Placée sous l autorité d un Directeur Général, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique ou Trésor Public est chargée :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Placée sous l autorité d un Directeur Général, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique ou Trésor Public est chargée :"

Transcription

1 LA DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE ATTRIBUTIONS ARTICLE 8 : Placée sous l autorité d un Directeur Général, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique ou Trésor Public est chargée : de la définition de la politique et de la gestion administrative et comptable de la trésorerie de l Etat ; de l exécution et du contrôle des opérations des budgets de l Etat, des Etablissements Publics Nationaux (EPN) et des Collectivités Territoriales ; de la garde et du maniement des deniers publics ; de la gestion administrative, financière et comptable de la dette publique ; des relations financières avec l extérieur ; de l élaboration et de l application de la réglementation de la comptabilité publique ; de la tenue de la comptabilité de l Etat, des EPN et des Collectivités Territoriales ; de l élaboration et de l application de la réglementation relative aux institutions mutualistes ou coopératives d épargne et de crédit ; de la collecte de l épargne publique ; de l élaboration et de l application de la réglementation relative aux organismes s occupant du crédit, des assurances et des opérations boursières en liaison avec la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest (BCEAO) et la Commission Bancaire de l Union Monétaire Ouest Africaine ; de la politique monétaire et bancaire en liaison avec la BCEAO ; du conseil et de l information économique et financière ; de la clôture des opérations de liquidation des organismes publics et parapublics ; de la proposition de nomination des Directeurs des Affaires Administratives et Financières en tant qu Administrateurs et Ordonnateurs délégués de crédits de l Etat ; de la surveillance des entreprises sous tutelle.

2 Le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique est le supérieur hiérarchique des agents de tous les services du Trésor Public. A ce titre, il organise et coordonne l activité de l ensemble des services. Il est assisté, dans l exercice de ses fonctions, de deux (2) Directeurs Généraux Adjoints qui forment avec lui la Direction Générale. Le Directeur Général et ses Adjoints n ont pas la qualité de comptable public. Ils sont nommés par décret pris en Conseil des Ministres. Le Directeur Général et ses Adjoints sont aidés dans leur tâche par des Conseillers Techniques et des Conseillers Spéciaux ayant rang d Inspecteur Vérificateur Principal. La Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique est composée de Services Centraux et de Services Déconcentrés. LES SERVICES CENTRAUX ARTICLE 9 : Les Services centraux comprennent les Services Rattachés à la Direction Générale, les Directions Centrales et les Postes Comptables Généraux. les Services Rattachés à la Direction Générale : l'inspection Générale du Trésor (IGT) ; la Cellule d'etudes (CE) ; le Service de Coordination Statistique (SCS) ; le Conseil de la Qualité et de la Normalisation (CQN). les Directions Centrales: l'agence Judiciaire du Trésor (AJT) ; la Direction du Trésor (DT) ; la Direction des Assurances (DA) ; la Direction de la Dette Publique (DDP) ; la Direction de la Comptabilité de l Etat (DCE) ; la Direction de la Comptabilité Parapublique (DCPP) ;

3 la Direction de la Formation, de la Documentation et de la Communication (DFDC) ; la Direction de l'informatique (DI) ; la Direction de la Micro finance (DM) ; la Direction des Ressources Humaines et des Moyens Généraux (DRHMG). les Postes Comptables Généraux : l'agence Comptable Centrale du Trésor (ACCT) ; la Recette Générale des Finances (RGF) ; la Paierie Générale du Trésor (PGT) ; la Trésorerie Générale pour l'etranger (TGE) ; l'agence Comptable de la Dette Publique (ACDP) ; l'agence Comptable des Créances Contentieuses (ACCC) ; l'agence Comptable Centrale des Dépôts (ACCD). la Paierie Générale des Forces de défense et de Sécurité (PGFDS) L INSPECTION GENERALE DU TRESOR (IGT) ARTICLE 10 : L Inspection Générale du Trésor est chargée : du suivi de l application par les services du Trésor Public des textes législatifs et réglementaires régissant leur domaine ; du contrôle des opérations des postes comptables et des services ; du contrôle des Institutions Mutualistes d Epargne et de Crédits ; d une mission générale d audit auprès de l ensemble des services du Trésor Public ; de toute mission à la requête du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique et/ou du Ministre chargé des Finances.

4 L Inspection Générale du Trésor est dirigée par un Inspecteur Général ayant rang de Directeur Général Adjoint d Administration Centrale. Il est suppléé par un Inspecteur Général du Trésor Adjoint ayant également rang de Directeur Général Adjoint d Administration Centrale. L Inspecteur Général du Trésor est assisté : d Inspecteurs Vérificateurs Principaux ayant rang de Directeur d Administration Centrale ; d Inspecteurs Vérificateurs ayant rang de Sous Directeur d Administration Centrale ; de Chargés de Vérification ayant rang de Chef de Service. L Inspection Générale du Trésor comprend des Antennes Régionales et des Antennes à l Etranger, dirigées par des Inspecteurs Vérificateurs Principaux. LA CELLULE D ETUDES (CE) ARTICLE 11 : La Cellule d Etudes est chargée : du secrétariat particulier de la Direction Générale ; des études prospectives, du développement, des méthodes et organisation ; de la production des documents et rapports de synthèse. La Cellule d Etudes est dirigée par un Coordonnateur ayant rang de Directeur d Administration Centrale. Il est assisté de Chargés d Etudes nommés par arrêté du Ministre chargé des Finances avec rang de Sous Directeur d Administration Centrale. LE SERVICE DE COORDINATION STATISTIQUE (SCS) ARTICLE 12 : Le Service de Coordination Statistique est chargé : de la collecte et du traitement des données statistiques du Trésor Public ; de la coordination de la politique de trésorerie ; du suivi du programme économique et financier.

5 Il est dirigé par un Conseiller Spécial ayant rang de Directeur d Administration Centrale, assisté de Chargés d Etudes nommés par arrêté du Ministre chargé des Finances, avec rang de Sous Directeur d Administration Centrale. ARTICLE 13 : la LE CONSEIL DE LA QUALITE ET DE LA NORMALISATION (CQN) Le Conseil de la Qualité et de la Normalisation est chargé de planification, de la mise en œuvre, de l audit évaluation et de l amélioration continue du Système de Management de la Qualité et de la Normalisation du Trésor Public. Il comprend un Secrétariat Général animé par un Secrétaire Général et de trois (3) Secrétariats Techniques : le Secrétariat Technique chargé de la Qualité Administrative et Générale ; le Secrétariat Technique chargé de la Qualité Financière et Bancaire ; le Secrétariat Technique chargé de l Ecoute Clientèle. Le Secrétaire général est choisi parmi les Inspecteurs Vérificateurs principaux. Il a rang de Directeur d Administration Centrale. Les Secrétariats Techniques sont animés par des Secrétaires Techniques nommés par arrêté du Ministre Délégué auprés du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances avec rang de Sous Directeur d Administration Centrale. L AGENCE JUDICIAIRE DU TRESOR (AJT) ARTICLE 14 : L Agence Judiciaire du Trésor est chargée : du conseil, de l expertise et de l assistance en matière juridique et de contentieux, de l ensemble des services des Ministères ; de la gestion des contentieux où l Etat est partie ; de la sauvegarde des droits et intérêts de l Etat ; de l exécution des décisions de justice rendues au profit ou contre l Etat par les juridictions de droit commun, arbitrales et les commissions compétentes ;

