Performance thermique des enveloppes à ossature en bois

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Performance thermique des enveloppes à ossature en bois"

Transcription

1 Performance thermique des enveloppes à ossature en bois MANDRARA Zaratiana Institut technologique FCBA

2 Marché de la construction Bois 5% 12% Bois empilé CLT Poteaux poutres Ossature bois Autres : 4% 4% 75%

3 INTRODUCTION De quoi a-t-on besoin en hiver? -une enveloppe très isolante = couper le froid et empêcher la chaleur de sortir U [W/mK] faible = isolant = Résistance thermique grande -de stockage les apports solaires passifs = capacité thermique importante ρc (Wh/m3.K) (bioclimatisme). Capacité thermique grande = restitution de chaleur Prénom Nom xx/xx/xxxx

4 INTRODUCTION Pour le confort d'été, de quoi a-t-on besoin? - d'une enveloppe qui transmet la chaleur lentement Diffusivité thermique [m²/h] faible. - de stockage des apports solaires passifs = capacité thermique importante ρc (Wh/m3.K) (bioclimatisme). Capacité thermique grande = restitution de chaleur Prénom Nom xx/xx/xxxx

5 Introduction Règlementations thermiques : visent à réduire la consommation, améliorer le confort d été, réduire l émission de gaz à effet de serre RT 2005 : garde-fous : en Ubat<Ubat max, Cep < Cep max Tic : confort d été RT 2012 : exigences en efficacité énergétique Bbio, Cep (Cepmax = 50KWh/m²an), Tic : confort d été Label BBC : vise à dépasser les niveaux de consommation des RT BBC (2005) reprend les résultats de l'étude réalisée par l'association EFFINERGIE : Cep=50kWh/m²an

6 Réponse aux RT : RTbois ADEME FCBA IRABOIS CSTB BET POUGET SYNAPSE CETE LYON IBC FIBC CAPEB Intégration de caractéristiques de nouvelles essences de bois 800 calculs de Up et Ψ portant sur des systèmes constructifs émergeants et cohérents vis-à-vis de la RT 2012 Parois des maisons à ossature bois adaptées au respect de la RT2012 en thermique d hiver Intégration prochaine dans les règles Th Bat Prénom Nom xx/xx/xxxx

7 Caractérisation thermique des parois dans le système constructif bois Description des parois étudiées en construction bois Paroi oblique Plancher haut Toiture terrasse Mur extérieur Menuiseries Plancher bas Prénom Nom xx/xx/xxxx

8 Définition de la performance thermique d un mur à ossature bois Extérieur Intérieur Lisse haute Bardage Tasseaux / lame d air ventilé Pare-pluie Contreventement Contre-ossature Sur-isolation Montant Isolant Pare-vapeur Up faible = paroi isolante : ex Umur (RT 2005) < 0,4 W/m²K

9 Principe de Conception des Murs extérieurs principe de base : Épaisseur Isolant entre montant augmente Complément d isolation à l intérieur et/ou à extérieur

10 Performances des murs Résistance thermique des parois [m²k/w] RT-Bois min RTBois max Mur en contact avec l extérieur Uparoi 3,1 6,7 Avec RT 2005 exigences 2,2 3,2 BBC Effinergie 3 5 RT-Bois RT-Bois Prénom Nom xx/xx/xxxx

11 Performances des planchers bas RT-Bois RT-Bois Prénom Nom xx/xx/xxxx

12 Performances des toitures : Terrasse sous combles isolation rampante RT-Bois RT-Bois Prénom Nom xx/xx/xxxx

13 Performances des enveloppes : Ponts thermiques Ψliaison faible = faible pont thermique Exigence Ψ plancher inter/mur <0,6 W/mK) RT 2012 : ratio Ψ/m² SHON < 0,28 Coefficient Ψ W/(m.K) Ψ RT-Bois min Ψ RT-Bois max 0,02 0,15 Prénom Nom xx/xx/xxxx

14 Coefficient de transmission linéique Ψ [W/(m.K)] Liaison courante entre parois verticales Ψ1 Ψ2 Ψ3 0,07 0,05 0,02 Ψ1 Ψ2 Ψ3 0,09 0,03 0,02 Prénom Nom xx/xx/xxxx

15 Performances des enveloppes : Les menuiseries 2 caractéristiques : Transmission thermique (isolation) Uw basse = fenêtre isolante [W/m². C] Vitrage Transmission lumineuse Sw haut = quantité de lumière naturelle haute [0 à 1] Cadre Valeurs traditionnelles (moyen) Uw = 1,7 et Sw = 0,35 0,40 Bordures On arrive aujourd hui à des hautes performances en bois Uw = 1,4 et Sw = 0,35

