SIMATIC HMI. WinCC V7.2 WinCC/Options for Process Control. Présentation des options du contrôle de processus 1. Editeur de projet OS 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SIMATIC HMI. WinCC V7.2 WinCC/Options for Process Control. Présentation des options du contrôle de processus 1. Editeur de projet OS 2"

Transcription

1 Présentation des options du contrôle de processus 1 Editeur de projet OS 2 SIMATIC HMI WinCC V7.2 Manuel système Avertisseur sonore 3 Time Synchronization 4 Lifebeat Monitoring 5 Picture Tree Manager 6 Graphic Object Update Wizard 7 Editeur de listes de blocs 8 Process Control Runtime 9 Lecteur de carte à puce 10 Impression de l'aide en ligne 02/2013 A5E AA

2 Mentions légales Signalétique d'avertissement Ce manuel donne des consignes que vous devez respecter pour votre propre sécurité et pour éviter des dommages matériels. Les avertissements servant à votre sécurité personnelle sont accompagnés d'un triangle de danger, les avertissements concernant uniquement des dommages matériels sont dépourvus de ce triangle. Les avertissements sont représentés ci-après par ordre décroissant de niveau de risque. DANGER signifie que la non-application des mesures de sécurité appropriées entraîne la mort ou des blessures graves. ATTENTION signifie que la non-application des mesures de sécurité appropriées peut entraîner la mort ou des blessures graves. PRUDENCE signifie que la non-application des mesures de sécurité appropriées peut entraîner des blessures légères. IMPORTANT signifie que la non-application des mesures de sécurité appropriées peut entraîner un dommage matériel. En présence de plusieurs niveaux de risque, c'est toujours l'avertissement correspondant au niveau le plus élevé qui est reproduit. Si un avertissement avec triangle de danger prévient des risques de dommages corporels, le même avertissement peut aussi contenir un avis de mise en garde contre des dommages matériels. Personnes qualifiées L appareil/le système décrit dans cette documentation ne doit être manipulé que par du personnel qualifié pour chaque tâche spécifique. La documentation relative à cette tâche doit être observée, en particulier les consignes de sécurité et avertissements. Les personnes qualifiées sont, en raison de leur formation et de leur expérience, en mesure de reconnaître les risques liés au maniement de ce produit / système et de les éviter. Utilisation des produits Siemens conforme à leur destination Tenez compte des points suivants: ATTENTION Les produits Siemens ne doivent être utilisés que pour les cas d'application prévus dans le catalogue et dans la documentation technique correspondante. S'ils sont utilisés en liaison avec des produits et composants d'autres marques, ceux-ci doivent être recommandés ou agréés par Siemens. Le fonctionnement correct et sûr des produits suppose un transport, un entreposage, une mise en place, un montage, une mise en service, une utilisation et une maintenance dans les règles de l'art. Il faut respecter les conditions d'environnement admissibles ainsi que les indications dans les documentations afférentes. Marques de fabrique Toutes les désignations repérées par sont des marques déposées de Siemens AG. Les autres désignations dans ce document peuvent être des marques dont l'utilisation par des tiers à leurs propres fins peut enfreindre les droits de leurs propriétaires respectifs. Exclusion de responsabilité Nous avons vérifié la conformité du contenu du présent document avec le matériel et le logiciel qui y sont décrits. Ne pouvant toutefois exclure toute divergence, nous ne pouvons pas nous porter garants de la conformité intégrale. Si l'usage de ce manuel devait révéler des erreurs, nous en tiendrons compte et apporterons les corrections nécessaires dès la prochaine édition. Siemens AG Industry Sector Postfach NÜRNBERG ALLEMAGNE A5E AA P 02/2013 Sous réserve de modifications techniques Copyright Siemens AG Tous droits réservés

3 Sommaire 1 Présentation des options du contrôle de processus Généralités sur les options de contrôle-commande Configuration en environnement PCS Configuration en environnement PCS Configuration du serveur Configuration du client WinCC Notes concernant la configuration en environnement PCS Configuration d'un système réparti Client Web Communication serveur-serveur Contrôle d'autorisation d'alarmes Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande Editeur optionnel "Picture Tree Manager" Editeur optionnel "Lifebeat Monitoring" Editeur optionnel "Avertisseur sonore" Editeur facultatif "Editeur de projet OS" Editeur optionnel "Editeur de listes de blocs" Editeur optionnel "Time Synchronization" Comment configurer l'indicateur d'état élargi Comment configurer l'indicateur analogique élargi Fonction de formatage de l'affichage analogique Conversion de l'indicateur d'état et analogique élargi avant WinCC V Editeur de projet OS Editeur de projet OS Généralités sur "l'éditeur de projet OS" Editeur "Editeur de projet OS" Onglet "Mise en page" Onglet "Mise en page" Configuration du modèle du bandeau de supervision Pour changer de modèle Comment changer de configuration de moniteur Comment adapter le bandeau de supervision Onglet "Configuration des alarmes" Onglet "Configuration des alarmes" Comment éditer la présentation des blocs d'alarmes Onglet "Représentation d'alarmes" Onglet "Représentation d'alarmes"...64 Manuel système, 02/2013, A5E AA 3

4 Sommaire Filtre d'alarmes Ligne d'alarme étendue Onglet "Zones" Onglet "Zones" Comment modifier l'ordre des serveurs sur le client WinCC Comment modifier l'ordre des zones Comment masquer les zones Comment agencer des "boutons vides" L'onglet "Fenêtre runtime" Onglet "Fenêtre runtime" Représentation de boucle et fenêtre de process Représentation de groupe Représentation de groupes de courbes Positionnement graphique d'une fenêtre runtime Onglet "Données de base" Onglet "Général" Structure du fichier de configuration Liste des alarmes de contrôle-commande Split Screen Manager Gestion des vues dans un projet activé Gestion des vues Quelques remarques sur Multi-VGA Comment régler les paramètres pour la carte G450 sous Windows XP et Server Comment régler les paramètres pour la carte M9120/9140 sous Windows XP et Server Comment régler les paramètres pour la carte M9120/9140 sous Windows 7 et Server La fonction "Loop in Alarm" Avertisseur sonore Avertisseur sonore Généralités sur l'avertisseur sonore Limites de la sortie vocale dans l'avertisseur sonore Lier des variables de signalisation à des alarmes Lier des variables de signalisation à des alarmes Comment affecter la classe d'alarmes à une variable de signalisation Comment affecter une priorité d'alarme aux variables de signalisation Comment déterminer des critères de filtre supplémentaires pour des alarmes Comment créer des variables de signalisation Comment déterminer une autorisation de déclenchement des variables de signalisation Comment affecter un avertisseur à une variable de signalisation Comment configurer le comportement à l'acquittement de l'avertisseur sonore Variables de pilotage du runtime Configuration minimale de l'avertisseur sonore Généralités sur la carte son Création d'une documentation de projet Manuel système, 02/2013, A5E AA

5 Sommaire 3.11 Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement Exemple1 : Clients WinCC autonomes équipés d'avertisseurs Exemple2 : Clients WinCC avec acquittement multiple dans un groupe Exemple3 : Clients WinCC avec acquittement multiple via des variables Carte de signalisation Généralités sur la carte de signalisation Fonction de la carte de signalisation Carte de signalisation pour bus ISA Disposition des switchs et cavaliers pour bus ISA Adressage de la carte de signalisation pour bus ISA Carte de signalisation pour bus PCI Disposition des switchs et cavaliers pour bus PCI Comment installer la carte de signalisation Comment tester la carte de signalisation Brochage du connecteur externe Time Synchronization Généralités sur la synchronisation d'horloge Editeur "Time Synchronization" Comment configurer la synchronisation via le bus d'installation / CP1613 et CP Pour configurer la synchronisation via le bus d'installation/bce Comment configurer la synchronisation via le réseau local? Utilisation simultanée de la synchronisation d'horloge via le bus d'installation et via le réseau local Prise en charge matérielle de la synchronisation d'horloge Prise en charge matérielle de la synchronisation d'horloge Récepteur de signal d'horloge Généralités sur le service de réception de l'heure Généralités sur le service de réception de l'heure Effets du service de réception de l'heure Lifebeat Monitoring Lifebeat Monitoring Généralités sur Lifebeat Monitoring Principe de la fonction Lifebeat Monitoring Comment configurer Lifebeat Monitoring via une liaison OPC Visualisation de Lifebeat Monitoring au runtime Comment composer la vue de configuration de l'installation Exemple pratique d'un Lifebeat Monitoring Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring Liste des unités de Lifebeat Monitoring Boutons de Lifebeat Monitoring Manuel système, 02/2013, A5E AA 5

6 Sommaire Configuration de l'installation de Lifebeat Monitoring Picture Tree Manager Picture Tree Manager Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": Structure de Picture Tree Manager Barre de menu Barre de menu Comment enregistrer la hiérarchie Comment imprimer la documentation de projet Hiérarchie Comment configurer la documentation de projet Hiérarchie Comment imprimer la documentation de projet Signalisation groupée Comment configurer la documentation de projet Signalisation groupée Comment actualiser Picture Tree Manager Comment quitter Picture Tree Manager Comment éditer une vue Comment éditer des noms de conteneur Comment couper une vue Comment couper un conteneur Comment copier un conteneur Comment coller une vue ou un conteneur Comment coller une vue dans un conteneur Comment coller un conteneur derrière un autre conteneur Comment coller un conteneur devant un autre conteneur Comment coller un conteneur dans un autre conteneur Comment ajouter un nouveau conteneur Comment supprimer une vue Comment supprimer un conteneur Comment afficher les propriétés d'une vue Comment afficher l'aperçu de la vue Comment réorganiser alphabétiquement les icônes de vue Comment réorganiser automatiquement les icônes de vue Comment définir la validation d'échange de vues Validation de suppression de hiérarchie Recalcul de la hiérarchie des signalisations groupées à l'enregistrement Enregistrement des deltas Comment appeler sommaire et index Comment utiliser l'aide en ligne A propos de Picture Tree Manager Barre d'outils par défaut Fenêtre des données Comment activer la barre d'état Utilisation de Picture Tree Manager Utilisation de Picture Tree Manager Comment afficher les propriétés d'une vue Comment insérer de nouveaux conteneurs par glisser-déplacer Comment insérer de nouvelles vues par glisser-déplacer Traitement des variables par Picture Tree Manager Généralités sur la hiérarchie Généralités sur la hiérarchie Manuel système, 02/2013, A5E AA

7 Sommaire Création d'une hiérarchie Création d'une hiérarchie Comment créer la hiérarchie par glisser-déplacer Comment créer la hiérarchie par le menu contextuel Comment créer la hiérarchie par la barre de menu Comment créer la hiérarchie - Modification du nom de conteneur Modification de la hiérarchie Modification de la hiérarchie Comment modifier la hiérarchie par glisser-déplacer Comment modifier la hiérarchie par le menu contextuel Comment modifier la hiérarchie par la barre de menu Suppression dans la hiérarchie Suppression dans la hiérarchie Comment supprimer la hiérarchie par glisser-déplacer: Comment supprimer la hiérarchie par le menu contextuel Comment supprimer la hiérarchie par la barre de menu Effets sur les autres applications Effets sur les autres applications Effets sur User Administrator Effets sur la signalisation groupée Effets sur Text Library Effets sur Alarm Logging Graphic Object Update Wizard Graphic Object Update Wizard Fonctionnalité de l'assistant Graphic Object Update Wizard Exemple: Création de modèles d'objet Dynamic-Wizard des Graphics Designer Assistant de dynamisation du Graphics Designer Comment exporter des modèles d'objet utilisateur Comment importer des vues WinCC Comment actualiser des vues WinCC Comment éditer un lien d'objet utilisateur Structure du fichier de configuration Structure du fichier de configuration Utilisation du fichier de configuration Comment échanger des informations de vue spécifiques à des scripts et instances Format du fichier d'exportation / d'importation Editeur de listes de blocs Généralités sur l'éditeur de listes de blocs Fonctionnalités de la liste de blocs Comment créer un point de mesure Comment rechercher un point de mesure Comment traiter un point de mesure Comment sélectionner une vue via le point de mesure Manuel système, 02/2013, A5E AA 7

8 Sommaire 8.7 Comment configurer la fonction "Loop in Alarm" Process Control Runtime Process Control Runtime Présentation du produit Structure du système Pour configurer un projet et le charger Pour activer un projet pour le runtime Aperçu des fonctions de bouton au runtime Interface utilisateur Interface utilisateur Bandeau de supervision Espace de travail Clavier virtuel Fenêtre runtime Commandes système Commandes système Comment se connecter en runtime Principes de base d'utilisation au runtime Comment quitter le runtime Acquittement d'avertisseurs et d'alarmes Comment changer de langue Comment afficher le contenu de la pile mémoire de vues Sélection de "BATCH" Sélection de "Visualisation SFC" Sélection de "Route Control Center" Pour afficher la vue de configuration de l'installation (Lifebeat Monitoring) Pour sélectionner une zone de l'installation Comment enregistrer la composition de vues Pour appeler la composition de vues Pour supprimer la composition de vues Pour afficher les travaux d'impression de journaux Pour sélectionner User Administrator Comment verrouiller, puis valider à nouveau, les alarmes de certains points de mesure d'une zone Système d'alarmes Système d'alarmes Alarmes Fenêtre d'alarmes Comportement d'alarme Comment afficher des listes d'alarmes Système de courbes Construction, enregistrement et appel de groupes de courbes Construction de courbes en ligne (Runtime) Boîte de dialogue "Courbes en ligne" Boîte de dialogue "Nouveau groupe de courbes" Boîte de dialogue "Propriétés de WinCC Online Trend Control" Manuel système, 02/2013, A5E AA

9 Sommaire 9.11 Signalisation groupée Signalisation groupée Comment afficher la source d'alarme via la signalisation groupée Influencer le comportement à l'acquittement via la 9.12 Commande de process, vues graphiques Commande de process, vues graphiques Comment sélectionner une vue via un point de mesure Comment sélectionner une vue par son nom Navigation dans la hiérarchie des vues Sélection directe de vues graphiques Manipulations dans les vues graphiques Lecteur de carte à puce Lecteur de carte à puce Généralités sur le lecteur de carte à puce Comment paramétrer l'interface Carte à puce dans User Administrator Option "Carte à puce" dans User Administrator Extension de menu "Carte à puce" Extension de menu "Carte à puce" Comment enregistrer une carte à puce Comment contrôler la carte à puce Lecteur de carte à puce au runtime Index Manuel système, 02/2013, A5E AA 9

10

11 Présentation des options du contrôle de processus Généralités sur les options de contrôle-commande Installation des options de contrôle-commande avec WinCC Vous devez installer les options de contrôle-commande sur tous les ordinateurs dans un projet WinCC comportant plusieurs ordinateurs. Il n'est pas autorisé d'installer les options de contrôlecommande sur un seul ordinateur client par exemple. Contrôle de licence Chipcard Reader A partir de WinCC V7, la présence d'une licence pour le Chipcard Reader n'est pas contrôlée. Une licence n'est plus nécessaire. Possibilité de modification des données de configuration durant le fonctionnement Les données de configuration des composants des options de contrôle-commande peuvent être modifiées pendant le fonctionnement ( "Charger modifications", synonyme "Chargement des modifications en ligne"). Vous apportez les modifications en ligne, à partir d'un poste d'ingénierie central, sans perturber le fonctionnement des systèmes cibles. L'utilisateur détermine le moment du chargement des données de configuration modifiées. Vous n'avez pas besoin de désactiver/activer ou arrêter/ redémarrer le projet. Les modifications de la configuration ne sont pas intégrées directement dans le système de contrôle-commande. Pour des raisons de stabilité et de cohérence, le modifications de la configuration ne prennent effet qu'après un court délai d'attente. Les données de configuration modifiées sont adoptées par les serveurs redondants dès qu'elles ont été chargées avec succès sur le serveur partenaire. Si la configuration est modifiée à partir du poste d'ingénierie et si elle est également modifiée sur l'os PCS 7, la possibilité de "Charger les modifications" disparaît. Si une modification de configuration n'est pas en mesure de charger les modifications, un message approprié s'affiche en temps voulu. Il attire votre attention sur le fait que la capacité de charger des modifications sera perdue si vous poursuivez cette modification de configuration. Dans l'éditeur de projet OS, vous pouvez spécifier, sous l'onglet "Général", le transfert de tous les paramètres dans le cadre d'une configuration complète lors de l'exécution de l'éditeur de projet OS ou uniquement le transfert des paramètres capables de charger des modifications. Lors d'une configuration complète le système runtime et système d'alarmes sont intégralement transférés dans le projet. C'est le seul paramétrage possible du projet lorsque vous lancez l'éditeur de projet OS pour la première fois. Etant donné qu'une configuration intégrale signifie Manuel système, 02/2013, A5E AA 11

12 Présentation des options du contrôle de processus 1.1 Généralités sur les options de contrôle-commande la perte de la possibilité de charger des modifications en ligne, un avertissement s'affiche si le projet peut encore exécuter la fonction "Charger modifications". Remarque Lors du passage à une nouvelle version du produit, vous devez démarrer l'éditeur de projet OS dans le projet client. Les modifications personnalisées des données de base doivent être réitérées dans l'éditeur de projet OS. Vous pouvez ensuite utiliser l'installation comme auparavant. Toutes les fonctions restent disponibles. 12 Manuel système, 02/2013, A5E AA

13 Présentation des options du contrôle de processus 1.2 Configuration en environnement PCS Configuration en environnement PCS Configuration en environnement PCS 7 Systèmes répartis en environnement PCS 7 La structure de base des vues dans le bandeau de supervision, l'espace de travail et le clavier virtuel ainsi que les données de base est créée dans les projets de serveur ou de client WinCC par l'éditeur de projet OS. Dans l'environnement PCS 7, le système d'ingénierie (SIMATIC Manager) contient WinCC pour la configuration d'os. Vous créez les clients WinCC sur le poste d'ingénierie (ES). Vous transférez des variables de l'es vers l'os (serveur WinCC) avec la fonction "Transférer données de liaison API-OS" dans SIMATIC Manager. Le transfert ne se fait que de l'es vers l'os. Les packages ne sont créés que sur les serveurs WinCC. Vous pouvez ensuite charger les packages créés sur les clients WinCC. Manuel système, 02/2013, A5E AA 13

14 Présentation des options du contrôle de processus 1.2 Configuration en environnement PCS 7 Figure 1-1 Figure : Composants matériels, transfert et packages Remarque Lorsque vous effectuez un transfert de données de configuration sur une OS, les données ne sont disponibles sur le client WinCC qu'après la génération du package sur l'os (Serveur WinCC) et le chargement sur le client. Voir aussi Configuration du client WinCC (Page 15) Configuration du serveur (Page 15) Notes concernant la configuration en environnement PCS 7 (Page 16) 14 Manuel système, 02/2013, A5E AA

15 Présentation des options du contrôle de processus 1.2 Configuration en environnement PCS Configuration du serveur Présentation générale Dans un environnement PCS 7, la répartition s'effectue selon la "hiérarchie technologique". Vous configurez une ou plusieurs zones de la hiérarchie dans chaque projet de serveur. Les données de base sont créées lors de la première exécution de l'éditeur de projet OS. En ce qui concerne la configuration de variables, se référer à la section "Configuration de vues". Voir aussi Configuration du client WinCC (Page 15) Configuration en environnement PCS 7 (Page 13) Notes concernant la configuration en environnement PCS 7 (Page 16) Configuration du client WinCC Introduction Vous pouvez créer un projet PCS7 entièrement sur le poste d'ingénierie. La commande de menu "Système cible > Charger" de SIMATIC Manager vous permet de charger un projet WinCC sur l'os. Pour obtenir des projets clients WinCC identiques, vous pouvez créer un projet client WinCC sur le poste d'ingénierie, puis le charger sur les différentes stations opérateur en modifiant le chemin cible dans SIMATIC Manager. Aucune configuration de la hiérarchie des vues n'est possible sur le client WinCC. Au runtime, le client WinCC affiche en revanche une vue générale de toutes les hiérarchies de tous les projets de serveurs chargés par packages. Edition du nom de package Les packages chargés sur le client WinCC sont affichés dans la fenêtre de données de l'explorateur WinCC sous "Serverdata". Le nom de package est un nom symbolique d'ordinateur qui se compose du nom de projet et du nom d'ordinateur du serveur sur lequel le package a été créé. Etant donné que le nom symbolique d'ordinateur est en général plus long que la largeur des boutons dans le bandeau de supervision de l'interface utilisateur au runtime, nous vous conseillons d'attribuer à l'ordinateur un nom abrégé qui permet de reconnaître l'affectation aux serveurs. Marche à suivre 1. Dans l'explorateur WinCC, sélectionnez "Serverdata" et faites dérouler le menu contextuel. 2. Dans le menu contextuel, sélectionnez la commande "Serveur préférentiel". La boîte de dialogue "Configurer le serveur préférentiel" s'affiche. Manuel système, 02/2013, A5E AA 15

16 Présentation des options du contrôle de processus 1.2 Configuration en environnement PCS 7 3. Cliquez sur le nom symbolique d'ordinateur et entrez un nouveau nom évocateur. 4. Si le nom symbolique d'ordinateur est modifié et si la boîte de dialogue "Propriétés du package" est fermée avec le bouton "OK", une boîte de dialogue d'avertissement s'affiche. Cette boîte de dialogue d'avertissement rappelle que toutes les données de configuration adressées jusque-là avec l'ancien nom symbolique d'ordinateur perdront leur validité. Vous devez utiliser le nouveau nom symbolique d'ordinateur dans toutes les données de configuration. Voir aussi Configuration du client WinCC (Page 15) Configuration en environnement PCS 7 (Page 13) Notes concernant la configuration en environnement PCS 7 (Page 16) Notes concernant la configuration en environnement PCS 7 La configuration de vues L'aspect de l'interface utilisateur au runtime est largement déterminé par les paramétrages du modèle sélectionné dans l'éditeur de projet OS. Cet aspect est en outre déterminé par divers outils de conception de Basic Process Control. Vous n'avez pas besoin de configurer des champs par exemple dans le bandeau de supervision ou dans la barre de boutons. Les zones de la hiérarchie des vues sont automatiquement affichées au runtime. La séquence des zones du client WinCC prend en compte l'ordre des zones dans les projets de serveur. L'ordre des serveurs est déterminé sur le client WinCC par l'ordre des importations de packages. Le système garantit que la hiérarchie lui est présentée sur tous les clients WinCC. Remarque Vous ne pouvez pas ajouter de vues de clients WinCC aux bandeaux de supervision, car elles ne se trouvent dans aucune hiérarchie de vues. Elles peuvent cependant être ouvertes avec la fonction "Vue par le nom" dans l'espace de travail ou dans la fenêtre de process. Pour pouvoir utiliser intégralement les fonctionnalités de Basic Process Control, vous ne devez configurer les changements de vue qu'au moyen des fonctions par défaut du Split Screen Manager. La configuration des alarmes Toutes les données requises sont créées par l'éditeur de projet OS. Il n'est pas nécessaire de configurer des contrôles Alarm Controls. Pour la configuration de "Loop In Alarm", n'utilisez pas la fonction "OpenPicture", mais la fonction "LoopInAlarm" du Split Screen Manager. Pour plus de détails, veuillez vous référer à la section "Fonction Loop In Alarm". 16 Manuel système, 02/2013, A5E AA

17 Présentation des options du contrôle de processus 1.2 Configuration en environnement PCS 7 Droits d'utilisateur Vous devez effectuer la configuration des droits d'utilisateur dans le projet de serveur et dans le projet de client WinCC. La configuration de la matrice de droits utilisateur n'est possible dans le client WinCC qu'après chargement des packages de tous les projets de serveur avec hiérarchie de vues configurée (Picture Tree Manager). Les zones d'un projet de serveur ne sont affichées dans les colonnes de la matrice de droits d'utilisateur sur le client WinCC que lorsque le package du projet de serveur a été chargé dans le projet client WinCC. Si, dans le projet de serveur, la hiérarchie de Picture Tree Manager est reconfigurée au niveau des zones, vous devez recréer le package du projet de serveur. Vous devez charger le package sur le client WinCC et adapter la matrice de droits d'utilisateur. Remarques sur la réaction du système en cas de panne de serveur Les zones de tous les projets de serveur sont affichées dans la bandeau de supervision de la vue des données de base. En cas de défaillance d'un serveur, toutes les zones de ce serveur sont affichées comme étant désactivées. L'ordre des zones reste cependant inchangé. Après rétablissement du serveur ou après basculement sur le serveur redondant, les zones sont de nouveau affichées et peuvent accepter des commandes. Lifebeat Monitoring Lifebeat Monitoring se configure sur les serveurs. Les clients WinCC peuvent également être surveillés, en plus de l'os et de l'api. Les clients WinCC peuvent également être surveillés, en plus de l'os et de l'api. Aucune configuration manuelle de LifeBeat Monitoring n'est nécessaire sur les clients WinCC. Vous n'avez plus qu'à actualiser le projet dans l'éditeur après avoir chargé les packages. En cas de défaillance d'une OS ou d'un API surveillé(e) par le projet de serveur, cette défaillance est affichée dans la vue de l'installation du client WinCC. Un clic sur l'icône d'os du projet de serveur concerné fait afficher la vue de l'installation du projet de serveur. L'OS/API défaillant y est visualisé. Voir aussi Configuration en environnement PCS 7 (Page 13) Configuration d'un système réparti Introduction Les étapes de base de la configuration d'un système réparti en environnement PCS 7 sont décrites ci-après. Manuel système, 02/2013, A5E AA 17

18 Présentation des options du contrôle de processus 1.2 Configuration en environnement PCS 7 Marche à suivre 1. Création d'un projet serveur en utilisant l'éditeur de projet OS 2. Configuration de la hiérarchie de vues avec Picture Tree Manager 3. Configuration des droits d'utilisateur dans User Administrator 4. Configuration des fonctions de Lifebeat Monitoring 5. Création des packages sur le serveur 6. Création d'un projet de client WinCC en utilisant l'éditeur de projet OS Sélection de la vue runtime voulue des zones 7. Chargement des packages 8. Configuration des fonctions de LifeBeat Monitoring sur un client WinCC 9. Configuration des droits d'utilisateur dans le composant User Administrator du client WinCC Remarque Lorsque vous créez un projet manuellement, vous devez utiliser avec cela l'éditeur de projet OS. Lors de la création d'une OS avec le poste d'ingénierie PCS 7, l'éditeur de projet OS est automatiquement démarré lors du transfert des données de liaison API-OS. Si vous voulez une configuration qui diffère du paramétrage par défaut, vous devez procéder à un paramétrage manuel dans l'éditeur de projet OS Client Web Général Vous pouvez utiliser le client Web pour le package Basic Process Control et PCS 7 via le WinCC/WebNavigator tout comme vous utiliseriez un client WinCC. Les utilisations suivantes sont possibles dans le WebNavigator pour les options de contrôlecommande : Droits d'accès en fonction d'une zone avec les niveaux d'autorisation Affectation en fonction de l'utilisateur d'une vue d'accueil et de la langue Look&Feel de l'interface utilisateur WinCC avec la signalisation groupée et l'indicateur d'état élargi Toutes les vues d'alarme y compris Loop in Alarm Prise en charge d'alarmes de conduite Accès simultané à plusieurs serveurs Mise en place des blocs d'affichage standard et de ceux créés par le configurateur grâce à Faceplate Designer 18 Manuel système, 02/2013, A5E AA

19 Présentation des options du contrôle de processus 1.2 Configuration en environnement PCS 7 Pour pouvoir utiliser le client Web et la documentation du WebNavigator, il faut auparavant avoir installé le WinCC WebNavigator. Remarque Les boutons de navigation dans la hiérarchie des vues sont toujours actifs, même s'il n'y a aucun saut vers la vue suivante dans la hiérarchie. Restrictions pour l'utilisation d'un client Web Prenez en considération les restrictions suivantes pour utiliser un client Web en corrélation avec le package Basic Process Control. Configuration du projet OS Vous ne devez utiliser que les mises en page standard SIMATIC et les SIMATIC Serverview sur le serveur WebNavigator (éditeur de projet OS). Aucun Multi-VGA. Client Web Aucune fonction "Sélection de vue par le nom". Aucune fonction "Enregistrer / appeler / supprimer composition de vues". Aucun avertisseur sonore. Aucune synchronisation de l'heure. Aucun Lifebeat Monitoring. Aucun Multi-VGA. Pour "Loop In Alarm" dans la fenêtre d'alarmes, le symbole de bloc n'est pas mis en relief. En cas de perturbations de communication, la zone de titre n'est pas représentée en gris. Les touches de navigation ne sont pas représentées en gris si leur utilisation est impossible. Les vues graphiques ne sont pas directement sélectionnables. Ni affichage de journal, ni travail d'impression. Aucune information sur la vue. Aucun acquittement groupé de la vue dans l'espace de travail. Aucun changement de langue en Runtime. Pas de saisie du Login par la touche mot de passe. L'autorisation de l'utilisateur ne peut pas être sélectionnée. Toutes les fonctions ODK ne sont pas compatibles. La fonction "Process Screens" dans DataMonitor n'est pas prise en charge. Vous trouverez de plus amples informations dans la documentation et les Release Notes du WinCC/WebNavigator. Manuel système, 02/2013, A5E AA 19

20 Présentation des options du contrôle de processus 1.3 Communication serveur-serveur 1.3 Communication serveur-serveur Introduction La communication serveur-serveur offre la possibilité d'accéder dans des projets WinCC multipostes à des données et fonctions d'autres projets multipostes. Une OS PCS 7 qui, de cette manière, à une vue sur d'autres OS PCS7, est appelée OS PCS 7 de niveau supérieur ou serveur de niveau supérieur. Le serveur de niveau supérieur se comporte en ce qui concerne la vue et la répartition comme un client WinCC. La différence réside dans le fait qu'il s'agit en même temps d'un projet serveur. La configuration de serveurs de niveau supérieur est identique à celle de projets serveur courant, sauf qu'il est possible de charger en plus les packages d'autres serveurs Du point de vue du client WinCC, tous les serveurs se trouvent toujours au même niveau. Conséquences pour les packages des options de contrôle-commande La possibilité de configurer des vues et données non spécifiques à une OS a des conséquences sur les différents packages des options de contrôle-commande. Picture Tree Manager Au runtime, la hiérarchie d'un projet WinCC de niveau supérieur se compose de la hiérarchie propre au projet et de la hiérarchie de tous les projets chargés via les packages. Signalisation groupée Dans la signalisation groupée, il est possible de lier des objets de signalisation groupée à des points de mesure et à des vues. Lors de la conception, vous ne devez lier les objets de signalisation groupée dans les vues qu'à des vues du même projet. Le traitement des contrats de signalisation groupée, le Loop in Alarm et l'acquittement s'effectuent par transmission du projet serveur WinCC de niveau supérieur aux serveurs concernés. Lifebeat Monitoring Les fonctions de conception ou de runtime du Lifebeat Monitoring restent inchangées. Si le serveur WinCC de niveau supérieur est utilisé comme poste de conduite, configurez le Lifebeat Monitoring sur ce poste comme sur tout autre serveur. Les clients WinCC continuent à utiliser Lifebeat Monitoring via l'importation des packages de tous les serveurs. Fonctions de runtime Les boîtes de dialogue de runtime "Construction de courbes en ligne", "Sélection de vue par le point de mesure" et "Sélection de vue par le nom" se comportent sur les serveurs à packages importés comme sur les clients WinCC. La restriction selon laquelle il n'est possible de sélectionner dans les projets serveur WinCC que des données de configuration locales n'existe donc plus. 20 Manuel système, 02/2013, A5E AA

21 Présentation des options du contrôle de processus 1.3 Communication serveur-serveur Liste des blocs LTO La liste des blocs LTO analyse au runtime du projet de serveur WinCC de niveau supérieur les données du projet local et les packages importés. Sur le client WinCC, les informations de bloc se trouvent exclusivement dans les packages où elles y sont lues pour les fonctions du runtime. Matrice droits d'accès Dans les extensions spécifiques LTO du User Administrator, les projets serveur WinCC peuvent désormais également tenir compte des données de package pour déterminer les informations de zone. Manuel système, 02/2013, A5E AA 21

22 Présentation des options du contrôle de processus 1.4 Contrôle d'autorisation d'alarmes 1.4 Contrôle d'autorisation d'alarmes Contrôle d'autorisation d'alarmes Les alarmes peuvent être intégrées au concept d'autorisation sans affectation à la hiérarchie des vues ou à la hiérarchie technologique de PCS 7. Ceci permet de procéder à un contrôle d'autorisation des alarmes sans spécifier de zone. Ceci concerne essentiellement les messages de contrôle-commande et les messages de conduite fonctionnels. Afin que certains postes de conduite puissent voir et acquitter les messages de contrôlecommande qui ne sont affectés à aucune zone, on définit p. ex. une zone par défaut sous l'onglet "Configuration des alarmes" de l'éditeur de projet OS. L'utilisateur doit posséder l'autorisation d'accès à cette zone par défaut. On définit ainsi la zone qui, lors d'un contrôle d'autorisation, est déterminante pour les alarmes sans information de zone. Le contrôle d'autorisation d'alarmes sans spécifier une zone est également possible sur toutes les OS dans le cadre d'une communication serveur-serveur. Voir aussi Communication serveur-serveur (Page 20) Editeur facultatif "Editeur de projet OS" (Page 26) 22 Manuel système, 02/2013, A5E AA

23 Présentation des options du contrôle de processus 1.5 Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande 1.5 Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande Introduction Vous pouvez élargir les prestations du système WinCC grâce à des progiciels optionnels. Pour les utiliser au mieux, il convient d'installer en premier"basic Process Control". Lorsqu'un projet est recréé manuellement, la première étape doit être l'exécution de l'éditeur de projet OS. Lors de la création d'une OS avec la station d'ingénierie PCS7, l'éditeur de projet OS est chargé automatiquement en arrière-plan et initialisé avec des paramètres par défaut. Comment installer des éditeurs optionnels des options de contrôle-commande 1. Pendant l'installation de WinCC, cliquez dans la boîte de dialogue "Setup Typ" sur le bouton "Installation personnalisée". 2. Dans la boîte de dialogue "Sélectionner les composants", activez la case d'option"options". Sur la partie droite, tous les sous-composants disponibles pour l'installation sont activés. 3. Désactivez les cases à cocher des sous-composants que vous ne voulez pas installer. 4. Cliquez ensuite sur le bouton "Suivant". L'installation continue. Installation des éditeurs Le tableau suivant indique les champs de sélection permettant d'installer les éditeurs : Champ de sélection Basic Process Control Carte à puce Installation des éditeurs Editeur de projet OS, Picture Tree Manager, Time Synchronization, Avertisseur sonore, Lifebeat Monitoring et Editeur de listes de blocs. Fonctionnalité carte à puce pour autorisations d'accès Si vous installez WinCC avec l'option "Carte à puce", la fonctionnalité du User Administrator est étendue. L'option "Lecteur de carte à puce" ajoute une icône "Carte à puce" dans la barre de menus, avec les fonction s'y rattachant. Manuel système, 02/2013, A5E AA 23

24 Présentation des options du contrôle de processus 1.5 Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande Editeurs optionnels du système WinCC Si vous avez sélectionné toutes les options dans la boîte de dialogue "Setup", les éditeurs suivants sont également disponibles dans la fenêtre de navigation du projet. Editeur Editeur de projet OS Picture Tree Manager Time Synchronization Avertisseur sonore Lifebeat Monitoring Editeur de listes de blocs Signification L'éditeur de projet OS sert à configurer l'interface Runtime et du système d'alarmes en fonction des besoins de PCS 7. L'éditeur de projets propose des possibilités élargies de conception des données de base personnalisées. L'éditeur de projets OS permet de placer les touches sur le bandeau de supervision et de configurer l'ordre des zones. Picture Tree Manager sert à gérer une hiérarchie d'installations, d'unités, de noms de fonctions et de vues du Graphics Designer. Time Synchronization permet de configurer la synchronisation horaire des installations via le bus Industrial Ethernet ou un réseau local (LAN). Une OS prend en charge en tant qu'horloge maître la synchronisation horaire de toutes les autres OS et AS sur le bus de l'installation. L'esclave reçoit l'heure actuelle via le bus de l'installation et synchronise ainsi son horloge interne. L'alarme sonore permet de configurer l'affectation de classes d'alarmes données aux sorties des modules de signaux et/ou de la carte audio. Elle fournit la fonctionnalité Runtime requise pour activer et acquitter le signal voulu lorsque les alarmes se déclenchent. Lifebeat Monitoring (surveillance de signe de vie) prend en charge la surveillance constante des différents systèmes OS et AS. L'éditeur de listes de blocs sert à configurer les vues de saut et les zones des points d mesure. Voir aussi Editeur facultatif "Editeur de projet OS" (Page 26) Editeur optionnel "Picture Tree Manager" (Page 24) Editeur optionnel "Time Synchronization" (Page 28) Editeur optionnel "Lifebeat Monitoring" (Page 25) Editeur optionnel "Avertisseur sonore" (Page 25) Editeur optionnel "Editeur de listes de blocs" (Page 27) Editeur optionnel "Picture Tree Manager" Introduction L'éditeur "Picture Tree Manager" sert à gérer une hiérarchie d'installations, de parties d'installations et de vues de Graphics Designer. Votre paramétrage dans Picture Tree Manager se rapporte au projet WinCC courant. 24 Manuel système, 02/2013, A5E AA

25 Présentation des options du contrôle de processus 1.5 Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande Comment ouvrir Picture Tree Manager 1. Double-cliquez sur l'éditeur "Picture Tree Manager" dans l'explorateur WinCC. L'éditeur est démarré. 2. Modifiez la hiérarchie. Voir aussi Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande (Page 23) Editeur optionnel "Lifebeat Monitoring" Introduction "Lifebeat Monitoring" sert à surveiller les systèmes d'automatisation et d'opérateur. Lifebeat Monitoring surveille les différents systèmes sur la base de liens de variables du gestionnaire de données de WinCC. Vous pouvez spécifier dans l'éditeur "Lifebeat Monitoring" les liaisons qu'il doit surveiller. A partir de là, Lifebeat Monitoring génère : une configuration d'installation de toutes les liaisons à surveiller les messages de contrôle-commande requis pour les liaisons établies et coupées Comment ouvrir Lifebeat Monitoring 1. Double-cliquez sur l'éditeur "Lifebeat Monitoring" dans l'explorateur WinCC. L'éditeur s'affiche. 2. Saisissez toutes les liaisons à surveiller. Voir aussi Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande (Page 23) Editeur optionnel "Avertisseur sonore" Introduction L'éditeur "Avertisseur sonore" sert à piloter des avertisseurs optiques et acoustiques ou à exécuter un fichier son à l'arrivée d'une alarme. L'éditeur "Avertisseur sonore" vous permet de configurer les signaux à déclencher à l'arrivée de certaines classes/certains types d'alarme ou certaines priorités d'alarme. L'avertisseur sonore se base sur les composants suivants : Manuel système, 02/2013, A5E AA 25

26 Présentation des options du contrôle de processus 1.5 Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande un composant qui cherche les événements à signaler dans le système d'alarmes de WinCC un composant destiné au format de sortie configuré par l'utilisateur Comment ouvrir l'avertisseur sonore Double-cliquez sur l'éditeur "Avertisseur sonore" dans l'explorateur WinCC. L'éditeur s'affiche. Voir aussi Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande (Page 23) Editeur facultatif "Editeur de projet OS" Introduction L'éditeur de projet OS sert à configurer le projet WinCC actuellement ouvert pour une mise en oeuvre avec Basic Process Control et PCS 7. L'éditeur de projet OS offre de nombreuses possibilités d'agencement des données de base spécifiques utilisateur et prend en charge le positionnement générique des boutons dans le bandeau de supervision. Lors de la mise en oeuvre de PCS 7, le système exécute automatiquement l'éditeur de projet OS en créant l'os PCS 7. L'utilisation de l'éditeur de projet OS via l'interface utilisateur n'est donc requise que si vous souhaitez une configuration différente de celle paramétrée par défaut. Comment ouvrir l'éditeur de projet OS Double-cliquez sur l'éditeur "Editeur de projet OS" dans l'explorateur WinCC. L'éditeur s'affiche. Les paramétrages par défaut sont affichés lors du premier appel de l'éditeur de projet OS, en cas de deuxième appel, les paramétrages de la dernière exécution. Un modèle adéquat est sélectionné pour l'interface utilisateur au runtime en fonction de la résolution de l'écran et du type de projet. Structure L'onglet "Mise en page" vous permet de configurer l'aspect de l'interface utilisateur au runtime. L'onglet "Configuration des alarmes" vous permet d'effectuer des paramétrages relatifs au système d'alarmes. Les paramétrages de base correspondent aux spécifications de PCS 7 concernant la configuration des alarmes. Sous l'onglet "Représentation des alarmes", vous pouvez configurer le comportement au runtime du système d'alarmes et la représentation des alarmes dans les pages d'alarmes ou les signalisations groupées. L'onglet "Zones" vous permet de configurer la disposition des zones de l'installation dans le bandeau de supervision. 26 Manuel système, 02/2013, A5E AA

27 Présentation des options du contrôle de processus 1.5 Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande L'onglet "Fenêtre runtime" vous permet de paramétrer le nombre et l'agencement des fenêtres de vue préconfigurées. L'onglet "Données de base" affiche les paramétrages pour copier les données de base. Vous pouvez spécifier ici les fichiers graphiques et actions modifiés que vous souhaitez écraser. L'onglet "Général" contient des paramétrages relatifs à l'éditeur de projet OS. Voir aussi Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande (Page 23) Editeur optionnel "Editeur de listes de blocs" Introduction Cet éditeur n'est disponible qu'en cas d'installation d'une OS PCS 7. L'éditeur de listes de blocs permet de configurer les vues de destination et affectations de zone des points de mesure nécessaires aux fonctions de runtime "Vue par le point de mesure" et "Loop in Alarm". Vous pouvez entre autres créer de nouveaux points de mesure ou définir des vues de destination et des zones pour les blocs qui ont été créés par l'api-os. L'éditeur de listes de blocs offre une interface utilisateur permettant d'effectuer les tâches suivantes : créer de nouveaux points de mesure éditer des blocs existants chercher des blocs Comment ouvrir l'éditeur de listes de blocs Double-cliquez sur l'éditeur de listes de blocs dans l'explorateur WinCC. L'éditeur s'affiche. Si vous n'avez pas créé l'os sur une ES, vous devez d'abord démarrer l'éditeur de projet OS sous WinCC. Après l'exécution de l'éditeur de projet OS, vous pouvez éditer la liste de blocs dans l'éditeur de listes de blocs. Voir aussi Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande (Page 23) Manuel système, 02/2013, A5E AA 27

28 Présentation des options du contrôle de processus 1.5 Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande Editeur optionnel "Time Synchronization" Introduction L'éditeur "Time Synchronization" vous permet de configurer la synchronisation d'horloge par le bus Industrial Ethernet et le bus de terminal. Selon la configuration, une OS p. ex. se charge, en tant qu'horloge maître active, de synchroniser tous les autres OS et API connectés au bus de l'installation. Les clients WinCC sont synchronisés par le bus de terminal. L'horloge maître règle l'heure actuelle à l'aide d'un récepteur de signal horaire facultatif. En cas de défaillance d'une horloge maître, la synchronisation d'horloge est assurée par l'horloge maître de réserve. L'horloge esclave règle l'horloge interne en fonction de l'heure actuelle signalée. L'éditeur "Time Synchronization" offre les résultats suivants : Synchronisation de toutes les postes opérateurs et de tous les automates programmables sur le bus de l'installation à l'heure actuelle. Synchronisation des clients WinCC par le bus de terminal. Synchronisation simultnée par le bus de l'installation et par le bus de terminal en tenant compte du concept des domaines de Windows. Voir aussi Présentation des éditeurs des options de contrôle-commande (Page 23) 28 Manuel système, 02/2013, A5E AA

29 Présentation des options du contrôle de processus 1.6 Comment configurer l'indicateur d'état élargi 1.6 Comment configurer l'indicateur d'état élargi Introduction L'indicateur d'état élargi n'est disponible qu'en cas d'installation d'une OS PCS 7. L'indicateur d'état élargi vous permet de définir des états sur la base de la valeur groupée et/ ou d'une à quatre variables de commande. Vous affectez des vues aux états. La valeur groupée est commandée par une variable représentant l'état de l'alarme. D'autres types de dynamisation ne sont pas possibles. La valeur groupée est généralement interconnectée à un EventState PCS 7. Vous pouvez utiliser comme variable d'état une variable numérique quelconque de la gestion de variables WinCC. L'état d'alarme résulte de l'analyse des bits de la valeur groupée. Si plusieurs bits sont à 1 dans la valeur groupée, la priorité détermine quel état est affiché. Pour les bits de la valeur groupée, vous attribuez des vues pour les états "Apparaissante" (+), "Arrivée acquittée" (+ Q) et "Partie non acquittée" (-). Vous pouvez en outre affecter une vue de base et une vue clignotante pour l'état "OK". Etapes de configuration La configuration de l'indicateur d'état élargi se fait en plusieurs étapes : 1. Vous déterminez le nombre de variables que vous voulez utiliser. Vous reliez ces variables aux propriétés d'objet correspondantes "Etat1" à "Etat4" de l'indicateur d'état élargi. 2. Pour le calcul de la valeur d'état, vous déterminez l'attribution des bits de la valeur d'état en fonction d'une position de bit de la variable utilisée "Etat1" à "Etat4". 3. Si vous voulez tenir compte des états d'alarme de la valeur groupée, vous déterminez les bits à utiliser de la valeur groupée. Reliez la propriété "Valeur groupée" à une variable. Dans le cas de PCS7, il s'agit en général de la variable "EventState" d'un point de mesure. 4. Définissez les priorités pour le comportement d'alarme au runtime. 5. Attribuez des vues de base et clignotantes aux bits utilisés de la valeur d'état ou de la combinaison des bits utilisés de la valeur d'état et de la valeur groupée. Manuel système, 02/2013, A5E AA 29

30 Présentation des options du contrôle de processus 1.6 Comment configurer l'indicateur d'état élargi Marche à suivre 1. Ouvrez Graphics Designer et sélectionnez l'objet "Indicateur d'état (élargi)" dans la palette d'objets/objets complexes. 2. Tirez l'objet par glisser-déplacer sur l'espace de travail. La boîte de dialogue de configuration de l'indicateur d'état élargi s'affiche. 30 Manuel système, 02/2013, A5E AA

31 Présentation des options du contrôle de processus 1.6 Comment configurer l'indicateur d'état élargi 3. Dans le groupe "Sélection de bits", composez une valeur d'état personnalisée à partir de 4 mots d'états combinables maximum. Exemple A : la valeur d'état est constituée uniquement du bit "deux puissance quatre" de la variable connectée à la propriété "Etat1". Exemple B : vous voulez utiliser les entrées des quatre variables binaires "Etat1" à "Etat4" pour constituer la valeur d'état. 4. Si vous voulez combiner la constitution de la valeur d'état aux états d'alarme de la valeur groupée, activez la case à cocher "Utiliser la valeur groupée pour la représentation". 5. Choisissez dans la valeur groupée les bits à utiliser pour l'indicateur d'état élargi. Les boutons fléchés vous permettent de déplacer un bit sélectionné entre les deux listes. L'affectation par défaut correspond au standard PCS7. 6. Définissez l'ordre des priorités des bits utilisés pour l'exploitation de la valeur groupée. Les entrées de la liste "Bits utilisés" indiquent l'ordre des priorités. L'entrée du haut a la priorité la plus élevée (priorité 1). Sélectionnez respectivement une entrée dans la liste "Bits utilisés" et modifiez sa priorité en cliquant sur le bouton "Priorité plus haute" ou "Priorité plus basse". Toutes les entrées de la liste "Bits non utilisés" ont la priorité "0". Les icônes des listes "Bits utilisés" et "Bits non utilisés" représentent toujours le standard PCS 7, indépendamment d'éventuelles différences spécifiques au projet. Manuel système, 02/2013, A5E AA 31

32 Présentation des options du contrôle de processus 1.6 Comment configurer l'indicateur d'état élargi 7. Sous l'onglet "Affectation de vues", attribuez des vues aux bits utilisés. L'index est composé de la constitution de la valeur d'état ou de la combinaison de valeur d'état et valeur groupée. Vous pouvez déterminer la vue de base et la vue clignotante pour chaque combinaison. Si vous avez configuré une vue clignotante, le système affichera au Runtime alternativement la vue de base et la vue clignotante. Vous pouvez utiliser vos propres vues, à condition qu'elles se trouvent dans le répertoire "GraCS" du projet. 8. Cliquez dans la liste d'index sur l'état auquel vous voulez affecter des vues. 9. La liste de sélection de fichiers affiche les fichiers graphiques du type de fichier sélectionné dans le répertoire "GraCS" du projet. Double-cliquez sur le fichier graphique voulu. Le premier double-clic affecte la vue de base et le deuxième double-clic, la vue clignotante. 10.Si vous voulez supprimer une vue d'un état, sélectionnez l'état en question dans le tableau et sélectionnez la commande de menu correspondante dans le menu contextuel. 11.Cliquez sur le bouton "OK" ou "Appliquer". Le paramétrage est validé. 12.Reliez les variables utilisées avec l'indicateur d'état élargi. Ouvrez les propriétés d'objet. 32 Manuel système, 02/2013, A5E AA

33 Présentation des options du contrôle de processus 1.6 Comment configurer l'indicateur d'état élargi 13.Dans le groupe de propriétés "Autres", sélectionnez la propriété "Etat1". Dans le menu contextuel de la colonne "Dynamique", sélectionnez la commande "Variable...". Dans la fenêtre "Sélection de variable", choisissez la variable voulue. Si vous utilisez plusieurs variables, reliez-les aux propriétés "Etat2" à "Etat4". 14.Reliez la variable pour la valeur groupée dans les propriétés d'objet de l'indicateur d'état élargi. Dans le groupe de propriétés "Autres", sélectionnez la propriété "Valeur groupée". Dans le menu contextuel de la colonne "Dynamique", sélectionnez la commande "Variable...". La variable doit être une variable 32 bits avec signe. Dans la fenêtre "Sélectionner variable", choisissez l'une des variables du niveau de process ou l'une des variables internes. Exportation/importation de la configuration Vous pouvez enregistrer et transmettre les affectations de vue configurées pour l'indicateur d'état élargi en exportant la configuration sous forme de fichier XML. Vous pouvez également importer de cette manière une configuration existante. Vous ne pouvez pas importer de configuration de l'indicateur d'état élargi que vous avez exportée avant WinCC V6.2. Comportement des priorités d'alarme au runtime Lorsqu'un événement arrivé est acquitté, l'événement passe à l'arrière-plan indépendamment de sa priorité. Les événements de faible priorité qui n'ont pas encore été acquittés, sont donc affichés en priorité par rapport aux événements à priorité élevée déjà acquittés. Les événements de faible priorité ne sont pas affichés tant qu'un événement à priorité élevée est affiché en tant que "parti non acquitté". Paramètres spéciaux dans la boîte de dialogue des propriétés L'indicateur d'état élargi a été adapté au comportement de la signalisation groupée. Si dans les propriétés de l'objet, l'attribut "Liée à la signalisation groupée" est activé sur "oui", la variable d'état liée sous "Valeur groupée" est incorporée au haut niveau de la hiérarchie des signalisations groupées. Si l'attribut "Valeur groupée" n'est pas relié, vous devez donner la valeur "Non" à "liée à la signalisation groupée". Sinon, l'alarme de contrôle-commande "Signalisation groupée : variable.eventstate n'existe pas" est déclenchée au runtime. Propriété "Autres/Concept d'acquittement" Pour avoir un comportement uniforme au runtime, nous vous conseillons de configurer le concept d'acquittement de manière identique pour la signalisation groupée et l'indicateur d'état élargi. En cas d'indicateur d'état élargi, le paramétrage du concept d'acquittement "17" ou "3089" à la livraison de PCS7 prioritaire sur WinCC V7.01 ne convient peut-être pas à votre projet et doit être adapté. Propriété "Autres/Etat disparaissant visible" Manuel système, 02/2013, A5E AA 33

34 Présentation des options du contrôle de processus 1.6 Comment configurer l'indicateur d'état élargi La propriété "Etat disparaissant visible" vous permet de déterminer si un état parti est visible ou non. Remarque Si vous modifiez la constitution de la valeur d'état ou ajoutez ou supprimez la valeur groupée pour la représentation, les états possibles sur la page de configuration "Affectation de vues" sont modifiés. Un avertissement vous signale que toutes les affectations de vues déjà configurées seront perdues. Si vous voulez conserver les affectations de vue, exportez et enregistrez la configuration existante. Voir aussi Conversion de l'indicateur d'état et analogique élargi avant WinCC V6.2 (Page 42) 34 Manuel système, 02/2013, A5E AA

35 Présentation des options du contrôle de processus 1.7 Comment configurer l'indicateur analogique élargi 1.7 Comment configurer l'indicateur analogique élargi Introduction L'indicateur analogique élargi n'est disponible qu'en cas d'installation d'une OS PCS 7. L'indicateur analogique élargi permet d'afficher au runtime en différentes couleurs la valeur d'une variable en fonction des états d'alarme d'un bloc. L'état d'alarme résulte de l'analyse des bits de la valeur groupée. La valeur groupée est commandée par une variable. D'autres types de dynamisation ne sont pas possibles. Si plusieurs bits sont à 1 dans la valeur groupée, la priorité détermine quel état est affiché. Options d'affichage Les options d'affichage suivantes sont disponibles pour les bits de la valeur groupée pour les états "Apparaissante", "Arrivée acquittée" et "Partie non acquittée" : Couleur d'arrière-plan Couleur du texte Clignotement et couleurs de clignotement de l'arrière-plan et du texte Pour les états "OK" et "Simulation", vous pouvez configurer respectivement la couleur d'arrièreplan et la couleur du texte dans la boîte de dialogue des propriétés ou dans la boîte de dialogue de configuration. La couleur de clignotement est identique pour les deux états. Vous définissez si les deux états doivent clignoter à l'aide de la propriété "Clignoter" dans la boîte de dialogue des propriétés. Etapes de configuration La configuration de l'indicateur analogique élargi se fait en plusieurs étapes : 1. Définissez les bits à utiliser dans la valeur groupée. 2. Définissez les priorités pour le comportement d'alarme au runtime. 3. Définissez les options d'affichage des types d'alarme pour les bits utilisés si vous ne voulez pas accepter les paramètres par défaut. Indépendamment des bits de la valeur groupée, vous pouvez configurer les couleurs pour les états "O.K." et "Simulation". 4. Reliez les propriétés "Valeur" et "Valeur groupée" à une variable chacune. 5. Si nécessaire, configurez une variable de simulation et les options d'affichage pour la valeur des variables. Manuel système, 02/2013, A5E AA 35

36 Présentation des options du contrôle de processus 1.7 Comment configurer l'indicateur analogique élargi Marche à suivre 1. Ouvrez Graphics Designer et sélectionnez l'objet "Indicateur analogique (élargi)" dans la palette d'objets/objets complexes. 2. Tirez l'objet par glisser-déplacer sur l'espace de travail. La boîte de dialogue de configuration de l'indicateur analogique élargi s'affiche. 3. Choisissez dans la valeur groupée les bits à utiliser pour l'indicateur analogique élargi. Les boutons fléchés vous permettent de déplacer un bit sélectionné entre les deux listes. L'affectation par défaut correspond au standard PCS7. 36 Manuel système, 02/2013, A5E AA

37 Présentation des options du contrôle de processus 1.7 Comment configurer l'indicateur analogique élargi 4. Définissez l'ordre des priorités des bits utilisés pour l'exploitation de la valeur groupée. Les entrées de la liste "Bits utilisés" indiquent l'ordre des priorités. L'entrée du haut a la priorité la plus élevée (priorité 1). Sélectionnez respectivement une entrée dans la liste "Bits utilisés" et modifiez sa priorité en cliquant sur le bouton "Priorité plus haute" ou "Priorité plus basse". Toutes les entrées de la liste "Bits non utilisés" ont la priorité "0". Les icônes des listes "Bits utilisés" et "Bits non utilisés" représentent toujours le standard PCS7, même si des paramétrages utilisateur ont été faits. Ces paramètres sont indiqués sous "Format/Couleur". 5. Afin de configurer l'affichage pour les états d'un bit, sélectionnez le bit dans la liste "Bits utilisés". Choisissez ensuite dans la liste "Etat" l'état pour la valeur duquel vous voulez modifier le paramètre de couleur présélectionné. 6. Cliquez sur la couleur voulue dans le tableau de couleurs. Le premier clic modifie la couleur d'arrière-plan, le deuxième clic change la couleur du texte. 7. Si la valeur à afficher ou l'arrière-plan pour le bit utilisé et l'état sélectionné doit clignoter, activez les cases à cocher correspondantes. Définissez les couleurs de clignotement correspondantes. 8. Si vous voulez modifier le format de la valeur à représenter, ouvrez les propriétés d'objet de l'indicateur analogique élargi. Double-cliquez sur la propriété "Format" dans le groupe de propriétés "Police" et entrez le format voulu. Si vous voulez afficher la valeur sous forme de texte, double-cliquez sur "Valeur comme texte" dans le groupe de propriétés "Autres" ou activez la case à cocher "Représenter la valeur comme texte" dans la boîte de dialogue de configuration. 9. Configurez les options d'affichage pour d'autres bits. 10.Cliquez sur le bouton "OK". Le paramétrage est validé. 11.Reliez les variables pour la valeur que vous voulez afficher et pour la valeur groupée dans les propriétés d'objet de l'indicateur analogique élargi. 12.Dans le groupe de propriétés "Autres", sélectionnez pour cela la propriété "Valeur". Dans le menu contextuel de la colonne "Dynamique", sélectionnez la commande "Variable...". Dans la fenêtre "Sélection de variable", choisissez la variable voulue. 13.Dans le groupe de propriétés "Autres", sélectionnez la propriété "Valeur groupée". Dans le menu contextuel de la colonne "Dynamique", sélectionnez la commande "Variable...". La variable doit être une variable 32 bits avec signe. Dans la fenêtre "Sélectionner variable", choisissez l'une des variables du niveau de process ou l'une des variables internes. Manuel système, 02/2013, A5E AA 37

38 Présentation des options du contrôle de processus 1.7 Comment configurer l'indicateur analogique élargi Configuration de la simulation Vous pouvez configurer une simulation afin de représenter une situation donnée par une couleur de police et couleur d'arrière-plan différentes. Les propriétés "Simulation" et "Bit de simulation" sont uniquement analysées en l'état "O.K.". 1. Dans le groupe de propriétés "Autres", sélectionnez la propriété "Simulation" dans les propriétés d'objet de l'indicateur analogique élargi. Dans le menu contextuel de la colonne "Dynamique", sélectionnez la commande "Variable...". Dans la fenêtre "Sélection de variable", choisissez la variable voulue. 2. Double-cliquez la propriété "Bit de simulation" dans le groupe de propriétés "Autres" de l'indicateur analogique élargi. Entrez dans la zone de texte le bit des variables de simulation devant être analysé. 3. Définissez la couleur de police et couleur d'arrière-plan de la simulation dans le groupe de propriétés "Couleurs". Exportation/importation de la configuration Vous pouvez enregistrer et transmettre les paramétrages de l'indicateur analogique élargi en exportant la configuration sous forme de fichier XML. Vous pouvez également importer de cette manière des configurations existantes. Vous ne pouvez pas importer de configuration de l'indicateur analogique élargi que vous avez exportée avant WinCC V6.2. Comportement des priorités d'alarme au runtime Lorsqu'un événement arrivé est acquitté, l'événement passe à l'arrière-plan indépendamment de sa priorité. Les événements de faible priorité qui n'ont pas encore été acquittés, sont donc affichés en priorité par rapport aux événements à priorité élevée déjà acquittés. Les événements de faible priorité ne sont pas affichés tant qu'un événement à priorité élevée est affiché en tant que "Parti non acquitté". Paramètres spéciaux dans la boîte de dialogue des propriétés L'indicateur analogique élargi a été adapté au comportement de la signalisation groupée. Si dans les propriétés de l'objet, l'attribut "Liée à la signalisation groupée" est activé sur "oui", la variable d'état liée sous "Valeur groupée" est incorporée au haut niveau de la hiérarchie des signalisations groupées. Si l'attribut "Valeur groupée" n'est pas relié, vous devez donner la valeur "Non" à "liée à la signalisation groupée". Sinon, l'alarme de contrôle-commande "Signalisation groupée : variable.eventstate n'existe pas" est déclenchée au runtime. Propriété "Autres/Concept d'acquittement" Pour atteindre un comportement au runtime uniforme, nous vous conseillons de configurer le concept d'acquittement de manière identique pour la signalisation groupée et l'indicateur analogique élargi. En cas d'indicateur analogique élargi, le paramétrage du concept d'acquittement "17" ou "3089" à la livraison de PCS7 prioritaire sur WinCC V7.01 ne convient peut-être pas à votre projet et doit être adapté. Propriété "Autres/Etat disparaissant visible" 38 Manuel système, 02/2013, A5E AA

39 Présentation des options du contrôle de processus 1.7 Comment configurer l'indicateur analogique élargi La propriété "Etat disparaissant visible" vous permet de déterminer si un état parti est visible ou non. Remarque Le code de qualité ne peut être exploité par l'indicateur analogique élargi que si la propriété d'objet "Valeur" est dynamisée directement avec une variable. Voir aussi Fonction de formatage de l'affichage analogique (Page 40) Conversion de l'indicateur d'état et analogique élargi avant WinCC V6.2 (Page 42) Manuel système, 02/2013, A5E AA 39

40 Présentation des options du contrôle de processus 1.8 Fonction de formatage de l'affichage analogique 1.8 Fonction de formatage de l'affichage analogique Possibilités de formatage Vous pouvez formater comme suit la valeur des variables qui est représentée dans l'indicateur analogique élargi : Caractères de format Pas de caractère Affichage Affiche le nombre sans formatage. ( 0 ) Affiche un chiffre ou un zéro. ( # ) Affiche un chiffre ou rien. Si l'expression comporte un chiffre à la position à laquelle se trouve un 0 dans la chaîne de caractères de format, l'écran affiche le chiffre, dans le cas contraire un zéro. Si le nombre compte moins de chiffres qu'il n'y a de zéros dans l'expression de format (avant et après le séparateur des décimales), des zéros non significatifs sont ajoutés en début ou en fin du nombre. Si le nombre compte plus de décimales qu'il n'y a de zéros dans l'expression de format après le séparateur des décimales, les décimales sont arrondies au nombre de zéros. Si le nombre compte plus de chiffres avant le séparateur des décimales qu'il n'y a de zéros dans l'expression de format, les chiffres supplémentaires sont affichés sans changement. Si l'expression comporte un chiffre à la position du caractère générique # dans la chaîne de caractères de format, l'écran affiche le chiffre. Dans le cas contraire, rien n'est affiché. Ce symbole se comporte comme le caractère générique 0. Les zéros non significatifs au début ou à la fin du nombre ne sont cependant pas affichés si l'expression de format contient plus de caractères génériques # avant ou après le séparateur des décimales qu'il n'y a de chiffres dans le nombre. (. ) Caractère générique pour le séparateur des décimales Dans certains pays, on utilise une virgule, dans d'autres, un point comme séparateur des décimales. Le caractère générique pour le séparateur des décimale précise le nombre de chiffres affichés avant et après le séparateur des décimales. Si l'expression de format ne contient que des caractères génériques # à gauche de ce symbole, les nombres inférieurs à zéro débutent par un séparateur de décimales. Si les nombres décimaux doivent toujours être affichés avec un zéro en tête, utilisez un zéro comme caractère générique pour le premier chiffre à gauche du séparateur des décimales. Le caractère effectivement affiché comme séparateur des décimales dépend des paramètres système tels que le format des nombres. ( % ) Caractère générique pour pourcentage L'expression est multipliée par 100. Le symbole de pourcentage (%) est affiché à l'emplacement où il figure dans la chaîne de caractères de format. 40 Manuel système, 02/2013, A5E AA

41 Présentation des options du contrôle de processus 1.8 Fonction de formatage de l'affichage analogique Caractères de format Affichage (, ) Caractère de groupement des chiffres ( ( E- E+ e- e+ ) Format scientifique - + $ ( ) Affichage d'un caractère littéral Dans certains pays, on utilise une virgule, dans d'autres, un point comme caractère de groupement des chiffres. Le cactère de groupement de chiffres sépare les milliers des centaines dans un nombre d'au moins quatre chiffres. Le caractère de groupement des chiffres est affiché si l'expression de format comporte le caractère générique approprié et qu'il est entouré de chiffres/caractères génériques (0 ou #). Deux caractères de groupement des chiffres successifs ou un caractère de groupement des chiffres directement à gauche du séparateur des décimales, même si aucune décimale n'est indiquée, se traduit par la division du nombre par 1000 et affichage du résultat arrondi. Exemple: vous pouvez utiliser la chaîne de caractères de format "##0,," pour afficher "100" à la place de "100 millions". Les nombres inférieurs à 1 million sont alors représentés par un 0. Deux caractères génériques de groupement des chiffres successifs qui ne figurent pas directement à gauche du séparateur de décimales, sont interprétés comme simples caractères de groupement de chiffres et affichés comme tels. Le caractère effectivement affiché comme caractère de groupement de chiffres dépend des paramètres système tels que le format des nombres. Si l'expression de format comprend au moins un caractère générique pour chiffre (0 ou #) à droite du symbole E-, E+, e- ou e+, le nombre est affiché en format scientifique ou sous forme exponentielle. La lettre E ou e est insérée entre le chiffre et l'exposant. Le nombre de caractères génériques de nombre à droite du symbole détermine le nombre de chiffre de l'exposant. Pour le symbole E- ou e-, le signe moins est affiché directement à côté d'un exposant négatif. Pour le symbole E+ ou e+, un signe moins est également affiché directement à côté d'un exposant négatif, un signe plus étant rajouté à côté des exposants positifs. Si vous voulez afficher d'autres caractères que ceux indiqués ici, faites-les précéder d'une barre de fraction inversée (\) ou inscrivez-les entre guillemets (" "). ( \ ) Affichage du caractère suivant dans la chaîne de caractères de format De nombreux caractères de l'expression de format possèdent une signification particulière et ne peuvent être affichés comme caractère litéral que s'ils sont précédés d'une barre de fraction inversée (\). La barre de fraction inversée n'est pas affichée. La barre de fraction inversée correspond à la mise entre guillemets du caractère qui le suit. Pour afficher une barre de fraction inversée, la noter sous forme de deux barres successives (\\). Les lettres de formatage de la date et de l'heure (a, c, d, h, m, n, p, q, s, t, w, y, / et :) ainsi que les caractères de formatage de nombres (#, 0, %, E, e, virgule et point) et les chaînes de caractères &, <, > et!) sont des exemples de caractères ne pouvant pas être affichés comme caractère littéral. ( ( "ABC" ) Affiche la chaîne de caractères entre guillemets (" "). Avant de pouvoir insérer du texte provenant du code dans la chaîne de caractères de format Format, vous devez le mettre entre guillemets Chr(34). 34 est le code de caractère pour un guillemet ("). Manuel système, 02/2013, A5E AA 41

42 Présentation des options du contrôle de processus 1.9 Conversion de l'indicateur d'état et analogique élargi avant WinCC V Conversion de l'indicateur d'état et analogique élargi avant WinCC V6.2 Introduction A partir de la version WinCC V6.2, vous pouvez intégrer tous les bits de la valeur groupée pour l'indicateur d'état et analogique élargi. Les classes d'alarmes précédemment utilisées sont ainsi étendues. Extension et transfert des données de configuration Quand vous ouvrez à partir de la version WinCC V6.2 un indicateur d'état et analogique élargi configuré avant WinCC V6.2, les données de configuration sont complétées ou transférées comme suit : Nouveauté dans WinCC V6.2 Nouvelle propriété d'objet "Concept d'acquittement" dans le groupe de propriétés "Autres" Nouveau groupe de propriétés "Types d'alarme" de l'indicateur analogique élargi Nouvelles propriétés d'objet relatives aux priorités dans le groupe de propriétés "Etat" Nouvelles possibilités de combinaison des états pour l'attribution des vues Le clignotement de l'arrière-plan et du texte sont configurables pour les bits de la valeur groupée Effet sur les données de configuration précédentes Transfert de la propriété d'objet de la signalisation groupée. Pour les projets antérieurs à WinCC V6.2, le modèle d'acquittement de la est mis à "0". Transfert du groupe de propriétés de la signalisation groupée. Les propriétés d'objet existantes relatives aux couleurs configurées des classes d'alarmes dans le groupe de propriétés "Couleurs" sont supprimées et transférées dans le nouveau groupe de propriétés. Les propriétés d'objet existantes relatives aux priorités sont transférées dans les nouvelles propriétés d'objet pour les bits correspondants de la valeur groupée. De nouvelles priorités ont été ajoutées. La liste d'index de l'indicateur d'état élargi a été prolongée. Par exemple, l'alarme de conduite à l'état "Partie" (OU, -) avait précédemment l'index "25" et possède maintenant l'index "34". Dans l'indicateur analogique élargi, vous pouvez faire clignoter l'arrière-plan et le texte pour tous les bits de la valeur groupée pour les états "Apparaissante", "Arrivée acquittée" et "Partie non acquittée". 42 Manuel système, 02/2013, A5E AA

43 Présentation des options du contrôle de processus 1.9 Conversion de l'indicateur d'état et analogique élargi avant WinCC V6.2 Transfert des couleurs d'arrière-plan et des couleurs du texte de l'indicateur analogique élargi Le transfert des propriétés d'objet précédentes relatives à la couleur d'arrière-plan et à la couleur du texte des classes d'alarmes dans le groupe de propriétés "Couleurs" aux nouvelles propriétés d'objet dans le groupe de propriétés "Types d'alarme" s'effectue comme suit : Propriété d'objet Type d'alarme Nouvelle propriétés d'objet Couleur d'arrière-plan (tolérance) Bit 27 (Tolerance High) Bit 26 (Tolerance Low) Arrivée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Couleur du texte (tolérance) Bit 27 (Tolerance High) Bit 26 (Tolerance Low) Arrivée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée - Couleur de texte activée Arrivée - Couleur de texte désactivée Arrivée acquittée - Couleur de texte activée Arrivée acquittée - Couleur de texte désactivée Partie non acquittée - Couleur de texte activée Partie non acquittée - Couleur de texte désactivée Arrivée - Couleur de texte activée Arrivée - Couleur de texte désactivée Arrivée acquittée - Couleur de texte activée Arrivée acquittée - Couleur de texte désactivée Partie non acquittée - Couleur de texte activée Partie non acquittée - Couleur de texte désactivée Manuel système, 02/2013, A5E AA 43

