Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge"

Transcription

1 Bureau d Étude d électronique Tronc Commun 1A :PET/PMP Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Responsables : Fanny Poinsotte Nicolas Ruty Lien Chamilo : http ://chamilo2.grenet.fr/inp/ courses/phelmaa13pmcpel9 Bureau d Étude d Électronique 1er Semestre

2 Table des matières 1 Introduction Organisation du travail Travail de préparation Travail en séance Test des différents blocs Émetteur Infrarouge Réglage de PWM de commande du servomoteur Génération d un signal adapté à la transmission Polarisation de la LED Infrarouge Récepteur IR et traitement du signal Polarisation du Phototransistor, liaison avec la suite du montage Droite de charge du phototransistor Fixer un point de polarisation adapté Isolation d étage Amplification de gain variable Reconstitution du signal de commande du servomoteur Détecteur de crête Comparateur à seuil réglable Connecteur de sortie, jumper, alimentation régulée Conclusion 10 A Schéma Électronique et PCB Circuit Émetteur 11 B Schéma Électronique et PCB Circuit Récepteur 13 1

3 1 Introduction Dans le cadre de ce bureau d étude, nous vous proposons de travailler sur le pilotage à distance d un servomoteur, en utilisant une transmission infrarouge. Le schéma synoptique du système complet est donné sur les figures 1 pour l émetteur et 2 pour le récepteur. Cela comprend donc la génération du signal de commande du servomoteur, sa mise en forme pour la transmission, puis sa réception et son traitement pour l envoyer vers le servomoteur. Figure 1 Schéma Global de l Emetteur IR Figure 2 Schéma Global du Récepteur 1.1 Organisation du travail Travail de préparation Le schéma électronique et le schéma d implantation des composants sont donnés en annexe. L objectif du travail de préparation est que vous arriviez lors de la première séance avec, pour chaque montage : le dimensionnement théorique des composants et leurs valeurs possibles dans la série E12, une description claire du fonctionnement théorique(forme d onde, fonction de transfert, diagramme de Bode,...), une évaluation des paramètres d incertitudes qui vont créer les différences entre mesures et prédictions théoriques. Les questions posées dans la partie préparation ont donc pour but de vous permettre d effectuer au mieux ce travail de préparation. Séance de préparation (2H) + Réponse aux questions (1H) Ce travail de préparation vous prendra un MINIMUM de 2h! Une séance de travail en salle est prévue dans votre emploi du temps. Elle est suivie, quelques jours plus tard, d une séance d 1H, en amphi, de réponses aux questions soulevées par les difficultés que vous aurez rencontrées. Cette méthode de travail est la même que 2

4 celle que vous expérimentez en cours d électronique. Pour vous permettre d être efficace durant votre préparation et pour nous permettre de répondre au mieux à vos attentes lors de la séance suivante, nous vous demandons de nous envoyer vos questions par mail, 48h après la séance de préparation. Et afin de limiter et formaliser aux mieux vos questions, nous vous demandons de travailler en groupe d APP d électronique et de n envoyer qu une liste de questions par groupe. Remarque : dans la présentation, vous trouverez à plusieurs endroits des références précises de composants. Il vous est demandé de lire les datasheets. Ces documents explicitant le fonctionnement des composants se trouvent sur internet (par exemple alldatasheet.com). Il ne s agit pas lire l intégralité des lignes des nombreuses pages mais bien de comprendre le fonctionnement du composant et toutes les subtilités d insertion dans un montage et de cablage Travail en séance Lors de la première séance, il vous sera distribué les cartes électroniques que vous devrez percer, puis sur lesquelles vous souderez des composants dont vous aurez choisi les valeurs de façon à respecter le cahier des charges. Tous les blocs du montage seront alors testés. Toutes les fonctions dont vous avez besoin sont prévues sur la carte. Du matériel sera mis à votre disposition, et notamment une plaque à trou, qui vous permettra de tester chacun des montages avant de souder les composants sur la plaque Test des différents blocs Important : Valider le fonctionnement d un bloc ne signifie pas seulement dire "ça marche". Il s agit de faire une ou des mesures quantitatives (gain, fréquence de coupure, rapport cyclique...), les analyser en terme d ordre de grandeur, les comparer aux prédictions théoriques, expliquer les écarts, et corriger si besoin. Toute cette démarche sera à expliciter dans le rapport final. 3