16 Performances des enveloppes : Les menuiseries Pour U V = 1,2 [W/(m² K)] au centre: U = 1,48 1,63 1,84 [W/(m² ² K)] Ψ C 0,06[W/(m K)]

17 Performances des enveloppes : Les menuiseries Intégration de menuiserie selon les types de pose : extérieur, intérieur, en tunnel Détails de pose pour mieux respecter l étanchéité à l air et à l eau Réponse sur ce sujet : RAGE 2012 (Règles de l Art Grenelle Environnement)

18 Exemple d intégration de Menuiseries

19 Confort d été dans l ossature bois (RT 2005 et RT 2012) Température Intérieure Conventionnelle Température la plus chaude atteinte, au cours d une séquence de 5 jours les plus chauds d été < Tic ref Zone climatique T ext, ensoleillement, altitude Baies vitrées Orientation, surface, facteurs solaire Apports internes Equipements, occupation Inertie du bâtiment Composition des parois, mobilier, renouvellement d air

20 Constats L inertie est le paramètre réglementaire le plus impactant pour la performance thermique des constructions Méthodes actuelles de détermination de l inertie ne sont pas adaptée aux constructions légères Il existe aujourd hui des solutions «passives» afin d améliorer le confort d été des bâtiments à ossature bois : surventilation nocturne, puit canadien, occultation des ouvertures, ajout de masse Mettre en place un plan d action Propositions

21 Propositions (perspectives) Méthode plus appropriée pour le calcul d inertie dans les RT : Mise en avant des paramètres spécifiques au système d ossature bois : comportement dynamique des parois ossature bois, existence de lame d air, émissivité thermique des matériaux, capacité de stockage de divers matériaux et restitution d humidité, composition en série de multiple matériaux...

22 CONCLUSION La performance thermique des enveloppes à ossatures bois peuvent dépasser les labels et règlementations thermiques (Up, et ψ) en vigueur (confort d hiver) La possibilité d amélioration de l intégration de menuiserie dans l ossature bois est un avantage considérable pour assurer les performance thermique de l enveloppe. Pour la thermique d été : Il existe des solutions qui améliorent le confort thermique d été. MAIS l ossature bois mérite une méthode propre à ses spécificités.

23 Les Schtroumpfs croient aussi à l innovation et au développement de la filière bois!!!!! Les Schtroumpfs et l Arbre d Or Sortie mai 2011

24 Merci de votre attention Tel : Mail :

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA Ossature bois et justification de la thermique d été Sylvain Boulet - FCBA Sommaire Contexte - Introduction Etat des lieux Exemple de solutions pour l amélioration du confort d été dans les maisons à ossature

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler. Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort

Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler. Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort Sommaire Contexte t - Introduction ti Etat des lieux Exemple

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Fédération Française des Tuiles et Briques 17, rue Letellier 75015 PARIS A l'attention de Hervé Pétard Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Indice 04 Dossier : n 13E496 Chargé

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Novembre 2010 REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 LES NOUVELLES RT2012 3 exigences de performances globales Coefficient Bbio remplace de le Ubat

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC Les grands principes de la RT2012 - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 1 Les textes et le calendrier

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles MÉMO THERMIQUE SOMMAIRE 1. Environnements d application 2. Comment s y retrouver? 3. Qu est ce que R =(m²k/w)? 4. Qu est ce que U =(W/m²K)? 5. Qu est ce que RSE & RSI =(m²k/w)? 6. Qu est ce que Ψ =(W/mK)?

Plus en détail

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Cadre réglementaire Rappel : délai d application

Plus en détail

Top départ pour la RT 2012!

Top départ pour la RT 2012! Top départ pour la RT 2012! La poursuite du Grenelle de L'Environnement dans sa volonté de pérenniser la dynamique impulsée par les "bâtiments basse consommation" : De tous les secteurs économiques, celui

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012

Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012 Photographe : DR Technal MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les évolutions de la Réglementation Thermique 2012 Qu est-ce que la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)?

