Rotary / 14 avril Atelier Assurance - Plan d intervention

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rotary / 14 avril 2012. Atelier Assurance - Plan d intervention"

Transcription

1 Rotary / 14 avril 2012 Atelier Assurance - Plan d intervention 1 ère partie : les risques auxquels s exposent l association 1. L évaluation des risques : une étape essentielle 2. La responsabilité de l association en tant que personne morale 2.1. La responsabilité civile : que nous dit le Code? 2.2. La responsabilité pénale 2.3. Qui engage la responsabilité de l association? 3. Un éclairage sur la responsabilité des dirigeants de l association 4. et quelques mots sur la responsabilité des membres 5. Les domaines d engagement de la responsabilité de l association 5.1. la responsabilité du fait des activités 5.2. la responsabilité du fait des locaux 5.3. la responsabilité du fait des véhicules Transition : la démarche pour bâtir un contrat adapté aux besoins des RC Principes et objectifs du contrat cadre 2 ème partie : présentation du contrat cadre Allianz Commentaire du document proposition : - les activités garanties en base, celles qui demandent un complément de garantie - avertissement sur les principes d enregistrement comptables des différentes activités - focus sur la responsabilité organisateur de voyage - exemples de tarification - avantages la démarche

2 Introduction Cet atelier a pour objectif d apporter un éclairage sur les risques auxquels s exposent les Clubs du Rotary au cours de leurs activités, et de formuler une proposition de réponse en terme d assurance. Dans un 1 er temps nous allons lister ces risques dans les grandes lignes sans rentrer dans des aspects trop techniques. Nous aborderons ensuite la proposition d un contrat d assurance adapté aux Clubs du Rotary. L association : les risques auxquels elle s expose Dans cette 1 ère partie, on va envisager des natures et des situations de risque qui peuvent dépasser le cadre strict du Club : je m adresse à ceux parmi vous qui peuvent avoir des responsabilités dans d autres associations, sportives par exemple. Rappel Un Club du Rotary est une association déclarée de loi 1901, il a donc qualité de personne morale. 1. L évaluation des risques : une étape essentielle Le Club, ou l association, est exposée à des risques divers, qui peuvent engager la responsabilité du groupement, celle des dirigeants ou des adhérents. Ces risques peuvent être liés à ses activités, à ses biens mobiliers ou immobiliers (les locaux, qu elle en soit propriétaire ou locataire), ou encore aux véhicules. L évaluation des risques requiert une démarche méthodique mais qui reste simple. Il s agit d inventorier les risques auxquels l association est exposée : - définir les responsabilités et les obligations qui pèsent sur l association ; - dénombrer les différents acteurs liés aux activités de l association (dirigeants, bénévoles, salariés ) ; - recenser les équipements utilisés (locaux, matériels, véhicules ), qu ils soient la propriété de l association ou en location ; - envisager pour chaque activité (manifestation) les différents événements qui peuvent la perturber (incendie, accident ). Objectif recherché : limiter le plus possible les effets et le coût d un sinistre. Il convient d adopter une politique de prévention visant à minimiser ou écarter les risques potentiels ci-avant énumérés. Les risques seront transférés à l assureur pour leur majorité. Mais l association pourra conserver ceux dont les conséquences seront limitées financièrement : elle sera son propre assureur. Ce travail d évaluation doit être renouvelé périodiquement au cours de la vie de l association. Par expérience, nombre de risques sont souvent sous-évalués, voire non envisagés.

3 2. La responsabilité de l association en tant que personne morale L association est considérée comme une personne morale et, à ce titre, sa responsabilité peut être mise en cause sur le plan civil et pénal Qui engage la responsabilité de l association? Toutes les personnes qui représentent l association vis-à-vis des tiers : administrateurs, dirigeants, salariés, préposés, membres (adhérents, membres de droit ), moniteurs, animateurs, stagiaires et auxiliaires à quel titre que ce soit, bénévoles, personnes dont elle a la charge (mineurs qui lui sont confiés ) La responsabilité civile : que nous dit le Code Civil? La responsabilité civile est régie principalement par les articles suivants du Code Civil : Article 1383 : " Chacun est responsable du dommage qu il a causé non seulement par son fait, mais encore par sa négligence ou par son imprudence. " Article 1384 (extraits) : " On est responsable non seulement du dommage que l on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l on a sous sa garde. " Article 1382 : " Tout fait quelconque de l homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer. " 2.3. La responsabilité pénale On parle de responsabilité pénale lorsqu il y a violation d une loi ou d un règlement et que celle-ci constitue une infraction. Elle débouche sur une sanction pénale (la finalité n est pas la réparation du dommage). L'infraction peut être commise intentionnellement ou non. 3. Un éclairage sur la responsabilité des dirigeants de l association Il faut entendre par dirigeants les responsables membres du conseil d'administration ou de l'instance dirigeante de l'association. Mais aussi, le cas échéant, des dirigeants de fait : il s agit de toute personne, salariée ou non, ayant des fonctions d administration, de direction, de gestion ou de supervision exercées avec ou sans mandat ou délégation de pouvoir. Les dirigeants d une association sont des mandataires dont la responsabilité personnelle peut se trouver engagée tant sur le plan civil que pénal. Dès lors, le dirigeant peut se trouver dans l obligation de réparer les conséquences pécuniaires sur son propre patrimoine. Le dirigeant doit se garder de toute imprudence et gérer l association en bon père de famille. Les dirigeants sont responsables : A l'égard de l'association : la responsabilité des dirigeants d'une association peut être recherchée devant les tribunaux, pour les fautes commises dans leur gestion, sous réserve que ces fautes aient causé un dommage à l'association, et que cette dernière en demande réparation. A l'égard des membres ou des tiers : les dirigeants ne sont responsables que des fautes personnelles commises indépendamment de leurs fonctions ; c est le cas notamment lorsqu ils sortent de l objet social de l association ou de leurs attributions. En cas de cessation de paiement : tous les dirigeants de droit ou de fait de l'association peuvent être sanctionnés lorsqu'il peut leur être reproché des fautes ayant concouru à la mise en redressement ou en liquidation judiciaire de l'association. Les sanctions applicables sont notamment le comblement de passif, la faillite personnelle, l'interdiction de gérer.

