MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat"

Transcription

1 MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat JE M'ENGAGE AVEC M A R S EIL L E P R O V E N C E M É T R O P O L E Prévoir et anticiper, c est le rôle des collectivités locales. La Communauté urbaine Marseille Provence Métropole s est depuis 2009 engagée dans une démarche volontariste de maîtrise de l énergie et de lutte contre le changement climatique. A travers l élaboration de son Plan Climat, MPM va mettre en place une double stratégie. Avec l atténuation des émissions de gaz à effet de serre, nous participons à la lutte contre le changement climatique. Avec l adaptation, nous voulons garantir à tous les habitants et les entreprises de MPM un cadre de vie et d activité agréable malgré les impacts à venir du changement climatique. vélo), projet de création d une Agence locale de l énergie, audit énergétique des bâtiments de MPM, récupération de la chaleur dans les réseaux d eaux usées, etc. Pour l institution MPM et son territoire, ses 18 communes membres et son million d habitants, le Plan Climat communautaire vise à mettre la question du réchauffement climatique au centre des préoccupations, des politiques, et des interventions. Il permettra de renforcer la cohérence des actions locales, de définir une démarche concertée et de fixer un programme commun d actions et de mesures. La phase de diagnostic du Plan Climat communautaire, appelée «Profil climat», a été réalisée en Cette plaquette en expose les principaux résultats et présente les étapes a venir. Des actions ont déjà été engagées dans ce sens : développement du réseau de transports en commun et des modes de transports alternatifs (autopartage, Eugène Caselli, Président de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole

2 Le Plan Climat de Marseille Provence Métropole nous place devant une double responsabilité : améliorer nos pratiques dans l institution et encourager la mutation des comportements des entreprises et des habitants de notre territoire. Pour réduire son empreinte écologique dès à présent, Marseille Provence Métropole s engage dans des mesures significatives au niveau de l aménagement urbain et de la protection des espaces naturels (SCOT et trame verte), du développement des transports en commun et en modes doux, des bâtiments avec l éco-construction, du tri et du recyclage des déchets, de la production d énergies renouvelables. En fédérant les initiatives locales, le Plan Climat de notre Communauté urbaine sera l activateur d un progrès écologique, économique et social. Pierre Sémériva, Vice-président de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole Délégué au Plan Climat BILAN CARBONE Le Bilan Carbone a pour objet de quantifier les émissions de gaz à effet de serre par secteur d activité afin d identifier les enjeux et les marges de progrès pour réduire ces émissions. Il a été réalisé pour le territoire d une part et pour la collectivité d autre part. BILAN CARBONE DU TERRITOIRE : 9 MILLIONS DE TONNES ÉQUIVALENT PAR AN Les principaux secteurs d émissions sont : Les transports de marchandises et de personnes (2,6 millions de tonnes équivalent (teq) CO 2 soit 30 % des émissions totales). Les bâtiments résidentiels et tertiaires (2,2 millions de teq CO 2 soit 25 % des émissions totales). L industrie (2,2 millions de teq CO 2 soit 25 % des émissions totales). L alimentation ( teq CO 2 soit 10 % des émissions totales). Les émissions de la zone industrielle de Fos-sur-Mer ont à elles seules un volume comparable à celles du territoire de MPM, environ 10 millions de teq CO 2. POURQUOI MESURE-T-ON LES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE EN TONNES DE CO 2? PRINCIPAUX POSTES D ÉMISSIONS DU TERRITOIRE DE MARSEILLE PROVENCE METROPOLE Construction et voirie 8% Déplacements de personnes 18% Fabrication des futurs déchets 2% Alimentation Fin de vie des déchets 2% 10% Industries de l'énergie 1% Transport de marchandises 11% Bâtiments résidentiels 15% Procédés industriels 24% Bâtiments tertiaires 9% Le CO 2 est l un des six principaux gaz à effet de serre générés par l activité humaine. A lui seul, il contribue aux trois-quarts 7.6 millions de de l effet teq de serre anthropique ; c est pourquoi on l utilise comme référence. On parle 6 teq alors CO 2 de tonneéquivalent CO 2, ou teq par COhabitant 2. Un ordre de grandeur d émissions : 9.3 millions de teq 7.6 millions de 8.45 teq teq CO 2 6 teq CO millions de teq 9 millions de teq 7.6 millions 8.45 de teq CO par teq habitant CO 2 6 teq CO millions de teq 9 millions de teq 8.45 teq CO teq par CO habitant teq CO 2 Grand Lyon Grand Lyon = km avec une voiture très économe (4 l/100 km) = Un aller-retour Marseille - New-York en avion Lille Métropole Lille Marseille Grand Métropole Lyon Provence Métropole La comparaison Grand avec Lyon : 7.6 les millions territoires de teq COd autres 2 (6 teq 2 par métropoles habitant) est Lille Métropole : 9.3 millions de teq (8.45 teq ) délicate (différence MPM : 9 de millions périmètre, de teq (8.2 hypothèses teq ) de calcul différentes), des ordres de grandeur peuvent être donnés à titre indicatif. Grand Lyon : 7.6 millions de teq CO 2 (6 teq Grand CO 2 Lyon ) : 7.6 millions de teq CO 2 (6 teq CO 2 ) Lille Métropole : 9.3 millions de teq Lille (8.45 Métropole teq par : 9.3 habitant) millions de teq (8.45 teq ) MPM : 9 millions de teq (8.2 teq MPM par : habitant) 9 millions de teq (8.2 teq ) Marseille Lille Métropole Provence Métropole Ma

