Compte rendu d expérimentation d usages TICE en Economie Gestion

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte rendu d expérimentation d usages TICE en Economie Gestion"

Transcription

1 1/8 Compte rendu d expérimentation d usages TICE en Economie Gestion ENVIRONNEMENTS VIRTUELS Cette expérience s inscrit dans le cadre d un des thèmes relatifs aux TRAAM (travaux académiques mutualisés) pour l année 2011/2012 : Exploration fonctionnelle des environnements virtuels en reconstitution de situations opérationnelles. Outil Environnement virtuel (Assemb Live) Niveau STS et Terminale d enseignement Spécialité STS Tertiaires Description synthétique Cette expérience vise à évaluer l intérêt de l utilisation d un environnement virtuel avec des élèves. Contexte L équipe TICE de l académie de Toulouse avant d utiliser Assemb Live avec les élèves, s est familiarisée avec l environnement virtuel Centra, afin d organiser ses réunions à distance. Logiciel ou Environnement virtuel : Assemb Live application utilisés Informations L outil Centra, utilisé dans le cadre des réunions à distance, n est pas exploitable complémentaires avec les élèves. Période Octobre 2011 à Mai 2012 Nombre d utilisateurs 7 professeurs de l équipe TICE 4 classes ont participé à l expérimentation d Assemb Live Motivation de l initiateur Analyser les exploitations pédagogiques possibles d un environnement virtuel Evaluation par Intérêts : l auteur - Outil de communication qui capte l attention des élèves, - Outil de simulation de situations de communication (conférences, cours débat ), qui permet d entraîner les élèves à des situations professionnelles - Outil qui permet une mutualisation des ressources (diaporama), - Facilité de prise en main de l outil par les étudiants et élèves, Auteur Limites : - Difficultés techniques - Pour certains élèves, l expérience est vécue uniquement sous l aspect ludique, et ne permet pas de fixer les apprentissages Gilbert Barcelo Serges Combes Frédéric Fiée Fanny Hervé (rédaction du compte-rendu) Dominique Monlaur Daniel Pélissier Fabien Vasquez Sommaire : Objectif de l expérimentation :... 2 Etapes... 2 Analyses... 3 Synthèse... 7

2 Objectif de l expérimentation : 2/8 Les objectifs de cette expérimentation étaient multiples : découvrir un environnement virtuel, et ses spécificités, envisager des scénarios pédagogiques avec ce nouvel outil, évaluer l intérêt et les limites de cet outil dans le cadre d une exploitation pédagogique. Etapes Durée Personnes concernées Contenu Etape 0 1 h 30 par Equipe TICE de réunion l académie de Toulouse environ Etape 1 2 heures Test Assemb live avec Jean-Paul Moiraud, académie de Lyon et l équipe TICE (13/12/2011) 5 réunions à distance de l équipe TICE ont été organisées via CENTRA entre octobre 2011 et février Centra est un environnement virtuel que nous avons choisi d expérimenter entre les membres de l équipe TICE en première approche de l outil. Une réunion à distance a été organisée sur Assemb Live entre l équipe TICE et Jean-Paul Moiraud, professeur d économie gestion, qui travaille sur les enjeux pédagogiques des environnements virtuels. Etape 2 2 heures Expérimentation Assemb live avec les élèves de 4 établissements éclatés géographiquement. (2/05/2012) Le but était de réunir via Assemb Live 4 classes éclatées géographiquement, et de tester les exploitations possibles d Assemb Live (conférence, débats, évaluation ) Conférence réalisée par Dominique Monlaur, sur un thème transversal, susceptible d intéresser les 4 différentes classes (thème : la sécurité du poste informatique).

