UNIVERSITE CENTRALE DE TUNIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITE CENTRALE DE TUNIS"

Transcription

1 UNIVERSITE CENTRALE DE TUNIS Examen final de la session principale en Economie Monétaire Enseignants responsables: Mr. Mustapha Benhareth & Mr. Kaies SAMET Année universitaire : Durée : 2 heures Questions de réflexion : (13 points) 1. A partir de l équation de Fisher MV = PY r, expliciter la règle qui assure la stabilité du niveau général des prix (absence d inflation). (5 points) 2. Définir la base monétaire du côté actif et du côté passif du bilan de la Banque Centrale. (5 points) 3. Expliciter la différence entre le taux d intérêt réel et le taux d intérêt monétaire. (3 points) Exercice : (7 points) L activité monétaire et financière simplifiée d un système économique fictif est assurée par une Banque Centrale (BCT), les banques (B2) et les agents non-financiers (ANF). Les opérations ci-dessous retracent l activité de ce système, au début de la période «t» : - Crédits à l économie accordés par les B2 : C = Dépôts à vue auprès des B2 : DV = Dépôts à terme auprès des B2 : DT = Dépôts dans les comptes courants postaux : DCCP = Refinancement : RF à déterminer - Dépôts Epargne-Logement : EL = Créances nettes sur l extérieur : CNE = Titres privés détenus par les B2 : T = Réserves des B2 : R = Pour financer le déficit budgétaire qui s élève à 6000 um, le Trésor public utilise les dépôts dans les comptes courants postaux (DCCP) et émet les titres publics (Bons du trésor) achetés par la Banque Centrale (BTc = 1000), par les banques B2 (BT2 = 2000) et le reste par les ANF. RO Le taux des réserves obligatoires est r / r = 100 = 6%. DV + DT 1

2 1. Sachant que la Banque Centrale équilibre son bilan par la création de la monnaie fiduciaire, établir des bilans de la BCT, des banques B2 et du Trésor public. (1,5 points) 2. Calculer les concours à l économie. (0,5 points) 3. Etablir le bilan consolidé du système monétaire et financier. (1 point) 4. Déterminer les différents agrégats monétaires ainsi que leurs contreparties et calculer le coefficient de préférence des ANF pour les billets (qu on notera «b»). (3 points) 5. Vérifier que les banques B2 ne possèdent pas de réserves excédentaires. (1 point) 2

3 UNIVERSITE CENTRALE DE TUNIS Correction de l examen final de la session principale en "Economie Monétaire" proposée par Mr. Kaies SAMET Année universitaire : Questions de réflexion (Eléments de correction) : (13 points) 1. Il faut se baser sur les théories monétaristes selon lesquelles l inflation est un phénomène purement monétaire : M M P =. Ainsi, la maîtrise des prix (ou encore l absence P d inflation) nécessite le contrôle de la masse monétaire, constituant respectivement les objectifs final et intermédiaire de la politique monétaire de la Banque Centrale dans beaucoup de pays du monde. (5 points) 2. La base monétaire est la monnaie créée directement par la Banque Centrale. Elle est représentée par le passif du bilan de la Banque Centrale constitué des billets (B), des réserves obligatoires (R) et des dépôts du trésor public (TP). Du côté actif du bilan de la Banque Centrale figurent les contreparties de la base monétaire constituées des créances nettes sur l Etat (bons du trésor), des créances nettes sur l extérieur (or et devises) et des concours apportés par la Banque Centrale aux banques (refinancement). (5 points) 3. Le taux d intérêt réel est le taux d intérêt appliqué par les banques aux agents économiques non financiers (AENF), considéré aussi comme étant le taux d intérêt débiteur sur les crédits bancaires. Par contre, le taux d intérêt monétaire est le taux d intérêt sur le marché monétaire (TMM) ou encore le taux d intérêt sur les refinancements appliqué par la Banque Centrale aux banques, dans le cadre d un refinancement bancaire auprès de la Banque Centrale. (3 points) 3