5 2 Émetteur Infrarouge L objectif de ce premier montage (schéma complet en annexe A) est la création et la transmission d un signal IR contenant l information de pilotage du servomoteur. 2.1 Réglage de PWM de commande du servomoteur La figure 3 donne le schéma électrique de l oscillateur générant la MLI (PWM en anglais) de rapport cyclique variable en fonction de la position du potentiomètre RV1. Lire la datasheet du servomoteur. Lire la datasheet du NE555. Déterminer les valeurs des composants C2, R1, RV1, R2 pour générer un signal permettant de faire varier l angle du servo moteur sur toute sa gamme angulaire. Figure 3 Schéma électronique du premier oscillateur 2.2 Génération d un signal adapté à la transmission Le signal ainsi généré doit maintenant être mis en forme. C est le rôle du montage de la figure 4 Figure 4 Schéma électronique du deuxième oscillateur Justifier le choix de décaler le signal vers les hautes fréquences (ici on a choisi 5kHz) pour l envoi du signal via la LED infrarouge. La sortie de U1 (patte 3) est injectée dans un montage à transistor qui a pour effet d inverser le signal. 4

6 A quoi sert la patte 4 du NE555? Déterminer les valeurs de R3, R7 et C4, pour obtenir la fréquence souhaitée et un rapport cyclique d environ 50 Donner la forme d onde de sortie de U2, sur une figure précise. 2.3 Polarisation de la LED Infrarouge Le signal mis en forme peut maintenant être transmis, via le circuit de la figure 5. Figure 5 Schéma électronique du deuxième oscillateur Lire la datasheet de la diode TSUS4400. Déterminer une valeur de R6 permettant une puissance d émission maximale. Tracer la caractéristique I=f(V) de la diode TSUS4400 ainsi que la droite de charge pour la valeur de résistance choisie. 3 Récepteur IR et traitement du signal Le signal lumineux doit maintenant être conditionné en vue de son exploitation pour le pilotage du servomoteur. 3.1 Polarisation du Phototransistor, liaison avec la suite du montage Si on étudie le schéma de la figure 6, il peut être séparé en deux parties Droite de charge du phototransistor Vous ne connaissez pas du tout le fonctionnement de ce composant et vous n en aurez pas besoin dans les détails. Il vous suffit de savoir qu il vous permettra de transformer la puissance lumineuse reçue en un courant électrique. Toutes les informations utiles concernant son utilisation et son cablage sont dans la datasheet. Si vous regardez le montage autour du phototransistor TEFT4300, La résistance R1 permet entre autre de régler la sensibilité du montage. En utilisant la figure 5 de la datasheet du 5

7 Figure 6 Schéma électronique de polarisation du phototransistor, puis re-polarisation après la capacité de liaison TEFT4300 et en supposant une puissance incidente de quelques mw/m 2, dimensionner la résistance R Fixer un point de polarisation adapté La puissance lumineuse reçu par le TEFT4300 va varier selon la distance entre les deux circuits Émetteur et Récepteur, mais également en fonction de la luminosité ambiante. Cette dernière fera notamment varier la valeur moyenne du signal au niveau de la patte 2 du TEF4300 (Collecteur). Le signal global est la somme entre cette valeur moyenne et les variations autour de celle-ci. Le condensateur C1 et les résistances R3/R4 permettent de fixer une nouvelle valeur moyenne du signal mieux adaptée à la suite du montage. Déterminer des valeurs de C1, R3 et R4 de façon à obtenir une tension de polarisation adaptée à la suite du montage. 3.2 Isolation d étage Expliquer la nécessité d un étage d isolation d étage. Préciser en quoi le MCP6002 est particulièrement adaptée pour réaliser cette tache. Donner une particularité (à part son prix) de cet amplificateur opérationnel qui a déterminé son choix. 3.3 Amplification de gain variable De manière évidente, l amplitude du signal reçu peut être assez faible. L amplifier permettra une meilleure reconstitution du signal de commande du servomoteur. Un amplificateur de gain variable est utilisé, cf figure 8. Déterminer une valeur de gain raisonnable pour notre application. Donner la fonction de transfert du montage, incluant la modélisation du potentiomètre. Déterminer des valeurs pour R5/R7, R6 et RV2. Préciser les formes d ondes en entrée et sortie du bloc amplificateur. 6

8 Figure 7 Schéma électronique du montage suiveur Figure 8 Schéma électronique de l amplificateur de gain variable 3.4 Reconstitution du signal de commande du servomoteur Le signal amplifié par l étage précédent peut être maintenant être "démodulé" et seuillé pour obtenir le signal de commande initial Détecteur de crête La démodulation s effectue via le détecteur de crête de la figure 9. Décrire le fonctionnement du montage, la forme du signal en entrée et en sortie. Déterminer des valeurs pour R2 et C2. Justifier l utilisation d une diode Schotkey BAR28. 7

9 Figure 9 Schéma électronique de l amplificateur de gain variable Donner un protocole expérimental pour valider le fonctionnement et le dimensionnement du montage Comparateur à seuil réglable On place à la suite du détecteur de crête un AOP monté en comparateur simple, figure 10. Figure 10 Schéma électronique de l amplificateur de gain variable Décrire le fonctionnement du montage.. Justifier l utilité du montage. Dimensionner RV Connecteur de sortie, jumper, alimentation régulée Si vous regardez en détail le montage donné figure vous verrez qu il reste des composants dont on n a pas parlé. Ainsi, vous aurez noté la présence de "jumper" entre chaque bloc fonctionnel dans le 8

