SECTEUR MAROCAIN DES ASSURANCES. Situation Liminaire Exercice 2005

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SECTEUR MAROCAIN DES ASSURANCES. Situation Liminaire Exercice 2005"

Transcription

1 SECTEUR MAROCAIN DES ASSURANCES Situation Liminaire Exercice 2005 Mars 2006

2 FAITS MARQUANTS 2005 Campagne de Communication sur les délais de recouvrement des primes Suite à l entrée en vigueur des nouvelles dispositions fiscales sur la liquidation de la taxe sur les contrats d assurance (loi de finances 2005), la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance a lancé une large campagne de communication et de sensibilisation sur les nouveaux délais de recouvrement des primes. Cette campagne s est étalée sur de 2 mois et a concerné aussi bien la presse écrite à travers des communiqués de presse et des entretiens que des spots radio. Traités de nomination et dispositif de suivi des soldes des agents non mandataires 2005 a connu aussi la mise en place d un dispositif de suivi des soldes des agents non mandataires des compagnies d assurance. Ce dispositif a été rendu nécessaire par la mise en place des nouveaux traités de nomination consacrant le principe d exclusivité des agents d assurances, et répond au souci majeur de recouvrement des créances en souffrance. Participation à la Commission technique sur l Maladie Obligatoire La Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance a contribué activement aux débats et réflexions qui ont eu lieu sur l Maladie Obligatoire. Cette contribution s est matérialisée par des participations à des réunions, aussi bien au niveau de la CGEM qu au niveau de la commission technique ad hoc. Entrée en vigueur de la convention Recours loi Le secteur des assurances dispose enfin d une convention de recours loi régissant les rapports entre compagnies d assurance en cas d accidents de trajet. Cette convention, qui a toujours suscité l intérêt des compagnies d assurances, est entrée en vigueur en mai 2005 et elle a connu l adhésion de toutes les compagnies membres de la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance. Elaboration de la situation liminaire sur l activité du secteur des assurances en 2004 En mars 2005, la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance a mis à la disposition de ses membres une situation luminaire sur l activité du secteur en Cette situation fait ressortir un chiffre d affaires total de 11,8 milliards de dirhams en baisse de 1,6% par rapport à 2003, due en particulier à la baisse des assurances de groupes (Récupération des contrats CIMR) et aussi de la branche accidents du travail. Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance Page 2/5

3 Entrée en vigueur des nouvelles attestations d assurance RC Automobile Dans le cadre de la mise en place des nouvelles dispositions légales et réglementaires liées à l assurance automobile, la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance a supervisé l opération de sélection des imprimeurs chargés de l impression et de la fourniture aux compagnies d assurances des attestations d assurances automobile. Cette opération s est concrétisée par la qualification de 5 imprimeurs qui ont répondu au cahier des charges et notamment à l une des mesures phares initiée par la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance qui introduit à compter du 1 er janvier 2006 l apposition d un hologramme de sécurité sur l attestation. Participation à la campagne de liquidation des jugements en instance d exécution Durant la campagne de liquidation des jugements en instance d exécution initiée par le Ministère de la Justice entre mars et juin 2005, la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance a coordonné les échanges d information entre les compagnies d assurances et la Direction des Affaires Civiles dudit ministère. Elle a aussi pris part à toutes les réunions d évaluation qui ont eu lieu à ce sujet. Organisation de l examen professionnel des intermédiaires d assurances La Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance a organisé l examen professionnel des intermédiaires d assurances qui s est déroulé le 22,23, 28 et 29 juin Cet examen a connu une participation record (497 candidats) notamment pour l agrément de courtage en assurances (330 candidats). (110 avis favorables pour les agents, 81 pour les courtiers). Conditions générales type Automobile et Accidents du travail 2005 a connu la promulgation des nouvelles conditions générales type Automobile et Accidents du travail. Ce travail est l aboutissement de nombreuses réunions entre des représentants du secteur et de la Direction des s. Projet de loi sur les accidents du travail et maladies professionnelles Pour pallier le renchérissement incessant du tarif de l assurance sur les accidents du travail, la profession a amorcé un projet de refonte globale de la législation sur les accidents du travail et maladies professionnelles. Ce projet, initié sous l égide de la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance, vise à moderniser le cadre de la législation actuelle sur les accidents du travail et maladies professionnelles. Il est notamment proposé de mettre en place avec les parties concernées - des solutions concrètes aux multiples dysfonctionnements et dérapages que connaît cette branche. Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance Page 3/5

4 Etude de l impact du changement de la table de mortalité et du taux technique accidents du travail Dans la perspective du changement de la table de mortalité et du taux technique utilisés pour le calcul des provisions de rente en accidents du travail et maladies professionnelles, la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance a engagé une étude technique pour mesurer l impact de ces changements réglementaires. Projet d intégration d un barème de responsabilité dans les contrats groupe maladie Compte tenu des dérives que connaît la sinistralité de la branche maladie, une réflexion a été engagée sous l égide de la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance pour intégrer dans les contrats d assurances groupe «Maladie» en portefeuille un barème de responsabilité définissant les plafonds de remboursement des différentes prestations médicales. Ce projet a été reporté pour des considérations de calendrier et devrait être concrétisé pour le renouvellement Mandat spécial de gestion des assurances transport sur facultés Le Comité des Assureurs Maritimes du Maroc et la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance ont élaboré un mandat spécial de gestion facultés qui a été adopté par l ensemble des compagnies. Ce mandat spécial de gestion remplacera les protocoles de gestion actuels et a été soumis à la signature par les courtiers gestionnaires facultés pour le 1er janvier Ce mandat de gestion sera mis en œuvre pour toute nouvelle demande. Mise en place d un serveur Web Extranet Cette réalisation répond notamment aux besoins du marché en terme d échange d information : Fichier central des mises en demeure pour non paiement de prime Fichier AVISA (Aide à la vérification des informations sinistres automobile) Tarif automobile Coefficient de réduction majoration Dans la perspective de la libéralisation du tarif RC automobile et de la mise en place du nouveau système de Bonus/Malus basé sur le Coefficient de Réduction/Majoration (CRM), la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance a initié un projet de grande envergure visant à mettre en place un fichier central de l historique des assurés automobile. Ce fichier, qui sera consultable par l ensemble du réseau de distribution à compter du 07 juillet 2006, fiabilisera les conditions d application du Bonus/Malus. Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance Page 4/5

