Document 1.2: Définition de l indicateur d ouverture (OPENNESS) de Sachs et Warner,1995

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document 1.2: Définition de l indicateur d ouverture (OPENNESS) de Sachs et Warner,1995"

Transcription

1 PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE SESSION 6 : RENNES, 1314 MARS 2008 Atelier : Ouverture et croissance Animé par Akiko SuwaEisenmann (EEP) L objectif de cet atelier est d examiner les données de plusieurs articles de recherche qui ont analysé la question du rôle de l ouverture au commerce international sur la croissance. Les participants sont invités à analyser les données en petits groupes, dans le but de répondre à la question suivante : L ouverture au commerce international atil contribué à la croissance? Lors de la mise en commun, les groupes présenteront leurs interprétations des données qui seront ensuite confrontées aux démarches des auteurs des articles. 1. Ouverture On peut tout d abord s interroger sur la définition de l ouverture au commerce. Estce une politique, le résultat d une politique (ou de plusieurs politiques), ou une disposition naturelle, due à la géographie? Document 1.1 Taux de protection douanière (effectif, 2001) Source : CEPII Document 1.2: Définition de l indicateur d ouverture (OPENNESS) de Sachs et Warner,1995 Un pays est ouvert si aucune des 5 définitions suivantes ne s applique : 1. Barrière Non Tarifaire couvre plus de 40% des échanges 2. Droit de douane moyen = 40% ou plus 3. Black Market Premium de plus de 20%. La prime sur le marché noir black market premium est l écart entre le taux de change sur le marché parallèle et le taux de change officiel. Cette prime mesure le degré de contrôle sur le taux de change. Une prime élevée montre l existence d un rationnement des devises, ce qui peut jouer comme une taxe sur les importations. 4. Pays socialiste Les pays socialistes se sont appuyés sur la planification et maintenu leurs économies fermées. 5. Monopole d Etat sur les exportations principales. Les pays africains se sont appuyés sur le contrôle des exportations (monopole d exportations des biens alimentaires) afin de maintenir des prix bas pour leur propre population urbaine. 1

2 Document 1.3: Classification des pays selon la variable d ouverture de Sachs et Warner Pays toujours ouverts Libéralisation temporaire Pays fermés initialement puis ouverts (quelques exemples) HongKong Malaysie Maurice Chypre Grèce 1959 Maroc 1984 Argentine 1991 Mexico 1986 Cameroun 1993 Corée du Sud 1968 Kenya 1993 Inde 1994 Equateur 1991 Singapour Thaïlande Yemen Barbades Ouverture et croissance Le lien ouverture et croissance sembletil corroborée par les données présentées? Comment montrer une relation causale de l ouverture vers la croissance? Quels arguments peuton donner en faveur d une relation inverse, de la croissance (ou du niveau de développement) vers l ouverture? On pourra aussi se référer au document 3.1. Les documents suivent 3 articles : D.Dollar et A.Kraay, Trade, growth and poverty, Economic Journal 2004 ; J.Sachs et A.Warner, Economic reforms and the process of global integration, Brookings paper on Economic Activity,1995 et R.Wacziarg et K.Horn Welch, Trade liberalization and growth : new evidence, Nber working paper n 10152, Sera également présenté à la fin de l atelier, l article de J. Frenkel et P. Romer, Does trade cause growth, American Economic Review, 1999 Document 2.1 : Part des exportations et importations sur le PIB, par niveau de revenu Source : FMI, Perspectives de l économie mondiale : mondialisation et inégalités, 2007, chap 4. 2