3 3/8 Analyses 1 Utilisation de Centra comme mode de communication à distance synchrone au sein de l équipe TICE Centra a été systématiquement utilisé pour organiser des réunions à distance au sein de l équipe TICE. L objectif était d inciter les membres de l équipe à utiliser régulièrement un environnement virtuel (au moins 5 réunions à distance ont été organisées). Les conclusions qui émergent de cette utilisation sont : Les aspects matériels et techniques, peuvent (encore) constituer des obstacles : faible débit Internet, micro de faible qualité, etc. Complémentarité des différents moyens de communication : son, vidéo, chat Exemple : un intervenant présente un diaporama, un participant peut poser une question via le chat, sans couper la parole à celui qui présente. Le chat permet alors de consigner les questions, qui seront traitées ultérieurement. Mise en évidence d un effet d expérience : au départ, la prise en main de l environnement virtuel demande quelques réglages techniques (casque, micro ), puis la communication devient plus fluide entre les participants. Possibilité d enregistrer les réunions pour analyser les erreurs à ne pas reproduire. Nécessité de désigner un animateur, qui joue un rôle de coordination entre les différents participants (distribution de la parole, ) Le problème majeur pour l exploitation pédagogique reste l impossibilité d utiliser Centra avec les élèves, d où notre décision de travailler sur d autres environnements virtuels : Assemb live. 1 Ces analyses sont propres à l auteur, à l expérience concernée dans un contexte particulier et ne sont pas généralisables. Elles peuvent cependant constituer des repères pour de nouvelles expérimentations.

4 Test des fonctionnalités d Assemb live au sein de l équipe TICE. 4/8 Les objectifs de cette première expérience sur Assemb live étaient multiples : découvrir cet environnement virtuel, et ses spécificités envisager des scénarios pédagogiques avec ce nouvel outil. Les modalités : Durée : 2 heures Participants : 4 participants + 1 conférencier J-P Moiraud (spécialiste des environnements virtuels) Les conclusions de cette expérience rejoignent celles issues de l expérience Centra. De plus, nous avons pu faire émerger de nouveaux constats : Importance du respect des règles sociales de bases en immersion (gestuelle, poser sa voix, coordonner les temps de parole et les temps d écoute) ; L importance des espaces 3D dans la perception de son environnement social (le réalisme des situations nous conduit à exploiter Assemb live comme outil de simulation d un oral) ; La possibilité d utiliser des espaces de dialogue commun (pour mutualiser des ressources comme visionnage d un diaporama dans un amphithéâtre), et des espaces privés (possibilité de créer une «bulle», c est-à-dire un espace de dialogue accessible à certaines personnes seulement) ; Le besoin d écrire les moments de formation où le monde virtuel est adapté aux besoins L idée n est pas d utiliser un outil simplement parce qu il est nouveau, mais plutôt d identifier précisément les moments de la progression pédagogique où cet outil pourrait apporter une valeur ajoutée. Pistes pédagogiques envisagées : Réaliser des simulations pour des oraux (épreuve pratique en Terminale ou oraux en STS) Inviter des professionnels et partager la conférence en différents lieux (l environnement virtuel permet de dépasser quelque peu les contraintes de temps et d éloignement géographique, puisqu il n y a pas de déplacement) ; Développer des cours à distance (élèves connaissant des problèmes de santé, absence de transports en commun) ;

5 5/8 Individualisation des parcours (possibilité de communiquer deux-à-deux dans une «bulle», afin d expliquer un point du cours, par exemple). Publication du compte-rendu du test Assemb live par J-P Moiraud : Expérimentation Assemb live avec les élèves Les objectifs de cette expérimentation sont multiples : suite à l expérimentation au sein de l équipe TICE, l objectif est d expérimenter Assemb live avec les élèves pour confirmer les intérêts et les limites de l exploitation pédagogique de l outil, jouer sur la transversalité du thème proposé pour faire collaborer des niveaux différents (STS, DCG, Terminale), proposer une webconférence simultanée à des élèves géographiquement dispersés. Les modalités : Thème : la sécurité du poste informatique. Durée : environ 30 minutes Participants : Un webconférencier : Dominique Monlaur une classe de DCG à Tarbes (65) avec Dominique Monlaur une classe de T STG Mercatique à Auch (32) avec Fanny Hervé une classe de BTS NRC à Montauban (82) avec Fabien Vasquez une classe de BTS NRC à Villefranche-de-Rouergue (12) avec Serge Combes Les conclusions de cette expérience rejoignent également les analyses précédentes, mais mettent également en évidence de nouveaux éléments : - En l occurrence, il n a pas été possible de tenir réellement la conférence prévue car le webconférencier ne pouvait pas communiquer de manière claire (problème lié au micro). Ce qu il faut retenir est l importance à accorder à la phase de préparation. Le test du matériel apparaît indispensable (nous l avions fait le matin même), mais le test doit être réalisé suffisamment tôt dans le temps pour prévoir des modifications si nécessaire. Il est conseillé de

