Précautions préalables à la mise en terre. Mode

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Précautions préalables à la mise en terre. Mode"

Transcription

1 Les plants forestiers 1 préalables à la mise en terre par Pascal Balleux 2 et Philippe Van Lerberghe 3 La reprise et la croissance d un plant forestier sont bonnes à condition de veiller à la qualité des manipulations effectuées entre la pépinière et le site à boiser, à savoir l arrachage, le conditionnement, le stockage, le transport et la livraison des plants. SYLVICULTURE Ces opérations ont des incidences directes sur la rentabilité de l investissement ; effectuées avec soins, elles permettent d éviter des dépenses supplémentaires qu engendrent toujours de mauvais soins : multiplication des regarnis et des dégagements dans tous les cas. 1. DÉLAI Conservation des plants Dans l intervalle de temps compris entre l arrachage et la plantation, toutes les précautions nécessaires sont prises pour conserver les plants de façon à éviter meurtrissures, dessèchements ou atteintes par le gel et pour les maintenir dans un bon état de fraîcheur. Limites Le délai idéal à ne pas dépasser entre l arrachage et la plantation est de sept jours. Il est possible d utiliser des plants après l expiration du délai lorsque : 2. CONDITIONNEMENT Mode Afin d éviter de mettre en terre des plants desséchés ou dépérissants, il existe, avec une efficacité variable, plusieurs méthodes de conditionnement des plants forestiers visant à éviter : l exposition des racines au soleil et au vent sec et froid du nord et d est, qui doit être évitée en toute circonstance ; l action du gel sur les racines ou sur les tiges des plants non suffisamment aoûtés. le pépiniériste propose de le dépasser moyennant un procédé convenable de conservation (voir point 2) ; une mise en jauge est réalisée dans des conditions idéales (voir point 4). 1 Article extrait du guide technique pour des travaux forestiers de qualité édité par le Ministère de la Région Wallonne. Direction Générale des Ressources Naturelles et de l Environnement Division de la Nature et des Forêts. Fiche technique n 17. Cet ouvrage est disponible au Service Sensicom de la DNFhttp://environnement.wallonie.be/ - tél. 081/ Centre de développement agroforestier, UCL 3 Institut pour le Développement Forestier, IDF 47

2 Pour les plants à racines nues, le conditionnement le plus fréquemment adopté est la constitution de bottes de 25 ou 50 plants. Les sacs en papier sont déconseillés car ils peuvent provoquer un effet de buvard. Par rapport aux plants à racines nues, les plants en godet se conservent plus facilement car ils ne quittent jamais leur milieu de croissance : il est conseillé de les conserver simplement dans leur récipient en s assurant de toujours garder le substrat humide. Les plants feuillus à racines nues sont généralement conditionnés en bottes de 25 ou 50 plants. 48 Une botte de qualité doit être constituée par un nombre exact de plants, homogènes en hauteur et en vigueur, à racines non enchevêtrées, en bon état général de fraîcheur et de manutention aisée pour les planteurs sans devoir les diviser. Peu chère, cette méthode est la moins satisfaisante si l on souhaite limiter les risques de mortalité des racines restées à l air. Emballage Pendant toute la durée des manipulations de plants à racines nues, depuis l arrachage en pépinière jusqu à la plantation, il est possible d emballer pour une durée très courte les racines dans des sacs de jute humidifiés. Sac d emballage plastique pour plants forestiers. L entreposage prolongé de plants emballés est vivement déconseillé d autant plus par conditions météorologiques défavorables : température élevée et ensoleillement intense. Il est conseillé de se procurer des plants à racines nues emballés dans des sacs opaques en plastique ou en papier plastifié à l intérieur, hermétiquement fermés et contenus ou non dans un autre emballage de type carton ou cageot par exemple, afin de limiter éventuellement les écarts de température. Sac en papier plastifié d emballage pour plants forestiers. Le maître d ouvrage doit s assurer que toutes les précautions ont été prises par le pépiniériste pour garantir le bon état de fraîcheur des plants à racines nues. Lors de l extraction des plants A la demande du maître d œuvre, il est vivement conseillé que le pépiniériste l avise, 48 heures au moins à l avance, de l époque de l extraction, de sorte qu un délégué puisse assister à l extraction et/ou au chargement sur camion au lieu de production ou de conservation. Lors de l emballage par le pépiniériste Il est vivement conseillé : d arracher les plants en période de repos végétatif et dans de bonnes conditions météorologiques (absence de vent et de gel) ; d emballer les plants à racines nues dans la journée qui suit l arrachage ; de veiller à ce que les parties aériennes des plants ne soient pas humides au moment de l emballage. Il est nécessaire de les laisser une demi-journée à l air ambiant en prenant soin de protéger les racines (à l aide d une toile de jute humidifiée, par exemple) ; d éviter de mettre en contact les parties aériennes avec les racines. Les petits plants résineux peuvent être déposés tête-bêche, sans les tasser à l intérieur des sacs ; de fermer hermétiquement les sacs pour limiter l évaporation d eau. A la fermeture, l excès d air doit être évacué ;

