Mieux voir. Mieux vivre. Protection des yeux et vision des contrastes : deux questions essentielles en vieillissant!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mieux voir. Mieux vivre. Protection des yeux et vision des contrastes : deux questions essentielles en vieillissant!"

Transcription

1 Mieux voir. Mieux vivre. Protection des yeux et vision des contrastes : deux questions essentielles en vieillissant! Il est de plus en plus important de bien protéger ses yeux de la lumière. L'allongement de l'espérance de vie et le mode de vie moderne très friand de soleil entraînent une exposition accrue des yeux au rayonnement solaire. La lumière solaire est une source d'éblouissement considérable chez les personnes atteintes de presbytie normale, mais aussi de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), en particulier avant et après des opérations de la cataracte, et elle peut provoquer des lésions parfois irréversibles de la rétine dans la zone de la macula. Il est donc nécessaire d'avoir recours à une protection optimisée contre la lumière atténuant fortement la transmission dans le spectre violet et bleu de la lumière. Les lunettes spéciales enveloppantes à verres filtrants assurent une protection maximale contre l'éblouissement et amplifient les contrastes afin d'améliorer la qualité de la vision et de protéger les yeux de lésions irréversibles dans la zone de la macula. Protection des yeux et éblouissement 1. En vieillissant, la vision des contrastes diminue. C'est dû en grande partie à l'opacité croissante du cristallin et du corps vitré. La perception des contrastes des couleurs diminue également. L'opacité des milieux de l'œil entraîne en outre une sensibilité accrue à l'éblouissement qui est source de désagréments. 2. Les portions de la lumière visible de faible longueur d'onde (bleu, violet) peuvent endommager les cellules oculaires (essentiellement les récepteurs du bleu) et favoriser une dégénérescence maculaire liée à l'âge. La protection des yeux, une question souvent négligée Résultats de l'étude «Healthy Sight» Des études récentes révèlent une réelle méconnaissance dans la population des risques encourus par les yeux en cas d'exposition aux UV. Il est frappant qu'une grande partie de la population allemande soit informée des dangers des rayons UV pour la peau en l'absence de protection solaire adéquate et que l'utilisation de crèmes solaires à l'indice de protection élevé soit aujourd'hui devenue un geste de base en cas d'exposition au soleil. Mais les gens ignorent presque totalement que les UV peuvent aussi avoir des conséquences extrêmement néfastes pour les yeux. Les dangers inhérents aux rayons UV ne se limitent pas à l'été, comme la plupart le supposent, mais sont présents à chaque saison. Les résultats de l'étude montrent que les Allemands sont très mal informés à ce propos. Comme on pouvait s'y attendre, 62 % des personnes interrogées savent que l'été correspond au pic de risques pour ce qui est des UV. Mais il est effrayant que seuls 9 % soient informés des risques présentés par les UV au printemps et 1 % seulement pour l'automne. Seules 28 % des personnes interrogées sont conscientes de l'agressivité des rayons UV en hiver. Le risque est deux fois plus important à la saison froide, car la neige et la glace réfléchissent jusqu'à 85 % de la lumière, entraînant ainsi un éblouissement 1

2 accru. La lumière bleue et violette, hautement énergétique, provoque à cet égard un éblouissement beaucoup plus important que la lumière verte et rouge à ondes longues. L'éblouissement est désagréable et nuit à la qualité de la vision. Il ne se produit pas uniquement en cas de ciel bleu azur et de soleil étincelant, mais est possible également par temps nuageux et avec la lumière artificielle. Selon l'étude, 87 % des personnes interrogées indiquent que l'éblouissement peut entraîner une fatigue oculaire. 97 % jugent que ces problèmes d'éblouissement peuvent être gênants. 67 % des participants à l'étude déclarent même que l'éblouissement peut être à l'origine de maux de tête et 33 % confirment que ces réflexions lumineuses peuvent avoir des conséquences négatives sur la vision non seulement de manière passagère, mais à long terme. Effet de la lumière dans l'œil De manière générale, seuls les rayons absorbés par la matière peuvent avoir un effet. Celui-ci peut être de type physique, photométrique ou photodynamique. Dans le cas de l'effet physique, le rayonnement absorbé est transformé en chaleur. Si l'intensité du rayonnement est élevée, cette augmentation de la chaleur peut entraîner des lésions de la rétine. L'effet photochimique est observé principalement en cas d'exposition aux rayons UV-B. L'énergie du rayonnement absorbée déclenche des réactions chimiques directes. La probabilité augmente avec le niveau énergétique du rayonnement : plus l'onde est courte, plus le risque que ces réactions chimiques se produisent augmente (par exemple lésion de l'adn sous l'effet de rayons UV à ondes courtes cancer de la peau). L'effet photodynamique concerne essentiellement le spectre visible de la lumière et les UV-A. Le rayonnement absorbé est restitué sous forme de lumière fluorescente. Ces liaisons fluorescentes peuvent avoir un effet de sensibilisateurs dans la mesure où elles transforment l'oxygène présent en une forme hautement active qui va attaquer les tissus environnants dans le milieu biologique et générer un stress oxydatif en formant des radicaux libres. L'influence de la lumière avant et après des opérations de la cataracte ou en cas de DMLA : Les UV sont absorbés par les milieux oculaires antérieurs (cornée, cristallin) et influent sur l'opacification de la cataracte. Lorsque l'opacité du cristallin entraîne une dégradation trop importante de l'acuité visuelle, la lentille opaque peut être remplacée par une lentille artificielle transparente (opération de la cataracte). La lumière visible bleue/violette hautement énergétique (jusqu'à 500 nm environ) pénètre jusque dans la rétine et joue un rôle sur l'évolution de la DMLA. Les yeux jeunes et sains possèdent un pigment dans la macula (lutéine et zéaxanthine) qui assure une protection naturelle, d'une part en absorbant la lumière bleue à ondes courtes et d'autre part grâce à un effet antioxydant qui va neutraliser les radicaux libres. Lorsque la concentration du pigment baisse avec l'âge, la protection naturelle diminue elle aussi et une DMLA peut alors se développer. Pour prévenir cela, il est essentiel de commencer à protéger les yeux grâce au port de verres filtrants suffisamment tôt, c'est-à-dire dès un jeune âge. Au fur et à mesure que la couche de pigment rétinien diminue, les parties jaunes du cristallin se colorent lentement, ce qui permet de parvenir à un équilibre relatif 2