6 6/8 prévoir une solution de cours (stocker les ressources sur une clé USB ou les imprimer afin de pouvoir les diffuser aux élèves, même en cas de panne technique). - Problème lié au faible débit dans les établissements : il faut veiller à ordonnancer les connexions à Assemb live sinon il y a un risque de ralentissement du débit. La qualité de restitution de l environnement 3D est également très liée à ce débit : problèmes de distorsion d image et de temps de réponse à l affichage. Ces problèmes peuvent être source de rejet de l outil. - L importance du rôle de coordonnateur du débat : dans Assemb live chaque participant peut faire défiler le diaporama comme il le souhaite. Or, lors d une conférence, il apparaît important qu une seule personne ait la main sur le défilement des diapositives afin d assurer la cohérence entre l écrit et l oral. Dans la phase d échanges, celui qui a la parole peut à tout moment demander au coordonnateur de revenir sur une diapositive. - La question du degré d autonomie des élèves/ étudiants : étant donné que la conférence regroupait des niveaux différents (STS, DCG, Terminale), tous les participants n avaient pas le même degré d autonomie. Certains étudiants étaient face à un poste informatique et pouvaient interagir directement, notamment sur le chat. Les élèves de Terminale, pour cette première expérience, n avaient pas accès au poste informatique. Certains des élèves devant un poste informatique ont eu tendance à avoir des propos assez éloignés du sujet sur le chat. La plupart des élèves ont déjà utilisé le chat de façon personnelle, mais jamais de façon professionnelle, ce qui peut expliquer les débordements. Une solution au problème peut être de bloquer le chat (si le paramétrage est possible) ou, de façon moins radicale, d imposer aux élèves qui ont accès au chat de s identifier clairement par leur avatar. Autrement dit, se pose le dilemme autonomie / interactivité, qui peut sans doute être résolu en expliquant en amont les règles de comportement dans un chat. Précisons toutefois qu il s agit d une problématique classique de la gestion de classe, qui n est pas spécifique aux environnements virtuels. - L émulation positive liée au quiz : suite à la conférence, Dominique Monlaur avait préparé un quiz, pour vérifier les connaissances. Concrètement, le quiz consiste en une évaluation sommative sous la forme d un QCM : la question est posée à travers le diaporama, les élèves répondent via le chat. Une fois que chaque équipe a répondu, la réponse correcte est donnée par le conférencier toujours via le chat. Le quiz crée une vraie émulation positive liée au côté «compétition» entre établissements : les élèves se prennent au «jeu», et essaient de donner la bonne réponse pour gagner (alors même qu il n y avait pas d enjeu précis!) - La capacité de l environnement virtuel à capter l attention des élèves : les élèves ont beaucoup apprécié la possibilité de personnalisation permise par l'avatar, l'aspect 3D, les

7 7/8 graphismes, d'être "plongés" dans un environnement virtuel. Une partie de cet attrait est sans doute lié à l effet «nouveauté», mais l expérience reste encourageante. Synthèse L objectif de cette expérimentation était d évaluer l intérêt de l exploitation pédagogique d un environnement virtuel. Nous avons identifié plusieurs pistes d exploitations pédagogiques, mais étant donné les problèmes techniques, et les contraintes liées au temps, il nous a été impossible de les approfondir. L environnement virtuel se révèle être un outil pertinent à plusieurs niveaux. - Au niveau de l élève et du groupe classe, il est apparu clairement qu Assemb Live est un outil captant l attention et la motivation des élèves. Etant donné le profil «technophile» de la plupart de nos élèves («génération Y»), il est important de souligner que les élèves ne rencontrent pas de difficulté particulière pour s adapter à cet outil. D autant plus que, pour les professeurs, il s agit souvent d un nouvel outil ; mais, pour les élèves, il s agit d exploiter un outil (qu ils connaissent parfois) de façon différente, dans un contexte professionnel. Néanmoins, on peut également se demander si le côté attractif de l environnement virtuel n est pas lié à l aspect nouveauté, et s il ne s atténue pas dans le temps. - Au niveau collectif, l environnement virtuel favorise l éclatement du groupe «classe». En effet, l aspect virtuel d Assemb Live permet la réunion de personnes géographiquement éclatées. Cet outil facilite donc la tenue de conférence par des professionnels (à qui on fait économiser le temps et les frais de déplacement) mais cet outil permet également de créer un lien entre différentes classes, comme cela a été le cas dans notre expérimentation. Ainsi, le choix d un thème transversal pour la conférence entre les différentes classes permet de souligner le «socle commun» des filières tertiaires. Cette piste pourrait être approfondie, et l outil Assemb Live pourrait être expérimenté pour organiser une conférence pour présenter une section de STS par exemple à des élèves éclatés géographiquement (ce qui permet de valoriser la filière et évite le déplacement lors des journées portes ouvertes). - Au niveau des apprentissages, l expérience montre que l environnement peut-être source d apprentissage dans la mesure où il permet de simuler des situations de communication (conférences avec un professionnel, cours en amphithéâtre, débat ), semblables à des situations professionnelles (ou des situations que les élèves sont amenés à rencontrer dans la suite de leurs études). D une part, l usage d un environnement virtuel suppose également une certaine autodiscipline des utilisateurs, quant à la gestion de la prise de parole, au respect du temps de parole des autres...etc. D autre part, la présence d un avatar permet la mise en situation de l élève dans un cadre professionnel, et surtout la séparation entre l élève (celui qui est évalué) et l individu (celui qui présente). La forme virtuelle de l avatar permet à certains

