La réglementation thermique 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réglementation thermique 2012"

Transcription

1 La réglementation thermique 2012 réunion régionale de l'association des Ingénieurs Hospitaliers de France Centre Hospitalier Esquirol à Limoges 8 avril 2011 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du Limousin 1

2 SOMMAIRE La RT 2012 Les objectifs, l'élaboration Le calendrier Les ouvrages concernés ou pas Les exigences de performances globales Bbio, Cep, Tic Les exigences de moyens Le respect des exigences Les outils complémentaires Les avancées de la RT2012 DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT2012 2

3 RT 2012 : Objectifs Introduction dans le Grenelle 1 : loi n du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle Environnement (article 4) Réglementer la performance des bâtiments neufs pour : Réduire les consommations d énergie et les émissions de gaz à effet de serre Susciter une évolution technologique et industrielle significative Préserver un bouquet énergétique équilibré, faiblement émetteur de GES et contribuant à l indépendance énergétique nationale DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT2012 3

4 RT 2012 : démarche d élaboration De septembre 2008 à janvier groupes de travail thématiques 20 à 25 représentants des professionnels par GT Groupe de travail «applicateur» experts de la réglementation thermique 40 BE thermiques et centres techniques chargé de tester l applicabilité des nouvelles règles sur des projets réels représentatifs des différents secteurs de construction Une consultation publique périodique via les 6 conférences consultatives 120 représentants des 5 collèges de la gouvernance Grenelle, 500 contributions écrites Une très large concertation et la participation de tous les acteurs de la construction DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT2012 4

5 RT 2012 : Calendrier Publication des premiers textes : octobre 2010 Décret n du 26 octobre relatifs aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions, dit "RT2012 par anticipation", modifiant le CCH Arrêté du 26 octobre 2010 (et son rectificatif JO du 26 décembre 2011) décrivant les grands principes et exigences pour les bâtiments neufs À paraître : Règles de calcul Th- BCE 2012 Entrée en vigueur : en 3 temps 28 octobre 2011 (date dépôt demande de PC) pour les bâtiments neufs d'habitations en ANRU les bureaux et les bâtiments d'enseignement primaire et secondaire (jour/nuit) les bâtiments d'accueil de la petite enfance 1 er janvier 2013 (date dépôt demande de PC) Pour tous les autres bâtiments neufs d'habitation, hors zone ANRU Foyers jeunes travailleurs, cité U, maisons individuelles et logements collectifs Avant fin 2012, un 2 ème décret et un 2 ème arrêté pour les bâtiments tertiaires à usage spécifique, à paraître courant 2011 Commerce, restauration, ephad, hôpital, hôtel, établissement sportif... DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT2012 5

6 RT 2012 : les ouvrages concernés ou pas S'applique (titre I arrêté) : aux bâtiments neufs ou parties de bâtiments neufs (*) aux bâtiments chauffés ou refroidis (*) aux surélévations et aux additions de bâtiments existants Si surélévation ou addition SHON RT < 150m² et 30% de la SHON RT de l'existant application RT existants Ne s'applique pas aux (titre I arrêté) 7 cas prévus : Constructions provisoires <2 ans Aux bâtiments dont température normale d'utilisation <12 C Aux bâtiments ouverts sur l'extérieur Aux bâtiments avec conditions particulières température hygrométrie, qualité air Aux bâtiments abritant un process industriel Aux bâtiments agricoles et élevage Aux bâtiments en DOM DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT2012 6

7 RT 2012 : les exigences 3 exigences de résultats sur les performances énergétiques (titre II arrêté) L'exigence sur l efficacité énergétique du bâti : le besoin bioclimatique ou Bbiomax L'exigence de consommation maximale en énergie primaire (5 usages chauffage, ECS, refroidissement, éclairage, auxiliaires) : Cmax L'exigence de confort d été : Tic Tic réf Quelques exigences de moyens (titre III arrêté) ENR Traitement ponts thermiques, Étanchéité à l'air Comptages d énergie Autres DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT2012 7