6 de la représentation des intérêts de l Etat devant les Juridictions de droit commun, arbitrales et les Commissions au niveau national et à l étranger ; de l élaboration et du suivi de toute convention engageant juridiquement et financièrement l Etat ; du suivi des liquidations des Etablissements Publics Nationaux, des Sociétés d Etat et des Etablissements mixtes ; de l assistance à l Inspection Générale du Trésor dans l instruction des dossiers relatifs aux débets comptables ; des transactions dans les affaires où l Etat est partie ; de la réalisation de toute investigation à la demande du Ministre chargé des Finances et des autres structures de l Etat. Elle est dirigée par l Agent Judiciaire du Trésor, nommé par décret pris en Conseil des Ministres. L Agence Judiciaire du Trésor comprend trois (3) Sous Directions : la Sous Direction du Contentieux ; la Sous Direction du Conseil et des Etudes Juridiques ; la Sous Direction des Enquêtes et Investigations. L Agence Judiciaire du Trésor a des Antennes régionales ayant rang de Sous Direction d Administration Centrale. Les sous directeurs et les chefs d antennes sont nommés par arrêté du Ministre Délégué auprés du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances. LA DIRECTION DU TRESOR (DT) ARTICLE 15 : La Direction du Trésor est chargée : de l équilibre de la trésorerie de l Etat ; du contrôle des changes et des opérations financières avec l étranger, en liaison avec la BCEAO ; de l élaboration de la stratégie d émission des titres d Etat sur les marchés monétaire et financier en liaison avec la Direction de la Dette Publique ; des études en matière économique et monétaire ;

7 de l instruction des dossiers d agrément, de la réglementation et du suivi des activités des banques et établissements financiers ; du suivi des activités financières de l Etat ; du suivi de l évolution du marché financier et des relations avec le Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers ; du suivi des entreprises en difficulté et des liquidations judiciaires ; de l élaboration de la politique du commerce extérieur en liaison avec les administrations compétentes de l Etat ; de l élaboration de la politique économique et financière de l Etat en liaison avec les administrations compétentes de l Etat ; de l élaboration de la politique de financement des entreprises et de certains secteurs de l économie en liaison avec les administrations compétentes de l Etat. Elle est dirigée par le Directeur du Trésor nommé par décret pris en Conseil des Ministres. Elle comprend quatre (4) Sous Directions : la Sous Direction des Finances Extérieures ; la Sous Direction des Marchés Financiers ; la Sous Direction des Affaires Monétaires et Bancaires ; la Sous Direction de la Trésorerie et des Affaires Financières. Les sous directeurs sont nommés par arrêté du Ministre Délégué auprés du premier Ministre chargé de l Economie et des finances. LA DIRECTION DES ASSURANCES (DA) ARTICLE 16 : La Direction des Assurances est chargée : de la surveillance du marché des assurances ; de l étude des demandes d agrément présentées par les compagnies et les intermédiaires d assurances ; de l élaboration de la réglementation applicable en matière d assurance et du respect de son application, en liaison

8 avec la Conférence Interafricaine des Marchés d Assurance (CIMA) ; du contrôle de solvabilité des sociétés d assurances, en liaison avec la Commission Régionale de Contrôle des Assurances (CRCA) ; du contrôle des experts en assurance, des courtiers et autres intermédiaires d assurance ; de l élaboration des statistiques du marché des assurances et de leur diffusion. Elle est dirigée par le Directeur des Assurances nommé par décret pris en Conseil des Ministres. Elle comprend deux (2) Sous Directions : la Sous Direction de la Réglementation et des Intermédiaires ; la Sous Direction des Agréments et du Contrôle des Sociétés d Assurances. LA DIRECTION DE LA DETTE PUBLIQUE (DDP) ARTICLE 17 : La Direction de la Dette Publique est chargée : des études relatives à la dette ; de l émission, en liaison avec la Direction du Trésor, des emprunts publics sur le marché national ou sur les marchés extérieurs, soit directement, soit par l intermédiaire des institutions financières spécialisées ; de la négociation et de la renégociation des termes financiers et juridiques des emprunts à conclure pour le compte de l Etat ou de personnes morales de droit public ; du contrôle administratif de l émission des emprunts contractés par des personnes physiques ou morales de droit public bénéficiant de la garantie de l Etat ; de la gestion administrative des marchés publics financés partiellement ou totalement sur emprunts extérieurs ; du service de la dette publique, du contrôle administratif de la dette avalisée et de la dette rétrocédée. Elle est dirigée par le Directeur de la Dette Publique nommé par décret pris en Conseil des Ministres. La Direction de la Dette Publique comprend cinq (5) Sous Directions :

9 (DCE) la Sous Direction de la Gestion de la Dette ; la Sous Direction de la Gestion des Projets Cofinancés ; la Sous Direction de la Mobilisation de l Epargne ; la Sous Direction du Financement ; la Sous Direction des Etudes. LA DIRECTION DE LA COMPTABILITE DE L ETAT ARTICLE 18 : La Direction de la Comptabilité de l Etat est chargée : de la réglementation de la comptabilité de l Etat ; de l élaboration et de la mise à jour du plan comptable de l Etat et de la nomenclature comptable ; de l assistance comptable ; de la rédaction des cahiers de charges fonctionnelles relatifs au système et aux périphériques de gestion de la comptabilité de l Etat ; du contrôle de la qualité comptable et des restitutions comptables de fin de gestion ; de la gestion des référentiels et du paramétrage comptable. Elle est dirigée par un Directeur nommé par décret pris en Conseil des Ministres. Elle comprend trois (3) Sous Directions : la Sous Direction de la réglementation de la Comptabilité de l Etat; la Sous Direction de la Gestion des Applications et du Paramétrage ; la Sous Direction du Contrôle et de la qualité Comptable Les sous Directeurs sont nommés par arrêté du ministre délégué auprés du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances. LA DIRECTION DE LA COMPTABILITE PARAPUBLIQUE (DCPP) ARTICLE 19 : La Direction de la Comptabilité Parapublique est chargée :

10 du suivi de la gestion financière et comptable des Etablissements Publics Nationaux et des Collectivités Territoriales ; de la surveillance des dérogations à l unité de trésorerie accordées aux Etablissements Publics Nationaux et aux Collectivités Territoriales ; de l élaboration des instructions comptables ainsi que de la réglementation concernant les Etablissements Publics Nationaux et les Collectivités Territoriales ; de l élaboration et de la mise à jour de la nomenclature comptable des Etablissements Publics Nationaux et des Collectivités Territoriales. Elle est dirigée par le Directeur de la Comptabilité Parapublique nommé par décret pris en Conseil des Ministres. Elle comprend trois (3) Sous Directions : la Sous Direction du Contrôle Comptable des EPN ; la Sous Direction du Contrôle Comptable des Collectivités Territoriales ; la Sous Direction de la Réglementation de la Comptabilité Parapubliques ; Les sous Directeurs sont nommés par arrêté du ministre délégué auprés du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances. LA DIRECTION DE LA FORMATION, DE LA DOCUMENTATION ET DE LA COMMUNICATION (DFDC) ARTICLE 20 : La Direction de la Formation, de la Documentation et de la Communication est chargée de : la coordination et du suivi de la formation initiale ; la planification et l organisation de la formation continue ; la coordination de la production, de l édition et de la diffusion des publications du Trésor Public ; la gestion de la Documentation et des Archives ; l élaboration et la mise en œuvre de la politique de communication de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique.

11 Elle est dirigée par un Directeur nommé par décret pris en Conseil des Ministres. Elle comprend quatre (4) Sous Directions : la Sous Direction de la Formation Continue et de la Coopération ; la Sous Direction de la Formation Initiale et des Stages ; la Sous Direction de la Documentation et des Archives ; la Sous Direction de la Communication. Les sous Directeurs sont nommés par arrêté du ministre délégué auprés du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances. LA DIRECTION DE L INFORMATIQUE (DI) ARTICLE 21 : La Direction de l Informatique est chargée : de la détermination et le suivi de la mise en œuvre du plan directeur informatique du Trésor Public ; du traitement et la production des données ; de la détection, la conception, la réalisation et la mise en place des applications informatiques du Trésor Public ; de la mise en place du réseau informatique du Trésor. Elle est dirigée par un Directeur nommé par décret pris en Conseil des Ministres. Elle comprend quatre (4) Sous Directions : la Sous Direction de la Production ; la Sous Direction du Développement et du Suivi des Applications de la Comptabilité Générale de l Etat. la Sous Direction des Applications Spécifiques ; la Sous Direction du Réseau et du Support Utilisateurs ; Les sous Directeurs sont nommés par arrêté du ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances.