44 Présentation des options du contrôle de processus 1.9 Conversion de l'indicateur d'état et analogique élargi avant WinCC V6.2 Propriété d'objet Type d'alarme Nouvelle propriétés d'objet Couleur d'arrière-plan (avertissement) Bit 29 (Warning High) Bit 28 (Warning Low) Arrivée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Couleur du texte (avertissement) Bit 29 (Warning High) Bit 28 (Warning Low) Arrivée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée - Couleur de texte activée Arrivée - Couleur de texte désactivée Arrivée acquittée - Couleur de texte activée Arrivée acquittée - Couleur de texte désactivée Partie non acquittée - Couleur de texte activée Partie non acquittée - Couleur de texte désactivée Couleur d'arrière-plan (alarme) Bit 31 (Alarm High) Bit 30 (Alarm Low) Arrivée - Couleur de texte activée Arrivée - Couleur de texte désactivée Arrivée acquittée - Couleur de texte activée Arrivée acquittée - Couleur de texte désactivée Partie non acquittée - Couleur de texte activée Partie non acquittée - Couleur de texte désactivée Arrivée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée 44 Manuel système, 02/2013, A5E AA

45 Présentation des options du contrôle de processus 1.9 Conversion de l'indicateur d'état et analogique élargi avant WinCC V6.2 Propriété d'objet Type d'alarme Nouvelle propriétés d'objet Couleur du texte (alarme) Bit 31 (Alarm High) Bit 30 (Alarm Low) Arrivée - Couleur de texte activée Arrivée - Couleur de texte désactivée Arrivée acquittée - Couleur de texte activée Arrivée acquittée - Couleur de texte désactivée Partie non acquittée - Couleur de texte activée Partie non acquittée - Couleur de texte désactivée Couleur d'arrière-plan (erreur) Couleur du texte (erreur) Couleur d'arrière-plan (défaut) Couleur du texte (défaut) Bit 24 (Défaillance de technique de conduite de processus AS) Bit 24 (Défaillance de technique de conduite de processus AS) Bit 25 (Défaillance de technique de conduite de processus AS) Bit 25 (Défaillance de technique de conduite de processus AS) Arrivée - Couleur de texte activée Arrivée - Couleur de texte désactivée Arrivée acquittée - Couleur de texte activée Arrivée acquittée - Couleur de texte désactivée Partie non acquittée - Couleur de texte activée Partie non acquittée - Couleur de texte désactivée Arrivée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée - Couleur de texte activée Arrivée - Couleur de texte désactivée Arrivée acquittée - Couleur de texte activée Arrivée acquittée - Couleur de texte désactivée Partie non acquittée - Couleur de texte activée Partie non acquittée - Couleur de texte désactivée Arrivée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée - Couleur de texte activée Arrivée - Couleur de texte désactivée Arrivée acquittée - Couleur de texte activée Arrivée acquittée - Couleur de texte désactivée Partie non acquittée - Couleur de texte activée Partie non acquittée - Couleur de texte désactivée Manuel système, 02/2013, A5E AA 45

46 Présentation des options du contrôle de processus 1.9 Conversion de l'indicateur d'état et analogique élargi avant WinCC V6.2 Propriété d'objet Type d'alarme Nouvelle propriétés d'objet Couleur d'arrière-plan (demande d'intervention) Couleur de texte (demande d'intervention) Bit 20 (demande d'intervention) Bit 20 (demande d'intervention) Arrivée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Arrivée acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan activée Partie non acquittée - Couleur d'arrière-plan désactivée Arrivée - Couleur de texte activée Arrivée - Couleur de texte désactivée Arrivée acquittée - Couleur de texte activée Arrivée acquittée - Couleur de texte désactivée Partie non acquittée - Couleur de texte activée Partie non acquittée - Couleur de texte désactivée Si le clignotement était configuré pour les classes d'alarmes de l'indicateur analogique élargi avant WinCC V6.2, le clignotement sera activé pour tous les états à partir de la version WinCC V6.2. Transfert des priorités de l'indicateur d'état et analogique élargi Le transfert des propriétés d'objet précédentes relatives aux priorités aux nouvelles propriétés d'objet dans le groupe de propriétés "Etat" s'effectue comme suit : Propriété d'objet Nouvelle propriété d'objet Priorité Demande d'intervention Priorité bit 20 Priorité Défaut Priorité bit 25 Priorité Tolérance Priorité bit 27 Priorité bit 26 Priorité Avertissement Priorité bit 29 Priorité bit 28 Priorité Alarme Priorité bit 31 Priorité bit 30 Priorité Erreur Priorité bit 24 Remarque Impossible d'ouvrir avec une version antérieure à WinCC V6.2 les vues de process dans lesquelles vous avez inséré à partir de la version WinCC V6.2 des indicateurs analogiques élargis et des indicateurs d'état élargis. Voir aussi Comment configurer l'indicateur d'état élargi (Page 29) Comment configurer l'indicateur analogique élargi (Page 35) 46 Manuel système, 02/2013, A5E AA

47 Editeur de projet OS Editeur de projet OS Contenu L'éditeur "Editeur de projet OS" sert à initialiser et configurer l'interface utilisateur runtime et le système d'alarmes sous PCS 7. Cette documentation explique comment : changer de modèle configurer le comportement au runtime du système d'alarmes agencer les zones disposer les fenêtres de runtime configurer les données de base initialisées journaliser les activités de l'éditeur de projet Manuel système, 02/2013, A5E AA 47

48 Editeur de projet OS 2.2 Généralités sur "l'éditeur de projet OS" 2.2 Généralités sur "l'éditeur de projet OS" Introduction L'éditeur de projet OS sert à configurer le projet WinCC actuellement ouvert pour une mise en oeuvre avec Basic Process Control et PCS 7. Tâches de l'éditeur de projet OS L'éditeur de projet OS ajoute des vues, actions de script et variables préconfigurées au projet PCS 7. Il définit de plus les paramètres typiques à un projet PCS 7. Lors de l'exécution de l'éditeur de projet OS, les tâches suivantes sont effectuées : Création des classes d'alarmes PCS 7 et des types d'alarme Création des blocs d'alarmes Création des alarmes PCS 7 Configuration de la liste de démarrage et de la vue d'accueil Copie des assistants de dynamisation et des actions Création de variables pour la commande du comportement au runtime Copie de mises en page d'écran Création du fichier de configuration runtime Comportement de l'éditeur du projet Lors de la création d'un projet OS sur le système d'ingénierie PCS7, l'éditeur de projet OS est chargé en arrière-plan et initialisé avec des paramètres par défaut. Si vous souhaitez une configuration différente des valeurs par défaut, démarrez l'éditeur de projet OS via l'explorateur WinCC et configurez les paramètres de projet voulus. Si vous créez un projet dans WinCC, vous devez démarrer l'éditeur de projet OS dans l'explorateur WinCC. L'éditeur de projet OS doit être exécuté avant l'ouverture de User Administrator, car sinon celui-ci s'initialise avec les niveaux d'habilitation de WinCC. Les présélections sont affichées lors du premier appel de l'éditeur de projet OS. Un modèle adéquat est sélectionné pour l'interface utilisateur runtime en fonction de la résolution de l'écran et du type de projet. Si aucun modèle convenable n'est trouvé, l'éditeur de projet OS choisit le premier modèle dans la liste des modèles disponibles sous l'onglet "Mise en page". Le paramétrage actuel du projet est affiché lorsque vous ouvrez à nouveau l'éditeur de projet OS. Vous devez tout d'abord confirmer, sous l'onglet "Données de base", les fichiers d'image des données de base et les actions modifiés avant que ces données soient ajoutées au projet. Activités lors de l'exécution de l'éditeur de projet Dans les projets PCS 7, vous pouvez modifier les données de configuration pendant le fonctionnement avec la fonction "Charger les modifications" ("Chargement des modifications en ligne"). Toute modification de la configuration via l'interface utilisateur ou l'interface de 48 Manuel système, 02/2013, A5E AA

49 Editeur de projet OS 2.2 Généralités sur "l'éditeur de projet OS" programmation est détectée par le logiciel runtime et prise en compte pendant le fonctionnement. Vous paramétrez ce comportement pour l'éditeur de projet OS sous l'onglet "Général. Si la configuration de l'os autorise la modification de données pendant le fonctionnement, les données qui empêchent un "Charger les modifications" sont ajoutées au projet lors de la première configuration. Cela s'applique notamment à la configuration des alarmes et à la liste de démarrage. Lors de chaque exécution suivante de l'éditeur de projet OS, seules les configurations qui n'empêchent pas le "Charger les modifications" sont exécutées. Lors d'une configuration complète, tous les paramètres sont à nouveau transférés dans le projet. Les modifications des données de configuration pendant le fonctionnement sont alors perdues. Vous devez alors charger la totalité de l'os. Vous pourrez ensuite activer à nouveau le mode modifications de "Charger les modifications" sous l'onglet "Général". Remarque Le concepteur n'est pas autorisé à créer lui-même des variables à Ceci est réservé au logiciel PCS 7-WinCC. Il est interdit de manipuler ces variables système. Elles sont nécessaires au bon fonctionnement du produit. Remarque Vous ne devez supprimer aucune des applications que l'éditeur de projet OS a placées dans la liste de démarrage, même si elles semblent être superflues. Une modification ultérieure de la configuration pendant le fonctionnement ou un chargement des modifications en ligne ne seraient alors plus possibles. Voir aussi Editeur "Editeur de projet OS" (Page 50) Onglet "Général" (Page 91) Manuel système, 02/2013, A5E AA 49

50 Editeur de projet OS 2.3 Editeur "Editeur de projet OS" 2.3 Editeur "Editeur de projet OS" Introduction L'éditeur de projet OS permet de configurer le système runtime et le système d'alarmes d'un projet PCS 7. Vous pouvez p. ex. modifier le nombre et la disposition des fenêtres du runtime ou affecter à une zone le contrôle d'autorisation d'alarmes sans mention de zone. Présentation générale Double-cliquez sur l'icône de l'éditeur de projet OS dans l'explorateur WinCC. L'éditeur est démarré. Les possibilités de paramétrage sont regroupées dans les six onglets de l'éditeur de projet OS. Les possibilités de paramétrage sont regroupées dans les six onglets de l'éditeur de projet OS. Quand des données ont été modifiées, l'onglet correspondant est marqué comme modifié par un astérisque placé après son nom. Les modifications sont enregistrées dans le projet si vous cliquez sur le bouton "Appliquer". Après enregistrement des modifications dans le projet, l'astérisque disparaît de l'onglet. Cliquez sur le bouton "OK". L'éditeur est fermé. Si vous cliquez sur le bouton "Annuler", l'éditeur est fermé sans enregistrement des modifications. La configuration du projet dure un certain temps. Voir aussi Onglet "Mise en page" (Page 51) Onglet "Configuration des alarmes" (Page 58) Onglet "Zones" (Page 71) Onglet "Fenêtre runtime" (Page 79) Onglet "Données de base" (Page 87) Onglet "Général" (Page 91) 50 Manuel système, 02/2013, A5E AA

51 Editeur de projet OS 2.4 Onglet "Mise en page" 2.4 Onglet "Mise en page" Onglet "Mise en page" Introduction L'onglet "Mise en page" permet de paramétrer l'apparence de l'interface utilisateur au runtime. Les modèles contiennent les données de base. Un modèle est défini par un fichier de configuration. Lors de la première exécution de l'éditeur de projet OS, les paramétrages suivants du modèle sont effectués : Manuel système, 02/2013, A5E AA 51

52 Editeur de projet OS 2.4 Onglet "Mise en page" Détermination d'un modèle approprié sur la base de la résolution du moniteur. En l'absence de paramétrage des boutons de zone et de serveur dans le fichier de configuration et si la représentation des zones sur un client WinCC n'est pas prise en charge par un serveur, le système crée quatre boutons de zone horizontaux et quatre boutons de zone verticaux. En l'absence de paramétrage des boutons de zone et de serveur dans le fichier de configuration et si la représentation des zones sur un client WinCC est pas prise en charge par un serveur, le système crée trois boutons de zone horizontaux et quatre verticaux ainsi que deux boutons de serveur horizontaux et trois verticaux. Mises en page disponibles Pour l'interface runtime, les mises en page suivantes sont disponibles avec des résolutions d'écran diverses : SIMATIC Server : Uniquement pour serveur. Vous ne pouvez pas utiliser "SIMATIC Server" pour le WebNavigator. L'interface n'est pas accessible, mises à part les cinq exceptions suivantes : Boîte de dialogue pour la saisie LOGIN Sélection du User Administrator Affichage de la vue de l'installation (Lifebeat Monitoring) Quitter le runtime SIMATIC Standard : "SIMATIC Standard" est le paramétrage par défaut et il peut être utilisé de manière universelle pour tous les projets. "SIMATIC Standard" est idéal pour les projets locaux ou les projets avec un serveur. Si plusieurs packages de serveurs sont chargés, les boutons de zone de tous les serveurs s'affichent successivement. Les boutons de serveur ne sont pas affichées. Vous pouvez configurer le nombre de boutons de zone. SIMATIC Serverview : "SIMATIC Serverview" est idéal pour les projets ayant plusieurs serveurs. Vous voyez uniquement les boutons de zone du serveur sélectionné. Vous pouvez configurer le nombre de boutons de serveur et de boutons de zone. Les modèles dans les formats d'écran "16:9" (1920*1080) et "16:10" (1680*1050, 1920*1200, 2560*1600) ne sont pas validés pour l'utilisation de multi-vga. Prise en charge d'un seul écran. Le champ d'affichage "Modèle actuel" affiche le nom du modèle actuellement sélectionné dans le projet. Ce modèle est automatiquement sélectionné dans la liste "Modèles disponibles". Le champ d'affichage "Description du modèle" affiche des informations succinctes sur le modèle sélectionné. Vous pouvez configurer le modèle de votre choix pour le runtime en sélectionnant un autre modèle disponible et en modifiant la configuration du moniteur. Configuration du moniteur Le groupe "Configuration du moniteur" permet de définir la division de l'écran pour le périphérique cible au runtime. Pour un modèle choisi, vous ne pouvez sélectionner que les configurations de moniteur prises en charge. Avant l'exécution de l'éditeur de projet OS, il vous faut effectuer les paramétrages pour Multi VGA dans le panneau de configuration du système d'exploitation. 52 Manuel système, 02/2013, A5E AA

53 Editeur de projet OS 2.4 Onglet "Mise en page" Configuration étendue du bandeau de supervision Si le modèle supporte la création générique des boutons de zone dans le bandeau de supervision, le bouton "Détail" de la "Configuration étendue du bandeau de supervision" est accessible. Les champs d'affichage "Nombre de boutons de zone" et "Nombre de boutons de serveur" affichent le nombre de boutons actuellement configuré. Si le modèle ne prend pas ces fonctions en charge, les champs restent vides et le bouton "Détail" n'est pas accessible. Le bouton "Détail" ouvre une boîte de dialogue pour la configuration du bandeau de supervision. Cette boîte de dialogue vous permet de définir le nombre de boutons. Aide au runtime Si vous activez la case à cocher "Aide disponible en runtime", le bouton "?" du deuxième jeu de touches du runtime sera accessible. Affichage Après l'installation de SIMATIC Logon Service, vous pouvez sélectionner ici si le nom d'utilisateur complet ou l'id d'utilisateur de l'utilisateur connecté est affiché(e) dans le bandeau de supervision sous le champ "Connexion". Remarque Le modèle sélectionné doit être compatible avec le paramétrage du moniteur de l'ordinateur. En cas de divergence des coordonnées et selon la carte graphique utilisée, il se peut que des problèmes apparaissent au lancement du runtime. Manuel système, 02/2013, A5E AA 53

54 Editeur de projet OS 2.4 Onglet "Mise en page" Configuration du modèle du bandeau de supervision Introduction Le bouton "Détail" sous l'onglet "Mise en page" permet d'ouvrir la boîte de dialogue suivante, dédiée à la configuration du bandeau de supervision : Le champ d'affichage "Nombre de zones configurées" affiche le nombre de zones d'installation actuellement configurées dans Picture Tree Manager. Le champ d'affichage "Nombre de serveurs configurés" affiche le nombre de serveurs disponibles dans les packages. Le bouton "Suggestion" déduit, sur la base de la hiérarchie configurée, le nombre de boutons de zone et de serveur admis par le modèle. La suggestion est recopiée dans les zones de texte des groupes "Nombre de zones" et "Nombre de serveurs". Le groupe "Nombre de zones" vous permet de déterminer le nombre de touches dans les sens horizontal et vertical directement dans la zone de texte, à l'aide de la réglette ou de la zone de sélection numérique Les limites pour l'entrée se trouvent à côté de la réglette. Pour améliorer la lisibilité des textes des boutons de zone, il est préférable de disposer plus de zones verticalement qu'horizontalement. Vous pouvez vous en convaincre vous-même dans l'aperçu de zone, en plaçant d'abord quatre boutons de zone horizontalement et trois verticalement ou trois horizontalement et quatre verticalement. Si le modèle contient le "Serverview" et s'il supporte la création générique dans le bandeau de supervision, l'accès au groupe "Nombre de serveurs" est possible. Entrez ici le nombre de boutons à prévoir dans le sens horizontal et vertical pour l'affichage des serveurs. 54 Manuel système, 02/2013, A5E AA

55 Editeur de projet OS 2.4 Onglet "Mise en page" Aperçu de la zone Le bouton "Aperçu" ouvre l'aperçu de la zone des boutons configurés dans le bandeau de supervision. L'aperçu généré est représenté schématiquement. L'aperçu de la zone ci-après présente p. ex. trois boutons de zone dans le sens horizontal et trois boutons de zone dans le sens vertical. Vous pouvez continuer à configurer pendant que la fenêtre d'aperçu est ouverte. Chaque modification est immédiatement visualisée dans l'aperçu. Remarque Les paramétrages "Nombre de zones" et "Nombre de serveurs" sont limités en fonction du modèle. En l'absence d'une entrée dans le fichier de configuration pour un modèle donné, les valeurs suivantes sont applicables : Dans "Nombre de zones", le nombre de zones doit être compris entre 1 et 8 pour le sens horizontal et le sens vertical. Dans "Nombre de serveurs", le nombre de serveurs doit être compris entre 1 et 4 boutons dans le sens horizontal et entre 1 à 8 boutons dans le sens vertical Pour changer de modèle Introduction Si vous ne voulez pas utiliser le modèle par défaut de l'éditeur de projet OS, vous pouvez choisir un autre modèle. Marche à suivre 1. Ouvrez l'éditeur de projet OS et sélectionnez l'onglet "Mise en page". Sélectionnez un modèle dans la liste des "Modèles disponibles". 2. Contrôlez les paramétrages sous l'onglet "Données de base" pour éviter un écrasement involontaire de données. Remarque Les modifications effectuées sous l'onglet "Mise en page" ont des conséquences sur les paramétrages sous les onglets "Zones", "Fenêtre runtime" et "Données de base". Manuel système, 02/2013, A5E AA 55

56 Editeur de projet OS 2.4 Onglet "Mise en page" Comment changer de configuration de moniteur Introduction La configuration du moniteur vous permet de déterminer la division de l'écran sur le périphérique cible au runtime. Marche à suivre 1. Ouvrez l'éditeur de projet OS. Sélectionnez la configuration de moniteur voulue sous l'onglet "Mise en page". 2. Contrôlez les paramétrages sous l'onglet "Données de base" pour éviter un écrasement involontaire de données. Remarque Les modifications effectuées sous l'onglet "Mise en page" ont des conséquences sur les paramétrages sous les onglets "Zones", "Fenêtre runtime" et "Données de base". Sont pris en charge au maximum quatre écrans avec chacun un espace de travail, un clavier virtuel, un bandeau de supervision et un nombre quelconque de fenêtres de process préconfigurées. Avant l'exécution de l'éditeur de projet OS, il vous faut effectuer les paramétrages pour Multi VGA dans le panneau de configuration du système d'exploitation Comment adapter le bandeau de supervision Introduction Le bandeau de supervision est une vue affichée en permanence donnant une vision générale de l'installation. Chaque zone de l'installation est représentée dans le bandeau de supervision par un bouton de zone. Marche à suivre 1. Ouvrez l'éditeur de projet OS. Cliquez sur le bouton "Détail" sous l'onglet "Mise en page", à côté de "Configuration étendue du bandeau de supervision". La boîte de dialogue permettant d'adapter le bandeau de supervision s'affiche. 2. Modifiez le nombre de boutons. 3. Ouvrez l'aperçu pendant la configuration. Vous pourrez ainsi mieux vous rendre compte de la configuration. 4. Contrôlez les paramétrages sous l'onglet "Données de base" pour éviter un écrasement involontaire de données. 56 Manuel système, 02/2013, A5E AA

57 Editeur de projet OS 2.4 Onglet "Mise en page" Remarque Les modifications effectuées sous l'onglet "Mise en page" ont des conséquences sur les paramétrages sous les onglets "Zones", "Fenêtre runtime" et "Données de base". Manuel système, 02/2013, A5E AA 57

58 Editeur de projet OS 2.5 Onglet "Configuration des alarmes" 2.5 Onglet "Configuration des alarmes" Onglet "Configuration des alarmes" Introduction Lors de la première sélection de l'onglet "Configuration d'alarmes", l'éditeur de projet OS lit les données suivantes à partir du système d'alarmes : Classes d'alarmes Types d'alarmes Blocs d'alarmes Alarmes PCS 7 Cela dure un certain temps. Le message suivant est affiché : "Les données du système d'alarmes sont lues. Veuillez patienter...". 58 Manuel système, 02/2013, A5E AA

59 Editeur de projet OS 2.5 Onglet "Configuration des alarmes" Paramétrages relatifs au système d'alarmes Dans l'onglet "Configuration d'alarmes", vous définissez comment l'éditeur de projet OS configure le système d'alarmes. Largeur de colonnes de la fenêtre d'alarmes La liste "Largeur de colonnes de la fenêtre d'alarmes" vous permet d'éditer les blocs d'alarmes créés en ce qui concerne la largeur des colonnes. Les largeurs de colonne sont réglées par défaut selon les spécifications de PCS 7. Pour les blocs d'alarmes "Date" et "Heure", indiquez le format de sortie voulu. Manuel système, 02/2013, A5E AA 59

60 Editeur de projet OS 2.5 Onglet "Configuration des alarmes" Spécification des classes d'alarmes et types d'alarmes Le standard PCS 7 sert d'abord de modèle pour le système d'alarmes. Le modèle est archivé en tant que fichier de configuration "MessageTemplate.cfg" sous "Répertoire d'installation \Options\SSM". Si vous ne souhaitez pas utiliser le standard PCS 7, vous pouvez utiliser ce fichier de configuration comme exemple pour votre propre fichier de configuration personnalisé. Avant l'adaptation, enregistrez le fichier "MessageTemplate.cfg" sous un nouveau nom en dehors du répertoire d'installation. La case "Actualiser" doit être cochée dans le groupe "Classes/Types d'alarmes" si vous souhaitez toujours utiliser le standard PCS 7 ou un standard personnalisé spécifique au secteur. L'option "Actualiser" remplace une éventuelle configuration divergente des classes d'alarmes et types d'alarmes dans le système d'alarmes par les réglages standard pour PCS 7 ou par leur fichier de configuration personnalisé. Avec le standard PCS 7, les classes d'alarmes "11" à "15" que vous avez configurées dans le système d'alarmes restent inchangées, car elles ne sont pas utilisées par le standard PCS 7. Si vous ne voulez utiliser le standard PCS 7 ou le standard personnalisé spécifique au secteur que pour donner une configuration de base au système d'alarmes lors de la première exécution de l'éditeur de projet, il faut désactiver l'option "Actualiser" pour toutes les autres exécutions de l'éditeur de projet. Vous pouvez adapter la configuration dans l'éditeur du système d'alarmes sans qu'elle ne soit écrasée par l'éditeur de projet. Si vous souhaitez dériver la configuration des classes d'alarmes et des types d'alarmes d'un fichier de configuration personnalisé, cochez la case "Dériver de :". Sélectionnez le fichier de configuration correspondant via le bouton "...". Ce fichier de configuration est d'abord copié dans le répertoire du projet, puis utilisé comme fichier modèle à la prochaine ouverture de l'éditeur de projet. L'option "Classe d'alarme "Tolérance" acquittement requis" est activée par défaut dans le nouveaux projets à partir de WinCC V7.01. Les alarmes de cette classe d'alarmes doivent donc être acquittées. Les alarmes arrivées clignotent et sont aussi affichées dans les listes d'alarmes suivantes : Liste des alarmes nouvelles Liste des alarmes anciennes Liste des alarmes parties Liste des alarmes masquées et des alarmes à masquer Fenêtre d'alarme à une ligne dans la zone d'aperçu Remarque Avec les versions de WinCC antérieures à la version 6.2, l'éditeur de projet OS crée les classes d'alarmes "Alarmes de contrôle de process AS" et "Message de contrôle de process OS" avec les types d'alarme "Système" et "Erreur" dans Alarm Logging. A partir de la version 6.2, ces classes d'alarmes sont par contre créées avec les types d'alarme "Défaut" et "Erreur". Pour transférer le changement de nom de "Système" en "Défaut" aux anciens projets antérieurs à WinCC V6.2, vous devez activer la case à cocher "Actualiser" dans le groupe "Classes/types d'alarmes". 60 Manuel système, 02/2013, A5E AA

61 Editeur de projet OS 2.5 Onglet "Configuration des alarmes" Activation des alarmes système Quand vous cochez la case "Activer", les alarmes sont recopiées dans le système d'alarmes du projet depuis le fichier "LTMdaten.csv" (répertoire d'installation/wincc/bin). Le fichier "LTMdaten.csv" contient des alarmes système de WinCC et Basic Process Control. Toutes les alarmes emploient "Système, acquittement non requis" et "Contrôle de processus" comme classe et type d'alarme. Au runtime, les alarmes sont représentées en noir sur fond gris et ne clignotant pas dans la liste des alarmes de contrôle de processus. Ces alarmes ont une moindre pondération et servent à des fins informatives. Dans la liste "Alarmes de contrôle de processus et de conduite", vous pouvez changer certaines alarmes système du fichier "LTMdaten.csv" en alarmes de contrôle de processus. Vous déterminez la priorité des alarmes système dans la zone de texte "Priorité d'alarmes". Tapez la valeur directement dans le champ de saisie ou utilisez le curseur ou les flèches de défilement. Les limites de cette valeur sont prédéfinies et indiquées à côté du curseur. Réservez la priorité "16" aux alarmes les plus importantes de l'installation, en particulier aux "alarmes de catastrophe". Activation des alarmes de contrôle de processus et de conduite Vous sélectionnez dans la liste "Alarmes de contrôle de processus et de conduite" les alarmes système du fichier "LTMdaten.csv" à reconfigurer en alarmes de contrôle-commande. Vous pouvez, en outre, créer d'autres alarmes pour PCS 7, comme "Simatic Batch" ou "SFC". Cochez la case placée devant l'entrée de la liste. Vous autorisez ainsi individuellement des alarmes de contrôle de processus et de conduite. Pour retirer la coche et inhiber ainsi les alarmes, cliquez de nouveau sur la case. Toutes les alarmes activées seront créées. Quand vous cochez la case "Activer" dans la zone "Alarmes système", toutes les alarmes de la liste qui ne sont pas cochées sont utilisées comme alarmes système WinCC à moindre pondération. Quand vous désactivez cette case "Activer" de la zone "Alarmes système", toutes les alarmes de la liste qui ne sont pas cochées sont supprimées du système d'alarmes du projet. Vous pouvez modifier la priorité des alarmes de contrôle de processus et de conduite. Cliquez sur la cellule de la colonne "Prio" dans la ligne du numéro d'alarme et tapez la priorité souhaitée. Réservez la priorité "16" aux alarmes les plus importantes de l'installation, en particulier aux "alarmes de catastrophe". Manuel système, 02/2013, A5E AA 61

62 Editeur de projet OS 2.5 Onglet "Configuration des alarmes" Les alarmes de contrôle de process OS sont spécifiques à l'ordinateur (concept de signalisation instanciée). Remarque Quand l'éditeur de projet OS est lancé sur un projet client WinCC ou que vous avez sélectionné l'option "Uniquement modifications chargeables en ligne" sous l'onglet "Général", les listes "Largeur des colonnes des fenêtres d'alarmes", "Alarmes de contrôle de processus et de conduite" et la case à cocher "Activer" des alarmes système ne sont pas éditables. Tous les objets possédant la propriété "Alarme de conduite" génèrent une alarme de conduite interne au système en cas d'utilisation au runtime. Cette alarme n'est pas visible dans l'éditeur "Alarm Logging". Lors de l'exécution de l'éditeur de projet OS, les blocs de texte utilisateur de cette alarme sont attribués selon le standard PCS 7. Il ne faut pas modifier ces blocs de texte utilisateur, car l'alarme est déclenchée par le système. Si vous voulez affecter vousmême les blocs de texte utilisateur, vous devez générer individuellement une alarme via ODK. Cette alarme ne sera alors pas déclenchée par un événement surveillé par le système. Toutes les alarmes de contrôle de processus doivent être activées afin que le personnel de maintenance soit informé de tout dérangement du système de contrôle-commande. Voir aussi Comment éditer la présentation des blocs d'alarmes (Page 62) Liste des alarmes de contrôle-commande (Page 96) Comment éditer la présentation des blocs d'alarmes Introduction Vous pouvez définir, pour chaque bloc d'alarmes créé par l'éditeur de projet OS, la largeur de colonne spécifiée dans la liste "Largeur des colonnes de la fenêtre des alarmes" sous l'onglet "Configuration des alarmes". Edition Cliquez avec la touche droite de la souris sur l'entrée dans la colonne "Largeur de colonne". Vous pouvez ainsi éditer la valeur de la largeur de colonne. Dans les blocs d'alarmes "Date" et "Heure", une boîte de dialogue s'ouvre pour le paramétrage du format de sortie voulu. La largeur de colonne est alors automatiquement adaptée au format de sortie. 62 Manuel système, 02/2013, A5E AA

63 Editeur de projet OS 2.5 Onglet "Configuration des alarmes" Remarque Si l'éditeur de projet OS a été démarré sur un projet client WinCC ou si l'option "Uniquement modifications chargeables en ligne" a été sélectionnée sous l'onglet "Général", les largeurs de colonne des fenêtres d'alarmes ne sont pas éditables. Vous ne pouvez pas modifier l'ordre des colonnes. Voir aussi Onglet "Configuration des alarmes" (Page 58) Manuel système, 02/2013, A5E AA 63

64 Editeur de projet OS 2.6 Onglet "Représentation d'alarmes" 2.6 Onglet "Représentation d'alarmes" Onglet "Représentation d'alarmes" Introduction Sous l'onglet "Représentation des alarmes", vous pouvez configurer le comportement au runtime du système d'alarmes et les représentations des alarmes dans les pages d'alarmes ou les signalisations groupées. 64 Manuel système, 02/2013, A5E AA

65 Editeur de projet OS 2.6 Onglet "Représentation d'alarmes" Filtre d'alarmes Dans le champ "Filtre d'alarmes", vous déterminez le format d'affichage des alarmes au runtime. Le filtrage ne se réfère qu'à l'affichage pour l'utilisateur connecté. Les alarmes non affichées sont également traitées par le serveur des alarmes. Vous pouvez faire afficher toutes les alarmes sans filtrage ou filtrer les alarmes selon la zone ou bien encore afficher des alarmes dans des listes distinctes. Affichage d'une ligne d'alarme étendue Si la mise en page le permet, vous pouvez afficher une ligne d'alarme étendue au-dessus de l'espace de travail. Les boutons d'option "Moitié de plage de travail" et "Quart de plage de travail" vous permettent d'en définir la taille. La ligne d'alarme étendue est toujours affichée sur la totalité de la largeur d'écran. Si vous souhaitez agencer vous-même la représentation, activez la case à cocher "Personnalisée" et cliquez sur le bouton "Détail". Une boîte de dialogue s'affiche. Vous pouvez y procéder au paramétrage voulu. Contrôle de l'autorisation d'alarmes sans indication de zone Lorsque des alarmes ne sont ni affectées à une hiérarchie des vues, ni dérivées de la hiérarchie technologique de PCS 7, déterminez dans quelle zone les alarmes peuvent être affichées/acquittées dans le groupe "Contrôle de l'autorisation d'alarmes sans indication de zone". L'utilisateur doit posséder les droits requis d'accès à la zone affectée. Si vous sélectionnez "Dans aucune zone" dans la zone de liste déroulante, les alarmes peuvent être affichées/acquittées par chaque utilisateur. Smart Alarm Hiding Dans les listes d'alarmes, vous pouvez masquer temporairement des alarmes sélectionnées via le bouton "Masquer/afficher l'alarme" dans la barre d'outils afin de masquer un certain temps des événements secondaires. Vous conservez ainsi une meilleure vue d'ensemble pendant les phases critiques. Masquer une alarme provoque l'acquittement et la génération d'une alarme de conduite. Le bouton n'est disponible que si vous possédez l'autorisation de niveau "Commandes de process prioritaires" pour au moins une zone. Si vous cochez la case "Touche pour affichage/masquage manuel", la touche "Masquer/ afficher l'alarme" est affichée dans la barre d'outils des listes d'alarmes. Les alarmes masquées sont déplacées dans la liste des alarmes masquées. L'utilisateur peut accéder à cette liste via le bouton "Liste des alarmes masquées" du jeu de boutons. Dans cette liste, vous pouvez à tout moment réafficher les alarmes masquées via le bouton "Masquer/afficher l'alarme" dans la barre d'outils. Cette fonction temporaire est automatiquement terminée après un temps défini dans l'éditeur de projet OS. Entrez dans la zone de texte la durée maximale pour masquer les alarmes. 30 minutes sont paramétrées par défaut. Le maximum est de 9 jours, 23 heures et 59 minutes. Manuel système, 02/2013, A5E AA 65

66 Editeur de projet OS 2.6 Onglet "Représentation d'alarmes" Tri des pages d'alarmes Vous paramétrez le tri chronologique des fenêtres d'alarmes dans les pages d'alarmes. Si vous activez le bouton d'option "Dernière alarme en haut", la dernière alarme arrivée sera affichée en premier dans la fenêtre d'alarmes. Si vous activez le bouton d'option "Dernière alarme en bas", la dernière alarme arrivée sera affichée en dernier dans la fenêtre d'alarmes. Dans la ligne d'alarme étendue, les alarmes sont d'abord triées par priorité, puis par date et enfin par heure. Hiérarchie des signalisations groupées Ce paramétrage relatif à la hiérarchie des signalisations groupées vous facilite la configuration de la signalisation groupée lorsque vous souhaitez structurer une hiérarchie des signalisations groupées correspondant à la hiérarchie des vues. Si vous activez la case à cocher "Générer/actualiser les signalisations groupées", des signalisations groupées supplémentaires sont créées dans les vues de process pour constituer la hiérarchie de signalisations groupées comme suit : à l'enregistrement de la hiérarchie sous Picture Tree Manager lorsque vous créez un nouveau projet ou en convertissez un à l'exécution de l'éditeur de projet OS pour un projet déjà existant L'éditeur de projet appelle la composante afférente de Picture Tree Manager. En cas d'exécutions répétées, le système ne crée plus automatiquement de hiérarchies groupées, ces dernières existant déjà dans le projet. Vous enregistrez toutes les autres modifications dans la hiérarchie des signalisations groupées, p. ex. modification des vues ou de l'arborescence, sous Picture Tree Manager. Ces signalisations groupées ne sont pas visibles par défaut au runtime. Vous pouvez par conséquent ouvrir, dans la fonction "Loop in Alarm", via les signalisations groupées à partir de l'aperçu de zone, une vue de process dans laquelle aucune signalisation groupée ne clignote ou une signalisation groupée affiche un autre type d'alarme. Picture Tree Navigator vous permet malgré tout de naviguer vers l'origine de l'alarme. Si vous voulez afficher les signalisations groupées créées automatiquement, vous devez adapter l'objet de hiérarchie groupée "GroupDisplay" dans Graphics Designer et dans le modèle de vue Activez la propriété "Autres/affichage" sur "oui". Avant d'utiliser la fonction "Générer/actualiser les signalisations groupées", vérifiez toutes les options de l'objet de signalisation groupée dans le modèle de vue. Et cela vaut en particulier pour les propriétés "Affichage", "Liée à la signalisation groupée" et "Concept d'acquittement". Définissez les propriétés souhaitées de manière personnalisée dans le modèle de vue. L'état de livraison correspond au standard PCS 7. Vous utilisez ainsi un objet de signalisation groupée configuré et testé individuellement et étant issu d'une vue de process en tant que modèle : 1. Copiez l'objet de signalisation groupée configuré et testé individuellement dans le modèle de vue 2. Reprenez l'action C de l'objet d'origine "GroupDisplay" pour le nouvel objet. 3. Modifiez le nom de l'objet d'origine "GroupDisplay" en le renommant "OriginalGroupDisplay", par ex. 4. Modifiez le nom du nouvel objet en "GroupDisplay". 66 Manuel système, 02/2013, A5E AA

67 Editeur de projet OS 2.6 Onglet "Représentation d'alarmes" En cas de signalisations groupées configurées individuellement, le paramétrage du concept d'acquittement avec "3089" à la livraison de PCS 7 peut ne pas convenir à votre projet et doit être adapté. Pour plus d'informations, référez-vous à la documentation de la signalisation groupée. Modification du comportement d'acquittement par la variable (Page 356) Etant donné que vous pouvez également établir des liens avec les objets de la signalisation groupée indépendamment de la hiérarchie des vues, le système affiche un avertissement lorsque vous activez la case à cocher "Générer/actualiser les signalisations groupées". La fonction "Générer/actualiser signalisations groupées" permet de supprimer des vues de process toutes les signalisations groupées ayant des liens avec une vue issue d'une autre zone de l'installation et dont la propriété "Liée à la signalisation groupée" n'est pas activée sur "oui". Si la propriété "Liée à la signalisation groupée" est activée sur "non", l'objet de signalisation groupée n'est pas supprimé. Les signalisations groupées ayant des liens avec un point de mesure issu d'une autre zone de l'installation ne sont pas supprimées en fonction de la propriété "Liée à la signalisation groupée". Remarque La fonction "Générer/actualiser les signalisations groupées" ne peut pas être annulée. Le signalisations groupées intégrées automatiquement dans les vues de process doivent être corrigées manuellement et individuellement en cas de paramétrage erroné. Avant d'utiliser cette fonction, vérifiez le paramétrage des propriétés de l'objet de signalisation groupée "GroupDisplay" dans le modèle de vue Ajouter un commentaire de bloc aux alarmes de conduite Si vous cochez la case, l'alarme de conduite est étendue par le commentaire de bloc correspondant lors de la conduite du process via un bloc issu de la bibliothèque PCS 7. Le commentaire de bloc n'est pas ajouté : en cas d'alarmes de conduite résultant du blocage/déblocage d'alarmes. Cela s'applique à tous les blocs de la vue dans l'espace de travail et ses vues subordonnées. en cas d'alarmes de conduite résultant de l'acquittement dans les synoptiques ou listes d'alarmes. Voir aussi Filtre d'alarmes (Page 68) Ligne d'alarme étendue (Page 68) Manuel système, 02/2013, A5E AA 67

68 Editeur de projet OS 2.6 Onglet "Représentation d'alarmes" Filtre d'alarmes Introduction Dans le champ "Filtre d'alarmes" de l'onglet "Représentation d'alarmes", vous déterminez le format d'affichage des alarmes au runtime. Vous disposez des possibilités de paramétrage suivantes : "Aucun filtrage" Les alarmes ne sont pas filtrées en fonction des zones. Toutes les alarmes sont affichées et sont acquittables quelle que soit la zone à laquelle elles sont affectées. "Alarmes avec autorisation pour zone" Toutes les alarmes de la zone pour laquelle l'utilisateur possède le droit d'accès "Autorisation pour zone" sont affichées et sont acquittables. "Alarmes acquittables sur une liste séparée" Les fenêtres d'alarmes disposent de deux listes d'alarmes. Une liste affiche toutes les alarmes de la zone pour laquelle l'utilisateur possède le droit d'accès "Commandes de process". L'utilisateur peut également acquitter les alarmes de cette liste. L'autre liste affiche toutes les alarmes de la zone pour laquelle l'utilisateur possède le droit d'accès "Autorisation pour zone" mais pas le droit d'accès "Commandes de process". L'utilisateur ne peut pas acquitter les alarmes de cette liste. La ligne d'alarme dans le bandeau de supervision affiche uniquement les alarmes acquittables avec le droit d'accès "Commandes de process". "Alarmes acquittables sur une page séparée (commutable)" L'utilisateur dispose des deux pages d'alarmes précitées. La page avec une seule liste affiche uniquement les alarmes de la zone pour laquelle l'utilisateur possède le droit d'accès "Commandes de process". Il en va de même pour la ligne d'alarme dans le bandeau de supervision. Remarque Si le modèle sélectionné ne supporte pas le paramétrage "Filtrage des alarmes", les boutons ne sont pas actionnables. Voir aussi Onglet "Représentation d'alarmes" (Page 64) Ligne d'alarme étendue Introduction Si le modèle le permet, il est possible d'afficher une ligne d'alarme étendue au-dessus de l'espace de travail. 68 Manuel système, 02/2013, A5E AA

69 Editeur de projet OS 2.6 Onglet "Représentation d'alarmes" La ligne d'alarme étendue correspond à une liste des alarmes nouvelles, en plus petit. La fenêtre s'adapte à la taille de la vue ouverte, ne possède pas de barres de défilement et n'est pas redimensionnables en largeur. Vous pouvez en revanche modifier la hauteur car la ligne d'alarme étendue est configurée comme une vue autonome dans le modèle. Marche à suivre 1. Activez la case à cocher "défini par l'utilisateur" dans le groupe "Ligne d'alarme étendue" sous l'onglet "Représentation d'alarmes". Le bouton "Détail" est alors accessible. 2. Cliquez sur le bouton "Détail". La boîte de dialogue "Fenêtre d'alarmes" s'affiche. Manuel système, 02/2013, A5E AA 69

70 Editeur de projet OS 2.6 Onglet "Représentation d'alarmes" 3. Avec la réglette, la zone de sélection numérique ou une saisie directe dans la zone de texte, saisissez les valeurs dans les zones de texte suivantes : "Hauteur de fenêtre" "Position haut" Déterminez ici la position de la fenêtre par rapport à l'origine des coordonnées de l'espace de travail. La fenêtre possède toujours la largeur de l'espace de travail. Les champs "Décalage horizontal" et "Décalage vertical" ne sont pas accessibles étant donné qu'il n'existe qu'une seule fenêtre. 4. Le champ "Positionnement graphique" facilite le positionnement de la fenêtre. Cliquez pour cela sur le bouton "Détail". Remarque La première fois que vous sélectionnez l'éditeur de projet OS, le réglage par défaut de la ligne d'alarme étendue est sauvegardé dans le fichier de configuration. En l'absence d'entrée, le paramétrage par défaut est "Moitié de plage de travail". Le modèle doit cependant prendre en charge la ligne d'alarme étendue. Voir aussi Positionnement graphique d'une fenêtre runtime (Page 85) Onglet "Représentation d'alarmes" (Page 64) 70 Manuel système, 02/2013, A5E AA

71 Editeur de projet OS 2.7 Onglet "Zones" 2.7 Onglet "Zones" Onglet "Zones" Vue d'ensemble L'onglet "Zones" permet de configurer la disposition des boutons de zone et de serveur dans le bandeau de supervision. Vous déterminez ici également l'accès que possède un utilisateur aux zones pour lesquelles il ne dispose d'aucune autorisation. Les boutons de zone résultent des zones de l'installation que vous avez configurées sous Picture Tree Manager ; ils comprennent : un bouton pour ouvrir la zone une signalisation groupée pour la représentation de la valeur groupée de la zone en question un bouton pour l'ouverture de Picture Tree Navigator Les boutons de serveur servent à visualiser un serveur dans le bandeau de supervision ; ils comprennent : Manuel système, 02/2013, A5E AA 71

72 Editeur de projet OS 2.7 Onglet "Zones" un bouton de sélection du serveur une signalisation groupée pour la représentation de la valeur groupée du serveur en question Zones visibles La liste "Zones visibles" affiche toutes les zones d'installation configurées dans l'ordre où elles sont affichées, sous forme de boutons de zone dans le bandeau de supervision. Dans le cas des modèles standard, les boutons se succèdent de gauche à droite et de haut en bas. Vous pouvez prévoir, dès la création du projet, des boutons de zone vides comme boutons génériques en prévision de futures extensions des zones de l'installation. Utilisez pour ce faire des "boutons vides" que vous placez à l'emplacement voulu dans la liste des "Zones visibles". Vous pouvez sélectionner simultanément dans la liste autant d'entrées que vous le souhaitez et les déplacer au moyen des boutons "haut" et "bas". En cliquant sur le bouton "->", vous 72 Manuel système, 02/2013, A5E AA

73 Editeur de projet OS 2.7 Onglet "Zones" supprimez l'entrée sélectionnée, en cliquant sur le bouton ">>", vous supprimez toutes les entrées de la liste "Zones visibles". Zones non requises La liste "Zones non requises" sert de réserve pour de futures configurations et affiche toutes les zones disponibles du projet qui ne figurent pas dans la liste des "Zones visibles". L'entrée "bouton vide" sert de bouton de zone générique auquel vous pourrez affecter ultérieurement une zone de l'installation. Vous pouvez sélectionner plusieurs entrées et les ajouter à la liste "Zones visibles" en cliquant sur le bouton "<-". En cliquant sur le bouton "<<", vous ajoutez toutes les entrées hormis l'entrée "<bouton vide>". Vous pouvez par ailleurs configurer sous Picture Tree Manager, en vue d'une future extension, des zones de réserve auxquelles sont affectées des vues vides. Exemples : Reserve1 - Vue_Reserve1 Reserve2 - Vue_Reserve2 Reserve3 - Vue_Reserve3 Dans ce cas aucune utilisateur figurant dans User Administrator n'obtiendrait les droits d'accès aux zones de réserve. Vous ne pouvez cependant pas créer sous Picture Tree Manager des zones sans y affecter des vues. Utilisez pour la configuration de zones de réserve toujours l'option "Zones non requises" de l'éditeur de projet OS. Disposition des serveurs Si le modèle sélectionné autorise la visualisation des serveurs sur le client WinCC, vous pouvez ranger les zones pour le serveur sélectionné dans la liste "Disposition des serveurs dans le l'aperçu de zone". Lors de la sélection d'un autre serveur, les listes "Zones visibles" et "Zones non requises" sont reconstituées. En cliquant sur les boutons "Haut" et "Bas", vous pouvez modifier le positionnement du serveur sélectionné. Dans le cas d'un modèle sans vue du serveur, la liste "Disposition des serveurs dans l'aperçu de zone" n'est pas éditable. La liste affiche simplement le serveur et l'ordinateur local. Les listes "Zones visibles" et "Zones non requises" contiennent alors toutes les zones disponibles pour la représentation dans le bandeau de supervision. Manuel système, 02/2013, A5E AA 73

74 Editeur de projet OS 2.7 Onglet "Zones" Fenêtre d'aperçu Cliquez sur le bouton "Aperçu". Une fenêtre de prévisualisation s'affiche et représente la disposition des zones. La représentation affiche schématiquement la vue d'ensemble générée. Vous pouvez continuer à agencer l'ordre des boutons de zone et de serveur pendant que la fenêtre d'aperçu est ouverte. Chaque modification est alors immédiatement visualisée dans l'aperçu. Le bouton "Aperçu" n'est accessible que si le modèle choisi autorise la création générique de boutons de zone dans le bandeau de supervision. Accès à des zones sans autorisation Dans User Administrator, vous définissez les droits d'accès spécifiques aux zones dont disposent les utilisateurs au runtime. Vous pouvez toutefois autoriser des utilisateurs à accéder à des vues et signalisations groupées de zones auxquelles les utilisateurs ne possèdent pas d'autorisation d'accès. Les utilisateurs sans droits d'accès aux zones disposent des options d'accès suivantes : 74 Manuel système, 02/2013, A5E AA

75 Editeur de projet OS 2.7 Onglet "Zones" Sélection de vue impossible. L'utilisateur n'a pas accès à ces zones (comportement standard) Sélection de vue possible par touche de zone. L'utilisateur peut sélectionner les vues de ces zones pour les observer. L'accès aux signalisations groupées dans la vue d'ensemble et dans le Picture Tree Navigator n'est pas autorisé. Les alarmes spécifiques aux zones ne sont pas visibles. Les commandes du process avec des blocs d'affichage PCS 7 ne sont pas possibles, la commande dans les vues de process dépend de la configuration dans les vues. Sélection de vue possible par touche de zone et signalisation groupée. L'utilisateur peut sélectionner les vues de ces zones pour les observer. L'accès aux signalisations groupées dans la vue d'ensemble et dans le Picture Tree Navigator est autorisé. Les alarmes spécifiques aux zones ne sont pas visibles. Les commandes du process avec des blocs d'affichage PCS 7 ne sont pas possibles, la commande dans les vues de process dépend de la configuration dans les vues. Remarque Au premier appel de l'éditeur de projet OS, toutes les zones qui ont été configurées dans le Picture Tree Manager de l'os, sont inscrites dans la liste "Zones visibles". Les serveurs sont listés dans l'ordre d'importation du package. Si l'ordre a déjà été configuré et si des zones ou serveurs sont venus s'y rajouter, ces derniers figurent en fin de liste. Si des zones ou des serveurs ont été supprimés, ils sont supprimés de la configuration. Voir aussi Comment modifier l'ordre des zones (Page 76) Comment modifier l'ordre des serveurs sur le client WinCC (Page 75) Comment masquer les zones (Page 77) Comment agencer des "boutons vides" (Page 77) Comment modifier l'ordre des serveurs sur le client WinCC Introduction Vous pouvez modifier l'ordre et la disposition des boutons du serveur dans le bandeau de supervision du client WinCC. Les serveurs sont disposés de gauche à droite, puis de haut en bas. Marche à suivre 1. Ouvrez l'éditeur de projet OS. Sous l'onglet "Zones", sélectionnez le serveur dans la liste "Disposition des serveurs dans le bandeau de supervision". 2. Amenez le serveur sur la position voulue en cliquant sur les boutons "Haut" et "Bas". Manuel système, 02/2013, A5E AA 75

76 Editeur de projet OS 2.7 Onglet "Zones" 3. Si la mise en page ne prend pas en charge la "Serverview", cette liste n'est pas disponible. Dans ce cas, sélectionnez toutes les zones du serveur dans la liste "Zones visibles" et amenez-les sur la position voulue en cliquant sur les boutons "Haut" et "Bas". 4. Cliquez sur le bouton "Aperçu". La fenêtre " Aperçu de la zone" s'affiche et vous pouvez suivre la configuration. 5. Contrôlez les paramétrages sous l'onglet "Données de base" pour éviter un écrasement involontaire de données. Voir aussi Onglet "Zones" (Page 71) Onglet "Données de base" (Page 87) Comment modifier l'ordre des zones Introduction Vous pouvez modifier l'ordre et la disposition des boutons de zone dans le bandeau de supervision en déplaçant des zones. Les zones sont disposées de gauche à droite, puis de haut en bas. Marche à suivre 1. Ouvrez l'éditeur de projet OS et sélectionnez l'onglet "Zones". Sélectionnez la zone dans la liste "Zones visibles". 2. Cliquez sur les boutons "Haut" et "Bas" et amenez ainsi cette zone à la position voulue. 3. Cliquez sur le bouton "Aperçu". La fenêtre " Aperçu de la zone" s'affiche et vous pouvez suivre la configuration. 4. Sélectionnez, si nécessaire, d'autre zones à déplacer. 5. Contrôlez les paramétrages sous l'onglet "Données de base" pour éviter un écrasement involontaire de données. Voir aussi Onglet "Zones" (Page 71) Onglet "Données de base" (Page 87) 76 Manuel système, 02/2013, A5E AA

77 Editeur de projet OS 2.7 Onglet "Zones" Comment masquer les zones Introduction Si toutes les zones de l'installation ne sont pas encore commandées au runtime, par exemple,s' il existe des zones de réserve, vous pouvez masquer les zones actuellement superflues. Il est également recommandé d'appliquer cette procédure aux clients WinCC pour lesquels toutes les zones de tous les serveurs ne doivent pas nécessairement être commandées. Marche à suivre 1. Ouvrez l'éditeur de projet OS et sélectionnez l'onglet "Zones". Sélectionnez la zone voulue dans la liste "Zones visibles". 2. Déplacez cette zone en cliquant sur le bouton "->" dans la liste "Zones superflues". 3. Cliquez sur le bouton "Aperçu". La fenêtre " Aperçu de la zone" s'affiche et vous pouvez suivre la configuration. 4. Contrôlez les paramétrages sous l'onglet "Données de base" pour éviter un écrasement involontaire de données. Voir aussi Onglet "Zones" (Page 71) Onglet "Données de base" (Page 87) Comment agencer des "boutons vides" Introduction Les "boutons vides" servent à réserver des emplacements pour le positionnement de boutons de zone dans le bandeau de supervision. Des zones de l'installation leur seront affectées ultérieurement. Ceci vous évite d'être obligé plus tard de déplacer certains boutons de zone. Les opérateurs de l'installation travailleront ainsi avec le bandeau de supervision familier, même après une extension. Marche à suivre 1. Ouvrez l'éditeur de projet OS et sélectionnez l'onglet "Zones". Sélectionnez dans la liste "Zones superflues" l'entrée "<Bouton vide>". 2. Cliquez sur le bouton "<-". Cette entrée est ajoutée à la liste "Zones visibles". 3. Cliquez sur les boutons "Haut" et "Bas". Vous amenez ainsi cette zone à la position voulue. Manuel système, 02/2013, A5E AA 77

78 Editeur de projet OS 2.7 Onglet "Zones" 4. Cliquez sur le bouton "Aperçu". La fenêtre " Aperçu de la zone" s'affiche et vous pouvez suivre la configuration. 5. Contrôlez les paramétrages sous l'onglet "Données de base" pour éviter un écrasement involontaire de données. Voir aussi Onglet "Zones" (Page 71) Onglet "Données de base" (Page 87) Représentation de boucle et fenêtre de process (Page 81) Représentation de groupe (Page 83) Représentation de groupes de courbes (Page 85) 78 Manuel système, 02/2013, A5E AA

79 Editeur de projet OS 2.8 L'onglet "Fenêtre runtime" 2.8 L'onglet "Fenêtre runtime" Onglet "Fenêtre runtime" Introduction L'onglet "Fenêtre runtime" vous permet de configurer les paramétrages du nombre et de l'agencement des fenêtres de vue préconfigurées. Ces fenêtres de vue servent au runtime à visualiser des vues et des blocs d'affichage qui recouvrent l'espace de travail. Manuel système, 02/2013, A5E AA 79

80 Editeur de projet OS 2.8 L'onglet "Fenêtre runtime" Modes de représentation des fenêtres de vue Représentation boucle / Fenêtre de process Dans le cas de la représentation de boucle et de fenêtres de process, la fenêtre de vue ne s'adapte pas à la taille de la vue ouverte. Les fenêtres, munies de barres de défilement, sont redimensionnables. Vous pouvez spécifier le positionnement de la fenêtre de vue en fonction d'une grille ou en fonction d'une représentation de groupe. Pour la représentation selon une grille, spécifiez le "Nombre de fenêtres horizontales" et le "Nombre de fenêtres verticales". Si vous souhaitez agencer vous-même la représentation, activez la case à cocher "défini par l'utilisateur" et cliquez sur le bouton "Détail". Une boîte de dialogue s'affiche et vous pouvez y effectuer les paramétrages souhaités. Représentation de groupes / Fenêtre de processus Dans le cas d'une représentation de groupe et des fenêtres de process, la fenêtre de vue s'adapte à la taille de la vue ouverte. La fenêtre ne possède pas de barres de défilement et n'est pas redimensionnable. Si vous cliquez sur le bouton "Détail", la boîte de dialogue "Représentation de groupe" permettant le positionnement de la fenêtre s'affiche. Groupes de courbes Les groupes de courbes configurés avec la fonction "Trend online" sont affichés dans une fenêtre de vue qui s'adapte à la taille de la vue ouverte. La fenêtre ne possède pas de barres de défilement et est redimensionnable. Si vous modifiez la taille, celle de la vue est également modifiée. La configuration est analogue à celle des fenêtres de vue pour la représentation de groupe. Le champ "Nombre maximal de fenêtres" vous permet de spécifier le nombre maximal de fenêtres de vue ouvertes. Tapez la valeur directement dans le champ de saisie ou utilisez le curseur ou les flèches de défilement. Les limites pour l'entrée sont définies par le modèle et affichées à côté du curseur. Blocs d'affichage dans la fenêtre de vue Cette zone de texte vous permet de configurer le nombre maximal des blocs d'affichage suivants dans la fenêtre de vue : Blocs d'affichage qui sont affichés simultanément sur chaque moniteur Il est possible d'afficher jusqu'à quatre blocs d'affichage indépendamment de l'instance du bloc d'affichage et du mode de représentation de la fenêtre de vue. Si vous ouvrez un bloc d'affichage et si le nombre de blocs d'affichage ouverts dépasse le nombre configuré, le système en fermera un déjà ouvert. Blocs d'affichage qui sont affichés simultanément par la même instance du bloc d'affichage Il est possible d'afficher jusqu'à quatre blocs d'affichage de la même instance, indépendamment du moniteur et du mode de représentation de la fenêtre de vue. Si vous ouvrez un bloc d'affichage et si le nombre de blocs d'affichage de la même instance ouverts dépasse le nombre configuré, l'un des blocs d'affichage déjà ouverts de cette instance est fermé. Picture Tree Navigator Au runtime, vous ouvrez la fenêtre du Picture Tree Navigator avec un bouton dans le bandeau de supervision pour afficher la hiérarchie des vues créée dans Picture Tree Manager. Si vous activez la case à cocher "Fermer la fenêtre lors de la sélection de la vue", la fenêtre de Picture Tree Navigator est fermée dès qu'une vue est sélectionnée dans la hiérarchie. 80 Manuel système, 02/2013, A5E AA

81 Editeur de projet OS 2.8 L'onglet "Fenêtre runtime" Voir aussi Représentation de boucle et fenêtre de process (Page 81) Représentation de groupe (Page 83) Représentation de groupes de courbes (Page 85) Représentation de boucle et fenêtre de process Introduction La représentation de boucle sert à la représentation détaillée de blocs d'affichage. Les fenêtres de process servent à visualiser des process. La représentation de boucle et la fenêtre de process font appel à des fenêtres dont la taille ne s'adapte pas à celle des vues ouvertes. Les fenêtres, munies de barres de défilement, sont redimensionnables. Les fenêtres peuvent être agencées en fonction d'une grille ou de manière analogue à la représentation de groupe. Agencement en grille Chaque fenêtre est de taille identique et positionnée dans une grille. Les zones de texte "Nombre de fenêtres horizontales" et "Nombre de fenêtres verticales" de l'onglet "Fenêtre runtime" permettent de définir aisément les dimensions et l'agencement en grille des fenêtres. Le nombre peut être entré directement dans le champ de saisie ou sélectionné au moyen de la réglette ou de la zone de sélection numérique. Manuel système, 02/2013, A5E AA 81

82 Editeur de projet OS 2.8 L'onglet "Fenêtre runtime" Représentation personnalisée Sous l'onglet "Fenêtre runtime", activez la case à cocher "Personnalisée", puis cliquez sur le bouton "Détail". La boîte de dialogue "Représentation de boucle / Fenêtre de process" s'affiche. Entrez les valeurs des zones de texte suivantes avec la réglette, la zone de sélection numérique ou directement dans la zone de texte : "Largeur de fenêtre" et "Hauteur de fenêtre" Indiquez ici la taille de la fenêtre. "Position haut" et "Position gauche" Indiquez ici la position de la première fenêtre par rapport aux coordonnées d'origine de l'espace de travail. "Décalage horizontal" et "Décalage vertical" Entrez ici la position de la fenêtre suivante par rapport à la fenêtre précédente. 82 Manuel système, 02/2013, A5E AA

83 Editeur de projet OS 2.8 L'onglet "Fenêtre runtime" Le "Positionnement graphique" facilite le positionnement des fenêtres. Cliquez pour cela sur le bouton "Détail". Remarque Les limites de paramétrage sont spécifiques au modèle. Si rien n'est spécifié dans le fichier de configuration, 16 fenêtres au maximum sont possibles. On dispose ainsi de 1 à 4 cases dans les deux dimensions de la grilles. L'éditeur de projet OS propose les paramètres suivants : Les fenêtres ont une largeur de 150 pixels et une hauteur de 120 pixels. La position est de 20 pixels du bord supérieur et 20 pixels du bord gauche. La fenêtre suivante est distante horizontalement de 10 pixels ou verticalement de 10 pixels de la fenêtre précédente. Voir aussi Positionnement graphique d'une fenêtre runtime (Page 85) Onglet "Fenêtre runtime" (Page 79) Représentation de groupe Introduction La représentation de groupe pour la visualisation comprimée de blocs d'affichage fait appel à des fenêtres dont la taille s'adapte à celle des vues ouvertes. Les fenêtres ne sont pas munies de barres de défilement et ne sont pas redimensionnables. Manuel système, 02/2013, A5E AA 83

84 Editeur de projet OS 2.8 L'onglet "Fenêtre runtime" Paramétrage des fenêtres La boîte de dialogue "Représentation de groupe" vous permet de positionner les fenêtres. Les fenêtres n'étant pas redimensionnables, vous ne pouvez pas définir la largeur et la hauteur des fenêtres. Vous pouvez toutefois déterminer la position des fenêtres. Entrez les valeurs des zones de texte suivantes avec la réglette, la zone de sélection numérique ou directement dans la zone de texte : "Position haut" et "Position gauche" Indiquez ici la position de la première fenêtre par rapport aux coordonnées d'origine de l'espace de travail. "Décalage horizontal" et "Décalage vertical" Entrez ici la position de la fenêtre suivante par rapport à la fenêtre précédente. 84 Manuel système, 02/2013, A5E AA

85 Editeur de projet OS 2.8 L'onglet "Fenêtre runtime" Le "Positionnement graphique" facilite le positionnement des fenêtres. Cliquez pour cela sur le bouton "Détail". Remarque Les limites de paramétrage sont spécifiques au modèle. En l'absence d'une entrée dans le fichier de configuration, les valeurs suivantes sont applicables : Le nombre maximal de fenêtres de vue est limité de 1 à 16 fenêtres. La taille de la fenêtre s'adapte à celle de la vue. Les positions de fenêtre vont de 0 pixel à la largeur ou hauteur de l'espace de travail. Les fenêtres peuvent être déplacées de 0 à 100 pixels. L'éditeur de projet OS propose les paramètres suivants : La position est de 20 pixels du bord supérieur et 20 pixels du bord gauche. La fenêtre suivante est distante horizontalement de 10 pixels ou verticalement de 10 pixels de la fenêtre précédente. Voir aussi Positionnement graphique d'une fenêtre runtime (Page 85) Onglet "Fenêtre runtime" (Page 79) Représentation de groupes de courbes Introduction Configurez les groupes de courbes créés avec la fonction "Online Trend Control " comme la "Représentation de boucle". Les fenêtres s'adaptent à la taille des vues ouvertes, sont dépourvues de barres de défilement et sont redimensionnables. Si vous modifiez la taille, celle de la vue est également modifiée. Voir aussi Représentation de boucle et fenêtre de process (Page 81) Onglet "Fenêtre runtime" (Page 79) Positionnement graphique d'une fenêtre runtime Introduction Dans les boîtes de dialogue dédiées à la représentation des fenêtres de vue, vous pouvez ouvrir une boîte de dialogue permettant un positionnement plus simple des fenêtres. Cliquez Manuel système, 02/2013, A5E AA 85

86 Editeur de projet OS 2.8 L'onglet "Fenêtre runtime" pour cela sur le bouton "Détail" dans le groupe "Positionnement graphique". La boîte de dialogue suivante s'affiche : Vorgehen 1. Déplacez la fenêtre jusqu'à la position souhaitée au runtime et redimensionnez-la avec la souris jusqu'à la taille voulue. 2. Cliquez sur le bouton OK. La fenêtre est fermée et la taille et la position inscrites dans les zones "Largeur de fenêtre", "Hauteur de fenêtre", "Position haut" et "Position gauche". Vous ne pouvez pas positionner la fenêtre hors de l'espace de travail de l'interface utilisateur runtime. Voir aussi Onglet "Fenêtre runtime" (Page 79) 86 Manuel système, 02/2013, A5E AA

87 Editeur de projet OS 2.9 Onglet "Données de base" 2.9 Onglet "Données de base" Introduction Les données de base comprennent des fichiers de vue, des actions et des fonctions standard pour la mise à disposition d'une interface adéquate au runtime. L'onglet "Données de base" indique quelles données de base initialisées différent des données de base locales du projet. Les paramètres de vue dépendent du modèle. Les entrées dans les listes varient en fonction de la configuration des vues et des scripts. Vous pouvez paramétrer sous cet onglet quels fichiers modifiés du projet doivent être remplacés par des fichiers de la version à la livraison. Le fonctionnement runtime cohérent doit cependant être assuré. Vous devez remplacer les entrées de liste repérées en rouge. Vous ne pouvez pas désactiver la case à cocher. Ecraser des vues de base modifiées du projet La liste des fichiers de vue en haut à gauche affiche toutes les vues de base du projet dont l'horodatage diffère de celui des vues au moment de la livraison. Ceci peut être dû à une nouvelle version des données de base ou à la configuration des vues par l'utilisateur. Manuel système, 02/2013, A5E AA 87

88 Editeur de projet OS 2.9 Onglet "Données de base" Les entrées dans la colonne "Projet" indiquent la date des fichiers dans le chemin de projet. Les entrées dans la colonne "Produit" indiquent la date des fichiers dans le répertoire d'installation. Si une entrée de la liste est cochée, la vue de base du projet est remplacée par la vue fournie comme produit. Remarque Si "BATCH Engineering" ou "BATCH Client" sont installés simultanément sur l'ordinateur, la vue sera marquée comme divergente par rapport à la livraison. Ecraser des actions du projet sur l'ordinateur local La liste des actions sur l'ordinateur local en haut à droite affiche toutes les actions dont l'horodatage diffère de celui des actions au moment de la livraison. Ceci peut être dû à une nouvelle version des données de base ou à la configuration des actions par l'utilisateur. Les entrées dans la colonne "Projet" indiquent la date respective des fichiers dans le chemin de projet. Les entrées dans la colonne "Produit" indiquent la date respective des fichiers dans le répertoire d'installation. Si une entrée de la liste est cochée, l'action modifiée dans le projet est remplacée par l'action fournie comme produit. 88 Manuel système, 02/2013, A5E AA

89 Editeur de projet OS 2.9 Onglet "Données de base" Ecraser des blocs d'affichage du projet Ces listes ne sont disponibles que sur une OS PCS 7. Si WinCC et Basic Process Control ont été installés, les listes ne sont pas accessibles et sont affichées en gris. Les deux listes du bas des blocs d'affichage affichent les blocs d'affichage dont l'horodatage diffère de celui des blocs d'affichage de la bibliothèque produit dans le répertoire "\<Produit> \Options\pdl\FaceplateDesigner_V6" et de celui des blocs d'affichage de la bibliothèque utilisateur dans le répertoire "\<Produit>\Options\pdl\FaceplateDesigner". Ceci peut être dû à une nouvelle version des données de base ou à la configuration des blocs d'affichage par l'utilisateur. Les entrées dans la colonne "Projet" indiquent la date des fichiers dans le chemin de projet. Les entrées dans la colonne "Bibliothèque produit" indiquent la date des fichiers dans le répertoire d'installation. Si une entrée de liste est cochée, le bloc d'affichage est repris de la bibliothèque produit et de la bibliothèque utilisateur. Blocs d'affichage en double dans la bibliothèque produit et dans la bibliothèque utilisateur Cette liste n'est disponible que sur une OS PCS 7. Si WinCC et Basic Process Control ont été installés, la liste n'est pas accessible et est affichée en gris. Manuel système, 02/2013, A5E AA 89

90 Editeur de projet OS 2.9 Onglet "Données de base" La liste en bas à droite affiche tous les blocs d'affichage contenus à la fois dans la bibliothèque produit et dans la bibliothèque utilisateur. Ceci peut être dû à une nouvelle version des données de base ou à la configuration des blocs d'affichage dans Faceplate Designer. Les entrées dans la colonne "Bibliothèque utilisateur" indiquent la date des fichiers de la bibliothèque utilisateur qui se trouve dans le répertoire "\<Produit>\Options\pdl \FaceplateDesigner". Les entrées dans la colonne "Bibliothèque produit" indiquent la date respective des fichiers de la bibliothèque produit qui se trouve dans le répertoire "\<Produit>\Options\pdl \FaceplateDesigner_V6". Tous les blocs d'affichage cochés sont repris de la bibliothèque utilisateur. Les deux listes du bas sont interdépendantes. Si, dans la liste gauche, un bloc d'affichage modifié du projet local ne doit pas être écrasé, il ne le sera également pas par un bloc d'affichage de la bibliothèque utilisateur. Actualisation des scripts de l'assistant Dynamic Wizard La case à cocher "Actualiser Dynamic Wizard Scripts" permet de spécifier l'écrasement de tous les fichiers faisant partie des scripts de l'assistant Dynamic Wizard. Les fichiers ne peuvent pas être sélectionnés individuellement. Si la case à cocher est activée, les fichiers correspondants du projet local sont remplacés par les fichiers dans l'état où ils se trouvaient à la livraison. Actualisation de la composition de l'écran pour le démarrage Si vous activez la case à cocher "Actualiser la composition de l'écran pour le démarrage", la composition de l'écran dans le projet local est écrasée. Il s'agit de la composition spéciale de l'écran qui est enregistrée dans "Default.ssm" pour tous les utilisateurs du projet. Les utilisateurs disposent ainsi d'une vue d'accueil commune qui s'affiche au moment de la connexion à la place de "Welcome.pdl". Il est possible de créer une vue d'accueil personnalisée pour chaque utilisateur. Ce fichier n'est pas écrasé quant à lui. Actualisation de la configuration du Graphics Object Update Wizard Le Graphics Object Update Wizard a besoin de fichiers de configuration qui sont copiés dans le répertoire de projet par l'éditeur de projet OS. Les fichiers de configuration permettent l'échange centralisé d'informations de vue et de script spécifiques aux instances. Si vous activez la case à cocher "Actualiser la configuration du Graphics Object Update Wizard", les fichiers de configuration modifiés du projet local sont remplacés par les fichiers de configuration de la version à la livraison. Actualisation des fichiers son pour l'avertisseur sonore La case à cocher "Actualiser les fichiers de son pour l'avertisseur sonore" vous permet de spécifier l'écrasement de tous les fichiers dont l'avertisseur sonore a besoin pour émettre des sons via la carte son. Les fichiers ne peuvent pas être sélectionnés individuellement. Si vous activez la case à cocher, les fichiers son du projet local sont remplacés par les fichiers son de la version à la livraison. 90 Manuel système, 02/2013, A5E AA

