CONCEPTION ET RÉALISATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCEPTION ET RÉALISATION"

Transcription

1 CONCEPTION ET RÉALISATION CAD GROLLEY Pierre Papaux Responsable développement projets thermiques

2 FOURNITURE DE CHALEUR CAD GROLLEY Situation et généralités Qu est-ce que le contracting? Proposition de Etapes d un projet CAD CAD GROLLEY Questions Energie-bois suisse CAD GROLLEY 2

3 SITUATION ET GÉNÉRALITÉS Aujourd hui différents systèmes de chauffage sont utilisés de manière décentralisée Depuis 15 ans, développe des solutions de chauffage centralisées Centrales de production de chaleur et acheminement via des réseaux de chauffage à distance Implantation en suisse romande (FR/VD/NE) Plus de 30 installations en service (exploitation) Plus de 10 installations en réalisation (construction) Plusieurs installations en étude Energie-bois suisse CAD GROLLEY 3

4 ELÉMENTS DÉCLENCHEURS Une commune et/ou plusieurs gros consommateurs (instigateurs) ont émis le besoin de changer leur système de chauffage Les évolutions légales incitent à un transfert des énergies fossiles vers les énergies renouvelables Volonté politique plan des énergies a été abordé afin d étudier une solution de fourniture de chaleur Energie-bois suisse CAD GROLLEY 4

5 QU EST-CE QUE LE CONTRACTING? Service de chaleur «clé en main» Comparable au modèle historique de fourniture d électricité Livrée sur un lieu de consommation défini Comptabilisée au travers d un compteur de chaleur (kwh) Délégation des aspects techniques et financiers L interface est l échangeur de chaleur installé chez le client (kw) Les prix sont définis pour toute la durée du contrat En général 20 ans Energie-bois suisse CAD GROLLEY 5

6 QU EST-CE QUE LE CONTRACTING? Potentiel minimal de clients (kw) Activation du tissu économique local Phase d étude Phase de réalisation Phase d exploitation Pérennité Satisfaction des preneurs de chaleur Viabilité économique Energie-bois suisse CAD GROLLEY 6

7 PROPOSITION DE GROUPE E Technique Centrale Réseau CAD Sous-stations Coûts Mise à disposition des locaux pour la centrale Subvention encaissée par mise en diminution de l investissement Servitudes accordées gratuitement Composition des prix Contribution unique du client lors du raccordement en CHF Tarif de production et d acheminement en CHF/kW/an Tarif de la chaleur en ct/kwh Energie-bois suisse CAD GROLLEY 7

8 LES SOURCES D ÉNERGIE Bois Plaquette Pellets CCF (gaz) Biogaz PAC (eau-eau, électricité) Secours et appoint Gaz Mazout Energie-bois suisse CAD GROLLEY 8

9 Client Client ETAPES D UN PROJET CAD Indentification des prospects Evaluation du besoin pré-étude +questionnaires ComInv Offre et négociation part. principaux Démarchage contrats 6 mois Mandat de projet Mandat de projet Etude Rapport d étude Réalisation Mise en service Mise en service Exploitation Développement Projets Exploitation Energie-bois suisse CAD GROLLEY 9

10 CAD GROLLEY Puissance installée kw bois kw mazout (bicombustible) Puissance souscrite kw Energie souscrite kwh Nombre de raccordement 18 Longueur du réseau 2269 m Energie-bois suisse CAD GROLLEY 10

11 CAD GROLLEY Energie-bois suisse CAD GROLLEY 11

12 QUESTIONS Fréquemment posées De quelles parties des installations suis-je propriétaire? Quels sont les coûts y relatifs (charges en CHF)? Combien de kwh th consomme une villa d habitation? D où provient le combustible? Est-il renouvelable? Quelles taxes sont actuellement en vigueur? Mazout (2014; 2018) (1.500; 3.000) ct/kwh Gaz (2014; 2018) (1.080; 2.160) ct/kwh Biogaz non taxé Bois non taxé Déchets ménagers non taxés Y a-t-il assez de bois en suisse? Energie-bois suisse CAD GROLLEY 12

13 MERCI DE VOTRE ATTENTION! Pierre Papaux Responsable développement projets thermiques SA Route de Morat 135 T Granges-Paccot F

CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION

CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION Pierre Papaux Responsable développement projets thermiques pierre.papaux@groupe-e.ch FOURNITURE DE CHALEUR: CAD LE MOURET Situation Eléments déclencheurs Proposition

Plus en détail

Quels sont mes avantages si je me raccorde au réseau CAD?