3 Document 2.2 : Performances extérieures des pays globaliseurs et des autres Source : Dollar et Kraay Note : Les pays riches sont les 24 pays de l OCDE plus le Chili, HongKong, Corée, Taïwan et Singapour. Les «globalisers» sont le tiers supérieur des pays classés selon la hausse de leur commerce en pourcentage du PIB entre et (sur 72 PVD). Les «NonGlobalisers» sont le reste des pays en développement de cet échantillon. Part des exportations et importations sur le PIB Droit de douane moyen Document 2.3. Taux de croissance par tête des pays «globaliseurs» et des autres Source : Dollar et Kraay, op.cit Doc 2.4. Les «globaliseurs» Source : Dollar et Kraay En abscisse, on a le taux de croissance de la part du commerce dans le PIB entre et et en ordonnée, la baisse des droits de douane moyens sur la période et Les pays globaliseurs des docs 2.1 et 2.2 sont dans la réigon II et III. 3

4 Doc 2.5.Taux de croissance des 8 pays toujours ouverts et des 40 pays toujours fermés entre 1965 et 1994 Source : Sachs et Warner Note : Les pays sont ouverts selon la définition présentée dans les documents 1.2 et 1.3. Taux de croissance en moyenne annuelle sur 3 ans. Document 2.6 Convergence dans les économies ouvertes Source : Sachs et Warner Note : Taux de croissance annuel du PIB par tête en fonction du niveau de PIB par tête en 1970 Document 2.7 Convergence dans les économies fermées Source : Sachs et Warner 4

5 Document 2.8 Date de libéralisation commerciale et croissance Source : R.Wacziarg, K.Horn Welch, Trade liberalization and growth : new evidence, NBER working paper Note : Date de libéralisation définie par le critère de Sachs et Warner. Echantillon de 39 pays pour lesquels on dispose de données sur 8 ans avant et après la date de libéralisation. Doc 2.9 Corrélation entre croissance et droits de douane Source:RodriguezRodrik, Trade policy and economic growth : a skeptic s guide to the crossnatioanl evidence,nber working paper,

6 3.Les canaux du lien entre ouverture et croissance Par quels canaux passent les liens entre libéralisation commerciale et croissance? Comment peuton les mettre en évidence empiriquement? Quelles données seraient utiles pour cela? Doc 3.1. : Les déterminants de la croissance Source : D.Rodrik, Institutions, Integration, and Geography: In Search of the Deep Determinants of Economic Growth,2001 revenu endogène Dotations factorielles Productivité Progrès technologique partiellement endogène commerce institutions exogène géographie Document 3.2. Structure des exportations des pays en voie de développement Source : J.L. Muchielli, T. Mayer, Economie Internationale, Dalloz, 2005 Document 3.3. Taux d investissement et date de libéralisation commerciale Source : Wacziarg et Horn Welch, op.cit. 6

Conférence d Economie Internationale

Conférence d Economie Internationale Conférence d Economie Internationale 13 e séance, 2 juin 2009 Trade and Development SCIENCES-PO, MASTER Affaires Internationales, UP : 57517 Plan de la séance 1. Intro 2. Commerce et spécialisation 3.

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

de commerce international

de commerce international Séance n 2. Le modèle néo-classique Plan de commerce international Modèle HOS Ouverture et inégalités de revenu : théorème de Stolper-Samuelson Variation des dotations factorielles : théorème de Rybczynski

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

2.2.1. La croissance et le commerce international

2.2.1. La croissance et le commerce international 2.2.1. La croissance et le commerce international Il existe une certaine interdépendance entre l'évolution des termes de l échange et la croissance des économies ouvertes. Cependant, les résultats de l'analyse

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

La crise alimentaire n est pas derrière nous

La crise alimentaire n est pas derrière nous La crise alimentaire n est pas derrière nous Antoine BOUET et David LABORDE DEBUCQUET Si le protectionnisme agricole est un frein important au développement de certains pays du Sud, il ne saurait être

Plus en détail

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui Plan du cours : - Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui - I. Les théories du commerce international - les avantages comparatifs (Ricardo) - les dotations de facteurs (HOS)

Plus en détail

II LES ENGAGEMENTS EN MATIÈRE DE POLITIQUE COMMERCIALE ET LES MESURES CONTINGENTES A INTRODUCTION... 21

II LES ENGAGEMENTS EN MATIÈRE DE POLITIQUE COMMERCIALE ET LES MESURES CONTINGENTES A INTRODUCTION... 21 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES ABRÉVIATIONS ET SYMBOLES...vii REMERCIEMENTS...ix AVERTISSEMENT...x AVANT-PROPOS DU DIRECTEUR GÉNÉRAL...xi RÉSUMÉ ANALYTIQUE...xiii I SITUATION DU COMMERCE EN 2008-2009...