3 assurant une protection efficace dans la zone de la macula. Cet effet protecteur disparaît en cas d'opération de la cataracte et de pose d'une lentille transparente. Le recours à une coloration jaune de la lentille ne peut remédier que partiellement à ce problème. Selon Meyers et Ostrovsky, 95 % des lentilles intraoculaires implantées sont transparentes ; l'absorption des lentilles intraoculaires «jaunes» peut se révéler insuffisante puisqu'elle imite l'absorption d'une lentille chez une personne de 50 ans.* Coloration de la lentille avec l'âge 6 mois 8 ans 12 ans 15 ans 47 ans 60 ans 70 ans 82 ans 90 ans Fig. 1 : Coloration de la lentille avec l'âge Source : Lerman S., «Radiant Energy and the Eye». New York : Macmillan, 1980 De l'importance d'une protection enveloppante! Des études ont montré qu'avec des lunettes classiques, 30 à 60 % de la lumière non filtrée et diffuse pénétrait dans l'œil. Les meilleurs verres protecteurs perdent ainsi une grande partie de leur efficacité, d'autant plus que les pupilles se dilatent derrière les verres fumés. Le danger augmente proportionnellement à l'assombrissement des verres derrière lesquels les pupilles vont s'ouvrir d'autant. lumière venant d'en haut bloqué par l'iris rayons axiaux directs rayons latéraux directs rayons latérau vers la rétine réflexion par en bas Fig. 2 : incidence de la lumière directe et diffuse non filtrée dans l'œil avec des verres plats et des branches minces (30 à 60 %) Fig. 2 à droite : la lumière à incidence axiale peut être bloquée par l'iris ou bien traverser la lentille pour atteindre la rétine sans rencontrer d'obstacle majeur. La lumière arrivant par le côté est, elle, diffusée et absorbée dans le cristallin. On considère que cet effet est responsable des problèmes de plus en plus nombreux d'opacité dans cette zone du cristallin. (Selon Sliney D H). 3

4 Éblouissement et vision des contrastes La lumière de faible longueur d'onde (jusqu'à 500 nm) crée dans les milieux oculaires opaques une lumière diffuse. Cela entraîne une mauvaise vision des contrastes et une sensibilité accrue à l'éblouissement, souvent accompagnée d'une diminution de l'acuité visuelle. Lorsqu'on filtre ces portions nocives du spectre, le contraste augmente, l'éblouissement par la lumière diminue et la vision est sensiblement plus agréable. De nombreuses études attestent de l'effet dommageable de la lumière de faible longueur d'onde (jusqu'à 500 nm environ). Protéger la rétine de ces portions nocives de la lumière peut prévenir une DMLA et/ou ralentir son évolution. Les verres filtrants wellnessprotect protègent les yeux des rayonnements nocifs, améliorent la vision des contrastes et réduisent l'éblouissement La vision gagne en confort, en contraste et aussi bien souvent en netteté! Ces verres filtrants spéciaux d'un nouveau genre protègent la rétine des portions nocives bleues et violettes de la lumière à faible longueur d'onde! Les verres wellnessprotect utilisent des filtres sélectifs spéciaux dont l'effet est tout juste inférieur à un filtre KF511 tout en offrant des avantages essentiels : Les verres filtrants wellnessprotect sont compatibles avec la conduite sur route, ils ne gênent pas la perception de la signalisation! Les verres filtrants wellnessprotect sont attrayants d'un point de vue esthétique. Grâce à la superposition du filtre sélectif et de teintes allant de 15 % à 85 %, ces verres filtrants ne se distinguent pas extérieurement de verres solaires classiques. Les teintes extrêmes jaunes, orangées ou rouges des verres à filtres sélectifs classiques sont souvent peu esthétiques. Les différentes teintes des verres filtrants wellnessprotect répondent aux attentes des différents clients! wellnessprotect 15 adapté à toutes les conditions d'éclairage wellnessprotect 65 en cas d'exposition au soleil wellnessprotect 85 en cas de rayonnement solaire important wellnessprotect 15/50 teinte dégradée la partie inférieure est moins teintée. Un confort accru pour lire et travailler La teinte dégradée facilite également la vision du tableau de bord en voiture! Fabrication sur mesure possible avec d'autres variantes de teintes. Degré de correction personnalisé également possible pour tous les types de verres de lunettes courants. 4

