Lucille Guilbert

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lucille Guilbert - 12.04.13"

Transcription

1 Symposium sur les mobilités Expériences francophones dans divers contextes minoritaires Centre de recherche en éducation franco-ontarienne Toronto 12 avril 2013 Migrer Étudier Travailler Devenir parent Transitions de vie en rafale chez les jeunes adultes Modèle coopératif interculturel d accompagnement mutuel Lucille Guilbert Université Laval / Équipe de recherche en partenariat sur la diversité culturelle et l immigration dans la région de Québec 1

2 Ce projet, dans ses différentes phases et retombées, a été réalisé par Lucille Guilbert, Claudia Prévost, Marie-Louise Thiaw, Amélie Trépanier, Fernanda Fernandes, Amira Saasi, Cinthia Groff, Sylvie Blouin, Richard Walling, Joanne Tessier et Claude Rossi Remerciements à: Centre Métropolis du Québec, Domaine 4 Rôle des collectivités d accueil pour les nouveaux arrivants et les membres des minorités Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Fonds de soutien aux collectivités (Périnatalité en contexte d immigration: comprendre les transitions multiples pour mieux intervenir) Fonds de recherche sur la société et la culture (Équipe de recherche en partenariat sur la diversité culturelle et l immigration dans la région de Québec - ÉDIQ) 2

3 PLAN En amont, contexte de recherche Une équipe audacieuse, positionnements épistémologiques et éthiques Objectifs Une approche méthodologique coopérative et réflexive Un modèle coopératif interculturel d accompagnement mutuel Analyse et interprétation Validation interne Validation externe Des limitations éventuelles En aval, des retombées actuelles et anticipées 3

4 Contexte de recherche Immigration et Études dans des villes moyennes universitaires. Une recherche exploratoire à Québec et à Sherbrooke (CMQ) Périnatalité en contexte d immigration: comprendre les transitions multiples pour mieux intervenir (MELS-FSC) Migrer Étudier Travailler Devenir maman. Un modèle coopératif interculturel d accompagnement mutuel (CMQ, MELS, FQRSC) 4

5 Immigration et Études dans des villes moyennes universitaires. Une recherche exploratoire à Québec et à Sherbrooke L. Guilbert et C. Prévost, CMQ, 2009 Étudiants internationaux et immigrants en retour aux études Les projets d immigration et d études entrelacés avec des projets familiaux Services non adaptés aux étudiants avec famille Transitions de vie en rafale : migration, emploi, études, parentalité 5

6 Questions Comment des jeunes adultes réalisent-ils le tissage de parcours de mobilité, académique, professionnel et familial? Quelles ont les ressources auxquelles ils peuvent avoir recours? Qui accompagne ces jeunes adultes? Comment améliorer l accompagnement offert aux jeunes adultes dans les transitions de vie multiples qu ils traversent? 6

7 Questions Comment des jeunes adultes réalisent-ils le tissage de parcours de mobilité, académique, professionnel et familial? Quelles ont les ressources auxquelles ils peuvent avoir recours? Qui accompagne ces jeunes adultes? Comment améliorer l accompagnement offert aux jeunes adultes dans les transitions de vie multiples qu ils traversent? 7

8 Une équipe audacieuse Une chercheure ethnologue réunit 6 jeunes femmes qui cumule les situations de migrante, étudiante, travailleuse, mère d un premier enfant dans un court laps de temps Une accompagnante en périnatalité Toutes, participantes, co-chercheures et coauteures 8

9 Une équipe audacieuse participantes et coauteures Fernanda Fernandes, Brésil, immigrante, ét. 2 e cycle, employée temps plein, enfant 1 ½ ans Cynthia Groff, Etats-Unis, étudiante intern., post-doc., enfant 2 ans Claudia Prévost, Québec, ét. 3 e cycle, assistante de recherche, enfant 2 ans Amira Sassi, Tunisie, MA, immigrante, enfant 1 an Marie-Louise Thiaw, Sénégal, étudiante intern., enfant 1 an Amélie Trépanier, Québec, ét. 2 e cycle, assistante de recherche, enfant 3 ans Sylvie Blouin, Collectif Les Accompagnantes de Québec 9