3 d éviter de faire dépasser la tête des plants hors des sacs. Si tel doit être le cas (en particulier pour les feuillus), la durée totale de conservation entre l arrachage et la plantation devra être la plus courte possible. Veiller alors à bien fermer le sac avec une ficelle autour des tiges ; de noter en clair sur chaque sac la date d emballage et le nombre de plants contenu. Lors de la conservation par le pépiniériste Pour conserver les plants, il est vivement conseillé : de mettre en conservation les plants le jour même de leur extraction ; de maintenir les sacs debout en évitant au maximum de les empiler (sur palette par exemple) ou de les déchirer ; de conserver les plants à une température comprise entre + 1 C et + 4 C, ou mieux en chambre froide ou dans un hangar isolé si la pépinière n en est pas équipée ; dans le cas de plants en godet, toujours garder le substrat humide, en l arrosant fréquemment ; que la durée du stockage sous hangar, en jauge couverte ou abritée en terre meuble, n excède pas 4 jours entre le jour de l extraction et le jour de livraison ; que la durée de stockage en chambre froide n excède pas 30 jours entre le jour de l extraction et le jour de livraison ; de retirer les plants du lieu de conservation la veille ou le jour de la livraison. 3. TRANSPORT Le passage du parterre de pépinière au trou de plantation est une phase délicate pour les plants à racines nues. Pour réduire les risques durant la période critique de transport des plants à racine nues, il est vivement conseillé : de choisir une pépinière de confiance (plants effectivement produits sur place) et peu éloignée du lieu de plantation (temps limité de transport) ; d assurer le transport en camion fermé, sinon de protéger les plants par une toile humide. Le transport de plants forestiers lors de leur livraison depuis la pépinière jusqu au chantier de boisement doit toujours respecter la règle élémentaire unanimement reconnue : couvrir minimum les racines des plants, d autant mieux par une toile de jute imbibée d eau (à fortiori pour le douglas très sensible au dessèchement!). Le stockage des plants sous abri doit être limité : plus le délai est court entre l arrachage des plants et leur plantation, meilleure est la reprise. Pour d évidentes raisons physiologiques, il est interdit de transporter des plants à racines nues à l air sans protection, en particulier dans une remorque ou sur le toit d un véhicule. Date de livraison Pour organiser au mieux la réception des plants, il est vivement conseillé de fixer la date de livraison de commun accord entre le maître d œuvre et le fournisseur de plants. Plants en godet Le transport des plants en godet présente moins de risques ; cependant, il réclame une infrastructure adaptée. Il est vivement conseillé : d empiler les plants en godet, dans des camions prévus à cet effet, au moyen d étagères spéciales permettant de superposer les récipients sans écraser les semis qu ils contiennent et endommager ainsi les bourgeons termi- 49

4 50 Des chariots étagés spéciaux permettent de superposer les godets sans écraser les plants qu ils contiennent. naux des végétaux. On peut ainsi augmenter le nombre de plants transportés par camion ; de veiller à ce que le maître d œuvre récupère et retourne les caisses, emballages et étagères à la pépinière. 4. ENTREPOSAGE ET MISE EN JAUGE Mode d entreposage Quel que soit le mode de conditionnement utilisé, l entreposage et la mise en jauge constituent une nouvelle épreuve à franchir pour les plants. Il est impératif de protéger les plants livrés : des espaces spéciaux doivent être prévus pour les recevoir et bien les conserver. Il est vivement conseillé de respecter les règles suivantes en matière d entreposage des plants à racines nues : après la réception des plants, le délai d entreposage doit être le plus court possible ; si la durée d entreposage est inférieure à 2 jours avant la mise en terre, un lieu ombragé et frais permet une conservation acceptable des plants emballés dans des sacs ; les plants livrés à racines nues doivent être protégés par une bâche ; si la durée d entreposage est supérieure à 2 jours, prévoir une mise en jauge afin de recouvrir les racines de terre et les protéger ainsi contre le dessèchement, en les mouillant régulièrement. Plants en godet ou en motte Il est vivement conseillé de respecter les règles suivantes en matière d entreposage des plants en godet ou en motte : Van Lerberghe Ph. (IDF) après la réception des plants, le délai d entreposage doit être le plus court possible ; les plants devront être stockés dans un lieu ombragé et frais : sous un hangar à température ambiante ou sous un peuplement situé à proximité du site de plantation pour éviter le dessèchement par le vent et l échauffement par le soleil ou par fermentation ; une humidification régulière par arrosage permet de satisfaire leur besoin en eau. Jauge Une jauge est une tranchée, creusée à la pelle, dans laquelle sont déposés les plants et dont la profondeur égale la hauteur des racines des plants. La mise en jauge doit être considérée comme un pis-aller auquel on n a recours qu en cas de nécessité. L idéal consiste à approvisionner le chantier juste au moment de l emploi des plants, en les extrayant de la pépinière au fur et à mesure des besoins ; en particulier, il faut éviter de mettre en jauge les plants issus d une pépinière située à proximité du chantier de plantation. Création Pour réussir la mise en jauge de plants à racines nues, il est indispensable : de choisir comme emplacement un terrain meuble et léger avec un sol très filtrant et drainant, dans un endroit abrité du vent et du soleil, de préférence à exposition nord ; d installer la jauge à proximité du chantier de plantation ; d ouvrir dans le sens est-ouest une tranchée de la profondeur des racines des plants ; d exposer au nord la tête des plants mis en jauge : au sud et surtout au printemps, ils souffriraient de débourrement et flétrissement précoces et des alternances du gel et du dégel (transpiration et déshydratation excessives, défauts de cime) ; à l est, les bourgeons et rameaux terminaux seraient exposés aux vents froids et secs (bourgeons gelés, rameaux desséchés) ; on pourrait parer à ces inconvénients en protégeant la tête des plants avec de la paille ou des feuilles mortes ; d y disposer les plants en position inclinée pour bénéficier au mieux de cette orientation et mieux répartir ensuite la terre meuble de recouvrement autour des racines ; veiller à tasser soigneusement car l efficacité de la mise en jauge est liée à un bon contact racines-terre ; par temps sec, d humidifier le sol de la jauge avant d installer les plants.