4 L incompétence et l inexpérience ne sont pas des motifs excusant la faute de gestion. Le fait que l association puisse être poursuivie en tant que personne morale n exclut pas la possibilité de rechercher la responsabilité personnelle des dirigeants en leur qualité de personnes physiques. Les dirigeants peuvent donc être personnellement mis en cause, notamment pour des infractions de droit commun (abus de confiance, publicité mensongère ), des infractions en matière fiscale et sociale et des infractions propres aux associations (loi de 1901, législation relative aux associations et groupements sportifs ). 4. et quelques mots sur la responsabilité des membres Si un membre non dirigeant commet une faute vis-à-vis d un tiers il pourra en être tenu personnellement responsable, sans que cela n engage la responsabilité de l association. Dans ce cas, sa responsabilité civile privée est mise en cause et c est en général le contrat habitation qui répond en garantie. 5. La responsabilité de l association peut être engagée 5.1. du fait de ses activités Au cours de ses activités, l association peut causer un dommage soit à l un de ses membres soit à un tiers. L'association a, dans tous les cas, une obligation générale de sécurité. Cela reste en général une obligation de moyen qui, par exemple pour les associations sportives, est assimilée à une obligation de résultat. [L obligation d information : certaines associations, notamment les clubs sportifs, les centres de vacances ou de loisirs ont une obligation d information vis-à-vis de leurs adhérents. Elles doivent, les informer de leur intérêt à prendre un contrat d assurance de personnes pour couvrir les dommages corporels auxquels peuvent les exposer les activités auxquelles ils participent.] Toutes les formes d activités régulières, les manifestations, actions développées par l association doivent être prises en compte du point de vue de l assurance. sans oublier celles qui ont un caractère occasionnel ou exceptionnel Si l association est amenée à fabriquer, servir ou distribuer des produits alimentaires, l assurance de responsabilité civile doit comporter une garantie intoxication alimentaire. Qui est assuré? - l association qui a souscrit le contrat d assurance, considérée comme personne morale ; - les dirigeants ; - l ensemble des membres (membres adhérents, membres de droit, membres honoraires ) ; - les préposés salariés ; - toutes les personnes apportant leur aide à titre bénévole ; - les moniteurs, animateurs, stagiaires et auxiliaires à quelque titre que ce soit ; - les mineurs et toute personne sous la surveillance / à la charge de l association.

5 5.2. du fait de ses locaux = responsabilité locative L association peut être responsable du fait des locaux (bâtiments privés ou publics) qu elle occupe, en cas d incendie, d explosion, de dégât des eaux Cette responsabilité se trouve engagée : - envers le propriétaire des locaux, que l association soit locataire ou occupant à titre gratuit et de façon régulière ou occasionnelle ; - dans tous les cas (lorsqu elle est propriétaire, locataire, occupant à titre gratuit) envers les voisins et les tiers (propagation d un incendie à un immeuble voisin, dégât d eau qui provoque des dommages au local du dessous ). Les biens mobiliers : l équipement est soumis aux mêmes risques que les locaux, ainsi qu à la destruction complète ou au vol, y compris en cours de transport. Il peut donc être utile de les assurer en fonction de leur nature et de leur valeur du fait des véhicules Les salariés et les bénévoles qui utilisent fréquemment leur véhicule personnel pour les besoins de l association doivent vérifier auprès de leur assureur que cet usage est bien couvert dans leur contrat. En effet, le contrat de l association ne couvre pas automatiquement la responsabilité en cas d accident causé par le véhicule personnel appartenant à un membre, un salarié ou un bénévole dans le cadre des activités associatives.

Responsabilité des associations et de leurs membres

Responsabilité des associations et de leurs membres Responsabilité des associations et de leurs membres Introduction Dirigeants et éducateurs sportifs : une responsabilité allégée Diminution de la responsabilité pénale Prise en charge de la réparation par

Plus en détail

LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE

LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ET MANDATAIRES SOCIAUX ET ASSURANCE Le Pontet le 30 01 2014 1 Distinction entre la Responsabilité Civile et Pénale RESPONSABILITE PENALE C est l obligation légale pour

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques Le lieu de l activité L âge des participants à l activité La nature de l activité LE RISQUE SPORTIF LA RESPONSABILITE CIVILE

Plus en détail

ASSOCIATIONS SPORTIVES. Responsabilité et assurances

ASSOCIATIONS SPORTIVES. Responsabilité et assurances ASSOCIATIONS SPORTIVES Responsabilité et assurances 1 La Responsabilité Le contexte Savoir identifier les responsabilités Rappel des principes responsabilité pénale responsabilité civile responsabilité

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. MONTPELLIER 27 mai 2013

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. MONTPELLIER 27 mai 2013 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE MONTPELLIER 27 mai 2013 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques Le lieu de l activité L âge des participants à l activité La nature de l activité Les

Plus en détail

CHARTE DES BENEVOLES ASSOCIATIFS

CHARTE DES BENEVOLES ASSOCIATIFS CHARTE DES BENEVOLES ASSOCIATIFS Sommaire GENERALITES Définition du bénévole Qu'est ce que le bénévolat INFORMATIONS Responsabilité civile Responsabilité pénale Responsabilité financière Assurance Frais

Plus en détail

GERANT DE SOCIETE : UNE RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE.

