RENOUVELLEMENT DES PERMISSIONS DE VOIRIE POUR LES RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EXISTANTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RENOUVELLEMENT DES PERMISSIONS DE VOIRIE POUR LES RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EXISTANTS"

Transcription

1 RENOUVELLEMENT DES PERMISSIONS DE VOIRIE POUR LES RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EXISTANTS Note de préconisations aux maires de Saône et Loire Les permissions de voirie (PdV) répondent à des règles bien précises en matière d occupation du domaine public par les réseaux de télécommunication notamment. Cette note vient compléter les différentes informations qui vous ont été communiquées en fin d année 2012 par l AMSL et le SYDESL, ou tout dernièrement par l AMF. Elle est destinée à vous donner les bases juridiques et les supports qui vous permettront d appréhender au mieux les demandes initiales ou de renouvellement des permissions de voirie présentées par l opérateur France télécom Orange. La permission de voirie est l acte autorisant la réalisation de travaux et l occupation du domaine en bordure de voie (accès riverains ou station-service) ou sur le domaine public et dans ce cas, l occupation du domaine par les ouvrages de télécommunication pour lesquels les travaux ont été autorisés. A ce titre, pour toute occupation domaniale, les opérateurs doivent demander une permission de voirie à l autorité gestionnaire du domaine ; elle est différente selon la nature de la voie concernée (art. R du CPCE) : le maire sur les voies communales (ou le Président de la structure intercommunale, lorsque la compétence de gestion de la voirie a été transférée à cette intercommunalité), le président du conseil général sur les routes départementales, le préfet sur les autoroutes non concédées et les routes nationales, les sociétés concessionnaires sur les autoroutes concédées. La permission de voirie : - précise les modalités techniques de l occupation et de l exécution des travaux, - fixe les périodes, dates et délais d exécution, - est donné pour une période de temps déterminée, - ne crée pour l occupant aucun droit au maintien de ses ouvrages à l emplacement retenu et ne le dégage en rien des obligations ou charges lui incombant en cas de suppression, modification ou déplacement commandé par l intérêt du domaine public. S agissant du domaine public des collectivités locales, la loi a opéré une distinction entre l occupation du domaine public routier et l occupation du domaine public non routier.

2 A - OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC ROUTIER (DROITS DE PASSAGE) Principes et recommandations Les opérateurs de télécommunications titulaires d une licence d établissement et d exploitation d un réseau ouvert au public bénéficient d un droit de passage sur le domaine public routier, notamment communal. La loi a renvoyé à un décret les modalités d application des dispositions relatives à l utilisation du domaine public routier (articles L45-9 à L53 du CPCE). Cette occupation donne lieu à la délivrance d une permission de voirie et au paiement d une redevance dont le montant maximal a été défini par le décret n du 27 décembre 2005 (articles R à R du CPCE). La permission de voirie 1 - Comment s exerce le droit de passage des opérateurs sur le domaine public routier communal? Le droit de passage des opérateurs prend la forme d une permission de voirie délivrée par l autorité compétente sous forme d un arrêté qui détaille les conditions de l autorisation. 2 - Quel sont les opérateurs autorisés à installer et utiliser des infrastructures de télécommunications sur le domaine public? Selon les articles L et L. 47 du CPCE, il s agit des opérateurs qui se sont déclarés auprès de l ARCEP, au titre de l article L du CPCE, comme exploitants de réseaux ouverts au public. 3 - Quelle est la forme de l autorisation? Le décret a précisément indiqué la forme de l autorisation, il s agit d une permission de voirie, à savoir une autorisation unilatérale du maire prise par arrêté. L arrêté du 26 mars 2007 précise que tout refus de permission de voirie est motivé. Il ne peut donc être question d autorisation tacite. 4 - Le conseil municipal doit-il délibérer préalablement à la délivrance des permissions de voirie? Non, la délivrance d une permission voirie n est pas assujettie à une délibération du conseil municipal. En revanche, le conseil municipal doit délibérer pour instaurer la redevance d occupation du domaine public et en fixer le montant. 5 - Quelles sont les installations assujetties à une permission de voirie? Ce sont toutes les installations qui nécessitent une implantation ou une intervention sur ou sous la voirie communale.