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

Evaluation de l impact des indicateurs du. Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice

Evaluation de l impact des indicateurs du. Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice Evaluation de l impact des indicateurs du Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice Janvier 205 TABLE DE MATIERES I. Introduction... II. La Méthodologie... 3 III. Analyse Empirique...

Plus en détail

Compétitivité des exportations au Maroc

Compétitivité des exportations au Maroc Royaume du Maroc Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de la Direction de la Politique Economique Générale, les documents de travail engagent cependant la responsabilité

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Croissance comparée Europe/Etats-Unis : Le rôle de la recherche développement (RD) et de l éducation (Séquence I)

Croissance comparée Europe/Etats-Unis : Le rôle de la recherche développement (RD) et de l éducation (Séquence I) Séquence pédagogique préparée dans le cadre de la session de formation continue APSES / Ecole d économie de Paris : Innovation, Concurrence et Croissance Croissance comparée Europe/Etats-Unis : Le rôle

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

Qu est ce qu un un pays émergent?

Qu est ce qu un un pays émergent? Séminaire de l IDDRI : Pays émergents et aide publique au développement Qu est ce qu un un pays émergent? Michel Fouquin Iddri 10 Avril 2007 Questions de définitiond Du concept de Tiers-Monde (Sauvy) après

Plus en détail

LES EFFETS DE LA LIBÉRALISATION DES ÉCHANGES SUR LES RECETTES. Problèmes posés aux petites économies

LES EFFETS DE LA LIBÉRALISATION DES ÉCHANGES SUR LES RECETTES. Problèmes posés aux petites économies LES EFFETS DE LA LIBÉRALISATION DES ÉCHANGES SUR LES RECETTES 1. Considérations d ordre général Problèmes posés aux petites économies Examinons tout d abord les effets généraux de la libéralisation des

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange Sous thème 1.2 : La dimension internationale de l échange Chapitre 4 : L ouverture des économies Problématique(s) du sous thème : Les conséquences

Plus en détail

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007).

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007). Sandra Fuentes-Berain Ambassadeur Ambassade du Mexique en Belgique et au Luxembourg Mission du Mexique auprès de l Union européenne. I. Introduction Mexique : 13 ème économie du monde (PIB), 8 ème importateur,

Plus en détail

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 La question sociale globale et les migrations Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 1. Nous connaissons un moment sans précédent de victoire contre la pauvreté 2.

Plus en détail

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?»

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» CONFERENCE-DEBAT «QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» MOT D INTRODUCTION DE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL

Plus en détail

TAUX DE CHANGE REELS FONDES SUR LA PARITE DES POUVOIRS D ACHAT : APPLICATION AU CAS DE L ECONOMIE TUNISIENNE

TAUX DE CHANGE REELS FONDES SUR LA PARITE DES POUVOIRS D ACHAT : APPLICATION AU CAS DE L ECONOMIE TUNISIENNE TAUX DE CHANGE REELS FONDES SUR LA PARITE DES POUVOIRS D ACHAT : APPLICATION AU CAS DE L ECONOMIE TUNISIENNE Auteur : Sana GUERMAZI-BOUASSIDA Assistante Permanente à l Ecole Supérieure de Commerce de la

Plus en détail

Pays Pauvres, la crise au prix fort?