12 LA DIRECTION DE LA MICROFINANCE (DM) ARTICLE 22 : La Direction de la Micro Finance est chargée : de la promotion des institutions de micro finance ; de l instruction des dossiers de demande d autorisation d exercer en qualité d institution de micro finance ; de l instruction des dossiers de fusion, de scission et de retrait d agrément des institutions de micro finance ; de l instruction des demandes d autorisation de financer les activités autres que la collecte de l épargne ou de distribution de crédit ; des contrôles nécessaires à la garantie de la bonne gestion des institutions de micro finance. Elle est dirigée par le Directeur de la Micro finance nommé par décret pris en Conseil des Ministres. Elle comprend deux (2) Sous Directions : la Sous Direction des Agréments ; la Sous Direction de la Surveillance de la Gestion. Les sous Directeurs sont nommés par arrêté du ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances. LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DES MOYENS GENERAUX (DRHMG) ARTICLE 23 : La Direction des Ressources Humaines et des Moyens Généraux est chargée : de la gestion des ressources humaines ; de la gestion du matériel et des équipements ; de la gestion des crédits budgétaires ; de l hygiène et de la sécurité ; de l action sanitaire et sociale. Elle est dirigée par un Directeur nommé par décret pris en Conseil des Ministres. Elle comprend trois (3) Sous Directions : la Sous Direction des Ressources Humaines ;

13 ARTICLE 24 : énumérées pour gestion la Sous Direction du Matériel et de l Equipement ; la Sous Direction des Relations Publiques et de l Action Sociale. Les sous Directeurs sont nommés par arrêté du ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances. LES COMPTABLES GENERAUX Les comptables généraux, dont les attributions sont aux articles 25 à 32, sont comptables principaux de l Etat les opérations assignées à leur poste. A ce titre, ils sont personnellement et pécuniairement responsables de leur et de celle des comptables secondaires, des comptables spéciaux et des régisseurs qui leur sont rattachés. Les comptables généraux ont rang de Directeur d Administration centrale et sont nommés par décret pris en Conseils des Ministres sur proposition du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l économie et des Finances. Ils sont assistés dans leurs taches par des Fondés de Pouvoirs qui ont rang de Sous directeurs d Administration centrale. Un arrêté du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé des l Economie et Finances nomme les fondés de Pouvoirs et en détermine le nombre par Poste Comptable Général sur proposition du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique. Les Comptables Généraux sont astreints à un cautionnement dont le montant et les modalités de construction sont fixés par arrêté du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances.

14 Les indemnités liées aux fonctions de comptables Général principaux, sont astreints à la production de comptes de gestion. Les Comptables Généraux, en leur qualité de comptables Principaux, sont astreints à la production de comptes de gestion. ARTICLE 25 : Elle est chargée : L AGENCE COMPTABLE CENTRALE DU TRESOR (ACCT) de la gestion de l intégralité de la trésorerie et du portefeuille de l Etat ; de la mise en application de la nomenclature et du plan comptable de l Etat ; de la centralisation, en fin d année, des opérations de recettes et de dépenses de l Etat ; de l exécution comptable des comptes spéciaux du Trésor, des comptes hors budget et des budgets des organismes et établissements publics dont la gestion est confiée au Trésor Public ; de la production des situations périodiques d exécution des lois de finances ; de la production du Compte Général de l Administration des Finances ; de la production de données nécessaires à la préparation de la Loi de règlement ; de la mise en état d examen des comptes de gestion des comptables principaux ; de la représentation du Trésor Public auprès de la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest (BCEAO). LA RECETTE GENERALE DES FINANCES (RGF) ARTICLE 26 : La Recette Générale des Finances est chargée : de l exécution en recettes du budget de l Etat, en liaison avec l Agence Comptable de la Dette Publique (ACDP) et

15 l Agence Comptable des Créances Contentieuses (ACCC) ; de la prise en charge et du suivi des recouvrements de toute nature de recettes réalisées dans les postes comptables, à l exception de celles effectuées par l ACDP et l ACCC ; de la centralisation des opérations de tous les receveurs des administrations financières et du suivi de l application des instructions particulières les concernant ; de la gestion des valeurs inactives de l Etat ; du recouvrement des titres de recettes assignés sur le poste. LA PAIERIE GENERALE DU TRESOR (PGT) ARTICLE 27: La Paierie Générale du Trésor est chargée : du contrôle et du règlement des dépenses du Budget de l Etat; du contrôle et de la centralisation des dépenses des postes comptables directs, à l exception de celles effectuées par l Agence Comptable de la Dette Publique ; du traitement des actes de saisie. LA TRESORERIE GENERALE POUR L ETRANGER (TGE) ARTICLE 28: La Trésorerie Générale pour l Etranger est chargée : de la centralisation et du contrôle des opérations de dépenses et de recettes effectuées par les Paieries à l Etranger ; de l approvisionnement des Paieries à l Etranger ; du règlement des dépenses relatives aux organisations internationales. L AGENCE COMPTABLE DE LA DETTE PUBLIQUE (ACDP) ARTICLE 29 : L Agence Comptable de la Dette Publique est chargée :

16 du recouvrement des recettes relatives à la dette avalisée et à la dette rétrocédée notamment les versements des entreprises; de l encaissement des fonds d emprunts et des dons ; du règlement des dépenses relatives à la dette intérieure ; du règlement des dépenses relatives à la dette extérieure ; du règlement des dépenses des projets d investissement public totalement ou partiellement financés sur ressources extérieures. L AGENCE COMPTABLE DES CREANCES CONTENTIEUSES (ACCC) ARTICLE 30 : L Agence Comptable des Créances Contentieuses est chargée du recouvrement et du suivi des recettes non fiscales de l Etat ci après : les créances contentieuses de l Etat, les débets comptables et les détournements de deniers publics ordonnancés par l Agent Judiciaire du Trésor ; les titres de recettes émis à l échelon central assignés sur le poste comptable ; les produits des amendes, des pénalités et confiscations dus pour des infractions à la réglementation bancaire, au code des assurances et au contrôle des changes ; les amendes forfaitaires, les amendes et les condamnations prononcées par les juridictions répressives ; les produits des liquidations et des privatisations ; les produits des participations financières de l Etat ; les produits financiers des placements de l Etat ; les remboursements des prêts et avances consentis par l Etat aux particuliers et ne relevant pas de la dette publique ; les commissions ou contraintes extérieures reçues.

17 L AGENCE COMPTABLE CENTRALE DES DEPOTS (ACCD) ARTICLE 31 : L Agence Comptable Centrale des Dépôts ou Banque des Dépôts du Trésor Public est chargée de : la gestion des dépôts des Etablissements Publics Nationaux ; la gestion des fonds des personnes morales de droit public correspondants du Trésor Public à titre non obligatoire ; la gestion des dépôts de particuliers dépositaires ou non au Trésor Public ; la réception des dépôts effectués au titre des consignations, cautionnements et dépôts légaux, administratifs et judiciaires ; la réception des dépôts effectués au titre des placements ; la déclaration de tous les incidents de paiement à la Centrale des Incidents de Paiements de la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest ; la gestion des dépôts des régies de recettes et des régies d avances de l Etat et des Etablissements Publics Nationaux, à titre obligatoire, sauf autorisation expresse du Ministre chargé des Finances. La Banque des Dépôts du Trésor Public dispose d une Agence Centrale et d Agences. L Agence Centrale est tenue par un Chef d Agence Centrale assimilé à un Trésorier Général. Il est secondé dans ses tâches par des Fondés de Pouvoirs. Les Agences sont tenues par des Chefs d Agences assimilés aux Trésoriers Principaux. Ils sont secondés dans leurs tâches par Adjoints assimilés aux Trésoriers avec rang de Chef de Service.