8 8/8 élèves d être plus à l aise à l oral, et de mieux accepter les remarques des évaluateurs, car elles ne sont adressées qu à l élève et pas à l individu. - Au niveau de l évaluation, il est possible de procéder à différents types d évaluation. Au niveau individuel, l outil facilite l évaluation individuelle formative, par exemple sur la présentation orale d un élève, en croisant les regards de différents évaluateurs : auto-évaluation, évaluation par les pairs, évaluation par le professeur. Au niveau collectif, la possibilité de mettre en «compétition» les participants favorise l émergence d une émulation positive, mise en lumière par l évaluation à la fin de la conférence. Au-delà des difficultés techniques et matérielles (sur lesquelles nous avons peu d emprise), il nous semble important de souligner une limite liée à l aspect ludique de l environnement virtuel (présence d avatar, possibilité de personnalisation de l avatar, présence d un chat ). Tous ces éléments plongent l élève dans un environnement nouveau, mais cet environnement n est pas forcément identifié par les élèves comme un lieu d apprentissages. Pour certains élèves, l expérience est vécue uniquement sous l aspect ludique, et ne permet pas de fixer les apprentissages (d où la question de l autonomie des élèves dans un environnement virtuel, mais également l importance de la phase de préparation et de la scénarisation de la séance sous environnement virtuel. Sur la préparation de la séance Assemb Live, voici un petit mémento très utile réalisé par J-P Moiraud : ). Cette expérimentation rejoint en ce sens, certaines conclusions liées aux expérimentations des jeux sérieux. Pour conclure, on peut rappeler que l environnement virtuel est un outil de communication à distance qui repose sur la mutualisation de certaines ressources, et la richesse des échanges liées à la présence de différents participants. A ce titre, il apparaît pertinent, au-delà des limites soulignées cidessous, de rappeler aux élèves l importance du partage de l information, de la collaboration dans la construction de la connaissance.

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

OBSTACLES ET REUSSITES

OBSTACLES ET REUSSITES OBSTACLES ET REUSSITES Description de l obstacle Pistes de résolution COMPETENCE : COMPRENDRE A L ORAL Comprendre des consignes orales Tout au long de la journée, utiliser des mots de vocabulaire simples

Plus en détail

PROJET FÉDÉRATEUR PLURIDISCIPLINAIRE 3ème prépa-professionnelle

PROJET FÉDÉRATEUR PLURIDISCIPLINAIRE 3ème prépa-professionnelle PROJET FÉDÉRATEUR PLURIDISCIPLINAIRE 3ème prépa-professionnelle Année scolaire 2015 / 2016 Intitulé du projet : comment trie-t-on les déchets? Durée : toute l année scolaire Professeurs concernés (Noms,

Plus en détail

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ Haute École de Bruxelles Communauté française de Belgique DEFRÉ Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts concernant le cursus primaire de la Catégorie Pédagogique de la Haute École de

Plus en détail

«Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit des termes est le plus grand.»

«Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit des termes est le plus grand.» Recherche d un problème ouvert en classe de seconde Le produit maximum Stéphane Millet Lycée d Andrézieu-Bouthéon «Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

Préparation au concours Sésame

Préparation au concours Sésame Préparation au concours Sésame Domaine : PACIFI Titre : Préparation au concours Sésame 2 élèves Objectifs : Former des élèves à l épreuve de synthèse propre au concours Sésame Préparer les élèves aux entretiens

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

Objectifs de cet atelier

Objectifs de cet atelier LES ATELIERS DE REGAIN La dynamique de groupe 2 Objectifs de cet atelier Finalité : développer la capacité d'un groupe de personnes à collaborer pour formuler son propre avenir et y parvenir en contexte

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE Nathalie Gormezano Institut Supérieur d Interprétation et de Traduction (Paris) La traduction technique aujourd hui évolue

Plus en détail

Scénario n 1 : CRÉATION D UN DOCUMENT DE COLLECTE DE RESSOURCES EN LIGNE EN CLASSE DE LATIN VIA L OUTIL DE CURATION «SCOOP.IT»

Scénario n 1 : CRÉATION D UN DOCUMENT DE COLLECTE DE RESSOURCES EN LIGNE EN CLASSE DE LATIN VIA L OUTIL DE CURATION «SCOOP.IT» Scénario n 1 : CRÉATION D UN DOCUMENT DE COLLECTE DE RESSOURCES EN LIGNE EN CLASSE DE LATIN VIA L OUTIL DE CURATION «SCOOP.IT» SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la

Plus en détail

Le numérique au service de la formation à l accompagnement thérapeutique

Le numérique au service de la formation à l accompagnement thérapeutique Le numérique au service de la formation à l accompagnement thérapeutique Patrick Ritz Professeur des Universités Praticien Hospitalier Université Toulouse III - Paul Sabatier Anne Amoros et Carole Gimenez

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ DANS LA FILIÈRE DE L HOTELLERIE-RESTAURATION. 1. La mise en place d un dispositif ludique et attractif : le projet

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ DANS LA FILIÈRE DE L HOTELLERIE-RESTAURATION. 1. La mise en place d un dispositif ludique et attractif : le projet L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ DANS LA FILIÈRE DE L HOTELLERIE-RESTAURATION 1. La mise en place d un dispositif ludique et attractif : le projet Le constat : Sur une classe de 1 ère année bac pro hôtellerie

Plus en détail

BTS. Assistant de manager. Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES

BTS. Assistant de manager. Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES BTS Assistant de manager Lycée public de Saint-Just CADRE DE TRAVAIL FORMATION & EPREUVES Formation 1. FINALITES ET APS Les enseignements de finalités permettent d acquérir un ensemble de compétences professionnelles,

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3 5 DOCUMENT 3 PROJET D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION Le projet d établissement du Collège Sainte-Marie - 1 er degré - est écrit dans la lignée des projets éducatif et pédagogique. Il précise les objectifs

Plus en détail

Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire

Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire 1. Tableau récapitulatif... 2 2. Enoncé et consigne données aux... 3 3. Objectifs et analyse a priori... 3 4. Scénario

Plus en détail

Résidences étudiantes

Résidences étudiantes SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Résidences étudiantes Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Comment gérer les activités festives dans nos résidences? Comment gérer les nuisances autour? Quelles solutions

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION ACADEMIE DE POITIERS Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles Concours externe - Session 2014 PREMIERE EPREUVE D ADMISSION Statistiques Discipline Moyenne Ecart-type NB candidats

Plus en détail

Master your training. Extend your reach.* * Maîtrisez vos plans de formation. Elargissez vos possibilités. English as a Communication Tool

Master your training. Extend your reach.* * Maîtrisez vos plans de formation. Elargissez vos possibilités. English as a Communication Tool * Maîtrisez vos plans de formation. Elargissez vos possibilités. Master your training. Extend your reach.* English as a Communication Tool Vous recherchez une solution clé-en-main pour former vos collaborateurs

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT Comprendre et expliquer la politique documentaire à l heure des ENT Sommaire 1. Introduction (diapositives 3 à 5) 2. Historique (diapositives 6 à 17) 3. Enjeux et caractéristiques d une politique documentaire

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Évaluer par compétences

Évaluer par compétences Évaluer par compétences - Rapport final - Collège Jean Rostand LUXEUIL LES BAINS Résumé du projet : Mise en place progressive d un système d évaluation par compétences en regard du socle commun de connaissances

Plus en détail

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013)

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) 1 «Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) ANALYSE DES RESULTATS : DOCUMENT DE TRAVAIL Enquête INJEP, réalisée en 2013 1 : questionnaire en ligne auprès de 130 répondants (dont

