La cigarette électronique: état des lieux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La cigarette électronique: état des lieux"

Transcription

1 Fondation O 2 Ruelle des Marronniers 3 Case postale Delémont 2 T La cigarette électronique: état des lieux Cahier destiné aux enseignants, élaboré dans le cadre du projet "Quiz Addictions" Le projet "Quiz Addictions" est soutenu financièrement par le fonds de prévention du tabagisme et par la République et canton du Jura. Version 2014 Une initiative de la République et Canton du Jura

2 Introduction Les cigarettes électroniques (e-cigarette, e-cig) sont apparues en Suisse en 2005 environ et, comme dans d'autres pays, elles connaissent un succès grandissant. Elles suscitent actuellement de nombreuses discussions sur leurs effets pour la santé (chez les "vapoteurs" mais aussi chez les personnes soumises au "vapotage passif"), sur leur éventuelle efficacité chez les fumeurs pour réduire ou arrêter la consommation de tabac, sur la législation à adopter les concernant, etc. Principe La cigarette électronique est composée de trois parties principales: une batterie, un vaporisateur et une cartouche contenant le liquide de remplissage (e-liquide), avec un embout buccal. Le e-liquide contient un mélange de propylène glycol, de glycérol et d eau en proportions variables, ainsi que des arômes. On les trouve avec ou sans nicotine. C'est le e-liquide qui, lors de l'aspiration par la bouche, est vaporisé et inhalé. La cigarette électronique produit ainsi un brouillard de fines particules ("vapeur") ressemblant visuellement à la fumée produite par la combustion du tabac. Dans les e- cigarettes correctement fabriquées et utilisées, l aérosol contient, selon les données disponibles, beaucoup moins de substances délétères à la santé que la cigarette classique, en particulier ni particules solides, ni goudron, ni monoxyde de carbone (CO) 1. En effet, comme il n'y a pas de combustion de tabac, les cigarettes électroniques semblent préserver des effets nocifs liés à celle-ci. 1 Rapport et avis d'experts sur l'e-cigarette, Office français de prévention du tabagisme, mai

3 Situation légale en Suisse Actuellement, les cigarettes électroniques sont disponibles en Suisse. Faute d'une législation spécifique, elles entrent dans le champ d'application de la loi sur les denrées alimentaires (LDAl), où elles sont qualifiées d'objets usuels. Les cartouches sans nicotine peuvent être vendues en Suisse, par contre, le commerce des cartouches contenant de la nicotine est interdit. Ces dernières peuvent néanmoins être achetées à l'étranger ou sur internet pour un usage personnel, jusqu'à concurrence de 150 ml 2. En l'état actuel, les e-cigarettes et cartouches sans nicotine peuvent être vendues librement dans notre pays, y compris aux mineurs. Les e-cigarettes ne tombent pas sous le coup de la loi fédérale sur la protection contre le tabagisme passif (LPTP). Elles peuvent donc être utilisées en tout lieu. Les cantons peuvent cependant édicter une interdiction les concernant. En l'absence de dispositions de ce type (comme c'est le cas dans le canton du Jura), les propriétaires de lieux ouverts au public (p.ex. les restaurants) peuvent interdire l'utilisation de la cigarette électronique dans leurs locaux via une réglementation interne à leur établissement 3. La nouvelle loi sur les produits du tabac (LPTab), actuellement en cours d'élaboration, vise à classer les cigarettes électroniques contenant de la nicotine dans la catégorie des produits du tabac. Les e-cigarettes avec nicotine seraient alors soumises aux conditions suivantes: interdiction de vente aux mineurs, restriction de la publicité, interdiction de vapoter dans les lieux publics fermés ainsi que sur le lieu de travail. Cette loi devrait entrer en vigueur au plus tard en Chiffres 4 Selon les données sur les cigarettes électroniques récoltées en 2013 dans le cadre du Monitorage suisse des addictions, sur l'ensemble de la population âgée de 15 ans et plus, la proportion de personnes ayant déjà utilisé une cigarette électronique atteignait 6.7%. A noter que la part d'utilisateur est nettement plus élevée chez les fumeurs/ses quotidiens/nes que chez les fumeurs/ses occasionnels/les ou les non-fumeurs/ses. La part d'utilisateurs d'e-cigarettes dans les 30 jours précédant l'enquête était de 1.1%. Au total, 0.1% de la population âgée de 15 ans et plus utilise la cigarette électronique quotidiennement. Plus globalement, plus de quatre personnes sur cinq (82.3%) connaissaient ou avaient déjà entendu parler des cigarettes électroniques. 2 Page de l'ofsp dédiée à la cigarette électronique, consulté le Page de l'ofsp dédiée à la cigarette électronique, consulté le Kuendig H., Notari L., Gmel G. (2014). La cigarette électronique en Suisse en Analyse des données du Monitorage suisse des addictions, Addiction Suisse, Lausanne, Suisse - 3 -

