Inades-Formation Togo Servir le bien commun

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inades-Formation Togo Servir le bien commun"

Transcription

1 Inades-Formation Togo Servir le bien commun Termes de référence. Consultant International pour l appui à la capitalisation d une expérience sur le crédit agricole au Togo. Le contexte L économie du Togo repose principalement sur le secteur agricole qui représente 40% du PIB et emploie près de 70 % de la population active. Le Togo a connu une grave crise sociopolitique dans les années quatre-vingt-dix, conduisant à une suspension de la coopération internationale pendant près de quinze ans. Cette crise a eu pour conséquence un fort affaiblissement de l Etat, qui, pendant presque deux décennies, n a plus eu de budget d investissement et n as pas renouvelé ni formé ses ressources humaines. Depuis 2008, les bailleurs internationaux ont progressivement renoué avec le Togo. Par ailleurs, comme dans de nombreux pays ouest africains, l Etat togolais s est progressivement désengagé du secteur agricole au cours des années quatre-vingt et la Caisse nationale de Crédit Agricole du Togo a été liquidée en 1990, suite à des problèmes d impayés et de mauvaise gouvernance. Seul le financement de la filière coton a été maintenu, par l intermédiaire d une société d Etat, mais la crise cotonnière a entrainé une forte diminution des crédits intrants, alors que ces derniers étaient également utilisés pour les produits vivriers. Aujourd hui, le secteur bancaire privé conventionnel reste concentré dans les villes et ne finance pas le secteur agricole, en particulier les petits producteurs, qui ne disposent pas de garanties exigées pour solliciter un prêt (titre foncier, domiciliation de salaire etc.). La quasi absence d'épargne et de trésorerie monétaire chez les petits producteurs du Togo limite non seulement la prise en charge de dépenses sociales (santé, éducation) mais entrave également fortement leur capacité de production, d'innovation et d'investissement, ce qui 1

2 réduit fortement leurs revenus annuels. Par ailleurs, les principales Institutions de microfinance togolaises ont délaissé le secteur rural et en particulier les agriculteurs. Le manque de ressources propres et un accès difficile au crédit formel obligent les paysans à emprunter à des taux usuriers auprès des commerçantes, dès lors qu'une dépense conséquente est nécessaire : achat d'intrants en début de campagne, rémunération de la main d'œuvre, achat de céréales en période de soudure, frais de scolarité. Ces emprunts, à des taux d intérêt avoisinant 100% sur six mois, arrivent généralement à terme pendant la récolte. Le besoin de liquidité en période de récolte, cumulé à un accès difficile au crédit, à l absence d épargne et à l insuffisance voire à l absence de magasins de stockage, amène les producteurs à brader leur production au moment de la récolte. Ce cercle vicieux de bradage de la production et faibles revenus, dans lequel beaucoup de producteurs togolais se trouvent, les place dans une situation de forte vulnérabilité. Dans ce contexte peu favorable au financement du secteur agricole, et dans le cadre d un projet d appui à la filière céréalière, financé par l Union européenne et l Agence française de développement, Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières, Inades-Formation Togo et la Centrale des producteurs de céréales du Togo ont mis en place un fonds de garantie, d un montant total de euros (118 millions de francs CFA), afin de permettre l accès aux crédits intrants et warrantage aux petits producteurs céréaliers. Ce fonds de garantie, logé au sein de deux (2) institutions de microfinance, FUCEC et WAGES, a permis de financer des crédits intrants pour environ producteurs lors de chaque campagne agricole. Il était aussi question de rapprocher durablement ces IMF des producteurs agricoles, en instaurant une relation de confiance entre les deux parties, afin de garantir aux producteurs un accès pérenne au crédit. Il a été effectif pour déjà 6 campagnes agricoles ( , , , et , ). Il a également permis l accès au crédit warrantage pour plusieurs centaines de producteurs. Toutefois, si le taux de remboursement est resté élevé (plus de 95%) jusqu à la campagne , l expérience connait quelques difficultés (taux élevé de portefeuille à risque pour la campagne avec FUCEC-Togo et presqu un arrêt de transactions avec WAGES). Devant le succès, quelque peu «mitigé», de ce fonds de garantie, les institutions parties prenantes ont décidé de capitaliser l expérience, d en tirer des enseignements, d identifier les grands enjeux, les forces et les faiblesses du dispositif mis en place et de diffuser les acquis au niveau sous régional. 2