Quels sont mes avantages si je me raccorde au réseau CAD? Qu est-ce que le Chauffage à Distance? Le Chauffage à Distance (CAD) est un réseau énergétique urbain qui a pour objectif de fournir de la chaleur d une façon centralisée à tous les consommateurs de chaleur

Plus en détail

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX Groupe E Entretec SA Route du Madelain 6 1753 Matran Définition Cogénération ou couplage chaleur-force (CCF): Production simultanée de chaleur et

Plus en détail

Groupe E Contracting. 20 août 2010

Groupe E Contracting. 20 août 2010 Groupe E Contracting 20 août 2010 Table des matières Présentation de Groupe E Définition du Contracting Nos prestations en Contracting Avantages du Contracting Clients «cibles» du Contracting Types de

Plus en détail

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009 CAD La Chaux-de de-fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 22 octobre 2009 Forum Greentech, Fribourg Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisr alisés Résultats

Plus en détail

Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique Groupe E SA. Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre

Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique Groupe E SA. Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES EXEMPLES CONCRETS Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique SA Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre GROUPE

Plus en détail

Chauffage à distance Cernier/Fontainemelon

Chauffage à distance Cernier/Fontainemelon Chauffage à distance Cernier/Fontainemelon Séance d information aux propriétaires 13 novembre 23 Contren SA, Quai Max-Petitpierre 4, 20 Neuchâtel, www.contren.ch 1 Déroulement de la soirée 1. Introduction/présentations

Plus en détail

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie»

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Retour d expérience avec Fondation KliK 24 novembre 2015 / L. Gacond Qui est Viteos? Viteos SA Distributeur multi-énergies actif dans

Plus en détail

On n a pas de pétrole, mais des sapins

On n a pas de pétrole, mais des sapins On n a pas de pétrole, mais des sapins Echange d expérience du 25 février 2010 à Valpellets SA UTO-Uvrier Alain Bromm, responsable du bureau romand d Energie-bois Suisse (Lausanne) 14h15 Accueil Actualités

Plus en détail

1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Réseau de chaleur au bois : les conditions d une réussite

1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Réseau de chaleur au bois : les conditions d une réussite 1. Situation du bois énergie en Suisse 2. Réseau de chaleur au bois : les conditions d une réussite 18 novembre 2014, Boudry Séance d information aux Communes et Groupements forestiers Richard Golay Energie-bois

Plus en détail

Chauffage à distance Le Landeron

Chauffage à distance Le Landeron Chauffage à distance Le Landeron Séance d information 20 avril 2015 Contren SA, Quai Max-Petitpierre 4, 2001 Neuchâtel, www.contren.ch 1 Déroulement de la soirée 1. Introduction/présentations 2. Pourquoi

Plus en détail

Energie-bois Suisse, votre partenaire

Energie-bois Suisse, votre partenaire Energie-bois Suisse, votre partenaire Association pour la promotion de l utilisation énergétique judicieuse et efficace du bois Service information/conseil, exposés, communication médias, photothèque Publications

Plus en détail

Tarif de reprise pour installations de production < 10 kw

Tarif de reprise pour installations de production < 10 kw Domaine d utilisation Tarif d utilisation du réseau applicable Tarif de reprise applicable existants aux nouveaux clients et aux clients aux producteurs indépendants Installations raccordées en basse tension

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 -

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 - DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 - Contexte de la précédente D.S.P! 2001-2013 : fonctionnement sous

Plus en détail

Chauffage à distance de la commune de L Isle

Chauffage à distance de la commune de L Isle Chauffage à distance de la commune de L Isle Présentation aux Conseil Communal mars 2013 Programme Situation des bâtiments raccordés à ce jour Zones d extension possibles Situation par zone Répercutions