4 Les cigarettes électroniques sont-elles dangereuses pour la santé? La cigarette électronique est un produit récent. Ainsi, le manque de recul quant à ses effets à moyen et long terme explique les positions divergentes des experts à ce sujet. Certains y voient un instrument avec un potentiel de réduction des risques, alors que d autres craignent un piège possible, la cigarette électronique pouvant alors devenir une porte d entrée ou d un nouveau début vers le tabagisme au niveau individuel et la «renormalisation» de fumer au niveau social 5. Selon l état actuel des connaissances, il semble que les cigarettes électroniques soient moins dangereuses pour la santé que les cigarettes classiques. La prudence est cependant recommandée (voir prise de position de l OFSP plus bas) puisque les effets à long terme ne sont pas connus. De plus, étant donné que la composition des produits inhalés manque souvent de précision, des doutes demeurent quant à leur sécurité 6. Chez les fumeurs, l efficacité des cigarettes électroniques comme aide à l arrêt du tabagisme n a pas été prouvée. En renonçant complètement au tabac au profit de la cigarette électronique, les fumeurs peuvent certes réduire les risques pour leur santé sans pour autant résoudre le problème de dépendance à la nicotine. Pour ceux qui choisiraient une consommation mixte (tabac et cigarettes électroniques), les risques sanitaires ne diminueraient que faiblement 7. Lors d utilisation de cartouches contenant de la nicotine, la plus grande prudence est de rigueur car une ingestion involontaire du produit ou un contact avec la peau peuvent provoquer de graves intoxications, qui, dans le pire des cas, peuvent conduire au décès. Les cartouches doivent toujours être tenues hors de portée des enfants et manipulées avec beaucoup de précaution. Les cigarettes électroniques et les jeunes Actuellement, aucune base légale n'interdit la vente de e-cigarettes aux jeunes. Certains arômes contenu dans les e-liquides («fruités», «gourmands» tels que «chocolat», «caramel», «mojito», «bubble gum», etc.) ainsi que le marketing (ecigarette «Lady» arôme vanille ou fraise, e-cigarette de couleur rose, etc.) et des prix de vente abordables peuvent inciter les jeunes à tester la cigarette électronique. Cette utilisation pourrait ensuite constituer une porte d'entrée vers le tabagisme classique. De plus, pour les e-cigarette contenant de la nicotine, le développement d'une dépendance à la nicotine est bien réel. Le fait de fumer la e-cigarette contribue également à «renormaliser» l'usage de la cigarette : les e-cigarettes ont la forme de cigarettes, elles en imitent le comportement et le geste de fumer en produisant une vapeur qui ressemble à la fumée de tabac. On peut craindre ainsi que l'utilisation de la cigarette électronique rende la consommation de cigarette à nouveau banale et socialement acceptable en Suisse 8. Pour toutes ces raisons, le principe de précaution prévaut et l'utilisation de cigarette électronique devrait être fortement déconseillée aux jeunes. 5 Cigarettes électroniques, prise de position de la Commission fédérale pour la prévention du tabagisme (CFPT), OFSP, mai «Tour d horizon sur la cigarette électronique», document du CIPRET Fribourg, juin Foire aux questions sur la cigarette électronique de l OFSP, version «Tour d horizon sur la cigarette électronique», document du CIPRET Fribourg, juin

5 Prise de position de l'office fédéral de la santé publique (OFSP) sur la cigarette électronique 9 «Selon l'état actuel des connaissances, les cigarettes électroniques sont nettement moins nocives que celles qui contiennent du tabac. L'OFSP recommande toutefois la prudence dans leur consommation. En effet, la composition des produits inhalés manque souvent de précision et leurs répercussions à long terme sur la santé sont très mal connues. De plus, la vapeur émise par certaines d'entre elles renferme des substances cancérigènes (aldéhydes). La consommation régulière de cigarettes électroniques contenant de la nicotine peut, tout comme celle des cigarettes traditionnelles, induire une dépendance.» Prise de position de la Conférence latine des affaires sanitaires et sociales (CLASS) La CLASS propose une approche différenciée en fonction des publics: Les fumeurs: «L'e-cigarette présente un intérêt pour la santé publique s il peut être prouvé dans les années à venir que son utilisation permet aux fumeurs de diminuer leur consommation, voire d'arrêter, réduisant ainsi la mortalité et la morbidité pour ces personnes et la société. ( ) La CLASS recommande que la cigarette électronique reste un produit aussi accessible, voire plus accessible, que le tabac pour les fumeurs, afin que le prix ne soit pas un frein à l'arrêt du tabac (ou à sa diminution). La CLASS recommande également un contrôle de qualité sur l'appareil et les recharges de liquide.» Les mineurs (fumeurs et non-fumeurs): «La CLASS recommande de se diriger vers une interdiction de vente aux mineurs (- de 18 ans) de la cigarette électronique avec ou sans nicotine. De même, les restrictions de publicité devraient être appliquées aux cigarettes électroniques, dans la même mesure que celles appliquées aux cigarettes classiques.» La population dans son ensemble: «Concernant la présence de l'e-cigarette dans lieux publics, la CLASS recommande l interdiction, car l'incertitude quant à la nocivité du vapotage passif fait qu'un principe de précaution doit prévaloir tant pour ce qui concerne la nicotine que d autres composants présents dans la vapeur.» 9 Page de l'ofsp dédiée à la cigarette électronique, consulté le