4 Exercice : (7 points) 1. Actif BCT Passif Actif B2 Passif CNE = 2000 BTc = 1000 RF = 194 R = 294 B = 2900 R = 294 C = 4000 T = 500 BT2 = 2000 DV = 3000 DT = 1900 EL = 1700 RF = Actif TP Passif DB = 6000 DCCP = 2300 BTc = 1000 BT2 = 2000 BTg = Concours à l économie = Crédits + Portefeuille titres du système bancaire = C + T = = (1 pt) Actif Bilan consolidé Passif CNE = 2000 CAE = 4500 CN/ET = 6000 B = 2900 DV = 3000 DCCP = 2300 DT = 1900 EL = 1700 BTg = Les agrégats monétaires : - M1 = B + DV + DCCP = M1 = M2 = M1 + DT 4

5 = M2 = M3 = M2 + EL = M3 = M4 = M3 + BTg = M4 = Les contreparties de la masse monétaire sont : - Les créances nettes sur l extérieur (CNE) = Les concours à l économie = Les créances nettes sur l Etat = 6000 B 2900 b = 100 = 100 = 23,2% (les ANF préfèrent détenir 23,2% de leur masse M monétaire sous forme de billets). 5. R = RO + RE => RE = R - RO = R - r (DV + DT) = 294-0,06 ( ) = => RE = 0 Ainsi, les banques ne possèdent pas de réserves excédentaires. Par conséquent, elles ne peuvent pas accorder des crédits et donc créer de la monnaie. (1 pt) 5

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE PAR LES AUTORITES MONETAIRES SECTION 1 : LA CREATION MONETAIRE A Acteurs et modalités de création monétaire : La création monétaire consiste à accroître la quantité de

Plus en détail

Chapitre 3 : L offre de monnaie

Chapitre 3 : L offre de monnaie Cours de Macroéconomie monétaire Licence 3 Economie-Gestion Licence 3 Mathématiques-Economie Chapitre 3 : L offre de monnaie Amélie BARBIER-GAUCHARD e-mail : abarbier@unistra.fr Chapitre 3 L offre de monnaie

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé.

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. 1 Plan du cours I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. II. Les échanges interbancaires. III. La création monétaire et les échanges interbancaires dans un système bancaire hiérarchisé.

Plus en détail

Contrôle. Consultation CDEC

Contrôle. Consultation CDEC Chapitre 1 : Monnaie et financement de l économie marocaine Financement de l activité économique Financement Direct Financement Indirect Marché financier Marché monétaire Marché hypothécaire Banques Stés.

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

Support de cours Economie monétaire et financière

Support de cours Economie monétaire et financière UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Tanger Filière des sciences économiques Semestre 3 Support de cours Economie monétaire et financière Professeur

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.3 : Qui crée la monnaie? INDICATIONS

Plus en détail

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction Table des matières Avant-propos Introduction IX XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. Chapitre 1. Les raisons

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

Avant-propos Introduction. Première partie

Avant-propos Introduction. Première partie 9782100533015-Delap-tdm.qxd 12/08/09 7:41 Page V Table des matières Avant-propos Introduction XI XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie

Plus en détail

Vu la loi n 90-10 du 14 avril 1990, modifiée, relative à la monnaie et au crédit, notamment ses articles 44, 47, 142 et 143 à 158;

Vu la loi n 90-10 du 14 avril 1990, modifiée, relative à la monnaie et au crédit, notamment ses articles 44, 47, 142 et 143 à 158; Règlement n 97-02 du 28 Dhou El Kaada 1417 correspondant au 6 avril 1997 relatif aux conditions d'implantation du réseau des banques et des établissements financiers...p.40. Le Gouverneur de la banque

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion de Tunis

Institut Supérieur de Gestion de Tunis Institut Supérieur de Gestion de Tunis ECONOMIE MONETAIRE NOTES DE COURS 2 ème année Gestion Enseignant Jalel BERREBEH 31 CHAPITRE I. L OFFRE DE LA MONNAIE ET LA CREATION MONETAIRE La structure de la masse