GERANT DE SOCIETE : UNE RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE. GERANT DE SOCIETE : UNE RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE. Article juridique publié le 22/11/2013, vu 2393 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine Il faut entendre par gérant de fait la personne qui se comporterait

Plus en détail

Le Monde de la Tutelle POUR VOTRE ASSOCIATION

Le Monde de la Tutelle POUR VOTRE ASSOCIATION POUR VOTRE ASSOCIATION 1 VOTRE CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE Objet du contrat Dans la limite des garanties ci- après énoncées, l'assureur se substitue à l'assuré pour indemniser la victime,

Plus en détail

I - CONSTITUTION DE L'ASSOCIATION

I - CONSTITUTION DE L'ASSOCIATION 95 Avenue des Routes 83200 TOULON S T A T U T S Article 1 - Constitution et dénomination I - CONSTITUTION DE L'ASSOCIATION L association a été fondée en 1937 en conformité avec les dispositions de la Loi

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGAPP10)

Conditions générales d assurance (CGAPP10) Conditions générales d assurance (CGAPP10) Vous trouverez aux pages suivantes une présentation claire et lisible des conditions habituellement imprimées en petits caractères! Afin que vous soyez parfaitement

Plus en détail

PARIS FOOT GAY STATUTS

PARIS FOOT GAY STATUTS PARIS FOOT GAY STATUTS Article 1 Objet et Siège social Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

Guide de Palanquée N4 Réglementation. Responsabilité Civile et Pénale Assurances

Guide de Palanquée N4 Réglementation. Responsabilité Civile et Pénale Assurances Guide de Palanquée N4 Réglementation et Béatrice GEOFFROY - janvier 2016 Sommaire 2 RESPONSABILITE = Obligation de répondre de ses actes Différents types Administrative Disciplinaire.. 3 RESPONSABILITE

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE CDOS 33 BORDEAUX LE 10 OCTOBRE 2015. MAIF www.maif-associationsetcollectivites.fr

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE CDOS 33 BORDEAUX LE 10 OCTOBRE 2015. MAIF www.maif-associationsetcollectivites.fr RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE CDOS 33 BORDEAUX LE 10 OCTOBRE 2015 MAIF www.maif-associationsetcollectivites.fr Risque sportif et assurance 10/10/2015 1 Avec 207 000 associations sportives dont 175 000 affiliées

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE 1 SOMMAIRE I. NOTION DE RESPONSABILITES A. La responsabilité civile 1. La responsabilité civile délictuelle 2. La responsabilité civile contractuelle B. La responsabilité pénale

Plus en détail

D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N

D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N MUTUELLE ASSURANCE DES INSTITUTEURS DE FRANCE Société d'assurance mutuelle à cotisations variables Entreprise régie par le Code des Assurances GROUPE PERSONNES MORALES - Le Pilon du Roy - Bât C - BP 307000-13798

Plus en détail

«Mieux vaut prévenir que guérir!»

«Mieux vaut prévenir que guérir!» Une démarche de recensement, destinée à faire un «inventaire» précis, à la mesure des activités de l association et de la valeur de son patrimoine, de ses besoins propres en assurances. Une démarche de

Plus en détail

Mais il est fortement conseillé de s'assurer

Mais il est fortement conseillé de s'assurer LES ASSOCIATIONS ET L'ASSURANCE Grand principe Pas d'assurance obligatoire sauf pour : les centres de vacances, les centres de loisirs sans hébergement, les établissements ayant la garde de mineurs, handicapés

Plus en détail

FICHE REPERE Fédération Française des Sociétés d Assurances

FICHE REPERE Fédération Française des Sociétés d Assurances FICHE REPERE Fédération Française des Sociétés d Assurances Associations : risques et assurances Fiche pratique, 1/02/2010 A l occasion de leurs activités, les associations sont exposées à des risques

Plus en détail

Fonctionnement de la garantie responsabilité civile

Fonctionnement de la garantie responsabilité civile Assurance des licenciés - Source FFAM Généralités L'assureur de la FFAM est Assurance Conseil auprès de la compagnie AXA France. Ce contrat souscrit depuis le 1er janvier 1986 a été modifié et amélioré

Plus en détail

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées 204 Indépendance 204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées Supprimé: relatives à des Le membre ou le cabinet qui réalise une mission ou participe à une

Plus en détail

RESPONSABILITE ET ASSURANCES

RESPONSABILITE ET ASSURANCES RESPONSABILITE ET ASSURANCES 1 CHAPITRES Pages 1 RESPONSABILITE CIVILE 3 2 RESPONSABILITE PENALE 4 3 DIRIGEANTS D ASSOCIATION ET RESPONSABILITE 4 4 OBLIGATION D INFORMATION DES ASSOCIATIONS SUR LES ASSURANCES

Plus en détail

STATUTS DE L OFFICE DES SPORTS DE RENNES

STATUTS DE L OFFICE DES SPORTS DE RENNES STATUTS DE L OFFICE DES SPORTS DE RENNES TITRE 1 Dénomination Siège social Objet Ethique Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT. Comment vous prémunir contre une mise en cause de votre responsabilité? Evitez les fautes de gestion

Fiche conseil DIRIGEANT. Comment vous prémunir contre une mise en cause de votre responsabilité? Evitez les fautes de gestion DIRIGEANT Comment vous prémunir contre une mise en cause de votre responsabilité? Evitez les fautes de gestion Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les

Plus en détail

Livret. d information. RAQVAM associations & collectivités. L assurance des risques quotidiens. de conseils. de prévention.

