Dossier de presse PRESENTATION DE L INDICE ECOLOGIQUE DES MAGAZINES. Mercredi 20 juin 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse PRESENTATION DE L INDICE ECOLOGIQUE DES MAGAZINES. Mercredi 20 juin 2012"

Transcription

1 Dossier de presse PRESENTATION DE L INDICE ECOLOGIQUE DES MAGAZINES Mercredi 20 juin 2012

2 Naissance du projet

3 Les points de départ Un questionnement grandissant des consommateurs et des acheteurs media quant au bilan environnemental du media papier (matière première sensible, process industriel consommateur d eau et d énergie, invendus ) Expliquer les progrès réalisés et les atouts du media(matière première renouvelable, recyclabilité) Et engager les éditeurs dans un processus d amélioration de leurs pratiques 3

4 Les objectifs Evaluer l ensemble des impacts environnementaux des magazines Un bilan carbone ne répond pas à l enjeu Prendre en compte l ensemble du process de fabrication et de distribution, de la fibre de bois à la fin de vie du magazine chez le lecteur 4

5 Les objectifs Développer un outil d auto-évaluation et d amélioration des process. Pour le SEPM, le sujet n est pas de comparer les titres entre eux. Le choix d une ESQCV (Evaluation Simplifiée et Qualitative du Cycle de Vie) qui intègre la plupart des notions utilisées en ACV. Favoriser l engagement de la presse magazine dans une démarche développement durable via un outil d utilisation facile, rapide et gratuit. 5

6 Les moyens mobilisés Le projet a été initié par la Commission développement durable du SEPM Présidente de la commission: Véronique FAUJOUR Directrice générale, UNI EDITIONS Sylvaine CORTADA - Directeur de Fabrication, PRISMA MEDIA Anne CHERET - Directeur du Développement Durable, LAGARDERE ACTIVE Philippe JOURDAN - Directeur Technique et Fabrication, LAGARDERE ACTIVE Eric MATTON - Directeur Exécutif de L'Express et Directeur Délégué de Lire, GROUPE EXPRESS-ROULARTA Pascal DELEPINE - Directeur Technique, GROUPE EXPRESS-ROULARTA Nathalie GERIN-PETRE - Paper Manager, MONDADORI France Jean-François HATTIER - Directeur Général Adjoint - Diffusion et Développement LE POINT Nicolas SAUZAY - Directeur Général adjoint, AXEL SPRINGER France Eric THIRION - Chef de Fabrication, UNI EDITIONS Vincent DUPUIS - Responsable développement durable, PRISMA MEDIA 6

7 Les moyens mobilisés Avec l appui technique de nos partenaires imprimeurs (Circle Printers) et papetiers (UPM et Stora Enso) En partenariat avec le Master en Sciences et Génie de l Environnement de l Université Paris 7. L interface web a bénéficié du financement de l ADEME 7

8 Une première européenne La présentation de l Indice à WWF, aux acteurs du marché publicitaire (Udecam) ainsi qu aux équipes de l ADEME a confirmé les attentes. L indice a favorablement impressionné par sa fiabilité et son sérieux. Lapressemagazineaétéjugéeenavancesurcessujets. Dans les autres pays européens, seul PPA (Grande-Bretagne) a proposé à ses éditeurs un éco-calculateur d émissions carbone. 8

9 Un outil, une double finalité

10 Une double finalité L éco-calculateur d impact environnemental du SEPM a été conçu pour intégrer les objectifs d affichage environnemental du Grenelle 2 et simplifier le travail des éditeurs via une interface ergonomique (questionnaire unique) permettant : 1. d avoir une «photographie» des impacts environnementaux du magazine afin d engager des actions d amélioration. et/ou Outil d autoévaluation 2. d obtenir l étiquette«impact écologique» de son magazine Communication grand public Par export de données de l Indice écologique du SEPM vers Scoredit 10

11 1 -Inscrire la filière dans une dynamique d amélioration Outil d auto-évaluation, il est destiné à l éditeur qui souhaite mesurer l ensemble des impacts environnementaux de ses titres, Pour un titre donné, il permet de visualiser les axes où un gain de performance environnementale est possible Des fiches pédagogiques donnent des informations sur les leviers possibles 11