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Monnaie Fonction de la monnaie Moyen de paiement: troc incompatible avec une forte division du travail acceptation

Plus en détail

INVESTIA - le 23/05/2014 1

INVESTIA - le 23/05/2014 1 INVESTIA - le 23/05/2014 INVESTIA - le 23/05/2014 1 Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Dépositaire central des titres Conseil du Marché Financier la Bourse cumulait plusieurs fonctions Gestion du marché

Plus en détail

Cours Mario Dehove INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE Mai 2001. Chapitre 4. L offre de monnaie. Première partie

Cours Mario Dehove INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE Mai 2001. Chapitre 4. L offre de monnaie. Première partie Chapitre 4 L offre de monnaie Première partie Lorsque la monnaie est métallique et qu elle n est pas frappée, la circulation monétaire prend sa source dans les mines d où le métal dont elle est faite est

Plus en détail

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France I. Les acteurs du circuit monétaire A) Les détenteurs de monnaie : les ANFR AIF ANFR = agents non financiers résidents AIF = autres intermédiaires

Plus en détail

LES INDICATEURS D'ACTIVITE TRIMESTRIELS COMPARES AU 31 MARS 2009 ( Unité=En DT)

LES INDICATEURS D'ACTIVITE TRIMESTRIELS COMPARES AU 31 MARS 2009 ( Unité=En DT) BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME TUNIS - TUNISIE LES INDICATEURS D'ACTIVITE TRIMESTRIELS COMPARES AU 31 MARS 2009 ( Unité=En DT) LIBELLES PREMIER TRIMESTRE 2009 PREMIER TRIMESTRE

Plus en détail

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-5 Politiques

Plus en détail

Table des Matières. 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) Finances Publiques. (sources : BRH / MEF)

Table des Matières. 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) Finances Publiques. (sources : BRH / MEF) Table des Matières 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) 6 Finances Publiques (sources : BRH / MEF) 7 Secteur réel (sources : IHSI / BRH / EDH) 10 Secteur externe (sources : BRH / AGD / Maison

Plus en détail

La monnaie, les banques et les taux d intérêt

La monnaie, les banques et les taux d intérêt Chapitre 10 La monnaie, les banques et les taux d intérêt 1 Objectifs Définir ce qu est la monnaie et décrire ses fonctions Expliquer les fonctions économiques des banques canadiennes et des autres intermédiaires

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie II. 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

CONCOURS D ENTREE AU CYCLE SUPERIEUR

CONCOURS D ENTREE AU CYCLE SUPERIEUR REPUBLIQUE TUNISIENNE PREMIER MINISTERE ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION الجمهورية التونسية الوزارة الا ولى المدرسة الوطنية للا دارة CONCOURS D ENTREE AU CYCLE SUPERIEUR Supports destinés à la préparation

Plus en détail

Solde Courant et Choix Intertemporel

Solde Courant et Choix Intertemporel Solde Courant et Choix Intertemporel Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année http://isabellemejean.com/eco434 InternationalEconomics.html Plan

Plus en détail

Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire

Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire Décryptage des méthodes modernes de la création monétaire Nikolay Gertchev Deuxième Université d automne de l économie autrichienne 5-7 Octobre 212, Troyes Eléments essentiels des systèmes bancaires contemporains

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

SITUATION MENSUELLE MODELE 10 REVISE (M10R) (en milliers de DA)

SITUATION MENSUELLE MODELE 10 REVISE (M10R) (en milliers de DA) SITUATION MENSUELLE MODELE 10 REVISE (M10R) (en milliers de DA) DINARS DEVISES TOTAL Actif : Valeurs en caisse RESIDENT Non- RESIDENT Non- A01 Billets et monnaies A011 valeurs en caisse A012 Banque d Algérie

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

3e question : Qui crée la monnaie?

