Prévention des problèmes de santé et de sécurité attribuables au bruit dans les scieries

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévention des problèmes de santé et de sécurité attribuables au bruit dans les scieries"

Transcription

1 Prévention des problèmes de santé et de sécurité attribuables au bruit dans les scieries Vers un plan d action concertée Groupe de travail sur le programme d intervention sur le bruit dans les scieries (Ce groupe est formé de représentants de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST), du réseau de la santé et de l Institut de recherche en santé et en sécurité du travail (IRSST). Novembre 1998

2 Introduction Selon une étude récente 1, le nombre de cas de surdité dans la population en général a presque doublé au cours des trente dernières années, et le bruit en milieu de travail serait un des facteurs principaux expliquant cette augmentation. Au Québec, on estime à le nombre des travailleurs exposés à des bruits nocifs 2. Par ailleurs, à travailleurs actifs ou retraités souffriraient de surdité professionnelle causant de graves problèmes d'écoute et de communication dans la vie quotidienne 3. Effets du bruit sur la santé Le bruit est une source d'inconfort et de stress qui se traduit, entre autres, par une fatigue accrue, une élévation de la tension artérielle et une accélération du rythme cardiaque. Il est aussi une cause non négligeable d'acouphènes (bourdonnements et sifflements d oreilles). Il peut entraîner une surdité professionnelle temporaire ou permanente qui aura des conséquences néfastes tant sur la vie professionnelle que personnelle du travailleur et de son entourage. L Organisation mondiale de la santé estime que l ouïe commence à être affectée lorsque l'exposition quotidienne au bruit dépasse 75 dba. 1 WALLHAGEN, M.I., W.J. STRAWBRIDGE, R.D. COHEN et G.A. CAPLAN. An Increasing Prevalence of Hearing Impairment and Associated Risk Factors over Three Decades of the Alameda County Study. American Journal of Public Health 1997; 87 (3) : POULIN, P. Portrait général des risques à la santé dans le comité provincial en santé au travail, Opération/Rapport du Forum des DSC en santé au travail, PHANEUF, R. et R. HÉTU. An Epidemiological Prospective of the Causes of Hearing Loss Among Industrial Workers, Journal of Otolaryngology 19 (1) 31-39;

3 Situation du travailleur souffrant de surdité Lorsqu'il commence à éprouver des problèmes auditifs, souvent le travailleur ne se rend pas compte de ce qui lui arrive. Lorsqu'il est aux prises avec des difficultés d'écoute et de communication, il ressent un sentiment de honte et s'isole. Il en résulte une perte d'estime de soi. Il n'a donc pas tendance à parler de son problème et à chercher des solutions. Ses incapacités étant généralement évaluées de façon sommaire, on ne répond que partiellement à ses besoins en réadaptation physique, professionnelle et sociale. Il continue à travailler dans son milieu bruyant, à un poste de travail qui n'est pas adapté. Or, contrairement à ce que l'on croit, le seuil de tolérance au bruit d'un travailleur atteint de surdité est souvent plus bas que celui d'une personne dont l audition est normale. Effets du bruit sur la sécurité Le bruit nuit à la communication (incapacité d'entendre des consignes ou les propos d'un collègue, par exemple) et diminue la capacité du travailleur à percevoir les signaux sonores avertisseurs et à discerner la provenance des sons (souvent le signal avertisseur utilisé ne convient pas). Le bruit entraîne aussi une baisse de la vigilance et de l'attention. Il peut donc augmenter les risques d accident. Par ailleurs, les possibilités d'erreurs étant accrues, il peut y avoir également perte de productivité. 3

4 Le bruit, une priorité La CSST établit ses priorités d'intervention en collaboration avec ses partenaires. C est donc à la suite de recherches et de consultations de ses ressources internes et de celles de ses partenaires (réseau de la santé, associations sectorielles paritaires et Institut de recherche en santé et en sécurité du travail) que le bruit a été identifié comme priorité d'intervention. Quelques chiffres Dans l'ensemble des demandes d'indemnisation pour maladies professionnelles présentées à la CSST, les problèmes de surdité viennent au deuxième rang, après les lésions attribuables au travail répétitif. Ils représentent 25 % des demandes d'indemnisation pour maladies professionnelles acceptées par la CSST 4. Une demande d'indemnisation pour surdité professionnelle, entre 1990 et 1997, engendre un débours moyen de $, y compris les frais d'assistance médicale, l'indemnité de remplacement du revenu et l'indemnité pour dommage corporel. Il ne s'agit là que de coûts directs. C'est sans compter les coûts indirects et ceux reliés aux accidents dans lesquels le bruit ou la surdité peuvent jouer un rôle. 4 Données provenant de la Direction de la statistique et de la gestion de l'information de la CSST. 4