3 BILAN CARBONE DES ACTIVITÉS PROPRES À LA COLLECTIVITÉ : TONNES ÉQUIVALENT PAR AN Les principaux secteurs d émissions sont : Le traitement des déchets avec les centres d enfouissement techniques *. Les déplacements avec les bus de transports publics et les véhicules de MPM. PRINCIPAUX POSTES D ÉMISSIONS DE L ACTIVITÉ DE MARSEILLE PROVENCE METROPOLE Energie des bâtiments MPM Energie traitement eau et assainissement 2% 1% Immobilisations 27% Les immobilisations avec les voiries et bâtiments dont MPM a la charge. 20% 44% arseille Provence Métropole Véhicules de MPM : déchets, voirie, personnes Transports collectifs MPM et domicile-travail des agents Traitement des déchets 8.2 teq 1% 5% * L incinérateur n est pas pris en compte dans ce Bilan Carbone basé sur l année de référence 2008, afin de pouvoir bénéficier de rapports d activité complets. millions de teq Fournitures et services achetés

4 ANALYSE DE LA VULNÉRABILITÉ CLIMATIQUE DU TERRITOIRE Selon les climatologues, les principaux effets attendus du changement climatique pour la région marseillaise sont les suivants : Hausse de la température estivale moyenne de 3 à 5 C d ici Précipitations plus violentes et sécheresses plus fréquentes. Augmentation du niveau marin jusqu à 1 m d ici 2100 sous l effet de la dilatation de la masse d eau. UN TERRITOIRE SOUS FORTE DÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE L a consommation d énergie primaire de Marseille Provence Métropole est d environ 3 millions de tonnes équivalent pétrole (tep), soit 3 tep et par an. Les secteurs des bâtiments (résidentiel 31%, tertiaire 22 %) et des transports (16 %) sont prépondérants : ils représentent près de 60 % des consommations d énergie du territoire de Marseille Provence Métropole. Les combustibles fossiles (gaz et produits pétroliers) sont la première énergie finale consommée sur le territoire (environ 50 %), avant l électricité (44 %). La production d énergie est de l ordre de 30 tep/an sur le territoire. Le territoire de Marseille Provence Métropole ne produit que 1% de l énergie consommée et dépend donc à 99 % de son approvisionnement en produits pétroliers, gaz naturel et électricité. Par ailleurs, le prix des énergies va augmenter, sous l influence croisée d une croissance mondiale de la demande et d un épuisement des ressources fossiles d accès facile. L es énergies renouvelables mobilisables sont pourtant importantes : solaire thermique et photovoltaïque, éolien, géothermie, thalassothermie, bois, etc. Pour atteindre l objectif de 23 % d énergies renouvelables dans la consommation finale, il sera nécessaire de travailler simultanément : À réduire fortement les consommations d énergie, notamment dans les bâtiments et les transports ; À mobiliser les potentiels d énergies renouvelables existants sur le territoire de Marseille Provence Métropole.