Livret. d information. RAQVAM associations & collectivités. L assurance des risques quotidiens. de conseils. de prévention. de conseils d assurance de prévention Diagnostic des besoins de couverture généraux et spécifiques. Suivi actif des dossiers de sinistre. Guides pratiques gratuits en ligne. Engagement de la MAIF aux côtés

Plus en détail

Pour exercer votre activité dans des conditions optimum, l assurance Responsabilité Civile Professionnelle est obligatoire.

Pour exercer votre activité dans des conditions optimum, l assurance Responsabilité Civile Professionnelle est obligatoire. Petit guide de la Responsabilité Civile Professionnelle appelée RC PRO Pour les Instituts, Les SPA, les Centres de Bronzage en Cabines et les Centres d Embellissement des Cils et des Ongles Pour exercer

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE ARTICLE 1 : CONSTITUTION DENOMINATION Entre les adhérents aux présents statuts il est créé une association dénommée

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 COMMENT ASSURER UNE ASSOCIATION?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 COMMENT ASSURER UNE ASSOCIATION? COMMENT ASSURER UNE ASSOCIATION? L'assurance des associations Introduction Les ressources des associations sont souvent maigres, et nombreuses sont celles qui vivent grâce à leurs adhérents et bénévoles.

Plus en détail

PLANeTE vacances. Ce document est conçu afin de faciliter les relations entre les familles et l association organisatrice.

PLANeTE vacances. Ce document est conçu afin de faciliter les relations entre les familles et l association organisatrice. REGLEMENT INTERIEUR PLANeTE vacances de la commune de CHALLANS Préambule : Le présent règlement a pour but de vous donner toutes les informations pratiques concernant l accueil de loisirs «Planète Vacances»

Plus en détail

Convention de location occasionnelle

Convention de location occasionnelle Convention de location occasionnelle Entre L ADMINISTRATION COMMUNALE DE CELLES Dénommée ci-après «le propriétaire» ET.. Tél :.. Habitant / Association - De l entité / Hors entité (entourez la réponse)

Plus en détail

Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent. L assurance du particulier. 5 e édition

Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent. L assurance du particulier. 5 e édition Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent L assurance du particulier 5 e édition Matière à apprendre pour l examen d agent 1 Chapitre 2 Principes de base L assurance 1.1. 21 Définition L assureur

Plus en détail

REGLEMENT DE LA COMMISSION NATIO NALE DE SUIVI ET DE CONTROLE DE GESTION DE LA FEDERATION FRANÇAISE

REGLEMENT DE LA COMMISSION NATIO NALE DE SUIVI ET DE CONTROLE DE GESTION DE LA FEDERATION FRANÇAISE Version 2011-2012 Les modifications apportées au règlement ont été surlignées en BLEU Version 2012-2013 REGLEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DE SUIVI ET DE CONTROLE DE GESTION DE LA FEDERATION FRANÇAISEDE

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain. Edition 2014

Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain. Edition 2014 Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain Edition 2014 Sommaire 1. DESCRIPTIF DU CONTRAT... 4 1.1 NUMERO DE POLICE... 4 1.2 PRENEUR D'ASSURANCE...

Plus en détail

Institution Saint-Joseph 7, rue Lieutenant Audras 69160 TASSIN représenté par Antony CHAPUIS, chef d établissement,

Institution Saint-Joseph 7, rue Lieutenant Audras 69160 TASSIN représenté par Antony CHAPUIS, chef d établissement, 1 - Introduction REGLEMENT FINANCIER Année 2013/201 /2014 L'inscription d'un enfant à l'institution Saint-Joseph implique pour les familles des conséquences financières. Le fonctionnement de l'établissement

Plus en détail

RESPECT - DON DE SOIT - HUMILITÉ - CONVIVIALITÉ

RESPECT - DON DE SOIT - HUMILITÉ - CONVIVIALITÉ PRÉAMBULE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur, établi conformément à l article 16 des statuts de l association, complète et interprète les statuts et ne saurait s y substituer. L association

Plus en détail

STATUTS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

STATUTS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Immeuble Axe Etoile 103-105 rue des Trois Fontanot 92000 Nanterre association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901 GERP enregistré à l ACP sous le n 477 654 743 / GP1 STATUTS TITRE I DISPOSITIONS

Plus en détail

SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES. Introduction

SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES. Introduction SYNTHESE PROCEDURES COLLECTIVES Introduction - Objectifs poursuivis par la loi du 26 juillet 2005 entrée en vigueur le 1 er janvier 2006 : Renforcement de la prévention (mandat ad hoc, conciliation), Anticipation

Plus en détail

GUIDE DE REDACTION DES STATUTS

GUIDE DE REDACTION DES STATUTS GUIDE DE REDACTION DES STATUTS Ce guide a pour objectif de vous accompagner dans la rédaction des statuts de votre association sportive. Il vous permettra de comprendre les enjeux de la rédaction des statuts