3 Objectifs et résultats attendus L'objectif global de la mission est d appuyer l équipe de projet et les partenaires AVSF, Inades-Formation Togo, la FUCEC et la CPC-Togo à capitaliser l expérience sur le crédit agricole, pour en tirer des enseignements et diffuser les acquis. Cette capitalisation doit prendre en compte, d une part, l analyse des facteurs déterminants dans le succès de l expérience et, d autre part, l analyse des approches méthodologiques et des effets/impacts des crédits. Les résultats suivants sont attendus de la mission: la méthodologie et les outils/grilles d analyse de l expérience ainsi que le canevas du livret de capitalisation sont proposés ; une analyse de la documentation et des entretiens est faite sur la base de l expertise du consultant en termes de connaissance des principaux enjeux du financement agricole et des indicateurs clés à mesurer (à titre indicatif : le refinancement des IMF, bonification des taux, assurance, rôle du fonds de garantie, etc. un avis technique est donné sur le livret de capitalisation qui sera produit Tâches du consultant Sous la responsabilité générale du Directeur du Bureau national d Inades-Formation Togo, sous la responsabilité directe du coordonnateur du projet, avec l'appui de la Coordinatrice d AVSF-Togo et en étroite collaboration avec l'équipe du projet, le Consultant International travaillera en binôme avec le Consultant National et devra accomplir les tâches suivantes : Etudier la documentation existante; Collecter à l aide d outils conséquents, avec le Consultant National, les données auprès de toutes les parties prenantes à Lomé ; Proposer la méthodologie et les outils d analyse et de compilation des données ainsi que le canevas du livret de capitalisation; Animer la réunion de restitution et d adoption des outils/grilles et canevas ; 3

4 Produire un rapport de mission mentionnant son analyse de la documentation et des entretiens faits sur la base de son expertise en termes de connaissance des principaux enjeux du financement agricole et des indicateurs clés à mesurer (à titre indicatif : le refinancement des IMF, bonification des taux, assurance, rôle du fonds de garantie, etc.) ainsi que les outils/grilles d analyse et le canevas du livret de capitalisation Faire des propositions sur le livret de capitalisation Livrables Le consultant produira un rapport de mission à l allure d une étude préliminaire de projet de capitalisation mentionnant les éléments ci-dessus évoqués, notamment les outils/grilles d analyse de l expérience ainsi que le canevas du livret de capitalisation. Durée, période et calendrier indicatif de la mission La durée de la mission, objet des présents termes de référence, est estimée à dix (10) jours. La mission se déroulera sur la période de mai-juin 2016 et mars Le calendrier indicatif se présente comme suit : Principales tâches Atelier de cadrage après la signature du contrat avec Inades- Formation et ses partenaires Durée prévue 0,5 Lieu Etude de la documentation existante 2 Collecte des données auprès de toutes les parties prenantes à Lomé Elaboration d outils/grilles d analyse et canevas du livret de capitalisation Atelier d adoption des outils/grilles d analyse et canevas du livret de capitalisation 2 1,5 0,5 Lomé Rédaction de rapport de mission 2 Lieu de résidence Lecture du livret de capitalisation et avis technique 1,5 habituelle Total «durée du mandat» 10 NB : La lecture du livret de capitalisation aura lieu en février

5 Méthodologie indicative Le consultant International ne doit pas perdre de vue le fait que la capitalisation prévue pourra en particulier alimenter le débat en cours au sein des différents Etats ouest africains sur le rôle et l efficacité des fonds de garantie en tant que mécanisme incitatif au financement du secteur agricole et des filières vivrières. Elle permettra également d alimenter le débat sur la nécessité et l utilité de bonifier les taux d intérêt des prêts destinés à l agriculture familiale et aux filières vivrières. Le Consultant International travaillera en binôme avec un Consultant National et en étroite collaboration avec l équipe de projet et les partenaires. Le Consultant doit garder à l esprit que cette capitalisation représente une opportunité d identifier et de valoriser l expérience sur le crédit agricole dans le cadre d un partenariat tripartite étroit entre des ONG (AVSF/ Inades-Formation Togo), une organisation paysanne (CPC-Togo) et une institution de microfinance (FUCEC-Togo) favorisant ainsi d une part, le renforcement mutuel des capacités techniques et d autre part, le croisement des analyses, depuis différentes perspectives institutionnelles, tout ceci ayant un fort potentiel dans l amélioration des conditions de vie des exploitants familiaux. La conduite de cette mission de capitalisation, de par son caractère participatif, permettra une analyse collective des facteurs permettant la construction d une relation de confiance entre OP et IMF. L intervention du Consultant permettra aux acteurs impliqués de prendre du recul par rapport à l expérience et d avoir une analyse critique du dispositif. La méthode d analyse collective sera concrétisée à travers la tenue d ateliers d analyse et d échange, dans les différentes régions du Togo, avec la participation des coopératives d épargne crédit de base COOPEC- (membres de la FUCEC et de WAGES), des producteurs/trices agricoles, membres des groupements de base de la CPC-Togo et des facilitateurs, membres des ONGs AVSF et Inades-Formation Togo et Consultant National. 5