6 Liens utiles Site de l'ofsp consacré au tabac (avec un volet sur la cigarette électronique et un autre consacré à la nouvelle loi sur les produits du tabac): Thèmes -> Alcool, tabac, drogues, monitorage des addictions -> Tabac -> Cigarette électronique ou Loi sur les produits du tabac Site du Service de la santé publique du canton du Jura: prise de position vis-àvis de la cigarette électronique: Prévention et promotion de la santé -> Programme de prévention du tabagisme Site du CIPRET Vaud (centre d'information pour la prévention du tabagisme): page consacrée à la cigarette électronique: Informations -> Cigarette électronique Site de l'association suisse pour la prévention du tabagisme (AT): page consacrée à la cigarette électronique: Facts -> E-cigarettes Prise de position de la Commission fédérale pour la prévention du tabagisme (CFPT) : Thèmes -> Alcool, tabac, drogues, monitorage des addictions -> Tabac -> Commission -> Prises de position et communiqués de presse - 6 -

Principe de l e-cigarette

Principe de l e-cigarette Principe de l e-cigarette Composition des e-liquides Quelle est la composition de l aérosol d e-liquide? la composition de la «vapeur» est voisine de celle de l e-liquide Les données montrent l absence

Plus en détail

JEUNES ET TABAC Etat de la situation

JEUNES ET TABAC Etat de la situation JEUNES ET TABAC Etat de la situation Etat des lieux au 01.06.2015 1- A quel âge les jeunes commencent-ils à fumer? Différents facteurs et raisons peuvent amener les jeunes à commencer à fumer. Si les jeunes

Plus en détail

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac?

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? Dubois G, Goullé JP, Costentin J Au nom de la Commission VI (Addictions) Académie Nationale de Médecine Introduction Le tabac tue un

Plus en détail

Décodage des objectifs fixés à nos VP (Vaporisateurs Personnels) et aux e-liquides par le projet de Directive sur les Produits du Tabac :

Décodage des objectifs fixés à nos VP (Vaporisateurs Personnels) et aux e-liquides par le projet de Directive sur les Produits du Tabac : Décodage des objectifs fixés à nos VP (Vaporisateurs Personnels) et aux e-liquides par le projet de Directive sur les Produits du Tabac : Préambules : tels que sont rédigés les textes de l'article 18 de

Plus en détail

Yquelon Granville-santé 2015. Bertrand.dautzenberg@psl.aphp.fr

Yquelon Granville-santé 2015. Bertrand.dautzenberg@psl.aphp.fr Granville-santé Yquelon 2015 La cigarette électronique.pour en finir avec le tabac Pr. B. Dautzenberg, Pneumologue à la Pitié-Salpêtrière Président de la commission AFNOR e-cigarette qui rassemble tous

Plus en détail

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Bruxelles, juillet 2014 La nouvelle enquête de la concernant le comportement des fumeurs montre que la cigarette électronique n a pas connu

Plus en détail

Ce document se réfère au point 4.4.2 de l'ordre du jour provisoire

Ce document se réfère au point 4.4.2 de l'ordre du jour provisoire Ce document se réfère au point 4.4.2 de l'ordre du jour provisoire Sixième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre de l'oms pour la lutte antitabac, du 13 au 18 octobre 2014, Moscou,

Plus en détail

Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014

Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014 Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014 E-liquide H.A.S. En 2013, en France, aucune cigarette électronique ne dispose d une autorisation de mise sur le marché (AMM)

Plus en détail

Dossier de presse. Décembre 2012. Service de presse: de cause à effet - Caroline Dffaud 01 75 43 88 56 caroline@decauseaeffet.com

Dossier de presse. Décembre 2012. Service de presse: de cause à effet - Caroline Dffaud 01 75 43 88 56 caroline@decauseaeffet.com Dossier de presse Décembre 2012 Service de presse: de cause à effet - Caroline Dffaud 01 75 43 88 56 caroline@decauseaeffet.com La cigarette électronique (ou e-cigarette) est un système capable de générer

Plus en détail

Comparaison entre l aérosol de la e-cigarette et celui de la fumée des cigarettes classiques et de la chicha

Comparaison entre l aérosol de la e-cigarette et celui de la fumée des cigarettes classiques et de la chicha Société Française de tabacologie octobre 2013 Clermont-Ferrand Comparaison entre l aérosol de la e-cigarette et celui de la fumée des cigarettes classiques et de la chicha Bertrand Dautzenberg : Pneumologue,

Plus en détail

Interdiction de vente de tabac aux mineurs dans le canton de Vaud

Interdiction de vente de tabac aux mineurs dans le canton de Vaud Interdiction de vente de tabac aux mineurs dans le canton de Vaud Etat de l application et recommandations Lausanne, avril 2012 Myriam Pasche Béatrice Salla Audrey Delmonico Un programme des TABLE DES

Plus en détail

Cigarette électronique et Vapoteurs. Pr Robert Molimard

Cigarette électronique et Vapoteurs. Pr Robert Molimard Cigarette électronique et Vapoteurs Pr Robert Molimard La cigarette électronique est née du besoin de braver impunément les interdictions de fumer dans les lieux publics Ça ressemble à une cigarette Le

Plus en détail

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 1

Plus en détail

Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Étude sur les cigarettes électroniques Le jeudi 30 octobre 2014 1785, promenade Alta Vista Ottawa (Ontario) K1G 3Y6 613-523-7877

Plus en détail

Une gestuelle préservée Des sensations retrouvées Des économies réalisées

Une gestuelle préservée Des sensations retrouvées Des économies réalisées Une gestuelle préservée Des sensations retrouvées Des économies réalisées Bienvenue chez VAPWAY! Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs modèles de cigarettes électroniques du marché et des E- liquides

Plus en détail

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 La Cigarette Electronique Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 Le Point sur la Cigarette Electronique (CE) Définition Le fonctionnement et Les E-liquides Les vapoteurs

Plus en détail

Pensez à l environnement, n imprimez cette notice qu en cas de nécessité.

