Eléphant Bleu Leader du lavage auto haute pression. reconnu comme une entreprise de développement durable DOSSIER DE PRESSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Eléphant Bleu Leader du lavage auto haute pression. reconnu comme une entreprise de développement durable DOSSIER DE PRESSE"

Transcription

1 Eléphant Bleu Leader du lavage auto haute pression reconnu comme une entreprise de développement durable DOSSIER DE PRESSE

2 Sommaire Eléphant Bleu, entreprise de développement durable P. 3 Eléphant Bleu s engage sur l environnement Seuls 9% des automobilistes se sentent concernés par les effets polluants du lavage auto P.4 La moitié des automobilistes lave son véhicule à domicile Leader sur son marché, Eléphant Bleu montre l exemple Laveurs à domicile : les plus écologistes dans l âme mais Les plus pollueurs! Lavage à domicile : strictement réglementé et pour cause! L eau est précieuse et Eléphant Bleu la préserve : ses arguments P. 6 Lavage haute pression : système le plus économique Utilisation d un savon biodégradable exclusif Traitement des eaux usées Partenariat avec Hydrotour : le tour du monde des initiatives en faveur de l eau P.8 Hydrotour : rencontrer pour donner un visage, s informer pour informer Hydrotour : 2 frères amoureux de la Terre et des Hommes Participer au débat Eau-Homme-Développement durable Actions vers les enfants Eléphant Bleu : conseils et informations pour mieux consommer P. 10 Eléphant Bleu sensibilise les automobilistes depuis longtemps 9 conseils pour une consommation responsable de l eau Eléphant Bleu en fiches P. 12 Eléphant Bleu, l enseigne du groupe Hypromat Eléphant Bleu, enseigne en franchise (informations presse + photothèque) Eléphant Bleu Angélique Torres, Responsable Communication : Tél. : fax : ZI 15 Rue du Travail BP Hoerdt cedex mail : Service Presse : Catherine Lebée Tél. : Fax : rue d Herblay Montigny-Lès-Cormeilles 2

3 Eléphant Bleu, Entreprise de Développement Durable Année de l eau douce proclamée par l ONU, 2003 aura marquée le point de départ de l engagement public de l enseigne sur le respect de l environnement et l économie d eau. Le partenariat à la 1 ère Semaine du Développement Durable a souligné la ligne de conduite que se sont fixés le fabricant de matériel de lavage Hypromat, depuis sa création en 1965, et son enseigne de centres Eléphant Bleu, depuis Outre ses arguments techniques, Eléphant Bleu perpétue sa croisade de sensibilisation du grand public. Par ses actions d information, l enseigne doit inciter à un comportement citoyen relatif à l eau en utilisant les moyens existants de réduire la déperdition et la pollution de l eau. L enquête de la Sofres démontre en effet la désinformation des automobilistes sur l incidence écologique du lavage automobile. Promouvoir l utilisation de la haute pression pour le lavage du véhicule, système le plus économique en eau. Sensibiliser les automobilistes aux conséquences du lavage sur l environnement, notamment liés aux rejets des eaux usées, chargées d hydrocarbures. Informer les clients sur les valeurs écologiques de l enseigne qui utilise un savon biodégradable et assure le traitement à 100% des eaux usées récupérées. Eduquer et sensibiliser le grand public, et notamment les jeunes, sur la valeur de l eau et l enjeu vitale de la préserver, en s associant aux actions d Hydrotour. Eléphant Bleu s engage sur l environnement Respectueux des ressources naturelles et impliqué dans une campagne d information, Eléphant Bleu et ses actions sont parrainés par la 1 ère Semaine du Développement Durable. L enseigne s inscrit dans la stratégie nationale de sensibilisation du grand public aux valeurs éthiques, morales et écologiques qui définissent le développement durable. Le développement durable reste une notion floue pour la plupart de nos concitoyens qui ont souvent une vision partielle des enjeux et ne font pas le lien entre les gestes quotidiens et leur impact sur des phénomènes globaux : croissance économique, justice sociale et gestion responsable des ressources naturelles, les trois piliers du développement durable. A la veille du sommet mondial de Johannesburg en septembre 2002, les ¾ des Français n avaient jamais entendu parler de développement durable Pour préserver notre planète et s assurer un avenir serein, notre comportement suppose une prise de conscience collective et le changement de certaines de nos habitudes. Le développement durable consiste à adopter les modes de production et de consommation de biens et services qui ne remettent pas en cause notre évolution et la vie sur la planète. Il met l Homme face à ses responsabilités : répondre aux besoins matériels et assurer l épanouissement de chacun, en réduisant les inégalités sociales et les atteintes à l environnement, dont l épuisement des ressources naturelles. «Nous sommes la première génération consciente des menaces qui pèsent sur la planète. Et nous sommes aussi probablement la dernière génération en mesure d empêcher l irréversible». Dans l esprit de cet avertissement lancé par le Président de la République à Johannesburg, la Semaine du Développement Durable a pris racine : solidarité entre les générations (préserver les ressources) et solidarité entre les peuples (partager les ressources et les richesses). Eléphant Bleu apporte sa pierre à l édifice en agissant sur sa partie : l eau, l une des ressources vitales pour l Homme et la planète. La gestion responsable des ressources naturelles est un état d esprit que l enseigne souhaite transmettre au consommateur dans ses gestes quotidiens et ses activités. 3