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L ENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES CONDUISANT AU BTS

QUESTIONNAIRE SUR L ENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES CONDUISANT AU BTS QUESTIONNAIRE SUR L ENSEIGNEMENT DES MATHÉMATIQUES CONDUISANT AU BTS Ce questionnaire est proposé aux professeurs de mathématiques intervenant en sections de technicien supérieur : les réponses, individuelles

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

Apprendre en s amusant : créer un jeu sérieux pour mieux maîtriser la

Apprendre en s amusant : créer un jeu sérieux pour mieux maîtriser la Apprendre en s amusant : créer un jeu sérieux pour mieux maîtriser la langue Ou comment concevoir des exercices sur des points de la langue française intégrés et publiés au sein d une plateforme en ligne.

Plus en détail

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S Travail de fin d études en didactique universitaire Magali Muller Bastien Walliser Septembre 2009 CHOIX D UNE PROBLEMATIQUE L étape choix d une problématique comprend les documents

Plus en détail

Luc PONSONNET Lycée Bonaparte 83000 Toulon Académie de Nice TRAAM 2013-2014 Page 1

Luc PONSONNET Lycée Bonaparte 83000 Toulon Académie de Nice TRAAM 2013-2014 Page 1 Luc PONSONNET - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " L ENORME SAUT DE THIERRY NEUVILLE AU RALLYE DE FINLANDE" Niveau de la classe : première scientifique Testée avec une classe de première scientifique

Plus en détail

Favoriser l'autonomie des élèves de lycée à la maison grâce à l'ent

Favoriser l'autonomie des élèves de lycée à la maison grâce à l'ent Favoriser l'autonomie des élèves de lycée à la maison grâce à l'ent 1. Le scénario : L espace numérique de travail (E.N.T.) dans les établissements publics locaux d enseignements est utilisé comme une

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Contexte. Problèmes posés

Contexte. Problèmes posés CONCEPTION ET EVALUATION D UN COURS EN LIGNE DESTINE A AMELIORER LES COMPETENCES DE FUTURS ENSEIGNANTS EN EDUCATION PHYSIQUE A L ANALYSE DE TACHES. DES SAVOIRS TECHNIQUES AUX COMPETENCES PEDAGOGIQUES Catherine

Plus en détail

L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite?

L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite? Projet de synthèse des connaissances CRSH L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite? Chercheure principale et coordinatrice du projet : Cathia Papi Autres

Plus en détail

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté Année scolaire 2008-2009 BO n 25 du 19 juin 2008 Organisation de l'aide Un cadre souple et évolutif. Une formalisation simple qui soit

Plus en détail

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS)

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) École de service social ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) Le formulaire d évaluation, signé à la fois par l étudiant et le superviseur de stage, doit être retourné

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT

MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT MODALITÉ DE MISE EN ŒUVRE SELON L'ÉQUIPEMENT INFORMATIQUE DISPONIBLE Pour utiliser le logiciel «Le train des lapins» en classe, il suffit d'avoir un poste informatique. Il n'est pas nécessaire que celui-ci

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Réseau Cadences d Agglopolys

PROJET PEDAGOGIQUE Réseau Cadences d Agglopolys PROJET PEDAGOGIQUE Réseau Cadences d Agglopolys Les écoles de musique qui constituent la réseau Cadences dispensent un enseignement musical diversifié incluant l ensemble des expressions artistiques de

Plus en détail

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Validé par les membres de la CMP, le 23 octobre 2012

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI

STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI Introduction L Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA) s associe

Plus en détail

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être engagées dans et hors l école. L élève apprend a se construire

Plus en détail

Cas Michel et Augustin

Cas Michel et Augustin Cas Michel et Augustin Proposition pédagogique pour le traitement de la question de gestion «Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité» Présentation de la ressource Propriétés Intitulé

Plus en détail

Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet

Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet L asbl Animagique est née en 2003. Cette association dynamique est issue de l Ecole des Cadres de Wallonie, anciennement Ecole des

Plus en détail

communication Construction

communication Construction Les compétences de base et la communication dans le secteur de la Construction Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de base et

Plus en détail

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au FICHE REPÈRES POUR LES CHSCT Un cadre unique pour une hétérogénéité des pratiques accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont

Plus en détail

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN UTOPIA : MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Projet à destination des classes de cycle 3 des écoles élémentaires de Strasbourg Les objectifs : Permettre aux enfants de : Découvrir «activement» le Strasbourg

Plus en détail

Formation à distance et formation continue

Formation à distance et formation continue Rencontre avec le Comité de liaison de formation à distance (CLIFAD) Formation à distance et formation continue Par Paul Inchauspé Montréal, janvier 1999 Formation à distance et formation continue Dans

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Septembre 2009

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Septembre 2009 RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Septembre 2009 Les informations contenues dans le présent document sont strictement confidentielles. Elles sont la propriété de EMCC et toute reproduction, diffusion ou exploitation

Plus en détail

Formations 1 0 0 % à d i s ta n c e

Formations 1 0 0 % à d i s ta n c e Formations 1 0 0 % à d i s ta n c e 2015 E X T E NSION L E ARNIN G Finance Management Efficacité professionnelle www.elearningtime.com FORMATIONS 100 % À DISTANCE E-learning Time propose 10 formations

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

Epreuve orale de langues vivantes obligatoires (LVO) en série L

Epreuve orale de langues vivantes obligatoires (LVO) en série L Ce document s adresse aux professeurs d élèves de Terminale L ainsi qu aux professeurs convoqués à faire passer les oraux en juin en centre d interrogation. Par «épreuve ponctuelle», on entend les candidats

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école.

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école. ACCUEILLIR ET ACCOMPAGNER LES «ENFANTS DU VOYAGE» A L ECOLE «Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est, et commencer là, justement là» S.Kierkegaard

Plus en détail

Fiche pédagogique Spots vidéo : «Stop aux discriminations à l embauche!»

Fiche pédagogique Spots vidéo : «Stop aux discriminations à l embauche!» Fiche pédagogique Spots vidéo : «Stop aux discriminations à l embauche!» 1 Introduction Cette série de quatre spots vidéo réalisés par Dancing Dog Productions a été développée dans le cadre d un projet

Plus en détail

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet La baladodiffusion Présentation de l outil La baladodiffusion, ou podcast en Anglais, est à l origine un moyen d écouter de manière différée de la musique au format MP3 sur des supports numériques tels

Plus en détail

Rapport individuel Génie logiciel

Rapport individuel Génie logiciel 2012 Rapport individuel Génie logiciel Dans ce rapport sera présenté l ensemble des activités effectuées au cours du projet de création de site de covoiturage «Etucovoiturage» (http://etucovoiturage.free.fr)

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? Contrat n FR/06/B/P/PP-152512 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? REUNION DU PARTENARIAT FRANÇAIS : CCCA-BTP, MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, CREDIJ Paris, le 22 janvier 2008 de 10 h à

Plus en détail

«Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT. Préambule

«Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT. Préambule «Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT Préambule Ce document a été construit en complément du «Guide d accompagnement à l élaboration

Plus en détail

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Laurence Langlois / Hélène Orivel

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Laurence Langlois / Hélène Orivel * Expression écrite : approche méthodologique et collaborative Laurence Langlois / Hélène Orivel * 1. Le projet a) Description générale du projet b) Objectifs du projet 2. Les supports a) Lieu d échanges

Plus en détail

Travaux de groupe et résolution de problèmes par le biais d un forum

Travaux de groupe et résolution de problèmes par le biais d un forum Travaux de groupe et résolution de problèmes par le biais d un forum Niveau Classes de 4 ème et 3 ème. Prérequis Pour les élèves : savoir utiliser un forum en respectant les règles de bonne conduite. Pour

Plus en détail

PLAN DE COURS. Diplôme en enseignement (DE)

PLAN DE COURS. Diplôme en enseignement (DE) PLAN DE COURS Diplôme en enseignement (DE) Titre du cours : Ingénierie pédagogique et télé-apprentissage Sigle du cours : PED878 Séquentiel : 68.122 Nombre de crédits : 3 DESCRIPTION OFFICIELLE DU COURS

Plus en détail

Technopédagogie de l ENAP : moodle@enap.ca

Technopédagogie de l ENAP : moodle@enap.ca Technopédagogie de l ENAP : moodle@enap.ca Dernière mise à jour le 3 novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 1 PRÉSENTATION... 2 I. L OFFRE DE PROGRAMME ET DE COURS EN LIGNE À L ENAP...

