Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "http://infolangues.olympe.in"

Transcription

1 Actes du colloque La 6 ème édition du colloque : 2014 L Informatique au service des Langues 24, 25 et 26 avril 2014 Béja, Tunisie

2 La 6 ème édition du colloque : 2014 L Informatique au service des Langues 24, 25 et 26 avril 2014 Béja, Tunisie i

3 Préface La sélection d articles publiés dans le présent recueil constitue les actes de la 6 ème édition du colloque INFOLANGUES 2014 qui s est déroulé à Béja du 24 à 26 avril Le colloque INFOLANGUES ambitionne comme à l accoutumée de regrouper dans un même lieu scientifique, chercheurs, informaticiens et linguistes, pour échanger des idées et des approches dans le domaine du traitement des langues. Donc c est un défi de rassembler une panoplie de chercheurs travaillant sur plusieurs thèmes abordés dans ce colloque, tels que Linguistique computationnelle, Linguistique pour la reconnaissance de l'écriture, Langue et informatique, Dictionnaires numériques, Fouille de données textuelles, Traduction automatique (TA) et automatisée (TAO), Ontologies, Evaluation des modèles de langues par les TICs, Enseignement virtuel, Recherche d information. Le colloque faut il le souligner attire de plus en plus des chercheurs nationaux et internationaux. Dans cette édition, 22 papiers dont 10 rédigés par des informaticiens et 12 par des linguistes ont été acceptés. Nous avons invité plusieurs Professeurs et Docteurs, spécialistes dans le domaine du Traitement des Langues Naturelles (TALN), pour présenter l état d avancement de leurs recherches au cours des journées du colloque. Pour la deuxième fois dans l histoire d infolangues nous avons programmé une séance pratique animée par le docteur Hela Fehri de l Université de Sfax sur la plateforme Nooj de développement d applications TALN. Nous avons également programmé dans la séance inaugurale une présentation animée par l expert Ahmed Kaddour, Expert de Microsoft, sur les solutions proposées par Microsoft pour les chercheurs qui s intéressent aux langues et textes. Remerciement Nos vifs remerciement vont tous d abord aux auteurs pour leurs excellentes contributions mais aussi aux relecteurs, membres du comité scientifique, dont les rapports d évaluation circonstanciés et constructifs ont contribué à améliorer significativement la qualité des articles. Nos remerciements vont également à tous les invités du colloque qui ont donné le plus par leurs implications et présence. Nous citons entre autre le Prof. Abdelmajid Ben Hamadou, le Prof. Mohamed Bouattour, le Prof. Sami Faiz, le Prof. Rim Faiz, le Dr. Hela Fehri et Mr. Ahmed Kaddour. Nous remercions aussi toute l équipe du comité d organisation pour leur travail efficace et leur mobilisation continue. Enfin nous remercions spécialement pour leur soutien financier et aides, l université de Jendouba, l Institut Supérieur des Langues Appliquées et d Informatique de Béja, le Laboratoire de recherche en Technologies de l'information et de la Communication & Génie Electrique à l ESSTT, Tunis, l usine Kromberg & Shubert et l Association Actes Académiques. ii

4 Comités du colloque 2014 est organisé par l Institut supérieur des Langues Appliquées et d informatique de Béja en collaboration avec les deux Laboratoires de recherches LaTICE, Université de Tunis et LLTA, Université de Sfax et l Association Actes Académiques. Comité Scientifique Président : - Prof. Abdelmajid Ben Hamadou, Université de Sfax, Tunisie. Membres : - Prof. Mourad Elloumi, Université d El Manar, Tunisie. - Prof. Rim Faiz, Université de Carthage, Tunisie. - Prof. Sami Faiz, Université de la Manouba, Tunisie - Prof. Mohamed Gamoudi, Université de la Manouba, Tunisie. - Prof. Faiez Gargouri, Université de Sfax, Tunisie - Prof. Mohamed Jabir, Université de Carthage, Tunisie. - Prof. Mohamed Jemni, Université de Tunis, Tunisie. - Prof. Ridha Mami, Université de la Manouba, Tunisie. - Prof. Yahya Slimani, Université de la Manouba, Tunisie. - Prof. Mohamed Bouattour, Université de Sfax, Tunisie. - Prof. Ezzedine Zagrouba, Université d El Manar, Tunisie. - Prof. Eric Wehrli, Université de Genève, Suisse. - M.C. Lamia Hadrich Belguith, Université de Sfax, Tunisie. - M.C. Akila Baklouti, Université de Sfax, Tunisie - M.C. Tahar Labbassi, Université de Tunis, Tunisie. - M.C. Ricco Rakotomalala, Université de Lyon, France. - Dr. Imed Ben Amar, Université de la Manouba, Tunisie. - Dr. Afef Kacem, Université de Tunis, Tunisie, Tunisie. - Dr. Ramzi Farhat, Université de Jendouba, Tunisie. - Dr. Bilel Gargouri, Université de Sfax, Tunisie. - Dr. Salma Jammoussi, Université de Sfax, Tunisie. - Dr. Sahbi Hidri, Université de Tunis, Tunisie. - Dr. Karim Chine, Université de Cambridge, Royaume-Uni. - Dr. Abdessatar Mahfoudhi, Université de Kuwait, Kuwait. - Dr. Slim Mesfar, Université de Jendouba, Tunisie. - Dr. Othman Talbi, Université de la Manouba, Tunisie. - Dr. Ghassan Mourad, Université Libanaise, Liban. - Dr. Aymen Khlifi, ENS Lyon, France. - Dr. Talel Zid, Université de Jendouba, Tunisie. - Dr. Asma Bouhafs, Université de Carthage, Tunisie. - Dr. Imed Mehnan, Université de Jendouba, Tunisie. - Dr. Sofien Haboubi, Université de Tunis, Tunisie. - Dr. Faiza Derbel, Université de la Manouba, Tunisie. Comité d organisation Président : - Dr. Faouzi Mhamdi Membres : - Dr. Romdhan Elouri - Dr. Ines Shabo - Dr. Lamia Mrad - Asma Gaaloul - Rim Ktari - Mounir Argoubi - Nidhal Hamrouni - Imen Ktari - Imed Khmiri - Taoufik Kouki - Fouad El Abdi - Asma Riyahi - Samir Ouechen - Anouar Mekni - Bachar Mekni - Maha Maaroufi - Olfa Bhiri - Iheb Djibi - Abdel Hafidh Mgaydiya - Kais Bouzidi - Akram Melki iii