Pays Pauvres, la crise au prix fort? Pays Pauvres, la crise au prix fort? Journée de l économie de Lyon 12 novembre 2009 Pierre Jacquet Chef économiste et directeur de la stratégie, AFD L Afrique subsaharienne au-delà de la crise L Afrique

Plus en détail

INCIDENCE DU COMMERCE EXTÉRIEUR SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR : NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L» NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L»

INCIDENCE DU COMMERCE EXTÉRIEUR SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR : NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L» NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L» INCIDENCE DU COMMERCE EXTÉRIEUR SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR : NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L» INCIDENCE DU COMMERCE EXTÉRIEUR SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR : NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L» ARTICLE

Plus en détail

Article sur Minitab Statistical Software : Comprendre des données sur le progrès social à l aide de l analyse factorielle

Article sur Minitab Statistical Software : Comprendre des données sur le progrès social à l aide de l analyse factorielle Article sur Minitab Statistical Software : Comprendre des données sur le progrès social à l aide de l analyse factorielle L objectif est de montrer comment une analyse statistique multivariée, plus précisément

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Centre de recherches conjoncturelles ETH Zurich LEE G 116 Leonhardstrasse 21 892 Zurich Tél. +41 44 632 8 3 Fax +41 44 632 12 18 www.kof.ethz.ch globalization@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich,

Plus en détail

25 observations sur l économie du Québec contemporain. Document préparé pour le PSF Pierre Fortin, UQAM (fortin.pierre@uqam.

25 observations sur l économie du Québec contemporain. Document préparé pour le PSF Pierre Fortin, UQAM (fortin.pierre@uqam. 25 observations sur l économie du Québec contemporain Document préparé pour le PSF Pierre Fortin, UQAM (fortin.pierre@uqam.ca) Juin 2008 Niveau de vie Observation 1 : Le Québec et la France ont à peu près

Plus en détail

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 HISTOIRE La gouvernance économique mondiale depuis 1944 LEAGUE OF NATIONS 1919 : création de la Société des

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2015-2016 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : DES ÉCHANGES À LA DIMENSION DU MONDE CHAP. II : LES ÉCHANGES DE MARCHANDISES Comment les marchandises sont-elles échangées dans le monde? PLAN DU COURS : Transport

Plus en détail

Plus de protectionnisme! Plus de commerce! Plus de croissance!

Plus de protectionnisme! Plus de commerce! Plus de croissance! Plus de protectionnisme! Plus de commerce! Plus de croissance! Un point de vue non-conformiste sur le protectionnisme, l'orientation vers l'exportation et la croissance économique. Par Vladimir POPOV Il

Plus en détail

les Notes du jeudi L ouverture au commerce et la réduction de la pauvreté dans les pays en développement Sommaire

les Notes du jeudi L ouverture au commerce et la réduction de la pauvreté dans les pays en développement Sommaire Service de la stratégie, des moyens et de l'évaluation les Notes du jeudi Numéro 47-8 décembre 2005 L ouverture au commerce et la réduction de la pauvreté dans les pays en développement Sommaire 1. Le

Plus en détail

Commerce, croissance, pauvreté et inégalités dans les PED : une revue de littérature

Commerce, croissance, pauvreté et inégalités dans les PED : une revue de littérature DOCUMENT DE TRAVAIL DT/2006-07 Commerce, croissance, pauvreté et inégalités dans les PED : une revue de littérature Jean-Pierre CLING DIAL 4, rue d Enghien 75010 Paris Téléphone (33) 01 53 24 14 50 Fax

Plus en détail

TROIS QUESTIONS D ECONOMIE DU DEVELOPPEMENT

TROIS QUESTIONS D ECONOMIE DU DEVELOPPEMENT Université d Auvergne, Clermont 1. Faculté des Sciences Economiques et de Gestion. 2009-2010 TROIS QUESTIONS D ECONOMIE DU DEVELOPPEMENT Master 2 ème année : développement durable dans les pays en développement

Plus en détail

Politique économique extérieure:

Politique économique extérieure: Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche / DEFR Secrétairiat d état à l économie Direction des affaires économiques extérieures Politique économique extérieure: Chances et