3e question : Qui crée la monnaie? 3e question : Qui crée la monnaie? INTRO : Sensibilisation Vidéo : Comprendre la dette publique en quelques minutes (1min à 2min 27) http://www.youtube.com/watch?v=jxhw_ru1ke0&feature=related Partons de

Plus en détail

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere AVIS DES SOCIETES Etats Financiers CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere La CITIBANK N.A TUNIS publie ci-dessous, ses états financiers arrêtés au 31 décembre

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

L importance de la monnaie dans l économie

L importance de la monnaie dans l économie L importance de la monnaie dans l économie Classes préparatoires au Diplôme de Comptabilité et Gestion UE 13 Relations professionnelles Etude réalisée par : Marina Robert Simon Bocquet Rémi Mousseeff Etudiants

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

Monnaie et financement de l économie

Monnaie et financement de l économie Monnaie et financement de l économie I. Monnaie, masse monétaire création monétaire, devises A. Les différents aspects de la monnaie Monnaie = Instrument d échanges qui permet ds une éco donnée l achat

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX BANQUES ET ETABLISSEMENT FINANCIER N 93-08

CIRCULAIRE AUX BANQUES ET ETABLISSEMENT FINANCIER N 93-08 Tunis, le 30 Juillet 1993 CIRCULAIRE AUX BANQUES ET ETABLISSEMENT FINANCIER N 93-08 OBJET : Etablissement des situations et documents comptables périodiques communiqués à la B.C.T. Le Gouverneur de la

Plus en détail

SO00BM24 Introduction aux politiques économiques

SO00BM24 Introduction aux politiques économiques SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

Article 5 : La Banque Centrale de Tunisie publie les taux de rémunération qu'elle consent sur les principales devises traitées sur le marché.

Article 5 : La Banque Centrale de Tunisie publie les taux de rémunération qu'elle consent sur les principales devises traitées sur le marché. CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES OBJET : Marché monétaire en devises, placements et emplois des devises non-cessibles et refinancement en devises auprès de la Banque Centrale de Tunisie. L'Avis de

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE : 3

SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE : 3 UNIVERSITE IBN ZOHR FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES AGADIR ANNEE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT: A. EL OUIDANI SCIENCES ECONOMIQUES ET GESTION COMPTABILITE GÉNÉRALE 1 SERIE

Plus en détail

Rapport semestriel. 30 juin 2014 PRIM PRECIOUS METALS. Forme Juridique : Fonds Commun de Placement

Rapport semestriel. 30 juin 2014 PRIM PRECIOUS METALS. Forme Juridique : Fonds Commun de Placement PRIM PRECIOUS METALS Rapport semestriel 30 juin 2014 Forme Juridique : Société de Gestion : Dépositaire : Commissaire aux Comptes : Fonds Commun de Placement PRIM' FINANCE 41 boulevard des Capucines -

Plus en détail

Quel rôle pour la Banque de France depuis l avènement de l euro?

Quel rôle pour la Banque de France depuis l avènement de l euro? Florian Colas Conférence d économie approfondie Note sur un point technique, élaborée à partir d un entretien avec Madame Claudine Cortet, Conseiller auprès du Directeur général des Etudes et Relations

Plus en détail

Master en Gouvernance bancaire, contrôle et audit interne

Master en Gouvernance bancaire, contrôle et audit interne Master en Gouvernance bancaire, contrôle et audit interne EVALUATION PRELEMINAIRE COURS SUR LE REGLEMENTATION PRUDENTIELLE ET SUPERVISION BANCAIRE Cours dirigé par Mme Nadia Gamha, Directrice Générale

Plus en détail

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS La BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE publie ci dessous ses indicateurs d activité relatifs

Plus en détail

Mécanismes monétaires et financiers

Mécanismes monétaires et financiers Mécanismes monétaires et financiers Département IG, 1ère année (IG3) Polytech Montpellier Cours et TD : Marie MUSARD-GIES Introduction au cours (1/2) Marchés financiers (cf cours économie) Plus grande

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Italie Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Marché de la monnaie et marché des capitaux

Marché de la monnaie et marché des capitaux Chapitre 3 Marché de la monnaie et marché des capitaux 3.1 Introduction Ce chapitre est consacré à l étude du rôle de la monnaie dans l économie et à la description le fonctionnement du marché de la monnaie.