5 POURQUOI UN PLAN CLIMAT TERRITORIAL? Sans changement signifi catif de nos modes de vie, sans réduction forte de la consommation d énergies fossiles, les températures augmenteront en moyenne de 3 à 5 degrés sur l ensemble du globe d ici Avec de graves conséquences : Afi n de contenir le changement climatique dans des limites acceptables, il est impératif de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre. Les engagements européens et leur traduction dans les deux lois issues du Grenelle de l environnement fi xent les objectifs suivants : Sur l environnement : aggravation des catastrophes naturelles, destruction de la biodiversité, réduction de la ressource en eau Sur l économie : modification contrainte des activités (agriculture, tourisme, transports ), gestion des catastrophes et coût de l adaptation : reconstruction de villes, digues de protection Sur la santé et les populations : augmentation des canicules, risque d épidémies nouvelles, perte de récoltes Les populations les plus fragiles seront les plus touchées, en France et dans le monde, et les «réfugiés climatiques» vont se multiplier. Diminuer les émissions de gaz à effet de serre : - 20% d ici 2020 par rapport à 1990, division par 4 d ici Diminuer les consommations d énergie : - 20% d ici Porter la part des énergies renouvelables dans la consommation finale à 23 % en 2020 Anticiper les impacts du changement climatique pour s y adapter. observé au XX e siècle jusqu à +0,7 C de +0,7 C à +0,9 C de +0,9 C à +1,1 C Pour atteindre ces objectifs, les collectivités de plus de habitants sont tenues supérieur à +1,1 C de réaliser un Plan Climat énergie territorial avant fin LES IMPACTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE +0,9 C en France* en moyenne observé au XX e siècle jusqu à +0,7 C de +0,7 C à +0,9 C de +0,9 C à +1,1 C supérieur à +1,1 C simulé au XXIe siècle +3 C de +3 C à +3,5 C de +3,5 C à +4 C +4 C +0,9 C en France* en moyenne Modèle Arpège Météo-France selon scénario A2** du GIEC * et + 0,74 C sur la température moyenne globale mondiale. ** Monde hétérogène avec fort développement économique et démographique, sans effi cacité énergétique. Source: Météo-France +3 C + 3 à 5 C : c est la hausse de température estivale Source: Météo-Francemoyenne attendue d ici le milieu du de +3 C à +3,5 C XXIè siècle pour la région marseillaise. simulé au XXIe siècle + 1 m : c est l élévation possible du niveau de la mer d ici 2100 si des mesures d atténuation drastiques ne sont pas prises. Modèle Arpège Météo-France selon scénario A2** du GIEC de +3,5 C à +4 C +4 C * et + 0,74 C sur la température moyenne globale mondiale. ** Monde hétérogène avec fort développement économique et démographique, sans efficacité énergétique. 9 millions de tonnes équivalent CO 2 : c est le volume des émissions annuelles de gaz à effet de serre sur le territoire de Marseille Provence Métropole. * et + 0,74 C sur la température moyenne globale mondiale. ** Monde hétérogène avec fort développement économique et démographique, sans efficacité énergétique. Source: Météo-France