3 6 - Quel sont les éléments constitutifs de la demande de permission de voirie? La demande d autorisation doit être adressée au gestionnaire de la voirie et indiquer la durée et l objet de l occupation (art. R20-47 du CPCE). Elle est accompagnée d un dossier technique qui comprend les pièces suivantes : - le plan des réseaux présentant les modalités de passage et d ancrage des installations, - les données techniques nécessaires à l appréciation de la possibilité d un éventuel partage des installations existantes, - les schémas détaillés d implantation sur les ouvrages d art et les carrefours, 7 - Quelles sont les conditions de délivrance de la permission de voirie? Elle s effectue conformément au principe de non-discrimination dans le traitement des demandes émanant des opérateurs. 8 - Le Maire peut-il refuser de délivrer une permission de voirie? Le maire ne peut opposer un refus à une demande de permission de voirie que dans l hypothèse où la délivrance de cette autorisation n est pas compatible avec la destination du domaine public routier, l intégrité des ouvrages et la sécurité des utilisateurs (articles L47 1 er alinéa et R20-46 du CPCE). Les opérateurs de télécommunications visés par la loi disposent d un véritable droit d occupation des dépendances du domaine public des collectivités locales. En outre, la loi précise (art. L.47, alinéa 4 du CPCE) que la collectivité doit prendre toutes dispositions utiles pour permettre l'accomplissement de l'obligation d'assurer le service universel des communications électroniques. Elle ne peut faire obstacle au droit de passage des exploitants de réseaux ouverts au public qu'en vue d'assurer, dans les limites de ses compétences, le respect des exigences essentielles, la protection de l'environnement et le respect des règles d'urbanisme. Enfin, l occupation demandée doit être compatible avec les prescriptions du code de la voirie routière, le règlement de voirie (s il en existe un) et les prescriptions légales ou réglementaires en matière d environnement. 9 - Le maire peut-il imposer l enfouissement des ouvrages? Non, le maire ne peut pas imposer à l opérateur une obligation générale et absolue d enfouissement de ses ouvrages, sauf pour raisons de protection de l environnement, de périmètre protégé, de site classé En outre, dans le cas d enfouissement des réseaux de distribution d électricité supportant des réseaux télécom, la loi numérique de juin 2004 fait obligation à l opérateur en télécommunications d enfouir également ses réseaux, dès lors qu il existe au moins un appui commun aux deux réseaux. Une convention passée entre le SYDESL et FT-Orange fixe les modalités techniques et financières de participation de l opérateur à cette dissimulation (souterraine ou en façade d immeuble) Quel est le délai d instruction de la permission de voirie? Le maire a deux mois pour répondre au demandeur. Tout refus de permission de voirie doit être motivé (par exemple : absence de dossier technique). La demande doit être traitée dans le secret des affaires. Le délai de deux mois ne court qu à compter de l accusé de réception émis par la commune. Il s agit d un récépissé que la commune délivre au demandeur dès lors que le dossier technique est complet.

4 11 - Quel est le montant de la redevance d occupation du domaine public (RODP)? Un décret fixe le montant maximal que le maire peut demander au permissionnaire en contrepartie de l occupation du domaine public communal (articles L47 et R20-51 à R20-53 du CPCE). Les montants des valeurs maximales des redevances sont indexés sur l évolution de l indice du coût de la construction. Le conseil municipal peut fixer, dans la limite des maxima imposés par le décret, le barème des redevances qu il pourra exiger auprès des titulaires des permissions de voirie. NB : les communes adhérentes au dispositif de mutualisation de la RODP ont été destinataires des modèles de délibération et de décision du maire à prendre pour l instauration et la perception de la RODP. Sinon se reporter au site du SYDESL : Quel est le contenu de la permission de voirie? Le décret indique seulement que la permission peut préciser les prescriptions d implantation et d exploitation nécessaires à la circulation publique et à la conservation de la voirie (L.47 du CPCE). La permission ne peut contenir de dispositions relatives aux conditions commerciales de l exploitation des installations. Recommandations sur les dispositions à prévoir dans la permission de voirie : Les visas : Parmi les visas à faire figurer au début de la permission, citer le cas échéant la délibération prise par le conseil municipal sur le montant de redevance annuelle d occupation du domaine public routier communal (RODP). La description des installations : Il s agit : des plans d ensemble et des plans détaillés de tous les réseaux concernés, souterrains et aériens ; des données techniques permettant d apprécier les caractéristiques des ouvrages implantés sur le domaine public et le domaine privé de la commune, nécessaires notamment au calcul de la redevance d occupation du domaine public (RODP). Le périmètre de la PdV : La PdV doit être renouvelée pour toutes les autorisations qui arrivent à échéance ; il est toutefois recommandé de la renouveler d une manière générale pour toutes les autorisations qui ont pu être délivrées à ce jour, même si leur échéance est plus lointaine, afin de les grouper dans un même arrêté unique, et ainsi limiter les autorisations à renouveler dans les années à venir. La durée de la permission : Le décret n impose au maire aucune durée minimale ou maximale pour l autorisation d occupation du domaine public. Le renouvellement de l autorisation à la fin de la permission : Le maire peut prévoir le principe d un réexamen de la permission au moins un ou deux ans avant l expiration de l autorisation. Le sort des équipements à la fin de la permission : A la fin de la permission, les installations demeurent propriété de l opérateur.

