AUDIT ENERGETIQUE. AUDIT Gymnase de Frouzins

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUDIT ENERGETIQUE. AUDIT Gymnase de Frouzins"

Transcription

1 AUDIT ENERGETIQUE AUDIT Gymnase de Frouzins Date Indice Modifications Rédacteur Vérifié par A Première diffusion BEHI JL BEHI GD BEHI SA - Parc Technologique du Canal 26bis, rue Hermès RAMONVILLE SAINT AGNE Tél : Fax : Mail : - Site :

2 SOMMAIRE SYNTHESE 1. Analyse de l existant... 2 Analyse de l enveloppe... 2 Analyse des équipements Analyse des consommations... 5 Electricité... 6 Gaz Naturel Proposition d améliorations sur l existant Conclusion Etude comparative énergétique ANNEXES Annexe 1 : Relevés sur site Annexe 2 : Factures énergétiques... 32

3 SYNTHESE Décembre 2010 Synthèse 1

4 1. Analyse de l existant Analyse de l enveloppe Le bâtiment possède de mauvaises caractéristiques thermiques. En effet, les murs donnant sur l extérieur ne sont pas isolés et les menuiseries extérieures (polycarbonates avec menuiserie métallique pour la salle de sport et les simples vitrages menuiserie bois dans les autres locaux) ont de faibles performances thermiques. De plus, leur état de vétusté engendre des infiltrations plus ou moins importantes selon le local. Nous avons estimé une répartition des consommations calorifiques comme suit : - 58% liées aux parois - 42% liées au renouvellement d air neuf et aux infiltrations L enjeu énergétique se place donc dans l amélioration des caractéristiques thermiques de l enveloppe du bâtiment. Afin de réduire les déperditions thermiques et de limiter les infiltrations, nous proposons d étudier le renforcement des performances thermiques des différentes parois opaques et le remplacement des menuiseries extérieures : - Mise en place d une isolation thermique sur l ensemble des murs extérieurs Performance visée : U = 0.24 W/m². C (équivalent 15cm de laine minérale) ; - Renforcement de l isolation thermique des toitures Performance visée U = 0.20 W/m². C (équivalent 12cm de polyuréthane) ; - Remplacement des simples vitrages avec menuiserie bois par du double vitrage menuiserie aluminium à rupture de ponts thermiques ou PVC Performance visée : Uw = 1.8 W/m². C ; - Remplacement des polycarbonates avec menuiserie métallique par un polycarbonate menuiserie aluminium à rupture de ponts thermiques ou PVC Performance visée : Uw = 2.1 W/m². C. Analyse des équipements Production thermique La production calorifique est assurée par 2 chaudières gaz naturel. La production d eau chaude sanitaire est centralisée et assurée par les chaudières, elles fonctionnent donc toute l année. Les rendements de combustion (du 23/09/09) sont de 92,6% et 93,3% sur le PCI. A court terme, le remplacement de ces équipements nous semble pertinent afin d assurer la pérennité de l installation et d améliorer le rendement de l installation. Nous proposons également d étudier la possibilité de changement de système de production afin d améliorer la dépense énergétique : - Remplacement des chaudières par une chaudière bois avec un appoint par une chaudière gaz naturel ; - Remplacement des chaudières par une PAC air/eau ; - Remplacement des chaudières par une PAC eau/eau ; Décembre 2010 Synthèse 2

5 Fonctionnement Actuellement les chaudières n ont pas de programmation, la période de chauffage s étend sur l année entière en fonction des besoins du bâtiment, la régulation est faite par une sonde d ambiance, sans réduit de température en période d inoccupation des locaux. La puissance calorifique est limitée car seul un brûleur sur deux par chaudière est en fonctionnement, ce qui explique l impossibilité d atteindre les températures de consigne. Afin de diminuer les consommations calorifiques, nous proposons d étudier la modification des consignes et la mise en place d une programmation : - Température hiver : 17 C de 8h à 19h du lundi au vendredi dans la salle de sport et 21 C dans les vestiaires ; - Température de réduit : 16 C en inoccupation et 8 C quand la période d inoccupation est supérieure à 48h. Eau chaude sanitaire Le bâtiment présente des besoins d eau chaude sanitaire liés aux douches. La production est assurée par les chaudières et est centralisée. Nous proposons d étudier, afin de réduire les consommations de ce poste, la mise en place de panneaux solaires thermiques couvrant une partie des besoins. Distribution Les réseaux de distribution ne sont pas isolés, les pompes associées de distribution sont à plusieurs vitesses et ne présentent pas de problèmes apparents. Le bâtiment dispose de trois circuits dissociés : radiateurs, aérothermes et ECS. Emetteurs La salle de sport est traitée par deux aérothermes (un traitant l air neuf et l autre fonctionnant en brassage), lors de notre visite, nous avons pu constater des problèmes de régulation, en effet, les systèmes mis en place ne permettent pas d atteindre les consignes fixées par les utilisateurs. Les locaux annexes sont traités par des radiateurs à eau chaude avec robinets thermostatiques. Nous proposons d étudier, afin de réduire les consommations, le remplacement des aérothermes par des panneaux rayonnants afin d optimiser les consommations électriques liées au fonctionnement des terminaux et limiter les coûts d entretien et de maintenance. Ventilation La ventilation de la salle de sport est faite par un aérotherme l extraction réalisée dans les sanitaires par un système type VMC. Les vestiaires sont traités par une CTA double flux, ce système de ventilation ne présente pas d échangeur de récupération énergétique. Afin d améliorer la consommation calorifique du bâtiment, la mise en place d un système de récupération énergétique sur l air extrait des vestiaires pourrait être envisagé. Décembre 2010 Synthèse 3

6 Eclairage Les équipements d éclairage artificiel sont en bon état et présentent de bonnes performances. Toutefois, les visites sur site ont permis de mettre en évidence que sur certains espaces le fonctionnement de l éclairage artificiel pourrait être optimisé : - Certains locaux comme les vestiaires restent allumés malgré leur inoccupation. Concernant la conception des installations, nous pouvons souligner les points suivants : - La salle de sport dont l éclairage est asservi à une sonde crépusculaire permet de limiter les consommations d éclairage, toute fois lors de notre visite la marche de l éclairage était forcée ; - Sur les autres locaux, l allumage se fait par interrupteur. Compte-tenu des observations faites lors de notre visite, nous préconisons : - La mise en place d automatisme (temporisation sur les circulations...) ; - La sensibilisation des usagers. Décembre 2010 Synthèse 4

7 2. Analyse des consommations Répartition des consommations Energie Consommations simulées en kwh Consommations moyennes réelles en kwh Ecart % Gaz naturel % Electricité % Afin de mettre en évidence l enjeu énergétique sur ce bâtiment, voici la répartition des consommations estimées : POSTES Chauffage Eau Chaude Sanitaire Eclairage Ventilation et auxiliaires Consommation totale en kwh Consommation en kwhef % % % % % % Répartition des consommations énergétiques Eau Chaude Sanitaire 6.2% Eclairage 3.0% Chauffage 82.8% Ventilation et auxiliaires 8.0% Etiquette DPE Consommations énergétiques (en énergie primaire) pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, le refroidissement, l'éclairage et les autres usages, déduction faite de la production d'électricité à demeure Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, le refroidissement, l'éclairage et les autres usages Consommation estimée : 213 kwh EP/m².an Estimation des émissions : 39 kgco E2/m².an Bâtiment économe 30 A 31 à 90 B 91 à 170 C 171 à 270 D 271 à 380 E Bâtiment Faible émission de GES 3 A 4 à 10 B 11 à 25 C 26 à 45 D 46 à 70 E Bâtiment à 510 F > 510 G à 95 F > 95 G Bâtiment énergivore Forte émission de GES Décembre 2010 Synthèse 5