4 Seuls 9% des automobilistes se sentent concernés par les effets polluant du lavage auto Les automobilistes changent progressivement et sensiblement leurs habitudes en matière de lavage qui va en faveur de l environnement : moins de lavage à domicile, nuisible aux nappes phréatiques, et plus de lavage à haute pression, économique en eau. Dans la démarche, l acte écologique est sans doute encore inconscient et plus conditionné par la qualité du lavage et la facilité d utilisation. La moitié des automobilistes lave son véhicule à domicile En % ,5 53,8 45,5 A domicile Chez un professionnel ,9 46, ,1 52,5 47, Une opinion qu une enquête de la Sofres (auprès de foyers) confirmerait en constatant, curieusement, que les personnes lavant leur véhicule à domicile sont les plus sensibles à l environnement. Pourtant, près de la moitié des automobilistes utilise ce système de lavage qui est le plus polluant. Le manque d information apparaît donc évident et encourage Eléphant Bleu à profiter de sa position de leader pour jouer un rôle didactique et inciter la presse et les leaders d opinion à passer le message. Un travail de prise de conscience est à réaliser, c est une question de responsabilité collective! Leader sur son marché, Eléphant Bleu montre le bon exemple Évolution du parc automobile Près de 152 millions de lavages par an se font en centres spécialisés. Leader avec 13,9 % du marché total du lavage et fort de ses 524 centres, le réseau Eléphant Bleu peut significativement contribuer à sensibiliser les automobilistes aux effets du lavage automobile sur l environnement. 28,7 millions de véhicules particuliers sont concernés et le parc automobile français ne cesse de croître Ainsi, l enjeu d Eléphant Bleu est double : Absorber la demande croissante et continue du parc (sachant que la fréquence de lavage moyenne par véhicule est de 11,5 fois par an), en préservant l environnement ; Amener les personnes qui polluent, sans en avoir forcément conscience (lavage à domicile), à changer leur comportement. 4

5 Laveurs à domicile : les plus écologistes dans l âme mais Les plus pollueurs! *Me correspond Le choix du lieu de lavage selon ses valeurs écologiques est encore anecdotique. Elles ont peu d influence, même si elles en ont davantage pour les utilisateurs de centres spécialisés (4%) ou plus encore pour les clients Eléphant Bleu (6%) ans ans ou + Seulement 9% des automobilistes se sentent très impliqués par les conséquences du lavage de leur voiture sur l environnement et particulièrement, les «quadra» et seniors. 1 ère contradiction de l enquête Sofres Alors que la valeur écologique est plutôt portée par les jeunes, ce sont les seniors qui l intègrent dans leur quotidien... Raison de fréquentation selon lieu habituel de lavage «pour le respect de l environnement» Stations-service Centres lavage hyper/super Centres lavage spécialisé Eléphant Bleu : 46% Eléphant Bleu Tendance écologique * Me correspond Deuxième contradiction de l enquête Les laveurs à domicile, donc les plus pollueurs, se prétendent très impliqués, à 46 %, par les effets du lavage sur l environnement A domicile Eléphant Bleu Centre lavage spécialisé Centre lavage hyper/sup Station Garagiste ou service concessionnaire * «Lorsque je lave ma voiture, je me sens très impliqué par les conséquences que cela peut avoir sur l environnement» Lavage à domicile : strictement réglementé et pour cause! Laver dans son jardin ou laver dans la rue pollue et consomme beaucoup d eau Près de 50% des Français sont dans l ignorance! Beaucoup ignore également que le lavage à domicile est strictement réglementé et qu il impose le traitement des déchets par des organismes agréés. Quel particulier le sait et peut le faire? Pourtant, les hydrocarbures, caoutchouc, métaux lourds, résidus de pneus et plaquettes de freins contenus dans les eaux usées pénètrent la couche terrestre, entraînés par les eaux pluviales. Quand on réalise que les eaux usées domestiques représentent 400 litres par jour et par habitant, nous mesurons l importance d une prise de conscience collective! Ainsi, on comprend pourquoi la réglementation interdit de laver des véhicules en dehors des aires équipées de fosses à décantation et séparateurs d hydrocarbures. Ce qui laisse supposer que tous les professionnels devraient être équipés... Dans le réseau Eléphant Bleu, tous les centres, soit pistes, répondent à un cahier des charges très strict et sont équipés en série pour le traitement des eaux, de façon similaire. 5

6 L eau est précieuse et Eléphant Bleu la préserve : ses arguments Laver son véhicule chez soi, c est enfreindre la loi et participer à la dégradation de la planète. Utiliser les centres Eléphant Bleu, c est participer à la protection de l environnement. Cette vérité est plus qu un argument commercial, elle repose sur une recherche technologique permanente et des faits concrets. Lavage haute pression : système le plus économique En eau comme en prix, le lavage haute pression est le plus économique. Selon la dernière étude Sofres, les automobilistes dépensent en moyenne 4 par lavage, 3,9 pour les lavages haute pression, contre 4,6 pour les lavages aux rouleaux. En terme de consommation d eau, un lavage haute pression consomme 50 à 60 litres d eau par véhicule contre 150 à 400 dans d autres systèmes : 150 à 350 litres dans les lavages aux rouleaux et de 100 à 500 litres et plus à domicile. En trois positions, le cycle de lavage Eléphant Bleu est étudié pour une efficacité maximale avec un minimum d eau : La position lavage : la lance envoie un jet atomisé (90 Bar) d eau chaude savonneuse à 60 C, température optimale pour la meilleure efficacité du savon. La position rinçage : la lance envoie un jet atomisé d eau du réseau de distribution public pour éliminer totalement le savon. La position finition : la lance envoie un jet atomisé d eau traitée par osmose inverse, c est à dire exempte de sels minéraux, pour éliminer toutes traces de calcaire et restituer le brillant de la carrosserie. Utilisation d un savon biodégradable exclusif Le premier facteur de succès de l Eléphant Bleu et sa valeur ajoutée sont la qualité de lavage qui dépend de 4 facteurs principaux : la température de l eau, la pression, la déminéralisation et... le savon! Le savon Eléphant Bleu est exclusif et il est l un des seuls à respecter quatre critères essentiels : L efficacité, Le respect de la carrosserie, Les qualités écologiques, Le rapport qualité/prix. 6