8 RT 2012 : pourquoi le Bbio? CONSTAT INITIAL Composante énergétique peu prise en compte au stade de la conception du bâti par la maîtrise d œuvre surcoût important pour construire BBC Habitudes de conception poussant à optimiser prioritairement ou uniquement le besoin de chauffage, voire l isolation dans les bâtiments très performants ces besoins deviennent inférieurs aux autres postes de consommation (eau chaude sanitaire, éclairage, etc ) DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT2012 8

9 RT 2012 : Le Bbio Objectif :définir un coefficient qui caractérise l impact complet de la conception du bâti sur la performance énergétique du bâti y compris les apports : c'est l'efficacité énergétique minimale du bâti ou le besoin bioclimatique ou Bbio max Il caractérise l'exigence de limitation simultanée en énergie du besoin en énergie pour les composantes liées au bâti : chauffage, refroidissement, éclairage du bâti Il rend compte de la conception du bâti et de l'isolation indépendamment du système de chauffage. Il valorise la conception bioclimatique (accès à l éclairage naturel, surfaces vitrées orientées au sud, etc.), la construction en mitoyenneté, l'isolation performante. Il remplace le U bat de la RT2005 qui ne caractérisait que le niveau d'isolation de l'enveloppe du bâti DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT2012 9

10 RT 2012 : Le Bbio Le calcul du B bio Tient compte des caractéristiques du bâti suivantes : déperditions surfaciques et linéiques des parois opaques déperditions par les baies inertie apports solaires impact des protections solaires et de leur mode de gestion scénarios d occupation (conventionnel) et apports internes dus aux occupants autres apports internes apports par des dispositifs passifs non séparables du bâti ( serres, vérandas, parois pariéto-dynamiques) infiltrations d air par les défauts de perméabilité de l enveloppe déperditions par renouvellement d air (calculées sur une base conventionnelle établie sur une moyenne constatée dans les bâtiments BBC) accès à l éclairage naturel des locaux DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

11 RT 2012 : Le Bbio EXIGENCE A VERIFIER Bbio/Bbiomax 1 Bbiomax = Bbio moyen x coefficients modulation Modulations prévues : catégorie CE1 ou CE2 ( Zone H2D ou H3 + < 400m + zone de bruit) localisation géographique, altitude, En tertiaire : type de bâtiment (fonction) En maison individuelle : surface (MI) Bonus si < 90m² - Exemple : 80 m² +8% Neutre si 90 m² < Surf <150m² Malus si Surf >150 m² - Exemple : 180m² - 15% DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

12 La consommation d'énergie : qu est-ce qui change? Consommation : Cep Cep Ref : ABANDONNE Cep max : ABANDONNE * Valeur à pondérer selon localisation géo, altitude, type d usage, surface, etc DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

13 RT 2012 : consommation Cep (kwhep/m².an) CONSOMMATION EN ENERGIE PRIMAIRE Cep 5 usages pris en compte : Chauffage ECS Froid Éclairage Auxiliaires (ventilation, pompes) Valeur moyenne : 50 kwhep/m² Production d'électricité en résidentiel : déduction de la production à demeure, mais le Cep doit être inférieur à Cep max +12kWh Coefficients de conversion en énergie primaire maintenus 2.58 pour l électricité 1 pour toutes les autres énergies DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

14 RT 2012 : Cep (kwhep /m².an) EXIGENCE A VERIFIER Cep Cmax Cmax = 50 x coeff. de modulation Modulations prévues : Catégorie CE1 ou CE2 Localisation géographique Altitude Surface moyenne des logements du bâtiment Type de bâtiment GES : bois et réseaux de chaleur et de froid DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

15 RT 2012 : Cep (kwhep /m².an) Des modulations selon la surface, par exemple en maison individuelle : afin d'assurer l'équité de la réglementation et notamment pour ne pas pénaliser les petits logements, l'exigence C ep est modulée en fonction de la SHON RT DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

16 RT 2012 : Cep (kwhep /m².an) Le cas particulier du logement collectif Constat : une inadéquation investissement/économies d'énergie moins favorable dans le collectif et une filière industrielle qui doit s'adapter (PAC collective, PAC thermodynamiques ECS, performantes et à coût maîtrisé...) Seuil de consommation augmenté temporairement de 7,5kWh EP /(m²/an) dans le logement collectif, jusqu'au 1er janvier 2015 (mais test d étanchéité à l air obligatoire) DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