12 4 axes, 10 indicateurs, 66 critères L est organisé en 4 axes et 10 indicateurs mesurant les principaux impacts de l activité d édition de magazines. Chaque indicateur est calculé à partir de critères, 66 au total. RESSOURCES NATURELLES 1. Matières premières 60% 2. Eau 20% 3. Degré de recyclage 20% 25% RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE (GAZ A EFFET DE SERRE) 4. Energie 40% 5. Process industriel 30% 6. Transports 30% 25% POLLUTION 7. Substances polluantes 50% 8. Déchets 50% 25% MANAGEMENT ET DEMARCHES ENVIRONNEMENTAUX 9. Sensibilité environnementale des fournisseurs 50% 10. Politique de développement durable de l éditeur 50% 25% 12

13 Evaluer ses performances La pondération des 10 indicateurs restitue le panorama des enjeux environnementaux. Lepoidsaccordéàchacundesindicateursestle résultatd un choix collectif associant impact environnemental et capacité d intervention. Un test sur plusieurs titres a permis d étalonner les notations des critères et d ajuster les pondérations. 13

14 Evaluer ses performances Appliquée à chaque magazine, cette matrice permet de calculer: Une note pour chaque indicateur Une note globale sur l ensemble du magazine L outil permet donc un pilotage précis de l impact environnemental, en fonction des priorités de l éditeur La restitution des résultats se fait par un graphique de type «radar» 14

15 Evaluer ses performances 15

16 2 -Un outil compatible avec le projet de l affichage environnemental (Scoredit) La loi Grenelle 2 prévoit, pour les produits et services de grande consommation, l obligation de mettre en place un affichage des informations environnementales, assortie d une période d expérimentation à partir du 1er juillet L affichage environnemental des produits vise spécifiquement les impacts environnementaux générés tout au long du cycle de vie des produits. Il doit permettre au consommateur : d intégrer ces critères dans son processus d achat, d avoir des éléments de comparaison entre produits 16

17 Un groupe de travail spécifique au secteur de l édition et de la communication a été créé (GT8) afin de mettre au point une méthodologie commune pour l affichage environnemental des supports imprimés sur papier. Les trois indicateurs principaux retenus pour l expérimentation sont : les émissions de gaz à effet de serre, la consommation de ressources non renouvelables et la pollution photochimique. LeSEPMs estassociéàcettedémarcheavecpour objectif de s assurer que les critères retenus tiennent compte des spécificités de la presse magazine. 17

18 18

19 Présentation de l interface web

20 L interface web Afin de permettre une utilisation facile de l Indice écologique des magazines, une interface web ergonomique a été conçue avec les équipes de Circle Printers. 20

21 Comment ça marche? Pilotée par le SEPM, l interface web met à disposition des éditeurs un questionnaire unique par magazine. 1. Les prestataires (imprimeur, papetier, brocheur, routeur) ont prérenseigné leurs données grâce à un accès personnalisé. 2. L éditeur se connecte via un accès personnalisé et répond aux critères qui le concernent pour chaque magazine. 3. Le calculateur compile l ensemble des données renseignées par les éditeurs et leurs prestataires et restitue une note par indicateur et une note globale. Le système garantit la confidentialité des données pour les éditeurs comme pour les prestataires 21

22 Comment ça marche? L interface restitue les résultats et donne accès à différentes informations : Une photographie de sa performance environnementale 22

23 Comment ça marche? Une synthèse des données nécessaires à l établissement de l étiquette «impact écologique» (qui sera calculé par l UNIC) 23

24 Comment ça marche? L accès à des fiches pédagogiques indiquant les pistes d amélioration de son score pour chaque indicateur. (Les fiches ont été rédigées par Julien DUBOURG et Benoît MOREAU d Ecograf) 24