10 montage. Préciser leur rôle. Comment sont-ils matérialisés sur la carte PCB. De même, sur chaque carte, est présent un LM7805. Lire la datasheet de ce composante et préciser son rôle. Enfin, vous noterez la présence de JP4 entre VCC et le connecteur de sortie. Préciser son rôle. Vu le fonctionnement d un servomoteur, préciser l utilité de la possibilité d une alimentation externe pour celui-ci. 9

11 4 Conclusion Le dimensionnement des montages émetteur et récepteur est maintenant terminé. Il vous reste donc à passer à la pratique. Il est relativement impératif de garder en tête que les blocs d un "gros" montage doivent être testé séparément pour maximiser vos chances d avoir un montage complet fonctionnel. 10

12 A Schéma Électronique et PCB Circuit Émetteur Schéma Électronique Figure 11 Schéma électronique de la carte émettrice 11

13 Schéma d implantation et routage sur plaque PCB Figure 12 Schéma d implantation et routage de la carte émettrice 12

14 B Schéma Électronique et PCB Circuit Récepteur Schéma Électronique Figure 13 Schéma électronique de la carte réceptrice 13

15 Schéma d implantation et routage sur plaque PCB Figure 14 Schéma d implantation et routage de la carte réceptrice 14

TRAVAUX PRATIQUES D OPTOELECTRONIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D OPTOELECTRONIQUE TVUX PTIQUES D OPTOELECTONIQUE L optoélectronique est l ensemble des techniques permettant de transmettre des informations à l aide d ondes électromagnétiques dont les longueurs d onde sont proches de

Plus en détail

TECHNOLOGIES ROBOTIQUE PROGRAMMATION

TECHNOLOGIES ROBOTIQUE PROGRAMMATION Electronique TECHNOLOGIES ROBOTIQUE PROGRAMMATION MANUEL DE L UTILISATEUR KIT SUMOBOT Partie 2 Association Evénement de l association Esieespace, association d électronique et de robotique de ESIEE Paris

Plus en détail

TD N 1 : transistor bipolaire

TD N 1 : transistor bipolaire Exercice 1 TD N 1 : transistor bipolaire ETUDE STATIQUE VB = 0 On choisit VB et RC et RE pour avoir un point de repos V CE0 =7.5V 1. Donner l expression de la droite charge statique Ic = f(v CE ) ETUDE

Plus en détail

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes)

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Séance de Spécialité n o 10 Isolation & filtrage Mots-clefs «instruments électroniques», «traitement du son» et «isolation phonique». 1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Un logement

Plus en détail

Carte de Pilotage des Bras

Carte de Pilotage des Bras Carte de Pilotage des Bras But : Cette carte est destinée à piloter (rentrer / sortir) les deux bras du robot : Le bras latéral permettant de faire tomber les quilles ; Le bras permettant de ramasser les

Plus en détail

Transmission sur ligne téléphonique

Transmission sur ligne téléphonique SYSTEME DE SURVEILLANCE ET SECURITE Transmission sur ligne téléphonique Ce document prend support sur un extrait du sujet national d Etude de Système Technique du BTS électronique (99), merci aux auteurs

Plus en détail

Guillaume COMTE / Rémi BAZINETTE / Julien ALAIMO / Sylvain BARANTHOL. Projet Cachan

Guillaume COMTE / Rémi BAZINETTE / Julien ALAIMO / Sylvain BARANTHOL. Projet Cachan 1 Projet Cachan 2014 Ce document est un dossier technique qui a pour but de décrire le robot «Chamallow-Q» participant au concours de robotique de Cachan représentant l iut de Grenoble. é 2 SOMMAIRE I

Plus en détail

Transmission FM sur fibre optique

Transmission FM sur fibre optique Transmission FM sur fibre optique L utilisation d une fibre optique permet de transporter un signal sur de grandes distances avec une très bonne immunité aux parasites. Le signal optique qui y transite

Plus en détail

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son.