8 Electricité Contrat Le contrat d énergie électrique est cohérent par rapport aux besoins du site, toutefois, la puissance souscrite, nous parait élevée par rapport aux installations présentes dans le bâtiment. Nous pouvons recommander une réduction des puissances souscrites afin de réduire le coût lié à l abonnement. Consommations Les consommations, sur les deux dernières années, sont globalement stables. La moyenne annuelle des consommations s élève à environ kwh/an avec un ratio annuel de 22 kwh/m².an. Avec 73% des consommations électriques, le poste auxiliaire est le plus énergivore. Les consommations électriques sont liées aux auxiliaires de ventilation (VMC et CTA) et thermiques (aérothermes) ainsi qu au poste éclairage artificiel. L augmentation visible en hiver sur les factures s explique par des besoins en éclairage et en chauffage plus importants. La réduction des consommations d électricité passera part les améliorations suivantes : - La mise en place d un système rayonnant pour le traitement de la salle de sport, - La sensibilisation des occupants à l utilisation de l éclairage. Gaz Naturel Contrat Le tarif GDF correspond aux consommations totales du bâtiment. Consommations Entre 2008 et 2010, nous pouvons noter une nette diminution des consommations d environ 65% probablement liées à divers modifications faites de la régulation durant les 3 dernières années. Sur les trois dernières années, la moyenne annuelle des consommations s élève à environ kwh/an soit 167 kwh/an.m² et se répartissent entre les postes suivants : - 93% : Chauffage, - 7% : Eau chaude sanitaire. En raison de la production d eau chaude sanitaire assurée par les chaudières, elles fonctionnement toute l année. Les consommations des mois d été sont principalement liées à la production d eau chaude sanitaire Les consommations liées uniquement au poste chauffage sont évalués à 155 kwh/an.m² ce qui est très élevé et s explique notamment par des infiltrations importants et une mauvaise enveloppe thermique du bâtiment. Décembre 2010 Synthèse 6

9 4. Proposition d améliorations sur l existant Tableau récapitulatif des solutions N Solutions 1 Isolation des murs par l extérieur Gains électriques (kwh/an) Gains calorifiques (kwh/an) Gains financiers ( HT/an) Investissement ( HT) Temps de retour (an) Gains de CO2 (tonnesc O2/an) Renforcement de l isolation des toitures Remplacement des simple vitrages menuiserie bois par du double vitrage menuiserie alu RPT Remplacement des polycarbonates menuiserie métalliques par un polycarbonates menuiserie alu RPT Modification de la programmation et de la régulation du chauffage Remplacement des aérothermes par des panneaux rayonnants dans la salle de sport et mise en place d'une CTA avec récupération (rdt 50%) Programmation de la CTA des vestiaires Mise en place d'un récupérateur sur l'air extrait des vestiaires (rdt 50%) Mise en place d'automatisme de gestion d'éclairage dans les vestiaires et la circulation Décembre 2010 Synthèse 7

10 5. Conclusion Tableau récapitulatif des solutions recommandées Afin d améliorer la performance énergétique, nous conseillons les solutions suivantes : N Solutions 1 Isolation des murs par l extérieur Gains électriques (kwh/an) Gains calorifiques (kwh/an) Gains financiers ( TTC/an) Investissement ( TTC) Temps de retour (an) Gains de CO2 (tonnesc O2/an) Renforcement de l isolation des toitures Remplacement des simple vitrages menuiserie bois par du double vitrage menuiserie alu RPT Remplacement des polycarbonates menuiserie métalliques par un polycarbonates menuiserie alu RPT Modification de la programmation du chauffage Remplacement des aérothermes par des panneaux rayonnants dans la salle de sport et mise en place d'une CTA avec récupération (rdt 50%) Programmation de la CTA des vestiaires Mise en place d'un récupérateur sur l'air extrait des vestiaires (rdt 50%) Mise en place d'automatisme de gestion d'éclairage dans les vestiaires et la circulation Combinaison des solutions* * A noter que la combinaison de solution n engendre pas de cumul des gains. Bilan des gains Avec un investissement de HT, l ensemble de ces solutions permettrait : Poste Consommations moyennes Gains annuels estimés Gains En % Gaz naturel kwh kWh 59,0% Electricité kwh kwh 10,0% Consommations totales kwh kwh 53,4% Emissions de CO kg CO kg CO2 59,2% Dépense énergétique TTC TTC 46,4% Décembre 2010 Synthèse 8

11 Etiquette énergétique La combinaison des solutions proposées permet d obtenir l étiquette DPE suivante : Consommations énergétiques (en énergie primaire) pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, le refroidissement, l'éclairage et les autres usages, déduction faite de la production d'électricité à demeure Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, le refroidissement, l'éclairage et les autres usages Consommation estimée : 103 kwh EP/m².an Estimation des émissions : 16 kgco E2/m².an Bâtiment économe 30 A 31 à 90 B 91 à 170 C 171 à 270 D 271 à 380 E Bâtiment Faible émission de GES 3 A 4 à 10 B 11 à 25 C 26 à 45 D 46 à 70 E Bâtiment à 510 F > 510 G à 95 F > 95 G Bâtiment énergivore Forte émission de GES Solutions à court terme 1. Modification de la programmation et de la régulation des installations de chauffage (solution O9) Les consignes de températures sont sources de surconsommations sur les postes chauffage. La mise en place d une programmation horaire du chauffage permet de ne pas augmenter les consommations liées à une température intérieure plus importante, nous conseillons les réglages suivants : - Fixer les températures de consignes en hiver à 17 C dans la salle de sport et 21 C dans les vestiaires de 8h à 18h jusqu à 23h les jours d occupation par le club de basket, afin de respecter les valeurs de températures réglementaires de chauffage, - Mettre en place un réduit à 16 C et 8 C lorsque l inoccupation dépasse 48h, 2. Amélioration de la centrale de traitement d air des vestaires (solution O7 & O8) Pour cette solution, nous proposons une amélioration du système de ventilation en mettant en place d un programmation horaire afin de ventiler les vestiaires que lors de l occupation des locaux et la mise en place d un système de récupération énergétique afin de réduire les consommations calorifiques liées au renouvellement d air neuf Solutions à moyen terme 1. Remplacement des aérothermes et mise en place d une CTA (solution O6) Le traitement de grand volume est par des systèmes de type déplacement d air entraine des consommations électriques liées aux auxiliaires de ventilation. Afin de réduire les consommations calorifiques et électriques, nous conseillons la mise en place de panneaux rayonnants. Afin de permettre une bonne ventilation de la salle de sport, nous proposons la mise en place d une CTA double flux avec une récupération énergétique. Décembre 2010 Synthèse 9