5 Normalisation de la mission d expertise en automobile La Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance a initié une commission avec les associations d experts automobiles en vue de normaliser l ensemble des aspects de la mission d expertise automobile (rapport d expertise et déroulement de la mission, expertise contradictoire, réforme des véhicules sinistrés, vétusté, etc..). Projet de loi de finances 2006 Suppression de l exonération des plus-values sur titres de participation Le projet de loi de finances pour l année 2006 a introduit un amendement de l article 19 de la loi sur l IS. Cet amendement se traduit par la suppression pure et simple de l exonération des plus values sur titres de participation constatées ou réalisées en cours ou en fin d exploitation. Consciente de l impact négatif de cet amendement sur la dynamique du marché boursier, et sur la politique de placement des investisseurs institutionnels en actions cotées et non cotées, la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance s est mobilisée, avec succès, pour obtenir le maintien de cette exonération jusqu au 31/12/2007. Polices Flottes Automobile Pour le besoins de normalisation des procédures de gestion des polices flottes, la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance a élaboré, à l usage de la profession, une lettre avenant à envoyer à l occasion des renouvellements indiquant les conditions d émission et d encaissement des primes afférentes à ce type de police. Cette action s inscrit dans le cadre des efforts déployés par la Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance visant l uniformisation des règles de travail des compagnies d assurances. Fédération Marocaine des Sociétés d's et de Réassurance Page 5/5

6 Secteur Marocain des s Primes émises au titre de l'exercice 2005 Chiffre d'affaires global Primes émises s Vie & Capitalisation 3 277,0 s Individuelles 1 381,9 s Populaires - s de Groupes 1 877,5 Autres Opérations Vie - 0 Acceptations Vie 17,7 s Non Vie 9 473,5 Accidents Corporels 1 750,3 Accidents du Travail 1 223,0 Automobile 4 650,8 Responsabilité Civile Générale 230,7 Incendie 689,6 s des Risques Techniques 158,3 Transport 626,4 Autres Opérations Non Vie 111,3 Acceptations Non Vie 33,0 Total , s Vie & Capitalisation s Non Vie Structure du Chiffre d'affaires Chiffre d'affaires Contribution Automobile 4 650,8 36,5% s de Groupes 1 877,5 14,7% s Individuelles 1 381,9 10,8% Accidents Corporels 1 750,3 13,7% Accidents du Travail 1 223,0 9,6% Incendie 689,6 5,4% Transport 626,4 4,9% Responsabilité Civile Générale 230,7 1,8% s des Risques Techniques 158,3 1,2% Autres Opérations Vie et Non Vie 111,3 0,9% Acceptations Vie et Non Vie 50,7 0,4% s Populaires - 0,0% Total ,6 100% Automobile 35% s de Groupes 15% Autres 3% s Individuelles 11% Responsabilité Civile Générale 2% Accidents Corporels 14% Accidents du Travail 10% Incendie 5% Transport 5% Evolution du Chiffre d'affaires Evolution Evolution 2004/ /2004 s Vie & Capitalisation 3 470, , ,0-16,7% 13,4% s Individuelles 1 667, , ,9-22,4% 6,9% s Populaires - 7,8 - - NS s de Groupes 1 788, , ,5-12,0% 19,3% Autres Opérations Vie 0,2 0,3-0,0 40,9% -100,9% Acceptations Vie 14,8 15,0 17,7 1,2% 17,6% s Non Vie 8 592, , ,5 4,6% 5,4% Accidents Corporels 1 423, , ,3 8,1% 13,8% Accidents du Travail 1 432, , ,0-12,5% -2,4% Automobile 4 092, , ,8 8,4% 4,8% Responsabilité Civile Générale 204,6 221,7 230,7 8,3% 4,1% Incendie 629,5 627,8 689,6-0,3% 9,9% s des Risques Techniques 102,2 169,7 158,3 66,0% -6,7% Transport 586,2 581,7 626,4-0,8% 7,7% Autres Opérations Non Vie 106,6 125,2 111,3 17,5% -11,1% Acceptations Non Vie 14,7 29,5 33,0 100,8% 12,0% Total , , ,6-1,6% 7,4% Fédération Marocaine des Sociétés d s et de Réassurance - Mars 2006 Source D.03

7 Primes émises par entreprise d'assurances Exercice 2005 s Vie et Non Vie Evolution Part de 2005/2004 marché 2005 Atlanta 684,9 730,3 786,4 7,7% 6,2% Axa Maroc 2 322, , ,2 0,6% 17,2% CAT 535,0 569,3 562,2-1,2% 4,4% CNIA 1 020, , ,6 2,3% 9,0% Essaada 630,7 783,3 887,4 13,3% 7,0% MAMDA 265,5 281,5 287,6 2,2% 2,3% Marocaine Vie 480,7 359,6 591,6 64,5% 4,6% MATU 186,2 201,5 207,7 3,1% 1,6% MCMA 274,7 293,4 308,8 5,2% 2,4% RMA Watanya 2 795, , ,4 13,3% 22,6% Sanad 734,1 827,1 793,6-4,0% 6,2% Wafa 1 721, , ,3 7,0% 12,7% Zurich 411,1 464,5 477,7 2,8% 3,7% Total , , ,6 7,4% 100,0% s Vie Evolution Part de 2005/2004 marché 2005 Atlanta 135,8 125,2 132,0 5,4% 4,0% Axa Maroc 843,5 672,4 654,7-2,6% 20,0% CAT CNIA 505,1 538,5 505,1-6,2% 15,4% Essaada 21,7 29,0 35,8 23,6% 1,1% MAMDA ,0% Marocaine Vie 431,6 317,8 542,6 70,7% 16,6% MATU MCMA 73,5 77,6 89,2 15,0% 2,7% RMA Watanya 719,5 633,5 772,3 21,9% 23,6% Sanad 19,0 32,0 35,5 10,8% 1,1% Wafa 689,2 451,4 497,0 10,1% 15,2% Zurich 31,6 13,1 12,7-2,9% 0,4% Total 3 470, , ,0 13,4% 100,0% s Non Vie Evolution Part de 2005/2004 marché 2005 Atlanta 549,1 605,1 654,4 8,1% 6,9% Axa Maroc 1 479, , ,4 2,0% 16,2% CAT 535,0 569,3 562,2-1,2% 5,9% CNIA 515,3 579,5 638,4 10,2% 6,7% Essaada 609,0 754,3 851,6 12,9% 9,0% MAMDA 265,5 281,5 287,6 2,2% 3,0% Marocaine Vie 49,1 41,8 49,0 17,1% 0,5% MATU 186,2 201,5 207,7 3,1% 2,2% MCMA 201,2 215,9 219,6 1,7% 2,3% RMA Watanya 2 076, , ,1 10,4% 22,3% Sanad 715,2 795,1 758,2-4,6% 8,0% Wafa 1 031, , ,3 5,7% 11,9% Zurich 379,5 451,4 464,9 3,0% 4,9% Total 8 592, , ,5 5,4% 100,0% Fédération Marocaine des Sociétés d s et de Réassurance - Mars 2006