5 Mise en jauge des plants à racines nues 1. Ouvrir un premier sillon 2. Débotter et étaler les plants. 3. Ouvrir un second sillon. 4. Etaler une seconde ligne de plants. Si la plantation n intervient pas immédiatement, les plants à racines nues sont mis en jauge, dans un endroit ombragé et frais, à proximité du site de plantation. Pour que la mise en jauge soit efficace, il est obligatoire de mettre les plants en jauge aussitôt après leur déchargement et réception sur chantier. De plus, il est vivement conseillé : de délier les bottes de plants pour les séparer les uns des autres de 4 à 5 cm pour éviter des moisissures au niveau des racines ; de sortir les plants au fur et à mesure des besoins ; en cas de sécheresse, d assurer un approvisionnement suffisant en eau du chantier pour procéder à un arrosage régulier des plants. Courtage, expertise et gestion propriétés agricoles propriétés forestières propriétés bâties Tél. 085/ Quai de la Batte 4 à 4500 Huy 51

Les plants forestiers 1. La reprise et la croissance d un plant SYLVICULTURE. Précautions préalables à la mise en terre 1. DÉLAI 2.

Les plants forestiers 1. La reprise et la croissance d un plant SYLVICULTURE. Précautions préalables à la mise en terre 1. DÉLAI 2. Les plants forestiers 1 préalables à la mise en terre par Pascal Balleux 2 et Philippe Van Lerberghe 3 La reprise et la croissance d un plant forestier sont bonnes à condition de veiller à la qualité des

Plus en détail

Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon»

Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon» Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon» Mémento de plantation Crédit photos et dessins : Dominique Mansion, Jean-Louis Corsin, Arbre et Paysage 32

Plus en détail

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation.

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. QUAND PLANTER? Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. La plantation des Pivoines en racines

Plus en détail

Qui plante bien réussit bien

Qui plante bien réussit bien Pépinières LEMONNIER GÉNÉRALITÉS Qui plante bien réussit bien AGE DES PLANTS 1 + 0T 1 + 0 1 + 0G 1 + 1 1S1 0 + 1G 0 + 1 + 1 0 + 1 + 1G 1 an de semis sur tourbe 1 an de semis 1 an de semis en conteneur

Plus en détail

Mise en place des pains

Mise en place des pains Mise en place des pains Préparation de la nouvelle culture 3/3 Dès la livraison 1 Stocker de préférence à l abri. Stocker dans une zone sèche et propre, à l écart de la vieille culture. 3 Ne pas gerber

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Projet Makala «Gérer durablement la ressource bois énergie»

Projet Makala «Gérer durablement la ressource bois énergie» Projet Makala «Gérer durablement la ressource bois énergie» Guide pratique Avec les acacias, produire du makala dans son champ Un document du projet Makala Définition et avantages de l agroforesterie

Plus en détail

Méthodes de plantation

Méthodes de plantation NORMES DE TRAVAUX FORESTIERS / Guide n 004 Méthodes de plantation L art du planteur tient au respect de deux grands principes : ne pas déformer l orientation naturelle du système racinaire et assurer un

Plus en détail

PLAN D ACTIONS EN FAVEUR DE L ARBRE FICHES CONCESSIONNAIRES : CONDITIONS D EXECUTION DU CHANTIER A PROXIMITE DES ARBRES

PLAN D ACTIONS EN FAVEUR DE L ARBRE FICHES CONCESSIONNAIRES : CONDITIONS D EXECUTION DU CHANTIER A PROXIMITE DES ARBRES PLAN D ACTIONS EN FAVEUR DE L ARBRE FICHES CONCESSIONNAIRES : CONDITIONS D EXECUTION DU CHANTIER A PROXIMITE DES ARBRES Novembre 2008 Direction des services de l environnement Mission écologie urbaine

Plus en détail

L arbre près de chez moi Module 5 Planter un arbre

L arbre près de chez moi Module 5 Planter un arbre L arbre près de chez moi Module 5 Planter un arbre Résumé du module 5 Les élèves déterminent l essence de l arbre qu ils souhaitent planter au lieu choisi en fonction de divers critères. Ils suivent les

Plus en détail

Observée pour la première fois au Québec en Estrie, Stanstead.

Observée pour la première fois au Québec en Estrie, Stanstead. 1 2 Observée pour la première fois au Québec en Estrie, Stanstead. Sud du Québec : régions de la Montérégie, Québec, Chaudière-Appalaches, Bas-Saint- Laurent (Témiscouata). Habitat : Surtout en milieu

Plus en détail

RECEPTION Description en bois Risques

RECEPTION Description en bois Risques - INTRODUCTION Ce rapport d audit reprend l ensemble des observations faites par «intervenant» (HACCP GROUPE) les.. et... Celles ci ont été étoffées par les remarques faites par le personnel de cuisine.

Plus en détail

Composter, c est naturel!