10 Co-auteures et participantes Postures épistémologiques et éthiques Une posture de réflexivité radicale (Charles Taylor, Les sources du moi) La posture du chercheur rigoureux La posture du sujet engagé dans l objet même de la recherche Une posture éthique collective Formulaire d entente et d engagement à la confidentialité des co-auteures Ce qui reste entre nous Ce qui est matière à analyse et publication À la fois, un lieu de recherche, de formation et d accompagnement 10

11 Transitions multiples une problématique assumée Une transition de vie conduit la personne à: occuper une nouvelle place dans l espace social s investir dans de nouveaux rôles sociaux acquérir des connaissances et des compétences sociales, cognitives et pratiques, redéfinir son identité, donner un sens à la transition elle-même Pertes et deuils Apprentissages et développement 11

12 Objectifs Produire des connaissances Sur la complexité des transitions que vivent les jeunes femmes adultes et les stratégies qu elles développent pour concilier mobilité / études / travail / maternité en fonction de leurs ressources personnelles et de l environnement social Élaborer un dispositif d espace de réflexivité et de coopération de personnes autour d une commune à travers des médiations expressives 12

13 Une approche méthodologique coopérative et réflexive Atelier interculturel de l imaginaire Récit de vie en alternance Écriture individuelle Récits oraux partagés Carte mentale Projets communs de réalisation 13

14 Analyse et interprétation Quelles connaissances? Quelle pertinence? Pour qui? Comment? La migration est une zone de turbulence, un choc, riche d apprentissages La maternité est un choc! Une exclamation spontanée et libératrice La transmission intergénérationnelle des savoirs, des pratiques et de l entraide Une importance accrue une famille de substitution une négociation entre soi, ses parents, les professionnel(le)s des institutions 14

15 Analyse et interprétation Une réinterprétation de la place des études et de la carrière dans les projets personnels et familiaux Le stress de la performance revisité Un retour aux études et au travail : «un cadeau que l on se fait, un espace à soi» L accompagnement reçu Les organismes (cartes mentales) Les aidants naturels Les réseaux personnels réactivés ou construits 15

16 Analyse et interprétation Le tressage des quatre parcours : Mobilité / Formation et emploi / Maternité Similarités des femmes migrantes et femmes québécoises Importance de la famille naturelle ou de substitution Importance du retour aux études et au travail, un retour à la normalité Différences Chez les Québécoises natives : distance temporaire des réseaux d amis et rapprochement de la famille Stratégies pour créer un réseau familial de substitution et d appui 16

17 Validation interne par les co-auteures participantes S investir dans un processus de récit de vie Une connaissance de soi et des autres : le «Nous», l apport du groupe Comment le «Je» s articule au «Nous» scientifique 17

18 Validation interne par les co-auteures participantes Les rôles de l accompagnement L importance d intégrer des «accompagnants» dans ce partage et construction des savoirs Le rôle médiateur de la chercheure senior comme personne ressource - chercheure senior L accompagnante à la naissance Un travail de réflexivité constant Le «Je» assumé dans un «Nous» contenant et structurant tant sur le plan scientifique que personnel Une source de reconnaissance et de résilience La solidarité à partir des différences ethnoculturelles et de trajectoires : chacune s est reconnue en l autre Des réalisations concrètes, une valeur ajoutée 18

19 Validation externe du Modèle coopératif interculturel d accompagnement mutuel Commentaires d organismes communautaires et gouvernementaux Un dispositif interactif d échange, de transmission des savoirs et de formation (Les Accompagnantes) Le modèle permet l autocritique constructive des transitions de vie et met en valeur la capacité de résilience de chacun et donc de rétablissement (Partenaires communautaires Jeffery Hale) Le modèle devrait permettre aux CSSS et organismes communautaires de mieux comprendre les réalités de ces personnes dans leurs interventions. Pour la DRSP, en appui aux interventions de 2 e ligne, cela permet éventuellement d adapter les programmes aux besoins de cette clientèle. (Direction de santé publique de la Capitale-Nationale) 19