5 Table de matières Colloque invités Devenez Agile avec TFS et Windows Azure, Ahmed Kaddour Génération automatique de textes, Mohamed Bouattour Concepts Fondamentaux et Recherche en Géomatique, Sami Faiz اوت ا ا و اد واد Abdelmajid Ben Hamadou Traitement Automatique du Langage An Overview on Sign Language Recognition Technique, B. Khalil, S. Meddeb et H. Amiri Traitement Automatique de Paraphrases : Etat de l'art, Y. Ben Yahya, S. Mezghani Hammami, L. Hadrich Belguith Traitement Automatique et Actes de Langage Indirects : le cas des Directifs Dérivés, M. Amal Traitement Automatique des Verbes de Perception, le verbe «Toucher» comme Exemple, K. Gouasmia La Traduction Automatique du Verbe «Changer», Monia Sendi Text Mining Nouvelle Approche de Représentation Vectorielle des Textes pour la Catégorisation des Textes, A. Ben Afia, S. Haboubi1, A. Ksiksi et H. Amiri Vérification et Identification hors Ligne des Signatures Manuscrites par Approche Fractale, R. Zouari, R. Mokni et M. Kherallah Une Vue Structurée des Données Textuelles pour l Enrichissement des Systèmes d Informations Géographiques, N. Hassini, K. Mahmoudi et S. Faïz Sémantique et Lexique Une Vue Sémantique des Bases de Données, G. Landoulsi, K. Mahmoudi, S. Faiz Lexique Emotionnel et Oralité des Ecrits Electroniques : Usage des Smileys, Alouni Najeh iv

6 La Représentation Sémantique des Adjectifs Psychologiques, Ajili Nehla.. 15 Les structures verbes causatifs + Nom d'émotion surprise : étude statistique et comparative françaisarabe à travers les corpus EMOLEX et Arabicorpus, S. Zouaidi & M. Bak Sienkiewicz Traitement Automatique de la Langue Arabe ز: و ا ا R. Ayad, O. Khayroun, I. Bounhas, B. Elayeb et Y. Slimani Informatique juridique documentaire: Vers un système de fouille dans les textes Arabes, I. Berrazega, R. Faiz et G. Mourad NTIC et Démocratisation du Savoir, Ezzedine Bouhlel A Statistical Language Model and Text Classification System Based on Schemes for Arabic Language, M. A. Ben Mohamed et M. Zrigui Technologies de l Information et de la Communication pour l Éducation Gestion du Profil d'apprenant en Utilisant la Norme IEEE-PAPI dans un Contexte d Environnement d'apprentissage Personnel, B. Guettat et R. Farhat Le Potentiel Didactique d un Logiciel d auto-apprentissage de l Orthographe en Milieu Universitaire Tunisien, Mohamed Msallmi Le Logiciel Tropes, Y. Ghrissi Dictionnaires électroniques & Applications Les Prédicats Nominaux de cause dans un Dictionnaire Electronique, Y. Frikha La Langue Juridique: une Langue de Spécialité, Jahida Nouri Le mouvement du sens, Monia Sendi...26 v

7 Devenez Agile avec TFS et Windows Azure Ahmed Keddour Microsoft, Tunisie Résumé : comment répondre rapidement au changement des besoins d un projet informatique, ainsi le tour complet des possibilités offertes par Windows Azure. Sites Web, Service Cloud, Machines virtuelles, Service Bus, Media Services, Mobile Services, Windows Azure Active Directory nous vous présenterons dans quel contexte utiliser chacun de ces éléments. A la fin de cette session, vous disposerez d'une vue globale de l'ensemble des fonctionnalités offertes à ce jour par Windows Azure. Biography: Ahmed KADDOUR is a Technical Evangelist working in Microsoft. He is a certified developer, particularly interested in web and mobile development all layers, from database to services to user interfaces. Specifically he is specialist in analysis and design of databases, in user interfaces, in managing requirements and in software development life cycle policies and procedures. 1

8 Génération automatique de textes Mohamed Bouattour Laboratoire de Recherche LLTA, Université de Sfax Résumé : les théories de génération automatique de texte n'ont pas eu l'intérêt qu'elles méritent, parce que les linguistes n'y ont pas contribué d'un commun accord avec les informaticiens. La linguistique a récemment revisité la théorie des topoï et celle des frames, peut-elle donc contribuer à éclairer des théories (GAT) comme l'aft et la TSR? Une application à un texte de Pascal pourrait nous permettre de circonscrire les contours de ces théories et nous mettre au fait des aspects qu'il faudra explorer. Biographie : Mohamed Bouattour est docteur d Etat en sciences du langage. Il est actuellement professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Sfax et est membre de la commission nationale sectorielle de langue, littérature et civilisation françaises. Il est directeur de l unité de recherche en Interaction et Traitement du Langage (ITL). Il a publié de nombreux travaux de recherche actes de colloque internationaux et possède à son actif des publications axées sur la linguistique et les stratégies discursives. 2

9 Concepts fondamentaux et Recherche en Géomatique Sami FAIZ Laboratoire de Télédétection et Systèmes d'information à Références Spatiales, Ecole Nationale d Ingénieurs de Tunis, TUNISIE Résumé : Le but du séminaire est d apporter un ensemble de connaissances dans le domaine de la Géomatique. Après une introduction à l'information géographique, sa représentation et ses techniques d acquisition. Ce séminaire présentera, les Systèmes d Information Géographique, leurs composantes et leurs fonctionnalités. Une partie du temps serait allouée à des sujets avancés en SIG, comme la géolocalisation, le géomarketing ou le GéoWeb. Et pour finir, un aperçu de la recherche en Géomatique serait proposé. Biography : Sami Faïz is a PhD in Computer Science from the «Laboratoire de Recherche en Informatique» of Orsay University (Paris 11). He is actually Professor in Computer Science at the Higher Institute of Multimedia Arts of Manouba and member of the Laboratory of Remote Sensing and Spatial Information Systems. He published more than 100 papers in specialized conferences and journals. He s also the author of three books in the framework of GIS. Dr Faïz is a scientific and organizing member of various international conferences. He s also the founder of many national and international projects in Geomatics. 3