17 RT 2012 : Tic EXIGENCE A VERIFIER Tic Ticrèf Limitation de l inconfort d été et du recours à la climatisation (surchauffe sur 5 jours consécutifs) Même calcul que pour la RT 2005 Sera remplacée ou complétée par autre exigence dès que possible, par exemple le nb d'heures audessus de 27 C : début du travail lancé début 2011 DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

18 RT 2012 : Exigences de moyens EnR en MAISON INDIVIDUELLE Toute maison individuelle doit recourir à une source d énergie renouvelable Soit ECS solaire thermique : 2 m² mini Soit raccordement à un RCU alimenté à plus de 50% par une EnR ou de récupération Soit démontrer que Cep comprend au moins 5kWhep/m² produits par une source d EnR. Soit recourir à production d ECS par appareil électrique individuel de production d eau chaude thermodynamique, avec un COP > 2 (norme EN 16147) Soir recourir à production de chauffage et/ou d ECS par une chaudière à micro-cogénération à combustible liquide ou gazeux DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

19 RT 2012 : Exigences de moyens VITRAGES Accès à l éclairage naturel en habitation : Surface totale des baies 1/6 de la surface habitable Confort d été : Exigence sur le facteur solaire des baies (Idem RT 2005) Obligation de surface ouvrante minimale (idem RT 2005) Cf. art 42 et 43 arrêté du 24 mai 2006 (RT2005) DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

20 RT 2012 : Exigences de moyens TRAITEMENT DES PONTS THERMIQUES SIGNIFICATIFS Objectif : Imposer le traitement en moyenne des ponts thermiques Valoriser 2 approches : Limitation des longueurs Traitement de la valeur unitaire des ponts thermiques DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

21 RT 2012 : Exigences de moyens COMPTAGE D ENERGIE Résidentiel Objectif : pédagogie envers l occupant Systèmes de comptage ou d estimation de la consommation d énergie de chaque logement (excepté conso locales bois ou biomasse) Information a minima mensuelle des occupants sur leur consommation par type d énergie selon la répartition suivante : Chauffage Refroidissement ECS Réseau de prise électriques Autres Répartition basée soit sur des données mesurées soit estimées. DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

22 RT 2012 : Exigences de moyens COMPTAGE D ENERGIE Tertiaire Systèmes de comptage : Pour le chauffage : par tranche de 400 m² ou par tableau ou par étage ou par départ direct Pour le refroidissement : idem chauffage Pour la production d ECS : par tranche de 40 lits pour hôtels Pour l éclairage : par 400 m² ou tableau électrique ou étage Pour la cuisine si cuisine collective ou restaurant Pour le réseau prises de courant : idem éclairage Pour les centrales de ventilation : par centrale Par départ direct de plus de 80 ampères DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

23 RT 2012 : Exigences de moyens PERMEABILITE A L AIR (Résidentiel) Option 1 : mesure de perméabilité à l air réalisée par des opérateurs autorisés par le ministère en charge de la construction. La perméabilité mesurée doit être inférieure à : 0.6 m3/h/m² de parois déperditives hors plancher bas en maison individuelle 1m3/h/m² de parois déperditives hors plancher bas en immeuble collectif d habitation. Option 2 : application d une démarche qualité agréée par le ministère en charge de la construction Modalités d'application de cette exigence : En MI : les 2 options seront possibles des publication des textes En collectif : option 1 obligatoire jusqu'au 1er janvier 2015 puis les 2 options possibles après. DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

24 RT 2012 : Respect des exigences JUSTIFICATION DU RESPECT DES EXIGENCES 1. Le maître d ouvrage doit pouvoir fournir le récapitulatif standardisé d étude thermique du bâtiment 2. Ce récapitulatif est tenu à disposition durant 5 ans après la déclaration d achèvement des travaux de : Tout acquéreur Toute personne chargée d attester de la conformité du bâtiment à la RT et/ou un label de haute performance. Toute personne chargée d établir le DPE Tout contrôleur assermenté pour le contrôle de l application des règles de la construction (CRC) DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