Pensez à l environnement, n imprimez cette notice qu en cas de nécessité. Pensez à l environnement, n imprimez cette notice qu en cas de nécessité. Certifications : Les produits Smoke-Care, e-cigarettes, consommables et accessoires, sont certifiés CE, ROHS et/ou SGS et fabriqués

Plus en détail

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: les faits TOUS les fumeurs savent que le tabac est nocif LA PLUPART des fumeurs savent que l arrêt du

Plus en détail

E X T R A I T. Evaluation de l application de la loi interdisant la vente de tabac aux jeunes de moins de 16 ans dans le canton de Fribourg

E X T R A I T. Evaluation de l application de la loi interdisant la vente de tabac aux jeunes de moins de 16 ans dans le canton de Fribourg Schweizerische Fachstelle für Alkohol- und andere Drogenprobleme Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies Istituto svizzero di prevenzione dell alcolismo e altre tossicomanie

Plus en détail

04.476 n Initiative parlementaire. Protection de la population et de l économie contre le tabagisme passif (Gutzwiller)

04.476 n Initiative parlementaire. Protection de la population et de l économie contre le tabagisme passif (Gutzwiller) Conseil national Session d'été 008 e-parl.06.008 : - - 04.476 n Initiative parlementaire. Protection de la population et de l économie contre le tabagisme passif (Gutzwiller) Projet de la Commission de

Plus en détail

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens INTRODUCTION Un statut actuel un peu flou Ce n est pas un médicament

Plus en détail

La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix

La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix Un peu d historiqued Le premier dispositif électronique remonte à 1965 par Herbert A. Gilbert Premier

Plus en détail

Les spécialistes de la dépendance soutiennent une augmentation de l impôt sur la bière au profit de la protection de la jeunesse et de la santé!

Les spécialistes de la dépendance soutiennent une augmentation de l impôt sur la bière au profit de la protection de la jeunesse et de la santé! Lausanne / Berne, le 21 février 2006 Débat du Conseil aux Etats du 6 mars 2006 Loi fédérale sur l imposition de la bière (05.071) Les spécialistes de la dépendance soutiennent une augmentation de l impôt

Plus en détail

Loi fédérale sur les produits du tabac

Loi fédérale sur les produits du tabac Loi fédérale sur les produits du tabac (LPTab) Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, al. 1, et 118, al. 2, let. a et b, de la Constitution 1, vu le message du Conseil

Plus en détail

JUIN 2015 14_INT_321 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT

JUIN 2015 14_INT_321 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT JUIN 2015 14_INT_321 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Fabienne Freymond Cantone & Consort : Interdiction totale de la publicité pour les produits du tabac : cohérence...? Rappel Il est démontré

Plus en détail

La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010

La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010 Hans Krebs Kommunikation und Publikumsforschung Psychologisches Institut Sozial- und Gesundheitspsychologie La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010 Résumé du rapport de recherche

Plus en détail

Chicha, agréable à fumer

Chicha, agréable à fumer Chicha, agréable à fumer Savoir Bon à savoir L utilisation de la chicha s est considérablement développée en France ces dernières années. Les bars à chicha fleurissent dans nos villes, et de plus en plus

Plus en détail

Publié sur GREA - Groupement Romand d'etudes des Addictions (http://www.grea.ch)

Publié sur GREA - Groupement Romand d'etudes des Addictions (http://www.grea.ch) Publié sur GREA - Groupement Romand d'etudes des Addictions (http://www.grea.ch) Accueil > E-cigarette E-cigarette L?objectif de cette page focus est de présenter ce nouveau mode de consommation. Comment

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

PUBLICITE ET PROMOTION DES

PUBLICITE ET PROMOTION DES PUBLICITE ET PROMOTION DES CIGARETTES ELECTRONIQUES Résumé des résultats Septembre 2014 L Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac est la première étude ayant documenté et analysé

Plus en détail

1. D E S C R I P T I O N D U P R O D U I T E T D E L A S O C I E T E

1. D E S C R I P T I O N D U P R O D U I T E T D E L A S O C I E T E 1. D E S C R I P T I O N D U P R O D U I T E T D E L A S O C I E T E NOM DU PRODUIT : NOM CHIMIQUE OU NOM GENERIQUE : DOMAINES D APPLICATION : FABRICANT : SURFASOLVE PREP LINGETTES Agent de nettoyage Produits

Plus en détail

Prévention du tabagisme en milieu sportif

Prévention du tabagisme en milieu sportif Prévention du tabagisme en milieu sportif Prévention des dépendances en milieu sportif 30 mai 2015, Lausanne Claudia Véron Chargée de projet CIPRET-Vaud Un programme des Quelle est la consommation de tabac

Plus en détail

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada Assemblée des Premières Nations Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada 2012-2013 1 Contexte Les Chefs en assemblée de l Assemblée des Premières Nations (APN)

Plus en détail

Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme

Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 44 Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme Présentation Présenté par Madame Lucie Charlebois Ministre déléguée à la Réadaptation,