Plus en détail

OMD 8 - Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

OMD 8 - Mettre en place un partenariat mondial pour le développement OMD 8 - Mettre en place un partenariat mondial pour le développement L Objectif 8 des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) vise à construire un partenariat mondial pour le développement

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Une contribution aux études empiriques en économie de la croissance

Une contribution aux études empiriques en économie de la croissance Une contribution aux études empiriques en économie de la croissance Gregory Mankiw, David Romer, David Weil Quarterly Journal of Economics, Mai 1992 Résumé Cet article cherche à savoir si le modèle de

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE [ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE NOUVELLES DONNÉES SOULIGNENT LES DÉFIS PERSISTANTS Cette fiche d information présente de nouvelles données relatives à l année scolaire qui s est achevée en sur le nombre d

Plus en détail

LES INÉGALITÉS s accroissent dans

LES INÉGALITÉS s accroissent dans EMPLOI Le POUVOIR et le PEUPLE Florence Jaumotte et Carolina Osorio Buitron LES INÉGALITÉS s accroissent dans de nombreux pays avancés depuis les années 80, essentiellement par suite de la concentration

Plus en détail

LE PAYSAGE économique mondial a

LE PAYSAGE économique mondial a Cycles économiques : découplage ou convergence? M. Ayhan Kose, Christopher Otrok et Eswar Prasad Les cycles économiques des pays industrialisés et émergents convergent peut-être, mais les deux groupes

Plus en détail

Amérique Latine : bilan et perspectives

Amérique Latine : bilan et perspectives Amérique Latine : bilan et perspectives Conférence de M. Jacques de Larosière pour le colloque organisé par le CFCE et l Institut des Hautes Etudes de l Amérique Latine (Paris, le 21 mars 2001) L économie

Plus en détail

Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise

Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le contexte mondial des filières oléagineuses- Principales caractéristiques L analyse du secteur mondial

Plus en détail

Le RMB, une monnaie internationale incontournable

Le RMB, une monnaie internationale incontournable Le RMB, une monnaie internationale incontournable 12/02/2012 Bei XU Economiste & Martine GRAFF Expert Trade Finance Introduction 1. Les chiffres clés de l économie chinoise 2. L internationalisation du

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Belgique

Le commerce extérieur de la Belgique Le commerce extérieur de la Belgique janvier-septembre 2010 Le commerce extérieur de la Belgique à l issue des 9 premiers mois de 2010 (Source: BNB concept communautaire*) Analyse des chiffres des 9 premiers

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Volume 2, numéro 1 5 avril 2004. Dollar canadien. L évolution de la devise de 1992 à 2003. Sommaire

Volume 2, numéro 1 5 avril 2004. Dollar canadien. L évolution de la devise de 1992 à 2003. Sommaire ISSN 18-9158 Volume 2, numéro 1 5 avril 2004 Dollar canadien L évolution de la devise de 1992 à 2003 Sommaire 1. Le dollar canadien a connu une décennie de dépréciation presque ininterrompue de 1992 à

Plus en détail

GATT - 1948 1947 23 (12 11 PVD)

GATT - 1948 1947 23 (12 11 PVD) Le point sur les négociations commerciales et l OMC - historique sur le GATT et l OMC GATT: General Agreement on Tariffs and Trade Origines: négociations après guerre pour créer l organisation Internationale

Plus en détail

Royaume du Maroc. Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009

Royaume du Maroc. Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009 Royaume du Maroc Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009 Introduction Définition Avantages fiscaux accordés par l Etat en vue d encourager des personnes physiques ou morales, en renonçant

Plus en détail

Les politiques de croissance 1. Enjeux 2. Théories 3. Politiques

Les politiques de croissance 1. Enjeux 2. Théories 3. Politiques Les politiques de croissance 1. Enjeux 2. Théories 3. Politiques 1 1. Enjeux La mesure de la croissance Cinq faits stylisés Le rattrapage La comptabilité de la croissance 2 Mesurer la croissance PIB par