8 Primes émises par les Entreprises d's et de Réassurance au Maroc Catégories Atlanta Axa Maroc CAT CNIA Essaada MAMDA Marocaine Vie MATU MCMA s populaires mixtes de Groupes & Capitalisation s de groupes en cas de décès RMA Watanya Sanad Wafa s Vie & Capitalisation s Individuelles & Capitalisati s individuelles en cas de décès s individuelles en cas de vie s individuelles mixtes s Populaires s populaires en cas de décès s populaires en cas de vie s de groupes en cas de vie s de groupe mixtes Acceptations s Non Vie Accidents Corporels Individuels accidents Invalidité Maladie Personnes Transportées en Automobile Accidents du Travail Automobile Responsabilité Civile Véhicules de tourisme Véhicules affectés au TPV Véhicules utilitaires de moins de 3,5 t Véhicules utilitaires de 3,5 t et plus Véhicules divers Garanties autres que responsabilité civile Responsabilité Civile Générale Incendie s des Risques Techniques Transport Maritime Corps Maritime Facultés Marchandises Transportées Aviation Autres Opérations Vol Grêle Autres Opérations Non Vie Acceptations Total Zurich Total

9 Primes émises par les Entreprises d's et de Réassurance au Maroc Exercice 2005 En millions de Dirhams Catégories Atlanta Axa CAT CNIA Marocaine Wafa Essaada MAMDA MATU MCMA RMA Watanya Sanad Vie Zurich Total s Vie & Capitalisation 131,98 654,74-505,14 35,79-542,64-89,25 772,28 35,46 497,00 12, ,02 s Non Vie 654, ,43 562,18 638,44 851,62 287,60 48,96 207,69 219, ,13 758, ,33 464, ,55 Accidents Corporels 143,77 353,75-165,46 147,60 20,29 48,96 2,41 11,44 497,29 84,08 178,93 96, ,27 Accidents du Travail 88,80 201,64-62,23 147,20 56,58-16,98 15,27 343,37 113,24 98,58 79, ,97 Automobile 292,53 678,40 562,18 300,41 440,45 155,08-185,86 165,78 719,88 323,14 666,60 160, ,85 Responsabilité Civile Générale 15,53 36,80-15,56 16,35 10,01-1,98 3,10 60,83 28,66 24,80 17,08 230,70 Incendie 47,87 119,58-51,36 46,16 11,62-0,46 18,04 194,20 90,61 61,48 48,26 689,64 s des Risques Techniques 5,33 14,18-7, ,37 12,06 12,26 20,75 158,34 Transport 53,21 111,03-28,70 42, ,06 194,98 98,50 54,42 40,50 626,42 Autres Opérations 7,39 20,66-7,31 11,83 4, ,91 18,31 7,90 28,27 2,45 111,33 Acceptations - 3,40-0,01-29, , ,02 Total 786, ,17 562, ,58 887,42 287,60 591,60 207,69 308, ,41 793, ,33 477, ,56 Exercice 2004 En millions de Dirhams Catégories Atlanta Axa CAT CNIA Marocaine Wafa Essaada MAMDA MATU MCMA RMA Watanya Sanad Vie Zurich Total s Vie & Capitalisation 125,20 672,40-538,48 28,97-317,81-77,58 633,54 31,94 451,41 13, ,46 s Non Vie 605, ,05 569,26 579,46 754,31 281,50 41,80 201,47 215, ,22 795, ,55 451, ,14 Accidents Corporels 117,14 340,12-148,09 103,36 19,25 41,80 2,12 10,72 456,18 83,87 130,34 85, ,68 Accidents du Travail 79,66 183,45-72,25 133,37 61,43-16,50 19,40 338,24 119,82 135,13 94, ,63 Automobile 301,78 669,74 569,26 258,57 404,69 150,53-179,24 164,08 643,69 337,61 605,85 151, ,22 Responsabilité Civile Générale 16,19 38,51-14,82 14,63 9,47-3,12 3,19 53,78 28,73 25,38 13,87 221,68 Incendie 39,35 115,34-42,39 48,39 11,82-0,50 13,70 154,59 89,22 68,14 44,34 627,78 s des Risques Techniques 3,84 13,26-6, ,43 52,47 23,46 20,56 169,71 Transport 39,51 117,15-29,46 36, ,00 195,09 78,39 44,67 38,69 581,75 Autres Opérations 7,73 27,53-7,08 13,08 3, ,78 24,37 5,01 31,59 2,65 125,21 Acceptations - 0,04 3,96-0,09-25, , ,49 Total 730, ,45 569, ,94 783,28 281,50 359,61 201,47 293, ,76 827, ,96 464, ,60 Evolution 2005/2004 Catégories Atlanta Axa CAT CNIA Marocaine Wafa Essaada MAMDA MATU MCMA RMA Watanya Sanad Vie Zurich Total s Vie & Capitalisation 5,4% -2,6% - -6,2% 23,6% - 70,7% - 15,0% 21,9% 11,0% 10,1% -2,9% 13,4% s Non Vie 8,1% 2,0% -1,2% 10,2% 12,9% 2,2% 17,1% 3,1% 1,7% 10,4% -4,6% 5,7% 3,0% 5,4% Accidents Corporels 22,7% 4,0% - 11,7% 42,8% 5,4% 17,1% 13,9% 6,7% 9,0% 0,2% 37,3% 12,4% 13,8% Accidents du Travail 11,5% 9,9% - -13,9% 10,4% -7,9% - 3,0% -21,3% 1,5% -5,5% -27,0% -16,3% -2,4% Automobile -3,1% 1,3% -1,2% 16,2% 8,8% 3,0% - 3,7% 1,0% 11,8% -4,3% 10,0% 6,2% 4,8% Responsabilité Civile Générale -4,1% -4,4% - 5,0% 11,8% 5,7% - -36,5% -2,8% 13,1% -0,2% -2,3% 23,2% 4,1% Incendie 21,6% 3,7% - 21,1% -4,6% -1,7% - -8,0% 31,7% 25,6% 1,6% -9,8% 8,8% 9,9% s des Risques Techniques 39,1% 6,9% - 10,4% ,7% -77,0% -47,7% 0,9% -6,7% Transport 34,7% -5,2% - -2,6% 14,2% ,4% -0,1% 25,7% 21,8% 4,7% 7,7% Autres Opérations -4,3% -25,0% - 3,2% -9,5% 26,9% - - 5,0% -24,9% 57,7% -10,5% -7,7% -11,1% Acceptations -100,0% -14,1% - -84,6% - 16,0% ,8% ,0% Total 7,7% 0,6% -1,2% 2,3% 13,3% 2,2% 64,5% 3,1% 5,2% 13,3% -4,0% 7,0% 2,8% 7,4%