91 Editeur de projet OS 2.10 Onglet "Général" 2.10 Onglet "Général" Introduction L'onglet "Général" permet de paramétrer l'éditeur de projet OS. Manuel système, 02/2013, A5E AA 91

92 Editeur de projet OS 2.10 Onglet "Général" Activités lors de l'exécution de l'éditeur de projet Le groupe "Activités lors de l'exécution de l'éditeur de projet" vous permet de déterminer lesquels des paramètres suivants doivent être transférés lors de l'exécution de l'éditeur de projet OS : uniquement les paramètres qui permettent de modifier les données en cours de fonctionnement ("Chargement des modifications en ligne") tous les paramétrages uniquement les paramétrages de la configuration des alarmes Activez le champ d'options "Uniquement les configurations avec possibilité de chargement de modifications en ligne", lorsque vous voulez reconfigurer tous les paramètres exceptés le système d'alarme et la liste de démarrage. Tous les champs de l'éditeur de projet OS dont les paramètres ne seront pas transférés dans le projet restent inaccessibles. Il s'agit de l'option par défaut lorsque l'éditeur n'est pas utilisé pour la première fois. Lors d'une configuration complète le système runtime et système d'alarme sont intégralement transférés dans le projet. C'est le seul paramétrage possible du projet lorsque vous lancez l'éditeur de projet OS pour la première fois. Etant donné qu'une configuration complète entraîne la perte de la possibilité de chargement de modifications en ligne, le message suivant s'affiche si le projet peut encore effectuer un "chargement de modifications" : Les paramètres sont adoptés dans le projet si vous cliquez sur le bouton "Oui". Si vous cliquez sur le bouton "Non", l'opération est annulée. Si l'éditeur de projet OS a effectué une fois une génération avec le paramétrage "Configuration complète (perte de la possibilité de chargement de modifications en ligne)", cela ne signifie pas que ce projet a irrémédiablement perdu cette capacité à charger les modifications en ligne. Pour récupérer la possibilité de chargement de modifications en ligne, il suffit d'effectuer une fois le transfert complet de l'os depuis la station d'ingénierie PCS 7. Le champ d'option "Uniquement la configuration d'alarmes" est prévu pour les utilisateurs qui veulent créer un projet à l'aide de STEP 7 et transférer les alarmes configurées vers WinCC sans pour autant utiliser l'interface utilisateur de Basic Process Control ou de PCS 7. Tous les champs de l'éditeur de projet OS dont les paramètres ne seront pas transférés dans le projet restent inaccessibles. Les données de base, par exemple les vues graphiques, ne sont pas transférées dans le projet. La liste de démarrage et la vue d'accueil ne sont pas activées dans les propriétés de l'ordinateur. Remarque Si un ordinateur client est inséré dans un projet de serveur, il convient d'exécuter ensuite l'éditeur de projet OS avec le paramétrage "Configuration complète (perte de la possibilité de chargement de modifications en ligne)". 92 Manuel système, 02/2013, A5E AA

93 Editeur de projet OS 2.10 Onglet "Général" Journal des activités de l'éditeur de projet Le groupe "Journal des activités de l'éditeur de projet" permet de paramétrer un fichier journal. Le fichier journal contient les principaux paramètres de projet configurés par l'éditeur de projet OS, p. ex. le nom des fichiers copiés et les alarmes créées. En cas d'erreur, le journal contient également des entrées concernant les erreurs. Pour créer un journal, sélectionnez l'une des options suivantes dans la zone de liste déroulante "Type de journal" : pas de journal journal texte journal HTML Le fichier journal créé est enregistré dans l'un des répertoires suivants : journal texte : \<Projet>\SSM\ Projecteditor.txt journal HTML : \<Projet>\SSM\Projecteditor Dans la zone de liste déroulante "Affichage du fichier journal après la configuration", choisissez l'une des possibilités suivantes : ne pas afficher toujours afficher afficher seulement en cas d'erreur. Le journal est ouvert soit dans le Bloc-notes si ce dernier a été enregistré, soit dans un navigateur enregistré. Dans la zone de liste déroulante "Réaction au cas où le fichier journal existe déjà", spécifiez si les entrées du nouveau journal doivent écraser les entrées antérieures ou être inscrites à leur suite. Si l'éditeur de projet OS est exécuté fréquemment, le paramétrage "Ajouter à la fin" risque de générer des fichiers volumineux. Nous recommandons par conséquent de choisir l'option "Ecraser". Le journal est créé dans la langue d'exécution de l'éditeur de projet OS. Certaines entrées du journal proviennent du système d'exploitation et sont affichées dans la langue paramétrée pour ce dernier. Documentation de la configuration en cours Cliquez sur le bouton "Imprimer documentation de projet" pour imprimer les données de configuration sur l'imprimante affectée. L'impression démarre dès que l'on clique sur le bouton. En cliquant sur le bouton "Aperçu documentation de projet", vous ouvrez un aperçu des pages à imprimer. Vous contrôlez ici l'aperçu avant impression. Vous voyez les pages telles qu'elles seront imprimées. Un clic sur le bouton "Configuration de l'imprimante" vous permet de configurer la tâche d'impression. L'onglet de la boîte de dialogue vous permet de sélectionner l'imprimante et la mise en page, de définir les paramètres de démarrage et de déterminer l'étendue de l'impression. Manuel système, 02/2013, A5E AA 93

94 Editeur de projet OS 2.10 Onglet "Général" Configuration actuelle Afin d'utiliser la même configuration de l'éditeur de projet pour plusieurs projets OS, vous pouvez exporter ou importer les données configurées de l'éditeur de projet. Si vous souhaitez exporter la configuration de l'éditeur de projet, celui-ci doit déjà avoir été exécuté dans le projet. Cliquez sur le bouton "Exporter...". La boîte de dialogue de sélection de fichiers s'affiche. Entrez le chemin et le nom du fichier dans cette boîte de dialogue. Le chemin vers le projet WinCC actuel ainsi que l'extension fichier "*.exp" sont prédéfinis. Si vous souhaitez importer une configuration de l'éditeur de projet, cliquez sur le bouton "Importer...". Choisissez le fichier de configuration souhaité dans la boîte de dialogue de sélection de fichiers. Les informations mémorisées dans le fichier importé sont affichées dans l'éditeur de projet. Pour accepter les données de configuration importées dans le projet, cliquez sur le bouton "OK ou "Appliquer". Voir aussi Editeur "Editeur de projet OS" (Page 50) 94 Manuel système, 02/2013, A5E AA

95 Editeur de projet OS 2.11 Structure du fichier de configuration 2.11 Structure du fichier de configuration Fichier de configuration personnalisé L'éditeur de projet OS contient des modèles avec des fichiers de configuration appropriés. Vous n'avez pas besoin de modifier les fichiers de configuration. Les développeurs expérimentés et utilisateur d'odk peuvent créer leurs propres fichiers de configuration. Un spécimen de fichier que le développeur pourra comme modèle, est mis à disposition dans le répertoire des fichiers de configuration. Manuel système, 02/2013, A5E AA 95

96 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Liste des alarmes de contrôle de processus Nº d'alarme Classe d'alarmes Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Maintenance préventive Maintenance préventive Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Message de conduite Message de conduite Message de conduite Texte alarme Créé pour Signification Liaison non établie WinCC = Nom de liaison Liaison établie WinCC = Nom de liaison PERFMON : est bas Moniteur système = Valeur surveillée PERFMON : est haut Moniteur système = Valeur surveillée PERFMON : est bas Moniteur système = Valeur surveillée PERFMON : est haut Moniteur système = Valeur surveillée PERFMON : est bas Moniteur système = Valeur surveillée PERFMON : est haut Moniteur système = Valeur surveillée Perte de redondance de l'adaptateur de terminal Adaptateur de terminal déconnecté : acquittement pour manuellement pour manuellement pour Moniteur système Moniteur système WinCC WinCC WinCC = Adresse MAC = Adresse MAC Utilisateur Classe d'alarmes Type d'alarme Nom de l'ordinateur Utilisateur Classe d'alarmes Type d'alarme Nom de l'ordinateur Utilisateur Classe d'alarmes Type d'alarme Nom de l'ordinateur 96 Manuel système, 02/2013, A5E AA

97 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Nº d'alarme Classe d'alarmes Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Texte alarme Créé pour Signification La connexion au maître a été interrompue LBMRT : Erreur LBMRT : La variable n'existe pas CAS:Démarre le service d'archives CAS:Démarre le service d'archives CAS : Impossible de démarrer le Service d'archives, erreur : CAS:Stoppe le Service d'archives CAS : Impossible de stopper le service d'archives, erreur : CAS : Backup de support de données terminé sans erreur. CAS : La procédure de backup a échoué, erreur : CAS : Support de backup créé CAS : Support de backup fermé CAS : Backup connectée CAS : La connexion backup a échoué, erreur : CAS : Backup déconnecté CAS : La déconnexion du backup a échoué, erreur : WinCC Lifebeat Monitoring Runtime Lifebeat Monitoring Runtime Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive = Nom de la variable d'un appareil surveillé = texte d'erreur = texte d'erreur = Segment de base de données = texte d'erreur = Segment de base de données = Segment de base de données = Segment de base de données = texte d'erreur = Segment de base de données = texte d'erreur Manuel système, 02/2013, A5E AA 97

98 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Nº d'alarme Classe d'alarmes Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Texte alarme Créé pour Signification CAS : Importation de l'archive démarrée CAS : L'importation de l'archive a échoué, erreur : CAS : Importation de l'archive terminée CAS: Archive erreur à l'application : CAS : Archive appliquée. CAS : Démarrage du traitement de l'archive en cours CAS : Backup de données de démarré CAS : Backup de données de terminé sans erreur Impossible d'affecter un nom symbolique au serveur physique. Attention : aucune licence disponible : pour cette raison, l'archivage de longue durée du serveur SIMATIC PCS7 StoragePlus est désactivé. StoragePlus : Ne peut plus créer de répertoire Erreur : StoragePlus : Ne peut plus déplacer le fichier vers Erreur : Erreur de signalisation groupée au démarrage La hiérarchie de signalisation groupée n'est pas à jour. Signalisation groupée : Dérangement de la liaison dans Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive Serveur central d'archive StoragePlus StoragePlus Signalisation groupée Signalisation groupée Signalisation groupée Nom d'archive Nom d'archive = texte d'erreur Nom d'archive Nom d'archive = texte d'erreur Nom d'archive Nom d'archive = Segment de base de données = Segment de base de données Nom de répertoire = Texte d'erreur Nom de fichier Nom de répertoire = texte d'erreur est le nom de la variable 98 Manuel système, 02/2013, A5E AA

99 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Nº d'alarme Classe d'alarmes Alarme de contrôle de process OS Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Texte alarme Créé pour Signification Signalisation groupée : La variable n'existe pas : Bloc verrouillé à : Bloc validé à : Acquittement des défaillances dans l'image : Acquittement pour Signalisation groupée Signalisation groupée Signalisation groupée Signalisation groupée Signalisation groupée est le nom de la variable Utilisateur Nom d'ordinateur Utilisateur Nom d'ordinateur = Nom d'utilisateur = Nom de la vue de process Utilisateur Classe d'alarmes Type d'alarme Nom de l'ordinateur PTM : Erreur au démarrage Picture Tree Manager Erreur interne, veuillez redémarrer le runtime. Si l'erreur se reproduit plusieurs fois, redémarrez WinCC SSM : Erreur au démarrage Split Screen Manager Erreur interne, veuillez redémarrer le runtime. Si l'erreur se reproduit plusieurs fois, redémarrez WinCC Le taux de remplissage du lecteur de projet dépasse Le projet a été créé avec une version WinCC erronée Split Screen Manager Split Screen Manager = Taux de remplissage en 7 n'est pas utilisé Serveur 7 = Nom de l'ordinateur PCS 7 Serveur 7 = Nom de l'ordinateur PCS 7 S2S : Couplage serveurserveur démarré S2S : Couplage serveurserveur arrêté S2S : Défaillance du serveur S2S : Serveur activé S2S : Tâche perturbée S2S : Contrat 7 aucune licence 7 Affichage par défaut non utilisé Affichage par défaut non utilisé = Référence de contrat = Etat de la liaison = Référence de contrat = Etat de la liaison Manuel système, 02/2013, A5E AA 99

100 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Nº d'alarme Classe d'alarmes Message de conduite Message de conduite Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Texte alarme Créé pour Signification Connexion : Utilisateur inconnu : Connexion : Mot de passe incorrect basculé en mode maître ne peut pas émettre de télégramme d'horodatage Service de réception d'heure : Signal faible ou absent ne peut pas recevoir de télégramme d'horodatage ne peut pas recevoir de télégramme d'horodatage pas de tél. d'horo., basculement sur unité red. Device : peut émettre correctement télégramme d'horodatage Le service de réception de l'heure fonctionne correctement peut recevoir correctement des télégrammes d'horodatage peut recevoir correctement des télégrammes 7 Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization = Nom de l'utilisateur = Nom de l'utilisateur = Devicename, par ex. CP1613 = a) no time-master on bus b) worse time-master on bus = Devicename, p. ex. CP1613 = Devicename, p. ex. CP1613 = Devicename, p. ex. CP1613 = Devicename, par ex. CP1613 = Devicename = Devicename, p. ex. CP1613 = Devicename (Device 1) = Devicename (Device 2) 100 Manuel système, 02/2013, A5E AA

101 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Nº d'alarme Classe d'alarmes Alarme de contrôle de process OS Message de conduite Message de conduite Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Texte alarme Créé pour Signification basculé en mode esclave Synchronisation d'horloge désactivée Synchronisation d'horloge activée Le service client DCF77 est défaillant Le service client DCF77 fonctionne correctement basculé en mode maître basculé en mode esclave Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization = Devicename, par ex. CP1613 = a) another timemaster detected b) because <device-name> switched Si deux unités sont configurées en tant que Maître et que l'une permute en mode standby, l'autre sera également forcée de permuter en mode Standby. c) lost WinCC mastership Si le serveur WinCC devient serveur redondant, il ne peut plus fonctionner en tant qu'horloge maître sur le bus. Son unité passe alors en mode de réserve. = Devicename, par ex. CP1613 = a) no time-master on bus b) worse time-master on bus = Devicename, par ex. CP1613 = a) another timemaster detected b) because <device-name> switched Si deux unités sont configurées en tant que Maître et que l'une permute en mode standby, l'autre sera également forcée de permuter en mode Standby. c) lost WinCC mastership Si le serveur WinCC devient serveur redondant, il ne peut plus fonctionner en tant qu'horloge maître sur le bus. Il commute ses unités sur le mode standby Manuel système, 02/2013, A5E AA 101

102 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Nº d'alarme Classe d'alarmes Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Texte alarme Créé pour Signification ne peut pas émettre de télégramme d'horodatage peut émettre correctement télégramme d'horodatage Time Synchronization Time Synchronization = Devicename, p. ex. CP1613 = Devicename, p. ex. CP1613 fournit l'heure locale Time Synchronization = Devicename, p. ex. CP1613 LAN-Sync : Synchronisation d'horloge avec PC en dérangement LAN-Sync : Synchronisation d'horloge réglée sur PC LAN-Sync : Synchronisation d'horloge établie avec PC Les noms d'appareil configurés de la synchronisation d'horloge ne concordent pas avec l'installation du PC LAN-Sync : Il n'est pas possible d'adopter l'heure du serveur WinCC connecté Saut de temps détecté - commuté en mode esclave continu Saut de temps détecté - Synchronisation d'horloge désactivée en continu Service de réception de l'heure non démarré Service de réception de l'heure en cours d'exécution La synchronisation d'horloge est désactivée RedundancyControl : Perte de la liaison série Serveur OS (Maître) Serveur OS (Standby) Erreur de redondance Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Time Synchronization Redondance Redondance = Nom de l'ordinateur = Nom de l'ordinateur = Nom de l'ordinateur Utilisateur Nom d'ordinateur 102 Manuel système, 02/2013, A5E AA

103 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Nº d'alarme Classe d'alarmes Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Maintenance préventive Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process AS Message de conduite Message de conduite Message de conduite Texte alarme Créé pour Signification RedundancyControl : Perte de la liaison via carte réseau adresse (MAC) Défaillance de la communication Désactivation du projet actuel La liaison AS - OS est interrompue Synchronisation des alarmes de diagnostic en cours Présence d'alarmes de diagnostic de type MAINTENANCE_ERROR supplémentaires. Présence d'alarmes de diagnostic de type MAINTENANCE_DEMAND supplémentaires. Présence d'alarmes de diagnostic de type MAINTENANCE_REQUEST supplémentaires. Erreur à l'exportation des données Ident. Des alarmes de diagnostic à haute priorité supplémentaires sont disponibles. : Système d'alarmes réorganisé : Exportation individuelle : Exportation totale des données d'identification Redondance Maintenance Maintenance Maintenance Maintenance Maintenance Maintenance Maintenance Maintenance Maintenance Maintenance Maintenance Maintenance = Nom de l'appareil auquel il n'existe plus de liaison = Nom du projet WinCC désactivé = Nom de la liaison AS/ OS perturbée (affichage de la liaison AS/OS dans Simatic Shell) = Texte libre. Les textes suivants sont jusqu'ici disponibles (en anglais) : - "Initialization error!" - "Failed to build the list of servers!" - "Failed to obtain project path" - "Failed to enumerate server information!" - "I/O Write error!" - "Unspecified error!" = Nom de l'utilisateur = Nom de l'utilisateur = Nom de l'utilisateur Manuel système, 02/2013, A5E AA 103

104 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Nº d'alarme Classe d'alarmes Message de conduite Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process OS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Texte alarme Créé pour Signification : Enregistrement de l'exportation totale filtrée dans Exportation individuelle erreur: Exportation totale données d'identification, erreur: Enregistrement exportation totale filtrée dans erreur: Maintenance Maintenance = = = Maintenance = Maintenance = = = OS n'est pas activé Maintenance = Perte de redondance voie Aucun accès au serveur SQL, perte de données possible RedundancyControl : Perte de la connexion via carte réseau avec adresse MAC RedundancyControl : un blocage du système a été détecté. Commutation à l'état Fault RedundancyControl : un blocage du système a été détecté. Redémarrez l'ordinateur dès que possible. RedundancyControl: Etat ERREUR remis à zéro jusqu'à ce que le partenaire soit dans un état stable PHRDY : Aucune communication avec Process Historian possible PHRDY : Communication avec Process Historian défaillante Autodiagnostic : Valeur du participant n'est pas valide. Autodiagnostic : Valeur du participant est supérieure à la limite d'alerte HIGH. Maintenance Common Archiving Redondance Redondance Redondance Redondance Process Historian Process Historian Autodiagnostic Autodiagnostic = Nom de l'utilisateur = = = voie A ou voie B = Adresse MAC 104 Manuel système, 02/2013, A5E AA

105 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Nº d'alarme Classe d'alarmes Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process AS Alarme de contrôle de process OS Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Message de conduite Texte alarme Créé pour Signification Autodiagnostic : Valeur du participant est inférieure à la limite de défaut LOW. Autodiagnostic : Valeur du participant est supérieure à la limite d'alerte HIGH. Autodiagnostic : Valeur du participant est inférieure à la limite d'alerte LOW. Autodiagnostic : Le participant cause / nouveau = ancien = Autodiagnostic Autodiagnostic Autodiagnostic Autodiagnostic Bibliothèques SFC (fonction système) nouveau = ancien = nouveau = ancien = nouveau = ancien = PCS 7 PCS 7, SIMATIC BATCH, Bibliothèques SIMATIC BATCH SFC (fonction système) SFC, SIMATIC BATCH SIMATIC BATCH = Utilisateur = Texte de conduite = Nouvelle valeur = Unité = Ancienne valeur = Utilisateur = Texte de conduite = Nouvelle valeur = Unité = Ancienne valeur = Utilisateur = Texte de conduite = Nouvelle valeur = Unité = Ancienne valeur = Utilisateur = Texte de conduite = Nouvelle valeur = Ancienne valeur = Utilisateur = Texte de conduite au choix = Suite Texte de conduite au choix = Suite Texte de conduite au choix = Utilisateur = Nom de paramètre = Nouvelle valeur = Unité = Ancienne valeur Manuel système, 02/2013, A5E AA 105

106 Editeur de projet OS 2.12 Liste des alarmes de contrôle-commande Nº d'alarme Classe d'alarmes Message de conduite Message de conduite Texte alarme Créé pour Signification = SIMATIC BATCH PCS 7 = Utilisateur = Texte de conduite = Nom de fonction = réservé = Utilisateur = Texte de conduite = Texte du "numéro de sélection" = Numéro de sélection entré par l'opérateur 106 Manuel système, 02/2013, A5E AA

107 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager 2.13 Split Screen Manager Gestion des vues dans un projet activé Gestion des vues Dans un projet activé, Split Screen Manager gère les données d'écran, les compositions de vues et les changements de vue, conformément à la hiérarchie des vues. Vous pouvez accéder et interroger les différentes zones de l écran avec les fonctions d interface API de Split Screen Manager. Vous pouvez également changer de langue et basculer sur l'une des langues préparées dans la Text Library. Split Screen Manager fonctionne en tâche de fond du projet actif. Il n'est pas accessible via l'interface utilisateur. Les principales caractéristiques de Split Screen Manager sont les suivantes : Gestion des données d'écran Enregistrement de la composition de vues Gestion du rattachement à l'installation de toutes les vues affichées Prise en charge du changement de vue conformément à la hiérarchie de vues créée dans Picture Tree Manager. Gestion d'une pile mémoire de vues (Picture Memory) Gestion d'une mémoire de vues (Picture Store) Les fonctions de Split Screen Manager ne sont disponibles que dans le projet WinCC activé. La vue de base du projet activé est affichée au runtime. Dans la partie supérieure de la vue de base se trouve le bandeau de supervision avec les boutons configurés. Les boutons vous permettent d'appeler les vues WinCC du projet courant. Split Screen Manager gère les zones d'écran de tous les écrans connectés dans une vue de base. Vous pouvez paramétrer la structure de la vue de base avec l'éditeur de projet OS. Remarque Split Screen Manager est une option WinCC qui n'est disponible que si vous avez installé le paquet optionnel "Basic Process Control" Gestion des vues Gestion de la mémoire de vues Dans Split Screen Manager, chaque zone de travail dispose dans la vue de base de sa propre mémoire de vues. La mémoire de vues sert à ranger de manière simple une vue dans la zone de travail. Manuel système, 02/2013, A5E AA 107

108 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager Cette vue peut être appelée également plusieurs fois à tout instant. L'enregistrement d'une nouvelle vue écrase la vue précédente dans la mémoire de vues. Une mémoire de vues est gérée pour chaque zone de travail de la vue de base. Les boutons suivants vous permettent d'enregistrer et d'appeler la vue dans la mémoire de vues : Vous pouvez interroger, modifier ou effacer le contenu de la mémoire de vues par les fonctions API de Split Screen Manager. Gestion de la pile mémoire de vues Split Screen Manager journalise chaque changement de vue dans l'espace de travail et permet d'appeler les vues précédemment affichées. Pour chaque espace de travail de la vue de base, le système gère une pile mémoire de vues spécifique à la zone et dans laquelle les noms des huit dernières vues sélectionnées pour chaque espace de travail sont enregistrées. Sélectionnez la vue précédente de la pile mémoire avec le bouton suivant : Sélectionnez la vue suivante de la pile mémoire avec le bouton suivant : Vous interrogez le contenu de la pile mémoire de vues avec les fonctions API de Split Screen Manager. Remarque Les autorisations attribuées pour les vues de la mémoire de vues et de la pile mémoire de vues sont spécifiques à l'utilisateur. C'est pourquoi la totalité de la mémoire de vues et de la pile mémoire de vues de tous les écrans est effacée à chaque connexion d'un nouvel utilisateur dans WinCC. 108 Manuel système, 02/2013, A5E AA

109 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager Prise en charge des changements de vue selon la hiérarchie des vues La condition pour cette fonction est l'existence d'une hiérarchie de vues de l'installation créée avec Picture Tree Manager. Vous pouvez exécuter les changements de vue directement via les fonctions API du Split Screen Manager. Le runtime de Split Screen Manager exécute alors à l'aide du runtime PDL les changements de vues selon la hiérarchie de vues créées. Gestion du rattachement des vues à l'installation Tous les changements de vues sont exécutés par le module runtime de Split Screen Manager. Ainsi le runtime de Split Screen Manager peut à tout moment renseigner sur le rattachement au process (hiérarchie de process) des vues affichées. Cette information est le préalable au contrôle de droit d'accès aux zones de l'installation. Le contrôle de droit d'accès de l'utilisateur aux zones de l'installation peut être appelé et interrogé avec les fonctions standard de Global Script et les fonctions API correspondantes de Split Screen Manager. Gestion des données d'écran Split Screen Manager prend en charge au maximum quatre écrans avec les zones suivantes : un espace de travail un clavier virtuel un bandeau de supervision une fenêtre de process (fenêtre au premier plan) un nombre quelconque de champs préconfigurés auxquels sont affectées des vues (Specialfields). Vous pouvez accéder et interroger les différentes zones de l écran avec les fonctions d'interface API de Split Screen Manager Quelques remarques sur Multi-VGA Introduction Pour l'option WinCC Multi-VGA, l'une des cartes graphiques suivantes est requise : Matrox G450 MMS Dual (n réf. 6ES XX03-1XE0). La carte graphique n'est prise en charge que par Windows XP et Server Matrox G450 MMS Quad (n réf. 6ES XX03-1XE1). La carte graphique n'est prise en charge que par Windows XP et Server Matrox M9120 Plus LP PCIe X16 Dual (n réf. 6ES XX04-1XE0) Matrox M9140 LP PCIe X16 Quad (n réf. 6ES XX04-1XE1) Manuel système, 02/2013, A5E AA 109

110 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager Vous pouvez aussi utiliser d'autres cartes graphiques. Siemens peut toutefois uniquement garantir un support technique pour les cartes graphiques affichées ci-dessus. Montage de la carte G450 MMS La carte Matrox G450 MMS est un module PCI. Assurez-vous avant le montage de la carte que, dans le BIOS, les paramètres système correspondants soient correctement réglés p. ex "Primary Display = PCI VGA". Sinon, tous les moniteurs resteront foncés et les messages d'amorçage ne s'afficheront pas. Démarrez le PC après le montage de la carte et ouvrez de nouveau la boîte de dialogue du BIOS. Activez le paramètre système "Reset Configuration Data = 1" et quittez le BIOS en cliquant sur le bouton "Enregistrer". Remarque La résolution 1600 x 1200 n'est possible qu'avec un pilotage analogique du moniteur. Si les moniteurs sont pilotés en DVI, la résolution maximale vaut 1280 x Montage de la carte M9120/ M9140 La carte Matrox M9120/ M9140 est un module PCI Express pour l'emplacement X16. Après le montage de la carte, les paramètres systèmes correspondants sont automatiquement réglés. Au-delà de la puissance de la carte Matrox G450 MMS, les nouvelles cartes graphiques offrent les possibilités suivantes : piloter en DVI les moniteurs avec une résolution de 1600x1200 pixels numériques utiliser les moniteurs au format d'écran large 1680x1050, 1920x1080 et 1920x1200 pour l'exploitation Multi-VGA. L'exploitation Multi-VGA n'est pas prise en charge pour le plus grand format (2500x1600 pixels). Positionnement des moniteurs Si vous configurez dans l'éditeur de projet OS plus d'un moniteur pour l'appareil cible en exploitation, vous devez classer les moniteurs dans un ordre numérique croissant. Ceci s'effectue sous les propriétés de l'affichage, au niveau du panneau de configuration du système d'exploitation : Positionner deux moniteurs côte à côte Positionner deux moniteurs l'un sous l'autre 110 Manuel système, 02/2013, A5E AA

111 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager Positionner quatre moniteurs côte à côte Positionner quatre moniteurs comme un dé Parties invisibles de fenêtres d'application En raison des propriétés du système d'exploitation, les fenêtres d'application doivent avoir une certaine taille pour que tous les éléments de la fenêtre soient visibles. Ceci concerne p. ex. les fenêtres qui sont divisées ou qui affichent des champs supplémentaires dans la barre d'état. Une fenêtre doit, selon la résolution d'écran paramétrée et le nombre d'écrans utilisés (taille du Bureau) dépasser la largeur d'un moniteur pour que toutes les composantes de la fenêtre soient affichées. L'interface utilisateur du runtime n'est pas affectée par cet effet. Utilisation d'autres cartes graphiques Le comportement d'autres cartes graphiques peut diverger de celui des cartes Matrox. L'affichage de messages et d'objets, comme par. ex. les boîtes de dialogue ou les fenêtres d'application peut par exemple diverger. Tenez compte des particularités des cartes d'autres fabricants. Les particularités suivantes sont connues : Un objet/fenêtre à ouvrir est toujours affiché sur le moniteur 1 ou sur le moniteur préféré. Un objet/fenêtre à ouvrir soit placé sur plusieurs moniteurs. Un objet/fenêtre à ouvrir soit affiché sur le moniteur sur lequel la commande à la souris a été effectuée. Un objet/fenêtre à ouvrir est toujours affiché à sa dernière position. L'interface utilisateur du runtime est également affectée par cet effet. Une même carte peut avoir un comportement différent selon le système d'exploitation et le pilote (paramétrage du pilote). Vous pouvez télécharger la version la plus actuelle du pilote depuis le site du fabricant sur Internet. Remarque Aide en ligne sur Multi VGA L'aide en ligne WinCC ne supporte pas l'exploitation Multi-VGA. Optimisation de la performance Pour optimiser le temps de rafraîchissement de l'écran lorsque vous utilisez plusieurs moniteurs, paramétrez le design "WinCC Classic" dans les propriétés du projet WinCC. Manuel système, 02/2013, A5E AA 111

112 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager Comment régler les paramètres pour la carte G450 sous Windows XP et Server 2003 Introduction Afin d'utiliser l'option Multi-VGA, configurez la carte graphique Matrox G450 MMS pour Windows XP et Server 2003 via le panneau de configuration. Les deux modules "Dual" et "Quad" ont été testés avec le pilote " ". Le pilote se trouve sur le DVD WinCC sous "Tools\Drivers\DISPLAY\Matrox_G450_MMS" ou sur le DVD PCS 7 sous "Additional_Products\Drivers\DISPLAY\Matrox_G450_MMS". Marche à suivre 1. Sélectionnez dans le menu Démarrer de Windows "Paramètres > Panneau de configuration > Affichage". 2. Etendez le bureau de Windows à tous les moniteurs. 3. Sélectionnez les paramètres requis de couleur et de résolution. 4. Cliquez sur le bouton "Avancé...". La boîte de dialogue de Matrox pour le paramétrage détaillé s'ouvre. 5. Sélectionnez pour chaque écran la fréquence de rafraîchissement requise dans l'onglet "Ecran". 112 Manuel système, 02/2013, A5E AA

113 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager 6. Désactivez tous les paramètres superflus dans l'onglet "Options". Validez les paramètres de la copie d'écran : 7. Ne procédez pas à des paramétrages dans l'onglet "Configuration multi-affichages". Ne démarrez en aucun cas "Matrox Hybrid Display". Manuel système, 02/2013, A5E AA 113

114 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager 8. Fermez les boîtes de dialogue pour les paramétrages de l'écran et ouvrez via la barre des tâches la boîte de dialogue"matrox Quick Desk". Désactivez toutes les options. 9. Résolution des problèmes en cas d'erreur : Respectez les observations sous l'onglet "Résolution des problèmes". 114 Manuel système, 02/2013, A5E AA

115 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager En particulier pour le système d'exploitation "Windows Server 2003", le fabricant conseille de positionner la réglette pour l'accélération matérielle sur "Aucune". Certains onglets de la boîte de dialogue n'apparaissent alors pas, de sorte que les possibilités de paramétrage respectives ne sont plus disponibles. La réduction de l'accélération matérielle à 0% peut toutefois conduire à un ralentissement du système, de sorte qu'il peut être judicieux de se rapprocher comme suit du paramétrage optimal : Placez le curseur sur "Aucune" Fermez la boîte de dialogue et redémarrez l'ordinateur. Placez le curseur sur "Totale". Fermez la boîte de dialogue et redémarrez l'ordinateur. Si le problème persiste, réduisez progressivement la vitesse d'accélération du matériel. Manuel système, 02/2013, A5E AA 115

116 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager Remarque Selon l'ordinateur / le BIOS du PC utilisé, il se peut parfois que les moniteurs ne soient pas tous reconnus après l'installation du pilote graphique. Dans ce cas. redémarrez l'ordinateur. Désinstallez le logiciel Matrox via le menu "Démarrer > Paramètres > Panneau de configuration > Ajout/Suppression de programmes". Redémarrez l'ordinateur et répétez l'installation Comment régler les paramètres pour la carte M9120/9140 sous Windows XP et Server 2003 Introduction Afin d'utiliser l'option Multi-VGA, configurez la carte graphique Matrox M9120/M9140 pour Windows XP et Server 2003 via le panneau de configuration. Les deux modules "Dual" et "Quad" ont été testés avec le pilote " SE U WHQL". Vous trouverez le pilote sur la page Internet du fabricant Matrox. Marche à suivre 1. Téléchargez sur la page d'accueil de Matrox le pilote pour la carte graphique Matrox M9120/ Arrêtez l'ordinateur. 3. Montez la carte graphique et démarrez l'ordinateur. 4. Installez le pilote de la carte graphique. 116 Manuel système, 02/2013, A5E AA

117 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager 5. Après l'installation du pilote, réglez les paramètres voulus dans la boîte de dialogue de Windows pour les paramétrages de l'écran, par ex. 4 moniteurs disposés horizontalement avec une résolution de 1920x1200 pixels pour 60 Hz. 6. Utilisez l'affichage "1" comme moniteur primaire et respectez un ordre numérique croissant lors de la disposition des moniteurs. Remarque Vous trouverez généralement leur résolution voulue en pixels dans la boîte de dialogue de Windows pour les paramétrages de l'écran. Aucun autre paramétrage n'est ensuite nécessaire pour le Multi-VGA. Dans ce cas, ne démarrez pas l'outil Matrox "Matrox PowerDesk SE" qui a été automatiquement installé lors de l'installation du pilote. Ne modifiez aucun paramétrage dans les boîtes de dialogue suivantes : Configuration multi-affichages... Gestion du bureau... Desktop Divider... Raccourcis clavier Comment régler les paramètres pour la carte M9120/9140 sous Windows 7 et Server 2008 Introduction Afin d'utiliser l'option Multi-VGA, configurez la carte graphique Matrox M9120/M9140 pour Windows 7 et Server 2008 via le panneau de configuration. Les deux modules "Dual" et "Quad" ont été testés : dans la version 32 bits avec le pilote " WDDM M WHQL". dans la version 64 bits avec le pilote " WDDM M WHQL". Vous trouverez le pilote sur la page Internet du fabricant Matrox. Marche à suivre 1. Téléchargez sur la page d'accueil de Matrox le pilote pour la carte graphique Matrox M9120/ Arrêtez l'ordinateur. 3. Montez la carte graphique et démarrez l'ordinateur. 4. Installez le pilote de la carte graphique. Manuel système, 02/2013, A5E AA 117

118 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager 5. Après l'installation du pilote, réglez les paramètres voulus dans la boîte de dialogue de Windows pour les paramétrages de l'écran, par ex. 4 moniteurs disposés horizontalement avec une résolution de 1920x1200 pixels pour 60 Hz. 6. Utilisez l'affichage "1" comme moniteur primaire et respectez un ordre numérique croissant lors de la disposition des moniteurs. Remarque Vous trouverez généralement leur résolution voulue en pixels dans la boîte de dialogue de Windows pour les paramétrages de l'écran. Aucun autre paramétrage n'est ensuite nécessaire pour le Multi-VGA. Dans ce cas, ne démarrez pas l'outil Matrox "Matrox PowerDesk SE" qui a été automatiquement installé lors de l'installation du pilote. Ne modifiez aucun paramétrage dans les boîtes de dialogue suivantes : Configuration multi-affichages... Gestion du bureau... Desktop Divider... Raccourcis clavier La fonction "Loop in Alarm" Loop in Alarm La fonction "Loop in Alarm" n'est disponible que sur une OS PCS 7. La fonction "Loop in Alarm" permet d'ouvrir, pour le point de mesure ayant déclenché l'alarme, soit le bloc d'affichage dans une représentation en boucle, soit une vue de process liée dans l'éditeur des listes de blocs. Pour configurer "Loop in Alarm", ouvrez l'éditeur "Alarm Logging". Dans la colonne "Loop in Alarm" ou dans la boîte de dialogue des propriétés des diverses alarmes, vous trouverez la fonction "Loop in Alarm" sous l'onglet "Variable/Action". Le paramétrage par défaut WinCC est "Open Picture". 118 Manuel système, 02/2013, A5E AA

119 Editeur de projet OS 2.13 Split Screen Manager Entrez la désignation du point de mesure, p. ex. "FIC_752_003" dans la zone de texte "Nom de vue/paramètre d'appel". Remplacez "OpenPicture" par "LoopInAlarm" en sélectionnant la fonction "LoopInAlarm" dans le navigateur de fonctions de "Split Screen Manager" puis en cliquant sur "OK". Si vous démarrez "LoopInAlarm" en faisant un double-clic par inadvertance, cliquez sur le bouton "Annuler" dans la boîte de dialogue "Paramétrage". Remarque N'utilisez pas la fonction standard "Open Picture" dans un environnement PCS 7. Une vue appelée par cette fonction couvrirait l'ensemble de l'écran. l ne serait alors plus possible d'entrer de commande. Manuel système, 02/2013, A5E AA 119

120

121 Avertisseur sonore Avertisseur sonore Contenu L'éditeur "Avertisseur sonore" vous permet de configurer l'émission d'événements d'alarme sur des cartes de signalisation et cartes son de PC. Cette documentation traite les questions suivantes : Lier des variables de signalisation à des alarmes Déclarer des variables de signalisation Déterminer des priorités d'alarme et les autorisations des variables de signalisation Affecter des avertisseurs à une variable de signalisation Installer et tester des cartes de signalisation Manuel système, 02/2013, A5E AA 121

122 Avertisseur sonore 3.2 Généralités sur l'avertisseur sonore 3.2 Généralités sur l'avertisseur sonore Fonctionnalité L'avertisseur sonore vous permet de commander des avertisseurs optiques ou acoustiques. Des fichiers son seront ainsi restitués lors de l'arrivée d'alarmes. Avec l'éditeur "Avertisseur sonore", vous configurez les signaux qui doivent être déclenchés lorsque certaines alarmes arrivent. L'arrivée d'une alarme active une variable de signalisation qui déclenche un signal optique ou acoustique sur l'avertisseur associé. Quand vous validez l'alarme, la variable de signalisation est réinitialisée et le signal arrêté. Pour ouvrir l'éditeur "Avertisseur sonore", double-cliquez sur l'entrée Avertisseur sonore ou sélectionnez la commande de menu "Ouvrir" dans le menu contextuel de l'explorateur WinCC. Deux onglets permettent de paramétrer le pilotage des sorties de signaux par les variables de signalisation ainsi que le comportement à l'acquittement dans une architecture client-serveur. Sous le premier onglet "Affectation des alarmes", vous reliez des propriétés particulières d'alarmes avec des variables de signalisation. Les propriétés d'alarme suivantes servent de filtre pour déclencher un signal : Classe d'alarmes Priorité d'alarme Origine Zone Evénement Via la colonne "Autorisation, vous pouvez déterminer en plus si l'avertisseur sonore spécifique à l'utilisateur est déclenché lors d'alarmes provenant de zones particulières, lorsque les critères de tri spécifiés sont remplis. Chaque ligne forme un "ET" logique avec six entrées. Seulement si toutes les 6 conditions sont réalisées, la variable d'alarme en question sera positionnée sur "1". Le deuxième onglet "Affectation des signaux" sert à configurer les signaux pour les alarmes reçues. Vous affectez pour ce faire les avertisseurs physiques existants aux variables de signalisation et définissez leur comportement à l'acquittement. Des exemples d'application illustrent la configuration du comportement à l'acquittement dans un système client-serveur. Le bouton "Documentation de projet" permet d'imprimer les données de configuration de l'avertisseur sonore. Utilisation de l'avertisseur sonore sans commande d'un avertisseur Vous pouvez utiliser l'avertisseur sonore pour mettre une variable de signalisation à "1" lors de l'arrivée d'une alarme sans toutefois commander d'avertisseur. La variable de signalisation est remise à 0 après l'acquittement de l'alarme. Configurez les propriétés d'alarme et la variable de signalisation dans l'onglet "Affectation des alarmes". Sélectionnez la variable de signalisation dans l'onglet "Affectation des signaux". N'affectez pas de module de signaux ni de fichier son à la variable. 122 Manuel système, 02/2013, A5E AA

123 Avertisseur sonore 3.2 Généralités sur l'avertisseur sonore Comportement au Runtime de l'avertisseur sonore Veillez à ce que l'avertisseur sonore soit réinitialisé si vous configurez pendant l'exécution. L'avertisseur pour les alarmes acquittées mais encore présentes est alors de nouveau déclenché. Ce comportement n'a aucune influence sur le système d'alarme. Acquittez encore une fois l'avertisseur. Lors de l'activation de Runtime, un signal sonore n'est activé qu'après un redémarrage du système d'alarme. La temporisation par défaut est de 30 seconde et elle peut être modifiée dans le fichier "SSM.cfg" du projet dans la section "[RTControl]" avec le paramètre "HornDelay". La valeur ne doit pas être inférieure à 30 secondes. Une temporisation de 60 secondes est par ex. recommandée pour des projets de taille importante. Le comportement des avertisseurs peut différer selon la temporisation paramétrée : pendant le fonctionnement, l'avertisseur pour un utilisateur donné n'est activé que par des alarmes s'étant produites après la connexion de cet utilisateur. Les alarmes qui se sont produites avant la connexion de l'utilisateur et les alarmes non encore disparues figurent dans la liste des nouvelles alarmes mais elle ne déclenchent plus l'avertisseur. l'avertisseur est déclenché pour des alarmes antérieures (après écoulement du HornDelay) si elles se produisent entre le démarrage du Runtime et la connexion de l'utilisateur. Remarque Les avertisseurs sont aussi activés en runtime si l'utilisateur est déconnecté. Voir aussi Lier des variables de signalisation à des alarmes (Page 125) Configuration minimale de l'avertisseur sonore (Page 139) Généralités sur la carte son (Page 141) Création d'une documentation de projet (Page 142) Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement (Page 143) Manuel système, 02/2013, A5E AA 123

124 Avertisseur sonore 3.3 Limites de la sortie vocale dans l'avertisseur sonore 3.3 Limites de la sortie vocale dans l'avertisseur sonore Utilisation de sorties vocales Tenez compte des points suivants lors de la configuration si vous voulez utiliser des sorties vocales dans l'avertisseur sonore : Soyez aussi bref que possible dans les sorties vocales. Créez des fichiers WAV aussi petits que possible en les enregistrant en mono et non en stéréo, en qualité moyenne ou, si possible, en basse qualité (fréquence d'échantillonnage plus petite). Ajoutez la taille de tous les fichiers WAV configurés dans l'avertisseur sonore pour chaque poste de conduite et augmentez la mémoire centrale en conséquence. Pour obtenir une sortie vocale compréhensible, vous devez donner la valeur "1" à l'option "Limiter le nombre de sons lus simultanément" sous l'onglet "Affectation des signaux" de l'avertisseur sonore. Plus les textes enregistrés sont complexes, plus il est difficile de comprendre des sorties simultanées. La limitation à la sortie d'un seul son à la fois a pour conséquence que seul le fichier WAV ayant la priorité la plus élevée est restitué jusqu'à l'acquittement de l'avertisseur sonore si plusieurs alarmes sont en attente en même temps. La priorité découle de la position dans le tableau sous l'onglet "Affectation des signaux". Le fichier WAV ayant la priorité de rang deux n'est restitué qu'après acquittement du fichier WAV de priorité de plus haut rang etc. La sortie vocale peut ainsi être considérablement retardée. Dans un système de signalisation, des limites étroites sont fixées à la sortie vocale en raison de la nature humaine. 124 Manuel système, 02/2013, A5E AA

125 Avertisseur sonore 3.4 Lier des variables de signalisation à des alarmes 3.4 Lier des variables de signalisation à des alarmes Lier des variables de signalisation à des alarmes Introduction Sous l'onglet "Affectation des alarmes", vous créez des variables de signalisation que vous reliez au propriétés des alarmes. Vous définissez par ailleurs pour les différentes variables de signalisation les droits d'accès pour le déclenchement des signaux. Lorsqu'une alarme arrive, la variable de signalisation de la classe d'alarmes correspondante est mise à "1". Marche à suivre 1. Sélectionnez l onglet "Affectation des alarmes". 2. Double-cliquez sur une zone de texte dans la colonne "Classe d'alarmes". Vous sélectionnez ainsi la classe d'alarmes pour laquelle vous voulez configurer une sortie de signal. Manuel système, 02/2013, A5E AA 125

126 Avertisseur sonore 3.4 Lier des variables de signalisation à des alarmes 3. Dans la colonne "Priorité", entrez le nombre correspondant à la priorité d'alarme. Le chiffre définit l'importance de l'alarme reçue qui active la variable de signalisation. 4. Verrouillez dans les colonnes "Origine", "Zone" et "Evénement" des filtres supplémentaires, qui déterminent le déclenchement d'un signal. 5. Entrez dans la colonne "Autorisation", l'autorisation correspondant au droit d'accès nécessaire au déclenchement des signaux. 6. Double-cliquez sur une zone de texte dans la colonne "Variable". Vous déterminez ainsi la variable de signalisation. Lorsqu'arrive une alarme de la classe définie, la variable de signalisation est activée. 7. Définissez dans le champ "Activation de la variable" à quel état de l'alarme la variable de signalisation sera activée : Si l'avertisseur doit être déclenché à chaque apparition d'une alarme, sélectionnez "A chaque appararition d'une alarme". Ceci correspondant au comportement sous WinCC Version 5. Si l'avertisseur ne doit être déclenché qu'à la première apparition d'une alarme, sélectionnez "Pas lors de l'apparition d'une alarme non acquittée". Si la même alarme arrive à nouveau, un signal ne sera déclenché que si l'alarme précédente a déjà été acquittée "arrivée" ou "partie". 8. Cliquez sur le bouton "Appliquer". Votre paramétrage est enregistré. Si l'alarme remplit les conditions de plusieurs variables de signalisation, seule la première variable de signalisation affectée est prise en compte car une alarme ne peut activer qu'une seule variable de signalisation. Vous modifiez l'ordre l'affectation en cliquant sur les boutons fléchés à côté du tableau pour décaler les lignes sélectionnées du tableau vers le haut ou le bas. Voir aussi Comment affecter la classe d'alarmes à une variable de signalisation (Page 126) Comment affecter une priorité d'alarme aux variables de signalisation (Page 128) Comment déterminer des critères de filtre supplémentaires pour des alarmes (Page 129) Comment créer des variables de signalisation (Page 130) Comment déterminer une autorisation de déclenchement des variables de signalisation (Page 130) Comment affecter un avertisseur à une variable de signalisation (Page 133) Comment affecter la classe d'alarmes à une variable de signalisation Introduction Une arrivée d'alarme d'une classe d'alarmes détermine en tenant compte des propriétés d'alarme, si les variables de signalisation s'activent et de plus si un signal se déclenche. 126 Manuel système, 02/2013, A5E AA

127 Avertisseur sonore 3.4 Lier des variables de signalisation à des alarmes Toutes les classes d'alarme dans le projet existant sont disponibles. Vous avez de plus accès aux classes d'alarmes grâce à leurs ID. Ces classes d'alarmes sont désignées selon la syntaxe "# ID", dans laquelle ID représente le numéro de classe d'alarmes. Par exemple, l'entrée "# 1" correspond à la classe d'alarmes "Alarme". L'éditeur Alarm Logging affiche les numéros d'id dans la boîte de dialogue "Propriétés" de la classe d'alarmes correspondante. Si vous ne spécifiez pas de classe d'alarmes, chaque alarme arrivée activera la variable de signalisation. Marche à suivre 1. Sélectionnez la classe d'alarmes dans la colonne "Classe d'alarmes" sous l'onglet "Affectation des alarmes". 2. Double-cliquez sur une cellule. Une zone de liste modifiable est affichée. Sélectionnez-y la classe d'alarmes voulue. Confirmez la sélection avec la touche <Retour>, la touche <Tab> ou en cliquant dans une autre cellule. 3. Cliquez sur le bouton "Appliquer". Votre paramétrage est enregistré. La touche <Suppr> ou la touche <Retour arrière> permet de supprimer le contenu de la ligne sélectionnée. Si les lignes représentées ne suffisent pas, vous pouvez rajouter des lignes au tableau à l'aide du menu contextuel. Manuel système, 02/2013, A5E AA 127

128 Avertisseur sonore 3.4 Lier des variables de signalisation à des alarmes Comment affecter une priorité d'alarme aux variables de signalisation Introduction La priorité d'alarme vous permet par ailleurs et indépendamment de la classe d'alarmes, de déterminer les alarmes qui déclenchent en premier un signal. Vous déterminez les priorités des diverses alarmes dans l'éditeur Alarm Logging. Entrez le numéro de la priorité d'alarme après un double clic sur la ligne. Vous pouvez utiliser les entrées suivantes : Entrée sous "Priorité" Exemple Signification pas d entrée la variable de signalisation sera activée par les alarmes indépendamment de la priorité nombre 5 une priorité définie nombre, nombre, nombre 5, 7, 9 plusieurs priorités définies nombre1 - nombre2 5-9 priorités entre nombre1 et nombre2 inclus < nombre ou > nombre < 5 ou > 5 Priorités inférieures ou supérieures au nombre <= nombre ou >= nombre <= 5 ou >= 5 Priorités inférieures ou égales ou supérieures ou égales au nombre zéro 0 la variable de signalisation sera activée seulement à la priorité "0" La combinaison des entrées n'est pas possible, p. ex. "1-5, 10, <50". N'attribuez à une variable de signalisation aucune combinaison d'une priorité d'alarme et d'une classe d'alarmes qui est déjà utilisée dans une autre variable de signalisation. Si une alarme arrive, cette variable de signalisation ne pourrait pas être activée, puisque la première affectation correspond déjà aux conditions pour le déclenchement du signal. L'exemple ciaprès illustre ces propos : Exemple 1 Classe d'alarmes Priorité Origine Zone Événement Autorisation Variable Alarme <default> AlarmTag Alarme 10 <default> AlarmHighTag Exemple 2 Classe d'alarmes Priorité Origine Zone Événement Autorisation Variable >5 <default> AlarmTag Alarme 10 <default> AlarmHighTag 128 Manuel système, 02/2013, A5E AA

129 Avertisseur sonore 3.4 Lier des variables de signalisation à des alarmes Dans les deux cas, les alarmes arrivantes de la classe "Alarme" et de priorité "10" n'activent jamais la variable de signalisation "AlarmHighTag". La première condition active déjà la variable de signalisation "AlarmTag" et déclenche le signal correspondant. Voir aussi Lier des variables de signalisation à des alarmes (Page 125) Comment déterminer des critères de filtre supplémentaires pour des alarmes Introduction Outre la classe d'alarmes et la priorité d'alarmes, vous pouvez définir d'autres propriétés d'alarme comme filtre pour le déclenchement du signal. Les propriétés d'alarme suivantes sont disponibles : Origine = bloc de texte utilisateur 1 de l'alarme Zone = bloc de texte utilisateur 2 de l'alarme Evénement = bloc de texte utilisateur 3 de l'alarme Marche à suivre 1. Dans les lignes de la colonne "Origine", entrez un texte qui définit l'origine de l'alarme comme filtre. Lors de l'utilisation du filtre, le texte doit correspondre exactement. Aucune distinction n'est faite entre les majuscules et les minuscules. Vous pouvez également utiliser des caractères génériques. Vous pouvez alors entrer "?" pour représenter exactement un caractère quelconque ou "*" pour aucun, un ou plusieurs caractères. Dans le cas d'une ligne vide, tout texte ("*") est pris en compte. 2. Dans la colonne "Zone", déterminez la zone de l'alarme comme critère de filtre. Vous pouvez uniquement sélectionner des zones qui ont été créées dans le Picture Tree Manager et qui sont présentes localement ou dans les packages importés. 3. Dans les lignes de la colonne "Evénement", entrez un texte qui définit la description d'événement de l'alarme comme filtre. Lors de l'utilisation du filtre, le texte doit correspondre exactement. Aucune distinction n'est faite entre les majuscules et les minuscules. Vous pouvez également utiliser des caractères génériques. Vous pouvez alors entrer "?" pour représenter exactement un caractère quelconque ou "*" pour aucun, un ou plusieurs caractères. Dans le cas d'une ligne vide, tout texte ("*") est pris en compte. Le texte des colonnes "Origine" et "Evénement" s'applique à toutes les langues de WinCC Runtime. Si la langue runtime est changée, origine et événement des alarmes reçoivent de nouvelles valeurs et les textes de filtre définis peuvent ne plus fonctionner. En revanche, les noms de zone des alarmes sont adaptés à la langue au runtime et l'exploitation des filtres fonctionne ainsi correctement. Voir aussi Lier des variables de signalisation à des alarmes (Page 125) Manuel système, 02/2013, A5E AA 129

130 Avertisseur sonore 3.4 Lier des variables de signalisation à des alarmes Comment créer des variables de signalisation Introduction Vous créez une variable de signalisation sous forme de variable binaire du gestionnaire de données. Cette variable constitue le lien entre l'alarme et le signal acoustique ou optique. Marche à suivre 1. Sélectionnez l onglet "Affectation des alarmes". Vous avez déjà sélectionné une classe d'alarmes dans la colonne "Classe d'alarmes". Définissez à présent la variable de signalisation correspondante par un double clic dans la colonne "Variable". Vous disposez des possibilités suivantes : Cliquez sur le bouton "Edition". La boîte de dialogue de sélection de variables s'affiche. Sélectionnez-y une variable de signalisation déjà créée. Entrez directement une nouvelle variable. Cliquez sur le bouton "Appliquer". La nouvelle variable est ajoutée à la gestion des variables du projet. Entrez directement un nom de variable existant. Si cette variable n'est pas du type "Variable binaire", l'écran affiche l'avertissement suivant : 2. Confirmez la sélection de variables avec la touche <> ou avec la touche <>. 3. Cliquez sur le bouton "Appliquer". Votre paramétrage est enregistré. Vous pouvez affilier à une variable de signalisation plusieurs classes d'alarmes et/ou propriétés d'alarme. Les variables de signalisation peuvent également être activées comme suit : par des scripts par des actions utilisateur par la fonction "Avertisseur central" dans Alarm Logging Comment déterminer une autorisation de déclenchement des variables de signalisation Introduction En spécifiant un niveau d'autorisation dans la colonne "Autorisation" sous l'onglet "Affectation des alarmes", vous définissez l'activation spécifique de la variable en fonction d'un utilisateur. 130 Manuel système, 02/2013, A5E AA

131 Avertisseur sonore 3.4 Lier des variables de signalisation à des alarmes Les autorisations de l'utilisateur connecté sont reprises de la configuration de User Administrator. Hormis l'autorisation de déclenchement configurée, l'avertisseur sonore contrôle au runtime si l'utilisateur possède le droit d'accès "Autorisation pour zone". Il n'est judicieux de déclencher des signaux pour l'utilisateur que si celui-ci reçoit les alarmes qui correspondent. Vous avez, par exemple, affecté l'autorisation "Observer" aux variables de signalisations "WarnVar". Si une alarme remplit les critères de filtre et provient d'une zone pour laquelle l'utilisateur possède l'autorisation "Observer", la variable de signalisation "WarnVar" est activée et le signal correspondant déclenché. Marche à suivre 1. Sélectionnez l onglet "Affectation des alarmes". 2. Double-cliquez dans la cellule de la colonne pour ouvrir une boîte de dialogue dans laquelle vous pouvez choisir l'autorisation. Vous disposez de toutes les autorisations définies dans User Administrator. 3. Confirmez la sélection avec la touche <Retour> ou avec la touche <Tab>. 4. Cliquez sur le bouton "Appliquer". Votre paramétrage est enregistré. Choisissez l'entrée "<default>", si aucune autorisation n'est spécifiée. Cette entrée équivaut à "l'autorisation pour zone" dont vous avez besoin pour visualiser les alarmes. Manuel système, 02/2013, A5E AA 131

132 Avertisseur sonore 3.4 Lier des variables de signalisation à des alarmes Désactiver le contrôle des autorisations standard "Autorisation pour zone" Désactivez le contrôle des autorisations standard "Autorisation pour zone" lorsque les alarmes au runtime ne sont pas filtrées de manière spécifique à la zone. Vous avez pour cela activé le paramétrage du filtre des alarmes sur "Ne pas filtrer" dans l'éditeur de projet OS. Si le contrôle des autorisations standard "Autorisation pour zone" est désactivé, hormis les critères de filtre, seule l'autorisation de déclenchement configurée sera prise en compte pour déclencher les signaux au runtime. Remarque Si, après configuration de l'avertisseur sonore, vous modifiez des autorisations sous "User Administrator", en les renommant p. ex., vous devrez rectifier les affectations concernées manuellement dans l'avertisseur sonore. Il en va de même pour la modification des classes d'alarmes. Remarque Les avertisseurs sont aussi activés en runtime si l'utilisateur est déconnecté. Voir aussi Lier des variables de signalisation à des alarmes (Page 125) 132 Manuel système, 02/2013, A5E AA

133 Avertisseur sonore 3.5 Comment affecter un avertisseur à une variable de signalisation 3.5 Comment affecter un avertisseur à une variable de signalisation Introduction L'onglet "Affectation des signaux" vous permet d'affecter des sorties de signaux aux variables de signalisation. Il peut s'agir des sorties d'un module de signaux ou de fichiers son. Vous pouvez affecter les mêmes sorties d'un module de signaux ou les mêmes fichiers son à plusieurs variables de signalisation. Vous pouvez combiner une sortie du module de signaux à un fichier son. Marche à suivre 1. Sélectionnez l onglet "Affectation des signaux". 2. Vous pouvez utiliser les variables que vous avez créées sous l'onglet "Affectation des alarmes". Sélectionnez la commande "Transférer les variables de l'affectation des signaux" dans le menu contextuel de la colonne "Variable". Si vous voulez créer une nouvelle variable, double-cliquez sur une ligne de la colonne "Variable". Cliquez sur le bouton "..." et sélectionnez la variable souhaitée dans le stock de variables. Manuel système, 02/2013, A5E AA 133

134 Avertisseur sonore 3.5 Comment affecter un avertisseur à une variable de signalisation 3. Si vous voulez affecter la sortie d'un module de signaux à la variable, double-cliquez sur la colonne "Module de signaux". On dispose des avertisseurs "Sortie 1", "Sortie 2" et "Sortie 3" d'un module de signaux installé. 4. Si vous voulez affecter un fichier son à la variable, double-cliquez sur la colonne "Son". Sélectionnez le fichier son voulu au format WAV dans la sélection de fichier. Si les fichiers se trouvent dans le répertoire de projet "<Répertoire de projet>\horn", la cellule affiche après sélection le chemin relatif, p. ex. "Horn_Danger.wav". Si vous voulez afficher le chemin absolu dans la cellule, choisissez la commande "Chemin absolu" dans le menu contextuel de la cellule. Si le fichier à sélectionner se trouve hors du répertoire de projet, entrez le chemin absolu du fichier dans la zone de texte. Si vous voulez afficher le chemin relatif dans la cellule, choisissez la commande "Chemin relatif" dans le menu contextuel de la ligne. Vous ne pouvez pas utiliser le chemin relatif pour un fichier se trouvant sur un autre lecteur. Veuillez noter que les ordinateurs client utilisent la même configuration que les serveurs. Les chemins des fichiers son doivent par conséquent être accessibles aussi bien à partir du serveur qu'à partir de l'ordinateur client. Si vous utilisez le chemin absolu, les fichiers son sont accessibles de l'ordinateur serveur et de l'ordinateur client. 5. Si vous ne voulez pas affecter de module de signaux ou de fichier son à la variable, n'entrez rien dans les colonnes "Module de signaux" et "Son". 6. Cliquez sur le bouton "Appliquer". Votre paramétrage est enregistré. La touche <Suppr> ou la touche <Retour arrière> permet d'effacer le contenu de la ligne sélectionnée. Pour ajouter de nouvelles lignes ou effacer des lignes, choisissez les commandes correspondantes dans le menu contextuel du tableau. Restitution de sons Si plusieurs alarmes sont en attente, les sons ne sont pas émis individuellement pour chaque variable de signalisation mais simultanément pour toutes les variables de signalisation activées. Vous pouvez limiter le nombre de sons à restituer en même temps. Pour obtenir une sortie vocale compréhensible, il peut être par exemple judicieux de ne faire restituer qu'un seul son. Si plusieurs alarmes sont en attente et si la sortie des sons est limitée, c'est l'ordre des entrées dans la colonne "Son" qui détermine le son qui sera restitué. Voir aussi Comment configurer le comportement à l'acquittement de l'avertisseur sonore (Page 135) Lier des variables de signalisation à des alarmes (Page 125) Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement (Page 143) Généralités sur la carte son (Page 141) 134 Manuel système, 02/2013, A5E AA

135 Avertisseur sonore 3.6 Comment configurer le comportement à l'acquittement de l'avertisseur sonore 3.6 Comment configurer le comportement à l'acquittement de l'avertisseur sonore Introduction L'onglet "Affectation des signaux" vous permet de configurer le comportement de l'avertisseur sonore à l'acquittement. L'avertisseur sonore peut être acquitté soit séparément pour un ordinateur, soit de manière coordonnée pour plusieurs ordinateurs. L'acquittement local de l'avertisseur sonore L'avertisseur sonore est acquitté via la variable sur une OS séparée autonome. Cette variable est acquittée localement ou directement. Si un utilisateur acquitte l'avertisseur sonore, la variable d'acquittement et donc toutes les autres variables de signalisation sont remises à zéro. Les avertisseurs sont alors désactivés. L'acquittement multiple de l'avertisseur sonore par l'intermédiaire d'un groupe Dans le cas d'un système client-serveur coordonné, vous définissez l'acquittement multiple via un groupe d'ordinateurs concernés. Si un utilisateur acquitte l'avertisseur sonore sur un ordinateur du groupe, l'avertisseur est acquitté et tous les avertisseurs désactivés sur tous les ordinateurs de ce groupe via la communication multicast. L'acquittement multiple par l'intermédiaire d'un groupe est possible pour chaque type de projet WinCC. Le nom du groupe peut être composé de n'importe quelle combinaison de lettres et de numéros. Lorsqu'un ordinateur concerné du système de serveurs clients ne peut pas communiquer avec multicast au delà des limites du routeur, vous devez ponter le routeur en configurant un "proxy multicast" dans la boîte de dialogue "Simatic Shell". L'acquittement multiple de l'avertisseur sonore par l'intermédiaire de variables d'acquittement La configuration préférée est l'acquittement multiple par l'intermédiaire d'un groupe. L'acquittement multiple par variables d'acquittement est conservé pour des raisons de compatibilité. Si vous avez lié un bouton d'acquittement de l'avertisseur sonore à une variable binaire dans l'as, vous devez configurer l'acquittement multiple via une ou plusieurs variables d'acquittement. Les variables d'acquittement doivent avoir été configurées sur le serveur du client WinCC ou sur d'autres serveurs. Vous devez connecter le bouton d'acquittement de manière à ce que la variable correspondante dans WinCC soit mise à "0" lors de l'acquittement. Les variables d'acquittement additionnelles sont synchronisées avec la locale. Dès qu'une variable d'acquittement est acquittée et donc désactivée alors que le signal est activé, la variable est acquittée ce qui désactive tous les avertisseurs. Manuel système, 02/2013, A5E AA 135

136 Avertisseur sonore 3.6 Comment configurer le comportement à l'acquittement de l'avertisseur sonore Marche à suivre 1. Sélectionnez l onglet "Affectation des signaux" : 2. Si vous voulez acquitter l'avertisseur sonore uniquement sur un ordinateur séparé, activez la case à cocher "Uniquement localalement" dans le groupe "Acquittement de l'avertisseur sonore :". 3. Dans le cas de l'acquittement multiple via un groupe, activez la case à cocher "Acquittement multiple dans le groupe suivant :". Entrez dans la zone de saisie un nom de groupe librement choisissable. Entrez le même nom dans l'avertisseur sonore des ordinateurs qui appartiennent à un groupe. Une distinction est faite entre les majuscules et les minuscules. 4. Dans le cas de l'acquittement multiple via variables d'acquittement, activez la case à cocher "Acquittement multiple via les variables d'acquittement suivantes :". Cliquez sur le bouton "Editer". Définissez les variables d'acquittement dans la boîte de dialogue "Variables d'acquittement". 5. Cliquez sur le bouton "Insérer une variable". Sélectionnez les variables d'acquittement dans la boîte de dialogue de sélection de variable. Cliquez sur "OK". Les variables sont affichées, séparées par des points-virgules, dans le groupe "Acquittement de l'avertisseur sonore :" et comme info-bulle. 136 Manuel système, 02/2013, A5E AA

137 Avertisseur sonore 3.6 Comment configurer le comportement à l'acquittement de l'avertisseur sonore Vous pouvez supprimer des variables d'acquittement en ouvrant la boîte de dialogue "Variables d'acquittement" avec le bouton "Edition". Sélectionnez la variable et cliquez sur le bouton "Supprimer une variable". Remarque Dans WinCC version 6, vous ne devez pas toujours arrêter les avertisseurs séparément à l'aide d'un bouton : Lorsque toutes les alarmes qui déclenchent un signal, ont été acquittées le signal est désactivé automatiquement. Si des avertisseurs ont été configurés sans acquittement obligatoire, ils ne sont pas désactivés automatiquement quand l'alarme disparaît. Vous devez acquitter les avertisseurs manuellement. Remarque Si un serveur préférentiel a été défini sur un client avec vue sur un couple de serveurs redondants, vous ne devez pas configurer la variable d'acquittement centrale de l'avertisseur sonore comme variable interne sur ce couple de serveurs. Remède : Utiliser une variable externe Ne pas configurer de serveur préférentiel pour ce couple de serveurs Configurer la variable d'acquittement sur un serveur non redondant En cas d'utilisation d'une carte de signalisation, procédez à un câblage externe de celleci Voir aussi Comment affecter un avertisseur à une variable de signalisation (Page 133) Manuel système, 02/2013, A5E AA 137

138 Avertisseur sonore 3.7 Variables de pilotage du runtime 3.7 Variables de pilotage du runtime Définitions de variables Des variables supplémentaires sont définies pour le pilotage du runtime de l'avertisseur sonore. Les variables et vous permettent d'activer ou de désactiver temporairement les composants correspondants de l'avertisseur sonore. Les deux variables sont définies avec la valeur initiale "1". Après l'activation du runtime de l'avertisseur sonore, les deux composants "Alarme active variable de signalisation" et "Variable de signalisation active avertisseur" sont activés par défaut. La variable pilote le redémarrage des composants de l'avertisseur sonore. Vous pouvez redémarrer le runtime de l'avertisseur sonore après une modification de configuration. Ceci n'est normalement pas nécessaire dans la mesure où toute modification de la configuration est adoptée automatiquement. La variable binaire pilote le comportement de l'avertisseur et des variables de signalisation après l'acquittement. Les OS distinctes ou clients WinCC utilisent pour ce faire une variable de remise à zéro. Les clients WinCC et/ou serveurs coordonnés utilisent une ou plusieurs variables de remise à zéro Signification Quand la variable binaire a la valeur "1", le composant "Alarme active variable de signalisation" est activé. Quand la variable binaire a la valeur "0", le composant fait une pause et aucune alarme n'active la variable de signalisation associée. Quand la variable binaire a la valeur "1", le composant "Variable de signalisation active avertisseur" est activé. Quand la variable binaire a la valeur "0", le composant fait une pause, aucune variable de signalisation n'active l'avertisseur associé. Tous les avertisseurs sont mis hors circuit. Seule la synchronisation de variables de remise à zéro additionnelles reste active. La variable binaire détermine si les composants "Alarme active variable de signalisation" et "Variable de signalisation active avertisseur" sont de nouveau activés ou pas. Quand vous donnez la valeur "1" à la variable, les deux composants chargent à nouveau les données de configuration. Les variables de signalisation et les avertisseurs sont remis à zéro. Au démarrage du runtime, la variable binaire est à "0". La variable binaire détermine le comportement des avertisseurs à l'acquittement. Quand les avertisseurs sont actifs, la variable est mise à "1". Après acquittement de l'avertisseur, la variable est remise à "0". Ce comportement est le même pour les variables de remise à zéro supplémentaires. Remarque Le concepteur n'est pas autorisé à créer lui-même des variables à Ceci est réservé au logiciel PCS 7-WinCC. Il est interdit de manipuler ces variables système. Elles sont nécessaires au bon fonctionnement du produit. 138 Manuel système, 02/2013, A5E AA

139 Avertisseur sonore 3.8 Configuration minimale de l'avertisseur sonore 3.8 Configuration minimale de l'avertisseur sonore Introduction La configuration minimale suivante de l'avertisseur sonore est recommandée pour PCS7 : Affectation des classes d'alarmes aux variables de signalisation Affectez les classes d'alarmes suivantes aux variables de signalisation correspondantes : Classe d'alarmes Priorité Origine Zone Evénement Niveau d'autorisation utilisateur Variable Alarme <default> Alarm_Tag Avertissement <default> Warning_Tag Alarme API-API <default> PLC_PCS_Tag Alarme OS_PCS <default> OS_PCS_Tag Si l'utilisateur est autorisé à voir des alarmes, le paramétrage "<default>" vérifie si un signal est déclenché ou non. Affectation des avertisseurs aux variables de signalisation Si une carte de signalisation a été installée, configurez l'affectation suivante des variables de signalisation à la carte de signalisation : Variable Carte de signalisation Son Alarm_Tag Sortie 1 Warning_Tag Sortie 2 PLC-PCs_Tag Sortie 3 OS_PCS_Tag Sortie 3 Si les signaux sont émis via une carte son, configurez l'affectation suivante des variables de signalisation au fichier son : Variable Carte de signalisation Son Alarm_Tag Horn_Danger.wav Warning_Tag Horn_Attention.wav PLC-PCs_Tag Horn_Note.wav OS_PCS_Tag Horn_Note.wav Comportement de déclenchement du signal Si une alarme existante arrive à nouveau et n'a pas encore été acquittée par l'état "arrivée" ou "partie", le signal ne sera pas à nouveau déclenché. Manuel système, 02/2013, A5E AA 139