25 4 axes, 10 indicateurs, 66 critères Les 10 indicateurs de l comprennent 66 critères(variables à la marge selon le procédé d impression): Ressources naturelles 1. Matières premières Pourcentage de papier certifié (PEFC ou FSC) utilisé sur le magazine Pourcentage de charge minérale et de pigment contenu dans le papier (source Paper Profile) Quantité d'aluminium utilisée en offset par tonne imprimée Quantité de cuivre utilisé en héliogravure en kg/tonne imprimée Quantité moyenne de plastique (paquetage et fardelage) utilisée pour emballer une tonne de magazine Quantité moyenne de plastique (blister) utilisée pour emballer 1000 exemplaires du magazine Pourcentage des exemplaires distribués mis sous film à l'unité (tous canaux de diffusion confondus) observé sur les 6 derniers mois. Pourcentage de matière fibreuse provenant de l'union Européenne, de Norvège et de Suisse Papier produit dans l'union Européenne, la Norvège ou la Suisse Pourcentage de fibres recyclées dans le papier 25

26 4 axes, 10 indicateurs, 66 critères Ressources naturelles 2. Eau Consommation d'eau nette (prélevée et restituée dans le même milieu sauf obligation légale) Quantité de DCO dans l'eau sortante par tonne de papier produit (pâte et papier - source paper profile) Quantité de Nitrogène (Azote) dans l'eau sortante par tonne de papier produit (pâte + papier - source paper profile) Quantité de phosphore dans l'eau sortante par tonne de papier produit (pâte + papier - source paper profile) Volume total d'eau consommée par tonnage imprimé (dont usage domestique) 3. Degré de recyclage Existence d'un système de collecte des déchets papier de production Existence d'un système de collecte des plaques d'aluminium pour recyclage Pourcentage d'invendus recyclés par les messageries 26

27 4 axes, 10 indicateurs, 66 critères Réchauffement climatique 4. Energie Consommation nette d'électricité par tonne de papier produit (pâte + papier) => énergie produite + achetée (dont vapeur) - vendue Pourcentage d'électricité d'origine non fossile utilisée par an (acheté + produite ; dont énergie électro nucléaire) Consommation de fioul par tonne de papier produit Consommation de gaz par tonne de papier produit Consommation de charbon par tonne de papier produit Consommation nette d'électricité par tonne imprimée Pourcentage d'électricité d'origine non fossile utilisée par an (acheté + produite ; dont énergie électro nucléaire) Consommation de fioul kw.h/t de papier imprimé Consommation de gaz l kw.h/t de papier imprimé Consommation nette d'électricité par tonne de produits façonnés Pourcentage d'électricité d'origine non fossile utilisée par an (acheté + produite ; dont énergie électro nucléaire) Consommation nette d'électricité par tonne de magazine routé Pourcentage d'électricité d'origine non fossile utilisée par an (acheté + produite ; dont énergie électro nucléaire) 27

28 4 axes, 10 indicateurs, 66 critères Réchauffement climatique 5. Process industriel Quantité moyenne de gaz à effet de serre (GES) émis pour la production d'1 tonne de papier en kg équivalent CO ² (référence : CEPI critères 3 à 7) Quantité moyenne de gaz à effet de serre émise pour la production d'une tonne imprimée - hors papier 6. Transport Distance par voie maritime entre papetier et imprimeur Distance par voie ferrée entre papetier et imprimeur Distance par route en kilomètre entre le papetier et l'imprimeur Distance par route en kilomètre entre l'imprimeur et le brocheur Distance par route en kilomètre entre le brocheur et le routeur Distance par route en kilomètre entre le brocheur et le centre de messagerie Distance par route en kilomètre entre le routeur et le centre de dépôt postal Nombre moyen de kilomètres parcourus par camion par tonne de magazines pour approvisionner les points de vente observé sur les 6 derniers mois. Nombre moyen de kilomètres parcourus par camion par tonne de magazines pour délivrer les magazines aux abonnés observé sur les 6 derniers mois. 28