Composter, c est naturel! Composter, c est naturel! Le compostage consiste à décomposer la matière organique par l action de l air, des bactéries et organismes vivants du sol pour la transformer en humus. Réduire la quantité de

Plus en détail

Godets de culture. 100% naturel. 20 godets carrés 8 x 8 cm BIODÉGRADABLES. Pour vos boutures Planter directement le godet en terre

Godets de culture. 100% naturel. 20 godets carrés 8 x 8 cm BIODÉGRADABLES. Pour vos boutures Planter directement le godet en terre PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Godets de culture 100% naturel BIODÉGRADABLES 20 godets carrés 8 x 8 cm Pour vos semis Pour vos boutures Planter directement le godet en terre Favorise la croissance 3 438617

Plus en détail

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 Peuplements mélangés, modalités, perspectives La diversité des exigences des essences pour la lumière, l eau et les éléments minéraux, nécessite toutefois de prendre

Plus en détail

LES ARBRES Plantation, soins et entretien

LES ARBRES Plantation, soins et entretien LES ARBRES Plantation, soins et entretien Dans le cadre de son plan de communication 2014, la Ville de Prévost publie, à chaque mois, une rubrique d information sur les arbres. Éléments importants de notre

Plus en détail

NORME CEE-ONU FFV-11 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des CHOUX-FLEURS

NORME CEE-ONU FFV-11 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des CHOUX-FLEURS NORME CEE-ONU FFV-11 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des CHOUX-FLEURS ÉDITION 2010 NATIONS UNIES New York et Genève, 2010 NOTE Groupe de travail des normes de qualité

Plus en détail

EDUCATION-SANTE-AGRICULTURE-INFORMATIQUE. Licence pour Documents Libres, Version 1.1 Copyright ( ) 2000 Guilde des Doctorants.

EDUCATION-SANTE-AGRICULTURE-INFORMATIQUE. Licence pour Documents Libres, Version 1.1 Copyright ( ) 2000 Guilde des Doctorants. EDUCATION-SANTE-AGRICULTURE-INFORMATIQUE Licence pour Documents Libres, Version 1.1 Copyright ( ) 2000 Guilde des Doctorants. Paris DOCUMENTS PEDAGOGIQUES LIBRES c/n : (rapport entre le carbone et l azote)

Plus en détail

Les fiches conseils SEMER ET PLANTER LES FLEURS ANNUELLES

Les fiches conseils SEMER ET PLANTER LES FLEURS ANNUELLES Les fiches conseils Réussissez chaque étape SEMER ET PLANTER LES FLEURS ANNUELLES Difficulté : Le cycle végétatif complet des fleurs annuelles se déroule sur une seule saison (au maximum un an). Semées

Plus en détail

INFLUENCE DES CONTENANTS BIODEGRADABLES OU RECYCLABLES SUR LE DEVELOPPEMENT EN MASSIF DE PLANTES ANNUELLES

INFLUENCE DES CONTENANTS BIODEGRADABLES OU RECYCLABLES SUR LE DEVELOPPEMENT EN MASSIF DE PLANTES ANNUELLES INFLUENCE DES CONTENANTS BIODEGRADABLES OU RECYCLABLES SUR LE DEVELOPPEMENT EN MASSIF DE PLANTES ANNUELLES OBJECTIF : " A partir d une production de plantes annuelles cultivées hors pots plastiques (pots

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

NORME CEE-ONU FFV-52 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des

NORME CEE-ONU FFV-52 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des COMMISSION ÉCONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L EUROPE NORME CEE-ONU FFV-52 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des POMMES DE TERRE DE PRIMEUR ET POMMES DE TERRE DE

Plus en détail

La conservation des légumes d hiver

La conservation des légumes d hiver La conservation des légumes d hiver L optimisation de la conservation des légumes d hiver est importante afin de limiter les pertes, étaler la commercialisation et proposer une diversité de légumes jusqu

Plus en détail

Enjeux Magasins CAHIER DES CHARGES DES BONNES PRATIQUES DE PALETTISATION FOURNISSEURS

Enjeux Magasins CAHIER DES CHARGES DES BONNES PRATIQUES DE PALETTISATION FOURNISSEURS Enjeux Magasins CAHIER DES CHARGES DES BONNES PRATIQUES DE PALETTISATION FOURNISSEURS Version 2013 Pagination : I - LES BONNES PARTIQUES 04 II - L IDENTIFICATION GENCOD 16 III - LES HAUTEURS REGLEMENTEES

Plus en détail

Hivernage des bonsaï dans la région d'ottawa

Hivernage des bonsaï dans la région d'ottawa Hivernage des bonsaï dans la région d'ottawa Cinq grandes catégories basées sur les conditions de température et les exigences de dormance : Catégorie Type de dormance nécessaire La température de nuit

Plus en détail

mode d emploi installation collective L Uritonnoir l urinoir sec

mode d emploi installation collective L Uritonnoir l urinoir sec mode d emploi installation collective L Uritonnoir l urinoir sec SOMMAIRE Remerciements 3 Spécifications techniques 4 Montage Pliage-assemblage de l Uritonnoir Recommandations générales 5 6 7 Approvisionnement

Plus en détail

Alarme porte fenêtre avec code Code : 0750 011

Alarme porte fenêtre avec code Code : 0750 011 Conrad sur INTERNET www.conrad.com Caractéristiques techniques Alimentation : 3 piles alcalines LR03 Consommation Standby : environ 260 µa Carillon/mélodie : environ 280 ma alarme : environ 160 ma Durée

Plus en détail

7.3 Le bétonnage. par temps chaud. par temps froid

7.3 Le bétonnage. par temps chaud. par temps froid 7.3 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Le bétonnage par temps chaud Les conditions climatiques ont une grande influence sur la qualité finale du béton. Il convient de se préoccuper de cette sensibilité

Plus en détail

Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets

Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets L approvisionnement en rejets d ananas n est pas toujours facile pour ceux qui veulent pratiquer la culture de l ananas dans de grandes

Plus en détail

REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE L établissement même s il fait appel à un prestataire extérieur engage sa responsabilité, il doit mettre en œuvre les repas dans des conditions d hygiène et