Plus en détail

COMMUNE D AUBONNE Service des travaux et Services industriels

COMMUNE D AUBONNE Service des travaux et Services industriels COMMUNE D AUBONNE Service des travaux et Services industriels Promotion des énergies renouvelables Les formulaires incomplets seront retournés au requérant! Requérant (propriétaires) : N de dossier : Nom

Plus en détail

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL à l appui d une demande de crédit pour l assainissement de l installation de chauffage du collège de Beau-Site Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Commune de Broc Thermoréseau et centrale de chauffe

Commune de Broc Thermoréseau et centrale de chauffe Commune de Broc Thermoréseau et centrale de chauffe Présentation à la population 11 juin 2012 Dossier 11F034 Version 02 Rue Alexandre Cailler 7 CH 1636 Broc Tél. +41 (0)26 921 28 78 Fax. +41 (0)26 921

Plus en détail

Quel chauffage pour quel immeuble?

Quel chauffage pour quel immeuble? Quel chauffage pour quel immeuble? Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch 18 décembre 2008 Montana 1 Préambule : CO 2 18 décembre 2008 Montana 2 Préambule : CO 2 18 décembre 2008 Montana 3 Préambule : La

Plus en détail

Chauffage A Distance de Martigny. Développements et perspectives gaz / bois / biogaz

Chauffage A Distance de Martigny. Développements et perspectives gaz / bois / biogaz Forum ARPEA 20 novembre 2013 Chauffage A Distance de Martigny Développements et perspectives gaz / bois / biogaz Jonathan Carron BT/JC 20 novembre 2013 Sinergy Commerce SA & Sinergy Infrastructure SA Page

Plus en détail

Contenu et but. 1. Domaine d application

Contenu et but. 1. Domaine d application Part maximale d'énergies non renouvelables et utilisation active de l'énergie solaire dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant

Plus en détail

Les conditions détaillées d'octroi de subventions sont précisées dans l'annexe "Conditions pour l'octroi des subventions communales".

Les conditions détaillées d'octroi de subventions sont précisées dans l'annexe Conditions pour l'octroi des subventions communales. Les subventions sont accordées à des personnes physiques ou morales remplissant les conditions d'octroi. Elles sont destinées au financement et à la réalisation de projets privés dans le domaine de l'efficacité

Plus en détail

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Parole d expert Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Charles HAVELANGE, Malempré, la Chaleur d y Vivre Avec le soutien de : Pertinence et particularités

Plus en détail

Solution technique globale pour le CAD, de la production à la distribution

Solution technique globale pour le CAD, de la production à la distribution Solution technique globale pour le CAD, de la production à la distribution Forum ARPEA - Mercredi 20 novembre 2013 Marc Tissot Cédric Mona Le groupe Hoval 1897 Création Société familiale de serrurerie

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES Qualité du rapport exigé : - Clarté et lisibilité : présentation d une synthèse pour la prise de décision - Remise en mains propres

Plus en détail

Sans récepteur interruptible. Av ec récepteur interruptible. Raccordement au réseau basse tension. Raccordement au réseau moyenne tension

Sans récepteur interruptible. Av ec récepteur interruptible. Raccordement au réseau basse tension. Raccordement au réseau moyenne tension Tarifs 2016 Sont présentés dans ce document les tarifs d électricité valables à partir du 1 er janvier 2016. En vertu des réglementations en vigueur, les tarifs sont détaillés de la façon suivante : -

Plus en détail

Transformation Chauffage Mazout en Solaire + Bois. P.Rochat Marin

Transformation Chauffage Mazout en Solaire + Bois. P.Rochat Marin Transformation Chauffage Mazout en Solaire + Bois P.Rochat Marin Installation d origine (1986): / P.Rochat 2 Données consommation 1986-2006 : Energie consommée 1986 à2006 : environ 18 000 23 000 KWh /