18 Comme les Fondés de Pouvoirs, Les Chefs d Agences sont nommés par arrêté du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances. LA PAIERIE GENERALE DES FORCES DEFENSE ET DE SECURITE (PGFDS) ARTICLE 32 : La Paierie Générale des Forces Défense et de sécurité (PGFDS) assure la prise en charge et le règlement des dépenses des Forces de Défenses et de Sécurité (Forces Armées Nationales, Gendarmerie Nationale, Police, eaux et forets) Relatives : à la solde et aux accessoires de solde ; aux indemnités de déplacement ; à la alimentation dans les unités ; au fonctionnement et a l entretien du matériel, des équipements et de l habillement ; aux dépenses d investissement. LES SERVICES DECONCENTRES ARTICLE 33 : les services déconcentrés comprennent les postes comptables supérieures déconcentrés et les postes comptables subordonnés déconcentrés. Les Postes Comptables Supérieurs Déconcentrés : Les Trésoriers Générales ; Les Recettes Principales des Impôts ; Les Recettes Principales des Douanes. Les Postes Comptables Subordonnés Déconcentrés : Les Paieries de Districts ; Les Paieries de Régions ; Les agences de la Banque des Dépôts du Trésor Public ;

19 Les paieries de Départements ; Les Paieries à l Etranger ; Les Trésoriers ; Les recettes des Produits Divers du trésor Public ; Les postes Comptables Spéciaux constitués des recettes des Impôts et des Recettes des Douanes ; Les agences Comptables des Etablissements Publics nationaux (EPN) et les Agences Comptables des Projets. Les Comptables Supérieurs déconcentrés et les Comptables Subordonnés déconcentrés sont astreints à un cautionnement dont le montant et les modalités de constitution sont fixés par arrêté du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances Les indemnités liées aux fonctions de Comptables Supérieurs et Subordonnés Déconcentrés sont fixées dans les mêmes conditions. LES TRESORERIES GENERALES ARTICLE 34 : Les Trésoreries Générales sont tenues par des Trésoriers Généraux, chefs de circonscriptions financières auxquelles sont rattachées plusieurs postes comptables subordonnés. Les Trésoreries Généraux sont Comptables principaux pour les opérations de crédits délégués assignées à leur circonscription financière. Ils peuvent, en outre, être comptables Principaux pour les opérations de recettes et de dépenses des Collectivités Territoriales assignées à leur poste. A ce titre, ils sont justiciables de la juridiction des Comptes, devant laquelle ils sont personnellement et pécuniairement responsables de leur gestion. Les Trésoreries Générales sont chargées, dans le ressort de leur circonscription financière :

20 du recouvrement des recettes et du règlement des dépenses de l Etat ; du contrôle et de la centralisation des opérations des postes comptables qui leur sont subordonnés. Leurs comptabilités sont centralisées auprès des Comptables Généraux auxquels ils sont rattachés. Ils sont astreints à la production de comptes de gestion. En l absence de Contrôleur Financier dans le ressort de leur circonscription financière, ils assument cette responsabilité. Ils ont rang de Directeur d Administration centrale et sont nommés par décrets pris en conseil des Ministres. Les Trésoriers Généraux sont assistés dans leurs taches par des fondés de pouvoirs qui ont de Sous Directeur d Administration centrale. Un arrêté du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances nomme les Fondés de Pouvoirs et en détermine le nombre par Poste Comptable LES RECETTES PRINCIPALES DES IMPOTS ET LES RECETTES PRINICPALES DES DOUANES. ARTICLE 35 : Les Recettes Principales des Impôts et les recettes principales des douanes sont des postes Comptables Spéciaux auxquels sont rattachés plusieurs recettes dont ils centralisent les opérations. Les recettes Principales des Impôts ont en charge, le recouvrement des Impôts, des droits et taxes, des redevances et des produits divers. Outres leurs opérations propres, les Receveurs Principaux des Impôts assurent la centralisation des opérations comptables des recettes des Impôts qui leur sont rattachées.

21 Les recettes Principales des Douanes ont en charge, le recouvrement des droits et taxes liquidés par les services douaniers. Outres leurs opérations propres, les Receveurs Principaux des Douanes assurent la centralisation des opérations comptables des recettes des Douanes qui leur sont rattachées La Comptabilisation des recettes recouvrées par les comptables Spéciaux s effectue conformément à des instructions du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique. Les receveurs Principaux et les Receveurs sont soumis aux contrôles du Receveurs sont soumis contrôles du Receveurs général des finances et de l Inspecteur Général du Trésor. Les Receveurs Principaux ont rang de Directeur d Administration Centrale et sont nommés par décret pris en Conseil des Ministres Les Receveurs Principaux sont des Comptables principaux de l Etat pour les opérations assignées à leur poste. A ce titre, ils sont justiciables de la Juridiction des Comptes, devant laquelle ils sont personnellement et pécuniairement responsables de leur gestion et de celle des receveurs qui leur sont rattachés. Ils sont assistés dans leurs taches par des Fondés de Pouvoirs qui ont rang de Sous Directeurs d Administration Centrale. Un arrêté du Ministre Délégué auprès Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances nomme les Fondés de Pouvoirs et en détermine le nombre par Poste Comptable, sur proposition du Directeur Général du trésor et de la Comptabilité Publique. Les Receveurs principaux sont astreints à la production de comptes de gestion. LES PAIERIES DE DISTRICTS, LES PAIERIES DE REGIONS, LES PAIERIES DE DEPARTEMENTS, LES

22 TRESORERIES PRINCIPALES, LES RECETTES DES PRODUITS DIVERS ET LES TRESORERIES ARTICLE 36: Les Paieries de Districts, les Paieries de Régions, les Paieries de Départements, les Trésoreries Principales et les Trésoreries sont chargées du recouvrement des recettes et du règlement des dépenses de l Etat et des collectivités dont elles sont assignataires. Les Payeurs de Districts, les payeurs de régions, les payeurs de départements, les trésoriers Principaux, les chefs d agences de la Banque des dépôts du trésor, les Comptables Spéciaux et les trésoriers sont Comptables sont centralisés et apurés par les comptables principaux dont ils relèvent. Les Payeurs de districts, les payeurs de régions, les Payeurs de départements, les trésoriers Principaux et les trésoriers sont Comptables des Collectivités Territoriales. Ils sont, a ce titre, justiciables des Comptes, devant laquelle ils sont personnellement et pécuniairement responsables de leur gestion et de celle des régisseurs qui leur sont rattachés. Ils sont astreints à la production de comptes de gestion. Les Payeurs de districts et les payeurs de régions ont rang de Directeur d Administration Centrale et sont nommés par décret pris en conseil des Ministres. Les Payeurs de Départements, les trésoriers Principaux et les trésoriers sont nommés par arrêté du Ministre délégué auprés du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances. A l exception des Trésoriers Principaux ont rang de sous Directeur d Administration Centrale. Les Payeurs de districts sont assistés dans leurs taches par des Fondés de pouvoirs qui ont rang de sous Directeur d Administration Centrale. Un arrêté du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances nomme les Fondés de Pouvoirs et en détermine le nombre par Poste Comptable, sur proposition du Directeur Général du trésor et de la Comptabilité Publique.

23 Les Trésoriers principaux sont secondés dans leurs taches par des Adjoints assimilés aux Trésoriers. LES RECETTES DES PRODUITS DIVERS DU TRESOR ARTICLE 37 : les Recettes des Produits Divers du Trésor sont des postes comptables rattachés à des Trésoriers Générales qui en assurent la supervision et le contrôle. Elles sont chargées du recouvrement des redevances et recettes afférentes à leur secteur d activités. Les Recettes des Produits Divers du Trésor sont gérés par des Receveurs des Produits Divers du trésor ayant de Sous Directeur d Administration Centrale. Ils sont assimilés aux Receveurs des Impôts de la Direction Générale des Impôts. Ils sont nommés par arrêté du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances sur proposition du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique. Les Receveurs des produits Divers du Trésor sont les Comptables secondaires de l Etat. Leurs comptes sont centralisés et apurés par les Comptables Principaux dont ils relèvent. LES PAIERIES A L ETRANGER ARTICLE 38 : Les Paieries à l Etranger sont chargées, dans les Ambassades et Représentations Diplomatiques et Consulaires, de l encaissement des droits et autres produits, du règlement des dépenses publiques. Les Payeurs à l Etranger sont Comptables Secondaires de L Etat. Leur comptabilité est apurée et centralisée par la Trésorerie Générale pour l Etranger. Les Payeurs à l Etranger sont assimilés aux Agents Comptables des EPN. LES AGENCES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX ET DES PROJETS D INVESTISSEMENT

24 ARTICLE 39 : Les Agences Comptables sont chargées, dans les EPN, du recouvrement des recettes, du paiement des dépenses et de la tenue de la comptabilité. Elles sont tenues par les Agents Comptables qui sont astreints, en leur qualité de Comptable Public, à la production de comptes financiers. Les Agents Comptables des Etablissements Publics Nationaux et des Projets sont comptables principaux des organismes qu ils gèrent. Ils sont, à ce titre, justiciables de la Juridiction des comptes devant laquelle ils sont personnellement et pécuniairement responsables. Les Agents Comptables de EPN et des projets sont nommés par arrêté du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances sur proposition du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique. Ils ont rang de Sous Directeurs d Administration Centrale. Ils sont secondés dans leurs taches par des Fondés de pouvoirs et/ou des agents Comptables secondaires. LES REGIES DE RECETTES ET LES REGIES D AVANCES DE L ETAT, DES E.P.N ET DES PROJETS D INVESTISSEMENT ARTICLE 40 : Les Régies de Recettes et les Régies d Avances de l Etat, des Etablissements Publics Nationaux et des Projets d Investissement sont créées par arrêté du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances. Elles sont gérées par les Régisseurs de Recettes et les Régisseurs d Avances. Les Régisseurs de Recettes assurent la perception de certaines catégories de produits. Les Régisseurs d Avances assurent le paiement de certaines catégories de dépenses.

