Varicelle et grossesse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Varicelle et grossesse"

Transcription

1 CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Varicelle et grossesse Atelier Siemens, Mai 2013 L. Grangeot-Keros, Centre National des Infections rubéoleuses materno-fœtales Hôpital Paul Brousse, Villejuif

2 Varicelle / Zona Virus responsable : VZV α herpès virus Virus à ADN enveloppé

3 Epidémiologie Séroprévalence - Etude allemande : séroprévalence 93% Enders, Sauerbrii - Etude américaine : séroprévalence Gershon 95 % femmes américaines 84 % femmes porto-ricaines

4 Épidémiologie Incidence pendant la grossesse: Etudes américaines : (Sever et al) : 5 / grossesses Etudes britanniques : 3 / grossesses

5 Physiopathologie Incubation : 13 à 17 jours pendant laquelle: deux périodes virémiques : J4-J6 puis J10-J14 Puis éruption maculopapuleuse, vésiculeuse, prurigineuse Contagiosité maximale : 2 jours avant l éruption jusqu à la chute des croûtes L infection pourvoit une immunité durable, mais des réinfections ont été décrites.

6 Varicelle maternelle virémie réponse Immune virémie Infection viscérale Éruption

7 Transmission materno-foetale Transmission in-utero Transmission entre la 10ème et la 24 ème SA (Kustermann et al) Taux de transmission : 36 % Transmission avant la 24 ème SA (Mouly et al) Taux de transmission : 8.4 % Transmission périnatale Éruption maternelle: 5 jours avant la naissance 2 jours après Infection disséminée entre le 5 ème et le 10 ème jour de vie

8 Démarche diagnostique Exposition d une femme enceinte au VZV Détermination du statut immunitaire Infection maternelle Diagnostic essentiellement clinique Confirmation virologique

9 Diagnostic biologique sérologie! Performances variables des tests actuellement commercialisés

10 En cas de contage IgG semaines plus tard: varicelle clinique (Privilégier le prélèvement des vésicules) v

11 En cas de contage IgG semaines plus tard : asymptomatique Peut-il y avoir des malformations congénitale nitale dues au VZV suite à une varicelle maternelle asymptomatique? 5 cas rapportés (Al-Katawee YA. Saudi Med J. 2005, Mustonen K. J Perinatol. 2001) 2 nde sérologie à 3 semaines?

12 En cas de contage IgG + Faut-il dépister sérologiquement une éventuelle réinfection? NON

13 En cas de contage IgG semaines plus tard: varicelle clinique Privilégier le prélèvement des vésicules Vérifier les IgG sur 1er prélèvement par une autre technique La surveillance clinique sera-t-elle différente s il s agit d une primo-infection ou d une réinfection? => Sans doute pas

14 En cas d éruption (en dehors d un contage) Même si elle est caractéristique, et surtout si elle ne l est pas: privilégier le prélèvement des vésiculesv Faire une sérologie IgG/IgM et rechercher un sérum antérieur (autres sérologies, βhcg, dépistage de la trisomie ) Si la sérologie est négative (IgG-/IgM-), la renouveler 3 à 5 jours plus tard

15 Prélèvement des vésicules Virus très cellulo-dépendant => «gratter» le plancher des vésicules pour collecter des cellules Virus enveloppé donc fragile => pour la culture conservation du prélèvement dans un milieu de transport adapté et acheminement RAPIDE au laboratoire; résultat en 3 à 10 jours Virus à ADN => PCR (résultat plus fiable et plus rapide)

16 Diagnostic prénatal de l infection congénitale Échographies mensuelles +++ Amniocentèse non indiquée si écho normale

17 Diagnostic postnatal de l infection congénitale Mise en évidence des IgM : inconstante

18 Valeur des IgM à la naissance Suite à une infection congénitale à VZV N-né symptomatiques : IgM+ dans 25% des cas N-né asymptomatiques : IgM+ dans 12% des cas Enders G. Lancet 1994

19 Embryo-foetopathie varicelleuse < 20 SA Syndrome de varicelle congénitale: RCIU Cicatrices pigmentées Microphtalmie, opacité cornéenne, cataracte, choriorétinite Microcéphalie, paralysie phrénique ou bulbaire Hypoplasie d un membre, contracture articulaire Calcifications digestives

20

21

22 Infection maternelle 17 SA DPN + Hyperechogénicité intestinale transitoire Suivi Echo régulier IRM normale Pas de traitement Post natal: Lésions cutanées Trouble de la sudation

23 3 ème Trimestre Risque de Varicelle Néonatale % de mortalité si éruption - 5 à + 2j.