Plus en détail

Comme le montre cette Lettre des économistes, le lien entre commerce, croissance et

Comme le montre cette Lettre des économistes, le lien entre commerce, croissance et N 19 ( Mai 2008 ) Sommaire 2 6 14 La relation commerce-croissance L aide au commerce dans les pays en développement : des articulations complexes pour une efficacité réelle Le programme de renforcement

Plus en détail

Le modèle ricardien: les avantages comparatifs

Le modèle ricardien: les avantages comparatifs Le modèle ricardien: les avantages comparatifs - modèle très simple - résultats non triviaux sur la spécialisation internationale - message: explique pourquoi les pays très différents ont intérêt à commercer

Plus en détail

Le commerce international est-il source de progrès économique et social?

Le commerce international est-il source de progrès économique et social? 1 Le commerce international est-il source de progrès économique et social? Macroéconomie Introduction I. L ouverture aux échanges internationaux est globalement favorable au progrès économique et social

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT I) L'internationalisation des échanges A) Mesurer les échanges La balance des paiements Le taux d'ouverture La part de marché Le taux de pénétration

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

Chapitre 22 : FINANCES PUBLIQUES

Chapitre 22 : FINANCES PUBLIQUES Chapitre 22 : FINANCES PUBLIQUES 1. Présentation... 2. Méthodologie... 3. Sources de documentation... 4. Graphique... 5. Tableaux... LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 22. 1: Evolutions comparees des recettes

Plus en détail

POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au choix à faire en équipe)

POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au choix à faire en équipe) Université du Québec à Montréal Département de science politique Session Automne 2008 POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au

Plus en détail

Dynamiques de croissance et de population en Afrique sub-saharienne

Dynamiques de croissance et de population en Afrique sub-saharienne N 2014-A-03 - Juillet Panorama du Analyse Dynamiques de croissance et de population en Afrique sub-saharienne Après deux décennies de croissance économique trop faible pour permettre une progression des

Plus en détail

Reconnue comme l un des pays les plus sûrs à visiter, la Zambie abrite un peuple qui vit en paix et en harmonie. Documents de voyage

Reconnue comme l un des pays les plus sûrs à visiter, la Zambie abrite un peuple qui vit en paix et en harmonie. Documents de voyage Zambie Présentation du pays & informations utiles Cartes & localisations des adresses sélectionnées Classement des adresses selon nos yeux perçants et indépendants Statistiques météorologiques et meilleures

Plus en détail

Dans un article que nous

Dans un article que nous L agriculture indienne face à l Organisation mondiale du commerce (OMC) par Suman Modwel* Dans un article que nous avions publié dans le JWTI 1, nous avions analysé les efforts de l OMC depuis le Cycle

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Itinéraires. Croissance, mondialisation et pauvreté. Eléments du débat et perspective d'avenir. Kemal DERVIS. Leçons inaugurales n o 8.

Itinéraires. Croissance, mondialisation et pauvreté. Eléments du débat et perspective d'avenir. Kemal DERVIS. Leçons inaugurales n o 8. iuédgenève institut universitaire graduate institute d études du développement of development studies Itinéraires Croissance, mondialisation et pauvreté Eléments du débat et perspective d'avenir Sculpture

Plus en détail

E41 - Analyse diagnostique des marchés étrangers

E41 - Analyse diagnostique des marchés étrangers Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen Session 2011 E41 - Analyse diagnostique des marchés étrangers Éléments de CORRIGÉ - La société des vins du Jura (SVDJ)

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances Présentation à l Association des économistes québécois Par Jean-François Perrault Direction des finances et des échanges

Plus en détail

Change réel du dollar, et comportement d épargne. Patrick ARTUS*

Change réel du dollar, et comportement d épargne. Patrick ARTUS* ANNALES D ÉCONOMIE ET DE STATISTIQUE. N 39 1995 Change réel du dollar, déficit extérieur américain et comportement d épargne Patrick ARTUS* RÉSUMÉ. Nous essayons d expliciter les causes, les mécanismes,