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F Horeca - Interdiction de fumer A2 Bruxelles, le 17 octobre 2011 MH/EDJ/JP 668.2011 AVIS sur LES CONSEQUENCES DE L ARRET DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE SUR

Plus en détail

CIRCULAIRE. : Modification des règles de l'etat fédéral relatives au cannabis Réseaux. Objet

CIRCULAIRE. : Modification des règles de l'etat fédéral relatives au cannabis Réseaux. Objet française, Communauté Bruxelles, le Administration générale de l'enseignement et de la recherche scientifique Direction générale de l'enseignement obligatoire Le Directeur général CIRCULAIRE Objet : Modification

Plus en détail

N 3636 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 3636 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 22 février 2007 N 3636 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 30 janvier 2007. PROPOSITION

Plus en détail

Publicité de prix. Les règles contenues dans cette Recommandation visent à la fois le prix et les mentions liées au prix.

Publicité de prix. Les règles contenues dans cette Recommandation visent à la fois le prix et les mentions liées au prix. Publicité de prix Préambule Le code sur les pratiques de publicité et de communication commerciale de l'icc (Chambre de commerce internationale) contient des dispositions générales, reconnues par l'ensemble

Plus en détail

CONSEIL D ÉTAT Section sociale EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS N 387.797 Mme GROSSET ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU JEUDI 17 OCTOBRE 2013 Rapporteur

CONSEIL D ÉTAT Section sociale EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS N 387.797 Mme GROSSET ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU JEUDI 17 OCTOBRE 2013 Rapporteur CONSEIL D ÉTAT Section sociale EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS N 387.797 Mme GROSSET ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU JEUDI 17 OCTOBRE 2013 Rapporteur DEMANDE D AVIS relative à l interdiction de l utilisation

Plus en détail

La cigarette électronique : données d usage en France

La cigarette électronique : données d usage en France Aurélie Lermenier- Jeannet La cigarette électronique : données d usage en France 9 mai 2016 w w w. o f d t. f r 1. État des lieux des usages chez les adolescents : un risque d initiation au tabac? 2. État

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

E-cigarette : nettement moins dangereuse que la cigarette mais addictogène

E-cigarette : nettement moins dangereuse que la cigarette mais addictogène De Medscape France E-cigarette : nettement moins dangereuse que la cigarette mais addictogène Auteur : Aude Lecrubier 29 mai 2013 Paris, France - Bien que le message reste qu'il ne faut pas inciter à consommer

Plus en détail

Séquence 2 : la polyconsommation. DEVOIR MAISON

Séquence 2 : la polyconsommation. DEVOIR MAISON Séquence 2 : la polyconsommation. Objectif général de la séquence : être capable d adopter une attitude critique vis-à-vis des conduites addictives. NOM : Classe : Prénom : Date : DEVOIR MAISON NOTE :

Plus en détail

REGLEMENTATION POUR L ACCUEIL DES MOINS DE 18 ANS

REGLEMENTATION POUR L ACCUEIL DES MOINS DE 18 ANS Fiche pédagogique n 2 REGLEMENTATION POUR L ACCUEIL DES MOINS DE 18 ANS Cette fiche technique a pour but de vous informer des lois et règlementations en vigueur en France concernant la participation des

Plus en détail

Révision totale de la loi sur l alcool Position de la jeunesse

Révision totale de la loi sur l alcool Position de la jeunesse Révision totale de la loi sur l alcool Position de la jeunesse Papier de position du Conseil Suisse des Activités de Jeunesse (CSAJ) et de l Association faîtière suisse pour l animation enfance et jeunesse

Plus en détail

ANNEXE 2014-CA603-12.01-R6515 POLITIQUE RELATIVE À L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE. Amendé le 8 décembre 2014.

ANNEXE 2014-CA603-12.01-R6515 POLITIQUE RELATIVE À L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE. Amendé le 8 décembre 2014. ANNEXE 2014-CA603-12.01-R6515 POLITIQUE RELATIVE À L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Amendé le 8 décembre 2014. POLITIQUE RELATIVE À L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE 1. OBJET

Plus en détail

Aide-mémoire: produits injectables pour traitements antirides en instituts de beauté

Aide-mémoire: produits injectables pour traitements antirides en instituts de beauté Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédérale de la santé publique OFSP Unité de direction Protection des consommateurs Aide-mémoire: produits injectables pour traitements antirides en instituts

Plus en détail

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Objet et champ d application Article 1 Le présent règlement rappelle et précise certaines règles applicables en matière d'hygiène et de sécurité

Plus en détail

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Conférence de presse du 24 février Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Plan de la présentation Thèmes présentés Les besoins

Plus en détail

La loi Evin. 1) Ce que dit la loi Evin... La loi Evin et la publicité pour le tabac. La loi Evin et la publicité pour l alcool

La loi Evin. 1) Ce que dit la loi Evin... La loi Evin et la publicité pour le tabac. La loi Evin et la publicité pour l alcool La loi Evin 1) Ce que dit la loi Evin... La loi Evin et la publicité pour le tabac Elle interdit de prendre en compte le tabac pour le calcul de l indice des prix. Le tabagisme, l alcoolisme et la toxicomanie

Plus en détail

Politique pour un environnement sans fumée

Politique pour un environnement sans fumée Avril 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. BUT... 1 2. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE... 1 3. OBJECTIFS... 1 4. CHAMP D APPLICATION... 2 5. AFFICHAGE... 2 6. PROGRAMME DE SOUTIEN À L ABANDON DU TABAGISME... 3 7. RÔLES ET

Plus en détail

Lettre d information n 146 : Cigarettes électriques, cigarettes électroniques, cigarettes virtuelles

Lettre d information n 146 : Cigarettes électriques, cigarettes électroniques, cigarettes virtuelles Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Protection des consommateurs CH-3003 Bern, BAG A l attn : - des chimistes cantonaux - de l Administration

Plus en détail

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE : Fabrication de denrées alimentaires et de matériaux en contact avec les denrées alimentaires Le règlement REACH 1 («Registration, Evaluation

Plus en détail

Combien de jeunes le font-ils?

