Directives pour l établissement des plans fixant les limites des constructions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Directives pour l établissement des plans fixant les limites des constructions"

Transcription

1 Directives pour l établissement des plans fixant les limites des constructions Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR) Service des immeubles, patrimoine et logistique (SIPAL) Service du développement territorial (SDT) Département des infrastructures et des ressources humaines Avril 2015

2

3 2 PREAMBULE La plupart des communes ont compris aujourd'hui l'intérêt d'établir des plans d affectation détaillés pour assurer la conservation du patrimoine architectural et urbanistique des bourgs et villages, tout en y permettant de nouvelles constructions et l'adaptation aux besoins contemporains. Ces plans tentent de résoudre les conflits entre des intérêts parfois divergents tels que la protection de valeurs architecturales et urbanistiques et la nécessité d'assurer fluidité et sécurité du trafic. Dans ce domaine, LE PLAN FIXANT LA LIMITE DES CONSTRUCTIONS est un document important de l'aménagement local; il intéresse au premier chef la Direction générale de la mobilité et des routes, responsable du réseau des routes cantonales, le Service immeubles, patrimoine et logistique division patrimoine pour ce qui a trait à la conservation des valeurs architecturales, et le Service du développement territorial pour ce qui touche aux espaces de rue, de place et aux prolongements extérieurs des constructions. Pour garantir la meilleure coordination possible de ces domaines, le Département des infrastructures et des ressources humaines publie la présente plaquette à l'attention des Municipalités et des bureaux techniques appelés à conseiller les autorités locales dans ces domaines.

4 3 INTRODUCTION Si l'établissement de plans fixant la limite des constructions a été au début une préoccupation relevant essentiellement du domaine de la circulation routière, on s'est rapidement aperçu que leur application pose des problèmes liés à l'urbanisme et à la protection du patrimoine architectural. C'est ainsi que les effets de ces limites ont été assouplis grâce à l'introduction de la "teinte rose" protégeant des bâtiments ayant une certaine valeur architecturale. Dans le cas de transformations intérieures ou d un agrandissement de minime importance, la teinte rose dispense le propriétaire de l inscription d une mention de précarité au registre foncier. Les fronts d implantation et les bandes d implantation obligatoire ont été prévus pour assurer la protection des bâtiments ou des ensembles ayant une certaine valeur urbanistique ou architecturale. Il est donc utile de préciser le but des différentes mesures liées à la définition des limites des constructions. 1. BASES LEGALES CONFORMEMENT A L'ART. 36 de la loi sur les routes du (LRou) BUT : Réserver les espaces nécessaires à la construction ou modification de routes afin d'assurer la circulation routière en général. L'art. 36 LRou fixe les limites légales des constructions en fonction de la classification des routes cantonales et communales. Il s'applique automatiquement à l'ensemble du réseau routier (sauf autoroutes), sous réserve des plans d affectation et des plans de quartier fixant la limite des constructions. La Direction générale de la mobilité et des routes encourage les communes à établir un plan de classification des routes communales conformément à l'art. 6 al. 2 de la LRou. Ce plan détermine de manière claire la classe de la route et donc une limite des constructions dans le cas où celle-ci est définie conformément à l art. 36 LRou. Depuis le 16 février 2005, le panneau de début et de fin de localité délimite les tronçons "en traversée de localité" et "hors traversée de localité". Les procès verbaux de délimitation de traversée ont été abrogés. Remarque : Pour des motifs de cohérence et de clarté sur les plans d affectation, la limite des constructions définie conformément à l art. 36 de la LRou n est pas figurée sur le plan. En cas de modification de l art. 36 de la LRou, l adaptation des limites est implicite sur ces plans. 2. LIMITES SELON PLAN D AFFECTATION OU PLAN DE QUARTIER FIXANT LES LIMITES DES CONSTRUCTIONS BUT : Adapter les limites de constructions aux conditions locales spécifiques, en tenant compte des critères de la circulation routière, de la protection des monuments historiques et des contraintes urbanistiques.

5 4 Des plans d affectation ou plans de quartier fixant les limites des constructions permettent de définir des distances supérieures ou inférieures aux distances légales fixées par l'art. 36 LRou en fonction des différentes contraintes intervenant dans l'aménagement local (circulation, protection du patrimoine, affectation, etc.). Leur application, à l'intérieur des localités essentiellement, c'est-à-dire dans le périmètre des zones à bâtir, s'effectue sur l'ensemble des parcelles du périmètre, construites ou non, et peut contribuer en particulier, à éviter l'inscription d'un trop grand nombre de mentions de précarité sur des bâtiments existants qui seraient frappés par des limites légales (art. 36 LRou). Ces plans sont de compétence communale et doivent être approuvés par la/le chef/fe du Département compétent. Ils se substituent aussi bien à l'art. 36 LRou qu'au règlement communal sur le plan d affectation (par exemple distances aux limites des parcelles). Ils sont établis en règle générale à l'échelle du plan cadastral. Des objectifs divergents et quelquefois contradictoires dans l'établissement des plans fixant les limites des constructions réclament des mesures différenciées que nous présentons ci-dessous. Remarque : Aucune limite des constructions ne doit être figurée sur le domaine public (DP). Si la limite des constructions est confondue avec la limite du domaine public, la limite du DP est doublée par un liseré de couleur rouge. Bâtiments ou groupes de bâtiments ne représentant pas d'obstacle pour la circulation routière 2.1 PRINCIPE Les limites des constructions sont fixées en fonction des conditions locales spécifiques de la circulation routière et passent devant la façade des bâtiments existants. Les distances peuvent être inférieures à celles définies par l'art. 36 LRou.