24 Et la Mère? Autant de pneumopathies qu en dehors de la grossesse, mais plus graves ++ Mortalité de 20 à 45% avant l utilisation des antiviraux, 3 à 14% après, en cas de nécessité de ventilation mécanique

25

26 Varicelle et grossesse Prise en charge Faire le diagnostic: clinique +/- biologique Éviter les consultations en maternité Radio pulmonaire sur signes d appel Hospitalisation en pneumologie si besoin

27 Aspects thérapeutiques Traitement de la varicelle maternelle: Fonction de l intensité de l infection maternelle Aciclovir I.V si forme compliquée ou en toute fin de grossesse 10 à 15 mg/kg/8h pdt 8 à 10 j ou Valaciclovir 1gX3 / j pdt 7 Jours pour les formes modérées.

28 Le Zona Aucun cas de varicelle congénitale décrit

29 Peut - on empêcher la transmission materno fœtale de VZV? Immunoglobulines Varitec VariZIG Valaciclovir

30 Immunoglobulines VariZIG / Varitec : Ac obtenus du sang de plusieurs donneurs préviennent l infection maternelle si injectées dans les 4 jours suivant le contage étude chez la femme enceinte: 29% de varicelle après injection contre 70% attendus (chez des femmes non enceintes) (Wallace, 1992) diminueraient le taux de varicelle maternelle et le taux de complications maternelles pas de preuve d efficacité chez le foetus

31 Aciclovir / Valaciclovir Analogue synthétique de la guanine qui une fois phosphorylé va bloquer l ADN polymérase Passe la barrière placentaire Antiviral qui serait surtout efficace au cours de la deuxième virémie Efficacité démontrée pour diminuer la morbidité et mortalité maternelle

32 Aucun de ces médicaments n a prouvé son efficacité dans la diminution de la transmission materno fœtale ni dans la diminution des varicelles congénitales

33 Varicelle congénitale proche du terme En cas d infection proche du terme, il faut reculer l accouchement d au moins 7 jours afin de limiter le risque de varicelle néonatale sévère

34 Varicelle congénitale proche du terme Varicelle néonatale bénigne : Survient dans les 5 premiers jours de vie (contamination entre le 21 ème et le 5 ème jour avant l accouchement) Les IgG maternelles transmises expliquent le caractère modéré de l infection L isolement du nouveau-né est indispensable

35 Varicelle congénitale proche du terme Varicelle néonatale grave : Survient entre le 5 ème et le 10 ème jour de vie (éruption maternelle entre - 5 et + 2j) : éruption grave avec atteinte polyviscérale. Mortalité : 20%. Le traitement antiviral doit être débuté in utero (aciclovir IV 5 à 15mg/kg/8h et sérothérapie) en cas d infection proche du terme, et associé à une tocolyse en cas d accouchement imminent Si l enfant naît dans la semaine suivant le début de l éruption, L enfant doit être isolé est hospitalisé en unité de néonatologie et systématiquement traité

36 Conduite à tenir Contage: Dans tous les cas Sérologie en urgence Si négative: Immunoglobulines dans les 4J??; Valaciclovir? à Terme : Déclenchement dans les 6-10 jours Varicelle avant 20SA : risque de fœtopathie < 2% Surveillance échographique Pas d amniocentèse Traiter la mère +++ Varicelle après 20SA : risque fœtal quasi nul Traiter la mère +++ Varicelle péripartum : risque de varicelle néonatale (- 5 j,+2 j) Immunoglobulines Retarder l accouchement Prise en charge pédiatrique Zona pendant la grossesse : rassurer +++

37 Vaccination Recommandations actuelles: vaccination généralisée des petits enfants : non recommandée vaccination des adolescents et des femmes en âge de procréer sans antécédents cliniques de varicelle : recommandée Adultes, sans antécédents cliniques de varicelle, exposés: recommandée dans les 3 jours suivant l exposition Ne pas administrer le vaccin à la femme enceinte! Attention: le vaccin ne protège pas à 100% (Picone et al., Prenat Diagn 2008) Efficacité (7 études) : 71 % au total 95 % protection contre infections modérées et sévères

38 Conclusion Le pronostic vital maternel est engagé en cas de pneumopathie Le risque de varicelle congénitale est faible, mais justifie une surveillance échographique

La grossesse, une situation à risque de varicelle grave. Quelle stratégie préventive? Le point de vue de l infectiologue

La grossesse, une situation à risque de varicelle grave. Quelle stratégie préventive? Le point de vue de l infectiologue La grossesse, une situation à risque de varicelle grave. Quelle stratégie préventive? Le point de vue de l infectiologue Caroline Charlier-Woerther 25 Mars 2010 Varicelle et grossesse : une infection relativement

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION)

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 ITEM N 20 : DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) OBJECTIFS TERMINAUX I. Expliquer les éléments de prévention vis-à-vis des infections