7 Ce savon ne contient que des produits utiles et de qualité et son cahier des charges réunit tous les composants d une bonne poudre pour le lavage des carrosseries en éliminant les substances polluantes : Une alcalinité douce. Des tensio -actifs nonioniques (agents mouillants qui pénètrent la salissure grasse), sans anioniques pour ne pas être submergé par la mousse. L absence de nonyl phénols ou dérivés, agents polluants qui a une incidence sur la faune aquatique (perturbation de la reproduction). La bonne mesure en carbonate de calcium, pour éviter tous risques de corrosion et accroître la performance des tensio-actifs, grand principe actif de la formule qui possède d excellentes qualités détergentes C est aussi le composant le plus cher du marché! La teneur en tri-poly-phosphate de sodium. L absence de produits de charges inutiles qui composent jusqu à 30% de certaines lessives, soucieuses de faire baisser le prix de revie nt. Un indice DCO de 140, qui mesure la charge polluante des eaux résiduelles. Au-delà de 150, l effluent est polluant et certaines lessives atteignent 230. Des garanties sur la fabrication, les qualités sanitaires et écologiques : biodégradabilité en conformité avec la législation ; traçabilité des lots ; recyclage des emballages ; unicité du lieu de production ; étiquetage de sécurité ; formulation déposée au Centre Anti-Poisons ; fiches de sécurité exigées par la médecine du travail ; poudre de qualité alimentaire. La conformité aux normes de qualité qui garantissent le respect de la carrosserie, de sa colorimétrie et de sa brillance, sans risque de corrosion, même sur des tôleries rayées. Traitement des eaux usées Feuilles, boues, résidus de pneus et plaquettes de freins, métaux lourds, caoutchouc, hydrocarbures Les déchets générés par le lavage d une voiture sont divers. Eléphant Bleu intègre dans chacune de ses installations, un dispositif qui traite à 100% les eaux usées récupérées. D abord rejetées dans un bac de décantation pour séparer les matières en suspension, les eaux usées passent dans une fosse de séparation des hydrocarbures afin que les effluents soient exempts de tous résidus. Les fosses de décantation et le bac de séparation des hydrocarbures sont curés régulièrement par des entreprises agréées et les boues sont retraitées à 100%, selon les normes en vigueur. Chaque franchisé du réseau est contractuellement obligé de respecter la réglementation en vigueur et l enseigne lui fournit son manuel opératoire, qui indique comment traiter les rejets. Dans le cadre des procédures de contrôle et d évaluation annuelles des centres, le respect de l environnement est l un des aspects pris en compte. Ces procédés augmentent bien sûr la charge d exploitation d un centre, mais c est un engagement de l enseigne. Séparateur d hydrocarbures Fosse à décantation 7

8 Partenariat HYDROTOUR : le tour du monde des initiatives en faveur de l eau personnes par jour meurent de maladies transmises par l eau, soit 10 fois plus que de tués par la guerre ; 1,5 milliard de personne n ont pas accès à l eau potable ; 2 à 3 milliards de personnes souffrent de diarrhées chroniques, en raison d une eau insalubre. L expédition HYDROTOUR, auquel s associe Eléphant Bleu, se pose en trait d union entre les projets concrets des différents acteurs de l eau et les générations futures. Loïc et Geoffroy La Tullaye, les «Hydrotrotters», vont sur les routes du monde pendant 14 mois, du 23 juin 2003 à août 2004, à la rencontre des initiatives liées à l eau, porteuses d un message d espérance. Hydrotour : rencontrer pour donner un visage, s informer pour informer Etre des témoins actifs dans ce combat pour l eau douce, tel est l objectif principal des deux frères : Rencontrer et analyser in situ les actions positives des associations, ONG et populations locales en matière d eau douce. Communiquer sur les initiatives à succès et mettre en avant leurs apports concret pour les populations locales. Les jeunes sont partie intégrante de leur projet. Pour reprendre leurs mots : «L aventure humaine est un canal sexy pour séduire les jeunes et les inviter à s impliquer sur des sujets importants qui, d habitude, ne les préoccupent guère. A nos yeux, l eau fait partie de ces thèmes et c est pourquoi, en cette année internationale de l eau douce, nous avons voulu mettre notre aventure à son service». La mise en application de ces paroles, c est : Assurer un partenariat étroit avec une dizaine d établissements scolaires des régions : Ile de France, Rhône Alpes, Bruxello ise et deux Hôpitaux. Mettre l accent sur la notion de responsabilité : «l eau patrimoine commun à tous les Hommes». Etablir une charte de l eau et du développement durable avec les jeunes. Hydrotour : 2 frères amoureux de la Terre et des Hommes Les frères La Tullaye, hauts diplômés et aventuriers dans l âme, partent ensemble pour, à la fois, satisfaire leur besoin de découverte et être, à leur niveau, «la goutte d eau qui fera avancer les choses». Loïc, 28 ans, ingénieur agronome, a beaucoup voyagé pendant ses études à l Université de Louvain en Belgique. Il finit Diplômé et trilingue! Pour ses compétences techniques en matière d environnement, il ouvrira la voie de l eau. Geoffroy, 25 ans, diplômé de Sup de Co Grenoble, a entrepris un long voyag e dès 12 ans, qui n a pris fin qu'à la fin de ses études. Il dit un jour à son frère "je veux faire un tour du monde, tu viens? Mais pas comme ça, avec un vrai projet! " Pour ce périple, qu'il a préparé 7 mois à plein temps, il aura la casquette du négociateur. 8