5 Pourquoi les scieries? On estime que 73 % des travailleurs des scieries sont exposés à 90 dba et plus 5. Or, selon la limite réglementaire, un travailleur ne doit pas être exposé plus de huit heures par jour à un niveau de bruit continu de 90 dba. La proportion des travailleurs souffrant d'une surdité attribuable à l exposition au bruit en milieu de travail par rapport au nombre total de travailleurs est plus élevée dans les scieries que dans les autres entreprises des groupes prioritaires 1 et 2 6. Dans les scieries, où le réseau de la santé et la CSST interviennent depuis plusieurs années, il existe déjà des solutions et donc des possibilités de réduire l'exposition au bruit d'un grand nombre de travailleurs. 546 établissements classés sous le vocable scierie sont enregistrés à la CSST et regroupent environ travailleurs. Soulignons qu'il y a d'autres secteurs d'activité où le bruit est trop élevé, mais la CSST et ses partenaires y sont déjà présents pour soutenir le milieu de travail dans la solution d autres problèmes liés à la santé et à la sécurité. 5 GIRARD, Serge-André, données non publiées sur les scieries, , Service provincial de dépistage PARLAB, SIMPSON, A., La surdité professionnelle chez les travailleurs du secteur Bâtiment et travaux publics, Service provincial de dépistage PARLAB,

6 Vers un plan d'action concertée Le plan d'action aurait pour but de prévenir l'apparition et l'aggravation des problèmes de santé et de sécurité attribuables au bruit dans les scieries du Québec, particulièrement en réduisant l'exposition des travailleurs. Il sera élaboré avec la collaboration des employeurs, des travailleurs de ces entreprises et de leurs représentants. Quelques avenues de solutions Solutions connues et applicables : cabines insonorisées pour les travailleurs, enceintes insonorisantes sur les machines bruyantes, silencieux, relocalisation des machines bruyantes, matériaux amortissants, achat et installation conforme aux normes de machines moins bruyantes, etc. Solutions connues à valider ou à implanter : résultats des travaux du Centre de recherche industrielle du Québec sur la réduction du bruit sur les déligneuses (1985); scie-lencieuse conçue par le Groupe d'acoustique de l'université de Sherbrooke, etc. Solutions inconnues à explorer : moyens de réduire le bruit produit par les billes et les pièces de bois qui s'entrechoquent, etc. En attendant l'application de solutions permanentes, les travailleurs de toutes les scieries doivent bénéficier de la protection auditive la mieux adaptée et tenant compte des risques liés à la santé et à la sécurité. 6

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Rôle du Comité Paritaire de Santé et de Sécurité du Travail (CPSST) selon le modèle de la norme CSA Z1000-06 Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Bienvenue Présentation De l Association

Plus en détail

Sensibilisation-information bruit AST 25 - septembre 2006

Sensibilisation-information bruit AST 25 - septembre 2006 1 SOMMAIRE 1. Qu est ce que le bruit? 2. Les effets du bruit sur la santé 3. Le bruit en milieu de travail 4. Comment mesure-t-on le bruit? 5. Prévenir les risques, protéger les salariés 2 Première partie

Plus en détail

L approche des risques. Analyse, évaluation, suppressionréduction

L approche des risques. Analyse, évaluation, suppressionréduction L approche des risques Analyse, évaluation, suppressionréduction les phases de la démarche Étape 1 - analyse des risques définition des limites de la situation de travail identification des dangers Etape

Plus en détail

Feuille de travail Calculatrice de sécurité à l intention des petites entreprises

Feuille de travail Calculatrice de sécurité à l intention des petites entreprises Introduction Nom de lʼentreprise Description Étape 1 : Coûts de l incident consacré à offrir les premiers soins du secouriste pour offrir des soins au travailleur blessé s des personnes qui assurent les