6 LE PLAN CLIMAT, C EST L AFFAIRE DE TOUS!! Le Plan Climat va se construire tout au long des années 2011 et 2012, avec la participation de l ensemble des acteurs du territoire : habitants, associations, entreprises, communes, institutions Les 21 et 22 octobre 2010, une séance plénière présidée par Eugène Caselli et trois ateliers techniques ont réuni une soixantaine d experts et décideurs locaux pour identifi er, en concertation, les enjeux de la vulnérabilité du territoire et proposer les premières pistes d adaptation. La synthèse des travaux est disponible sur : Mobilités alternatives Les actions à mettre en œuvre pour atténuer le changement climatique et s adapter à ses impacts nous concernent tous : habitants, usagers des transports, entreprises, associations, institutions Chacun peut participer à l élaboration de ces actions. CONTACTS 2009 Travailler Lancement et préfiguration Audrey BENEDETTI Chef de Projet Plan Climat Bilan Carbone et diagnostic des enjeux d atténuation et d adaptation 2011 Se déplacer Ville Méditérranéenne durable PARTICIPEZ! LA CONCERTATION AU CŒUR DU PLAN CLIMAT Élaboration du plan d actions en concer- tation avec les acteurs de Marseille Provence Métropole. Rédaction d un livre blanc des propositions Adoption du Plan Climat par le Conseil de Marseille Provence Métropole 2012 Des ateliers publics de concertation seront mis en place entre mai et juillet Ils seront thématiques : se loger, se déplacer, travailler, consommer, s alimenter Des ateliers territoriaux viendront les compléter. Engagez-vous et participez! Inscription : Se loger Conception graphique : Crédits photos : François Moura impression : SIRIS imprimé sur papier recyclé.

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Plan Climat du Grand Nancy

Plan Climat du Grand Nancy Plan Climat Air Energie Territorial du Grand Nancy Novembre 2012 1 Table des matières Introduction P.4 P.8 P.11 P.18 P.27 P.29 1. Elaboration du Territorial (PCAET) 1.1. La concertation continue 1.2. Le

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES BATIMENTS DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG

DIAGNOSTIC DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES BATIMENTS DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG DIAGNOSTIC DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES BATIMENTS DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG CONTEXTE Par rapport à la formation d éco conseiller La mise en situation professionnelle dans le cadre de

Plus en détail

60 actions pour lutter contre le changement climatique

60 actions pour lutter contre le changement climatique E N V I R O N N E M E N T 60 actions pour lutter contre le changement climatique Plan Climat 1 p. 3 Lutter contre le changement climatique et anticiper ses effets sur notre territoire p. 4 Agir pour limiter

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage 1 L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage Information, éducation, relationnel 11% Déplacements liés au travail 7% Produits de base 2% Métallurgie/Sidérur

Plus en détail

Evolution du coût de l énergie

Evolution du coût de l énergie 1 Sébastien Kraft / Pierre Guilpain Kovalence/ Symbioz s.kraft@kovalence.fr/ p.guilpain@symbioz-energie.fr 2 passées Evolution du coût de l énergie 3 Evolution Evolution Prix complet pour 100 kwh moyenne

Plus en détail

Projet de loi sur la transition énergétique

Projet de loi sur la transition énergétique Projet de loi sur la transition énergétique Atelier Ville Durable DRIEA/UT92/SUBD 11/06/2015 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

TERRITOIRE TERRITOIRE ÉNERGIE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ VULNÉRABILITÉ ÉNERGIE

TERRITOIRE TERRITOIRE ÉNERGIE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ VULNÉRABILITÉ ÉNERGIE DIAGNOSTIC GAZ À EFFET DE SERRE VULNÉRABILITÉ TERRITOIRE PRÉCARITÉ DIAGNOSTIC TERRITOIRE ÉNERGIE VULNÉRABILITÉ DIAGNOSTIC TERRITOIRE VULNÉRABILITÉ GAZ À EFFET DE SERRE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ ÉNERGIE

Plus en détail

Adoption PCET SUD MAYENNE

Adoption PCET SUD MAYENNE Sud Mayenne: nos énergies pour un territoire leader GAL SUD MAYENNE - 2013 UN PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Adoption PCET SUD MAYENNE Conseil communautaire 25 juin 2013 Le PCET = Politique de développement

Plus en détail

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010 Plan climat de la ville de Lille Objectifs & résultats 2010 EDITORIAL Martine Aubry Maire de Lille Philippe Tostain Conseiller municipal délégué à l énergie et à la gestion des bâtiments municipaux 2 En

Plus en détail

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Lors de son discours du 14 janvier 214 1, le Président de la République Française, François Hollande, a souligné l intérêt d une coopération

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles

La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles 0 La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles A l échelle internationale - La Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) Instaurée en 1992 lors du