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse Varicelle et grossesse Professeur Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Hôpital Femme Mère Enfant Bron Président du Comité technique des vaccinations Réseau Mater Sud Est- Lyon 24 novembre 2009

Plus en détail

Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Service de Virologie, Hôpitaux Universitaires Paris-Sud Faculté

Plus en détail

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales Infections virales materno-foetales Infections congénitales Le virus de la rubéole Famille : Togaviridae Genre : Rubivirus Espèce : Rubella virus Génome ARNsb(+) Capside icosaédrique 60-70 nm Virus enveloppé

Plus en détail

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV)

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) 1 1 GENERALITES 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE

Plus en détail

12/ Infections chez la femme enceinte

12/ Infections chez la femme enceinte SEMESTRE 3 UE 2.5.S3 Processus inflammatoires et infectieux 12/ Infections chez la femme enceinte Mêmes infections que dans population non obstétricale Bactériennes: infections urinaires, syphilis, streptocoque

Plus en détail

Utilisation des tests virologiques pour le diagnostic, le pronostic et la surveillance des infections congénitales à CMV

Utilisation des tests virologiques pour le diagnostic, le pronostic et la surveillance des infections congénitales à CMV Utilisation des tests virologiques pour le diagnostic, le pronostic et la surveillance des infections congénitales à CMV Centre National de Référence du Cytomégalovirus Marianne Leruez-Ville Laboratoire

Plus en détail

Dr Laurence Lachaud, laurence.lachaud@univ montp1.fr MIE, année 2012 2013

Dr Laurence Lachaud, laurence.lachaud@univ montp1.fr MIE, année 2012 2013 MIE 20. Diagnostic et suivi des infections per placentaires (pathologie congénitale) et du per partum (infection néonatale): le bon usage des examens biologiques. I. OBJECTIFS Items ENC concernés : Item

Plus en détail

Hépatite B et Grossesse

Hépatite B et Grossesse Hépatite B et Grossesse Najet Bel Hadj CHU Mongi Slim La Marsa Tunis Chez la femme enceinte, l infection virale B est dominée par le risque de transmission mère enfant qui reste une cause majeure du maintien

Plus en détail

Le thème de ce dix-huitième

Le thème de ce dix-huitième TD 201 Prévention des infections transmises de la mère à l enfant 18 e colloque sur le Contrôle épidémiologique des maladies infectieuses Paris, 15 mars 2013 en résumé AUTEURS : M.C. Bayeux-Dunglas, V.

Plus en détail

Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse

Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse RECOMMANDATIONS EN SANTE PUBLIQUE Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse SYNTHÈSE Octobre 2009 1 Les recommandations et synthèse de cette évaluation

Plus en détail

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance?

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Dr Elisabeth Elefant, Dr Catherine Vauzelle Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital Armand Trousseau, Paris www.lecrat.org

Plus en détail

RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE

RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE... 1 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE... 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...

Plus en détail

Infection Congénitale à Cytomégalovirus

Infection Congénitale à Cytomégalovirus Infection Congénitale à Cytomégalovirus Zahra Marrakchi Néonatologie Hôpital Charles Nicolle Tunis STPI, 24 avril 2009 IMF à CMV Infection virale materno-fœtale la plus fréquente - 1% des NN naissent viruriques

Plus en détail

Item 20 : Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation

Item 20 : Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation Item 20 : Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Toxoplasmose (Chap. 124, Chap. 108,

Plus en détail

VERS UN VACCIN CONTRE LE CYTOMÉGALOVIRUS LE POINT EN 2010. S. Alain

VERS UN VACCIN CONTRE LE CYTOMÉGALOVIRUS LE POINT EN 2010. S. Alain VERS UN VACCIN CONTRE LE CYTOMÉGALOVIRUS LE POINT EN 2010 S. Alain Le Cytomégalovirus (CMV) Famille des Herpesviridae Persiste sous forme latente après la primoinfection Spécificité d hôte étroite : HCMV

Plus en détail

Zika. L'infection à virus. chez la femme enceinte. Introduction. Repères pour votre pratique

Zika. L'infection à virus. chez la femme enceinte. Introduction. Repères pour votre pratique Document destiné aux professionnels de santé - État des connaissances : 10 mars 2016 L'infection à virus Zika Repères pour votre pratique chez la femme enceinte Ce document remplace le "Repères pour votre

Plus en détail

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 Grippe et grossesse Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 3 questions Quels sont les facteurs de risques de grippe grave chez la femme enceinte? A quel(s) trimestre(s)

Plus en détail

La rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France en 1996 :les données du réseau RENARUB

La rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France en 1996 :les données du réseau RENARUB Retour au sommaire des BEH de 1998 La rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France en 1996 :les données du réseau RENARUB V. Cerase*, I. Rebière* et les biologistes du réseau RENARUB *Réseau