6 Partenaires du projet Le projet de capitalisation est mis en œuvre par des acteurs issus de divers horizons : i) Inades-Formation Togo : ONG togolaise, chef de file, est responsable de la coordination et la gestion du projet. ii) Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières : ONG Internationale, est sollicitée par INADES-Formation Togo et la CPC-Togo pour apporter son expertise technique, ainsi que ses compétences en capitalisation et son large réseau de diffusion. iii) La Centrale des Producteurs de Céréales du Togo (CPC Togo) est une organisation coopérative paysanne, à caractère national, composée de 5 unions régionales et plus de 70 organisations cantonales UOPC, totalisant à ce jour environ producteurs membres, dont plus de sont bénéficiaires des crédit intrant et warrantage octroyés dans le cadre des fonds de de garantie. iv) La Faîtière des Unités de Coopératives d Epargne et de Crédit (FUCEC Togo) est un réseau de coopératives d épargne et de crédit (entreprises sociales) qui opère depuis plus de quarante ans au Togo. Le fonds de garantie, objet de l innovation, est logé au sein de de la FUCEC, depuis Dans le cadre de cette capitalisation, la FUCEC mettra à disposition l ensemble des données concernant le fonds de garantie et les crédits octroyés, participera à l analyse de l expérience et à la réflexion prospective, en phase avec sa propre stratégie de financement du secteur agricole, en cours de définition (une mission d expertise externe a eu lieu en 2014 afin d appuyer la FUCEC dans l élaboration de cette stratégie, avec le financement de l Agence Française de développement). 6

7 PROFIL DU CONSULTANT Qualifications et compétences Diplômé BAC + 5 au moins en sciences économiques ou économie agricole, agro-économie ou domaines connexes. Expériences professionnelles Disposer d une expertise avérée en systèmes de financement décentralisés et financement agricole ; Avoir une expérience suffisante en matière d évaluation et d études ; Avoir une bonne connaissance des Institutions de Microfinance (IMF) au Togo et dans la sous-région ouest africaine ; Avoir une parfaite maîtrise du français (parlé, écrit) ; Avoir une expérience dans le domaine de la capitalisation des projets de développement ; Disposer de capacités rédactionnelles prouvées (publications) en français et de Capacités interpersonnelles de communication. SOUMISSION DES OFFRES Le Consultant soumettra une offre technique et une offre financière : Offre technique Le consultant soumet une offre technique comprenant : - Sa compréhension des TdR et des objectifs recherchés - La démarche méthodologique à mettre en œuvre - Chronogramme précis de la mission - Le CV. 7

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

Crédit intrant et crédit warrantage au Togo : Quels enseignements?

Crédit intrant et crédit warrantage au Togo : Quels enseignements? AGRONOMES ET VETERINAIRES SANS FRONTIERES Crédit intrant et crédit warrantage au Togo : Quels enseignements? Réflexion concernant les différentes modalités de crédit proposées dans le cadre du projet d

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Warrantage Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Plan Définition Etapes clés du Warrantage & approvisionnement en intrants Résultats et Avantages 12 Règles d or Limites Perspectives

Plus en détail

Rapport narratif et financier final. Accord de coopération décentralisée avec le Département des Yvelines

Rapport narratif et financier final. Accord de coopération décentralisée avec le Département des Yvelines PREFECTURE DE BLITTA Accord de coopération décentralisée avec le Département des Yvelines Rapport narratif et financier final 2014 En partenariat avec le Département des Yvelines 2 SOMMAIRE SOMMAIRE...

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST REGIONAL CAPACITY BUILDING WORKSHOP ENHANCING THE FUNCTIONING OF CEREALS MARKETS IN WEST AFRICA 9-11 December, 2010 Accra, Ghana EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT

Plus en détail

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission pg 1/5 1 Fact sheet (français) Contexte de l évaluation Objectifs du mandat Durée du projet Type évaluation Budget planifié Budget estimatif de réalisation

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE D APPUI A LA GESTION DE L OFFRE ET AU RENFORCEMENT DU POSITIONNEMENT CONCURRENTIEL SUR LE MARCHE

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE D APPUI A LA GESTION DE L OFFRE ET AU RENFORCEMENT DU POSITIONNEMENT CONCURRENTIEL SUR LE MARCHE SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE D APPUI A LA GESTION DE L OFFRE ET AU RENFORCEMENT DU POSITIONNEMENT CONCURRENTIEL SUR LE MARCHE COOPEC SIFA TOGO

Plus en détail

Une mutuelle pour les producteurs. de café et de Cacao du Togo.

Une mutuelle pour les producteurs. de café et de Cacao du Togo. Retour au sommaire Une mutuelle pour les producteurs de café et de cacao au Togo BIM n 11-02 avril 2002 Betty WAMPFLER Le BIM d aujourd hui reprend une communication présentée par M. Plouffe de l ONG canadienne

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

Revue des expériences Nigériennes. Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger

Revue des expériences Nigériennes. Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger Revue des expériences Nigériennes Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger Plan de présentation Définition du warrantage Pourquoi le warrantage? Le cercle

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE TRANSFORMATION INSTITUTIONNELLE ASIENA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE TRANSFORMATION INSTITUTIONNELLE ASIENA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE TRANSFORMATION INSTITUTIONNELLE ASIENA BURKINA FASO SEPTEMBRE 2014 Avec l appui financier de DDP N : ASI/04/2014

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt Recrutement d

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes Fédération des ONG du Sénégal FONGS Action Paysanne Quel rôle des organisations professionnelles agricoles dans la finance rurale : Expérience de la FONGS Paris, 05 décembre 2007 Nadjirou SALL (Secrétaire

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement.

Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement. 1 Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement. 1999, première expérience : une technique intéressante mais des IMF sous-liquides Le crédit warranté s est développé

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO Juillet 2011 1 SIGLES ET ABBREVIATIONS APIPAC BRS FCFA IAGU-BAU PMA PROFAUP RUAF URCPO

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

Présentation sur le Financement agricole au BURUNDI: cas de la BNDE

Présentation sur le Financement agricole au BURUNDI: cas de la BNDE Présentation sur le Financement agricole au BURUNDI: cas de la BNDE I. Aperçu général Financement de la culture du bananier à MUYINGA Financement de l élevage bovin à GITEGA Au BURUNDI, il existe un nombre

Plus en détail

Stockage-crédit : la filière oignon s apprête pour le warrantage

Stockage-crédit : la filière oignon s apprête pour le warrantage Stockage-crédit : la filière oignon s apprête pour le warrantage En stockant plus et mieux, les producteurs peuvent gagner des milliers de FCFA supplémentaires. Sur le plan national, la valeur ajoutée

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE AMELIORATION DU PROCESSUS DE GESTION DES LIQUIDITES ET OPTIMISATION DES ACTIFS

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE AMELIORATION DU PROCESSUS DE GESTION DES LIQUIDITES ET OPTIMISATION DES ACTIFS SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE AMELIORATION DU PROCESSUS DE GESTION DES LIQUIDITES ET OPTIMISATION DES ACTIFS RENACA BENIN MARS 2015 Avec l appui

Plus en détail

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Diakalia SOGODOGO, André BATIONO, Béjamé COULIBALY et Boubacar S. Camara I. INTRODUCTION

Plus en détail

Manuel de formation sur le warrantage au Niger

Manuel de formation sur le warrantage au Niger Ministère de l Agriculture Direction Générale de l Agriculture 9854 / NIR - GCP/NER/047/MUL Intensification de l Agriculture par le Renforcement des Boutiques d Intrants Coopératives ICRISAT et les autres,

Plus en détail

LA FINANCE ET L ASSURANCE AGRICOLE DOCUMENT SYNTHETIQUE (7)

LA FINANCE ET L ASSURANCE AGRICOLE DOCUMENT SYNTHETIQUE (7) Décortiquer le maïs pour créer des liens de valeur Recherche-action sur leviers pour rendre les chaines de valeur ajoutée maïs plus compétitives, durables et inclusives LA FINANCE ET L ASSURANCE AGRICOLE

Plus en détail

(BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des terres en vue de leur diffusion

(BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des terres en vue de leur diffusion PROJET DE RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE PAR LE BIAIS DE SERVICES LIES A L INNOVATION, A LA COMMUNICATION ET AUX CONNAISSANCES (BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire BIM n 136 - Mercredi 24 Octobre 2001 Bénédicte Laurent, FIDES Un BIM du mercredi qui nous vient de loin : nous avons demandé

Plus en détail

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire Fiche de bonne pratique Niger Juillet 2012 La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles.

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. ONG AIP-Togo Assistance aux Initiatives Privées FICHE SYNOPTIQUE TITRE DU PROJET : Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. LOCALISATION : Cantons de KPELE et AKATA

Plus en détail

Formation à l'analyse d'une demande de financement d'une organisation paysanne

Formation à l'analyse d'une demande de financement d'une organisation paysanne Formation à l'analyse d'une demande de financement d'une organisation paysanne BIM - 08 juin 2004 Betty WAMPFLER (CNEARC) & Marc ROESCH (CIRAD) Le Bim d aujourd hui a pour objectif de vous présenter un

Plus en détail

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance (Compte rendu de la table ronde du 21 septembre 2006) BIM n - 10 octobre 2006 Association des Centraliens & CERISE Le BIM d'aujourd'hui nous

Plus en détail

LA MICROFINANCE EN AFRIQUE DE L OUEST : HISTOIRES ET INNOVATIONS

LA MICROFINANCE EN AFRIQUE DE L OUEST : HISTOIRES ET INNOVATIONS Luxembourg, le 02 juin 2008 LA MICROFINANCE EN AFRIQUE DE L OUEST : HISTOIRES ET INNOVATIONS Le texte suivant est un extrait du livre «La microfinance en Afrique de l Ouest : histoires et innovations»