Plus en détail

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU Concertation sur le projet de transformation du centre de traitement des déchets ménagers à Ivry-Paris 13 Groupe de Travail du 4 avril 2016 Thématique : Alternatives à la méthanisation sur site / valorisation

Plus en détail

Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) 2 Division énergie

Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) 2 Division énergie Service de l environnement et de l énergie () 1 Ch. des Boveresses 155 1066 Epalinges Les questions les plus posées Foire aux questions www.vaud.ch T 41 21 316 43 60 F 41 21 316 43 95 info.seven@vd.ch

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Centrale solaire participative Yverdon-les-Bains

Centrale solaire participative Yverdon-les-Bains Centrale solaire participative Yverdon-les-Bains Séminaire du 27 novembre 2014 Stéphane Thuillard, Service des Energies, Yverdon-les-Bains Agenda! Contexte yverdonnois! Buts et origine de la démarche!

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

Commune de Lucens Municipalité Service des bâtiments

Commune de Lucens Municipalité Service des bâtiments Commune de Lucens Municipalité Service des bâtiments Préavis n 02 2011 au Conseil communal Vente de la centrale de chauffage et de la conduite à distance de la Grande Salle Lucens, le 21 février 2011 Préavis

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Partie II : Caractéristiques principales des réseaux thermiques L. Quiquerez 6 novembre 2015 www.unige.ch/energie

Plus en détail

Audit bois : Analyse énergétique, environnementale et économique du chauffage à distance au bois à Genève :

Audit bois : Analyse énergétique, environnementale et économique du chauffage à distance au bois à Genève : Audit bois : Analyse énergétique, environnementale et économique du chauffage à distance au bois à Genève : Retour d expérience sur l installation de Cartigny Synthèse du rapport final Anthony Haroutunian,

Plus en détail

AGROGAZ, Une réalisation novatrice valorisant le biogaz

AGROGAZ, Une réalisation novatrice valorisant le biogaz AGROGAZ, Une réalisation novatrice valorisant le biogaz Agrogaz Lignerolle est une installation produisant du biogaz à partir des déjections du bétail et d autres résidus organiques issus des exploitations

Plus en détail

Une modification de loi cohérente, responsable et profitable

Une modification de loi cohérente, responsable et profitable Direction de l économie et de l emploi Volkswirtschaftsdirektion Une modification de loi cohérente, responsable et profitable Conférence de presse du 29 août 2012 Maison de l économie, Fribourg Beat Vonlanthen,

Plus en détail

«Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.»

«Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.» «Cinq fiches d information sur les changements appliqués à mon foyer ou ma nouvelle maison.» 1 Production d électricité 20 % des besoins en électricité ménage des nouvelles constructions doivent être couverts

Plus en détail

Contrats à la performance

Contrats à la performance Contrats à la performance Rencontres du ScanE 24 juin 2011 Alain Gaumann Coordinateur plate-forme immobilier ScanE DSPE Objectifs Les contrats à la performance (CP) ont pour objet une gestion optimisée

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

Règlement d application des tarifs du Gaz naturel. Adopté par le Conseil d administration le 30 mai 2007

Règlement d application des tarifs du Gaz naturel. Adopté par le Conseil d administration le 30 mai 2007 1 Règlement d application des tarifs du Gaz naturel Adopté par le Conseil d administration le 30 mai 2007 Partie générale Introduction Dès le 1 er juillet 2007, les tarifs du Gaz naturel des (ciaprès «SIG»)

Plus en détail

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT?

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT? OÙ EN SOMMES NOUS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC Par (et selon) Jean-Marc Boudreau prof.ing. Le 24 janvier 2006 $ par litre ÉVOLUTION DES COÛTS DE L'HUILE 0,80 0,70 OBSERVÉ 0,60 PRÉVU 0,50

Plus en détail

Conférence CAD Valais - SION le 05.06.2014. Michel Lambelet- Directeur Hoval Suisse Romande

Conférence CAD Valais - SION le 05.06.2014. Michel Lambelet- Directeur Hoval Suisse Romande Conférence CAD Valais - SION le 05.06.2014 Michel Lambelet- Directeur Hoval Suisse Romande Le groupe Hoval 1897 Création Société familiale 1942 1 er brevet CH pour un chauffage central avec une cuisinière