Plus en détail

CYTOMEGALOVIRUS (CMV)

CYTOMEGALOVIRUS (CMV) CYTOMEGALOVIRUS (CMV) Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des médecins du travail

Plus en détail

La varicelle à l hôpital, c est si grave? Forum HPCI du 08.03.2011. Isabelle Federli, Inf. HPCI, CHUV

La varicelle à l hôpital, c est si grave? Forum HPCI du 08.03.2011. Isabelle Federli, Inf. HPCI, CHUV La varicelle à l hôpital, c est si grave? Forum HPCI du 08.03.2011 Isabelle Federli, Inf. HPCI, CHUV Varicelle Infantile Commune Très contagieuse La plupart du temps bénigne 2 Pathogène Varicellazostervirus

Plus en détail

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif.

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif. 1 Normalement, chaque individu a dans chacune de ces cellules 23 paires de chromosomes numérotées de 1 à 22, la 23ème paire étant la paire des chromosomes sexuels. Une des anomalies chromosomiques les

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse Varicelle et grossesse Dr Marie-Aliette DOMMERGUES Pédiatre, CHV-André Mignot Le 8 octobre 2009 Varicelle et grossesse Varicelle et grossesse Probabilité de survenue d une varicelle en cours de grossesse:

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PATIENTE antigène HBs + PENDANT LA GROSSESSE

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PATIENTE antigène HBs + PENDANT LA GROSSESSE Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay Tel : 01 39 43 12 04 Web : www.nat78.com email: cpav@medical78.com CONDUITE

Plus en détail

Virus et grossesse. Annie Standaert et Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille

Virus et grossesse. Annie Standaert et Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille Virus et grossesse 5A Annie Standaert et Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2014 2.0 Table des matières I - Exercice : Dossier clinique

Plus en détail

Dissémination du SRAS Novembre 2002 Février 2003

Dissémination du SRAS Novembre 2002 Février 2003 SRAS: Aspects virologiques et prévention Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis Introduction ti SRAS = Syndrome Respiratoire Aigu Sévère = Pneumonie atypique sévère 1

Plus en détail

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Hépatites virales Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Journées de Biologie Clinique Necker Institut Pasteur 2010 Mercredi 20 janvier 20 Difficultés

Plus en détail

Vaccination et Grossesse. Professeur Cheikh A Tidiane CISSE

Vaccination et Grossesse. Professeur Cheikh A Tidiane CISSE Vaccination et Grossesse Professeur Cheikh A Tidiane CISSE Objectifs 1-Enoncer la problématique de la vaccination au cours de la période gravido-puerpérale 2-Citer les 4 groupes de vaccins définis à partir

Plus en détail

FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL

FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL Dr A. BUONACCORSI Infirmière aux URGENCES DE NUIT FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL Présentation d un cas clinique Risques Biologiques Travail de nuit Stress aux urgences FEMME ENCEINTE

Plus en détail

Vaccinations et grossesse. C.Chatelet

Vaccinations et grossesse. C.Chatelet Vaccinations et grossesse C.Chatelet L Idéal en préconceptionnel S assurer vaccinations réglementaires. Vacciner patientes à risques hépatites A, B et pneumocoques. Vacciner les «voyageurs potentiels»,

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 84 page 1 Copyright CMIT ITEM N 84 : INFECTIONS A HERPES VIRUS DE L ENFANT ET DE L ADULTE IMMUNOCOMPETENTS

Module 7 - Edition 2008 - Item 84 page 1 Copyright CMIT ITEM N 84 : INFECTIONS A HERPES VIRUS DE L ENFANT ET DE L ADULTE IMMUNOCOMPETENTS Module 7 - Edition 2008 - Item 84 page 1 ITEM N 84 : INFECTIONS A HERPES VIRUS DE L ENFANT ET DE L ADULTE IMMUNOCOMPETENTS OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et traiter une poussée d herpès cutané et

Plus en détail

15 - Toxoplasmose congénitale

15 - Toxoplasmose congénitale 15 - Toxoplasmose congénitale 1 Généralités L'infection maternelle est généralement très discrète chez le sujet immunocompétent. Dans 90% des cas, elle est asymptomatique et passe inaperçue. 1.1 Actualités

Plus en détail

Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11

Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11 Discipline : Microbiologie Durée de l épreuve : 37mn Notée : 11 3 ème Année de Médecine Session de juillet 2014 Question 1 (1 point) : Toute suspicion de brucellose doit être signalée au laboratoire réalisant

Plus en détail

La rougeole : La vaccination pour vaincre le retour

La rougeole : La vaccination pour vaincre le retour La rougeole : La vaccination pour vaincre le retour Centre International de Vaccination Service Universitaire de Maladies Infectieuses et du voyageur XVIII ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse

Plus en détail

La toxoplasmose congénitale. Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon

La toxoplasmose congénitale. Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon La toxoplasmose congénitale Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon La toxoplasmose Protozoose cosmopolite très fréquente (45% population en France) Gravité variable selon le terrain Contamination

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 17 : DIABETE ET GROSSESSE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer et reconnaître les principes de prévention et de prise en charge des principales complications de la grossesse : ( ) diabète

Plus en détail

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE Page 1 sur 7 Mots-clés : Herpès ; nouveau-né ; grossesse Nom Fonction Date Signature Rédaction E BOEZ PH CH Roubaix Avril 08 Validation GEN NPDC PENDANT LA GROSSESSE A) DIAGNOSTIC Le diagnostic repose

Plus en détail

Rougeole au C.H.U. de Reims en 2008. statuts immunitaires des soignants. Épidémie hospitalo-communautaire de rougeole au CHU de Reims

Rougeole au C.H.U. de Reims en 2008. statuts immunitaires des soignants. Épidémie hospitalo-communautaire de rougeole au CHU de Reims Épidémie hospitalo-communautaire de rougeole au CHU de Reims janvier-mars 2008 Rougeole au C.H.U. de Reims en 2008 statuts immunitaires des soignants Documentation par le CHU : services de soins, unité

Plus en détail

Interactions hôte agent infectieux. Herpesvirus. Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes

Interactions hôte agent infectieux. Herpesvirus. Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes La famille des Herpesviridae comporte une centaine d espèces virales dont 8 sont responsables d infections strictement humaines : HSV-1 et -2, VZV, CMV, HHV6, EBV, HHV7 et HHV8. Ce sont des virus enveloppés

Plus en détail

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes ignorent qu elles sont porteuses et transmettent le virus

Plus en détail

Marie-Françoise Hurtaud-Roux. Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré - APHP. Nouméa, le 22 octobre 2009

Marie-Françoise Hurtaud-Roux. Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré - APHP. Nouméa, le 22 octobre 2009 Thrombopénies néonatalesn Marie-Françoise Hurtaud-Roux Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré - APHP Nouméa, le 22 octobre 2009 Plaquettes et vie foetale Evolution de la numération plaquettaire

Plus en détail

Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand?

Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand? Les tests de diagnostic rapide (TDR) pour la grippe : Pourquoi? Comment? Quand? Dr. Ilka Engelmann Laboratoire de Virologie, Pôle Biologie Pathologie Génétique, CHRU de Lille EA3610, Université Lille 2

Plus en détail

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE 1 - DIAGNOSTIC DIRECT : le virus ou un de ses constituants Virus: Microscopie électronique Antigène viral : - immunofluorescence - immunochromatographie - ELISa en plaque ADN

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la fiche de recommandations pour la prescription d antiviraux en période d épidémie de saisonnière 12 novembre 2015 Le Haut Conseil de la santé publique

Plus en détail

HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE

HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE D r Yannick BACQ Pas de conflit d'intérêt Influence du VHB sur la grossesse et vice versa Influence de l'infection par le VHB sur le déroulement de la grossesse Augmentation

Plus en détail

Item 152: candida, dermatophytes

Item 152: candida, dermatophytes Item 87 Item 152: candida, dermatophytes Facteur favorisant (DB, macération, obésité, défaut d hygiène) à rechercher et à traiter Candida: pathogène peau; saprophyte muqueuse Enduit blanchâtre, détachable,

Plus en détail

UE : MIC 212 Enseignant : Pr Koulla Sinata/Dr Francois-Xavier MBOPI KEOU Cible : Etudiants de niveau L3 des filières médicales.

UE : MIC 212 Enseignant : Pr Koulla Sinata/Dr Francois-Xavier MBOPI KEOU Cible : Etudiants de niveau L3 des filières médicales. TITRE : TOGAVIRIDAE : LE VIRUS DE LA RUBEOLE Enseignant : Pr Koulla Sinata/Dr Francois-Xavier MBOPI KEOU A la fin du cours, l étudiant doit être capable de : Définir les caracteristiques virologiques,

Plus en détail

HERPES GENITAL ET GROSSESSE : Mesure de prévention de la transmission materno-foetale

HERPES GENITAL ET GROSSESSE : Mesure de prévention de la transmission materno-foetale version 4 page 1/6 Référence : RSN/PR/REA.O/008/C Date de 1 ère mise en service : 10/05/2000 N Date de la version modification 1 13/03/2003 2 09/05/2004 3 07/06/2012 Suivi des modifications Objet de la

Plus en détail

Date d application : 09/09/2008 Approbateur(s) Dr V Gandemer, Responsable d Unité. N de version du document : 1 Gestionnaire : N.

