladie de carré chez le chien 1 Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles 11 Espèces cibles de la maladie de carré 12 Maladie de carré chez le chat 13 Maladie de carré chez l homme

Plus en détail

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 www.jeunes-fc.com

CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 www.jeunes-fc.com CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 www.jeunes-fc.com La vie affective et sexuelle suscite beaucoup de questions et occupe une grande part des préoccupations de chacun.

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

(ah SPARE ah gin aze)

(ah SPARE ah gin aze) Fiche d'information sur les médicaments asparaginase (ah SPARE ah gin aze) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe

Plus en détail

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia V O U S I N F O R M E www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia Qu est-ce que le diabète? Le diabète a un effet sur la façon dont votre organisme transforme les aliments en énergie.

Plus en détail