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET Gestion de trésorerie Optimiser la gestion financière de l entreprise à court terme Jack FORGET Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3250-4

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE Plan : 1) La structure du système bancaire européen 2) Les objectifs de la BCE Licence professionnelle Bancassurance 2010-2011 3) Les instruments de la politique monétaire

Plus en détail

Comment pousse la monnaie? - ATTAC - document 16- Page 1 de 6. Comment pousse la monnaie?

Comment pousse la monnaie? - ATTAC - document 16- Page 1 de 6. Comment pousse la monnaie? Comment pousse la monnaie? - ATTAC - document 16- Page 1 de 6 Les mécanismes de la création monétaire Comment pousse la monnaie? Depuis moins de deux siècles, il coexiste en Occident deux sortes de monnaie:

Plus en détail

NOTE AUX ETATS FINANCIERS AU 31 DECEMBRE 2010 1. GENERALITES 2. REGLES ET METHODES COMPTABLES

NOTE AUX ETATS FINANCIERS AU 31 DECEMBRE 2010 1. GENERALITES 2. REGLES ET METHODES COMPTABLES NOTE AUX ETATS FINANCIERS AU 31 DECEMBRE 2010 1. GENERALITES La Banque Centrale de Mauritanie (BCM), créée par la loi N 73.118 du 30 mai 1973, est un établissement public national doté de la personnalité

Plus en détail

La destination finale de l épargne des ménages

La destination finale de l épargne des ménages Annabelle RINCON Direction des Études et Statistiques monétaires Service d Études et Statistiques des opérations fi nancières Cet article vise à décrire l allocation fi nale du patrimoine fi nancier des

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN Freetown, juillet 2008 2 L année 2007 avait été placée

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 68/54 DÉCISION (UE) 2015/425 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 15 décembre 2014 modifiant la décision BCE/2010/21 concernant les comptes annuels de la Banque centrale européenne (BCE/2014/55) LE CONSEIL

Plus en détail

I. La loi bancaire de 1984. II. III. Les acteurs du système bancaire et financier. Les marchés français des capitaux. Le système bancaire et financier

I. La loi bancaire de 1984. II. III. Les acteurs du système bancaire et financier. Les marchés français des capitaux. Le système bancaire et financier Le système bancaire et financier français I. La loi bancaire de 1984. II. III. Les acteurs du système bancaire et financier. Les marchés français des capitaux. January the 6th 2009 1 I. La loi bancaire

Plus en détail

13. L inflation, ses causes et ses coûts

13. L inflation, ses causes et ses coûts 13. L inflation, ses causes et ses coûts Qu est-ce que l inflation? - L inflation est une augmentation soutenue du niveau «général» des prix. - L inflation concerne une augmentation durable du niveau moyen

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LA POLITIQUE MONÉTAIRE

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LA POLITIQUE MONÉTAIRE LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série : Études économiques LA POLITIQUE MONÉTAIRE Objectifs, méthodes et nouveaux problèmes L'étude présentée dans ce document est de la seule responsabilité du Service

Plus en détail

Les comptes de la Banque de France

Les comptes de la Banque de France 1 Le rapport sur la situation patrimoniale et les résultats Le Conseil général a arrêté les comptes de l exercice 2012 au cours de la séance du 28 mars 2013. Le résultat net s établit à 3 146 millions

Plus en détail

Troisième partie Le marché monétaire

Troisième partie Le marché monétaire Troisième partie Le marché monétaire Les mécanismes économiques que nous avons examinés dans les deux premières parties faisaient abstraction du rôle de la monnaie. Nous avions bien parlé de prix, et donc

Plus en détail

6. MONNAIE, CRÉDIT ET DETTE

6. MONNAIE, CRÉDIT ET DETTE 6. MONNAIE, CRÉDIT ET DETTE INTRODUCTION 280. Le présent chapitre passe en revue les principales questions que pose aux pays la définition des agrégats de la monnaie, du crédit et de la dette. Il sert

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Cours d économie générale

Cours d économie générale Cours d économie générale Aurélien Méré Deuxième année de cycle ingénieur Table des matières Répartition et consommation... 3 La répartition... 3 La répartition du produit... 3 La répartition des revenus...