10 ادوت ار ارو ن او ود واود ا : أ.د ا دو % 242 ا$# 3021 ا"ا! وا صب د ادت ادوت را ن ادم ال ل ا و (أو م اب) ا ود ا$#رة وذك +*(ل ا)ت ا'& ا ورھ اوب ن ط- #زن وت وور ظوت و +ء -واد +ت +رة ام و ' وإ ت د طورة ب اوص ا ' أم ھ& mining) (Text 4 #راج وت *و فظهرت المدونات الا لكترونية وتطورت بسرعة من حيث ث ارء المحتوى وكثافة الحجم وكذلك إمكانية إث اري ها بمعلومات ببليوغ ارفية.' ولغوية لتوسيع مجالات استغلالها. فا صبحت التطبيقات اللغوية تعتمد أكثر فا كثر على المدونات الحاسوبية (المكتوبة والمنطوقة) في corpus ) " مر احل التصميم الاختبار. هذه المقاربة الجديدة نسبيا تندرج ضمن ما يسمى "بلغويات المدونة" " لسانيات أو المدونة.(linguistics في هذه الد ارسة سنحاول إلقاء الضوء على الجوانب التي تم ذكرها حيث سنبدأ بتعريف المدونة وذلك بوضع هذا المفهوم في سياقه المنهجي بالتعرف على علم لغويات المدونة ثم نمر إلى فواي د استعمال المدونة في بناء التطبيقات والد ارسات اللغوية. أهم عرض المدونات العربية المتاحة (مفتوحة المصدر أو بمقابل) سيا خذ حي از مهما في هذه الد ارسة. ونختم بتقييم هذه المدونات حسب معايير محددة قصد استبيان إمكانيات الاستفادة منها. Biography: Abdelmajid Ben HAMADOU obtained a doctorate degree in computer science from the University of Orsay (Paris, France) in November 1979 and a Thèse d Etat in Computer Science from the University of Tunis (Tunisia) in March He is presently Professor of Computer Science, Founder and Director the Higher Institute of Computer science and Multimedia, Sfax-university. He is also visiting Professor at Sorbonne University (France) and expert at ALECSO. In July 2002 he was decorated by the President of the Tunisian Republic ( Merit in Education and Science ) and in May 2009, he received from the "Al-Kindi" Award ( the best computer science researcher ). Abdelmajid Ben HAMADOU has published more than 280 articles in journals and conferences and has supervised more than 35 doctoral theses. His research domains are: Natural Languages Processing, Normalization of linguistic resources, information retrieval /filtering and document summarizing. 4

11 An Overview On Sign Language Recognition Techniques B. KHELIL 1, S. MEDDEB 1 and H. Amiri 1 National Engineering school of Tunis, Electrical Engineering department, SITI-LAB, tunis, Tunisia Abstract: Gesture recognition pertains to recognizing meaningful expressions of motion by a human, involving the hands, arms, face, head, and/or body. It is of utmost importance in designing an intelligent and efficient human-computer interface. The applications of gesture recognition are manifold, ranging from sign language through medical rehabilitation to virtual reality. In this paper, we provide an overview on sign language recognition techniques. Keywords: Hand pose; gesture recognition static process; gesture recognition dynamic process 5

12 Traitement automatique de paraphrases : Etat de l'art Y. Ben yahia, S. Mezghani Hammami, L. Hadrich Belguith ANLP Research Group Laboratoire MIRACL/ FSEGS Sfax, Tunisie. Résumé : Les langues en usage aujourd hui renferment un large éventail de phénomènes linguistiques et de caractéristiques faisant l objet d études très diverses. Parmi ces caractéristiques, nous nous intéressons à la variabilité qui se manifeste dans le fait qu une même idée, ou un même événement, peut être exprimée sous plusieurs formes. La variété de formes d expression reflète la richesse du vocabulaire des langues et définit un phénomène linguistique considéré comme un défi majeur dans le domaine du Traitement Automatiques des Langues (TAL) : la paraphrase. C est dans ce cadre que se situe cet article qui consiste à présenter une étude détaillée sur le traitement automatique de la paraphrase. Mots clés : Paraphrase, Corpus, Traitement automatique de la langue arabe. 6

13 Traitement automatique et actes de langage indirects : Le cas des directifs dérivés Mnasri Amel Laboratoire de Recherche LLTA, Université de Sfax Résumé : La possibilité constante de donner une lecture non littérale de plusieurs expressions des langues naturelles rend celle-ci encore plus mystérieuse et leur étude encore plus motivante. Parmi les phénomènes qui nécessitent une interprétation non littérale, il y a celui de l illocutoire dérivé occupant l un des versants les plus importants de la pragmatique illocutoire. L interprétation des actes de langage indirects pose problème étant donné que le sens littéral des énoncés supports de ces actes diverge de leurs buts illocutoires. Par exemple un énoncé tel que «Peux-tu me prêter un foulard? Ce drôle de Charles me laisse sans un seul mouchoir de tête.» (BALZAC, La Femme de trente ans, 1842, p. 110) interroge l interlocuteur sur ses capacités à accomplir l acte requis alors que sa valeur illocutoire dérivée est la requête. Autrement dit «Quand dire c est faire plusieurs choses à la fois» ou bien «Quand dire c est faire une chose sous les apparences d une autre». En effet, Les actes de langage indirects font partie des faits de langue encodés qui ne peuvent pas être décrits indépendamment de l usage qui en est fait dans la communication verbale : comprendre leurs sens c est essentiellement comprendre les situations dans lesquelles ils sont employés. La compréhension globale des actes de langage indirects ne peut pas se limiter aux aspects codiques et conventionnalistes des énoncés supports c'est-à-dire qu elle ne se limite pas à ses dimensions phonologiques, syntaxiques et sémantiques. Les valeurs illocutoires présentées par les actes de langage indirects sont contextuelles. Elles ne peuvent pas être interprétées en dehors d un processus inférentiel qui tiendrait compte à la fois des données linguistiques et extra-linguistique. Le problème que posent les actes de langage indirects est le suivant : «Comment est-il possible que le locuteur dise quelque chose et veuille le dire, mais veuille dire encore quelque chose d autre?! Et puisque le sens consiste en partie dans l intention de produire la compréhension chez l auditeur, une grande partie du problème revient à savoir comment est-il possible que l auditeur comprenne l acte de langage indirect alors que la phrase qu il entend et comprend signifie autre chose?» Les actes de langage indirects posent un problème non seulement au niveau descriptif mais aussi (et surtout) au niveau descriptif. Aucune généralisation ou description un tant soit peu formelle dans le cadre d'une théorie sémantique générale ou d'une théorie de la signification ne semble être viable. Bien évidemment, cet état des choses est très contraignant pour des chercheurs en intelligence artificielle, par exemple, dont les résultats paraissent très maigres pour l'instant à cause, surtout, des difficultés que posent au traitement automatique des phénomènes linguistiques des actes indirects. 7