5 La collectivité peut, en revanche, prévoir dans la demande de permission qu avant l échéance de cette autorisation ou si l exploitation est abandonnée avant cette date, la commune et le permissionnaire conviennent de se rapprocher pour discuter du devenir des installations. Elle peut également indiquer que, si ces installations ne font pas l objet d une reconduction lors du renouvellement de l autorisation, elles pourront, soit être rétrocédées à la commune sans dédommagement pour le permissionnaire, soit être déposées à la demande de la commune, aux frais dudit permissionnaire avec la remise à l état initial des lieux occupés. La référence à d éventuels documents d urbanisme : Les règlements d urbanisme ne peuvent interdire l installation de réseaux aériens. En revanche, dans les sites sensibles (secteur sauvegardé, sites classés et secteurs déjà en dissimulation...), l obligation d intégration des réseaux peut être prescrite (mise en souterrain ou autre technique). La déclaration des installations existantes en Aux termes du décret du 30 mai 1997, France Télécom a eu l obligation de déclarer toutes les installations de télécommunications présentes sur le territoire de la commune au 30 mai 1997 (initialement avant le 31 décembre 1997). Cette déclaration valait titre d occupation du domaine public et a servi de base au calcul de la RODP due par France Télécom. Elle devait être accompagnée des plans des réseaux. France Télécom s était engagée à communiquer à chaque commune avant le 30 juin1998 un premier état des installations existantes. Ce recensement définitif pour l ensemble des communes devait être achevé au plus tard le 31 décembre 1998, et être accompagné d une copie des plans itinéraires des installations souterraines et aériennes (plans géographiques à l échelle du cadastre sur lesquels seraient portés le tracé des artères et la composition des conduites en nombre de fourreaux). Cartographie des réseaux et SIG Le SYDESL dispose d un système d information géographique SIG (cartographie des réseaux), auquel toutes les communes du département ont déjà accès. L objectif est que toutes les communes demandent à Orange de leur fournir d une part, des plans en données numériques géoréférencées à grande échelle, et d autre part, qu il s engage à les tenir à jour. Le SYDESL a obtenu d Orange des plans numérisés ou scannés pour l ensemble des communes, mais en moyenne échelle, pas suffisamment précis, et sans détails des caractéristiques des ouvrages de télécommunication, comme on pourrait l avoir sur des plans de récolement. En cas d obtention de ces plans numérisés à grande échelle, ils pourraient alors être intégrés au SIG du SYDESL, et les communes pourraient y a voir accès en consultation au même titre que les réseaux d électricité, d éclairage public ou autres à venir. B - OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC NON ROUTIER Sur le domaine public non routier des collectivités locales (antenne dans un clocher d église, sur le sommet d un château d eau...), les opérateurs ne bénéficient que d une faculté de passage.

6 Dans toute la mesure où cette occupation n est pas incompatible avec l affectation du domaine ou les capacités disponibles, l autorisation prend la forme d une convention d occupation du domaine public qui doit être accordée, après délibération du conseil municipal, dans des conditions «transparentes et non discriminatoires». La commune peut demander pour l occupation du domaine public non routier une redevance. Son montant, qui doit être «être raisonnable et proportionné à l usage du domaine», est librement négocié entre la commune et les opérateurs de télécommunications dans le respect du principe d égalité entre tous les opérateurs (art. L46 du CPCE). C - PASSAGE DES OPERATEURS SUR LES PROPRIETES PRIVEES Aux termes de l article 11 de la loi du 26 juillet 1996, le maire est chargé d instituer au nom de l Etat les servitudes nécessaires pour permettre la pose et l entretien des réseaux de télécommunications sur les propriétés privées (art. L48 du CPCE). Si une servitude a déjà été instituée au profit d autres installations, le maire peut inviter le demandeur à se rapprocher du propriétaire de ces installations pour envisager une utilisation partagée. RECOMMANDATIONS DU SYDESL ET DE L AMSL Nos deux institutions SYDESL et AMSL ont pris connaissance des différents échanges entre l AMF, la FNCCR et Orange concernant le renouvellement des permissions de voirie, qui n ont pu aboutir à un consensus général. Elles notent également que la FNCCR et l AMF, dans une convergence de vue, ont insisté pour qu Orange communique bien les plans de réseaux prévus par la règlementation, éléments indispensables notamment à une optimisation de la RODP. Elles ont conscience également des divergences d interprétation des textes entre la FNCCR et l AMF d un côté et Orange de l autre. Sur ce constat, le SYDESL et l AMSL préconisent, selon le cas de figure, d adopter la position suivante : 1 er cas : La commune a reçu une demande de renouvellement (ou prorogation selon les termes d Orange) de la PdV par courrier simple, en demandant au maire de renvoyer le coupon-réponse joint, mais le maire n a pas encore répondu à ce jour. Il est préconisé dans un premier temps d envoyer à Orange un courrier en RAR selon le modèle n 1. 2 ème cas : La commune avait déjà répondu à l aide du coupon réponse proposé par Orange, daté et signé du maire. Elle réécrit à Orange sur la base du courrier modèle n 2 en RAR.