Plus en détail

Par Dr. Ing. Justin BOMDA Secrétaire Exécutif d ADAF

Par Dr. Ing. Justin BOMDA Secrétaire Exécutif d ADAF ATELIER DE FORMATION EN AFRIQUE CEMTRALE Assemblée Nationale du Cameroun 11 13 Mars 2015 ---------------------------------- Promouvoir des Investissements Agricoles Durables: Les Options Juridiques et

Plus en détail

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 4. Le taux d intérêt en question

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 4. Le taux d intérêt en question Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 4 Le taux d intérêt en question Sources : Séminaire de Dakar et travaux de l ATP Cirad-Cerise. Fiche Mémento de l Agronome Version Multimédia CNEARC, CIRAD

Plus en détail

ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC

ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC ATELIER CNUCED/MINCOMMERCE/ONCC SUR LE FINANCEMENT DE LA COMMERCIALISATION DU CAFE/CACAO AU CAMEROUN : ROLE DU SYSTEME DE RECEPISSE D ENTREPOSAGE/CREDIT WARRANTAGE. Hôtel Framotel, Kribi 5 et 6 octobre

Plus en détail

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre.

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre. TERMES DE REFERENCES Cours régional de formation sur la gestion des risques dans les systèmes de production de polycultures-élevage en Afrique sub-saharienne du 12 au 22 mai 2014 1. CONTEXTE L une des

Plus en détail

RAPPORT SUR LA REVUE DES EXPERIENCES DE RÉCEPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L OUEST

RAPPORT SUR LA REVUE DES EXPERIENCES DE RÉCEPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L OUEST RAPPORT SUR LA REVUE DES EXPERIENCES DE RÉCEPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L OUEST Rapport commandité par la CNUCED et préparé par M. Matiéyédou

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE DIAGNOSTIC SIG ET ELABORATION PLAN D ACTION DE MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR INFORMATIQUE RESEAU RENACA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE DIAGNOSTIC SIG ET ELABORATION PLAN D ACTION DE MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR INFORMATIQUE RESEAU RENACA Section 1. Lettre d invitation 1 SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE DIAGNOSTIC SIG ET ELABORATION PLAN D ACTION DE MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR

Plus en détail

RAPPORT DU GROUPE I. Nouvelles gammes de produits et services financiers et accès accru aux produits et services existants

RAPPORT DU GROUPE I. Nouvelles gammes de produits et services financiers et accès accru aux produits et services existants RAPPORT DU GROUPE I Nouvelles gammes de produits et services financiers et accès accru aux produits et services existants MEMBRES DU GROUPE I 1. Raoul G.SANOU: Coordonnateur PAMER. PRESIDENT 2. Yacouba

Plus en détail

Agrotosh Mookerjee FIA, Principal Actuary, MicroEnsure

Agrotosh Mookerjee FIA, Principal Actuary, MicroEnsure L importance des données pertinentes pour faciliter l accès des petits exploitants à l assurance agricole, 2 ème Briefing continental africain Nairobi, 14 juillet 2014 Agrotosh Mookerjee FIA, Principal

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE APPUI A L AMELIORATION DE L OFFRE DE PRODUITS ET LA GESTION DES PRETS INDIVIDUELS

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE APPUI A L AMELIORATION DE L OFFRE DE PRODUITS ET LA GESTION DES PRETS INDIVIDUELS SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE APPUI A L AMELIORATION DE L OFFRE DE PRODUITS ET LA GESTION DES PRETS INDIVIDUELS COMUBA RENACA ACFIME BÉNIN BURKINA

Plus en détail

Evaluer le risque économique du warrantage

Evaluer le risque économique du warrantage ATELIER D ECRITURE SUR LA MICROFINANCE AU SENEGAL " Ecrire pour partager les expériences et innovations dans le secteur de la microfinance au Sénégal" Evaluer le risque économique du warrantage Guillaume

Plus en détail

Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies

Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies Cours de microfinance pour les non-spécialistes Laurence Hart, CEFEB & Said Bourjij, ESF Le 17 mai 2002

Plus en détail

Proposition méthodologique pour la rénovation du système de formation agricole au Bénin

Proposition méthodologique pour la rénovation du système de formation agricole au Bénin Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 Proposition méthodologique

Plus en détail

CRISES BANCAIRES AU TOGO ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION

CRISES BANCAIRES AU TOGO ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION CRISES BANCAIRES AU TOGO ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION PLAN DE PRESENTATION INTODUCTION Partie I : 1. QUELQUES FAITS HISTORIQUES Partie II : PROGRAMME NATIONAL D'ASSAINISSEMENT ET DE RESTRUCTURATION

Plus en détail

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 12. Partenariats banques et IMF : acquis et enseignements

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 12. Partenariats banques et IMF : acquis et enseignements Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 12 Partenariats banques et IMF : acquis et enseignements Sources : Séminaire de Dakar et travaux de l ATP Cirad-Cerise Synthèse introductive de l atelier