12 2. Mise en place d automatisme de gestion d éclairage dans les vestiaires et la circulation (solutions O9) Pour cette solution, nous proposons la mise en place de : - détection de présence par infrarouge dans les vestiaires - temporisation pour les circulations. Ces solutions permettront d éviter de laisser l éclairage en fonctionnement alors que ces locaux sont inoccupés. 3. Remplacement des chaudières (Voir paragraphe 6) Solutions à long terme 1. Isolation des murs extérieurs (solution O1) Afin de réduire les déperditions des parois verticales, nous proposons de mettre en place côté extérieur des murs 15cm de laine minérale (λ=0.041m². C/W) afin d atteindre un coefficient de transmission surfacique de 0.24 W/m². C 2. Renforcement de l isolation des toitures (solution O2) Le renforcement de l isolation de la toiture de la salle de sport comprend : - Démontage du faux plafond - Mise en place de 10 cm de laine minérale et 8 cm d Acoustished afin de ne pas nuire au confort acoustique. Le renforcement de l isolation de la toiture des autres locaux consiste à mettre en place 16cm d isolation en combles 3. Remplacement des vitrages et polycarbonates (solutions O3 & O4) Cette solution permet de réduire les infiltrations importantes dues à l état des menuiseries et diminuer les déperditions de ces parois. Décembre 2010 Synthèse 10

13 6. Etude comparative énergétique Préambule Cette étude permet de comparer différentes variantes énergétiques à partir d hypothèses identiques. Nous avons comparé plusieurs solutions énegétiques en vue d évaluer leurs incidences financières, leur intérêt environnemental. Les critères d analyse sont les suivants : - Impact sur le projet, - Contraintes d exploitation, - Caractéristiques environnementales, - Coût d exploitation (lié aux consommations énergétiques et aux abonnements), - Coût d investissement. Hypothèse Consommations estimées : Poste Consommation chauffage (kwh) Chauffage gymnase actuel Chauffage extension Eau chaude sanitaire Total La dépense énergétique prévisionnelle de chauffage sans action sur l enveloppe et les équipements existants et la prise en compte de la future extension est estimée HT. La maintenance des équipements de production thermique HT. Soit un coût d exploitation de HT. Décembre 2010 Synthèse 11

14 Solution N 1 Description de la solution Remplacement de la chaudière existante et mise en place d automatismes Compte tenu de l état des chaudières, cette solution consiste à les remplacer par des chaudières haut rendement et de mettre en place une régulation permettant : - Une programmation horaire des consignes de température, - Un asservissement des températures en fonction des conditions extérieures et intérieures des locaux, - Une programmation des aérothermes. Impact sur le projet Remplacement des chaudières existantes. Mise en place d une régulation production émetteurs avec asservissement des aérothermes. Contraintes Le système de production de chaleur reste identique à celui actuel. d exploitation Caractéristiques HQE Intégration dans Cette solution permet de réduire les consommations de chauffage de l environnement kwh/an soit 5 % des consommations. Energie Bruit Coût d exploitation annuel Coût d exploitation (consommations + abonnement) Maintenance (équipements de production type P2/P3) TOTAL HT HT HT Coût d installation HT Remarque : Cette solution est nécessaire au vu de l état de vétusté de la chaudière dont le coût est estimé à HT, la mise en place d automatisme de gestion du chauffage est estimée à HT. Décembre 2010 Synthèse 12

15 Solution N 2 Description de la solution Energie Bois + gaz naturel Les besoins calorifiques seront assurés par une chaufferie bois couvrant 70% des besoins annuels. Le dimensionnement de la chaufferie bois sera optimisé pour assurer un fonctionnement optimal de cette chaudière. Le complément des besoins sera assuré par une chaudière gaz. Puissance de la chaudière bois 100 kw. Puissance de la chaudière gaz 30 kw Remplacement d une des chaudières. Impact sur le projet Intégration d une chaufferie bois impliquant : - des voies d accès pour livraison de la matière première sous forme de plaquettes de bois, - création d un silo enterré, - création de locaux techniques plus conséquents liés aux équipements spécifiques notamment l alimentation de la matière première du silo jusqu à la chaudière. Contraintes d exploitation Caractéristiques HQE Intégration dans l environnement Energie Bruit Coût d exploitation annuel Livraison environ 10 à 12 fois par an du combustible par camion. Equipement nécessitant une maintenance supplémentaire. Solution qui prévoit l utilisation d une énergie renouvelable pour couvrir 70% des besoins. Prix de matière première moins coûteux : 2.6 cts /kwh. Solution qui engendrera une évacuation de gaz brûlés sur le site. La chaufferie est une production avec peu de nuisance sonore. Coût d exploitation (consommations + abonnement) Maintenance gaz (équipements de prod type P2/P3) Maintenance bois (équipements de prod type P2/P3) TOTAL HT hors aide Surcoût chaufferie bois : HT HT HT HT HT Coût d installation Le coût d investissement comprend : - la chaufferie bois - le silo - les accès - la surface des locaux techniques. Remarque : Compte tenu des faibles besoins énergétiques une chaufferie bois n est pas adaptée sur ce type d équipement pour plusieurs raisons: - Investissement non rentabilisé, - Maintenance supplémentaire rendant le coût d exploitation plus élevé. Décembre 2010 Synthèse 13

16 Solution N 3 Description de la solution Impact sur le projet Pompe à chaleur air/eau Cette solution consiste à chauffer le gymnase avec un PAC air/eau et d utiliser l électricité pour la production d ECS. Nécessité de mettre en place des émetteurs à basse température. Intégration de la pompe à chaleur à l extérieur. Nécessite la mise en place d un tarif vert et l installation d un transformateur. Contraintes d exploitation Les contraintes de gestion de ce système impliquent une exploitation rigoureuse, pour permettre un bon fonctionnement, tant au plan énergétique qu au plan du confort. Caractéristiques HQE Intégration dans l environnement Energie Bruit Coût d exploitation annuel Coût d installation L énergie employée crée moins de nuisances locales et de gaz à effet de serre qu une solution gaz naturel. Coût d exploitation (consommations + abonnement) Maintenance (équipements de production type P2/P3) TOTAL HT hors changement des émetteurs hors transformateur HT HT HT Remarque : Le coût d exploitation est élevé à cause du mauvais rendement de l installation, et pénalisé par un coût d abonnement important. Décembre 2010 Synthèse 14