Combien de jeunes le font-ils? Combien de jeunes le font-ils? A ton avis, combien y a-t-il de jeunes de ton âge qui consomment des cigarettes, de l alcool ou du cannabis? Il est clairement établi que les adolescents de 11 à 14 ans sont

Plus en détail

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Aurélie Lermenier Mai 2014 Enquête ETINCEL-OFDT : premiers éléments sur l usage de la cigarette électronique en France w w w. o

Plus en détail

Votre lien direct à la santé et au mieux-être

Votre lien direct à la santé et au mieux-être Votre lien direct à la santé et au mieux-être Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS Vous ou un membre de la famille êtes aux prises avec un problème

Plus en détail

Guide pratique de la cigarette électronique

Guide pratique de la cigarette électronique Guide pratique de la cigarette électronique Qu'est-ce qu'une cigarette électronique? La cigarette électronique ou vaporisateur personnel ou encore e-cig est une nouvelle technologie qui ressemble à une

Plus en détail

Dispositifs médicaux n entrant pas directement en contact physique avec le corps : recoupements avec le droit des produits chimiques

Dispositifs médicaux n entrant pas directement en contact physique avec le corps : recoupements avec le droit des produits chimiques Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Protection des consommateurs Dispositifs médicaux n entrant pas directement en contact physique avec le

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

POLITIQUE CONCERNANT L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE POLITIQUE CONCERNANT L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE 13 AVRIL 2016 2 Table des matières INTRODUCTION... 3 1. ÉNONCÉ... 3 2. OBJECTIFS... 3 3. CHAMP D APPLICATION... 4 3.1 PERSONNES VISÉES...

Plus en détail

Contrôle de l eau potable, des piscines et des plages

Contrôle de l eau potable, des piscines et des plages Direction de la santé et des affaires sociales Direktion für Gesundheit und Soziales Laboratoire cantonal Kantonales Laboratorium CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG LABORATOIRE CANTONAL Chemin du Musée

Plus en détail

DFF Documentation de base

DFF Documentation de base 15 février 2006 Exemples des changements de pratique en vigueur depuis le 01.01.2005 et le 01.07.2005 dans le cadre de la TVA 1.1. Facturation / adresse Afin que les clients puissent demander la déduction

Plus en détail

Dossier de presse. «La cigarette électronique est l'un des principaux progrès en terme sanitaire du début du XXI ème siècle» * www.clopinette.

Dossier de presse. «La cigarette électronique est l'un des principaux progrès en terme sanitaire du début du XXI ème siècle» * www.clopinette. www.clopinette.fr Dossier de presse Septembre 2013 «La cigarette électronique est l'un des principaux progrès en terme sanitaire du début du XXI ème siècle» * * Propos de Dominique DUPAGNE Médecin généraliste,

Plus en détail

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Résultats du Baromètre santé Inpes 2014 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR et CONDITIONS GENERALES DE VENTE SARL AGENCE TRISTANAH

REGLEMENT INTERIEUR et CONDITIONS GENERALES DE VENTE SARL AGENCE TRISTANAH REGLEMENT INTERIEUR et CONDITIONS GENERALES DE VENTE SARL AGENCE TRISTANAH I Préambule La sarl AGENCE TRISTANAH intervient en tant qu indépendant. Le présent règlement Intérieur a vocation à préciser certaines

Plus en détail

Les conduites addictives : cadre juridique

Les conduites addictives : cadre juridique Les conduites addictives : cadre juridique Cadre général législatif et réglementaire Le règlement intérieur et la détection d alcool/cas de contrôle de l état d alcoolémie La preuve de l état de l agent

Plus en détail

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes TITRE : LE TABAC... classe : 5 ème... durée : une heure la situation-problème Il est interdit aussi bien aux adultes qu'aux adolescents de fumer dans l'enceinte du collège par le décret n 1386 du 15 novembre

Plus en détail

Sources : Pr B. Dautzenberg

Sources : Pr B. Dautzenberg LA TABAGISME PASSIF «Second hand tobacco» Sources : Pr B. Dautzenberg Définitions «Inhalation involontaire par un sujet nonfumeur de la fumée dégagée dans son voisinage par un ou plusieurs fumeurs» (Pr

Plus en détail

La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme

La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme L article L. 133-3 du Code du tourisme, dispose : «L'office de tourisme assure l'accueil et l'information des touristes ainsi que la promotion

Plus en détail

U IO EUROPÉE E. Bruxelles, le 6 février 2012 (OR. en) 2009/0035 (COD) PE-CO S 79/11 DRS 133 COMPET 624 ECOFI 896 CODEC 2464 OC 99