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

La PAC Gaz. Technologie. Récupération de chaleur. Cycle de fonctionnement

La PAC Gaz. Technologie. Récupération de chaleur. Cycle de fonctionnement La technologie La PAC Gaz Technologie Récupération de chaleur Récupération d énergie sur l environnement (air, eau, sol), la réaction d absorption ammoniac/eau et la condensation des produits de combustion

Plus en détail

La rénovation thermique en toute simplicité

La rénovation thermique en toute simplicité Présentation en 4 étapes La rénovation thermique en toute simplicité La plateforme Ecobuilding Accompagnement et suivi Lois et Subventions Conclusion S. Pasche C. Weinmann F. Gass S. Pasche Ecobuilding

Plus en détail

EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015

EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015 EDJ, Energie du Jura SA Cercle technologique «Efficacité énergétique en production» 27 mai 2015 Efficacité énergétique en production Contenu 1. Présentation EDJ, Energie du Jura SA 2. Stratégie énergétique

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

Programme Chaleur renouvelable

Programme Chaleur renouvelable Programme Chaleur renouvelable 27 septembre 2013 Matthias Rüetschi Responsable du programme Plan présentation Contexte Description du programme Communication aux propriétaires de villas Simulateur web

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 OCTOBRE 2013 EXPOSE DES MOTIFS COMMUN

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 OCTOBRE 2013 EXPOSE DES MOTIFS COMMUN SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 OCTOBRE 2013 POINT CHAUFFAGE URBAIN 1) Délégation de service public d Ivry Port Approbation du choix du délégataire 2) Délégation de service public relative au périmètre

Plus en détail

Etudes de faisabilité Comparaison Bois Energie / Pompe à chaleur sur nappe :

Etudes de faisabilité Comparaison Bois Energie / Pompe à chaleur sur nappe : Etudes de faisabilité Comparaison Bois Energie / Pompe à chaleur sur nappe : * ZAC étoile sud-ouest Ville d Annemasse * Commune de Varces Département énergies et climat 1 Introduction Comparaison entre

Plus en détail

Chauffage au bois supérieur à 70kW B1 2014. Bâtiment séparé:

Chauffage au bois supérieur à 70kW B1 2014. Bâtiment séparé: Formulaire de demande d'aide financière A retourner au Service de l'énergie et de l environnement, Rue du Tombet 24, 2034 Peseux, tél. 032 889 67 30 fax 032 889 60 60 1. Données générales Maître d'ouvrage

Plus en détail

L essentiel en bref Chauffage à distance Bienne-Battenberg

L essentiel en bref Chauffage à distance Bienne-Battenberg L essentiel en bref Chauffage à distance Bienne-Battenberg Premier coup de pioche 14 mai 2014 Mise en service prévue période de chauffage 2014/2015 Étape 1 Extension finale Investissement env. 12 millions

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Partie III : Contraintes d un réseau basse densité 100% renouvelable : l exemple de Cartigny (GE) Floriane

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

1. CAHIER DES CHARGES

1. CAHIER DES CHARGES CONTI & ASSOCIES Ingénieurs S.A. 2 décembre 2010 Quartier de Laurana-Parc et extensions Concept énergétique 1. CAHIER DES CHARGES 1.1. Situation et description générale du projet Les immeubles de logements

Plus en détail

- La puissance thermique nominale de la chaudière est > 70 kw et 400 kw :

- La puissance thermique nominale de la chaudière est > 70 kw et 400 kw : Certificats d économies d énergie Opération n BAR-TH-107-SE Chaudière collective haute performance énergétique avec contrat assurant la conduite de l installation 1. Secteur d application Appartements

Plus en détail

Les logiques de la rénovation énergétique

Les logiques de la rénovation énergétique Le 7 novembre 2011 La rénovation énergétique des bâtiments Yquebeuf Les logiques de la rénovation énergétique Pierre LECOUTEY ( Conseiller en Energie Partagé Département de Seine Maritime Mission Projet