25 RT 2012 : récapitulatif d étude thermique LES DONNEES DE SORTIE Affichage récapitulatif standardisé d étude thermique en 5 chapitres : 1. Données administratives du bâtiment 2. Exigences de résultat conventionnel (Cep, Bbio, Tic) et exigences minimales 3. Indicateurs pédagogiques 4. Détail des entrées (enveloppe, systèmes) et sorties du calcul réglementaire (besoins, consommations, productions d énergie) Permet à la personne chargée du contrôle de vérifier la cohérence entre la réalité mise en œuvre et les caractéristiques utilisées lors du calcul 5. Sensibilités aux prestations techniques (étanchéité à l air, génération : rendement, COP, EER) et à la modification des scénarios de comportement (température de consigne, durée d occupation) - optionnel et édité à la demande DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

26 RT 2012 : récapitulatif d étude thermique EXEMPLES D INDICATEURS PEDAGOGIQUES Impact des apports solaires et lumineux Bbio Répartition mensuelle du Bbio Répartition des déperditions sur le bâti en condition hivernale Répartition mensuelle du Cep en énergie primaire par poste DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

27 Les outils complémentaires à la RT2012 L'aide à l'innovation : le dispositif du titre V Procédure personnalisée permettant de promouvoir : Les spécificités architecturales et techniques dans les projets de construction lorsque la méthode de calcul conventionnel Th-BCE 2012 n'est pas adaptée En intégrant des systèmes innovants et performants énergétiquement dans la méthode de calcul Th-BCE 2012 L'accompagnement de la conception et le respect de la RT2012 Attestation par le maître d'ouvrage au dépôt de la demande de PC : de réalisation de l'étude de faisabilité d'approvisionnement en énergie (décret du 19 mars 2007) de la prise en compte de la réglementation thermique Attestation par le maître d'ouvrage, à l'achèvement des travaux, que le maître d'œuvre a pris en compte la réglementation thermique : Réalisée par un contrôleur technique, un diagnostiqueur, un organisme certificateur ou un architecte. DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

28 Les avancées de la RT2012 Une avancée majeure du Grenelle Environnement Une forte amélioration de la performance énergétique des bâtiments neufs Consommations d énergie réduites d un facteur 2 à 4, amélioration de la conception bioclimatique et de l isolation, généralisation des techniques les plus performantes, Un choix Un coût de construction maîtrisé : + 5 à 7.5% en 2013 Un bouquet de solutions techniques disponibles (PAC, gaz/solaire, bois, ) à coûts très proches (ce qui favorisera la concurrence et la baisse des prix) Un investissement rentable : des mensualités d emprunt largement couvertes par les économies d énergie, et à l issue un gain de pouvoir d achat très important Une économie sur 20 ans de (immeuble collectif) à (maison individuelle) 150 milliards de kwh économisés et 13 à 35 millions tonnes de CO2 en moins dans l atmosphère sur la période DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

29 Merci de votre attention Pour en savoir plus : site internet de la réglementation thermique Jacques FAUCHER DREAL Limousin - service construction habitat et logement durables avec l'aide de David JUIN - Chef de projet Réglementation Thermique MEDDTL DGALN DHUP et de Thomas CARRIERE - DREAL CENTRE - pôle bâtiments durables DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

30 COMMUNIQUÉ Les dossiers de candidature peuvent être téléchargés sur les sites de l ADEME : de la DREAL : ou de la Région : DREAL LIMOUSIN Présentation de la RT

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel articulation des réglementations

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation thermique 2012 DREAL Centre Service Bâtiment Logement et Aménagement durables Département Habitat et Construction Pole Bâtiments Durables Présentation RT 2012 1 Site Internet de la DREAL

Plus en détail

RT 2012 et responsabilités

RT 2012 et responsabilités RT 2012 et responsabilités UDAF Valence 24/05/2012 Source :Christian Blachot Architecte Nicolas Estrangin (ADIL Information Energie) 1.MODALITÉS TECHNIQUES 24/05/2012 RT2012 et responsabilités 2 Objectifs

Plus en détail

T. BONNARDOT 17/12/2010

T. BONNARDOT 17/12/2010 CYTHELIA Conseil & Expertise La Maison ZEN 350, route de la traverse 73 000 MONTAGNOLE Tel +33 (0) 4 79 25 31 75 www.cythelia.fr SARL au capital de 140 000 - RCS Chambéry B 393 290 937 - APE 7219 Z RT