Plus en détail

Associations : risques et assurances

Associations : risques et assurances DA 318 AVRIL 2005 Centre de documentation et d information de l assurance Associations : risques et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de

Plus en détail

LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES

LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES LOT N 2 RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES CAHIER DES CHARGES Préambule L assurance de la Responsabilité Civile et des Risques Annexes a pour objet de garantir la Ville de Guipavas et son CCAS, ainsi

Plus en détail

CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PARTICULIER «ACCESS»

CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PARTICULIER «ACCESS» CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PARTICULIER «ACCESS» SOMMAIRE Article 1 Quelles sont les personnes assurées? Article 2 En quelle qualité êtes-vous assuré? Article 3 Quelles sont les matières

Plus en détail

Concours 50 ans, ça se fête! RÈGLEMENT DU CONCOURS - Version intégrale (le règlement)

Concours 50 ans, ça se fête! RÈGLEMENT DU CONCOURS - Version intégrale (le règlement) Concours 50 ans, ça se fête! RÈGLEMENT DU CONCOURS - Version intégrale (le règlement) COMMENT PARTICIPER 1. Aucun achat n est nécessaire. Pour être admissible au tirage du prix dans le cadre du présent

Plus en détail

Social 10,4 7,8 6,1. Santé 4,1 4,2 0 2,6 2,6 3

Social 10,4 7,8 6,1. Santé 4,1 4,2 0 2,6 2,6 3 Création graphique : ville de Serris - Imprimé sur du papier norme PEFC livret benevoles 2011:Mise en page 1 15/11/11 15:19 Page 2 Le bénévolat se définit par la diversité sociale et culturelle de ses

Plus en détail

5 questions-réponses sur la notion des violences sexuelles dans le sport

5 questions-réponses sur la notion des violences sexuelles dans le sport Textes-clés tirés du code du sport (source Légifrance) Article L332-6 Lors d une manifestation sportive ou de la retransmission en public d une telle manifestation dans une enceinte sportive, le fait de

Plus en détail

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS»

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS» Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Fondation communale du Grand-Saconnex pour le Logement STATUTS

Fondation communale du Grand-Saconnex pour le Logement STATUTS Fondation communale du Grand-Saconnex pour le Logement Préambule STATUTS Dans les présents statuts, toute dénomination de personne, de statut ou de fonction, recouvre l homme ou la femme. La forme féminine

Plus en détail

ATTESTATION D AFFILIATION CLUB

ATTESTATION D AFFILIATION CLUB ATTESTATION D AFFILIATION CLUB Saison 2014 (du 1er novembre 2013 au 31 octobre 2014) La Fédération Française de Triathlon (F.F.TRI.) certifie que le club PORTET TRIATHLON est affilié pour la saison 2014

Plus en détail

ASSOCIATION ARC ELECTRIQUE. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901 STATUTS

ASSOCIATION ARC ELECTRIQUE. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901 STATUTS ASSOCIATION ARC ELECTRIQUE Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901 STATUTS 1 ARTICLE 1 - CONSTITUTION - DENOMINATION Entre les «Membres», personnes physiques, les «Membres Associés»

Plus en détail

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes DIPLOME D EXPERTISE COMPTABLE Session de novembre 2012 Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Durée : 1 heure Aucune documentation

Plus en détail

Exemple de statuts pour la constitution d une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er Juillet 1901

Exemple de statuts pour la constitution d une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er Juillet 1901 Exemple de statuts pour la constitution d une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er Juillet 1901 proposé par la Fédération Française d Airsoft version 1.0 du 14 décembre 2015 Licence

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics PREFET DU HAUT-RHIN MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) ASSURANCE RESPONSABILITE

Plus en détail

BIEN S ASSURER, UN ACTE

BIEN S ASSURER, UN ACTE BIEN S ASSURER, UN ACTE INDISPENSABLE Centre de Documentation et d Information sur l Assurance LA CREATION D ENTREPRISE & LA REPRISE D UNE ENTREPRISE LE POINT SUR LES ASSURANCES Une affaire de spécialistes!

Plus en détail

Titre vingt-troisième: De la société simple

Titre vingt-troisième: De la société simple Titre vingt-troisième: De la société simple A. Définition B. Rapports des associés entre eux I. Apports II. Bénéfices et pertes 1. Partage des bénéfices 2. Répartition des bénéfices et des pertes III.

Plus en détail

ARRÊTÉ ROYAL FIXANT LES RÈGLES DE DÉONTOLOGIE DU PSYCHOLOGUE

ARRÊTÉ ROYAL FIXANT LES RÈGLES DE DÉONTOLOGIE DU PSYCHOLOGUE ARRÊTÉ ROYAL FIXANT LES RÈGLES DE DÉONTOLOGIE DU PSYCHOLOGUE PUBLIÉ AU MONITEUR BELGE LE 16 MAI 2014 EN VIGUEUR A PARTIR DU 26 MAI 2014 Chapitre I er. - Dispositions générales Article 1er. Le présent code

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE Montpellier - 13 novembre 2012 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques La nature de l activité L âge des participants à l activité Le lieu de l activité

Plus en détail

LA MUTUELLE GENERALE STATUTS. Sommaire TITRE I - FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE

LA MUTUELLE GENERALE STATUTS. Sommaire TITRE I - FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE LA MUTUELLE GENERALE STATUTS Sommaire TITRE I - FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE Chapitre I - Formation et objet de La Mutuelle Article 1 er Dénomination forme juridique... 3 Article 2 Siège