Plus en détail

Prestations énergétiques Solutions personnalisées et fournisseur unique

Prestations énergétiques Solutions personnalisées et fournisseur unique Prestations énergétiques Solutions personnalisées et fournisseur unique Votre partenaire pour des prestations énergétiques complètes Nous sommes prestataire national de solutions énergétiques écologiques

Plus en détail

CHAUFFAGE ET PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE ÉCOLOGIQUES

CHAUFFAGE ET PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE ÉCOLOGIQUES CHAUFFAGE ET PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE ÉCOLOGIQUES Editeur: Association Suisse de l Industrie Gazière Chemin de Mornex 3 1003 Lausanne Tél. 021 310 06 30 Fax 021 310 06 31 asig@gaz-naturel.ch www.gaz-naturel.ch

Plus en détail

Montant de base CHF/an 523.20 - Montant de base CHF/an 996.00 -

Montant de base CHF/an 523.20 - Montant de base CHF/an 996.00 - TARIF SIMPLE 2016 BT simple Prix de la consommation ct./kwh 9.27 1.32 MT simple Prix de la consommation ct./kwh 4.42 1.37 - Basse tension (BT), moyenne tension (MT) - Le tarif Simple n est pas applicable

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

PRODUCTION DE CHALEUR

PRODUCTION DE CHALEUR BATIMENTS COMMUNAUX - TREYVAUX ETUDE DE FAISABILITE PRODUCTION DE CHALEUR Bureau d'ingénieurs - Conseils PIERRE CHUARD FRIBOURG SA Ing. dipl. EPFZ - SIA Route de Beaumont 20 1700 Fribourg Tél. 026/425

Plus en détail

Le chauffage à distance L'ÉNERGIE DU CONFORT

Le chauffage à distance L'ÉNERGIE DU CONFORT Le chauffage à distance L'ÉNERGIE DU CONFORT Doubler l'utilisation géothermique par l'extension du chauffage à distance Martin Kamber Conseil d'administration Wärmeverbund Riehen AG Responsable des services

Plus en détail

CONVENTION DE FOURNITURE DE CHALEUR

CONVENTION DE FOURNITURE DE CHALEUR CONVENTION DE FOURNITURE DE CHALEUR Projet V2 du 25 septembre 2008 SOMMAIRE ARTICLE 1 - Objet ARTICLE 2 - Engagements de la Commune 2.1. Construction des installations 2.2. Fourniture de chaleur ARTICLE

Plus en détail

Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur

Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur Mise a jour le 12/01/12 Source APAVE Sur votre devis de pompe à chaleur (ou PAC) doivent apparaître les éléments suivants : Client Entreprise Nom : Dénomination:

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

Le chauffage au bois à Bruxelles?

Le chauffage au bois à Bruxelles? Le chauffage au bois à Bruxelles? C est «Titre» possible! Bruxelles Romain CREHAY 13 décembre 2007 Lieu, date Auteur Le chauffage au bois en Région Bxl-Capitale Dans le cadre d une action de Bruxelles

Plus en détail

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015 Mis en œuvre par la: En coopération avec: Installation PV de démonstration : Toit Solaire ANME Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie 17/10/2015 Toit Solaire ANME Seite 1 QU EST CE QU UNE

Plus en détail

Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER

Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER FAQ Simulateur CWaPE FAQ SIMULATEUR «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en

Plus en détail

13-14 - 15 novembre 2013. Yann GIBORY : EDF Optimal Solutions Didier-Benoît DELAGE : Dalkia Nord

13-14 - 15 novembre 2013. Yann GIBORY : EDF Optimal Solutions Didier-Benoît DELAGE : Dalkia Nord 13-14 - 15 novembre 2013 Yann GIBORY : EDF Optimal Solutions Didier-Benoît DELAGE : Dalkia Nord L Association Syndicale Libre du Réseau de la Divette Objet : Gestion et entretien du réseau de chaleur Composition

Plus en détail

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 20 juin 2013 Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lausanne & tarifs particuliers Version du 0 juin 0 (état au er juillet 04) Objet et champ d application Art. Objet