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES RT 2012 C est quand qu on va où? André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient

Plus en détail

Les Rencontres de la Cité RT 2012. Octobre 2011

Les Rencontres de la Cité RT 2012. Octobre 2011 Les Rencontres de la Cité RT 2012 Octobre 2011 Sommaire Contexte énergétique Les dates clés L Arrêté de La RT 2012 Compléments et précisions Barcelone 2011 p. 3 Contexte Énergétique Grenelle (I): Loi de

Plus en détail

Réglementation thermique 2012 :

Réglementation thermique 2012 : Réglementation thermique 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs Bernard Suard-MEDDTL Avril 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence de présentation Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 21 janvier 2011 Marie-Christine ROGER Chef du bureau qualité et réglementation technique de la construction MEDDTL DGALN

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 Atelier Aménagement durable Intervenants: Cécile POPU DREAL Haute-Normandie SECLAD BLCA Juin 2013 La réglementation thermique 2012 Le constat on Au niveau national Au niveau régional Répartition de la

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 :

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs Avril 2011 Bernard Suard-MEDDTL Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation CONSTRUIRE SELON LA RT 2012 Les clés pour comprendre la réglementation Le Contexte de la réglementation P ortée par les enjeux climatiques et par l engagement de réduire par 4 les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Matinée technique RT 2012, l'enjeu de la gestion d'éclairage

Matinée technique RT 2012, l'enjeu de la gestion d'éclairage Matinée technique RT 2012, l'enjeu de la gestion d'éclairage RT 2012, L enjeu de la gestion d éclairage 1 18 février 2010! Evolutions RT2005 / RT2012 & Gestion de l éclairage TCHANG Nathalie Directrice

Plus en détail

Présentation de la RT 2012 aux professionnels de la construction

Présentation de la RT 2012 aux professionnels de la construction Présentation de la RT 2012 aux professionnels de la construction 27 septembre 2010 Chambéry, le 7 avril 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier: Conception d un bâtiment adapté à son climat Le confort d été dans la RT 2012 Dominique CACCAVELLI CSTB 2 RT 2012 : les trois exigences de performance globale Exigence d efficacité énergétique

Plus en détail

Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions. LIMOGES ESTER TECHNOPOLE LE 15 septembre 2011

Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions. LIMOGES ESTER TECHNOPOLE LE 15 septembre 2011 Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la Fédération Française du Bâtiment LIMOGES

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour décembre 2012 Introduction La règlementation Thermique 2012 est entrée en vigueur en octobre 2011 pour les logements situés en zone ANRU. Elle

Plus en détail

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

RT 2012. TP Octobre 2011

RT 2012. TP Octobre 2011 RT 2012 TP Octobre 2011 Sommaire Contexte énergétique Les dates clés L Arrêté de La RT 2012 Compléments et précisions Barcelone 2011 p. 2 Sommaire Contexte énergétique Les dates clés L Arrêté de La RT

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation Ma maison, ma planète Cédric Besairie CETE de Lyon Chambre des Métiers et de l'artisanat 20 octobre 27 septembre 2010 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour août 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction La règlementation Thermique 2012 s applique à tous les logements

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL en 8 points La réglementation thermique RT 2005 s inscrit dans la continuité de la RT 2000 avec des performances requises en termes de consommation

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

Comprendre la réglementation thermique 2012 (RT2012)

Comprendre la réglementation thermique 2012 (RT2012) Comprendre la réglementation thermique 2012 (RT2012) Sommaire 1 Un engagement fort du Grenelle de l environnement 1 Calendrier et champ d application 2 Les nouveautés 3 Les exigences 9 Les quatre niveaux

Plus en détail

Le 5 avril 2011. Fabrice PIETRE-CAMBACEDES Chef de macro-projet «Développement en R&T» Direction Recherche & Innovation

Le 5 avril 2011. Fabrice PIETRE-CAMBACEDES Chef de macro-projet «Développement en R&T» Direction Recherche & Innovation Direction Recherche & Innovation Centre Recherche et Innovation Gaz & Énergies Nouvelles Les solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Présentation des nouveaux produits

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation DDTM du Morbihan 29 juin 2012 Vannes 27 septembre 2010 Jean-Louis FRETIGNE Christine LE ROUX DDTM SPACES - ASC Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 «Questions d actualité!» 18/03/2011 La réglementation thermique 2012 Maria PEAN ADIL 91 Quentin HOFFER - Essonne info énergie/cg91 Maison départementale de l habitat 1 boulevard de l Ecoute-s il-pleut

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

RÉCAPITULATIF STANDARDISÉ D'ETUDE THERMIQUE Réglementation Thermique 212 14/5/214 - Cadre standard de présentation du «Récapitulatif Standardisé d'etude Thermique RT212» - v1.8.4-8e4f5ff31f414e7acc8f4918b72b34713299727

Plus en détail

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous!