Date d application : 09/09/2008 Approbateur(s) Dr V Gandemer, Responsable d Unité. N de version du document : 1 Gestionnaire : N. Unité d onco-hématologie pédiatrique IT 3.3.2.9 version n 1 page 1/7 Unité d onco-hématologie pédiatrique Prendre en charge des infections virales autres que le CMV chez le patient greffé Codification

Plus en détail

Dépistage / Diagnostic de la trisomie 21 en période prénatale

Dépistage / Diagnostic de la trisomie 21 en période prénatale Lyon Neuroscience Research Center Dépistage / Diagnostic de la trisomie 21 en période prénatale Damien Sanlaville Journée mondiale de la trisomie 21 Lyon, le 22 mars 2014 Un point crucial Bien comprendre

Plus en détail

Syndromes mononucléosiques (SMN)

Syndromes mononucléosiques (SMN) Syndromes mononucléosiques (SMN) Présence dans le sang de grands lymphocytes polymorphes à cytoplasme hyperbasophile. L affection principale de ce syndrome est la mononucléose infectieuse à EBV. 1 Diagnostic

Plus en détail

Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte

Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte 12 èmes Rendez-Vous de l Urgence Jeudi 26 novembre 2009 Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte ou La guerre des boutons Dr Laurent CROCE Praticien Contractuel Urgences Médicales

Plus en détail

INFORMATION DE LA FEMME ENCEINTE

INFORMATION DE LA FEMME ENCEINTE S Y N T H È S E D E L A R E O M M A N D AT I O N D E B O N N E P R AT I Q U E Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 La définition de la césarienne programmée retenue dans les recommandations

Plus en détail

Prise en charge de quelques pathologies durant la grossesse. Dr P.RAYNAL

Prise en charge de quelques pathologies durant la grossesse. Dr P.RAYNAL Prise en charge de quelques pathologies durant la grossesse Dr P.RAYNAL PLAN Métrorragies du 1 er trimestre : Prise en charge RPC Prévention de l allo-immunisation Rhésus-D Viroses Fièvre et grossesse

Plus en détail

1 La Grippe en questions

1 La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

Place de la virologie dans la prise en charge des méningo-encéphalites

Place de la virologie dans la prise en charge des méningo-encéphalites Place de la virologie dans la prise en charge des méningo-encéphalites DUACAI Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 1.2 Table des matières

Plus en détail

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil Définition : Fièvre =Température rectale > 38 c (déréglage du point d équilibre thermique au niveau Hypothalamus)

Plus en détail

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse FEDERATION DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Protocole n 10 Validation avril 2011 Diabète gestationnel Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique modéré survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

Varicelle et grossesse. Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010

Varicelle et grossesse. Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010 Varicelle et grossesse Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010 Epidémiologie, physiopathologie Maladie infectieuse fréquente et le plus souvent bénigne 90% de la population de plus de

Plus en détail

Infections virales de la peau

Infections virales de la peau Infections virales de la peau Infections virales de la peau Herpesvirus: HSV1 (et 2) Virus de la varicelle et du zona: VZV Rougeole Rubéole ErythrovirusB19 (Parvovirus B19) Papillomavirus Poxvirus: virus

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos à la deuxième édition... V Introduction... VII Remerciements...IX Abréviations de l'ouvrage...

Table des matières. Avant-propos à la deuxième édition... V Introduction... VII Remerciements...IX Abréviations de l'ouvrage... Avant-propos à la deuxième édition................................. V Introduction................................................... VII Remerciements.................................................IX

Plus en détail

Manuel pratique à l attention des éleveurs

Manuel pratique à l attention des éleveurs Manuel pratique à l attention des éleveurs Infos et contact Allée des artisans 2 5590 ciney Tel : 083 / 23 05 15 - Fax : 083 / 23 05 16 www.arsia.be éditeur responsable : Jean Detiffe, Président de l Arsia

Plus en détail

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré La maladie de carré chez le chien 1 Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles 11 Espèces cibles de la maladie de carré 12 Maladie de carré chez le chat 13 Maladie de carré chez l homme

Plus en détail

«Grippe et femme enceinte» Analyse de la RMMMr de la région Nord-Pas-de-Calais.