5 Prévenir l'éblouissement grâce aux lunettes originales wellnessprotect avec protection anti-éblouissement périphérique! Protection anti-éblouissement enveloppante grâce à une nouvelle monture unique en son genre disponible en 2 tailles Protection anti-éblouissement par en haut et par en bas Face supérieure noircie à l'intérieur Protection latérale grâce à des verres latéraux teintés Fentes d'aération sur le côté Branches raccourcissables Monture livrable avec tous les verres filtrants wellnessprotect y compris avec des degrés de correction personnalisés Les clips solaires wellnessprotect peuvent être utilisés pour déterminer rapidement la bonne combinaison filtrante. Conclusion : Préserver l'acuité visuelle jusqu'à un âge élevé constitue un véritable défi ; la question recèle également un potentiel considérable. Il est de plus en plus important d'offrir une protection oculaire complète. Ce nouveau type de lunettes de soleil avec protection spéciale contre les UV assure une sécurité suffisante pour la rétine. La protection périphérique préventive gagne en particulier en importance avec l'allongement de l'espérance de vie. La perception accrue des contrastes est en outre synonyme d'une meilleure qualité et d'un plus grand confort de la vision. Cela réduit aussi considérablement les problèmes d'éblouissement très gênants. Ce nouveau système marie protection des yeux, meilleure perception des contrastes et réduction efficace des problèmes d'éblouissement grâce à une combinaison novatrice de filtres et à une monture attrayante sur le plan esthétique. Ces verres filtrants spéciaux de type «blue blocker» sont compatibles avec la conduite sur route. Ils sont souvent bien plus efficaces contre les problèmes d'éblouissement que des lunettes de soleil classiques généralement plus sombres. Cela tient à une meilleure réduction des portions éblouissantes de la lumière jusqu'à 500 nm. Les verres filtrants wellnessprotect s'avèrent d'une aide précieuse non seulement en cas de DMLA, de cataracte ou d'autres maladies de la rétine. Les lunettes wellnessprotect sont de manière générale supérieures aux autres lunettes de soleil. Auteur : Kurt Winkler, Eschenbach Optik 5

LE SOLEIL. Un danger pour la santé. Léa Fagard & Chloë Laurent.

LE SOLEIL. Un danger pour la santé. Léa Fagard & Chloë Laurent. LE SOLEIL Un danger pour la santé Léa Fagard & Chloë Laurent. SOMMAIRE I. Composition du rayonnement solaire II. Certains rayons sont nuisibles 1. Cancer de la peau 2. Le bronzage : une réaction de défense

Plus en détail

Neva Max UV. Contre l agression quotidienne des UV, la crème des antireflets

Neva Max UV. Contre l agression quotidienne des UV, la crème des antireflets Neva Max UV Contre l agression quotidienne des UV, la crème des antireflets Les rayons ultraviolets, une menace quotidienne 1. Un risque qui concerne tout le monde Les UV concernent tout le monde La diminution

Plus en détail

En savoir plus sur les lunettes PRISMA :

En savoir plus sur les lunettes PRISMA : EnsavoirplussurleslunettesPRISMA: Protégez vos yeux à la maison et au travail maintenant! Il est temps de protégez vos yeux! Les écrans d'ordinateur ne sont pas aussi inoffensifs qu'on le croit. Les scintillements

Plus en détail

Prévention et détection du MÉLANOME. Réseau mélanome Canada. Soyez vigilants. Soyez bien informés

Prévention et détection du MÉLANOME. Réseau mélanome Canada. Soyez vigilants. Soyez bien informés Prévention et détection du MÉLANOME Réseau mélanome Canada Soyez vigilants. Soyez bien informés Qu est-ce que le mélanome? Le mélanome est un cancer de la peau très grave. Il s agit d un cancer des mélanocytes

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil!

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! 1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! Tes parents ont-ils les bons réflexes pour se protéger du soleil? Teste-les et calcule leur note! Voici 10 questions à poser

Plus en détail

Les rayons ultraviolets et le rôle de notre ozone

Les rayons ultraviolets et le rôle de notre ozone La couche d'ozone L'ozonosphère de l'atmosphère située entre 32 et 48 km environ. Les grandes concentrations d'ozone empêchent la plupart des rayons solaires ultraviolets de pénétrer dans la basse atmosphère.

Plus en détail

Les ondes. Chapitre V : Rayonnements électromagnétique

Les ondes. Chapitre V : Rayonnements électromagnétique Les ondes Chapitre V : Rayonnements électromagnétique Objectifs : Indiquer que l énergie associée au photon W = hv augmente avec la fréquence Présenter les sources de lumières naturelles et artificielles,

Plus en détail

Révision sur l œil: CORRIGÉ

Révision sur l œil: CORRIGÉ Révision sur l œil: CORRIGÉ 1. Explique le chemin que doit suivre un rayon lumineux à travers l œil jusqu au cerveau. Cornée, humeur aqueuse, pupille, cristallin, humeur vitrée, rétine, nerf optique, cerveau.

Plus en détail

ÊTES-VOUS SÛR D ÊTRE BIEN PROTÉGÉ?