Plus en détail

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs Ben S. C. Fung (+852) 2878 718 ben.fung@bis.org Robert N. McCauley (+852) 2878 71 robert.mccauley@bis.org Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs La demande de comptes bancaires

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE JANVIER 2015

NOTE DE CONJONCTURE DE JANVIER 2015 NOTE DE CONJONCTURE DE Sommaire Internationale Page 1 nationale Page 3 La conjoncture économique internationale Un PIB mondial revu à la baisse suite à l instabilité de la situation en Europe Les prévisions

Plus en détail

Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72

Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72 Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72 EVOLUTION DES ECHANGES EXTERIEURS DE MARCHANDISES DE 2001 A 2011 - Par - La Direction Technique Chargée de la Comptabilité Nationale

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

Health Care Systems: Efficiency and Policy Settings. Systèmes de santé : efficacité et politiques. Summary in French. Résumé en français

Health Care Systems: Efficiency and Policy Settings. Systèmes de santé : efficacité et politiques. Summary in French. Résumé en français Health Care Systems: Efficiency and Policy Settings Summary in French Systèmes de santé : efficacité et politiques Résumé en français L état de santé de la population des pays de l OCDE n a cessé de s

Plus en détail

Unions monétaires et commerce régional en Afrique

Unions monétaires et commerce régional en Afrique Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 8 avril 2014 Français Original: anglais TD/B/EX(59)/3 Conseil du commerce et du développement Cinquante-neuvième

Plus en détail

ETUDES DEPF. Croissance économique et qualité institutionnelle : Quels enseignements pour l économie marocaine? Royaume du Maroc

ETUDES DEPF. Croissance économique et qualité institutionnelle : Quels enseignements pour l économie marocaine? Royaume du Maroc ETUDES DEPF Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Croissance économique et qualité institutionnelle : Quels enseignements pour l économie marocaine? Table de matières Résumé

Plus en détail

Sélection de données statistiques

Sélection de données statistiques Sélection de données statistiques Ce travail de représentation de données concernant l éducation en Asie a été réalisé à l occasion du colloque «L éducation en Asie en 2014 : quels enjeux mondiaux?» organisé

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

Source: Piketty Saez. Share (in %), excluding capital gains. Figure 1: The top decile income share in the U.S.,1917-1998 50% 45% 40% 35% 30% 25%

Source: Piketty Saez. Share (in %), excluding capital gains. Figure 1: The top decile income share in the U.S.,1917-1998 50% 45% 40% 35% 30% 25% Le modèle Hecksher-Ohlin-Samuelson (HOS) Extension du modèle ricardien: le commerce est expliqué grâce aux avantages comparatifs mais fondés sur - les différences des dotations de facteurs de production

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE

ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE COMMERCE INTERNATIONAL, DISPARITÉS DES REVENUS ET PAUVRETÉ Cette étude est également disponible en anglais et en espagnol Prix: 30 francs suisses Les commandes sont à

Plus en détail

Comparaison internationale des Charges fiscales

Comparaison internationale des Charges fiscales Comparaison internationale des Charges fiscales Taux et quotes-parts d'impôts dans différents pays de l'ocde Janvier 2014 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Quarante-neuvième session du Comité permanent Genève (Suisse), 22 25 avril 2003 SC49 Doc. 18 Interprétation

Plus en détail

Dynamiques territoriales : quel est le rôle des infrastructures?

Dynamiques territoriales : quel est le rôle des infrastructures? Dynamiques territoriales : quel est le rôle des infrastructures? Denis REQUIER-DESJARDINS Université de Versailles Saint-Quentin C3ED - Développement socialement durable (DSD) 139 INTRODUCTION Le rôle

Plus en détail

P. O. Box 3243, AddisAbaba, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5525849 Fax: (251-11) 5525855 STIMULER LE COMMERCE INTRA-AFRICAIN Q & R

P. O. Box 3243, AddisAbaba, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5525849 Fax: (251-11) 5525855 STIMULER LE COMMERCE INTRA-AFRICAIN Q & R AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P. O. Box 3243, AddisAbaba, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5525849 Fax: (251-11) 5525855 STIMULER LE COMMERCE INTRA-AFRICAIN Q & R 1. Pourquoi stimuler le commerce

Plus en détail

Marchés agricoles : la fin du choc?