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 I. Environnement économique 2009 SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) 31 625 Taux de croissance de l'économie 3,00% II. Environnement Institutionnel

Plus en détail

NOTE. AU SUJET DE L ACTIVITE DE BANCASSURANCE - Exercice 2013 -

NOTE. AU SUJET DE L ACTIVITE DE BANCASSURANCE - Exercice 2013 - DCIA/BA NOTE AU SUJET DE L ACTIVITE DE BANCASSURANCE - Exercice 2013 - Plus de dix ans après son institutionnalisation par le Code des assurances, la bancassurance continue de progresser des parts de marché.

Plus en détail

Guide auto. Et si votre boîte à gants pouvait contenir toutes les

Guide auto. Et si votre boîte à gants pouvait contenir toutes les Guide auto Et si votre boîte à gants pouvait contenir toutes les informations utiles sur la route? AFMA vous offre ce guide Auto pour répondre à toutes vos questions sur votre assurance Auto et sur les

Plus en détail

Indemnisation des victimes des accidents de circulation au Maroc

Indemnisation des victimes des accidents de circulation au Maroc Bureau Central Marocain d Assurances Indemnisation des victimes des accidents de circulation au Maroc Paris, le 07 octobre 2008 Mr Hamid BESRI Directeur Général du BCMA Sommaire Présentation du secteur

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Avril 2015 Le montant des émissions a atteint, en 2014 un total

Plus en détail

Affaires dommages en Suisse

Affaires dommages en Suisse Affaires dommages en Suisse 15 Primes émises Total des primes Assurance accidents* 2 762 2 821 2 818 Assurance maladie* (sans assurance de base) 6 323 6 318 8 687 Assurance RC et de véhicules automobiles

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Plus en détail

Prestations et frais 2011 2012 18 844,27 20 134,74 Prestations et frais payés 2011 2012 13 638,83 15 176,05

Prestations et frais 2011 2012 18 844,27 20 134,74 Prestations et frais payés 2011 2012 13 638,83 15 176,05 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale DOMOF/SSTAT / Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2012 Mai 2013 Le montant des émissions a atteint, en 2012,

Plus en détail

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Atelier de dissémination des données du marché de l assurance au titre de l exercice 2014 et échanges sur les problèmes du secteur DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Présenté par: Urbain

Plus en détail

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 09/11 du 22 juillet 2011 Visa du CDVM n VI/EM/020/2011 en date du 22 juillet 2011

Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 09/11 du 22 juillet 2011 Visa du CDVM n VI/EM/020/2011 en date du 22 juillet 2011 Casablanca, le 25 juillet 2011 AVIS N 111/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DE LA BCP RESERVEE AUX INSTITUTIONNELS SELECTIONNES PORTANT SUR 7.813.030 ACTIONS NOUVELLES AU PRIX DE 402 MAD Avis d approbation

Plus en détail

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 2 3 SOMMAIRE 4 L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 4 Une orientation résolument internationale 6 Une protection

Plus en détail

Luxembourg, le 24 janvier 2006

Luxembourg, le 24 janvier 2006 Luxembourg, le 24 janvier 2006 Lettre circulaire 06/3 du Commissariat aux Assurances relative aux exigences de qualification professionnelle pour agents et sous-courtiers d assurances L'article 105 paragraphe

Plus en détail

Convention de Co-Courtage REFERENCE

Convention de Co-Courtage REFERENCE Convention de Co-Courtage REFERENCE Le présent protocole est établi entre : Nom de votre Cabinet : Raison Sociale et Nom du Responsable : Adresse du siège social : Code Postal : Ville : Tél : Fax : Mobile

Plus en détail

OBJECTIF DU GUIDE 1-L ENCADREMENT JURIDIQUE DES ACTIVITES D ASSURANCE

OBJECTIF DU GUIDE 1-L ENCADREMENT JURIDIQUE DES ACTIVITES D ASSURANCE OBJECTIF DU GUIDE Présenter au public et en particulier aux investisseurs, les règles de constitution et de fonctionnement des organismes d assurance. Arrêté n 2005-0773 du 14 décembre 2005 fixant les

Plus en détail

Royaume du Maroc CIRCULAIRE N DAPS/AO/O5/03 DU 13 MAI 2005 RELATIVE AUX ATTESTATIONS D ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE AUTOMOBILE

Royaume du Maroc CIRCULAIRE N DAPS/AO/O5/03 DU 13 MAI 2005 RELATIVE AUX ATTESTATIONS D ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE AUTOMOBILE Royaume du Maroc CIRCULAIRE N DAPS/AO/O5/03 DU 13 MAI 2005 RELATIVE AUX ATTESTATIONS D ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE AUTOMOBILE La présente circulaire a pour objet de fixer les modalités d'application

Plus en détail

Chiffres et faits 2015. du secteur de l assurance privée

Chiffres et faits 2015. du secteur de l assurance privée Chiffres et faits 2015 du secteur de l assurance privée 2 Impressum Editeur Association Suisse d Assurances ASA Conrad-Ferdinand-Meyer-Strasse 14 Case postale CH-8022 Zurich Tél. +41 44 208 28 28 Fax +41

Plus en détail

FÉDÉRATION MAROCAINE DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCES ET DE RÉASSURANCE FICHIER CENTRAL CRM. MANUEL D UTILISATION Version 1.0