6 5 Note : Sur les parcelles non construites, les mêmes critères régissent l'établissement des limites des constructions. Ainsi, pour assurer une bonne intégration des nouvelles constructions et conserver ou créer un espace de rue harmonieux, il peut être souhaitable de réduire, par rapport à l'art. 36 LRou, la distance entre l'axe de la chaussée et la limite des constructions. Exemple : limite des constructions légale conformément à l'art. 36 LRou (figurée de couleur orange à titre indicatif pour cet exemple) limite des constructions selon plan avec date d'approbation bord de la chaussée axe de la route 2.2 LIMITE DES CONSTRUCTIONS SECONDAIRES Une limite des constructions secondaires réservée à l'implantation de constructions de minime importance (garage, annexe, etc.) peut assouplir la limite définie pour les constructions principales, pour autant que les conditions de circulation et de sécurité routière le permettent. 2.3 LIMITE DE VOIRIE La limite de voirie (emprise de la route et des trottoirs) est une indication supplémentaire si les projets de création ou de modification d'une route sont connus avec précision. Elle a une valeur informative pour des ouvrages tels que murs de soutènement, place de stationnement, pouvant s'implanter à l'intérieur des limites des constructions.

7 6 Bâtiments ou groupes de bâtiments représentant une contrainte pour la circulation routière Mesures de dérogations temporaires assurant le maintien de bâtiments ou de groupes de bâtiments 2.4 MENTION DE PRECARITE La limite des constructions est fixée en fonction des seuls critères de la circulation routière et passe au travers de bâtiments existants n'ayant peu ou pas de valeur architecturale ou urbanistiques. Les bâtiments ou parties de bâtiments touchés peuvent être entretenus. Le Canton est l autorité compétente pour octroyer une mention de précarité à une parcelle qui borde une route cantonale hors traversée de localité. Pour tous les autres cas la commune est l autorité compétente. Si l'autorité compétente accepte l'inscription d'une mention de précarité au Registre foncier, ces bâtiments peuvent être transformés; en cas d'expropriation formelle nécessaire pour améliorer la circulation routière, la valeur des transformations apportées au bâtiment ne sera pas prise en considération pour fixer l'indemnisation. Des bâtiments ayant une valeur architecturale ou urbanistique (à l'exception des bâtiments classés monuments historiques) peuvent exceptionnellement être frappés par une limite des constructions, s'ils posent des problèmes particulièrement graves pour la circulation routière.

8 7 2.5 TEINTE ROSE Si les bâtiments, qui constituent une contrainte pour la circulation routière, ont une valeur architecturale sans toutefois que leur implantation actuelle soit à conserver du point de vue urbanistique, la limite des constructions sera fixée en fonction de la possibilité d'amélioration de la circulation routière à moyen ou long terme. La limite des constructions passera à travers les bâtiments existants en appliquant cependant la teinte rose sur les bâtiments ou parties de bâtiments grevés par des limites de constructions. Cette mesure permet la transformation de la partie teintée en rose sans inscription d'une mention de précarité au Registre foncier. Mesures pérennisant une cohérence urbanistique 2.6 FRONT D IMPLANTATION OBLIGATOIRE Si les bâtiments faisant obstacle à la circulation routière ont une valeur urbanistique et/ou une valeur patrimoniale conférée(s) par l inventaire des sites bâtis en Suisse (ISOS) et que leur emplacement actuel ne doit pas être modifié, la mesure de protection prévaut sur la contrainte de la circulation routière et la limite des constructions contourne les façades. Dans ce cas, et pour garantir les qualités urbanistiques et historiques, la limite des constructions devient un front d'implantation obligatoire. Cette situation se présente souvent dans les centres de villages et de bourgs anciens (par exemple lorsque ces ensembles occupent une position déterminante dans le tissus urbain, ou lorsqu ils contribuent au caractère spécifique d une rue historique, etc.).

9 8 2.7 BANDE D IMPLANTATION OBLIGATOIRE A l'exception du front d'implantation obligatoire (2.6), toutes les mesures décrites ci-dessus définissent la position la plus rapprochée d'une construction par rapport à la route, mais laissent toute liberté en ce qui concerne l'implantation en retrait de cette limite. Or, il est des situations où ce deuxième aspect devient tout aussi important si l'on veut éviter, par exemple, des "trous" dans la façade d'une rue créés par l'implantation d'une construction nouvelle trop en retrait, ou si l'on cherche à maintenir ou à rétablir le caractère d'une ruelle étroite (par exemple ruelle pour piétons, rue historique). Ces situations se présentent fréquemment dans les centres de villages ou de bourgs anciens, où les constructions sont soit en ordre contigu, soit très rapprochées les unes des autres. Il s'agit dans ce cas de définir une bande d'implantation obligatoire qui peut être assimilée à la mesure définie sous point 2.6 (front d'implantation obligatoire). La définition d une bande d implantation obligatoire répond aux mêmes circonstances et poursuit les mêmes objectifs que ceux qui prévalent pour le front d implantation obligatoire. Cependant par cette mesure une souplesse est laissée à l implantation des constructions dans une bande d implantation qui peut avoir plusieurs mètres de largeur, définissant ainsi une zone à l intérieur de laquelle la façade doit être implantée tout en permettant, en plan, des décrochements de la façade et avec celles des bâtiments voisins. Les dispositions de l art. 80 de la Loi sur l aménagement du territoire et les constructions (LATC) doivent être respectées. Ces deux mesures 2.6 et 2.7 peuvent s'appliquer également sur les parcelles pas ou peu construites afin de rétablir, par exemple, le caractère d'un espace modifié après démolition d'un bâtiment ou afin de poursuivre l urbanisation caractéristique d une rue. 3. PROCEDURE POUR ETABLIR OU MODIFIER UN PLAN D AFFECTATION FIXANT LA LIMITE DES CONSTRUCTIONS L alinéa 3 de l art. 9 de la LRou donne les principes relatifs à l établissement des plans d affectation fixant la limite des constructions. Le titre V de la Loi sur l aménagement du territoire et les constructions (LATC) définit en particulier les dispositions générales et la procédure d établissement pour les plans d affectation. Pour rappel, la radiation, la modification et l'établissement d'un nouveau plan des LC font l'objet d'un examen préalable, puis d'une mise à l'enquête et sont approuvés par la/le Chef/fe du Département des infrastructures et des ressources humaines.