17 Solution N 4 Description de la solution Impact sur le projet Pompe à chaleur eau/eau Cette solution consiste à utiliser une pompe à chaleur sur la nappe phréatique, afin de couvrir les besoins suivants : - 60% de l eau chaude sanitaire - 100% besoins de chauffage Nécessite de créer un forage conséquent avec deux puits, un de puisage, un de rejet 60m3/h. Nécessité de mettre en place des émetteurs à basse température. Intégration de la pompe à chaleur à l extérieur. Nécessite la mise en place d un tarif vert (installation d un transformateur). Nécessité des études hydrogéologiques. Contraintes d exploitation Les contraintes de gestion de ce système impliquent une exploitation rigoureuse. Elle est soumise aux aléas naturels pour lesquels une réaction rapide est nécessaire. Désambouage. Entretien des équipements et réseaux spécifiques. Caractéristiques HQE Intégration dans l environnement Energie Bruit Coût d exploitation annuel La volonté de ce système rentre pleinement dans la démarche d utilisation des énergies renouvelables. L énergie employée ne crée pas de nuisances locales ni de gaz à effet de serre. La consommation d énergie est faible. Il représente un coût d exploitation bas mais pénalisé par une maintenance complexe et un risque sur les températures rejet plus élevé en milieu naturel. Coût d exploitation (consommations + abonnement) Maintenance (équipements de production type P2/P3) TOTAL HT HT HT Coût d installation HT Le coût de forage est estimé à une profondeur de 30 mètres Remarque : Cette solution permet d obtenir de bonnes réponses pour l environnement. Cependant cette solution nécessite des ressources hydrauliques en sous-sol importantes, qui sont à évaluer. Si les ressources hydrauliques ne sont pas suffisantes à 30 mètres pour un débit de 20 m 3 /h, le coût d investissement supplémentaire entraînera une non-rentabilité de la solution. Le coût d investissement ne tient pas compte du surcoût lié à un système d émission et du transformateur. Les solutions de PAC air/eau ou PAC eau/eau fournissent la totalité des besoins de chauffage et une partie du besoin électrique. L énergie électrique grâce à des ballons d accumulations fournit le complément d eau chaude sanitaire. Décembre 2010 Synthèse 15

18 Solution N 5 Description de la solution Chauffage Gaz et Energie solaire pour l eau chaude sanitaire L installation de capteurs solaires permettra de réaliser un préchauffage de l eau chaude sanitaire. Le reste des besoins sera fourni par l énergie gaz. L installation 15 m² de capteurs solaires permettra de couvrir 50% des besoins d ECS, soit kwh, les besoins ont été estimés sur 800 litres par jour. Impact sur le projet Caractéristiques HQE Intégration dans l environnement Energie Bruit Coût d exploitation annuel Cette solution nécessite d installer, en plus de la chaudière classique, des capteurs solaires, qu il sera nécessaire d intégrer architecturalement. Cette solution utilise des énergies renouvelables et permet donc d éviter des rejets de CO2. L utilisation de capteurs solaires limite également de rejet de fumées dans le voisinage et n est pas à l origine de nuisances sonores. Coût d exploitation (consommations + abonnement) Maintenance (équipements de production type P2/P3) TOTAL * Nota : Il n y a pas de frais de maintenance liés aux panneaux solaires HT HT* HT Coût d installation Panneaux solaires : HT hors aides Remarque : Solution performante sur le plan environnemental. Solution qui peut bénéficier d aides de l ADEME uniquement sur les travaux. Décembre 2010 Synthèse 16

19 Tableau récapitulatif N Solutions Coût d exploitation ( HT) Coût d investissement ( HT) Gains ( HT) Temps de retour (an) 1 Base Remplacement chaudières par chaudières haut rendement 2 Chaufferie bois Pompe à chaleur air/eau Pompe à chaleur eau/eau Mise en place de panneaux solaires thermiques (ECS) Hors aides Hors remplacement des émetteurs et transformateur Hors remplacement des émetteurs et transformateur Hors aides Conclusion Nous conseillons les solutions suivantes : 1. Production calorifique Solutions n 1 Chaudières haut rendement Solutions n 2 PAC air/eau Coût d exploitation ( HT) Coût d installation ( HT) Avantages Inconvénients - Solution classique - Pas de remplacement des émetteurs - Solution économique en termes d investissement Hors remplacement des émetteurs et transformateur - Solution économiquement et environnementalement performante - Coût d investissement important - Remplacement des émetteurs - Augmentation du tarif souscrit (tarif vert) - Création de nuisance sonore (intégration à l extérieur) 2. Energie renouvelable - La mise en place de panneaux solaires thermiques couvrant 50 % des besoins du gymnase est une solution performante. - Les solutions chaufferie bois et PAC eau / eau ne sont pas adaptées aux besoins du futur complexe. Décembre 2010 Synthèse 17

20 Annexes Décembre 2010 Synthèse 18

21 ANNEXE 1 Relevés sur site Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 19

22 Sommaire 1. Repérage du bâtiment Généralités Enveloppe Production calorifique Ventilation Systèmes d émission Eau Chaude Sanitaire Eclairage...31 Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 20

23 1. Repérage du bâtiment Plan de situation N Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 21

24 2. Généralités Bâtiment Type d établissement Nom de l établissement Complexe sportif Gymnase de Frouzins Année de mise en service 1984 SU 861 m² Accueil scolaire Club de basket Activité Planning Du lundi au vendredi De 8h à 17h Fermeture : en préiode de vacances scolaires Le mardi et le jeudi De 18h à 23h Fermeture : en période de vacances scolaires Observations : Energie Poste Energie Chauffage Eau Chaude Sanitaire Autres Gaz naturel Gaz naturel Electricité Entretien / Exploitation AG therm Société Remarques Entretien des chaudières et du ballon d eau chaude Observations : Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 22

25 3. Enveloppe Le bâti MURS Type Localisation Caractéristiques (int vers ext) Etat Mur béton Ensemble du bâtiment Mur béton de 22cm non isolé Hypothèse: U = 1,87 W/m² C Bon Observations : / TOITURES Type Localisation Caractéristiques Etat Toiture sous rampant Salle de sport Toiture tuile + panneaux type AcoustiShed de 50mm (λ=0,035w/m² C) Hypothèse: U = 0,57 W/m² C Bon Toiture avec faux-plafond Autres locaux Toiture tuile + combles + laine de roche de 80mm + plâtre Hypothèse: U = 0,44 W/m² C Bon Observations : / Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 23

26 PLANCHERS BAS Type Localisation Caractéristiques Etat Plancher sur terre-plein Ensemble du bâtiment Dalle béton 200mm non isolée Hypothèse: R = 0,39 m² C/ W Bon Observations : / VITRAGES Type Localisation Caractéristiques Etat Polycarbonate Salle de sport Polycarbonate avec menuiserie métallique Hypothèse: U = 3,2 W/m² C Moyen Simple Autres locaux Simple vitrage avec menuiserie bois Hypothèse: U = 4,2 W/m² C Mauvais Velux Vestiaires filles Simple vitrage avec menuiserie bois Hypothèse: U = 4,2 W/m² C Mauvais Observations : Le mauvais état des différentes menuiseries est une source d infiltrations importantes. Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 24

27 PROTECTIONS SOLAIRES Type Localisation Caractéristiques Etat Auvent Façade Sud-Est du bâtiment Avancée de toiture Bon Observations : / Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 25

28 4. Production calorifique Equipements Type Caractéristiques Etat Chaudières gaz naturel 2 chaudières type Chaffoteaux et Maury Puissance unitaire = 81,3 kw Moyen Visite de chaufferie 23/09/09 Chaudière 1 Chaudière 2 Relevé de combustion 92,6% 93,3% Distribution LES CIRCULATEURS Circuit Caractéristiques Etat Radiateurs Double GRUNDFOS UPSD 32-80F 3 vitesses (140 / 210 / 245 W) Bon Aérothermes Double GRUNDFOS UPSD 40-60F 3 vitesses (180 / 240 / 345 W) Moyen Eau chaude sanitaire Parallèle : 2 pompes GRUNDFOS UPS vitesses (50 / 60 / 70 W) Bon Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 26