20 Limitations éventuelles, enjeux et défis Des vulnérabilités qui sont parfois des forces Les compétences linguistiques L assiduité dans les tâches individuelles et les rencontres de groupe La transférabilité du modèle coopératif interculturel d accompagnement mutuel Un soutien à l émergence et au maintien de réseaux de sociabilité et de coopération 20

21 Retombées actuelles et anticipées Chapitre 2. L accompagnement en période de transitions de vie «Migrer Étudier Travailler Devenir maman. Un modèle coopératif interculturel d accompagnement mutuel» par Lucille Guilbert, Claudia Prévost, Marie-Louise Thiaw, Amélie Trépanier, Fernanda Fernandes, Amira Sassi, Cynthia Groff et sylvie Blouin. Suivi d un commentaire de Richard Walling, Les Partenaires communautaires de Jeffery Hale Dans Les Collectivités locales au cœur de l intégration des immigrants. Questions identitaires et stratégies régionales (sous la dir. de M. Vatz Laaroussi, E. Bernier, L. Guilbert, Presses de l Université Laval, 2013.Lancement prévu à l ACFAS 21

22 Retombées actuelles et anticipées Monologue à voix multiples. Migrer Étudier Travailler Devenir maman. Vidéo réalisée par TruthBird Studio. Conception et scénario par Lucille Guilbert, Claudia Prévost, Marie-Louise Thiaw, Amélie Trépanier, Fernanda Fernandes, Amira Sassi, Joanne Tessier, Sylvie Blouin, Rcihard Walling et Claude Rossi Une première capsule servira à des ateliers au Colloque de l ÉDIQ (colloque 619 au Congrès de l ACFAS) La vidéo complète sera en accès libre en ligne sur le site de l ÉDIQ 22

23 Retombées anticipées Formations dans des institutions d enseignement et organismes communautaires Groupe de jeunes papas et de couples Groupe intergénérationnel Groupe de jeunes adultes universitaires 23

24 Modèle coopératif interculturel d accompagnement mutuel (en bref) 1. Formation d une équipe Une personne ressource formée à ce modèle et processus de médiation culturelle Recrutement des participants autour de l objectif : créer du lien, partager des savoirs par un travail de réflexivité 2. Première rencontre, Présentation et validation des objectifs, des dimensions éthiques, des méthodologies collaboratives: l atelier interculturel de l imaginaire, l alternance de récit de vie écrit et oral, la carte mentale, la perspective de réalisations concrètes sous forme d article, présentation publique, création d un sketch, vidéo, etc. 3. Présentation des membres du groupe à travers une session de l atelier interculturel de l imaginaire 4.Confirmation du groupe à continuer 24

25 Modèle coopératif interculturel d accompagnement mutuel (en bref) 5. Planification des rencontres au lieu, au rythme et à l heure décidée par le groupe Le local idéal est un lieu où les participants peuvent venir avec leurs bébés au besoin 6. Déroulement des rencontres Environ 7 rencontres étalées sur plusieurs mois Veiller à l articulation des différentes activités Enregistrement et transcription facultatifs mais précieux pour la réflexivité et les projets communs La personne ressource tient un rôle de médiatrice discrète, c est la fleuriste 7. Bilan et résultats Coopération collective tant du travail de réflexivité que dans la réalisation des projets 25

20/12/2010. Interfaces de formation et d accompagnement L atelier interculturel de l imaginaire, un lieu d engendrements symboliques

20/12/2010. Interfaces de formation et d accompagnement L atelier interculturel de l imaginaire, un lieu d engendrements symboliques Interfaces de formation et d accompagnement L atelier interculturel de l imaginaire, un lieu d engendrements symboliques Lucille Guilbert Université Laval Québec, 26 novembre 2010 1 Plan Émergence d interfaces

Plus en détail

L atelier+interculturel+de+l imaginaire+adapté+à+la+formation+en+périnatalité+ +

L atelier+interculturel+de+l imaginaire+adapté+à+la+formation+en+périnatalité+ + ) L atelier+interculturel+de+l imaginaire+adapté+à+la+formation+en+périnatalité+ + LucilleGuilbert,JoanneTessier,RaymondeGagnon MarieLouiseThiaw,JennyGuyrakovics,SylvieBlouin Les sagesofemmes et les accompagnantes