14 Traitement Automatique des Verbes de Perception, le verbe «Toucher» comme Exemple Kader Gouasmia Laboratoire de Recherche LLTA, Université de Sfax Résumé : Le traitement automatique vise à créer des programmes informatiques capables d étudier automatiquement une langue naturelle. L objectif du TALN est la conception des logicielles ou programmes capables de traiter de façon automatique des données linguistiques d une langue donnée, c'est-à-dire les règles et le comportement d une langue naturelle. En d autres termes, cette discipline s intéresse aux règles linguistiques et plus particulièrement à la recherche des méthodes de désambiguïsation des énoncés polysémiques. Dans cette perspective, étant donné que l objet que nous cherchons à automatiser n est pas un langage, mais un ensemble de textes exprimés dans une langue donnée, nous étudierons le verbe toucher comme exemple des verbes de perception. 8

15 La traduction automatique du verbe «changer» Monia SENDI LLTA, Université de Sfax Résumé : Nous vivons aujourd hui dans une société décrite comme une société de l information. La communication multilingue a augmenté les besoins considérables en traduction. Nous notons que malgré le grand développement technologique, la qualité de la traduction automatique n est pas vraiment satisfaisante. Nous exposons dans cet article une méthode de traduction automatique. Nous allons essayer d utiliser l Atlas sémantique. Ce dictionnaire augmente la performance de la machine lors de la traduction automatique. Nous allons l appliquer dans le domaine de la traduction automatique du français vers l anglais et nous interpréterons les résultats fournis par ce modèle. Mots clés : Traduction automatique, polysémie, l Atlas sémantique, espace sémantique 9

16 Nouvelle approche de représentation vectorielle des textes pour la catégorisation des textes A. Ben Afia1, S. Haboubi1, A. Ksiksi et H. Amiri1 1Université de Tunis El Manar, LR-SITI-ENIT, Résumé : Nous exposons dans cet article, une nouvelle approche pour la vectorisation des documents textuels. Après une brève présentation du processus global de la catégorisation de textes, la méthode TFIDF la plus réputée est détaillée. Nous détaillons par la suite notre nouvelle approche. Les expériences réalisées sur un corpus de textes arabe et leurs résultats sont enfin proposées. Mots clés : représentation vectorielles des textes, vectorisation, TFIDF, catégorisation des textes, validation croisée. 10

17 Vérification et identification hors ligne des signatures manuscrites par approche fractale R. Zouari, R. Mokni, M. Kherallah National School of Engineers BP 1173, Sfax, 3038, University of Sfax, Tunisia Résumé : La biométrie est science qui vise à l identification des individus à travers l étude des caractéristiques physiques et comportementaux de chaque personne. Dans ce contexte la signature manuscrite, est parmi les techniques biométriques qui sont largement utilisée pour la validation des documents officiels. Une signature peut être récupérée en mode hors ligne, dans ce cas elle sera considérée comme étant une image bidimensionnelle (2D) obtenue en utilisant un outil de numérisation comme le scanner, soit en mode en ligne à travers l utilisation d une tablette à interface tactile. Dans ce cas, plusieurs informations dynamiques seront disponibles comme la vitesse, l ordre temporel et la pression du stylo optique. Dans ce travail, nous nous sommes intéressés seulement au cas hors ligne. Le système développé permet de réaliser les deux taches d identification et de vérification des signatures manuscrites. L identification permet de reconnaitre le propriétaire d une telle signature, alors que la vérification permet de vérifier si une signature donnée est authentique ou elle a subi une falsification. Dans les systèmes de traitement de l information, la phase la plus pertinente est appelée «extraction des caractéristiques». Elle consiste à extraire, à partir de la forme de l objet analysé des informations permettant de le distinguer. Dans notre système, nous avons appliqué une approche appelée «Fractale». Ce choix est justifié du fait que cette approche est adaptée aux objets de formes irréguliers ce qui est bien vérifié par les signatures manuscrites. Ce degré d irrégularité est mesuré par un terme appelé «Dimension fractale» qui peut être obtenu en appliquant plusieurs méthodes comme la Box Counting, Box-Counting-Density, Mas Radius, Dilatation, Pour l identification, et suite à la phase d extraction des caractéristiques, nous avons appliqué un classificateur appelé KPPV (K-Plus-Proches-Voisins) que nous l avons testés pour différentes valeurs de K. Pour la vérification, nous avons appliqué un module qui permet de retourner, pour chaque scripteur, un intervalle de valeurs de dimensions fractales dans lequel la signature est considérée comme authentique, sinon elle sera considérée comme falsifiée. Le test de cette approche a été effectué sur une base de données de signatures connue dans la littérature «FUM-PHSDB», qui contient un total de 600 signatures appartenant à 20 scripteurs. Les résultats de test ont donnée un taux de reconnaissance égale à 92% et un taux de vérification égale à 81,5%. Comme perspective de ce travail, nous allons essayer d appliquer l approche fractale pour la reconnaissance de l écriture manuscrite arabe, sachant qu elle a été utilisée pour la modélisation de l écriture arabe pour l identification de scripteurs Mots clés : Fractale, hors ligne, en ligne, KPPV, scripteur 11