Plus en détail

Profil Climat Patrimoine et services : Résultats et Analyses

Profil Climat Patrimoine et services : Résultats et Analyses Profil Climat Patrimoine et services : Résultats et Analyses Plan Climat Energie Territoire de la Communauté d Agglomération des Portes de l Eure Document {auxilia} Septembre 2012 Année de référence :

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

et l identification du potentiel l agglomération du Grand Lyon Colloque Franco-Danois Energies d avenir Avril 2008 ML Gagne

et l identification du potentiel l agglomération du Grand Lyon Colloque Franco-Danois Energies d avenir Avril 2008 ML Gagne Le Plan climat à Lyon et l identification du potentiel d énergies renouvelables dans l agglomération du Grand Lyon Les engagements du Grand Lyon Le Grand Lyon, entité géographique et politique de 2,6 M

Plus en détail

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils PLAN CLIMAT-ENERGIE TERRITORIAL DE Poitiers Février 2013 SOMMAIRE Agenda 21 Objectifs et moyens Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation Outils EDITO Une collectivité pionnière

Plus en détail

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Réunion de concertation avec le Ministère de l habitat sur les éléments techniques de la réglementation thermique dans le secteur de l habitat

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

bilan Gaz à Effet faveur du climat Qualit air

bilan Gaz à Effet faveur du climat Qualit air bilan Gaz à Effet de Serre Votre outil pour calculer vos émissions de gaz à effet de serre Engagez votre territoire en faveur du climat bilan Gaz à Effet de Serre Une approche globale L outil Bilan GES

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau)

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau) Objectif 1.1 Diminuer les consommations énergétiques de la commune et des services municipaux Services partenaires Tous les services Lutte contre le changement climatique et protection Partenaires à associer

Plus en détail

Approche intégrée de développement territorial

Approche intégrée de développement territorial Approche intégrée de développement territorial Appel à stratégies V0 CADRE COMMUN AUX APPELS A CANDIDATURE ITI ET LEADER La loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial Diagnostic

Plan Climat Energie Territorial Diagnostic Plan Climat Energie Territorial Diagnostic Communauté d Agglomération Forbach Porte de France Synthèse à l attention des décideurs Janvier 2013 conseil & formation environnement & développement durable

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité

Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité l action des CCI Les CCI défendent un aménagement et un développement durables du territoire Depuis les trente glorieuses la croissance économique

Plus en détail

PLAN D ACTIONS HABITER

PLAN D ACTIONS HABITER AGENDA 21-PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU PAYS D AUBAGNE ET DE L ETOILE PLAN D ACTIONS HABITER Octobre 2012 932, avenue de la Fleuride ZI les Paluds - BP 1415 13785 Aubagne

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

PLAN D ACTIONS HABITER

PLAN D ACTIONS HABITER AGENDA 21-PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU PAYS D AUBAGNE ET DE L ETOILE PLAN D ACTIONS HABITER Octobre 2012 932, avenue de la Fleuride ZI les Paluds - BP 1415 13785 Aubagne

Plus en détail

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Chauffage urbain Projet BIOMASSE Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Diverses actions : réflexion sur un plan de déplacement d administration, diagnostic énergétique

Plus en détail

«PROFIL ÉNERGIE» du territoire de la communauté de communes de Belle-Ile-en-Mer. Situation 2010. Janvier 2014

«PROFIL ÉNERGIE» du territoire de la communauté de communes de Belle-Ile-en-Mer. Situation 2010. Janvier 2014 «PROFIL ÉNERGIE» du territoire de la communauté de communes de Belle-Ile-en-Mer Situation 2010 Janvier 2014 Conseil général du Direction générale des territoires, de l économie et de l innovation Service

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE

LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE Etude préalable à la mise en œuvre du Plan Climat-Energie Territorial de la Communauté d Agglomération de Castres Mazamet LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE Castres, jeudi 29 mars 2012 Obligation

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 CONTENU 1. INTRODUCTION...3 1.1. Cadre réglementaire... 3 1.2. Méthodologie retenue... 3 2. ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE...4

Plus en détail

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Journée de présentation des résultats de la concertation nationale et régionale sur les éléments techniques du projet de réglementation thermique du Bâtiment *** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre

Plus en détail

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire Synthèse des principaux résultats Deux secteurs clés : le bâtiment et le transport de personnes 238 500 teq CO2 / an Le bâtiment

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010 Centre Formation Acteurs Locaux Modèles de coopération publique - privée pour la gestion des déchets urbains --- Martin Yelkouni Université Senghor d Alexandrie Louis-Edouard Pouget Grand Lyon Ouagadougou

Plus en détail

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Contexte et enjeux Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Afin de lutter contre le changement climatique et s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

Trame verte pour le PLU de Marseille

Trame verte pour le PLU de Marseille 8 Environnement Développement durable Trame verte pour le PLU de Marseille CAT-MED, un projet inscrit dans le programme européen MED Le rapport annuel Développement durable de MPM Le Contrat de Baie MPM

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

«PROFIL ÉNERGIE» du territoire de Vannes agglo. Situation 2010. Janvier 2014

«PROFIL ÉNERGIE» du territoire de Vannes agglo. Situation 2010. Janvier 2014 «PROFIL ÉNERGIE» du territoire de Situation 2010 Janvier 2014 Conseil général du Direction générale des territoires, de l économie et de l innovation Service développement durable Hôtel du département

Plus en détail

COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8. EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015

COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8. EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015 COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8 EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015 Mission de l ARENE Energie Climat Accompagner les acteurs du territoire francilien à concevoir

Plus en détail

QUI ET POURQUOI LA RT2012?

QUI ET POURQUOI LA RT2012? QUI ET POURQUOI LA RT2012? La réglementation thermique 2012 s applique à la quasi-totalité des bâtiments dont le permis de construire a été déposé après 01 janvier 2013, à quelques exceptions près. La

Plus en détail

adaptations urbaines en Île-de-France

adaptations urbaines en Île-de-France Atelier de prospective Contrainte énergétique et Habitat et tertiaire face aux enjeux énergétiques Enjeux et instruments Pierre HERANT Chef du Département Bâtiment et Urbanisme Agence de l Environnement

Plus en détail

LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME

LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME N FICHE ACTION Intitulé 1 Réaliser un agenda ou un cahier de texte sur l'éco-citoyenneté en lien avec le recyclage des

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial. Communauté d aglommération de Chartres métropole. Rapport Final

Plan Climat Energie Territorial. Communauté d aglommération de Chartres métropole. Rapport Final Plan Climat Energie Territorial Communauté d aglommération de Chartres métropole Rapport Final 13 novembre 2013 1 Plan Climat Energie Territorial Communauté d agglomération de Chartres métropole Etude

Plus en détail

STRATEGIE ET PLAN D ACTION

STRATEGIE ET PLAN D ACTION STRATEGIE ET PLAN D ACTION 1 SOMMAIRE 1. Stratégie du...2 1.1. Un engagement pour répondre aux défis du XXIème siècle...2 1.2. Les objectifs de la démarche...2 1.3. Une réussite qui ne peut être que collective...3

Plus en détail

Concilier activités portuaires et préservation de l environnement

Concilier activités portuaires et préservation de l environnement BV/CdC/2108260 Concilier activités portuaires et préservation de l environnement HAROPA - Port du Havre Service Environnement Terre-plein de la Barre - CS 81413-76067 LE HAVRE CEDEX - FRANCE Tél. : 02

Plus en détail

Projet de grille d évaluation. pour la pré-sélection des projets CTU 2012/2015. du Pays Vallée de la Sarthe

Projet de grille d évaluation. pour la pré-sélection des projets CTU 2012/2015. du Pays Vallée de la Sarthe Projet de grille d évaluation pour la pré-sélection des projets CTU 2012/2015 du Pays Vallée de la Sarthe Contexte : Le Conseil Régional des Pays de la Loire a voté en 2009 son agenda 21 régional. Ce document

Plus en détail

Commission Aménagement du territoire, Environnement et cadre de vie. De la COP21 au Plan climat du Département. enjeux et contributions

Commission Aménagement du territoire, Environnement et cadre de vie. De la COP21 au Plan climat du Département. enjeux et contributions Commission Aménagement du territoire, Environnement et cadre de vie De la COP21 au Plan climat du Département enjeux et contributions 20 octobre 2015 Salle du 5 ème étage Hôtel du Département Le changement