Plus en détail

PRESENTATION de la RT 2012

PRESENTATION de la RT 2012 INFORMATION RT 2012 PRESENTATION de la RT 2012 Thierry MOUGE 06/04/2011 INTRODUCTION La RT 2012 sera applicable à partir du 28 Octobre 2011 pour certains bâtiments. Cette présentation a pour but de vous

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif CTMNC 17 rue Letellier 75 015 PARIS RT 2012 et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif Indice 01 du 25 octobre 2013 Dossier : n 120 130 Chargé d étude : Baptiste FAUCHER baptiste.faucher@pouget-consultants.fr

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. Par François TURLAND & Bernard LORIOT LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Par François TURLAND & Bernard LORIOT Séminaire Technique UMF Malte Nov.2012 CONTETE Les consommations d énergie en France Industrie 21% Autres 5% Transport 31% Bâtiment

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Etude thermique RT2005 Bâtiment de l Eco-Centre de Riscle / Association Pierre et Terre

Etude thermique RT2005 Bâtiment de l Eco-Centre de Riscle / Association Pierre et Terre Etude thermique RT2005 Bâtiment de l Eco-Centre de Riscle / Association Pierre et Terre 22/11/2011 Etude thermique réglementaire RT2005 suite à la construction du bâtiment de l éco-centre de Riscle Ce

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005

RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005 RÉGLEMENTATION THERMIQUE RT 2005 > Evolutions par rapport à la RT 2000 concernant les fenêtres : - renforcement de l isolation thermique des menuiseries (coefficient Uw), - prise en compte des apports

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

Le triple vitrage. Le salon du bâtiment passif 9 & 10 décembre, Paris. Bruno Carrel

Le triple vitrage. Le salon du bâtiment passif 9 & 10 décembre, Paris. Bruno Carrel Le triple vitrage Le salon du bâtiment passif 9 & 10 décembre, Paris Bruno Carrel 1. Rappels 2. Parois vitrées et parois opaques 3. Vitrer plus large 4. SGG PLANITHERM LUX 5. Conclusion Le rayonnement

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Soirée technique du 18 Juin 2012 Servane NYS - Chargée d affaires formation Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose,

Plus en détail

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012

GUEGUEN - PERENNOU SYNTHESE RT2012 SYNTHESE RT2012 ConformÄment Å l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'änergie primaire des bçtiments neufs Å un maximum de 50 kwhep/(mé.an) en moyenne.

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Les critères de performance énergétique des fenêtres aluminium Impact des fenêtres sur la consommation d un bâtiment d

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementation Thermique 2012 Cadre standard de présentation du «Récapitulatif Standardisé d'etude Thermique simplifié» Opération : Maison Mr Dubois Etude thermique du : 27/03/2013 Logiciel et version

Plus en détail

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE 1 OBJET L objet du présent document est l analyse et l optimisation de la thermique d'hiver d un projet de construction de maison individuelle à ossature

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique RT 2012 Une nouvelle étape vers l efficience énergétique Introduction - Sommaire Rappels historiques Dates d applications Conditions d applications Les évolutions Les exigences minimales Le calcul thermique

Plus en détail

Franck Perraud PERRAUD & Associés. Amor BenLarbi CTICM

Franck Perraud PERRAUD & Associés. Amor BenLarbi CTICM Franck Perraud PERRAUD & Associés Amor BenLarbi CTICM Franck Perraud PERRAUD & Associés Quelques exemples de chantiers et de réalisations Franck Perraud PERRAUD & Associés Quelques exemples de chantiers

Plus en détail

Label Bâtiment Basse Consommation

Label Bâtiment Basse Consommation JUMELAGE Eco-Construction Label Bâtiment Basse Consommation CETE Mediterranée Nicolas Cabassud Bruno Cornen TUNIS 30-31 Janvier 2012 SOMMAIRE 1 Présentation du label Bâtiment Basse Consommation 2 Maitrise

Plus en détail

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 MAITRE D OUVRAGE CHB - COOP HABITAT BOURGOGNE 69 Avenue Boucicaut 71100 CHALON SUR SAÔNE Tél : 03 85 46 16 63 - Fax : 03 85 46 55 32 ARCHITECTE NAOS ATELIER D ARCHITECTURE

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Présentation du nouveau référentiel bureau du Grand Lyon. Atelier de l ALE 29 novembre 2012

Présentation du nouveau référentiel bureau du Grand Lyon. Atelier de l ALE 29 novembre 2012 Présentation du nouveau référentiel bureau du Grand Lyon Atelier de l ALE 29 novembre 2012 Le référentiel bureau du Grand Lyon: genèse 2005 : Premières réflexions sur le référentiel bureaux 2006 : Décision

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

L implication des coopératives dans la construction durable

L implication des coopératives dans la construction durable L implication des coopératives dans la construction durable 9 opérations Les enseignements Innovation et expérimentation préparation pour la RT 2012 et avance sur la concurrence surcout compris entre