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE Office de Tourisme de Bayonne Place des basques BP 819 64108 Bayonne Cedex Tél. 0820 42 64 64 / Fax 33 (0) 5 59 59 37 55 resa@bayonne tourisme.com www.bayonne tourisme.com

Plus en détail

N O T E RELATIVE AUX ASSURANCES SOUSCRITES AU PROFIT DE LA FEDERATION, DES LIGUES, DES CLUBS ET DES ADHERENTS AU TITRE DE LA SAISON 2014/2015

N O T E RELATIVE AUX ASSURANCES SOUSCRITES AU PROFIT DE LA FEDERATION, DES LIGUES, DES CLUBS ET DES ADHERENTS AU TITRE DE LA SAISON 2014/2015 1 er août 2014 N 3000/FCD/Assurances/12.51 Dossier suivi par Nadine ANDRYS 01.79.86.34.90 - n.andrys@lafederationdefense.fr N O T E RELATIVE AUX ASSURANCES SOUSCRITES AU PROFIT DE LA FEDERATION, DES LIGUES,

Plus en détail

L assurance de la FFE et de ses pratiquants

L assurance de la FFE et de ses pratiquants L assurance de la FFE et de ses pratiquants Présentation du 10 octobre 2015 1 Vos interlocuteurs Courtier conseil et gestionnaire: Aiac courtage Assureur: COVEA Risks depuis le 1 er septembre suite à un

Plus en détail

Responsabilité du transporteur en commun offrant un service de transport adapté

Responsabilité du transporteur en commun offrant un service de transport adapté Responsabilité du transporteur en commun offrant un service de transport adapté Daniel Maillé, avocat Secrétariat et affaires juridiques Société de transport de Montréal 19 septembre 2008 1 1 Quelles sont

Plus en détail

AMIDON 45 STATUTS. Mis à Jour le 27 juin 2005

AMIDON 45 STATUTS. Mis à Jour le 27 juin 2005 AMIDON 45 STATUTS Mis à Jour le 27 juin 2005 ARTICLE 1 CONSTITUTION ET DENOMINATION Lors de l Assemblée Générale Constitutive du 20 mars 1996, il a été fondé entre les adhérents aux présents statuts une

Plus en détail

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF L ASSOCIATION : Construction humaine, Construction juridique. RAPPEL Un cadre législatif fondamental - article 1 loi du 1 juillet 1901 : «l association

Plus en détail

Introduction. Qu est ce qu une association? -Un contrat - Une personne morale - Une responsabilité civile et pénale CHANTONNAY 2012 1

Introduction. Qu est ce qu une association? -Un contrat - Une personne morale - Une responsabilité civile et pénale CHANTONNAY 2012 1 Introduction Qu est ce qu une association? -Un contrat - Une personne morale - Une responsabilité civile et pénale CHANTONNAY 2012 1 Plan de la formation La responsabilité de l association La responsabilité

Plus en détail

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 RC DES DIRIGEANTS Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 1 REMARQUES 1) On parle de RC Dirigeants (Définition plus large) et non plus de RC Mandataires Sociaux. 2) Un seul

Plus en détail

Cessation d activité. Cessation d activité : les procédures à suivre

Cessation d activité. Cessation d activité : les procédures à suivre Cessation d activité Cessation d activité : les procédures à suivre Adie Conseil Cessation d activité Introduction Cette fiche récapitule les formalités de cessation pour les cas les plus fréquemment rencontrés

Plus en détail

STATUTS DU CLUB SPORTIF ET CULTUREL DE LA GARNISON DE VANNES (C.S.C.G.V.)

STATUTS DU CLUB SPORTIF ET CULTUREL DE LA GARNISON DE VANNES (C.S.C.G.V.) STATUTS DU CLUB SPORTIF ET CULTUREL DE LA GARNISON DE VANNES (C.S.C.G.V.) Référence: Guide de la FCSAD complété en 1998 par la ligue Centre-Ouest et n'ayant fait l'objet d'aucune remarque de la FCSAD.

Plus en détail

Réseau des Arts à Bruxelles RAB Statuts de l association : proposition de modifications (AG 10/03/16)

Réseau des Arts à Bruxelles RAB Statuts de l association : proposition de modifications (AG 10/03/16) Réseau des Arts à Bruxelles RAB Statuts de l association : proposition de modifications (AG 10/03/16) Art. 9. Cotisations Les membres effectifs et adhérents sont tenus de payer une cotisation annuelle

Plus en détail

LE BÂTONNIER : CHEF DES SERVICES DE L ORDRE. Rapport de Madame le Bâtonnier Marie-Laure VIEL, Membre du Bureau de la Conférence des Bâtonniers

LE BÂTONNIER : CHEF DES SERVICES DE L ORDRE. Rapport de Madame le Bâtonnier Marie-Laure VIEL, Membre du Bureau de la Conférence des Bâtonniers LE BÂTONNIER : CHEF DES SERVICES DE L ORDRE Rapport de Madame le Bâtonnier Marie-Laure VIEL, Membre du Bureau de la Conférence des Bâtonniers Séminaire des Dauphins Les 11 et 12 décembre 2015 Les fonctions

Plus en détail

YBO 3 rue Rapide,06110 LE CANNET Tel.33(0)614 497 486 Fax : 09 72 11 41 31 E.mail yann@ybo.fr RCS : 429 889 389 Cannes CONTRAT DE LOCATION