29 Gestion et programmation Période de Fonctionnement : Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Circuit Programmation horaire Régulation Radiateurs 0 24 h Circuit régulé par une vanne 3 voies Aérothermes 0 24 h Circuit régulé par vanne 3 voies au plus près des aérothermes Eau chaude sanitaire 0 24 h Circuit à température constante Observations : Les chaudières fonctionnent en permanence afin d assurer la production d eau chaude sanitaire en période estivale. Lors de notre visite, sur les 4 brûleurs, seuls deux étaient en fonctionnement. Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 27

30 6. Ventilation Equipements Désignation Caractéristiques Programmation Etat Aérotherme salle de sport Air neuf = 1050 m 3 /h 0h 24h Moyen CTA Vestiaires m 3 /h 0h 24h Bon Extracteurs 240 m 3 /h 0h 24h Bon Gestion et programmation Période de Fonctionnement : Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Observations : / Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 28

31 7. Systèmes d émission Equipements Zone Caractéristiques Etat Salle de sport 2 aérothermes de type CIAT 8301 Moyen Autres locaux chauffés Radiateurs à eau chaude avec robinet thermostatique Bon Observations Pour une température de consigne voulue de 19 C par les utilisateurs, lors de notre visite, nous avons pu constater que la température était inférieure à celle demandée. Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 29

32 8. Eau Chaude Sanitaire Equipements Localisation Caractéristiques Etat Local technique Ballon ECS calorifugé de 300L Moyen Observations Température de stockage ECS = 55 C Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 30

33 9. Eclairage Equipements Zone Caractéristiques Commande Etat Salle de sport Tubes fluorescents direct 28 X 4 X 58W Sonde crépusculaire avec allumage ½ ou 1 Avec possibilité de marche forcée Bon Vestiaires Tubes fluorescents 3 X 2X 58W Interrupteur Bon Bureaux Tubes fluorescents 2X 58W Interrupteur Bon Autres locaux Tubes fluorescent Interrupteur Bon Observations Lors de notre visite, la mise en fonctionnement de l éclairage artificiel de la salle de sport était forcée. L éclairage des vestiaires étaient en fonctionnement alors que les locaux étaient inoccupés. Décembre 2010 Annexe 1 : Relevés sur site 31

34 ANNEXE 2 Factures énergétiques Décembre 2010 Annexe 2 : Factures énergétiques 32

35 Sommaire 1. Electricité Gaz Bilan des factures énergétiques...37 Décembre 2010 Annexe 2 : Factures énergétiques 33

36 1. Electricité Contrat / Tarif EDF Années Tarif souscrit Tarif Bleu Base Tarif Bleu Base Puissance souscrite 36 kva 36 kva Puissance maxi atteinte - - Consommations [kwh] Année Consommations totale kwh kwh CONSOMMATIONS (kwh) kwh kwh kwh kwh kwh kwh Dépenses [ TTC] Année Dépense totale kwh kwh DEPENSES TTC TTC TTC TTC TTC 500 TTC 00 TTC Décembre 2010 Annexe 2 : Factures énergétiques 34

37 Répartition des dépenses POSTE Energie active Comparaison des dépenses 2009 / 2010 Abonnement CSPE Taxe municipale Taxe départementale 65 Contribution tarifaire d'acheminement Dépense totale en HT Dépense totale en TTC Dépense totale en HT TVA Répartition des dépenses 2009 Répartition des dépenses 2010 Abonnement 27.4% Energie active 59.2% Taxe municipale 8.2% Taxe départementale 0.0% Contribution tarifaire d'acheminement 1.3% Abonnement 20.9% CSPE 3.5% Taxe municipale 5.4% Taxe départementale 2.7% Contribution tarifaire d'acheminement 3.8% Energie active 63.7% Décembre 2010 Annexe 2 : Factures énergétiques 35

38 2. Gaz Contrat Energie utilisée Gaz Gaz Tarif souscrit B2I B2I Consommations [kwh] Mai Décembre TOTAL Comparaison des consommations 2008/2009/ Dépenses [ TTC] Energie Abonn TICGN Divers TOTAL HT HT HT HT TOTAL TTC TTC TTC TTC Comparaison des dépenses 2008/2009/ TVA TOTAL HT Décembre 2010 Annexe 2 : Factures énergétiques 36

39 3. Bilan des factures énergétiques SU 851 m² Consommations Poste Conso Ratios Conso Ratios Conso Ratios Electricité kwh 21 kwh/m² kwh 22 kwh/m² Gaz kwh 247 kwh/m² kwh 169 kwh/m² kwh 85 kwh/m² Total kwh kwh 247 kwh/m² kwh 729 kwh/m² kwh 108 kwh/m² Dépenses Poste Dépense Ratios Dépense Ratios Dépense Ratios Electricité TTC 3.3 TTC/m² TTC 3.3 TTC/m² Gaz TTC 11 TTC/m² TTC 8 TTC/m² TTC 4 TTC/m² Electricité 29% Electricité 43% Gaz 71% Gaz 57% Décembre 2010 Annexe 2 : Factures énergétiques 37

40 Etiquette DPE Consommations énergétiques (en énergie primaire) pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, le refroidissement, l'éclairage et les autres usages, déduction faite de la production d'électricité à demeure Émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, le refroidissement, l'éclairage et les autres usages Consommation estimée : 218 kwh EP /m².an Estimation des émissions : 39 kgco E2 /m².an Bâtiment économe 30 A 31 à 90 B Bâtiment Faible émission de GES 3 A 4 à 10 B Bâtiment à 170 C à 25 C à 270 D à 45 D à 380 E à 70 E à 510 F à 95 F 39 > 510 G 218 > 95 G 39 Bâtiment énergivore Forte émission de GES Etiquette énergie : La quantité totale d énergie primaire équivalente est égale au rapport de la moyenne annuelle de la quantité d énergie finale (par poste ou par énergie) consommée (ou estimée) multiplie par le facteur de conversion énergie finale/énergie primaire à la surface SHON du bâtiment ou à la surface utile de la partie du bâtiment Energie Facteur de conversion énergie finale énergie primaire Electricité 2.58 Autres énergie 1 Énergie finale : Forme sous laquelle l énergie arrive chez l utilisateur final Énergie primaire : Énergie qui résulte de la première transformation (nucléaire ) Exemple : 1 kwh de gaz naturel = 1 kwhep Etiquette climat : La quantité équivalente de dioxyde de carbone est égale au rapport de la moyenne annuelle de la quantité d énergie finale (par poste ou par énergie) consommée (ou estimée) multiplié par le facteur de conversion kwh énergie finale / émission de gaz à effet de serre à la surface SHON du bâtiment ou à la surface utile de la partie du bâtiment. Energie Facteur de conversion en kg de CO par kwh Bois, biomasse Gaz naturel Fioul domestique Electricité Electricité d origine renouvelable 0 Exemple : 1 kwh de gaz naturel = kg de CO2 Décembre 2010 Annexe 2 : Factures énergétiques 38