FÉDÉRATION MAROCAINE DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCES ET DE RÉASSURANCE FICHIER CENTRAL CRM. MANUEL D UTILISATION Version 1.0 FÉDÉRATION MAROCAINE DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCES ET DE RÉASSURANCE FICHIER CENTRAL CRM MANUEL D UTILISATION Version 1.0 Juin 2006 Avant propos Ce manuel décrit les fonctionnalités de la consultation du fichier

Plus en détail

Introduction en Bourse - Les assurances SALIM. Souscrire SALIM: Un gage de rentabilité. Points Forts / Opportunités: Points Faibles / Menaces :

Introduction en Bourse - Les assurances SALIM. Souscrire SALIM: Un gage de rentabilité. Points Forts / Opportunités: Points Faibles / Menaces : Introduction en Bourse - Les assurances SALIM Mars 2010 Sc Souscrire SALIM: Un gage de rentabilité Prix : 15.000Dt Actionnariat après OPS: Groupe BH : 43.61% Autres actionnaires : 31.58% Public : 24.81%

Plus en détail

REFORME DE LA REGLEMENTATION SUR L INDEMNISATION DU PREJUDICE CORPOREL: POINT DE VUE DE LA CIMA

REFORME DE LA REGLEMENTATION SUR L INDEMNISATION DU PREJUDICE CORPOREL: POINT DE VUE DE LA CIMA REFORME DE LA REGLEMENTATION SUR L INDEMNISATION DU PREJUDICE CORPOREL: POINT DE VUE DE LA CIMA Présenté par Adolphe Ouédraogo, Chef de Brigade à la CIMA 37éme Assemblée Générale de la FANAF Yaoundé, du

Plus en détail

Exposé en droit des assurances sous le thème :

Exposé en droit des assurances sous le thème : Université Cadi Ayyad Master : Droit des Affaires Faculté des Sciences Juridiques Semestre : 3 Economiques et Sociales. UFR Marrakech Exposé en droit des assurances sous le thème : De la classification

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE Qu est ce qu une prime ou une cotisation d assurance? C est la somme à payer périodiquement à l assureur en contrepartie des garanties qu il accorde. Les primes (ou

Plus en détail

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile?

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Première problématique Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Introduction Problématique Méthodologie : Plan de communication - Recueil des textes

Plus en détail

WWW.agmalahlou-tazi.ma

WWW.agmalahlou-tazi.ma 20 11 RAPPORT ANNUEL Agma Lahlou-Tazi Rapport Annuel 2011 Etudier, anticiper, négocier, conseiller, assister, accompagner 20 11 RAPPORT ANNUEL Agma Lahlou-Tazi Rapport Annuel 2011 Sommaire Sommaire 8 14

Plus en détail

Evolution du Marche Des Assurances en Algérie et La Réglementation Le Régissant

Evolution du Marche Des Assurances en Algérie et La Réglementation Le Régissant Ministère de L'enseignement Supérieur et de la recherche scientifique Université Ferhat Abbas Evolution du Marche Des Assurances en Algérie et La Réglementation Le Régissant 2a 2011 26 25 PARTIE 1 : EVOLUTION

Plus en détail

EN BREF. Sécuris Homme Clé. Compenser les pertes d'exploitation liées à la disparition d'un homme clé de l'entreprise.

EN BREF. Sécuris Homme Clé. Compenser les pertes d'exploitation liées à la disparition d'un homme clé de l'entreprise. Sécuris Homme Clé Compenser les pertes d'exploitation liées à la disparition d'un homme clé de l'entreprise. EN BREF Sécuris Homme Clé est un contrat de prévoyance qui vous permet de contracter une assurance

Plus en détail

PRÉSENTÉ PAR : Urbain P. ADJANON Directeur des assurances

PRÉSENTÉ PAR : Urbain P. ADJANON Directeur des assurances DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BENIN EN PRÉSENTÉ PAR : Urbain P. ADJANON Directeur des assurances SOMMAIRE Introduction Formation du chiffre d affaires du marché Total bilan en constante progression

Plus en détail

1 er. trimestree 2014

1 er. trimestree 2014 Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestree 214 PRODUCTION DU 1 er TRIMESTRE 214 : EVOLUTION DE LA PRODUCTION : Le chiffre d affaires 1 réalisé par le secteur durant le 1 er trimestre

Plus en détail

Table générale des matières des numéros parus de 2004 à 2014

Table générale des matières des numéros parus de 2004 à 2014 Table générale des matières des numéros parus de 2004 à 2014 Assurances de dommages (en général) - GAREAT MAI 2014 - Mieux connaître l assurance Fraude et malveillance (2 ème partie) MAI 2014 - Dommages

Plus en détail

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM Résumé de l impact sur le capital des modifications que l on propose d apporter au cadre de capital réglementaire 2015 des sociétés d assurances multirisques Le présent rapport, qui expose l impact total

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre)

DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre) DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre) mis à jour jusqu au 31 décembre 2007 1 TAXE SUR LES CONTRATS D'ASSURANCES ANNEXE II AU CODE DU TIMBRE TITRE

Plus en détail

Le Marché de l Assurance au LIBAN

Le Marché de l Assurance au LIBAN Le Marché de l Assurance au LIBAN Monsieur Assaad Mirza Président de l ACAL 1 Première partie : Evolution du Marché A) Genèse et essor Les premiers contrats d assurance ont été introduits par le développement

Plus en détail

Aviso Ré. Introduction à la réassurance. Technique de réassurance. Programme. Pour progresser : modules T2 et T3

Aviso Ré. Introduction à la réassurance. Technique de réassurance. Programme. Pour progresser : modules T2 et T3 T 1 Découvrir les différents rôles joués par la et son impact sur le développement de l'assurance Comprendre l'impact de la sur la gestion des assureurs Débutants en, toutes fonctions Cadres opérationnels

Plus en détail

Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour

Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour Sommaire ASSURANCE... 1 Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour... 1 Module 2 : L épargne / Durée : 1,5 jour... 2 Module 3 : La retraite / Durée : 1,5 jours... 5 Module 4 : Les contrats

Plus en détail

Bulletin officiel n 5444 du 8 rejeb 1427 (3-8-2006).

Bulletin officiel n 5444 du 8 rejeb 1427 (3-8-2006). Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 (27 décembre 2004) relatif à la présentation des opérations d assurances. Bulletin officiel n 5292 du 8 maharrem 1426 (17-2-2005).