Plus en détail

km de réseau en plus chaque année

km de réseau en plus chaque année 1 100 km de réseau en plus chaque année 2 130 GWh de chaleur distribuée par an grâce aux réseaux de chauffage à distance de Groupe E Celsius 1 000 Gwh de gaz naturel fourni annuellement 100 % renouvelable

Plus en détail

Cleantec dans une commune suisse de taille moyenne: Le projet SOLUTION à Cernier (NE)

Cleantec dans une commune suisse de taille moyenne: Le projet SOLUTION à Cernier (NE) Cleantec dans une commune suisse de taille moyenne: Le projet SOLUTION à Cernier (NE) Cleantec City, Journée villes et municipalités, 14 mars 2012 Berne Jérôme Attinger, Planair SA SOLUTION is a project

Plus en détail

Un système de CAD est composé de trois éléments :

Un système de CAD est composé de trois éléments : Chauffage à distance Un système de CAD est composé de trois éléments : une (ou plusieurs) centrale de production de chaleur ; un réseau de distribution ; des consommateurs L avantage est de permettre la

Plus en détail

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 1 2 UNE VISION D AVENIR Journée Professionnelle de la Pompe

Plus en détail

PRIME 12 POMPE A CHALEUR

PRIME 12 POMPE A CHALEUR PRIME 12 POMPE A CHALEUR CONSTRUCTION NEUVE ET RENOVATION Un ménage bruxellois consacre en moyenne 55% de son budget énergie au chauffage. Ce poste occasionne donc des dépenses importantes et représente

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE CHAUFFAGE A DISTANCE

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE CHAUFFAGE A DISTANCE La commune de Collombey-Muraz - Vu la loi fédérale sur l énergie du 26 juin 1998 - Vu l ordonnance fédérale du 7 décembre 1998 - Vu la loi cantonale sur l énergie du 15 janvier 2004 - Vu la loi cantonale

Plus en détail

Le solaire chez moi : mode d emploi

Le solaire chez moi : mode d emploi Le solaire chez moi : mode d emploi Sabine Pouchelle midi de l INES 02/10/2015 1 Est-ce l investissement le plus pertinent dans mon cas? Copropriété ou habitat individuel? Solaire thermique ou photovoltaïque?

Plus en détail

10_ Fiche de synthèse

10_ Fiche de synthèse LUDWIGSWINKEL - ETUDE DES VARIANTES -État initial -Variante Chauffage et ECS au gaz -Variante Chauffage et ECS aux pellets de bois -Variante Pompe à chaleur géothermique eau/eau -Variante Chauffage et

Plus en détail

*ET11AA00608017000084* INSEE Service de Statistiques nationales d entreprises 5 rue Claude Bloch BP 95137 14024 CAEN CEDEX

*ET11AA00608017000084* INSEE Service de Statistiques nationales d entreprises 5 rue Claude Bloch BP 95137 14024 CAEN CEDEX ENQUÊTE SUR LES CONSOMMATIONS D ÉNERGIE DANS LE TERTIAIRE EN 2011 Siret : Nom et coordonnées de la personne ayant répondu à ce questionnaire et susceptible de fournir des renseignements complémentaires

Plus en détail

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Vendredi 13 novembre 2015 Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Le réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan a été construit en 1959 afin de desservir principalement les bâtiments

Plus en détail

Plan d action pour les énergies renouvelables

Plan d action pour les énergies renouvelables Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Fiche d information 6 Date 21 février 2008 Plan d action pour les énergies

Plus en détail

9_ Fiche de synthèse HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES. Fiche de synthèse Maison d Hunspach -Etat initial

9_ Fiche de synthèse HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES. Fiche de synthèse Maison d Hunspach -Etat initial HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES -Etat initial -Variante Chauffage et ECS au gaz -Variante Chauffage et ECS aux pellets de bois -Variante Pompe à chaleur géothermique eau/eau -Variante Chauffage et ECS électriques

Plus en détail

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Direction Recherche & Innovation Centre Recherche et Innovation Gaz & Énergies Nouvelles Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Quels équipements techniques

Plus en détail

CERN - LES VERGERS. Production & distribution à partir d énergies renouvelables Présentation au ScanE du 25 mai 2012. 16.mai.2012-SIG/J.