U IO EUROPÉE E. Bruxelles, le 6 février 2012 (OR. en) 2009/0035 (COD) PE-CO S 79/11 DRS 133 COMPET 624 ECOFI 896 CODEC 2464 OC 99 U IO EUROPÉE E LE PARLEME T EUROPÉE LE CO SEIL Bruxelles, le 6 février 2012 (OR. en) 2009/0035 (COD) PE-CO S 79/11 DRS 133 COMPET 624 ECOFI 896 CODEC 2464 OC 99 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES I STRUME TS

Plus en détail

Point presse du 4 février 2015. Les Français et la cigarette électronique

Point presse du 4 février 2015. Les Français et la cigarette électronique Point presse du 4 février 2015 Les Français et la cigarette électronique Fontem Ventures - Qui sommes nous? Basé à Amsterdam, Filiale indépendante d Imperial Tobacco Group dédiée aux produits sans tabac

Plus en détail

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Réunions des comités régionaux Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Rapport du Secrétariat aux comités régionaux 1. Le présent rapport est soumis aux comités régionaux pour faire suite

Plus en détail

Mise en consultation : avant-projet de loi précisant les compétences en matière de conventions intercantonales

Mise en consultation : avant-projet de loi précisant les compétences en matière de conventions intercantonales Grand Conseil Canton de Fribourg Rue de la Poste Case postale 1701 Fribourg Fribourg, le 18 avril 2008 Mise en consultation : avant-projet de loi précisant les compétences en matière de conventions intercantonales

Plus en détail

Ces règles générales et spécifiques sont conçues pour un consommateur moyen, c'est-à-dire, normalement informé, raisonnablement attentif et avisé.

Ces règles générales et spécifiques sont conçues pour un consommateur moyen, c'est-à-dire, normalement informé, raisonnablement attentif et avisé. PUBLICITE DE PRIX Le Code sur les pratiques de publicité et de communication commerciale de l ICC (Chambre de commerce internationale) contient des dispositions générales, reconnues par l ensemble des

Plus en détail

Par Alexandre Seringes et Rémi Pelletier 5 ème 2

Par Alexandre Seringes et Rémi Pelletier 5 ème 2 Par Alexandre Seringes et Rémi Pelletier 5 ème 2 Mais pourquoi tous ces gens fument ils? Pourquoi n arrêtent ils pas tout simplement de fumer? Qu est il caché dans la cigarette? Mystère! La cigarette est

Plus en détail

Evaluation de l offre végétarienne sur le site de l UNIL

Evaluation de l offre végétarienne sur le site de l UNIL 2013 Evaluation de l offre végétarienne sur le site de l UNIL Laurence Margot Ligues de la santé, av. de Provence 12 1007 Lausanne 30/09/2013 Définition du mandat La demande pour des plats végétariens

Plus en détail

Prévention du tabagisme

Prévention du tabagisme Prévention du tabagisme PLAN CANTONAL D ACTION 2008-2012 Le plan d action repose sur quatre axes: Promotion d une vie sans tabac Protection contre la fumée passive Aide à la désaccoutumance pour tous Prévention

Plus en détail

Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés*

Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés* Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés* L article 36.4 du Code de déontologie des comptables professionnels agréés, entré en

Plus en détail

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE Avis de l Union Wallonne des Entreprises UNION WALLONNE DES ENTREPRISES Chemin du Stockoy, 1-3 à 1300 WAVRE Tél. + 32 (0) 10 47.19.41 - Fax : + 32 (0) 10 45 33 43- E-mail : samuel.saelens@uwe.be 1. Introduction

Plus en détail

La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant

La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant SOIXANTE-NEUVIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A69/7 Add.1 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire 13 mai 2016 La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant Orientations en vue de mettre

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10107 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 5 septembre 2007 Projet de loi modifiant la loi de procédure civile (E 3 05) Le GRAND CONSEIL de la République

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil IUE 137-A

Secrétariat du Grand Conseil IUE 137-A Secrétariat du Grand Conseil IUE 137-A Réponse du Conseil d Etat à l interpellation urgente écrite de Mme Sylvia Leuenberger : «Eau potable, xéno-œstrogène et cancer» Mesdames et Messieurs les députés,

Plus en détail

PAGE 1 DE 6 FICHE DE DONNEES DE SECURITE. Sept. 06. NUMERO D'APPEL D'URGENCE : 03 88 53 36 76 (DRUSENHEIM / Bas Rhin)

PAGE 1 DE 6 FICHE DE DONNEES DE SECURITE. Sept. 06. NUMERO D'APPEL D'URGENCE : 03 88 53 36 76 (DRUSENHEIM / Bas Rhin) PAGE 1 DE 6 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Dow AgroSciences S.A.S. Service Commercial Marco Polo, Bâtiment B ZAC du Font de l Orme 1, BP 1220 790 Avenue du Docteur Donat 06254 MOUGINS CEDEX

Plus en détail

Consultation sur le développement de la législation québécoise contre le tabagisme

Consultation sur le développement de la législation québécoise contre le tabagisme Mémoire Consultation sur le développement de la législation québécoise contre le tabagisme La Fédération des commissions scolaires du Québec 1001, avenue Bégon Sainte-Foy (Québec) G1V 4C7 Téléphone : (418)