Plus en détail

Bulletin montérégien de santé au travail Décembre 2007

Bulletin montérégien de santé au travail Décembre 2007 Bulletin montérégien de santé au travail Décembre 2007 Le bruit constitue un risque physique très présent en milieu de travail. Une exposition quotidienne à des niveaux de bruit nocifs entraîne, à plus

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE Contexte de la prévention des risques Crée le 5 novembre 2001 le Document Unique d Évaluation des Risques (DU) constitue le socle de la démarche de

Plus en détail

Guide santé sécurité sur le. télétravailet et le. Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Guide santé sécurité sur le. télétravailet et le. Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Guide santé sécurité sur le télétravailet et le bureau à domicile Première édition Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Le télétravail est le terme utilisé pour décrire les tâches

Plus en détail

Par Serge MANSEAU tech.ht

Par Serge MANSEAU tech.ht Par Serge MANSEAU tech.ht 1 2 Appellé à agir : - diversification des milieux de travail - Fait appel à plusieurs disciplines scientifiques 3 Ex. : Études de la qualité de l air intérieur dans une tour

Plus en détail

Introduction. 1 Enjeux en santé et sécurité au travail

Introduction. 1 Enjeux en santé et sécurité au travail Introduction La santé et la sécurité au travail sont, aujourd hui, l objet d enjeux très importants en termes d accidents du travail et de maladies professionnelles dont nous rappellerons les définitions.

Plus en détail

Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante

Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante Carrosserie. Réduire les coûts SST, une approche gagnante Pourquoi prioriser la santé et la sécurité? Des facteurs humains Maintenir et garantir la sécurité et la santé des travailleurs Améliorer les relations

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Vingt-cinq ans de prévention au Québec Présentation par: Michel Pérusse Conseiller principal, SST/Collectif Plan de la présentation Introduction Première partie: un peu de rétrospective Deuxième partie:

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

Conférences scientifiques 2006

Conférences scientifiques 2006 Vendredi, le 29 septembre 2006 Portrait des situations de tension au travail faisant l objet de recours à la Commission des lésions professionnelles : facteurs organisationnels Par: Katherine Lippel, Ph.

Plus en détail

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Communiqué de presse Paris, le 7 avril 2014 Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Malakoff Médéric qui assure la santé

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE. Rappels des notions fondamentales. (Selon la circulaire N 6 de la DRT (18 avril 2002)) Benjamin HUBERT- Mai 2012

LE DOCUMENT UNIQUE. Rappels des notions fondamentales. (Selon la circulaire N 6 de la DRT (18 avril 2002)) Benjamin HUBERT- Mai 2012 LE DOCUMENT UNIQUE Rappels des notions fondamentales (Selon la circulaire N 6 de la DRT (18 avril 2002)) Benjamin HUBERT- Mai 2012 LE DOCUMENT UNIQUE Le D.U. : une obligationdepuis 2001 Ca fait 11 ans

Plus en détail

DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS

DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS FICHE TECHNIQUE #37 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) accorde

Plus en détail

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.)

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) ANNEE 20.../20... Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) Nom de l école :... Circonscription :... N RNE :... Tél :...Mail :... D.U.E.R. à envoyer à : - l'ien - la

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr

vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr L oreille Notre oreille sert à capter, à canaliser les sons pour les transmettre à un nerf, le nerf auditif, puis au cerveau qui va interpréter et comprendre

Plus en détail

Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels

Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels Les risques au travail et le Document unique d évaluation des risques professionnels Dr Hervé LECLET Publié dans : Labelix, lettre d information trimestrielle n 8 juillet 2009 Le critère 2.2.10 de la référence

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES»

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Code : 2900-02-15-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Date d approbation : 17 mars 2015 Service dispensateur : Services

Plus en détail

Compiler des POURQUOI COMPILER DES DONNÉES STATISTIQUES SUR LES LÉSIONS PROFESSIONNELLES?