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

Réalité des installations en agriculture paysanne en France et besoins financiers

Réalité des installations en agriculture paysanne en France et besoins financiers Réalité des installations en agriculture paysanne en France et besoins financiers L'agriculture paysanne «L agriculture paysanne doit permettre à un maximum de paysans répartis sur tout le territoire de

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA FORMATION KAFO JIGINEW BP :47-KOUTIALA M.KOITA DJIBRIL

DIRECTEUR DE LA FORMATION KAFO JIGINEW BP :47-KOUTIALA M.KOITA DJIBRIL COMMUNICATION SUR LES PRODUITS DE KAFO JIGINEW AU SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE FAMILIALE DANS UN CONTEXTE DE LIBERALISATION : QUELLE CONTRIBUTION DE LA MICROFINANCE? A DAKAR DU 21 AU 24

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL...

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL... Fédération Internationale des Producteurs Agricoles 1 «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES» Ce document fut élaboré dans l objectif d apporter une information la plus complète possible sur le thème du

Plus en détail

Recrutement d un consultant. Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina. PlaNet Finance Madagascar

Recrutement d un consultant. Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina. PlaNet Finance Madagascar Termes de références Recrutement d un consultant Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina Version finale 15 janvier 2015 1 / 8 Sommaire I. Contexte 3 I.1. Au niveau international 3 I.2. Au niveau

Plus en détail

Innovations en microfinance - le «crédit-stockage»

Innovations en microfinance - le «crédit-stockage» Innovations en microfinance - le «crédit-stockage» BIM n 107-13 février 2001 Karin BARLET et Anne-Claude CREUSOT Champ d expérimentations, le secteur de la microfinance évolue en donnant naissance à de

Plus en détail

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA FINANCE SOCIALE & SOLIDAIRE LIMA 13 & 14 MAI 2015 BREVE PRESENTATION DE LA GUINEE Contexte Socio-économique de la Guinée: La

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

Programme d Appui au Financement adapté à l agriculture familiale (AgriFinance-Burkina)

Programme d Appui au Financement adapté à l agriculture familiale (AgriFinance-Burkina) Programme d Appui au Financement adapté à l agriculture familiale (AgriFinance-Burkina) APPEL POUR LA SELECTION DE PRESTATAIRES DE SERVICES TECHNIQUES AGRICOLES (AS-001/AGRIFIN/2015) Date limite de dépôt

Plus en détail

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 2 Du 13 au 14 Mars 2007 a eu lieu au Palais des Congrès de Cotonou,

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie VALORISATION DU SYSTEME DE PRISE DE DECISION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE PAR L UTILISATION DU PLUVIOMETRE PAYSAN DANS TROIS PAYS DU SAHEL (MALI, NIGER ET SENEGAL) Fiche d identification d du projet Daouda

Plus en détail

Séminaire International. «Rôles de la formation professionnelle agricole pour répondre aux défis des différentes formes d agricultures en Afrique»

Séminaire International. «Rôles de la formation professionnelle agricole pour répondre aux défis des différentes formes d agricultures en Afrique» Attention manque AFD et Comader Séminaire International «Rôles de la formation professionnelle agricole pour répondre aux défis des différentes formes d agricultures en Afrique» Enjeux et dispositifs d

Plus en détail

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER Crédit de campagne et crédit de commercialisation La facilitation de l accès au crédit de campagne par l OP pour

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

Par Cyrille MBIRA ABOUEM Juriste des Organisations/ Expert Foncier

Par Cyrille MBIRA ABOUEM Juriste des Organisations/ Expert Foncier Les conditions d accès au foncier au Cameroun Par Cyrille MBIRA ABOUEM Juriste des Organisations/ Expert Foncier Colloque accompagner l insertion des jeunes dans les agricultures familiales au sud Montpellier,

Plus en détail

AO-016/2013 P. 1 WWF MWIOPO. Près lot II M 85 Ter Antsakaviro (101) Antananarivo

AO-016/2013 P. 1 WWF MWIOPO. Près lot II M 85 Ter Antsakaviro (101) Antananarivo WWF MWIOPO Près lot II M 85 Ter Antsakaviro (101) Antananarivo Tél: +261 34 49 888 04 Tél: +261 34 49 888 05 Tél: +261 34 49 888 06 Fax: +261 20 22 348 88 P.O.Box 738 wwfrep@moov.mg www.wwf.mg www.panda.org

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA BANQUE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE (BNDA) DU MALI

CONTRIBUTION DE LA BANQUE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE (BNDA) DU MALI ATELIER INTERNATIONAL DE DAKAR : LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE FAMILIALE DANS UN CONTEXTE DE LIBERALISATION : QUELLE CONTRIBUTION DE LA MICROFINANCE? DAKAR : 21-24 janvier 2002 THEME III : MICROFINANCE,

Plus en détail

Programme d Appui au Financement des Activités Agricoles (AgriFinance-Burkina)