Plus en détail

Conférence Régionale pour la Transition Energétique

Conférence Régionale pour la Transition Energétique Conférence Régionale pour la Transition Energétique Provence-Alpes-Côte d Azur 20 Janvier 2014 Hôtel de Région Introduction M. Michel VAUZELLE Président de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur M. Michel

Plus en détail

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté ATELIER DECRYPTAGEO 2015 Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté 10 juin 2015 Présentation de GrDF et de son scénario

Plus en détail

Mardi de la DDT du 6 septembre 2011. La réglementation thermique 2012. change la construction!

Mardi de la DDT du 6 septembre 2011. La réglementation thermique 2012. change la construction! Mardi de la DDT du 6 septembre 2011 La réglementation thermique 2012 change la construction! Les objectifs de la réglementation thermique 2012 Objectif 1 : Réduire les consommations d énergie des bâtiments

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Salon Planet Energy, 27 janvier 2011 Une stratégie territoriale de lutte contre le réchauffement climatique au profit du développement économique local Plan

Plus en détail

Les collectivités réunionnaises engagées face aux défis climatique et énergétique

Les collectivités réunionnaises engagées face aux défis climatique et énergétique Les collectivités réunionnaises engagées face aux défis climatique et énergétique Les collectivités réunionnaises s engagent sur leurs territoires pour faire face au changement climatique Les collectivités

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

«PROFIL ÉNERGIE» du territoire de la communauté de communes de Mauron en Brocéliande. Situation 2010

«PROFIL ÉNERGIE» du territoire de la communauté de communes de Mauron en Brocéliande. Situation 2010 «PROFIL ÉNERGIE» du territoire de la communauté de communes de Mauron en Situation 2010 Janvier 2014 nseil général du ection des territoires rvice développement durable Hôtel du département 2 rue de Saint-Tropez

Plus en détail

Comité syndical du 22 mai 2015. Projet de résolution pour un Grand Paris de l après-carbone

Comité syndical du 22 mai 2015. Projet de résolution pour un Grand Paris de l après-carbone Comité syndical du 22 mai 2015 Projet de résolution pour un Grand Paris de l après-carbone 2014 a été l année la plus chaude de l histoire, avec le dépassement des 400ppm de CO 2 dans l atmosphère. L actualité

Plus en détail

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines 2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines UNION EUROPÉENNE La politique urbaine intégrée soutenue par l Europe : un enjeu aujourd hui, un principe pour demain Depuis 2007, l Europe investit

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

LA FRANCHISE INDUSTRIELLE

LA FRANCHISE INDUSTRIELLE LA FRANCHISE INDUSTRIELLE Première franchise YPREMA CBM au Teil Réceptionner des déchets, les transformer en produits et vendre ces produits est aujourd hui un vrai schéma économique. Pour atteindre en

Plus en détail

La charte de l environnement et du développement durable

La charte de l environnement et du développement durable La charte de l environnement et du développement durable LA DÉCLINAISON ANGEVINE DES THÉMATIQUES DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT LES ENJEUX A - La lutte contre le réchauffement climatique Bâtiments - Habitat

Plus en détail

APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS

APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS L ADEME Bretagne souhaite impulser une dynamique sur le territoire breton en accompagnant les collectivités

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE. Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE. Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique QUELLE MOTIVATION? Elle est liée à une double contrainte conduisant le

Plus en détail

Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013

Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013 Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013 Changement climatique Quel phénomène n est pas lié au changement climatique? A) La montée des eaux B) Les tsunamis C) La disparition

Plus en détail

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment Enjeux énergétiques de l habitat - Le secteur du bâtiment est responsable de 45% des

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Un Plan Climat pour le territoire du Parc naturel régional et le Grand Narbonne

Un Plan Climat pour le territoire du Parc naturel régional et le Grand Narbonne Un Plan Climat pour le territoire du Parc naturel régional et le Grand Narbonne Ensemble, préparons l avenir! Vers des ambitions partagées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et anticiper