7 3 ème cas : La commune, éventuellement après avoir écrit à Orange selon les modèles 1 ou 2, reçoit d Orange un courrier en recommandé qui lui demande de proroger la PdV soit au moyen du couponréponse, soit par arrêté du maire sur le modèle AMF. Il peut notamment s agir d un courrier envoyé par Orange en RAR avec mise en demeure du maire de répondre sous huitaine, à défaut de quoi l opérateur se réserve le droit d engager des poursuites judiciaires. Or Orange n a toujours pas communiqué le dossier technique complet, et en particulier les plans détaillés. Pour éviter de générer une situation conflictuelle qui pourrait s envenimer avec risque de contentieux, le Maire prend l arrêté d autorisation d occupation du domaine public (permission de voirie) selon le modèle d arrêté proposé (modèle n 3), en précisant : - que les plans détaillés devront lui être remis dans un délai maximum de deux ans ; - que l autorisation est délivrée pour une durée de trois ans. L arrêté sera adressé par la commune à l opérateur au moyen du modèle de notification proposé (modèle n 4). Ces recommandations, à ce stade, vous sont données à titre de suggestions tant les divergences d appréciation juridiques entre le SYDESL (via la FNCCR) et l AMSL (via l AMF) d un côté, et Orange de l autre sont grandes. Aussi le SYDESL et l AMSL ne manqueront pas de vous informer régulièrement des nouveaux éléments d analyse dont ils viendraient à connaitre. La présente note, ainsi que les modèles de courriers et d arrêté sont disponibles sur le site du SYDESL Le Président de l AMSL, Jean GIRARDON Le Président du SYDESL, Robert JACQUEMARD Association des Maires de Saône-et-Loire 6, rue de Flacé Mâcon Tél: Fax: Courriel: Site: SYDESL Cité de l entreprise 200 Boulevard de la Résistance MÂCON Tél Fax : Courriel : Site :

RENOUVELLEMENT DES PERMISSIONS DE VOIRIE POUR LES RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EXISTANTS

RENOUVELLEMENT DES PERMISSIONS DE VOIRIE POUR LES RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EXISTANTS NOTE D'INFORMATION RENOUVELLEMENT DES PERMISSIONS DE VOIRIE POUR LES RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EXISTANTS Les permissions de voirie (PdV) répondent à des règles bien précises en matière d occupation

Plus en détail

D O C U M E N T D E T A P E

D O C U M E N T D E T A P E (dagc/picard/telecomd) 25.06.98 Groupe de travail «Télécommunications» D O C U M E N T D E T A P E *************************************** Présentation de la nouvelle réglementation applicable au secteur

Plus en détail

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 6 : Instruction et motivation des demandes de dérogation 1. Instruction des demandes de permis de

Plus en détail

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE PRÉFET DES ARDENNES Direction départementale des territoires Service Sécurité et bâtiment durable Accessibilité ddt-accessibilite@ardennes.gouv.fr NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS

Plus en détail

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination?

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? La transformation d un garage attenant à une habitation ne constitue pas un changement de destination en vertu

Plus en détail

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG)

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) DREAL Pays de la Loire Lettre n 2 MAJ 10/07/2015 ALUR ET LA DEMANDE LOCATIVE SOCIALE Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) I Définition Champ d application

Plus en détail

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie Suite à la Loi n 2008-776 du 4 août 2008 de Modernisation de l Economie (plus particulièrement ses articles 102 et 105) qui a modifié

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

Télésurveillance des établissements de la Ville de Tourlaville REGLEMENT DE CONSULTATION

Télésurveillance des établissements de la Ville de Tourlaville REGLEMENT DE CONSULTATION Ville de TOURLAVILLE Direction Urbanisme et Services Techniques TELESURVEILLANCE DES ETABLISSEMENTS DE LA VILLE DE TOURLAVILLE REGLEMENT DE CONSULTATION DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES Vendredi 5 décembre

Plus en détail

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE Une précision liminaire : les édifices désignés comme monuments historiques dans la présente fiche sont ceux, inscrits ou classés, protégés par la loi du

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

Règlement de Consultation

Règlement de Consultation Règlement de Consultation Maître de l'ouvrage Mairie de STAFFELFELDEN Espace Générations 68850 STAFFELFELDEN Tel : 03.89.55.08.21 Fax : 03.89.55.57.77 Objet Marché de fournitures courantes et de services

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Le Chêne et l Olivier 144, boulevard Azan 83250 LA LONDE LES M AURES Tèl : 04 94 01 55 39 Fax : 04 94 94 62 56 LOCATION

Plus en détail

Les infrastructures de génie-civil des communications électroniques connaître et gérer notre patrimoine

Les infrastructures de génie-civil des communications électroniques connaître et gérer notre patrimoine Les infrastructures de génie-civil des communications électroniques connaître et gérer notre patrimoine 17-10-2013 Infrastructures de Génie Civil 1 Contexte «aménagement numérique» La commune est gestionnaire

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE DEPARTEMENT D INDRE ET LOIRE Mairie De Saint-Roch MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE RÈGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Article 1 Objet du marché La prestation, objet du présent marché,

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008 Direction des prestations familiales Circulaire n 2008-002 Paris, le 16 janvier 2008 Mesdames et Messieurs les Directeurs et Agents Comptables des Caf Certi Cnedi Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

OPTIONS CHOISIES : ENTRE :

OPTIONS CHOISIES : ENTRE : LICENCE DE REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE AVEC DIFFUSION D'IMAGES AU PUBLIC OU A DES TIERS OPTIONS CHOISIES : NON COMMERCIALE COMMERCIALE AVEC

Plus en détail

10 Dhou El Kaada 1425 22 Décembre 2004 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17

10 Dhou El Kaada 1425 22 Décembre 2004 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17 Décret exécutif n 04-415 du 8 Dhou El Kaada 1425 correspondant au 20 décembre 2004 fixant les conditions de délivrance des autorisations d exercice

Plus en détail

CONTRAT DE CONCESSION n C\...