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. TP 9 Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. 9.1 Introduction Émise par un corps, réfléchie par une surface, rétrodiffusée ou encore modulée à diverses fréquences,

Plus en détail

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ TRANSSTORS bipolaires, MOS et à effet de champ Deux transistors sont principalement utilisés en électronique : le transistor bipolaire et le transistor MOS. Dans une proportion moindre, on trouvera également

Plus en détail

LES SCIENCES DE L INGENIEUR

LES SCIENCES DE L INGENIEUR LES SCIENCES DE L INGENIEUR Support : Barrière de parking Terminale BUT DE LA SEANCE : Analyser le protocole de communication MODBUS et étudier la modulation de l énergie et ses conséquences sur le système

Plus en détail

Alarme pour batteries

Alarme pour batteries 1 de 9 26/01/2012 10:17 Alarme pour batteries Mise à jour le 9 septembre 2010 http://matthieu.weber.free.fr Contexte : Le central téléphonique de la base Dumont d'urville est alimenté par des batteries

Plus en détail

LES 2 EXERCICES SONT A RENDRE SUR DES COPIES SEPAREES

LES 2 EXERCICES SONT A RENDRE SUR DES COPIES SEPAREES L1 010/011 D N1 Durée = heures ans document Calculatrice autorisée Le sujet comporte 6 pages dont feuilles à rendre avec vos copies L XRCC ONT A RNDR UR D COP PAR Attention : Tout résultat brut sans développement

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

[2016][AA1] Consignes

[2016][AA1] Consignes [2016][AA1] Consignes Consignes pour le bilan architecture d'août 2014 {EPITECH.} 2016_AA1_Consignes.docx Description du document Titre [2016][AA1] Consignes Date 07/12/2014 Auteur Responsable E-Mail Julien

Plus en détail

6GEI620 - Électronique II. Laboratoire #1

6GEI620 - Électronique II. Laboratoire #1 6GEI620 - Électronique II Laboratoire #1 Conception avec amplificateurs opérationnels Hiver 2008 1. Objectifs Se familiariser avec l outil Multisim Se familiariser avec le prototypage Apprendre, dans un

Plus en détail

MINI-AMPLI DEUX CANAUX SUR BASE DE LM386

MINI-AMPLI DEUX CANAUX SUR BASE DE LM386 TECHNIGUITARE MINI-AMPLI DEUX CANAUX SUR BASE DE LM386 Introduction Bonjour, Simon et moi, Mathieu avons conçu ce tuto pour tous les débutants (et les autres) qui veulent un ampli de poche. Si vous avez

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement d un système

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement d un système Labview et Arduino. ET 24 : Modèle de comportement d un système Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement d un

Plus en détail

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp)

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) LSM 2 - Mesures physiques - Instrumentation Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) Les circuits étudiés jusqu'ici sont des circuits passifs constitués de résistances, condensateurs inductances

Plus en détail

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur 3.1- Caractérisations temporelles 3.1.1- Introduction : réponse d une sonde de température Pt100 Un four est a une température θ F =100 C supérieure à la température

Plus en détail

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique.

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. PARTIE PROJET ELECTRICITE Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. AVERTISSEMENT Il est rappelé aux candidats qu'ils doivent impérativement utiliser les

Plus en détail

Comment router pas trop mal?

Comment router pas trop mal? Comment router pas trop mal? Par Aymeric, Thomas, Tony Nous n avons pas la prétention que ce petit document soit parfait mais nous allons essayer de vous montrer toutes les erreurs (que nous avons commises)

Plus en détail

MINI PROJET VOITURE RC Présentation

MINI PROJET VOITURE RC Présentation Présentation Présentation du mini projet La voiture modèle réduit telle qu elle est proposée est parfaitement adaptée aux courses sur piste sèche. Malheureusement, lorsque les conditions d adhérence deviennent

Plus en détail

Hémomixer Etude de la jauge de contrainte

Hémomixer Etude de la jauge de contrainte Hémomixer Etude de la jauge de contrainte TP 2 heures Noms : Prénoms : Classe : Date : Note : /20 Objectifs A l issu de ce TP, les compétences acquises doivent vous permettre plus particulièrement de :

Plus en détail

I Présentation de l objet technique «Pompe à perfusion»

I Présentation de l objet technique «Pompe à perfusion» I Présentation de l objet technique «Pompe à perfusion» Au cours des soins apportés aux patients, il s avère souvent nécessaire de les alimenter par voie intra-veineuse. Il est donc nécessaire que les

Plus en détail

DÉPANNAGE DES RÉCEPTEURS SUPER- HÉTÉRODYNES

DÉPANNAGE DES RÉCEPTEURS SUPER- HÉTÉRODYNES DÉPANNAGE DES RÉCEPTEURS SUPER- HÉTÉRODYNES Préparé par Eric Bélanger Ateliers de la SQCRA 14 novembre 2005 ATELIER SQCRA, 14 NOVEMBRE 2005 2005 Eric Belanger Page 1 TABLE DES MATIÈRES MÉTHODOLOGIE DE

Plus en détail

Robot suiveur de ligne

Robot suiveur de ligne ETUDE ET REALISATION Robot suiveur de ligne COPYRIGHT LAGIN GARY BOGOSS 1ère année IUT SOMMAIRE Introduction Présentation générale du sujet Cahier des charges I) Description du fonctionnement...p4 Schéma

Plus en détail

Projet tutoré : Chaîne de traction de vélo électrique

Projet tutoré : Chaîne de traction de vélo électrique Projet tutoré : Chaîne de traction de vélo électrique Tristan MARCILLET Grégoire WICKY Professeur tuteur : Mickaël HILAIRET Sommaire 1) Présentation du vélo à assistance électrique 3 2) Présentation du

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII.5

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII.5 TP EII.5 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII.5 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 -

Plus en détail

Conditionnement. Capteurs et mise en forme du signal. Électronique pour le Traitement de l'information. http://hebergement.u-psud.