ÊTES-VOUS SÛR D ÊTRE BIEN PROTÉGÉ? Rayonnement ÊTES-VOUS SÛR D ÊTRE BIEN PROTÉGÉ? bleu À quoi Correspond La Lumière Bleue? La lumière Bleue La lumière bleue (ou «ultraviolet proche») se trouve à l extrémité du spectre de lumière visible,

Plus en détail

et le rayonnement UV

et le rayonnement UV page 1/6 Source : Bancs Solaires CSPC (2006) et le rayonnement UV Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - En plus de la lumière naturelle du soleil, les utilisateurs de bancs solaires en quête d un teint

Plus en détail

Bien voir. Bien conduire. Sécurité routière

Bien voir. Bien conduire. Sécurité routière Bien voir Bien conduire Sécurité routière Bien voir pour sa sécurité Voir bien donne plus d assurance sur la route. Diverses études récentes prouvent qu une bonne vue et une perception correcte jouent

Plus en détail

FAQ PROTECTION SOLAIRE RAYONS UV ET PROTECTION SOLAIRE

FAQ PROTECTION SOLAIRE RAYONS UV ET PROTECTION SOLAIRE FAQ PROTECTION SOLAIRE RAYONS UV ET PROTECTION SOLAIRE Quels dommages peuvent être provoqués par les rayons UV? En plus du coup de soleil, qui est un dommage direct dû aux rayons UVB, des lésions cutanées

Plus en détail

Le sens du détail. Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique

Le sens du détail. Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique Le sens du détail Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique Le sens du détail Vie numérique Longue vie à l ère numérique! Grâce à des appareils tels que smartphones, tablettes, ordinateurs

Plus en détail

LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI

LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI ALS Lumière, source de vie Séance exceptionnelle du 10 avril 2005 à l Hôtel de Ville de Nancy Laser, source de vue par Jean-Claude LEPORI LASER, SOURCE DE VUE par Jean-Claude LEPORI ALS (Nancy, 10 avril

Plus en détail

Attention Danger! Attention à vos yeux! Notre étoile le SOLEIL. Les conseils indispensables pour observer le Soleil en toute sécurité

Attention Danger! Attention à vos yeux! Notre étoile le SOLEIL. Les conseils indispensables pour observer le Soleil en toute sécurité Livret préparé par le collectif ASTRO-OISE Pourquoi faut-il se protéger les yeux lorsqu on regarde le Soleil? - Le Soleil émet un rayonnement visible et invisible d une puissance totale énorme : 400 millions

Plus en détail

Les problèmes de vue liés à l âge

Les problèmes de vue liés à l âge Les problèmes de vue liés à l âge Certaines maladies oculaires deviennent plus fréquentes avec l'âge et peuvent conduire dans certains cas à des problèmes de vue importants. Il s agit de la dégénérescence

Plus en détail

Les différents verres et traitements

Les différents verres et traitements Les différents verres et traitements!1 Un verre pour chacun Efficacité, confort, esthétique, sécurité, telles sont les exigences que vous exprimez pour vos verres de lunettes. Fabriqués spécialement pour

Plus en détail

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés)

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Exercice 6 page 40 1. Au niveau de la rétine de l œil humain, on trouve des cellules nerveuses en cônes et en bâtonnets. Ce sont les cellules en cônes

Plus en détail

Verre et contrôle solaire

Verre et contrôle solaire Verre et contrôle solaire 2004 1 INTRODUCTION... 2 2 LE RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE... 3 2.1 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENTS... 3 2.2 LE SPECTRE SOLAIRE... 4 3 FACTEURS ÉNERGÉTIQUES ET LUMINEUX...

Plus en détail

Thème 4 : LA PROTECTION SOLAIRE. Votre protection solaire devra impérativement être SELECTIVE, minimisant ainsi tout risque péjoratif.

Thème 4 : LA PROTECTION SOLAIRE. Votre protection solaire devra impérativement être SELECTIVE, minimisant ainsi tout risque péjoratif. Thème 4 : LA PROTECTION SOLAIRE Votre protection solaire devra impérativement être SELECTIVE, minimisant ainsi tout risque péjoratif. LE SOLEIL OUI MAIS! Non,ce n est pas encore une interdiction,mais une

Plus en détail

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE NOM : CORRECTION 1 / 5 PRENOM :.. 1 ère ES Devoir d enseignement scientifique Vendredi 28 septembre 2012 Durée : 1h30 L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE Dans ce devoir, il est fortement conseillé

Plus en détail

Rayonnement solaire: connaissez-vous les risques?

Rayonnement solaire: connaissez-vous les risques? Rayonnement solaire: connaissez-vous les risques? Information destinée aux personnes travaillant en plein air Le soleil est beau, mais dangereux Le soleil, c est la vie. La chaleur de ses rayons stimule

Plus en détail

Soleil : mode d emploi. Dr Roquet-Gravy P-P Dermatologue

Soleil : mode d emploi. Dr Roquet-Gravy P-P Dermatologue Soleil : mode d emploi Dr Roquet-Gravy P-P Dermatologue Soleil Indispensable à la vie : énergie lumineuse et thermique Sa lumière joue un rôle bénéfique sur notre moral et notre bien-être Il permet la

Plus en détail

Information sur la protection face au risque d arc électrique

Information sur la protection face au risque d arc électrique Information sur la protection face au risque d arc électrique Chatillon sur Chalaronne, Mai 2014 Introduction De plus en plus fréquemment, la problématique de protection oculaire et faciale des sapeurs

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LA RT2012 Dans la performance thermique et lumineuse des parois vitrées, les fermetures et les stores jouent le rôle de régulateur des entrées et sorties

Plus en détail

3M Département Énergies Renouvelables. Window Films. Protection solaire d exception de 3M. Plus de lumière, plus de vie

3M Département Énergies Renouvelables. Window Films. Protection solaire d exception de 3M. Plus de lumière, plus de vie 3M Département Énergies Renouvelables Window Films Protection solaire d exception de 3M Plus de lumière, plus de vie La nouvelle génération de films pour fenêtres 3M TM Prestige Exterior Le nouveau film