18 Une vue structurée des données textuelles pour l enrichissement des systèmes d informations géographiques N. Hassini, K. Mahmoudi, S. Faïz Laboratoire de Télédétection et Systèmes d'information à Références Spatiales, Ecole Nationale d Ingénieurs de Tunis BP 37 le Belvédère 1002 Tunis, TUNISIE Résumé. Le développement des technologies géo-référencées a fait émerger un nouveau type de données, qualifiées de géographiques. De ce fait, une prolifération des systèmes d informations géographiques (SIG) a vu le jour pour assurer une meilleur exploitation de ces informations. Dans ce contexte, l approche que nous préconisons génère automatiquement une base de données géographiques (BDG) à partir des documents textuels. Notre but est de mettre en place un système facilitant l'accès aux informations présentes dans les textes afin de faciliter leur intégration dans un SIG. Notre approche s articule autour de deux grandes phases : la génération de la structure de la BDG à partir du texte et le remplissage de cette dernière à partir des mêmes textes. L implémentation de notre approche a donné naissance à un outil que nous avons baptisé GDB Generator et que nous avons intégré dans le SIG open source : OpenJUMP. Mots-clés: Système d informations géographiques, base de données géographiques, traitement automatique du langage naturel. 12

19 Une vue sémantique des bases de données G. Landoulsi, K. Mahmoudi, S. Faiz Laboratoire de Télédétection et Système d Information à Référence Spatiale (LTSIRS), École National d Ingénieurs de Tunis, Tunisie. Résumé : Dans cet article, nous présentons une approche dédiée à la génération d un extrait textuel à partir de bases de données. L idée sous-jacente à notre approche est d apporter plus de sémantique aux données des bases. Cette proposition peut s opérer moyennant l utilisation des ontologies comme ressources sémantiques. Ce choix est justifié par le fait qu une ontologie permet de déterminer les relations sémantiques entre différentes entités assurant un meilleur passage de la base de données au texte. Notre approche prend comme données d entrée un ensemble de bases de données et associe à chacune une ontologie qu on qualifiera de locale. Une ontologie globale est générée par la suite à partir de ces ontologies locales. Des règles d association sont proposées pour mieux expliciter la sémantique de l ontologie globale. Enfin, la génération d un extrait textuel prend lieu. Mots-clés: Bases de données, extrait textuel, ontologie, règles d association. 13

20 Lexique émotionnel dans le contexte des nouvelles formes de communication (réseaux sociaux) Elouni Najeh Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax, Laboratoire Langage et Traitement Automatique (LLTA) (Université de Sfax). Université de Bourgogne, centre de recherche Interlangues «Texte Image Langage» Résumé : Depuis qu internet est devenu le médium de communication par excellence, le discours normatif sur la langue n a jamais été aussi présent dans l échange virtuel. Nous remarquons ainsi que les travaux sur la langue et le discours dans les réseaux sociaux se sont développés pendant les dernières années. Dans le cadre de cet article, nous allons nous intéresser à l emploi du lexique émotionnel dans une nouvelle forme de discours différent de ceux déjà étudiés, en l occurrence le discours «virtuel» dans un espace de communication à distance, en recourant aux textes très émotionnels que sont les textes modernes des nouveaux médias tels que les blogs, les forums, les commentaires sur internet, les réseaux sociaux, le chat etc. Ce travail déplace le curseur des études sur l expression linguistique des sentiments et des émotions du système vers l emploi. Il vise à interroger un corpus jusque là inédit dans ce type d études, en l occurrence les formes de communication instantanée rendues possibles par les nouvelles technologies et qui semblent prédisposées à accueillir de nombreux marqueurs expressifs. Dans notre travail, nous allons mettre l accent sur la polémique de la frontière écrit / oral et la problématique de l emploi contextuel de ce lexique affectif dans ce type de discours qui vise une autoreprésentation et une identité en ligne. Notre cadre méthodologique sera la linguistique appliquée aux nouvelles technologies en l occurrence l analyse de discours. Nous allons étudier comment ce lexique est verbalisé? Quels sont les moyens utilisés pour cela et qui inscrivent la subjectivité des internautes dans le discours? (smileys, signes typographiques, émoticônes, etc.) Et comment se construit le sens à partir de tout çà? Mots clefs : nom d affect, sentiments, émotion, lexique, contexte, réseaux sociaux, subjectivité, discours, écrit, oral. 14

21 La représentation sémantique des adjectifs psychologiques Ajili Nehla, Laboratoire de Recherche LLTA, Université de Sfax Résumé : Le traitement automatique écrit en langues naturelles exige une représentation explicite et cohérente des informations de tous les niveaux. Dans ce travail, nous nous sommes concentrés sur une classe des adjectifs de qualité à savoir les adjectifs psychologiques. Cette étude est consacrée donc à la description sémantique des adjectifs psychologiques effectuée en vue de les traiter dans un système informatique. Nous utilisons à cette fin la notion des classes d objets [Gross G. 1995a, 1995b et 1996, Le Pesant & Mathieu- Colas 1998] qui a été conçue au Laboratoire de Linguistique Informatique pour décrire exhaustivement et systématiquement le lexique dans la perspective du traitement automatique des langues. En effet, la contigüité sémantique des prédicats <psychologiques> a donné lieu, entre autres, aux sous classes suivantes : <émotion>, <humeur>, <sentiments>, etc. Nous essayons donc de construire un dictionnaire électronique qui associe à chaque adjectif les traits sémantiques correspondants. Compte tenu des avantages qu elle présente, nous adoptons la plateforme NooJ afin de créer un dictionnaire électronique dans lequel nous allons inclure seulement les adjectifs psychologiques qui ont un sujet humain. NooJ est un environnement de développement linguistique permettant de construire, de tester, de gérer des descriptions formalisées à large couverture des langues naturelles, sous forme de dictionnaires et de grammaires électroniques, et d appliquer des grammaires représentées sous forme de graphes ou d expressions rationnelles augmentées à un corpus. Ces grammaires sont utilisées au sein de notre plateforme NooJ pour la tâche en cours : elles sont nommées grammaires locales. Elles servent à localiser des phénomènes locaux de manière très précise dans les textes. Ces grammaires sont des graphes lexicalisés [Gross, 1997 ; Silberztein, 1993] qui font appel à des dictionnaires de mots simples et composés. Elles sont équivalentes à des réseaux récursifs de transitions (RTNs) voir même des réseaux de transitions augmentés (ATNs). Notre travail se base principalement sur : - La construction d un dictionnaire bilingue français-arabe qui décrit les traits sémantiques des adjectifs psychologiques : toutes les informations qui y sont contenues doivent être cohérentes, aussi bien du point de vue de la forme des entrées que du point de vue des informations associées - La création d une grammaire formelle - Reconnaissance automatique des adjectifs psychologiques 15