Conditionnement. Capteurs et mise en forme du signal. Électronique pour le Traitement de l'information. http://hebergement.u-psud. Conditionnement PRAG / IOGS / LEnsE http://hebergement.u-psud.fr/villemejane/ Année 2015-2016 Plan Mesure de température Capteur passif - sonde PT100 Capteur actif LM35 Capteur numérique LM74 Mesure de

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H. Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo

Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H. Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo 1 Table des matières 1 PWM 3 1.1 Principe général........................... 3 1.1.1 Intérêt.............................

Plus en détail

INF 211. Détection et mesure d obstacle par infrarouge

INF 211. Détection et mesure d obstacle par infrarouge INF 211 Détection et mesure d obstacle par infrarouge Bilan des Informations Collectées BOIVIN Grégoire DRAME Yakhoub FAU Simon TROCME Benoit Introduction Que ce soient les capteurs de distance, de lumière

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #2

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #2 6GEI305 Dynamique des systèmes II Laboratoire #2 Introduction aux impédances et à la plaquette de prototypage Automne 2010 1. Objectifs Se familiariser avec les plaquettes de prototypage Concrétiser la

Plus en détail

Pré-rapport de projet. Systèmes à Microcontrôleur Mise en œuvre d une centrale d alarme

Pré-rapport de projet. Systèmes à Microcontrôleur Mise en œuvre d une centrale d alarme Pré-rapport de projet Systèmes à Microcontrôleur Mise en œuvre d une centrale d alarme Pré-Rapport Page 1 / 21 - Sommaire - 1. DEFINITION DE L ETUDE :... 2 2. REPRESENTATION DU SYSTEME :... 4 3. SCHEMAS

Plus en détail

Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS

Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS C est à partir du moment ou l on à su détecter une grandeur physique et exploiter sa variation que l on a pu faire des systèmes automatiques qui s auto contrôlent

Plus en détail

Devoir Surveillé n 3

Devoir Surveillé n 3 Devoir Surveillé n 3 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

Laboratoire 1 Familiarisation avec Protel DXP

Laboratoire 1 Familiarisation avec Protel DXP 1 OBJECTIFS Laboratoire 1 Familiarisation avec Protel DXP Introduction - Saisie de schéma, simulation et tracé Multivibrateur astable Ouverture et création d un projet, placement et raccord des composants,

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A TRAVAUX D ETUDE ET REALISATION PRE-PROJET Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A EL HASSANI YOUSSEF VARACHAUD THOMAS Deuxième année ; groupe EEP1 1 SOMMAIRE I. CAHIER DES CHARGES 3 II. RECHERCHES 4 A.

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule I Les principaux capteurs dans un véhicule Quels sont les

Plus en détail

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #4

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #4 6GEI305 Dynamique des systèmes II Laboratoire #4 Réponse en Fréquence Hiver 010 1. Objectifs Voir l effet des pôles et des zéros sur le comportement dynamique Examiner le facteur de qualité Étudier le

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

TP-Projet. Ce mini-projet sera évalué en partie sur vos manipulations et sur un rapport.

TP-Projet. Ce mini-projet sera évalué en partie sur vos manipulations et sur un rapport. TP-Projet ET3 EES C&C Introduction Le but de cette série de TP-Projet est d étudier une chaine complète d un système de régulation de chauffage, depuis le capteur jusqu à l actionneur : étude d un transistor

Plus en détail

Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 2

Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 2 Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 1 Table des matières Table des matières 1 Introduction 2 Théorie 3 Montages et manipulations 5 Partie 1 (Sans générateur) 5 Partie 2 (avec

Plus en détail

Glow SL. Dès lors que l'alimentation se fait à partir de plus d'un élément 1,2V elle doit être découpée pour fournir le courant adéquat à la bougie.

Glow SL. Dès lors que l'alimentation se fait à partir de plus d'un élément 1,2V elle doit être découpée pour fournir le courant adéquat à la bougie. Glow SL Ce dispositif permet d alimenter la bougie d un moteur modélisme à l aide d un accu embarqué. Cette alimentation est pilotée par le servo des gaz et selon une configuration pré choisie ou programmée.