«Grippe et femme enceinte» Analyse de la RMMMr de la région Nord-Pas-de-Calais. «Grippe et femme enceinte» Analyse de la RMMMr de la région Nord-Pas-de-Calais. Dr Elisabeth VERITE, Dr Anne-Sophie DUCLOY-BOUTHORS 24 octobre 2013 Soirée URPS MG 24 octobre 2013 Un groupe «révue morbi-mortalité

Plus en détail

Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques. Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes

Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques. Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes APCH juin 202 Définition du DPN et de l IMG Organisation en

Plus en détail

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes préparé par F. Van Bambeke Antiherpétiques - année 2006 1 Propriétes du foscarnet inhibiteur de l AD polymérase

Plus en détail

La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique

La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique Mongeat A, Delettre D, Beaufrère M-C, Schikowski D, Beytout J La rougeole est une maladie

Plus en détail

Thrombopénies et grossesse

Thrombopénies et grossesse Thrombopénies et grossesse Marie-Françoise Hurtaud-Roux Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré APHP, Paris Nouméa, le 22 octobre 2009 Plaquettes et grossesse Evolution des plaquettes durant

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Paralysie faciale à frigore

Paralysie faciale à frigore Paralysie faciale à frigore Quelle place pour les traitements anti-viraux? Symposium Urgences/SMUR POISSY Octobre 2008 Miren UHALDE Rappels physiopathologiques VII : nerf mixte Quatre rôles : moteur, sensitif,

Plus en détail

Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité/Néonatologie Bichat

Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité/Néonatologie Bichat AES en pédiatrie/néonatologie Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité/Néonatologie Bichat Introduction Spécificité pédiatrique due à des contraintes particulières dues la spécialité Nous aborderons deux versants

Plus en détail

La prévention de l'herpès néonatal

La prévention de l'herpès néonatal La prévention de l'herpès néonatal Marc Steben Institut national de santé publique du Québec Objectifs de la présentation État de la situation enjeux perspectives d'avenir 2 Herpès génital : facteurs de

Plus en détail

Antiviraux. Les substances utilisées sont des analogues des nucléosides : elles bloquent la synthèse des acides nucléiques.

Antiviraux. Les substances utilisées sont des analogues des nucléosides : elles bloquent la synthèse des acides nucléiques. Antiviraux I. Généralités Médicaments anti-infectieux utilisés dans la prévention / le traitement de maladies virales : - hépatites virales chroniques - infections à herpesvirus (herpes cutané, génital,

Plus en détail

AIH Toxoplasmose. 24/03/2014 AIH - Pr. L Ollivier Coralie Hespert Emilie L2 Relecteur 2 16 pages Toxoplasmose. Plan : A.

AIH Toxoplasmose. 24/03/2014 AIH - Pr. L Ollivier Coralie Hespert Emilie L2 Relecteur 2 16 pages Toxoplasmose. Plan : A. 24/03/2014 AIH - Pr. L Ollivier Coralie Hespert Emilie L2 Relecteur 2 16 pages Toxoplasmose Plan : A. Généralités B. Toxoplasmose et grossesse I. Cycle parasitaire II. Epidémiologie III. Clinique IV. Physiopathologie

Plus en détail

ROUGEOLE, GRIPPE, VARICELLE CHEZ LA FEMME ENCEINTE

ROUGEOLE, GRIPPE, VARICELLE CHEZ LA FEMME ENCEINTE ROUGEOLE, GRIPPE, VARICELLE CHEZ LA FEMME ENCEINTE CAROLINE CHARLIER WOERTHER MALADIES INFECTIEUSES NECKER ENFANTS MALADES 18 IÈME COLLOQUE SUR LE CONTRÔLE EPIDÉMIOLOGIQUE DES MALADIES INFECTIEUSES 15

Plus en détail

La rubéole au cours de la grossesse risques et prise en charge

La rubéole au cours de la grossesse risques et prise en charge 24 ème CONGRES NATIONAL D INFECTIOLOGIE 17-19 Avril 2014 La rubéole au cours de la grossesse risques et prise en charge Dr Naila Hannachi Ben Sayah Laboratoire de Microbiologie Faculté de Médecine de Sousse

Plus en détail

VACCINATIONS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

VACCINATIONS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Circulaire n 43/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 novembre 2008 Màj. septembre 2013 C E N T R E d e G E S T I O N d u H A U T - R H I N F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E 2 2, rue Wi l s

Plus en détail

PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE

PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE PALUDISME PENDANT LA GROSSESSE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE: INFLUENCE DU CALENDRIER D ADMINISTRATION DU TRAITEMENT PRÉVENTIF INTERMITTENT BICH-TRAM HUYNH, MD PHD ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE, 4 DÉCEMBRE

Plus en détail

Rubéole et grossesse

Rubéole et grossesse CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Rubéole et grossesse Atelier Siemens, Mai 2013 L. Grangeot-Keros, Centre National des Infections rubéoleuses materno-fœtales Hôpital Paul Brousse, Villejuif Infections

Plus en détail

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse الجمهوريةالجزائريةالديمقراطيةالشعبية REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE وزارةالصحة, السكانوإصالحالمستشفيات MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION GENERALE

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH ACNBH Agrément FMC N 100 168 39 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Lille, 4 au 8 oct 2010 DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Dr Mme Béatrice

Plus en détail

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur)

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) La fièvre Définitions Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) Température rectale> 38 Définitions Fièvre aiguë: Depuis moins de

Plus en détail

PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009

PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009 PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009 VERSION DU 23 JUILLET 2009 1 Sommaire 1. INTRODUCTION... 3 2. OBJECTIFS... 4 3. METHODE... 5 3.1. DEFINITIONS DE CAS GROUPES...