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Status de la banque des états de l Afrique Centrale

Status de la banque des états de l Afrique Centrale Status de la banque des états de l Afrique Centrale T I T R E I CONSTITUTION - STATUT JURIDIQUE Article premier La Banque des Etats de l Afrique Centrale (ci-après désignée la Banque) est un établissement

Plus en détail

LA POLITIQUE MONETAIRE EN MAURITANIE

LA POLITIQUE MONETAIRE EN MAURITANIE Direction Générale des Etudes LA POLITIQUE MONETAIRE EN MAURITANIE Par Mohamed-Lemine Ould-Raghani Docteur Es Sciences Economiques Directeur Général des Etudes Mars 2009 Sommaire INTRODUCTION... 3 I. LES

Plus en détail

2 - Le financement de l'économie

2 - Le financement de l'économie 1 2 - Le financement de l'économie Cette fiche explique le fonctionnement de la monnaie, des institutions financières et des marchés financiers. Elle montre en quoi les innovations des années 80, soutenues

Plus en détail

Banque Nationale Agricole

Banque Nationale Agricole Groupe Banque Nationale Agricole Etats financiers consolidés et notes annexes Exercice 2006 AVRIL 2007 BILAN CONSOLIDE DU GROUPE BNA En milliers de dinars, au 31 décembre Notes 2 006 2 005 A C T I F Caisse

Plus en détail

INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS. Cours d économie monétaire

INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS. Cours d économie monétaire INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Cours d économie monétaire Deuxième année de la licence fondamentale en sciences de Gestion Mongi SMAILI 2009 1 Table des matières Chapitre premier :Genèse, formes

Plus en détail

ETATS FINANCIERS DE LA BANQUE

ETATS FINANCIERS DE LA BANQUE ETATS FINANCIERS DE LA BANQUE EXERCICE 2013 BANK AL-MAGHRIB - ETATS FINANCIERS 2013 SOMMAIRE ABREVIATIONS ET SIGLES...4 LISTE DES TABLEAUX...5 LISTE DES GRAPHIQUES...6 I- EVOLUTION DE LA SITUATION FINANCIERE

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE. 4 ème PARTIE : LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE

ECONOMIE GENERALE. 4 ème PARTIE : LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE IUFM AUVERGNE ECONOMIE - GESTION Cours de Mr DIEMER ECONOMIE GENERALE MOTS CLES 4 ème PARTIE : LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE CHAPITRE 13 LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE - Agrégats monétaires (M1, M2,

Plus en détail

COMPTES D OPÉRATIONS MONÉTAIRES

COMPTES D OPÉRATIONS MONÉTAIRES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E COMPTES SPÉCIAUX RAPPORTS ANNUELS DE PERFORMANCES ANNEXE AU PROJET DE LOI DE RÈGLEMENT DES COMPTES ET RAPPORT DE GESTION POUR 2007 COMPTES D OPÉRATIONS MONÉTAIRES

Plus en détail

RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS

RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU 30 JUIN 2011 Mesdames, messieurs les Actionnaires de La Banque Internationale Arabe de Tunisie BIAT Introduction Nous avons effectué l

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Banque de la République d Haïti Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10

Plus en détail

CHAPITRE IX : POLITIQUE MONETAIRE

CHAPITRE IX : POLITIQUE MONETAIRE CHAPITRE IX : POLITIQUE MONETAIRE L'évolution macroéconomique au cours des années 2000 à 2010 a été marquée par un excès structurel de l'épargne sur l'investissement, même si l année 2009 a enregistré

Plus en détail

ACCORDS MONÉTAIRES INTERNATIONAUX

ACCORDS MONÉTAIRES INTERNATIONAUX INTERNATIONAUX 1 ANALYSES DE L EXECUTION DU BUDGET DE L ETAT PAR MISSIONS ET PROGRAMMES EXERCICE 2011 COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS ACCORDS MONÉTAIRES INTERNATIONAUX MAI 2012 INTERNATIONAUX 3 Compte de

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Présentation des résultats 2008 de la Banque de Tunisie

Présentation des résultats 2008 de la Banque de Tunisie Présentation des résultats 2008 de la Banque de Tunisie Mai 2009 Rencontre avec les Intermédiaires en Bourse Plan de la rencontre Composition du groupe Banque de Tunisie Faits marquants de l année 2008

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

LA GESTION DES MOYENS DE PAIEMENT

LA GESTION DES MOYENS DE PAIEMENT Phovoir 02 L activité de l Institut d émission des départements d outre-mer LA GESTION DES MOYENS DE PAIEMENT La mise en circulation de la monnaie fiduciaire Les signes monétaires, billets et pièces, qui

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

Les définitions empiriques de la monnaie en France et en Europe

Les définitions empiriques de la monnaie en France et en Europe Chapitre I Les définitions empiriques de la monnaie en France et en Europe Qu est-ce que la monnaie? Cette question par laquelle il faut bien commencer, n admet pas de réponse simple, acceptée par l ensemble

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL CHARENTE-MARITIME DEUX-SEVRES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL CHARENTE-MARITIME DEUX-SEVRES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL CHARENTE-MARITIME DEUX-SEVRES Établissement de crédit agréé et société de courtage

Plus en détail

Session Juin 2013 Gestion financière. Donnée de l examen

Session Juin 2013 Gestion financière. Donnée de l examen Porrentruy Gestion financière - SED3 EXAMEN Session Juin 2013 Gestion financière Donnée de l examen Nom : Prénom : Durée : 160 minutes (2 heures 40 minutes) Matériel autorisé : Calculatrice non programmable

Plus en détail

Rapport semestriel. 30 juin 2014 GESTION FLEXIBLE INTERNATIONALE. Forme Juridique : Fonds Commun de Placement

Rapport semestriel. 30 juin 2014 GESTION FLEXIBLE INTERNATIONALE. Forme Juridique : Fonds Commun de Placement GESTION FLEXIBLE INTERNATIONALE Rapport semestriel 30 juin 2014 Forme Juridique : Société de Gestion : Dépositaire : Commissaire aux Comptes : Fonds Commun de Placement Société Privée de Gestion de Patrimoine

Plus en détail

Le leasing en Tunisie : Les clefs du succés. Fethi MESTIRI Rabat - 22-25 September, 2014 -Session n.

Le leasing en Tunisie : Les clefs du succés. Fethi MESTIRI Rabat - 22-25 September, 2014 -Session n. Le leasing en Tunisie : Les clefs du succés Fethi MESTIRI Rabat - 22-25 September, 2014 -Session n. Présentation de Tunisie Leasing Nos métiers: 1/ Crédit Bail : Tunisie : Tunisie Leasing (TL) (1984) Algérie

Plus en détail

Réseau de formateurs : Denis Ducamp, Vincent Michecoppin, Marie-Line Zanon

Réseau de formateurs : Denis Ducamp, Vincent Michecoppin, Marie-Line Zanon ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS BACCALAURÉAT STG ÉCONOMIE-DROIT PROPOSITION D ÉVALUATION TYPE SUJET BAC AVRIL 2006 Période d évaluation : premier trimestre année de terminale STG. Points du programme testés :

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010 COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS Commentaires Note 1: CAISSE RUBRIQUES 2009 Caisse XOF 1,428,933,201 2,054,162,600 625,229,399 44% Caisse EUR 123,667,574 164,363,145 40,695,571 33% Caisse USD 118,203 446,683

Plus en détail