CONTRAT DE CONCESSION n C\... CONTRAT DE CONCESSION n C\......\.. Entre les soussignés La Société Régionale du Port de Bruxelles, personne morale de droit public créée par l ordonnance du trois décembre mil neuf cent nonante-deux,

Plus en détail

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité)

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Présentation : Réunion ADS du 10 avril 2008 1 Les recours à l égard des permis (permis de construire, permis de démolir, permis d aménager)

Plus en détail

Des formulaires-types de récépissés sont disponibles en suivant ce lien : http://www2.equipement.gouv.fr/formulaires/fic_pdf/13409pcpartie1.

Des formulaires-types de récépissés sont disponibles en suivant ce lien : http://www2.equipement.gouv.fr/formulaires/fic_pdf/13409pcpartie1. 1 / 04/2014 Département Ville Urbanisme et Habitat NF/JM 07.09.242 FORMALITES A ACCOMPLIR PAR LES COMMUNES EN QUALITE DE GUICHET UNIQUE DURANT LE PREMIER MOIS A COMPTER DE LA RECEPTION D UN DOSSIER DE

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-70

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-70 Décision du Défenseur des droits MLD-2014-70 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative au caractère discriminatoire des mentions faisant référence aux absences pour raisons de santé sur les bulletins

Plus en détail

9 ème Séminaire FRATEL

9 ème Séminaire FRATEL 9 ème Séminaire FRATEL 3 & 4 avril 2012 Le déploiement de la fibre optique Table ronde 2 Quelle mutualisation du génie civil et des infrastructures en France? Jérôme Coutant Membre du Collège de l ARCEP

Plus en détail

Les locaux des professionnels de santé : réussir l accessibilité

Les locaux des professionnels de santé : réussir l accessibilité Les locaux des professionnels de santé : réussir l accessibilité Être prêt pour le 1 er janvier 2015 II. Procédures administratives La loi du 11 février 2005 relative aux personnes handicapées a prévu

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE

COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE Le Code de la propriété intellectuelle doit prochainement être modifié par un décret dont la publication et l entrée

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MAIRIE DE BRUYERES-LE-CHATEL - Services des Marchés Publics 2 rue des Vignes 91680 BRUYERES-LE-CHATEL ASSURANCE «DOMMAGE OUVRAGE» ET GARANTIE DECENNALE

Plus en détail

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture.

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture. Propositions pour la création d un PC simplifié Le permis de construire simplifié (PCS) Cette autorisation d urbanisme ne concernera que le marché des particuliers (locaux à usage d habitation exclusivement)

Plus en détail

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris Le caractère exécutoire des décisions prises par le maire sur les demandes d autorisation d urbanisme, la transmission au préfet de ces décisions et le contrôle de légalité. Francis Polizzi, Sous-directeur

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Description de l établissement :... Réservoir de gaz butane ou propane* enterré ou aérien* d une capacité de..l... * biffer la mention inutile...

Description de l établissement :... Réservoir de gaz butane ou propane* enterré ou aérien* d une capacité de..l... * biffer la mention inutile... D i r e c t i o n générale o pérationnelle d e l A g r iculture, de s Ressourc e s n a t u re l le s e t de l Environnement D i r e c t i o n générale o pérationnelle d e l A m é n a gement du Territoire,

Plus en détail

Enquête publique. relative au déclassement du domaine public :

Enquête publique. relative au déclassement du domaine public : Aix-les-Bains, le 3 novembre 2015 : 04 79 35 79 00 ou 04 79 35 07 95 : 04 79 35 79 01 ou 04 79 35 79 02 e-mail : g.mocellin@aixlesbains.fr Affaire suivie par G. Mocellin, : 04 79 35 78 63 Enquête publique

Plus en détail

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES Cadre réservé à l administration Date de dépôt N dossier Mairie des Herbiers Direction des services techniques 6 rue du Tourniquet

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n Relatif à la procédure de mise en concurrence des organismes dans le cadre de la recommandation prévue par l article L. 912-1

Plus en détail

Réglementation relative à l'affichage publicitaire. Communes comprises dans le périmètre du parc naturel régional du Morvan

Réglementation relative à l'affichage publicitaire. Communes comprises dans le périmètre du parc naturel régional du Morvan Code de l'environnement Communes comprises dans le périmètre du parc naturel régional du Morvan Loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (loi Grenelle 2) Décret du 30 janvier

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

Recommandation sur les conventions concernant la distribution des contrats d assurance vie

Recommandation sur les conventions concernant la distribution des contrats d assurance vie Recommandation sur les conventions concernant la distribution des contrats d assurance vie 2014-R-01 du 3 juillet 2014 1. Contexte L analyse des pratiques et des conventions observées sur le marché de

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES OBJET DU MARCHE : SERVICES ET PRESTATIONS EN TELECOMMUNICATION POUR LA VILLE DE JEUMONT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Procédure d appel d offre