140 Avertisseur sonore 3.8 Configuration minimale de l'avertisseur sonore Comportement d'acquittement des signaux Vous n'acquittez les signaux que localement. Vous ne configurez aucune variable de remise à zéro additionnelle pour la synchronisation du comportement à l'acquittement avec des ordinateurs connectés. Voir aussi Lier des variables de signalisation à des alarmes (Page 125) Comment affecter un avertisseur à une variable de signalisation (Page 133) Comment configurer le comportement à l'acquittement de l'avertisseur sonore (Page 135) 140 Manuel système, 02/2013, A5E AA

141 Avertisseur sonore 3.9 Généralités sur la carte son 3.9 Généralités sur la carte son Fonctionnalité Vous utilisez des cartes son du commerce pour la signalisation acoustique d'alarmes. Un fichier son de type WAV, créé avec un logiciel du commerce, est alors exécuté et répété jusqu'à ce que l'alarme soit acquittée. Si plusieurs alarmes de classes différentes arrivent en même temps, les sons associés sont émis simultanément. La carte son communique via le composant de son direct "DirectX", un composant du système d'exploitation, pour pouvoir accéder au matériel multimédia. "DirectX" exploite les avantages des propriétés prises en charge par le pilote de la carte son et émule les propriétés qui ne sont pas prises en charge par le pilote mais qui sont requises. L'utilisation de la carte son est ainsi indépendant du matériel. Pour configurer la carte son, choisissez "Démarrer > Paramètres > Panneau de configuration". Double-cliquez sur l'entrée "Sons et périphériques audio" pour ouvrir la boîte de dialogue. Les sons des fichiers au format WAV doivent prendre en charge le format Pulse Code Modulation. Le système prend en charge aussi bien le mode mono que stéréo. Trois fichiers son, un pour chacune des trois voies de la carte de signalisation, sont livrés pour la carte son. Manuel système, 02/2013, A5E AA 141

142 Avertisseur sonore 3.10 Création d'une documentation de projet 3.10 Création d'une documentation de projet Marche à suivre Pour imprimer une documentation de projet, vous disposez des possibilités suivantes : Boutons "Documentation de projet" Imprimer la documentation de projet Aperçu de la documentation de projet Création de la documentation de projet Signification En cliquant sur le bouton, vous ouvrez un sous-menu contenant les commandes "Imprimer", "Aperçu" et "Créer...". En cliquant sur ce bouton, vous imprimez les données de configuration sur l'imprimante correspondante. L'impression commence dès que vous appuyez sur le bouton. Pour obtenir un aperçu, vous devez cliquer auparavant sur le bouton "Aperçu de la documentation de projet". En cliquant sur ce bouton, vous ouvrez l'aperçu. Vous pouvez ainsi vérifier la mise en page. Les pages sont affichées telles qu'elles sont imprimées. En cliquant sur ce bouton, vous configurez l"impression. Sous l'onglet de la boîte de dialogue, vous sélectionnez l'imprimante et le modèle. Vous pouvez également définir les paramètres de démarrage et le volume d'impression. 142 Manuel système, 02/2013, A5E AA

143 Avertisseur sonore 3.11 Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement 3.11 Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement Vue d'ensemble des exemples d'application Les exemples d'application ci-après illustrent les possibilités de mise en oeuvre de l'avertisseur sonore en ce qui concerne le comportement à l'acquittement : Clients WinCC autonomes, équipés d'avertisseurs, qui surveillent les serveurs indépendamment les uns des autres, qui déclenchent des signaux et acquittent leurs avertisseurs. Clients WinCC coordonnés, équipés d'avertisseurs. Chaque client WinCC peut acquitter les avertisseurs de tous les clients WinCC, car ils se trouvent dans un groupe. Clients WinCC coordonnés, équipés d'avertisseurs. Chaque client WinCC peut acquitter les avertisseurs de tous les clients WinCC via une variable d'acquittement commune. Voir aussi Exemple1 : Clients WinCC autonomes équipés d'avertisseurs (Page 143) Exemple2 : Clients WinCC avec acquittement multiple dans un groupe (Page 144) Exemple3 : Clients WinCC avec acquittement multiple via des variables (Page 145) Exemple1 : Clients WinCC autonomes équipés d'avertisseurs Introduction L'exemple ci-après présente la configuration de clients WinCC autonomes équipés d'avertisseurs, connectés à plusieurs serveurs. Introduction Chaque client WinCC se trouve dans une pièce distincte. Les clients WinCC sont équipés chacun d'un avertisseur, les serveurs n'en possèdent pas. Spécification Les clients WinCC surveillent les serveurs et utilisent leur avertisseur indépendamment de leur droits d'accès. Lorsqu'un client WinCC reçoit une alarme, il déclenche un signal ou l'acquitte indépendamment des autres clients WinCC. Cela reste sans effet sur les autres clients WinCC. Manuel système, 02/2013, A5E AA 143

144 Avertisseur sonore 3.11 Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement Marche à suivre 1. Configurez dans l'avertisseur sonore sur chaque client WinCC l'affection d'alarme et des signaux. 2. Activez respectivement la case à cocher "Uniquement local" sous l'onglet "Affectation des signaux". 3. Cliquez sur le bouton "OK" pour enregistrer votre paramétrage. Comportement au runtime L'avertisseur sonore a été démarré sur chaque client WinCC. Les avertisseurs des clients WinCC sont déclenchés, indépendamment les uns des autres, par une alarme. Chaque client WinCC acquitte son propre avertisseur. Sa propre variable de signalisation est remise à zéro et le signal est désactivé. Voir aussi Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement (Page 143) Exemple2 : Clients WinCC avec acquittement multiple dans un groupe Introduction L'exemple suivant présente la configuration de deux clients WinCC dans un groupe dont les avertisseurs sont désactivés de manière coordonnée. A partir de WinCC V6.2, il s'agit de la configuration préférée pour l'acquittement multiple. Introduction Les clients WinCC sont équipés chacun d'un avertisseur, les serveurs n'en possèdent pas. Spécification Etant donné que les clients WinCC se trouvent dans un groupe, un client WinCC acquitte tous les avertisseurs des clients WinCC. Marche à suivre 1. Configurez dans l'avertisseur sonore sur chaque client WinCC l'affection d'alarme et des signaux. 2. Activez respectivement la case à cocher "Acquittement multiple dans le groupe suivant :" sous l'onglet "Affectation des signaux". 3. Entrez respectivement le même nom de groupe dans la zone de saisie, par exemple "Avertisseur_groupe1". Tenez compte de l'écriture en majuscules et minuscules. 4. Cliquez sur le bouton "OK" pour enregistrer votre paramétrage. 144 Manuel système, 02/2013, A5E AA

145 Avertisseur sonore 3.11 Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement Comportement au runtime L'avertisseur sonore a été démarré sur les clients WinCC. Si un client WinCC acquitte l'avertisseur sonore, la variable locale est remise à zéro et les avertisseurs désactivés. Etant donné que l'autre client WinCC se trouve dans le même groupe "Avertisseur_groupe1", ce client détecte l'acquittement et remet à zéro sa variable locale Ses avertisseurs sont alors désactivés. Remarque Si vous configurez un acquittement commun, veuillez noter que plusieurs utilisateurs possédant des autorisations différentes peuvent être connectés aux clients WinCC. Lorsqu'une alarme arrive, il se peut que le client WinCC 1 p. ex. voie cette alarme et déclenche l'avertisseur sonore. Le client WinCC 2 ne possède pas l'autorisation de voir cette alarme et de déclencher un signal. Toutefois le client WinCC 2 peut à tout moment acquitter l'avertisseur du client WinCC 1 alors qu'il ne voit pas l'alarme et que son propre avertisseur est désactivé. Voir aussi Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement (Page 143) Exemple3 : Clients WinCC avec acquittement multiple via des variables Introduction L'exemple ci-après présente la configuration de deux clients WinCC coordonnés dont les avertisseurs sont désactivés via des variables d'acquittement. A partir de WinCC version 6.2, la configuration préférée est l'acquittement multiple via un groupe. La configuration de l'acquittement multiple via des variables d'acquittement est conservé pour des raisons de compatibilité. Introduction Les clients WinCC sont équipés chacun d'un avertisseur, les serveurs n'en possèdent pas. Un serveur possède une même variable d'acquittement pour les deux clients WinCC. Spécification Le fonctionnement des clients WinCC étant coordonné, la variable d'acquittement acquitte tous les avertisseurs des clients WinCC. Manuel système, 02/2013, A5E AA 145

146 Avertisseur sonore 3.11 Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement Marche à suivre 1. Créez sur le serveur S1 la variable d'acquittement binaire "HornResetMC" avec mise à jour sur l'ensemble du projet dans la gestion des variables de WinCC. 2. Configurez dans l'avertisseur sonore sur chaque client WinCC l'affection d'alarme et des signaux. 3. Activez respectivement la case à cocher "Acquittement multiple via les variables d'acquittement suivantes" sous l'onglet "Affectation des signaux". 4. Cliquez sur le bouton "Edition". La boîte de dialogue "Variable d'acquittement" s'affiche. 5. Cliquez sur le bouton "Insérer une variable". Sélectionnez la variable d'acquittement "S1::HornResetMC" dans la boîte de dialogue de sélection de variable. Cliquez sur "OK". 6. La variable est affichée dans la zone à côté de "Edition" et comme info-bulle. 7. Cliquez sur le bouton "OK" pour enregistrer votre paramétrage. Comportement au runtime L'avertisseur sonore a été démarré sur les clients WinCC. Chaque client WinCC active ses propres variables de signalisation. L'acquittement d'un avertisseur par un client WinCC remet automatiquement la variable "S1::HornResetMC" à zéro. L'autre client WinCC détecte cette remise à zéro et remet également à zéro sa variable locale. Ses variables de signalisation sont alors remises à zéro et les signaux désactivés. Remarque Si vous configurez un acquittement commun, veuillez noter que plusieurs utilisateurs possédant des autorisations différentes peuvent être connectés aux clients WinCC. Lorsqu'une alarme arrive, il se peut que le client WinCC 1 p. ex. voie cette alarme et déclenche l'avertisseur sonore. Le client WinCC 2 ne possède pas l'autorisation de voir cette alarme et de déclencher un signal. Toutefois le client WinCC 2 peut à tout moment acquitter l'avertisseur du client WinCC 1 alors qu'il ne voit pas l'alarme et que son propre avertisseur est désactivé. Voir aussi Exemples d'application sur le comportement à l'acquittement (Page 143) 146 Manuel système, 02/2013, A5E AA

147 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation 3.12 Carte de signalisation Généralités sur la carte de signalisation Introduction La carte de signalisation sert à piloter jusqu'à trois avertisseurs (klaxon, buzzer, lampes, etc.) avec possibilité de connecter un bouton d'acquittement matériel pour acquittement externe. Il comporte par ailleurs une temporisation matérielle (Watchdog). Celle-ci est déclenchée cycliquement au runtime WinCC par un appel API de pilote. En l'absence de déclenchement, p. ex. en raison d'une défaillance de l'ordinateur, une alarme est déclenchée. La carte possède en outre 3 entrées binaires additionnelles. La carte de signalisation est une carte de PC, conçue pour une mise en œuvre dans les OS, dotée d'une interface de bus ISA 8 bits (Réf. : 6DS AA) ou d'une interface de bus PCI 32 bits (Réf. : 6DS RR). Pour le fonctionnement de la carte de signal avec interface bus PSCI, vous avez besoin d'un emplacement PCI 5V. Le fonctionnement à un emplacement PCI 3,3 V n'est pas possible. La carte de signalisation est une option matérielle du système WinCC fournie sous forme de package optionnel. La constitution générale d'un système et les possibilités de montage de la carte de signalisation dans ce système sont présentées par la figure ci-dessous : Manuel système, 02/2013, A5E AA 147

148 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Si l'os serveur possèdent plusieurs OS clients, chaque terminal peut être équipé d'une carte de signalisation. Remarque La configuration de la carte de signalisation est spécifique à l'ordinateur. Vous devez configurer chaque ordinateur. Si vous utilisez le Project Duplicator, les paramètres ne sont pas copiés. Voir aussi Fonction de la carte de signalisation (Page 148) Carte de signalisation pour bus ISA (Page 149) Carte de signalisation pour bus PCI (Page 156) Adressage de la carte de signalisation pour bus ISA (Page 154) Comment installer la carte de signalisation (Page 160) Brochage du connecteur externe (Page 164) Comment tester la carte de signalisation (Page 162) Fonction de la carte de signalisation Fonctionnalité La carte de signalisation remplit les fonctions suivantes : pilotage de trois avertisseurs acoustiques ou optiques chien de garde trois entrées TOR acquittement/réarmement des klaxons par commande logicielle ou par acquittement externe En face avant de la carte se trouvent un connecteur Sub-D 25 points et un de 9 points. Les fonctions de chien de garde et d'avertisseurs sont réalisées sur le connecteur Sub-D 25 points. Le connecteur 9 points n'est pas utilisé. Le package optionnel Basic Process Control pilote au moyen d'un OU logique le signal groupé ou klaxon de signalisation groupée. En cas de pilotage par le logiciel, les sorties de signaux et l'alarme groupée sont réarmées. En cas d'acquittement externe, p. ex. par un bouton, toutes les variables de signalisation affectées sont remise à 0 et les sorties de signaux réarmées. Tous les signaux transitant par les deux connecteurs sont à potentiel flottant et réalisés par contacts à relais ou opto-coupleurs. Le client doit garantir un courant de 1 A pour l'alimentation externe de 24 V CC appliquée aux contacts à relais ou aux optocoupleurs de la carte de signalisation. 148 Manuel système, 02/2013, A5E AA

149 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Voir aussi Généralités sur la carte de signalisation (Page 147) Comment tester la carte de signalisation (Page 162) Comment installer la carte de signalisation (Page 160) Adressage de la carte de signalisation pour bus ISA (Page 154) Carte de signalisation pour bus ISA La carte de signalisation est une carte embrochable sur le bus ISA d'un PC. Elle permet de piloter jusqu'à trois avertisseurs externes et possède trois entrées TOR. Enfichez la carte de signalisation dans la carte mère du PC du poste opérateur. Vérifiez qu'un emplacement ISA est bien libre. Vérifiez l'adressage de la carte ISA afin d'éviter des conflits d'adressage avec d'autres cartes d'extension du PC. Par défaut, la carte de signalisation occupe l'adresse d'e/s 180H. Vous trouverez des sujets apparentés dans le paragraphe "Adressage de la carte de signalisation pour bus ISA" dans la présente documentation. Manuel système, 02/2013, A5E AA 149

150 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Exemple de circuit de l'interface de bus ISA 8 bits 150 Manuel système, 02/2013, A5E AA

151 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Manuel système, 02/2013, A5E AA 151

152 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Fonction de la sortie d'avertisseur Le contact de travail de la sortie de l'avertisseur est ouvert lorsque le poste de conduite n'est pas sous tension. Quand l'os est mise en marche, le contact de relais reste ouvert. Le contact se ferme lorsqu'un événement classé survient durant la conduite du process. D'autres événements n'entraînent la mise à 1 de la sortie de l'avertisseur que si un acquittement a été effectué avant. Vous pouvez acquitter en interne par WinCC ou à l'aide d'une touche d'acquittement externe. L'inversion de la fonction de l'avertisseur est possible par le contact de repos. Acquittement des avertisseurs Les acquittements suivants sont possibles: Vous acquittez en cliquant si l'avertisseur ne peut être commandé que depuis un poste opérateur. Cavalier X114 : 1-3 et 2-4 fermés (état à la livraison). Vous acquittez en cliquant ou avec la touche d'acquittement externe lorsque plusieurs postes opérateurs sont raccordés comme sur la figure ci-dessus. Cavalier X114 : 1-2 et 3-4 fermés. Le signal d'acquittement reboucle dans ce cas plusieurs cartes de signalisation. Si vous enlevez le cavalier 5-6 en X114, vous pouvez couper la fonction d'avertisseur (voir figure précédente). chien de garde La fonction de chien de garde vous permet de surveiller que l'état de fonctionnement de l'os est correct. A la mise sous tension de l'os, une bascule monostable est activée cycliquement sur la carte de signalisation. Cette bascule est réactivée à temps par une impulsion de déclenchement pour qu'elle ne retombe pas à son état stable. En présence d'un incident au poste de conduite, la bascule revient à son état stable 3,5 s après la dernière impulsion de déclenchement La fonction de chien de garde peut être inversée en fonction du réglage du cavalier en X116. A la livraison, le cavalier X116 est en place sur les broches 2-3 (fonction normale de chien de garde). Si vous connectez un avertisseur externe (par exemple un klaxon), vous pouvez connecter un contacteur au contact. Ce contacteur enclenche l'avertisseur Prévoyez une diode d'amortissement en cas de consommateurs inductifs! Entrées TOR Pour la scrutation de signaux TOR externes, la carte de signalisation est dotée d'entrées TOR à séparation galvanique par optocoupleurs. Celles-ci servent à une extension individuelle et peuvent être librement configurées par l'utilisateur au moyen des variables de signalisation. Les variables sont utilisées de la même manière que dans la version Manuel système, 02/2013, A5E AA

153 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Voir aussi Disposition des switchs et cavaliers pour bus ISA (Page 153) Adressage de la carte de signalisation pour bus ISA (Page 154) Disposition des switchs et cavaliers pour bus ISA Vue d'ensemble La figure ci-dessous de la carte de signalisation à interface de bus ISA 8 bits montre de manière simplifiée la disposition et la numérotation des broches des cavaliers et celle des switchs (vue côté composants). Leur fonction est expliquée ci-dessous. Vous voyez sur la figure les cavaliers enfichés en usine et les réglages par défaut des interrupteurs. Ces réglages par défaut sont marqués d'un "*)" dans le tableau ci-dessous. Manuel système, 02/2013, A5E AA 153

154 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Disposition/signification des cavaliers / switchs / connecteurs Vous réglez à l'aide de cavaliers les fonctions souhaitées pour l'avertisseur, le chien de garde, le contrôle d'enfichage et l'adressage. Emplacement Cavalier Signification X *) 2-4*) Acquittement de l'avertisseur via une borne de réseau Acquittement de l'avertisseur via un signal externe 5-6*) Fonction d'avertisseur activée 7-8*) Fonction chien de garde activée X *) Le relais d'avertisseur ferme ses contacts en présence d'un événement 2-3 Le relais d'avertisseur retombe en présence d'un événement X *) Fonction de chien de garde normale 1-2 Fonction de chien de garde inversée X10 enfiché*) Adressage dans la zone E/S X10 Pas enfiché Adressage dans la zone mémoire X1 Connecteur 25 points chien de garde et avertisseur. X2 Connecteur 9 points copie d'écran S1 Microinterrupteur DIP pour adressage du module de signaux dans la zone E/S (IO) ou dans la zone mémoire du PC Les positions de cavalier marquées d'un *) sont réglées par défaut. Les contacts du cavalier X117 ne sont pas utilisés avec WinCC. Voir aussi Carte de signalisation pour bus ISA (Page 149) Adressage de la carte de signalisation pour bus ISA Vue d'ensemble Vous pouvez adresser la carte de signalisation au choix dans la zone I/O ou dans la zone mémoire du PC. Vous réglez l'adresse de base pour les deux types d'adressage avec le microswitch DIP S1. Elle occupe 16 octets dans la zone I/O 0000H-03FFH et 1 Ko dans la zone de mémoire C0000H-FFFFFH. Vous utilisez uniquement l'adressage I/O du pilote de noyau. Emplacement Cavalier Fonction X10 Enfiché Adressage dans la zone I/O Pas enfiché Adressage dans la zone mémoire 154 Manuel système, 02/2013, A5E AA

155 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Lignes d'adressage carte de signalisation La carte de signalisation gère dans le mode d'adressage I/O 12 lignes d'adressage dont les quatre de rang inférieur (A0 - A3) sont utilisées pour la commutation des 16 adresses individuelles nécessaires. Vous ne pouvez donc pas régler ces 4 lignes d'adressage par switchs DIP. Il en résulte l'affectation suivante entre switch et ligne d'adressage, décrite cidessus d'une manière générale : Switch Ligne A Switch 2 1 Ligne A Réglage Adresse I/O Vous réglez maintenant l'adresse I/O avec les switchs de la manière suivante : Choisissez l'adresse I/O, p. ex. 180h ; l'adresse ne doit pas être encore utilisée par le PC concerné, faute de quoi cela entraîne un conflit d'adressage I/O. Convertissez en binaire ( ) ; la conversion est simplifiée lorsque l'on considère chaque nombre HEX comme un bloc de 4 bits. Mettez à 1 ou à 0 les divers bits de l'adresse ATTENTION : es quatre bits de poids faible ne sont pas couverts par les switchs DIP. Pour l'exemple indiqué (180h), cela donne les positions de switch suivantes (réglages par défaut): Broche de switch Broche d'adressage Position OFF OFF OFF ON ON OFF OFF OFF Exemple pour l'adresse 100H ( ) Broche de switch Broche d'adressage Position OFF OFF OFF ON OFF OFF OFF OFF Voir aussi Carte de signalisation pour bus ISA (Page 149) Disposition des switchs et cavaliers pour bus ISA (Page 153) Manuel système, 02/2013, A5E AA 155

156 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Carte de signalisation pour bus PCI La carte de signalisation est une carte embrochable sur le bus PCI d'un PC. Elle permet de piloter jusqu'à trois avertisseurs externes et possède trois entrées TOR. Enfichez la carte de signalisation dans la carte mère du PC du poste opérateur. Vérifiez qu'un emplacement PCI est bien libre. 156 Manuel système, 02/2013, A5E AA

157 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Remarque Vous ne pouvez utiliser comme carte de signalisation qu'une carte PCI de version >=4 (voir étiquette, p. ex. ES4). Voir aussi Disposition des switchs et cavaliers pour bus PCI (Page 158) Manuel système, 02/2013, A5E AA 157

158 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Disposition des switchs et cavaliers pour bus PCI Vue d'ensemble La figure ci-dessous de la carte de signalisation à interface de bus PCI 32 bits montre de manière simplifiée la disposition et la numérotation des broches des cavaliers et celle des switchs. Leur fonction est expliquée ci-dessous. Vous voyez sur la figure les cavaliers enfichés en usine et les réglages par défaut des interrupteurs. Disposition/signification des cavaliers / switchs / connecteurs Vous réglez à l'aide de cavaliers les fonctions souhaitées pour l'avertisseur, le chien de garde, le contrôle d'enfichage et l'adressage. Emplacement Cavalier Signification X6 1-2 enfiché*) Fonction d'avertisseur activée 3-4 ouvert*) Acquittement de l'avertisseur uniquement possible via le logiciel 3-4 enfiché Acquittement de l'avertisseur possible via le logiciel et un capteur externe câblé 5-6 ouvert*) Fonction chien de garde normale 5-6 enfiché Fonction chien de garde inversée 7-8 ouvert Le relais d'avertisseur retombe en présence d'un événement 7-8 enfiché*) Le relais d'avertisseur ferme ses contacts en présence d'un événement 9-10 ouvert Fonction chien de garde désactivée 9-10 enfiché*) Fonction chien de garde activée X4 1-2 enfiché*) Contrôle d'enfichage activé par court-circuitage des contacts 6-8 dans le connecteur 2-3 enfiché Contrôle d'affichage activé par +5V de l'imprimante. 158 Manuel système, 02/2013, A5E AA

159 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Emplacement Cavalier Signification X1 Connecteur 25 points chien de garde et avertisseur. X2 Connecteur 9 points copie d'écran Les cavaliers X6 sont tous enfichés à la livraison. A la livraison, le cavalier X4 est enfiché sur 1-2. Les positions de cavalier repérées par *) indiquent la configuration normale en cas d'utilisation sur OS PCS7 et ne correspondent pas à l'état à la livraison. Remarque Quand plusieurs modules sont interconnectés par un câblage externe, il est indispensable que le cavalier 3-4 sur l'emplacement X6 soit le même pour tous les modules. En règle générale, le cavalier est enfiché sur tous les modules. Voir aussi Carte de signalisation pour bus PCI (Page 156) Manuel système, 02/2013, A5E AA 159

160 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Comment installer la carte de signalisation Marche à suivre L'installation se fait en plusieurs étapes. Procédez de la manière suivante : 1. Installation matérielle : Enfichez le module de signaux dans la carte mère de l'os. La carte nécessite un connecteur ISA ou PCI libre dans l'os. Si l'os serveur possède plusieurs stations OS clients, chaque client peut être équipé d'un module de signaux. Avant de monter la carte ISA, vérifiez que les adresses utilisées par la carte (valeurs par défaut) sont encore disponibles sur votre PC. Si les adresses par défaut ne sont pas disponibles, vous devez régler la carte par les microswitchs DIP. L'occupation par défaut des adresses du module de signaux est 180H à 18FH dans la zone des E/S. Vous trouverez des informations sur le réglage d'une autre plage d'adresses au chapitre "Adressage de la carte de signalisation pour bus ISA" dans la présente documentation. Cela peut être nécessaire pour éviter des conflits d'adressage avec d'autres cartes d'extension du PC. Vous n'avez pas besoin de paramétrer l'adresse de la carte PCI. 2. Installation matérielle : Après avoir enfiché le module de signaux, vous pouvez tester son fonctionnement dans le "Panneau de configuration" du système d'exploitation. Double-cliquez pour cela sur l'entrée "Signal Unit Configuration" dans le "Panneau de configuration". La boîte de dialogue "Signal Unit Hardware Setup" s'affiche. Effectuez la configuration matérielle du module de signaux à l'aide de cette boîte de dialogue. Nota : Si vous avez fermé la boîte de dialogue, vous ne devez la rouvrir qu'env. 4 secondes après que l'icône a reçu le focus. Avant d'activer le runtime, vous devez fermer la boîte de dialogue "Signal Unit Hardware Setup". Sinon, l'avertisseur sonore ne sera pas déclenché lorsque des alarmes apparaîtront. 160 Manuel système, 02/2013, A5E AA

161 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation 3. Configuration des variables de signalisation : Sous l'onglet "Affectation des alarmes" de l'avertisseur sonore, reliez les alarmes aux variables de signalisation. Les droits d'accès sont alors pris en compte. Sous l'onglet "Affectation des signaux" de l'avertisseur sonore, affectez des signaux physiques disponibles aux variables de signalisation. Dans la colonne "Avertisseur", vous affectez aux variables, par un double clic dans la boîte de dialogue suivante, les sorties d'un module de signaux installé. On dispose des sorties de signal "Sortie 1", "Sortie 2" et "Sortie 3". 4. Pilote du module de signaux : Pour le module de signaux "6DS1916-8RR", le pilote mis à jour est utilisé sur tous les systèmes d'exploitation dans la version à partir de WinCC V7.0 SP1 / PCS7 V7.1. Vous trouverez le pilote sur votre ordinateur dans le répertoire d'installation <WinCC> \Options\Drivers. Module de signaux PCI sous Windows XP / Windows Server 2003 Procédez comme suit pour installer le module de signaux PCI : 1. "L'Assistant Ajout de nouveau matériel détecté" s'affiche un certain temps après le redémarrage : Activez la case à cocher "Installer à partir d'une liste ou d'un emplacement spécifié (utilisateurs expérimentés)". Cliquez sur le bouton "Suivant". 2. Dans la boîte de dialogue suivante, activez la case à cocher "Ne pas rechercher. Je vais choisir le pilote à installer". Cliquez sur le bouton "Suivant". 3. Dans la boîte de dialogue "Type de matériel", activez la case à cocher "Afficher tous les périphériques" et cliquez sur le bouton "Suivant". 4. Cliquez sur le bouton "Disque". Naviguez jusqu'au pilote "<WinCC>\Options\Drivers" et cliquez sur le bouton "Ouvrir". Cliquez sur le bouton "OK" pour fermer la boîte de dialogue "Installer à partir du disque". 5. Sélectionnez dans la liste des périphériques l'entrée "Signal Unit PCI Adapter" et doublecliquez sur le bouton "Suivant". Confirmez avec le bouton "Oui" en cas d'avertissements éventuels ou d'instructions de sécurité. 6. Dans la dernière boîte de dialogue "Terminer l'assistant", cliquez sur le bouton "Terminer". L'installation est achevée. 7. Redémarrez l'ordinateur via la boîte de dialogue suivante de Windows. Le périphérique "Signal Unit PCI Adapter" apparaît désormais sous le groupe "PCS 7" dans le Gestionnaire de périphériques. Un conflit de périphériques est signalé de manière erronée dans la boîte de dialogue "Propriétés", sous l'onglet "Ressources". Ignorez ce message. Vous pouvez également ouvrir l'assistant matériel via le panneau de configuration Windows. Manuel système, 02/2013, A5E AA 161

162 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Module de signaux PCI sous Windows 7/Windows Server 2008 Procédez comme suit pour installer le module de signaux PCI : 1. Ouvrez le gestionnaire de périphériques dans Windows. 2. Vous trouverez dans la rubrique "Autres périphériques" le module de signaux "System- DMA-Controller". 3. Ouvrez la boîte de dialogue d'installation à l'aide d'un clic droit et sélectionnez "Mettre à jour le pilote logiciel". 4. Sélectionnez l'option "Rechercher le pilote logiciel sur votre ordinateur > Rechercher les pilotes logiciels à cet emplacement". 5. Naviguez jusqu'au lieu de stockage de l'installation des pilotes sur "Siemens\WinCC \Options\Drivers". Confirmez avec "Suivant". Utilisez alors le fichier "HMPCI.INF". 6. Quittez l'installation en cliquant sur "Fermer". Le périphérique "Signal Unit PCI Adapter" apparaît désormais sous le groupe "PCS 7". Module de signaux PCI sous Windows 7/Windows Server 2008 (R2) dans la version 64 bits Procédez comme suit pour installer le module de signaux PCI : 1. Ouvrez le gestionnaire de périphériques dans Windows. 2. Vous trouverez dans la rubrique "Autres périphériques" le module de signaux "System- DMA-Controller". 3. Ouvrez la boîte de dialogue d'installation à l'aide d'un clic droit et sélectionnez "Mettre à jour le pilote logiciel". 4. Sélectionnez l'option "Rechercher le pilote logiciel sur votre ordinateur > Rechercher les pilotes logiciels à cet emplacement". 5. Naviguez jusqu'au lieu de stockage de l'installation des pilotes sur "Siemens\WinCC \Options\Drivers". Confirmez avec "Suivant". Utilisez alors le fichier "HMPCI64.INF". 6. Quittez l'installation en cliquant sur "Fermer". Le périphérique "Signal Unit PCI Adapter" apparaît désormais sous le groupe "PCS 7". Voir aussi Comment tester la carte de signalisation (Page 162) Comment tester la carte de signalisation Introduction Procédez de la manière suivante pour tester la carte de signalisation: 162 Manuel système, 02/2013, A5E AA

163 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Marche à suivre 1. Choisissez "Démarrer > Paramètres > Panneau de configuration". 2. Double-cliquez sur cette icône pour ouvrir la boîte de dialogue "Signal Unit Hardware Setup". 3. Vous pouvez maintenant tester le module de signaux dans la boîte de dialogue "Signal Unit Hardware Setup". Nota : Si vous avez fermé la boîte de dialogue, vous ne devez la rouvrir qu'env. 4 secondes après lorsque que l'icône est sélectionnée. Avant d'activer le runtime, vous devez fermer la boîte de dialogue "Signal Unit Hardware Setup". Sinon, l'avertisseur sonore ne sera pas déclenché lorsque des alarmes apparaîtront. Configuration de la boîte de dialogue "Signal Unit Hardware Setup". Cochez les cases "Output 1" à "Output 3" dans la zone "Output Channels" pour tester immédiatement la fonction du module de signaux et des avertisseurs connectés. Manuel système, 02/2013, A5E AA 163

164 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Boîtes de dialogue Les paramètres de la boîte de dialogue ont la signification suivante : Nom de champ Déclenchement du chien de garde Main Unit Main Output Binary Input Channels Output Channels Close Signification Quand vous cliquez sur ce bouton, le chien de garde est déclenché une fois. (Test) Dans la zone "Main Unit" (alarme groupée), seule la case "Main Output" peut être cochée. Quand vous la cochez, l'avertisseur connecté est activé à la sortie du signal groupé. L'état des entrées binaires 1, 2, 3 est représenté ici. Quand vous sélectionnez une sortie, le relais correspondant est activé. Lorsque le système tourne, les sorties sont commandées par les variables affectées de manière fixe. Ce bouton ferme la boîte de dialogue du Setup. Remarque L'option "Déclenchement automatique du chien de garde" n'est plus disponible, puisque la version PCI du module de signaux ne supporte plus cette fonction. Voir aussi Comment installer la carte de signalisation (Page 160) Brochage du connecteur externe Brochage de l'interface de chien de garde et de l'avertisseur sonore (X1) La sortie d'avertisseur et les sorties de voies sont connectées directement en externe. Chaque contact commande un appareil de signalisation. Lors d'une alarme incident, le contact principal et le contact auxiliaire associé sont toujours activés. Un acquittement désactive toujours, via le logiciel de pilotage, le contact principal et le contact associé. L'acquittement est déclenché en externe à l'aide d'une entrée d'acquittement ou par le logiciel. Le tableau ci-dessous montre le branchement d'un connecteur SUB-D 25 points servant au raccordement des appareils externes (lampe, buzzer, sonnettes, bouton lumineux, etc.). Broche Signal Description Connexion *G *S 1 Avertisseur M Relais contact milieu 2 + Sortie de réinitialisation Optocoupleur 3 - Sortie de réinitialisation Optocoupleur 4 + Sortie de réinitialisation Optocoupleur 5 - Sortie de réinitialisation Optocoupleur 6 Avertisseur R Relais contact de repos 164 Manuel système, 02/2013, A5E AA

165 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Broche Signal Description Connexion 7 Avertisseur A Relais contact de travail 8 Chien de garde M Relais contact milieu 9 Chien de garde R Relais contact de repos 10 Chien de garde A Relais contact de travail 11 + ETOR 1 *ETOR 12 - ETOR 1 *ETOR 13 + ETOR 2 *ETOR Optocoupleur 14 + ETOR 3 *ETOR 15 - ETOR 3 *ETOR 16 Sortie 1 M Relais contact milieu 17 Sortie 1 A Relais contact de travail 18 Sortie 1 R Relais contact de repos 19 Sortie 2 M Relais contact milieu 20 Sortie 2 A Relais contact de travail 21 Sortie 2 R Relais contact de repos 22 Sortie 3 M Relais contact milieu 23 Sortie 3 A Relais contact de travail 24 Sortie 3 R Relais contact de repos 25 - ETOR 2 *ETOR *G = Boîtier *S = Blindage *ETOR = Entrées TOR Connecteurs Sub-D 25 points (connecteur mâle vissé) Remarques Vous connectez l'avertisseur principal (klaxon, lampe de signalisation etc.) sur le contact principal du module de signaux. L'avertisseur principal est déclenché par toute activation d'un contact auxiliaire, donc à chaque alarme à transmettre par le module de signaux. Vous pouvez connecter librement les contacts auxiliaires à des appareils de signalisation (lampes, buzzer, etc.). Vous pouvez connecter sur la sortie d'alarme du chien de garde un appareil qui réagit quand le module de signaux en question ne reçoit plus de signal de déclenchement. Cela se produit en cas de défaillance de l'os correspondante. Manuel système, 02/2013, A5E AA 165

166 Avertisseur sonore 3.12 Carte de signalisation Par défaut, vous devez choisir, pour réinitialiser le module de signaux, entre le logiciel de commande (pilote) et un bouton d'acquittement externe. Pour que les deux possibilités soient disponibles, il faut prendre les mesures suivantes : Sur la carte ISA, cavalier X114, vous pontez les contacts 1-2 et 3-4, ce qui permet un acquittement par bouton poussoir externe. Vous trouverez des sujets analogues sous "Disposition des switchs et cavaliers pour bus ISA". Sur la carte PCI, cavalier X6, vous pontez les contacts 3-4, ce qui permet un acquittement par bouton poussoir externe. Vous trouverez des sujets analogues sous "Disposition des switchs et cavaliers pour bus PCI". Reliez ensuite le bouton poussoir externe à l'entrée de réinitialisation. Connectez la sortie de réinitialisation en parallèle à ce bouton poussoir par un câblage correspondant. Interface de l'avertisseur sonore (X2) Le module possède également une interface de copie d'écran à 9 points (X2) qui n'est cependant pas utilisée sous WinCC/PCS7. Voir aussi Carte de signalisation pour bus ISA (Page 149) Carte de signalisation pour bus PCI (Page 156) Disposition des switchs et cavaliers pour bus ISA (Page 153) Disposition des switchs et cavaliers pour bus PCI (Page 158) 166 Manuel système, 02/2013, A5E AA

167 Time Synchronization Généralités sur la synchronisation d'horloge Introduction La synchronisation d'horloge est une application WinCC avec laquelle l'heure est synchronisée au niveau de l'installation selon le procédé SIMATIC. La méthode NTP n'est pas utilisée. Vous configurez la synchronisation d'horloge avec l'éditeur "Time Synchronization". L'heure peut être synchronisée comme suit : via le réseau local/bus de terminaux en ce qui concerne la station opérateur via le bus système/industrial Ethernet en ce qui concerne les serveurs WinCC connectés à des systèmes d'automatisation Si un AS est utilisé comme horloge maître, un intervalle de synchronisation d'1 seconde doit être paramétré. Ce mode de fonctionnement n'est pas recommandé car le temps n'est pas correctement affiché dans l'as lors de l'effacement général. Droits utilisateur sous Windows L'utilisateur ayant ouvert une session sous Windows doit avoir le droit utilisateur "Modifier l'heure système". Si vous voulez utiliser la fonction "Synchronisation via bus de terminal (esclave)", vous devez créer sur tous les ordinateurs les comptes d'utilisateur des stations partenaires correspondantes avec lesquels les utilisateurs se connectent aux stations partenaires. Le principe maître/esclave Un ordinateur ou un équipement spécifique, Siclock p. ex., sert d'horloge maître. Ce maître transmet l'heure à tous les autres matériels, c.-à-d. aux esclaves. Un seul maître peut être actif sur le réseau et il possède au moins un récepteur de signal horaire externe. Les esclaves peuvent utiliser deux méthodes de synchronisation d'horloge avec le maître : Manuel système, 02/2013, A5E AA 167

168 Time Synchronization 4.1 Généralités sur la synchronisation d'horloge Un maître est actif et émet des télégramme d'horodatage sur le bus. Les esclaves reçoivent ces télégrammes et s'en servent pour synchroniser leur horloge. Il est possible de configurer plusieurs équipements comme maître à condition qu'ils supportent le fonctionnement en réserve. Les maîtres de réserve sont des esclaves tant que le maître actif émet des télégrammes d'horodatage. Lorsqu'un maître de réserve détecte l'absence de télégrammes d'horodatage, l'un des maîtres de réserve reprend la fonction du maître actif et commence à émettre des télégrammes d'horodatage. Les équipements qui communiquent via le bus système utilisent cette méthode de "diffusion générale par le maître". Les esclaves sont actifs et demandent périodiquement l'heure de référence au maître. Chaque esclave doit indiquer quel équipement est le maître. En cas de défaillance d'un maître, les esclaves ne peuvent pas assurer la fonction de maître. Les esclaves ont par conséquent besoin d'une liste des maîtres susceptibles de remplacer le maître défaillant. Les ordinateurs connectés au réseau local utilisent cette méthode d'"appel". Synchronisation d'horloge au runtime La synchronisation d'horloge est inscrite dans la liste de démarrage de l'ordinateur après les événements suivants et activée lors du démarrage du runtime : lors de l'exécution de l'éditeur de projet OS après la configuration dans l'éditeur "Time Synchronization" Vous devez encore configurer la synchronisation d'horloge après l'exécution de l'éditeur de projet OS. La synchronisation d'horloge est activée au maximum trois minutes après le démarrage de runtime. Eviter les sauts horaires Les saut horaires au niveau du maître ne sont pas envoyés à l'installation. Pour parer à ce problème, WinCC procède de la manière suivante : Lorsque la synchronisation est utilisée via le bus de terminaux ou lorsqu'un point d'entrée est configuré comme maître dans le bus d'installation et un autre point d'entrée comme esclave, la synchronisation d'horloge est désactivée de manière durable. Le système émet alors une alarme de contrôle-commande correspondante. Lorsque la synchronisation est effectuée via le bus d'installation et que les points d'entrée sont configurés comme maître dans le bus d'installation, les points d'entrée passent alors en mode "esclave". Le maître d'un autre ordinateur reprend la synchronisation d'horloge et règle l'heure de l'ordinateur concerné. Le système émet alors une alarme de contrôlecommande correspondante. 168 Manuel système, 02/2013, A5E AA

169 Time Synchronization 4.1 Généralités sur la synchronisation d'horloge Remarque Tous les équipements connectés au bus système utilisent l'heure GMT (Greenwich Mean Time) ou l'heure d'hiver pour les données utiles et les télégrammes d'horodatage. Vous ne pouviez effectuer par WinCC V6 une mise à niveau en ligne des projets V5 que si la case à cocher "Mode de communication compatible V5" était activée dans la boîte de dialogue "Propriétés de l'ordinateur" sous l'onglet "Paramètres" dans WinCC Explorer. La présélection suivante est activée pour cette option : pour nouveaux projets à partir de la version WinCC V6 : case à cocher désactivée. pour projets convertis depuis WinCC V5 : case à cocher activée. Remarque Jusqu'à la version WinCC V 5.1, la synchronisation de l'heure dans le PROFIBUS était prise en charge. Cette fonction n'est plus directement disponible depuis la version WinCC V 6.0. En cas de questions à propos de ce problème, veuillez contacter le Support client. Voir aussi Prise en charge matérielle de la synchronisation d'horloge (Page 186) Editeur "Time Synchronization" (Page 170) Comment configurer la synchronisation via le bus d'installation / CP1613 et CP1623 (Page 174) Comment configurer la synchronisation via le réseau local? (Page 180) Utilisation simultanée de la synchronisation d'horloge via le bus d'installation et via le réseau local (Page 183) Manuel système, 02/2013, A5E AA 169

170 Time Synchronization 4.2 Editeur "Time Synchronization" 4.2 Editeur "Time Synchronization" Introduction Ouvrez l'éditeur "Time Synchronization" par un double-clic dans l'explorateur WinCC. Procédez au paramétrage nécessaire dans la boîte de dialogue de configuration. Utiliser le service de réception de l'heure Le service de réception de l'heure est actif quand vous cochez la case "Utiliser le service de réception de l'heure". À présent, la synchronisation d'horloge contrôle, en cas d'utilisation sur 170 Manuel système, 02/2013, A5E AA

171 Time Synchronization 4.2 Editeur "Time Synchronization" le bus d'installation, que le service de réception de l'heure est désactivé durant le fonctionnement en esclave et activé durant le fonctionnement en maître. Vous devez désactiver le service de réception de l'heure durant le fonctionnement en esclave afin d'éviter que l'horloge de l'ordinateur soit réglée à la fois par la synchronisation d'horloge et par le service de réception de l'heure. Désactiver la synchronisation d'horloge Quand vous cochez la case "Désactiver la synchronisation d'horloge", la synchronisation d'horloge est désactivée. Les télégrammes d'horodatage ne sont alors plus émis et/ou l'heure locale n'est plus réglée. La synchronisation d'horloge n'est désactivée qu'après que vous avez coché la case et validé en cliquant sur le bouton "OK". Après chaque activation/désactivation de la synchronisation d'horloge, une alarme de conduite appropriée s'affiche au runtime. Paramétrage de la synchronisation Vous pouvez configurer la synchronisation aussi bien via le bus d'installation/bus Industrial Ethernet que via le réseau local. Cochez pour cela les cases correspondantes. Vous pouvez aussi utiliser les deux possibilités en parallèle. Synchronisation via bus de terminal La synchronisation d'horloge via bus de terminal/réseau local est disponible dans les projets WinCC serveur et WinCC client. Il existe trois possibilités de configuration : L'heure de l'ordinateur est reprise automatiquement d'un serveur WinCC connecté. Pour cela, il faut que les packages de serveur soient chargés. L'heure est reprise de l'un des ordinateurs du réseau que vous avez spécifiés dans les zones de texte "Ordinateur 1" et "Ordinateur 2". L'heure est réglée par un composant tiers externe. Synchronisation via bus d'installation La synchronisation d'horloge via le bus d'installation/industrial Ethernet n'est disponible que dans les projets WinCC serveur. Quand l'ordinateur à configurer est un client, les zones de liste ne sont pas utilisables. Vous pouvez utiliser une carte réseau BCE ou jusqu'à deux CP1613 ou CP1623 pour la synchronisation de l'heure. La liste de sélection de "Point d'accès 1" et/ou "Point d'accès 2" affiche toutes les unités ou cartes réseau installées sur l'ordinateur et convenant à la synchronisation d'horloge via le bus Industrial Ethernet. Sélectionnez dans la liste l'unité que vous pouvez configurer soit comme maître, soit comme esclave. Activez le bouton d'option correspondant pour spécifier le rôle de l'unité. Pour configurer la synchronisation d'horloge d'un ES, vous pouvez aussi faire afficher les noms symboliques des points d'accès, figurant entre "< >". Cochez pour cela la case correspondante. Lors du démarrage de l'ordinateur cible en runtime, le système affecte ces noms aux noms physiques des points d'accès. Manuel système, 02/2013, A5E AA 171

172 Time Synchronization 4.2 Editeur "Time Synchronization" Lorsque vous utilisez deux points d'accès avec le CP1613 ou le CP1623, les modules suivants sont affectés aux noms symboliques dans SIMATIC NET : Nom symbolique Boîte de dialogue "Paramétrage de l'interface PG/ PC" <CP1613 (1)> CP1613(ISO) CP1613 <CP1613 (2)> CP1613(ISO)<Board 2 CP1613(2) <CP1623 (1)> CP1623(ISO) CP1623 <CP1623 (2)> CP1623(ISO)<Board 2 CP1623(2) Boîte de dialogue "Paramétrage de la station PC" Le nom symbolique "<Softnet (1)>" ou "<Softnet (2)>" est utilisé pour les cartes réseau BCE. Les deux variables internes et sont utilisées pour les deux points d'accès. Ces variables servent au diagnostic au runtime et indiquent l'état des points d'accès. Les valeurs possibles sont "Slave", "Standby master", "Active master" et "Deactivated". Remarque Le concepteur n'est pas autorisé à créer lui-même des variables à Ceci est réservé au logiciel PCS 7-WinCC. Il est interdit de manipuler ces variables système. Elles sont nécessaires au bon fonctionnement du produit. Paramétrage des alarmes de contrôle de processus Lorsque la synchronisation pose des problèmes, le système affiche des alarmes de contrôle de processus au runtime. Pour les alarmes de contrôle de processus périodiques , et und , vous pouvez indiquer, dans le champ "Messages de contrôle de processus", à quelle fréquence elles s'afficheront au runtime. Pour que le message de contrôle de processus ne s'affiche qu'une seule fois, cochez la case "Emission unique". Pour que le message de contrôle de processus soit émis plusieurs fois au runtime, désactivez la case "Emission unique". Tapez la valeur souhaitée directement dans la zone de texte "Emettre toutes les... minutes" ou utilisez les flèches de défilement. Création de la documentation de projet Cliquez sur le bouton "Imprimer documentation de projet" pour imprimer immédiatement les données de configuration sur l'imprimante associée. En cliquant sur le bouton " Aperçu", vous ouvrez tout d'abord un aperçu des pages à imprimer. Vous voyez les pages telles qu'elles seront imprimées et pouvez les contrôler. Un clic sur le bouton "Configuration" vous permet de configurer la tâche d'impression. Les onglets de la boîte de dialogue vous offrent les possibilités suivantes : Vous sélectionnez l'imprimante. Vous sélectionnez la mise en page. 172 Manuel système, 02/2013, A5E AA

173 Time Synchronization 4.2 Editeur "Time Synchronization" Vous définissez les paramètres de démarrage. Vous sélectionnez l'étendue de l'impression. Remarque La synchronisation d'horloge prend effet quelques minutes après l'activation au runtime. Si vous avez besoin d'une synchronisation d'horloge exacte durant le démarrage, synchronisez les horloges locales des PC avant l'activation du runtime. C'est le cas p. ex. pour obtenir par ordre chronologique les alarmes de contrôle de processus émises au cours du démarrage. Voir aussi Comment configurer la synchronisation via le bus d'installation / CP1613 et CP1623 (Page 174) Comment configurer la synchronisation via le réseau local? (Page 180) Utilisation simultanée de la synchronisation d'horloge via le bus d'installation et via le réseau local (Page 183) Effets du service de réception de l'heure (Page 192) Manuel système, 02/2013, A5E AA 173

174 Time Synchronization 4.3 Comment configurer la synchronisation via le bus d'installation / CP1613 et CP Comment configurer la synchronisation via le bus d'installation / CP1613 et CP1623 Introduction Vous pouvez utiliser jusqu'à deux équipements pour synchroniser les horloges via le bus d'installation. Si vous ne configurez qu'un seul équipement, utilisez toujours "Point d'accès 1". Le "Point d'accès 2" vous permet de configurer les tâches suivantes en option : utiliser une unité en redondance synchroniser deux bus d'installation via une passerelle synchroniser deux bus d'installation simultanément comme maîtres A cause d'une propriété du système en cas d'interaction d'un AS417-4H avec un CP443-1EX11 (Industrial Ethernet), la synchronisation de l'heure n'est possible dans le bus d'installation redondant qu'à partir du CP443-1EX11 version de firmware Manuel système, 02/2013, A5E AA

175 Time Synchronization 4.3 Comment configurer la synchronisation via le bus d'installation / CP1613 et CP1623 Marche à suivre 1. Activez l'option "Synchronisation via bus d'installation (maître, esclave)". 2. Sélectionnez l'appareil voulu de la liste déroulante de "Point d'accès 1" et "Point d'accès 2". Les listes déroulantes énumèrent toutes les unités installées sur l'ordinateur et convenant à la synchronisation d'horloge via le bus d'installation. Manuel système, 02/2013, A5E AA 175

176 Time Synchronization 4.3 Comment configurer la synchronisation via le bus d'installation / CP1613 et CP Activez le bouton d'option approprié pour définir l'unité comme maître ou comme esclave. 4. Quand vous configurez la synchronisation d'horloge de l'ordinateur à partir d'un autre ordinateur, les points d'accès installés ne sont pas connus. C'est pourquoi il est possible d'afficher les noms symboliques des points d'accès inscrits entre "< >", p. ex. "<CP1613 (1)>" ou "<CP1623 (1)>". Si vous voulez utiliser les noms symboliques des points d'accès, activez la case à cocher "Afficher le nom symbolique des points d'accès". Lors du démarrage en runtime, les noms symboliques des points d'accès sont affectés à leurs noms physiques. Quand deux points d'accès, p. ex. deux cartes CP1613, sont configurés sur un ordinateur, la combinaison des fonctionnements donne le comportement suivant : Point d'accès 1 Point d'accès 2 Comportement Esclave Esclave L'ordinateur fonctionne toujours comme esclave. Cette combinaison est utilisée en présence d'un bus redondant. Le bus d'installation dont le maître reçoit l'heure d'un récepteur de signal horaire externe, est utilisé pour la synchronisation de l'horloge locale de l'ordinateur. Maître Maître L'ordinateur fonctionne comme maître coopérant sur les deux points d'accès et les deux bus. Soit les maîtres envoient les télégrammes d'horodatage sur les deux bus, soit les maîtres fonctionnent comme esclaves de réserve sur les deux bus. Veuillez noter qu'après le basculement du maître actif en mode de réserve sur l'une des unités, la deuxième unité passe automatiquement en mode de réserve. Les télégrammes d'horodatage envoyés contiennent une information du maître qui indique si la synchronisation externe fonctionne bien. Un maître en mode de réserve avec une synchronisation externe fonctionnant parfaitement reçoit forcément la fonction de maître actif quand un point d'accès passe dans un autre état. Ceci garantit que le maître possédant la meilleure synchronisation externe envoie les télégrammes d'horodatage sur le bus. Maître Esclave De cette constellation résulte une fonction de "passerelle". L'ordinateur se synchronise au moyen des télégrammes d'horodatage reçus sur le bus 2 (point d'accès 2) et sert de maître sur le bus 1 (point d'accès 1). Le point d'accès 1 fonctionne ici toujours comme maître actif et se comporte comme s'il possédait une synchronisation externe, même s'il ne la possède pas effectivement. Ceci empêche un maître de réserve de prendre le rôle de maître actif. Dans ce cas, la synchronisation des deux bus serait séparée. L'ordinateur recevrait deux horodatages différents des deux bus. Lorsque l'ordinateur est démarré et qu'un autre maître est activé sur le bus 1, le point d'accès 1 force la fonction de maître actif. Esclave Maître Se comporte à l'inverse de la combinaison maître/esclave. Remarque Quand l'ordinateur à configurer est un client WinCC, les zones de sélection ne sont pas utilisables. Voir aussi Editeur "Time Synchronization" (Page 170) Utilisation simultanée de la synchronisation d'horloge via le bus d'installation et via le réseau local (Page 183) 176 Manuel système, 02/2013, A5E AA

177 Time Synchronization 4.4 Pour configurer la synchronisation via le bus d'installation/bce 4.4 Pour configurer la synchronisation via le bus d'installation/bce Introduction Vous pouvez utiliser une carte réseau BCE pour synchroniser les horloges via le bus d'installation. Si vous ne configurez qu'un seul équipement, utilisez toujours "Point d'accès 1". L'option "Point d'accès 2" vous permet de configurer les tâches suivantes : utiliser un deuxième point d'accès avec une carte CP1613 ou CP1623, synchroniser deux bus d'installation via une passerelle, synchroniser deux bus d'installation simultanément comme maîtres. Condition Sur une OS, il n'est possible d'utiliser qu'une seule carte réseau BCE pour la synchronisation d'horloge. Le procotole ISO doit être installé et activé pour la carte réseau. La carte réseau BCE peut être utilisée pour huit liaisons au maximum. La synchronisation d'horloge via une carte réseau BCE ne peut pas être redondante. L'écart réglé sur l'émetteur horloge externe doit être compris entre 1 et 10 secondes. Dans le cas d'une carte réseau BCE/CP1612, utiliser l'adresse cible suivante pour Multicast : Adresse FF-EF. Interdit d'utiliser Broadcast. Manuel système, 02/2013, A5E AA 177

178 Time Synchronization 4.4 Pour configurer la synchronisation via le bus d'installation/bce Marche à suivre 1. Activez l'option "Synchronisation via bus d'installation (Maître, Esclave)". 2. La liste déroulante de "Point d'accès 1" présente toutes les cartes réseau et unités installées sur l'ordinateur. Sélectionnez dans la liste déroulante la carte réseau BCE convenant à la synchronisation d'horloge via le bus d'installation. 3. Quand vous configurez la synchronisation d'horloge de l'ordinateur à partir d'un autre ordinateur, les points d'accès installés ne sont pas connus. C'est pourquoi vous pouvez afficher les noms symboliques des points d'accès, inscrits entre "< >", p. ex. "<Softnet (1)>". Si vous voulez utiliser les noms symboliques des points d'accès, activez la case à cocher "Afficher le nom symbolique des points d'accès". Lors du démarrage en runtime, les noms symboliques des points d'accès sont affectés à leurs noms physiques. 178 Manuel système, 02/2013, A5E AA

179 Time Synchronization 4.4 Pour configurer la synchronisation via le bus d'installation/bce 4. Activez le bouton d'option approprié pour définir l'unité comme maître ou comme esclave. 5. Sélectionnez en option une carte CP1613 ou CP1623 comme deuxième point d'accès. Quand deux points d'accès, p. ex. une carte réseau BCE et une carte CP1613, sont configurés sur un ordinateur, la combinaison des modes de fonctionnement donne le comportement suivant : Point d'accès 1 Point d'accès 2 Comportement Esclave Esclave L'ordinateur fonctionne toujours comme esclave. Cette combinaison est utilisée en présence d'un bus redondant. Le bus d'installation dont le maître reçoit l'heure d'un récepteur de signal horaire externe, est utilisé pour la synchronisation de l'horloge locale de l'ordinateur. Maître Maître L'ordinateur fonctionne comme maître coopérant sur les deux points d'accès et les deux bus. Soit les maîtres envoient les télégrammes d'horodatage sur les deux bus, soit les maîtres fonctionnent comme esclaves de réserve sur les deux bus. Veuillez noter qu'après le basculement du maître actif en mode de réserve sur l'une des unités, la deuxième unité passe automatiquement en mode de réserve. Les télégrammes d'horodatage envoyés contiennent une information du maître qui indique si la synchronisation externe fonctionne bien. Un maître en mode de réserve avec une synchronisation externe fonctionnant parfaitement reçoit forcément la fonction de maître actif quand un point d'accès passe dans un autre état. Ceci garantit que le maître possédant la meilleure synchronisation externe envoie les télégrammes d'horodatage sur le bus. Maître Esclave De cette constellation résulte une fonction de "passerelle". L'ordinateur se synchronise au moyen des télégrammes d'horodatage reçus sur le bus 2 (point d'accès 2) et sert de maître sur le bus 1 (point d'accès 1). Le point d'accès 1 fonctionne ici toujours comme maître actif et se comporte comme s'il possédait une synchronisation externe, même s'il ne la possède pas effectivement. Ceci empêche un maître de réserve de prendre le rôle de maître actif. Dans ce cas, la synchronisation des deux bus serait séparée. L'ordinateur recevrait deux horodatages différents des deux bus. Lorsque l'ordinateur est démarré et qu'un autre maître est activé sur le bus 1, le point d'accès 1 force la fonction de maître actif. Esclave Maître Se comporte à l'inverse de la combinaison maître/esclave. Remarque Quand l'ordinateur à configurer est un client WinCC, les zones de sélection ne sont pas utilisables. Manuel système, 02/2013, A5E AA 179

180 Time Synchronization 4.5 Comment configurer la synchronisation via le réseau local? 4.5 Comment configurer la synchronisation via le réseau local? Introduction Il existe trois possibilités de synchronisation de l'heure via le réseau local/terminal bus : 1. L'ordinateur est automatiquement synchronisé via un serveur WinCC connecté. 2. L'heure est adoptée par l'un des ordinateurs définis dans le réseau. 3. L'heure est réglée par un composant tiers. Le client WinCC demande l'heure à l'ordinateur et synchronise ensuite son horloge sur cette heure. Les paramétrages suivants sont possibles. 180 Manuel système, 02/2013, A5E AA

181 Time Synchronization 4.5 Comment configurer la synchronisation via le réseau local? Adopter l'heure d'un serveur WinCC connecté Adopter l'heure d'ordinateurs définis Laisser régler l'heure par un composant externe (tiers) Les ordinateurs clients sont intégrés dans la synchronisation de l'heure via routeur. L'UTC est l'heure de référence. Si l'ordinateur client se trouve dans un autre fuseau horaire, il passe luimême au fuseau horaire local pour l'affichage et la sortie. Adopter l'heure d'un serveur WinCC connecté Les clients WinCC avec leur propre projet peuvent utiliser les serveurs WinCC dont ils ont chargé les packages. En cas de défaillance du serveur assurant la fonction de maître, le client WinCC choisit un autre serveur dans la liste des packages. Un serveur WinCC doit être au runtime pour qu'un client le reconnaisse comme horloge maître. En cas de couples de serveurs redondants, seul le maître WinCC actif peut devenir l'horloge maître. Adopter l'heure d'ordinateurs définis Si vous cochez la case d'option "Adopter l'heure d'ordinateurs définis", les zones de texte "Ordinateur 1" et "Ordinateur 2" peuvent être éditées. Entrez ici le nom des ordinateurs spécifiés dont l'heure doit être adoptée. Utilisez l'"ordinateur 1" jusqu'à ce qu'il ne soit plus disponible. Utilisez ensuite l'"ordinateur 2". L'état du projet WinCC se trouvant sur les ordinateurs définis n'est pas pris en compte. Le système d'exploitation doit obligatoirement être en état de fonctionner. Le nom de l'ordinateur peut être un nom d'ordinateur Windows, par exemple "\\kh19074d", ou bien un nom de domaine qualifié si un serveur DNS est disponible. Un nom complet serait p. ex. "kh19074d.khe.siemens.de" ou "kh19074d" si l'esclave se trouve dans le même domaine DNS que le maître. WinCC ne doit pas être installé sur l'ordinateur spécifié. Si les deux ordinateurs spécifiés ne sont pas disponibles, il n'y a plus de synchronisation. Laisser régler l'heure par un composant externe (tiers) Si vous cochez cette case d'option, vous définissez le réglage de l'heure par un composant externe. "Time Synchronization" n'est dans ce cas pas autorisé à régler l'heure de l'ordinateur. Clients sans leur propre projet : Pour synchroniser un client sans son propre projet à son serveur, l'enregistrement de l'application "cctmtimesync.exe" dans la liste de démarrage suffit. Aucune autre synchronisation ne doit être active sur le client dans ce cas (par ex : le service client DCF77 ou un autre logiciel d'un autre constructeur réglant l'heure locale du PC). Remarque Si vous utilisez le service de réception de l'heure DCF-77, la case d'option "Laisser régler l'heure par un composant externe (tiers)" ne doit pas être cochée. Vous devez cocher à sa place la case d'option "Utiliser le service de réception de l'heure". Manuel système, 02/2013, A5E AA 181

182 Time Synchronization 4.5 Comment configurer la synchronisation via le réseau local? Voir aussi Editeur "Time Synchronization" (Page 170) Utilisation simultanée de la synchronisation d'horloge via le bus d'installation et via le réseau local (Page 183) 182 Manuel système, 02/2013, A5E AA

183 Time Synchronization 4.6 Utilisation simultanée de la synchronisation d'horloge via le bus d'installation et via le réseau local 4.6 Utilisation simultanée de la synchronisation d'horloge via le bus d'installation et via le réseau local Introduction Les horloges peuvent être synchronisées simultanément par le bus système et par le réseau local. L'horloge locale de l'ordinateur est alors toujours synchronisée en fonction de l'heure reçue par le réseau local. Les points d'accès du bus système ne peuvent être configurés que comme maître pour retransmettre sur le bus système l'heure reçue via le réseau local. Configuration de la synchronisation d'horloge sur un ordinateur appartenant à un domaine Windows L'ordinateur doit être synchronisé avec l'heure du domaine pour pouvoir fonctionner correctement au sein de ce domaine. La synchronisation de Windows ne garantissant qu'une Manuel système, 02/2013, A5E AA 183

184 Time Synchronization 4.6 Utilisation simultanée de la synchronisation d'horloge via le bus d'installation et via le réseau local synchronisation d'horloge à ± 2 secondes, vous devez configurer la synchronisation avec des ordinateurs définis. 1. Entrez comme "Ordinateur 1" le Primary Domain Controller. 2. Vous pouvez facultativement déclarer comme "Ordinateur 2" un Primary Domain Controller additionnel à condition d'en disposer. 3. Configurez les points d'accès au bus système en tant que maître en activant les boutons d'option correspondants. Même s'ils fonctionnent en réserve, ils ne fournissent jamais l'heure locale. 184 Manuel système, 02/2013, A5E AA

185 Time Synchronization 4.6 Utilisation simultanée de la synchronisation d'horloge via le bus d'installation et via le réseau local Remarque Si les serveurs WinCC font partie d'un domaine et si un appareil spécialisé, par ex. Siclock, fonctionne en tant qu'horloge maître sur le bus système, il faut s'assurer que l'horloge Siclock et le domaine possèdent la même heure. Nous recommandons d'équiper chacun des deux d'un récepteur d'horloge externe. Si le bouton d'option "Adopter l'heure d'un serveur WinCC connecté" est activé, l'utilisation de la synchronisation via le bus système est interdite. Il serait dépourvu de sens d'adopter l'heure d'un serveur connecté au bus système pour retransmettre ensuite cette même heure au bus système. Manuel système, 02/2013, A5E AA 185

186 Time Synchronization 4.7 Prise en charge matérielle de la synchronisation d'horloge 4.7 Prise en charge matérielle de la synchronisation d'horloge Prise en charge matérielle de la synchronisation d'horloge Industrial Ethernet sur automates programmables La synchronisation d'horloge doit pouvoir accéder au bus Industrial Ethernet par lequel l'api communique. Des cartes spécifiques permettent d'émettre et de recevoir des télégrammes d'horodatage. Les équipements Industrial Ethernet suivants prennent en charge la synchronisation d'horloge : Carte CP1613 Le logiciel est intégré à la carte. Solution matérielle/logicielle SoftNet/BCE Un pilote logiciel émule le matériel. Les deux équipements possèdent les propriétés suivantes : Ils possèdent une horloge interne. Ils peuvent fonctionner comme esclave. Ils détectent l'absence de réception de télégrammes d'horodatage. Ils peuvent fonctionner comme maître actif ou de réserve. L'intervalle de synchronisation est fixé à 10 secondes et n'est pas configurable. Réseau local pour la station opérateur La station opérateur synchronise son horloge locale via le réseau local. Vous pouvez utiliser pour ce faire toutes les cartes réseau prises en charge par Windows. Station externe de réception de l'heure Les récepteurs de signal horaire DCF 77 ou GPS connectés à l'interface série servent, en relation avec le logiciel "Service de réception DCF77", de station de réception externe. La station de réception synchronise l'horloge interne des ordinateurs par radiopilotage. La synchronisation d'horloge coopère avec le service de réception de l'heure. Le logiciel est activé lorsque l'ordinateur est maître actif et désactivé lorsque l'ordinateur est esclave. Ainsi, seule la synchronisation d'horloge règle l'horloge interne de l'ordinateur. En cas de stations WinCC redondantes, les deux partenaires doivent avoir un appareil de réception externe. Voir aussi Récepteur de signal d'horloge (Page 187) Généralités sur le service de réception de l'heure (Page 190) 186 Manuel système, 02/2013, A5E AA

187 Time Synchronization 4.7 Prise en charge matérielle de la synchronisation d'horloge Récepteur de signal d'horloge Introduction WinCC prend en charge les récepteurs de signal d'horloge : Récepteur DCF77 DCFRS Récepteur GPS WINGPS Récepteur DCF77 DCFRS Le récepteur DCF77 est une station externe connectée au port série COM2 pour la réception de signaux de synchronisation de l'horloge des ordinateurs. Les signaux proviennent de l'émetteur à ondes longues DCF77 qui émet depuis plus de 20 ans des informations horaires codées sur la fréquence 77,5 khz. Etant donné sa situation centrale en Europe (Mainflingen près de Francfort) et sa portée de km, son importance dépasse largement le cadre de l'allemagne. Pilote pour DCFRS Un pilote est livré avec le récepteur DCFRS. Vous devez charger ce pilote avant de mettre le récepteur DCFRS en route. Le pilote et la description sont licrés avec le DCFRS enthalten. Manuel système, 02/2013, A5E AA 187

188 Time Synchronization 4.7 Prise en charge matérielle de la synchronisation d'horloge Récepteur GPS WINGPS Le récepteur GPS est une station réceptrice de signaux satellites reliée de manière externe au port série COM2 pour la synchronisation de l'horloge. 188 Manuel système, 02/2013, A5E AA

189 Time Synchronization 4.7 Prise en charge matérielle de la synchronisation d'horloge Pilote pour WINGPS Un pilote est livré avec le récepteur WINGPS. Vous devez le charger avant de mettre en route le récepteur WINGPS. Le pilote et la description sont fournis avec le WINGPS. Remarque Lors de la configuration de l'installation, tenez compte du fait que les interfaces COM des ordinateurs sont occupées par plusieurs applications : Redondance de WinCC/serveur batch redondant, Récepteur d'horloge (DCF77/GPS), Lecteur de carte à puce. Mais, en règle générale, un ordinateur ne possédant que deux ports COM, vous ne pouvez donc pas utiliser toutes les applications en même temps. Manuel système, 02/2013, A5E AA 189

190 Time Synchronization 4.8 Généralités sur le service de réception de l'heure 4.8 Généralités sur le service de réception de l'heure Généralités sur le service de réception de l'heure Service de réception DCF-77 L'émetteur grandes ondes DCF77 émet des signaux horaires sous forme codée sur la fréquence de 77,5 khz. Etant donné sa situation centrale en Europe et sa portée de km, son importance dépasse largement le cadre de l'allemagne. Le signal horaire diffusé est dérivé des deux horloges atomiques CS1 et CS2 de la Physikalisch-technische Bundesanstalt de Mainflingen près de Francfort et fournit l'heure légale telle que définie par la loi allemande de Il s'agit de l'heure d'europe centrale et de l'heure d'été d'europe centrale qui se conforme à l'échelle de temps internationale "Universal Time Coordinated". Remarque Après avoir installé le service de réception DCF77, il faut soit le démarrer au moyen de la gestion système de Windows, soit initialiser le PC. La version 2.0 du logiciel "Service de réception DCF77" est utilisée pour le récepteur radio DCF77 connecté ou pour le récepteur satellite GPS. Vérifiez le numéro de version en doublecliquant sur l'icône DCF77 dans le Panneau de configuration de l'ordinateur. Dans la boîte de dialogue, cliquez sur le bouton "Info". Quand vous utilisez "UTC" comme référence de temps dans la boîte de dialogue "Service de réception DCF77", vous n'avez pas le droit de configurer un décalage horaire lié à "GMT" pour "SICLOCK GPSDEC". Le paramétrage Windows par défaut de l'interface COM est conservé, à l'exception de la mémoire tampon FIFO. Il faut désactiver l'option "Utiliser les tampons FIFO" au moyen des "Paramètres avancés". Ouvrir la boîte de dialogue pour la synchronisation d'horloge Vous pouvez paramétrer la synchronisation de l'heure via l'objet DCF-77 dans le Panneau de configuration. Procédez comme suit pour ouvrir la boîte de dialogue nécessaire : 1. Choisissez "Démarrer > Paramètres > Panneau de configuration". Le dossier "Panneau de configuration" s'affiche. 2. Double-cliquez sur l'objet "DCF-77" dans le dossier "Panneau de configuration". La boîte de dialogue "Service de réception DCF77 s'affiche. 3. Procédez à tous les paramétrages nécessaires dans cette boîte de dialogue. 190 Manuel système, 02/2013, A5E AA