Plus en détail

COMMUNE DE LEIGNEUX. Lettre d engagement pour la location Des Equipements Ruraux d Animation et Salles des Fêtes

COMMUNE DE LEIGNEUX. Lettre d engagement pour la location Des Equipements Ruraux d Animation et Salles des Fêtes A RETOURNER AU RESPONSABLE Lettre d engagement pour la location Des Equipements Ruraux d Animation et Salles des Fêtes Obligatoire Je, soussigné (nom, prénom), l utilisateur Document d identité : (type)

Plus en détail

POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL

POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL MODE D EMPLOI ALPATEC vous félicite d avoir choisi ce produit et vous remercie de votre confiance. Pour votre confort et votre sécurité, votre

Plus en détail

REALISATION D UN PARKING PROVISOIRE SUR LA PELOUSE CENTRALE

REALISATION D UN PARKING PROVISOIRE SUR LA PELOUSE CENTRALE REALISATION D UN PARKING PROVISOIRE SUR LA PELOUSE CENTRALE SITE DES LABORATOIRES SANTE ANIMALE ET SECURITE ALIMENTAIRE 22, RUE PIERRE CURIE - 94700 MAISONS-ALFORT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CTCS/WP.7/2015/15 Conseil économique et social Distr. générale 14 septembre 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité directeur des capacités et des

Plus en détail

Composition du sac de déchet d origine résidentielle**

Composition du sac de déchet d origine résidentielle** 2016 Composition du sac de déchet d origine résidentielle** 12% RDD Textiles Matières 2% 3% diverses 3% 21% ** Recyc-Québec Caractérisation des matières résiduelles du secteur résidentiel 2010 QU EST-CE

Plus en détail

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH PRESENTATION Le réservoir souterrain horizontal, type ECODEPUR, modèle RSH est fabriqué en Polyéthylène Linéaire avec additif anti-uv, par système de rotomoulage,

Plus en détail

cuisinière portable à infrarouge

cuisinière portable à infrarouge cuisinière portable à infrarouge Mode d emploi Modèle HP1269 PRÉCAUTIONS IMPORTANTES Lorsqu on utilise un appareil électrique, il faut toujours respecter certaines règles de sécurité fondamentales, notamment

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT 2 : COUVERTURE ÉTANCHÉITÉ CCTP LOT2 COUVERTURE / ETANCHEITE - page 1 LOT 2 COUVERTURE / ETANCHEITE ARTICLE 1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 3 2.01 Réfection

Plus en détail

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Objectif. Il y a 4 ans je m installait dans une ferme de 100Ha. Apres 2 ans observant l'état si pauvre et usé de la terre, j ai devenu

Plus en détail

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres Mise en oeuvre Si vous travaillez avec du carton multijet et que vous l utilisez correctement, vous verrez qu il s agit d un matériau très accommodant. Sa construction multijet est à la base des nombreuses

Plus en détail

La qualité des plaquettes forestières au fil des étapes de production et de la valorisation énergétique. EBS Malley 29.10 1

La qualité des plaquettes forestières au fil des étapes de production et de la valorisation énergétique. EBS Malley 29.10 1 La qualité des plaquettes forestières au fil des étapes de production et de la valorisation énergétique 1 La qualité des plaquettes Objectif: Sensibiliser les exploitants aux spécificités de la qualité

Plus en détail

Comment stocker correctement les fruits et les légumes

Comment stocker correctement les fruits et les légumes Comment stocker correctement les fruits et les légumes Fruits Abricots: température idéale de stockage: 2-4 degrés. Vous pouvez alors les conserver environ 3-4 jours. Sortir les fruits du réfrigérateur

Plus en détail

La gestion des stocks

La gestion des stocks Objectifs : gérer un stock en collectivité ou à la maison La gestion des stocks Compétences visées : recueillir les données, établir un bilan de la situation, organiser le travail, gérer les stocks. 1

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE Tri des dégâts subis par les collections Groupe conservation Brassards jaunes

FEUILLE DE ROUTE Tri des dégâts subis par les collections Groupe conservation Brassards jaunes FEUILLE DE ROUTE Tri des dégâts subis par les collections Brassards jaunes No Nom Prénom Conservation ZONE DE SAUVETAGE IDENTIFIER ET CATEGORISER LE MATERIEL ZONE DE TRIAGE -> SECHAGE A L AIR ZONE DE TRAITEMENT

Plus en détail

Conditions d accès Horaires exposants

Conditions d accès Horaires exposants Conditions d accès Horaires exposants ATTENTION : Merci de consulter les restrictions de circulation des poids lourds le week-end en France. Pour plus d informations : www.bison-fute.equipement.gouv.fr

Plus en détail

LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Démonstration pour les adolescents et les adultes

LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Démonstration pour les adolescents et les adultes LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Démonstration pour les adolescents et les adultes Les emballages permettent de prolonger la durée de conservation des denrées alimentaires. Leur rôle est, entre autres, de maintenir

Plus en détail

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures?