YBO 3 rue Rapide,06110 LE CANNET Tel.33(0)614 497 486 Fax : 09 72 11 41 31 E.mail yann@ybo.fr RCS : 429 889 389 Cannes CONTRAT DE LOCATION YBO 3 rue Rapide,06110 LE CANNET Tel.33(0)614 497 486 Fax : 09 72 11 41 31 E.mail yann@ybo.fr RCS : 429 889 389 Cannes ENTRE LES SOUSSIGNES : La société YBO, 3 rue Rapide, 06110 Le Cannet ci-après dénommée

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DES PYRENEES-ORIENTALES MARCHE RELATIF A DES SERVICES D ASSURANCES 2015 PROCEDURE ADAPTEE

COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DES PYRENEES-ORIENTALES MARCHE RELATIF A DES SERVICES D ASSURANCES 2015 PROCEDURE ADAPTEE COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DES PYRENEES-ORIENTALES MARCHE RELATIF A DES SERVICES D ASSURANCES 2015 PROCEDURE ADAPTEE Règlement de la consultation Date limite de réception des offres : 12 mai 2014

Plus en détail

TITRE II : ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT

TITRE II : ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT STATUTS... TITRE I : OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 : NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

Conditions Générales 1. Objet 2. Définitions Adhésion effective Code PIN Communication Franke Privilège Silver Gold Premium Point

Conditions Générales 1. Objet 2. Définitions Adhésion effective Code PIN Communication Franke Privilège Silver Gold Premium Point Conditions Générales 1. Objet Ces Conditions générales régissent les relations contractuelles entre Franke et chaque membre du programme Franke Privilège. Ils contiennent des informations très importantes

Plus en détail

Caution Individuelle sous-traitant Bâtiment

Caution Individuelle sous-traitant Bâtiment Caution Individuelle sous-traitant Bâtiment Guide de fonctionnement de la caution pour les sous-traitants Vous êtes le «bénéficiaire» de cautions personnelles et solidaires sous traitants souscrites à

Plus en détail

Convention de location régulière

Convention de location régulière Convention de location régulière Entre L ADMINISTRATION COMMUNALE DE CELLES Dénommée ci-après «le propriétaire» ET... Tél :.. Cpte Banque : Habitant / Association - De l entité / Hors entité (entourez

Plus en détail

Incompatibilité et interdiction de gérer

Incompatibilité et interdiction de gérer regionauvergne.biz / Incompatibilité et interdiction de gérer Source : Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 29/08/2013 Incompatibilité L'exercice de certaines professions

Plus en détail

RÈGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR BRUSSELS GAY SPORTS ASBL I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES

RÈGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR BRUSSELS GAY SPORTS ASBL I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES RÈGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR BRUSSELS GAY SPORTS ASBL I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES ARTICLE 1 OBJET ET PORTÉE JURIDIQUE DU RÈGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR Le présent règlement d ordre intérieur a pour but de préciser

Plus en détail

Ville de Montélimar AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

Ville de Montélimar AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Ville de Montélimar AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE SI : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) NOM, ADRESSE ET POINT DE CONTACT Nom officiel : Ville de Montélimar Adresse postale : Hôtel de Ville, Place Emile

Plus en détail

STATUTS DE L OPQIBI. Edition du 08/04/2010

STATUTS DE L OPQIBI. Edition du 08/04/2010 STATUTS DE L OPQIBI Edition du 08/04/2010 Organisme de Qualification de l Ingénierie 104, rue Réaumur - 75002 Paris Tél. : 01.55.34.96.30 - Fax : 01.42.36.51.90 - E-mail : opqibi@wanadoo.fr Site Internet

Plus en détail

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE LA RESPONSABILITE FINANCIERE SOMMAIRE Propos introductifs ------------------------------------------------page

Plus en détail

Naturisme En Lauragais

Naturisme En Lauragais Naturisme En Lauragais STATUTS Modifications de l Assemblée Générale Ordinaire du 15 mars 2015 Chemin Les Aillos 31460 - CARAMAN 1 Préambule L Association Naturisme en Lauragais, désignée ci-après N.E.L,

Plus en détail

FAUTE DE GESTION : CAUSE DE RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS DE SOCIETE

FAUTE DE GESTION : CAUSE DE RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS DE SOCIETE FAUTE DE GESTION : CAUSE DE RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS DE SOCIETE 02/01/2012 Aux termes des articles L.223-22 et suivants et L.225-251 et suivants du Code de Commerce, la responsabilité civile des dirigeants

Plus en détail

L étude d une situation pratique en droit des sociétés

L étude d une situation pratique en droit des sociétés Méthodologie Thème 1 1 Les conditions de l épreuve À l examen, l épreuve n 2 du DCG concernant le droit des sociétés et autres groupements dure trois heures (coefficient 1) et porte sur l étude d une ou

Plus en détail

>Associations. Conventions spéciales. Convergence Sécurité mandataires sociaux

>Associations. Conventions spéciales. Convergence Sécurité mandataires sociaux >Associations 1 Conventions spéciales Convergence Sécurité mandataires sociaux SOMMAIRE conventions spéciales sécurité mandataires sociaux ART. 1 - Définitions 2 ART. 2 - Objet de la garantie 2 ART. 3

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE

FOIRE AUX QUESTIONS SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE Mise en garde À jour au 21 janvier 2013, cette foire aux questions a été préparée uniquement à des fins d information. Son contenu est toutefois sujet à modification d ici l implantation du régime le 1