Le dictionnaire DEM dans NooJ

Le dictionnaire DEM dans NooJ 21 ème Traitement Automatique des Langues Naturelles, Marseille, 2014 Le dictionnaire DEM dans NooJ Max Silberztein ELLIADD, Université de Franche-Comté, 30 rue Mégevand, 25000 Besançon max.silberztein@univ-fcomte.fr

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master domaine Sciences humaines et sociales, mention Sciences Du Langage, spécialité Didactique des langues et des cultures

Plus en détail

Termes de références pour la réalisation de l action :

Termes de références pour la réalisation de l action : REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE JENDOUBA Institut Supérieur des Sciences Humaines de Jendouba PAQ2012-QE Prêt 7392-TN Projet: APPUI

Plus en détail

INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES BCT (3b)

INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES BCT (3b) 08.12.1999 INGÉNIERIE DES CONNAISSANCES BCT (3b) Nathalie Aussenac-Gilles (IRIT) Jean Charlet (DSI/AP-HP) Ingénierie des connaissances BCT (N. Aussenac-Gilles, J. Charlet) BCT-1 PLAN La notion de BCT :

Plus en détail

Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe

Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe Karima Dhouib, Sylvie Després Faiez Gargouri ISET - Sfax Tunisie, BP : 88A Elbustan ; Sfax karima.dhouib@isets.rnu.tn,

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique)

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique) REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE MONASTIR PAQ-CG «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits Traduction générale vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie et les techniques de la traduction Approfondir la connaissance de la langue source. spécifiques : Parfaire la

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 8 26/09/2013 16:49 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence Sciences, technologies, santé mention Informatique

Plus en détail

Présentation de la plateforme d analyse linguistique médiévale

Présentation de la plateforme d analyse linguistique médiévale Présentation de la plateforme d analyse linguistique médiévale 1. Introduction Tout au long de ce document, notre projet sera présenté à travers la méthodologie suivie pour développer la plateforme d analyse

Plus en détail

La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux

La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux Frédéric Marcoul Responsable R&D de Spotter fmarcoul@spotter.com Ana Athayde Président Directeur Général de Spotter aathayde@spotter.com RÉSUMÉ

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Projet thématique du réseau AEHESIS

Projet thématique du réseau AEHESIS Projet thématique du réseau AEHESIS Aligning a European Higher Education Structure In Sport Science Rapport de la troisième année - Résumé - (Translated by INSEP Paris) 2006 VUE D ENSEMBLE DU PROJET 1

Plus en détail

Indexation et interrogation de photos de presse décrites en MPEG-7

Indexation et interrogation de photos de presse décrites en MPEG-7 Indexation et interrogation de photos de presse décrites en MPEG-7 Emmanuel Bruno Jacques Le Maitre Elisabeth Murisasco Laboratoire SIS, Equipe Informatique Université de Toulon et du Var Bâtiment R, BP

Plus en détail

Le parcours «langues étrangères appliquées»

Le parcours «langues étrangères appliquées» Le parcours «langues étrangères appliquées» Assises universitaires de français Kévin Bacquet Université d État de la région de Moscou Les langues étrangères dans l enseignement supérieur en 3 options :

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en coaching : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur, 1.

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

pratiques. Nous avons abondamment illustré l'application correcte et efficace des nombreuses pratiques en assurance qualité par des cas pratiques.

pratiques. Nous avons abondamment illustré l'application correcte et efficace des nombreuses pratiques en assurance qualité par des cas pratiques. Cet ouvrage s inscrit dans le cadre d une problématique globale portant sur l amélioration de la qualité du logiciel pour des organismes qui ont atteint un certain niveau de maturité. Il cherche à rapprocher

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises politique adoptée par le CECS le 6 novembre 2002 Suite à l adoption par le Comité des études de cycles supérieurs en psychologie du projet de modification

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline Langue anglaise et communication Compétence 4SA1 Communiquer en anglais avec une certaine aisance. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités Objectif Énoncé de la compétence Standard

Plus en détail

Master «Formation d enseignants pour le supérieur»

Master «Formation d enseignants pour le supérieur» Spécialité «DASP» (didactique de l anglais spécialisé) Site de formation : Cachan Etablissements co-habilités : - Responsables de la formation : Anthony SABER Maître de Conférence ENS Cachan Equipe pédagogique

Plus en détail

M.A.Ï.HEU.T.I.C. 1. Un modèle didactique conçu par la CCMP, pour générer des contenus de formation multimédias instrumentés TICE.

M.A.Ï.HEU.T.I.C. 1. Un modèle didactique conçu par la CCMP, pour générer des contenus de formation multimédias instrumentés TICE. M.A.Ï.HEU.T.I.C. 1 Un modèle didactique conçu par la CCMP, pour générer des contenus de formation multimédias instrumentés TICE. L ensemble des composantes du modèle M.A.Ï.HEU.T.I.C. sont des créations

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Recherches linguistiques et applications informatiques ReLAI

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Recherches linguistiques et applications informatiques ReLAI www.u-bordeaux3.fr Master recherche Recherches linguistiques et applications informatiques ReLAI Introduction sur la formation Le master ReLAI propose une formation de haut niveau couvrant tous les domaines

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux :

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux : Traduction spécialisée vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie de la traduction de textes techniques dans divers domaines de spécialité : recherche documentaire, élaboration

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Construction d un corpus arabe à partir du Web dans le but d identifier les mots-outils ou tokens

Construction d un corpus arabe à partir du Web dans le but d identifier les mots-outils ou tokens Construction d un corpus arabe à partir du Web dans le but d identifier les mots-outils ou tokens Dhaou Ghoul 1 1 STIH dhaou.ghoul@gmail.com Abstract In this paper, we present a method to build a large