191 Time Synchronization 4.8 Généralités sur le service de réception de l'heure Structure de la boîte de dialogue Zone de texte Source signal Connexion Forme de signal Référence de temps Contrôler fuseau horaire GMT+1/ GMT+2 Inhibition de la synchronisation Compensation douce des écarts d'heure Premier rafraîchissement au bout de Intervalle de rafraîchisssement Ecart admissible Journal des événements Comparaisons de l'heure Chaque télégramme d'heure valide Variations de la qualité du signal Signification Cette zone de texte contient par défaut l'entrée "Série". Cette zone de texte n'est pas éditable. Indiquez à quel port COM est connecté le récepteur externe DCF77 ou GPS. COM2 est proposé par défaut. Cette zone de texte contient par défaut l'entrée "DCF77 démodulé". Cette zone de texte n'est pas éditable. Cette boîte de dialogue vous permet de définir la référence de temps voulue. Les références de temps suivantes sont disponibles : UTC, heure locale ou heure d'europe centrale (GMT+1)/heure d'été d'europe centrale (GMT+2). Si cette case à cocher est activée, le système contrôle le paramétrage du fuseau horaire GMT+1/GMT+2 dans le Panneau de configuration. Le résultat est enregistré dans le journal des événements. Si un autre fuseau horaire a été paramétré dans le panneau de configuration, le contrôle n'a pas lieu. Si cette case à cocher est activée, l'heure système n'est pas synchronisée. Lorsque cette case à cocher est activée, l'heure système est synchronisée en douceur sur l'heure courante si l'écart entre les deux est inférieur à la valeur maximale admissible ("tolérance"). Pour cela l'horloge interne est ralentie ou accélérée de 1 ms par seconde ou de 60 ms par minute au maximum. Indiquez dans cette zone de texte après combien de télégrammes d'horodatage correctement décodés (= minutes) le temps système doit être corrigé pour la première fois. Indiquez dans cette zone de texte après combien de télégrammes d'horodatage (= minutes) après le premier rafraîchissement une nouvelle comparaison à l'heure système ou une correction de celle-ci doivent être respectivement effectuées. Entrez dans cette zone de texte l'écart maximal admissible en ms après le dépassement duquel l'heure système sera actualisée. Les événements sont enregistrés dans le journal des événements. Procédez comme suit pour ouvrir ce journal des événements : sélectionnez la commande "Démarrer >Programmes > Outils d'administration (Général) > Observateur d'événements". Si cette case à cocher est activée, toutes les comparaisons d'heure sont consignées dans le journal des événements. Si cette case à cocher est activée, chaque télégramme d'horodatage valide est consigné dans le journal des événements. Si cette case à cocher est activée, chaque modification de la qualité du signal est consignée dans le journal des événements. Voir aussi Effets du service de réception de l'heure (Page 192) Manuel système, 02/2013, A5E AA 191

192 Time Synchronization 4.8 Généralités sur le service de réception de l'heure Effets du service de réception de l'heure Introduction Si la case à cocher "Utiliser le service de réception d'heure" de l'éditeur "Time Synchronization" est activée, la synchronisation d'horloge utilise le service de réception de l'heure pour régler l'horloge de l'ordinateur. Ceci évite que d'autres process modifient l'heure interne. Effets sur une ordinateur en mode esclave Si l'ordinateur fonctionne comme esclave, la synchronisation d'horloge désactive le service de réception de l'heure au moyen d'un paramètre logiciel. L'heure locale risquerait sinon d'être réglée à la fois par la synchronisation d'horloge et par le service de réception de l'heure. Effets sur une ordinateur en mode maître actif Si l'ordinateur fonctionne comme maître actif, la synchronisation d'horloge active le service de réception de l'heure et lui permet de régler l'heure locale. Si le maître actif devient, en raison d'une panne p. ex., maître passif, le service de réception de l'heure se désactive. La case à cocher reste activée de sorte que le service de réception de l'heure est automatiquement réactivé lorsque l'ordinateur reprend la fonction de maître actif. Effets sur un ordinateur en mode maître de réserve Si l'ordinateur fonctionne en mode maître de réserve, la synchronisation d'horloge désactive le service de réception de l'heure. Le système vérifie par ailleurs que la synchronisation externe fonctionne correctement. Si les télégrammes d'horodatage reçus sont émis par un maître sans synchronisation externe, le maître de réserve adopte le rôle de maître actif. Celui-ci émet alors ses télégrammes d'horodatage. Voir aussi Généralités sur le service de réception de l'heure (Page 190) 192 Manuel système, 02/2013, A5E AA

193 Lifebeat Monitoring Lifebeat Monitoring Sommaire L'éditeur "Lifebeat Monitoring" sert à surveiller tous les ordinateurs serveurs et clients et les automates programmables accessibles à travers des réseaux PC et des réseaux industriels. Remarque L'utilisation simultanée de Lifebeat Monitoring et Asset Management n'est pas prise en charge. Cette documentation explique comment : fonctionne Lifebeat Monitoring configurer Lifebeat Monitoring configurer Lifebeat Monitoring avec une liaison OPC Manuel système, 02/2013, A5E AA 193

194 Lifebeat Monitoring 5.2 Généralités sur Lifebeat Monitoring 5.2 Généralités sur Lifebeat Monitoring Fonctionnalité Lifebeat Monitoring surveille les stations WinCC et les automates programmables qui sont accessibles par des réseaux PC et des réseaux industriels. Le schéma ci-dessus représente à titre d'exemple la structure d'un système Lifebeat Monitoring avec les ordinateurs du niveau conduite et du niveau process subordonné. Vous ne pouvez effectuer la configuration de la surveillance de signe de vie que via des liaisons Industrial Ethernet et PROFIBUS de "SIMATIC S7 PROTOCOL SUITE" ou via une liaison OPC entre stations WinCC. NetDDE n'est pas prise en charge. Voir aussi Comment configurer Lifebeat Monitoring via une liaison OPC (Page 197) Visualisation de Lifebeat Monitoring au runtime (Page 199) 194 Manuel système, 02/2013, A5E AA

195 Lifebeat Monitoring 5.3 Principe de la fonction Lifebeat Monitoring 5.3 Principe de la fonction Lifebeat Monitoring Introduction Lifebeat Monitoring surveille des serveurs, des clients et des automates programmables. Lifebeat Monitoring est en général exécuté sur un client WinCC central. Il permet de visualiser des objets Lifebeat appartenant à un projet et des automates programmables et des stations opérateur d'autres projets. Il faut pour cela que toutes les unités de process soient connectées à un réseau commun. Tâches des serveurs Les serveurs exécutent les tâches suivantes : Les serveurs acquièrent les données pour les mémoires images et les messages des automates programmables. Les serveurs sont pour cela connectés aux automates programmables via des réseaux industriels, par exemple Profibus. Les serveurs mettent les données de process à la disposition des clients WinCC et gèrent des états de traitement. Tâches des clients WinCC Les clients WinCC exécutent les tâches suivantes : Les clients WinCC assurent le contrôle-commande inter-serveur de l'ensemble de l'installation. Le client WinCC peut voir jusqu'à l'automate programmable par simple doubleclic sur la vue du serveur. Les clients WinCC se procurent tous les états des serveurs concernés à travers le réseau. Tâches des automates Les automates programmables exécutent les tâches suivantes : Les automates programmables exécutent sur le terrain les tâches de mesure, de commande et de régulation. Conditions pour la surveillance Les états de fonctionnement suivants sont pertinents pour la surveillance : Liaison établie Liaison pas établie En dérangement Cycle de surveillance Vous pouvez paramétrer les valeurs 5 s, 10 s ou 1 min pour le cycle de surveillance dans la boîte de dialogue "Lifebeat Monitoring". Le cycle de surveillance par défaut est 10 s. Manuel système, 02/2013, A5E AA 195

196 Lifebeat Monitoring 5.3 Principe de la fonction Lifebeat Monitoring Projet Les appareils suivants sont affectés à un projet : un groupe d'automates ou un ordinateur monoposte ou un serveur avec un ou plusieurs ordinateurs clients WinCC Remarque Le concepteur n'est pas autorisé à créer lui-même des variables à Ceci est réservé au logiciel PCS 7 WinCC. Il est interdit de manipuler ces variables système. Les variables système sont requises pour que le produit fonctionne correctement. Lors de la configuration de la surveillance AS et OS à l'aide de Lifebeat Monitoring, veiller à ce que le nom des unités diffère du nom des vues dans Picture Tree Manager et du nom des variables internes ayant le 196 Manuel système, 02/2013, A5E AA

197 Lifebeat Monitoring 5.4 Comment configurer Lifebeat Monitoring via une liaison OPC 5.4 Comment configurer Lifebeat Monitoring via une liaison OPC Introduction La communication entre WinCC et un type spécifique d'automate programmable ou de système d'automatisation est établie via un canal. Pour la surveillance d'as, vous pouvez utiliser des liaisons Industrial Ethernet et PROFIBUS de "SIMATIC S7 PROTOCOL SUITE". Pour la surveillance de stations WinCC, il faut utiliser le couplage OPC. La surveillance via la liaison OPC est limitée aux stations WinCC. Les logiciels du serveur OPC-DA et du client OPC-DA étant contenus dans le système de base de WinCC, vous pouvez utiliser WinCC à la fois comme serveur OPC-DA et comme client OPC-DA. En tant que client WinCC, l'ordinateur peut se connecter simultanément à plusieurs serveurs. Dans un système réparti ou réparti redondant, tenez compte des points suivants pour configuration de la surveillance de signe de vie : La surveillance de signe de vie d'un couple de serveurs surveille les automates programmables qui leur sont subordonnés. Configurez la surveillance de tous les clients WinCC en réseau soit uniquement à partir du couple de serveurs standard, soit en la répartissant sur plusieurs couples de serveurs. Le canal client OPC-DA utilise une unité de canal. Une configuration générale de l'unité de canal n'est pas nécessaire. Marche à suivre 1. Lancez WinCC et ajoutez un nouveau pilote "OPC.CHN" à la gestion des variables. 2. Sélectionnez "OPC Unit #1". Ouvrez le menu contextuel. Sélectionnez la commande "Nouvelle liaison". Une liaison est établie. Manuel système, 02/2013, A5E AA 197

198 Lifebeat Monitoring 5.4 Comment configurer Lifebeat Monitoring via une liaison OPC 3. Dans le menu contextuel de la nouvelle liaison, sélectionnez la commande de menu "Propriétés". Dans l'onglet "Général", cliquez sur le bouton "Propriétés". 4. Dans la zone de texte "Nom de serveur OPC", inscrivez le nom "OPCServer.WinCC". 5. Dans la zone de texte "Démarrer le serveur sur cet ordinateur", inscrivez le nom de l'ordinateur à surveiller. 6. Cliquez sur le bouton "Tester serveur" pour vérifier que la liaison OPC correspondante peut être établie. Remarque Notez que des liaisons OPC correctement installées et fonctionnant sans erreur sont indispensables à la surveillance des stations PC (station WinCC, PCS 7-OS). 198 Manuel système, 02/2013, A5E AA

199 Lifebeat Monitoring 5.5 Visualisation de Lifebeat Monitoring au runtime 5.5 Visualisation de Lifebeat Monitoring au runtime Généralités Veuillez tenir compte de ce qui suit pour la visualisation du Lifebeat Monitoring : Pour appeler la visualisation de la configuration de l'installation, configurez p. ex. des boutons avec ouverture de la vue Lors de l'exécution de l'éditeur de projet OS dans le projet actuel des données de base préconfigurées sont enregistrées dans le projet courant. Il existe de ce fait déjà dans le clavier virtuel un bouton que permet de sélectionner une vue de la configuration de l'installation. Dans le cas d'un projet de client WinCC, le système affiche non seulement les liaisons aux serveurs, mais également l'état des objets Lifebeat surveillés par les serveurs. Si vous cliquez sur la configuration de l'installation, la configuration des serveurs dont les packages sont chargés s'affiche. Ceci n'est pas possible en cas de défaillance du serveur. A l'état "en dérangement", les objets Lifebeat en dérangement peuvent être affichés. Remarque Vous devez ouvrir et mettre à jour l'éditeur "Lifebeat Monitoring" dans l'ensemble des serveurs participants afin que la variable interne soit créée. Sinon, les serveurs non mis à jour sont affichés au runtime dans la configuration de l'installation du client WinCC avec l'état "en dérangement". La fenêtre de dialogue du GlobalScript contient une variable inexistante. Voir aussi Principe de la fonction Lifebeat Monitoring (Page 195) Exemple pratique d'un Lifebeat Monitoring (Page 203) Manuel système, 02/2013, A5E AA 199

200 Lifebeat Monitoring 5.6 Comment composer la vue de configuration de l'installation 5.6 Comment composer la vue de configuration de l'installation Introduction Vous disposez des possibilités suivantes de composition de la vue de configuration de l'installation : créer automatiquement la vue de configuration de l'installation définir les positions des objets Lifebeat selon les besoins de l'utilisateur (personnalisation) ajouter des objets graphiques dans la vue de configuration de l'installation définir la taille de représentation des objets Lifebeat selon les besoins de l'utilisateur (personnalisation) définir la forme de représentation des objets Lifebeat selon les besoins de l'utilisateur (personnalisation) Créer automatiquement la vue de configuration de l'installation 1. Dans le champ de sélection "Position des unités dans la configuration de l'installation", choisissez le réglage "automatique". Lifebeat Monitoring est actualisé. Remarque Selon la taille des objets et à partir d'un certains nombres d'objets, ces derniers sont affichés en cascade dans la vue si, dans la zone "Position des unités dans la configuration de l'installation", l'option "Automatique" a été sélectionnée. Si cela ne vous convient pas, sélectionnez "personnalisée" et positionnez les objets avec Graphics Designer. Définir les positions des objets Lifebeat selon les besoins de l'utilisateur (personnalisation) Vous pouvez à tout moment modifier les positions des objets Lifebeat via d'éditeur "Graphics Designer". La condition préalable requise est l'existence d'une vue de configuration de l'installation. 1. Cliquez sur le bouton "Editer vue". La vue de configuration de l'installation s'affiche dans l'éditeur "Graphics Designer". 2. Modifiez les positions des objets Lifebeat et quittez Graphics Designer. Remarque Si vous voulez conserver les modifications des objets Lifebeat, actualisez Lifebeat Monitoring. Sélectionnez pour cela le réglage "personnalisée" dans le champ de sélection "Position des unités dans la configuration de l'installation". Les objets nouvellement configurés dans Lifebeat Monitoring sont insérés aux positions prédéfinies dans la vue de configuration de l'installation au moment du rafraîchissement. 200 Manuel système, 02/2013, A5E AA

201 Lifebeat Monitoring 5.6 Comment composer la vue de configuration de l'installation Ajouter des objets graphiques dans la vue de configuration de l'installation 1. Cliquez sur le bouton "Editer vue". La vue de configuration de l'installation s'affiche dans l'éditeur "Graphics Designer". 2. Insérez dans Graphics Designer des objets graphiques supplémentaires, p. ex. objets standard, Smart, Windows, dans la vue de configuration de l'installation, puis fermez Graphics Designer. Remarque Si vous voulez conserver les modifications des objets Lifebeat, actualisez Lifebeat Monitoring. Sélectionnez pour cela le réglage "personnalisée" dans le champ de sélection "Position des unités dans la configuration de l'installation". Les objets provenant du modèle de vue ne doivent pas être ajoutés manuellement dans la vue de configuration de l'installation. Définir la taille de représentation des objets Lifebeat dans la vue de configuration de l'installation Les modèles de vue ou contiennent différentes tailles de représentation pour chaque objet Lifebeat. Par défaut, Lifebeat Monitoring utilise pour le rafraîchissement de la vue de configuration de l'installation l'objet Lifebeat portant la propriété "type" = "<Type d'unité>/1". 1. Ouvrez la vue de configuration de l'installation dans l'éditeur "Graphics Designer". 2. Sélectionnez le type d'unité dont vous voulez modifier la taille, par exemple "OS". Ouvrez dans le menu contextuel du type d'unité les propriétés de l'objet. 3. Modifiez le contenu de la propriété de l'objet "type" de "OS/1" sur "OS/2". Vous ne devez pas modifier la désignation du type d'unité (y compris la barre oblique). Quittez le Graphics Designer. 4. Si vous voulez conserver les modifications des objets Lifebeat, actualisez Lifebeat Monitoring. Sélectionnez pour cela le réglage "personnalisée" dans le champ de sélection "Position des unités dans la configuration de l'installation". Remarque Sur une OS PCS 7, vous pouvez également modifier la représentation via le Graphic Object Update Wizard "Mises à jour des objets graphiques". Comme modèle de vue, sélectionnez le modèle de vue voulu, comme fichier de configuration, sélectionnez "LBMObjects.cfg". Manuel système, 02/2013, A5E AA 201

202 Lifebeat Monitoring 5.6 Comment composer la vue de configuration de l'installation Définir la forme de représentation des objets Lifebeat dans la vue de configuration de l'installation Si les formes de représentation des objets Lifebeat proposées dans le modèle de vue ne suffisent pas à vos besoins, vous devez créer votre propre modèle. 1. Enregistrez le modèle de vue comme copie sous le nom Vous ne devez pas modifier le modèle de fichier 2. A partir d'une des formes de représentation existantes, créez une copie pour le type d'unité concerné par la nouvelle forme de représentation que vous voulez générer. 3. Attribuez un nouvel identifiant au nouvel objet, que vous saisissez après la barre oblique de la propriété de l'objet "type". La désignation du type d'unité (y compris la barre oblique) reste impérativement inchangée. 4. Vous pouvez ensuite modifier la forme de représentation du nouvel objet. Attention, vous ne devez supprimer aucune des propriétés de l'objet existantes. Quittez le Graphics Designer. 5. Si vous voulez conserver les modifications des objets Lifebeat, actualisez Lifebeat Monitoring. Sélectionnez pour cela le réglage "personnalisée" dans le champ de sélection "Position des unités dans la configuration de l'installation". Si le fichier existe, Lifebeat Monitoring utilise ce fichier comme modèle de vue. Dès lors, vous disposez pour composer la vue de configuration de l'installation des variantes provenant du modèle de fichier Remarque Vous ne devez pas ouvrir l'éditeur "Graphics Designer" pendant que vous actualisez Lifebeat Monitoring. Voir aussi Comment composer la vue de configuration de l'installation (Page 200) 202 Manuel système, 02/2013, A5E AA

203 Lifebeat Monitoring 5.7 Exemple pratique d'un Lifebeat Monitoring 5.7 Exemple pratique d'un Lifebeat Monitoring Introduction La figure ci-dessous représente un système de conduite et de supervision WinCC dans lequel un Lifebeat Monitoring est exécuté. Monitoring de plusieurs projets Le moniteur Lifebeat est le Serveur2 qui a été configuré pour le projet B. Le moniteur suveille le client3 et l'api3, appartenant au même projet B, ainsi que le serveur1, le client2 et l'api2, qui appartiennent au projet A. Le moniteur surveille également AG4 et AG5 via les liaisons Profibus existantes. Le Serveur3 et le Client4 ne peuvent pas être surveillés, car ils ne sont reliés à aucune connexion réseau PC. Monitoring sans incident La surveillance des objets Lifebeat est assurée au moyen des variables internes générées par l'éditeur "Lifebeat Monitoring". Le Serveur2 du moniteur Lifebeat transmet selon le cycle paramétré, p. ex. toutes les 10 secondes, l'état de ces variables à tous les objets Lifebeat configurés. En l'absence d'erreur, les objets Lifebeat adressés retournent à chaque fois une réponse au Serveur2 du moniteur Lifebeat. Le moniteur Lifebeat constate, sur la base de l'état de variable, le bon fonctionnement de tous les objets Lifebeat configurés pour le Lifebeat Monitoring. Panne du serveur1 Un erreur se produit dans le Serveur1, p. ex. à cause d'une panne de courant. Le moniteur Lifebeat (Serveur2) ayant transmis l'état des variables au Serveur1, il manque une réponse Manuel système, 02/2013, A5E AA 203

204 Lifebeat Monitoring 5.7 Exemple pratique d'un Lifebeat Monitoring en raison de la panne dans le Serveur1. Cela est détecté par le Serveur2 du moniteur Lifebeat. Une alarme correspondante est alors émise au Client3 configuré pour le Serveur2. Voir aussi Comment configurer Lifebeat Monitoring via une liaison OPC (Page 197) Liste des unités de Lifebeat Monitoring (Page 207) 204 Manuel système, 02/2013, A5E AA

205 Lifebeat Monitoring 5.8 Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring 5.8 Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring Boîte de dialogue La figure ci-dessous montre la structure de la boîte de dialogue "Lifebeat Monitoring" : Marche à suivre Procédez comme suit pour ouvrir la boîte de dialogue "Lifebeat Monitoring" : 1. Double-cliquez sur "Lifebeat Monitoring" dans l'explorateur WinCC. LLa boîte de dialogue "Lifebeat Monitoring" s'affiche. Créez ou modifiez la configuration dans la boîte de dialogue. Vous configurez entièrement la surveillance de signe de vie (Lifebeat Monitoring) dans cette boîte de dialogue. Manuel système, 02/2013, A5E AA 205

206 Lifebeat Monitoring 5.8 Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring Structure de la boîte de dialogue La boîte de dialogue comporte les zones suivantes : Liste des unités Le nom d'unité désigne l'objet Lifebeat. Toutes les liaisons aux objets Lifebeat qui doivent être surveillées sont entrées dans la liste des unités. La liste des unités contient par défaut cinq lignes. Vous pouvez modifier le nombre des lignes de saisie en cliquant sur les boutons "Ajouter" et "Supprimer". Dans un projet client WinCC, le nombre de lignes de la liste des unités correspond au nombre de packages de serveur chargés. Le nom d'unité et le type d'unité sont prédéfinis pour le client WinCC. Vous ne pouvez ni ajouter ni supprimer des lignes de saisie. Boutons Les boutons servent à ajouter, supprimer, imprimer etc. des unités dans la liste. Un clic sur le bouton "Editer vue" vous permet de démarrer l'éditeur "Graphics Designer". Dans Graphics Designer, vous éditez la vue de configuration de l'installation. Les boutons Ajouter et Supprimer ne peuvent être activés pour les clients WinCC. Configuration de l'installation Dans cette zone, toutes les liaisons configurées sont représentées sous forme de configuration schématique de l'installation. Cette configuration de l'installation est créée automatiquement après un clic sur le bouton "Actualiser". Cycle de surveillance Ces boutons d'option vous permettent de paramétrer le cycle de surveillance de la liaison. Le paramétrage par défaut est 10 secondes. Position des unités dans la configuration de l'installation Ces boutons d'option vous permettent de définir si Lifebeat Monitoring détermine des positions et formes de représentation fixes des objets Lifebeat ou si les positions et formes de représentation personnalisées sont conservées lors de l'actualisation. Priorité : cette zone de texte vous permet de définir une priorité d'alarme pour les alarmes de contrôle-commande du Lifebeat Monitoring. Vous pouvez saisir un nombre entre "0" et "16". Saisir un objet Lifebeat (uniquement pour projets monopostes et multipostes) 1. Ouvrez l'éditeur Lifebeat Monitoring et faites les saisies suivantes : 2. Sous "Nom d'unité", entrez le nom de l'objet Lifebeat. 3. Sous "Type d'unité", sélectionnez une entrée de la liste. 4. Sous "Liaison", sélectionnez la liaison précédemment créée. 5. Cliquez sur le bouton "Rafraîchir" pour créer la configuration de l'installation. Les informations provenant des packages importés ne sont pas disponibles pour la configuration Lifebeat. 206 Manuel système, 02/2013, A5E AA

207 Lifebeat Monitoring 5.8 Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring Après la configuration, entrez pour chaque unité la variable associée sous la liaison voulue. Remarque Remplissez entièrement la liste d'unités, qui comprend le nom d'unité, le type d'unité et la liaison. Un message est affiché si la liste n'est pas complète. Si vous créez ou modifiez une liaison dans la gestion des variables, vous devez réaffecter la liaison dans l'éditeur "Lifebeat Monitoring". Aucune configuration n'est possible dans l'éditeur "LifeBeat Monitoring" sur le client WinCC. Au runtime, une vue générale affiche en revanche sur le client WinCC tous les objets de tous les projets de serveurs chargés par packages. S'il n'est plus possible d'ouvrir l'éditeur Lifebeat, vérifiez si le fichier temporaire "Lbmcs.tmp" est présent sous le répertoire de projets WinCC. S'il s'y trouve, supprimez-le. Lancez le moniteur Lifebeat. Voir aussi Boutons de Lifebeat Monitoring (Page 209) Configuration de l'installation de Lifebeat Monitoring (Page 210) Généralités sur Lifebeat Monitoring (Page 194) Exemple pratique d'un Lifebeat Monitoring (Page 203) Liste des unités de Lifebeat Monitoring Introduction La liste des unités sert à configurer Lifebeat Monitoring. Chaque nom d'unité est enregistré sous forme de variable dans la gestion des variables de WinCC. Le nom de variable suit la syntaxe d'unité>". Par exemple, la variable est créée pour le nom d'unité "Server12". Le type de données des variables est sans importance pour Lifebeat Monitoring car seul l'état des variables est interrogé. Remarque Sous Lifebeat Monitoring, une variable nommée d'unité>" est créée pour chaque nom d'unité. Sous Picture Tree Manager, une variable nommée de vue>" est créée pour chaque vue contenant une signalisation groupée. L'identité des noms peut ce faisant être à l'origine de conflits. Pour éviter de tels conflits, le nom de vue doit être différent du nom d'unité ou du nom de variable système débutant par le En présence d'un tel conflit de noms, un message est émis. Les noms de variable qui sont à l'origine d'un conflit de nom sont listés dans le fichier compte rendu "LifebeatMonitoringCS.log" qui se trouve dans le dossier "Diagnostic" du répertoire d'installation. Modifiez le nom d'unité pour résoudre le conflit de noms. Manuel système, 02/2013, A5E AA 207

208 Lifebeat Monitoring 5.8 Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring Remarque Après que vous ayez effacé la liaison S7 sur le poste d'ingénierie et effectué une compilation de l'os, la liaison et les variables LBM sont effacées dans la gestion des variables de WinCC. La liaison configurée dans l'éditeur "Lifebeat Monitoring" est toutefois conservée. Vous devez effacer vous-même la liaison correspondante dans l'éditeur et enregistrer la nouvelle vue de l'installation avec "Actualiser". Si la liaison n'a pas été effacée dans Lifebeat Monitoring, le message " " est affiché avec le texte "LBMRT : la variable '...' n'existe pas" au runtime. Composition de la liste des unités Nom de champ Nom d'unité Type d'unité Liaison Signification Entrez dans cette zone de texte un nom d'unité unique. Le nom d'unité doit compter au maximum 21 caractères. Dans un projet client WinCC, les noms d'unité sont attribués par le système. Le nom d'unité est défini sur la base du nom symbolique de l'ordinateur qui peut compter plus de 21 caractères. Vous définissez le type d'unité dans cette zone de texte. Double-cliquez sur cette zone de texte pour ouvrir une liste de sélection. Les types d'unité suivants sont disponibles : OS OS-OP OS-PC OS/Client AS-4xx AS-3xx AS-2xx AS Client Dans un projet client WinCC, le type d'unité est attribué par le système Le type d'unité inscrit est l'état de l'os. Double-cliquez sur cette zone de texte pour ouvrir une liste de sélection. Sélectionnez votre liaison configurée dans cette liste. Voir aussi Liste des unités de Lifebeat Monitoring (Page 207) Configuration de l'installation de Lifebeat Monitoring (Page 210) Généralités sur Lifebeat Monitoring (Page 194) 208 Manuel système, 02/2013, A5E AA

209 Lifebeat Monitoring 5.8 Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring Boutons de Lifebeat Monitoring Vue d'ensemble Boutons Fermer Imprimer Configuration de l'imprimante Aperçu Ajouter Supprimer Actualiser Editer vue Signification Ce bouton vous permet de fermer la boîte de dialogue. Ce bouton vous permet d'imprimer les informations retour de la liste des unités. Ce bouton permet de configurer l'imprimante en cours. Ce bouton vous permet d'obtenir à l'écran un aperçu avant impression des retours de la liste des unités. Ce bouton vous permet d'insérer une ligne vide dans la liste des unités. Cette fonction n'est pas disponible pour un projet client WinCC. Ce bouton vous permet de supprimer une ligne dans la liste des unités. Vous devez tenir compte des points suivants : Le nom d'unité n'est supprimé que dans la liste des unités, mais pas dans la liste des variables de la liaison correspondante dans WinCC Explorer. Motif : d'autres modules du système WinCC peuvent accéder à cette variable. Pour supprimer une ligne, sélectionnez la ligne complète et cliquez ensuite sur le bouton "Supprimer". Pour sélectionner une ligne, cliquez sur le bouton portant le numéro de l'unité. Lorsque vous cliquez sur le bouton "Supprimer", aucune message ne vous demande de confirmer la suppression. Vous ne pouvez supprimer des lignes qu'une par une. Vous ne pouvez pas en sélectionner plusieurs à la fois pour les supprimer. Cette fonction n'est pas disponible pour un projet client WinCC. Ce bouton permet de créer/actualiser la configuration de l'installation. Par défaut, la configuration de l'installation est générée et stockée sous le nom dans le répertoire de vues du projet. La géométrie de la vue correspond aux paramétrages effectués via l'éditeur de projet OS. L'éditeur "Graphics Designer" ne doit pas être ouvert pendant la mise à jour. Ce bouton vous permet d'appeler directement l'éditeur "Graphics Designer" afin d'éditer la vue de configuration de l'installation Ce bouton est disponible seulement quand la vue de configuration de l'installation existe. Voir aussi Liste des unités de Lifebeat Monitoring (Page 207) Boutons de Lifebeat Monitoring (Page 209) Généralités sur Lifebeat Monitoring (Page 194) Comment configurer la sélection d'objets Manuel système, 02/2013, A5E AA 209

210 Lifebeat Monitoring 5.8 Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring Configuration de l'installation de Lifebeat Monitoring Introduction Tous les composants à surveiller sont représentés sous forme graphique dans la configuration de l'installation. Les composants qui ne sont momentanément pas en état de fonctionner, p. ex. pour cause d'incident, sont barrés en rouge dans le graphique. Structure graphique d'une configuration d'installation La figure illustre l'exemple d'une configuration d'installation : Lorsque plusieurs automates (API) sont connectés à une OS, ces API sont représentés dans l'ordre de leur numérotation. Sur un client, les serveurs de la configuration de l'installation sont affichés comme suit : 210 Manuel système, 02/2013, A5E AA

211 Lifebeat Monitoring 5.8 Boîte de dialogue de Lifebeat Monitoring Défaillante - une unité surveillée par le serveur est défaillante Défaillant - le serveur lui-même est défaillant. Etablie - la liaison au serveur est établie. Voir aussi Liste des unités de Lifebeat Monitoring (Page 207) Boutons de Lifebeat Monitoring (Page 209) Configuration de l'installation de Lifebeat Monitoring (Page 210) Exemple pratique d'un Lifebeat Monitoring (Page 203) Manuel système, 02/2013, A5E AA 211

212

213 Picture Tree Manager Picture Tree Manager Contenu L'éditeur "Picture Tree Manager" sert à gérer une hiérarchie d'installations, de parties d'installations et de vues de Graphics Designer. Cette documentation explique comment : créer et modifier la hiérarchie d'un projet définir des installations et parties d'installation affecter des vues à ces installations éditer des vues créer des conteneurs Manuel système, 02/2013, A5E AA 213

214 Picture Tree Manager 6.2 Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": 6.2 Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": Fonctionnalité Picture Tree Manager est une option de WinCC qui n'est disponible que si vous avez sélectionné le paquet optionnel "Basic Process Control" lors de l'installation. L'éditeur "Picture Tree Manager" sert à gérer une hiérarchie d'installations, de parties d'installations et de vues de Graphics Designer. Picture Tree Manager met à disposition les fonctions suivantes : Création et modification d'une hiérarchie de projet Assistance lors de la définition d'installations et d'unités Prise en charge lors de l'affectation de vues à ces installations. Il crée une hiérarchie des vues créées sous Graphics Designer. Prise en charge de l'ouverture de vue au runtime par navigation dans l'arborescence hiérarchique Remarque Lorsque vous créez de nouveaux projets WinCC, il est conseillé de créer et d'enregistrer également une hiérarchie des vues avec Picture Tree Manager. Votre paramétrage dans Picture Tree Manager se rapporte au projet WinCC courant. Les actions interprojets, par exemple copie/déplacement de vues et de d'installations sur plusieurs projets, ne sont pas possibles. Les vues ne peuvent être affectées qu'une seule fois à une installation. Lors d'un changement de langue dans WinCC Explorer, la langue de la session ouverte de Picture Tree Manager est également changée. Les noms des conteneurs ne sont cependant actualisés dans la langue qui vient d'être sélectionnée qu'au démarrage de Picture Tree Manager. Les noms de conteneur dans Picture Tree Manager doivent être uniques. Ceci est contrôlé par l'interface utilisateur de configuration. Une manipulation des noms de conteneur dans Text Library n'est pas autorisée. Le subterfuge consistant à configurer des noms de conteneur identiques mais avec un nombre variable de blancs ne fonctionne pas. Ceci est également contrôlé par l'interface utilisateur de configuration. Une manipulation correspondante des noms de conteneur dans Text Library n'est là aussi pas autorisée. Dans les systèmes répartis, les noms de zones dans les projets des différents serveurs WinCC doivent être univoques pour garantir un filtrage et un affichage des messages par zone. Aucune configuration de la hiérarchie des vues n'est possible sur le client WinCC. Au runtime, une vue générale affiche sur le client WinCC toutes les hiérarchies de tous les projets de serveurs chargés par packages. Picture Tree Manager n'impose aucune limitation sur la taille de la hiérarchie. Veuillez cependant noter que vous ne pouvez configurer que les 256 premières zones pour les droits d'accès sous User Administrator. Les alarmes ou blocs qui, sur l'es ou l'os, sont affectés à des zones au-delà de ce nombre ne sont pas sélectionnables au runtime. 214 Manuel système, 02/2013, A5E AA

215 Picture Tree Manager 6.2 Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": Voir aussi Barre de menu (Page 216) Utilisation de Picture Tree Manager (Page 237) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Comment insérer de nouveaux conteneurs par glisser-déplacer (Page 238) Effets sur les autres applications (Page 254) Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Manuel système, 02/2013, A5E AA 215

216 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Barre de menu Barre de menu Introduction Dans la barre de menu, toutes les commandes disponibles dans Picture Tree Manager sont judicieusement organisées en groupes et affectées à des menus. Pour exécuter une commande de menu, choisissez le menu correspondant et cliquez sur la commande voulue. Si nécessaire, paramétrez la boîte de dialogue qui s'affiche. Menu "Projet" Le menu Projet met les commandes suivantes à disposition : Enregistrer Imprimer documentation de projet hiérarchie et Aperçu documentation de projet hiérarchie Configurer documentation de projet hiérarchie Imprimer documentation de projet signalisation groupée et Aperçu documentation de projet signalisation groupée Configurer documentation de projet signalisation groupée Quitter Menu "Edition" Le menu "Edition" met les commandes suivantes à disposition : Editer vue Editer nom de conteneur Couper vue Couper conteneur Copier Coller Coller vue dans conteneur Coller derrière Coller devant Coller dans noeud Nouveau conteneur 216 Manuel système, 02/2013, A5E AA

217 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Supprimer vue Supprimer conteneur Propriétés Menu "Affichage" Le menu "Affichage" met les commandes suivantes à disposition : Barre d'outils par défaut Barre d'état Aperçu Réorganisation alphabétique icônes de vue Réorganisation automatique icônes de vue Grandes icônes Petites icônes Liste Actualiser Menu "Options" Le menu "Options" met les commandes suivantes à disposition : Confirmer changement de vue Confirmer suppression de hiérarchie Recalculer entièrement la hiérarchie de signalisation groupée à l'enregistrement Enregistrement des deltas Menu "?" Le menu "?" met les commandes suivantes à disposition : Sommaire et index Aide directe Utilisation de l'aide A propos de Picture Tree Manager Comment enregistrer la hiérarchie Introduction La commande "Enregistrer" vous permet d'enregistrer la hiérarchie courante des conteneurs et vues. Les modifications de la hiérarchie ont un effet sur toutes les applications qui se trouvent au runtime en tant que clients Picture Tree Manager. Les modifications n'ont d'effet sur la Manuel système, 02/2013, A5E AA 217

218 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager signalisation groupée que si l'option "Recalculer entièrement la hiérarchie de signalisation groupée à l'enregistrement" est activée. Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Projet > Enregistrer" ou cliquez sur l'icône pour Enregistrer dans la barre d'outils ou appuyez sur le raccourci clavier <CTRL + S>. 2. Les données sont enregistrées dans la base de données du projet. Remarque Toutes les modifications que vous effectuez pendant le traitement dans "Picture Tree Manager" ne sont validées qu'à l'enregistrement. Certaines fonctions sont désactivées pendant l'enregistrement, par exemple dans le menu "Projet". Vous pouvez toutefois continuer à éditer la hiérarchie. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment imprimer la documentation de projet Hiérarchie Introduction La commande de menu "Projet > Imprimer documentation de projet hiérarchie..." vous permet d'imprimer la hiérarchie sur l'imprimante paramétrée. Les paramètres d'impression utilisés sont ceux qui ont été paramétrés avec la commande de menu "Projet > Configurer documentation de projet hiérarchie...". Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Projet > Imprimer documentation de projet hiérarchie..." ou cliquez sur l'icône pour Imprimer dans la barre d'outils. Remarque Cette commande déclenche immédiatement l'impression. La commande de menu "Projet > Aperçu documentation de projet hiérarchie" permet d'afficher un aperçu de la documentation de projet pour la hiérarchie. 218 Manuel système, 02/2013, A5E AA

219 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment configurer la documentation de projet Hiérarchie (Page 219) Comment configurer la documentation de projet Hiérarchie Introduction La commande de menu "Projet > Configurer documentation de projet hiérarchie" permet d'attribuer des paramètres spéciaux à un travail d'impression pour la sortie sur imprimante de l'arborescence hiérarchique. Vous effectuez le paramétrage sous les trois onglets suivants de la boîte de dialogue : Onglet Travail d'impression Sélection Définition d'imprimante Description Cet onglet vous permet de saisir des indications générales sur le travail d'impression. Cet onglet vous permet de saisir des paramètres sur les pages et sur la plage de temps des données à imprimer. Cet onglet vous permet de configurer le périphérique de sortie pour la tâche d'impression. Vous pouvez imprimer également le travail d'impression dans un fichier. L'impression utilise le modèle système correspondant de Report Designer Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment imprimer la documentation de projet Signalisation groupée Introduction La commande de menu "Projet > Imprimer documentation de projet signalisation groupée..." vous permet d'imprimer la signalisation groupée sur l'imprimante paramétrée. Les paramètres d'impression utilisés sont ceux qui ont été paramétrés avec la commande de menu "Projet > Configurer documentation de projet signalisation groupée...". Manuel système, 02/2013, A5E AA 219

220 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Projet > Imprimer documentation de projet signalisation groupée...". Remarque Cette commande déclenche immédiatement l'impression. La commande de menu "Projet > Aperçu documentation de projet signalisation groupée" permet d'afficher un aperçu de la documentation de projet pour la hiérarchie. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment configurer la documentation de projet Signalisation groupée (Page 220) Comment configurer la documentation de projet Signalisation groupée Introduction La commande de menu "Projet > Configurer documentation de projet signalisation groupée" permet d'attribuer des paramètres spéciaux à un travail d'impression pour la sortie sur imprimante de la signalisation groupée. Vous effectuez le paramétrage sous trois onglets de la boîte de dialogue : Onglet Travail d'impression Sélection Définition d'imprimante Description Cet onglet vous permet de saisir des indications générales sur le travail d'impression. Cet onglet vous permet de saisir des paramètres sur les pages et sur la plage de temps des données à imprimer. Cet onglet vous permet de configurer le périphérique de sortie pour la tâche d'impression. Vous pouvez imprimer également le travail d'impression dans un fichier. L'impression utilise le modèle système correspondant de Report Designer Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment actualiser Picture Tree Manager Introduction La commande "Affichage > Actualiser" vous permet d'actualiser les contenus du Picture Tree Manager. Lorsque dans une session ouverte de Picture Tree Manager des nouvelles vues 220 Manuel système, 02/2013, A5E AA

221 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager sont créées dans Graphics Designer et sauvegardées dans le répertoire correspondant au nouveau projet, ces nouvelles vues ne s'affichent dans Picture Tree Manager qu'après une actualisation. Lorsque des vues sont supprimées du répertoire, vous devez effectuer une actualisation pour les supprimer également de Picture Tree Manager. Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Affichage > Actualiser" ou cliquez sur l'icône Actualiser dans la barre d'outils ou appuyez sur la touche <F 5>. 2. Les graphiques existants sont actualisés dans Picture Tree. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment quitter Picture Tree Manager Introduction La commande de menu "Quitter" vous permet de quitter "Picture Tree Manager". Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Projet > Quitter". 2. Si vous avez apporté des modifications que vous n'avez pas encore enregistrées, un message vous demande si vous souhaitez enregistrer les modifications. Cliquez sur le bouton correspondant. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment éditer une vue Introduction La commande de menu "Editer vue" vous permet de démarrer Graphics Designer. Vous éditez la vue avec Graphics Designer. Cette commande de menu n'est sélectionnable que si une vue insérée à l'arborescence est sélectionnée. Manuel système, 02/2013, A5E AA 221

222 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Marche à suivre 1. Sélectionnez la vue que vous voulez modifier. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Editer vue" ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Editer vue". 3. Graphics Designer est démarré. Editez alors la vue. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment éditer des noms de conteneur Introduction La commande de menu "Editer nom de conteneur" vous permet de modifier le nom du conteneur. Vous ne pouvez pas modifier le nom du conteneur racine (nom de projet WinCC). Le nom du conteneur ne doit pas dépasser une longueur de 200 caractères. Marche à suivre 1. Sélectionnez le conteneur dont vous voulez modifier le nom. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Editer nom de conteneur" ou activez le mode édition avec le raccourci clavier <Ctrl+E> ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Editer vue". 3. Le conteneur est en mode Edition. Modifiez alors le nom. Remarque Pendant que le conteneur se trouve en mode Edition, le nom de la vue est masqué. Voir aussi Barre de menu (Page 216) 222 Manuel système, 02/2013, A5E AA

223 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Comment couper une vue Introduction La commande de menu "Edition > Couper vue" vous permet de copier dans le Presse-papiers une vue sélectionnée. Cette commande de menu n'est disponible que si une vue est sélectionnée. Le contenu du Presse-papiers reste mémorisé jusqu'à ce qu'il soit écrasé par une nouvelle entrée avec la commande de menu "Couper" ou "Copier". Le nom de vue reste visible dans le conteneur. Le nom de vue est placé entre les signes d'opérateurs << Nom_Vue.PDL>>. Vous pouvez ensuite coller la vue dans un autre endroit. Marche à suivre 1. Dans la fenêtre de hiérarchie, cliquez sur la vue correspondante. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Couper vue" ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Couper vue". 3. Le nom de vue est placé entre signes d'opérateurs << Nom_Vue.PDL>> et copié dans le presse-papiers. 4. Vous pouvez ensuite coller la vue en un autre endroit. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment couper un conteneur Introduction La commande de menu "Edition > Couper conteneur" marque un conteneur avec la partie de hiérarchie qui lui est subordonnée et les vues, puis les place dans le Presse-papiers. La commande n'est disponible que si un conteneur est sélectionné dans la fenêtre de hiérarchie. Le contenu du Presse-papiers reste mémorisé jusqu'à ce qu'il soit écrasé par une nouvelle entrée avec la commande de menu "Couper" ou "Copier". Le conteneur reste visible à l'endroit où il est coupé jusqu'au "Coller". Manuel système, 02/2013, A5E AA 223

224 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Marche à suivre 1. Sélectionnez le conteneur correspondant dans la fenêtre de hiérarchie. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Couper conteneur" ou appuyez sur le raccourci clavier <CTRL + X> ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Couper conteneur". Le conteneur est copié avec la hiérarchie partielle correspondante dans le Presse-papiers et l'icône de conteneur apparaît en grisé. 3. Vous pouvez ensuite coller le conteneur en un autre endroit. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment copier un conteneur Introduction La commande de menu "Edition > Copier" vous permet de créer une copie du conteneur vide dans la fenêtre de sélection et de la placer dans le Presse-papiers. Le contenu du Pressepapiers reste mémorisé jusqu'à ce qu'il soit écrasé par une nouvelle entrée avec la commande de menu "Couper" ou "Copier". Après la copie, vous pouvez coller le contenu du Pressepapiers dans la hiérarchie. Marche à suivre 1. Marquez le conteneur vide dans la fenêtre de sélection. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Copier" ou appuyez sur le raccourci clavier <CTRL + C> ou ouvrez le menu contextuel et choisissez la commande de menu "Copier". 3. Sélectionnez maintenant le conteneur dans lequel le nouveau conteneur doit être collé. 4. Sélectionnez la commande "Edition" ou l'une des trois possibilités suivantes dans le menu contextuel : "Coller derrière", "Coller devant" ou "Coller dans noeud". Remarque L'insertion de nouveaux conteneurs dans un noeud existant rajoute un niveau à la hiérarchie. Lorsque vous collez un conteneur devant ou derrière un conteneur, la hiérarchie est étendue d'un conteneur. 224 Manuel système, 02/2013, A5E AA

225 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment coller une vue ou un conteneur Introduction Cette commande n'est disponible que si une vue ou un conteneur a été placé dans le Pressepapiers pour le transférer dans la fenêtre de sélection. Si le Presse-papiers contient une vue, celle-ci peut être collée dans la fenêtre de sélection avec la commande de menu "Edition > Coller". Si le Presse-papiers contient un conteneur avec ou sans sous-conteneur, cette commande place ce conteneur, et les vues qui s'y trouvent éventuellement, dans la fenêtre de sélection. Les noms de conteneur et la structure de la hiérarchie partielle stockés dans le presse-papiers sont cependant perdus. Un message d'avertissement vous prévient de la perte possible des informations de hiérarchie par cette action. Marche à suivre 1. Cliquez dans la partie vide de la fenêtre de sélection 2. Sélectionnez la commande "Edition > Coller" ou ouvrez le menu contextuel et choisissez la commande de menu "Coller". Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment coller une vue dans un conteneur Introduction La commande de menu "Coller vue dans conteneur" copie le contenu du Presse-papiers dans un conteneur sélectionné. Cette commande n'est disponible que si une vue est mémorisée dans le Presse-papiers. Si le conteneur contient déjà une vue, celle-ci est remplacée par la nouvelle. Le bouton d'option "Confirmer remplacement de vue" vous permet de modifier le comportement de Picture Tree Manager en demandant ou non une confirmation. Manuel système, 02/2013, A5E AA 225

226 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Marche à suivre 1. Sélectionnez le conteneur dans lequel vous voulez coller la vue se trouvant dans le pressepapiers. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Coller vue" ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Coller vue dans conteneur". 3. La vue se trouvant dans le Presse-papiers est collée dans le conteneur sélectionné. Si une vue se trouve déjà dans le conteneur, celle-ci est remplacée. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment coller un conteneur derrière un autre conteneur Introduction La commande de menu "Coller derrière" vous permet de copier le contenu du Presse-papiers derrière le conteneur sélectionné. La commande n'est disponible que si un conteneur (pas le noeud racine) est sélectionné et qu'un ou plusieurs conteneurs sont mémorisés dans le Pressepapiers. Marche à suivre 1. Sélectionnez le conteneur derrière lequel vous voulez coller le contenu du presse-papiers. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Coller derrière" ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Coller derrière". 3. Le contenu du Presse-papiers est collé derrière le conteneur sélectionné. Remarque Vous ne pouvez coller aucun conteneur devant ou derrière le nœud racine. Voir aussi Barre de menu (Page 216) 226 Manuel système, 02/2013, A5E AA

227 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Comment coller un conteneur devant un autre conteneur Introduction La commande de menu "Edition > Coller devant" vous permet de copier le contenu du Pressepapiers devant le conteneur sélectionné. Cette commande n'est disponible que si un conteneur qui n'est pas le noeud racine est sélectionné et qu'un ou plusieurs conteneurs sont mémorisés dans le Presse-papiers. Marche à suivre 1. Sélectionnez le conteneur derrière lequel vous voulez coller le contenu du presse-papiers. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Coller devant" ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Coller devant". 3. Le contenu du Presse-papiers est collé devant le conteneur sélectionné. Remarque Vous ne pouvez coller aucun conteneur devant le nœud racine. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment coller un conteneur dans un autre conteneur Introduction La commande de menu "Edition > Coller dans noeud" vous permet de copier le contenu du Presse-papiers dans le conteneur sélectionné. Chaque conteneur du presse-papiers est collé comme nouveau noeud d'un niveau hiérarchique inférieur. Cette commande n'est disponible que si un conteneur qui n'est pas le noeud racine est sélectionné et qu'un ou plusieurs conteneurs sont mémorisés dans le Presse-papiers. Marche à suivre 1. Sélectionnez le conteneur dans lequel vous voulez coller un nouveau noeud (contenu du presse-papiers). 2. Sélectionnez la commande "Edition > Coller dans noeud" ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Coller dans noeud". 3. Le nouveau noeud (contenu du Presse-papiers) est collé dans un nouveau niveau de la hiérarchie sous le conteneur sélectionné. Manuel système, 02/2013, A5E AA 227

228 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment ajouter un nouveau conteneur Introduction La commande de menu "Edition > Nouveau conteneur" vous permet d'ajouter un nouveau conteneur devant, derrière ou dans le noeud sélectionné. Après l'ajout, Picture Tree Manager attribue à ce nouveau conteneur le nom "Conteneur" et un numéro d'ordre, p. ex. Conteneur23. Marche à suivre 1. Sélectionnez le conteneur devant servir de point de référence pour le collage. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Nouveau conteneur" et cliquez sur l'emplacement (devant, derrière, dans le nœud) où le nouveau conteneur doit être ajouté. ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Nouveau conteneur" et cliquez sur l'emplacement (devant, derrière, dans le nœud) où le nouveau conteneur doit être ajouté. 3. Le conteneur est collé et se trouve ensuite dans le mode Edition. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment supprimer une vue Introduction La commande de menu "Edition > Supprimer vue" vous permet de supprimer la vue sélectionnée de la hiérarchie. La vue est automatiquement transférée dans la fenêtre de sélection. Cette commande n'est disponible que si une vue est sélectionnée dans la fenêtre de hiérarchie. Marche à suivre 1. Marquez dans la hiérarchie la vue que vous voulez supprimer. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Supprimer vue" ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Supprimer vue". 228 Manuel système, 02/2013, A5E AA

229 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Remarque Vous pourrez réintégrer plus tard à la hiérarchie la vue que vous en avez supprimée. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment supprimer un conteneur Introduction La commande de menu "Edition > Supprimer conteneur" vous permet de supprimer un conteneur sélectionné de la hiérarchie. Toutes les vues qui se trouvent dans la hiérarchie partielle supprimée sont automatiquement transférées dans la fenêtre de sélection. Cette commande n'est disponible que si un conteneur avec/sans sous-conteneurs ou avec/sans vue est sélectionné dans la fenêtre de hiérarchie. Marche à suivre 1. Marquez le conteneur que vous souhaitez supprimer 2. Sélectionnez la commande "Edition > Supprimer conteneur" ou appuyez sur le raccourci clavier <CTRL + L>. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment afficher les propriétés d'une vue Introduction La commande de menu "Edition > Propriétés" vous permet d'afficher les propriétés d'une vue. Marche à suivre 1. Marquez la vue dont vous voulez afficher les propriétés. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Propriétés" ou cliquez sur l'icône Propriétés dans la barre d'outils. Les propriétés sont affichées. Manuel système, 02/2013, A5E AA 229

230 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment afficher l'aperçu de la vue Introduction La commande de menu "Affichage > Aperçu avant impression" vous permet d'activer et de désactiver l'aperçu de la vue. Si l'option est activée, la fenêtre d'aperçu affiche automatiquement la vue sélectionnée dans la fenêtre de hiérarchie. Si le conteneur ne contient aucune vue, la fenêtre d'aperçu reste vide. Indépendamment de cette option, le nom de la vue placée dans le conteneur est toujours affiché dans la ligne d'en-tête de la fenêtre d'aperçu. Si vous modifiez la taille, la vue affichée est adaptée aux nouvelles dimensions. Marche à suivre 1. Choisissez la commande "Affichage > Aperçu avant impression". 2. Activez la case à cocher. L'aperçu de la vue est sélectionné. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment réorganiser alphabétiquement les icônes de vue Introduction La commande de menu "Affichage > Réorganisation alphabétique icônes de vue" vous permet de définir le classement par ordre alphabétique des vues dans la fenêtre de sélection. Cette option ne peut pas rester toujours activée. Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Affichage > Réorganisation alphabétique icônes de vue". Voir aussi Barre de menu (Page 216) 230 Manuel système, 02/2013, A5E AA

231 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Comment réorganiser automatiquement les icônes de vue Introduction La commande de menu "Affichage > Réorganisation automatique icônes de vue" vous permet d'activer la réorganisation automatique des vues dans la fenêtre de sélection. Si cette option est activée, les vues sont réorganisées automatiquement. Les trous sont automatiquement comblés. Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Affichage > Réorganisation automatique icônes de vue". 2. Activez la case à cocher. La réorganisation automatique est activée. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Comment définir la validation d'échange de vues Introduction La commande de menu "Options > Validation d'échange de vues" vous permet de déterminer si l'utilisateur doit confirmer l'échange d'une vue dans la hiérarchie. Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Options > Validation d'échange de vues". 2. Activez la case à cocher. La vue sera remplacée après confirmation de la demande. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Validation de suppression de hiérarchie Introduction La commande de menu "Options > Validation de suppression hiérarchie" vous permet de déterminer si l'utilisateur doit confirmer la suppression de la hiérarchie. Manuel système, 02/2013, A5E AA 231

232 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Options > Validation de suppression hiérarchie". 2. Activez la case à cocher. La hiérarchie sera supprimée après confirmation de la demande. Voir aussi Barre de menu (Page 216) Recalcul de la hiérarchie des signalisations groupées à l'enregistrement Fonctionnalité Si vous avez activé la case à cocher "Recalculer entièrement la hiérarchie de signalisation groupée à l'enregistrement", la hiérarchie de signalisation groupée de toutes les vues WinCC sera complètement recalculée à chaque enregistrement dans Picture Tree Manager. Si vous n'utilisez pas de signalisations groupées, vous pouvez désactiver ce paramètre pour permettre un enregistrement plus rapide. Si WinCC constate au démarrage que la hiérarchie des signalisations groupées n'est plus actuelle, l'alarme de contrôle-commande "La hiérarchie des signalisations groupées n'est pas à jour..." est affichée. L'enregistrement de la hiérarchie des vues avec la case à cocher "Recalculer entièrement la hiérarchie de signalisation groupée à l'enregistrement" activée vous permet d'actualiser à nouveau les données Enregistrement des deltas Fonctionnalité Si la case à cocher "Enregistrement des deltas" est activée, Picture Tree Manager enregistre uniquement les données de projet modifiées. La création des vues du Picture Tree Navigator est plus rapide du fait que les vues ne sont pas recréées. Ceci s'applique aux vues qui n'ont pas été modifiées car la partie correspondante de la hiérarchie n'a pas changé. L'enregistrement des deltas augmente considérablement les performances Comment appeler sommaire et index Introduction La commande de menu "Sommaire et Index" vous permet d'ouvrir l'aide en ligne de Picture Tree Manager. 232 Manuel système, 02/2013, A5E AA

233 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Comment appeler l'aide en ligne Sélectionnez la commande "? > Sommaire et index". Pour le reste de la procédure, reportez-vous à la description de Windows Comment utiliser l'aide en ligne Introduction La commande de menu "? > Utilisation de l'aide" vous permet d'obtenir des informations sur la manière d'utiliser l'aide en ligne. Comment travailler avec l'aide en ligne Sélectionnez la commande "? > Utilisation de l'aide" A propos de Picture Tree Manager Introduction La commande de menu "? > A propos de Picture Tree Manager" vous permet d'obtenir des informations plus détaillées sur le programme Picture Tree Manager et sur sa plate-forme. Comment obtenir des informations sur le programme Picture Tree Manager Sélectionnez la commande "? > A propos de Picture Tree Manager" Barre d'outils par défaut Icônes La barre d'outils par défaut contient des boutons permettant d'exécuter rapidement les commandes fréquemment utilisées. La commande de menu "Affichage > Barre d'outils standard" vous permet d'activer/de désactiver la barre d'outils selon vos besoins. Manuel système, 02/2013, A5E AA 233

234 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Icône Commande de menu Projet > Enregistrer Projet > Imprimer documentation de projet hiérarchie Edition > Propriétés? > Aide directe Affichage > Grandes icônes Affichage > Petites icônes Affichage > Liste Vue > Actualisation Comment afficher/masquer la barre d'outils standard 1. Sélectionnez la commande "Affichage > Barre d'outils standard". La sélection est modifiée. 2. Activez la case à cocher. La barre d'outils standard est sélectionnée. 3. Désactivez la case à cocher pour masquer la barre d'outils. Voir aussi Barre de menu (Page 216) 234 Manuel système, 02/2013, A5E AA

235 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Fenêtre des données Structure La fenêtre des données de Picture Tree Manager est divisée en zones comme suit : La fenêtre de hiérarchie affiche en haut à gauche la hiérarchie des installations, parties d'installation, fonctions et vues sous forme d'arborescence. Le premier conteneur (le plus élevé dans la hiérarchie) porte le nom du projet WinCC et ne peut être ni déplacé ni supprimé. Un conteneur peut être vide ou, à l'exception du conteneur racine, contenir une vue. La fenêtre d'aperçu en haut à droiteaffiche, lorsqu'elle est activée, le contenu de la vue marquée dans la fenêtre de la hiérarchie. En bas de la fenêtre de sélection se trouvent toutes les vues du projet WinCC qui ne sont pas encore affectées à la hiérarchie, ainsi que l'icône d'un conteneur vide. Les vues système qui commencent ne sont pas affichées. Chaque zone affiche des informations sur son contenu dans la barre de titre. Vous pouvez modifier la taille des zones d'édition avec la souris. Manuel système, 02/2013, A5E AA 235

236 Picture Tree Manager 6.3 Structure de Picture Tree Manager Comment activer la barre d'état Introduction La barre d'état vous fournit les informations suivantes: affiche un texte d'aide sur une fonction sélectionnée affiche l'état du clavier (p. ex. la touche VERR MAJ). Vous pouvez modifier la taille de fenêtre de l'application en cliquant sur le champ de taille. Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Affichage > Barre d'état". 2. Activez le bouton d'option. La barre d'état est affichée. Désactivez la case à cocher pour masquer la barre d'outils. Voir aussi Barre de menu (Page 216) 236 Manuel système, 02/2013, A5E AA

237 Picture Tree Manager 6.4 Utilisation de Picture Tree Manager 6.4 Utilisation de Picture Tree Manager Utilisation de Picture Tree Manager Présentation générale Démarrez Picture Tree Manager par un double clic dans l'explorateur WinCC. L'éditeur ne possède qu'une seule fenêtre pour éditer la hiérarchie. Toutes les possibilités d'édition sont disponibles dans cette fenêtre. La plus efficace est le glisser-déplacer. Les fonctionnalités sont disponibles ici : Vous pouvez créer et modifier la hiérarchie à l'aide du Presse-papiers et des fonctions "Couper", "Copier", "Coller". Les fonctions d'édition sont accessibles par la barre de menu, le menu contextuel ou par glisser-déplacer. En collant le conteneur vide de la fenêtre de sélection vous rajoutez un conteneur à la hiérarchie. En coupant et collant une vue de la fenêtre de sélection ou par glisser-déplacer, vous ajoutez une vue dans un conteneur de la hiérarchie. Vous pouvez également déplacer des hiérarchies partielles (des parties de l'arbre) dans la hiérarchie. Les vues que vous enlevez de la hiérarchie (fenêtre de hiérarchie) sont placées automatiquement dans la fenêtre de sélection. Les propriétés des vues telles que date de modification et taille d'une vue sélectionnée peuvent être affichées. Remarque Toutes les modifications effectuées pendant l'édition ne deviennent opérantes qu'à l'enregistrement. Voir aussi Comment insérer de nouvelles vues par glisser-déplacer (Page 239) Comment insérer de nouveaux conteneurs par glisser-déplacer (Page 238) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Manuel système, 02/2013, A5E AA 237

238 Picture Tree Manager 6.4 Utilisation de Picture Tree Manager Comment afficher les propriétés d'une vue Introduction Vous pouvez appeler des informations pour chaque vue, p. ex. sur la date de modification ou la taille de la vue. Marche à suivre 1. Sélectionnez la vue correspondante et ouvrez le menu contextuel. 2. Sélectionnez la commande "Propriétés" ou Sélectionnez la commande "Edition > Propriétés" ou cliquez dans la barre d'outils sur l'icône. Les propriétés de vue sont affichées Comment insérer de nouveaux conteneurs par glisser-déplacer Introduction Vous pouvez insérer de nouveaux conteneurs dans la fenêtre de hiérarchie par glisserdéplacer. Picture Tree Manager supporte le glisser-déplacer avec le bouton gauche comme avec le bouton droit de la souris (glisser-déplacer par le menu contextuel). Ceci est possible dans la fenêtre de hiérarchie et dans la fenêtre de sélection. 238 Manuel système, 02/2013, A5E AA

239 Picture Tree Manager 6.4 Utilisation de Picture Tree Manager Marche à suivre 1. Dans la fenêtre de sélection, cliquez sur l'icône du conteneur. 2. Tirez par glisser-déplacer l'icône de conteneur dans la fenêtre de hiérarchie placée audessus. Relâchez le pointeur de la souris dès qu'il se transforme en symbole (+). Le conteneur est collé derrière le conteneur marqué ou Tirez par glisser-déplacer l'icône de conteneur dans la fenêtre de hiérarchie placée audessus. Relâchez le pointeur de la souris dès qu'il se transforme en symbole (+). Dans le menu contextuel, sélectionnez l'endroit où le nouveau conteneur doit être collé. Remarque L'insertion de nouveaux conteneurs dans un noeud existant rajoute un niveau à la hiérarchie partielle. Lorsque vous collez un conteneur devant ou derrière un conteneur, la hiérarchie est étendue d'un conteneur. Il n'est pas possible de coller un nouveau conteneur devant ou derrière le conteneur racine! Voir aussi Utilisation de Picture Tree Manager (Page 237) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Comment insérer de nouvelles vues par glisser-déplacer (Page 239) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Comment insérer de nouvelles vues par glisser-déplacer Introduction Vous pouvez insérer de nouvelles vues dans la fenêtre de hiérarchie par glisser-déplacer. Le Picture Tree Manager supporte le glisser-déplacer avec le bouton gauche comme avec le bouton droit de la souris (glisser-déplacer par le menu contextuel). La manipulation par glisser-déplacer est possible dans la fenêtre de hiérarchie comme dans la fenêtre de sélection. Manuel système, 02/2013, A5E AA 239

240 Picture Tree Manager 6.4 Utilisation de Picture Tree Manager Marche à suivre 1. Dans la fenêtre de sélection, cliquez sur l'icône de la vue souhaitée. 2. Tirez par glisser-déplacer l'icône de vue dans la fenêtre de hiérarchie placée au-dessus. Relâchez le pointeur de la souris dès qu'il se transforme en symbole (+). Si le conteneur sélectionné est vide, la vue est insérée. Si le conteneur sélectionné n'est pas vide, vous devez valider le remplacement de la vue qui s'y trouve. ou Tirez par glisser-déplacer l'icône de vue dans la fenêtre de hiérarchie placée au-dessus. Relâchez le pointeur de la souris dès qu'il se transforme en symbole (+). Voir aussi Utilisation de Picture Tree Manager (Page 237) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Comment insérer de nouvelles vues par glisser-déplacer (Page 239) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Traitement des variables par Picture Tree Manager Introduction Picture Tree Manager crée pour chaque vue qui contient une signalisation groupée une variable nommée de vue>" dans le groupe de variables "Group Signals". C'est pourquoi l'utilisation des caractères spéciaux est soumise aux mêmes contraintes dans les noms de vues que dans les noms de variables. Exemple: la variable est créée pour la vue "PTM.pdl". Groupe de variables "Group Signals" Si la case à cocher "Recalculer entièrement la hiérarchie de signalisation groupée à l'enregistrement" est activée, toutes les variables de ce groupe sont supprimées puis recréées. Vous ne devez donc pas créer de variable dans le groupe de variables "Group Signals". Conflits de nom éventuels Picture Tree Manager crée des variables de vue>. Sous Lifebeat Monitoring, une variable de périphérique> est créée pour chaque nom de périphérique. L'identité des noms peut ce faisant être à l'origine de conflits. Pour éviter l'identité des noms de variable, le nom de vue doit être différent du nom de périphérique ou du nom de variable système débutant par le Si ce n'est pas le cas, une alarme est émise. 240 Manuel système, 02/2013, A5E AA

241 Picture Tree Manager 6.4 Utilisation de Picture Tree Manager Les noms de variable qui sont à l'origine d'un conflit de nom sont listés dans le fichier compte rendu "PictureTreeManagerCS.log". Une modification du nom de vue vous permet de résoudre le conflit de noms. Vous ne pouvez pas changer les noms de vue dans Picture Tree Manager. Renommez les vues dans Explorateur WinCC. Insérez ensuite la vue modifiée dans la hiérarchie. Remarque Le concepteur n'est pas autorisé à créer lui-même des variables à Ceci est réservé au logiciel PCS 7-WinCC. Il est interdit de manipuler ces variables système. Elles sont nécessaires au bon fonctionnement du produit. Voir aussi Recalcul de la hiérarchie des signalisations groupées à l'enregistrement (Page 232) Manuel système, 02/2013, A5E AA 241

242 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie 6.5 Généralités sur la hiérarchie Généralités sur la hiérarchie Observations générales Dans WinCC les relations entre conteneurs et vues ont la forme d'une hiérarchie. Tenez compte des observations suivantes pour cette hiérarchie : Les noeuds de la hiérarchie sont toujours des conteneurs. Chaque conteneur peut fondamentalement être vide ou contenir une vue Graphics Designer. Vous pouvez attribuer des noms quelconques aux conteneurs. Les noms doivent cependant être uniques, ce que Picture Tree Manager vérifie. Si vous dérivez la hiérarchie des vues à partir de la hiérarchie technologique, le chemin complet y compris le séparateur sera entré pour les noms des conteneurs. Seule la dernière partie du nom du conteneur est représentée au runtime. Vous ne pouvez intégrer à la hiérarchie que des vues existantes. Vous ne pouvez pas changer les noms de vue dans Picture Tree Manager. La structure de la hiérarchie est ouverte : il n'y a aucune restriction quant à la longueur et à la profondeur de la hiérarchie (arborescence). Lors de la création d'une hiérarchie à l'aide de Picture Tree Manager, les informations concernant la hiérarchie sont enregistrées dans différentes données d'ingénierie de l'os, p. ex. dans le système d'alarme, dans User Administrator et dans les listes de blocs. Il est par conséquent nécessaire de définir la hiérarchie des OS dès le début de la configuration et de la conserver. Toute modification ultérieure d'une hiérarchie au niveau zone entraîne des interventions manuelles aux points suivants : corriger les données de hiérarchie dans les alarmes réorganiser les droits d'utilisateur (User Administrator) créer de nouveaux packages pour les clients WinCC connectés Pour plus d'informations, veuillez vous référer au paragraphe "Effets sur les autres applications". 242 Manuel système, 02/2013, A5E AA

243 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie Exemple de configuration L'exemple suivant vous fournit des explications sur la base de WinCC avec Basic Process Control sans dérivation depuis la hiérarchie technologique : Cette hiérarchie correspond donc au tableau suivant: Nom de conteneur Nom de vue Vue Voisin de gauche Nouveau.MCP Prétraitement Prétraitement.PDL Nouveau.MCP Alambic1 Alambic1.PDL Prétraitement Alambic2 Alambic2.PDL Prétraitement Alambic1 Alambic3 Alambic3.PDL Prétraitement Alambic2 Cuve Salle cuves.pdl Nouveau.MCP Cuve1 Cuve1.PDL Cuve Cuve2 Cuve2.PDL Cuve Cuve1 Cuve3 Cuve3.PDL Cuve Cuve2 Post-traitement Post-traitement.PDL Nouveau.MCP Refroidissement1 Refroidissement1.PDL Post-traitement Refroidissement2 Refroidissement2.PDL Post-traitement Refroidissement1 Refroidissement3 Refroidissement3.PDL Post-traitement Refroidissement2 Manuel système, 02/2013, A5E AA 243

244 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie Remarque Vous pouvez également insérer des vues vides dans la hiérarchie. Celles-ci doivent avoir été déjà créées dans WinCC. Ne configurez jamais de conteneurs auxquels aucune vue n'a été affectée comme réserves pour une extension future des zones de l'installation. Ceci peut perturber la navigation dans la hiérarchie des vues. L'éditeur de projet OS offre un moyen confortable de configuration de boutons de zone vides. Voir aussi Effets sur les autres applications (Page 254) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Création d'une hiérarchie Création d'une hiérarchie Possibilités Au début de la construction d'une hiérarchie, toutes les vues du projet se trouvent dans la fenêtre de sélection. La fenêtre de hiérarchie contient un noeud racine qui contient le nom du projet. Vous pouvez enregistrer une vue dans la noeud racide. Vous disposez pour créer la hiérarchie des possibilités suivantes: par glisser-déplacer par le menu contextuel par la barre de menu par modification du nom de conteneur 244 Manuel système, 02/2013, A5E AA

245 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie Lors de l'enregistrement de la hiérarchie des vues, les noms des installations/zones et unités/ zones sont entrés dans toutes les langues existantes dans la Text Library. Remarque Les modifications de la hiérarchie faites dans l'éditeur de Picture Tree Manager restent d'abord des modifications locales. Elles sont perdues si vous quittez Picture Tree Manager sans les enregistrer. La commande "Enregistrer" mémorise toutes les modifications et en informe tous les clients Picture Tree Manager actifs au runtime p. ex. la signalisation groupée. Les clients lisent alors la nouvelle hiérarchie. Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Comment créer la hiérarchie par glisser-déplacer (Page 245) Comment créer la hiérarchie par le menu contextuel (Page 246) Comment créer la hiérarchie par la barre de menu (Page 246) Comment créer la hiérarchie - Modification du nom de conteneur (Page 247) Comment créer la hiérarchie par glisser-déplacer Marche à suivre 1. Dans la fenêtre de sélection, cliquez sur l'icône du conteneur vide. 2. Tirez par glisser-déplacer le conteneur dans la fenêtre de hiérarchie. 3. Sélectionnez maintenant le conteneur derrière lequel le nouveau conteneur doit être collé. Le conteneur cible est mis en évidence par un fond de couleur. 4. Relâchez la touche de la souris. Le nouveau conteneur est ajouté au même niveau, derrière le conteneur sélectionné. Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Manuel système, 02/2013, A5E AA 245