10 9 Remarque : Cinq exemplaires du projet suffisent pour l examen préalable d un plan d affectation fixant la limite des constructions auprès des services de l Etat. Ils sont à envoyer au voyer des routes de la région concernée. 4. CONSTITUTION D UNE BASE DE DONNEES INFORMATIQUE Les LC font partie des 17 principales restrictions de droit public à la propriété foncière (RDPPF) définies par la Confédération. Elles font partie de la base de données du cadastre RDPPF et doivent être accessibles au public, conformément à l art. 10 de la Loi sur la géoinformation du 8 mai 2012 (LGéo). Le Canton de Vaud prend à sa charge la saisie et la constitution de cette base de données. Les travaux de saisie ont débuté en 2015 et devraient s achever en Ainsi, les LC seront accessibles de manière simple et directe pour le public. Il y aura une meilleure lisibilité de la LC pour une requête donnée. 5. REMARQUES FINALES Le respect du caractère de la localité doit être défini par le règlement communal sur les constructions et être respecté aussi bien pour les travaux de transformation que pour les constructions nouvelles qui s'implanteraient en retrait des limites des constructions. Les notions de "front d'implantation obligatoire" de "bande d'implantation obligatoire" et de "limite des constructions secondaires" doivent permettre, avec la "teinte rose", une application nuancée des limites des constructions en fonction des préoccupations de circulation, de modération de trafic, de conservation du patrimoine architectural et de mise en valeur des qualités urbanistiques des bourgs et villages. Les services concernés SIPAL-MS, DGMR et SDT se tiennent à disposition des municipalités et de leurs mandataires pour tout renseignement préalable à l élaboration des plans. Annexes : Exemple commune de l Abbaye Exemple commune de Goumoëns-la-Ville Directive avec exemples

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

DIRECTIVE du Conseil d Etat sur l intégration des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques dans le patrimoine bâti et paysager

DIRECTIVE du Conseil d Etat sur l intégration des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques dans le patrimoine bâti et paysager DIRECTIVE du Conseil d Etat sur l intégration des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques dans le patrimoine bâti et paysager Table des matières page 1. Préambule 2 2. Bases légales de la directive

Plus en détail

PRÉAVIS N 74 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 74 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 74 AU CONSEIL COMMUNAL Vente d une surface de 268 m 2 comprenant la parcelle N o 1191 et une fraction de la parcelle N o 419, au prix de CHF 2'000'000.-, pour l extension de l Hôtel Real à Rive,

Plus en détail

fiche de cas n 18 Règles générales concernant les enseignes

fiche de cas n 18 Règles générales concernant les enseignes Réglementation relative à la publicité applicable au 1er juillet 2012 Présentation adaptée à la configuration démographique du département de la Manche Les autorisations nécessaires Article L581-18 du

Plus en détail

Date proposée pour la séance de la commission: - Lundi 16 février 2015 à 20 h 00 Salle Mont-Blanc, Montoly 1

Date proposée pour la séance de la commission: - Lundi 16 février 2015 à 20 h 00 Salle Mont-Blanc, Montoly 1 Préavis municipal n 77 relatif à la modification partielle du règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions (toits plats et zone d'équipements publics) Date proposée pour la

Plus en détail

1. Quels documents sont nécessaires pour une annonce?

1. Quels documents sont nécessaires pour une annonce? Delémont, le 22 juillet 2014 /DAT /bc PANNEAUX SOLAIRES EN TOITURE - PROCÉDURE TRANSITOIRE D'ANNONCE La révision de la Loi fédérale sur l'aménagement du territoire (LAT), entrée en vigueur le 1 er mai

Plus en détail

PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN SAINT-JEAN

PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN SAINT-JEAN Commune de Morges PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN SAINT-JEAN 1. Zone de l'habitat collectif Destination Ordre de construction Art. 1.1 - Cette zone est destinée à l'habitat collectif. Le degré de sensibilité

Plus en détail

CONSULTATION SUR L AFFICHAGE PUBLIC

CONSULTATION SUR L AFFICHAGE PUBLIC CONSULTATION SUR L AFFICHAGE PUBLIC Le Conseil administratif de la Ville de Genève met en consultation le projet de concept directeur de l'affichage public en Ville de Genève. Toute personne intéressée

Plus en détail

fiche de cas n 22 pré-enseignes temporaires hors agglomération

fiche de cas n 22 pré-enseignes temporaires hors agglomération Réglementation relative à la publicité applicable au 1er juillet 2012 Présentation adaptée à la configuration démographique du département de la Manche fiche de cas n 22 Article L581-20 du code de l'environnement

Plus en détail

CHAPITRE IV - ZONE UC

CHAPITRE IV - ZONE UC ZONE UC CHAPITRE IV - ZONE UC Caractère de la zone UC : Il s'agit d'un espace urbain péricentral de densité moyenne principalement destiné à l'habitat et aux services, où les bâtiments sont construits

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL 05/2012 Révision du plan général d affectation

PREAVIS MUNICIPAL 05/2012 Révision du plan général d affectation PREAVIS MUNICIPAL 05/2012 Révision du plan général d affectation Municipalité de 1081 Montpreveyres Modifications des articles du Règlement général sur l aménagement du territoire et les constructions

Plus en détail

PLAN LOCAL d'urbanisme

PLAN LOCAL d'urbanisme PLAN LOCAL d'urbanisme Approuvé HOLTZWIHR 3. Orientations d Aménagement et de Programmation Le REVISION Approuvée par Délibération du Conseil Municipal du Le Maire SOMMAIRE Préambule... 2 1. La mise en

Plus en détail

LOCAL D URBANISME 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LOCAL D URBANISME 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Strasbourg Communauté Urbaine Commune de SOUFFELWEYERSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Février 2008 1 Le Projet d Aménagement et

Plus en détail

Autorisations et procédures pour construction et démolition LONAY

Autorisations et procédures pour construction et démolition LONAY Autorisations et procédures pour construction et démolition LONAY Documents à fournir Dispense d enquête (avec signature des voisins) Lorsque la construction entreprise nécessite une demande de dispense

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Loir-et-Cher Commune de Salbris Pièce 3 Plan Local d Urbanisme Orientations d Aménagement et de Programmation ECMO Sarl 1 rue Nicéphore Niepce 45700 VILLEMANDEUR Tèl : 02.38.89.87.79 Fax

Plus en détail

4. Justification du choix de la ZACC

4. Justification du choix de la ZACC 4. 4. JUSTIFICATION DU CHOIX DE LA ZACC... 95 4.1. ANALYSE DES ZONES A AMENAGEMENT COMMUNAL CONCERTE (ZACC)... 95 4.1.1. Les ZACC sur l ensemble de l entité de Namur... 95 4.1.2. Les ZACC reprises en zones

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Ce règlement est établi conformément à l'article R 123.21 du Code de l'urbanisme TITRE I DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION TERRITORIAL DU PLAN Le présent

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève,

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève, Loi sur l application de la loi fédérale sur les chemins pour piétons et les chemins de randonnée pédestre L 1 60 du 4 décembre 1998 (Entrée en vigueur : 6 février 1999) Le GRAND CONSEIL de la République

Plus en détail

CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE

CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE Janvier 2015 PRÉAMBULE La loi Engagement National pour l Environnement du 12 juillet 2010, complétée par le décret du 30 janvier 2012 a fait

Plus en détail

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le PLU/PLUi et Consommation de l espace Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le cadre réglementaire - La loi SRU du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au

Plus en détail

LIBERTE ET PATRIE CANTON DE VAUD. PLAN D'AFFECTATION CANTONAL - No 306 COMMUNE DE MORGES AU LIEU - DIT MARCELIN REGLEMENT

LIBERTE ET PATRIE CANTON DE VAUD. PLAN D'AFFECTATION CANTONAL - No 306 COMMUNE DE MORGES AU LIEU - DIT MARCELIN REGLEMENT LIBERTE ET PATRIE CANTON DE VAUD PLAN D'AFFECTATION CANTONAL - No 306 COMMUNE DE MORGES AU LIEU - DIT MARCELIN REGLEMENT Le chef du Département: Le chef de Service des Bâtiments: Soumis à l'enquête publique

Plus en détail

VILLE DE GLAND MODIFICATION DU PLAN DES ZONES ET PLAN PARTIEL D'AFFECTATION "EN MAUVERNEY II" REGLEMENT

VILLE DE GLAND MODIFICATION DU PLAN DES ZONES ET PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN MAUVERNEY II REGLEMENT VILLE DE GLAND MODIFICATION DU PLAN DES ZONES ET PLAN PARTIEL D'AFFECTATION "EN MAUVERNEY II" REGLEMENT Seul le document officiel fait foi CHAPITRE I Périmètre Art. 1 Le périmètre du plan partiel d'affectation

Plus en détail

Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes

Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes Direction Départementale des Territoires de la Savoie Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes ( Loi du 12 juillet 2010 - Décret du 30 janvier 2012 ) Ce résumé des

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

2.1 PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de GIAT RAPPORT DE PRESENTATION DEPARTEMENT DU PUY DE DOME. Tome 1 : LE DIAGNOSTIC COMMUNAL

2.1 PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de GIAT RAPPORT DE PRESENTATION DEPARTEMENT DU PUY DE DOME. Tome 1 : LE DIAGNOSTIC COMMUNAL DEPARTEMENT DU PUY DE DOME 2.1 Commune de GIAT SCP DESCOEUR F et C ARCHITECTURE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Résidence Verlaine, 49 rue des Salins 63000 Clermont Ferrand Tel : 04.73.35.16.26. Fax : 04.73.34.26.65.