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Réussite dans le parcours BacPro/BTS

Réussite dans le parcours BacPro/BTS Fonds d expérimentation pour la jeunesse PROJET ACADEMIQUE Réussite dans le parcours BacPro/BTS action 2010-2012 (n 234) LGT Carriat Bourg-en-Bresse Partenariat entre LP Pardé Bourg-en-Bresse Sommaire

Plus en détail

Ateliers Arts & Sens

Ateliers Arts & Sens Ateliers Arts & Sens Management favorisant la relation, le bien-être et l innovation Le Parcours Sensi Experience Management renforce l intelligence collective de l équipe des équipes Sensi Experience

Plus en détail

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider?

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? Travail préalable, efficacité en classe et audelà : la méthode «prévoir, agir et rétroagir» Savoir pourquoi il apprend. Prendre des initiatives

Plus en détail

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais

Plus en détail

La Pédagogie Différenciée

La Pédagogie Différenciée 1 juin 2012 La Pédagogie Différenciée Pourquoi me suis- je intéressée à la pédagogie différenciée? Après dix ans à enseigner le français et l histoire-géographie en lycée professionnel auprès d élèves

Plus en détail

Etude d impact environnemental

Etude d impact environnemental Etude d impact environnemental Réunion du réseau : Janvier 2014 Problématique L Etude d Impact Environnemental (EIE) est un outil de référence depuis plusieurs années, reconnu internationalement et approuvé

Plus en détail

L avenir des dispositions en matière de TIC dans l éducation des enfants à BEP?

L avenir des dispositions en matière de TIC dans l éducation des enfants à BEP? Les Technologies de l Information et de la Communication (TIC) dans l éducation des enfants à Besoins Educatifs Particuliers (BEP) Projection dans les domaines politique, pratique et de la recherche et

Plus en détail

Prise de parole. Paroles de stagiaires. L expertise et les techniques du comédien pour une prise de parole en public réussie!

Prise de parole. Paroles de stagiaires. L expertise et les techniques du comédien pour une prise de parole en public réussie! FORMATION INTER-ENTREPRISES PRISE DE PAROLE EN PUBLIC L expertise et les techniques du comédien pour une prise de parole en public réussie! Un diagnostic et des conseils individualisés Des outils pratiques

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes»

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Association Insertion Musique et Son Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Les objectifs de la formation Faciliter l accès à une formation qualifiante, un contrat en alternance

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DU PROFESSEUR-DOCUMENTALISTE 2008-2009

PROJET PEDAGOGIQUE DU PROFESSEUR-DOCUMENTALISTE 2008-2009 PROJET PEDAGOGIQUE DU PROFESSEUR-DOCUMENTALISTE 2008-2009 CONTEXTE : Le Collège Georges Pompidou fait partie du Bassin d Education et de Formation d Evreux-Verneuil. Le public ayant accès au centre de

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME :

SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME : SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME : Devenez un (e) véritable manager du Secrétariat et mettez les TIC au

Plus en détail

Introduction générale : les écoles et les épreuves

Introduction générale : les écoles et les épreuves Introduction générale : les écoles et les épreuves I. Présentation du concours Le concours ACCES permet d intégrer l une des trois écoles de commerce : L ESSCA : 475 places L ESDES : 260 places L IESEG

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Surdité et système de santé

Surdité et système de santé Surdité et système de santé LA SURDITE EN QUESTION L ACCESSIBILITÉ EN RÉPONSE Association des parents d'enfants déficients auditifs de Franche-Comté Maison de la famille 12, rue de la Famille 25000 Besancon

Plus en détail

Expériences pédagogiques en E.learning. Expérience d intégration d un monde virtuel dans un dispositif d apprentissage

Expériences pédagogiques en E.learning. Expérience d intégration d un monde virtuel dans un dispositif d apprentissage Expériences pédagogiques en E.learning «Vers une meilleure collaboration des acteurs» Expérience d intégration d un monde virtuel dans un dispositif d apprentissage Jean-Paul Moiraud professeur en section

Plus en détail

Pestalozzi Ressources Pédagogiques Education pour la Citoyenneté Démocratique

Pestalozzi Ressources Pédagogiques Education pour la Citoyenneté Démocratique Pestalozzi Ressources Pédagogiques Education pour la Citoyenneté Démocratique Comment l étude de cas permet-elle d élaborer un projet qui débouchera sur une action? par Auteur: Gregori Gutierrez Le Saux

Plus en détail