Plus en détail

Acquisition Capteurs

Acquisition Capteurs DOCUMENT Synthèse Centres d intérêt Savoirs 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 A B C D Thèmes associés A1 B11 C11 D1 AF1 R1 E1 E8 E11 E13 E4 E5 I3 I1 I6 I12 A2 B12 C12 D2 AF2 R2 E2 E9 E12 E18 E7 E6 I4 I2 I7 B21

Plus en détail

Identification de personnes Système Mains-libres Lecteur RFID UHF STid GAT

Identification de personnes Système Mains-libres Lecteur RFID UHF STid GAT Identification de personnes Système Mains-libres Lecteur RFID UHF STid GAT NOTE D APPLICATION Introduction Le lecteur GAT permet l identification «mains libres» de personnes en mouvement. Ce document a

Plus en détail

1) CARACTERISTIQUES DES LAMPES A IODURE METALLIQUE

1) CARACTERISTIQUES DES LAMPES A IODURE METALLIQUE INTRODUCTION Avant de travailler sur le système pédagogique, il est important de RESPECTER LES REGLES DE SECURITE afin de se prémunir contre tout accident. Pour cela utiliser un équipement de protection

Plus en détail

Adaptation à une ligne téléphonique (RTCP)

Adaptation à une ligne téléphonique (RTCP) SYSTEME POINTEL Adaptation à une ligne téléphonique (RTCP) Ce document prend support sur un extrait du sujet national d Etude de Système Technique du BTS électronique (2000), merci aux auteurs pour le

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES SESSION 2014 ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE ÉTUDE DE CAS - EXPERTISE TECHNIQUE Durée : 3 heures Coefficient

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Nacelle gyrostabilisée pour prise de vue aérienne par multicoptère CORRECTION Page 2 sur 14 1. Analyse

Plus en détail

IPL5X FABRICATION DE L INTERFACE V2.04. 5 axis linear interpolator for CNC. http://5xproject.co.nr

IPL5X FABRICATION DE L INTERFACE V2.04. 5 axis linear interpolator for CNC. http://5xproject.co.nr IPL5X 5 axis linear interpolator for CNC FABRICATION DE L INTERFACE V2.04 http://5xproject.co.nr Pré séntation L interface IPL5X peut être utilisée avec différentes options. La version de base est constituée

Plus en détail

Le Transistor Bipolaire simplifié

Le Transistor Bipolaire simplifié Table des matières Le Transistor ipolaire simplifié 1 Un transistor bipolaire c'est quoi, ça sert à quoi?...1 2 La pratique : Le transistor NPN en commutation...2 2.1 as du montage Darlington...2 2.2 as

Plus en détail

0. ANALYSE GRAPHIQUE ET INTRODUCTION À EXCEL

0. ANALYSE GRAPHIQUE ET INTRODUCTION À EXCEL 0. ANALYSE GRAPHIQUE ET INTRODUCTION À EXCEL Préparation pour l expérience 1. lire le protocole de l expérience 2. lire la section B- Analyse d erreur et graphiques située au début de votre manuel de laboratoire

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS I DEFINITIONS 1 Exemple E x O X B V Le potentiomètre convertit une grandeur d entrée mécanique, la distance x en une grandeur de sortie électrique, la tension

Plus en détail

Fibre optique. Kit EducOptic. Soudeuse à fibre optique X X Kit de clivage. Oscilloscope numérique X X Jarretières de fibre optique

Fibre optique. Kit EducOptic. Soudeuse à fibre optique X X Kit de clivage. Oscilloscope numérique X X Jarretières de fibre optique CARTOGRAPHIE D UN SYSTÈME À FIBRE OPTIQUE RÉFLECTOMÈTRE - SOUDEUSE U52. MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME 2.1. Éléments à votre disposition 2.1.1. Matériel Voir cadre 1 2.1.2. Documentation Liste du matériel U51

Plus en détail

1 Documentation FastSite. Documentation FastSite

1 Documentation FastSite. Documentation FastSite 1 Documentation FastSite Documentation FastSite 2 Documentation FastSite Sommaire A propos... 3 Les prestations de la plateforme... 3 Les informations pré-requises... 4 Le fonctionnement... 6 Les langues...

Plus en détail

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE)

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier incluant une note d accompagnement à destination du candidat 1. Conditions de recevabilité d une demande de VAE

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

Les transistors bipolaires

Les transistors bipolaires Les transistors bipolaires I. Introduction: Définitions: Le transistor bipolaire est un composant à 3 électrodes comportant 2 jonctions PN. C est un cristal de semi-conducteur dans lequel on peut distinguer

Plus en détail

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE I / Description : NC + 15 Sortie Offset 8 7 6 5 TL081 1 2 3 4 Offset Entrée Inverseuse Entrée Non inverseuse -15 Un AO est une sorte de boite noire, à l intérieur

Plus en détail

PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE

PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE Le Conseil régional lance quatre appels à projets pour répondre aux besoins de formation des territoires de la région en qualification,

Plus en détail

Modélisation du système de la suspension BMW

Modélisation du système de la suspension BMW Problématique Modélisation du système de la suspension BMW La suspension de moto relie le siège et son pilote à la roue arrière de la moto. Les oscillations du sol doivent être absorbées par cette suspension