Plus en détail

CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE. 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers

CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE. 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers Notre offre Depuis de nombreuses années, nos formateurs développent des solutions parfaitement adaptées à nos clients

Plus en détail

Définitions 16/04/2015

Définitions 16/04/2015 1 Définitions Définitions (Wikipedia) La télématique est un terme qui recouvre les applications associant les télécommunications et l'informatique Un système embarqué est un système électronique et informatique

Plus en détail

CONVENTION D INDEMNISATION CORPORELLE AUTOMOBILE «CICA»

CONVENTION D INDEMNISATION CORPORELLE AUTOMOBILE «CICA» CONVENTION D INDEMNISATION CORPORELLE AUTOMOBILE «CICA» Version Mai 2012 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 PREMIERE PARTIE. DISPOSITIONS GENERALES... 5 1. Objet et principes fondamentaux de la convention...

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

PACA FORMATION THANATOLOGY

PACA FORMATION THANATOLOGY PACA FORMATION THANATOLOGY Quelle est la définition d assurance? 2 Définition d assurance L'assuranceest l'activité qui consiste à protéger moyennant une cotisation (prime) un individu, une association

Plus en détail

EXECUTION DE PRESTATIONS D ASSURANCES DU COMITE INTERSYNDICAL POUR L ASSAINISSEMENT DU LAC DU BOURGET C.I.S.A.L.B LOT N 5 RISQUES STATUTAIRES

EXECUTION DE PRESTATIONS D ASSURANCES DU COMITE INTERSYNDICAL POUR L ASSAINISSEMENT DU LAC DU BOURGET C.I.S.A.L.B LOT N 5 RISQUES STATUTAIRES EXECUTION DE PRESTATIONS D ASSURANCES DU COMITE INTERSYNDICAL POUR L ASSAINISSEMENT DU LAC DU BOURGET C.I.S.A.L.B ACTE D'ENGAGEMENT (AE) LOT N 5 RISQUES STATUTAIRES Pouvoir adjudicateur Représenté par

Plus en détail

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Comité d experts de la FEMIP Luxembourg 7-8 mars 2005 REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Zouhair CHORFI Directeur du Trésor et des Finances Extérieures 1 Introduction Secteur financier marocain à la

Plus en détail

Le métier d actuaire IARD

Le métier d actuaire IARD JJ Mois Année Le métier d actuaire IARD Journées Actuarielles de Strasbourg 6-7 octobre 2010 PLAN Présentation de l assurance non vie Le rôle de l actuaire IARD La tarification des contrats L évaluation

Plus en détail

LA DECLARATION DU RESULTAT FISCAL

LA DECLARATION DU RESULTAT FISCAL LA DECLARATION DU RESULTAT FISCAL La déclaration de l impôt sur les sociétés est constituée par la déclaration du résultat et du chiffre d affaires. Celle-ci peut être souscrite sur ou d après un imprimé

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC مديرية التأمينات واالحتياط االجتماعي ----------------------

ROYAUME DU MAROC مديرية التأمينات واالحتياط االجتماعي ---------------------- ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale ------------------- مديرية التأمينات واالحتياط االجتماعي ---------------------- Note de présentation du projet d arrêté modifiant et

Plus en détail

Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 213-05 du 15 hija 1425 (26 janvier 2005) relatif aux assurances obligatoires

Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 213-05 du 15 hija 1425 (26 janvier 2005) relatif aux assurances obligatoires Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 21305 du 15 hija 1425 (26 janvier 2005) relatif aux assurances obligatoires LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Vu la loi n 1799 portant

Plus en détail

Cadre règlementaire des Assurances de Personnes:

Cadre règlementaire des Assurances de Personnes: Cadre règlementaire des Assurances de Personnes: Le corpus juridique régissant les assurances des personnes = 41 articles législatifs dont: o 5 articles rajoutés par la loi 06-04; o 8 articles modifiés

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

Les assurances obligatoires en Tunisie. Brahim KOBBI FTUSA

Les assurances obligatoires en Tunisie. Brahim KOBBI FTUSA Les assurances obligatoires en Tunisie Brahim KOBBI FTUSA Introduction La liste des assurances obligatoires Les caractéristiques Les problèmes des assurances obligatoires Conclusion 2 Introduction En Tunisie

Plus en détail

Convention de Co-Courtage PRIVILEGE

Convention de Co-Courtage PRIVILEGE Convention de Co-Courtage PRIVILEGE Le présent protocole est établi entre : Nom de votre Cabinet : Raison Sociale et Nom du Responsable : Adresse du siège social : Code Postal : Ville : Tél : Fax : Mobile

Plus en détail

Le Capital Différé SCA. Conditions Générales valant Proposition d Assurance

Le Capital Différé SCA. Conditions Générales valant Proposition d Assurance Le Capital Différé SCA Conditions Générales valant Proposition d Assurance DISPOSITIONS ESSENTIELLES DU CONTRAT 1. LE CAPITAL DIFFÉRÉ SCA est un contrat individuel d assurance en cas de vie à capital différé

Plus en détail

ASSURANCE. Une promesse de prestation qui peut se réaliser comme elle peut ne pas se réaliser

ASSURANCE. Une promesse de prestation qui peut se réaliser comme elle peut ne pas se réaliser Les entreprises d'assurance et de réassurance se caractérisent par : Une inversion du cycle de production : Le prix de vente, la prime est encaissé immédiatement alors que la prestation et le règlement

Plus en détail

COMMISSARIAT AUX ASSURANCES ANNEXE AU RAPPORT ANNUEL

COMMISSARIAT AUX ASSURANCES ANNEXE AU RAPPORT ANNUEL COMMISSARIAT AUX ASSURANCES ANNEXE AU RAPPORT ANNUEL 2012 /2013 2012 /2013 Sommaire 5 13 6 1 - Sommaire Statistiques générales Tab 2.1 Nombre d entreprises établies suivant leur spécialisation 16 Tab

Plus en détail

expertise complète pour vos projets

expertise complète pour vos projets Choisissez une expertise complète pour vos projets d entrepreneur > Une vision globale pour bien assurer >toute l entreprise et la vie privée. > ASSURANCES DE PERSONNES ASSURANCES DES BIENS Obligations