246 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie Comment créer la hiérarchie par le menu contextuel Marche à suivre 1. Sélectionnez un conteneur dans la fenêtre de hiérarchie. 2. Ouvrez le menu contextuel correspondant. 3. Choisissez l'une des trois possibilité pour coller. Vous pouvez coller le nouveau conteneur derrière, devant ou dans le noeud sélectionné. Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Comment créer la hiérarchie par la barre de menu Marche à suivre 1. Sélectionnez un conteneur dans la fenêtre de hiérarchie. 2. Vous pouvez coller un nouveau conteneur avec la commande de menu "Edition > Nouveau conteneur". 3. Choisissez l'une des trois possibilité pour coller. Vous pouvez coller le nouveau conteneur derrière, devant ou dans le noeud sélectionné. 246 Manuel système, 02/2013, A5E AA

247 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie Remarque L'insertion de nouveaux conteneurs dans un noeud existant rajoute un niveau à la hiérarchie. Lorsque vous collez un conteneur devant ou derrière un conteneur, la hiérarchie est étendue d'un conteneur. Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Comment créer la hiérarchie - Modification du nom de conteneur Marche à suivre 1. Sélectionnez dans la fenêtre de hiérarchie le conteneur dont vous voulez modifier le nom. 2. Cliquez sur le conteneur sélectionné ou faites dérouler le menu contextuel et sélectionnez la commande "Editer nom de conteneur". ou appuyez sur le raccourci clavier <CTRL + E>. Le mode Edition est alors actif. 3. Modifiez le nom du conteneur. Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Manuel système, 02/2013, A5E AA 247

248 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie Modification de la hiérarchie Modification de la hiérarchie Observations générales Vous pouvez modifier la hiérarchie en déplaçant des noeuds ou des parties entières de la hiérarchie. Vous pouvez alors déplacer les nœuds au sein d'un même niveau ou d'un niveau à l'autre. Vous ne pouvez pas déplacer le nœud racine (nom de projet WinCC). Vous disposez pour modifier la hiérarchie des possibilités suivantes: par glisser-déplacer par le menu contextuel par la barre de menu Remarque L'insertion de nouveaux conteneurs dans un noeud existant rajoute un niveau à la hiérarchie. Remarque Les modifications de la hiérarchie sont d'abord locales. Ces modifications sont perdues si vous quittez Picture Tree Manager sans enregistrer.. La commande "Enregistrer" mémorise toutes les modifications et en informe tous les clients Picture Tree Manager qui se trouvent au runtime p. ex. la signalisation groupée. Les clients lisent alors la nouvelle hiérarchie. Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Comment modifier la hiérarchie par glisser-déplacer (Page 249) Comment modifier la hiérarchie par le menu contextuel (Page 249) Comment modifier la hiérarchie par la barre de menu (Page 250) 248 Manuel système, 02/2013, A5E AA

249 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie Comment modifier la hiérarchie par glisser-déplacer Marche à suivre 1. Cliquez dans la fenêtre de hiérarchie sur le conteneur (noeud) que vous voulez déplacer. 2. Tirez par glisser-déplacer le conteneur et ses sous-conteneurs jusqu'à la nouvelle position. 3. Lorsque vous relâchez le bouton de la souris, le conteneur et ses sous-conteneurs sélectionnés sont collés au même niveau derrière le conteneur sélectionné. ou Tirez par glisser-déplacer le conteneur et ses sous-conteneurs jusqu'à la nouvelle position. Le menu contextuel s'affiche quand vous relâchez la touche de la souris. Vous déterminez avec celui-ci où le conteneur et ses sous-conteneurs doivent être collés : Les trois possibilités proposées vous permettent de sélectionner la position où le conteneur doit être collé. Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Comment modifier la hiérarchie par le menu contextuel Marche à suivre 1. Sélectionnez un conteneur dans la fenêtre de hiérarchie. 2. Ouvrez le menu contextuel correspondant. 3. Sélectionnez la commande "Couper conteneur" pour placer le conteneur et tous ses sousconteneurs dans le Presse-papiers. Les conteneurs concernés sont grisés. 4. Choisissez le conteneur cible. 5. Ouvrez le menu contextuel correspondant. 6. Collez le contenu du Presse-papiers à la nouvelle position avec l'une des commandes de menu "Coller derrière", "Coller devant" ou "Coller dans nœud". Manuel système, 02/2013, A5E AA 249

250 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Comment modifier la hiérarchie par la barre de menu Marche à suivre 1. Sélectionnez un conteneur dans la fenêtre de hiérarchie. 2. Placez le conteneur et ses sous-conteneurs dans le Presse-papiers avec la commande de menu "Couper conteneur" ou avec le raccourci clavier "Ctrl+X". Les conteneurs concernés sont grisés. 3. Choisissez le conteneur cible. 4. Collez le contenu du Presse-papiers à la nouvelle position avec l'une des commandes de menu "Edition > Coller derrière", "Coller devant" ou "Coller dans nœud". Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Suppression dans la hiérarchie Suppression dans la hiérarchie Possibilités On entend ici par suppression dans la hiérarchie, l'enlèvement de conteneurs et de tous leurs sous-conteneurs de la fenêtre de la hiérarchie et donc de la hiérarchie. Vous disposez pour supprimer des conteneurs de la hiérarchie des possibilités suivantes: 250 Manuel système, 02/2013, A5E AA

251 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie par glisser-déplacer par le menu contextuel par la barre de menu Remarque L'option "Confirmer suppression de hiérarchie" vous permet de modifier la réaction de Picture Tree Manager lors de suppressions de hiérarchie (avec ou sans confirmation) Les vues supprimées dans la hiérarchie sont déplacées dans la fenêtre de sélection et peuvent être plus tard réintégrées dans la hiérarchie. Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Comment supprimer la hiérarchie par glisser-déplacer: (Page 251) Comment supprimer la hiérarchie par le menu contextuel (Page 252) Comment supprimer la hiérarchie par la barre de menu (Page 252) Comment supprimer la hiérarchie par glisser-déplacer: Marche à suivre 1. Cliquez dans la fenêtre de hiérarchie sur le conteneur que vous voulez supprimer. 2. Tirez par glisser-déplacer le conteneur sélectionné et ses sous-conteneurs dans la fenêtre de sélection. 3. Lorsque vous relâchez le bouton de la souris, toutes les vues sont déplacées dans la fenêtre de sélection. Toutes les informations sur le conteneur supprimé et ses sous-conteneurs sont perdues. Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Manuel système, 02/2013, A5E AA 251

252 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie Comment supprimer la hiérarchie par le menu contextuel Marche à suivre 1. Cliquez dans la fenêtre de hiérarchie sur le conteneur que vous voulez supprimer. 2. Ouvrez le menu contextuel correspondant. 3. Sélectionnez la commande "Supprimer conteneur" et confirmez la demande du système. Le conteneur et tous ses sous-conteneurs sont supprimés de la hiérarchie. Toutes les vues sont déplacées dans la fenêtre de sélection. Toutes les informations sur le conteneur supprimé et ses sous-conteneurs sont perdues. Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Comment supprimer la hiérarchie par la barre de menu Marche à suivre 1. Cliquez dans la fenêtre de hiérarchie sur le conteneur que vous voulez supprimer. 2. Sélectionnez la commande "Supprimer conteneur" ou appuyez sur le raccourci clavier <CTRL + L>. Le conteneur correspondant et tous ses sous-conteneurs sont supprimés de la hiérarchie. Remarque Toutes les vues sont déplacées dans la fenêtre de sélection. Toutes les informations sur le conteneur supprimé et ses sous-conteneurs sont perdues. 252 Manuel système, 02/2013, A5E AA

253 Picture Tree Manager 6.5 Généralités sur la hiérarchie Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Manuel système, 02/2013, A5E AA 253

254 Picture Tree Manager 6.6 Effets sur les autres applications 6.6 Effets sur les autres applications Effets sur les autres applications Effets sur les autres applications La hiérarchie créée dans Picture Tree Manager affecte les applications suivantes : User Administrator Signalisation groupée Text Library Alarm Logging Editeur de projet OS Voir aussi Généralités sur la hiérarchie (Page 242) Création d'une hiérarchie (Page 244) Modification de la hiérarchie (Page 248) Suppression dans la hiérarchie (Page 250) Traitement des variables par Picture Tree Manager (Page 240) Généralités sur l'éditeur "Picture Tree Manager": (Page 214) Effets sur User Administrator Introduction Si la hiérarchie est modifiée sous Picture Tree Manager, vous devez ouvrir User Administrator après l'enregistrement des modifications. Ceci est nécessaire à l'actualisation de l'affectation des autorisations à la hiérarchie. Nouvelles parties de la hiérarchie Les informations sur les droits de l'utilisateur manquent pour les conteneurs nouvellement créés. Après l'enregistrement de la hiérarchie, ces nouvelles parties de l'installation sont disponibles dans User Administrator. 254 Manuel système, 02/2013, A5E AA

255 Picture Tree Manager 6.6 Effets sur les autres applications Suppression de parties de la hiérarchie Les conteneurs supprimés dans la hiérarchie sont également supprimés dans User Administrator. Lorsque vous supprimez ces conteneurs, toutes les informations correspondantes sont également perdues dans User Administrator. Voir aussi Effets sur les autres applications (Page 254) Effets sur la signalisation groupée Introduction La hiérarchie a dans certains cas des effets sur la signalisation groupée. Les objets de la signalisation groupée ne peuvent recevoir ou acheminer des alarmes que si ces vues sont contenues dans la hiérarchie. Définissez une hiérarchie de signalisations groupées en fonction de la hiérarchie des vues. L'éditeur de projet OS vous facilite la configuration de la hiérarchie des signalisations groupées. Lorsque vous activez la case à cocher "Générer/actualiser les signalisations groupées" sous l'onglet "Représentation d'alarmes", les signalisations groupées dans l'aperçu de zone sont automatiquement intégrées à la hiérarchie des vues. Vous pouvez également définir les objets de signalisation groupée indépendamment de la hiérarchie des vues. Réception d'alarmes Nous vous recommandons de placer les vues dont vous désirez recevoir des alarmes, au niveau hiérarchique de l'objet groupé correspondant ou au-dessous ce niveau. Retransmettre des alarmes Nous vous recommandons de placer les vues auxquelles vous désirez transmettre des alarmes, au niveau hiérarchique de l'objet groupé correspondant ou au-dessus ce niveau. Voir aussi Effets sur les autres applications (Page 254) Effets sur Text Library Introduction Les noms de conteneur sont gérés dans Text Library. Manuel système, 02/2013, A5E AA 255

256 Picture Tree Manager 6.6 Effets sur les autres applications Lors de la sauvegarde de la hiérarchie des vues, les textes sont créés dans toutes les langues disponibles dans la bibliothèque de textes. Seul le texte indiqué de la langue actuelle est utilisé comme texte. L"<ID texte> du conteneur est entré dans toutes les autres langues. Si le nom existe déjà dans Text Library, le texte existant est utilisé. Comment changer de langue Après un changement de langue, tous les noms de conteneur sont affichés dans cette langue. Les noms de conteneur pour lesquels il n'existe pas de nom dans la langue sélectionnée sont affichés dans la langue dans laquelle ils ont été créés. Le changement de langue ne prend effet qu'au prochain appel de Picture Tree Manager. Si vous changez de langue au runtime, les noms de tous les conteneurs non traduits obtiennent l'entrée <ID texte> du conteneur Renommer un texte Si vous renommez un texte dans la hiérarchie des vues, celui-ci ne sera renommé que dans la langue de configuration actuelle. Si le texte d'un conteneur dans la bibliothèque de textes est renommé dans une autre langue que la langue de configuration,il ne sera alors pas modifié lors de la sauvegarde de la hiérarchie des vues. Cela est, par exemple, le cas lorsque des traductions sont intégrées à la bibliothèque de textes. Ajouter une langue Si vous ajoutez une nouvelle langue dans la bibliothèque de textes, les textes de la hiérarchie des vues n'existent pas dans cette langue. Après l'ajout de la langue, vous devez sauvegarder la hiérarchie des vues ou effectuer un "Transfert OS" afin que les textes de hiérarchie des vues soient également entrés dans cette langue. Remarque Plusieurs applications WinCC enregistrent leurs textes dans Text Library. Les textes identiques ne sont enregistrés qu'une seule fois. Si un texte est modifié, p. ex. par modification d'un nom de conteneur, ce texte est également modifié dans les applications WinCC qui utilisent le même texte. Voir aussi Effets sur les autres applications (Page 254) 256 Manuel système, 02/2013, A5E AA

257 Picture Tree Manager 6.6 Effets sur les autres applications Effets sur Alarm Logging Introduction Sous Alarm Logging, vous pouvez affecter des alarmes à une zone de la hiérarchie créée. Vous les affectez manuellement dans Alarm Logging. L'affectation d'une alarme présuppose que la hiérarchie de vues ait été créée sous Picture Tree Manager ou par transfert de données sur l'os. Si un nom de zone, p. ex. "Conteneur1", est attribué à une alarme, l'alarme n'est affichée que si vous possédez une autorisation adéquate pour cette zone. Si aucun nom de zone n'est attribué à l'alarme, l'alarme est toujours affichée. Affectation de l'alarme à la zone 1. Sélectionnez sous Alarm Logging l'alarme que vous souhaitez affecter à une zone définie. 2. Faites dérouler le menu contextuel "Propriétés". 3. Choisissez l'onglet "Textes" dans la boîte de dialogue "Alarme individuelle". Saisissez manuellement le nom de la zone dans la zone de texte "Zone". Voir aussi Effets sur les autres applications (Page 254) Manuel système, 02/2013, A5E AA 257

258

259 Graphic Object Update Wizard Graphic Object Update Wizard Contenu L'éditeur Graphic Object Update Wizard vous permet d'exporter, d'importer ou d'actualiser des objets utilisateur dynamiques à partir de vues WinCC. Cette documentation traite les questions suivantes : Création de modèles d'objet Exportation de modèles d'objet utilisateur Importation des vues WinCC Actualisation des vues WinCC Edition des liens d'objet utilisateur Utilisation des fichiers de configuration Manuel système, 02/2013, A5E AA 259

260 Graphic Object Update Wizard 7.2 Fonctionnalité de l'assistant Graphic Object Update Wizard 7.2 Fonctionnalité de l'assistant Graphic Object Update Wizard Fonctionnalité L'assistant Graphic Object Update Wizard vous permet d'exporter, importer ou actualiser des objets utilisateur dynamiques à partir de vues WinCC dans Graphics Designer. Les liens aux variables associées sont préservés. La fonctionnalité de l'assistant n'est disponible que sur une OS PCS7. L'assistant Graphic Object Update Wizard vous permet d'actualiser des objets existant dans des vues WinCC en fonction d'un nouveau modèle. Pour modifier les informations de dynamisation, vous pouvez les exporter dans un tableau Microsoft Excel. Ces informations de dynamisation seront ensuite réimportées. Avec l'assistant Graphic Object Update Wizard, vous traitez des vues WinCC dynamisées en procédant comme suit : 1. Vous copiez les vues WinCC dynamisées. 2. Vous modifiez la connexion dans le tableau Microsoft Excel exporté, par exemple pour une autre unité. 3. Vous réimportez les vues WinCC dynamisées. Outre les informations de connexion des vues de process, vous pouvez également actualiser les instances de scripts et de déclencheurs lors de l'importation ou de l'actualisation d'objets. Cette fonctionnalité élargie peut être exécutée par l'intermédiaire d'un fichier de configuration. Remarque Lors de l'utilisation de l'assistant d'importation/exportation, le système suppose que les vues de process Vannes, Moteurs, Régulateurs, etc. existent dans WinCC sous forme d'objets utilisateur. Le choix des blocs d'affichage pour la commande du process reste libre : vous pouvez utiliser soit des OCX standard, issus p. ex. de la bibliothèque technologique de PCS 7, soit des objets utilisateur/vues de commande WinCC spécifiques. L'éditeur de projet OS doit avoir été exécuté avant de pouvoir utiliser la fonctionnalité de l'assistant. Vous copiez ainsi les scripts de l'assistant de dynamisation et les fichiers de configuration dans le projet. Voir aussi Assistant de dynamisation du Graphics Designer (Page 263) Structure du fichier de configuration (Page 268) Format du fichier d'exportation / d'importation (Page 274) 260 Manuel système, 02/2013, A5E AA

261 Graphic Object Update Wizard 7.3 Exemple: Création de modèles d'objet 7.3 Exemple: Création de modèles d'objet Introduction Vous avez besoin de modèles d'objet pour l'enregistrement centralisé d'objets utilisateur. Ces modèles d'objet vous permettent d'enregistrer les objets utilisateur créés. Exemple Un modèle commun existe pour toutes les valves des synoptiques d'un projet. Vous le modifiez si nécessaire de manière centralisée. Ce modèle d'objet s'appelle "Modèle de vue". Le nom du modèle de vue doit toujours commencer par le caractère Pendant l'importation, les modèles d'objet utilisateur sont copiés dans les vues de process correspondantes avec des informations de lien. Ceci n'est possible que si les objets utilisateur contenus dans une vue de process ne doivent pas être adaptés en fonction des instances. L'importation se solderait sinon par une perte d'information d'objet. Seul le lien de variable est adapté en fonction de l'instance. Si vous avez, par exemple, besoin d'un script pour appeler un bloc d'affichage donné, celui-ci doit être identique pour tous les objets utilisateur de même type. Pour ce faire, le script accède automatiquement à l'information de lien (= nom de bloc AS) lors d'un clic sur l'objet utilisateur et en dérive le nom du bloc d'affichage. Les objets utilisateur doivent posséder la propriété d'objet "type". Le type de l'objet utilisateur, p. ex. "VANNE", y est inscrit. Cette entrée dans la propriété d'objet "type" constitue l'identification de l'objet. Attribuez une identification unique aux objets nouvellement créés. Il y a pour cela la propriété d'objet "tag". En présence de cette propriété d'objet, le texte actuellement contenu est exporté dans la colonne "tag" lors de l'exportation dans un fichier Microsoft Excel. Vous pouvez ensuite éditer les entrées sous Microsoft Excel. Lors de l'importation suivante, ces valeurs seront alors inscrites dans la propriété d'objet "tag" de l'objet utilisateur correspondant. On dispose, en option, de la propriété d'objet "trend". Cette propriété d'objet est prévue pour l'appel de groupes de courbes ou de divers textes spécifiques aux objets utilisateur. Le texte existant est exporté ou importé dans la colonne "Trend" du fichier d'exportation. Modèles de vue pour la fonction "Générer /actualiser icônes de blocs" La fonction "Générer /actualiser icônes de blocs" utilise les modèles de vue suivants : les modèles de vue de les modèles de vue créés par le programmeur, au nombre maximum de dix. Ces modèles de vue commencent par La fonction ouvre toutes les vues et détermine la priorité des vues en suivant l'ordre alphabétique des noms. Priorité 1 : la dernière vue par ordre alphabétique de Priorité 2 : Priorité 3 : Les vues à priorité élevée sont insérées. Manuel système, 02/2013, A5E AA 261

262 Graphic Object Update Wizard 7.3 Exemple: Création de modèles d'objet La fonction "Générer/actualiser vues de diagnostic" utilise les modèles de vue de en conséquence. Remarque Les désignations des propriétés d'objet ne concordent que si vous utilisez le TemplateControl fourni. Si vous avez défini vous-même les désignations des propriétés d'objet dans le fichier de configuration, ce sont ces propriétés d'objet qui seront utilisées. Voir aussi Structure du fichier de configuration (Page 268) Format du fichier d'exportation / d'importation (Page 274) Fonctionnalité de l'assistant Graphic Object Update Wizard (Page 260) Assistant de dynamisation du Graphics Designer (Page 263) 262 Manuel système, 02/2013, A5E AA

263 Graphic Object Update Wizard 7.4 Dynamic-Wizard des Graphics Designer 7.4 Dynamic-Wizard des Graphics Designer Assistant de dynamisation du Graphics Designer Fonctionnalité L'assistant Graphic Object Update Wizard met les assistants de dynamisation suivants à disposition pour l'échange de symboles de process : Assistant de dynamisation "Exportation d'objets de vues" Cet assistant exporte tous les objets utilisateur contenus dans la vue courante ou dans le projet, avec identification de type, dans un tableau Microsoft Excel au format CSV. Il exporte entre autres le type d'objet et les informations de lien. L'assistant identifie le type d'objet sur la base de l'entrée dans la propriété d'objet que vous avez configurée comme identificateur de l'objet utilisateur. Dans le TemplateControl fourni, il s'agit de la propriété d'objet "type". Assistant de dynamisation "Importation d'objets de vues" L'assistant importe des objets utilisateur dans des vues WinCC que vous avez exportées au préalable avec l'assistant de dynamisation "Exportation d'objets de vues". Pendant l'importation, les objets utilisateur indiqués dans le fichier / tableau dans Microsoft Excel sont recréés. Il est fait appel pour ce faire aux modèles d'objet qui doivent être enregistrés dans le modèle de vue. Assistant de dynamisation "Actualisation d'objets de vues" Cet assistant actualise tous les objets utilisateur possédant un identificateur de type, contenus dans la vue WinCC courante ou dans le projet. L'assistant identifie le type d'objet sur la base de l'entrée dans la propriété d'objet que vous avez configurée comme identificateur de l'objet utilisateur. Il est fait appel pour ce faire aux modèles d'objet qui doivent être enregistrés dans le modèle de vue. Assistant de dynamisation "Edition de lien d'objet utilisateur" Cet assistant permet la modification a posteriori de liens d'objets utilisateur dans des vues WinCC, p. ex. le lien à une autre instance de bloc AS. Voir aussi Comment exporter des modèles d'objet utilisateur (Page 264) Comment importer des vues WinCC (Page 264) Comment actualiser des vues WinCC (Page 265) Comment éditer un lien d'objet utilisateur (Page 266) Manuel système, 02/2013, A5E AA 263

264 Graphic Object Update Wizard 7.4 Dynamic-Wizard des Graphics Designer Comment exporter des modèles d'objet utilisateur Condition Pour exporter des modèles d'objet utilisateur d'une vue WinCC dans un fichier CSV (fichier ASCII), vous devez ouvrir la vue WinCC correspondante dans Graphics Designer. Marche à suivre 1. Dans Graphics Designer, sélectionnez l'assistant de dynamisation "Exportation d'objets de vues" dans l'onglet "Fonctions de vue". Vous créez le fichier d'exportation en mode interactif avec l'assistant de dynamisation. 2. Vous pouvez alors régler les paramétrages suivants : Choisissez si le fichier d'exportation doit être créé uniquement à partir de la vue active ouverte dans Graphics Designer ou à partir de toutes les vues WinCC existant dans le projet. N'exportez jamais de modèles de vue avec des modèles d'objet utilisateur et des vues système PCS 7. Ces fichiers se reconnaissent au préfixe Entrez le nom du fichier d'exportation. "Export.csv" est proposé par défaut dans le répertoire du projet courant. Entrez ici le nom du fichier de configuration. TemplateControl.cfg est proposé par défaut dans le répertoire /Wscripts du projet courant. Fractionnez les noms de variable. Cette option est particulièrement pertinente pour les utilisateurs de PCS 7 qui utilisent la hiérarchie technologique (TH) du gestionnaire SIMATIC. Le nom de variable est fractionné, avec le caractère de séparation "/", en deux à six noms pour permettre une édition plus riche du fichier d'exportation. Voir aussi Assistant de dynamisation du Graphics Designer (Page 263) Structure du fichier de configuration (Page 268) Comment importer des vues WinCC Introduction Pour importer une vue WinCC, ouvrez, dans Graphics Designer, la vue WinCC dans laquelle vous voulez importer la vue enregistrée dans le fichier Microsoft Excel. Créez une copie de sécurité des vues à importer, car cette opération ne peut pas être annulée. 264 Manuel système, 02/2013, A5E AA

265 Graphic Object Update Wizard 7.4 Dynamic-Wizard des Graphics Designer Marche à suivre 1. Avant l'importation, tous les objets qui possèdent une entrée dans la propriété de vue "type" et qui existent également dans le modèle de vue sont supprimés des vues à importer (colonne 1 du tableau Microsoft Excel). Exportez donc la version actuelle avant d'importer une vue. Le nom du modèle de vue doit toujours commencer par le caractère 2. Ouvrez l'assistant de dynamisation "Importation objets graphiques" sous l'onglet "Fonctions de vue" et importez les objets. 3. Effectuez alors les paramétrages suivants : Saisie du nom du fichier d'importation. Entrez ici le nom du fichier d'importation. "Export.csv" est proposé par défaut dans le répertoire du projet courant. Saisie du nom du modèle de vue Entrez ici le nom du modèle de vue dans lequel se trouvent les modèles d'objet. est proposé par défaut dans le répertoire "GraCS" du projet courant. Un avertissement est affiché si des objets qui n'ont pas été trouvés dans le modèle de vue sont contenus dans votre fichier d'importation. Ces objets "inconnus" ne sont pas importés. Si vous ajoutez des objets au fichier d'importation par copie de lignes existantes, ceux-ci sont recréés. Il n'y a pas, pour les noms de variable WinCC utilisés, de test de validité ou d'existence dans la gestion de variables WinCC. Remarque Les désignations des propriétés d'objet "type" ne concordent que si vous utilisez le TemplateControl fourni. Si vous avez défini vous-même la désignation de la propriété du type d'objet dans le fichier de configuration, c'est cette propriété d'objet qui sera utilisée. Voir aussi Structure du fichier de configuration (Page 268) Assistant de dynamisation du Graphics Designer (Page 263) Comment actualiser des vues WinCC Conditions Si vous ne devez pas modifier le fichier d'exportation, utilisez l'assistant "Mises à jour des objets graphiques" au lieu d'exporter les objets de vue, puis de les réimporter. Ouvrez la vue concernée dans Graphics Designer. Créez une copie de sécurité des vues à importer, car cette opération ne peut pas être annulée. Manuel système, 02/2013, A5E AA 265

266 Graphic Object Update Wizard 7.4 Dynamic-Wizard des Graphics Designer Marche à suivre 1. Actualisez les objets avec l'assistant de dynamisation "Actualisation d'objets de vue". Ouvrez l'assistant sous l'onglet "Fonctions de vue". 2. Procédez au paramétrage suivant : Choisissez s'il faut actualiser uniquement la vue active ouverte dans Graphics Designer ou toutes les vues existant dans le projet. N'actualisez jamais de modèles de vue avec des modèles d'objet utilisateur et des vues système PCS 7. Choisissez s'il faut actualiser uniquement la vue active ouverte dans Graphics Designer ou toutes les vues existant dans le projet. Entrez le nom du modèle de vue dans lequel se trouvent les modèles d'objet. est proposé par défaut dans le répertoire "GraCS" du projet courant. Entrez le nom du fichier de configuration qui contient les informations sur l'objet de vue à actualiser. Cet assistant remplace les objets de vue suivants par ceux du modèle de vue : Objets de vue qui possèdent une propriété d'objet identifiant l'objet, "type" p. ex. Objets de vue qui existent dans le modèle de vue Un fichier d'exportation est créé. Ceci est judicieux lorsque le fichier d'exportation n'est pas utilisé pour l'édition. Voir aussi Structure du fichier de configuration (Page 268) Assistant de dynamisation du Graphics Designer (Page 263) Comment éditer un lien d'objet utilisateur Introduction Cet assistant permet de modifier le lien de dynamisation à un objet utilisateur. Pour cela, vous remplacez le nom d'instance précédant le point dans la variable. Cet assistant permet de modifier le lien de dynamisation à un objet utilisateur. Marche à suivre 1. Ouvrez la vue dans le Graphics Designer et sélectionnez l'objet utilisateur. 2. Ouvrez l'assistant de dynamisation "Remplacer lien d'objet utilisateur" sous l'onglet "Fonctions de vue" et modifiez l'objet. 3. Indiquez le nouveau nom d'instance ou sélectionnez-le. Si vous n'indiquez ici aucun nom, le nom d'instance est supprimé des liens de variables. 266 Manuel système, 02/2013, A5E AA

267 Graphic Object Update Wizard 7.4 Dynamic-Wizard des Graphics Designer Voir aussi Assistant de dynamisation du Graphics Designer (Page 263) Manuel système, 02/2013, A5E AA 267

268 Graphic Object Update Wizard 7.5 Structure du fichier de configuration 7.5 Structure du fichier de configuration Structure du fichier de configuration Introduction Normalement, un utilisateur ne doit pas adapter les fichiers de configuration fournis par le système. Vous pouvez remplacer de manière centralisée toutes les informations de vue et de script relatives à l'instance à l'aide d'un fichier de configuration. Vous y configurez jusqu'à 100 propriétés pour les objets nouvellement copiés dans le modèle de vue. Vous définissez les entrées localement pour le projet. Pendant l'exécution de l'éditeur de projet OS, les fichiers de configuration suivants sont copiés dans le répertoire "<répertoire de projet>\wscripts" du projet ouvert : pour l'actualisation du Lifebeat Monitoring pour la fonction "Créer/actualiser des vues de diagnostic" pour la fonction "Créer/actualiser des icônes de bloc" "ChangeOCXtoUdo.cfg" pour la migration de la bibliothèque PCS7 V5 vers la bibliothèque PCS7 V6 avec l'assistant de dynamisation "CSIG.cfg" pour la configuration de l'objet de signalisation groupée avec l'assistant de dynamisation "LBMObjects.cfg" pour la configuration de la vue de configuration de l'installation avec l'assistant de dynamisation "TemplateControl.cfg" pour le comportement standard Les trois premiers fichiers de configuration sont sélectionnés automatiquement par le système. Vous pouvez créer un fichier de configuration personnalisé pour la fonction correspondante. Créez-le dans le même répertoire sous le nom ou Si ces fichiers de configuration personnalisés sont trouvés, ils sont utilisés. Structure du fichier de configuration Le fichier de configuration est structuré comme un fichier INI et divisé en plusieurs sections. En prenant pour exemple les paramétrages par défaut du fichier "TemplateControl.CFG", la structure du fichier de configuration se présente comme suit : Les types d'objet à éditer sont définis dans la première section du fichier de configuration. Pour améliorer les performances, désactivez les types d'objet inutilisés. [AnalyzedObjects] Customized_Object = 1 ; Objets utilisateur, activé par défaut = 1 OCX_Objects = 0 ; OCX, désactivé par défaut = Manuel système, 02/2013, A5E AA

269 Graphic Object Update Wizard 7.5 Structure du fichier de configuration AdvancedStateDisplay_Objects = 0 ; indicateur d'état élargi, désactivé par défaut AdvancedAnalogDisplay_Objects = 0 ; indicateur analogique élargi, désactivé par défaut CSIG_Objects = 0; objet de signalisation groupée, désactivé par défaut Dans la deuxième section du fichier de configuration, vous spécifiez si un fichier journal doit être créé. [Trace] Logfile = 0 ; aucun fichier de journal n'est créé. Dans la troisième section du fichier de configuration, vous définissez la procédure d'échange. [General] ChangeTag = 0 ChangeLink = 0 L'entrée "ChangeTag" vous permet d'activer le remplacement de variable. Le paramétrage par défaut est "0". L'Assistant n'échange que les liens de variable de propriétés d'objet dynamisées. Si vous entrez la valeur "1", toutes les variables utilisées dans les scripts en C et dans les déclencheurs ainsi que le contenu de la propriété d'objet "tagname" dans les blocs d'affichage sont actualisés. L'entrée "ChangeLink" vous permet de définir le type de remplacement de variable des liens de variable. Le paramétrage par défaut est "0". L'assistant remplace les liens de variable de propriétés d'objet dynamisées par les informations portant sur l'instance de structure du lien de variable. La désignation d'instance de structure ne doit pas figurer avec la variable. Si vous entrez la valeur "1", les liens de variable sont remplacés selon les noms d'instance de structure. Dans la quatrième section du fichier de configuration, vous définissez l'identificateur unique de l'objet qui figure dans la colonne "Objecttype" du fichier d'exportation/importation. Sont admissibles 10 entrées dans l'ordre ascendant, sans saut de ligne. [IdentifierObjecttype] Objecttype0 = tagtype... Objecttype9= type Une propriété de l'objet de signalisation groupée peut être entrée comme identification dans le fichier de configuration "CSIG.cfg". "CSIG.cfg" contient par défaut "UserValue1". Ces entrées sont comparées les unes après les autres avec les propriétés de l'objet à éditer. Si une occurrence est trouvée, l'assistant utilise cette propriété comme identificateur. Dans la cinquième section du fichier de configuration, vous spécifiez les colonnes du fichier d'exportation/importation. Les désignations de colonne sont inscrites sur la première ligne du fichier d'exportation/importation. Sont admissibles 100 entrées dans l'ordre ascendant, sans saut de ligne. Le type de donnée de la propriété d'objet correspondante est défini. Seuls les types de données suivants sont admissibles : Manuel système, 02/2013, A5E AA 269

270 Graphic Object Update Wizard 7.5 Structure du fichier de configuration numérique = 3 alphanumérique = 8 binaire (booléen) = 11 [Columns] Column00 = X-Pos Type00 = 3 Column01 = Y-Pos Type01 = 3 Column02 = Tag Type02 = 11 Dans le fichier de configuration "CSIG.cfg", la colonne pour la valeur groupée est appelée "CollectValue". Une identification de lien est donnée à la place du type de données : "0" pour la valeur statique de la propriété "Valeur groupée" "1" pour le nom de variable de la propriété "Valeur groupée" Par exemple, "Link02 = 1", signifie que la valeur dynamique est inscrite dans le fichier d'exportation/importation via le nom de variable. Lors de l'importation, les désignations sont comparées avec le paramétrage du fichier de configuration. Si les fichiers d'importation et de configuration ne concordent pas, l'importation est abandonnée. Dans les sections suivantes du fichier de configuration, vous spécifiez l'affectation des propriétés d'objet aux colonnes du fichier d'exportation/importation. Vous pouvez affecter plusieurs entrées à chaque colonne définie dans la cinquième section. Sont admissibles 10 entrées dans l'ordre ascendant, sans saut de ligne. [Column00] Property0 = Left Property1 = PosX [Column01] Property0 = Top Ces entrées sont comparées les unes après les autres avec les propriétés de l'objet à éditer. Dès qu'une occurrence est trouvée, l'assistant relie cette propriété à la colonne correspondante. Voir aussi Utilisation du fichier de configuration (Page 271) Comment échanger des informations de vue spécifiques à des scripts et instances (Page 271) 270 Manuel système, 02/2013, A5E AA

271 Graphic Object Update Wizard 7.5 Structure du fichier de configuration Utilisation du fichier de configuration Introduction Après le paramétrage du fichier du configuration créé en fonction du projet, l'assistant Graphic Object Update Wizard se charge de la mise en conformité des objets utilisateur. Exportation des objets de vue Lors de l'exportation d'un objet de vue, l'assistant Graphic Object Update Wizard crée un fichier d'exportation. Dans un même temps, l'assistant enregistre le fichier de configuration en format CFG sous le nom du fichier d'exportation. Ceci vous permet, lors d'une importation ultérieure, d'interpréter le fichier d'exportation en fonction des paramétrages du fichier de configuration initial. Les objets de vue sont alors déterminés dans la ou les vues à l'aide des propriétés d'objet créées en conséquence. Les données sont écrites dans un fichier éditable avec Microsoft Excel. Sa structure correspond au paramétrage du fichier de configuration. Importation des objets de vue Les objets de vue mentionnés dans le fichier d'exportation sont copiés du modèle de vue dans les vues du projet. La configuration correspond au paramétrage du fichier d'exportation. Lors de l'importation des objets, l'assistant lit la configuration dans le fichier "Nom du fichier d'exportation.cfg". Si ce fichier n'existe pas, l'importation s'effectue via le fichier spécifique du projet. Actualisation des objets de vue Si le fichier d'exportation ne doit pas être édité, l'assistant "Actualisation des objets de vue" utilise toujours le fichier spécifique du projet pour remplacer les objets modifiés dans le modèle de vue. Voir aussi Structure du fichier de configuration (Page 268) Comment échanger des informations de vue spécifiques à des scripts et instances Introduction Lors de l'importation et de l'actualisation des objets, le système identifie et remplace non seulement les liens de variables de propriétés d'objet dynamisées, mais également les noms des instances de structure des variables suivantes : Variables utilisées dans des scripts en C Variables utilisées dans des déclencheurs Le contenu de la propriété d'objet "tagname" du composant de vue Manuel système, 02/2013, A5E AA 271

272 Graphic Object Update Wizard 7.5 Structure du fichier de configuration Condition Tenez compte des restrictions suivantes : Dans les scripts, la variable est définie dans la déclaration, p. ex. : // WINCC:TAGNAME_SECTION_START #define TagNameInAction "Tag1.ui" // WINCC:TAGNAME_SECTION_END Les variables directement inscrites dans le code ne sont pas prises en compte. Dans le modèle de vue, la variable de l'objet a une désignation d'instance de structure qui est indiquée pour un lien de variable avec chaque propriété de l'objet, p. ex. : Correct : #define TagName "Tag1.ui" L'instance de structure est "Tag1". Incorrect : #define TagName ".ui" L'instance de structure manque. L'instance de structure n'est pas écrite dans le modèle de vue pour l'objet de vue. Marche à suivre Pour l'objet de vue dans le modèle de vue, l'instance de structure est déterminée pour un lien de variable au moyen de n'importe quelle propriété de l'objet. En l'absence d'une telle propriété ou d'une instance de structure pour cette propriété, il n'est pas possible d'échanger les informations de variable. L'instance de structure doit être identique pour toutes les propriétés des liens de variable, sinon elle est choisie aléatoirement. L'échange de l'instance de structure fonctionne selon le principe suivant : Quand le nom d'instance de structure est écrit en entier, il est aussi remplacé intégralement, par ex. #define TagNameInAction "Instance1" devient #define TagNameInAction "Instance2". Pour tous les enregistrements de variable qui accèdent à une partie du nom d'instance de structure, la partie spécifique à l'instance est remplacée, par ex. #define TagNameInAction "Instance1.ui" devient #define TagNameInAction "Instance2.ui". Quand c'est la partie spécifique à l'instance des enregistrements de variable qui est remplacée, les scripts édités sont recompilés. Configuration de la procédure d'échange En cas de procédure d'échange étendue, les informations sur l'instance de structure ne sont mises à disposition sur les objets que de manière restreinte. C'est pourquoi vous pouvez configurer la procédure d'échange de Graphic Object Update. Vous pouvez effectuer des paramétrages dans la section "[General]" du fichier de configuration. [General] ChangeTag = 0 ChangeLink = Manuel système, 02/2013, A5E AA

273 Graphic Object Update Wizard 7.5 Structure du fichier de configuration L'entrée "ChangeTag" vous permet d'activer l'échange de variable. La valeur par défaut est "0". L'Assistant n'échange que les liens de variable de propriétés d'objet dynamisées. Si vous entrez la valeur "1", toutes les variables utilisées dans les scripts en C et dans les déclencheurs ainsi que le contenu de la propriété "tagname" dans les blocs d'affichage sont actualisés. L'entrée "ChangeLink" vous permet de déterminer comment les liens de variable sont échangés. La valeur par défaut est "0". Les liens de variable de propriétés dynamisées sont, comme dans la version précédente, remplacés par les informations sur l'instance de structure du lien de variable. La désignation d'instance de structure ne doit pas figurer avec la variable. Quand vous entrez la valeur "1", les liens de variable sont remplacés conformément aux noms d'instance de structure. L'échange concerne également les variables dans des scripts, mais pas celles qui se trouvent dans des déclencheurs. La désignation d'instance de structure doit toujours figurer avec la variable. Il en découle les possibilités suivantes pour la procédure d'échange : ChangeTag ChangeLink Procédure d'échange 0 0 Seules sont échangées les informations sur l'instance de structure dans les liens de variable. Le nom d'instance de structure ne doit pas figurer avec la variable. Toutes les variables de propriétés d'objet dynamisées sont également reliées à la nouvelle instance de structure, quelle que soit l'instance de structure écrite pour le lien de variable dans l'objet du modèle de vue. L'assistant fonctionne comme dans la version précédente. 0 1 Les informations sur l'instance de structure se trouvant dans les liens de variable et dans les scripts sont échangées, mais pas celles dans les déclencheurs. La désignation d'instance de structure doit toujours figurer avec la variable et désigner la même instance de structure. 1 0 L'instance de structure est échangée dans tous les enregistrements de variable. La désignation d'instance de structure doit toujours figurer avec la variable et désigner la même instance de structure. Pour les liens de variable, il suffit de mentionner l'instance de structure une seule fois. Si l'instance de structure est mentionnée plusieurs fois, il faut que ce soit toujours la même. Avec ces paramètres, l'assistant est configuré de manière désavantageuse. 1 1 L'instance de structure est échangée dans tous les enregistrements de variable avec les restrictions mentionnées ci-dessus : La désignation d'instance de structure doit toujours figurer avec la variable et désigner la même instance de structure. Manuel système, 02/2013, A5E AA 273

274 Graphic Object Update Wizard 7.6 Format du fichier d'exportation / d'importation 7.6 Format du fichier d'exportation / d'importation Introduction Le fichier d'exportation / d'importation contient les colonnes suivantes dans cet ordre : Nom de vue Type d'objet Lien1 à Lien6 Nom d'objet Colonnes configurées individuellement du fichier de configuration Exemple d'un fichier d'exportation et d'un fichier d'importation L'assistant d'exportation crée un fichier au format CSV comme indiqué ci-dessous. Vous pouvez modifier ou compléter le fichier si nécessaire. L'assistant d'importation recrée des objets, p. ex. Moteur ou Vanne à l'aide de ce fichier. Picturename Type d'objet Lien1 Lien2 Lien3 Lien4 MaVue.Pdl MOTEUR - - PRINC TYPICALS MaVue.Pdl MOTEUR - - PRINC TYPICALS MaVue.Pdl VANNE - PRINC INS DT1BA1 MaVue.Pdl VANNE - PRINC INS DT1BA1 MaVue.Pdl VANNE - PRINC INS DT1BA1 MaVue.Pdl VANNE - PRINC INS DT1BA1 Suite du tableau Lien5 Lien6 Objectname PosX PosY Tag Trend SA0001 CMOTEUR MOTEUR SA0001 Trend_2 SA0003 CMOTEUR MOTEUR SA0003 Trend_3 Y71 CVANNE VANNE Y71 Trend_6 Y78 CVANNE VANNE Y78 Trend_xxx Y78 CVANNE VANNE Y78 Trend_test Y79 CVANNE VANNE Y79 Trend_test2 Nota : le nom d'une variable est composé des colonnes "Lien1" à "Lien6". Exemple pour la ligne 1 : PRINC/TYPICALS/SA0001/CMOTEUR. Les désignations contenues dans le tableau ne doivent pas comporter de blancs. Voir aussi Fonctionnalité de l'assistant Graphic Object Update Wizard (Page 260) 274 Manuel système, 02/2013, A5E AA

275 Editeur de listes de blocs Généralités sur l'éditeur de listes de blocs Introduction L'éditeur de listes de blocs vous permet de configurer, par exemple, les propriétés suivantes du point de mesure requises pour le fonctionnement runtime de l'os PCS 7 : Type Vue de destination (Loop In Alarm) Affectations de zone La fonctionalité n'est mise à disposition que dans un OS-PCS 7. Présentation générale En règle générale, la liste de blocs provient de la configuration de l'es PCS 7 après le transfert des données sur l'os ("Transfert OS"). Le transfert des données sur l'os répartit toutes les propriétés runtime significatives du point de mesure dans les données de configuration WinCC, p. ex. gestionnaire de données, Alarm Logging et la liste de blocs. Après les modifications de configuration dans l'es PCS 7, vous pouvez vous assurer à l'aide du transfert des données sur l'os, que les différentes données sur l'os sont cohérentes. L'éditeur de listes de blocs vous permet de créer vous-même de nouveaux points de mesure. L'éditeur vous fournit toutes les informations de la liste de blocs, indépendamment de sa création. Vous ne pouvez modifier avec l'éditeur que les données que vous avez entrées via l'éditeur. Vous ne pouvez pas modifier dans l'éditeur de listes de blocs les données provenant de l'es PCS 7, reconnaissables au code "Système ES dans la colonne "Propriétaire". Ouvrez l'éditeur de listes de blocs par un double-clic dans l'explorateur WinCC. Manuel système, 02/2013, A5E AA 275

276 Editeur de listes de blocs 8.1 Généralités sur l'éditeur de listes de blocs Caractéristiques d'utilisation L'éditeur de listes de blocs n'est disponible que dans les projets WinCC monopostes et multipostes. Le client WinCC adopte la liste de blocs configurée des packages de serveur chargés. En cliquant sur le bouton "OK", vous validez les paramétrages effectués dans les boîtes de dialogue de l'éditeur de listes de blocs. Les paramétrages se rapportent toujours au projet WinCC actuellement ouvert. Les entrées de l'éditeur de listes de blocs peuvent être triées comme suit : Un clic sur l'un des titres de colonne trie les entrées par ordre croissant. Si vous cliquez à nouveau sur le même titre de colonne, les entrées sont triées par ordre décroissant. Condition d'utilisation de l'éditeur de listes de blocs Si vous n'avez pas créé l'os PCS 7 sur une ES PCS 7, vous devez d'abord exécuter l'éditeur de projet OS sous WinCC. L'éditeur de projet OS définit les propriétés de base de la liste de blocs. Ce n'est qu'après l'exécution de l'éditeur de projet OS que vous pouvez éditer la liste de blocs dans l'éditeur de listes de blocs. Conséquences au runtime Vous utilisez la fonction "Loop In Alarm" pour les alarmes en attente. L'éditeur de listes de blocs vous permet de configurer la vue de destination pour chaque point de mesure. Les points 276 Manuel système, 02/2013, A5E AA

277 Editeur de listes de blocs 8.1 Généralités sur l'éditeur de listes de blocs de mesure sans vue de destination configurée sont affichés par la fonction "Loop In Alarm" sous forme de boucle du bloc d'affichage correspondant. La fonction "Vue par le point de mesure" est généralement utilisée à des fins d'information au runtime. Dans la boîte de dialogue Runtime, seuls les points de mesure entrés dans l'éditeur de listes de blocs sont affichés. Vous pouvez choisir entre cinq formes de représentation : Vue de process sur espace de travail Vue de process dans fenêtre Groupe Boucle sur espace de travail Boucle dans fenêtre Si aucune vue de destination n'a été configurée, le paramétrage par défaut est "Boucle sur espace de travail". Manuel système, 02/2013, A5E AA 277

278 Editeur de listes de blocs 8.2 Fonctionnalités de la liste de blocs 8.2 Fonctionnalités de la liste de blocs Introduction La liste de blocs offre un schéma de stockage modifiable pour les principales propriétés au runtime du point de mesure dans l'os PCS7 : Noms de points de mesure Type du point de mesure Appartenance à la zone Vue de destination Nom de l'icône du bloc dans la vue de destination Génération de la liste de blocs Les données spécifiques au projet sont transmises à la liste de blocs dans l'environnement PCS7 par transfert de données sur l'os ("Transfert OS"). Pour les points de mesure que vous avez créés dans l'éditeur des listes de blocs, la zone, la vue de destination et le nom de l'icône de bloc sont créés par le calcul de la hiérarchie de la signalisation groupée de Picture Tree Manager, si ceux-ci ne sont pas encore existants. Si le propriétaire n'est ni l'utilisateur ni le transfert de données sur l'os, les données spécifiques du projet sont actualisées. Si une configuration des vues existe déjà, la vue de destination est déterminée pour la fonction "Loop In Alarm". S'il existe une instance de bloc dans plusieurs vues, le système choisit une des vues comme vue de destination. Mais si vous souhaitez avoir une certaine vue en tant que vue de destination, vous devez modifier celle-ci pour le point de mesure dans l'éditeur de listes de blocs. Les entrées de la liste de blocs sont identifiées par un propriétaire qui renseigne sur l'origine des données. Les propriétaires possèdent les propriétés suivantes : Dans les entrées créées par le transfert de données sur l'os, vous pouvez modifier la vue de destination. Ces entrées sont repérées par le propriétaire "Système ES". Dans les entrées que vous avez créées vous-même, vous pouvez traiter et supprimer les propriétés. Ces entrées sont repérées par le propriétaire "Utilisateur". Actualisation des entrées dans la liste de blocs Un transfert de données sur l'os après l'édition de la liste de blocs garantit l'actualisation des entrées. Les entrées existantes y sont supprimées et les nouvelles entrées créées obtiennent le propriétaire "Système ES". Si la vue de destination provient du calcul de la hiérarchie des signalisations groupées, le système redétermine la vue de destination. Si un autre propriétaire supprime un point de mesure dans la liste de blocs ou renomme une vue de destination, le système conserve l'ancien nom du point de mesure ou la vue de destination d'origine dans la liste de blocs après le transfert de données sur l'os. Si vous modifiez la vue de destination pour un bloc, vous devez également modifier le nom d'objet. Vous devez à cet effet à nouveau enregistrer la hiérarchie de signalisations groupées dans l'éditeur "Picture Tree Manager" ou charger le projet. 278 Manuel système, 02/2013, A5E AA

279 Editeur de listes de blocs 8.2 Fonctionnalités de la liste de blocs Lors du transfert des modifications, les propriétés Type" et "Zone" sont supprimées de manière individuelle par des points de mesure supprimés ou renommés. La vue de destination générée par la signalisation groupée, le nom du point de mesure et le nom d'objet de l'ancien point de mesure continuent d'exister dans la liste de blocs. Le nom du point de mesure est malgré tout affiché dans la boîte de dialogue "Vue par le point de mesure" même si "l'ancien" point de mesure ne possède plus aucune propriété. La commande de menu "Outils > Garbage Collection" vous permet de nettoyer la liste des blocs. Les points de mesure "anciens" ou supprimés n'existent plus dans la boîte de dialogue "Vue par le point de mesure". Signification de la colonne "Propriétaire" Le système génère les entrées dans la liste de blocs de différentes manières et celles-ci sont délimitées en interne par différents CreatorID. L'éditeur de listes de blocs n'obtient qu'une seule entrée dans la colonne "Propriétaire". L'entrée provient du propriétaire qui a créé le point de mesure et peut prendre les valeurs suivantes : aucune entrée s'il n'existe encore aucun point de mesure, "Système ES" si le "Transfert OS" a d'abord créé une propriété au minimum, "Utilisateur" si une propriété a été manuellement éditée ou entrée par le calcul de la signalisation groupée (complètement ou modifiée). La documentation du projet fait la distinction en fonction de l'auteur des propriétés de la liste de blocs. Les entrées "Système ES", "Utilisateur" ou "Signalisation groupée" peuvent être saisies en tant qu'auteur. Voir aussi Généralités sur l'éditeur de listes de blocs (Page 275) Manuel système, 02/2013, A5E AA 279

280 Editeur de listes de blocs 8.3 Comment créer un point de mesure 8.3 Comment créer un point de mesure Condition La création d'un nouveau point de mesure dans l'éditeur de listes de blocs est toujours possible si aucun transfert de données sur l'os n'a été exécuté sur l'es. Vous pouvez alors effectuer vous-même la configuration nécessaire dans l'éditeur de listes de blocs et créer un nouveau point de mesure. Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Edition > Créer nouveau point de mesure". 2. Cliquez sur le bouton dans la barre d'outils ou double-cliquez sur une ligne vide dans la fenêtre de l'éditeur de listes de blocs. La boîte de dialogue suivante s'affiche : 3. Procédez aux paramétrages dans les quatre zones de texte. Vous pouvez sélectionner le texte à l'aide des possibilités proposées ou le saisir au clavier : Champ Signification/Action Point de mesure Cliquez sur le bouton. La boîte de dialogue pour sélection de variable s'affiche. Type Zone Sélectionnez une variable WinCC configurée. Cliquez sur le bouton "OK". La sélection est enregistrée. Dans la zone de liste déroulante, choisissez le type de point de mesure que vous voulez attribuer au point de mesure indiqué. Les types proposés sont ceux configurés comme variables de structure. Dans la liste déroulante, choisissez la zone de hiérarchie que vous voulez associer au point de mesure indiqué. Les zones proposées sont celles configurées sous Picture Tree Manager. Vue de destination Cliquez sur le bouton La boîte de dialogue de sélection de la vue de destination s'affiche. OK Annuler Sélectionnez la vue souhaitée. Cliquez sur le bouton "Ouvrir". Ce bouton vous permet d'enregistrer votre paramétrage et de fermer la boîte de dialogue. Ce bouton vous permet de fermer la boîte de dialogue. Les entrées effectuées ne sont pas enregistrées. 280 Manuel système, 02/2013, A5E AA

281 Editeur de listes de blocs 8.3 Comment créer un point de mesure Remarque Lorsque vous créez des points de mesure avec l'éditeur de listes de blocs ou par transfert des données sur l'os, la cohérence avec le stock de variables du gestionnaire de données n'est pas contrôlée. Le concepteur est seul responsable de la cohérence de sa configuration. Quand un point de mesure existe, le calcul de la hiérarchie des signalisations groupées n'actualise les attributs manquants tel que Zone, Vue de destination et Nom de l'icône de bloc que s'ils n'ont pas été créés ou modifiés par l'utilisateur. Manuel système, 02/2013, A5E AA 281

282 Editeur de listes de blocs 8.4 Comment rechercher un point de mesure 8.4 Comment rechercher un point de mesure Marche à suivre 1. Sélectionnez la commande "Edition > Rechercher point de mesure" ou cliquez sur le bouton dans la barre d'outils. La boîte de dialogue suivante s'affiche : 2. Définissez les paramètres de la recherche : Champ Rechercher : Mot entier uniquement Respecter la casse Suivant Annuler Signification/Action Saisissez le critère de recherche dans ce champ. Quand la case "Mot entier uniquement" est cochée, la recherche de points de mesure porte uniquement sur des mots entiers. Quand la case "Respecter la casse" est cochée, la recherche porte uniquement sur des points de mesure dont la casse est identique à celle de l'entrée dans le champ "Rechercher :". Quand vous cliquez sur ce bouton, la recherche est effectuée. Quand vous cliquez sur ce bouton, vous quittez la boîte de dialogue. La recherche est abandonnée. 282 Manuel système, 02/2013, A5E AA

283 Editeur de listes de blocs 8.5 Comment traiter un point de mesure 8.5 Comment traiter un point de mesure Condition Pour que vous puissiez éditer des données dans l'éditeur de listes de blocs, les conditions suivantes doivent être remplies : Dans le cas de points de mesure créés par le propriétaire "Système ES" par transfert de données sur l'os, vous pouvez uniquement modifier la vue de destination En cas de points de mesure créés par le propriétaire "Utilisateur", vous pouvez modifier la vue de destination, le type et la zone. Marche à suivre 1. Choisissez un point de mesure. 2. Sélectionnez la commande "Edition > Editer point de mesure" ou double-cliquez sur le bouton dans la barre d'outils. La boîte de dialogue suivante s'affiche : 3. Définissez les paramètres d'édition : Vous pouvez sélectionner le texte à l'aide des possibilités proposées ou le saisir au clavier : Champ Point de mesure Type Zone Vue de destination Nom de l'objet Signification/Action Le point de mesure à traiter est affiché ici. Vous pouvez modifier ici le type de point de mesure. Seul le propriétaire "Utilisateur" peut modifier le type de point de mesure. Dans la liste déroulante, choisissez la zone de hiérarchie que vous voulez associer au point de mesure indiqué. Les zones proposées sont celles configurées sous Picture Tree Manager. Pour changer de vue de destination, cliquez sur le bouton La boîte de dialogue pour sélection de la vue de destination s'affiche. Sélectionnez la vue souhaitée. Cliquez sur le bouton "Ouvrir". Fournit le nom de l'icône de bloc dans la vue de destination. Le nom d'objet ne peut pas être modifié. Manuel système, 02/2013, A5E AA 283

284 Editeur de listes de blocs 8.5 Comment traiter un point de mesure Champ Propriétaire OK Annuler Signification/Action Affiche l'origine des données du point de mesure sélectionné. Le propriétaire ne peut pas être modifié. Quand vous cliquez sur ce bouton, vous enregistrez les paramètres modifiés et fermez la boîte de dialogue. Quand vous cliquez sur ce bouton, vous quittez la boîte de dialogue. Les entrées effectuées ne sont pas enregistrées. Vous pouvez également sélectionner et traiter plusieurs points de mesure dans la fenêtre de l'éditeur. Les différents champs de saisie affichent alors "<divers>". Les modifications configurées s'appliquent alors à tous les points de mesure sélectionnés. Mais dans le cas de points de mesure créés par le propriétaire "Système ES", seule la vue de destination change. Remarque Quand vous changez de vue de destination, le nom d'objet existant est supprimé de la liste de blocs. Le nouveau nom d'objet est défini à partir de la nouvelle vue de destination. Quand le système trouve une icône de bloc appropriée, son nom d'objet est écrit dans la liste de blocs. Quand le système trouve plusieurs icônes de bloc appropriées dans la même vue de destination, il utilise la première icône de bloc trouvée. 284 Manuel système, 02/2013, A5E AA

285 Editeur de listes de blocs 8.6 Comment sélectionner une vue via le point de mesure 8.6 Comment sélectionner une vue via le point de mesure Introduction La variable sélectionnée dans la liste des points de mesure représente un point de mesure qui est mis en valeur dans le type de représentation configuré. Exemple : Condition L'utilisateur connecté doit disposer des autorisations de zone appropriées dans User Administrator. Manuel système, 02/2013, A5E AA 285

286 Editeur de listes de blocs 8.6 Comment sélectionner une vue via le point de mesure Marche à suivre 1. Au runtime, cliquez dans le jeu de boutons 1 sur le bouton "Vue par point de mesure". Ceci ouvre la boîte de dialogue "Sélection de vue par le point de mesure". Si le point de mesure possède un commentaire de bloc, il s'affiche dans le tableau à côté du point de mesure. Le commentaire de bloc s'affiche également dans la ligne de la fenêtre du bloc d'affichage qui s'ouvre quand vous cliquez sur l'icône du bloc. Le commentaire provient de la structure du bloc/de la variable "#comment" et est configuré sur le bloc dans CFC. 2. Procédez au paramétrage souhaité : 286 Manuel système, 02/2013, A5E AA

287 Editeur de listes de blocs 8.6 Comment sélectionner une vue via le point de mesure Champ ordinateur Point de mesure inclu exclu Charger Enregistrer Mode de représentation Description/action La liste déroulante n'est activée que si vous ouvrez la boîte de dialogue dans un projet client WinCC. Vous devez en outre avoir chargé le package du serveur sélectionné sur le client WinCC. Sélectionnez dans cette liste déroulante les points de mesure qui doivent être affichés. "<Toutes>" les variables sont affichées par défaut. Vous pouvez entrer un critère de filtrage dans la fonction de filtre. Seuls les points de mesure correspondant à ce critère de filtrage seront affichés. Le filtre négatif vous permet d'exclure des points de mesure de l'affichage. Seuls les points de mesure correspondant au critère de filtrage et PAS au critère de filtrage négatif seront affichés dans la liste. Si vous entrez par ex. "*" dans le champ "inclu" et "b*" dans le champ "exclu", tous les points de mesure ne commençant pas par "b" s'affichent. Charge le filtre actuel. Enregistre le filtre actuel. Dans la zone Mode de représentation, vous pouvez choisir entre cinq modes de représentation. La valeur par défaut est "Vue de process sur espace de travail" Vue de process sur espace de travail : le point de mesure à représenter est affiché comme vue de process sur l'espace de travail. Vue de process dans fenêtre : le point de mesure à représenter est affiché comme fenêtre. Boucle sur espace de travail : le point de mesure à représenter est affiché comme boucle sur l'espace de travail. Boucle dans fenêtre : le point de mesure à représenter est affiché comme fenêtre en représentation de boucle. Groupe : le point de mesure à représenter est affiché comme groupe. Remarque Les points de mesure dont la zone est inconnue ne disposent pas d'autorisation de conduite. Si la sélection du point de mesure échoue, vérifiez dans l'éditeur de listes de blocs qu'une zone a bien été associée au point de mesure. Indiquez à cet endroit la zone pour laquelle l'utilisateur possède une autorisation. Si vous n'avez pas configuré de vue de destination, le bloc d'affichage affiché est celui pour lequel le point de mesure a été configuré. Le mode de représentation par défaut est alors "Boucle sur espace de travail". Dans ce cas, les deux premiers boutons du mode de représentation ne sont pas utilisables. Manuel système, 02/2013, A5E AA 287

288 Editeur de listes de blocs 8.7 Comment configurer la fonction "Loop in Alarm" 8.7 Comment configurer la fonction "Loop in Alarm" Introduction La fonction "Loop in Alarm" n'est disponible que sur une OS PCS 7. La fonction "Loop in Alarm" permet d'ouvrir, pour le point de mesure ayant déclenché l'alarme, soit le bloc d'affichage dans une représentation en boucle, soit une vue de process liée dans l'éditeur des listes de blocs. 288 Manuel système, 02/2013, A5E AA

289 Editeur de listes de blocs 8.7 Comment configurer la fonction "Loop in Alarm" Marche à suivre 1. Démarrez l'éditeur "Alarm Logging". Vous trouverez la fonction "Loop in Alarm" dans la colonne "Loop in Alarm" ou dans la boîte de dialogue "Propriétés" des diverses alarmes, sous l'onglet "Variable/ Action". Le paramétrage par défaut WinCC est "Open Picture". 2. Entrez la désignation du point de mesure, p. ex. "FIC_752_003" dans la zone de texte "Nom de vue/paramètre d'appel". Sélectionnez la fonction "LoopInAlarm" dans le navigateur de fonctions sous "Split Screen Manager". Cliquez sur le bouton "OK". "OpenPicture" est remplacé par "LoopInAlarm". Attention : ne double-cliquez pas sur "LoopInAlarm"! Si vous l'avez fait par inadvertance, cliquez sur le bouton "Annuler". La boîte de dialogue supplémentaire "Paramétrage" est fermée. Remarque La fonction standard "Open Picture" ne doit pas être utilisée dans un environnement PCS7. Une vue appelée par cette fonction couvrirait l'environnement runtime standard. Il ne serait alors plus possible d'entrer une commande. Manuel système, 02/2013, A5E AA 289

290

291 Process Control Runtime Process Control Runtime Contenu Cette documentation donne un aperçu des fonctionnalités du runtime dans PCS 7. Ce chapitre explique comment : utiliser les fonctions de touche naviguer dans la hiérarchie des vues s'affichent les listes d'alarmes manipuler les graphiques s'affichent les sources d'alarmes dans la signalisation groupée Manuel système, 02/2013, A5E AA 291

292 Process Control Runtime 9.2 Présentation du produit 9.2 Présentation du produit Remarques sur le manuel Le manuel de conduite est un guide de pilotage et de visualisation du process destiné aux opérateurs. Le manuel de conduite informe sur la structure du système et décrit les commandes possibles. Outre ces fonctions, WinCC offre la possibilité de créer, à l'aide de configurations, des commandes spécifiques à l'utilisateur qui ne peuvent être décrites dans le présent manuel. Les vues ou parties de vues utilisées dans la phase de configuration de vues pour votre process pouvant être très variables, du fait du grand nombre de possibilités existantes, les commandes ont été décrites ici en prenant comme exemple les données de bases. Du fait de l'utilisation de résolutions différentes et/ou de mises à jour ou de modifications du runtime, toutes les vues des éléments de l'interface utilisateur (menus, fenêtres, boîtes de dialogue) présentées dans le manuel peuvent différer des vues affichées à l'écran (p. ex. par leur contenu ou échelle). Les vues n'ont que valeur d'exemple et ne prétendent être ni complètes ni conformes à l'original. Le produit "Bibliothèques" est livré avec un certain nombre de composants technologiques de conduite complexes conventionnels tels que régulateurs, moteurs, vannes ou éléments de conduite et d'affichage. Ce paquet a été conçu pour être utilisé avec des composants SIMATIC S7. Hypothèse Les fonctions décrites dans ce manuel utilisateur supposent que le paquet optionnel Basic Process Control a été utilisé pour configurer votre installation. Utilisation Le runtime sert à surveiller et à piloter des process automatiques. Grâce à l'interface graphique claire utilisant la technologie des fenêtres, l'utilisateur peut rapidement visualiser l'ensemble du process jusqu'au niveau des détails. L'utilisateur est aidé dans l'utilisation par des commandes bien adaptées et des fonctions d'aide très étendues. Les signalisations groupées de fonctions d'alarme et d'avertissement correspondant aux diverses zones de l'installation et la fonction Loop-in-Alarm dans les alarmes permettent une réaction rapide et ciblée de l'utilisateur. 292 Manuel système, 02/2013, A5E AA

293 Process Control Runtime 9.3 Structure du système 9.3 Structure du système Vue d'ensemble Le runtime de WinCC est un système opérateur pour un contrôle-commande centralisé. Les configurations suivantes du système sont possibles : ordinateur WinCC avec un écran ordinateur WinCC avec jusqu'à 4 écrans connectés à une carte multi-vga Vous pouvez utiliser les agencements d'écran suivants : L'éditeur de projet OS permet de configurer des agencements d'écran et des résolutions d'écran valables de 1024x768, 1280x1024, 1152x864 ou 1600x1200 pixels. Projet On désigne par "projet" l'ensemble configuré de données correspondantes sur lequel le runtime est exécuté. Utilisation d'une souris et d'un clavier en présence de plusieurs écrans Un clavier et une souris suffisent pour la commande des écrans. Comment travailler avec la souris : Placez le curseur sur un écran quelconque et déplacez-le en dehors de la zone d'écran. Le sens du déplacement autorisé pour le curseur dépend de la disposition de l'écran (gauche droite, haut bas, diagonal). Le curseur réapparaît sur l'écran suivant. Vous pouvez activer avec une souris toutes les fonctions sur l'écran ainsi sélectionné comme sur tous les écrans connectés. Un seul clavier permet les saisies sur tous les écrans. Manuel système, 02/2013, A5E AA 293

294 Process Control Runtime 9.3 Structure du système Exemple Cet exemple montre quatre écrans alignés. L'utilisateur peut déplacer le curseur à volonté de la droite vers la gauche ou inversement. 294 Manuel système, 02/2013, A5E AA

295 Process Control Runtime 9.4 Pour configurer un projet et le charger 9.4 Pour configurer un projet et le charger Introduction Ce chapitre décrit comment sélectionner un nouveau projet, le paramétrer et enfin le charger pour le runtime. Vue d'ensemble Si vous avez créé un projet et voulez l'intégrer pour la première fois au runtime, vous devez procéder comme suit : Sélectionner le projet Affecter un ordinateur au projet Configurer l'interface utilisateur du runtime avec l'éditeur de projet OS et l'initialiser Paramétrer le système d'alarmes avec les valeurs par défaut au moyen de l'éditeur de projet OS Marche à suivre La boîte de dialogue suivante s'affiche quand vous démarrez WinCC pour la première fois : 1. Activez le bouton d'option "Ouvrir un projet existant" et cliquez ensuite sur le bouton "OK". La boîte de dialogue de sélection de fichier s'ouvre. 2. Dans la boîte de dialogue de sélection de fichier, double-cliquez sur le fichier "<Nom>.mcp" pour afficher le projet sélectionné dans l'explorateur WinCC. 3. Si vous avez déjà démarré WinCC et souhaitez charger un projet, sélectionnez la commande "Fichier > Ouvrir". Manuel système, 02/2013, A5E AA 295

296 Process Control Runtime 9.4 Pour configurer un projet et le charger Paramétrage de l'ordinateur Si l'ordinateur ne se trouve pas dans la liste d'ordinateurs du projet ouvert, ajoutez le au projet comme suit : Projet monoposte Dans l'explorateur WinCC, cliquez sur "Ordinateur" et faites dérouler le menu contextuel. Sélectionnez la commande "Propriétés". La boîte de dialogue "Propriétés" s'ouvre. Entrez alors le nom de votre ordinateur. Projet multiposte Modifiez un ordinateur configuré ou ajoutez votre propre ordinateur comme poste de conduite supplémentaire. Vous paramétrez les propriétés de l'ordinateur sur lequel le projet doit être exécuté dans la boîte de dialogue "Propriétés - Ordinateur" : 296 Manuel système, 02/2013, A5E AA

297 Process Control Runtime 9.4 Pour configurer un projet et le charger 1. Cliquez sur "Ordinateurs" dans l'explorateur WinCC puis effectuez un double clic, dans la colonne "Nom", sur le nom d'ordinateur correspondant. La boîte de dialogue suivante s'ouvre : 2. Effectuez votre paramétrage pour la configuration de l'ordinateur sous l'onglet "Général". 3. Sélectionnez l onglet "Démarrage" : Manuel système, 02/2013, A5E AA 297

298 Process Control Runtime 9.4 Pour configurer un projet et le charger Si le logiciel optionnel Basic Process Control est utilisé, les saisies présentées ci-dessus doivent être effectuées dans la liste "Tâches / Applications supplémentaires :" de l'éditeur de projet OS. Remarque L'éditeur de projet OS active automatiquement les applications de démarrage Alarm Logging Runtime, Global Script Runtime et Graphics Runtime dans le registre "Démarrage". L'application "CCCSigRTServer" est en outre intégrée automatiquement. 298 Manuel système, 02/2013, A5E AA

299 Process Control Runtime 9.4 Pour configurer un projet et le charger Voir aussi Pour activer un projet pour le runtime (Page 300) Manuel système, 02/2013, A5E AA 299

300 Process Control Runtime 9.5 Pour activer un projet pour le runtime 9.5 Pour activer un projet pour le runtime Introduction Activez le projet lorsque vous avez terminé toutes les manipulations préparatoires. Marche à suivre 1. Dans l'explorateur WinCC, cliquez sur "Fichier". La boîte de dialogue "Fichier" s'affiche : 2. Sélectionnez la commande "Activer". WinCC Runtime est démarré. 300 Manuel système, 02/2013, A5E AA

301 Process Control Runtime 9.6 Aperçu des fonctions de bouton au runtime 9.6 Aperçu des fonctions de bouton au runtime Le tableau ci-dessous présente tous les boutons du runtime et leur fonction. Jeu de boutons 1 : Jeu de boutons 2 : Fonction Bouton Explication Jeu de boutons 2 Afficher le jeu de boutons 2. Changement de jeu de boutons Afficher le jeu de boutons 1. Commandes système Mot de passe Ouvrir la boîte de dialogue de saisie pour la connexion (autorisation nécessaire : néant). Quitter le runtime Quitter le runtime dans un état défini (autorisation nécessaire : changement de système). Changement de langue Basculer dans une autre langue (autorisation nécessaire : visualisation). Aide en ligne Affiche l'aide en ligne. (autorisation nécessaire : néant). Affichage de la vue d'installation Afficher Lifebeat Monitoring (autorisation nécessaire : néant). Mémoriser composition de vues Enregistrer la composition actuelle des vues affichées sur tous les écrans (autorisation nécessaire : autorisation pour zone). Manuel système, 02/2013, A5E AA 301