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction... p. 2. Difficultés sérologiques en préconceptionnel et conséquences pratiques : rubéole, CMV, toxoplasmose... p.

SOMMAIRE. Introduction... p. 2. Difficultés sérologiques en préconceptionnel et conséquences pratiques : rubéole, CMV, toxoplasmose... p. SOMMAIRE Introduction... p. 2 F. Jacquemard Difficultés sérologiques en préconceptionnel et conséquences pratiques : rubéole, CMV, toxoplasmose... p. 3 L. Grangeot-Keros Infection materno-fœtale à CMV

Plus en détail

Le dépistage des risques en cours de la grossesse

Le dépistage des risques en cours de la grossesse Le dépistage des risques en cours de la grossesse DR : BOUCHOUCHA-H Le plan du cours Introduction Les risques à dépistés et les moyens de dépistage L échographie : Conclusion -iso-immunisation : GR-RH

Plus en détail

Infections à. Chlamydia. Épidémiologie... 1. Prévention et contrôle... 2. Manifestations... 2. Diagnostic... 3. Prise en charge... 5. Traitement...

Infections à. Chlamydia. Épidémiologie... 1. Prévention et contrôle... 2. Manifestations... 2. Diagnostic... 3. Prise en charge... 5. Traitement... Infections à Chlamydia Mise-à-jour : janvier 2010 Étiologie... 1 Épidémiologie... 1 Prévention et contrôle... 2 Manifestations... 2 Diagnostic... 3 Prise en charge... 5 Traitement... 5 Prise en considération

Plus en détail

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. )

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. ) Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. ( je crois que je suis enceinte euh j en suis sûre s! J ai J fais la prise de sang. ) Docteur Jean Daniel GENNARO P R I A M Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. FIEVRE

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS 1. Qu est-ce que la grippe? 2. Comment se transmet la grippe? 3. Combien de temps une personne infectée est-elle contagieuse? 4. Quels sont les symptômes de la

Plus en détail

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève Les Infections sexuellement transmissibles Morgane Fève Définition IST maladies infectieuses transmises d'un individu à l'autre exclusivement lors des rapports sexuels. Les principales IST Virales VIH

Plus en détail

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL DÉFINITIONS: } Aménorrhée: Absence du flux menstruel chez une femme en âge d'être réglée. } Aménorrhée primaire e : Absence d'apparition des premières règles à partir de l'âge de 17 (16) ans. } Aménorrhée

Plus en détail

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains Se faire vacciner, se laver les mains : 2 gestes essentiels pour lutter contre les maladies infectieuses. C est décidé, je vais sauver le monde!...commence

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS DE VARICELLE ET DE ROUGEOLE CHEZ UN MALADE HOSPITALISE OU UN SOIGNANT

CONDUITE A TENIR EN CAS DE VARICELLE ET DE ROUGEOLE CHEZ UN MALADE HOSPITALISE OU UN SOIGNANT CONDUITE A TENIR EN CAS DE VARICELLE ET DE ROUGEOLE CHEZ UN MALADE HOSPITALISE OU UN SOIGNANT Docteur M.D. RAINE, Médecin du Travail, SIE AMET à Rosny-sous-Bois (93) VARICELLE 1) Chez malade hospitalisé

Plus en détail

Diagnostic Virologique du VIH

Diagnostic Virologique du VIH Diagnostic Virologique du VIH Pr S. Fafi-Kremer Institut de Virologie, CHU de Strasbourg Séminaire de Formation Jeudi 14 Novembre 2013 1 Objectifs Comprendre la cinétique des marqueurs de l infection par

Plus en détail

VIRUS de la GRIPPE SOMMAIRE

VIRUS de la GRIPPE SOMMAIRE VIRUS de la GRIPPE Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des médecins du travail

Plus en détail

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail :

CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail : CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail : Christiane BASSET François BEAUFILS Frédérique DREIFUSS-NETTER

Plus en détail

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique Méningites Définition Inflammation des méninges, les 3 membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière 1- définition 2- démarche diagnostique : PL 3- méningites bactériennes 4- méningites virales

Plus en détail

LA VACCINATION CONTRE L HEPATITE B D. Abiteboul Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES Vaccination anti-vhb obligatoire : personnes concernées es 4 Les personnels EXPOSES

Plus en détail