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 65

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 65 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section K Division 65 65 ASSURANCE Cette division comprend la souscription de contrats d'assurance de rente et d'autres formes de contrat d'assurance ainsi que

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Ordonnance n o 2006-344 du 23 mars 2006 relative aux retraites professionnelles supplémentaires NOR

Plus en détail

INTERMEDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMEDIAIRES EN ASSURANCES INTERMEDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualification juridique En application de la directive européenne 2002/92 du 9 décembre 2002 sur l intermédiation en assurance, l article L. 511-1 I du Code des assurances

Plus en détail

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance Réglementation prudentielle en assurance Principes de comptabilité : comment lire les comptes des entreprises d assurance? Franck Le Vallois Commissaire-contrôleur des assurances Plan - I - Les principes

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE D ACTIVITE

RAPPORT D ACTIVITE D ACTIVITE 2013 2011 ISSN 0851 1888 RAPPORT D ACTIVITE RAPPORT D ACTIVITE DES ENTREPRISES D ASSURANCES ET DE REASSURANCE AU MAROC DES ENTREPRISES D ASSURANCES ET DE REASSURANCE AU MAROC DIRECTION DES ASSURANCES ET

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA, Mercredi 15 avril 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

INFOS IDENTIFICATION / OG ID 00

INFOS IDENTIFICATION / OG ID 00 INFOS IDENTIFICATION / OG ID Revenus de l'année LIBELLES REPONSE IDENTIFICATION DU DOSSIER COMPTABLE Forme juridique (A) Code Activité de la famille comptable Code Activité Libre Date de début exercice

Plus en détail

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances

Investissement des réserves de sécurité sociale: possibilités et performances Association internationale de la sécurité sociale Colloque des directeurs d'institutions de sécurité sociale des pays francophones d'afrique Limbé, Cameroun, 28-30 janvier 2004 Investissement des réserves

Plus en détail

Les remèdes aux déséquilibres du contrat d assurance

Les remèdes aux déséquilibres du contrat d assurance Master 2 professionnel Droit des Assurances Université Paris Assas Note obtenue 11,5/20 Les remèdes aux déséquilibres du contrat d assurance Le contrat tel que défini par l article 1101 du Code Civil est

Plus en détail

Gestion des programmes d assurance multinationaux

Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Dans une économie mondialisée liée par la livraison de nuit, les télécommunications avancées et l Internet,

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9 Qu est-ce que la Bourse? 3 Les marchés de cotation 5 La structure du marché 7 Les principaux intervenants du marché 9 La protection des investisseurs 11 2 Qu est-ce que la Bourse? Marché organisé, où s

Plus en détail

AVIS N 39/12. Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 03/12 du 16 Mars 2012 Visa du CDVM n VI/EM/008/2012 du 16 Mars 2012

AVIS N 39/12. Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 03/12 du 16 Mars 2012 Visa du CDVM n VI/EM/008/2012 du 16 Mars 2012 Casablanca le, 19 mars 2012 AVIS N 39/12 RELATIF A L OFFRE PUBLIQUE D ACHAT OBLIGATOIRE VISANT LES ACTIONS LESIEUR CRISTAL A L INITIATIVE D OLEOSUD (Groupe Sofiprotéol), CIMR, CMR, MAMDA & MCMA et WAFA

Plus en détail

Dossier de presse. L assurance vie en Tunisie. L assurance automobile en Tunisie

Dossier de presse. L assurance vie en Tunisie. L assurance automobile en Tunisie Dossier de presse L assurance vie en Tunisie L assurance automobile en Tunisie Table Ronde 7 Avril 2009 (Réalités) Quel rôle pour les assurances dans l accompagnement du développement des économies en

Plus en détail

www.macsa.com.tn Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie

www.macsa.com.tn Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie Département Recherches Etude du secteur des assurances Analyse Sectorielle Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie Les sociétés opérant dans le marché des assurances en Tunisie s élèvent à 22

Plus en détail

Les assurances directes- Rapport français

Les assurances directes- Rapport français Les assurances directes- Rapport français Agnès Pimbert Maître de conférences à l Université de Poitiers, Equipe de recherche en droit privé (EA 1230) L assurance directe désigne le mécanisme d indemnisation

Plus en détail

OGBNC00 DECLARATION DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE

OGBNC00 DECLARATION DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Nom, Prénom :... OGBNC00 DECLARATION DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Je soussigné(e), Identification du professionnel de la comptabilité Dénomination : N SIRET : Adresse : déclare que la comptabilité

Plus en détail

Aon Benfield Conseil et courtage en réassurance. Nos compétences à votre service

Aon Benfield Conseil et courtage en réassurance. Nos compétences à votre service Aon Benfield Conseil et courtage en réassurance Nos compétences à votre service Quelles que soient votre taille et vos activités : un service optimal et de qualité Aon Benfield, leader mondial et N 1 en

Plus en détail

Communication Financière. 12 Mai 2014

Communication Financière. 12 Mai 2014 Communication Financière 12 Mai 2014 1 Introduction: Les Faits marquants de l année 2013 Les Performances 2013 Les Perspectives 2014 et la Stratégie de développement sur le restant du plan 2014-2016. Augmentation

Plus en détail

I. STRUCTURE OPTIONNELLE POUR LA DIVISION 71

I. STRUCTURE OPTIONNELLE POUR LA DIVISION 71 I. STRUCTURE OPTIONNELLE POUR LA DIVISION 71 La division 71 de la CPC, version1.1, porte sur les services financiers. La structure présentée dans la troisième partie de la présente publication est considérée

Plus en détail

PRCESSUS DE REFORME DU SECTEUR DE LA RETRAITE AU MAROC

PRCESSUS DE REFORME DU SECTEUR DE LA RETRAITE AU MAROC Royaume du Maroc PRCESSUS DE REFORME DU SECTEUR DE LA RETRAITE AU MAROC Le secteur de la retraite au Maroc se compose essentiellement de 6 régimes de retraite : 4 régimes généraux (CMR, CNSS, RCAR et CIMR)

Plus en détail

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE COURTAGE D ASSURANCE G R O U P E Le groupe GSA GSA, c est l expérience d un groupe au service de votre assurance : Le groupe GSA, crée en 1988, s adresse à une clientèle exigeante et prestigieuse composée

Plus en détail

REGLEMENT BONUS MALUS

REGLEMENT BONUS MALUS REGLEMENT BONUS MALUS Actualisé au 01/10/2015 Les frais et cotisations des formules de co-courtage et des points de Bonus et de Malus ont été actualisés à la date mentionnée cidessus. Pour toute modification