Plus en détail

La simplification du dossier de candidature

La simplification du dossier de candidature FICHE 20 La simplification du dossier de candidature Pour de nombreux opérateurs économiques, la constitution des dossiers de candidature est trop complexe et coûteuse du fait du nombre des documents à

Plus en détail

CCDSA du lundi 23 février 2015 Sujets divers

CCDSA du lundi 23 février 2015 Sujets divers CCDSA du lundi 23 février 2015 Sujets divers Direction départementale des territoires de l'ain www.ain.gouv.fr Traitement des dossiers techniques amiante Direction départementale des territoires de l'ain

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DEPARTEMENT de la MOSELLE Commune de SCY-CHAZELLES 03 87 60 07 14-03 87 60 18 33 mairie@mairie-scy-chazelles.fr Marché public de fournitures courantes et services Fourniture de Gaz Naturel pour les bâtiments

Plus en détail

2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION

2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION Ville de SAINT-SULIAC La Ruette Guitton 35 430 SAINT-SULIAC REVISION GENERALE DU P.O.S SOUS FORME DE PLAN LOCAL D'URBANISME 2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION Page 1 sur 7 Maître de l'ouvrage : MAIRIE de

Plus en détail

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLI CACHETE

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLI CACHETE VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLI CACHETE D une propriété appartenant à la ville de Vauréal située : 28 RUE DES LONGUES TERRES 95 490 VAUREAL AVIS D APPEL A CANDIDATURE I. OBJET La commune de Vauréal (95

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité J.O n 101 du 30 avril 2002 page 7790 texte n 8 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi et de la solidarité Décret n 2002-637 du 29 avril 2002 relatif à l accès aux informations

Plus en détail

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS)

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) Dernière révision du document : juillet 2012 QUAND ET COMMENT DÉPOSER LE DOSSIER AUPRÈS DE L'ADMINISTRATION? Le projet d assainissement est à envoyer

Plus en détail

1. Les nouvelles obligations pour les collectivités en tant qu exploitantes de réseaux

1. Les nouvelles obligations pour les collectivités en tant qu exploitantes de réseaux DVUH/FM 29 août 2012 LA REFORME ANTI-ENDOMMAGEMENT DES RESEAUX ET L ACCES AU TELESERVICE DU GUICHET UNIQUE MISE EN ŒUVRE AU 1 ER JUILLET 2012 NOTE D INFORMATION COMPLEMENTAIRE Cette note complémentaire

Plus en détail

Réforme des autorisations d Urbanisme

Réforme des autorisations d Urbanisme Réforme des autorisations d Urbanisme Entrée en vigueur le 1er octobre 2007 L essentiel de la réforme réside dans : - le regroupement des procédures fusionnées en 3 permis et une déclaration préalable

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt des opérateurs pour la nouvelle modalité d interconnexion sur le réseau fixe de France Télécom - Orange.

Appel à manifestation d intérêt des opérateurs pour la nouvelle modalité d interconnexion sur le réseau fixe de France Télécom - Orange. Appel à manifestation d intérêt des opérateurs pour la nouvelle modalité d interconnexion sur le réseau fixe de France Télécom - Orange. Période de la consultation : 23 mai 2012-14 juin 2012 Contacts :

Plus en détail

Enquête modernisation Administration du Droit des Sols

Enquête modernisation Administration du Droit des Sols Enquête modernisation Administration du Droit des Sols auprès des collectivités locales instructrices des autorisations d urbanisme Fiche de cas Communauté d agglom agglomération du Grand Dijon Evaluation

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du compte épargne temps au ministère de l agriculture, de l alimentation, de la pêche et des affaires rurales

Objet : Mise en œuvre du compte épargne temps au ministère de l agriculture, de l alimentation, de la pêche et des affaires rurales MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction générale de l administration Sous-direction du développement professionnel et des relations sociales Bureau

Plus en détail

Permis d exploitation et de la concession minière

Permis d exploitation et de la concession minière Permis d exploitation et de la concession minière CODE: CS/10 DERNIERE ACTUALISATION: Novembre 2012 DESCRIPTION: L exploitation minière se définit comme l ensemble des travaux géologiques et miniers par

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES AUTO/IND/PLOMB DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES Ce formulaire de demande concerne les demandes d autorisation

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Mairie de Saint-Sébastien-sur-Loire Service Marchés Publics Place Marcellin Verbe BP 63329 44233 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE Tél: 02 40 80 85 67 ASSURANCE

Plus en détail

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 14 - FORMULAIRE P RECOURS AU GOUVERNEMENT WALLON (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Ministre, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme, du Patrimoine

Plus en détail

Guide pratique à l usage des maires. Préparer l arrivée de la fibre optique

Guide pratique à l usage des maires. Préparer l arrivée de la fibre optique Guide pratique à l usage des maires Préparer l arrivée de la fibre optique Après l'adsl, la fibre optique 2012.Fibre optique > Très haut débit symétrique de 50 Mb/s à 100 Mb/s > TV et Vidéo Haute Définition