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Les moisissures se reconnaissent par des taches souvent noires. Les cernes et les gondolements indiquent la présence

Plus en détail

Contraintes administratives

Contraintes administratives L agroforesterie : aides et contraintes dans le cadre légal wallon Christian Mulders, Attaché, Direction du Développement rural, Namur Philippe Nihoul, Attaché, Direction du Développement et de la Vulgarisation,

Plus en détail

GLACIERE THERMO- ELECTRIQUE FONCTION CHAUD/ FROID REF. 26702-26456 NOTICE D UTILISATION

GLACIERE THERMO- ELECTRIQUE FONCTION CHAUD/ FROID REF. 26702-26456 NOTICE D UTILISATION GLACIERE THERMO- ELECTRIQUE FONCTION CHAUD/ FROID REF. 26702-26456 NOTICE D UTILISATION DESCRIPTION 1.Bouton MARCHE/ARRET (ON-OFF) prise AC (220-240 V) 2.Connexion prise (AC 220-240)V 3. Connexion prise

Plus en détail

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Le Parlement et le Conseil de l Union européenne ont adopté le 17 juin dernier une directive relative aux déchets. La précédente directive du

Plus en détail

Berceau COUNTRY. Les dessins présentés dans ces instructions ne peuvent être utilisés qu en tant que guide. Conforme à la norme EN 1130 : 1997

Berceau COUNTRY. Les dessins présentés dans ces instructions ne peuvent être utilisés qu en tant que guide. Conforme à la norme EN 1130 : 1997 Berceau COUNTRY Les dessins présentés dans ces instructions ne peuvent être utilisés qu en tant que guide. Conforme à la norme EN 1130 : 1997 Fabriqué en Lettonie par Troll Nursery SIA dimensions colis

Plus en détail

Aire de lavage individuelle des pulvérisateurs

Aire de lavage individuelle des pulvérisateurs Aire de lavage individuelle des pulvérisateurs Contexte - Réglementation Le remplissage et le lavage du pulvérisateur sont des étapes qui peuvent présenter des risques pour l environnement (départ de produit

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil!

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! 1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! Tes parents ont-ils les bons réflexes pour se protéger du soleil? Teste-les et calcule leur note! Voici 10 questions à poser

Plus en détail

GUIDE DU BONNE EMPLOI Stockage et manipulation des colis et panneaux

GUIDE DU BONNE EMPLOI Stockage et manipulation des colis et panneaux Page: 1 de 10 1. OBJET L objet de cet document c est d informer le client sur des réglés de correcte emploi des panneaux en matière de logistique et mise en ouvre a fin d obtenir un résultat final optimisé

Plus en détail

1 GUIDE PRATIQUE - SEMIS - Dans les multicellulaires

1 GUIDE PRATIQUE - SEMIS - Dans les multicellulaires GUIDE PRATIQUE - SEMIS - Dans les multicellulaires Remplis les deux tiers du bac en plastique de terreau. Ajoute de l eau et mélange jusqu à ce que le terreau soit complètement humidifié, mais non détrempé.

Plus en détail

Réunion régionale Pro Silva France

Réunion régionale Pro Silva France Qui sommes-nous? Pro Silva France est une association de forestiers réunis pour promouvoir une sylviculture irrégulière, continue et proche de la nature (SICPN). Celle-ci est basée sur la gestion de la

Plus en détail

Valorisation énergétique et agronomique des déchets organiques solides et eaux usées

Valorisation énergétique et agronomique des déchets organiques solides et eaux usées Valorisation énergétique et agronomique des déchets organiques solides et eaux usées MANUEL POUR LA CONSTRUCTION, L'ENTRETIEN ET LA GESTION D'UNE UNITE DE METHANISATION Octobre 2015 C.CHESNEAU BIOECO SARL

Plus en détail

SOUDE-SAC VIDE AIR REF. 26751 MODELE : 8868A

SOUDE-SAC VIDE AIR REF. 26751 MODELE : 8868A NOTICE D UTILISATION SOUDE-SAC VIDE AIR REF. 26751 MODELE : 8868A Photo non contractuelle Produit importé par EUROTECH DISTRIBUTION 37 Rue César Loridan 59910 Bondues - FRANCE Lisez attentivement la notice

Plus en détail

Conditions d accès Horaires exposants

Conditions d accès Horaires exposants Conditions d accès Horaires exposants CONSEIL : Pensez à bien préciser votre adresse de livraison à tous vos transporteurs et livreurs : Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte Salon EMBALLAGE 2012

Plus en détail

L aménagement d un quai et d un abri à bateau

L aménagement d un quai et d un abri à bateau 1 L aménagement d un quai L aménagement d un quai et d un abri à bateau L es termes quai, embarcadère et débarcadère sont des synonymes qui servent à désigner un ouvrage qui s avance dans l eau à partir

Plus en détail

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Victor Savoie, ingénieur agricole MAPAQ, Centre-du-Québec, Nicolet Photo : Véronique Gagnon, Club agroenvironnement Bois-Francs Le drainage agricole

Plus en détail

La g éothermie. démystifiée. master.ca/geo. Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain.

La g éothermie. démystifiée. master.ca/geo. Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain. La g éothermie démystifiée Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain. La géothermie est une solution ingénieuse et efficace en vue de la réduction du réchauffement

Plus en détail

Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE

Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE Dans cet ouvrage, les génériques masculins sont utilisés sans discrimination et uniquement pour alléger le texte. Toute reproduction doit être autorisée

Plus en détail

DES TRAVAUX. Fouilles archéologiques

DES TRAVAUX. Fouilles archéologiques DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE - DÉBAT PUBLIC SUR LES PROJETS DE CANALISATIONS DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL ARC LYONNAIS ET VAL DE SAÔNE /23 4DÉROULEMENT DES TRAVAUX GRTgaz a construit plus de 32 000 km de

Plus en détail

La gestion des stocks dans l entreprise pharmaceutique. M. Nouas Laboratoire de pharmacie galénique Alger 2014

La gestion des stocks dans l entreprise pharmaceutique. M. Nouas Laboratoire de pharmacie galénique Alger 2014 La gestion des stocks dans l entreprise pharmaceutique M. Nouas Laboratoire de pharmacie galénique Alger 2014 Plan: 1. Définition d un stock 2. Utilité et inconvénients d un stock 3.Principe de la gestion

Plus en détail

STEKO Une pierre pour construire vos IDEÉS. STEKO Une pierre pour construire vos idées.