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations»

Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations» Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations» Ce logiciel a pour but d aider les élèves à vérifier leurs réponses en ce qui a trait aux circuits RLC, dans le domaine «s», ainsi qu à faire l

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Réalisation d un amplificateur de puissance en 2 mètres

Réalisation d un amplificateur de puissance en 2 mètres Réalisation d un amplificateur de puissance en 2 mètres Ayant eu l opportunité de me procurer des transistors Mosfet de puissance capables de travailler jusque 175 Mhz à un prix intéressant, j ai décidé

Plus en détail

QUESTION DE COURS (3 points)

QUESTION DE COURS (3 points) 4 MNT DEVOI SUVEILLE Fonctions de l Electronique le 1 juin 005 Durée : heures NB : - Documents non autorisés. - Nombre de pages totales : 9 - Nombre de pages annexes : 6 - Nombre d annexe à rendre avec

Plus en détail

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min)

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min) Baccalauréat S profil SI épreuve de sciences de l ingénieur Sujet BEZOUT -Track T1 analyser un technique et vérifier ses performances attendues ; T2 proposer et valider des modèles ; T3 analyser des résultats

Plus en détail

Téléchargement du Logiciel

Téléchargement du Logiciel Téléchargement du Logiciel Etude conduite dans le cadre du projet CASDAR Santé financé par le Ministère de l Agriculture et de la Pêche Cahier du logiciel 1 1 - Accéder au logiciel Afin de pouvoir accéder

Plus en détail

Etude n 1 : Moteur simplifé (1 cylindre)

Etude n 1 : Moteur simplifé (1 cylindre) Etude n 1 : Moteur simplifé (1 cylindre) Mise en situation Le mécanisme étudié est un moteur à essence de moto. Pour simplifier l étude, seulement un piston et une bielle ont été représentés. Le mécanisme

Plus en détail

Notation / Observations: Prénom:... Classe / Groupe:... Date:... Lycée Sud Médoc 33320 Le Taillan-Médoc Page 1 sur 6 NOM:...

Notation / Observations: Prénom:... Classe / Groupe:... Date:... Lycée Sud Médoc 33320 Le Taillan-Médoc Page 1 sur 6 NOM:... Durée : 1 h 30 Série 2 TP 5 CENTRE D'INTERET CI 2 : Chaîne d'énergie Objectifs visés par rapport au programme : 2-1-1 Alimenter en énergie 2-1-2 Distribuer l'énergie 2-1-3 Convertir l'énergie et entraîner

Plus en détail

Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire

Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire Électronique 1 Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire 1 Structure d un transistor bipolaire Constitué de 2 Jonctions PN 2 types de transistors : PNP et NPN Base : peu dopée, très mince, quelques

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures SESSION 2003 PCM2007 EPEUVE SPECIFIQUE FILIEE PC MATHEMATIQUES 2 Durée : 4 heures L utilisation des calculatrices est autorisée. Les deux problèmes sont indépendants *** N.B. : Le candidat attachera la

Plus en détail

DETECTEUR DE MOUVEMENT

DETECTEUR DE MOUVEMENT MANUEL DE PRODUIT DETECTEUR DE MOUVEMENT DETECTEUR DE MOUVEMENT KNX ZN1IO-DETEC Edition 1 Version 1.0 1. Introduction... 3 2. Installation... 4 2.1. Installation du détecteur de mouvement... 4 2.2. Description

Plus en détail

Guide sur la création d un test autocorrigé

Guide sur la création d un test autocorrigé Guide sur la création d un test autocorrigé Une démarche simple et fonctionnelle de création d un test autocorrigé, composé de questions fréquemment utilisées. Mai 2011 Table des matières Page Réalisation

Plus en détail

Olympiades canadiennes des métiers et des technologies Renseignements supplémentaires 16 - Électronique / Niveau secondaire 4 au 7 juin 2014 -

Olympiades canadiennes des métiers et des technologies Renseignements supplémentaires 16 - Électronique / Niveau secondaire 4 au 7 juin 2014 - Olympiades canadiennes des métiers et des technologies Renseignements supplémentaires / Niveau secondaire 4 au 7 juin 2014 - Toronto Notes pour l épreuve secondaire en électronique Skills/Compétences Canada

Plus en détail

LES VASES COMMUNICANTS

LES VASES COMMUNICANTS 1 LES SITUATIONS SIMPLES, MISE EN ŒUVRE LES VASES COMMUNICANTS Objectif de ce document : Vous aider à réussir cette séance en analysant dans le détail votre rôle d enseignant. En espérant que, vous appuyant

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de sciences physiques et chimiques