Plus en détail

Prévention des agressions causées par la chaleur

Prévention des agressions causées par la chaleur Prévention des agressions causées par la chaleur Mesures techniques Automatisez le travail et réduisez l'effort physique exigé dans un environnement chaud. Réduisez la chaleur qui rayonne des écrans devant

Plus en détail

Examen du facteur de protection contre les UV des lunettes de soleil et des lentilles de contact par spectroscopie UV/Vis

Examen du facteur de protection contre les UV des lunettes de soleil et des lentilles de contact par spectroscopie UV/Vis Examen du facteur de protection contre les UV des lunettes de soleil et des lentilles de contact par spectroscopie UV/Vis Alexandra Kästner, Spécialiste produit en Spectroscopie moléculaire, Analytik Jena

Plus en détail

LE RAYONNEMENT SOLAIRE LA COUCHE D OZONE L INDEX UV LES EFFETS DES UV BÉNÉFIQUES NÉFASTES IMMÉDIATS NÉFASTES RETARDÉS LE CAPITAL SOLAIRE LES

LE RAYONNEMENT SOLAIRE LA COUCHE D OZONE L INDEX UV LES EFFETS DES UV BÉNÉFIQUES NÉFASTES IMMÉDIATS NÉFASTES RETARDÉS LE CAPITAL SOLAIRE LES LE RAYONNEMENT SOLAIRE LA COUCHE D OZONE L INDEX UV LES EFFETS DES UV BÉNÉFIQUES NÉFASTES IMMÉDIATS NÉFASTES RETARDÉS LE CAPITAL SOLAIRE LES PHOTOTYPES LES PROTECTIONS SOLAIRES LA PROTECTION PHYSIQUE LA

Plus en détail

Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies

Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies plan Le spectre électromagnétique Les 4 classes de laser et exemples au laboratoire Les 3 Types d exposition Les 3 Effets du rayonnement

Plus en détail

obs.3/4 Couleur et quantité de matière évaluation

obs.3/4 Couleur et quantité de matière évaluation obs.3/4 Couleur et quantité de matière évaluation Classe : Nom : Note : appréciation: Première partie : «Des carottes pour protéger ma peau!» A l aide des documents (1 à 5) et de votre cours, vous expliquerez

Plus en détail

Accessibilité Numérique

Accessibilité Numérique Université Montpellier 2 Master 2 Informatique Stage de recherche Accessibilité Numérique Yoann BONAVERO Encadrement : LIRMM - Équipe MAREL Marianne Huchard et Michel Meynard Table des matières 1 4 1.1

Plus en détail

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011)

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011) LES PATHOLOGIES (Document mis à jour le 26 septembre 2011) Page 1 sur 3 Table des matières Les pathologies... 3 Agnosie visuelle :... 3 Albinisme :... 3 Aniridie :... 3 Astigmatisme :... 3 Atrophie optique

Plus en détail

SÉNIORS 60 ans et plus VOTRE VUE, UN BIEN PRÉCIEUX. www.opticeo.fr

SÉNIORS 60 ans et plus VOTRE VUE, UN BIEN PRÉCIEUX. www.opticeo.fr SÉNIORS 60 ans et plus VOTRE VUE, UN BIEN PRÉCIEUX. www.opticeo.fr LES RENDEZ-VOUS DE LA PRÉVENTION Si l évolution de la presbytie ralentit vers 60 ans, le vieillissement de l œil s accompagne souvent

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail

LA PERFORMANCE VUE PARCHEVILLARD

LA PERFORMANCE VUE PARCHEVILLARD LA PERFORMANCE VUE PARCHEVILLARD LORS D UNE ACTIVITÉ SPORTIVE, UNE BONNE VISION AMÉLIORE LA PERFORMANCE. C EST UN FAIT, 80 % DES INFORMATIONS REQUISES POUR LA PRATIQUE D UN SPORT PASSENT PAR LA VUE. DES

Plus en détail

Fiche Technique. Film pour serres. Films pour serres. L assortiment de films pour serres. Puissance supérieure. Longévité.

Fiche Technique. Film pour serres. Films pour serres. L assortiment de films pour serres. Puissance supérieure. Longévité. Film pour serres 1 Films pour serres Les films pour serres ont une longue vie, une puissance supérieure et une transmission lumineuse élevée avec des caractéristiques optiques. Le film apporte une contribution

Plus en détail

Exposition au rayonnement solaire. Forum santé sécurité 24/4/2012

Exposition au rayonnement solaire. Forum santé sécurité 24/4/2012 Exposition au rayonnement solaire Forum santé sécurité 24/4/2012 Règlement grand-ducal du 26 juillet 2010 La durée minimale d exposition déclenchant les mesures : 240 heures/an. L employeur est tenu de

Plus en détail

Le filtre Calcium-K pour l imagerie solaire Par Howard L. Cohen, janvier 2014

Le filtre Calcium-K pour l imagerie solaire Par Howard L. Cohen, janvier 2014 Le filtre Calcium-K pour l imagerie solaire Par Howard L. Cohen, janvier 2014 Les très belles images du Soleil faites par Howard Eskildsen et que l on peut voir sur le site web du Alachua Astronomy Club

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections I. Construction d'un œil réduit : 1- Maquette de l œil : Après avoir observé la maquette de l œil, rechercher les éléments optiques la constituant. 2- A retenir