Plus en détail

PARC NATUREL REGIONAL

PARC NATUREL REGIONAL PARC NATUREL REGIONAL DES MONTS D ARDECHE Synthèse du bilan de gaz à effet de serre du territoire 1. Eléments de contexte Les derniers travaux du GIEC (Groupe d Experts Intergouvernemental sur l Evolution

Plus en détail

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Publié par la En collaboration avec le Ministère de l Equipement, de l Aménagement du Territoire et du Développement Durable Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Synthèse Publié par Bureau

Plus en détail

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT Un territoire, une collectivité, un PLEE Pourquoi faire un PLEE? Dans le domaine de l énergie et de l environnement, la collectivité est consommatrice, mais aussi productrice,

Plus en détail

LA DEMARCHE DE PDIE DES ZONES INDUSTRIELLES DES PAYS DE L AIGLE ET DE LA MARCHE

LA DEMARCHE DE PDIE DES ZONES INDUSTRIELLES DES PAYS DE L AIGLE ET DE LA MARCHE LA DEMARCHE DE PDIE DES ZONES INDUSTRIELLES DES PAYS DE L AIGLE ET DE LA MARCHE Comité de Pilotage de restitution 12 février 2013 2 TRANSPORTS ET DEPLACEMENTS LES PRINCIPAUX CONSTATS Le nombre de nos déplacements

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée)

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée) GARONNE 2050 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE VARIABLE : consommation d énergie Cette variable s intéresse à la consommation d énergie, un focus sur la consommation d électricité étant effectué. Elle peut

Plus en détail

Ateliers thématiques «territoire»

Ateliers thématiques «territoire» Plan Climat Energie Territorial Ateliers thématiques «territoire» Urbanisme et Habitat 11 avril 2011 Majestic 18h30-20h30 Déroulement de l atelier 1. Introduction: objectifs et déroulement de l atelier

Plus en détail

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services Dossier de Synthèse 1 - Bilan global Les activités de la Communauté d Agglomération Val de Seine, hors logements sociaux, ont émis plus de 24.000

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

Yann Françoise Plan climat de Paris

Yann Françoise Plan climat de Paris Un nouveau sens pour la planification Développement durable et métropoles Yann Françoise Plan climat de Paris Journée Île-de-France / 14 mai 2009 Le plan climat de Paris Un nouveau sens pour la planification

Plus en détail

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP Club des utilisateurs Display en France La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment Sophie LE GARREC Chef de projet DPE & Performance énergétique des bâtiments existants

Plus en détail

Plans de Déplacement Inter-Administration (PDIA) Inter-Entreprises (PDIE) & Covoiturage

Plans de Déplacement Inter-Administration (PDIA) Inter-Entreprises (PDIE) & Covoiturage Plans de Déplacement Inter-Administration (PDIA) Inter-Entreprises (PDIE) & Covoiturage EPINAL, 21 septembre 2012 Une stratégie locale pour une mobilité alternative à la voiture individuelle Plan de présentation

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

VILLES FUTURES ET CLIMAT URBAIN. Quels leviers pour l adaptation?

VILLES FUTURES ET CLIMAT URBAIN. Quels leviers pour l adaptation? VILLES FUTURES ET CLIMAT URBAIN Quels leviers pour l adaptation? Synthèse du projet ACCLIMAT Thomas HOUET Chercheur CNRS thomas.houet@univ-tlse2.fr Laboratoire GEODE 5602 CNRS UT2J Le projet ACCLIMAT Etudier

Plus en détail

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES

Sorbonne Immo RICS : L immobilier durable : combien ça coûte? Combien ça rapporte? : QUELQUES REPERES 23 juin 2010 2007 Début de la concertation Août 2009 Loi Grenelle I Eté 2010? Loi Grenelle II 2011/2013 RT 2012 / BBC 2012 Annexe environnementale 2020 BEPOS BBC BEPOS BREEAM CEE CPE DPE HQE HPE LEED bâtiment

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

Création d une chaufferie

Création d une chaufferie Création d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Ville de Bayonne - Direction du Patrimoine ti i Immobilier - Service Etudes Un projet de développement durable Inscrit dans une démarche globale menée

Plus en détail