9 Participer au débat Eau-Homme-Développement durable Pour 2003, le thème du voyage est tout trouvé, eau-homme-développement durable, abordé concrètement sous un angle nouveau : Eau et développement : la place de l eau dans l industrie et l agriculture? : indice de développement ; valeur marchande Eau et société : la place au quotidien ; enjeu politique, stratégique et énergétique ; culte et bien-être. HYDROTOUR partagera les moments forts et les enseignements de l expédition sur différents supports d informations, ludiques et faciles d accès : Site actualisé chaque semaine Journal de bord Liaison téléphonique avec une radio Newsletter mensuelle, diffusée à tous les contacts media et institutionnels Chronique mensuelle sur l eau de 4 à 5 minutes, diffusée sur la chaîne et le site de Planète Future Vaste choix de thèmes en relation avec l eau, notamment relayés par Le Dauphiné Libéré, La Croix, les Editions Johanet et le site Internet H2O Film documentaire. Au retour, l objectif est de partager l expérience du voyage avec étudiants, professeurs, organisations partenaires de l expédition, tous ceux intéressés par la démarche volontaire et instructive d HYDROTOUR. L association entend jouer un rôle éducatif auprès des jeunes de 0 à 77 ans à travers un cycle de conférences, auquel Eléphant Bleu est partie prenante, dans les établissements scolaires et universitaires, chambres de commerce (CCI de Grenoble, Château de Maisons Laffitte, Les Salons du Sénat, Université Catholique de Louvain, Université Libre de Bruxelles, Université de Liège et de Namur) Actions vers les enfants L Année de l Eau Douce est l occasion de faire prendre conscience aux enfants de leur impact sur l eau et des moyens qu ils ont pour agir. Une approche à la notion de développement durable... En mettant en place des Classe d Eau, HYDROTOUR veut établir un véritable échange entre eux et les enfants, et les enfants de différents pays afin de leur offrir une vision de l eau élargie, ouverte à la diversité du monde. Carnet de route, carnet des initiatives, photos et séquences vidéos, newsletter, leur feront suivre l aventure et y participer. Leur contribution se fera sous forme d articles ou de dessins et ils pourront poser leurs questions. Une rencontre avec les enfants est prévue au retour des Hydrotrotters pour visionner les images, présenter le travail des élèves et signer la Charte de l'eau et du Développement Durable. Avec ses partenaires, HYDROTOUR attribuera le trophée de la meilleure Charte de l'eau qui sera publiée dans un album du développement durable assorti de photos, dessins d'enfants et ceux d'un professionnel. La moitié des droits sera reversée à «l Association 2003», élue par les enfants. 9

10 Eléphant Bleu : conseils et informations pour mieux consommer Laver son véhicule dans un centre Eléphant Bleu faisait déjà partie des gestes écologiques quotidiens, simples à appliquer. Dorénavant, c est également recueillir informations et conseils qui contribueront à généraliser un comportement citoyen à toutes les actions de la vie courante en rapport avec l eau, à consommer en connaissance de cause et à mesurer l implication de nos actes et de nos négligences sur l environnement. Eléphant Bleu sensibilise les automobilistes depuis longtemps Eléphant Bleu a d emblée choisi l axe de l économie d eau par son activité et s est toujours positionné comme une enseigne respectueuse de l environnement depuis

11 9 conseils pour une consommation responsable de l eau Des détails de la vie quotidienne peuvent transformer une goutte d eau gaspillée en un torrent. Sans contrainte, la vigilance de millions d individus améliorera de façon conséquente et durable la consommation de l eau, autant pour préserver cette ressource naturelle que son porte-monnaie Un robinet qui goutte C est 4 litres/heure de perdu, soit litres par an. 2- Un tuyau d arrosage mal fermé C est 60 litres/heure qui s écoulent. 3- Une chasse d eau qui fuit C est 80 litres/heure. 4- Un lavabo dont on laisse couler l eau C est 15 litres/jour par personne. 5- Un bain consomme 100 à 150 litres alors qu une douche, 60 à 80 litres 6- Un lave-vaisselle consomme 25 à 40 litres et un lave-linge, 70 à 100 litres, 40 à 60 litres pour les modèles les plus récents Pensez à changer régulièrement les joints d alimentation en eau. 7- Traquer les fuites d eau et installer des économiseurs d eau. 8- Vérifier de temps en temps le compteur d eau. Si vous constatez une consommation pendant la nuit, vous pouvez diagnostiquer une fuite. 9- Eviter de déverser des produis détergents et solvants dans les éviers et utiliser des produits de qualité environnementale. L eau est un enjeu majeur dans de nombreux pays et devient peu à peu un produit de luxe pour tous. Sans la maîtrise de nos consommations et de nos rejets, 3,5 milliards de personnes auront des difficultés d approvisionnement en eau d ici à Nous utilisons en moyenne 150 litres d eau par jour, soit 70 fois plus que la consommation d un habitant du Ghana, alors qu une économie d environ 30 litres par jour est possible. 11