25 Les Régisseurs sont nommés par arrêté du du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l Economie et des Finances sur proposition du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique.

LE ROLE DE LA DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE.

LE ROLE DE LA DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE. DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE. DIRECTION DE LA FORMATION DE LA DOCUMENTATION ET DE LA COMMUNICATION. LE ROLE DE LA DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE.

Plus en détail

TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION. Décrets et Arrêtés

TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION. Décrets et Arrêtés TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION Vendredi 19 rabiaa II 1434 1 er mars 2013 156 ème année N 18 Sommaire Décrets et Arrêtés Présidence du Gouvernement Nomination du directeur général de l école nationale

Plus en détail

Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce. Le Président de la République,

Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce. Le Président de la République, Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce Le Président de la République, Sur Vu Vu Vu Vu rapport du Ministre du Commerce la Constitution; le décret n 2010-01 du

Plus en détail

Point de la Présentation des bilans d activités par des Comptables généraux, des Directeurs centraux et des Trésoriers généraux

Point de la Présentation des bilans d activités par des Comptables généraux, des Directeurs centraux et des Trésoriers généraux MEMEF/DGTCP/DFDC/03 Compte rendu de la réunion du Comité de Direction élargi aux Trésoriers généraux Inspecteurs vérificateurs principaux, Trésoriers principaux, représentants des syndicats et associations

Plus en détail

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE Pétrole et l organisation de l administration Centrale de son département. ARTICLE PREMIER : Le Ministre de l Energie et du Pétrole a pour mission générale d élaborer,

Plus en détail

II- COMPOSITION ET ATTRIBUTIONS DE LA COMMISSION SPECIALE : Cette commission spéciale comprend 10 membres qui sont :

II- COMPOSITION ET ATTRIBUTIONS DE LA COMMISSION SPECIALE : Cette commission spéciale comprend 10 membres qui sont : Concours du meilleur agent et du meilleur poste comptable en matière de recouvrement». I- CONTEXTE : Par note de service n 3075/MEMEF/DGTCP du 24 septembre 2004, la DGTCP a mis en place une Commission

Plus en détail

ORGANIGRAMME FONCTIONNEL. Trésorerie spécialisée Secteur Public Local. Application informatiques / Profils informatiques. Nom. Processus transverse

ORGANIGRAMME FONCTIONNEL. Trésorerie spécialisée Secteur Public Local. Application informatiques / Profils informatiques. Nom. Processus transverse DATE Chef de poste : Adjoint du chef de poste : ORGANIGRAMME FONCTIONNEL Trésorerie spécialisée Secteur Public Local / / Processus transverse Gestion des congés Gestion des horaires variables Gestion des

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI Décret n 2001-0124/PR/MEFPP modifiant le décret N 9 9-0025 PR/MEFPP du 3 mars 1999 portant attributions et organisation du Ministère de l'économie, des finances

Plus en détail

RESPONSABLE D UN SERVICE DES FINANCES PUBLIQUES

RESPONSABLE D UN SERVICE DES FINANCES PUBLIQUES 422 Finances publiques Le domaine fonctionnel Finances publiques regroupe les emplois relatifs à la gestion des finances publiques, en matière de ressources, de dépenses, d établissement et de vérification

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana --------------

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana -------------- REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana -------------- SECRETARIAT D ETAT AUPRES DU MINISTERE DES FORCES ARMEES CHARGE DE LA GENDARMERIE NATIONALE DECRET N 2009-865 Fixant l organisation,

Plus en détail

LA MOBILISATION DES RESSOURCES INTERNES PAR LE TRESOR PUBLIC

LA MOBILISATION DES RESSOURCES INTERNES PAR LE TRESOR PUBLIC LA MOBILISATION DES RESSOURCES INTERNES PAR LE TRESOR PUBLIC De par ses attributions, le Trésor joue le rôle de caissier et de banquier dans la gestion des ressources publiques. Il est l agent financier

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNICATION -----------------

MINISTERE DE LA COMMUNICATION ----------------- MINISTERE DE LA COMMUNICATION ----------------- DECRET N 91-181 du 27 mars 1991 portant création et organisation d un établissement public à caractère administratif dénommé Agence Ivoirienne de Presse

Plus en détail

plan de carrière des agents du trésor public

plan de carrière des agents du trésor public ministère auprès du premier ministre, chargé de l économie et des finances république de côte d ivoire Union - Discipline - Travail direction générale du trésor et de la comptabilité publique plan de carrière

Plus en détail

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Remarques générales sur les modifications effectuées par les services du SGG :

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2006-15 DU 24 OCTOBRE 2006

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2006-15 DU 24 OCTOBRE 2006 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2006-15 DU 24 OCTOBRE 2006 Relatif au projet d arrêté relatif au plan comptable applicable par les huissiers de justice prévu à l article

Plus en détail

4/8/2014 Cameroun : ORGANISATION DU MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNNELLE - Bienvenue Sur le Site officiel de M

4/8/2014 Cameroun : ORGANISATION DU MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNNELLE - Bienvenue Sur le Site officiel de M Accueil Curriculum vitae Enseignement Consultations Biographie Contact Actualités Recrutement des agents commerciaux pour la vente d adresses des entreprises de Yaoundé sur (...) Suite... Le Préfet de

Plus en détail

LE PROGRAMME DES CONCOURS DE RECRUTEMENT D INSPECTEUR DE L ACTION SANITAIRE ET SOCIALE EPREUVES DE COMPOSITION AU CHOIX

LE PROGRAMME DES CONCOURS DE RECRUTEMENT D INSPECTEUR DE L ACTION SANITAIRE ET SOCIALE EPREUVES DE COMPOSITION AU CHOIX LE PROGRAMME DES CONCOURS DE RECRUTEMENT D INSPECTEUR DE L ACTION SANITAIRE ET SOCIALE EPREUVES DE COMPOSITION AU CHOIX Sources : Arrêté du 12 février 2004 modifiant l'arrêté du 9 juillet 1996 fixant l'organisation

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CONGO Unité * Travail * Progrès -----------

REPUBLIQUE DU CONGO Unité * Travail * Progrès ----------- REPUBLIQUE DU CONGO Unité * Travail * Progrès ----------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ****** SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT ***** REPUBLIQUE DU CONGO Unité * Travail * Progrès ****** PORTANT REGLEMENT

Plus en détail

Loi n 94-009 Portant principes fondamentaux de la création, de l organisation, de la gestion et du contrôle des Services publics

Loi n 94-009 Portant principes fondamentaux de la création, de l organisation, de la gestion et du contrôle des Services publics Présidence de la République République du Mali --------- Un peuple Un but Une foi Loi n 94-009 Portant principes fondamentaux de la création, de l organisation, de la gestion et du contrôle des Services

Plus en détail

Comores. Office de Radio-Télévision des Comores

Comores. Office de Radio-Télévision des Comores Office de Radio-Télévision des Loi n 94-017 du 22 juin 1994 [NB - Loi n 94-017 du 22 juin 1994 portant création, organisation et fonctionnement de l Office de Radio-Télévision des ] Titre 1 - Objet, siège