Plus en détail

Guide pratique. But. I. Principes. concernant

Guide pratique. But. I. Principes. concernant Guide pratique concernant les conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité en Suisse ou à partir de la Suisse pour les entreprises d assurances dommages avec siège social hors de l Union

Plus en détail

GARANTIES LOCATIVES FNAIM AGENCE AXA MAURIN INSURED SERVICES FNAIM/MAURIN 12/13 1

GARANTIES LOCATIVES FNAIM AGENCE AXA MAURIN INSURED SERVICES FNAIM/MAURIN 12/13 1 GARANTIES LOCATIVES FNAIM AGENCE AXA MAURIN INSURED SERVICES FNAIM/MAURIN 12/13 1 Sommaire Présentation Agence AXA Maurin Présentation d INSURED Services Objectifs Garanties FAQs Contacts FNAIM/MAURIN

Plus en détail

FICHE A/s de l évolution de l activité de Bancassurance (exercice 2011)

FICHE A/s de l évolution de l activité de Bancassurance (exercice 2011) ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale ------------------- DCIA/BA FICHE A/s de l évolution de l activité de Bancassurance (exercice 2011) ---------------------- L activité

Plus en détail

Et si vous demandiez plutôt conseil à un spécialiste de votre métier?

Et si vous demandiez plutôt conseil à un spécialiste de votre métier? Et si vous demandiez plutôt conseil à un spécialiste de votre métier? le courtier de tous les pharmaciens S appeler Le Courtier du Pharmacien oblige à des engagements vis à vis de la profession. Connaître

Plus en détail

I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon

I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon Communiqué de presse Luxembourg-Bertrange, le 22 juin 2011 I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon a) Encaissement des primes En 2010 les primes émises par les membres

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE

PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE PROFIL DES COMPÉTENCES AGENT EN ASSURANCE DE DOMMAGES COURTIER EN ASSURANCE DE DOMMAGES EXPERTS EN SINISTRE GESTIONNAIRE Juillet 2010 ADMINISTRATION... 4 MANAGEMENT... 4 Initiation à l organisation...

Plus en détail

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES QUELQUES CHIFFRES 2004 : 43.177 accidents 4.356 décès 64.714 blessés environ 40 milliards DA coût 600.000 déclarations de sinistres matériels/an 57.000 déclarations

Plus en détail

POLICE COMMERCE ET SERVICES

POLICE COMMERCE ET SERVICES POLICE COMMERCE ET SERVICES La police Commerce & Services protège les assurés contre divers risques dans leur vie professionnelle. L assurance est destinée aux commerces de détail. Assurances Que peut-on

Plus en détail

GLOSSAIRE. ASSURÉ Personne dont la vie ou la santé est assurée en vertu d une police d assurance.

GLOSSAIRE. ASSURÉ Personne dont la vie ou la santé est assurée en vertu d une police d assurance. GLOSSAIRE 208 RAPPORT ANNUEL 2013 DU MOUVEMENT DESJARDINS GLOSSAIRE ACCEPTATION Titre d emprunt à court terme et négociable sur le marché monétaire qu une institution financière garantit en faveur d un

Plus en détail

C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières)

C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) «Services de photocopie / impression / scanner à l Observatoire de la Côte d Azur» C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Observatoire de la Côte

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

Royaume du Maroc. Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation. L'épargne intérieure au Maroc

Royaume du Maroc. Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation. L'épargne intérieure au Maroc Royaume du Maroc Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation L'épargne intérieure au Maroc Décembre 2001 Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de la Direction

Plus en détail

Agence Agadir Immeuble OUMLIL,Bureau N 16-2 ème étage, Bd Hassan II - Agadir Tél. : 05 28 84 24 49 - Fax : 05 28 84 47 01

Agence Agadir Immeuble OUMLIL,Bureau N 16-2 ème étage, Bd Hassan II - Agadir Tél. : 05 28 84 24 49 - Fax : 05 28 84 47 01 Agence Agadir Immeuble OUMLIL,Bureau N 16-2 ème étage, Bd Hassan II - Agadir Tél. : 05 28 84 24 49 - Fax : 05 28 84 47 01 Agence Fès Avenue des FAR,immeuble Fès carrefour -2 ème étage bureau n 9 - Fès

Plus en détail

Le Marché Tunisien des Assurances en

Le Marché Tunisien des Assurances en Le Marché Tunisien des Assurances en 2 1 3 Tunisian Insurance M a r k e t i n 2 1 3 Décembre 213 L ASSURANCE TUNISIENNE en 213 1 Introduction SOMMAIRE I- L environnement économique... 6 II- Le marché

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA

Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Négociations commerciales et Assurance: Etude de cas de la CIMA Sékou F. Doumbouya, Programme Officer, ILEAP Présentation basée sur Doumbouya, Sékou et Nana, François (2009), Négociations commerciales

Plus en détail

Modalités de financement des risques catastrophiques en Algérie

Modalités de financement des risques catastrophiques en Algérie Conférence Régionale sur l Assurance et la Réassurance des Risques liés aux Catastrophes Naturelles en Afrique Modalités de financement des risques catastrophiques en Algérie Présenté par Mr Abdelkrim

Plus en détail

Le Monde de la Tutelle POUR VOTRE ASSOCIATION

Le Monde de la Tutelle POUR VOTRE ASSOCIATION POUR VOTRE ASSOCIATION 1 VOTRE CONTRAT RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE Objet du contrat Dans la limite des garanties ci- après énoncées, l'assureur se substitue à l'assuré pour indemniser la victime,

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, Chers clients, Le nom de notre entreprise est synonyme d éthique, d excellence et de performance.

Mesdames, Messieurs, Chers clients, Le nom de notre entreprise est synonyme d éthique, d excellence et de performance. édito Mesdames, Messieurs, Chers clients, Pionnier du courtage en assurances au Grand-Duché de Luxembourg, et aujourd hui leader incontesté, Gras Savoye Luxembourg vous accompagne depuis un quart de siècle

Plus en détail

Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances

Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 3 Siège social Vaudoise Assurances Place de Milan Case postale 120 1001

Plus en détail

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013 Oddo & Cie La Loi Madelin Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «Madelin» 3 2 Fipavenir TNS 13 2 3 Section 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite

Plus en détail