Compiler des POURQUOI COMPILER DES DONNÉES STATISTIQUES SUR LES LÉSIONS PROFESSIONNELLES? GESTION DE LA PRÉVENTION Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de

Plus en détail

PLAN D ACTION 2005-2008 DU RÉSEAU DE SANTÉ PUBLIQUE EN SANTÉ AU TRAVAIL SUR

PLAN D ACTION 2005-2008 DU RÉSEAU DE SANTÉ PUBLIQUE EN SANTÉ AU TRAVAIL SUR PLAN D ACTION 2005-2008 DU RÉSEAU DE SANTÉ PUBLIQUE EN SANTÉ AU TRAVAIL SUR LA LUTTE CONTRE LE BRUIT, LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE ET LEURS CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ i PLAN D ACTION 2005-2008

Plus en détail

Introduction à la SST

Introduction à la SST Introduction à la SST par Patricia Vega, ing. 1 Objectif de la présentation Donner une introduction générale sur le domaine de la prévention des accidents et des maladies du travail. 2 Lois, règlements

Plus en détail

LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE

LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE GUIDE JURIDIQUE SUR LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE

Plus en détail

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu 5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse Aperçu En Nouvelle-Écosse, la population change; et la proportion des personnes âgées est de plus en plus importante. Entre 2007 et 2033, le nombre d aînés (65

Plus en détail

Monsieur D., 49 ans, est ouvrier de bâtiment depuis 20 ans. Il utilise en particulier des pistolets à scellement, marteaux piqueurs et perceuses à

Monsieur D., 49 ans, est ouvrier de bâtiment depuis 20 ans. Il utilise en particulier des pistolets à scellement, marteaux piqueurs et perceuses à CAS CLINIQUE 1 1 Monsieur D., 49 ans, est ouvrier de bâtiment depuis 20 ans. Il utilise en particulier des pistolets à scellement, marteaux piqueurs et perceuses à percussion notamment pour fixer les baguettes

Plus en détail

De l obligation à la mise en œuvre de l évaluation des risques professionnels «Evaluer pour agir»

De l obligation à la mise en œuvre de l évaluation des risques professionnels «Evaluer pour agir» L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS De l obligation à la mise en œuvre de l évaluation des risques professionnels «Evaluer pour agir» Forum interdépartemental d Ile de France Bernard Dréno/Bruno Carta

Plus en détail

Études et recherches. Recueil d outils sur les aspects sociaux et organisationnels des interventions externes en SST ANNEXE RA2-647

Études et recherches. Recueil d outils sur les aspects sociaux et organisationnels des interventions externes en SST ANNEXE RA2-647 Contexte de travail et SST Études et recherches ANNEXE RA2-647 Recueil d outils sur les aspects sociaux et organisationnels des interventions externes en SST Partie 2 Guide du journal de bord Geneviève

Plus en détail

«La prévention de la pénibilité : un enjeu pour la santé au travail?»

«La prévention de la pénibilité : un enjeu pour la santé au travail?» BANDEAU DE SVB A l occasion de la parution au Journal Officiel le 10 octobre 2014 de six décrets d application de la loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l avenir et la justice du système de retraites,

Plus en détail

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus 1 2 3 Ordre d jour Les surveillances et mesures Rappel des étapes niveau 2 Lancement niveau 3 Les surveillances et mesures Présentation des tableaux de bord par chaque exploitant Reprendre la politique

Plus en détail

Traitement acoustique dans un atelier de tri manuel de galets

Traitement acoustique dans un atelier de tri manuel de galets Traitement acoustique dans un atelier de tri manuel de galets Thierry BECKER 1. CARSAT Nord-Picardie, Gestion des Risques Professionnels, Centre de Mesures Physiques, France, thierry.becker@carsat-nordpicardie.fr,

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

Document sur les conditions de travail. applicables. aux ressources humaines alternatives. dans un contexte de pandémie

Document sur les conditions de travail. applicables. aux ressources humaines alternatives. dans un contexte de pandémie Document sur les conditions de travail applicables aux ressources humaines alternatives 29 mars 2006 Direction générale du personnel réseau et ministériel PANDÉMIE RESSOURCES HUMAINES ALTERNATIVES Conditions

Plus en détail

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Note de la CSL Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Luxembourg, le 25.05.2016 1/6 Situation actuelle et constats : Les pays européens assistent depuis une quinzaine d années à une

Plus en détail

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Démarches à suivre en vue de L'habilitation des personnes en électricité Table

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Agriculture raisonnée et certification environnementale de Montpellier SupAgro Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 POLITIQUE Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 Adoptée par le conseil d administration le 24 novembre 2011 En vigueur le 24-11-2011 Note : Dans ce document, le générique

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Projets d intervention concertée pour la prise en charge de la santé et sécurité par les centres de formation Lynda Frenette Agence de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre du Québec

Plus en détail

La prévention des RPS

La prévention des RPS La prévention des RPS Le stress La souffrance au travail : La souffrance revêt des aspects psychiques, sociaux, voir physiques. On parle de souffrance au travail lorsqu il y a atteinte à la santé psychologique

Plus en détail

Engagement. pour promouvoir la prévention des risques professionnels

Engagement. pour promouvoir la prévention des risques professionnels Engagement pour promouvoir la prévention des risques professionnels Ne pas se sentir en sécurité sur son nouveau poste de travail, avoir des doutes sur la qualité Édito des produits : Engagement que l

Plus en détail

LJ 8 1 ç) JLl ~ r (] 0 r) (J ~ ~, ].J? ( Jr? ~ :.J J J.J 2!-I :J. santé famille retraite. LI essentiel services. et plus encore

LJ 8 1 ç) JLl ~ r (] 0 r) (J ~ ~, ].J? ( Jr? ~ :.J J J.J 2!-I :J. santé famille retraite. LI essentiel services. et plus encore santé famille retraite LI essentiel services et plus encore LJ 8 1 ç) JLl ~ r (] 0 r) (J ~ ~, ].J? ( Jr? ~ :.J J J.J 2!-I :J La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991, transposant la Directive Cadre Européenne

Plus en détail

Enquête réalisée par Héloïse MECHIK et David COASNE. Etude GPEC/ERP2012 CMAR-Mission SAP Lille Métropole Page 1 sur 11

Enquête réalisée par Héloïse MECHIK et David COASNE. Etude GPEC/ERP2012 CMAR-Mission SAP Lille Métropole Page 1 sur 11 ENQUETE SUR LES PRATIQUES RH EN MATIERE DE GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES ET D EVALUATION DES RISQUES PROFESIONNELS DES STRUCTURES DE SERVICE A LA PERSONNE Enquête réalisée par Héloïse

Plus en détail

Les besoins des aidants

Les besoins des aidants Les besoins des aidants Être aidant Éléments de définition Il existe de nombreuses définitions de ce qu'est un aidant, qui ont en commun «le caractère non professionnel de l'aide, sa régularité et son

Plus en détail

Les services Cira Medical présentent : La santé mentale

Les services Cira Medical présentent : La santé mentale Les services Cira Medical présentent : La santé mentale La vie peut changer en un instant Quand cela arrive, avez-vous les. Informations Compétences Le soutien Pour minimiser les répercussions sur votre

Plus en détail

Les registres de sécurité et les documents techniques Guillard sont en vente à la Maison de la Presse à Rueil-Malmaison

Les registres de sécurité et les documents techniques Guillard sont en vente à la Maison de la Presse à Rueil-Malmaison En librairie Les registres de sécurité et les documents techniques Guillard sont en vente à la Maison de la Presse à Rueil-Malmaison En vente à Rueil- Malmaison : Le registre des dangers graves et imminents,

Plus en détail

POLITIQUES ET PROCÉDURES EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL GLOSSAIRE

POLITIQUES ET PROCÉDURES EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL GLOSSAIRE POLITIQUES ET PROCÉDURES EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL GLOSSAIRE Politiques et procédures en santé et sécurité du travail Ce glossaire est complémentaire au document Politiques et procédures en santé

Plus en détail

«J entends tout et vous ne voyez rien.»

«J entends tout et vous ne voyez rien.» www.groupeforget.com les aides auditives «J entends tout et vous ne voyez rien.» Retrouvez le plaisir d'entendre Prêts pour l appareillage! L ouïe est sans doute l un des sens les plus importants de l

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4 Politique institutionnelle Conciliation emploi-famille Adoptée par le Conseil d administration le 25 juin 2008 Table des matières Origine de la politique...1 1. Finalités...1 2. Objectifs de la présente

Plus en détail

L amélioration des milieux de travail en matière de santé et sécurité : les risques psychosociaux liés au travail

L amélioration des milieux de travail en matière de santé et sécurité : les risques psychosociaux liés au travail A g e n c e d e l a s a n t é e t d e s s e r v i c e s s o c i a u x d e l A b i t i b i - T é m i s c a m i n g u e 1 L amélioration des milieux de travail en matière de santé et sécurité : les risques

Plus en détail

Aménagement forestier

Aménagement forestier Le secteur de l aménagement forestier L industrie de l aménagement forestier recouvre une grande diversité d activités, notamment la récolte du bois, la voirie forestière, l exécution de travaux sylvicoles

Plus en détail

La gestion du stress. Au sein de l organisation

La gestion du stress. Au sein de l organisation La gestion du stress Au sein de l organisation Plan Introduction Qu est-ce que le stress? Les agents stressants Le stress dans l organisation Les causes du stress au travail Comment se manifeste-t-il?

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Préparé par l Association canadienne pour l intégration communautaire

Plus en détail

Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Sommaire

Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Sommaire Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Bilan d une étude effectuée dans le milieu de la santé Diapo 1 François Chiocchio, PhD. PMP. CHRP. 14 février 2013 Sommaire Introduction Stress: vue

Plus en détail

FLEXIBILITÉ ACCRUE ET FORMATION CONTINUE : LES PRÉALABLES POUR UN MARCHÉ DU TRAVAIL ÉQUILIBRÉ

FLEXIBILITÉ ACCRUE ET FORMATION CONTINUE : LES PRÉALABLES POUR UN MARCHÉ DU TRAVAIL ÉQUILIBRÉ FLEXIBILITÉ ACCRUE ET FORMATION CONTINUE : LES PRÉALABLES POUR UN MARCHÉ DU TRAVAIL ÉQUILIBRÉ COMMENTAIRES DU CONSEIL DU PATRONAT DU QUÉBEC PRÉSENTÉS AU COMITÉ D EXPERTS SUR LES BESOINS DE PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

Le document unique d'évaluation des risques (DUER)

Le document unique d'évaluation des risques (DUER) Le document unique d'évaluation des risques (DUER) L employeur est tenu, en vertu de l obligation générale de sécurité qui lui incombe, d évaluer les risques éventuels et de prendre toutes les mesures

Plus en détail

L approche par milieu de vie : particularités et avantages

L approche par milieu de vie : particularités et avantages Diapositive 1 L approche par milieu de vie : particularités et avantages par Pierre Maurice Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) L approche par milieu de vie, particularités s et avantages

Plus en détail

La santé et la sécurité du travail dans la formation et lors de stage en entreprise

La santé et la sécurité du travail dans la formation et lors de stage en entreprise La santé et la sécurité du travail dans la formation et lors de stage en entreprise Line Paquet Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport René Labossière Commission de la santé et de la sécurité

Plus en détail

Réduire le bruit en milieu de travail

Réduire le bruit en milieu de travail Pour mieux s entendre Réduire le bruit en milieu de travail Informations générales et techniques illustrées Nous tes à remercier toutes les personnes qui ont participé à la réalisation de ce guide. Conception

Plus en détail

WWW.AIPALS.COM WWW.AIPALS.COM

WWW.AIPALS.COM WWW.AIPALS.COM D O C U M E N T U N I Q U E G U I D E D A I D E D É V A L U A T I O N D E S R I S Q U E S AIPALS 2015 Conception/Mise à jour : AIPALS Santé au Travail / Novembre 2015 Crédits photo : Fotolia, Eric Audras/PhotoAlto

Plus en détail

Une acoustique contrôlée dans des bâtiments sains

Une acoustique contrôlée dans des bâtiments sains Conférence AGPI 2012 (Boucherville le 4 octobre 2012) Une acoustique contrôlée dans des bâtiments sains Présenté par M. Noureddine Larbi Ph., D. Président de la firme ACOVIB Group 1 Sujets traités : 1.

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT Formation des personnes ressources chargées d accompagner les membres des comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Secrétariat général DGRH C1 La cartographie des acteurs de

Plus en détail

AIDE A L ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

AIDE A L ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A L ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Décret du 5 novembre 2001 Article L. 230-1 du code du travail L évolution récente de la réglementation a créé une

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits RAPPORT ANNUEL 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits Préparé par Gaétan Thibaudeau Commissaire local aux plaintes

Plus en détail

Lausanne à l écoute de son réseau

Lausanne à l écoute de son réseau Lausanne à l écoute de son réseau Introduction A l instar de la grande majorité des services des eaux urbains, celui de Lausanne a pratiqué le remplacement de conduites par opportunité. Ainsi, après quelques

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

«CONSEILLER EN PREVENTION (H/F)»

«CONSEILLER EN PREVENTION (H/F)» L IFAPME RECRUTE POUR SA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA LOGISTIQUE UN(E) : «CONSEILLER EN PREVENTION (H/F)» Description de l entreprise : MISSIONS DE L IFAPME L IFAPME Institut wallon de Formation

Plus en détail

Les effets nocifs du bruit sur l'homme

Les effets nocifs du bruit sur l'homme La santé n'est pas seulement l'absence de maladie mais un état de complet bien être physique, mental et social (OMS) Le bruit est un ensemble confus de sons non désirés (Littré) ou un ensemble de sons

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L ÉVALUATION DES RISQUES

LES PRINCIPES DE L ÉVALUATION DES RISQUES LES PRINCIPES DE L ÉVALUATION DES RISQUES Le législateur exige de l employeur qu il évalue les risques auxquels sont soumis les salariés, alors même qu aucun accident du travail ne s est produit et qu

Plus en détail

Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention

Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention Page1 Flash Info Hygiène & Sécurité N 1 - Mars 2014 Service Hygiène et Sécurité Les Acteurs de la Prévention La qualité, la continuité du service public et la préservation de la santé et de la sécurité

Plus en détail

Déclaration commune sur le télétravail des partenaires sociaux européens du secteur de l'assurance

Déclaration commune sur le télétravail des partenaires sociaux européens du secteur de l'assurance Déclaration commune sur le télétravail des partenaires sociaux européens du secteur de l'assurance I. Introduction Plus de dix ans après la signature par les partenaires sociaux européens de l'accord-cadre

Plus en détail

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Workplace Health, Safety and Compensation Commission of New Brunswick WHSCC CSSIAT Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Bilan en Midi Pyrénées et perspectives dans le cadre de la loi réformant l organisation de la santé au travail de juillet 2011 Cadre législatif Loi

Plus en détail

2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection

2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection 2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection Prime suite à une augmentation temporaire de travail... 2 Convention collective de travail du 7 novembre 2006

Plus en détail

SOMMAIRE. Références PAGE 3. Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 2. COMPOSITION D UN CHSCT PAGE 7

SOMMAIRE. Références PAGE 3. Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 2. COMPOSITION D UN CHSCT PAGE 7 SOMMAIRE Références PAGE 3 Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 - Création obligatoire PAGE 5 - Création facultative d un CHSCT commun PAGE 5 - Création

Plus en détail

Davantage de risques d accidents chez les intérimaires

Davantage de risques d accidents chez les intérimaires Davantage de risques d accidents chez les intérimaires Une meilleure prévention s impose grâce à une analyse des risques Bruxelles, le - Securex, acteur international dans le domaine des services RH, attire

Plus en détail

Dossier. Le bruit au travail. FERC Travail Santé changeonsletravail@ferc.cgt.fr- Mars 2010 1

Dossier. Le bruit au travail. FERC Travail Santé changeonsletravail@ferc.cgt.fr- Mars 2010 1 Dossier Le bruit au travail FERC Travail Santé changeonsletravail@ferc.cgt.fr- Mars 2010 1 Préambule Dans nombre de nos lieux de travail, nous avons à subir le bruit. Ce dossier a pour but de donner des

Plus en détail

Pour mener à bien votre projet professionnel, vous envisagez d'entrer en formation afin d'acquérir de nouvelles compétences professionnelles.

Pour mener à bien votre projet professionnel, vous envisagez d'entrer en formation afin d'acquérir de nouvelles compétences professionnelles. Sommaire 4-5 6-7 8-9 10-11 12-13 14-15 Vous vous interrogez sur votre avenir professionnel. Vous avez besoin d'être informé(e) mais aussi écouté(e) pour y voir clair et pour initier une démarche vers l'emploi.

Plus en détail

L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise

L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise L habilitation est la reconnaissance par l employeur, de la capacité d une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise

Plus en détail

Stress et santé au travail

Stress et santé au travail Stress et santé au travail Ph. Lehmann professeur Haute Ecole de santé Vaud, Lausanne 5 septembre 2013 Le modèle de Karasek Plus vous avez de latitude et de contrôle sur les processus, les rythmes, les

Plus en détail

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 De l obligation générale de sécurité de l élu-employeur vis-à-vis de ses agents "L'employeur prend les mesures nécessaires

Plus en détail

CONVENTION NATIONALE ENTRE LES KINESITHERAPEUTES ET LES ORGANISMES ASSUREURS

CONVENTION NATIONALE ENTRE LES KINESITHERAPEUTES ET LES ORGANISMES ASSUREURS M/15 Institut national d'assurance maladie-invalidité Avenue de Tervueren 211 1150 Bruxelles 02/739 71 11 Service des soins de santé CONVENTION NATIONALE ENTRE LES KINESITHERAPEUTES ET LES ORGANISMES ASSUREURS

Plus en détail

Le document unique d'évaluation des risques (DUER)

Le document unique d'évaluation des risques (DUER) FICHE PRATIQUE INFOREG Le document unique d'évaluation des risques (DUER) L employeur est tenu, en vertu de l obligation générale de sécurité qui lui incombe, d évaluer les risques éventuels et de prendre

Plus en détail

L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun

L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun N o 11-621-MIF au catalogue N o 024 ISSN: 1707-0511 ISBN: 0-662-79675-6 Document analytique Analyse en bref L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun par Patrice Martineau Division

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Prévention des risques professionnels Année 2011-2012 La prévention des risques professionnels est un sujet de plus en plus présent dans les organisations actuelles. Pour être efficaces

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 2003-2004

ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 2003-2004 ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 23-24 Avec l arrivée de plusieurs nouveaux éducateurs physiques, il peut être utile de faire un rappel

Plus en détail

COMITE CENTRAL HYGIENE SECURITE Compte rendu CFDT de la séance du 31 août 2010

COMITE CENTRAL HYGIENE SECURITE Compte rendu CFDT de la séance du 31 août 2010 COMITE CENTRAL HYGIENE SECURITE Compte rendu CFDT de la séance du 31 août 2010 Conduite avec ou sans opérateur en Viabilité Hivernale? Pour la CFDT : - Gwénaëlle L HUILIERE (DIR EST), - Patrick GROSROYAT

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

RÉSUMÉ. Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité. Résumé du mémoire présenté à la Commission des affaires sociales

RÉSUMÉ. Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité. Résumé du mémoire présenté à la Commission des affaires sociales RÉSUMÉ Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité Résumé du mémoire présenté à la Commission des affaires sociales Adopté par le Bureau de l OIIQ à sa réunion extraordinaire du 21

Plus en détail

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail.

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail. 40 à 60 db(a) Il faut le savoir Pour une journée de travail de 8 h, votre audition est en danger à partir de 80 db(a). Au-delà de 130 db(a), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse.

Plus en détail

CONFERENCE SUR «ALCOOL, DROGUES ET PREVENTION EN MILIEU PROFESSIONNEL :

CONFERENCE SUR «ALCOOL, DROGUES ET PREVENTION EN MILIEU PROFESSIONNEL : Groupe de Coopération en matière de lutte contre l abus et le trafic illicite des stupéfiants Strasbourg, 15 mai 2012 P-PG/Work(2012)3rev1_fr CONFERENCE SUR «ALCOOL, DROGUES ET PREVENTION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Plus en détail

Département d organisation et ressources humaines

Département d organisation et ressources humaines Département d organisation et ressources humaines École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal PLAN DE COURS Session Automne 2014 Fondements en gestion de la santé et de la sécurité

Plus en détail

DU TRAVAIL REGIONAL" PTE: Bremen-Bremerhaven Allemagne

DU TRAVAIL REGIONAL PTE: Bremen-Bremerhaven Allemagne PROJET "INTEGRATION DES PERSONNES HANDICAPEES SUR LE MARCHE DU TRAVAIL REGIONAL" PTE: Bremen-Bremerhaven Allemagne TYPOLOGIE THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS TERRITOIRE CONCERNE Insertion Société de l'information

Plus en détail

Spécialité «Mécanique, électromécanique» Mercredi 13 janvier 2010 EPREUVE ECRITE. Durée : 1 h 00 Coefficient 2

Spécialité «Mécanique, électromécanique» Mercredi 13 janvier 2010 EPREUVE ECRITE. Durée : 1 h 00 Coefficient 2 CONCOURS ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL 1 ère CLASSE Spécialité «Mécanique, électromécanique» Mercredi 13 janvier 2010 EPREUVE ECRITE Durée : 1 h 00 Coefficient 2 Barème de points : L épreuve est notée

Plus en détail