Plus en détail

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE)

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) Décret n 97-393 du 9 juillet 1997 portant création et organisation d un établissement public à caractère administratif dénomme Agence Nationale

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION

RAPPORT DE PRESENTATION Imprimer JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL Page 1 of 5 PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE DECRET n 2009-583 du 18 juin 2009 DECRET n 2009-583 du 18 juin 2009 portant création, organisation et fonctionnement de l Agence

Plus en détail

NOTE DE SERVICE. N 01-131-V31 du 28 décembre 2001 NOR : BUD R 01 00131 N. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

NOTE DE SERVICE. N 01-131-V31 du 28 décembre 2001 NOR : BUD R 01 00131 N. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique NOTE DE SERVICE N 01-131-V31 du 28 décembre 2001 NOR : BUD R 01 00131 N Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique CONCOURS PROFESSIONNEL 2002 POUR L'EMPLOI D'INSPECTEUR PRINCIPAL DU

Plus en détail

Association X XXX X F-XXXXX Xxx

Association X XXX X F-XXXXX Xxx Siège : X Association X XXX X F-XXXXX Xxx Document Unique de Délégation XXXX Directeur La présente délégation est consentie en application des dispositions de l article L. 315-17 du Code de l Action Sociale

Plus en détail

Tome 6 CHARGES POUR LE COMPTE DE TIERS

Tome 6 CHARGES POUR LE COMPTE DE TIERS 565 Tome 6 CHARGES POUR LE COMPTE DE TIERS TOME 6 566 SOMMAIRE TITRE 1 INDEMNITÉ COMPENSATRICE FORFAITAIRE VERSÉE AUX EMPLOYEURS D APPRENTIS... 571 CHAPITRE 1 RAPPELS RÉGLEMENTAIRES... 572 CHAPITRE 2 DISPOSITIF

Plus en détail

29 Dhou El Hidja 1431 5 décembre 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 74 19

29 Dhou El Hidja 1431 5 décembre 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 74 19 19 Décret exécutif n 10-299 du 23 Dhou El Hidja 1431 correspondant au 29 novembre 2010 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant aux corps spécifiques à l administration fiscale. Le Premier

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 3 du 22 janvier 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 3 du 22 janvier 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 1 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 3 du 22 janvier 2015 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 1 ARRÊTÉ portant organisation de la direction générale de l office national des

Plus en détail

PORTANT CREATION ET ORGANISATION D UN MARCHE FINANCIER

PORTANT CREATION ET ORGANISATION D UN MARCHE FINANCIER REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL PATRIE ------------------------------ ----------------------- LOI N 99/015 DU 22 DEC 1999 PORTANT CREATION ET ORGANISATION D UN MARCHE FINANCIER L Assemblée Nationale

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI Loi n 15/AN/98/4 ème L portant organisation du Ministère de l'économie, des Finances et de la Planification, Chargé de la Privatisation. L'ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

Article 2 : L Agence Emploi Jeunes est placée sous la tutelle du Ministre chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l Emploi des Jeunes.

Article 2 : L Agence Emploi Jeunes est placée sous la tutelle du Ministre chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l Emploi des Jeunes. PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ----------- DECRET N DU PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L AGENCE NATIONALE POUR L INSERTION ET L EMPLOI DES JEUNES,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET 2004 LOI ORGANIQUE N 2004-42 DU 13 MAI 2004 PORTANT MODIFICATION ET COMPLETANT LA LOI ORGANIQUE DU BUDGET N 67-53 DU 8 DECEMBRE 1967

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Décret n o 2011-905 du 29 juillet 2011 relatif à l organisation et au fonctionnement des services du Défenseur des

Plus en détail

LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ RÉPUBLIQUE D'HAÏTI. DÉCRET -------------- Me BONIFACE ALEXANDRE PRÉSIDENT PROVISOIRE DE LA RÉPUBLIQUE

LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ RÉPUBLIQUE D'HAÏTI. DÉCRET -------------- Me BONIFACE ALEXANDRE PRÉSIDENT PROVISOIRE DE LA RÉPUBLIQUE LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ RÉPUBLIQUE D'HAÏTI DÉCRET -------------- Me BONIFACE ALEXANDRE PRÉSIDENT PROVISOIRE DE LA RÉPUBLIQUE Vu les Articles 6, 97, 136, 142, 224 et 225 de la Constitution; Vu l entente

Plus en détail

LES TIERS AUTORISES 1

LES TIERS AUTORISES 1 LES TIERS AUTORISES 1 La loi permet à certaines administrations/autorités publiques de se faire communiquer, sous certaines conditions et dans le cadre de leurs missions particulière ou de l exercice d

Plus en détail

Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l Economie et des Finances

Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l Economie et des Finances Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Union Discipline - Travail 1 DIRECTION GÉNÉRALE

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 Adopté ACCÈS AU LOGEMENT ET URBANISME RÉNOVÉ - (N 1499) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 8 N o CE624 Rédiger ainsi cet article : «I. Il est

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté par le conseil d'administration lors de sa 275 e assemblée du 29 juin 2009. (résolution n o 2321) Tout au long du document, le masculin a été utilisé dans

Plus en détail

LOI DU 28 AOUT 1984 PORTANT CREATION ET FONCTIONNEMENT DES BANQUES D EPARGNE ET DE LOGEMENT LOI JEAN CLAUDE DUVALIER PRESIDENT A VIE DE LA REPUBLIQUE

LOI DU 28 AOUT 1984 PORTANT CREATION ET FONCTIONNEMENT DES BANQUES D EPARGNE ET DE LOGEMENT LOI JEAN CLAUDE DUVALIER PRESIDENT A VIE DE LA REPUBLIQUE LOI DU 28 AOUT 1984 PORTANT CREATION ET FONCTIONNEMENT DES BANQUES D EPARGNE ET DE LOGEMENT (Moniteur no. 64 du Jeudi 6 septembre 1984) LOI JEAN CLAUDE DUVALIER PRESIDENT A VIE DE LA REPUBLIQUE Vu les

Plus en détail

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales STATUTS DE L AGENCE DEPARTEMENTALE DES YVELINES INGENIERY TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales Article 1er - Constitution de l Agence En application de l article L.5511-1

Plus en détail

LE DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE MISE EN ŒUVRE DE L ECOWAP/PDDAA

LE DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE MISE EN ŒUVRE DE L ECOWAP/PDDAA LE DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE MISE EN ŒUVRE DE L ECOWAP/PDDAA Niamey les 27, 28 et 29 Avril 2011 Plan de la présentation 1. Le contexte 2. Le dispositif institutionnel global 3. L Agence régionale pour

Plus en détail

Organigramme du ministère des Enseignements Secondaires

Organigramme du ministère des Enseignements Secondaires Organigramme du ministère des Enseignements Secondaires REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX - TRAVAIL - PATRIE ------- ------ DECRET N 2005/139 DU 25 AVR 2005 Portant organisation du Ministère des Enseignements

Plus en détail

-------------------- Travail Liberté Patrie --------------- LOI N 2014 009 PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES

-------------------- Travail Liberté Patrie --------------- LOI N 2014 009 PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES PRESIDENCE DE LA REPLUBLIQUE REPUBLIQUE TOGOLAISE -------------------- Travail Liberté Patrie --------------- LOI N 2014 009 PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES L Assemblée

Plus en détail

Togo. Loi portant organisation des services publics de l eau potable

Togo. Loi portant organisation des services publics de l eau potable Loi portant organisation des services publics de l eau potable Loi n 2010-006 du 18 juin 2010 modifiée [NB - Loi n 2010-006 du 18 juin 2010 portant organisation des services publics de l eau potable et

Plus en détail

ORGANISATION DE LA DGI

ORGANISATION DE LA DGI ORGANISATION DE LA DGI La Direction Générale des Impôts (DGI) est une structure centrale du ministère chargé des finances. Elle est chargée de l élaboration et de l application de la législation fiscale

Plus en détail

République Togolaise Ministère de l Economie et des Finances Cabinet AVIS DE RECRUTEMENT

République Togolaise Ministère de l Economie et des Finances Cabinet AVIS DE RECRUTEMENT République Togolaise Ministère de l Economie et des Finances Cabinet AVIS DE RECRUTEMENT Dans le cadre de la mise en place de l Office Togolais des Recettes (OTR), le Ministre de l Economie et des Finances