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-118 DU 16 JUILLET 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT RECOMMANDATION SUR LES DISPOSITIFS D ENREGISTREMENT DES CONVERSATIONS TELEPHONIQUES MIS EN ŒUVRE

Plus en détail

MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR

MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR ET QUI SE DEROULENT EN TOTALITE OU PARTIELLEMENT SUR UNE VOIE PUBLIQUE OU OUVERTE A LA CIRCULATION

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS. Bobigny, le 16 septembre 2011

PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS. Bobigny, le 16 septembre 2011 PREFECTURE DE LA SEINE SAINT DENIS DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DE SEINE-SAINT-DENIS ------------ Pôle Insertion Affaire suivie par : Monsieur VIGNERON Téléphone : 01.41.60.71.02 Fax

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Fonctionnaire délégué, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme,

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet de la consultation : Achat d une embarcation et de matériel nautique DATE et HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : Le 15 mars 2013 à 12h00 1 Article 1 Pouvoir adjudicateur

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

Direction de l'urbanisme. Foire Aux Questions. Service Urbanisme

Direction de l'urbanisme. Foire Aux Questions. Service Urbanisme Foire Aux Questions 1 Je dois faire des travaux, dois- je faire une demande? Quel type de dossier faut- il pour des travaux? a) Vous déposerez une demande de Permis de Construire notamment pour : Créer

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2015

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2015 Centre De Gestion FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA NIEVRE NOTE INFORMATION N 4 /2015 Service Documentation : F. MORVAN L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX A COMPTER DU 1

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE ENTRETIEN DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Modifié le 18 mars 2014

REGLEMENT DU SERVICE ENTRETIEN DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Modifié le 18 mars 2014 REGLEMENT DU SERVICE ENTRETIEN DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Modifié le 18 mars 2014 Communauté de Communes de la Région de Guise 6 rue André Godin 02120 Guise tél : 03.23.61.12.17 /

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE PUBLIC EN PROCEDURE ADAPTEE PROJET DE LOTISSEMENT COMMUNAL D HABITATIONS Rue Calmette à GUILERS MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE REGLEMENT DE LA CONSULTATION POUVOIR ADJUDICATEUR : Mairie de GUILERS

Plus en détail

MARCHE 2013/22 : Infogérance du parc informatique et changement du serveur de la mairie

MARCHE 2013/22 : Infogérance du parc informatique et changement du serveur de la mairie AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2013/22 : Infogérance du parc informatique et changement du serveur de la mairie 1- Identification de l organisme qui passe le marché

Plus en détail

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C) R.C. Page 1 sur 7 Article 1 : Objet de la consultation Le présent marché porte sur les travaux à réaliser dans le cadre

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Marché N 01/2015

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Marché N 01/2015 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Marché N 01/2015 ACHAT ET LIVRAISON DE FOURNITURES DE BUREAU, PAPIER ET CONSOMMABLES INFORMATIQUES Date et heure limites de réception des offres : Lundi

Plus en détail

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES Entre les soussignés : - La commune de CLERMONT, Oise représentée par son Maire, Monsieur Lionel OLLIVIER, autorisé par délibération du conseil municipal

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE BUREAU

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE BUREAU Terre d équilibre MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE BUREAU Mairie De DRUMETTAZ-CLARAFOND 102 Route du Chef Lieu 73420 DRUMETTAZ-CLARAFOND Tél : 04.79.63.64.00 Fax : 04.79.63.64.01 FOURNITURE DE FOURNITURES

Plus en détail

Mairie de Mallemoisson

Mairie de Mallemoisson Mairie de Mallemoisson Place de la République - B.P 28 Tél : 04.92.34.65.03 04510 MALLEMOISSON Fax : 04.92.34.77.23 E-mail : mairiemallemoisson@wanadoo.fr Site internet : www.mairie-mallemoisson.fr REGLEMENT

Plus en détail

Réussir votre aménagement de voirie : 3 ETAPES

Réussir votre aménagement de voirie : 3 ETAPES Réussir votre aménagement de voirie : 3 ETAPES L étude Exploratoire (conseillée) permet d apprécier la faisabilité de l opération sur tous les points : technique, financier environnemental et de savoir

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

Fourniture, installation et maintenance d un stockage rapide pour virtualisation et base de données

Fourniture, installation et maintenance d un stockage rapide pour virtualisation et base de données Marché public de fournitures courantes et services Fourniture, installation et maintenance d un stockage rapide pour virtualisation et base de données --------------- Règlement de la consultation (RC)

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

OCCUPATIONS ILLICITES DE TERRAINS PAR LES GENS DU VOYAGE

OCCUPATIONS ILLICITES DE TERRAINS PAR LES GENS DU VOYAGE PROCÉDURES D EXPULSIONS OCCUPATIONS ILLICITES DE TERRAINS PAR LES GENS DU VOYAGE PRÉFET DE SEINE-ET-MARNE SOMMAIRE PROCÉDURE NORMALE DE DROIT COMMUN > La procédure juridictionnelle > La procédure administrative

Plus en détail

ANNEXE 6 LICENCE DE RÉUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU PAS-DE-CALAIS