Plus en détail

CLAUDIA PRÉVOST. Doctorat en Ethnologie et patrimoine prévu en déc. 2016 Université Laval, Québec

CLAUDIA PRÉVOST. Doctorat en Ethnologie et patrimoine prévu en déc. 2016 Université Laval, Québec CLAUDIA PRÉVOST FORMATION ACADÉMIQUE Doctorat en Ethnologie et patrimoine prévu en déc. 2016 Université Laval, Québec Titre du projet de thèse : Processus d apprentissage et d appropriation du français

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, Centre affilié universitaire Novembre 2010 Ce document

Plus en détail

La qualité, ça compte!

La qualité, ça compte! La qualité, ça compte! Outil d autoévaluation d un carrefour multiservices enfance et famille francophone au Canada Mise en contexte La qualité est un incontournable dans l offre de programmes et de services

Plus en détail

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif 28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris Une démarche de recherche action dans un service associatif 1 I. Le contexte institutionnel du processus d évaluation et

Plus en détail

Lundi 1er février 2016

Lundi 1er février 2016 Lundi 1er février 2016 8h30 9h00 : Accueil des participants 9h00 9h30 : Allocution d ouverture 9h30 10h45 Conférence introductive : «Manager les ressources humaines dans l incertitude» Est abordée au cours

Plus en détail

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS)

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) École de service social ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) Le formulaire d évaluation, signé à la fois par l étudiant et le superviseur de stage, doit être retourné

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU PLURIETHNIQUE ÉTUDE EXPLORATOIRE À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS

LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU PLURIETHNIQUE ÉTUDE EXPLORATOIRE À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU PLURIETHNIQUE ÉTUDE EXPLORATOIRE À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS Sébastien Arcand Professeur, HEC- Montréal Sylvie Chartrand Directrice, Service de

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOANIE : LE ODÈLE ÉTA D ÂE ichel Perreault et Diana ilton, Institut Douglas et Université cill uy-pierre Lévesque, Chantale Perron, et Kenneth Wong éta d Âme Le 14 novembre

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010)

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010) L accueil et l accompagnement du parent dans les communautés francophones en contexte minoritaire : Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada

Plus en détail

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d

Plus en détail

Colloque sur l Approche Orientante 26 mars 2014 / Québec. TÉVA Estrie 2014

Colloque sur l Approche Orientante 26 mars 2014 / Québec. TÉVA Estrie 2014 Colloque sur l Approche Orientante 26 mars 2014 / Québec 1 TÉVA Estrie 2014 Définition légale de la personne handicapée (2004) Toute personne ayant une déficience entraînant une incapacité significative

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo L intégration scolaire des jeunes réfugiés Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo Ce film est composé de 7 capsules vidéo qui donnent la parole à deux jeunes réfugiés et à cinq intervenants

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS Francine Ducharme, Ph. D. Véronique Dubé, Ph. D. Université de Montréal 16 avril 2015 L APPUI Estrie

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Management, stress et risques psychosociaux

Management, stress et risques psychosociaux S. CHAMPION - 1 Management et RP Management, stress et risques psychosociaux Objectifs Cette action de formation propose de : Comprendre et d identifier les risques psychosociaux Acquérir une culture commune

Plus en détail

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Article «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 1, n 1, 1995, p. 238-244. Pour citer cet article, utiliser

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Mieux vivre les changements au sein de la famille : Transitions, départs, deuils. Présenté par: Jerryne Mahele-Nyota PLAN DE LA PRÉSENTATION

Mieux vivre les changements au sein de la famille : Transitions, départs, deuils. Présenté par: Jerryne Mahele-Nyota PLAN DE LA PRÉSENTATION Mieux vivre les changements au sein de la famille : Transitions, départs, deuils Présenté par: Jerryne Mahele-Nyota PLAN DE LA PRÉSENTATION 1 PLAN DE LA PRESENTATION Qui sommes-nous? Kazana Consultation