Plus en détail

RT2012 études de cas

RT2012 études de cas RT2012 études de cas 14/02/2011 Salon BlueBat Lyon Contact: Nathalie TCHANG Directrice adjointe 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr

Plus en détail

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans La rénovation thermique > 250 Rénover sa maison > 250 pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans < 88 Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012

Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012 24330 Saint Laurent-sur-Manoire, Dordogne web : www.odetec.fr Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012 Sources des illustrations : Réglementation thermique «Grenelle

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

un point sur la rt 2012

un point sur la rt 2012 un point sur la rt 2012 www.sepalumic.com LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À TRAVERS LE TEMPS La performance énergétique des bâtiments est une question essentielle qui n a cessé d évoluer depuis 1974! En effet,

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 Réglementation Thermique 2012 2010 SOURCE D IFORMATIO Cette note de veille réglementaire a été établie à partir du décret n 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 TECHNIQUE CONSTRUCTION PARIS ILE-DE-FRANCE 15 novembre 2010 Réglementation Thermique 2012 Ce qu il faut retenir La nouvelle réglementation thermique RT 2012 s appliquera à partir de la fin de l année 2011.

Plus en détail

RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012

RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012 RÈGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Performance énergétique et permis de construire Présentation de la règlementation thermique 2012 et de son vocabulaire 24 janvier 2013 / CNFPT Daniel Crison LA RÈGLEMENTATION

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL Enerplan La feuille de route de la 300 Cep en kwh ep / m².an 225 210 150 130 75 0 RT 2005 Elec RT 2005 Gaz RT 2012 BBC RT 2020 BE 50 0 La feuille de route

Plus en détail

Isolation et confort thermique

Isolation et confort thermique Réglementation / Isolation et confort thermique Isolation et confort thermique Réglementation Soigner l isolation thermique et hygrothermique d un bâtiment a un double effet : assurer un confort d utilisation

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier: Conception d un bâtiment adapté à son climat Le confort d été dans la RT 2012 Dominique CACCAVELLI CSTB 2 RT 2012 : les trois exigences de performance globale Exigence d efficacité énergétique

Plus en détail

INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES...2

INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES...2 INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES...2 2.- VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ DU BÂTIMENT...2 2.1.- Besoin ioclimatique conventionnel en énergie du âtiment... 2 2.2.- Consommation conventionnelle d'énergie du âtiment...

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

INDEX 1.- BÂTIMENT A... 1.1.- Données générales... 1.2.- Vérification de la conformité du bâtiment... 1.3.- Indicateurs pédagogiques...

INDEX 1.- BÂTIMENT A... 1.1.- Données générales... 1.2.- Vérification de la conformité du bâtiment... 1.3.- Indicateurs pédagogiques... INDEX 1.- BÂTIMENT A...2 1.1.- Données générales...2 1.2.- Vérification de la conformité du âtiment...2 1.2.1.- Besoin ioclimatique conventionnel en énergie du âtiment... 2 1.2.2.- Consommation conventionnelle

Plus en détail

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 23/07/15) RT 2012

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 23/07/15) RT 2012 Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 23/07/15) RT 2012 (e4tech Lesosai 2015 - Moteur 7.0.2015.5873) Maitre d'ouvrage 1, rue saint-martin 78480 - verneuil-sur-seine baron 1, rue saint-martin 78480 - verneuil-sur-seine

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les isolants pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 Tél.

Plus en détail

Les indices d une révolution

Les indices d une révolution RT 2012 Les indices d une révolution ÉRIC FeLICE [1] La RT 2012, en rendant obligatoire la conception bioclimatique des bâtiments, bouleverse les règles de construction. Le recours aux énergies renouvelables

Plus en détail

La réglementation énergétique

La réglementation énergétique énergétique Le ConteXte général LeS généralités DeS enjeux MAjeuRS un enjeu planétaire Lutter contre l effet de serre : les accords de Rio, de Kyoto et de Copenhague fixent des objectifs de limitation

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les isolants pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 Tél.