ANNEXE 6 LICENCE DE RÉUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU PAS-DE-CALAIS ANNEXE 6 LICENCE DE RÉUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU PAS-DE-CALAIS LICENCE DE RÉUTILISATION NON COMMERCIALE D'INFORMATIONS PUBLIQUES AVEC DIFFUSION PUBLIQUE

Plus en détail

Une réforme attendue

Une réforme attendue 1 Introduction Une réforme attendue 2 000 000 d actes d urbanisme par an Une législation très touffue et complexe Source d insécurité pour les porteurs de projet et les communes Critique unanime des usagers

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DU SERVICE DE RESERVATION DE PLACE DE PARKING

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DU SERVICE DE RESERVATION DE PLACE DE PARKING CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DU SERVICE DE RESERVATION DE PLACE DE PARKING Les présentes conditions générales de vente définissent les conditions et modalités de l utilisation du service

Plus en détail

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur COMMUNAUTE DE COMMUNES DES ETANGS représentée

Plus en détail

Marché Public de Prestations de Services Règlement de consultation (RC)

Marché Public de Prestations de Services Règlement de consultation (RC) Commune de Brignoles S.A.O / C.T.M Place Caramy 83170 Brignoles Marché Public de Prestations de Services (RC) Objet de la consultation Prestations de télésurveillance des bâtiments communaux pour une durée

Plus en détail

R A P P O R T. L installation de réseaux de télécommunications sur le domaine public et les propriétés privées. Décembre 2003

R A P P O R T. L installation de réseaux de télécommunications sur le domaine public et les propriétés privées. Décembre 2003 R A P P O R T Décembre 2003 L installation de réseaux de télécommunications sur le domaine public et les propriétés privées Etude réalisée par la société d avocats Latournerie Wolfrom & Associés pour l

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Direction des Services Techniques Service des marchés publics 83316 GRIMAUD Tél: 0494556913 ASSISTANCE JURIDIQUE EN URBANISME, FONCIER, DROIT DE LA

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Objet du marché : Surveillance et entretien des fontaines, bouches et poteaux d incendie.

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Objet du marché : Surveillance et entretien des fontaines, bouches et poteaux d incendie. AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Commune d'orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Maire d'orsay Adresse : 2 place du général Leclerc - 91 400 ORSAY Objet

Plus en détail

MUNICIPALE CHARTE MOBILE DES ANTENNES RELAIS DE TÉLÉPHONIE. Téléphonie Mobile : CHARTE - 1 -

MUNICIPALE CHARTE MOBILE DES ANTENNES RELAIS DE TÉLÉPHONIE. Téléphonie Mobile : CHARTE - 1 - CHARTE MUNICIPALE DES ANTENNES RELAIS DE TÉLÉPHONIE MOBILE Téléphonie Mobile : CHARTE - 1 - ENTRE LES SOUSSIGNÉS : La ville de Perpignan représentée par son Maire en exercice, dûment habilité par délibération

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation Communauté de communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier 3 rue de la Libération, BP11, 35140 Saint-Aubin-du-Cormier Tel : 02.99.39.22.94 Fax : 02.99.45.18.03 Marché public de prestation de services Règlement

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES

DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES Réutilisation des informations publiques produites et reçues par les Archives départementales de Tarn-et- Garonne PRÉAMBULE RÈGLEMENT approuvé par

Plus en détail

Demande d exonération de la contribution versement transport

Demande d exonération de la contribution versement transport Demande d exonération de la contribution versement transport Vade-Mecum Au regard de ce nouveau régime du Versement transport - VT et de l instauration du Versement transport Interstitiel - VTI de nombreuses

Plus en détail

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ X La présente charte est établie par l OPCAIM afin de définir les conditions de son intervention conformément à sa mission, tant vis-à-vis des entreprises adhérentes que des organismes

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé La direction de l entreprise.. (forme juridique et dénomination sociale) dont le

Plus en détail

Société financière de la Nef 03/12/2013

Société financière de la Nef 03/12/2013 CHARTE DE MEDIATION Société financière de la Nef 03/12/2013 1 Introduction En application de l article L. 312-1-3-I du Code monétaire et financier et de la Recommandation de l Autorité de Contrôle Prudentiel

Plus en détail

Vu la loi du 15 juin 2006 relative aux marchés publics et à certains marchés de travaux, de fournitures et de services ;

Vu la loi du 15 juin 2006 relative aux marchés publics et à certains marchés de travaux, de fournitures et de services ; Règlement général de la Centrale de marchés de l intercommunale Interfin pour l achat d énergie au profit des Pouvoirs locaux de la Région de Bruxelles-Capitale Vu la loi du 15 juin 2006 relative aux marchés

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION REGLEMENT DE CONSULTATION Marché public à procédure adaptée de fournitures courantes ou de services Représentant du pouvoir adjudicateur : M. le Maire de la Commune de Vendenheim Objet du marché : Marché

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION VILLE DE FRANCONVILLE-LA-GARENNE CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC IMPLANTATION ET EXPLOITATION DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE BOISSONS ET DE PRODUITS ALIMENTAIRES REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Plus en détail