Plus en détail

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Carolyne Maltais, API Christian Morin, conseiller pédagogique Collège Ahuntsic Août 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Accompagnement et soins des personnes âgées en institution

Accompagnement et soins des personnes âgées en institution Accompagnement et soins des personnes âgées en institution L 'allongement de la vie génère de nouvelles pathologies, demandes et besoins en matière de gérontologie. Les professionnels confrontés à cette

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. 16 février 2006

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. 16 février 2006 Le plan d intervention au service de la réussite de l élève 16 février 2006 Services éducatifs 1 La nature du plan d intervention Le plan d intervention a pour objectif d aider l élève qui, parce qu il

Plus en détail

AVIS DU CIUF. 14 juin 2011. La formation initiale des enseignants

AVIS DU CIUF. 14 juin 2011. La formation initiale des enseignants AVIS DU CIUF 14 juin 2011 La formation initiale des enseignants La formation des enseignants en Communauté française Prise de position du CIUF 1. Préambule L allongement de la formation initiale des enseignants

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Projet culturel et artistique de l Adem Florida

Projet culturel et artistique de l Adem Florida Projet culturel et artistique de l Adem Florida L Adem/ Florida a défendu et mis en œuvre depuis 1999, un projet culturel et artistique validé par l assemblée générale extraordinaire de l Adem du 05 février

Plus en détail

La formation d adaptation : laboratoire de l internationalisation des références.

La formation d adaptation : laboratoire de l internationalisation des références. La formation d adaptation : laboratoire de l internationalisation des références. Formatrices à l Ecole Normale sociale qui accueille des Assistantes Sociales diplômées à l étranger pour une formation

Plus en détail

Formation continue OAAQ

Formation continue OAAQ En collaboration avec l ENAP Montréal, 29 Mars 2011 Le Centre Sheraton de Montréal Québec, 05 Avril 2011 Hôtel Delta La formation continue vise à favoriser auprès des professionnels de l administration,

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

La collaboration en contexte

La collaboration en contexte Lavoie, J., Universitéde Sherbrooke, Beaumont, C., Université Laval, Couture, C., Universitédu Québec àtrois-rivières. Bref survol des connaissances actuelles concernant les pratiques collaboratives en

Plus en détail

Formation 2015-2016 en Région Midi Pyrénées pour l obtention :

Formation 2015-2016 en Région Midi Pyrénées pour l obtention : Formation 2015-2016 en Région Midi Pyrénées pour l obtention : du Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et des Sports (DE-JEPS, spécialité perfectionnement sportif, mention basket-ball)

Plus en détail

Résumé de la recherche

Résumé de la recherche Résumé de la recherche Évaluation du développement et de l apprentissage des élèves des établissements proposant le Programme primaire du Baccalauréat International Ce résumé a été élaboré par le service

Plus en détail

Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras

Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras Présenté à Mer et Monde Octobre 2013 Préparé par Marie-Ange Niwemugeni et Caroline Desgagnés SOMMAIRE Ce rapport

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LES GROUPES D INTÉRÊT ET LE CSRÉ

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LES GROUPES D INTÉRÊT ET LE CSRÉ Page 1 sur 6 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LES GROUPES D INTÉRÊT ET LE CSRÉ Le protocole d entente consiste en une mise par écrit officielle de vos privilèges, obligations et responsabilités en tant que membre

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail

Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie

Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie Université Européenne d été de la Recherche et des Innovations pour apprendre tout au long de la vie Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie 10 ème session, METZ, 5-7

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012-2013 PLAN D ACTION

PLAN D ACTION 2012-2013 PLAN D ACTION 2 Note : Ne sont intégrés au tableau que les moyens identifiés dans le plan stratégique 2009-2014 pour lesquels des travaux seront réalisés en. Toutefois, les moyens maintenant intégrés aux pratiques ainsi

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D ERGOTHÉRAPEUTE Référentiel d activités L ergothérapeute est un professionnel de santé. L ergothérapie s exerce dans les secteurs sanitaire et social et se fonde sur le lien qui