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous! Remboursez nous! Marre d avoir froid Énergie trop chère Isolons nous! Isoler plus pour dépenser moins LA RT 2012 OU COMMENT RÉDUIRE MES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES EN CONSTRUISANT MA MAISON DANS LE RESPECT DE

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future

Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future Développement Durable, Réglementations thermiques Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future Simulation numériques et calculs environnementales Paris, le 08/10/10 Séminaire Swegon Air

Plus en détail

Réglementation thermique et attestations

Réglementation thermique et attestations Réglementation thermique et attestations Réunions d échanges ADS des 28 et 30 mai 2013 DDT 38 - SLC- QC 1 réglementation thermique attestations -... 1 la réglementation thermique 2 les attestations thermiques

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

Je découvre. La Réglementation Thermique (RT) Règlementation thermique des bâtiments existants RT existant

Je découvre. La Réglementation Thermique (RT) Règlementation thermique des bâtiments existants RT existant La Réglementation Thermique (RT) De quoi s agit-il? La réglementation thermique définit les niveaux obligatoires de performance énergétique à atteindre pour la globalité d un bâtiment, en termes de consommations

Plus en détail

Programme Effilogis. une nouvelle donne pour les maîtres d ouvrages et les professionnels du bâtiment

Programme Effilogis. une nouvelle donne pour les maîtres d ouvrages et les professionnels du bâtiment Programme Effilogis La performance énergétique : une nouvelle donne pour les maîtres d ouvrages et les professionnels du bâtiment Atelier d échange régional Bois Construction 19 mars 2012 1 Sommaire :

Plus en détail

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à Réglementation thermique RT 0 et bâtiments à structure en acier Réglementation thermique Textes, dates de mise en application et attestations Textes de référence : Décret n 00-69 du 6 octobre 00 relatif

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active 20/03/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION EFFINERGIEET LA RT 2012 Sébastien DELMAS, Effinergie 10 novembre 2011 Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Effinergie et la RT 2012 Sébastien Delmas 10 novembre

Plus en détail

Construire et rénover des logements BBC effinergie

Construire et rénover des logements BBC effinergie Construire et rénover des logements BBC effinergie Lundi 8 décembre 2008 1 Construire et rénover des logements BBC effinergie 1. Généralités Contexte réglementaire Rappels thermiques Synthèse 2. Etat des

Plus en détail

La RT 2012. Sommaire. Cet article est rédigé à titre non exhaustif.

La RT 2012. Sommaire. Cet article est rédigé à titre non exhaustif. La RT 2012 Cet article est rédigé à titre non exhaustif. Si vous avez un projet particulier en PACA, et qu il est sur le point de se concrétiser, nous pouvons vous mettre en relation avec des bureaux d'études

Plus en détail

Tout savoir sur la Réglementation Thermique

Tout savoir sur la Réglementation Thermique Tout savoir sur la Réglementation Thermique 1 La RT pour le neuf La Réglementation Thermique 2005 s applique aux constructions neuves : Pour diminuer leur consommation d énergie Pour améliorer leur confort

Plus en détail

PRINCIPES DE LA RT 2012 Première exigence : le besoin bioclimatique ou Bbio max

PRINCIPES DE LA RT 2012 Première exigence : le besoin bioclimatique ou Bbio max PRINCIPES DE LA RT 2012 Première exigence : le besoin bioclimatique ou Bbio max Ministère de l'ecologie L'efficacité énergétique minimale du bâti est exprimée par le besoin bioclimatique, appelé "Bbio