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL à l'appui de l'approbation du plan spécial Garage Bonny, situé entre les rues du Collège et de la Ronde, et à l appui de la vente et de l acquisition

Plus en détail

Réglementation des enseignes, préenseignes et publicités

Réglementation des enseignes, préenseignes et publicités Réglementation des enseignes, préenseignes et publicités Les objectifs La réglementation nationale vise à permettre la liberté de l affichage tout en assurant la protection du cadre de vie et des paysages.

Plus en détail

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité V I L L E D E L A T O U R D E P E I L Z Municipalité PRÉAVIS MUNICIPAL N 01/2013 le 20 mars 2013 Concerne : Demande de crédit de Fr. 225'000. pour la démolition de trois immeubles locatifs à la rue du

Plus en détail

(Mémorial A159/2011, page 2796)

(Mémorial A159/2011, page 2796) ORGANISATION DES COMMUNES - AMENAGEMENT TERRITORIALE 1 Règlement grand-ducal du 28 juillet 2011 concernant le contenu du plan d aménagement particulier «quartier existant» et du plan d aménagement particulier

Plus en détail

Commune de La Turbie Règlement relatif à la publicité, aux enseignes et préenseignes

Commune de La Turbie Règlement relatif à la publicité, aux enseignes et préenseignes Commune de La Turbie Règlement relatif à la publicité, aux enseignes et préenseignes Tables des matières CHAPITRE I TITRE 1 Article I 1 Article I 2 Article I 3 Article I -4 TITRE II Article I 5 DISPOSITIONS

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle page 1/5 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PCMI1. Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03

PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03 PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03 Cerfa 13409*03 - - Cerfa 13406*03 Septembre 2014 Préalables Pour constituer votre dossier de permis de construire, une notice explicative est disponible auprès de

Plus en détail

P R E A V I S No 32-2013

P R E A V I S No 32-2013 P R E A V I S No 32-2013 Vente d'une emprise de la parcelle communale No 760 sise au chemin du Chêne et versement du gain comptable dans un fonds de réserve libre pour acquérir des biens immobiliers (terrains

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 20/2015 Objet du préavis Demande de crédit d'études pour l'établissement du Plan de Quartier "Rue du Favez". Municipalité de Payerne /

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE

CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE CHARTE DEPARTEMENTALE DE SIGNALISATION D INFORMATION LOCALE Janvier 2015 PRÉAMBULE La loi Engagement National pour l Environnement du 12 juillet 2010, complétée par le décret du 30 janvier 2012 a fait

Plus en détail

Chapitre 5 Lotissement

Chapitre 5 Lotissement Chapitre 5 Lotissement Table des matières 5 DISPOSITIONS RELATIVES AU LOTISSEMENT... 5-3 5.1 PRINCIPES GÉNÉRAUX... 5-3 5.2 DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 5-3 5.3 EFFETS DE L OPÉRATION CADASTRALE... 5-3 5.4

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS

A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS COMMUNE DE GRAND CHAMP 90 A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS Règlement PLU Modification n 2 COMMUNE DE

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 17/2013 Objet du préavis Plan de quartier "rue de Vuary 2-4-6" en remplacement du PEP "rue de Vuary rue d Yverdon" Municipalité de Payerne

Plus en détail

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT AVIS DE MOTION : ADOPTION : ENTRÉE EN VIGUEUR : Numéro du règlement

Plus en détail

COMMUNE DE CUDREFIN PLAN GENERAL D AFFECTATION DE CHAMPMARTIN

COMMUNE DE CUDREFIN PLAN GENERAL D AFFECTATION DE CHAMPMARTIN COMMUNE DE CUDREFIN PLAN GENERAL D AFFECTATION DE CHAMPMARTIN REGLEMENT sur le plan général d affectation et la police des constructions de Champmartin. Chapitre I Dispositions générales Art. 1 : Buts

Plus en détail

ARRETE N 11-073 PORTANT REGLEMENT DE LA PUBLICITE. Le Maire de la commune de Massongy,

ARRETE N 11-073 PORTANT REGLEMENT DE LA PUBLICITE. Le Maire de la commune de Massongy, MAIRIE DE MASSONGY 74140 - HAUTE-SAVOIE page 2011/ ARRETE N 11-073 PORTANT REGLEMENT DE LA PUBLICITE Le Maire de la commune de Massongy, VU le Code de l Environnement et notamment ses articles L. 581-1

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA SANTE ET DE L'ACTION SOCIALE Service de prévoyance et d'aide sociales

DEPARTEMENT DE LA SANTE ET DE L'ACTION SOCIALE Service de prévoyance et d'aide sociales DEPARTEMENT DE LA SANTE ET DE L'ACTION SOCIALE Service de prévoyance et d'aide sociales DIRECTIVE SUR LA MANIERE DE PRENDRE EN CONSIDERATION LA FORTUNE IMMOBILIERE DES BENEFICIAIRES DU RI Emetteur/n directive

Plus en détail

Urbanisme et Bâtiments Police des constructions

Urbanisme et Bâtiments Police des constructions Urbanisme et Bâtiments Police des constructions REGLEMENT SUR LES PROCEDES DE RECLAME Chapitre I Dispositions générales Art. 1 But Le présent règlement a pour but d'assurer, sur l'ensemble du territoire

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

Préavis pour l'octroi d'un crédit d'étude en vue de la révision du plan général d'affectation (PGA) Commune de LAVEY-MORCLES

Préavis pour l'octroi d'un crédit d'étude en vue de la révision du plan général d'affectation (PGA) Commune de LAVEY-MORCLES Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 09/2015 Préavis pour l'octroi d'un crédit d'étude en vue de la révision du plan général d'affectation (PGA) Lavey, le 30 juillet

Plus en détail

DC 2-1-1 : Constitue une enseigne toute inscription, forme ou image apposée sur un immeuble et relative à une activité qui s y exerce.