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS

APPEL À COMMUNICATIONS APPEL À COMMUNICATIONS 2ÈME EDITION DES RENCONTRES EUROPÉENNES DE L EDUCATION PAR LE SPORT «Vivre ensemble par le sport en Europe» 2 ème journée : Conférence européenne «Développer le sport comme outil

Plus en détail

FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise

FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise FRANCE DIRECCTE Unité Territoriale du Val d Oise «Toutes les générations en entreprise, avec l Europe les Acteurs du Val d Oise s engagent» www.toutes-les-generations-en-entreprise.com Les principaux objectifs

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

Mes observations en lien avec les 12 compétences professionnelles

Mes observations en lien avec les 12 compétences professionnelles Mes observations en lien avec les 12 compétences professionnelles Compétence 1 : Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d objets de savoirs ou de culture dans

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Introduction Le Cégep de Sherbrooke est un établissement d enseignement francophone dont la mission première est d œuvrer au développement

Plus en détail

L alternance. I. Définition. II. Les différents types d alternance. III. Les liens avec la formation

L alternance. I. Définition. II. Les différents types d alternance. III. Les liens avec la formation L alternance I. Définition Selon S. Raynal et A. Rieunier, elle est d abord définie comme un dispositif de planification de la formation basée sur un principe d interactions entre des situations de formation

Plus en détail

DOMAINES DE COMPETENCES VISES 350 heures DC 1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé VOLUME HORAIRE CONTENU INDICATIF

DOMAINES DE COMPETENCES VISES 350 heures DC 1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé VOLUME HORAIRE CONTENU INDICATIF DF1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé La personne de la naissance à la fin de vie Approche pluridisciplinaire : physiologique, psychologique, sociologique, psychosociale, socio économique,

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LES PHOTOGRAPHES FORMATIONS LONGUES : ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LES PHOTOGRAPHES FORMATIONS LONGUES : ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ Nom de la formation : Accompagnement personnalisé Durée : 132 heures sur 9 mois Acceptation sur dossier : Dossier photo, présentation d un projet et entretien préalable. L endurance, la motivation, le

Plus en détail

«RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!»

«RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!» «RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!» Journée régionale sur le retour aux études Mercredi le 28 janvier 2015 8h45 à 12h30 Invitations Au cours du mois de décembre plus d une centaine d invitations ont été

Plus en détail

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle Le rôle des organismes communautaires PLAN Partie 1 : Présentation et rôles des organismes communautaires oeuvrant en immigration dans le soutien

Plus en détail

Maladies psychiques et Pratiques de l accompagnement

Maladies psychiques et Pratiques de l accompagnement Sous l égide de la Fondation Notre Dame APPEL A PROJET 2015 Maladies psychiques et Pratiques de l accompagnement A la suite d un premier appel à projet lancé par la Fondation en 2014 et compte tenu du

Plus en détail

«Quand j étais petit(e)» (le présent a toujours un passé )

«Quand j étais petit(e)» (le présent a toujours un passé ) «Quand j étais petit(e)» (le présent a toujours un passé ) Rencontre créative intergénérationnelle avec les résidents de l EHPAD du Centre Emma Ventura Proposée par Sylvie Joco, art thérapeute Cie l Instant

Plus en détail

DOMAINES DE COMPÉTENCES RECOMMANDÉS

DOMAINES DE COMPÉTENCES RECOMMANDÉS DOMAINES DE COMPÉTENCES RECOMMANDÉS A. Compétences musicales 1.0 Histoire de la musique Démontrer la connaissance des fonctions artistiques, éducatives et sociales de la musique à travers diverses cultures

Plus en détail

Programmes de formation de courte durée

Programmes de formation de courte durée Programmes de formation de courte durée 1 Éducation à la Culture et à la Citoyenneté européennes http://www.elicitplus.eu Table des matières Prévenir la violence à l école : comprendre pour agir... 4 Comment

Plus en détail

Le métier de formateur

Le métier de formateur Le métier de formateur Le formateur serait celui qui prendrait en considération la globalité de l acte éducatif dépassant le cloisonnement des différentes disciplines pour s attacher à l étude des problèmes

Plus en détail

DISPOSITIFS DE FORMATION

DISPOSITIFS DE FORMATION DISPOSITIFS DE FORMATION Accompagner les personnes atteintes de démence en EMS Sensibilisation aux soins palliatifs Formation des personnes-ressources en ergomotricité Prévention des chutes et maintien

Plus en détail

1 - Réflexion collective sur les compétences attendues d autoformation. Quelles sont les compétences clé de l auto apprenant efficace?