Plus en détail

Pilotage à distance via une liaison LIFI

Pilotage à distance via une liaison LIFI C3 4 VALIDER LE CHOIX D UNE ARCHITECTURE MATERIELLE/LOGICIELLE. C4 1 CABLER ET/OU INTEGRER UN MATERIEL. C4 3 ADAPTER ET/OU CONFIGURER UNE STRUCTURE LOGICIELLE. C4 5 TESTER ET VALIDER UN MODULE LOGICIEL

Plus en détail

Devoir surveillé : NET 9 février 2007

Devoir surveillé : NET 9 février 2007 Devoir surveillé : NET 9 février 2007 Nom : Prénom : Répondez aux questions dans l espace prévu à cet effet. Elaborez votre réflexion au brouillon et reportez ensuite votre réponse sur ce document d une

Plus en détail

Rapport écrit : recommandations et instructions

Rapport écrit : recommandations et instructions Projet d Elèves Ingénieurs 2007-2008 Restitutions Rapport écrit : recommandations et instructions L importance du rapport écrit est à souligner : destiné à des décideurs, il représente ce qui restera de

Plus en détail

Détecteur de mouvement

Détecteur de mouvement DOCUMENTATION SPECIFIQUE Détecteur de mouvement ZN1IO-DETEC Version: 2.1 Édition Manuel: a TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 1.1. Détecteur de mouvement... 3 1.2. Dispositifs Zennio compatibles...

Plus en détail

Fiche pratique : Réflexion sur le développement de l entreprise

Fiche pratique : Réflexion sur le développement de l entreprise Fiche pratique : Réflexion sur le développement de l entreprise Réflexion sur votre situation actuelle Quelles sont actuellement les compétences de votre entreprise? Compétences techniques Autres compétences

Plus en détail

Les symboles des deux types de transistors sont représentés sur la figure 3.1. (i)

Les symboles des deux types de transistors sont représentés sur la figure 3.1. (i) hapitre 3 Les transistors bipolaires 3.1 Introduction Les transistors bipolaires ont été très utilisés au début (années 60, 70). Leur importance a diminuée avec l apparition des transistors à effet de

Plus en détail

Messagerie vocale. Guide d utilisation

Messagerie vocale. Guide d utilisation Messagerie vocale Guide d utilisation Table des matières Messagerie vocale.... Configuration du service de messagerie vocale... 2 Récupération des messages...4 Pendant l écoute des messages...5 Après

Plus en détail

Formation APOGEE Constitution des groupes

Formation APOGEE Constitution des groupes Formation APOGEE Constitution des groupes 1 Présentation générale APOGEE APOGEE : Application pour la gestion des étudiants et des enseignements APOGEE est un logiciel national élaboré par l'amue (Agence

Plus en détail

Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique»

Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique» Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique» Description du mini-projet L objectif Pour chaque étudiant : assembler et faire fonctionner un dispositif électrique au format

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

Type de document : Exercice

Type de document : Exercice Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Le compteur de passage Domaine d application : Etude d un système Type de document : Exercice Classe : Première Date : I Description

Plus en détail

Cliquez sur les onglets Page, Temps, Objets et Guidage pour vérifier les autres paramètres. Vous pouvez laisser les valeurs par défaut.

Cliquez sur les onglets Page, Temps, Objets et Guidage pour vérifier les autres paramètres. Vous pouvez laisser les valeurs par défaut. Il est difficile de résister à la magie du montage non-linéaire une fois qu on y a goûté. Si vous n avez pas encore plongé, suivez-nous dans cette prise en main. Vous pourrez reproduire chez vous toutes

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR MOTEURS A COMBUSTION INTERNE ETUDE DES MOTEURS - U 52 - Etude & Analyse des moteurs Session 2002 Durée : 3 heures Coefficient : 3 PRESENTATION Ce dossier est composé : De

Plus en détail

Terminale TP série 4 Lycée M. M. FOURCADE.

Terminale TP série 4 Lycée M. M. FOURCADE. Terminale TP série 4 Lycée M. M. FOURCADE. Support : Fonctions étudiées : palan automatisé Traiter les données Communiquer en Modbus Fonctions abordées: TRAITER LES DONNEES, COMMANDER la puissance par

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Warrants Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures PSI* 28/11/12 Lycée P.Corneille tp_modele_mecanique_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Études et Réalisation Génie Électrique

Études et Réalisation Génie Électrique Université François-Rabelais de Tours Institut Universitaire de Technologie de Tours Département Génie Électrique et Informatique Industrielle Études et Réalisation Génie Électrique Chargeur de batterie

Plus en détail

Notions de base concernant l utilisation de la documentation-utilisateur dans les applications logicielles de HEAD acoustics

Notions de base concernant l utilisation de la documentation-utilisateur dans les applications logicielles de HEAD acoustics 09/14 Notions de base concernant l utilisation de la documentation-utilisateur dans les applications logicielles de HEAD acoustics Vous connaissez peut-être le problème : lors d une mesure que vous avez

Plus en détail