29 4 axes, 10 indicateurs, 66 critères Pollution 7. Substances polluantes Procédé de blanchiment du papier sur les 6 derniers mois : TCF / ECF Quantité d'encre et additifs utilisés par tonne de papier imprimé Gestion des déchets dangereux (Emas > ISO > label Imprim'Vert > Aucun) Concentration en COV des émissions canalisées Pourcentage de COV en émission fugitive Quantité de SO² par tonne de papier produit pâte + papier (source paper profile) Quantité de NOx par tonne de papier produit pâte + papier (source paper profile) Quantité d'acide chromique utilisée par tonne de papier imprimée Concentration en sortie d'épurateur de NOx 29

30 4 axes, 10 indicateurs, 66 critères Pollution 8. Déchets Poids de déchets ultimes mis en décharge / tonne de papier produit (source paper profile) Pourcentage de déchets valorisés (tous déchets confondus) Tonnage de déchets ultimes banals en incinération / tonne de papier produit Tonnage de déchets ultimes banals en décharge / tonne de papier produit Tonnage de déchets ultimes dangereux en incinération / tonne de papier produit Tonnage de déchets ultimes dangereux en décharge / tonne de papier produit Tonnage de cendres (produites sur site) stockées en décharge / tonne de papier produit Pourcentage d'invendus moyen constaté sur les 6 derniers mois. Poids de déchets ultime banaux mis en décharge / tonne de papier imprimé Poids de déchets industriels dangereux / tonne de papier imprimée Tonnage de déchets ultimes banaux en incinération Tonnage de déchets ultimes dangereux en incinération Tonnage de déchets ultimes dangereux en décharge Pourcentage de déchets valorisés (tous déchets confondus hors papier) sur le total des déchets. Pourcentage de déchets valorisés (tous déchets confondus) Pourcentage de déchets valorisés (tous déchets confondus) 30

31 4 axes, 10 indicateurs, 66 critères Management et démarche environnementaux 9. Sensibilité environnementale des fournisseurs Nature du système de management environnemental (EMAS > ISO > Aucun) choisi par le papetier Nature de la certification COC du papetier Nature du système de management environnemental (EMAS > ISO > Aucun) choisi par l'imprimeur Nature de la Certification COC de l'imprimeur Nature du système de management environnemental (EMAS > ISO > Aucun) choisi par le brocheur Nature du système de management environnemental (EMAS > ISO > Aucun) choisi par le routeur 10. Politique de développement durable de l éditeur L'éditeur incite-t-il le lecteur au tri sélectif des magazines? (campagne d'incitation, traitement éditorial, logo, etc.) Y a-t-il chez l'éditeur une personne en charge des questions de développement durable? (sur les 6 derniers mois) Nature du système de management environnemental (EMAS > ISO > Aucun) choisi par l'éditeur L'éditeur soumet-il au préalable les publicités avec arguments environnementaux à l'arpp? Nature de la Certification COC de l'éditeur L'éditeur a-t-il mis en place un dispositif de tri sélectif au sein de l'entreprise? 31

32 Le SEPM remercie les personnes et les institutions qui ont permis la réalisation de ce projet Et en particulier : L ADEME représenté par Valérie MARTIN, UPM-KYMENNE en la personne de Pierre-Yves BAIS, STORA ENSO représenté par François-Xavier DANEL, ECOGRAF en la personne de Julien DUBOURG, Sylvaine CORTADA de PRISMA MEDIA, et Anne CHERET de LAGARDÈRE ACTIVE.

33 Contacts Syndicat des éditeurs de la Presse Magazine Pascale MARIE, Directeur général Laura MORIN, Responsable communication 26 avenue de l Opéra PARIS Tél / Fax

Crédit : June et Sylvain Hitau

Crédit : June et Sylvain Hitau Crédit : June et Sylvain Hitau Géraldine Poivert Crédit : Zabou Carrière Jean-Charles Caudron Filières Responsabilité élargie du producteur Crédit : Antoine Doyen Édito Comme de nombreux produits, les

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Lisez la conscience tranquille

Lisez la conscience tranquille Lisez la conscience tranquille Une étude sur l impact environnemental Analyse du cycle de vie menée à bien par l institut de recherche Innventia et commandée par l association professionnelle Sveriges

Plus en détail

Internet, courriels : réduire les impacts

Internet, courriels : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriels : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : février 2014 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....3