Plus en détail

SUJET : La responsabilité des dirigeants d entreprise et de l expert-comptable dans la production de l information financière

SUJET : La responsabilité des dirigeants d entreprise et de l expert-comptable dans la production de l information financière SUJET : La responsabilité des dirigeants d entreprise et de l expert-comptable dans la production de l information financière 1 I. EXPOSE INTRODUCTIF Le sujet qu il m est demandé de traiter est apparemment

Plus en détail

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 9 novembre 2012 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

Statuts de l'association Espace Partagé des 3 Volontaires ( EP3V )

Statuts de l'association Espace Partagé des 3 Volontaires ( EP3V ) Statuts de l'association Espace Partagé des 3 Volontaires ( EP3V ) Article PREMIER - NOM Votés le 27 novembre 2015 à Blois Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle.

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle. Commune d Uccle Service du Logement Règlement d attribution des logements communaux de la commune d Uccle. Préambule La commune d Uccle a été une des toutes premières en Région de Bruxelles- Capitale à

Plus en détail

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUT TYPE C.O. M.I.O. - version initiale Page 1 de 15 SOMMAIRE ARTICLE 1 : FORME... 3 ARTICLE 2 : DENOMINATION... 3 ARTICLE

Plus en détail

CLUB DE TIR DE NEUF-BRISACH ET ENVIRONS. Affiliée à la Fédération Française de Tir sous le N 0168442 STATUTS

CLUB DE TIR DE NEUF-BRISACH ET ENVIRONS. Affiliée à la Fédération Française de Tir sous le N 0168442 STATUTS CLUB DE TIR DE NEUF-BRISACH ET ENVIRONS Affiliée à la Fédération Française de Tir sous le N 0168442 STATUTS OBJET ET COMPOSITION DU CLUB DE TIR Article 1 er : L'Association dite Club de Tir de NEUF-BRISACH,

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT AU SEIN DU CENTRE DE CONSULTATIONS OSTÉOPATHIQUES DE L IdHEO NANTES

CONVENTION DE PARTENARIAT AU SEIN DU CENTRE DE CONSULTATIONS OSTÉOPATHIQUES DE L IdHEO NANTES CONVENTION DE PARTENARIAT AU SEIN DU CENTRE DE CONSULTATIONS OSTÉOPATHIQUES DE L IdHEO NANTES La présente convention précise les rapports entre : * L Institut des Hautes Etudes Ostéopathiques de Nantes

Plus en détail

RÈGLEMENT DE SERVICE RELATIF À LA RESTAURATION DANS LES ÉCOLES ET LES ACCUEILS DE LOISIRS DE LA VILLE DE NOISY-LE-GRAND

RÈGLEMENT DE SERVICE RELATIF À LA RESTAURATION DANS LES ÉCOLES ET LES ACCUEILS DE LOISIRS DE LA VILLE DE NOISY-LE-GRAND RÈGLEMENT DE SERVICE RELATIF À LA RESTAURATION DANS LES ÉCOLES ET LES ACCUEILS DE LOISIRS DE LA VILLE DE NOISY-LE-GRAND Approuvé en Conseil municipal le 10 juillet 2014 CHAPITRE PREMIER : DISPOSITIONS

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ»

STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ» STATUTS DE L ASSOCIATION «LOGEMENT - FRATERNITÉ» ARTICLE 1- FORMATION DÉNOMINATION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui adhéreront ultérieurement, une association régie

Plus en détail

ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE DE LA FORCE PUBLIQUE STATUT. Chapitre I. Durée- Dénomination- Objet- Siège Social.

ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE DE LA FORCE PUBLIQUE STATUT. Chapitre I. Durée- Dénomination- Objet- Siège Social. ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE DE LA FORCE PUBLIQUE STATUT Chapitre I Durée- Dénomination- Objet- Siège Social. Article 1 Article 2 Article 3 Il est formé dans le cadre de la Loi n 492 du 3 janvier

Plus en détail

Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP)

Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP) Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP) ENTRE LES SOUSSIGNES : [Nom de la Société], [Forme juridique de la Société] Au capital social de [Montant] euros, Dont le siège social se situe au

Plus en détail

Statuts de l ASP. ASP Fondatrice, Accompagnement, développement en Soins Palliatifs

Statuts de l ASP. ASP Fondatrice, Accompagnement, développement en Soins Palliatifs Statuts de l ASP Création : Dépôt légal 13 décembre 1984 Journal officiel du 2 janvier 1985 Modifications des statuts approuvées par l Assemblée générale des 17 mai 1999, 06 mai 2003, 17 mai 2005 et 22

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014. Société Beverage and Restauration Organisation SA

Commentaire. Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014. Société Beverage and Restauration Organisation SA Commentaire Décision n 2014-399 QPC du 6 juin 2014 Société Beverage and Restauration Organisation SA (Liquidation judiciaire ou cessation partielle de l activité prononcée d office pendant la période d

Plus en détail

Article 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du ler juillet 1901.

Article 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du ler juillet 1901. isation Fiches documentaires Partenariatoîte à idée Statuts de l'association Article 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du ler juillet 1901. L'association

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana. LOI n 99-013 Portant Code des Assurances applicable à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana. LOI n 99-013 Portant Code des Assurances applicable à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS ASSEMBLEE NATIONALE Antenimieram-pirenena REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana LOI n 99-013 Portant Code des Assurances applicable à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS La législation

Plus en détail