Plus en détail

BILAN DU PROGRAMME D ORGANISATION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC

BILAN DU PROGRAMME D ORGANISATION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC BILAN DU PROGRAMME D ORGANISATION DES ARCHIVES DU TRÉSOR PUBLIC La stratégie Les actions menées Les perspectives CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME. A la demande

Plus en détail

Vu la loi n 78-663 du 5 aout 1978, déterminant la composition, l organisation, les attributions et le fonctionnement de la cours suprême,

Vu la loi n 78-663 du 5 aout 1978, déterminant la composition, l organisation, les attributions et le fonctionnement de la cours suprême, Décret n 91-662 du 9 octobre 1991, portant création d un établissement public à caractère administrative (EPA), dénommé «Centre Ivoirien Antipollution» (CIAPOL) et déterminant ses attributions, son organisation

Plus en détail

DECRET D'ORGANISATION DGCPR

DECRET D'ORGANISATION DGCPR DECRET D'ORGANISATION DGCPR Texte d organisation de la direction générale de la comptabilité publique et du recouvrement de la Tunisie Décret n 2007-1198 du14 mai 2007, modifiant et complétant le décret

Plus en détail

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005 du 07 mai 2002

Plus en détail

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT,

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, ? MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES DECRET N 2015-268 fixant les attributions du Ministre de la Fonction Publique, du Travail et des Lois Sociales ainsi que l'organisation

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana - Tanindrazana - Fandrosoana

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana - Tanindrazana - Fandrosoana REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana - Tanindrazana - Fandrosoana MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET ------------------ DECRET N 2012-045 du 17 janvier 2012 Fixant les attributions du Ministre des Finances

Plus en détail

Burkina Faso - Recueil des textes portant cadre juridique des finances publiques

Burkina Faso - Recueil des textes portant cadre juridique des finances publiques Page 1 of 17 Page 2 of 17 R E C U E I L D E S T E X T E S P O R T A N T C A D R E J U R I D I Q U E D E S F I N A N C E S P U B L I Q U E S D U B U R K I N A F A S O Retour Sommaire DECRET N 2005-256/PRES/PM/MFB

Plus en détail

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne Direction Générale des Douanes et Droits Indirects Programme des épreuves Concours d inspecteur des douanes interne CONCOURS INTERNE Analyse, parmi plusieurs sujets proposés, d un dossier sur l organisation,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. OBJET : Tutelle financière des chambres de métiers et des chambres régionales de métiers.

REPUBLIQUE FRANCAISE. OBJET : Tutelle financière des chambres de métiers et des chambres régionales de métiers. REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DU COMMERCE ET DE L ARTISANAT DIRECTION DE L ARTISANAT PARIS, LE 13 JAN. 1989 Sous-Direction de la Réglementation 24, rue de l Université et de l Orientation des Structures

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

Gestion d une bibliothèque, module 2 : Administration, gestion Lundi 23 novembre Lidwine HARIVEL Formation ABF d auxiliaire de bibliothèque 2015 / 2016 Sommaire Partie I Organisation institutionnelle et

Plus en détail

Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI)

Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) MADAGASCAR Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) (du 2 décembre 1992)* TABLE DES MATIÈRES** Articles Titre Ier : De la nature juridique

Plus en détail

- Recettes du Titre I 12.401.200.000 Dinars - Recettes du Titre II 4.066.000.000 Dinars - Recettes des fonds spéciaux du Trésor 638.800.

- Recettes du Titre I 12.401.200.000 Dinars - Recettes du Titre II 4.066.000.000 Dinars - Recettes des fonds spéciaux du Trésor 638.800. Loi n 2008-77 du 22 décembre 2008, portant loi de finances pour l année 2009. ARTICLE PREMIER : Est et demeure autorisée pour l année 2009 la perception au profit du Budget de l Etat des recettes provenant

Plus en détail

Le bureau du recrutement et des concours

Le bureau du recrutement et des concours Cette brochure présente les conditions d inscription ainsi que les nouvelles épreuves applicables dès 2013 au concours d attaché d administrations parisiennes. Dans un souci pédagogique, divers indications

Plus en détail

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007 Statuts associatifs Réseau Gérontologique du Grand Nancy. A la suite de l Assemblée Générale constitutive du 17 mai 2004, il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

CYCLES INTERNATIONAUX 2015-2016

CYCLES INTERNATIONAUX 2015-2016 Lieu des épreuves écrites (Pays) :.. CYCLES INTERNATIONAUX 2015-2016 TEST DE SPECIALISATION Administration et management public DUREE : 1 HEURE 7 pages NOM... Prénom(s)... Date de naissance... Nationalité...

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Arrêté du 11 mai 2007 portant définition et classification des emplois types des agences de l eau NOR :

Plus en détail

Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint

Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général Secrétariat général Réf. : 2010-D-362-fr-6 Orig. : en Version : fr Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire

Plus en détail

Directeur de Cabinet M. KALOU Emmanuel Tél : (225)20 32 94 17. Directeur de Cabinet Adjoint S.E.M GNANGO Roger Tél :

Directeur de Cabinet M. KALOU Emmanuel Tél : (225)20 32 94 17. Directeur de Cabinet Adjoint S.E.M GNANGO Roger Tél : Le Cabinet comprend un Directeur de Cabinet, un Directeur de Cabinet Adjoint, un Chef de Cabinet, neuf Conseillers Techniques, quatre Chargés d'etudes, deux Chargés de Missions et un Chef du Secrétariat

Plus en détail

ORGANIGRAMME DE LA COMMISSION DE LA CEMAC

ORGANIGRAMME DE LA COMMISSION DE LA CEMAC DE LA COMMISSION DE LA CEMAC PRESIDENCE VICE-PRESIDENCE DEPARTEMENT des Politiques Économique, Monétaire et Financière DEPARTEMENT du Marché Commun DEPARTEMENT de l Education, de la Recherche et du Développement

Plus en détail

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session Objectifs pédagogiques GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum par Analyser les procédures de préparation et de montage des projets.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE INDUSTRIE, ÉNERGIE ET ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Décret n o 2012-279 du 28 février 2012 relatif à l Institut

Plus en détail

Rédacteur. 1. Conditions de formation et conditions de stage. 2. Attributions. 3. Administrations

Rédacteur. 1. Conditions de formation et conditions de stage. 2. Attributions. 3. Administrations 1. Conditions de formation et conditions de stage 1.1. Conditions de formation diplôme luxembrgeois de fin d études secondaires diplôme luxembrgeois de fin d études secondaires techniques certificat d

Plus en détail

CYCLE A. Les épreuves du concours direct du cycle A comprennent :

CYCLE A. Les épreuves du concours direct du cycle A comprennent : CYCLE A CONCOURS DIRECT Les épreuves du concours direct du cycle A comprennent : une épreuve de présélection, trois épreuves d admissibilité et deux épreuves d admission. L épreuve de présélection est

Plus en détail

MECANISMES D EMISSION DES EMPRUNTS PUBLICS

MECANISMES D EMISSION DES EMPRUNTS PUBLICS MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE DIRECTION DE LA DETTE PUBLIQUE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Cour de discipline budgétaire et financière Première section Arrêt du 11 octobre 2013, «Maison de retraite intercommunale de Champcevrais» N 191-701 REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

ORGANISATION DES SERVICES DE LA COMMISSION

ORGANISATION DES SERVICES DE LA COMMISSION UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------- La Commission ORGANISATION DES SERVICES DE LA COMMISSION I. PRESIDENCE Le Président de la Commission : dirige et coordonne le fonctionnement des

Plus en détail

L ASSEMBLEE NATIONALE POPULAIRE A DELIBERE ET ADOPTE,

L ASSEMBLEE NATIONALE POPULAIRE A DELIBERE ET ADOPTE, REPUBLIQUE DU CONGO Travail * Démocratie * Paix --------------- LOI N 27/82 DU 07/07/1982 SUR LA STATISTIQUE L ASSEMBLEE NATIONALE POPULAIRE A DELIBERE ET ADOPTE, LE PRESIDENT DU COMITE CENTRAL DU PARTI