1 - Réflexion collective sur les compétences attendues d autoformation. Quelles sont les compétences clé de l auto apprenant efficace? Conférence «Apprentissage autodirigé et accompagnement» 30 mars 2004 Intervenant : Philippe Carré Professeur au Département des Sciences de l Education Université Paris X ; Introduction Une phrase marquante

Plus en détail

RENCONTRE DEBAT SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2012 AUDITORIUM ESPACE BOUCHARDON COMPTE-RENDU LA SOLIDARITE ENTRE GENERATION DANS LA VIE ASSOCIATIVE

RENCONTRE DEBAT SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2012 AUDITORIUM ESPACE BOUCHARDON COMPTE-RENDU LA SOLIDARITE ENTRE GENERATION DANS LA VIE ASSOCIATIVE RENCONTRE DEBAT SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2012 AUDITORIUM ESPACE BOUCHARDON COMPTE-RENDU LA SOLIDARITE ENTRE GENERATION DANS LA VIE ASSOCIATIVE 2012 : année Européenne du vieillissement actif et de la solidarité

Plus en détail

3.A0 Techniques d éducation. Fiches descriptives

3.A0 Techniques d éducation. Fiches descriptives Formation professionnelle et technique et formation continue Direction générale des programmes et du développement 3.A0 Techniques d éducation Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences

Plus en détail

STRUCTURATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE

STRUCTURATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 1 STRUCTURATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DE L INTERPRETE MEDICAL ET SOCIAL EXEMPLE DE PRATIQUES A ISM INTERPRETARIAT Manuel Tomé 1 Atelier 1 : Connaître l interprète médical et social professionnel

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

DES RESSOURCES POUR TOUTE LA FAMILLE! Guide d information pour les familles 2015-2016

DES RESSOURCES POUR TOUTE LA FAMILLE! Guide d information pour les familles 2015-2016 DES RESSOURCES POUR TOUTE LA FAMILLE! Guide d information pour les familles 2015-2016 NOTRE MISSION Les services à l enfance Grandir ensemble est un organisme à but non lucratif œuvrant dans la ville d

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Question 2 Comment faire l intégration des nouveaux bénévoles par les anciens?

Question 2 Comment faire l intégration des nouveaux bénévoles par les anciens? RETOUR DES ATELIERS SECTORIELS SYNTHÈSE DES PROPOS TENUS EN ATELIER PAR SECTEUR ANIMATEUR : MARC-ANDRÉ LAVIGNE, PH.D. CODIRECTEUR DE L OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS DU LOISIR PROFESSEUR AU DÉPARTEMENT D ÉTUDES

Plus en détail

Entretien avec une aidante «surnaturelle» La nécessité d être créatif pour maximiser le transfert des connaissances

Entretien avec une aidante «surnaturelle» La nécessité d être créatif pour maximiser le transfert des connaissances Entretien avec une aidante «surnaturelle» La nécessité d être créatif pour maximiser le transfert des connaissances Causerie organisée par : La collection Infirmières, communautés et sociétés Presses de

Plus en détail

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges ATELIER 3 Le collectif, facteur de qualité de vie au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges INTRODUCTION

Plus en détail

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

PROGRAMMATION JANVIER À JUIN 2016 SORTEZ DU CADRE DÉCOUVREZ NOS FORMATIONS POUR PROFESSIONNELS, CADRES ET DIRIGEANTS. hec.ca/ed