Plus en détail

Veille technologique en télécommunications

Veille technologique en télécommunications Veille technologique en télécommunications Khalid EL HIMDI Ismail KASSOU Hamid MACHCHOUR 1 Techniques d analyse de contenus L analyse de contenus est au cœur de la gestion du cycle de vie de l information

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e Les objectifs pédagogiques Savoir délimiter les trois phases distinctes de la recherche Savoir identifier, pour chacune des trois

Plus en détail

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE»

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de Monastir Faculté de pharmacie de Monastir «INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

Approche Générique d Extraction Automatique des Evénements et leur Exploitation

Approche Générique d Extraction Automatique des Evénements et leur Exploitation Université de Paris-Sorbonne École Doctorale Concepts et Langages Laboratoire LaLIC (Langue, Logique, Informatique et Cognition) Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion Laboratoire LARODEC (Recherche

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Contexte général de l étude

Contexte général de l étude 1 2 Contexte général de l étude Les entrepôts de données associés à des outils d analyse On Line Analytical Processing (OLAP), représentent une solution effective pour l informatique décisionnelle (Immon,

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA

À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA Automne 2013 À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA Par Giselle Boisvert, conseillère pédagogique, Commission scolaire de Montréal Les données de la troisième

Plus en détail

Problématique de la qualité des données statistiques

Problématique de la qualité des données statistiques Revue du Schéma directeur de la Statistique du Mali Problématique de la qualité des données statistiques La qualité : «l ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui

Plus en détail

La Veille multilingue : outils et ressources pour les traducteurs. Jean-Paul PINTE Institut Catholique de Lille

La Veille multilingue : outils et ressources pour les traducteurs. Jean-Paul PINTE Institut Catholique de Lille La Veille multilingue : outils et ressources pour les traducteurs Jean-Paul PINTE Institut Catholique de Lille Premier Colloque International sur la veille multilingue Genève les 28 et 29 mai 2008 Nous

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT ISA 610. Utilisation des travaux des auditeurs internes

NORME INTERNATIONALE D AUDIT ISA 610. Utilisation des travaux des auditeurs internes NORME INTERNATIONALE D AUDIT ISA 610 Utilisation des travaux des auditeurs internes This International Standard on Auditing (ISA) 610, Using the Work of Internal Auditors, published by the International

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en team building : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur,

Plus en détail

Projet d Appui à la Réforme de l Enseignement Supérieur (PARES II) Termes de référence

Projet d Appui à la Réforme de l Enseignement Supérieur (PARES II) Termes de référence REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Rénovation Universitaire Projet d Appui à la Réforme de l Enseignement Supérieur (PARES

Plus en détail

ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle

ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle Document d information - Juin 2015 - Août 2015 - Janvier 2016 Français, langue d enseignement 5 e année du secondaire Écriture 132-520 Gouvernement du

Plus en détail

Laurent Puren est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La

Laurent Puren est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La Christian Ollivier est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La Réunion et membre du laboratoire Langues, textes et Communication dans les espaces créolophones et francophones

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR ASSURER UNE FORMATION EN METHODES ACTIVES

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR ASSURER UNE FORMATION EN METHODES ACTIVES TERMES DE RÉFÉRENCE POUR ASSURER UNE FORMATION EN METHODES ACTIVES 1- CADRE ET CONTEXTE GENERAUX DE LA FORMATION : L action que le Centre de Documentation Numérique de Formation Pédagogique et Professionnelle

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

Marie-Claude L Homme Université de Montréal

Marie-Claude L Homme Université de Montréal Évaluation de logiciels d extraction de terminologie : examen de quelques critères Plan Marie-Claude L Homme Université de Montréal Unités recherchées et problèmes de base Catégories de critères Critères

Plus en détail

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Quelques constats et remarques formulés à partir de l examen de trois rapports d activités (juin 2008, avril et juin 2009)

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» GAAV (version 1.0) un logiciel de gestion d archives

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

PAQ2009-QE. Etablissement & Université gestionnaires du projet : Faculté de Pharmacie de Monastir - Université de Monastir

PAQ2009-QE. Etablissement & Université gestionnaires du projet : Faculté de Pharmacie de Monastir - Université de Monastir republique tunisienne ministère de l enseignement superieur de la recherche scientifique et de la technologie PAQ2009-QE Titre du Projet INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

BOUSSADA Hallouma. Conseillère en éducation, au Bureau d Ingénierie en Éducation et en Formation (BIEF) Assistante en didactique des langues

BOUSSADA Hallouma. Conseillère en éducation, au Bureau d Ingénierie en Éducation et en Formation (BIEF) Assistante en didactique des langues Curriculum vitæ Nom : BOUSSADA Hallouma Profession : Conseillère en éducation, au Bureau d Ingénierie en Éducation et en Formation (BIEF) Assistante en didactique des langues Nationalité : Tunisienne Éducation

Plus en détail

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Les compétences de base et la communication dans les Secteurs du Tourisme et des Loisirs Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de

Plus en détail

14 Le langage Java : concepts et pratique

14 Le langage Java : concepts et pratique Avant-propos Le langage Java, né en janvier 1995 chez Sun, est un langage à objets qui permet d écrire de façon simple et claire des programmes portables sur la majorité des plateformes. Lié à l essor

Plus en détail

Lettre de soutien. Paris, le 30 août 2012

Lettre de soutien. Paris, le 30 août 2012 Lettre de soutien Paris, le 30 août 2012 Secrétariat du Forum Mondial sur le Droit, la justice et le Développement c/o La Banque Mondiale Vice présidence juridique 1818 H Street N.W. Washington D.C. 20433

Plus en détail

Le séminaire de français de Chicago # 6

Le séminaire de français de Chicago # 6 Alliance Française de Chicago Consulat général de France à Chicago Service culturel Le séminaire de français de Chicago # 6 Enrichir son sac à malices : pistes pour mieux exploiter le jeu à l ère actionnelle

Plus en détail

Séminaire: Méthodes et outils d'analyse de données textuelles, un nouveau souffle?