Plus en détail

GUIDE DE L INVESTISSEUR EN ASSURANCE

GUIDE DE L INVESTISSEUR EN ASSURANCE MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE GUIDE DE L INVESTISSEUR EN

Plus en détail

REGLEMENT ADMINISTRATIF SUR L ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE L ASSEMBLEE NATIONALE

REGLEMENT ADMINISTRATIF SUR L ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE L ASSEMBLEE NATIONALE REGLEMENT ADMINISTRATIF SUR L ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE L ASSEMBLEE NATIONALE 1 PREAMBULE Attributions administratives du Bureau, du Président, du Premier Vice-président, des Questeurs

Plus en détail

PRESENTATION DE LA REFORME COMPTABLE ET DU PROGICIEL ASTER

PRESENTATION DE LA REFORME COMPTABLE ET DU PROGICIEL ASTER MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE PRESENTATION DE LA REFORME

Plus en détail

Projet de loi de finances pour 2003

Projet de loi de finances pour 2003 Projet de loi de finances pour 2003 Annexe Services votés Mesures nouvelles 2 3 Table des matières Récapitulation des crédits 5 Récapitulation des crédits par agrégat et titre 9 Présentation des crédits

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS 1 ère ANNEE (30 semaines + 4 semaines de stage) POLE 1 COMPTABILITE ET DES L ENTREPRISE. Notions générales sur l. Les principes

Plus en détail

LA VEILLE JURIDIQUE F.D.K.A

LA VEILLE JURIDIQUE F.D.K.A Actualité juridique mensuelle Nous avons procédé à la revue de l actualité juridique pendant la période des mois de septembre et octobre 2015 en vue d identifier les changements législatifs, règlementaires

Plus en détail

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS Réseau pour Personnes Agées du Pays Lunévillois Statuts Page 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET ------------------

MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET ------------------ MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET ------------------ DECRET N 2014-1102 Fixant les attributions du Ministre des Finances et du Budget ainsi que l organisation générale de son Ministère. - Vu la Constitution

Plus en détail

I.- LOI DU 26 MAI 1834 PORTANT SUR LA RESPONSABILITE DES FONCTIONNAIRES ET EMPLOYES DE L ADMINISTRATION DES FINANCES

I.- LOI DU 26 MAI 1834 PORTANT SUR LA RESPONSABILITE DES FONCTIONNAIRES ET EMPLOYES DE L ADMINISTRATION DES FINANCES I.- LOI DU 26 MAI 1834 PORTANT SUR LA RESPONSABILITE DES FONCTIONNAIRES ET EMPLOYES DE L ADMINISTRATION DES FINANCES Article 1 er. Tous les biens des fonctionnaires et employés de l administration des

Plus en détail

SOMMAIRE DU TABLEAU TABLEAU COMPARATIF

SOMMAIRE DU TABLEAU TABLEAU COMPARATIF 13 SOMMAIRE DU TABLEAU TABLEAU COMPARATIF TITRE I ER MODERNISATION DES AUTORITES DE CONTROLE TITRE I ER MODERNISATION DES AUTORITES DE CONTROLE TITRE I ER MODERNISATION DES AUTORITES DE CONTROLE CHAPITRE

Plus en détail

DECRETS. Recrutement et promotion. 5 Dhou El Hidja 1429 3 décembre 2008 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 68

DECRETS. Recrutement et promotion. 5 Dhou El Hidja 1429 3 décembre 2008 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 68 5 Dhou El Hidja 1429 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 68 3 DECRETS Décret exécutif n 08-383 du 28 Dhou El Kaada 1429 correspondant au 26 novembre 2008 portant statut particulier des fonctionnaires

Plus en détail

Sommaire 1. CODE DES IMPÔTS DIRECTS ET INDIRECTS (CIDI)...13. Livre 1 - Assiette et liquidation de l impôt...13. Partie 1 - Impôts directs...

Sommaire 1. CODE DES IMPÔTS DIRECTS ET INDIRECTS (CIDI)...13. Livre 1 - Assiette et liquidation de l impôt...13. Partie 1 - Impôts directs... Sommaire 1. CODE DES IMPÔTS DIRECTS ET INDIRECTS (CIDI)...13 Livre 1 - Assiette et liquidation de l impôt...13 Partie 1 - Impôts directs...13 Titre 1 - Impôts sur les revenus...13 Chapitre 1 - Impôts sur

Plus en détail

CHAPITRE I DES DISPOSITIONS GENERALES

CHAPITRE I DES DISPOSITIONS GENERALES Décret n 96/237/PM du 10 avril 1996 fixant les modalités de fonctionnement des Fonds Spéciaux prévus par la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forets, de la faune et de la pêche Le Premier

Plus en détail

----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- LOI N 008-2013 /AN

----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- LOI N 008-2013 /AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 008-2013 /AN PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES

Plus en détail

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar DECRET N 99-821 fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution, Vu la Convention relative à l Aviation Civile Internationale signée

Plus en détail

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS Page 1 sur 10 ASSOCIATION METEO LOR STATUTS ARTICLE 1er - CONSTITUTION - DUREE. Conformément aux dispositions de la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901, il est fondé le 20 avril 2013 une

Plus en détail

ORGANIGRAMME FONCTIONNEL. Pôle de recouvrement spécialisé

ORGANIGRAMME FONCTIONNEL. Pôle de recouvrement spécialisé Responsable du pôle : Adjoint : Date de mise à jour de l'of : de / / Processus transverse Gestion des congés Gestion des horaires variables Gestion des imprimés Correspondant informatique/gestionnaire

Plus en détail

Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la planification des programmes, du budget et de la comptabilité

Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la planification des programmes, du budget et de la comptabilité Nations Unies ST/SGB/2003/16 Secrétariat 21 novembre 2003 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la planification des programmes, du budget et de la comptabilité En application de la

Plus en détail

RA 2014 Annexe Le décret de 1994

RA 2014 Annexe Le décret de 1994 DateDoc Bibli othèque nationale de France RA 2014 Annexe Le décret de 1994 29/05/2015 16:35:44 Bibliothèque nationale de France délégation à la Stratégie et à la Recherche version du 29 mai 2015 émetteur

Plus en détail

La notion d État. Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral.

La notion d État. Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral. FICHE 1. La notion d État Les différentes formes d État Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral. A. L État unitaire On appelle État unitaire celui dans lequel une volonté

Plus en détail

Décret n 2002-254/PRES/PM/SGG-CM du 17 juillet 2002 (JO N 31 2002)

Décret n 2002-254/PRES/PM/SGG-CM du 17 juillet 2002 (JO N 31 2002) Décret n 2002-254/PRES/PM/SGG-CM du 17 juillet 2002 (JO N 31 2002) portant organisation-type des départements ministériels. LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, Vu la Constitution

Plus en détail

C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992

C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992 RÈGLEMENT RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE SERVICE ÉMETTEUR : Direction des services administratifs ADOPTION : C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992 DATE : 25 mars 2015 SECTION : Règlement NUMÉRO : R004

Plus en détail

APRES L ART. 5 N 20 ASSEMBLEE NATIONALE. 4 mai 2005. DROIT COMMUNAUTAIRE DANS LE DOMAINE DE LA JUSTICE - (n 2233)

APRES L ART. 5 N 20 ASSEMBLEE NATIONALE. 4 mai 2005. DROIT COMMUNAUTAIRE DANS LE DOMAINE DE LA JUSTICE - (n 2233) ASSEMBLEE NATIONALE 4 mai 2005 DROIT COMMUNAUTAIRE DANS LE DOMAINE DE LA JUSTICE - (n 2233) AMENDEMENT N 20 présenté par M. BLESSIG, rapporteur au nom de la commission des lois, MM. BIGNON, LAGARDE, MARIANI

Plus en détail

La Direction Départementale des Finances Publiques (DDFiP) de Saône-et-Loire

La Direction Départementale des Finances Publiques (DDFiP) de Saône-et-Loire La Direction Départementale des Finances Publiques (DDFiP) de Saône-et-Loire La Direction départementale des Finances publiques de Saône-et-Loire 1 - Organigramme 2 - Localisation 3 - Les unités infra-départementales

Plus en détail