PROGRAMMATION JANVIER À JUIN 2016 SORTEZ DU CADRE DÉCOUVREZ NOS FORMATIONS POUR PROFESSIONNELS, CADRES ET DIRIGEANTS. hec.ca/ed PROGRAMMATION JANVIER À JUIN 2016 SORTEZ DU CADRE DÉCOUVREZ NOS FORMATIONS POUR PROFESSIONNELS, CADRES ET DIRIGEANTS INSCRIVEZ-VOUS EN LIGNE hec.ca/ed TABLE DES MATIÈRES EMBA MCGILL - HEC MONTRÉAL 8 MBA

Plus en détail

Programmes d aide et d accompagnement social (PAAS)

Programmes d aide et d accompagnement social (PAAS) Programmes d aide et d accompagnement social (PAAS) Action Amener les personnes éloignées du marché du travail à développer leur plein potentiel. Permettre aux personnes de développer certaines habiletés

Plus en détail

Naissance, développement et évolution de l ergonomie Origine du terme «ergonomie»

Naissance, développement et évolution de l ergonomie Origine du terme «ergonomie» Origine du terme «ergonomie» L origine du mot ergonomie est grecque (Ergon = travail, Nomos = lois) et se traduit par la science du travail. Le mot «travail» vient du latin «tripalium» qui désignait à

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007 Recommandations relatives à la formation des enseignantes et enseignants aux approches interculturelles COHEP, novembre 2007 Etat : Adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 14/15 novembre 2007 Table

Plus en détail

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir 2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif ARHM : riche de son passé et tournée vers l avenir EDITO Montrer le chemin et rassembler Scriptum Née en 1950 de la volonté d un petit nombre de professionnels de la

Plus en détail

+ Trousse de soutien à

+ Trousse de soutien à + Trousse de soutien à l évaluation du risque d aliénation parentale Marie-Hélène Gagné et Véronique Lachance École de psychologie, Université Laval + L aliénation parentale Qu est-ce que c est? Dynamique

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT ECOLE COMMUNALE DU CENTRE

PROJET D ETABLISSEMENT ECOLE COMMUNALE DU CENTRE PROJET D ETABLISSEMENT ECOLE COMMUNALE DU CENTRE Depuis septembre 2005 : Immersion en néerlandais Nous organisons l apprentissage en immersion linguistique néerlandais en 3 ème maternelle pour poursuivre

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Adapter le 2 février, 2015 Préambule Dans l esprit de l article 10 de la Chartre des droits et libertés de la personne

Plus en détail

Une approche de coaching novatrice et intégr

Une approche de coaching novatrice et intégr Une approche de coaching novatrice et intégr grée (atelier # 3) Présenté par Claude Poitras, CRHA et Lisette Bergeron 8 e colloque en gestion des ressources humaines organisé par : La conférence des CHU

Plus en détail

L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite?

L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite? Projet de synthèse des connaissances CRSH L interaction entre étudiants : frein à la formation à distance ou voie vers la réussite? Chercheure principale et coordinatrice du projet : Cathia Papi Autres

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Au Forum provincial des réseaux de soutien à l immigration francophone

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL

MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL MODÈLE DE FORMATION ET DE SUPERVISION M c GILL Présenté à : l Ordre des infirmières et infirmiers de l Abitibi- Témiscamingue le 8 juin 2010 Sylvie Berthiaume, directrice-conseil Direction des affaires

Plus en détail

13 Rang du Bord de l Eau est, Yamaska, J0G 1X0 (450) 789-0615 louise.brabant@usherbrookeca

13 Rang du Bord de l Eau est, Yamaska, J0G 1X0 (450) 789-0615 louise.brabant@usherbrookeca 1 CURRICULUM VITAE Marie-Louise Brabant 13 Rang du Bord de l Eau est, Yamaska, J0G 1X0 (450) 789-0615 louise.brabant@usherbrookeca 1. Formation Académique Complémentaire Bourses Post-doctorat en prévention

Plus en détail

Des nouvelles de nos CEJFilles

Des nouvelles de nos CEJFilles Des nouvelles de nos CEJFilles P A G E 1 O C T O B R E 2 0 1 2 D A N S CE N U M É R O : Filles, Sciences et Techniques, un TRIO parfait pour l avenir! Filles, Sciences et Techniques, un TRIO parfait pour

Plus en détail