Programme d Appui au Financement des Activités Agricoles (AgriFinance-Burkina) Programme d Appui au Financement des Activités Agricoles (AgriFinance-Burkina) APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES ((RFA-001/FS/AGRIFIN/2014) I. JUSTIFICATION DE

Plus en détail

Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie

Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie René AZOKLY/ Président du Fonds International de Garantie Les Fonds de Garantie en Afrique de l'ouest: Particularités,

Plus en détail

Le warrantage de la COPSA-C dans le Sud-Ouest du Burkina Faso

Le warrantage de la COPSA-C dans le Sud-Ouest du Burkina Faso Fiche d expérience Burkina Faso Novembre 2012 Introduction Le warrantage de la COPSA-C dans le Sud-Ouest du Burkina Faso Auteurs : Fatouma Déla Sidi et Salmou Hassane La Coopérative de prestation de services

Plus en détail

République du Burundi

République du Burundi République du Burundi Ministère des Finances et de la Planification du Développement Economique Secteur Financier Titre du Projet 1 : Mise en œuvre du plan d actions de la Stratégie du Développement du

Plus en détail

Table des Matières SIGLES & ABREVIATIONS... 3 TABLEAUX... 5 FIGURES & SCHEMAS... 6 1. RESUME - CONCLUSIONS - RECOMMANDATIONS... 8

Table des Matières SIGLES & ABREVIATIONS... 3 TABLEAUX... 5 FIGURES & SCHEMAS... 6 1. RESUME - CONCLUSIONS - RECOMMANDATIONS... 8 1 Table des Matières SIGLES & ABREVIATIONS... 3 TABLEAUX... 5 FIGURES & SCHEMAS... 6 1. RESUME - CONCLUSIONS - RECOMMANDATIONS... 8 2. LA DEMARCHE METHODOLOGIQUE... 13 2.1 LA PROBLEMATIQUE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

FIDA : LA PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L EST ET AUSTRALE M.BRADLEY, FIDA, 2001 RESUME DE LA COMMUNICATION

FIDA : LA PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT DE L AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L EST ET AUSTRALE M.BRADLEY, FIDA, 2001 RESUME DE LA COMMUNICATION Le financement de l agriculture familiale dans le contexte de libéralisation : quelle contribution de la microfinance?/ Séminaire de Dakar, 21-24 janvier 2002 / Contribution FIDA : LA PROBLEMATIQUE DU

Plus en détail

PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE

PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE 1 PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE 1. LE RENFORCEMENT DE LA COMPLEMENTARITE DES ACTIVITES AGRICOLES ET D'ELEVAGE, UN LEVIER VITAL POUR

Plus en détail

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Marcel MAZOYER professeur à La Paz juillet 2 007 Contenu 1. Une situation agricole et alimentaire mondiale inacceptable 2. Développement

Plus en détail

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3 Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire Groupe 3 Plan de l exposl exposé Introduction Méthodologie Résultats : Présentation de l Union paysanne Diagnostic sur les changements

Plus en détail

Activités de PlaNet Guarantee au Burkina Faso. 10 mars 2013

Activités de PlaNet Guarantee au Burkina Faso. 10 mars 2013 1 Activités de PlaNet Guarantee au Burkina Faso 10 mars 2013 Présentation de PlaNet Guarantee Courtier en Microassurance PlaNet Guarantee est une société du Groupe PlaNet Finance, consacrée à la promotion

Plus en détail

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV)

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE RENFORCEMENT DES Services Publiques Agricoles II (RESEPAG II) Opération P126744 DONS

Plus en détail

Coup de projecteur : Transferts d'argent des migrants et produits financiers associés

Coup de projecteur : Transferts d'argent des migrants et produits financiers associés Coup de projecteur : Transferts d'argent des migrants et produits financiers associés BIM n - 19 février 2008 Ce BIM est réalisé en partenariat avec le Portail francophone de la microfinance : www.lamicrofinance.org.

Plus en détail

Le warrantage ou crédit stockage : un moyen pour les paysans de mieux valoriser leurs produits et une sécurisation du financement rural

Le warrantage ou crédit stockage : un moyen pour les paysans de mieux valoriser leurs produits et une sécurisation du financement rural Le warrantage ou crédit stockage : un moyen pour les paysans de mieux valoriser leurs produits et une sécurisation du financement rural Janvier 2007 Cécile Beaure d'augères, Afdi Afdi (Agriculteurs français

Plus en détail

Micro-irrigation à Madagascar

Micro-irrigation à Madagascar P R AVSF - J. Mas A X IS LES EXPÉRIENCES I N N O VA N T E S D AV S F PAYS Madagascar TITRE DU PROJET SCAMPIS Développement des Systèmes de Micro-irrigation BÉNÉFICIAIRES DIRECTS Plus de 10 000 familles

Plus en détail

Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives

Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) de l Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) Douala, le 29 octobre 2009