Plus en détail

Internet, courriel : réduire les impacts

Internet, courriel : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriel : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : avril 2012 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 125 Mai 2012 ECONOMIE ET EVALUATION DÉVELOPPEMENT DURABLE Expérimentation de l affichage environnemental sur les produits agro-alimentaires Premier retour

Plus en détail

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU GUIDE de L ÉCO CITOYEN au BUREAU SUIVEZ LE GUIDE...................................................................... p.03 QUELS BESOINS, QUELS IMPACTS? ce qui est consommé ce qui est rejeté > Transport

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Version du

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES 10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE Type de

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France

L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France - Communiqué de presse - 11 juin 2008 L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France Casino poursuit son engagement en faveur du développement durable en lançant le premier

Plus en détail

NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC

NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC Blanc, lisse et respectueux de l environnement sans émission de CO 2 Ce nouveau papier 100% recyclé ne génère aucune émission de C0 2 et est

Plus en détail

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication LES BONS USAGES Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC, quels impacts?

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Bilan d'émissions de GES

Bilan d'émissions de GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Code NAF : Code SIREN : Adresse : Nespresso France 1, Boulevard Pasteur 75015 PARIS Bilan d'émissions de GES Nespresso France SA Nombre de

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Cycleco, bureau d études indépendant spécialisé en analyse du cycle de vie et en éco-conception,

Plus en détail

DE NOUVEAUX SERVICES POUR LES ENTREPRENEURS

DE NOUVEAUX SERVICES POUR LES ENTREPRENEURS DE NOUVEAUX SERVICES POUR LES ENTREPRENEURS SOMMAIRE EDF ENTREPRISES, AU SERVICE DE LA PERFORMANCE DES ENTREPRENEURS Deux énergies, un interlocuteur unique Pages - Simplifier votre gestion Pages -7 Votre

Plus en détail

Le marketing direct responsable

Le marketing direct responsable Le marketing direct responsable Béatrice Parguel To cite this version: Béatrice Parguel. Le marketing direct responsable. 50 fiches sur le marketing durable, Bréal, pp.144-147, 2010.

Plus en détail

L ACV dans les projets de recherche :

L ACV dans les projets de recherche : L ACV dans les projets de recherche : - Les fondamentaux de l éco-conception - Les démarches, les outils - L ACV dans les projets de recherche - Exemples de projets européens Présentation ACV 6 Septembre

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION 1 VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION Partenaires Centre technologique Construction et Aménagement Durable Centre technologique Industrie Energie Process

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES SÉRIES ES et L Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 Ce sujet comporte 8 pages numérotées de 1 à 8. L'usage de la calculatrice est autorisé. Le candidat

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP Sommaire 1/ DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNÉE 2 2/ ANNÉE DE REPORTING DE L EXERCICE ET L ANNÉE DE RÉFÉRENCE 3 Utilisation d énergie sur

Plus en détail

COMMISSION DE SUIVI DE SITE

COMMISSION DE SUIVI DE SITE COMMISSION DE SUIVI DE SITE Centre de traitement multi filière SYCTOM IVRY Paris XIII Centre de tri et déchèterie exploités par SITA IDF SOMMAIRE Bassins versants Présentation du Centre de tri Bilan d

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1

Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de GES Banque Courtois 21/11/12 1 Bilan d émissions de gaz à effet de serre Banque Courtois A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : BANQUE COURTOIS Sigle : BANQUE

Plus en détail

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas.

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Édito Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Depuis janvier 2011, le Syndicat Emeraude s est engagé résolument dans un programme local de prévention. Ne nous limitons pas à l objectif

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement

Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement Selon le rapport "Impacts of Information and Communication Technologies on EnergyEfficiency", réalisé par BIOIS

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année 2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année 2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Année 2011 P a g e 2 Sommaire 1. Description de la personne morale concernée... 3 2. Année de reporting et année de référence... 5 3. Résultats consolidés...