DC 2-1-1 : Constitue une enseigne toute inscription, forme ou image apposée sur un immeuble et relative à une activité qui s y exerce. Commune de Colombes ( Hauts de Seine) Titre VIII Livre V du code de l environnement Règlement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes DGST Service GESTION DU DOMAINE PUBLIC colombes règlement

Plus en détail

Commune d Uccle Service de l Urbanisme Commission de Concertation, séance du 12 janvier 2011, objet n 06

Commune d Uccle Service de l Urbanisme Commission de Concertation, séance du 12 janvier 2011, objet n 06 Commune d Uccle Service de l Urbanisme Commission de Concertation, séance du 12 janvier 2011, objet n 06 Dossier 16-39.604-2010 - Enquête n 4062/10 Demandeur : Monsieur Pierre-Yves DELENS Situation : Avenue

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

Les transferts de propriété entre le gouvernement et les personnes physiques ou morales; disposition des biens excédentaires

Les transferts de propriété entre le gouvernement et les personnes physiques ou morales; disposition des biens excédentaires Les transferts de propriété entre le gouvernement et les personnes physiques ou morales; disposition des biens excédentaires Gilles Roy* Introduction............................ 329 1. Le nouveau règlement....................

Plus en détail

Règlement Communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes

Règlement Communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Commune de Charenton-le-Pont Val-de-Marne Règlement Communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Titre VIII Livre V du Code de l Environnement Approuvé par Arrêté du Maire en date du 2 avril

Plus en détail

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles COMMUNE DE LOUISFERT Règlement du PLU PLAN LOCAL D URBANISME approuvé le 1 er juillet 2008 et modifié le 15 juin 2010 Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles La zone N est une zone naturelle

Plus en détail

COMMUNE DE SANGUINET

COMMUNE DE SANGUINET COMMUNE DE SANGUINET PLAN LOCAL D'URBANISME Pièce n 4 : Orientations particulières d'aménagement Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du Le Maire, Bureau d'études : CREHAM

Plus en détail

B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91]

B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91] B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91] Références du document 6M-1-91 Date du document 19/01/91 III - LES NOUVELLES REGLES D'EVALUATION (voir articles 4 à 7 de la loi n 90-669 du 30 juillet 1990)

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS OU D'AUTORISATION POUR UTILISATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC

DEMANDE DE PERMIS OU D'AUTORISATION POUR UTILISATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC DEMANDE DE PERMIS OU D'AUTORISATION POUR UTILISATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC Le présent formulaire accompagné des conditions générales, dûment rempli et signé, doit être retiré au service des travaux

Plus en détail

Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré

Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré V : DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES AUX ENSEIGNES Préambule Les enseignes doivent s intégrer aux caractéristiques des architectures commerciales sur

Plus en détail

Commune de SAINT-SULPICE

Commune de SAINT-SULPICE DEMANDE DE PERMIS OU D'AUTORISATION POUR UTILISATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC Le présent formulaire accompagné des conditions générales, dûment rempli et signé, doit être retiré au service des travaux

Plus en détail

Étude du patrimoine bâti d intérêt local Rapport de présentation Décembre 2010

Étude du patrimoine bâti d intérêt local Rapport de présentation Décembre 2010 Étude du patrimoine bâti d intérêt local Rapport de présentation Décembre 2010 INVENTAIRE PRÉLIMINAIRE L INVENTAIRE PRÉLIMINAIRE, BASE DE LA DÉMARCHE. L'étude est basée sur le recensement réalisé par

Plus en détail

LES DISPOSITIONS POUR LA PUBLICITE, LES ENSEIGNES,

LES DISPOSITIONS POUR LA PUBLICITE, LES ENSEIGNES, Page 1 sur 5 Rappel La loi portant Engagement National pour l Environnement du 12 Juillet 2010 (loi ENE), dite loi Grenelle 2 a réformé, entre autres, la réglementation nationale sur la publicité extérieure.

Plus en détail

COMMUNE DE VENTHONE REGLEMENT DE SAUVEGARDE ET DE PROMOTION DU PATRIMOINE BATI

COMMUNE DE VENTHONE REGLEMENT DE SAUVEGARDE ET DE PROMOTION DU PATRIMOINE BATI COMMUNE DE VENTHONE REGLEMENT DE SAUVEGARDE ET DE PROMOTION DU PATRIMOINE BATI L'assemblée primaire de la commune de Venthône Vu les articles 6, 17 et 146 de la loi sur les communes du 5 février 2004 Vu

Plus en détail

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale Chapitre II Documents et plans exigés pour la Préparation d un projet d opération cadastrale 4 il doit apposer le numéro civique déterminé par la Municipalité, sur la façade principale du bâtiment, de

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

VILLE DE MONTMAGNY OPERATION DE RENOVATION DU CENTRE ANCIEN 2006-2008 REGLEMENT D'ATTRIBUTION DE LA SUBVENTION COMMUNALE POUR LE RAVALEMENT

VILLE DE MONTMAGNY OPERATION DE RENOVATION DU CENTRE ANCIEN 2006-2008 REGLEMENT D'ATTRIBUTION DE LA SUBVENTION COMMUNALE POUR LE RAVALEMENT VILLE DE MONTMAGNY OPERATION DE RENOVATION DU CENTRE ANCIEN 2006-2008 REGLEMENT D'ATTRIBUTION DE LA SUBVENTION COMMUNALE POUR LE RAVALEMENT L'aide communale attribuée aux propriétaires occupants et bailleurs