Version n 3 du 11 décembre 2009

Version n 3 du 11 décembre 2009 SYNTHESE de l étude thermique Projet de Maison Individuelle Basse Consommation Maîtres d ouvrage : M. et Mme Enjolras Lieu : La Bâtie Divisin (38) Version n 3 du 11 décembre 2009 SOMMAIRE : 1. Hypothèses

Plus en détail

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS Evaluation thermique réalisée avec PROJET site internet miramas 13140 MIRAMAS Date de l'étude : ENTREPRISE CLIENT SARL DESSAUD INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE 13140 MIRAMAS

Plus en détail

Avertissement - Légende des données

Avertissement - Légende des données Cartographie Energie - CO 2 des Universités françaises Université du MAINE - LE MANS Synthèse des données Avertissement - Légende des données Les données de cette cartographie sont issues d une campagne

Plus en détail

CROUS DE LIMOGES Synthèse des données. Avertissement - Légende des données

CROUS DE LIMOGES Synthèse des données. Avertissement - Légende des données Cartographie Energie - CO 2 des Universités françaises CROUS DE LIMOGES Synthèse des données Avertissement - Légende des données Les données de cette cartographie sont issues d une campagne de collecte.

Plus en détail

Université d'avignon ET DES PAYS DU VAUCLUSE Synthèse des données. Avertissement - Légende des données

Université d'avignon ET DES PAYS DU VAUCLUSE Synthèse des données. Avertissement - Légende des données Cartographie Energie CO 2 des Universités françaises Université d'avignon ET DES PAYS DU VAUCLUSE Synthèse des données Avertissement Légende des données Les données de cette cartographie sont issues d

Plus en détail

Université MICHEL MONTAIGNE BORDEAUX III Synthèse des données. Avertissement - Légende des données

Université MICHEL MONTAIGNE BORDEAUX III Synthèse des données. Avertissement - Légende des données Cartographie Energie CO 2 des Universités françaises Université MICHEL MONTAIGNE BORDEAUX III Synthèse des données Avertissement Légende des données Les données de cette cartographie sont issues d une

Plus en détail

CROUS DE LILLE Synthèse des données. Avertissement - Légende des données

CROUS DE LILLE Synthèse des données. Avertissement - Légende des données Cartographie Energie - CO 2 des Universités françaises CROUS DE LILLE Synthèse des données Avertissement - Légende des données Les données de cette cartographie sont issues d une campagne de collecte.

Plus en détail

Les jeudis de l immobilier

Les jeudis de l immobilier 1 Les jeudis de l immobilier Performance énergétique des bâtiments existants Direction de l Expertise Immobilière Présentateurs : CAIRE Yoann MESSAOUDI Mustapha Juin 2012 Sommaire 2 1- Contexte et enjeux

Plus en détail

Pré-diagnostic énergétique Logement Ancienne Gare Le Bourg

Pré-diagnostic énergétique Logement Ancienne Gare Le Bourg une société du groupe Pré-diagnostic énergétique Logement Ancienne Gare Le Bourg Mars 2013 Siège Social : 2 Bis Boulevard de la Paix 13 640 LA ROQUE D ANTHERON Tel : 04 42 90 43 60 Fax : 04 42 50 47 69

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Une information au service de la lutte contre l effet de serre

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Une information au service de la lutte contre l effet de serre AGENCE de DIJON Parc Technologique 1, rue Louis de Broglie 21000 - DIJON Tél : 03.80.78.70.50 Fax : 03.80.74.26.63 Nature de l ERP : Services administratifs Année de construction : 1963 Adresse : 1.02

Plus en détail

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME Conseils - Formation Etudes - Expertises Assistance à Maitrise d ouvrage Dossier : LB OR- 45000 N. Référence : OR.201114 Votre Interlocuteur : R.DJERIDI (06 52 98 56 93) Le Cannet, le 25/06/2015 PRESENTATION

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique)

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique) LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE (Synthèse de l audit énergétique) 1 Un constat alarmant Une consommation en augmentation légère mais régulière 195 190 185 180 175 170 165 160 Consommation

Plus en détail

RAPPORT D ETUDES ETUDE DE FAISABILITE CHAUFFAGE ECOLE PRIMAIRE & MATERNELLE 3 RUE DU SAVOIR. Version : 0.1. Date : Mai 2013. Maître d'ouvrage :

RAPPORT D ETUDES ETUDE DE FAISABILITE CHAUFFAGE ECOLE PRIMAIRE & MATERNELLE 3 RUE DU SAVOIR. Version : 0.1. Date : Mai 2013. Maître d'ouvrage : Affaire : 12029 Document : Rapport d'études Version : 0.1 Date : Mai 2013 11 ROUTE DE LAUTREC PLACE DE LA MAIRIE 81440 VENES TEL : 05.63.500.606 FAX : 05.63.500.347 EMAIL : INGLIN.ITEC@SCMTRIPTIC.FR Maître

Plus en détail

Etudes techniques en phase de diagnostique énergétique

Etudes techniques en phase de diagnostique énergétique -- Projet de rénovation d une salle polyvalente -- Commune de St Médard-Sur-Ille -- (35) -- Etudes techniques en phase de diagnostique énergétique Rapport d étude Mars 2009 Version 2 p.1/22 PREAMBULE La

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010 DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE Le République Présentation faite le 15 Novembre 2010 SOMMAIRE Description du bâti Descriptif des installations thermiques Analyse des consommations Etiquette énergétique

Plus en détail

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI La BAO PROMODUL version Pro Expert MI Logiciel de diagnostic et de simulation pour l amélioration de la performance énergétique et du confort thermique dans la maison individuelle La BAO PROMODUL version

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Avertissement - Légende des données

Avertissement - Légende des données Cartographie Energie - CO 2 des Universités françaises Université NANCY II Synthèse des données Avertissement - Légende des données Les données de cette cartographie sont issues d une campagne de collecte.

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux

GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux Les Besoins Gestion des Apports Solaires Les Systèmes La Synthèse Site Climat & Ressources Ventilation QAI Typologie Bâtiment & les usages Isolation Thermique

Plus en détail

ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE LYON Synthèse des données. Avertissement - Légende des données

ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE LYON Synthèse des données. Avertissement - Légende des données des Universités françaises ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE LYON Synthèse des données Avertissement - Légende des données Les données de cette cartographie sont issues d une campagne de collecte. Pour les moyennes

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE kw 9 12 14 16 Unités Extérieures s s L 200 / 300 200 / 300 200 / 300 200 / 300 Ballon ECS m 2 Panneaux Compatibles Ballon ECS Panneaux Solaires Fiable et très

Plus en détail

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif ÉTUDE TECHNICO-ÉCONOMIQUE habitat collectif Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation ECS 1 er système centralisé de récupération d énergie sur VMC pour production d ECS Autres 20 % Chauffage 30 %

Plus en détail

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina 1 I. Objet de l étude L étude consiste en la réalisation