Plus en détail

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Public de jeunes fumeurs (15-25 ans) ayant un désir d arrêt. Durée : 10 à 2 h en fonction des activités «Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

Plus en détail

Position de la NAS-CPA sur la politique en matière d alcool

Position de la NAS-CPA sur la politique en matière d alcool Secrétariat général NAS-CPA c/o mcw assistenz]&[koordination Molli-Park 2A 4800 Zofingen 062 752 20 30 mailbox@nas-cpa.ch Position de la NAS-CPA sur la politique en matière d alcool 11.03.2010 Approuvée

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION LE COFFRET SANS TABOU

MANUEL D UTILISATION LE COFFRET SANS TABOU MANUEL D UTILISATION LE COFFRET SANS TABOU 1 SOMMAIRE I. CONTENU DE VOTRE COFFRET SANS TABOU... 2 II. PRESENTATION... 3 III. ASSEMBLAGE DE VOTRE CIGARETTE ELECTRONIQUE... 3 IV. REMPLIR LE CLEAROMIZER D

Plus en détail

LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE:

LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE: LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE: ATTIRER LES FUMEURS OU SÉDUIRE LES JEUNES? Colloque de l IMUSP Lausanne 18 novembre 2014 Michela Canevascini, PhD. CIPRET-Vaud 2 /////// OBSERVATOIRE DES STRATÉGIES

Plus en détail

Substitution en nicotine: Combinaisons

Substitution en nicotine: Combinaisons Patch 24h ou 16h: Substitution en nicotine: Combinaisons Traitement de fond avec patch quotidien + Gomme ou comprimé ou inhalateur: A la demande si symptômes de manque ou situation à risque Dosage plus

Plus en détail

Séance d information CEI 6 février 2013

Séance d information CEI 6 février 2013 Le certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) un outil probant d'analyse et de conseil Bureau EHE SA Route de la Fonderie 2 CH 1700 Fribourg Tél. +41 (0)26 309 20 90 Fax +41 (0)26 309 20 98 information@bureau-ehe.ch

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 3. Parc d'activités des Quatre Routes 35390 GRAND FOUGERAY France

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 3. Parc d'activités des Quatre Routes 35390 GRAND FOUGERAY France Page : 1 ênêc N : Dangereux pour l'environnement C : Corrosif 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Nom commercial Type de produit Usage : : Désinfectant. : Usage

Plus en détail

Produits OGM dans les denrées alimentaires : aperçu des contrôles menés en 2011 par les autorités cantonales d exécution

Produits OGM dans les denrées alimentaires : aperçu des contrôles menés en 2011 par les autorités cantonales d exécution Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique (OFSP) Unité de direction Protection des consommateurs Berne, juin 2012 Produits OGM dans les denrées alimentaires : aperçu des

Plus en détail

Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 18 juin au 3 juillet 2015

Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 18 juin au 3 juillet 2015 Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation Ligne directrice n o 2015-08 Publicité électorale par les candidates Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 18

Plus en détail

Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on?

Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on? Printemps 2010 Page 1 / 11 Contenu : Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on? S. 2 Introduction S. 2 La liste des ingrédients S. 3 Indications pour personnes allergiques S. 4 Indications pour

Plus en détail

INFORMATION SHEET ABOUT MEETING/CONTACTS WITH THE TOBACCO INDUSTRY

INFORMATION SHEET ABOUT MEETING/CONTACTS WITH THE TOBACCO INDUSTRY INFORMATION SHEET ABOUT MEETING/CONTACTS WITH THE TOBACCO INDUSTRY Date Time and duration Place Participants in the meeting : 26/09/2013 At 11am, for 40 minutes Over the phone Representative of the e-cig

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE LIQUIDE AROMATISE POUR CIGARETTE ELECTRONIQUE DOSAGE NICOTINE : SANS NICOTINE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE LIQUIDE AROMATISE POUR CIGARETTE ELECTRONIQUE DOSAGE NICOTINE : SANS NICOTINE 1) Identification de la substance ou du mélange et du fournisseur Page : 1 1.1) Identificateur de produit : Identification du produit : Eliquide. Nom commercial : Liquide aromatisé nicotiné pour cigarettes

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Standapol EA-1 Date de révision : 02.03.2013 page: 1/6

Fiche de données de sécurité Standapol EA-1 Date de révision : 02.03.2013 page: 1/6 Date de révision : 02.03.2013 page: 1/6 1. Identification du produit et de la société Société BASF Canada Inc. 100 Milverton Drive Mississauga, ON L5R 4H1, CANADA Information 24 heures en cas d'urgence

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION

COMMUNICATION DE LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le C(2010) XXX final COMMUNICATION DE LA COMMISSION Lignes directrices sur l'étiquetage des denrées alimentaires utilisant des appellations d'origine protégées (AOP) et

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Cytes Olive Date de révision : 2015/03/11 page: 1/6

Fiche de données de sécurité Cytes Olive Date de révision : 2015/03/11 page: 1/6 Date de révision : 2015/03/11 page: 1/6 1. Identification Identifiant de produit utilisé sur l'étiquette Usage recommandé du produit chimique et restrictions d'usage Utilisation appropriée*: Ingrédient

Plus en détail

Trusts internationaux à Chypre

Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux chypriotes critères de qualification La Loi sur les trusts internationaux de 1992 complète la Loi sur les fiduciaires, elle-même basée sur la Loi britannique

Plus en détail