12 Eléphant Bleu en fiches : L'enseigne du groupe Hypromat Eléphant Bleu est présent dans 10 pays européens et progresse au rythme de 50 ouvertures par an, en moyenne. En 2004, l enseigne représente un réseau de 800 centres dont 526 en France. Chiffre d Affaires CA Enseigne : 112 M CA moyen mensuel/piste : ( F) x pistes au total CA consolidé : 42 M Effectif Effectif Hypromat : 340 personnes dont 90 à Hoerdt (67) Effectif réseau : 605 stations x 0,8 personne/station, soit 484 personnes Total : 824 personnes Dimension européenne de l Eléphant Bleu Eléphant Bleu est : présent dans 10 pays en Europe : France, Suisse, Espagne, Italie, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Portugal, Autriche, Norvège, leader en France, Espagne, Portugal, Suisse leader européen du lavage haute pression avec : 800 centres dont 526 en France pistes En France, l enseigne représente 13,9% du marché total Prévisions d ouvertures 2004 Rythme de 25 à 30 ouvertures de centres sur le territoire national. Une moyenne de 50 à 60 ouvertures en Europe. Respectueux de la carrosserie des véhicules et de l environnement, à l écoute des consommateurs et reconnu parmi les systèmes de lavage les plus efficaces, Eléphant Bleu détient un concept évolutif, en phase avec le marché. 24 centres en en France ont été ouverts en 2003, et l'enseigne prévoit de poursuivre sur ce rythme en

13 Eléphant Bleu en fiches : Enseigne en franchise Etat civil Nom de l enseigne : ELEPHANT BLEU Raison sociale : HYPROMAT France Forme Juridique : SA Date de création : 1973 Capital social : Secteur d activité : conception et fabrication de centres de lavage haute pression automobile 3 métiers : exploitant de centres (190 en Europe) ; fabricant et développeur ; prestataires (franchiseur en France, Espagne, Portugal, Benelux ; SAV ; distributeur) Adresse : ZI 15 Rue du Travail BP Hoerdt Cedex Tél. : Fax : Site Internet : Directeur Général : Yves Brouchet Dir. Réseau : Jean-Marc Couret Dir.Développement : Patrick Mary Contact presse : Catherine Lebée Tél. : L enseigne Date de création : 1987 Nombre d unités : en Europe : 800 centres en France : 526 dont 480 en franchise Progression : 50 ouvertures/an en Europe dont 20 en France (+24 en 2003) CA de l enseigne : sur la base d un CA moyen de par piste et par mois (132 K par an), le CA annuel de l enseigne est estimé à 112 M. Concept : Eléphant Bleu, le centre de soin de l auto, spécialiste du lavage haute pression, simple, efficace, rapide, fait étinceler la carrosserie sans la rayer, sur véhicules de tout gabarit Points forts : meilleure qualité de lavage ; la plus grande simplicité de concept ; une notoriété croissante en Europe (70% de notoriété spontanée en France ; +10% ces 3 dernières années) ; une enseigne sympathique et leader ; la seule enseigne du secteur à bénéficier d un effet de réseau et en franchise ; un concept rentable. Conditions d accès au réseau Investissement total moyen (hors foncier) : de à avec génie civil et VRD Apport personnel : 30 % de l investissement total (de à ) Droit d entrée : (2 et 3 pistes) ; (4 pistes et +) Location d enseigne: forfait de sur 9 ans Redevance franchise : 107,10 HT mensuel/piste Contribution pub. : incluse dans la redevance franchise Retour sur investis. : 4 à 5 ans Rentabilité : 25 % à partir de la 3 e année (ratio cash flow sur apport personnel) Résultat net avant impôt : 40% à 60% du CA (après remboursement du crédit lié au matériel) Profil franchisé : en France, pour 75% des franchisés, Eléphant Bleu représente une activité complémentaire ; 25% des franchisés exploitent leur(s) centre(s) euxmêmes. Ses qualités : dynamique et motivé par un commerce de proximité et de service ; il dispose d un terrain. Sexe, âge, situation de famille, profession indifférents. 13

Franchise Expo Paris 2006

Franchise Expo Paris 2006 Franchise Expo Paris 2006 ELEPHANT BLEU Paris Expo - Porte de Versailles du 17 au 21 mars Hall 3 - Stand H42 Le développement durable pérennise l activité des franchisés Croissance et qualité soutenues

Plus en détail

Stand n AB09. Pour la première fois, le Groupe HYPROMAT au salon de Francfort

Stand n AB09. Pour la première fois, le Groupe HYPROMAT au salon de Francfort COMMUNIQUE DE PRESSE Hoerdt, septembre 2010 Stand n AB09 Pour la première fois, le au salon de Francfort Du 14 au 19 septembre 2010, le groupe Hypromat expose pour la première fois au salon Automechanika.