302 Process Control Runtime 9.6 Aperçu des fonctions de bouton au runtime Fonction Bouton Explication Appeler composition de vues Afficher à nouveau la composition de vues enregistrée (autorisation nécessaire : autorisation pour zone). Supprimer la composition de vues Supprimer la composition de vues enregistrée (autorisation nécessaire : autorisation pour zone). Journaux Afficher une vue d'ensemble de toutes les tâches de journaux (autorisation nécessaire : autorisation pour zone). Informations sur la vue Afficher des informations sur la vue actuellement à l'écran (autorisation nécessaire : néant). Activer BATCH Démarrer "BATCH" (autorisation nécessaire : néant). Autorisation utilisateur Sélectionner User Administrator (autorisation nécessaire : gestion des utilisateurs). Visualisation SFC Visualiser et paramétrer/modifier des diagrammes SFC (autorisation nécessaire : néant). Route Control Center Démarrer "Route Control Center" (autorisation nécessaire : néant). Acquittement de l'avertisseur Acquitter un avertisseur (autorisation nécessaire : néant). Verrouiller des alarmes Valider des alarmes Acquittement groupé Bandeau de supervision Bouton de sélection de zone Le verrouillage s'applique à tous les blocs de la vue dans l'espace de travail et à toutes les vues subordonnées à cette vue (autorisation nécessaire : commandes de process). La validation s'applique à tous les blocs de la vue dans l'espace de travail et à toutes les vues subordonnées à cette vue (autorisation nécessaire : commandes de process). Vues de process : acquitter tous les objets de signalisation groupée et les blocs d'affichage créés en conséquence dans la vue (autorisation nécessaire : néant). Liste d'alarmes : acquitter toutes les alarmes non acquittées (autorisation nécessaire : néant). Les avertisseurs sont automatiquement acquittés eux aussi. Sélectionner zone. La zone affichée est celle indiquée sur ce bouton (autorisation nécessaire : dépend du paramétrage dans l'éditeur de projet OS sous l'onglet "Zones" concernant la sélection de vue pour les zones avec autorisation manquante). 302 Manuel système, 02/2013, A5E AA

303 Process Control Runtime 9.6 Aperçu des fonctions de bouton au runtime Fonction Bouton Explication Bouton de sélection de serveur Signalisation groupée Sélectionner source d'alarme (sélection de vue) Acquitter une alarme Représentation de la vue d'ensemble de l'installation Sélectionner serveur. Affichage du package de serveur dont le nom est inscrit sur ce bouton (autorisation nécessaire : néant). Toutes les alarmes d'une zone sont connectées à l'affichage par une "fonction OU" logique (autorisation nécessaire : dépend du paramétrage dans l'éditeur de projet OS sous l'onglet "Zones" concernant la sélection de vue pour les zones avec autorisation manquante). Afficher la vue contenant la source de l'alarme quand une alarme est en attente et que vous appuyez sur l'un des quatre boutons (autorisation nécessaire : dépend du paramétrage dans l'éditeur de projet OS sous l'onglet "Zones" concernant la sélection de vue pour les zones avec autorisation manquante). Acquitter l'alarme affichée dans la ligne d'alarme (autorisation nécessaire : néant). Afficher Picture Tree Navigator (autorisation nécessaire : néant). Ligne d'alarme étendue Afficher la liste des alarmes arrivées (autorisation nécessaire : néant). Loop in Alarm Alarmes de plus haute priorité Connexion Surveillance de redondance Copie d'écran Vues Sélectionner la vue avec la source d'alarme (autorisation nécessaire : néant). Afficher la liste des alarmes de plus haute priorité. Ce bouton clignote quand une alarme de priorité "16" est arrivée. (autorisation nécessaire : néant). La fonction n'est mise à disposition qu'au niveau d'une OS PCS 7. Sélectionner la boîte de dialogue de connexion (autorisation nécessaire : néant). Si des packs sont chargés dans le client, un bouton vert ou rouge relatif à l'état du serveur lié s'affiche dans le bandeau de supervision. Si vous cliquez sur le bouton, une fenêtre dans laquelle sont listés tous les serveurs liés s'ouvre dans l'espace de travail. La fonction n'est mise à disposition qu'au niveau d'un client PCS 7. Imprimer le contenu de l'écran sur l'imprimante standard paramétrée (autorisation nécessaire : néant). Pour les formats d'écran "16:9" et "16:10", utilisez une imprimante avec décalage de la marge ou position d'impression réglables. Vue par le nom Sélectionner une vue par son nom de vue (autorisation nécessaire : néant). Vue par le point de mesure Marquer vue Sélectionner une vue par le point de mesure (autorisation nécessaire : néant). La fonction n'est mise à disposition qu'au niveau d'une OS PCS 7. Marquer la vue actuelle (autorisation nécessaire : néant). Manuel système, 02/2013, A5E AA 303

304 Process Control Runtime 9.6 Aperçu des fonctions de bouton au runtime Fonction Bouton Explication Afficher vue Afficher de nouveau la vue marquée (autorisation nécessaire : néant). Vue précédente Vue suivante Déplacement dans la hiérarchie des vues Vue détaillée Afficher dans l'espace de travail la vue de process qui précède la vue de process actuelle dans la pile mémoire de vues (autorisation nécessaire : néant). Afficher dans l'espace de travail la vue de process qui suit la vue de process actuelle dans la pile mémoire de vues (autorisation nécessaire : néant). Passer du niveau d'une zone ou d'une sous-zone au niveau immédiatement inférieur (autorisation nécessaire : néant). Vue de dessus Passer au niveau de zone ou de sous-zone immédiatement supérieur (autorisation nécessaire : néant). Vue de gauche Passer au sous-groupe suivant du niveau actuel (autorisation nécessaire : néant). Vue de droite Passer au sous-groupe suivant du niveau actuel (autorisation nécessaire : néant). Alarmes Représentation graphique précédente Quitter le système d'alarme (autorisation nécessaire : néant). Système d'alarmes Liste des alarmes nouvelles Liste acquittable des alarmes nouvelles Afficher le système d'alarmes avec le jeu de boutons associé. La liste des alarmes nouvelles s'affiche immédiatement (autorisation nécessaire : néant). Afficher la liste acquittable des alarmes nouvelles quand il faut afficher des listes d'alarmes acquittables séparées (autorisation nécessaire : néant). Liste des alarmes anciennes Afficher la liste des anciennes alarmes (autorisation nécessaire : néant). Liste acquittable des alarmes anciennes Liste des alarmes parties Afficher la liste acquittable des anciennes alarmes quand il faut afficher des listes d'alarmes acquittables séparées (autorisation nécessaire : néant). Afficher la liste des alarmes parties (autorisation nécessaire : néant). 304 Manuel système, 02/2013, A5E AA

305 Process Control Runtime 9.6 Aperçu des fonctions de bouton au runtime Fonction Bouton Explication Liste acquittable des alarmes parties Afficher la liste acquittable des alarmes parties quand il faut afficher des listes d'alarmes acquittables séparées (autorisation nécessaire : néant). Liste des alarmes de contrôle de processus Afficher la liste des alarmes de contrôle de processus (autorisation nécessaire : néant). Liste des alarmes de conduite Afficher la liste des alarmes de conduite (autorisation nécessaire : néant). Liste historique des alarmes Afficher la liste historique des alarmes (autorisation nécessaire : néant). Liste des alarmes masquées Afficher la liste des alarmes masquées (autorisation nécessaire : néant). Liste des alarmes à masquer Afficher la liste des alarmes à masquer (autorisation nécessaire : néant). Imprimer le journal au fil de l'eau Imprimer les alarmes selon une liste chronologique (autorisation nécessaire : néant). Système de courbes Appeler/composer des groupes de courbes Composer des groupes de courbes en ligne et les afficher (autorisation nécessaire : néant). La fonction n'est mise à disposition qu'au niveau d'une OS PCS 7. Remarque Les boutons "Visualisation SFC", "BATCH flexible" et "Route Control Center" ne s'affichent dans le jeu de boutons 2 au runtime que si les logiciels optionnels correspondants ont été installés. Ces logiciels optionnels doivent être commandés séparément ; ils ne sont pas livrés avec le logiciel optionnel "WinCC Basic Process Control". Manuel système, 02/2013, A5E AA 305

306 Process Control Runtime 9.7 Interface utilisateur 9.7 Interface utilisateur Interface utilisateur Vue d'ensemble Ce paragraphe montre la partition de l'interface utilisateur et explique les principes de base d'utilisation de WinnCC Runtime. Condition Le logiciel optionnel "Basic Process Control" a été utilisé pour la configuration. Runtime WinCC Après activation du projet, la vue de démarrage suivante est affichée : 306 Manuel système, 02/2013, A5E AA

307 Process Control Runtime 9.7 Interface utilisateur Interface utilisateur L'interface utilisateur est divisée en trois zones : Bandeau de supervision Espace de travail Clavier virtuel Voir aussi Bandeau de supervision (Page 307) Espace de travail (Page 311) Clavier virtuel (Page 311) Bandeau de supervision Introduction Le bandeau de supervision est une vue affichée en permanence donnant une vision générale de l'installation. Chaque zone de l'installation est représentée dans le bandeau de supervision par un bouton de sélection de zone. Ce bouton permet à l'utilisateur de sélectionner la vue de process tout en haut de la hiérarchie des vues. Picture Tree Navigator et certains raccourcis clavier facilitent la navigation de l'utilisateur dans la hiérarchie des vues. Description des éléments Dans cet exemple, le bandeau de supervision contient les éléments suivants : Fonction Ligne d'alarme : affiche l'alarme la plus récente arrivée dont la priorité est la plus élevée Ligne d'alarme étendue : affiche une liste contenant toutes les alarmes arrivées. Loop in Alarm (sélection de la vue de la source de l'alarme) : sélectionne la vue contenant la source de l'alarme Représentation Manuel système, 02/2013, A5E AA 307

308 Process Control Runtime 9.7 Interface utilisateur Touche pour la liste "Messages prioritaires" : La touche n'est disponible qu'en cas d'installation d'une OS PCS 7. Ce bouton clignote quand une alarme de priorité "16" est arrivée. Il clignote aussi après l'acquittement de l'alarme. La touche disparaît lorsque l'alarme est partie. Un clic sur la touche permet d'ouvrir la liste "Messages prioritaires". Cette liste énumère toutes les alarmes de priorité "16" acquittées qui sont arrivées et parties. Si vous utilisez le diagnostic dans le projet PCS 7 et que l'alarme du niveau de priorité "16" est affectée à la zone "Diagnostic", une alarme sans zone sera également créée. Elle apparaît dès qu'une alarme au moins de plus haute priorité est apparue. Elle disparaît dès que toutes les alarmes de plus haute priorité ont disparu dans la zone "Diagnostic". De cette façon, l'alarme de plus haute priorité est visible également pour les utilisateurs qui n'ont pas l'autorisation d'accéder à la zone "Diagnostic". Les classes d'alarmes configurées "sans état partie" sont traitées séparément. Ces alarmes disparaissent de la liste "Alarmes prioritaires" après acquittement. Les paramétrages pour le filtre d'alarmes sont également valables pour la liste "Alarmes prioritaires". Veillez à ce que les classes d'alarme à acquittement obligatoire soient enregistrées dans une liste d'alarmes acquittable. Les alarmes masquées du niveau de priorité "16" ne déclenchent pas de clignotement de touche et ne s'affichent pas dans la liste. Bouton d'acquittement d'alarme : acquitte l'alarme affichée actuellement Représentation graphique de la surveillance de redondance dans le bandeau de supervision : Cette fonctionnalité n'est disponible que sur une OS PCS7. L'état de toutes les paires de serveurs redondantes chargées via des packs et de tous les serveurs non redondants sont affichés sur les clients dans la partie droite du bandeau de supervision : Bouton vert : Les serveurs surveillés sont au Runtime et l'état est "OK". Bouton rouge : Les serveurs surveillés ne sont pas tous au Runtime. Les serveurs surveillés ne sont pas tous à l'état "OK". Les serveurs surveillés n'ont pas tous une connexion réseau sans erreur. Bouton jaune : Un ou plusieurs serveurs présentent un défaut. Les serveurs sont encore disponibles pour les clients. 1) Aucun bouton : Le processus "CCEmergencyWatchRTServer.exe" manque dans le client dans la liste de démarrage. Aucun pack n'est chargé dans le client. Bouton de sélection de zone : affiche la vue de zone dans l'espace de travail. Les textes des boutons correspondent aux noms de conteneurs de la vue configurée dans Picture Tree Manager au niveau le plus élevé. Loop in Alarm (sélection de la vue de la source de l'alarme dans la signalisation groupée) : sélectionne la vue contenant la source de l'alarme Signalisation groupée : ouvre la fenêtre de process de Picture Tree Navigator. Ce bouton n'est utilisable que s'il y a une hiérarchie sous la zone. 308 Manuel système, 02/2013, A5E AA

309 Process Control Runtime 9.7 Interface utilisateur Date et heure actuelles : affiche la date et l'heure sous forme numérique Connexion : affiche le nom de l'utilisateur actuel Copie d'écran : imprime le contenu actif de l'écran sur l'imprimante par défaut de l'ordinateur. Pour les formats d'écran "16:9" et "16:10", utilisez une imprimante avec décalage de la marge ou position d'impression réglables. 1) Si un partenaire du serveur est à l'arrêt ou présente un état défectueux, et si le deuxième partenaire du serveur entre également dans un état défectueux, le deuxième partenaire du serveur reste dans un premier temps disponible pour les clients connectés. Le deuxième partenaire du serveur ne déconnecte les clients que lorsque le premier partenaire du serveur est à nouveau en état de fonctionner et qu'il a été synchronisé avec le deuxième partenaire du serveur. Ceci permet de faire en sorte que les clients aient au moins une liaison sur cette paire de serveurs, même si les deux partenaires de serveur présentent un défaut. Surveillance de redondance dans le bandeau de supervision La fonctionnalité n'est mise à disposition qu'au niveau d'un client PCS 7. Si des packs sont chargés dans le client, un bouton vert ou rouge relatif à l'état du serveur lié s'affiche dans le bandeau de supervision. Si vous cliquez sur le bouton, une fenêtre dans laquelle sont listés tous les serveurs liés s'ouvre dans l'espace de travail. Le tableau affiche les paires de serveurs et les serveurs non redondants avec leur nom symbolique d'ordinateur et le nom d'ordinateur correspondant pour le maître et la fonction Standby. Les serveurs avec des problèmes sont affichés en rouge et en italique au niveau le plus élevé. Les serveurs sans problèmes s'affichent ensuite en vert. Lorsqu'un utilisateur est connecté, il peut confirmer l'état actuel des serveurs via la touche d'acquittement dans le coin supérieur droit. Le clignotement du bouton rouge se termine alors au niveau du client commandé. Le bouton rouge peut clignoter sous les conditions suivantes : Manuel système, 02/2013, A5E AA 309

310 Process Control Runtime 9.7 Interface utilisateur Clignoter Oui Non Signification Le client vient d'activer le runtime et les serveurs n'ont pas tous l'état "OK". Depuis que l'état des serveurs a été confirmé chez le client, l'état de certains serveurs est passé de "OK" à "Non OK". L'état actuel du serveur a été confirmé via la touche d'acquittement. Depuis que l'état des serveurs a été confirmé chez le client, l'état de certains serveurs est passé de "Non OK" à "OK". Picture Tree Navigator En cliquant sur ce bouton, vous ouvrez la fenêtre de process de Picture Tree Navigator qui montre la hiérarchie composée sous Picture Tree Manager pour cette zone. Picture Tree Navigator permet de sélectionner les différentes vues dans la zone. Vous pouvez aussi vous servir du clavier pour sélectionner les vues dans la hiérarchie. Si vous utilisez plusieurs écrans avec Multi-VGA, la sélection de vue par le clavier s'applique toujours au premier écran. Bouton / combinaison de boutons <vue précédente> <vue suivante> <Maj + vue précédente> <Maj + vue suivante> Signification Feuillette une vue vers le haut au même niveau de hiérarchie, par ex. du dossier7 au dossier6 Feuillette une vue vers le bas au même niveau de hiérarchie Passe au niveau de hiérarchie supérieur, par ex. du dossier9 au dossier7 Passe au niveau de hiérarchie inférieur En cliquant avec le bouton droit de la souris sur une icône de la signalisation groupée, vous affichez le nom de la vue contenant la source de l'alarme. Chaque icône peut correspondre à une autre source d'alarme. 310 Manuel système, 02/2013, A5E AA

311 Process Control Runtime 9.7 Interface utilisateur Voir aussi Interface utilisateur (Page 306) Espace de travail (Page 311) Clavier virtuel (Page 311) Espace de travail Vue d'ensemble Les vues des différentes zones d'une installation sont affichées dans l'espace de travail. Le process est visualisé, commandé et piloté dans l'espace de travail. Vous disposez des possibilités suivantes pour afficher une vue dans l'espace de travail : Vous sélectionnez la vue dans le bandeau de supervision. Vous utilisez les boutons de navigation de la hiérarchie des vues. Vous utilisez les boîtes de dialogue de sélection de vue. Vous utilisez des changements de vue configurés. Voir aussi Interface utilisateur (Page 306) Espace de travail (Page 311) Clavier virtuel (Page 311) Clavier virtuel Vue d'ensemble Le clavier virtuel affiche des boutons déclenchant des actions de conduite. Deux jeux de boutons sont définis pour le runtime. Manuel système, 02/2013, A5E AA 311

312 Process Control Runtime 9.7 Interface utilisateur Jeu de boutons 1 Jeu de boutons 2 Couleurs des boutons Il y a deux couleurs pour les divers boutons : grisé : Les boutons sont désactivés. Vous ne pouvez pas utiliser ces boutons. en couleur : Les boutons sont activés. Vous pouvez utiliser ces boutons. Basculement entre les jeux de boutons Ces boutons vous permettent de basculer entre les deux jeux de touches. Si vous placez le pointeur de la souris sur un bouton, une aide directe contenant une description du bouton est affichée. Si vous cliquez sur le bouton, la fonction associée est exécutée. Remarque Vous trouverez un récapitulatif des boutons et de leurs fonctions sous "Aperçu des fonctions de bouton au runtime" 312 Manuel système, 02/2013, A5E AA

313 Process Control Runtime 9.7 Interface utilisateur Voir aussi Interface utilisateur (Page 306) Espace de travail (Page 311) Bandeau de supervision (Page 307) Aperçu des fonctions de bouton au runtime (Page 301) Fenêtre runtime Introduction Le comportement des fenêtres runtime dans les options de contrôle-commande a évolué depuis la version 6 de WinCC. On distingue les types de fenêtre suivants dans les interfaces utilisateurs de runtime : des fenêtres de vue préconfigurées servant à visualiser des vues qui couvrent l'espace de travail. Ces fenêtres toujours visibles sont des vues dans une fenêtre de process ou des blocs d'affichage dans des représentations de vues de boucle ou de vues groupées. des fenêtres de vue préconfigurées qui ne visualisent toujours qu'une seule vue et qui couvrent l'espace de travail. De tels Specialfields sont p. ex. des boîtes d'avertissement ou des fenêtres d'information. Picture Tree Navigator qui visualise la hiérarchie des vues de l'installation. Fenêtres toujours visibles Le comportement des fenêtres toujours visibles est configurable dans l'éditeur de projet OS. Si le comportement par défaut ne vous satisfait pas, vous pouvez l'y modifier. L'onglet "Fenêtre runtime" de l'éditeur de projet OS offre les possibilités de configuration suivantes : Manuel système, 02/2013, A5E AA 313

314 Process Control Runtime 9.7 Interface utilisateur Représentation de boucle pour blocs d'affichage. Lors de leur ouverture, les fenêtres s'adaptent à la taille des vues et ne sont pas redimensionnables. Vous pouvez configurer le nombre et la position des fenêtres. Le bouton "Détail" vous permet d'ouvrir une boîte de dialogue de configuration dans laquelle vous pouvez configurer la position de la première fenêtre ainsi que la position de la fenêtre par rapport à la fenêtre précédente. Représentation de vues groupées pour blocs d'affichage et pour les fenêtres de la fonction "Sélection de vue par le nom". Les fenêtres s'ouvrent dans une taille prédéfinie et sont redimensionnables. Si vous avez activé la case à cocher "Personnalisée", vous pouvez ouvrir, à l'aide du bouton "Détail", une boîte de dialogue de configuration dans laquelle vous pourrez définir le nombre, la position et la taille des fenêtres. Vous pouvez également faire afficher les fenêtres selon une grille. Dans le cas d'une grille 2x2 par exemple, chaque fenêtre occupe un quart de l'espace de travail. Il y a respectivement deux lignes et deux colonnes de deux fenêtres. Représentation de groupes de courbes pour les fenêtres configurées avec la fonction "Trend online". Les fenêtres s'adaptent à l'ouverture à la taille des vues et sont redimensionnables. L'affichage des courbes s'effectue au moyen de vues préconfigurées, dimensionnées sous Graphics Designer. Les possibilités de configuration sont identiques à celles de la représentation de boucle. Specialfields Les "Specialfields" sont des fenêtres de vue que vous affectez dès la configuration à une vue spécifique, p. ex. à une boîte d'avertissement. Vous effectuez ces paramétrages dans la vue Au runtime, la vue est placée à la position configurée chaque fois qu'elle est ouverte. Nombre des blocs d'affichage dans la fenêtre de vue Sous l'onglet "Fenêtre runtime" de l'éditeur de projet OS, vous configurez le nombre maximal de blocs d'affichage dans la fenêtre de vue et qui sont représentés de manière simultanée sur chaque moniteur ou par la même instance. Vous pouvez afficher jusqu'à quatre blocs d'affichage. Si vous ouvrez un bloc d'affichage et si le nombre de blocs d'affichage ouverts dépasse le nombre configuré, le système en fermera un déjà ouvert. Picture Tree Navigator Picture Tree Navigator est ouvert au runtime à la taille maximale de la vue et à la position configurée. La fenêtre est redimensionnable. En présence de grandes hiérarchies de vues, la fenêtre n'est toutefois pas plus grande que l'espace de travail, car sinon l'utilisateur n'aurait pas la possibilité de sélectionner les parties inférieures de la hiérarchie. Après avoir ouvert une vue à partir de Picture Tree Navigator, vous pouvez fermer Picture Tree Navigator. Sous l'onglet "Fenêtre runtime" de l'éditeur de projet OS, vous définissez le comportement de Picture Tree Navigator après l'ouverture de la vue. 314 Manuel système, 02/2013, A5E AA

315 Process Control Runtime 9.8 Commandes système 9.8 Commandes système Commandes système Vue d'ensemble Ce paragraphe décrit les fonctions suivantes : Ouverture de session en Runtime : accès au système via une carte à puce ou un mot de passe Curseur, touches, informations écran : généralités Quitter le runtime Acquittement avertisseurs/alarmes Comment changer de langue Afficher le contenu de la pile mémoire de vues Sélection de "BATCH" Sélection de "Visualisation SFC" Sélection de "Route Control Center" Affichage de la vue de configuration de l'installation (Lifebeat Monitoring) Sélection de la zone de l'installation Navigation dans la hiérarchie des vues Composition de vue Affichage des travaux d'impression des journaux Sélection du User Administrator Verrouiller et valider les alarmes Manuel système, 02/2013, A5E AA 315

316 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Voir aussi Comment se connecter en runtime (Page 316) Principes de base d'utilisation au runtime (Page 317) Comment quitter le runtime (Page 318) Acquittement d'avertisseurs et d'alarmes (Page 318) Comment changer de langue (Page 319) Sélection de "BATCH" (Page 320) Sélection de "Visualisation SFC" (Page 320) Sélection de "Route Control Center" (Page 320) Pour afficher la vue de configuration de l'installation (Lifebeat Monitoring) (Page 321) Pour sélectionner une zone de l'installation (Page 323) Navigation dans la hiérarchie des vues (Page 365) Comment afficher le contenu de la pile mémoire de vues (Page 320) Comment enregistrer la composition de vues (Page 325) Pour afficher les travaux d'impression de journaux (Page 328) Pour sélectionner User Administrator (Page 328) Comment verrouiller, puis valider à nouveau, les alarmes de certains points de mesure d'une zone (Page 330) Comment se connecter en runtime Vue d'ensemble Vous avez deux possibilités pour vous connecter en runtime : Si un lecteur de carte à puce est connecté, vous pouvez utiliser une carte à puce. Vous entrez le nom de connexion et le mot de passe dans la boîte de dialogue de connexion. Si aucun utilisateur n'a été créé dans User Administrator, Runtime peut être utilisé par tous les utilisateurs. 316 Manuel système, 02/2013, A5E AA

317 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Marche à suivre 1. Cliquez sur ce bouton ou cliquez sur le champ de connexion dans le bandeau de supervision. La boîte de dialogue "System Login" s'affiche. 2. Entrez votre "Nom de connexion" et le "Mot de passe". Vous êtes ensuite autorisé à utiliser Runtime Principes de base d'utilisation au runtime Les commandes de base sont présentées ci-après : Fonction Bouton Explication Curseur au runtime Fonctionnalité des touches Quand le pointeur de la souris prend la forme d'un éclair, vous pouvez activer une fonction (bouton ou entrée) ou effectuer des entrées de process. Aucune entrée n'est possible si le pointeur de la souris en forme d'éclair n'est pas affiché. Si vous placez le pointeur de la souris sur une touche et l'y laissez un moment immobile, une aide directe indiquant la fonctionnalité de la touche est affichée. Information sur la vue L'information sur la vue affiche des informations sur la vue plein écran momentanément affichée. L'information sur la vue est mise à jour quand la vue plein écran est modifiée. Cliquez sur la touche indiquée pour afficher l'information sur la vue : Nota Les informations sur la vue affichées concernent toujours la vue affichée dans l'espace de travail et pas une vue représentée dans la fenêtre de process. Manuel système, 02/2013, A5E AA 317

318 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Comment quitter le runtime Vue d'ensemble L'icône "Quitter runtime" dans le jeu de boutons 2 vous permet de quitter le runtime. Marche à suivre 1. Basculez vers le jeu de boutons 2 s'il n'est pas encore activé. 2. Cliquez sur ce bouton. Une boîte de dialogue du message est ouverte : 3. Cliquez sur le bouton "Désactiver". Runtime est désactivé Acquittement d'avertisseurs et d'alarmes Ce bouton vous permet d'acquitter l'avertisseur, par exemple un avertisseur sonore, mais toutefois pas l'alarme qui l'a déclenché. 318 Manuel système, 02/2013, A5E AA

319 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Ce bouton vous permet d'acquitter les alarmes ou messages affichés à l'écran. Les avertisseurs sont également automatiquement acquittés. Si le système d'alarmes est ouvert, toutes les alarmes visibles dans la fenêtre des alarmes sont acquittées. Si le système d'alarmes n'est pas ouvert, toutes les alarmes en attente dans l'espace de travail, p.ex. dans les signalisations groupées et les blocs de vue, sont acquittées. Les alarmes de vues subordonnées de manière hiérarchique ne sont pas acquittées Comment changer de langue Vue d'ensemble Au runtime, vous pouvez changer la langue courante sélectionnée pour la conduite du process et pour toutes les fonctions du runtime. La langue est immédiatement modifiée. Marche à suivre 1. Cliquez sur ce bouton dans le jeu de boutons 2. La boîte de dialogue "Changement de langue" s'affiche et indique les langues disponibles : 2. Activez la case d'option correspondant à la langue souhaitée. La langue est modifiée. Manuel système, 02/2013, A5E AA 319

320 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Comment afficher le contenu de la pile mémoire de vues Le bouton "Vue précédente" vous permet d'afficher dans l'espace de travail la vue de process qui précède la vue de process actuelle dans la pile mémoire de vues. Le bouton "Vue suivante" vous permet d'afficher dans l'espace de travail la vue de process qui suit la vue de process actuelle dans la pile mémoire de vues Sélection de "BATCH" Cette boîte de dialogue vous permet de démarrer l'une des applications affichées de BATCH. Les boutons des composants ne sont activés que si l'installation s'est déroulée correctement. Voir aussi à ce sujet le manuel BATCH de PCS Sélection de "Visualisation SFC" Cette boîte de dialogue vous permet de visualiser et paramétrer ou de modifier des diagrammes SFC. Les boutons des composants ne sont activés que si l'installation s'est déroulée correctement. Voir aussi à ce sujet le manuel "Visualisation SFC" de PCS Sélection de "Route Control Center" Cette boîte de dialogue vous permet de démarrer "Route Control Center". Les boutons des composants ne sont activés que si l'installation s'est déroulée correctement. 320 Manuel système, 02/2013, A5E AA

321 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Voir aussi à ce sujet le manuel "Route Control Center" de PCS Pour afficher la vue de configuration de l'installation (Lifebeat Monitoring) Vue d'ensemble La fonction de surveillance de signe de vie effectue en permanence le monitoring des différents systèmes, OS et AS, et génère l'alarme de contrôle-commande. L'avertisseur sonore est déclenché si vous l'avez configuré avec l'alarme de contrôle-commande et si vous avez installé un module de signaux ou une carte son. La surveillance des composants configurés commence automatiquement après un redémarrage ; son exécution est cyclique. Une alarme est générée lorsqu'un composant surveillé n'émet pas de réponse pendant plusieurs cycles. Composition de la vue de process Tous les composants à surveiller sont affichés sous forme graphique au runtime. Les composants qui ne sont actuellement pas en état de fonctionner p. ex. pour cause d'incident sont barrés dans le graphique. La figure suivante illustre un exemple de représentation d'installation. Manuel système, 02/2013, A5E AA 321

322 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Lorsque plusieurs automates (API) sont connectés à une OS, ces API sont représentés dans l'ordre de leur numérotation. Sur un client, les serveurs de la configuration de l'installation sont affichés comme suit : Défaillante - une unité surveillée par le serveur est défaillante Défaillant - le serveur lui-même est défaillant. Etablie - la liaison au serveur est établie. 322 Manuel système, 02/2013, A5E AA

323 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Marche à suivre 1. Cliquez sur ce bouton. La vue de l'installation respective actuelle est affichée. 2. Cliquez sur ce bouton pour quitter la vue de l'installation Pour sélectionner une zone de l'installation Vue d'ensemble Les vues des différentes zones de l'installation sont affichées dans l'espace de travail. Vous pouvez choisir les vues dans le bandeau de supervision. Représentation des boutons Il existe trois couleurs de bouton de zone : Aucune couleur (gris) : Le bouton est désactivé. Vous ne pouvez pas sélectionner de vues. C'est le cas lorsque l'utilisateur connecté au système ne possède pas d'"autorisation de zone". Caractères noirs sur fond gris : Les boutons sont activés. Vous pouvez sélectionner la vue de zone. Caractères noirs sur fond bleu cyan : La vue affichée dans l'espace de travail se trouve dans la zone de l'installation, dans l'arborescence hiérarchique, au sein de la vue de zone qui est représentée par le bouton. Manuel système, 02/2013, A5E AA 323

324 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Marche à suivre 1. Cliquez sur le bouton respectif pour afficher la zone de l'installation. Exemple Si vous cliquez sur l'installation est affichée :, la zone de l'installation appartenant à la vue de 324 Manuel système, 02/2013, A5E AA

325 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Comment enregistrer la composition de vues Vue d'ensemble Le runtime de Split Screen Manager gère la composition des vues définie par l'utilisateur. Le bandeau de boutons contient les boutons pour l'enregistrement, le chargement et la suppression d'une composition de vues : Les boutons ne sont activés que lorsqu'un utilisateur est connecté au système. Les compositions de vues sont affectées à l'utilisateur connecté au système au moment de l'enregistrement. Chaque utilisateur peut enregistrer un nombre quelconque de compositions de vues. La vue de l'installation personnalisée peut être réaffichée selon les besoins au cours d'une session mais aussi après un redémarrage du runtime. Remarque Chaque utilisateur connecté peut enregistrer une composition de vues sous le nom "Default". Cette composition de vues est appelée automatiquement dès que l'utilisateur se connecte et elle constitue sa page d'accueil personnelle. Une composition de vues ne peut être enregistrée, appelée ou supprimée que si un utilisateur est connecté. Manuel système, 02/2013, A5E AA 325

326 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Marche à suivre 1. Cliquez sur ce bouton. La boîte de dialogue "Mémoriser composition de vues" s'affiche : Si l'utilisateur connecté a déjà enregistré des compositions de vues, ces dernières sont affichées dans la liste. Les compositions de vues d'autres utilisateurs ne sont pas affichées. 2. Entrez un nom pour la composition de vues ou sélectionnez une composition existante pour la remplacer. 3. Cliquez sur le bouton "Enregistrer". Toutes les vues actuellement affichées sur tous les écrans sont enregistrées. Voir aussi Pour appeler la composition de vues (Page 327) Pour supprimer la composition de vues (Page 327) 326 Manuel système, 02/2013, A5E AA

327 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Pour appeler la composition de vues Marche à suivre 1. Cliquez sur ce bouton. La boîte de dialogue "Appeler composition de vues" s'affiche : Si l'utilisateur connecté a déjà enregistré des compositions de vues, ces dernières sont affichées dans la liste. Les compositions de vues d'autres utilisateurs ne sont pas affichées. 2. Choisissez l'une des compositions de vues affichées dans la liste. 3. Cliquez sur le bouton "Appeler". Les vues enregistrées sont réaffichées sur tous les écrans Pour supprimer la composition de vues Marche à suivre 1. Cliquez sur ce bouton. La boîte de dialogue "Supprimer composition de vues" s'affiche : Si l'utilisateur connecté a déjà enregistré des compositions de vues, ces dernières sont affichées dans la liste. Les compositions de vues d'autres utilisateurs ne sont pas affichées. 2. Choisissez l'une des compositions de vues affichées dans la liste. 3. Cliquez sur le bouton "Effacer". Les vues sélectionnées sont supprimées sur tous les écrans. Manuel système, 02/2013, A5E AA 327

328 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Pour afficher les travaux d'impression de journaux Vue d'ensemble Un aperçu de tous les travaux d'impression de journaux concernant le projet qui vient d'être lancé est affiché. Marche à suivre 1. Cliquez sur ce bouton. La fenêtre "Journaux" s'affiche : 2. Sélectionnez un travail d'impression de journaux pour imprimer un journal ou afficher un aperçu avant impression. 3. Quittez l'affichage avec l'acquittement habituel Pour sélectionner User Administrator Vue d'ensemble User Administrator vous permet d'attribuer et de contrôler les droits d'accès des utilisateurs. La tâche principale de User Administrator au runtime est de surveiller les connexions système et les autorisations d'accès. Si vous n'utilisez pas les droits d'accès dans votre projet parce qu'aucun utilisateur n'est configuré, toutes les possibilités de commande sont toujours accessibles à tous les utilisateurs. Si vous avez par contre configuré des utilisateurs dans votre projet, les manipulations sécurisées ne sont accessibles que si l'utilisateur s'est connecté au système avec ces droits d'accès. Autorisation L'autorisation de démarrage de User Administrator est réservée à l'utilisateur qui est également titulaire de l'autorisation pour le niveau Gestion des utilisateurs. 328 Manuel système, 02/2013, A5E AA

329 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Toute modification des droits de l'utilisateur prend immédiatement effet au runtime. Marche à suivre 1. Cliquez sur ce bouton. User Administrator s'affiche. Utilisation de User Administrator L'utilisation de User Administrator est décrite dans le manuel "User Administrator". Manuel système, 02/2013, A5E AA 329

330 Process Control Runtime 9.8 Commandes système Comment verrouiller, puis valider à nouveau, les alarmes de certains points de mesure d'une zone Verrouiller/Valider les alarmes de certains points de mesure d'une zone Dans certaines phases du process, il est judicieux de verrouiller les alarmes de tous les points de mesure d'une zone et de les valider ultérieurement. L'opérateur peut verrouiller puis valider pour chaque zone toutes les alarmes des points de mesure liés à la signalisation groupée à l'aide d'une seule commande. Chaque point de mesure verrouillé ou validé pour chaque zone peut être validé ou verrouillé individuellement. Marche à suivre En cliquant sur ce bouton dans le deuxième jeu de boutons, vous verrouillez les alarmes de tous les points de mesure de l'espace de travail des points de mesure subordonnés dans la hiérarchie des signalisations groupées de la zone. Si vous verrouillez les alarmes, le point de mesure ne signale plus rien, une alarme de conduite est entrée pour chaque point de mesure et elle signale que les alarmes d'un point de mesure ont été verrouillées, le verrouillage est affiché dans les points de mesure, le verrouillage est affiché dans la signalisation groupée de la hiérarchie des signalisations groupées supérieure et dans l'aperçu de zone. En cliquant sur ce bouton dans le deuxième jeu de boutons, vous validez les alarmes pour tous les points de mesure de l'espace de travail les points de mesure subordonnés dans la hiérarchie des signalisations groupées de la zone. Si vous validez les alarmes, le point de mesure se remet à signaler, une alarme de conduite est entrée pour chaque point de mesure et elle signale que les alarmes d'un point de mesure ont été validées, 330 Manuel système, 02/2013, A5E AA

331 Process Control Runtime 9.8 Commandes système l'affichage du verrouillage est réinitialisé dans les points de mesure, l'affichage du verrouillage est réinitialisé dans les signalisations groupées de la hiérarchie des signalisations groupées supérieure et dans l'aperçu de zone, si aucune autre alarme n'est verrouillée dans la hiérarchie. Verrouiller/Valider les alarmes d'un point de mesure Procédez au verrouillage et à la validation des alarmes d'un point de mesure individuel dans le bloc d'affichage correspondant au point de mesure. Cliquez sur le bouton pour verrouiller ou valider les alarmes qui équivaut au bouton du deuxième jeu de boutons. Manuel système, 02/2013, A5E AA 331

332 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes 9.9 Système d'alarmes Système d'alarmes Introduction Cette section vous montre comment éditer et afficher les alarmes au runtime. Fonction du système d'alarmes Le système de contrôle-commande acquiert les alarmes émises par l'automate et les enregistre par ordre chronologique dans la chronique des alarmes. Vous pouvez afficher les alarmes dans la fenêtre des alarmes sous forme d'une des diverses listes. Les listes d'alarmes contiennent toujours une sélection de toutes les alarmes enregistrées. On fait la distinction entre les différents types d'alarmes suivants : Les alarmes de process signalent des événements du process automatisé. Les événements de process sont, par exemple, le franchissement des seuils des valeurs de mesure ou les informations d'état. Les messages de contrôle de processus sont des messages d'erreur causés ou reconnus par des composants SIMATIC PCS7. Les messages de contrôle de processus permettent de signaler par ex. la défaillance d'un composant jusqu'à la rupture de fil d'un signal E/S connecté. Les alarmes de conduite sont générées lors de la commande des grandeurs de processus, par exemple au moment du changement de mode de fonctionnement d'un régulateur. Les alarmes système sont générées par WinCC. Journal au fil de l'eau basé sur une ligne sur une imprimante basée sur une page Dans le jeu de touches pour les listes d'alarmes est affiché un bouton pour l'impression d'un journal au fil de l'eau via lequel un journal au fil de l'eau basé sur une ligne peut être imprimé le cas échéant. Pour plus d'informations, référez-vous au paragraphe "Pour imprimer les données en ligne avec le journal au fil de l'eau" dans la section "Impression du journal au fil de l'eau dans la mise en page". Impression du journal au fil de l'eau pour le client sans projet propre Dans WinCC, le journal au fil de l'eau peut être configuré uniquement sur le serveur ou uniquement sur un client. Si vous voulez utiliser le journal au fil de l'eau sur l'un des clients, vous devez entrer le paramètre "/CLIENT" en lettres majuscules dans la liste de démarrage "Report Runtime". Voir aussi Comment afficher des listes d'alarmes (Page 337) 332 Manuel système, 02/2013, A5E AA

333 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes Alarmes Structure d'une alarme Une alarme est composée de données système et de divers paramètres présentés sous forme de colonnes d'un tableau. Les colonnes sont appelées sous WinCC des blocs d'alarmes. Les blocs d'alarmes se composent de trois zones : Les blocs système contiennent des données système attribuées par Alarm Logging. Ce sont entre autres la date, l'heure ou le code de journalisation. Les blocs de valeurs de process contiennent les valeurs fournies par le process, p. ex. les niveaux de remplissage critiques ou des températures. Les blocs de texte utilisateur contiennent des textes contribuant à l'information générale et à une meilleure compréhension, p. ex. des explications sur les alarmes, la localisation de l'incident ou la cause de l'alarme. Tandis que les blocs système sont inséparablement liés à l alarme, les blocs de valeurs de process et les blocs de texte utilisateur peuvent être ajoutés librement à une alarme par l utilisateur. Lors de la configuration avec Alarm Logging CS, vous configurez chaque alarme individuelle dans une ligne. Exemple de ligne d'alarme Etats d'une alarme Pour une alarme, on fait une distinction entre l'état de la source d'une alarme (valeur de process 0/1) et l'état d'acquittement (pas acquittée/acquittée). La combinaison de l'état de la source de l'alarme et de l'état d'acquittement donne l'état de l'alarme. Une alarme connaît, selon le concept d'acquittement, jusqu'à quatre états d'acquittement : arrivée arrivée, acquittée arrivée, partie, pas acquittée arrivée, partie, acquittée L'état courant de l'alarme est affiché comme suit : couleur/clignotement des éléments texte en clair dans les éléments de texte temps contenus dans la ligne d'alarme Manuel système, 02/2013, A5E AA 333

334 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes Alarmes et leur acquittement Le tableau suivant indique les possibilités d'acquittement des classes d'alarmes existantes. Classe d'alarmes Type d'alarme Acquittement Alarme Avertissement Tolérance * Message de contrôle de process AS Messages de contrôle de process OS Maintenance préventive Alarme supérieure, alarme inférieure Avertissement supérieur, avertissement inférieur Tolérance supérieure, tolérance inférieure Défaut, Erreur Défaut, Erreur Maintenance (Maintenance Request) arrivée, clignotement actif arrivée, clignotement actif pas d'acquittement, pas de clignotement Option à partir de V7.01: arrivée, clignotement actif arrivée, clignotement actif arrivée, clignotement, partie sans état arrivée, clignotement actif Alarme de process Alarme de process arrivée, clignotement actif Alarme de fonctionnement Alarme de process pas d'acquittement, pas de clignotement Demande d'intervention Demande d'intervention pas d'acquittement, pas de clignotement Message de conduite Message de conduite pas d'acquittement, pas de clignotement, partie sans état Alarme d'état Etat API, Etat OS pas d'acquittement, pas de clignotement, partie sans état Système, acquittement requis Système, acquittement non requis Contrôle de processus, alarmes système Contrôle de processus, alarmes de conduite n'est utilisé ni dans Basic Process Control ni dans PCS 7 pas d'acquittement, pas de clignotement, partie sans état * Configuré par défaut pour les nouveaux projets à partir de WinCC V7.01. L'option du concept d'acquittement de la classe d'alarmes "Tolérance" est activée dans l'éditeur de projets OS Fenêtre d'alarmes Vue d'ensemble Au runtime, les alarmes s'affichent dans des fenêtres d'alarmes. Les filtres définissables au choix vous permettent de limiter le contenu de la fenêtre d'alarmes de manière ciblée. Des symboles préconfigurés vous permettent de vous déplacer dans la fenêtre d'alarmes à l'intérieur du tableau. L'OS PCS7 vous permet de sélectionner pour chaque alarme une vue de destination indiquant la cause de l'alarme (Loop in Alarm). La vue de destination se configure avec l'éditeur des listes de blocs. 334 Manuel système, 02/2013, A5E AA

335 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes Les archives des alarmes permettent d'archiver les alarmes sur une mémoire de masse appropriée telle que le disque dur. Sélection d'alarmes Au runtime, vous pouvez afficher et éditer des listes d'alarmes. Les alarmes affichées dans les listes concernent exclusivement le projet actuel. Sélection des alarmes Les listes d'alarmes suivantes vous sont proposées pour un meilleur aperçu : Liste d'alarmes Contenu Classes d'alarmes Accès aux Liste des alarmes nouvelles Liste des alarmes anciennes Liste des alarmes parties Liste des alarmes de contrôle de processus Alarmes qui n'ont pas encore été acquittées Alarmes acquittées qui n'ont pas encore disparu Alarmes non acquittées qui ont disparu Alarmes de contrôle de processus Alarme, avertissement, tolérance*, alarme de contrôle de processus AS, alarme de contrôle de processus OS, maintenance préventive, alarme de process, requête d'intervention Alarme, avertissement, tolérance*, alarme de contrôle de processus AS, alarme de contrôle de processus OS, maintenance préventive, alarme de process Alarme, avertissement, tolérance*, alarme de contrôle de processus AS, maintenance préventive, alarme de process Message de contrôle de process AS, message de contrôle de process OS, maintenance préventive, alarme système à acquittement non requis - alarme de contrôle de process Liste des alarmes de conduite Message de conduite Message de conduite, alarme système à acquittement non requis - message de conduite Alarmes actuelles Alarmes actuelles Alarmes actuelles Archives d'alarmes Archives d'alarmes Manuel système, 02/2013, A5E AA 335

336 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes Liste d'alarmes Contenu Classes d'alarmes Accès aux Liste historique des alarmes Liste des alarmes masquées Liste des alarmes à masquer Alarmes, sauf alarmes de commande Alarmes masquées qui n'ont pas disparu Alarmes masquées qui ont disparu Alarme, avertissement, tolérance, message de contrôle de process AS, message de contrôle de process OS, maintenance préventive, alarme de process, message de fonctionnement, message d'état Alarme, avertissement, tolérance*, alarme de contrôle de processus AS, maintenance préventive, alarme de process, requête d'intervention Alarme, avertissement, tolérance*, alarme de contrôle de processus AS, maintenance préventive, alarme de process, requête d'intervention Archives d'alarmes Alarmes actuelles Alarmes actuelles * Configuré par défaut pour les nouveaux projets à partir de WinCC V7.01. L'option du concept d'acquittement de la classe d'alarmes "Tolérance" est activée dans l'éditeur de projets OS. Vous pouvez à nouveau afficher la liste du contrôle de processus, la liste de conduite et la liste de chronique avec la touche "Rafraîchir" et la touche de fonction "F5". Définir la sélection des alarmes par le biais des filtres utilisateur. La touche "Définir le filtre utilisateur" vous permet de limiter le choix des alarmes dans les listes d'alarmes à l'aide d'un ou de plusieurs filtres en activant ou en désactivant ces filtres. La touche "Désactiver tous les filtres utilisateur" vous permet de désactiver d'un clic tous les filtres utilisateur actifs. Les paramétrages de chaque liste d'alarmes sont réinitialisés aux valeurs standard du PCS7. Remarque Lorsque des alarmes arrivent et partent plusieurs fois de suite sans être acquittées, les plus anciennes sont supprimées de la liste des alarmes nouvelles. La liste historique (archives) contient toujours toutes les alarmes. Dans la vue d'ensemble, la fenêtre d'alarme d'une ligne n'affiche pas les alarmes des classes "Demande d'intervention", "Tolérance" et "Alarme de fonctionnement", car il n'est pas possible de les acquitter. En effet, une alarme non acquittable se superposerait à toutes les autres alarmes, même celles de plus haute priorité, jusqu'à ce qu'elle passe à l'état "Disparue" ou jusqu'à l'arrivée d'une nouvelle alarme. Les alarmes de la classe d'alarme "Tolérance" sont affichées dans la fenêtre d'alarme d'une ligne si l'option "Classe d'alarme Tolérance acquittement requis" est activée. 336 Manuel système, 02/2013, A5E AA

337 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes Voir aussi Comment afficher des listes d'alarmes (Page 337) Comportement d'alarme Introduction Vous pouvez configurer un comportement d'alarme variable pour les fenêtres d'alarmes au runtime. Selon les droits que possède l'utilisateur, il pourra uniquement voir les alarmes affichées sur les pages d'alarmes ou bien il pourra également les acquitter : Les fenêtres d'alarmes acquittables affichent toutes les alarmes que l'utilisateur actuellement connecté est autorisé à acquitter avec le droit "Commande de process". Les fenêtres d'alarmes avec alarmes visibles affichent toutes les alarmes que l'utilisateur actuellement connecté est autorisé à voir mais pas à acquitter avec le droit "Autorisation pour zone". Ce comportement d'alarme peut être configuré dans l'éditeur de projet OS. Les propriétés des fenêtres d'alarmes peuvent être configurées dans le groupe "Filtre d'alarme" sous l'onglet "Représentation des alarmes". Les utilisateurs qui sont autorisés à voir mais non pas à acquitter les alarmes ont besoin au runtime de fenêtres d'alarmes à deux listes d'alarmes. Dans l'une des listes d'alarmes, l'utilisateur pourra acquitter des alarmes dans les zones s'il possède le droit "Commande de process". Dans l'autre liste d'alarmes, l'utilisateur pourra uniquement voir les alarmes des zones pour lesquelles il possède le droit "Autorisation pour zone". La ligne d'alarme dans le bandeau de supervision affiche uniquement les alarmes acquittables. L'option "Alarmes acquittables dans une page séparée (commutable)" permet à l'utilisateur de passer de la représentation à double fenêtre à la fenêtre d'alarmes acquittable et inversement Comment afficher des listes d'alarmes Marche à suivre Cliquez sur ce bouton dans le jeu de touches 1 : La liste des alarmes nouvelles et un nouveau jeu de boutons s'affichent. Quand il faut afficher des listes d'alarmes acquittables séparées, le jeu de boutons affiche les boutons requis. Les boutons suivants permettent à l'utilisateur de sélectionner les différentes listes : Manuel système, 02/2013, A5E AA 337

338 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes Bouton Liste d'alarmes Liste des alarmes nouvelles Liste acquittable des alarmes nouvelles Liste des alarmes anciennes Liste acquittable des alarmes anciennes Liste des alarmes parties Liste acquittable des alarmes parties Liste des alarmes de contrôle de processus Liste des alarmes de conduite Liste historique des alarmes Liste des alarmes masquées Liste des alarmes à masquer Représentation graphique précédente. Quittez le système d'alarme, ouvrez la dernière vue de process affichée et affichez le jeu de touches Manuel système, 02/2013, A5E AA

339 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes Exemple L'utilisateur clique sur le bouton "Liste des alarmes nouvelles" dans le jeu de touches 1 : Après que l'utilisateur a sélectionné la fonction "Liste des alarmes nouvelles", c'est par exemple la fenêtre suivante qui s'affiche : Manuel système, 02/2013, A5E AA 339

340 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes 340 Manuel système, 02/2013, A5E AA

341 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes Contenu de la ligne d'alarme Le tableau suivant indique la signification des différentes colonnes (blocs d'alarmes) dans une ligne d'alarme : Termes Date Durée Priorité Origine Événement Durée de l'alarme Explication Date pour arrivée, partie et acquittée. Toute modification de l'état d'une alarme entraîne l'affichage de l'horodatage associé (horodatage de la modification d'état). Indique la priorité de l'alarme. Affectation technologique de la source d'alarme : repère d'installation (AKZ), composé de la hiérarchie, du nom de diagramme et du nom de bloc, saisie comme marque de réservation. Repère d'emplacement (OKZ) pour les blocs pilote. Contient pour les blocs technologiques un texte d'alarme défini librement. Contient pour les blocs pilote un texte d'alarme avec des variables additionnelles intégrées pour rangée/châssis/emplacement ou un code d'erreur, un numéro de bloc ou une adresse relative. Temps pendant lequel une alarme a été présente. Etat Etat de l'acquittement : A = Alarme arrivée P = Alarme partie QS = Alarme acquittée par l'utilisateur AP = Alarme arrivée/partie QuitSystem = Alarme acquittée par le système Info Commentaire Nom de lot Zone Loop in Alarm Type Commande Pour certains scénarios, "QS" est signalé bien qu'aucun utilisateur n'ait fourni d'acquittement, par exemple lorsque l'as ou la CPU est arrêtée puis redémarrée ou lors d'un démarrage à chaud. Un texte d'information peut être configuré pour chaque alarme. L'opérateur peut commenter ultérieurement chaque alarme. Contient l'id de lot, le nom de lot et le n d'ordre de l'étape, intégrés au moyen de variables additionnelles. Identificateur de zone Quand cette case est cochée, la fonction Loop in Alarm est configurée pour cette alarme. Types d'alarme, p. ex. Alarme supérieure ou Tolérance supérieure. Alarme de conduite indiquant l'utilisateur connecté qui a effectué la commande, ainsi que le type de commande. Commandes dans les listes d'alarmes Le tableau suivant montre comment naviguer dans les listes d'alarmes et éditer des alarmes. Fonction Icône Explication Acquittement individuel Acquitte une alarme individuelle Acquittement groupé Acquitte toutes les alarmes à acquittement obligatoire présentes et visibles qui ne doivent pas être acquittées individuellement. Manuel système, 02/2013, A5E AA 341

342 Process Control Runtime 9.9 Système d'alarmes Fonction Icône Explication Liste d'archives longue durée Affiche dans la liste de chronique les alarmes archivées de la liste d'archives à long terme. Liste d'occurrences Définir le filtre utilisateur Désactiver tous les filtres utilisateur Dialogue Tri Imprimer Indique dans des colonnes supplémentaires la liste de chronique pour les alarmes des informations statistiques. Ouvre une boîte de dialogue permettant de sélectionner des alarmes. Définissez dans le dialogue un ou plusieurs filtres avec des critères de sélection. Toutes les alarmes qui ne remplissent pas les critères imposés par les filtres actifs ne s'affichent pas (mais sont toutefois archivées). Désactive tous les filtres utilisateur actifs et réinitialise les paramétrages aux valeurs standard du PCS7 pour chaque liste d'alarme. Ouvre une boîte de dialogue pour paramétrer un tri personnalisé des alarmes affichées, par ex. selon la priorité. Crée une documentation papier. Première alarme Alarme précédente Alarme suivante Dernière alarme Texte d'info Affiche le début de la liste. Le curseur saute au premier élément de la liste. Désactivez au préalable le défilement automatique. Le curseur passe à l'élément précédent de la liste. Désactivez au préalable le défilement automatique. Le curseur passe à l'élément suivant dans la liste. Désactivez au préalable le défilement automatique. Affiche la fin de la liste. Le curseur saute au dernier élément de la liste. Désactivez au préalable le défilement automatique. Ouvre une fenêtre pour afficher des textes d'alarme complémentaires préconfigurés. Loop in Alarm Affiche une vue ou déclenche l'exécution d'un script pour l'alarme sélectionnée. Défilement automatique activé/désactivé Actualiser Commentaire Masquer alarme Active ou désactive le défilement automatique jusqu'à l'alarme la plus récente. Quand la fonction est désactivée, vous pouvez faire défiler manuellement. La fonction n'est disponible que si vous avez configuré l'option "Dernière alarme en bas" sous l'onglet "Représentation d'alarmes" de l'éditeur de projet OS. Rafraîchit toutes les alarmes dans la liste du contrôle de processus, la liste de conduite et la liste de chronique. Les alarmes s'affichent à nouveau. Ouvre un dialogue dans lequel l'utilisateur peut ultérieurement entrer un commentaire concernant une alarme dans la liste du contrôle de processus, la liste de conduite et la liste de chronique. Masque l'alarme sélectionnée dans la liste d'alarmes et l'ajoute à la liste des alarmes masquées. 342 Manuel système, 02/2013, A5E AA

343 Process Control Runtime 9.10 Système de courbes 9.10 Système de courbes Construction, enregistrement et appel de groupes de courbes Introduction Les règles suivantes s'appliquent à la construction, l'enregistrement et l'appel de groupes de courbes. Les courbes assemblées en ligne sont persistantes. Tous les groupes de courbes, y compris ceux créés par d'autres utilisateurs, sont toujours proposés à l'utilisateur. Sur le client WinCC, vous pouvez représenter dans des courbes des variables qui ont été configurées sur un serveur. La condition requise est que les packages des serveurs correspondants soient chargés. Si vous créez des groupes de courbes sur un serveur dans le "projet multiposte", ils sont toujours enregistrés localement sur cet ordinateur. Vous ne pourrez alors appeler ces groupes de courbes que sur cet ordinateur. Si vous créez des groupes de courbes sur un client WinCC dans le "projet client", il existe les possibilités suivantes pour l'enregistrement et l'appel de ces groupes de courbes. Serveur standard configuré pour le Split Screen Manager Si un serveur standard a été défini pour le Split Screen Manager dans le menu contextuel de "Données de serveur" du client WinCC, les données de configuration des groupes de courbes construits sont automatiquement enregistrées dans le serveur standard. D'autres clients WinCC peuvent utiliser ce serveur comme serveur standard pour le Split Screen Manager. Ces clients WinCC ont donc accès aux groupes de courbes. Les groupes de courbes créés sur les clients ne peuvent pas être appelés sur le serveur. Si la redondance a été configurée sur un serveur, les données de groupes de courbes sont également synchronisées avec le serveur partenaire. En cas de basculement de serveur, tous les groupes de courbes construits peuvent être appelés par les clients WinCC. Pas de serveur standard configuré pour le Split Screen Manager Si aucun serveur standard n'a été configuré pour le Split Screen Manager sur le client WinCC, les courbes construites seront enregistrées localement sur cet ordinateur. Les autres clients WinCC ne pourront alors pas afficher ces groupes de courbes dans WinCC OnlineTrendControl. Les groupes de courbes ne peuvent pas être affichées non plus sur le serveur même et sur les clients qui y sont connectés. Remarque Si vous configurez des variables en ligne pour "Courbes en ligne" dans un client avec son propre projet, vous ne pouvez utiliser aucune variable locale du client si un serveur standard est configuré pour "SSM" sous "Données de serveur". Manuel système, 02/2013, A5E AA 343

344 Process Control Runtime 9.10 Système de courbes Voir aussi Boîte de dialogue "Nouveau groupe de courbes" (Page 346) Construction de courbes en ligne (Runtime) (Page 344) Construction de courbes en ligne (Runtime) Introduction La boîte de dialogue "Courbes en ligne" vous permet, au runtime WinCC, de sélectionner des variables dans la gestion des variables et de les représenter dans un WinCC Online Trend Control (contrôle de courbe). On distingue ce faisant les variables en ligne des variables d'archive. La fonctionalité n'est mise à disposition que dans un OS-PCS 7. Le bouton "Courbes en ligne" n'est disponible que si une vue de cette zone est ouverte et pour laquelle l'utilisateur connecté possède l'autorisation sélection de niveau "2" ou bien l'autorisation générale. Les variables en ligne n'étant pas enregistrées dans la base de données, vous ne pouvez pas afficher de valeurs historiques. Tant que le contrôle de courbe est ouvert, les valeurs sont enregistrées provisoirement par le contrôle de courbe même, sur la période configurée dans le WinCC Online Trend Control. Les variables d'archivage sont quant à elles enregistrées dans la base de données, de sorte que vous pouvez consulter des valeurs plus anciennes dans le contrôle de courbe à l'aide des touches de fonction. Remarque La fonction "Appeler/construire groupes de courbes" est disponible au runtime WinCC. Les lignes de courbe ne sont pas affichées via la fenêtre d'application de Tag Logging. Tag Logging ne crée plus d'archive pour les valeurs de courbe. 344 Manuel système, 02/2013, A5E AA

345 Process Control Runtime 9.10 Système de courbes Voir aussi Boîte de dialogue "Nouveau groupe de courbes" (Page 346) Construction, enregistrement et appel de groupes de courbes (Page 343) Boîte de dialogue "Courbes en ligne" Condition Pour pouvoir ouvrir la boîte de dialogue "Courbes en ligne", l'utilisateur a besoin d'une autorisation de niveau "Autorisation pour zone" pour la fenêtre de vue dans l'espace de travail. Dans WinCC Runtime, cliquez sur le bouton "Appeler/composer des groupes de courbes" dans le jeu de boutons 1 pour ouvrir la boîte de dialogue "Courbes en ligne" : Cette boîte de dialogue affiche tous les groupes de courbes récemment créés, leur contenu et la date de la dernière modification. Description du dialogue Fonction Afficher Nouveau Supprimer Explication Affiche le groupe de courbes sélectionné dans WinCC Online Trend Control. Ouvre la boîte de dialogue "Nouveau groupe de courbes". Elle vous permet de paramétrer un nouveau groupe de courbes. Supprime le groupe de courbes sélectionné. Vous pouvez également supprimer plusieurs groupes de courbes. Manuel système, 02/2013, A5E AA 345

346 Process Control Runtime 9.10 Système de courbes Fonction Renommer Enregistrer sous Annuler Explication Ouvre la boîte de dialogue "Nouveau nom du groupe de courbes" dans laquelle vous pouvez saisir un nouveau nom pour le groupe de courbes sélectionné. Ce bouton n'est actif que si vous avez sélectionné un groupe de courbes. Crée une copie du groupe de courbes sélectionné. Ferme la boîte de dialogue sans valider les modifications. Voir aussi Boîte de dialogue "Nouveau groupe de courbes" (Page 346) Construction de courbes en ligne (Runtime) (Page 344) Construction, enregistrement et appel de groupes de courbes (Page 343) Boîte de dialogue "Nouveau groupe de courbes" Introduction Si vous cliquez sur le bouton "Nouveau..." dans la boîte de dialogue "Courbes en ligne", la boîte de dialogue "Nouveau groupe de courbes" s'affiche : Description du dialogue Fonction Nom Contenu Explication Nom du groupe de courbes nouvellement créé. Les caractères spéciaux et les espaces ne sont pas autorisés. La valeur par défaut de cette zone de texte est "sans nom". Détermine si des variables d'archivage ou des variables en ligne sont représentées sous forme de courbe dans WinCC Online Trend Control. Activez le bouton d'option voulu. 346 Manuel système, 02/2013, A5E AA

347 Process Control Runtime 9.10 Système de courbes Fonction Explication Modèles de vue Affiche les modèles de vue disponibles. Les modèles de vue suivants sont également fournis : Créer Annuler pour le WinCC Online Trend Control avant WinCC V7.0. pour le nouveau WinCC OnlineTrendControl à partir de WinCC V7.0. Utilisez l'un de ces modèles de vue afin de visualiser des courbes au runtime. A partir de WinCC V7.0, nous vous recommandons d'utiliser le nouveau modèle de vue standard Si vous voulez créer un modèle de vue vous-même, faites une copie de l'un des modèles de vue du produit et renommez cette copie. Pour que le modèle de vue soit reconnu comme tel, il faut que son nom commence par le préfixe Etant donné que les modèles de vue sont enregistrés localement sur l'ordinateur, vous devez répéter cette procédure sur chaque serveur et chaque client. Dans les modèles de vue personnalisés, vous pouvez ajouter et lier tous les objets disponibles sous Graphics Designer. Ferme la boîte de dialogue "Nouveau groupe de courbes" et ouvre la boîte de dialogue "Propriétés de WinCC Online Trend Control". Ferme cette boîte de dialogue sans valider les modifications. Voir aussi Construction de courbes en ligne (Runtime) (Page 344) Construction, enregistrement et appel de groupes de courbes (Page 343) Boîte de dialogue "Propriétés de WinCC Online Trend Control" Introduction La boîte de dialogue "Propriétés de WinCC OnlineTrendControl" vous permet d'affecter une variable d'archivage ou une variable en ligne à chaque courbe. Tous les paramétrages que vous effectuez dans cette boîte de configuration sont enregistrés par le système de manière persistante. Manuel système, 02/2013, A5E AA 347

348 Process Control Runtime 9.10 Système de courbes Marche à suivre 1. Définissez avec le bouton "Nouveau" le nombre souhaité de courbes. 2. Définissez la provenance des données pour la courbe sélectionnée sous "Intégration des données". Le bouton "?" dans la barre de titre vous permet d'afficher une aide supplémentaire sur les possibilités de configuration de WinCC OnlineTrendControl. 348 Manuel système, 02/2013, A5E AA

349 Process Control Runtime 9.10 Système de courbes Voir aussi Construction de courbes en ligne (Runtime) (Page 344) Boîte de dialogue "Nouveau groupe de courbes" (Page 346) Construction, enregistrement et appel de groupes de courbes (Page 343) Manuel système, 02/2013, A5E AA 349

350 Process Control Runtime 9.11 Signalisation groupée 9.11 Signalisation groupée Signalisation groupée Introduction Les signalisations groupées servent à la représentation comprimée des états de process (états d'alarmes) sous forme graphique. Le système fait la distinction entre 16 types d'alarmes au total. L'objet de signalisation groupée est piloté par une variable qui représente l'état d'alarme. Vous pouvez utiliser cette variable dans d'autres composants WinCC si vous voulez y représenter des états de signalisations groupées. D'autres types de dynamisation ne sont pas possibles. Vous pouvez configurer le comportement de la signalisation groupée via les propriétés des objets comme vous le souhaitez. Le choix de l'affectation des types d'alarmes aux différents boutons et de la configuration des textes, des couleurs, du clignotement et de la représentation des acquittements des boutons vous revient Les paragraphes suivants expliquent l'effet des valeurs par défaut de la signalisation groupée au runtime. Représentation des signalisations de process, de contrôle de processus et de conduite L'objet de signalisation groupée est visualisé dans l'aperçu de zone, dans Picture Tree Navigator, dans le bloc d'affichage et par des signalisations groupées configurées dans la vue de process. La représentation varie en fonction du paramétrage global du design. Les signalisations groupées dans l'aperçu de zone et dans Picture Tree Navigator se rapportent toujours et uniquement à la zone de l'installation (hiérarchie des vues), dans lesquelles elles sont représentées. Représentation générale dans le bandeau de supervision et dans Picture Tree Navigator : Représentation différenciée dans la vue de process : Représentation dans le bloc d'affichage PCS 7: 350 Manuel système, 02/2013, A5E AA

351 Process Control Runtime 9.11 Signalisation groupée Signalisations du processus A Alarme blanc sur rouge clignotant = arrivée, fixe = acquittée W Avertissement noir sur jaune clignotant = arrivée, fixe = acquittée T Tolérance * blanc sur bleu fixe (pas d'acquittement obligatoire) * Configuré par défaut pour les nouveaux projets à partir de WinCC V7.01. L'option du concept d'acquittement de la classe d'alarmes "Tolérance" est activée dans l'éditeur de projets OS. Signalisations du contrôle de processus S Incident jaune sur noir clignotant = arrivée, fixe = acquittée F Erreur jaune sur noir clignotant = arrivée, fixe = acquittée MR Requête de maintenance (Maintenance Request) jaune sur noir clignotant = arrivée, fixe = acquittée Signalisations de conduite OR Demande d'intervention blanc sur magenta foncé fixe (pas d'acquittement obligatoire) Signalisations de verrouillage X Point de mesure verrouillé blanc sur gris fixe La signalisation de verrouillage doit également être prise en compte si, lors du chargement des modifications, le chargement de l'as n'est pas encore terminé. Par exemple, un nouveau poste de signalisation n'existe pas encore dans l'as. Priorités des types d'alarme Trois des cinq boutons de la signalisation groupée ont une affectation multiple. Quand des états différents sont actifs en même temps sur un bouton en raison de la valeur de la variable reliée, c'est l'état de priorité supérieure qui est représenté. Pour cela, les règles citées dans le tableau suivant sont en vigueur. Ce tableau contient tous les types d'alarmes prédéfinis et indique les priorités en cas d'affectation multiple (de haut en bas par ordre décroissant). Manuel système, 02/2013, A5E AA 351

352 Process Control Runtime 9.11 Signalisation groupée Type d'alarme Représentation Priorité Alarm High (alarme supérieure) Alarm Low (alarme inférieure) "Supérieure" passe avant "Inférieure", mais "Non acquittée" passe toujours avant "Acquittée" Warning High (avertissement supérieur) Warning Low (avertissement inférieur) Tolérance High (tolérance supérieure) Tolérance Low (tolérance inférieure) Contrôle de process AS, incident Contrôle de process AS, erreur Requête de maintenance 1. "Avertissement" passe avant "Tolérance" indépendamment de l'état d'acquittement. 2. "Avertissement supérieur" passe avant "Avertissement inférieur", mais "non acquitté" passe toujours avant "acquitté". 3a. En cas de liaison avec des valeurs de processus : "Tolérance supérieure" passe avant "Tolérance inférieure", mais "non acquittée" passe toujours avant "acquittée". 3b. En cas de liaison avec des vues subordonnées : "Tolérance supérieure" passe avant "Tolérance inférieure" indépendamment de l'état d'acquittement. Vous trouverez des informations supplémentaires au paragraphe "Influencer le comportement à l'acquittement au moyen de la Attention : Dans le contexte PCS7, l'acquittement peut être requis pour "Tolérance" en tant qu'option dans les nouveaux projets à partir de PCS 7.1. "Contrôle de processus AS, incident" passe avant "Contrôle de processus AS, erreur" qui passe avant "Requête de maintenance", mais "Non acquitté" passe toujours avant "Acquitté". Demande d'intervention Pas d'affectation multiple Point de mesure verrouillé Pas d'affectation multiple Même comportement que dans la version 6.0 quand la propriété "Afficher verrouillage" est activée. 352 Manuel système, 02/2013, A5E AA

353 Process Control Runtime 9.11 Signalisation groupée Remarques sur la signalisation groupée Tenez compte des points suivants quand vous utilisez une signalisation groupée : Les signalisations groupées affichées dans l'aperçu de zone résultent de la combinaison, par opérateur logique OU, de toutes les signalisations groupées se trouvant dans des vues subordonnées appartenant à cette zone. Dans le contexte PCS 7, les alarmes d'incident spécifiques aux blocs sont affectées fermement aux types d'alarmes correspondants de la signalisation groupée et il n'est pas possible de changer cette affectation. L'acquittement est obligatoire pour "Alarme", "Avertissement" et pours les messages de contrôle de process. Les alarmes antérieures à ces signalisations dans le contexte PCS 7 déclenchent en outre un avertisseur configuré. Pour les nouveaux projets à partir de WinCC V7.01, les alarmes de la classe d'alarme "Tolérance" sont configurées par défaut comme alarmes devant être acquittées. L'option est activée dans l'éditeur de projets OS. Remarque Une fois le runtime activé, il faut attendre environ 50 secondes pour que la signalisation groupée soit mise à jour dans l'aperçu de zone. Remarque Dans la version WinCC 6.0 SP3 (PCS7 version 6.1), la lettre "S" pour "Message de contrôle de processus OS" est remplacée par "M" ou "MR" pour "Requête de maintenance" (Maintenance Request). Dans les projets convertis à la version WinCC V6.0 SP3 (PCS7 version 6.1), les signalisations groupées déjà existantes dans des vues de process continuent d'afficher la lettre "S" pour "Message de contrôle de processus OS". La nouvelle lettre "M" pour "Maintenance Request" (Requête de maintenance) est représentée dans l'aperçu de zone et dans Picture Tree Navigator. Les signalisations groupées nouvellement intégrées dans des vues de process sur la base de la version WinCC 6.0 SP3 (PCS7 version 6.1) ont le même paramétrage standard qu'avant la conversion. Voir aussi Comment afficher la source d'alarme via la signalisation groupée (Page 353) Influencer le comportement à l'acquittement via la (Page 356) Comment afficher la source d'alarme via la signalisation groupée Source d'alarme Lorsqu'une alarme survient, elle est affichée dans un champ de la signalisation groupée. L'opérateur peut demander l'affichage de la vue dans laquelle l'alarme s'est produite. Manuel système, 02/2013, A5E AA 353