Séminaire: Méthodes et outils d'analyse de données textuelles, un nouveau souffle? Séminaire: Méthodes et outils d'analyse de données textuelles, un nouveau souffle? Daniel K. Schneider TECFA FPSE - Université de Genève daniel.schneider@unige.ch Unité de technologie de l'éducation Université

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Evaluer la compétence en langue: C'estC'est quoi? C'est pourquoi? C'est comment? t quoi? C'est pourquoi? C'est?

Evaluer la compétence en langue: C'estC'est quoi? C'est pourquoi? C'est comment? t quoi? C'est pourquoi? C'est? Formation d enseignants Grenoble janvier 2011 Evaluer la compétence en langue: C'estC'est quoi? C'est pourquoi? C'est comment? t quoi? C'est pourquoi? C'est? Claire Bourguignon Maître de conférences HDR

Plus en détail

Cartographie de mots : application à la visualisation de noms de marque

Cartographie de mots : application à la visualisation de noms de marque Université Montpellier II UFR Fac des Sciences Master 1 Informatique Université Montpellier II UFR Fac des Sciences Master 1 Informatique Cartographie de mots : application à la visualisation de noms de

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA BOURSE DE RECHERCHE DE L HÉRITAGE DE LA RECHERCHE ORTHOPÉDIQUE AU CANADA (HROC) Les candidatures doivent être soumises par voie électronique, en format PDF,

Plus en détail

Les outils de veille sur Internet Panorama, évolutions, nouveautés. Myriel Brouland SCIP France -10 Mai 2006

Les outils de veille sur Internet Panorama, évolutions, nouveautés. Myriel Brouland SCIP France -10 Mai 2006 Les outils de veille sur Internet Panorama, évolutions, nouveautés Myriel Brouland SCIP France -10 Mai 2006 1 La veille en France: une situation paradoxale Une situation contrastée Une prise de conscience

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 11 mars 2010 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-septième session Vienne, 10-12 mai 2010

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

WEBRISKCONTROL UNE SOLUTION SIMPLE ET ÉCONOMIQUE DE GESTION DES RISQUES. Version 1.1 Pittet Risk Management 2009

WEBRISKCONTROL UNE SOLUTION SIMPLE ET ÉCONOMIQUE DE GESTION DES RISQUES. Version 1.1 Pittet Risk Management 2009 Version 1.1 Pittet Risk Management 2009 Sommaire 1. WebRiskControl, c est quoi? p. 3 2. Pourquoi un système de contrôle interne (SCI)? p. 4 3. Les 4 grandes étapes de la gestion des risques p. 5 4. La

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Lium Université du Maine Pierre.Tchounikine@lium.univ-lemans.fr EIAH : définition EIAH = Environnement Informatique pour l Apprentissage Humain

Plus en détail

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise Master 2 T2M Instructions pour la rédaction des notes d entreprise I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et

Plus en détail

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09)

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09) Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09). PSYCHOLOGIE CLINIQUE : définition de base o Nature du domaine professionnel : la psychologie clinique est une discipline se souciant du bien-être

Plus en détail

Mémoire de Projet Professionnel TITRE DU PROJET

Mémoire de Projet Professionnel TITRE DU PROJET République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université de Sfax Institut Supérieur d Informatique et de Multimédia de Sfax Sigle de l ISIMS Mastère Professionnel

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College

La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College L occasion d innover Le Loyalist College, situé à Belleville, crée depuis 2006 des simulations pour l apprentissage en utilisant

Plus en détail

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT 1. MAS QSM Le MAS QSM est une formation

Plus en détail

Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II (BA-LET)

Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II (BA-LET) Domaine d études Plurilinguisme et didactique des langues étrangères www.unifr.ch/pluriling Bachelor of Arts en langues et littératures Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II

Plus en détail

Plan d études 2015-2016 du Baccalauréat (Ba) en communication multilingue

Plan d études 2015-2016 du Baccalauréat (Ba) en communication multilingue Plan d études 2015-2016 du Baccalauréat (Ba) en communication multilingue Répartition des crédits obligatoires en BA et progression des modules Modules de l enseignement Crédits 1. Langue A 20 2. Langues

Plus en détail

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Jacques CITTEE - DUERMG Module d aide à la préparation de la thèse Février 2013 La recherche qualitative Une recherche dont les problématiques et les

Plus en détail

CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA.

CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA. 1 LEGTA Georges Desclaude BP 10549 17119 SAINTES MODULE M 22 CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA. Dossier de suivi de la démarche de recherche documentaire (Outil d aide méthodologique) Autre membre du

Plus en détail

4ème. Colloque international ISKO- Maghreb'2013 ********************************************************** ********************

4ème. Colloque international ISKO- Maghreb'2013 ********************************************************** ******************** Conference Venue: Algiers city town (Algeria) Appels à Communications : 4ème. Colloque international ISKO- Maghreb'2013 ********** ******************** Concepts et Outils pour le Management de la Connaissance

Plus en détail

Avant-propos. 1. Institut national de recherche en informatique et en automatique.

Avant-propos. 1. Institut national de recherche en informatique et en automatique. Avant-propos J ai découvert, un jour de 1986, l ouvrage de G. Fishman [FIS 73] sur la simulation au centre de documentation de l INRIA 1 à Rocquencourt. J ai été aussitôt attiré par ce procédé numérique

Plus en détail

BASI Programme d études (50 crédits ECTS) Langue et littérature anglaises. Plan d études / Février 2015

BASI Programme d études (50 crédits ECTS) Langue et littérature anglaises. Plan d études / Février 2015 Université de Fribourg Faculté des Lettres Département des langues et littératures Domaine Anglais en collaboration avec le Domaine du Plurilinguisme et didactique des langues étrangères BASI Programme

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS TRONC COMMUN MASTER 1 LEA

ENSEIGNEMENTS TRONC COMMUN MASTER 1 LEA Langues Etrangères Appliquées LEA NIVEAU : Master 1 semestre 1 Tous parcours INTITULE DE L UF : INTITULE DU COURS : TRANSVERSALE GESTION DE PROJET RESPONSABLE : ERIC DURAND- CARRIER FONCTION : PRAG VOLUME

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets?

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Séquences 1-2 Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Pourquoi trouve-t-on différents modèles pour ce produit de communication? Nous avons chez nous différents modèles de téléphones

Plus en détail