Plus en détail

Une visibilité à toute épreuve

Une visibilité à toute épreuve Glissenordic.com Souvent négligé, le choix d un masque de ski ne doit toutefois pas être pris à la légère, en effet, il a pour finalité d accroitre la visibilité et ce, même si les conditions climatiques

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profi tons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail

pour améliorer votre confort visuel au travail

pour améliorer votre confort visuel au travail pour améliorer votre confort visuel au travail 1 Consultez un ophtalmologiste pour détecter un éventuel défaut visuel Myopie, astigmatisme, hypermétropie, presbytie sont les troubles pouvant altérer votre

Plus en détail

Un été de prévention et de sensibilisation au cancer de la peau

Un été de prévention et de sensibilisation au cancer de la peau Un été de prévention gustaveroussy.fr Suivez-nous sur ET VOUS, COMBIEN DE GRAINS DE BEAUTÉ AVEZ-VOUS DANS LE DOS? QU EST-CE QUE LE MÉLANOME? Le mélanome est une tumeur de la peau de l adulte (rare chez

Plus en détail

BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE

BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE BTS - SUJET D'OPTIQUE PHYSIQUE DATE : 04/01/16 DUREE : 45min MATIERE : OPTIQUE PHYSIQUE CLASSE : TS A NOM DE L ENSEIGNANT : M. JUANICO Exercice 1 : Cours (7 points) 1/ Faire le dessin du montage du cours

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Les dangers du laser pour les yeux THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Activité documentaire (1,5h) Les dangers du

Plus en détail

Spectroscopie UV - visible

Spectroscopie UV - visible Spectroscopie UV - visible ACTIVITES 6 Activité de découverte 2 : Spectre et couleur Le «vert malachite» est un colorant organique de synthèse. La teinte de ses solutions (document 1) ressemble à celle

Plus en détail

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère Réception du rayonnement solaire à la limite de l atmosphère Processus d appauvrissent du rayonnement solaire par les différentes couches atmosphérique

Plus en détail

Bon sens sous le soleil

Bon sens sous le soleil Bon sens sous le soleil Prévenir le cancer de la peau Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Photos : Getty Images S amuser au soleil connaître les risques Bien que les activités de

Plus en détail

Blocage des rayons UV de billes en nylon

Blocage des rayons UV de billes en nylon Blocage des rayons UV de billes en nylon Question scientifique: Quelles sont, dans l ordre, les meilleurs façons d empêcher les billes de réagir aux rayons UV? Hypothèse #1 : Nous pensons que la crème

Plus en détail

bronzer oui... mais se protéger!

bronzer oui... mais se protéger! du grain de beauté au mélanome! Le grain de beauté est une tache pigmentée qui apparaît sur la peau dans l enfance. Il est développé à partir de mélanocytes. Chez l adulte on retrouve environ une vingtaine

Plus en détail

www.mega-optic.com Votre paire de verres Progressifs Méga Optic

www.mega-optic.com Votre paire de verres Progressifs Méga Optic Votre paire de verres Progressifs Méga Optic Votre opticien, Partenaire de Méga Optic, vous propose une large gamme de verres progressifs fabriqués avec soin dans notre usine, intégralement en France.

Plus en détail

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES 1 Les tests automatiques Acuité en vision de loin Recherche d une hypermétropie test de la bonnette Test Rouge / Vert Dépistage de l astigmatisme Etude des phories (tendance

Plus en détail

lumière blanche flash électronique

lumière blanche flash électronique 3. La lumière Le mot photographie veut dire «dessiner avec la lumière». La qualité de la lumière est donc très importante et primordiale. On utilise de la lumière naturelle que l on nomme aussi «lumière

Plus en détail

DS SCIENCES-PHYSIQUES. Premières 5-6-7 S. Mardi 10 novembre 2015

DS SCIENCES-PHYSIQUES. Premières 5-6-7 S. Mardi 10 novembre 2015 DS SCIENCES-PHYSIQUES Premières 5-6-7 S Mardi 10 novembre 2015 Sans moyen de communication Sans documents Calculatrice Autorisée Durée : 2 heures Bien lire le sujet avant de commencer car les 4 parties

Plus en détail

http://vision-laser.info/la cornée.html

http://vision-laser.info/la cornée.html Chirurgie réfractive Anatomie de l œil : L'œil humain est l'organe des sens essentiel à la perception du monde qui nous entoure par l'acquisition constante des informations nouvelles que notre cerveau

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Paramétrer sa caméra pour l'image (1)

Paramétrer sa caméra pour l'image (1) Paramétrer sa caméra pour l'image (1) La lumière La lumière est un phénomène physique, un transport d'énergie sans transport de matière. La lumière solaire est un rayonnement électromagnétique dont le

Plus en détail

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Questions pour réfléchir : Q. p.10. Une onde de lumière naturelle tombe sur une vitre plate sous un angle de 5 o. Décrivez l état de polarisation du

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Notre organisme est en relation avec le milieu extérieur par l intermédiaire des organes sensoriels. Ce sont des organes qui contiennent des cellules spécialisées

Plus en détail

Jeux de lumière et de couleurs

Jeux de lumière et de couleurs Jeux de lumière et de couleurs SWISSLAMEX TISSUE : la symbiose entre verre et métal donne vie aux façades Bützberg, le 24 septembre 2013. Les métaux produisent un effet particulier sur une façade : celle-ci

Plus en détail

LA DMLA Mise au point sur les traitements actuels de la Dégénérescence Maculaire Liée à l Age