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Rapport de restitution et synthèse d action Décembre 2012 édito La réduction des GES est un levier essentiel de la croissance durable Acteur majeur de l économie

Plus en détail

Plan d action de réduction du Bilan GES de l entité BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT du Groupe BNP Paribas

Plan d action de réduction du Bilan GES de l entité BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT du Groupe BNP Paribas Novembre 2012 Plan d action de réduction du Bilan GES de l entité BNP PARIBAS ASSET MANAGEMENT du Groupe BNP Paribas 1. LA MESURE DE NOTRE BILAN D EMISSION DE GES Notre Bilan GES repose sur une conversion

Plus en détail

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club.

Les questions posées permettent de faire un état de l art sur les pratiques logistiques durables des membres du Club. Le «baromètre CPV DEMETER» est une enquête annuelle réalisée par CPV Associés auprès des entreprises membres du Club Déméter, Environnement et Logistique. Les questions posées permettent de faire un état

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PRESENTATION DE THALES SA... 3 2.1. Informations relatives à la personne morale... 3 2.2. Personne

Plus en détail

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE?

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? F R A N Ç O I S E B E R T H O U D G D S E C O I N F O / C N R S w w w. e c o i n f o. c n r s. f r F r a n c o i s e. B e r t h o u d @ g

Plus en détail

COMMENTAiRES/ DECISIONS

COMMENTAiRES/ DECISIONS Plate-forme d'échanges affichage environnemental des PGC Date : 2009-12-21 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org GT Méthodologie Numéro du document: N

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances?

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? 1 Contexte L effet de serre un phénomène naturel Contexte Le changement climatique en chiffres 2 Contexte Contexte Le climat en 2100

Plus en détail

EMBALLAGES INDUSTRIELS : EVALUATION ENVIRONNEMENTALE, ECONOMIQUE ET SOCIALE DE L INTERET COMPARE ENTRE REUTILISATION ET USAGE UNIQUE

EMBALLAGES INDUSTRIELS : EVALUATION ENVIRONNEMENTALE, ECONOMIQUE ET SOCIALE DE L INTERET COMPARE ENTRE REUTILISATION ET USAGE UNIQUE EMBALLAGES INDUSTRIELS : EVALUATION ENVIRONNEMENTALE, ECONOMIQUE ET SOCIALE DE L INTERET COMPARE ENTRE REUTILISATION ET USAGE UNIQUE EMBALLAGES CONSIGNES EN CAFES HOTELS ET RESTAURANTS Synthèse Juin 2010

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie

Analyse du Cycle de Vie Cluster de recherche Excellence en éco-conception & recyclage Analyse du Cycle de Vie Un outil de quantification environnementale au service de votre stratégie 2015-2 e Edition Sommaire LE CLUSTER CRÉER

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

A3-MÉTHODOLOGIE POUR METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE

A3-MÉTHODOLOGIE POUR METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE A3-MÉTHODOLOGIE POUR METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE CETTE FICHE S ADRESSE ESSENTIELLEMENT AUX GRANDES ET MOYENNES ENTREPRISES ET AUX COLLECTIVITÉS PUBLIQUES QUI VISENT À INSTAURER DE

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton

Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France. Olivier Laguitton Bilan GES réglementaire d Eovi Mutuelle en France Olivier Laguitton Saint Etienne, le 18 février 2013 Contenu de la présentation Le contexte du développement durable Passage en revue de la législation

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

L Indice Environnemental

L Indice Environnemental L Indice Environnemental Historique et position face à l hypothèse de Porter Corinne MERCADIE Responsable Environnement & Emballages 1ere expérience de collecte et de mesure environnementale 2008 à 2010

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008.

SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008. BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008 SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL Pourquoi agir Pour les acheteurs publics et privés, les attentes en matière d hygiène

Plus en détail

Explicatif acheteurs professionnels

Explicatif acheteurs professionnels Explicatif acheteurs professionnels DEFINITIONS Les cartouches compatibles et recyclées sont une alternative aux produits d origine. Elles ne sont pas développées par les fabricants d'imprimantes. Le

Plus en détail

Charte environnementale d'infomaniak Network

Charte environnementale d'infomaniak Network En adoptant cette Charte, Infomaniak Network SA, ses dirigeants, ses employés s'engagent à agir conformément aux dispositions y figurant, et s'engagent à la faire évoluer régulièrement par de nouvelles