Plus en détail

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ AMÉNAGEMENT ET HABITAT NOVEMBRE 2013 LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE Le projet de Règlement Local de Publicité de Lille Métropole La loi du 12 juillet

Plus en détail

des concours financiers aux communes et groupements de communes

des concours financiers aux communes et groupements de communes Guide pratique des concours financiers aux communes et groupements de communes D.E.T.R. (Dotation d Equipement des Territoires Ruraux) Produit Amendes de Police 2 0 1 6 S O M M A I R E Page DETR. 3 Objectifs

Plus en détail

Règlement portant sur les dérogations mineures aux règlements de zonage et de lotissement

Règlement portant sur les dérogations mineures aux règlements de zonage et de lotissement Règlement portant sur les dérogations mineures aux règlements de zonage et de lotissement Adopté le 20 avril 2015 Entrée en vigueur le 22 avril 2015 RÈGLEMENT PORTANT SUR LES DÉROGATIONS MINEURES AUX

Plus en détail

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble adossé à un immeuble classé au titre des monuments historiques

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble adossé à un immeuble classé au titre des monuments historiques 1/6 Direction de l'architecture et du patrimoine - article L 621-30, deuxième alinéa, du code du patrimoine - articles 20, 21 et 48 du décret n 2007-487 du 30 mars 2007 relatif aux monuments historiques

Plus en détail

PROJET DE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1667-00-2011

PROJET DE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1667-00-2011 REFONTE RÈGLEMENTAIRE PROJET DE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1667-00-2011 CHAPITRE 4 : DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUTES LES ZONES 10 NOVEMBRE 2011 Dispositions applicables à toutes les zones Table des

Plus en détail

Ordonnance sur l infrastructure aéronautique

Ordonnance sur l infrastructure aéronautique Ordonnance sur l infrastructure aéronautique (OSIA) Projet Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 novembre 1994 1 sur l infrastructure aéronautique est modifiée comme suit:

Plus en détail

Microrégion Haute-Sorne Plan directeur régional

Microrégion Haute-Sorne Plan directeur régional Microrégion Haute-Sorne Plan directeur régional Assemblée plénière 3 mars 2010 Dossier 08J022 Version 02 Rue des Moulins 15 CH 2800 Delémont Tél. +41 (0)32 422 41 59 Fax. +41 (0)32 422 46 38 delemont@rwb.ch

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

Les formulaires peuvent être retirés directement auprès du Service des Travaux (ST), de la Police de l Ouest ou sur notre site www.ecublens.

Les formulaires peuvent être retirés directement auprès du Service des Travaux (ST), de la Police de l Ouest ou sur notre site www.ecublens. Le présent formulaire accompagné des deux annexes, dûment rempli et signé, doit être retiré au Centre Technique Communal (voir conditions générales) au moins 5 jours ouvrables avant le début des travaux

Plus en détail

CHAPITRE 4 - ZONE UE

CHAPITRE 4 - ZONE UE CHAPITRE 4 - ZONE La zone, secteurs destinées à accueillir des constructions à usage d habitation, des équipements collectifs, scolaires, sanitaires, sociaux ou culturels, de sports ou de loisirs. Rappels

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DISPOSITIONS GENERALES Objet du règlement Le présent règlement a pour objet de fixer les règles et servitudes d intérêt général imposées

Plus en détail

Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du secteur sauvegardé de Perpignan Révision n 1

Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du secteur sauvegardé de Perpignan Révision n 1 Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du secteur sauvegardé de Perpignan Révision n 1 Qu est-ce qu un secteur sauvegardé? Un secteur sauvegardé est un document d urbanisme, outil de protection portant

Plus en détail

SOMMAIRE PLAN D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

SOMMAIRE PLAN D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE SOMMAIRE PLAN D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE - Les orientations générales de la commune en matière d'aménagement de son territoire A l échelle de la commune : - Préserver les équilibres actuels

Plus en détail

Après examen du dossier, je souhaite vous faire part d'un certain nombre d'observations dans le cadre de la rédaction de l avis de l Etat.

Après examen du dossier, je souhaite vous faire part d'un certain nombre d'observations dans le cadre de la rédaction de l avis de l Etat. PREFET DE LA SARTHE PREFECTURE SECRETARIAT GENERAL Direction des Relations avec les Collectivités Locales Bureau de l Utilité Publique Affaire suivie par Gérald Morice Tél / 02.43.39.71.55 Fax : 02.43.39.70.35

Plus en détail

Chalamont (01) Lotissement. «Le Clos des Lys» REGLEMENT SIMPLIFIE DU LOTISSEMENT

Chalamont (01) Lotissement. «Le Clos des Lys» REGLEMENT SIMPLIFIE DU LOTISSEMENT PA 10.2 Chalamont (01) Lotissement «Le Clos des Lys» REGLEMENT SIMPLIFIE DU LOTISSEMENT Complémentaire aux dispositions d urbanisme en vigueur sur la commune ~ REGLEMENT SIMPLIFIE~ Complémentaire aux dispositions

Plus en détail

Pully, le 02.12.06-1 -

Pully, le 02.12.06-1 - Tél : +41 (0) 217 215 100 Fax : +41 (0) 217 215 101 Pully, le 02.12.06-1 - Le plan directeur communal Pully, le 02.12.06-2 - Le plan directeur communal Le plan directeur pourquoi? Le plan directeur communal