Plus en détail

La rénovation thermique de votre logement

La rénovation thermique de votre logement La rénovation thermique de votre logement PIG Douarnenez Mars 2012 L Espace Info Énergie de Cornouaille Des conseils neutres, objectifs et gratuits sur la maîtrise de l énergie dans l habitat et les énergies

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : M121426 Réf. Ademe : Valable jusqu au : 14/07/2023 Type de bâtiment : Maison Année de construction : 1960 Surface habitable : 120 m² environ Adresse

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Avertissement - Légende des données

Avertissement - Légende des données Cartographie Energie - CO 2 des Universités françaises Université de PARIS I - PANTHEON SORBONNE Synthèse des données Etablissement Données générales de l'université Adresse 12 place du Panthéon SHON 110

Plus en détail

Pré-diagnostic énergétique Mairie-Cantine-Salle des fêtes-ecole-logements (2) Le Bourg

Pré-diagnostic énergétique Mairie-Cantine-Salle des fêtes-ecole-logements (2) Le Bourg une société du groupe Pré-diagnostic énergétique Mairie-Cantine-Salle des fêtes-ecole-logements (2) Le Bourg Mars 2013 Siège Social : 2 Bis Boulevard de la Paix 13 640 LA ROQUE D ANTHERON Tel : 04 42 90

Plus en détail

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE 2 COLLOQUE EFFECACITE ENERGETIQUE SEINE AVAL 17 MAI 2011 LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE Maitrise d ouvrage: LES MUREAUX 78 - SEM 92 LE PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN L ENVIRONNEMENT ET LES AMENAGEMENTS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION Maison BBC EFFINERGIE SAINT MARTIN DU MONT

DOSSIER DE PRESENTATION Maison BBC EFFINERGIE SAINT MARTIN DU MONT C DOSSIER DE PRESENTATION Maison BBC EFFINERGIE SAINT MARTIN DU MONT SOMMAIRE I. DESCRIPTIF SOMMAIRE DE LA MAISON... 3 II. COUT DE CONSTRUCTION D UNE MAISON BBC... 5 III. AVANTAGE FISCAL POUR LA CONSTRUCTION

Plus en détail

Avertissement - Légende des données

Avertissement - Légende des données Cartographie Energie - CO 2 des Universités françaises Université de Reims Champagne-Ardenne Synthèse des données Avertissement - Légende des données Les données de cette cartographie sont issues d une

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Rencontre de l habitat l

Rencontre de l habitat l Rencontre de l habitat l durable Les aides financières pour l habitat ancien Réunion du 27 Mai 2010 Arehn Daniel LEHUE ANAH Alain DEBADIER Notaire Romain DANTEL Catherine OTRAL-VOLLMER Espace Info Energie

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Longueur : 12,10 m Largeur : 6,10 m Surface Shon : 109,00 m² Surface hab.

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

Maîtrise d œuvre pour la rénovation de l installation de chauffage du groupe scolaire de Ménétrol

Maîtrise d œuvre pour la rénovation de l installation de chauffage du groupe scolaire de Ménétrol Commune de Ménétrol Marché Public de Fournitures et Services Maîtrise d œuvre pour la rénovation de l installation de chauffage du groupe scolaire de Ménétrol Cahier des Charges Tranche ferme : Mission

Plus en détail

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015 L ECO PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO et C.I.T.E 2015 La liste des équipements, matériaux et appareils mentionnés au 1 de l'article 200 quater du code général des

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) Valable jusqu au : 27/01/2026 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : Non renseignée Surface habitable : 49 m 2 Adresse : 58 CHEMIN DE GIBBES Propriétaire : Nom : DIR REG FIP PACA ET BOUCHES

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX Gaz Solaire Air Électricité RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La Réglementation Thermique 2012 est applicable à

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

Séminaire du 23 mars 2011

Séminaire du 23 mars 2011 3 e appel à projet de recherche de la FBE Séminaire du 23 mars 2011 Projet IPPI Intégration et Planification pour la réduction des GES d un Patrimoine Immobilier DETRY & LEVY SARL D ARCHITECTURE 1 Outil

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

Etude Energétique. De Votre Bien Immobilier

Etude Energétique. De Votre Bien Immobilier NégaWatt Technology Concept Jérôme MONIER - Conseiller en Energie 67, rue André Denimal - 59490 SOMAIN Mobile : 06.14.67.83.98 Courriel : jerome.monier@bbox.fr SIRET n 52171821300015 / APE n 7022Z Etude

Plus en détail

4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447

4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447 Rennes : 02 janvier 2008 4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447 APPARTEMENT T2 Dans la cour sur la gauche 1er ETAGE 1447_ARPA_DPE21 1 / 6 N : 1447 Valable jusqu au : 01/01/2018 Type de bâtiment :

Plus en détail

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Restitution Finale 12 février 2013 ADEV Énergie, 2 rue Jules Ferry -36300 Le Blanc Tél: 02 54 37 19 68 Fax: 02 54 37 99 27 Port: 06.67.29.44.35

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE SARL 12 Lot le Vignaud 1 30980 LANGLADE Tel/Fax : 04 66 01 18 19 Mobile : 06 84 66 90 70 Email : g-diatic@orange.fr D P E DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et

Plus en détail

DialogIE. Rapport d'étude thermique simplifiée

DialogIE. Rapport d'étude thermique simplifiée DialogIE Rapport d'étude thermique simplifiée Jean DUPONT 1 rue du souvenir 88190 Golbey Rapport du : jeudi 1 octobre 2015 Espace INFO ÉNERGIE Centre & Ouest Vosges mission de l'agence Locale de l'energie

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 28 janvier 2016 Monitoring

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 28 janvier 2016 Monitoring Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides ECS et électricité pour 73 logements Sur un immeuble à Marseille, une installation couplant la technologie hybride

Plus en détail

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1.neuf)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1.neuf) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1.neuf) N : 1725791/E301 Valable jusqu au : 19/01/2022 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : à partir de 2000 surface habitable : 45,5

Plus en détail

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 NOTICE EXPLICATIVE Facilitateur énergies renouvelables - grands systèmes Contact : Tél. 0800/85 775 (Menu 1 / sous menu 1 /

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE 1 OBJET L objet du présent document est l analyse et l optimisation de la thermique d'hiver d un projet de construction de maison individuelle à ossature

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail.