Plus en détail

[Etude Poêles bois bûches RT 2012]

[Etude Poêles bois bûches RT 2012] [Etude Poêles bûches RT 2012] [Etude RT] BET Thermique et Fluide CARDONNEL INGENIERIE Le Cube 5 Rue de la Mare à Tissier 91280 SAINT PIERRE DU PERRAY Tél : 01.64.98.19.22 Fax : 01.64.98.25.09 Destinataire

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

Concilier économie d énergie & bâti ancien

Concilier économie d énergie & bâti ancien Concilier économie d énergie & bâti ancien Contact: Arthur Goubet Ingénieur 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr - web : www.tribu-energie.fr

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation thermique 2012 réunion régionale de l'association des Ingénieurs Hospitaliers de France Centre Hospitalier Esquirol à Limoges 8 avril 2011 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 LE PLUS IMPORTANT: RESPECT DE LA RT 2012. Pour les permis déposés à partir du 01/01/2013 1 / Lors du dépôt de permis de construire il faudra fournir une

Plus en détail

Inertie dans les bâtiments passifs constante de temps. PECOURT Alexandre

Inertie dans les bâtiments passifs constante de temps. PECOURT Alexandre Inertie dans les bâtiments passifs constante de temps PECOURT Alexandre Sommaire 1. Constante de temps = couple isolation / inertie 2. Influences de la constante de temps 3. Conclusions et proposition

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Les ponts thermiques des enveloppes à ossature bois

Les ponts thermiques des enveloppes à ossature bois Les ponts thermiques des enveloppes à ossature bois Depuis 2012, L institut Technologique FCBA met à disposition des Entreprises et des Bureaux d études thermiques, des données et des justifications mises

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation

Réglementation thermique RT 2012. sur les bâtiments à usage d habitation Réglementation thermique RT 2012 Présentation générale g centrée sur les bâtiments à usage d habitation 18 janvier 2010 Sommaire - La RT 2012 1. Contexte et généralités 2. Une nouvelle surface : la SHON

Plus en détail

Performances énergétiques

Performances énergétiques Performances énergétiques Gains thermiques avec les solutions POROTHERM Performance thermique globale Pour un bilan thermique performant, le choix ne doit pas se porter uniquement sur le coefficient de

Plus en détail

Les ponts thermiques dans la construction bois

Les ponts thermiques dans la construction bois Les ponts thermiques dans la construction bois Enjeux, impacts, solutions et perspectives Stéphanie DECKER Responsable du pôle Efficacité Energétique 14 décembre 2011, Congrès et Salon National du Bâtiment

Plus en détail

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol CENTRE ÉNERGÉTIQUE ET PROCÉDÉS Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol Stéphane THIERS, Bruno PEUPORTIER 6 & 7 novembre 2008, Lyon Conférence

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active 20/03/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon La RT 2012 Présentation aux professionnels de la construction Lyon 19 janvier 2012 27 septembre 2010 Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

n fiche Année livraison MOA BET Therm CP MOE AMO HQE Coordonnées conception travaux fonctionnement A1 Contexte et description du projet

n fiche Année livraison MOA BET Therm CP MOE AMO HQE Coordonnées conception travaux fonctionnement A1 Contexte et description du projet Rédacteur(s) Date de mise à jour Nom de l'opération n fiche Nature Année livraison Surface Lieu MOA BET Therm CP MOE AMO HQE Coordonnées conception travaux fonctionnement Coût total financements A1 Contexte

Plus en détail

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique 10 avril 2013 ROGER Marie-Christine Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation de la construction DGALN/DHUP/QC Le contexte

Plus en détail

Les Rencontres énergivie Jeudi 16 avril 2009

Les Rencontres énergivie Jeudi 16 avril 2009 Quelle organisation mettre en œuvre chez un constructeur de maisons individuelles? Présentation: Thierry LOECHLEITER Sommaire Présentation de Maisons Prestige Qu est-ce qu un constructeur de maisons individuelles

Plus en détail

Etude Thermique. SCI LES JARDINS DE PEYROLLES (VILLA C) Lieu dit Saint Roch 13860 PEYROLLES

Etude Thermique. SCI LES JARDINS DE PEYROLLES (VILLA C) Lieu dit Saint Roch 13860 PEYROLLES 11/5556 Etude Thermique Calculs réglementaires RT 2005 Construction de maisons individuelles propriété de SCI LES JARDINS DE PEYROLLES (VILLA C) Lieu dit Saint Roch 13860 PEYROLLES Nombre de logements

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

Marc PERROCHAUD Président AICVF région Bretagne Pays de la Loire

Marc PERROCHAUD Président AICVF région Bretagne Pays de la Loire Marc PERROCHAUD Président AICVF région Bretagne Pays de la Loire RT2012 QUELS IMPACTS POUR NOS METIERS 19/01/12 à Nantes Réunion à thème «RT2012 : quels impacts pour nos métiers» 1 Vincent BRAIRE RT2012

Plus en détail

Partie 5. Isolation de Toiture. Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage

Partie 5. Isolation de Toiture. Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage Partie 5 Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage Isolation de Toiture Plusieurs possibilités de créations de murs en béton de chanvre Solution N 1 Ossature légère

Plus en détail