Plus en détail

ANNEXES PRESCRIPTIONS

ANNEXES PRESCRIPTIONS 5e Décembre 2014 H a u t s - d e - s e i n e Modification n 3 Approbation Vu pour être annexé à la délibération du 16 février 2012 PLAN LOCAL D URBANISME ANNEXES PRESCRIPTIONS 1 - Règlement Communal de

Plus en détail

Voirie et espaces publics

Voirie et espaces publics PREFET DE L'ALLIER 51, Boulevard Saint-Exupéry CS 30110-03403 YZEURE Cedex Site internet : http://www.allier.gouv.fr Téléphone 04 70 48 79 79 Télécopie 04 70 48 79 01 horaires d ouverture : 8h30-12h00

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002

Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002 Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002 2 Table des matières Préambule 3 I. Définition, objectifs et délimitation 4 II. Surveillance par le management et culture

Plus en détail

Energie et monuments historiques

Energie et monuments historiques Office fédéral de l énergie Commission fédérale des monuments historiques Berne, 16 juillet 2009 Energie et monuments historiques Recommandations pour l amélioration du bilan énergétique des monuments

Plus en détail

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT PLAN D EXTENSION «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT Règlement du plan d extension partiel s appliquant aux secteurs «En Dalaz» et «Les Assenges» et modifiant le règlement des zones de villas, de l ordre

Plus en détail

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V.

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés conclu entre European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. et ses Représentants du Personnel Préambule Conformément

Plus en détail

CRITÈRES D ADMISSION ET D'INSCRIPTION DES ÉLÈVES DANS LES ÉCOLES DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

CRITÈRES D ADMISSION ET D'INSCRIPTION DES ÉLÈVES DANS LES ÉCOLES DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS Page 15 CRITÈRES D ADMISSION ET D'INSCRIPTION DES ÉLÈVES DANS LES ÉCOLES DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS ORDRES D'ENSEIGNEMENT PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE ANNÉE 2014-2015 Document pour

Plus en détail

3. Morphologie urbaine et consommation d espace

3. Morphologie urbaine et consommation d espace 3. Morphologie urbaine et consommation d espace Historique du développement de la commune La commune de Pouliguen, avec les limites administratives que nous connaissons aujourd hui, est véritablement née

Plus en détail

Ratification de la Conception directrice «Delémont, Cap sur 2030» du Plan d'aménagement local

Ratification de la Conception directrice «Delémont, Cap sur 2030» du Plan d'aménagement local Ratification de la Conception directrice «Delémont, Cap sur 2030» du Plan d'aménagement local PREAMBULE Par le présent message, le Conseil communal invite le Conseil de Ville à ratifier la Conception directrice

Plus en détail

ZONE UD Secteurs UD1 à UD4

ZONE UD Secteurs UD1 à UD4 ZONE UD Secteurs UD1 à UD4 Section I Nature de l'occupation et de l'utilisation du sol ARTICLE UD1 - OCCUPATIONS OU UTILISATIONS DU SOL ADMISES I - Sont notamment admises les occupations ou utilisations

Plus en détail

R EGLEMENT LOTISSEMENT "NICOLE DUCLOS"

R EGLEMENT LOTISSEMENT NICOLE DUCLOS R EGLEMENT LOTISSEMENT "NICOLE DUCLOS" Section 1 - Nature de l'occupation et de l'utilisation du sol REGLE 1 : OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL ADMISES - Sont notamment admises : # les constructions

Plus en détail

Règlement communal de la publicité, des enseignes et préenseignes

Règlement communal de la publicité, des enseignes et préenseignes Règlement communal de la publicité, des enseignes et préenseignes arrêté le 03 juin 2003 et entré en vigueur le 20 juillet 2003 publié dans le journal «le Parisien Hauts-de-Seine» du 23-06-2003 publié

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT

RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT RÈGLEMENT DE # 2008-272 M UNICIPALITE DE S AINT C LAUDE Amendements intégrés Règlements Entrée en vigueur Date 2011-272 272-01 22 juin 2011 19 juillet 2011 2012-272 272-02 10 mai 2012 17 octobre 2012 RÈGLEMENT

Plus en détail

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Le plan Local d Urbanisme Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Cultiver le caractère de Bois le Roi Les arbres, les paysages naturels, les haies, les jardins, les rues verdoyantes

Plus en détail

PARTIE ECRITE PLAN D AMENAGEMENT GENERAL COMMUNE DE BERDORF

PARTIE ECRITE PLAN D AMENAGEMENT GENERAL COMMUNE DE BERDORF PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE BERDORF Vu et approuvé définitivement Berdorf, le 18 juin 2009 Le conseil communal Page 1/43 TABLE DES MATIERES PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT

Plus en détail

2.3 Appliquer les normes de conservation d'un calendrier approuvé afin de garantir l'intégrité de l'information contenue dans les documents.

2.3 Appliquer les normes de conservation d'un calendrier approuvé afin de garantir l'intégrité de l'information contenue dans les documents. 1. OBJET La présente politique précise les éléments distinctifs du système de gestion des documents au ministère de la Santé. Elle définit les termes utilisés, énonce les principes directeurs, les rôles

Plus en détail

Aéroport International de Genève (AIG)

Aéroport International de Genève (AIG) Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC 3003 Berne, le 15 septembre 2011 Aéroport International de Genève (AIG) Approbation des plans Remplacement

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain PLU Grenelle : Fiches pratiques 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Novembre 2014 1 Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Modération

Plus en détail