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

International Sustainability Alliance

International Sustainability Alliance Pinnacle, Milton Keynes (Aberdeen Asset Management) EDF Tower, Paris Standard Chartered Bank, Penang International Sustainability Alliance Qui sommes-nous? L ISA est un réseau mondial regroupant les plus

Plus en détail

Dépenses d affranchissement

Dépenses d affranchissement Dépenses d affranchissement Bien les connaître, mieux les maîtriser Livre Blanc Machine à affranchir Livre blanc machine à affranchir : pourquoi et pour qui? Ce livre blanc a pour premier but d analyser,

Plus en détail

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC)

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Centre de formation Green IT Jeudis 2 et 9 octobre 2014 Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Green IT Réduire la consommation énergétique des

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique green it consulting Green IT Consulting est née d une réflexion fondamentale Comment peut-on améliorer un système d information tout en participant à la lutte contre le réchauffement climatique? 01 / green

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Gestion écoresponsable des déchets

Gestion écoresponsable des déchets Gestion écoresponsable des déchets R E C Y C L E R, V A L O R I S E R E T E L I M I N E R P O U R P R E S E R V E R L E N V I R O N N E M E N T E T C O N T R I B U E R A U D E V E L O P P E M E N T D U

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction. produits certifiés

Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction. produits certifiés Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction produits certifiés Une nouvelle marque de produits éco-conçus et responsables Fabrication 100% française Une vraie fabrication française

Plus en détail

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans l industrie

Audits énergétiques. L efficacité énergétique dans l industrie Audits énergétiques L efficacité énergétique dans l industrie Préambule Vos consommations énergétiques vous semblent trop élevées et vous souhaitez améliorer l efficacité énergétique de vos installations

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone Jessica François, Mathieu Fortin et Anthony Dufour Journées CAQI les 8 et 9 avril 2014, Gembloux,

Plus en détail

Note de méthodologie des indicateurs sociaux

Note de méthodologie des indicateurs sociaux 2014 MÉTHODOLOGIE NOTE DE MÉTHODOLOGIE DES INDICATEURS SOCIAUX MÉTHODOLOGIE Note de méthodologie des indicateurs sociaux Les données 2012 ont été recalculées sans la branche Environnement à des fins de

Plus en détail

Économiser l Électricité

Économiser l Électricité Économiser l Électricité c est simple Document réalisé par l Agence Régionale Pour l Environnement Midi-Pyrénées Agence Régionale Pour l Environnement Midi-Pyrénées Observatoire Régional de l Énergie Midi-Pyrénées

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

GUIDE. des ÉCO-GESTES au BUREAU. Ou comment se préoccuper de l environnement au bureau?

GUIDE. des ÉCO-GESTES au BUREAU. Ou comment se préoccuper de l environnement au bureau? GUIDE des ÉCO-GESTES au BUREAU Ou comment se préoccuper de l environnement au bureau? Les éco-gestes au travail Des agents éco-responsables pas comme les autres 220 jours par an et sept heures par jour,

Plus en détail

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT DIRCTION D LA COMMUNICATION CORPORAT D O S S I R D PRSS Lyon / Mars 2013 RÉDUIR LS FFTS DU TRANSPORT ROUTIR D MARCHANDISS SUR L NVIRONNMNT Pour réduire les effets sur l environnement tout au long du cycle

Plus en détail

L éco-responsabilité appliquée à l informatique

L éco-responsabilité appliquée à l informatique L éco-responsabilité appliquée à l informatique //////////////////////////////////////////////////////// IMPACTS SUR L ENVIRONNEMENT DU MATERIEL ////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE

TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE TRACEZ LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFETS DE SERRE (GES) DE VOTRE ENTREPRISE ET IDENTIFIEZ LES POTENTIELS D ÉCONOMIE Séance d information Jeudi 23/04/2015 Chambre des Métiers LE CYCLE «BETRIBER AN ËMWELT» Objectif

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013 Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable Matinfo3 CNRS - 2013 Questionnaire pour les postes fixes et portables : Questionnaire DD Dans le présent document,

Plus en détail