LA DMLA Mise au point sur les traitements actuels de la Dégénérescence Maculaire Liée à l Age Association Regards et Contrastes Conférence du 15 décembre 2006 à l Athénée Municipale de Bordeaux Présentation proposée par le Docteur Arnaud Bernard Ophtalmologue Rétinologue LA DMLA Mise au point sur

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ QUIZ? 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ Testez vos enfants 10 questions pour jouer avec vos enfants 2. Nous sommes tous sensibles au soleil. VRAI! Le soleil est dangereux pour

Plus en détail

Vous voulez soutenir vos yeux de façon naturelle? Vos yeux, un bien précieux, apportez-leur une alimentation optimale

Vous voulez soutenir vos yeux de façon naturelle? Vos yeux, un bien précieux, apportez-leur une alimentation optimale Vos yeux, un bien précieux, apportez-leur une alimentation optimale Vous voulez soutenir vos yeux de façon naturelle? Cette brochure vous aidera à maintenir votre acuité visuelle en bonne condition. Des

Plus en détail

Qu'est ce que la cataracte? Quels sont les premiers symptômes?

Qu'est ce que la cataracte? Quels sont les premiers symptômes? Qu'est ce que la cataracte? La cataracte correspond à une baisse significative d acuité visuelle en rapport avec l'opacification du cristallin, lentille transparente située à l'intérieur de l'œil et permettant

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

Partie sciences physiques

Partie sciences physiques I) L'ŒIL Partie sciences physiques Coupe de l'œil Muscle (corps ciliaire) Ligament (zonule) Cornée Sclérotique Rétine Humeur aqueuse Iris Cristallin Humeur vitrée Nerf optique Description Sclérotique :

Plus en détail

Photographie de nuit et longue exposition. f4.5 1 seconde ISO 200

Photographie de nuit et longue exposition. f4.5 1 seconde ISO 200 Photographie de nuit et longue exposition f4.5 1 seconde ISO 200 Ingrédients fortement recommandé La nuit! Votre appareil photo Une source de lumière : Lampadaire Lumière des voitures La lune Des chandelles

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques

Les cellules photovoltaïques Le texte qui suit est extrait intégralement du site web suivant: http://e-lee.hei.fr/fr/realisations/energiesrenouvelables/filieresolaire/mppt/mppt/principes.htm 1 Principe Les cellules photovoltaïques

Plus en détail

Didactique Kit de chimie

Didactique Kit de chimie Kit de chimie Français p 1 Version : 1110 1 Description 1.1 Généralités Le kit effet d un azurant sur le coton permet la mise en œuvre d une réaction photochimique en utilisant un azurant optique. Cette

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BIOLOGIE CELLULAIRE Présentés par Mr CHELLI A.

TRAVAUX PRATIQUES DE BIOLOGIE CELLULAIRE Présentés par Mr CHELLI A. TP N 1 DE BIOLOGIE CELLULAIRE : INITIATION A LA MICROSCOPIE Introduction : L œil humain ne peu distinguer des objets mesurant moins de 0,2 mm. Le microscope devient donc nécessaire pour l observation de

Plus en détail

secrets de beauté #5 préparez votre peau à l été!

secrets de beauté #5 préparez votre peau à l été! préparez votre peau à l été! à plus ou moins fortes expositions, et sans protection, les rayons ultraviolets sont extrêmement nocifs pour les cellules profondes de l épiderme car ils entraînent des lésions

Plus en détail

PROGRESSION. Agir. Sciences Physiques 1 S. Observer. Olivier Gayrard. Nom : Prénom : Cahier de suivi des compétences 2014/2015.

PROGRESSION. Agir. Sciences Physiques 1 S. Observer. Olivier Gayrard. Nom : Prénom : Cahier de suivi des compétences 2014/2015. PROGRESSION Sciences Physiques 1 S Olivier Gayrard Observer Comprendre Nom : Prénom : Cahier de suivi des compétences Agir 2014/2015 Lycée Saint Joseph Gaillac Compétences générales Les curseurs compétences

Plus en détail

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée L opération du kératocône Technique du cross linking pour traiter la cornée Introduction Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération du kératocône par

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

La prévention contre le risque UV

La prévention contre le risque UV Dossier La prévention contre le risque UV «Une nouvelle étape dans la démarche de Prévention Santé et Sécurité d Eurovia» Routes, autoroutes, lignes de train, de tramway ou de métro, plates-formes aéroportuaires

Plus en détail

Le rayonnement thermique est un rayonnement électromagnétique émis par un corps dense qui dépend de sa température.

Le rayonnement thermique est un rayonnement électromagnétique émis par un corps dense qui dépend de sa température. Chapitre 1 : Ondes et particules, support d information Sources de rayonnements doc 1 : le rayonnement électromagnétique. Le Soleil, comme tous les corps célestes, émet des rayonnements électromagnétiques

Plus en détail

GUIDE DES TAILLES SUIVEZ LE GUIDE. Bien choisir ses lunettes de soleil! Quelques conseils de nos opticiens et relookeurs

GUIDE DES TAILLES SUIVEZ LE GUIDE. Bien choisir ses lunettes de soleil! Quelques conseils de nos opticiens et relookeurs GUIDE DES TAILLES Bien choisir ses lunettes de soleil! Quelques conseils de nos opticiens et relookeurs SUIVEZ LE GUIDE 1. Quel matériau pour quelle utilisation? Pour le sport, privilégiez des matières