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

La RT2012 Présentation

La RT2012 Présentation La RT2012 Présentation Serge FABBRO DREAL Auvergne Cédric BESAIRIE CETE de Lyon Maison de l'habitat 27 septembre 2010 25 février 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et

Plus en détail

LES MAISONS BASSE CONSOMMATION POUR TOUS

LES MAISONS BASSE CONSOMMATION POUR TOUS LES MAISONS BASSE CONSOMMATION POUR TOUS ÉCOLOGIE ÉNERGIES RENOUVELABLES CONFORT ÉCONOMIES PERFORMANCE ISOLATION PROTECTION NOUVEAUX USAGES LUMIÈRE BUDGET MAÎTRISÉ ACCOMPAGNEMENT BASSE CONSOMMATION CONSEIL

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 22 octobre 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 9 sur 170 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts?

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? Colloque Sorbonne Immo-RICS 23 juin 2010 23/06/2010 1 SOMMAIRE 1. 1. L Immobilier Durable Quelles définitions?

Plus en détail

Le Guide RT 2012 POUR LES PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT. Les solutions Prolians

Le Guide RT 2012 POUR LES PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT. Les solutions Prolians Le Guide RT 2012 POUR LES PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT Les solutions Prolians SOMMAIRE Qu est-ce que la RT 2012? I Trois exigences de résultats 1 Exigence d efficacité énergétique du bâti 2 Exigence de consommation

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis

Plus en détail

RT 2012. Et logiciel d applicationd. Jérôme FAUCONNET

RT 2012. Et logiciel d applicationd. Jérôme FAUCONNET RT 2012 Et logiciel d applicationd Jérôme FAUCONNET Président Directeur Général de FAUCONNET Ingénierie S.A.S.(FISA) Ingénieur Informatique et télécom, DESS Thermique et fluides. Expert RT 2012 et DPE

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les principes

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les principes Roger Cadiergues MémoCad nr41.a RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les principes SOMMAIRE nr41.1. Le cadre juridique nr41.2. L arrêté du 26 octobre 2010 nr41.3. Le domaine d application nr41.4. Le vocabulaire

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat DOSSIER DE PRESSE Jean-Louis BORLOO et Benoist APPARU présentent

Plus en détail

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS La Région a fait de l'excellence environnementale sa priorité. Elle se traduit concrètement au travers du Plan Initiatives

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble?

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? 1 AUJOURD HUI Tout concourt à des solutions efficientes de confort, à faible impact environnemental et au développement durable. 2 La

Plus en détail

La RT 2012 Présentation

La RT 2012 Présentation La RT 2012 Présentation Version du 29 août 2011 27 septembre 2010 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Objectifs de

Plus en détail

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat Etude de cas : maison individuelle

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en oeuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre, L Etat, représenté par Benoist

Plus en détail

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE LABEL PROMOTELEC RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Retour d expérience LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Édition 215 LOGEMENTS COLLECTIFS - MAISONS INDIVIDUELLES Sommaire Préambule 4 1 - ANALYSE DU MARCHÉ DE LA LABELLISATION

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

RT 2012. Les responsabilités dans l application de la règlementation thermique 2012. Fabienne ROBIN Conseiller juridique ADIL 26

RT 2012. Les responsabilités dans l application de la règlementation thermique 2012. Fabienne ROBIN Conseiller juridique ADIL 26 RT 2012 Les responsabilités dans l application de la règlementation thermique 2012 Fabienne ROBIN Conseiller juridique ADIL 26 24 mai 2012 Encadrement règlementaire Décret du 26 octobre 2010relatif aux

Plus en détail

Du bâtiment basse consommation à la réglementation thermique 2012

Du bâtiment basse consommation à la réglementation thermique 2012 RÉSULTATS ÉTUDE OCTOBRE 2011 Du bâtiment basse consommation à la réglementation thermique 2012 quels impacts sur la construction de logements? En partenariat avec ÉDito antoine desbarrières Président de

Plus en détail

Extrait de la réglementation thermique RT2012

Extrait de la réglementation thermique RT2012 Extrait de la réglementation thermique RT2012 LES EXIGENCES Pour répondre à la RT 2012 il conviendra de respecter 3 exigences : - Bbio > Bbio max - Cep > Cep max - Tic > Tic de référence LE COEFFICIENT