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

ELEPHANT BLEU. Fête les 30 ans de. Hypromat France. Hall 3 stand J47 - K46 DOSSIER DE PRESSE

ELEPHANT BLEU. Fête les 30 ans de. Hypromat France. Hall 3 stand J47 - K46 DOSSIER DE PRESSE ELEPHANT BLEU Fête les 30 ans de Hypromat France Du 19 au 22 mars 2004 Hall 3 stand J47 - K46 DOSSIER DE PRESSE Eléphant Bleu Angélique Torres, Responsable Communication ZI 15 Rue du Travail - BP 147-67723

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Le développement durable Le développement durable Les être humains sont au cœur des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Discours sur la sécurité alimentaire

Discours sur la sécurité alimentaire Discours sur la sécurité alimentaire L alimentation est le besoin le plus fondamental de l homme. Elle est essentielle à la vie et au développement. Le droit à l alimentation est donc la base de tous les

Plus en détail

Récupération de l eau de pluie

Récupération de l eau de pluie Récupération de l eau de pluie La station récupère les eaux de pluie. Acte citoyen en France, mesure obligatoire en Belgique, la récupération des eaux de pluie est une alternative très intéressante pour

Plus en détail

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne Passer à l action Pierre Radanne Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Deux hypothèses : - Des émissions stables à partir de 2000 - Parvenir à stabiliser le climat Emissions de CO 2 Concentration

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Les Français et le développement durable

Les Français et le développement durable Les Français et le développement durable Baromètre Louis-Harris Club RmD2 CLUB R m D 2 Luc BALLEROY DGA 01 55 33 20 54 luc.balleroy@lharris.fr NOTE TECHNIQUE Étude réalisée par l Institut Louis-Harris

Plus en détail

Les leviers d une mobilité durable pour le grand public et les chefs d entreprise

Les leviers d une mobilité durable pour le grand public et les chefs d entreprise Les leviers d une mobilité durable pour le grand public et les chefs d entreprise 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE pour économiser les fournitures et les ressources En route vers une administration écoresponsable Aujourd hui notre planète est en danger : sa biodiversité est menacée.

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

3. Revisser le flexible

3. Revisser le flexible 1. Dévisser le flexible de douche 2. Visser l économiseur d eau «douche» 3. Revisser le flexible 4. La douche est prête pour les économie d eau 1. Dévisser la bague du robinet 2. Retirer le mousseur existant

Plus en détail

Une solution complète de lavage automobile

Une solution complète de lavage automobile CONCEPT EVOLUTION Une solution complète de lavage automobile Lancement du lavage automatique DOSSIER DE PRESSE Septembre 2008 Angélique Torres, Responsable de la Communication Tél. : 03 88 69 23 79 - Fax

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Suivez le guide! Le p tit guide. écolo

Suivez le guide! Le p tit guide. écolo Suivez le guide! Le p tit guide écolo Pourquoi choisir L ARBRE VERT? L ARBRE VERT est la marque française de produits d entretien et d hygiène corporelle écologiques. Notre usine, près de Poitiers, est

Plus en détail

Commission des affaires européennes

Commission des affaires européennes X I V e L É G I S L A T U R E Communication Mardi 7 juillet 2015 15 heures Commission des affaires européennes Communication de la Présidente Danielle Auroi sur la proposition d initiative législative

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 Objet : semaine d éducation au développement durable «Mon assiette» du 10 au 18 novembre 2005 Réseaux : Tous Niveaux et services : SECONDAIRE et PRIMAIRE Période : Année

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Les écolabels produits. Chantal Trichard 4 octobre 2011

Les écolabels produits. Chantal Trichard 4 octobre 2011 Les écolabels produits Chantal Trichard 4 octobre 2011 Rappel de définition Qu est-ce qu un achat éco-responsable? Achat de biens ou services qui prennent en compte la protection de l environnement ou

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives RÉSUMÉ Mars 2010 Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives de l UE TERA Consultants L étude a été réalisée par TERA Consultants, un cabinet de conseil indépendant

Plus en détail

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques Choisir son matériel de façon responsable Glisser en montagne et ne laisser aucune autre trace que les quelques S dont on vient de marquer la neige : difficile car aujourd hui le ski vert n existe pas

Plus en détail

Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions

Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions d o s s i e r d e p r e s s e 1 / 2 Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions Verre Avenir Verre Avenir l organisme en charge de la promotion du verre d emballage «En 2010, les ventes de bouteilles se

Plus en détail

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE LA DECLARATION PRESENTATION DE LA SOCIETE LES 10 PRINCIPES DU PACTE MONDIAL PRINCIPE RELATIFS AUX DROITS DE L HOMME PRINCIPES RELATIFS AUX CONDITIONS DE TRAVAIL PRINCIPES

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 PLAN DE COMMUNICATION APRÉS-LIFE Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 Sensibilisation au recyclage des produits usagés SECTION I: APERCU DU PROJET LE PROJET Le projet COLLECT+ est mené par l un des leaders

Plus en détail

Notre usage quotidien de l eau. L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes

Notre usage quotidien de l eau. L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes Notre usage quotidien de l eau L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes En France, en 2009, chacun d entre nous a consommé en moyenne 165 litres d eau par jour, tous

Plus en détail

La Régie en 10 Questions

La Régie en 10 Questions La Régie en 10 Questions l eau d aujourd hui d 1 Le choix de la gestion directe. Pourquoi? Une dynamique engagée Municipaliser la gestion de l eau s inscrit dans une volonté affirmée de redonner un sens

Plus en détail

«Qu est-ce que l écoreporter?»