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail. www.nlazur-hlm.fr Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail. 1 - Objectif du DPE Ce document

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N :... 15 MENOURY GDU Valable jusqu au :... 29/03/2025 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. 1973 Surface

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

TAUX DE 5,5 % AUX TRAVAUX D AMELIORATION DE LA QUALITE ENERGETIQUE

TAUX DE 5,5 % AUX TRAVAUX D AMELIORATION DE LA QUALITE ENERGETIQUE CAPEB Côte d'or 02/2014 TAUX DE 5,5 % AUX TRAVAUX D AMELIORATION DE LA QUALITE ENERGETIQUE L article 9 de la loi de finances pour 2014 institue la TVA au taux de 5,5% pour les travaux d amélioration de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES Qualité du rapport exigé : - Clarté et lisibilité : présentation d une synthèse pour la prise de décision - Remise en mains propres

Plus en détail

Pré-diagnostic énergétique Atelier Perrin (logement) Le Bourg

Pré-diagnostic énergétique Atelier Perrin (logement) Le Bourg une société du groupe Pré-diagnostic énergétique Atelier Perrin (logement) Le Bourg Mars 2013 Siège Social : 2 Bis Boulevard de la Paix 13 640 LA ROQUE D ANTHERON Tel : 04 42 90 43 60 Fax : 04 42 50 47

Plus en détail

LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES)

LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES) Fiche Pratique LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES) * Avertissement : le document ci-après a été rédigé pour apporter une aide aux lecteurs pour

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAG AZUR PERICHAULT 6 impasse Lou Pénéqué 13950 CADOLIVE Tél : 04 42 32 46 39 Cel : 06 20 76 89 36 EMAIL : jean-louis.perichaut@wanadoo.fr DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Article L271-4 du Code de la Construction et de l Habitation

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Article L271-4 du Code de la Construction et de l Habitation DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Article L271-4 du Code de la Construction et de l Habitation Numéro de dossier : Date du repérage : 121030FA00_BOURLON-NENEZ_VAUHALLAN 30/10/2012 Désignation du ou des bâtiments

Plus en détail

Obtenues par la méthode 3CL - DPE, version 1.3, estimé à l immeuble / au logement*, prix moyen des énergies indexés au 15/08/2011

Obtenues par la méthode 3CL - DPE, version 1.3, estimé à l immeuble / au logement*, prix moyen des énergies indexés au 15/08/2011 DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.1) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 15 septembre 2006, Arrêté

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3)

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3) N : 120862 Valable jusqu au : 11/12/2022 Type de bâtiment : Immeuble Type d activités: Bureaux Année de construction : < 1949 Surface utile : 417,06 m² Adresse : 66, rue du Général Leclerc 14800 DEAUVILLE

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires. Unité Performance du Bâtiment. Pré-diagnostic. Parc immobilier de la commune.

Direction Départementale des Territoires. Unité Performance du Bâtiment. Pré-diagnostic. Parc immobilier de la commune. Direction Départementale des Territoires Unité Performance du Bâtiment Parc immobilier de la commune de Date : 17 mai 2011 Rédacteur : Sommaire 1.CONTEXTE DE LA MISSION...3 2.FICHES D'IDENTITE DES BATIMENTS...3

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a) bureaux, services administratifs, enseignement Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret

Plus en détail

Expertise thermique et environnementale. Bâtiment en rénovation passive

Expertise thermique et environnementale. Bâtiment en rénovation passive Dominique LOIR-MONGAZON Consultant en thermique et environnement : 06.20.41.45.31 : contact@kephir-environnement.com Expertise thermique et environnementale 1 Bâtiment en rénovation passive Date de réalisation

Plus en détail

G E O P E R S P E C T I V E S T E C H N I Q U E F O N C I E R E & I M M O B I L I E R E

G E O P E R S P E C T I V E S T E C H N I Q U E F O N C I E R E & I M M O B I L I E R E G E O P E R S P E C T I V E S T E C H N I Q U E F O N C I E R E & I M M O B I L I E R E GEOMETRES-EXPERTS ASSOCIES PARIS VAL DE MARNE Société inscrite au Tableau de l Ordre des Géomètres-Experts n 2007

Plus en détail

Présentation du Groupe Logement Français. Politique construction neuve. Politique patrimoine existant. Exemple de réhabilitation énergétique

Présentation du Groupe Logement Français. Politique construction neuve. Politique patrimoine existant. Exemple de réhabilitation énergétique ! " "# #$ Présentation du Groupe Logement Français Bilan énergétique Politique construction neuve Politique patrimoine existant Exemple de réhabilitation énergétique *+(,,-./+.*%/,&+,( 80 572 logements

Plus en détail

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature :

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature : DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

RT2012 études de cas

RT2012 études de cas RT2012 études de cas 14/02/2011 Salon BlueBat Lyon Contact: Nathalie TCHANG Directrice adjointe 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

7. ETUDE DE POTENTIALITE «ENERGIES RENOUVELABLES

7. ETUDE DE POTENTIALITE «ENERGIES RENOUVELABLES 7. ETUDE DE POTENTIALITE «ENERGIES RENOUVELABLES 7.1. HYPOTHESES SUR LA PROGRAMMATION Les hypothèses concernant le phasage jouent un rôle important dans le cadre des calculs des besoins en énergie des

Plus en détail

Restitution du partenariat

Restitution du partenariat Restitution du partenariat Pays d Auge Expansion SDEC ENERGIE 10 avril 2015 Restitution du partenariat Pays d Auge Expansion SDEC ENERGIE AVRIL 2015 PAGE 1 Sommaire I / Contexte II / Etudes réalisées III

Plus en détail

COLLOQUE BATIR DURABLE Saint Jean Bonnefonds. Jeudi 17 décembre 2009

COLLOQUE BATIR DURABLE Saint Jean Bonnefonds. Jeudi 17 décembre 2009 COLLOQUE BATIR DURABLE Saint Jean Bonnefonds Jeudi 17 décembre 2009 FICHES TECHNIQUES COSTIC / FFB AMELIORATION ENERGETIQUE DES BATIMENTS EXISTANTS ANCIENNES FICHES ADEME / FFB EXEMPLE DE FICHE AMÉLIORATION

Plus en détail

Alain CROMBEZ Chef du Service Construction, Habitat & Ville (DDE)

Alain CROMBEZ Chef du Service Construction, Habitat & Ville (DDE) Conférence débat sur la rénovation énergétique des bâtiments publics Saint-Pourçain/Sioule 13 octobre 2009 La réglementation thermique en vigueur L expérience de la Direction Départementale de l Équipement

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre N : DG15.0771-02 Réf. Ademe : 1562V8000156S Valable jusqu au : 29/06/2025 Le cas échéant, nature de

Plus en détail

La maison basse consommation. Les Fondamentaux. N 4 Août 2009 Information Presse

La maison basse consommation. Les Fondamentaux. N 4 Août 2009 Information Presse La maison basse consommation Les Fondamentaux N 4 Août 2009 Information Presse La maison basse consommation La maison basse consommation Les Réglementations Thermiques pour le neuf et l'existant ainsi

Plus en détail

D.P.E. Diagnostic de performances énergétiques. Rapport de 3 feuilles 6 faces, avec celle de garde. Page 1 sur 6

D.P.E. Diagnostic de performances énergétiques. Rapport de 3 feuilles 6 faces, avec celle de garde. Page 1 sur 6 PERFORMANCES 24 28 Avenue Thiers 24200 SARLAT LA CANEDA Tél. : 05 53 28 53 22 - Fax : 05 53 28 59 33 N SIREN : 503371643 Compagnie d assurance : DE CLARENS n 3639350704 Diagnostic de performances énergétiques

Plus en détail

Diagnostic technique et architectural en Alsace

Diagnostic technique et architectural en Alsace Diagnostic technique et architectural en Alsace Dispositif Région/FEDER pour la rénovation énergétique du logement social Réalisé en phase étude, ce diagnostic technique et architectural a pour objet de

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2016 Liste et des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique de portes d entrée

Plus en détail