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 15

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 15 FICHE Fiche à destination des enseignants TS 5 La maison BBC Type d'activité Activité avec étude documentaire Notions et contenus du programme de T erm S Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques

Plus en détail

Marché. LE CALEnDRIER. LEs CARACTÉRIsTIqUEs MInIMALEs (non EXHAUsTIVEs) DE LA RT 2012. LEs 3 InDICATEURs DE LA RT 2012. ATTEsTATIons : nouveautés 2012

Marché. LE CALEnDRIER. LEs CARACTÉRIsTIqUEs MInIMALEs (non EXHAUsTIVEs) DE LA RT 2012. LEs 3 InDICATEURs DE LA RT 2012. ATTEsTATIons : nouveautés 2012 Marché Info réglementation rt 2012 GÉnÉRALITÉs LE CALEnDRIER 1 er janvier 2013 : Mise en application à tous les permis de construire (maisons individuelles et logements collectifs). LEs 3 InDICATEURs DE

Plus en détail

Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013. Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies

Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013. Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies Le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) Point d étape 2013 Germain Gouranton TCE - Terre Ciel Energies Le cadre Le bâtiment : 25 % des GES, 69 Mtep de consommation et 46% de la consommation totale d énergie

Plus en détail

RT 2012. éléments principaux. version avril 2013. DDT01 SHC-Bâtiment Durable. 27 septembre 2010

RT 2012. éléments principaux. version avril 2013. DDT01 SHC-Bâtiment Durable. 27 septembre 2010 RT 2012 éléments principaux 27 septembre 2010 version avril 2013 DDT01 SHC-Bâtiment Durable Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement WWW.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

L essentiel de la RT 2012

L essentiel de la RT 2012 La newsletter des Experts Tertiaire Somfy N 5 I AVRIL 2012 édition spéciale L essentiel de la RT 2012 POLE SOLERE, Cité de l Environnement (69) Bâtiment BEPOS. Gestion des Brises Soleil Orientables et

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments. Contexte et réglementations. Bourget-du-Lac, 07/12/2011 Sandrine Charrier, CETE de Lyon

Rénovation énergétique des bâtiments. Contexte et réglementations. Bourget-du-Lac, 07/12/2011 Sandrine Charrier, CETE de Lyon Rénovation énergétique des bâtiments Contexte et réglementations Bourget-du-Lac, 07/12/2011 Sandrine Charrier, CETE de Lyon Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage

Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage Jean-Michel Desoutter 18 juin 2014 Les prestations connexes au contrôle technique

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

Bâtiment & Energie Nouvelles exigences réglementaires

Bâtiment & Energie Nouvelles exigences réglementaires Nouvelles exigences réglementaires 2006 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie, en premier lieu, à partir de la lettre du COSTIC (Comité Scientifique et Technique des Industries

Plus en détail

Réglementation et attestations thermique

Réglementation et attestations thermique Réglementation et attestations thermique Réunions d échanges ADS des 25 novembre et 2 décembre 2014 DDT 38 - SLC- QC 1 réglementation thermique attestations -... 1 la réglementation thermique 2 les attestations

Plus en détail

Menuiseries conformes à la RT 2012

Menuiseries conformes à la RT 2012 Menuiseries conformes à la RT 2012 G U I D E P R AT I Q U E D E L A R T 2 0 1 2 www.caib.fr RT 2012, enjeux et objectifs La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) a pour objectif de limiter les consommations

Plus en détail

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale Des créations architecturales sans oublier les performances Contexte Un produit verrier impacte de différentes façons le bilan environnemental

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l'air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires

Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l'air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l'air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires La Réglementation Thermique 2012 et ses conséquences en matière d'isolation

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur Introduction En Europe, le secteur «bâtiment» consomme plus du tiers de l énergie globale. De ce fait, les logements représentent le plus grand gisement d économies d énergie. Ainsi, l amélioration de

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 14 / 34 Comment fonctionne l éco-prêt à taux zéro? Le programme de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 Émissions de CO 2 du bâtiment : 14799 kg CO 2/an Émissions de CO 2 spécifiques : 66 kg CO 2/m².an Description du bâtiment

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a bis) bureaux, services administratifs, enseignement N : 140161I / 4 Réf. Ademe : 1492V4000202I

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail