Comment bien lire les étiquetages alimentaires?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment bien lire les étiquetages alimentaires?"

Transcription

1 Comment bien lire les étiquetages alimentaires? Entre calories, protéines, glucides, sucres, lipides, acides gras, cholestérol, édulcorants, vitamines, minéraux, additifs, etc. les informations nutritionnelles qui sont prévues pour ne pas induire les consommateurs en erreur devraient permettre de choisir le produit alimentaire qui lui convient. Or, déchiffrer un étiquetage alimentaire n est pas toujours facile tant l offre alimentaire est vaste. Il est d ailleurs regrettable que la plupart du temps la liste des ingrédients et la composition nutritionnelle figurent en trop petits caractères alors qu elles apportent des informations intéressantes. Que lire sur les étiquetages alimentaires? Sur les étiquetages, on retrouve 2 types d informations : les mentions obligatoires et les mentions facultatives. Que sont les mentions obligatoires? La dénomination de vente C est la description du produit qui précise la nature exacte du produit. La composition ou liste des ingrédients On y retrouve la liste des ingrédients qui composent le produits sauf si l ingrédient intervient pour moins de 2 % dans le produit fini. La liste est donnée par ordre décroissant (de la plus grande quantité à la plus petite).

2 Dans cette liste figurent obligatoirement : q La présence éventuelle d organisme génétiquement modifié (OGM) qui permet au consommateur de choisir le produit en connaissance de cause. q La présence d additifs classés par catégories et représentés par la lette E suivie de 3 chiffres (voir détails) q Antioxydants q Colorants q Emulsifiants q Agents gélifiants q Agents épaississants q Exhausteurs de goût q Conservateurs q Edulcorants. q La présence d allergènes Les composants considérés comme allergisants sont les produits suivants et leurs dérivés : Arachide, lait, soja, oeufs, poissons, crustacés (crabes, écrevisses, crevettes, homards), mollusques, coquillages (palourdes,, huîtres, moules..), fruits à coque amandes, noix de cajou, noix du Brésil, noisettes, pignons, pistaches), graines de sésame, céréales contenant du gluten (blé, orge, avoine, seigle), céleri, moutarde, sulfites (si supérieur ou égal à 10 mg/kg), lupin. Si présence d amidon, la nature de l amidon doit être précisée (exemple : amidon de blé ou amidon modifiée de blé). 1. La quantité nette (poids ou volume) en litre (L), centilitre (cl), kilogramme (kg). Elle ne doit pas induire en erreur et être différente du poids total du produit. La date de consommation q «à consommer de préférence avant le» : c est la date limite de consommation (utilisation) optimale (DLUO). Si on dépasse cette date le produit perd ses aspects nutritionnels ou gustatives mais ce n est pas dangereux pour la santé. q «à consommer jusqu à» : c est la date limite de consommation (DLC). Cela concerne les produits périssables (viandes, poissons, charcuteries, crudités préemballées ). Si on dépasse cette date, l aliment présente un risque pour la santé. A ne pas consommer car risque d intoxication. La vente est interdite au-delà de la DLC. Avec cette durée de consommation doit obligatoirement figurer la température de stockage : à température ambiante ou au froid (0 à + 4 C pour les viandes, etc. ; inférieur à + 8 C pour le beurre, les desserts lactés, etc. ; - 18 C pour les produits surgelés). 2. Le numéro de lot de fabrication, le nom et l adresse du fabricant, du conditionneur Ceux-ci doivent figurer afin que l on puisse retrouver la traçabilité du produit en cas d allergie par exemple. 3. L identification de l emballeur : noté EMB + code ou adresse Les mentions obligatoires complémentaires selon les produits q L estampille sanitaire q Le lieu d origine si cela porte à confusion q Les conseils d utilisation et précautions d emploi si ce n est pas clairement précisé sur l emballage q Le degré d alcool pour les boissons qui ont plus de 1,2 % d alcool q Le pourcentage de matières grasses pour les laitages q La présence d édulcorant avec la mention «contient une source de phénylalanine (si aspartame) q La présence de sucre et d édulcorant dans le même produit q La mention «une consommation excessive peut

3 avoir des effets laxatifs» (si polyols supérieurs à 10 %) q La mention «teneur élevée en caféine» pour les boissons contenant plus de 150 mg par litre de caféine. q La mention «contient de la régisse. Les personnes souffrant d hypertension doivent éviter toute consommation excessive». Que sont les mentions facultatives? La marque commerciale, cependant elle est souvent notée pour personnaliser les produits. Les labels : AOC, label rouge, AB, code barres. L étiquetage nutritionnelle sauf s il est fait mention d allégations nutritionnelles ou s il y a ajout de vitamines ou de minéraux. Le prix n est pas obligatoirement précisé sur l emballage mais il doit être visible sous forme d écriteau ou d étiquette apposée sur le rayon. Que nous apprend l étiquetage nutritionnelle? On retrouve deux catégories d informations qui donnent la valeur énergétique, les nutriments (protéines, glucides, lipides, fibres, minéraux, vitamines, sodium ). Les informations sont données pour 100 g ou 100 ml et/ou par portion. Catégorie 1 Valeur énergétique et quantité de protéines, de glucides, de lipides. Catégorie 2 Valeur énergétique et quantité de protéines, de glucides, de sucres, de lipides, d acides gras saturés (AGS), de fibres alimentaires et de sodium. Et selon l aliment ou le plat : quantité d amidon, de polyols, d acides gras mono-insaturés (AGMI) et acides gras poly-insaturés (AGPI), de cholestérol, de vitamines, de minéraux. Dans le cas où il y a ajout de vitamines ou de minéraux, l étiquetage doit alors contenir le pourcentage de l apport journalier recommandé (AJR) (voir détails). Que sont les allégations? Elles sont de deux types : Les allégations générales et les allégations nutritionnelles et de santé. q Les allégations générales concernent la nature de l aliment ou ses caractéristiques de fabrication comme «nouveau», «frais», «artisanal», «fermier», «sans colorant», etc. q On parle d allégations santé celles qui énoncent par exemple que le produit est riche en calcium qui aide à l ossification. Sont interdites les allégations qui ne peuvent fournir la preuve de ce qui est annoncé, ainsi que celles qui promettent de traiter ou de guérir une maladie et celles qui suggèrent que la non-consommation d un produit peut nuire à la santé. q On parle d allégations nutritionnelles celles qui suggèrent que l aliment possède des propriétés bénéfiques particulières et concerne l énergie et les éléments qu il contient. «Riches en» : Doit contenir au moins 30 % de l élément concerné (vitamines ou minéraux). «Source de» : Doit contenir au moins 15 % de l élément concerné (vitamines ou minéraux). «Allégé en» : Doit avoir une réduction d au moins 25 % de sa teneur en

4 nutriment (gras ou sucre), soit de sa valeur calorique, selon un produit de référence non allégé. Les mentions «léger» ou «basses calories» ne sont pas légalement autorisées. Par exemple les plats cuisinés de moins de 300 calories ne peuvent avoir la mention «léger» car les produits sont des recettes uniques. Cependant les chips, par exemple, ayant 25 % de matières grasses en moins peuvent avoir la mention «allégé» car il existe une version non allégée. De même «0 % de matières grasses» est différent de «sans calorie» et «allégé en sucre» est différent de «allégé en calorie». Qu en est-il pour les produits contenant des glucides? q Un produit «allégé en sucre» ou «à teneur réduite en sucre» ou «light» contient au minimum 25 % de sucre en moins que le produit standard. q Un produit «sans sucre» contient au maximum 0,5 g de sucre pour 100 g de produit. Ce produit ne comporte pas de saccharose mais peut contenir des édulcorants (aspartame ou acésulfame K) non caloriques et d autres sucres comme les polyols (sorbitol, xylitol, mannitol) moins caloriques (2,4 kcal par gramme) que le saccharose (4 kcal/g). les polyols consommés en excès ont des effets laxatifs. q Un produit «à faible teneur» contient au maximum 5 g de sucre pour 100 g de produit. q Un produit «sans sucre ajouté» ne veut pas dire «non sucré» car l aliment peut contenir du sucre naturellement. Remarque : «sucre» = toujours saccharose (sucre de table) et «sucres» = tous les sucres (saccharose, fructose, glucose, lactose). Qu en est-il des édulcorants? Un édulcorant est une substance qui donne un goût sucré. On les classe en trois catégories : q Les édulcorants naturels : Le saccharose (sucre) qui a un index glycémique de 68 Le fructose qui a un index glycémique de 19 mais qui a l inconvénient de faire monter le taux des triglycérides du sang. Les édulcorants de charge : ce sont les polyols Le sorbitol (E 420), le xylitol, le mannitol qui ont une valeur énergétique de 2,4 kcal au gramme. Ils peuvent provoquer des ballonnements et des diarrhées. Ils peuvent avoir un faible effet sur la glycémie. q Les édulcorants intenses ou «édulcorants de synthèse» : Ce sont des additifs alimentaires dénommés E 950 à E 959. q L aspartame (E 951) q L acésulfame de potassium (E 950) q Les cyclamates (E 952) q La saccharine (E 953) q Le sucralose (E 955) Ces édulcorants n ont pas d effet sur la glycémie. Leurs doses journalières admissibles (DJA) ou quantité qui peut être consommée sans risque. Edulcorants DJA en mg/kg de poids corporel Acésulfame de potassium 9 Aspartame 40 Cyclamates 7 Saccharine 5 Sucralose 15 Qu en est-il du sel? Manger trop salé est nocif pour la

5 santé (cela favorise notamment l hypertension). Pourtant, il n y a aucune obligation pour les fabricants de mentionner la teneur en sel de leurs produits (sauf si c est un argument commercial), et ils se contentent souvent d indiquer la quantité de sodium. Or, le sel (ou chlorure de sodium), n est composé que de 40 % de sodium et 60 % de chlore. Ne pas confondre «sel» et «sodium»! Lorsque l étiquette d un produit indique «Sodium 1g», cela signifie que le produit en question contient 2,5 g de sel. Qu en est-il du gras? La mention «sans cholestérol» ne veut pas dire «bon pour le coeur». Les oméga-3 sont des graisses que l on trouve naturellement dans les poissons gras et dans les huiles végétales en quantité variable. Un aliment noté «apporte seulement 6 % de MG» apporte 6 g de graisses soit autant qu une portion de fromage. Comparez toujours un produit sur la teneur aux 100 g. Conclusion La lecture des étiquetage est indispensable pour éviter de tomber dans un éventuel piège. Cependant, il est primordial de comparer ce qui est comparable, c'est-à-dire de comparer les mêmes produits entre eux comme par exemple des yaourts aux fruits, des céréales, des biscuits, des plats préparés ou du chocolat, et surtout de ne pas comparer des aliments qui apportent des éléments différents. Faites attention au mot "allégé" ou "light" qui ne veut pas dire grand-chose. Le produit peut être allégé en graisse mais pas en sucre et inversement. Ayez l esprit critique et prenez le temps de bien choisir vos produits. Si vous souhaitez des compléments d informations ou si vous souhaitez tout simplement donnez vos avis ou vos expériences, n hésitez pas à me contacter! Nicole KUCHARSKI Diététicienne nutritionniste World Neuilly Center Place Mendes France Centre Commercial de la Patinoire NEUILLY SUR MARNE Tél. :

Lecture d étiquettes

Lecture d étiquettes Lecture d étiquettes Dénomination de vente : nom du produit Liste des ingrédients par ordre décroissant Date limite de consommation DLC Une fois cette date passée le produit ne doit plus être consommé

Plus en détail

Comprendre l étiquetage alimentaire

Comprendre l étiquetage alimentaire Comprendre l étiquetage alimentaire Muriel Bégueria, diététicienne 14, rue Puech Bérenguier 81000 Albi Tél 0563549414 L étiquetage alimentaire Les étiquettes des produits alimentaires comportent de multiples

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

Comment décoder les étiquettes?

Comment décoder les étiquettes? Comment décoder les étiquettes? Barbou, le 30/04/2010 Attention aux pièges! Les sucres «cachés» Les «mauvaises» graisses (TRANS) Le sel Les additifs Comment éviter ces pièges? Intéressons-nous aux étiquettes...

Plus en détail

Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on?

Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on? Printemps 2010 Page 1 / 11 Contenu : Les emballages des denrées alimentaires Que lit-on? S. 2 Introduction S. 2 La liste des ingrédients S. 3 Indications pour personnes allergiques S. 4 Indications pour

Plus en détail

Quelles informations les étiquettes doivent-elles obligatoirement reprendre?

Quelles informations les étiquettes doivent-elles obligatoirement reprendre? Étiquette alimentaire Une partie des informations reprises sur les étiquettes alimentaires est imposée par la loi et est donc obligatoire. La législation belge se base sur des directives européennes. Quelles

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

Les Edulcorants. Magali Marchand Diététicienne - Avril 2009

Les Edulcorants. Magali Marchand Diététicienne - Avril 2009 et Les Edulcorants Magali Marchand Diététicienne - Avril 2009 1 Introduction : Depuis son plus jeune âge, l homme ressent un attrait pour le goût sucré. En Belgique, la consommation annuelle de sucre avoisine

Plus en détail

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Comprendre pour mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Les informations nécessaires: les bonnes pratiques Les consommateurs, petits ou grands, doivent pouvoir choisir en connaissance de cause. Pour

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Comprendre pour mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES 2 les emballages alimentaires Il y a longtemps que les petits commerces ont fait place aux supermarchés où chaque client se sert dans les rayons.

Plus en détail

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal)

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal) Conditionnement & poids net : Boîte de 750 g et sachets de 500 g. Goût : Chocolat Ingrédients : protéines de lait (caséine avec émulsifiant : lécithine de soja), poudre de cacao fortement dégraissé (9.7

Plus en détail

Comprendre l étiquetage alimentaire Edition Mars 2010

Comprendre l étiquetage alimentaire Edition Mars 2010 Comprendre l étiquetage alimentaire Edition Mars 2010 Institut Français pour la Nutrition D après l enquête CCAF 2007 du CREDOC, 51% des consommateurs lisent toujours ou souvent les étiquettes des produits

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

Allergènes alimentaires

Allergènes alimentaires Les fiches pratiques de la concurrence et de la consommation Allergènes alimentaires Un allergène est une substance qui déclenche l'allergie, ensemble de réactions du système immunitaire de l'organisme

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité?

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Parole d expert Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Panel d experts autour de Eric HAUBRUGE, Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech et Frédéric FRANCIS, ULg - Unité d entomologie Avec

Plus en détail

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Présenté par Catherine Drouin-Audet et Véronique Racicot, étudiantes en diététique à l Université McGill, supervisées par

Plus en détail

Allergènes dans les denrées alimentaires non-préemballées. quelle obligation d information des consommateurs

Allergènes dans les denrées alimentaires non-préemballées. quelle obligation d information des consommateurs Allergènes dans les denrées alimentaires non-préemballées? quelle obligation d information des consommateurs Cette plaquette s adresse aux professionnels de l Artisanat, du Commerce alimentaire de proximité

Plus en détail

LECTURE D ÉTIQUETTES ET EMBALLAGES ALIMENTAIRES

LECTURE D ÉTIQUETTES ET EMBALLAGES ALIMENTAIRES LECTURE D ÉTIQUETTES ET EMBALLAGES ALIMENTAIRES 2DEC 2011 : lecture des étiquettes et emballages alimentaires DEC 2011 : lecture des étiquettes et emballages alimentaires VUE D ENSEMBLE DE L ÉTIQUETAGE

Plus en détail

ADLF Alsace-/ 22.05.2007 / Colmar BONJOUR A TOUTES ET A TOUS

ADLF Alsace-/ 22.05.2007 / Colmar BONJOUR A TOUTES ET A TOUS BONJOUR A TOUTES ET A TOUS Éléments sur la législation et l allégation «Sans Gluten» 22.05.07 ADLF Alsace Sommaire 1 Étiquetage des produits du commerce ou produits industriels A Cadre législatif de cette

Plus en détail

ANALYSE NUTRITIONNELLE

ANALYSE NUTRITIONNELLE CHOCOLAT CHAUD Ingrédients: protéines de lait, poudre de cacao, arôme, épaississant: gomme xanthane, chlorure de potassium et de sodium, édulcorants: aspartame et acésulfame de potassium; anti-agglomérant:

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

Manger, ça me fait penser à

Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 1 Manger, ça me fait penser à Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 2 Les groupes d aliments et leurs apports Fruits et/ou légumes Toutes les

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

Friandises et édulcorants

Friandises et édulcorants Friandises et édulcorants Friandises et édulcorants Dans le chapitre suivant, vous trouverez quelques exemples de ces délicieuses friandises qui composent l étage supérieur de la pyramide alimentaire.

Plus en détail

Comment manger mieux au quotidien?

Comment manger mieux au quotidien? Comment manger mieux au quotidien? Alimentation : généralités Une alimentation équilibrée comporte : - Eau : au moins 1,5 l/jour - Fruits et légumes : crus et cuits 5 portions/jour - Féculents : pain,

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 38 SOMMAIRE Le soja Les chiffres clés Quelques précisions Les qualités nutritionnelles Les produits à base de soja Focus sur les isoflavones Le soja dans les

Plus en détail

Comment gérer au quotidien son allergie alimentaire? Pour toutes questions n hésitez pas à contacter la diététicienne du RAFT 03.81.21.84.36 raft-diet@chu-besancon.fr Voici quelques conseils, par Angélique

Plus en détail

Diabète. Nutrition. Les idées reçues. *Une Promesse pour la Vie. Plus simple la Vie!

Diabète. Nutrition. Les idées reçues. *Une Promesse pour la Vie. Plus simple la Vie! Nutrition Les idées reçues Diabète *Une Promesse pour la Vie Plus simple la Vie! introduction «Je mange ce que je veux sauf du sucre.» «Je dois éliminer tous les glucides de mon alimentation.» «Manger

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne ALIMENTATION DU DIABETIQUE LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne n L alimentation du diabétique est à peu de choses près celle recommandée à une personne de même âge, du même sexe, ayant

Plus en détail

Produits laitiers et substituts du lait

Produits laitiers et substituts du lait Produits laitiers et substituts du lait Produits laitiers et substituts du lait Les produits laitiers sont importants dans le cadre d une alimentation saine. Ils sont notre principal fournisseur de calcium,

Plus en détail

Aspects sécuritaires LES EDULCORANTS

Aspects sécuritaires LES EDULCORANTS Aspects sécuritaires LES EDULCORANTS dans nos assiettes et sur nos tables. Mme MEKTI N. Batna 12 04 2016 Actuellement le secteur de l agro- alimentaire est en plein bouleversement et offre de nouvelles

Plus en détail

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS En Normandie La Normandie est une terre d'élevage mais les cultures arables y sont également bien présentes. Plus de la moitié de la Surface Agricole

Plus en détail

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles 1 1- Les grandes familles d aliments 7 familles (avec boissons). Aliments d une même famille : interchangeables Ä Bol de lait = morceau

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

L information sur les Allergènes : Règlement Information du consommateur applicable au 13 décembre 2014

L information sur les Allergènes : Règlement Information du consommateur applicable au 13 décembre 2014 Circulaire n 6140 15 juillet 2014 Gestion de l entreprise Fabrication Réglementation hygiénique et sanitaire 7 0 5 Dossier suivi par : Flavie SOUPLY Rédactrice : Flavie SOUPLY Ligne directe : 01.43.59.45.08

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Régimes «low-carb»: raison ou déraison?

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Régimes «low-carb»: raison ou déraison? VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Régimes «low-carb»: raison ou déraison? La popularité des régimes de type «Atkins» est phénoménale outre-atlantique. En Belgique, le régime et ses nouvelles

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Nov2011 2 Nos besoins quotidiens Protéines Pour aider à construire et à maintenir la masse

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 64 HERBANEWS SOMMAIRE Les lipides Définition, rôles et particularités des lipides Quels sont les aliments sources de lipides? Les recommandations du PNNS

Plus en détail

Calculer la quantité de glucides

Calculer la quantité de glucides MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PRÉVENTION ET DE RÉADAPTATION MINTO Calculer la quantité de glucides Aperçu de la trousse Aujourd hui, nous nous concentrerons sur le calcul de base des

Plus en détail

Fiche Technique Qualité

Fiche Technique Qualité Fiche Technique Qualité Dénomination commerciale du produit: COMTESSE de Vichy cru 1,3 K Mentions légales devant figurer sur l'emballage: LAIT CRU DE VACHE 28% MG Dénomination légale du produit: COMTESSE

Plus en détail

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES Les Glucides sont la source d'énergie par excellence de l'organisme. Ils sont dégradés en glucose par l'organisme au cours de la digestion. On distingue 2 catégories

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais

TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais TOUT SAVOIR SUR LES Desserts lactés frais SOMMAIRE p.06_ p.08_ p.12_ p.20_ p.22_ HISTOIRE FABRICATION CARACTÉRISTIQUES NUTRITIONNELLES DES DESSERTS LACTÉS FRAIS RÉGLEMENTATION VRAI / FAUX LES DESSERTS

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 67 HERBANEWS SOMMAIRE L alimentation du sportif L alimentation du sportif Trois nutriments essentiels L hydratation Les alternatives Herbalife Ce qu il faut

Plus en détail

Riche en protéines. Source de vitamine A, de vitamines du groupe B et de vitamine D (pour le jaune d œuf) source de magnésium et de fer

Riche en protéines. Source de vitamine A, de vitamines du groupe B et de vitamine D (pour le jaune d œuf) source de magnésium et de fer VIII. ŒUFS En Normandie Avec 461 millions d'œufs de consommation produits en élevages professionnels en 2003 (soit 4 % de la production nationale), la Normandie est la 6ème région française de production,

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

LOUIS FRANCOIS Ingrédients Alimentaires

LOUIS FRANCOIS Ingrédients Alimentaires Fiche Technique CO-SP-004 BLANC SECHE GALLIA 250 blancs au kg de poudre : 1 blanc = 4g de poudre Le BLANC GALLIA, constitué de Blancs d'oeuf, sélectionnés pour leur haut pouvoir foisonnant, pasteurisés

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT Informations sur le produit Poids unité de vente Conditions de stockage Conservation Apparence Saveur Odeur Texture Teinte INT 001 SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INTERFROST BOUCHEES DE POULET INFORMATIONS PRODUIT

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Aspects méthodologiques de la collecte et du traitement des données Colloque «Qualité nutritionnelle de l offre alimentaire» Paris, 4 mai 2010 MINISTERE

Plus en détail

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008 Lignes directrices à l attention des opérateurs économiques relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire et d activité physique du Programme National Nutrition Santé Ces lignes

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INT 102 Informations sur le produit Poids unité de vente Conditions de stockage Conservation Apparence Saveur Odeur Texture Teinte SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INTERFROST MOUSSE AU CHOCOLAT BLANC INFORMATIONS

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL La valeur énerétique, késako? La valeur énerétique correspond à l apport calorique de l aliment, affichée en kcal (kilocalories) ou kj (kilojoules). Elle peut

Plus en détail

CATALOGUE ANALYSES PHYSICO CHIMIE ET ANALYSE SENSORIELLE

CATALOGUE ANALYSES PHYSICO CHIMIE ET ANALYSE SENSORIELLE CATALOGUE ANALYSES PHYSICO CHIMIE ET ANALYSE SENSORIELLE Analyses nutritionnelles Humidité/Matière sèche Etuvage-Selon arrêté du 08/09/77-NF V 04401- NF ISO 6496 Cendres Incinération 550 C-NF V 04-208-

Plus en détail

Les substances nutritives Fiche de travail

Les substances nutritives Fiche de travail Information aux enseignants 1/7 Ordre de travail L enseignant(e) demande aux élèves de dessiner un cercle et d en faire un diagramme circulaire pour lequel ils estiment les proportions de substances nutritives:

Plus en détail

Lire les étiquettes d information nutritionnelle

Lire les étiquettes d information nutritionnelle Lire les étiquettes d information nutritionnelle Au Canada, on trouve des étiquettes d information nutritionnelle sur les emballages d aliments. Ces étiquettes aident les consommateurs à comparer les produits

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

La diététique du rugby

La diététique du rugby La diététique du rugby UFR APS Jeudi 23 avril 2015 1 L alimentation au cœur de la performance 2 «De deux athlètes d égale valeur et d entraînement identique, l athlète ayant la meilleure performance est

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Les groupes d aliments

Les groupes d aliments PARTIE SOURCES NUTRITIONNELLES CHAPITRE 1 Les groupes d aliments Objectif Identifier les groupes d aliments et leurs constituants caractéristiques E En PFMP au multi-accueil «Les Petits Loups», Lisa est

Plus en détail

13-01-10. Restaurant Modification des heures de repas Desserts Journées de maladie Fibres solubles Édulcorants Ressources à consulter

13-01-10. Restaurant Modification des heures de repas Desserts Journées de maladie Fibres solubles Édulcorants Ressources à consulter Par Martine Desrosiers Nutritionniste IUCPQ Communauté de pratique en diabète Reproduction interdite Importance de l alimentation dans le contrôle du diabète Motivation du patient Repas Assiette Santé

Plus en détail

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie Dr Laurence PLUMEY LE GR AND LIVRE DE L ALIMENTATION Connaître les aliments Bien se nourrir à tout âge de la vie, 2014 ISBN : 978-2-212-55740-4 Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation Table des

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

Alimentation et chirurgie bariatrique: nouveautés et découvertes. PAR Stéphanie Michon Dt.P. Et Lucie Gonthier Dt.P.

Alimentation et chirurgie bariatrique: nouveautés et découvertes. PAR Stéphanie Michon Dt.P. Et Lucie Gonthier Dt.P. Alimentation et chirurgie bariatrique: nouveautés et découvertes PAR Stéphanie Michon Dt.P. Et Lucie Gonthier Dt.P. Conseils alimentaires post-opératoire Autres conseils Bien mastiquer Prendre au moins

Plus en détail

Devoirs de préparation Module 10

Devoirs de préparation Module 10 Devoirs de préparation Module 10 Maladies liées à l alimentation Il existe différentes maladies liées à l alimentation. Certaines sont liées à une mauvaise alimentation, d autres sont congénitales et se

Plus en détail

ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE PLAN. compléments alimentaires

ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE PLAN. compléments alimentaires ALIMENTS FONCTIONNELS, COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES, CONTRÔLES DE QUALITÉ ET RÉGLEMENTATION ALIMENTAIRE Pr. Annelise LOBSTEIN, Pharmacognosie UMR-CNRS 7200 - Partie 1 - PLAN 1. Définitions législation 2. Le

Plus en détail

Les Repas. Session 3

Les Repas. Session 3 Les Repas Session 3 Chiffres clés Prises alimentaires : 19% 3 repas/jour 41% 4/5 prises alimentaires 40% 6 prises alimentaires Des chiffres Clés Durée moyenne Repas (semaine) Petit-déjeuner Déjeuner Dîner

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors?

Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors? Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors? Magali Jacobs Cellule de Recherche et d Expertise Diététique de l Intitut Paul Lambin (CeRED-IPL) Plan de l exposé «Senior»? Prévention

Plus en détail

Les minéraux & oligo-éléments, des alliés à tout âge!

Les minéraux & oligo-éléments, des alliés à tout âge! Encore plus de Plaisir & d équilibre sur Nutrition square http://nutrition-square.foodinaction.com Les minéraux & oligo-éléments, des alliés à tout âge! Calcium, magnésium, zinc Il n en faut que très peu,

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne Focus sur le sel et le potassium C. Bonneville diététicienne Les enjeux Sodium et potassium sont largement représentés dans notre alimentation. Quel est la bonne proportion de ces deux minéraux dans l

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

LES HUILES ALIMENTAIRES

LES HUILES ALIMENTAIRES LES HUILES ALIMENTAIRES Pourquoi consommer des huiles végétales? Pour un bon fonctionnement, notre organisme a besoin de lipides. Ils lui apportent les acides gras dont il ne peut se passer. Si nous écartons

Plus en détail

Utilisation des édulcorants dans l alimentation de la personne diabétique de type2

Utilisation des édulcorants dans l alimentation de la personne diabétique de type2 Utilisation des édulcorants dans l alimentation de la personne diabétique de type2 Catherine Lefebvre diététicienne ticienne en diabétologie CHU ULG Liège Dominique Antoine diététicienne ticienne en diabétologie

Plus en détail

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB pagina 1 van 5 Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB 1. Données de l'entreprise om de l'entreprise KAASBRIK.V. Ligne d'adresse 1 Industriepark 1216 Lieu 3545 Halen Pays

Plus en détail

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort BEFORE bio dej Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort Texture crémeuse, très digeste Ingrédients (arôme müesli-pomme) : Maltodextrine*, dextrose*, poudre de lait*,

Plus en détail

7 RECETTES DE SMOOTHIES PROTÉINÉS POUR BIEN DÉMARRER LA JOURNÉE

7 RECETTES DE SMOOTHIES PROTÉINÉS POUR BIEN DÉMARRER LA JOURNÉE 7 RECETTES DE SMOOTHIES PROTÉINÉS POUR BIEN DÉMARRER LA JOURNÉE Le livret de recettes de Smoothies protéinés vous est offert par le site www.mynpa-coach.com RAPPEL Composition du petit déjeuner idéal Votre

Plus en détail

ETUDE DES ALLERGENES SYNTHESE EDITION 2015. dans les produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2012

ETUDE DES ALLERGENES SYNTHESE EDITION 2015. dans les produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2012 ETUDE DES ALLERGENES dans les produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2012 SYNTHESE EDITION 2015 Synthèse de l étude des allergènes Oqali Edition 2015 1 Depuis 2008, l Oqali

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 06 octobre 2014 Modifié le 13 octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

Plus en détail

L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes»

L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes» L équilibre alimentaire expliqué aux «jeunes» Testez vos connaissances De quoi sont composés les fruits et légumes qui les rendent si bons pour la santé? Quel est le fruit qui apporte le plus de vitamine

Plus en détail

Menu du mois de Janvier 2016

Menu du mois de Janvier 2016 Lundi 4 Mardi 5 Mercredi 6 Jeudi 7 Vendredi 8 Potage Céleri(9) Tomates(9) Persil(9) Crécy(9) Jardinière(9) boulette (p) Filet de poulet Emincé de bœuf Escalope de dinde Blanc de poisson(4) Epinard à la

Plus en détail

Chapitre I : Principes généraux d étiquetage et de présentation des denrées alimentaires préemballées Titre I : Dispositions Générales

Chapitre I : Principes généraux d étiquetage et de présentation des denrées alimentaires préemballées Titre I : Dispositions Générales Arrêté des Ministres du Commerce et de l Artisanat, de la Santé Publique, de l Industrie, de l Energie et des Petites et Moyennes Entreprises relatif à l étiquetage et la présentation des denrées alimentaires

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Nutrition santé cardiaque Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Les sujets du jour Les directives pour une saine alimentation; Bien manger avec le Guide alimentaire canadien;

Plus en détail

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 NUTRITION DU SPORTIF Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 Bien faits d une Nutrition Optimale Alimentation Quantité Qualité Besoins Nutrition optimale Poids, Composition Corporelle Moins

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Fiche thématique sur les lipides

Fiche thématique sur les lipides Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Denrées alimentaires et nutrition Fiche thématique sur les lipides Table des matières

Plus en détail

Y a-t-il une diététique du patient diabétique âgé?

Y a-t-il une diététique du patient diabétique âgé? Y a-t-il une diététique du patient diabétique âgé? F. ZITO Cadre de santé Unité Thérapeutique et d Education du Diabète Hôpital Beauregard CHR Metz-Thionville «La diététique c est quand on ne mange pas

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

Aller de l avant avec les lignes directrices relatives à la nutrition dans les écoles

Aller de l avant avec les lignes directrices relatives à la nutrition dans les écoles ENFANTS EN SANTÉ ÉCOLES EN SANTÉ COMMUNAUTÉS EN SANTÉ Aller de l avant avec les lignes directrices relatives à la nutrition dans les écoles Aliments offerts en milieu scolaire 3 Lignes directrices relatives

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

aliste ingrédients ales informations nutritionnelles

aliste ingrédients ales informations nutritionnelles aliste ingrédients ales informations Ballotin 250g Pralines assorties en chocolat au lait, noir et blanc Ingrédients : sucre, pâte de cacao, lait entier en poudre, beurre de cacao, noisettes, matières

Plus en détail

Nouvelles recettes Mai - Juin 2015

Nouvelles recettes Mai - Juin 2015 Nouvelles recettes Mai - Juin 2015 Les «pas pareilles» Clafoutis pêche-pistache Fraises sauce chocolat blanc Connaissance de nos recettes : Gâteau maison au fromage blanc Fraîch attitude : Poulet à l estragon

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Ecoliers : la collation dans tous ses états!

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Ecoliers : la collation dans tous ses états! VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Ecoliers : la collation dans tous ses états! La pause de dix heures est-elle si indispensable chez les enfants? Certaines critiques formulées à son égard

Plus en détail