CERN - LES VERGERS. Production & distribution à partir d énergies renouvelables Présentation au ScanE du 25 mai 2012. 16.mai.2012-SIG/J. CERN - LES VERGERS Production & distribution à partir d énergies renouvelables Présentation au ScanE du 25 mai 2012 16.mai.2012-SIG/J.Brasier Les Vergers localisation du projet CERN Les Vergers Puits de

Plus en détail

ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES

ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES Présenté par: Guillaume Proulx-Gobeil, ing. Louis-Martin Dion, ing. Gobeil Dion & Associés inc. Journée provinciale en serriculture - (maraîchère

Plus en détail

Présentation de SOGEX

Présentation de SOGEX Présentation de SOGEX GROUPE SOGEX Etudes et installation Bureau d études Installation Réseaux Chauffage/Climatisation Service exploitation et maintenance Génie Thermique Genie Climatique Génie Electrique

Plus en détail

Bâtiments et société à 2000 watts

Bâtiments et société à 2000 watts Bâtiments et société à 2000 watts Francine Wegmüller 7 novembre 2012 Table des matières 1. 2. 3. 2 Bâtiments et société à 2000 watts Les énergies renouvelables dans le bâtiment Conclusions 1. Bâtiments

Plus en détail

TARIFS D ÉLECTRICITÉ 2016 ÉCLAIRAGE PUBLIC

TARIFS D ÉLECTRICITÉ 2016 ÉCLAIRAGE PUBLIC TARIFS D ÉLECTRICITÉ 206 ÉCLAIRAGE PUBLIC COMPOSITION DES PRIX Le prix de l électricité est composé de quatre parties distinctes qui reflètent la structure des activités liées à l électricité : Montant

Plus en détail

Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur

Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur Energétique du bâtiment Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur Valable jusqu'au 04 Aout 2010 DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DIRECTIVE POUR LE CALCUL DE L'INDICE DE DÉPENSE D'ENERGIE ScanE

Plus en détail

CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée

CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée Choix libre du système de chauffage Indépendance Une chose judicieuse Membres Les associations suivantes sont membres de la Communauté d intérêt «CI Pro Cheminée»:

Plus en détail

CHAUFFAGE DANS UN ETABLISSEMENT DE BAIN

CHAUFFAGE DANS UN ETABLISSEMENT DE BAIN CHAUFFAGE DANS UN ETABLISSEMENT DE BAIN La consommation énergétique par poste La ventilation 42% Le chauffage de l eau des bassins 24% L éclairage et l électricité 22% Le chauffage 10% La production d

Plus en détail

Transparents du cours

Transparents du cours Transparents du cours http://lasen.epfl.ch Transparents du cours http://lasen.epfl.ch/jahia/site/lasen/op/edit/lang/en/pid/59904 Installation de chauffage Chaudière à combustible Chauffage électrique à

Plus en détail

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012 1 Chauffage des bâtiments Considérations générales Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW Le 18 septembre 2012 Cycle d information «Energie et construction» Introduction

Plus en détail

Journée technique Herzlich. du 22 octobre 2009. Alain Tzaud. Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1. Walter Meier

Journée technique Herzlich. du 22 octobre 2009. Alain Tzaud. Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1. Walter Meier Journée technique Herzlich de l ARPEA willkommen. du 22 octobre 2009 Alain Tzaud Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1 Les chauffages au gaz et au mazout Introduction La technique actuelle, fait que

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE DE RECUPERATION D ENERGIE SUR EAUX USEES

ETUDE DE FAISABILITE DE RECUPERATION D ENERGIE SUR EAUX USEES DE RECUPERATION D ENERGIE SUR EAUX USEES DEPOT DE TRAMWAY DIJON (21) Dijon, le 18 mai 2010 Réf. dossier : 8072 Emetteur : J. COLLARD Approbateur : J. CHEMOUIL Version : 4.0 Bureau d Etudes : Bénefficience

Plus en détail