«Qu est-ce que l écoreporter?» DECEMBRE 2007 N 1 «Qu est-ce que l écoreporter?» L EDITO : Page 1 :. Qu est-ce que l écoreporter?. Les 10 gestes pour mon environnement Page 2 : Le grenelle de l environnent Page 3 : Participez au jeu

Plus en détail

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser 1 Séance 1 - Recueil des conceptions / connaissances des enfants 1ère phase: Ecoute d une histoire comme introduction

Plus en détail

Agir pour le climat, c est respecter mes droits!

Agir pour le climat, c est respecter mes droits! Agir pour le climat, c est respecter mes droits! Juin 2015 Chaque jour, Solidarité Laïque agit pour que les droits des enfants soient mieux respectés en France et dans le monde et pour que tous les enfants

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables Les économies réalisables Les bons gestes pièce par pièce éco GUIDE du locataire sommaire Les économies réalisables sur le chauffage 3 sur l eau 4 sur l électricité 5 sur les déchets 6 sur la pollution

Plus en détail

Qui doit payer? Déclinaison des principes généraux aux services d eau potable et d assainissement

Qui doit payer? Déclinaison des principes généraux aux services d eau potable et d assainissement 24 juin 2014 Qui doit payer? Déclinaison des principes généraux aux services d eau potable et d assainissement Le financement des services publics en Amérique Latine Maurice Bernard Mais pourquoi payer?

Plus en détail

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT PREAMBULE Le client d un fabricant d étiquettes adhésives labellisé UNFEA est assuré que : son fournisseur s engage sur des actions répondant

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer L eau froide Quelques infos pour commencer L eau potable, vitale et précieuse, est une ressource qui se raréfie. Un français consomme environ 137L d eau potable par jour, dont 1% seulement pour la boisson.

Plus en détail

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE QU EST-CE QUE LE PARLEMENT DES JEUNES POUR L EAU? Le Parlement des

Plus en détail

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE a chacun ses Station d eau potable de Kerriou Château d eau de Kerstéphan Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE La collectivité est responsable du service d eau et assainissement. Elle prend

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années 2016 à 2018, adopté à l unanimité

Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années 2016 à 2018, adopté à l unanimité Rozérieulles, le 15 octobre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONSEIL D ADMINISTRATION COMITÉ DE BASSIN Mardi 13 octobre 2015 Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

Communiqué d introduction. I Focus sur le marché du lavage automobile p.3. II - Les spécificités de l enseigne, garantes de son leadership p.

Communiqué d introduction. I Focus sur le marché du lavage automobile p.3. II - Les spécificités de l enseigne, garantes de son leadership p. du «sur mesure» pour les investisseurs Communiqué d introduction Eléphant Bleu lance le centre de lavage automobile compact I Focus sur le marché du lavage automobile p.3 1 - Techniques de lavage 2 - Environnement

Plus en détail

POLLUTiON DOMESTiQUE : EAU SECOURS!

POLLUTiON DOMESTiQUE : EAU SECOURS! POLLUTiON DOMESTiQUE : EAU SECOURS! 1 Les produits d entretien domestiques contiennent de nombreuses substances toxiques issues de la pétrochimie qui sont évacuées avec les eaux usées. 2 Ces eaux sont

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

OBJETS D ETUDE EN ECONOMIE-DROIT

OBJETS D ETUDE EN ECONOMIE-DROIT ACADEMIE DE CRETEIL OBJETS EN ECONOMIE-DROIT Liste de problématiques classées Enseignants en économie-gestion Tertiaire administratif 2012-2013 Ce document présente une liste de pistes de problématiques

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié PARIS ET LA COP 21 Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié 2 274 880 habitants 3 000 000 déplacements pendulaires par jour 32 000 000 de touristes par an ILE DE FRANCE 12.000.000 habitants

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

Nos activités et nos rejets polluants deviennent problématiques, et génèrent des inquiétudes sur l avenir de l humanité et de son environnement.

Nos activités et nos rejets polluants deviennent problématiques, et génèrent des inquiétudes sur l avenir de l humanité et de son environnement. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Constats et enjeux En un siècle, l impact de l homme sur la nature a bouleversé l environnement. Nos modes de production et de consommation sont en cause, ainsi que nos choix énergétiques.

Plus en détail

COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES

COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES COREPILE CONFORTE SES BONS RESULTATS ET PREPARE DE NOUVEAUX CHALLENGES Si 2013 a été, pour Corepile, l année de la décennie réussie, 2014 sera celle des nouveaux défis. La position confirmée de leader

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Les enjeux des domaines skiables européens Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Par Laurent Reynaud Délégué Général de Domaines Skiables de France Représentant de la FIANET Fédération Internationale des

Plus en détail

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN LES FONDAMENTAUX PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER SOMMAIRE UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER 03 UNE FAÇON DE FAIRE 04 UNE CULTURE UNIQUE 06

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL

Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL domino assist m domino missions domino staff sports & métiers domino mode & luxe domino labo & tech domino management domino téléservices domino transports domino polska domino holland hc resources Objet

Plus en détail

L éthique dans la société contemporaine

L éthique dans la société contemporaine L éthique dans les entreprises en contexte de gestion de crise dans le secteur agroalimentaire Horizon Marketing agroalimentaire 2009 Jeudi15 octobre 2009 M e Manon Beaumier, DSG-UQTR L éthique dans la

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT

MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT MUNICIPALES 2014 BILAN EAU ET ASSAINISSEMENT Dénonciation du contrat de l eau : Le groupe des Verts a dénoncé à l époque les excès de profits réalisés par la Lyonnaise des eaux, et avait demandé d intégrer