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) CHAPITRE 5 Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) I. Introduction 55 II. Prévalence 56 III. Facteurs de risque 56 IV. Diagnostic 56 V. Formes cliniques 58 VI. Traitement 60 Nouveau programme Item

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013 Sensibilisation à la Sécurité LASER Aspet, le 26/06/2013 Modes d émission LASER P c P 0 P moy 0 Emission pulsée Salve ou train de N impulsions Emission continue Q i t i t Longueur d onde λ Emission continue

Plus en détail

Atelier Photo Plaisir

Atelier Photo Plaisir Atelier Photo Plaisir Lumière Température de couleur Balance des blancs Mars 2016 Atelier Photo Plaisir Blanc Infrarouge Température RVB Couleur chaude Trichromie Flash Lumière Lumière naturelle Incandescente

Plus en détail

Utilisation des filtres en photographie.

Utilisation des filtres en photographie. Utilisation des filtres en photographie. Le filtre de protection neutre, ou filtre UV C est le filtre le plus connu, dont vous avez peut-être déjà entendu parler. Il n a aucun effet sur l image, et ne

Plus en détail

Le résidentiel en Altitude et dans les Hauts

Le résidentiel en Altitude et dans les Hauts CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS Le résidentiel en Altitude et dans les Hauts Jean-Louis IZARD Enseignant-chercheur à l ENSA-Marseille Laboratoire ABC izard@marseille.archi.fr Avertissement Cet article

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

La DMLA. Dégénérescence maculaire liée à l âge

La DMLA. Dégénérescence maculaire liée à l âge La DMLA Dégénérescence maculaire liée à l âge Définition Maladie dégénérative de la rétine, qui débute après 55 ans. Elle est due à l accumulation de déchets au niveau de la rétine qui ne sont plus évacués.

Plus en détail

Prévention des troubles. Moi et MA. Je m évalue. Je m informe PRÉSENTS POUR VOTRE AVENIR

Prévention des troubles. Moi et MA. Je m évalue. Je m informe PRÉSENTS POUR VOTRE AVENIR Prévention des troubles Moi et MA VUE Je m évalue Je m informe PRÉSENTS POUR VOTRE AVENIR Dr Dan LEBUISSON, Chef de service consultant de l hôpital Foch Expert près des tribunaux Ophtalmologiste consultant

Plus en détail

S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S

S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S Verres CORRECTEURS photochromiques POLARISANTS Younger Optics présente Drivewear, le verre correcteur conçu pour moduler et améliorer la perception du porteur

Plus en détail

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Document 1: L'astronomie de l'invisible Les astronomes s'intéressent beaucoup aux rayonnements électromagnétiques appartenant aux domaines non visibles.

Plus en détail

L orthoptiste et le patient diabétique

L orthoptiste et le patient diabétique L orthoptiste et le patient diabétique Céline FIZAINE Complications oculaires du diabète: La Rétinopathie Diabétique (RD) La rétine est un tissu nerveux, constituée de deux zones : la macula qui permet

Plus en détail

BASES DE LA FLUORESCENCE

BASES DE LA FLUORESCENCE BASES DE LA FLUORESCENCE Aurélie Le Ru, Ingénieur d étude CNRS Agrobiosciences, Interactions et Biodiversité, Plateau d imagerie, 24 chemin de Borde Rouge 31326 Castanet-Tolosan Cedex leru@lrsv.ups-tlse.fr

Plus en détail

Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008

Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008 Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008 Lumière non polarisée : La polarisation est un phénomène provenant du caractère ondulatoire de la lumière. La lumière est une onde, c'est à dire

Plus en détail

Document de synthèse. Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum

Document de synthèse. Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum Document de synthèse Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum Table des matières 1. Introduction 3 2. Sensibilité à la lumière : une mesure complexe 3 3. Ne vous faites

Plus en détail

G L A S S U N L I M I T E D

G L A S S U N L I M I T E D G L A S S U N L I M I T E D ARTLITE A R T L I T E Depuis plusieurs années déjà, le vitrage occupe une place privilégiée en architecture. Il est choisi en fonction de ses performances, recherché pour la

Plus en détail

Mode d'emploi pour télescope 1000-114 Seben Star Sheriff www.seben.com

Mode d'emploi pour télescope 1000-114 Seben Star Sheriff www.seben.com Mode d'emploi pour télescope 1000-114 Seben Star Sheriff www.seben.com ATTENTION! L'OBSERVATEUR NE DOIT EN AUCUN CAS REGARDER DIRECTEMENT DANS LE SOLEIL. NI À TRAVERS LA LUNETTE CHERCHEUSE NI À TRAVERS

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur?

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? Notions et contenus Compétences attendues Couleur, vision et image Couleur des objets.

Plus en détail

II. LA LUMIERE BLANCHE

II. LA LUMIERE BLANCHE CHAPITRE 3 COULEURS ET ARTS I. LA, COULEUR. DE. LA.. MATIERE La couleur d'un matériau ou d'un objet dépend de : - sa matière, par les colorants et pigments qu'elle contient; - la lumière qui l'éclaire.

Plus en détail

METHODOLOGIE DE CONSTRUCTION D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE EN ARTS VISUELS

METHODOLOGIE DE CONSTRUCTION D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE EN ARTS VISUELS METHODOLOGIE DE CONSTRUCTION D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE EN ARTS VISUELS Tout enseignant est confronté à la question de l apprentissage de ses élèves. Qu est-il opportun qu ils apprennent? Une partie

Plus en détail