STEKO Une pierre pour construire vos IDEÉS. STEKO Une pierre pour construire vos idées. STEKO Une pierre pour construire vos IDEÉS. STEKO Une pierre pour construire vos idées. Un VIEUX désir devient une IDÉE NEUVE. Un vieux désir devient une idée neuve. CONSTRUIRE AUTREMENT IMPLIQUE DE PENSER

Plus en détail

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330 Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab Veuillez d abord lire la notice d utilisation! Chère cliente, cher client, Nous

Plus en détail

La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud»

La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud» Janvier 2012 GROuPE d études techniques Par : L Ecole française de canyonisme La Commission médicale La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud» 1/5 Rappels physiologiques

Plus en détail

LA TONTE. compact et solide

LA TONTE. compact et solide LA TONTE Une tonte régulière est une condition sine qua non pour un gazon compact et solide Si coupes fréquentes (+) formation de nombreuses pousses périphériques et augmentation de la densité des feuilles

Plus en détail

COMMUNE DE SEILLANS REGIE DIRECTE. Délibération du Conseil Municipal en date du 13 août 1996

COMMUNE DE SEILLANS REGIE DIRECTE. Délibération du Conseil Municipal en date du 13 août 1996 COMMUNE DE SEILLANS REGIE DIRECTE Délibération du Conseil Municipal en date du 13 août 1996 & Modification du Conseil Municipal en date du 27 septembre 2005 1 S E R V I C E D E S E A U X -----------------------------------

Plus en détail

Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010

Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010 Brussels Waste Network Appel à projet 2010 Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010 1 Objet du projet Le Parc d expositions de Bruxelles (PEB) met à disposition

Plus en détail

LA CONSERVATION DE L OIGNON EN ZONE TROPICALE

LA CONSERVATION DE L OIGNON EN ZONE TROPICALE Synthèse technique n 88 BDPA-SCETAGRI LA CONSERVATION DE L OIGNON EN ZONE TROPICALE mars 2008 SOMMAIRE 1 - Introduction 2 - La conservation des oignons 2.1 - Conservation traditionnelle 2.2 - Conservation

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Comprendre le contenu recyclé (et pourquoi exiger des niveaux minimums n est pas la réponse pour les emballages en papier)

Comprendre le contenu recyclé (et pourquoi exiger des niveaux minimums n est pas la réponse pour les emballages en papier) Comprendre le contenu recyclé (et pourquoi exiger des niveaux minimums n est pas la réponse pour les emballages en papier) 1. En général, le contenu recyclé n est qu une moyenne. Il peut s agir de la moyenne

Plus en détail

PORTES COULISSANTES VULCANO

PORTES COULISSANTES VULCANO PORTES COULISSANTES VULCANO MANUEL D INSTALLATION, USAGE ET ENTRETIEN Portes coulissantes coupe-feu. 1. Avertissements généraux 3 2. Emballage et transport 3 3. Conditions environnementales 3 4. Avertissements

Plus en détail

Juniperus procumbens «Nana»

Juniperus procumbens «Nana» Juniperus procumbens «Nana» Nom botanique : Juniperus procumbens «nana» Nom commun : Genévrier nain du Japon Nom anglais : Japanese garden juniper Description Le J. procumbens est un arbrisseau bas, dense

Plus en détail

Travaux. d'aménagement et d'entretien des zones naturelles. Travaux de plantation forestière

Travaux. d'aménagement et d'entretien des zones naturelles. Travaux de plantation forestière Travaux d'aménagement et d'entretien des zones naturelles Travaux de plantation forestière N : N.C.2-R0 Création : avril 201 Préambule Les règles professionnelles sont la transcription et l identification

Plus en détail

Formes de livraison et conditionnement Produits filés / étirés

Formes de livraison et conditionnement Produits filés / étirés Formes de livraison et conditionnement Produits filés / étirés Formes de livraison et conditionnement Le choix correct des emballages représentés ci-dessous facilite grandement la manutention, le stockage

Plus en détail

IKEA 365+ Ustensiles de cuisson

IKEA 365+ Ustensiles de cuisson IKEA 365+ Ustensiles de cuisson Les ustensiles de cuisson IKEA 365+ sont soumis à des tests stricts pour résister aux contraintes de la cuisine quotidienne. La fonction des ustensiles de cuisson IKEA 365+

Plus en détail

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE Version 1.1 SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE CONAKRY : 2003-2004 TUBES PVC ASSAINISSEMENT PRECONISATIONS DE POSE 1- MISE EN ŒUVRE DES CANALISATIONS EN PVC 1.1- Approvisionnement

Plus en détail

Approche pédagogique de séquences d apprentissage pour l enseignement secondaire en alternance (ART. 45).

Approche pédagogique de séquences d apprentissage pour l enseignement secondaire en alternance (ART. 45). Approche pédagogique de séquences d apprentissage pour l enseignement secondaire en alternance (ART. 45). Secteur : Agronomie Option : Ouvrier jardinier Version expérimentale 1 Dossier pédagogique : mode

Plus en détail

Aquariums et capteurs de niveau

Aquariums et capteurs de niveau http://club2a.free.fr/site/article.php3?id_article=477 Aquariums et capteurs de niveau mercredi 9 mai 2007, par Bricoleau Cet article a pour but de présenter les éléments de base, qui permettent de se

Plus en détail

DESIKOTE MAX MC. Antitranspirant réducteur de l égrenage USAGE AGRICOLE. Alcool éthoxylé... 9 % p / p Hydrocarbures terpéniques...

DESIKOTE MAX MC. Antitranspirant réducteur de l égrenage USAGE AGRICOLE. Alcool éthoxylé... 9 % p / p Hydrocarbures terpéniques... DESIKOTE MAX MC Antitranspirant réducteur de l égrenage USAGE AGRICOLE GARANTIE : Alcool éthoxylé...... 9 % p / p Hydrocarbures terpéniques... 55 % p / p DESIKOTE MAX forme une membrane semi-perméable

Plus en détail

TRANSPORT DE MATIÈRES SOLIDES EN VRAC EN CONTENEURS

TRANSPORT DE MATIÈRES SOLIDES EN VRAC EN CONTENEURS NATIONS UNIES ST Secrétariat Distr. GÉNÉRALE ST/SG/AC.10/C.3/2002/30 8 avril 2002 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ D EXPERTS DU TRANSPORT DES MARCHANDISES DANGEREUSES ET DU SYSTÈME GÉNÉRAL HARMONISÉ DE

Plus en détail

LES ARBRES Plantation, soins et entretien

LES ARBRES Plantation, soins et entretien LES ARBRES Plantation, soins et entretien Dans le cadre de son plan de communication 2014, la Ville de Prévost publie, chaque mois, une rubrique d information sur les arbres. Éléments importants de notre

Plus en détail

Comment semer le ginseng d Amérique en forêt Le ginseng en sous-bois

Comment semer le ginseng d Amérique en forêt Le ginseng en sous-bois Novembre 2011 Fiche technique Ginseng sous-bois Version 3.1 Comment semer le ginseng d Amérique en forêt Le ginseng en sous-bois Agdex 262-1 - Déterminer un site, de préférence sous une forêt de feuillus,

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE Châssis prémonté pour porte coulissante intégrée Pour cloison à ossature métallique de 100 mm

NOTICE DE MONTAGE Châssis prémonté pour porte coulissante intégrée Pour cloison à ossature métallique de 100 mm NOTICE DE MONTE Châssis prémonté pour porte coulissante intégrée Pour cloison à ossature métallique de 00 mm RTENS-09- B Rail haut + coulisse butée Nomenclature : profils +B : ensemble rail haut complet

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Les différents rapports d enquête sur la canicule 2003 ont souligné que le rafraîchissement des

Plus en détail

«Protéger les enfants grâce à l ombre», Fiche-Info 6 Guide d entretien des arbres

«Protéger les enfants grâce à l ombre», Fiche-Info 6 Guide d entretien des arbres «Protéger les enfants grâce à l ombre», Fiche-Info 6 Guide d entretien des arbres Prendre soin de vos arbres est vital pour leur survie et cela demande : d étendre du paillis de les arroser de désherber

Plus en détail

Maître de l ouvrage : EPLEFPA Les Sardières 79 Avenue de JASSERON 01000 BOURG-EN-BRESSE

Maître de l ouvrage : EPLEFPA Les Sardières 79 Avenue de JASSERON 01000 BOURG-EN-BRESSE EPLEFPA Les Sardières Atelier technologique agroalimentaire 79, Avenue de Jasseron 01000 Bourg en Bresse 04 74 45 50 91 04 74 45 50 70 francois.peyroud@educagri.fr Maître de l ouvrage : EPLEFPA Les Sardières

Plus en détail

LIVRET DE L UTILISATEUR PANNEAUX SOLAIRES POUR PISCINES

LIVRET DE L UTILISATEUR PANNEAUX SOLAIRES POUR PISCINES LIVRET DE L UTILISATEUR PANNEAUX SOLAIRES POUR PISCINES Les précautions de sécurité de base doivent toujours être observées. Les erreurs causées par le non-respect des instructions qui suivent peuvent

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8

SOMMAIRE. Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8 SOMMAIRE Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8 Change Page 9 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET ENERGETIQUES Modèle Alimentation Dimension

Plus en détail

Protocole de Test d Ebullition de l Eau Comparatif

Protocole de Test d Ebullition de l Eau Comparatif Protocole de Test d Ebullition de l Eau Comparatif Ce protocole a été mis au point pour trouver une alternative aux tests internationaux qui ont fixé un postulat non compatible avec la variabilité des

Plus en détail

39HQ Centrale de traitement d air Airovision

39HQ Centrale de traitement d air Airovision 39HQ Centrale de traitement d air Airovision Instructions de montage TABLE DES MATIÈRES 1 - INSTRUCTIONS DE TRANSPORT ET DE MANUTENTION...3 1.1 - Généralités...3 1.2 - Transport et stockage...3 1.3 - Protection

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du génie-civil

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du génie-civil Page 1 / 7 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : natte bentonite Rédaction : Emanuel Sallin / étudiant ETC 3 / 1690 Villaz-St-Pierre Date : décembre 2006 Etanchement / cuvelage du sol avec

Plus en détail

Instruction d installation

Instruction d installation Instruction d installation Maisonnette en poutres Art.. 0800.080 Dimensions extérieures des poutres 325 x 235 cm Dimensions extérieures des murs 305 x 215 cm, Espace sous toit 50 cm Épaisseur des murs

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION TAPIS THALASSO REF COM-0003/FD-AMQ01B 220-240 V/ 50-60Hz/ 550W NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION Appareil garanti 1 an sur présentation

Plus en détail