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique»

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Justine BERTHEAU Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Intervenants : - Yann Gauthier, directeur du Centre International du

Plus en détail

REFERENCES PROFESSIONNELLES

REFERENCES PROFESSIONNELLES Expertise Microfinance LOUGA/MONTAGNE NORD, IMMMEUBLE IBRA NDIAYE TEL: 77 569 39 09/77 560 29 54 Mail : ascodevlg@gmail.com /ascodev@orange.sn REFERENCES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES SERVICES DE LA

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

Les produits du programme Gestion des connaissances et genre 2008-2014

Les produits du programme Gestion des connaissances et genre 2008-2014 Liste de produits Octobre 2014 Les produits du programme Gestion des connaissances et genre 2008-2014 Documents écrits 1. Gestion des connaissances et genre La capitalisation et l échange de bonnes pratiques

Plus en détail

Audit du Système d Informations géologiques et minières - SIGM

Audit du Système d Informations géologiques et minières - SIGM RÉPUBLIQUE DE GUINÉE MINISTÈRE DES MINES ET DE LA GÉOLOGIE (MMG) PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER (PAGSEM) GUINÉE Financement: IDA N H 8040 GN Audit du Système d Informations géologiques

Plus en détail

LE SECTEUR DE LA MICROFINANCE ET LE BLANCHIMENT D ARGENT

LE SECTEUR DE LA MICROFINANCE ET LE BLANCHIMENT D ARGENT LE SECTEUR DE LA MICROFINANCE ET LE BLANCHIMENT D ARGENT Introduction A l instar du secteur financier classique, le secteur de la Microfinance doit faire face au problème crucial du blanchiment des capitaux.

Plus en détail

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012 LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES Novembre 2012 QUI SOMMES-NOUS? Une famille de véhicules financiers appartenant à l impact investment Nous attachons une importance particulière

Plus en détail

Elaboration de tableaux de bord sur l emploi (éditions 2011, 2012 et 2013)

Elaboration de tableaux de bord sur l emploi (éditions 2011, 2012 et 2013) REPUBLIQUE DU BENIN = + = + = + = MINISTERE CHARGE DE LA MICROFINANCE, DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES (MCMEJF) = + = + = + = + = Agence Nationale Pour l Emploi (ANPE) = + = + = + = TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

LE WARRANTAGE OU CRÉDIT STOCKAGE : UN MOYEN POUR LES PAYSANS DE MIEUX VALORISER LEURS PRODUITS ET UNE SÉCURISATION DU FINANCEMENT RURAL

LE WARRANTAGE OU CRÉDIT STOCKAGE : UN MOYEN POUR LES PAYSANS DE MIEUX VALORISER LEURS PRODUITS ET UNE SÉCURISATION DU FINANCEMENT RURAL LE WARRANTAGE OU CRÉDIT STOCKAGE : UN MOYEN POUR LES PAYSANS DE MIEUX VALORISER LEURS PRODUITS ET UNE SÉCURISATION DU FINANCEMENT RURAL Janvier 2007 Cécile Beaure d'augères, Afdi Afdi (Agriculteurs français

Plus en détail

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES DE PRODUCTEURS. Par Robert Pascal Responsable agrinégoce Août 2013

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES DE PRODUCTEURS. Par Robert Pascal Responsable agrinégoce Août 2013 PRÊTS AUX COOPÉRATIVES DE PRODUCTEURS Par Robert Pascal Responsable agrinégoce Août 2013 Table des matières NMB en bref Structure du service agrinégoce Contexte agricole en Tanzanie Approche de NMB du

Plus en détail

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP)

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP) Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION Evaluation du projet de facilitation sur le Warrantage

RAPPORT DE MISSION Evaluation du projet de facilitation sur le Warrantage RAPPORT DE MISSION Evaluation du projet de facilitation sur le Warrantage Mission réalisée par Jean NDIMUBANDI Consultant Bujumbura, Février 2010 TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION GENERALE... 5 2 CONTEXTE

Plus en détail

Organisations professionnelles agricoles et institutions financières rurales : construire une nouvelle alliance au service de l agriculture familiale

Organisations professionnelles agricoles et institutions financières rurales : construire une nouvelle alliance au service de l agriculture familiale Organisations professionnelles agricoles et institutions financières rurales : construire une nouvelle alliance au service de l agriculture familiale Un guide opérationnel CERISE / IRC Montpellier SUPAGRO

Plus en détail

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT La mobilisation de l'épargne solidaire au Nord pour l offre de services financiers de proximité au Sud Anne-sophie Bougouin - Chargée

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN. Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe

UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN. Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe FONDS DE GARANTIE: UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN AMÉRIQUE LATINE Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe FONDS DE GARANTIE Encourager les banques et/ou entités de financement

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire

Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire Dossier de presse Septembre 2012 Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire Contacts presse Crédit Coopératif Claude Sevaistre

Plus en détail