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

LE CONTEXTE ECO RELAIS P EIN TU RE

LE CONTEXTE ECO RELAIS P EIN TU RE E CO R E LA I S P E I N T U R E E C O R E LA I S P E I N T U R E E C O R E LA I S P E I N T U R E E C O R E LA I S P E I N T U R E LE CONTEXTE Plus de 900 entreprises artisanales de peinture en Haute Normandie

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 SOMMAIRE EDITORIAL P04 ENVIRONNEMENT P06 SOCIAL P08 - Le mot de bienvenue du président. - Émissions - Eau

Plus en détail

guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement

guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement L eau est un bien précieux qu il faut économiser La chaleur, la pluviométrie faible, les mauvaises habitudes de consommation doivent nous

Plus en détail

Le Conseil général de l Isère lance

Le Conseil général de l Isère lance Dossier de presse Le Conseil général de l Isère lance Une première en France Contact Presse : Loubna Bouhrizi Attachée de Presse Conseil général de l Isère Hôtel du Département - 7, rue Fantin Latour 38000

Plus en détail

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires

Thème 4 : Changer le comportement des banques sur les territoires Page : 1 / 6 Introduction Dans le cadre des Etats généraux de l ESS en juin 2010, le Labo a coordonné la rédaction de plus de 400 cahiers d espérances. Ils sont des témoins de la vitalité de l ESS et de

Plus en détail

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 La direction de l Hôpital général juif (HGJ) s'engage { respecter ses engagements en matière d environnement,

Plus en détail

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION Discours de clôture de Clotilde VALTER, Secrétaire d Etat chargée de la Réforme de l Etat et de la Simplification

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Comptage individuel de l'eau. Guide d'information à l'usage des occupants

FICHE INFORMATION. Comptage individuel de l'eau. Guide d'information à l'usage des occupants FICHE INFORMATION Comptage individuel de l'eau Guide d'information à l'usage des occupants COMPTAGE INDIVIDUEL DE L'EAU Les bons comptes font les bons voisins Compter l eau au logement est un moyen de

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT REGLEMENT APPEL A PROJETS DEPARTEMENT MARTINIQUE 2015 1 CONTEXTE ET ENJEUX Depuis plus de dix ans,

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE SECURITE - ENVIRONNEMENT

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE SECURITE - ENVIRONNEMENT MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE SECURITE - ENVIRONNEMENT Indice : F Date : 05/02/2014 Siège : Z.I 13 Rue de la Résistance BP -61620-14406 BAYEUX cedex Tel. : 02 31 51 40 00 Atelier de montage/ajustage : Z.I

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE ATELIER CEREMA 21 MAI 2015 LYON DÉPARTEMENT MARKETING ET SERVICE / TER RA DIFFUSION LIMITÉE JEUDI 21 MAI 2015 SOMMAIRE 01. DÉFINITION

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Professionnels de la peinture, Agissons ensemble pour notre environnement LES BONS GESTES ET LES AIDES À L'INVESTISSEMENT

Professionnels de la peinture, Agissons ensemble pour notre environnement LES BONS GESTES ET LES AIDES À L'INVESTISSEMENT Professionnels de la peinture, Agissons ensemble pour notre environnement LES BONS GESTES ET LES AIDES À L'INVESTISSEMENT 3 types de peinture Peintures solvantées Composées de liants alkydes, vinyls, acryliques,

Plus en détail

SGS RENOVOTM UNE SOLUTION AUTOFINANCEE POUR LA GESTION DES DECHETS ELECTRONIQUES

SGS RENOVOTM UNE SOLUTION AUTOFINANCEE POUR LA GESTION DES DECHETS ELECTRONIQUES SGS RENOVOTM UNE SOLUTION AUTOFINANCEE POUR LA GESTION DES DECHETS ELECTRONIQUES NOUV ELLE APPROCHE À UN PROBLÈME TOXIQUE Un environnement plus écologique grâce à une solution effective en termes de coût

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Bilan de la 4ème édition

Bilan de la 4ème édition Bilan de la 4ème édition Save the date 5ème édition : du 9 au 15 mai 2012 SOMMAIRE 4 EME EDITION : Maintien du succès!... 3 1070 MANIFESTATIONS EN FRANCE... 4 DES PARTENARIATS EFFICACES... 5 LES SPONSORS...

Plus en détail

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Gaspillage alimentaire Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Définition du gaspillage alimentaire Gaspillage alimentaire = toute nourriture destinée

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

Beauté et Perfection. La nouvelle génération de centre de lavage

Beauté et Perfection. La nouvelle génération de centre de lavage Beauté et Perfection La nouvelle génération de centre de lavage 1 Un concept unique sur un marché porteur ASTIKOTO est la première enseigne sur son marché spécialisée dans la maintenance esthétique écologique

Plus en détail

La lutte contre la fracture numérique en Belgique

La lutte contre la fracture numérique en Belgique CEP G Le 7 mai 2008. La lutte contre la fracture numérique en Belgique Thierry De Coster Depuis le début des années 90, nous assistons à une véritable invasion des TIC dans la sphère privée de nos concitoyens.

Plus en détail

9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV

9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV 63((&+ 3KLOLSSH%XVTXLQ Commissaire européen chargé de la Recherche 9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV Conférence "Production durable : le rôle des nanotechnologies" &RSHQKDJXHRFWREUH

Plus en détail

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 sommaire EDITORIAL P04 ENVIRONNEMENT P06 SOCIAL P08 - Le mot de bienvenue du président. - Émissions - Eau

Plus en détail