354 Process Control Runtime 9.11 Signalisation groupée Marche à suivre Comment afficher la vue avec la source d'alarme : 1. Cliquez sur le bouton de la signalisation groupée qui signale l'alarme dont vous voulez visualiser la source. La vue montrant la source de l'alarme est affichée. Si la vue ne peut être déterminée de manière univoque parce que le même événement est présent en plusieurs endroits, c'est la première vue dans l'ordre de la recherche qui est affichée. Le point de mesure concerné est marqué en gras, comme par exemple : 2. si vous cliquez du bouton droit de la souris sur le bouton de la signalisation groupée, l'écran affiche une vue de l'origine de l'alarme. Remarque S'il n'y a pas de liaison à une variable WinCC ou si la configuration est erronée, les boutons d'un objet de signalisation groupée d'une vue ne sont pas actionnables et sont représentés en gris foncé. Dans le cas des signalisations groupées dans le bandeau de supervision, les boutons sont représentés en gris clair et en position "actionné". Hiérarchie des signalisations groupées Une signalisation groupée est en général constituée de plusieurs alarmes individuelles survenues dans une zone ou un sous-groupe. Il se forme ainsi une sorte de hiérarchie des alarmes groupées. A la sélection de la source d'une alarme, la vue affichée est toujours la vue du plus bas niveau dans lequel une affectation à une alarme déterminée est encore possible. L'éditeur de projet OS vous facilite la configuration de la hiérarchie des signalisations groupées. Lorsque vous activez la case à cocher "Générer/actualiser les signalisations groupées" sous l'onglet "Représentation d'alarmes", les signalisations groupées dans l'aperçu de zone sont automatiquement intégrées à la hiérarchie des vues. Vous pouvez également relier les objets de signalisation groupée indépendamment de la hiérarchie des vues. La vue ci-dessous montre par exemple une hiérarchie possible des signalisations groupées. 354 Manuel système, 02/2013, A5E AA

355 Process Control Runtime 9.11 Signalisation groupée Explication de la hiérarchie des signalisations groupées représentées A l'aide de la vue ci-dessus, nous expliquons pour un avertissement comment afficher la source de l'alarme en cliquant sur l'alarme groupée. Un avertissement est affiché dans la zone 8. Nous visualisons l'avertissement pour la zone 8.1. L'avertissement provient des zones et Choisissez l'avertissement en cliquant dans la zone 8. La source de l'alarme dans la zone est affichée. Motif : Il n'est pas possible dans la zone d'identifier la zone à laquelle appartient l'avertissement. S'il n'y avait pas d'avertissement dans la zone p.ex., la vue de la zone serait affichée. Manuel système, 02/2013, A5E AA 355

356 Process Control Runtime 9.11 Signalisation groupée Voir aussi Signalisation groupée (Page 350) Influencer le comportement à l'acquittement via la (Page 356) Influencer le comportement à l'acquittement via la Vue d'ensemble Les événements "Demande d'intervention" et "Point de mesure verrouillé" ne sont pas des événements acquittables dans l'environnement PCS 7. Grâce à la variable et l'attribut "Concept d'acquittement" de la signalisation groupée, ces évènements sont automatiquement marqués comme acquittés en Runtime lors du calcul des signalisations groupées et lors de l'affichage du bandeau de supervision pour empêcher le clignotement. La valeur de départ de l'attribut est par défaut 0x (17). La valeur de l'attribut "Concept d'acquittement" doit être identique pour les objets de signalisation groupée, l'indicateur analogique élargi, l'indicateur d'état élargi et pour la variable La variable est directement créée sous "Variables internes" comme valeur de 32 bits avec préfixe par Basic Process Control. Dans l'éditeur de projets OS, vous pouvez modifier le concept d'acquittement de "Tolérance". Le positionnement d'autres bits d'acquittement permet de marquer également d'autres événements comme acquittés lors du calcul de la signalisation groupée. Lors d'un acquittement groupé à l'aide du bouton "Acquittement groupé", tous les bits d'acquittement des points de mesure à acquitter dans la vue considérée sont mis à Lors d'un acquittement groupé il est nécessaire, pour des raisons techniques, d'effacer tous les bits d'état des points de mesure à acquitter. Pour ne pas supprimer les bits d'état après l'acquittement, les bits du mot d'état (mot de plus haute valeur) de la variable doivent être définis (0xFFFF). Combiné avec les bits d'acquittement (mot de valeur moindre), il en résulte la valeur de départ 0xFFFF0C11 - c'est pour une valeur de 32 bits avec préfixe ou pour une valeur de 32 bits sans préfixe. Les évènements "ToleranceLow", "ToleranceHigh", "Demande d'intervention" et "Point de mesure verrouillé" dans les projets avant WinCC V7.01 ne sont pas des évènements acquittables dans l'environnement PCS 7. La variable a par défaut la valeur de départ 0x00000C11 (3089). Ce sont exactement les bits d'acquittement pour "ToleranceLow", "ToleranceHigh", "Demande d'intervention" et "Point de mesure verrouillé". Voir aussi Signalisation groupée (Page 350) Comment afficher la source d'alarme via la signalisation groupée (Page 353) 356 Manuel système, 02/2013, A5E AA

357 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques 9.12 Commande de process, vues graphiques Commande de process, vues graphiques Introduction Le système graphique configuré vous permet de commander et de surveiller le process dans le cadre de la conduite du process. La conduite du process se fait dans l'espace de travail. Le système graphique a les tâches suivantes : représentation de l'installation dans une vue générale de l'installation affichage de vues de process dans l'espace de travail conduite du process et commandes système affichage d'états d'alarme Manuel système, 02/2013, A5E AA 357

358 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Vues graphiques Les vues graphiques sont des vues librement configurées qui représentent en général des installations ou des unités de process et qui permettent la conduite du process. Les vues graphiques sont affichées dans l'espace de travail. Eléments dans les vues graphiques Les vues graphiques se composent d'éléments statiques et d'éléments dynamiques : Les éléments de vue statiques ne changent pas de représentation. Les éléments de vue dynamiques représentent des valeurs de process ou des états et leur modification durant le déroulement du process. Il s'agit des éléments de vue suivants : 358 Manuel système, 02/2013, A5E AA

359 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Valeurs numériques Bargraphes Bargraphes 3D Textes d'affichage et de saisie Indicateurs d'état Affichages d'état et affichages analogiques Eléments de vue dynamiques Vous pouvez intervenir sur les éléments de vue statiques comme sur les éléments dynamiques, selon la configuration. Valeurs de process Valeur numérique Explication Les valeurs numériques du process s'affichent sous forme de nombre à plusieurs chiffres. Une unité de mesure peut figurer à côté du nombre. La saisie de valeur numérique sert à fournir des consignes ou des grandeurs réglantes. On peut distinguer les valeurs numériques selon leur format d'affichage : Nombre entier (nombres entiers de 2 à 9 chiffres) Nombre à virgule fixe (position fixe de la virgule/du point décimal, 2 à 9 chiffres avant la virgule et 0 à 5 chiffres après la virgule) Nombres à virgule flottante (position variable de la virgule / du point décimal en fonction de la taille de la valeur : 2 à 8 chiffres avant la virgule et 1 à 7 chiffres après la virgule) Nombre exponentiel Les violations de seuil peuvent être indiquées par un changement de couleur ou de motif de l'arrière-plan. Exemple : Bargraphes Les bargraphes indiquent des valeurs de process sous forme analogique. La valeur actuelle est représentée par une barre de taille mise à l'échelle. Les propriétés du bargraphe sont librement paramétrables. Les violations de seuil peuvent être représentées par un changement de couleur. Exemple : Manuel système, 02/2013, A5E AA 359

360 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Valeurs de process Bargraphes 3D Explication Le package optionnel Basic Process Control met à votre disposition un bargraphe 3D pour la représentation graphique de valeurs par rapport à un seuil inférieur et à un seuil supérieur. La représentation tridimensionnelle est librement configurable. Les violations de seuil peuvent être représentées par un changement de couleur. Exemple : Texte de saisie Texte d'affichage Courbes Indicateur d'état Indicateur d'état étendu Indicateur analogique étendu Les textes de saisie sont des textes dynamiques que vous entrez dans un champ de longueur donnée (nombre de caractères). Quand ce champ n'est rempli qu'en partie, le reste est rempli de caractères définis par le technicien ayant réalisé la configuration. Les caractères non autorisés par la configuration ne s'affichent pas à l'écran. Les textes d'affichage sont des textes dynamiques qui s'affichent dans un champ de longueur donnée (nombre de caractères). Vous pouvez faire afficher, par exemple, des états de process sous forme de textes en clair ou des demandes d'intervention suivant la situation. Vous pouvez configurer des textes de plusieurs lignes. L'affichage de courbes permet de contrôler l'évolution dans le temps de phases de process actuelles ou archivées. Les indicateurs d'état sont de petits symboles graphiques qui s'affichent à tour de rôle dans les vues. Ils vous permettent de suivre des états du process ou de l'installation. Un indicateur d'état est par ex. un symbole de vanne dont la couleur et la position varient selon l'état de la vanne. Les indicateurs d'état peuvent être des symboles différents ou bien un même symbole de couleurs ou de motifs différents. L'indicateur d'état étendu permet d'afficher l'état d'une variable au runtime à l'aide de vues configurées. De plus, il est possible de représenter l'état de la variable en rapport avec un état d'alarme. Cet état d'alarme résulte de l'analyse de la valeur groupée. Tous les types standard de fichier graphique sont pris en charge. L'indicateur analogique étendu permet de représenter au runtime, avec des couleurs de premier plan et d'arrière-plan différentes, le contenu d'une variable en rapport avec un état d'alarme. Cet état d'alarme résulte de l'analyse de la valeur groupée Comment sélectionner une vue via un point de mesure Introduction Dans une OS PCS 7, vous pouvez en outre effectuer des changements de vue via le point de mesure. La variable sélectionnée dans la liste des points de mesure représente un point de mesure mis en valeur dans le type de représentation sélectionné : 360 Manuel système, 02/2013, A5E AA

361 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Condition L'utilisateur connecté doit disposer des autorisations de zone appropriées dans User Administrator. Cette fonction n'est disponible que sur une OS PCS 7. Marche à suivre Au runtime, cliquez sur le bouton "Vue par point de mesure" dans le jeu de boutons 1. Ceci ouvre la boîte de dialogue "Sélection de vue par le point de mesure". Si le point de mesure possède un commentaire de bloc, il s'affiche dans le tableau à côté du point de mesure. Ce commentaire de bloc s'affiche aussi dans la ligne de la fenêtre du bloc d'affichage qui s'ouvre quand vous cliquez sur l'icône du bloc. Le commentaire provient de la structure du bloc/de la variable "#comment" et est configuré sur le bloc dans CFC. Manuel système, 02/2013, A5E AA 361

362 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Description du dialogue Fonction ordinateur Point de mesure inclu exclu Charger Description La liste déroulante n'est activée que si vous ouvrez la boîte de dialogue dans un projet client WinCC. Vous devez en outre avoir chargé le package du serveur sélectionné sur le client WinCC. Sélectionnez dans cette liste déroulante les points de mesure qui doivent être affichés. "<Toutes>" les variables sont affichées par défaut. Vous pouvez écrire un critère de filtrage dans la fonction de filtre. Seuls les points de mesure correspondant à ce critère de filtrage seront affichés. Le filtre négatif vous permet d'exclure des points de mesure de l'affichage. Seuls les points de mesure correspondant au critère de filtrage et PAS au critère de filtrage négatif seront affichés dans la liste. Si vous entrez par ex. "*" dans le champ "inclu" et "b*" dans le champ "exclu", tous les points de mesure ne commençant pas par "b" s'affichent. Charge le filtre actuel. 362 Manuel système, 02/2013, A5E AA

363 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Fonction Enregistrer Mode de représentation Description Enregistre le filtre actuel. Le groupe "Mode de représentation" propose cinq façons de représenter le point de mesure. Le mode par défaut est "Vue de process sur espace de travail". Boucle sur espace de travail Boucle dans fenêtre Groupe Vue de process sur espace de travail Vue de process dans fenêtre Remarque Les points de mesure dont la zone est inconnue ne disposent pas d'autorisation de conduite. Si la sélection du point de mesure échoue, vérifiez dans l'éditeur de listes de blocs qu'une zone a bien été associée au point de mesure. Indiquez à cet endroit, si nécessaire, la zone pour laquelle l'utilisateur possède une autorisation. Si vous n'avez pas configuré de vue de destination, le bloc d'affichage affiché est celui pour lequel le point de mesure a été configuré. Le mode de représentation par défaut est alors "Boucle sur espace de travail". Dans ce cas, vous ne pouvez pas activer les deux dernières options du mode de représentation Comment sélectionner une vue par son nom Introduction Vous pouvez, dans la liste de toutes les vues graphiques rattachées au projet courant et qui sont enregistrés dans le répertoire du projet, sélectionner les vues souhaitées et les afficher dans l'espace de travail ou dans une fenêtre de process. Lors de la sélection, le système vérifie que l'utilisateur possède bien les autorisations de zone nécessaires attribuées dans User Administrator. Marche à suivre Au runtime, cliquez sur le bouton "Vue par le nom" dans le jeu de boutons 1. Ceci ouvre la boîte de dialogue "Sélection de vue par le nom". Si vous avez créé une hiérarchie de l'installation et associé des vues aux dossiers avec Picture Tree Manager, la hiérarchie de vue correspondante s'affiche également à côté du nom de vue dans le tableau. Manuel système, 02/2013, A5E AA 363

364 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Description du dialogue Fonction ordinateur inclu exclu Charger Enregistrer Description La liste déroulante n'est activée que si vous ouvrez la boîte de dialogue dans un projet client WinCC. Vous devez en outre avoir chargé le package du serveur sélectionné sur le client WinCC. Vous pouvez écrire un critère de filtrage dans la fonction de filtre. Seules les vues répondant à ce critère de filtrage s'afficheront. Le filtre négatif vous permet d'exclure des vues de l'affichage. Seules les vues répondant au critère de filtrage et PAS au critère de filtrage négatif s'afficheront dans la liste. Si vous entrez par ex. "*" dans le champ "inclu" et "b*" dans le champ "exclu", toutes les vues ne commençant pas par "b" s'affichent. Charge le filtre actuel. Enregistre le filtre actuel. 364 Manuel système, 02/2013, A5E AA

365 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Fonction Description Mode de représentation Le groupe "Mode de représentation" offre deux façons de représenter la vue : Représentation sur l'espace de travail Représentation dans la fenêtre de process Aperçu Quand vous cochez la case "Afficher", la vue à représenter s'affiche dans la fenêtre d'aperçu Navigation dans la hiérarchie des vues Sélection d'une zone partielle Si une zone sélectionnée comporte elle-même des zones partielles, vous pouvez les sélectionner à l'aide des boutons représentés ci-dessus. L'affichage en couleur des flèches indique qu'il existe d'autres zones partielles. Déplacement dans la hiérarchie des vues Une zone et ses zones partielles possèdent une structure que vous avez vous-même choisie. Vous pouvez vous déplacer dans cette hiérarchie de l'installation. La figure suivante montre, en se basant sur la hiérarchie de l'installation affichée, comment l'utilisateur peut se déplacer dans la hiérarchie de l'installation au runtime : Manuel système, 02/2013, A5E AA 365

366 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Fait passer d'un niveau de zone ou de zone partielle à un autre niveau de zone partielle, par exemple du niveau de zone partielle 1 vers le niveau de zone partielle 2. Fait passer, au sein d'un niveau de zone partielle, aux vues contenues dans ce niveau de zone partielle, par exemple dans le niveau de zone partielle 1, de la vue 1 à la vue 2 et réciproquement Sélection directe de vues graphiques Possibilités de sélection Vous disposez de plusieurs méthodes pour sélectionner des vues graphiques. Sélection de vues graphiques via la pile mémoire de vues Split Screen Manager journalise tous les changements de vue dans l'espace de travail. Vous pouvez ainsi sélectionner les vues précédemment affichées. Pour chaque espace de travail de la vue de base, le système gère une pile mémoire de vues spécifique à la zone et dans laquelle les noms des huit dernières vues sélectionnées pour chaque espace de travail sont enregistrées. Le bouton suivant vous permet de sélectionner la vue mémorisée avant la vue de process actuelle dans la pile mémoire de vues : Le bouton suivant vous permet de sélectionner la vue mémorisée après la vue de process actuelle dans la pile mémoire de vues : 366 Manuel système, 02/2013, A5E AA

367 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Remarque Les autorisations attribuées pour les vues de la mémoire de vues et de la pile mémoire de vues sont spécifiques à l'utilisateur. C'est pourquoi la totalité de la mémoire de vues et de la pile mémoire de vues de tous les écrans est effacée à chaque connexion d'un nouvel utilisateur dans WinCC. Sélection de vues graphiques via la mémoire de vues La mémoire de vues sert à ranger de manière simple une vue de l'espace de travail. La vue dans la mémoire de vues peut être appelée à tout moment (plusieurs fois le cas échéant). Quand vous enregistrez une nouvelle vue, la vue originale est écrasée dans la mémoire de vues. Une mémoire spécifique de vues est gérée pour chaque espace de travail dans la vue de base. Cliquez sur le bouton ci-contre pour enregistrer la vue dans la mémoire de vues. Cliquez sur le bouton ci-contre pour afficher la vue contenue dans la mémoire de vues. Vous pouvez vous trouver dans une vue quelconque de l'installation. Remarque Les autorisations concernant les vues stockées dans la mémoire de vues sont spécifiques à l'utilisateur. La totalité de la mémoire de vues de tous les écrans est effacée à chaque changement d'utilisateur dans WinCC Manipulations dans les vues graphiques Vue d'ensemble Quand le pointeur de la souris prend la forme illustrée ici, vous pouvez utiliser ou commander un objet, par exemple saisir des valeurs. On distingue les commandes suivantes : Manuel système, 02/2013, A5E AA 367

368 Process Control Runtime 9.12 Commande de process, vues graphiques Les commandes système modifient la représentation dans la fenêtre graphique. Elle n'ont aucune influence sur le process. Elles agissent uniquement à l'intérieur de l'os et permettent de manipuler des vues et des boîtes de dialogue. Les commandes système comprennent la sélection d'autres vues/boîtes de dialogue et le déplacement de vues dans votre fenêtre. Les commandes système agissent sur l'automate subordonné. Elles modifient des valeurs telles que des valeurs de consigne ou des positions de vanne dans le système d'automatisation. 368 Manuel système, 02/2013, A5E AA

369 Lecteur de carte à puce Lecteur de carte à puce Contenu L'option "Lecteur de carte à puce" sert à intégrer un lecteur de carte à puce dans l'environnement WinCC. Lorsque l'option "Chipcard Reader" est installée, WinCC User Administrator prend en charge les lecteurs de cartes à puce indiqués dans le chapitre "Informations générales sur le lecteur de cartes à puce". Cette option ne doit pas être confondue avec "SIMATIC Logon". Cette documentation explique comment : Vue d'ensemble sur les lecteurs de cartes à puce utilisables Comment paramétrer l'interface Comment écrire sur les cartes à puce Comment vérifier les cartes à puce Manuel système, 02/2013, A5E AA 369

370 Lecteur de carte à puce 10.2 Généralités sur le lecteur de carte à puce 10.2 Généralités sur le lecteur de carte à puce Introduction Le lecteur de carte à puce est un périphérique externe qui permet la lecture et l'écriture sur des cartes à puce. Vous raccordez le lecteur de cartes à puce à l'interface COM1 série ou via USB. Cette option WinCC ne doit pas être confondue avec SIMATIC Logon. Vous trouvez ci-après une description des lecteurs de cartes à puce utilisables. CardMan Desktop serial 3111 d'omnikey Le lecteur de cartes à puce série "CardMan Desktop serial 3111" remplace les lecteurs de cartes à puce série "B1 CardMan 9010" et "B1 CardMan 9011". "CardMan Desktop serial 3111" est équipé de deux diodes lumineuses dont seulement une est utilisée actuellement. Si le lecteur de cartes à puce a bien été détecté et si son pilote est lancé, la diode électroluminescente s'allume en vert. Lors de la communication avec une carte à puce insérée, la diode électroluminescente passe du vert au rouge. Le lecteur de cartes à puce "CardMan Desktop serial 3111" est installé manuellement. Procédez comme suit : 1. L'ordinateur doit être hors tension pour raccorder le lecteur de cartes à puce. L'alimentation est réalisée via le port PS2. Le connecteur doit être branché entre l'ordinateur et le clavier. 2. Contrôlez les paramètres du port COM1 dans le gestionnaire des périphériques sous Windows. Pour en savoir plus, reportez-vous au chapitre "Comment paramétrer l'interface". 3. Enregistrez les fichiers requis sur votre ordinateur en les téléchargeant depuis omnikey.aaitg.com/index.php?id=69&l=1: CardMan3111_V1_1_2_1.exe (CardMan 3111 PC/SC Windows) CT-API_V4_0_2_2.exe (CT-API for Windows) 4. Effectuez un double clic sur le fichier "CardMan3111_V1_1_2_1.exe" enregistré. Suivez les instructions du programme d'installation et acceptez l'extraction du logiciel pilote dans le répertoire "C:\Omnikey". 5. Effectuez un double clic sur le fichier "CT-API_V4_0_2_2.exe" enregistré. Suivez les instructions du programme d'installation et acceptez l'extraction de CT-API dans le répertoire "C:\Omnikey". 6. Pour installer le pilote, démarrez l'assistant de configuration matérielle de Windows. Comme source d'installation du pilote, sélectionnez "C:\Omnikey\CardMan3111 PCSC driver V ". 7. Pour installer API, ouvrez le répertoire "C:\Omnikey\CT-API_V4_0_2_2" avec l'explorateur Windows. Démarrez "SETUP.EXE" par double clic. Suivez les instructions du programme d'installation et acceptez l'installation d'api dans le répertoire proposé. 8. Redémarrez l'ordinateur. 9. Dans le panneau de configuration de Windows, ouvrez la boîte de dialogue "Terminal WinCC Chipcard". Activez la connexion via port 1 ou port 45. Pour cela,l'option "Utiliser ancien lecteur de cartes à puce" doit être désactivée. 370 Manuel système, 02/2013, A5E AA

371 Lecteur de carte à puce 10.2 Généralités sur le lecteur de carte à puce Le lecteur de cartes à puce "CardMan Desktop serial 3111" est maintenant prêt à l'emploi. Insérez les cartes dans le lecteur de sorte que la puce soit orientée vers la diode électroluminescente. Il est possible de continuer à utiliser les modèles "B1 CardMan 9010" et "B1 CardMan 9011" utilisés jusqu'à présent après cette installation supplémentaire. Pour ce faire, ouvrez la boîte de dialogue "Terminal WinCC Chipcard" dans le panneau de configuration de Windows. Activez tout d'abord la fonction "Utiliser ancien lecteur de cartes à puce (non Plug&Play)". Sélectionnez ensuite la connexion via COM1. Les anciens lecteurs de cartes à puces sont maintenant prêts à l'emploi. CardMan Desktop USB 3121 d'omnikey Le lecteur de cartes à puce "CardMan Desktop USB 3121" a la même fonction que le modèle "CardMan Desktop serial 3111", mais il possède un port USB. Le lecteur de cartes à puce "CardMan Desktop serial USB 3121" est installé manuellement. Procédez comme suit : 1. Branchez le lecteur de cartes à puce sur un port USB libre de l'ordinateur. En fonction du système d'exploitation, un pilote universel pour lecteurs de cartes à puce de Microsoft est installé automatiquement. Ignorez cette installation. 2. Enregistrez les fichiers requis sur votre ordinateur en les téléchargeant depuis omnikey.aaitg.com/index.php?id=69&l=1: CardMan3x21_V1_1_2_4.exe (CardMan 3x21 PC/SC) CT-API_V4_0_2_2.exe (CT-API for Windows) 3. Double-cliquez sur le fichier "CardMan3x21_V1_1_2_4.exe" enregistré. Suivez les instructions du programme d'installation et acceptez l'extraction du logiciel pilote dans le répertoire "C:\Omnikey". 4. Double-cliquez sur le fichier "CT-API_V4_0_2_2.exe" enregistré. Suivez les instructions du programme d'installation et acceptez l'extraction de CT-API dans le répertoire "C: \Omnikey". 5. Si un pilote de Microsoft est déjà installé, vous devez actualiser ce pilote par le pilote Omnikey. Ouvrez le gestionnaire des périphériques. Actualisez le pilote correspondant par clic du bouton droit de la souris sur l'icône "CardMan 3x21" ou "USB Smart Card reader". Suivez les instructions. Sélectionnez "C:\Omnikey\CardMan3x21 PCSC driver V " comme source d'installation du pilote. Si aucun pilote de Microsoft n'est encore installé, démarrez l'assistant de configuration matérielle de Windows. Sélectionnez "C:\Omnikey\CardMan3x21 PCSC driver V " comme source d'installation du pilote. 6. Pour installer API, ouvrez le répertoire "C:\Omnikey\CT-API_V4_0_2_2" avec l'explorateur Windows. Démarrez "SETUP.EXE" par double clic. Suivez les instructions du programme d'installation et acceptez l'installation d'api dans le répertoire proposé. 7. Redémarrez l'ordinateur. 8. Dans le panneau de configuration de Windows, ouvrez la boîte de dialogue "Terminal WinCC Chipcard". Activez la connexion via port 1 ou port 80. Pour cela,l'option "Utiliser ancien lecteur de cartes à puce" doit être désactivée. Manuel système, 02/2013, A5E AA 371

372 Lecteur de carte à puce 10.2 Généralités sur le lecteur de carte à puce Le lecteur de cartes à puce "CardMan Desktop USB 3121" est maintenant prêt à l'emploi. Insérez les cartes dans le lecteur de sorte que la puce soit orientée vers la diode électroluminescente. Il est possible de continuer à utiliser les modèles "B1 CardMan 9010" et "B1 CardMan 9011" utilisés jusqu'à présent après cette installation supplémentaire. Pour ce faire, ouvrez la boîte de dialogue "Terminal WinCC Chipcard" dans le panneau de configuration de Windows. Activez tout d'abord la fonction "Utiliser ancien lecteur de cartes à puce (non Plug&Play)". Sélectionnez ensuite la connexion via COM1. Les anciens lecteurs de cartes à puces sont maintenant prêts à l'emploi. B1 CardMan 9010/9011 d'omnikey Les lecteurs de cartes à puce "B1 CardMan 9010/9011" sont des anciens appareils déréférencés utilisables. Ils peuvent être exploités de manière habituelle après l'installation de WinCC. Ils possèdent une DEL qui reste soit éteinte, ou bien qui s'allume en vert ou encore clignote en rouge. L'état "éteint" indique ce qui suit : alimentation électrique défectueuse, mode reset, auto-test. L'auto-test ne dure que quelques secondes. L'état "vert" indique ce qui suit : un auto-test correct, le lecteur de carte à puce est prêt, la carte n'est pas enfichée ou n'est pas reconnue. L'état "rouge (clignotant)" indique ce qui suit : Auto-test non réussi, lecteur de cartes à puce défectueux, remplacer appareil Vous trouvez des sujets apparentés sur les lecteurs de cartes à puce "B1 CardMan 9010/9011" sur "www.omnikey.com". Lecteur externe "ifc B1" de Siemens Nixdorf Le lecteur de cartes à puce "ifc B1" est un ancien appareil déréférencé utilisable. Lecteur externe "CT B1 Snuggle" de Smart Solutions Le lecteur de cartes à puce "CT B1 Snuggle" est un ancien appareil déréférencé utilisable. Le lecteur de carte à puce "CT B1 Snuggle" possède une DEL de couleur variable, verte ou orange. Quand la DEL est allumée en vert, aucune carte à puce n'est enfichée ou l'appareil ne reconnaît pas la carte. Carte à puce et logiciel Le logiciel des types de lecteur de carte est compatible. Chaque lecteur de carte à puce peut lire les cartes à puce écrites par un autre type d'appareil. Les lecteurs de carte à puce lisent 372 Manuel système, 02/2013, A5E AA

373 Lecteur de carte à puce 10.2 Généralités sur le lecteur de carte à puce et écrivent des cartes à puce avec les systèmes d'exploitation TCOS 3.0, TCOS 2.0 et TCOS 1.2. A partir de WinCC 7.2, les informations utilisateur sont enregistrées sur la carte à puce au format Unicode. Une fonction de hachage améliorée est alors utilisée pour les mots de passe. Les cartes à puce dont l'écriture a lieu avec WinCC 7.2 ne sont plus lisibles avec une version antérieure à WinCC 7.2. Les projets WinCC dont vous avez effectué la migration sur WinCC 7.2 à l'aide de l'outil de migration peuvent toujours utiliser la carte à puce utilisée jusque là. Vous ne pouvez toutefois pas modifier le mot de passe de WinCC User Administrator. Vous devez introduire les cartes à puce dans le lecteur de telle manière que la puce se trouve du côté où se situe aussi le logo respectif de l'entreprise. Attention L'alimentation électrique est différente selon les lecteurs de carte à puce. Alors que l'ancien lecteur de cartes à puce ifc B1 est alimenté par une prise d'alimentation électrique externe, les lecteurs CT B1 Snuggle et Card Man tirent leur alimentation électrique directement de l'ordinateur via le port PS2. Vous retirez pour cela le connecteur du clavier et installez celui du lecteur entre les deux. La remise en service ou le remplacement d'un lecteur de cartes à puce avec port PS2 n'est pas possible pendant le fonctionnement. Vous devez arrêter l'ordinateur par le biais de l'interrupteur secteur. Si vous retirez le connecteur PS2 pendant le fonctionnement, le système d'exploitation risque de se bloquer. Remarque Vous devez établir la liaison matérielle entre le lecteur de carte à puce et l'ordinateur avant le démarrage de l'ordinateur. Carte à puce et redondance La configuration du lecteur de carte à puce varie selon l'ordinateur. Vous devez configurer chaque ordinateur individuellement. Si vous utilisez le Project Duplicator, les paramètres ne sont pas copiés. Remarque Lors de la configuration de l'installation, tenez compte du fait que les interfaces COM des ordinateurs sont occupées par les applications suivantes : Redondance de WinCC/serveur batch redondant Récepteur d'horloge (DCF77/GPS) Lecteur de carte à puce Mais, étant donné qu'un ordinateur ne possède en règle générale qu'une seule interface COM, vous ne pouvez donc pas utiliser toutes les applications en même temps. Manuel système, 02/2013, A5E AA 373

374 Lecteur de carte à puce 10.2 Généralités sur le lecteur de carte à puce Voir aussi Option "Carte à puce" dans User Administrator (Page 377) 374 Manuel système, 02/2013, A5E AA

375 Lecteur de carte à puce 10.3 Comment paramétrer l'interface 10.3 Comment paramétrer l'interface Conditions Les conditions suivantes s'appliquent si vous voulez utiliser WinCC avec une carte à puce : L'option "Chipcard" est installée Une interface a été affectée au lecteur de carte à puce (p.ex. "COM1" ou "COM2"). Marche à suivre Après avoir installé l'option WinCC "Carte à puce", exécutez les opérations suivantes pour activer le menu dans User Administrator : 1. Dans le Panneau de configuration du système d'exploitation, double-cliquez sur l'icône "Terminal WinCC Chipcard". Vous avez besoin de droits d'administrateur de Windows pour la boîte de dialogue de configuration "Terminal WinCC Chipcard Configuration". 2. Dans la boîte de dialogue "Terminal WinCC Chipcard Configuration", activez le bouton d'option "Terminal active" 3. Activez la fonction "Utiliser ancien lecteur de cartes à puce (non Plug&Play)" si vous voulez utiliser les anciens lecteurs "B1 CardMan 9010" et "B1 CardMan 9011". 4. Dans la liste déroulante "Connection", sélectionnez l'interface voulue et cliquez sur le bouton "OK". Vos saisies seront appliquées. Le menu "Carte à puce" est affiché quand vous ouvrez ensuite l'user Administrator. Si vous activez la case à cocher "Terminal disabled" dans la boîte de dialogue "Terminal WinCC Chipcard Configuration" du Panneau de configuration, le menu "Carte à puce" est à nouveau masqué dès que vous redémarrez l'user Administrator. Vous n'avez pas besoin de droits d'administrateur pour utiliser WinCC, écrire sur des cartes à puce et utiliser les cartes à puce au runtime. Si l'interface "COM" ne fonctionne pas, comparez vos paramétrages aux paramétrages ciaprès : Manuel système, 02/2013, A5E AA 375

376 Lecteur de carte à puce 10.3 Comment paramétrer l'interface Remarque Au runtime, le menu "Carte à puce" est désactivé, car ses fonctions ne sont utilisables que dans le cadre du système de configuration. Voir aussi Généralités sur le lecteur de carte à puce (Page 370) 376 Manuel système, 02/2013, A5E AA

377 Lecteur de carte à puce 10.4 Carte à puce dans User Administrator 10.4 Carte à puce dans User Administrator Option "Carte à puce" dans User Administrator Introduction Si vous installez WinCC avec les options, les fonctionnalités de User Administrator sont élargies. L'option "Basic Process Control" accroît p. ex. le nombre d'autorisations affichées dans la fenêtre de tableau. L'option "Carte à puce" ajoute le menu "Carte à puce" avec les commandes de menu correspondantes. La case à cocher "Connexion uniquement par carte à puce" peut alors être activée. Ce réglage est spécifique à l'utilisateur. Voir aussi Généralités sur le lecteur de carte à puce (Page 370) Extension de menu "Carte à puce" (Page 378) Manuel système, 02/2013, A5E AA 377

SIMATIC HMI. WinCC V7.0 SP1 MDM - WinCC/Options for Process Control. Présentation des options du contrôle de processus 1. Editeur de projet OS 2

SIMATIC HMI. WinCC V7.0 SP1 MDM - WinCC/Options for Process Control. Présentation des options du contrôle de processus 1. Editeur de projet OS 2 Présentation des options du contrôle de processus 1 Editeur de projet OS 2 SIMATIC HMI WinCC V7.0 SP1 MDM - WinCC/Options for Process Control Manuel système Avertisseur sonore 3 Time Synchronization 4

Plus en détail

Documentation de WinCC/WebUX - SIMATIC HMI. WinCC V7.3 SE incl. Update 1 Documentation de WinCC/WebUX - WebUX - Présentation 1. Comment utiliser WebUX

Documentation de WinCC/WebUX - SIMATIC HMI. WinCC V7.3 SE incl. Update 1 Documentation de WinCC/WebUX - WebUX - Présentation 1. Comment utiliser WebUX WebUX - Présentation 1 Comment utiliser WebUX 2 SIMATIC HMI WinCC V7.3 SE incl. Update 1 Manuel système Impression de l'aide en ligne 09/2014 A5E34377168-AB Mentions légales Signalétique d'avertissement

Plus en détail

SIMATIC. Process Control System PCS 7 V7.0 Station opérateur. Avant-propos Sommaire. Station opérateur PCS 7 1 Introduction à la configuration d'os 2

SIMATIC. Process Control System PCS 7 V7.0 Station opérateur. Avant-propos Sommaire. Station opérateur PCS 7 1 Introduction à la configuration d'os 2 s SIMATIC Process Control System PCS 7 V7.0 Station opérateur Manuel Avant-propos Sommaire Station opérateur PCS 7 1 Introduction à la configuration d'os 2 Définition des langues 3 Configuration des données

Plus en détail

SIMATIC. Process Control System PCS 7 Station opérateur. Avant-propos, Sommaire. PCS 7 OS 1 Introduction à la configuration dans PCS 7 OS

SIMATIC. Process Control System PCS 7 Station opérateur. Avant-propos, Sommaire. PCS 7 OS 1 Introduction à la configuration dans PCS 7 OS s SIMATIC Process Control System PCS 7 Station opérateur Manuel de configuration Avant-propos, Sommaire PCS 7 OS 1 Introduction à la configuration dans PCS 7 OS 2 Configuration des données PCS 7 OS dans

Plus en détail

SIMATIC. Process Control System PCS 7 PCS 7 OS Conduite du process. Avant-propos, Sommaire

SIMATIC. Process Control System PCS 7 PCS 7 OS Conduite du process. Avant-propos, Sommaire s SIMATIC Process Control System PCS 7 PCS 7 OS Conduite du process Manuel Avant-propos, Sommaire Qu'offre la documentation? 1 Documentations complémentaires 2 Structure de la documentation 3 Interface

Plus en détail

SIMATIC HMI. WinCC V7.2 WinCC : Configurations. Systèmes répartis 1. Serveur d'archives longue durée 2. Serveur de fichiers 3. WinCC ServiceMode 4

SIMATIC HMI. WinCC V7.2 WinCC : Configurations. Systèmes répartis 1. Serveur d'archives longue durée 2. Serveur de fichiers 3. WinCC ServiceMode 4 Systèmes répartis 1 Serveur d'archives longue durée 2 SIMATIC HMI WinCC V7.2 Serveur de fichiers 3 WinCC ServiceMode 4 Systèmes redondants 5 Manuel système Impression de l'aide en ligne 02/2013 A5E32318778-AA

Plus en détail

SIMATIC HMI. WinCC flexible 2008 SP2 Micro Lisez-moi. Remarques générales 1. Installation/Désinstallation 2. Particularités sous Windows 7 3

SIMATIC HMI. WinCC flexible 2008 SP2 Micro Lisez-moi. Remarques générales 1. Installation/Désinstallation 2. Particularités sous Windows 7 3 Remarques générales 1 Installation/Désinstallation 2 SIMATIC HMI WinCC flexible 2008 SP2 Micro Manuel système Particularités sous Windows 7 3 Vues et objets graphiques 4 Transfert 5 Runtime 6 Autres remarques

Plus en détail

SIMATIC HMI. WinCC V7.0 SP1 MDM - WinCC/Central Archive Server. WinCC/CAS - Instructions d'installation 1. WinCC/CAS Release Notes 2

SIMATIC HMI. WinCC V7.0 SP1 MDM - WinCC/Central Archive Server. WinCC/CAS - Instructions d'installation 1. WinCC/CAS Release Notes 2 WinCC/CAS - Instructions d'installation 1 WinCC/CAS Release Notes 2 SIMATIC HMI WinCC V7.0 SP1 MDM - WinCC/Central Archive Server Console d'administration WinCC/CAS 3 WinCC/CAS View Editor 4 WinCC/CAS

Plus en détail

WinCC/Audit - Documentation SIMATIC HMI. WinCC/Audit V7.3 WinCC/Audit - Documentation. Utilisation d'audit 5. Remarques importantes sur Audit Viewer

WinCC/Audit - Documentation SIMATIC HMI. WinCC/Audit V7.3 WinCC/Audit - Documentation. Utilisation d'audit 5. Remarques importantes sur Audit Viewer Utilisation d'audit 1 Remarques importantes sur Audit Viewer 2 SIMATIC HMI WinCC/Audit V7.3 Manuel système Notions fondamentales sur Audit 3 Marche à suivre 4 Utilisation d'audit 5 Migration 6 Impression

Plus en détail

SIMATIC HMI. WinCC V7.0 SP1 MDM - WinCC: Configurations. Systèmes répartis 1. Serveur d'archive 2. Serveur de fichiers 3. WinCC ServiceMode 4

SIMATIC HMI. WinCC V7.0 SP1 MDM - WinCC: Configurations. Systèmes répartis 1. Serveur d'archive 2. Serveur de fichiers 3. WinCC ServiceMode 4 Systèmes répartis 1 Serveur d'archive 2 SIMATIC HMI WinCC V7.0 SP1 Serveur de fichiers 3 WinCC ServiceMode 4 Systèmes redondants 5 Manuel système Impression de l'aide en ligne 11/2008 Mentions légales

Plus en détail

Logiciels tiers COMOS. Platform Logiciels tiers. Marques. Exigences de l'environnement système. Validations de logiciels tiers. Manuel d'utilisation

Logiciels tiers COMOS. Platform Logiciels tiers. Marques. Exigences de l'environnement système. Validations de logiciels tiers. Manuel d'utilisation Marques 1 Exigences de l'environnement système 2 COMOS Validations de logiciels tiers 3 Platform Manuel d'utilisation 04/2012 A5E03853163-01 Mentions légales Mentions légales Signalétique d'avertissement

Plus en détail

CPU 317T-2 DP : commande d'un axe. virtuel SIMATIC. Système d'automatisation S7-300 CPU 317T-2 DP : commande d'un axe virtuel.

CPU 317T-2 DP : commande d'un axe. virtuel SIMATIC. Système d'automatisation S7-300 CPU 317T-2 DP : commande d'un axe virtuel. CPU 317T-2 DP : commande d'un axe virtuel SIMATIC Système d'automatisation S7-300 CPU 317T-2 DP : commande d'un axe virtuel Introduction 1 Préparation 2 Unités didactiques 3 Informations supplémentaires

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

Mise en route. Nero BackItUp. Ahead Software AG

Mise en route. Nero BackItUp. Ahead Software AG Mise en route Nero BackItUp Ahead Software AG Informations relatives au copyright et aux marques Le manuel utilisateur Nero BackItUp et tout son contenu sont protégés par un copyright et sont la propriété

Plus en détail

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 OS Web Option (V8.0 SP1) Avant-propos 1. Documentations complémentaires 2

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 OS Web Option (V8.0 SP1) Avant-propos 1. Documentations complémentaires 2 Avant-propos 1 Documentations complémentaires 2 SIMATIC Système de conduite de process PCS 7 Description fonctionnelle Vue d'ensemble de l'option Web pour OS 3 Configurations avec l'option Web pour OS

Plus en détail

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 OS Web Option (V8.0) Avant-propos 1. Documentations complémentaires 2

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 OS Web Option (V8.0) Avant-propos 1. Documentations complémentaires 2 Avant-propos 1 Documentations complémentaires 2 SIMATIC Système de conduite de process PCS 7 Description fonctionnelle Vue d'ensemble de l'option Web pour OS 3 Configurations avec l'option Web pour OS

Plus en détail

SIMATIC. SIMATIC Logon. Gestion des utilisateurs et signatures électroniques. Conditions matérielles et logicielles. Contenu de la livraison 3

SIMATIC. SIMATIC Logon. Gestion des utilisateurs et signatures électroniques. Conditions matérielles et logicielles. Contenu de la livraison 3 SIMATIC SIMATIC SIMATIC Gestion des utilisateurs et signatures électroniques 1 Conditions matérielles et logicielles 2 Contenu de la livraison 3 Installation 4 5 Manuel de configuration 08/2008 A5E00496668-05

Plus en détail

Quantum Blue Reader QB Soft

Quantum Blue Reader QB Soft Quantum Blue Reader QB Soft Notice d utilisation V02; 08/2013 BÜHLMANN LABORATORIES AG Baselstrasse 55 CH - 4124 Schönenbuch, Switzerland Tel.: +41 61 487 1212 Fax: +41 61 487 1234 info@buhlmannlabs.ch

Plus en détail

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 Configuration PC et autorisation (V8.0) Avant-propos 1. Composants PC d'une installation PCS 7 2

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 Configuration PC et autorisation (V8.0) Avant-propos 1. Composants PC d'une installation PCS 7 2 Avant-propos 1 Composants PC d'une installation PCS 7 2 SIMATIC Système de conduite de process PCS 7 Configuration PC et autorisation (V8.0) Manuel de mise en oeuvre Equipement matériel des stations PC

Plus en détail

HelpAndManual_unregistered_evaluation_copy GESTIONNAIRE D'ALARMES CENTRALISE OPTIM'ALARM. Manuel d'utilisation

HelpAndManual_unregistered_evaluation_copy GESTIONNAIRE D'ALARMES CENTRALISE OPTIM'ALARM. Manuel d'utilisation HelpAndManual_unregistered_evaluation_copy GESTIONNAIRE D'ALARMES CENTRALISE OPTIM'ALARM Manuel d'utilisation OPTIMALOG 2008 Table des matières I Table des matières Part I Gestionnaire d'alarmes Optim'Alarm

Plus en détail

DANGER signifie que la non-application des mesures de sécurité appropriées entraîne la mort ou des blessures graves.

DANGER signifie que la non-application des mesures de sécurité appropriées entraîne la mort ou des blessures graves. Notes de sécurité 1 Particularités sous Windows 7 2 SIMATIC HMI WinCC V11 Lisezmoi WinCC Runtime Professional V11 SP2 Second Edition Manuel système Installation 3 Runtime 4 Options 5 Impression de l'aide

Plus en détail

Manuel de Nero MediaStreaming pour MCE

Manuel de Nero MediaStreaming pour MCE Manuel de Nero MediaStreaming pour MCE Nero AG Copyright et marques Le présent manuel et son contenu sont protégés par copyright et sont la propriété de Nero AG. Tous droits réservés. Ce manuel contient

Plus en détail

Manuel d'utilisation de Mémo vocal

Manuel d'utilisation de Mémo vocal Manuel d'utilisation de Mémo vocal Copyright 2002 Palm, Inc. Tous droits réservés. HotSync, le logo Palm et Palm OS sont des marques déposées de Palm, Inc. Le logo HotSync et Palm sont des marques commerciales

Plus en détail

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 OS Web Option (V7.1) Avant-propos 1. Documentations complémentaires. Présentation de PCS 7 OS Web Option

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 OS Web Option (V7.1) Avant-propos 1. Documentations complémentaires. Présentation de PCS 7 OS Web Option SIMATIC SIMATIC Système de conduite de process PCS 7 Description fonctionnelle Avant-propos 1 Documentations complémentaires 2 Présentation de PCS 7 OS Web Option 3 Configurations avec l'option PCS 7 OS

Plus en détail

10.06 Sommaire. 1 Fourniture... 1. 2 Conditions système requises... 3

10.06 Sommaire. 1 Fourniture... 1. 2 Conditions système requises... 3 10.06 Sommaire Sommaire 1 Fourniture... 1 2 Conditions système requises... 3 3 Installation... 5 3.1 Installation de Internet Information Services (IIS) et du service Message Queuing... 6 3.2 Configuration

Plus en détail

SIMATIC. Logiciel industriel SIMATIC Maintenance Station. Gestion des assets avec SIMATIC Maintenance

SIMATIC. Logiciel industriel SIMATIC Maintenance Station. Gestion des assets avec SIMATIC Maintenance SIMATIC Logiciel industriel SIMATIC Logiciel industriel SIMATIC Logiciel industriel Manuel d'utilisation Gestion des assets avec SIMATIC Maintenance 1 Station Configurations de la station de maintenance

Plus en détail

Cours de base SeeTec 5. Mode archives - 1 -

Cours de base SeeTec 5. Mode archives - 1 - Cours de base SeeTec 5 Mode archives - 1 - Table des matières Aperçu de caméra...3 Aperçu des alarmes / Détails d'alarme...4 Lecteur Général...6 Lecteur Commentaires...6 Lecteur Fonctionnalités...7 Vues

Plus en détail

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 Mise à jour de logiciel sans utilisation de nouvelles fonctions. Avant-propos 1.

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 Mise à jour de logiciel sans utilisation de nouvelles fonctions. Avant-propos 1. Avant-propos 1 Introduction 2 SIMATIC Système de conduite de process PCS 7 Mise à jour de logiciel sans utilisation de nouvelles fonctions Manuel de maintenance Présentation des étapes de mise à jour 3

Plus en détail

Guide d'utilisation rapide de Polycom RealPresence Content Sharing Suite

Guide d'utilisation rapide de Polycom RealPresence Content Sharing Suite Guide d'utilisation rapide de Polycom RealPresence Content Sharing Suite Version 1.2 3725-69871-001 Rév. A Novembre 2013 Ce guide vous apprend à partager et à visualiser des contenus pendant une téléconférence

Plus en détail

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 Configuration PC et autorisation (V8.0 SP1) Avant-propos 1. Composants PC d'une installation PCS 7 2

SIMATIC. Système de conduite de process PCS 7 Configuration PC et autorisation (V8.0 SP1) Avant-propos 1. Composants PC d'une installation PCS 7 2 Avant-propos 1 Composants PC d'une installation PCS 7 2 SIMATIC Système de conduite de process PCS 7 Configuration PC et autorisation (V8.0 SP1) Manuel de mise en oeuvre Equipement matériel des stations

Plus en détail

Les règles du contrôleur de domaine

Les règles du contrôleur de domaine Les règles du contrôleur de domaine Menu démarrer et barre des taches Supprimer le dossier des utilisateurs du menu Démarrer Désactiver et supprimer les liens vers Windows Update Supprimer le groupe de

Plus en détail

Types de session WebEx. SINUMERIK 810D/840Di/840D. eps Network Services Types de session WebEx SC5.0. White Paper 11/2006 --

Types de session WebEx. SINUMERIK 810D/840Di/840D. eps Network Services Types de session WebEx SC5.0. White Paper 11/2006 -- 1 SINUMERIK 810D/840Di/840D eps Network Services White Paper 11/2006 -- Consignes de sécurité Ce manuel donne des consignes que vous devez respecter pour votre propre sécurité et pour éviter des dommages

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

1 Gestionnaire de Données WORD A4 F - USB / 2014-04-05 / 6020 Alco-Connect

1 Gestionnaire de Données WORD A4 F - USB / 2014-04-05 / 6020 Alco-Connect 1 Gestionnaire de Données WORD A4 F - USB / 2014-04-05 / 6020 Alco-Connect Introduction... 4 Comment décrire le logiciel Cosmos?... 4 Quelles sont les fonctions de ce logiciel PC?... 4 Est-il possible

Plus en détail

Manuel management QUESTOR

Manuel management QUESTOR QUESTOR Logiciel de gestion AS 273 Document : KSW3s527.0004 / fr 2010.08 Edition : Août 2010 QUESTOR TABLE DES MATIÉRES 1 Description du produit FR-4 1.1 Application.... FR-4 1.2 Composants du système...

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide 1. À propos de ce guide Ce guide vous aide à installer et à commencer à utiliser BitDefender Security for Mail Servers. Pour des instructions détaillées, veuillez vous référer

Plus en détail

Manuel Nero ControlCenter

Manuel Nero ControlCenter Manuel Nero ControlCenter Nero AG Informations sur le copyright et les marques Le manuel Nero ControlCenter et l'ensemble de son contenu sont protégés par un copyright et sont la propriété de Nero AG.

Plus en détail

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4. Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement)

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4. Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement) HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4 Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement) Que contient ce tutoriel? Quick Access Control est une application qui s'exécute indépendamment

Plus en détail

Microsoft Windows Server Update Services. Microsoft Internet Information Services (IIS) 6.0. Pour des

Microsoft Windows Server Update Services. Microsoft Internet Information Services (IIS) 6.0. Pour des Microsoft Windows Server Update Services Conditions requises pour l'installation de WSUS Microsoft Internet Information Services (IIS) 6.0. Pour des instructions sur le mode d'installation des services

Plus en détail

Automation License Manager

Automation License Manager s Sommaire Vue d'ensemble du produit 1 Installation 2 3 Glossaire Manuel Index 12/2008 A5E02389429-01 Mentions légales Signalétique d'avertissement Ce manuel donne des consignes que vous devez respecter

Plus en détail

Guide de démarrage de l'outil. Aperçus Sun Life Ordinateur. Introduction. À propos de ce guide de démarrage rapide

Guide de démarrage de l'outil. Aperçus Sun Life Ordinateur. Introduction. À propos de ce guide de démarrage rapide Guide de démarrage de l'outil Aperçus Sun Life Ordinateur Introduction L'outil Aperçus Sun Life : propose une interface facile à utiliser, vous permet de travailler à partir de votre ordinateur ou sur

Plus en détail

Création d une présentation avec. PowerPoint 2004. Pour Mac OS X

Création d une présentation avec. PowerPoint 2004. Pour Mac OS X Création d une présentation avec PowerPoint 2004 Pour Mac OS X Service local du RÉCIT Commission scolaire de Saint-Hyacinthe http://recit.cssh.qc.ca Création d'une présentation avec PowerPoint 2004 Table

Plus en détail

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante :

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : http://www.hegerys.com/documentation/magicsafe-windows-doc.pdf

Plus en détail

Fiche pratique. Les outils systèmes. Maintenance, défragmenter, planifier, sauvegarder

Fiche pratique. Les outils systèmes. Maintenance, défragmenter, planifier, sauvegarder 1 Fiche pratique Les outils systèmes Maintenance, défragmenter, planifier, sauvegarder Les outils système Proposés dans Windows Vista vous permettent de défragmenter, nettoyer, sauvegarder, restaurer...

Plus en détail

Installation et Réinstallation de Windows XP

Installation et Réinstallation de Windows XP Installation et Réinstallation de Windows XP Vous trouvez que votre PC n'est plus très stable ou n'est plus aussi rapide qu'avant? Un virus a tellement mis la pagaille dans votre système d'exploitation

Plus en détail

AR-5316E/5320E Manuel en ligne Départ

AR-5316E/5320E Manuel en ligne Départ AR-56E/50E Manuel en ligne Départ Cliquez sur la touche "Départ". Introduction Ce manuel décrit les fonctions d'impression du système multifonctions numérique AR-56E/50E. Pour de plus amples informations

Plus en détail

Manuel d'utilisation d'apimail V3

Manuel d'utilisation d'apimail V3 Manuel d'utilisation d'apimail V3 I Préambule Page 3 II Présentation Page 4 III Mise en route Configuration Page 5 Messagerie Serveur smtp Serveur pop Compte pop Mot de passe Adresse mail Laisser les messages

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation de STATISTICA Entreprise pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous Terminal

Plus en détail

Mode de surveillance / Aperçu en direct

Mode de surveillance / Aperçu en direct Cours de base SeeTec 5 Mode de surveillance / Aperçu en direct - 1 - Table des matières Général...3 Aperçu de caméra...4 Zone de visualisation / Vues...7 Plan de localisation...8 MPEG Audio...9 Boutons...10

Plus en détail

Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité. DR-software GmbH

Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité. DR-software GmbH Manuel MSDS+ Système de programmes pour l'impression et la gestion des fiches de données de sécurité DR-software GmbH Table des matières INSTALLATION ET ACTUALISATION 1 INSTALLATION DU PROGRAMME... 2 INSTALLATION

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR - LOGICIEL

GUIDE UTILISATEUR - LOGICIEL GUIDE UTILISATEUR - LOGICIEL Série RJ Le contenu de ce guide et les spécifications de ce produit peuvent être modifiés sans préavis. Brother se réserve le droit d apporter à tout moment et sans préavis

Plus en détail

www.conseils-web.fr - contact@conseils-web.fr

www.conseils-web.fr - contact@conseils-web.fr PersoApps Adresses est un petit logiciel totalement gratuit permettant à un particulier ou une petite association de gérer des carnets d adresses. Il vous permettra de consulter, trier, rechercher et imprimer

Plus en détail

DÉMARRAGE RAPIDE. Présentation et installation de NetStorage

DÉMARRAGE RAPIDE. Présentation et installation de NetStorage Novell NetStorage www.novell.com DÉMARRAGE RAPIDE Présentation et installation de NetStorage Novell NetStorage est une fonction de NetWare 6 qui permet d'accéder facilement, via Internet, au système de

Plus en détail

LOGICIEL ALARM MONITORING

LOGICIEL ALARM MONITORING LOGICIEL ALARM MONITORING Superviseur des centrales Galaxy - 1 - APPLICATIONS 4 Application locale sur le site 4 Application à distance 4 RACCORDEMENTS 4 CARACTERISTIQUES MATERIELLES 5 Centrale Galaxy

Plus en détail

MEGA ITSM Accelerator. Guide de Démarrage

MEGA ITSM Accelerator. Guide de Démarrage MEGA ITSM Accelerator Guide de Démarrage MEGA 2009 SP4 1ère édition (juin 2010) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

PowerPoint 2003. Création d une présentation avec. Suzanne Harvey. Pour Windows

PowerPoint 2003. Création d une présentation avec. Suzanne Harvey. Pour Windows Création d une présentation avec PowerPoint 2003 Pour Windows Suzanne Harvey Conseillère pédagogique Service local du RÉCIT Commission scolaire de Saint-Hyacinthe suzanne.harvey@prologue.qc.ca Janvier

Plus en détail

Windows XP. Microsoft. Sommaire :

Windows XP. Microsoft. Sommaire : Microsoft Windows XP Sommaire : OUVERTURE DE SESSION...2 LE BUREAU...3 CHANGER D ENVIRRONEMENT...4 NOUVEAU RACCOURCI...7 LE MENU DEMARRER...9 LES PROGRAMMES AU DEMARRAGE...11 LA GESTION DES FICHIERS...12

Plus en détail

Qlik Sense Desktop. Qlik Sense 2.0.2 Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés.

Qlik Sense Desktop. Qlik Sense 2.0.2 Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés. Qlik Sense Desktop Qlik Sense 2.0.2 Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés. Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés. Qlik, QlikTech, Qlik Sense,

Plus en détail

Calculatrice virtuelle HP Prime

Calculatrice virtuelle HP Prime Calculatrice virtuelle HP Prime Microsoft est une marque commerciale du groupe de sociétés Microsoft. Les informations contenues dans ce document peuvent être modifiées sans préavis. Les garanties relatives

Plus en détail

Les versions du logiciel : Pour 8 points de mesure et 1 appareil, jeu de fonction limité

Les versions du logiciel : Pour 8 points de mesure et 1 appareil, jeu de fonction limité WIN-Control SW5500WC0/1/2/3 Description du logiciel: Le programme AMR WinControl est développé spécialement pour l'acquisition et la valorisation de mesures avec les appareils des gammes THERM, ALMEMO

Plus en détail

Intelligence d entreprise Guide de mise en route

Intelligence d entreprise Guide de mise en route Intelligence d entreprise Guide de mise en route 2013 Table des matières Guide de mise en route... 1 Rapports standard de Sage 50 Intelligence d'entreprise... 1 Accès aux rapports de Sage 50 Intelligence

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) Remarques 1. L'installation de STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) s'effectue en deux temps

Plus en détail

SOMMAIRE. Autres paramètres du logiciel... 6. Le cas des secteurs géographiques et d'activités... 6

SOMMAIRE. Autres paramètres du logiciel... 6. Le cas des secteurs géographiques et d'activités... 6 SOMMAIRE INSTALLATION DU LOGICIEL... 2 ENREGISTREMENT DU LOGICIEL... 2 PRÉSENTATION DU LOGICIEL... 3 CONVENTION D'UTILISATION... 4 INITIALISATION DU LOGICIEL... 5 Autres paramètres du logiciel... 6 Le

Plus en détail

TecGo Online Local. Votre accès à TecCom. Installation et configuration du logiciel client version 3.0

TecGo Online Local. Votre accès à TecCom. Installation et configuration du logiciel client version 3.0 TecGo Online Local Votre accès à TecCom Installation et configuration du logiciel client version 3.0 SOMMAIRE I. Type d'installation II. III. Installation de TecLocal Configuration de la liaison en ligne

Plus en détail

MEGA Process BPMN Edition. Guide de Démarrage

MEGA Process BPMN Edition. Guide de Démarrage MEGA Process BPMN Edition Guide de Démarrage MEGA 2009 SP4 1ère édition (juin 2010) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

SIMATIC. Process Control System PCS 7 PCS 7 OS Web Option

SIMATIC. Process Control System PCS 7 PCS 7 OS Web Option s SIMATIC Process Control System PCS 7 PCS 7 OS Web Option Manuel Avant-propos, Sommaire Documentation supplémentaire 1 PCS 7 OS Web Option V6.1 Release Notes 2 Vue d'ensemble des fonctions 3 Prérequis

Plus en détail

Maintenance COMOS. Platform Maintenance. Marques 1. Marche à suivre pour un changement de version. Changement de méthode de licences

Maintenance COMOS. Platform Maintenance. Marques 1. Marche à suivre pour un changement de version. Changement de méthode de licences Marques 1 Marche à suivre pour un changement de version 2 COMOS Platform Changement de méthode de licences 3 Plan de maintenance pour SQL Server 4 Sauvegarde et restauration 5 Manuel d'utilisation 09/2011

Plus en détail

Passerelle TS SIMATIC NET. Industrial Remote Communication TeleService Passerelle TS. Avant-propos. Utilisation et propriétés

Passerelle TS SIMATIC NET. Industrial Remote Communication TeleService Passerelle TS. Avant-propos. Utilisation et propriétés Avant-propos Utilisation et propriétés 1 SIMATIC NET Industrial Remote Communication TeleService Instructions de service Installation, mise en service et exploitation 2 Configuration 3 Exemples de données

Plus en détail

Sophos SafeGuard File Encryption pour Mac Guide de démarrage rapide. Version du produit : 7

Sophos SafeGuard File Encryption pour Mac Guide de démarrage rapide. Version du produit : 7 Sophos SafeGuard File Encryption pour Mac Guide de démarrage rapide Version du produit : 7 Date du document : décembre 2014 Table des matières 1 À propos de Sophos SafeGuard File Encryption pour Mac...3

Plus en détail

INSTALLATION DE WINDOWS

INSTALLATION DE WINDOWS Installation et Réinstallation de Windows XP Vous trouvez que votre PC n'est plus très stable ou n'est plus aussi rapide qu'avant? Un virus a tellement mis la pagaille dans votre système d'exploitation

Plus en détail

Administration de la base de données COMOS. Platform Administration de la base de données. Marques. Conditions requises. MS SQL Server 2005/2008

Administration de la base de données COMOS. Platform Administration de la base de données. Marques. Conditions requises. MS SQL Server 2005/2008 Marques 1 Conditions requises 2 COMOS Platform Administration de la base de données MS SQL Server 2005/2008 3 Oracle 4 Manuel d'utilisation 04/2012 A5E03854510-01 Mentions légales Mentions légales Signalétique

Plus en détail

MANUEL. de l application «CdC Online» pour Windows. Table des matières

MANUEL. de l application «CdC Online» pour Windows. Table des matières MANUEL de l application «CdC Online» pour Windows Version 2.0 juin 2015 Table des matières 1 Introduction... 2 2 Compatibilité... 2 3 Téléchargement et installation... 2 4 Configuration... 6 5 Fonctionnement

Plus en détail

Diva 2430 ADSL Modem. Guide de démarrage rapide. Installation et configuration sur un seul ordinateur

Diva 2430 ADSL Modem. Guide de démarrage rapide. Installation et configuration sur un seul ordinateur Diva 2430 Modem Guide de démarrage rapide Installation et configuration sur un seul ordinateur Pour une installation sur réseau local, reportez-vous au Guide de l'utilisateur www.eicon.com À PROPOS DE

Plus en détail

Gestion du Serveur Web

Gestion du Serveur Web Gestion du Serveur Web Console de gestion du Serveur Web Une console de gestion est disponible dans l'outil de l'administrateur. Cette console de gestion vous permet de configurer les services JetClouding

Plus en détail

1 AU DEMARRAGE...2 2 LE MENU DEMARRER...3

1 AU DEMARRAGE...2 2 LE MENU DEMARRER...3 Sommaire 1 AU DEMARRAGE...2 2 LE MENU DEMARRER...3 3 POUR DEMARRER UN PROGRAMME...4 4 POSITION ET DIMENSION DES FENETRES...5 POSITION...5 DIMENSION...5 UTILISER LES BARRES DE DEFILEMENT...7 POUR AFFICHER

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

WinCC Options. Redundancy. Manuel C79000-G8263-C142-01

WinCC Options. Redundancy. Manuel C79000-G8263-C142-01 WinCC Options Redundancy Manuel Edition Novembre 1998 WinCC, SIMATIC, SINEC, STEP sont des marques de la société Siemens AG. Les autres désignations dans ce manuel peuvent être des marques de fabrique

Plus en détail

NC8 POUR WINDOWS MANUEL D'UTILISATION

NC8 POUR WINDOWS MANUEL D'UTILISATION NC8 POUR WINDOWS MANUEL D'UTILISATION Version 2011 BE Ce manuel décrit l'application NC8 pour Windows utilisée comme programme "stand-alone" ou combinée au logiciel IDEP. Institut des comptes nationaux

Plus en détail

Application Launcher. Mode d'emploi A31003-P3010-U109-17-7719

Application Launcher. Mode d'emploi A31003-P3010-U109-17-7719 Application Launcher Mode d'emploi A31003-P3010-U109-17-7719 Our Quality and Environmental Management Systems are implemented according to the requirements of the ISO9001 and ISO14001 standards and are

Plus en détail

FORMATION PcVue. Mise en œuvre de WEBVUE. Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1. Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères

FORMATION PcVue. Mise en œuvre de WEBVUE. Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1. Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères FORMATION PcVue Mise en œuvre de WEBVUE Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1 Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères Centre ressource Génie Electrique Intervenant : Enseignant

Plus en détail

Copyright EDAN INSTRUMENTS, INC. 2011. Tous droits réservés.

Copyright EDAN INSTRUMENTS, INC. 2011. Tous droits réservés. A propos de ce manuel Réf. : 01.54.455388-10 Date de publication : juin 2011 Copyright EDAN INSTRUMENTS, INC. 2011. Tous droits réservés. Avis Ce manuel est conçu pour vous aider à mieux comprendre le

Plus en détail

DataTraveler 410. Manuel d'utilisation de SecureTraveler

DataTraveler 410. Manuel d'utilisation de SecureTraveler Manuel d'utilisation de SecureTraveler SecureTraveler est l'utilitaire de configuration DataTraveler permettant aux utilisateurs en entreprise et aux utilisateurs privés d'établir des zones publiques et

Plus en détail

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe MacOS. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante :

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe MacOS. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe MacOS. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : http://www.hegerys.com/documentation/magicsafe-windows-doc.pdf

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

Installation et Réinstallation de Windows XP

Installation et Réinstallation de Windows XP 1 sur 25 16/08/2010 23:13 Réinstallation de Windows XP (avec formatage) Date 26/11/2005 16:08:03 Sujet : Tutorial Installation et Réinstallation de Windows XP Vous trouvez que votre PC n'est plus très

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

Guide d utilisation ScanGear Toolbox CS 2.0. pour les scanners d image couleur CanoScan FB320U et FB620U

Guide d utilisation ScanGear Toolbox CS 2.0. pour les scanners d image couleur CanoScan FB320U et FB620U Guide d utilisation ScanGear Toolbox CS 2.0 pour les scanners d image couleur CanoScan FB320U et FB620U 1 Comment utiliser ce manuel Manuel imprimé CanoScan FB320U/FB620U Prise en main Décrit l installation

Plus en détail

Guide de l'utilisateur PROTECTIS. Réalisé par le C.D.I.P.

Guide de l'utilisateur PROTECTIS. Réalisé par le C.D.I.P. Guide de l'utilisateur PROTECTIS Réalisé par le C.D.I.P. Table des matières INSTALLATION 1 Installation du logiciel...1 Ouverture du logiciel...1 Première ouverture du logiciel...1 Les ouvertures suivantes...3

Plus en détail

B6960-92043 B6960-92043

B6960-92043 B6960-92043 Les centres de recyclage de CD-ROM Hewlett-Packard dans le monde entier Hors Etats-Unis : Centre de reprise et de recyclage HP Dornierstr. 12 71034 Böblingen Allemagne hp OpenView works right now hp OpenView

Plus en détail

Axel Menu. Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE. Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11

Axel Menu. Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE. Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11 Axel Menu Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11 La reproduction et la traduction de ce manuel, ou d'une partie de ce manuel, sont interdites.

Plus en détail

MF9300. Manuel d Utilisation pour Imprimante Locale 30000 5232 0-0 2

MF9300. Manuel d Utilisation pour Imprimante Locale 30000 5232 0-0 2 MF900 Manuel d Utilisation pour Imprimante Locale 0000 5 0-0 S INTRODUCTION Ce manuel explique comment installer et configurer le logiciel nécessaire à la fonction imprimante de la machine. La procédure

Plus en détail

Cours 420-KEG-LG, Gestion de réseaux et support technique. Atelier No2 :

Cours 420-KEG-LG, Gestion de réseaux et support technique. Atelier No2 : Atelier No2 : Installation d Active Directory Installation du service DNS Installation du Service WINS Création d'un compte d'ordinateur Jonction d'un ordinateur à un domaine Création d usagers. Étape

Plus en détail

Navigation PLANNER Guide de démarrage Instructions d installation incluses. Décembre 2010 Future Data International Ltd Pitman

Navigation PLANNER Guide de démarrage Instructions d installation incluses. Décembre 2010 Future Data International Ltd Pitman Navigation PLANNER Guide de démarrage Instructions d installation incluses Décembre 2010 Future Data International Ltd Pitman Sommaire PRISE EN MAIN - (instructions au verso de la pochette CD)... 3 Installation...

Plus en détail

Parcours FOAD Formation ACCESS 2010

Parcours FOAD Formation ACCESS 2010 Parcours FOAD Formation ACCESS 2010 PLATE-FORME E-LEARNING DELTA ANNEE SCOLAIRE 2013/2014 Pôle national de compétences FOAD Formation Ouverte et A Distance https://foad.orion.education.fr Livret de formation

Plus en détail

AXIS Camera Station Guide d installation rapide

AXIS Camera Station Guide d installation rapide AXIS Camera Station Guide d installation rapide Copyright Axis Communications AB Avril 2005 Rev. 1.0 Référence 23793 1 Table des matières Informations importantes................................ 3 AXIS

Plus en détail

Sécurité réseau COMOS. Plateforme Sécurité réseau. Marques 1. Thèmes IT. Connexion réseau 3. Spécification de développement / détails de

Sécurité réseau COMOS. Plateforme Sécurité réseau. Marques 1. Thèmes IT. Connexion réseau 3. Spécification de développement / détails de Marques 1 Thèmes IT 2 COMOS Plateforme Connexion réseau 3 Spécification de développement / détails de 4 mise en œuvre et d'implémentation Manuel d'utilisation 09/2011 A5E03638313-01 Mentions légales Mentions

Plus en détail

WINDOWS SEVEN (7) Le Panneau de configuration

WINDOWS SEVEN (7) Le Panneau de configuration WINDOWS SEVEN (7) Le Panneau de configuration C'est l'un des éléments le plus important de Windows 7, encore plus qu'avec les précédentes versions de ce système d'exploitation. Le Panneau de configuration,

Plus en détail

MANUEL. de l application «CdC Online» pour Mac. Table des matières

MANUEL. de l application «CdC Online» pour Mac. Table des matières MANUEL de l application «CdC Online» pour Mac Version 2.0 juin 2015 Table des matières 1 Introduction... 2 2 Compatibilité... 2 3 Téléchargement et installation... 2 4 Configuration... 6 5 Fonctionnement

Plus en détail

Préparation à l installation d Active Directory

Préparation à l installation d Active Directory Laboratoire 03 Étape 1 : Installation d Active Directory et du service DNS Noter que vous ne pourrez pas réaliser ce laboratoire sans avoir fait le précédent laboratoire. Avant de commencer, le professeur

Plus en détail

Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide

Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide Client Citrix ICA Windows CE Carte de référence rapide Exigences Pour exécuter le client ICA Windows CE, vous devez disposer des éléments suivants : Un périphérique Windows CE Une carte d'interface réseau

Plus en détail