Marchés agricoles : la fin du choc? Marchés agricoles : la fin du choc? Professeur Philippe Chalmin philippe.chalmin@cercle-cyclope.com Cyclope European leading research Institute on commodity markets Décembre 2013 La rechute économique

Plus en détail

Forum mondial sur la transparence et l échange de renseignements à des fins fiscales. Compte rendu des résultats

Forum mondial sur la transparence et l échange de renseignements à des fins fiscales. Compte rendu des résultats Forum mondial sur la transparence et l échange de renseignements à des fins fiscales Compte rendu des résultats Le Cap, Afrique du Sud, 26 et 27 octobre 2012 1. Les 26 et 27 octobre 2012, plus de 200 délégués

Plus en détail

Evaluer l ampleur des économies d agglomération

Evaluer l ampleur des économies d agglomération Pierre-Philippe Combes GREQAM - Université d Aix-Marseille Ecole d Economie de Paris CEPR Janvier 2008 Supports de la présentation Combes, P.-P., T. Mayer et J.-T. Thisse, 2006, chap. 11. Economie Géographique,

Plus en détail

L intégration financière : Théorie, évidences, et leçons des expériences internationales

L intégration financière : Théorie, évidences, et leçons des expériences internationales Banque de France et FERDI Réussir l intégration financière en Afrique Paris, 27 mai 2014 L intégration financière : Théorie, évidences, et leçons des expériences internationales Pierre-Richard Agénor Université

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

Le G20 et la gouvernance des marchés

Le G20 et la gouvernance des marchés Le G20 et la gouvernance des marchés - Les priorités de la présidence française du G20 portent sur des marchés globalisés et interdépendants. - Le G20 agit en concertation avec les organisations internationales.

Plus en détail

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 76 du Règlement intérieur du Conseil

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 76 du Règlement intérieur du Conseil Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. restreinte 4 juillet 2014 Français Original: anglais TD/B/61/R.3 Conseil du commerce et du développement Soixante et

Plus en détail

Notifier les entraves au commerce

Notifier les entraves au commerce Notifier les entraves au commerce ACCES AU MARCHE : STRATEGIE ET ENJEUX 1. Une stratégie d accès au marché mise en œuvre par la Commission européenne avec les Etats membres et les fédérations d entreprises

Plus en détail

Quand on n enlève pas l effet prix, on parle de : Quand on supprime l effet prix (on déflate), on parle de :

Quand on n enlève pas l effet prix, on parle de : Quand on supprime l effet prix (on déflate), on parle de : DOCUMENT 1 : Evolution en valeur et en volume Le constat Le PIB d un pays fictif passe de 2005 à 2006 de 1 000 milliards d euros à 1 100 milliards d euros. 1) Peut-on en déduire que le niveau de production

Plus en détail

Effets des transferts des migrants sur le développement économique des ménages et pays bénéficiaires

Effets des transferts des migrants sur le développement économique des ménages et pays bénéficiaires Effets des transferts des migrants sur le développement économique des ménages et pays bénéficiaires Chiffres clés En 2010, les 214 millions d'immigrés ont renvoyé approximativement 325 milliards d'euros

Plus en détail

CONFERENCE SUR LA MOBILISATION DES RECETTES DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT

CONFERENCE SUR LA MOBILISATION DES RECETTES DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT CONFERENCE SUR LA MOBILISATION DES RECETTES DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT THEME: ANALYSE DE LA FISCALITE INDIRECTE : CAS DU CONGO Présentation de: Antoine NGAKOSSO, Directeur Général des Impôts et des

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail