Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi"

Transcription

1 Serrurier Métallier Un métier de tradition tourné vers l avenir. Il y a quelques temps encore on l appelait serrurier. Aujourd hui, les activités du métallier ne se cantonnent plus à la serrure mais elles s étendent à tous les ouvrages métalliques du bâtiment, de l industrie, du mobilier urbain et de la décoration. Selon le type, la taille et le positionnement sur le marché de l entreprise, le métallier est plus ou moins spécialisé ou polyvalent. Il peut travailler dans plusieurs spécialités : la métallerie-serrurerie, la menuiserie métallique (portes et fenêtres), la construction métallique, l agencement et la décoration, la ferronnerie d art. Il peut aussi bien être amené à monter une charpente métallique sur un grand chantier qu à poser une porte blindée ou une véranda chez un particulier. Il utilise une gamme de plus en plus large de matières et de techniques : aluminium, acier inoxydable, alliage, cuivre, laiton, pliage des tôles, soudure sous toutes ses formes, technologie alu-verre et les met en forme, généralement par pliage. Il ajuste et fi xe les éléments à assembler par soudure à l arc ou par vissage. Les créneaux porteurs sont : les alarmes et les automatismes, la sécurité des personnes et des biens, la maintenance-rénovation des bâtiments industriels. Cependant un certain nombre d entreprises tiennent à préserver un certain savoir-faire artisanal avec la ferronnerie d art. La profession est particulièrement ouverte et, la promotion interne très développée car la population salariée des métalliers est âgée. Une expérience confi rmée et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe. Le métallier expérimenté peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. - Ingéniosité, précision - Aptitude au dessin et créativité - Aptitude à visualiser dans l espace et en perspective Il commence par étudier les documents techniques (dessins et plans) puis choisit les outils et machines nécessaires à la réalisation de l ouvrage. Il calcule les dimensions des pièces à fabriquer, trace et découpe les contours. Il façonne ensuite les pièces découpées Les architectes aiment le métal. L évolution des techniques, la multiplication des matériaux, de nouvelles règles en matière de sécurité et de protection ou l environnement offrent des opportunités de formations complémentaires.

2 Electricien L activité de base de l électricien est l installation du réseau de câbles qui distribue le courant et le raccordement des différents appareillages : tableaux électriques, dispositifs de sécurité Avant de procéder à l installation, l électricien lit les plans ou les schémas de câblage. Il prépare le chantier (traçage, percement des murs, scellements). Il pose les câbles électriques et monte l appareillage basse-tension : tableaux électriques, interrupteurs, prises de courant. Il met alors en place l éclairage, le chauffage ou la climatisation. Il raccorde les différents matériels. Il contrôle l installation avant la mise sous tension, effectue les essais (mesures, tests) et les réglages. Il est de plus en plus amené à exercer une activité de maintenance des circuits électriques et des différents équipements : localisation de la panne, diagnostic, remplacement de la pièce défectueuse, remise en état de fonctionnement. réseaux informatiques et précâblage, sonorisation de salles. Le développement de ces activités requiert des compétences techniques nouvelles dans des domaines pointus tels que l électronique, la micro-informatique, les transferts de données ou les télécommunications. Se développe aussi la gestion technique du bâtiment (GTB) qui permet de piloter automatiquement le réglage du chauffage, de la ventilation et de la climatisation, l ouverture des portes ou des fenêtres, l éclairage, les commandes d ascenseurs ou encore les alarmes (télésurveillance, contrôle accès, sécurité incendie). Ce contrôle se fait à partir d un poste central situé au sein de l entreprise d électricité. L objectif principal est de réaliser des économies d énergie. L entreprise peut alors conseiller son client sur l utilisation la plus économique possible de ses appareils électriques grâce à la surveillance et à l étude de sa consommation. - il peut se spécialiser grâce à une formation complémentaire dans un produit particulier : ascenseurs, télécommunications, électroménager, froid et climatisation - il peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise - Aptitude pour les maths et la physique - Attrait pour le travail manuel - Bonne représentation spatiale - Capacité d adaptation à l évolution technique - Esprit logique et méthodique Les courants forts constituent l activité de base des électriciens : éclairage public, climatisation, câblage d armoires, chauffage électrique. Cette activité représente toujours l essentiel de l activité des entreprises d électricité. Mais l activité des courants faibles est en plein essor : installation d alarmes incendie, télésurveillance et télégestion de bâtiments, installation de Le compagnon électricien a de multiples possibilités d évolution : - avec de l expérience, il peut devenir chef d équipe, voire chef de chantier - il peut travailler en bureau d études (réaliser les plans et schémas d une installation)

3 Installateur Sanitaire et Thermique L installateur sanitaire intervient juste après le gros oeuvre. D après les plans, il repère le passage des canalisations, trace leur emplacement et pose les fi xations qui permettront d installer les tuyauteries. A la fi n du chantier, il pose les appareils et accessoires (lavabos, baignoires, chauffe-eau ) et effectue les derniers réglages. Son travail comporte de la manutention, du percement de murs et de dalles de béton avant de placer les supports et tuyauteries. L installateur sanitaire façonne les tuyauteries qui relieront les composantes de l installation. Il doit mettre alors en oeuvre ses compétences de soudeur. Après avoir posé les éléments de plomberie, il vérifi e l étanchéité du système et le fonctionnement de chaque appareil avant toute mise en service. L installateur thermique installe, met en service et assure la maintenance des installations de chauffage et d eau chaude sanitaire. Il s occupe également de tout ce qui concerne la ventilation des locaux, la régulation du chauffage. Il peut aussi être amené à intervenir sur des installations de climatisation. Pour réaliser l installation de chauffage, il doit tracer le passage des canalisations, réaliser les percements, préparer les éléments de tuyauteries en effectuant des fi letages, des joints, des cintrages et des soudures. Une fois le montage de l installation terminé, il la met en route et effectue les réglages nécessaires. Il intervient ensuite régulièrement pour assurer la maintenance de l installation. La profession est particulièrement ouverte et la promotion et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef de chantier. La polyvalence sur plusieurs technologies tend à devenir la règle (sanitaire et thermique, chauffage, électricité).l installateur sanitaire ou thermique peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. - Dextérité, précision, rigueur (respect de la réglementation) - Aptitude au travail d équipe - Intérêt pour la technique - Esprit logique et méthodique - Bon contact et goût des relations commerciales

4 Carreleur Le compagnon carreleur intervient une fois le gros oeuvre terminé, mais il peut arriver qu il construise luimême le mur sur lequel il va poser des carreaux. Le carreleur pose des carreaux, des dalles ou des mosaïques au sol et sur les murs de cuisines, salles de bains, piscines, façades d immeubles, etc. Il doit avoir de bonnes notions de maçonnerie car il doit préparer la surface à couvrir de carreaux. En effet, il recouvre la surface d une chape qu il fabrique à partir de sable et de ciment. Il y dépose une couche d enduit pour rendre la surface lisse. Il utilise une équerre et un fi l à plomb pour tracer des repères qui permettent un bon alignement des carreaux. Il peut alors répandre du ciment ou de la colle sur la surface à couvrir et y placer les carreaux les uns contre les autres. Une fois le carrelage sec, il réalise les joints en appliquant de la colle liquide ou du ciment. Le compagnon carreleur procède enfi n au nettoyage du carrelage. Outre les travaux neufs, il effectue souvent des réparations ou des aménagements de logements. La profession est particulièrement ouverte et la promotion et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Le compagnon carreleur peut se spécialiser dans son domaine ou acquérir une compétence en effectuant diverses formations complémentaires. Il peut aussi se mettre à son compte. - Rigueur et précision - Sens du décor - Goût du calcul et du dessin - Bon contact et goût des relations commerciales

5 Platrier Plaquiste Les métiers de plâtrier et de plaquiste tendent à se séparer. Le compagnon plâtrier commence son travail lorsque les structures et les équipements de gros oeuvre sont achevés. Il va donner un aspect présentable aux surfaces laissées à l état brut par le maçon à l intérieur du bâtiment. Le plâtrier traditionnel fabrique lui-même son plâtre qu il dilue avec de l eau, puis il l étale à l aide d une taloche. Enfi n, il lisse l enduit avec une truelle afi n d obtenir une cloison parfaitement droite et lisse. Il doit être particulièrement appliqué car l enduit peut être la décoration défi nitive de la cloison. Il peut arriver qu il réalise des enduits extérieurs. Il peut aussi, le cas échéant, poser des isolants thermiques et acoustiques : laine de verre, polystyrène. Le plâtrier peut être amené à mettre en pratique des compétences spécifi ques en décoration dans des entreprises qui ont choisi de se spécialiser dans le staff et le stuc. Le plâtrier se fait alors staffeur-ornemaniste pour réaliser des moulures de plafond, des corniches, des rosaces, des plinthes, des pilastres etc. Le plâtrier peut être aussi stucateur. Le stuc est un mélange de plâtre, de colorants et de poussières de pierre ou de marbre. A l aide de ce matériau, le stucateur pourra imiter à la perfection la pierre, le marbre ou le granit. Le plaquiste est un poseur de matériaux. En effet, c est un spécialiste de la pose de plaques de plâtre et de cloisons préfabriquées dans les logements, les bureaux, les hôpitaux, les cinémas etc. Il doit être précis. Mais il doit aussi posséder d autres compétences, notamment en isolation intérieure et en pose de menuiseries. Sur un petit chantier, on lui demandera d être polyvalent (il devra réaliser la pose de plaques, l enduit, le lissage, les joints ). Sur un chantier de plus grande importance, il sera spécialisé sur une tâche particulière. Il doit donc pouvoir s adapter au type de chantier. La profession est particulièrement ouverte et la promotion permet d accéder aux fonctions de chef d équipe. Avec de l expérience professionnelle, il peut envisager de créer sa propre entreprise ou de reprendre une entreprise. - Sens de la méthode et de l organisation - Rapidité, soin et précision - Goût et sens de la décoration - Bon contact et goût des relations commerciales

6 Charpentier Le compagnon charpentier réalise et restaure les charpentes de tous types de constructions. Lorsqu il s agit d une construction en bois, il réalise toute l ossature du bâtiment. La réalisation de la charpente débute dans l atelier. A partir des plans fournis par l architecte ou le bureau d études, le compagnon charpentier dessine le tracé grandeur nature de la charpente. On appelle cela réaliser l épure. Aujourd hui, il s aide de logiciels de calcul de charpente pour réduire les erreurs. Une fois qu il a choisi le bois le plus adapté, il découpe les éléments de la charpente à l aide de machines à commandes numériques. Enfi n, une équipe de compagnons charpentiers peut faire un essai de montage de la charpente en atelier. Cela permet de corriger d éventuelles erreurs. Dernière étape : l assemblage, le montage, la fi xation des éléments de la charpente par une équipe de compagnons charpentiers sur le chantier à l aide de machines et outils de levage perfectionnés. Les compagnons charpentiers utilisent de plus en plus les composants industriels, tels que fermettes (charpentes préfabriquées et légères) assemblées par connecteurs métalliques, poutres composites ou éléments en lamellé-collé. La profession est particulièrement ouverte et, la promotion et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, de chef d atelier, de chef de chantier et aux fonctions d études dans l entreprise. Le compagnon charpentier peut se spécialiser dans la construction de maisons à ossature bois, devenir technicien métreur charpente couverture, se spécialiser dans la restauration de charpentes anciennes. Il peut aussi se mettre à son compte. Goût du travail en équipe Sens de l organisation et de la représentation géométrique Aptitude à visualiser dans l espace et en perspective Sens de l équilibre, résistance physique et rigueur

7 Couvreur Le métier de couvreur est un métier riche, varié et en pleine évolution. Le couvreur réalise la couverture (la toiture d une construction) à l aide de différentes techniques et de différents matériaux : les techniques traditionnelles avec les tuiles et les ardoises, les techniques innovantes avec le zinc, le cuivre, l inox. Il pose les éléments associés à la couverture :châssis, châtières, gouttières, lucarnes, éléments décoratifs... Mais outre l exercice traditionnel du métier, il peut aussi être amené à aménager des combles, poser des fenêtres de toit et des volets roulants, et poser l isolation extérieure. Il doit être capable de faire appel à des techniques annexes comme la charpente, l isolation, la maçonnerie. Il est alors couvreur zingueur, couvreur étanchéiste, couvreur bardeur... Lorsqu il est un spécialiste du toit, il doit connaître toutes les formes de toiture (de la couverture en ardoise à la verrière), ses extensions (bardages et vêtures) ainsi que les activités complémentaires telles que l étanchéité, l entretien et la maintenance des toitures, l installation d équipements de sécurité (lignes de vie, gardecorps d accès au toit), et l installation de produits de la domotique (paratonnerres, antennes, systèmes de désenfumage). La profession est particulièrement ouverte et, la promotion et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Le couvreur peut se spécialiser en monuments historiques. Son travail atteindra alors le niveau de l oeuvre d art. Il restaurera des tourelles, dômes ou fl èches d églises, des couvertures de châteaux. Il peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. - Bonne connaissance du calcul, du métré, du dessin, précision, méthode - Goût et sens de la décoration - Bon contact et goût des relations commerciales - Respect des normes et des règles de sécurité

8 Peintre Applicateur de revêtements Le travail de peintre ne se limite plus aux travaux traditionnels de peinture. Le compagnon peintre pose aussi des papiers peints, des revêtements muraux, de sol et de vitrerie. Il peut aussi être amené à s occuper de l isolation acoustique des locaux, de la pose de cloisons sèches et de faux plafonds ainsi que de la décoration : faux bois, faux marbre, patine, dorure La richesse de ce métier tient dans la diversité des tâches : le compagnon peintre n effectue jamais les mêmes travaux. Avant toute application de produits ou de revêtements, le peintre doit préparer la surface c est-à-dire mettre en place le chantier (monter les échafaudages, installation des fournitures, tables à tréteaux), enlever les anciens revêtements et nettoyer la surface. Enfi n, il pourra appliquer la peinture ou le revêtement. Il choisit ses produits en fonction de la surface à traiter. Il doit être capable de s adapter aux évolutions technologiques et aux évolutions techniques de mise en oeuvre dès qu un nouveau produit ou un nouveau procédé est lancé sur le marché. La profession est particulièrement ouverte et la promotion et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Il peut diversifi er ses compétences en effectuant diverses formations complémentaires : isolation-fi nition, plaquiste, amélioration de l habitat, pose de revêtements de sol. Mais il peut aussi accéder avec la formation continue aux fonctions techniques, commerciales et d encadrement. Il peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. - Minutie et sens esthétique - Soin et précision - Savoir écouter le client - Discrétion - Habileté manuelle - Ordre et propreté - Perception correcte des couleurs

9 Maçon Sur le chantier, le maçon a un rôle important. Tous les corps de métiers s organisent autour de son travail ; de son intervention dépend souvent la bonne marche du chantier. Le maçon réalise la partie du gros-oeuvre appelée maçonnerie, première étape de l édifi cation d un bâtiment. Il exécute ou dirige les travaux de construction de tous types d ouvrages : maisons individuelles, logements collectifs, bâtiments industriels, locaux commerciaux, bureaux mais aussi ponts, tunnels, barrages, centrales électriques Il restructure et réhabilite toutes sortes de locaux et restaure des bâtiments anciens. En fonction des chantiers, il peut être chargé d implanter le bâtiment, de réaliser les fondations de celui-ci, de monter des murs, des cloisons en assemblant des matériaux traditionnels (pierres, briques, parpaings ) avec des produits liants (ciment, mortier ) ou en assemblant des panneaux préfabriqués, agglomérés ou des plaques de béton. Dans la maçonnerie, deux profi ls professionnels cohabitent : - le compagnon maçon qui, s appuyant sur des techniques traditionnelles, construit en pierres, briques, parpaings et réalise des enduits. Il peut être amené à élargir son savoir-faire dans des métiers connexes : briqueteur, plâtrier, applicateur d enduits de façade, carreleur. Il doit être capable de faire appel à des techniques annexes comme la taille de pierre et à des pratiques anciennes de construction (pisé, enduits à la chaux, mortiers de chanvre) quand il est amené à restaurer des bâtiments anciens. - le constructeur en béton armé qui, s appuyant sur des procédés industrialisés, réalise murs, planchers, escaliers en utilisant le plus souvent des coffrages appelés «banches» dans lesquels il coule du béton ou, en plaçant à l aide d engins de levage des panneaux préfabriqués. Il est amené à utiliser des procédés de plus en plus variés et à élargir, le plus souvent, ses compétences vers le banchage, coffrage, ferraillage, montage levage ou la conduite d engins. La profession est particulièrement ouverte et la promotion et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Du fait que les marchés se diversifi ent et que les matériaux évoluent, le rôle du maçon s élargit et le métier s ouvre à d autres activités (isolation extérieure, ravalement). Il peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. - Goût du travail en équipe et au grand air - Sens de l initiative - Capacité à s organiser et gérer son temps - Résistance physique

10 Tailleur de Pierre Des gestes d antan à l utilisation de machines à la pointe du progrès, le tailleur de pierre façonne à partir de minéraux naturels (marbre, granit, pierre...) les éléments d architecture intérieure ou extérieure, de toute construction neuve ou en rénovation. Il coupe les blocs de pierre en les sciant ou en les tranchant. Il effectue des mesures et des tracés sur le bloc, selon la forme souhaitée, à l aide d un mètre, d un compas, d une pointe à tracer. Puis il taille la pierre en la ciselant et en façonnant des moulures de formes diverses. Il fait disparaître les traces de coups d outils en frottant la pierre ou en la polissant avec des produits spécifiques. La pierre terminée est transportée sur le chantier pour être posée. La profession est particulièrement ouverte et la promotion et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier. Le tailleur de pierre peut créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. - Minutie, précision, sens artistique et du goût pour la géométrie - Percevoir les formes et les volumes - Harmoniser les couleurs et les veinages des pierres supposent un oeil exercé - Il faut avoir la main sûre et faire preuve de patience pour tailler la pierre Diverses spécialités pour ce métier : il peut être tailleur de pierre, marbrier, graveur sur pierre, marbrier funéraire, façonnier de cheminées d intérieur.

11 Technicien du bâtiment Qu il s agisse de travaux de construction ou de rénovation, l économiste évalue le prix à payer par le client et doit déterminer les quantités de matériaux, le temps et les équipements nécessaires à leur réalisation. Chargé d apporter les éléments indispensables à la gestion fi nancière du chantier, il est garant du montant et des délais des travaux réalisés. Présent depuis la conception du projet jusqu à la livraison du bâtiment, il vérifi e sur le terrain que le budget fi xé initialement est bien respecté. L activité varie selon l employeur. Assistant du maître d ouvrage, l économiste fi xe l enveloppe qui sera affectée aux travaux. Il participe aux études de faisabilité et de programmation, et établit les diagnostics relatifs aux opérations de réhabilitation. Il peut apporter des conseils sur les produits et les matériaux, et participer au choix fi nal. Au sein d une équipe de maîtrise d oeuvre (qui réalise les travaux), c est lui qui garantit le respect du budget et rédige les pièces écrites fi xant le niveau d exigences techniques et économiques. Il peut, selon son expérience professionnelle, assurer des responsabilités d encadrement. Selon les cas, il peut être salarié d un cabinet d économiste de la construction, d une entreprise d architecture, voire s installer à son compte. - Être un bon gestionnaire - Avoir des aptitudes à manier les chiffres - Être méthodique et organisé - Avoir le sens de l observation et le souci du détail technique - Capacités d analyse et sens relationnel sont attendus - Être autonome, polyvalent et dynamique - Grand sens de la rigueur

12 Constructeur de routes Le Constructeur de routes exerce son activité dans le domaine de la construction et de l entretien des routes. Il participe à toutes les tâches d un chantier routier : signalisation, implantation, réglages et utilisation du gravillonneur, conduite d engins, pose de bordures et de pavés, réalisation de petites maçonneries, réglage des matériaux de structure de chaussée, pose des différents réseaux enterrés, réglage et mise en oeuvre d enrobés. A partir d un terrassement fi ni, son activité principale consiste à réaliser le corps de la chaussée (couches de base, de liaison et de fi nition), en utilisant des liants spéciaux. II peut, avec quelques années d expérience et après avoir acquis une parfaite connaissance du métier, devenir Chef d équipe et plus tard Chef de chantier. Pour cela, il peut obtenir un diplôme délivré par un centre de formation continue ou valider des compétences professionnelles par un certifi cat de qualifi cation reconnu offi ciellement. Le Constructeur de routes doit faire preuve de sens pratique, d ingéniosité, d initiative, de polyvalence, de créativité, d une grande habileté manuelle, de goût, d autonomie, d esprit d équipe. Il doit de plus être précis et raisonné

13 Constructeur de VRD Le Constructeur de VRD (Voirie et Réseaux Divers) exerce son activité dans des entreprises dont la vocation générale est de réaliser des travaux de construction et d entretien des voiries et espaces publiques. Il intervient ainsi pour : - des aménagements urbains ou de loisirs : voies piétonnes, pistes cyclables, Trottoirs, Places, Aires de jeux, Terrains de sport. - des réseaux en tranchées : assainissement des voiries, éclairage public, télécommunication. Ce constructeur participe à toutes les tâches d un chantier de VRD (signalisation, implantation, conduite d engins, pose de bordures et de pavés, réalisation de petites maçonneries, etc.). A partir d un terrassement fi ni, sa principale activité consiste à réaliser la chaussée (couches de base, de liaison et de fi nition), en utilisant de liants spéciaux ainsi que la surface des différents aménagements. II peut, avec quelques années d expérience et après avoir acquis une parfaite connaissance du métier, devenir Chef d équipe et plus tard Chef de chantier. Pour cela, il peut obtenir un diplôme délivré par un centre de formation continue. Le Constructeur de VRD doit faire preuve de sens pratique, d ingéniosité, d initiative, de polyvalence, de créativité, d une grande habileté manuelle, de goût, d autonomie, mais aussi d esprit d équipe.

14 Constructeur en ouvrages d'art Le Constructeur en ouvrages d art peut être amené à travailler sur des chantiers de construction de grands ouvrages (ponts et viaducs, barrages et réservoirs, tunnels et galeries, centrales nucléaires, bâtiments industriels, etc.), ainsi que sur des chantiers de construction d ouvrages ponctuels (murs de soutènement, fondations spéciales, etc.). Il sait donc tracer et implanter des ouvrages, monter et démonter un échafaudage et un étaiement, réaliser et mettre en place des coffrages en bois, poser et déposer un coffrage outil, réaliser un ouvrage en béton armé, réaliser les éléments préfabriqués d un ouvrage, utiliser en toute sécurité des petits engins et contrôler la conformité et la qualité d exécution. Le Constructeur en ouvrages d art qui possède de solides connaissances théoriques et pratiques, pourra devenir, après quelques années d expérience et l obtention d un diplôme délivré par un centre de formation continue, Chef d Équipe puis Chef de Chantier. Le Constructeur en ouvrages d art doit être réfl échi, soigneux, précis, minutieux, ordonné et organisé. Il doit avoir l esprit d adaptation et d initiative et le sens des responsabilités et du travail en équipe. Il doit respecter les règles de sécurité.

15 Conducteur d engins de Travaux Publics Le conducteur d engins de travaux publics conduit différents types d engins sur des chantiers variés : construction de routes, canalisations, ponts, tunnels, barrages, bâtiments, etc. Ces engins servent à effectuer deux types de gros travaux : le terrassement et le nivellement. Son travail permet de déplacer des grosses quantités de terre, de pierre, de sable, de béton. Sur les petits chantiers, le conducteur peut être amené à conduire plusieurs engins ; sur un grand chantier, il est spécialisé sur un type d engin. La pelle hydraulique creuse le sol, le tombereau transporte les matériaux, le bouteur ou bulldozer déblaie le terrain, la décapeuse racle le terrain, la niveleuse égalise le sol, élève des talus et creuse des fossés. Il est l un des principaux acteurs du chantier. Maître de son travail, il a une infl uence déterminante sur la productivité, la qualité et le coût des ouvrages. Le conducteur est responsable de son engin, il doit l entretenir et posséder quelques notions de mécaniques pour pouvoir réparer les petites pannes. Il doit respecter les consignes de sécurité. Après une expérience professionnelle confi rmée, il est possible de diriger des équipes de conducteurs sur les grands chantiers d équipements publics et d ouvrages d art. - Adresse - Précision - Esprit de prévoyance - D observation et de méthodes - Maîtrise de soi - Prudence - Et respect des consignes de sécurité

16 Menuisier Bois Alu Verre-PVC Le menuisier Alu Verre-PVC fabrique et installe portes, fenêtres, parquets, escaliers, volets, placards etc. pour aménager et restaurer l intérieur des logements, bureaux et magasins. Il travaille le bois mais aussi de plus en plus avec d autres matériaux : panneaux agglomérés, matériaux composites, etc. La connaissance de tous ces matériaux est un des points forts du menuisier. Une fois les plans en main, à l atelier, il procède à la découpe et au façonnage des différentes pièces avec l aide de machines dont certaines peuvent-être à commande numérique. Il assemble ensuite l ouvrage. Enfi n, il pourra en réaliser la pose sur le chantier, ou confi er cette tache à un poseur spécialiste. En effet, selon la taille et la stratégie de l entreprise, le métier de menuisier varie beaucoup. Dans les entreprises artisanales, souvent le menuisier fabrique et installe lui-même. Si l entreprise est plus importante et qu elle fabrique des menuiseries en série, elle a une équipe réduite de menuisiers fabricants, et une équipe plus importante de menuisiers poseurs. Le menuisier poseur travaille sous la direction du conducteur de travaux. Il prépare l installation (traçage de l emplacement au sol), puis pose les éléments en veillant à respecter le planning. Il doit s adapter car chaque chantier est différent. La profession est particulièrement ouverte et la promotion et une reconnaissance du chantier permettent d accéder aux fonctions de chef d équipe, puis de chef de chantier ou de chef d atelier. A partir d une formation de base en menuiserie, il peut se spécialiser et devenir agenceur, cuisiniste, parqueteur, escaliéteur, plaquiste, vernisseur, mais il peut aussi acquérir une double compétence en menuiserie-charpente. Il peut aussi créer sa propre entreprise ou reprendre une entreprise. - Sens artistique - Soin, précision, minutie, habileté - Sens de l organisation et de la représentation géométrique - Bon contact et goût des relations commerciales

17 Encadrement de chantier En quoi consiste ces métiers? LE CHEF DE CHANTIER Ce qu il fait Il assure au quotidien l organisation générale d un chantier ou d une partie de celui-ci selon son importance. Il exerce son métier... Comme adjoint direct du conducteur de travaux qu il remplace parfois dans certaines tâches. Toujours présent sur le terrain, il veille à l application des directives, des normes et des règlements, notamment en matière de sécurité. Il contrôle, coordonne le travail des équipes et tient à jour les plannings d avancement des travaux. Dans son travail Il prend facilement des initiatives, il a le goût des responsabilités et le sens de l organisation. C est un meneur d hommes, ses collaborateurs ont confi ance en lui. Ses principales qualités Le chef de chantier a une excellente condition physique. Il a une intelligence pratique et aime décider et diriger. Avec de l expérience, il peut évoluer vers un poste de conducteur de travaux. LE CONDUCTEUR DE TRAVAUX Ce qu il fait Il est responsable de l exécution des travaux d un ou de plusieurs chantiers. Il exerce son métier... Directement sur les chantiers. C est lui qui dirige et coordonne le travail. Il organise les équipes, s occupe de l approvisionnement et de la distribution des matériaux, rédige les rapports, dialogue avec les ingénieurs et les riverains du chantier. Dans son travail Il est responsable des méthodes et de la qualité de l ouvrage : il assiste les personnes qu il commande. Il connaît toutes les techniques de son métier et suit leur évolution. Il veille au respect des consignes de sécurité. Ses principales qualités Le conducteur de travaux aime organiser, animer des équipes, relever des défi s. Il a naturellement le sens des relations humaines. Au cours de sa vie professionnelle, il pourra évoluer vers un poste de direction de travaux. LE DIRECTEUR OU INGENIEUR DE TRAVAUX Ce qu il fait Il conçoit les projets de construction et établit les budgets correspondants. Il prépare le programme de réalisation, détermine la composition et les périodes d intervention des différents corps de métiers et veille à la bonne application du cahier des charges. Il exerce son métier... Aussi bien sur le chantier que dans son bureau : il est le «cerveau» des chantiers qu il coordonne et le responsable de leur bonne marche technique et fi nancière. Il dirige les conducteurs de travaux qui assurent l exécution des ouvrages selon ses directives. Dans son travail Il est le décisionnaire. Il discute avec le client, les différents responsables du chantier s adressent à lui : il inspire confi ance. Il est le garant de la qualité des ouvrages réalisés et du respect des consignes de sécurité. Ses principales qualités Le directeur de travaux ou ingénieur de travaux est toujours disponible. C est à la fois un homme d études et d action. Il aime assumer des responsabilités, réfl échir, animer, conseiller et être en contact avec les autres.

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT

LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR THERMIQUE Elèves de 3 ème, 3 ème SEGPA, 3 ème Prépa-pro, 3 ème Dispositif alternance Aptitudes manuelles Adaptabilité aux différentes

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION

LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION Fondateur de Tel : 03 81 32 01 46 Fax : 03 81 32 15 12 communication@que-du-terrain-a-batir.com Sommaire 2 Sommaire Sommaire 2 Préambule 3 1e partie : Le déroulement chronologique

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2013 Régiment du Service militaire adapté de La Réunion CATALOGUE DES FORMATIONS 2013 PÔLE METIERS DU BÂTIMENT Version: V_2013_01 Stagiaire au RSMA de la Réunion Etre volontaire stagiaire au SMA permet d apprendre

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

2/7. du 14/03/2006. B.O. n 5426 du 01/06/2006. Date d effet : 01/12/2006. 1 Article 5. 2 Article 6

2/7. du 14/03/2006. B.O. n 5426 du 01/06/2006. Date d effet : 01/12/2006. 1 Article 5. 2 Article 6 Arrêté du secrétaire d Etat auprès du ministre charge de l aménagement du territoire, de l environnement, de l urbanisme et de l habitat, charge de l habitat n 934-99 du 5 safar 1420 (21/05/1999) étendant

Plus en détail

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE de nouvelles exigences... Le respect de l'environnement est désormais au cœur de tous les métiers du bâtiment. Chaque professionnel-le doit maîtriser les nouvelles normes et

Plus en détail

II Les évolutions des formations et les diplômes

II Les évolutions des formations et les diplômes II Les évolutions des formations et les diplômes II 1 - Les évolutions Les diplômes de ce GFE relèvent des : 2 ème CPC Industries extractives et matériaux de construction qui organise les diplômes de la

Plus en détail

LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT. AFDET 24 mars 2010

LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT. AFDET 24 mars 2010 LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT AFDET 24 mars 2010 enseignement supérieur BTS insertion ou enseignement professionnel supérieur BEG BTN terminale générale Bac Pro terminale accès au niveau

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Les Métiers du Bâtiment

Les Métiers du Bâtiment Les Métiers du Bâtiment Mondial des Métiers 2012 Présentation des métiers Le secteur du bâtiment est le premier employeur en France en nombre de salariés. Les futurs départs en retraite promettent aux

Plus en détail

Vu le décret n 2-94-830 du 18 chaabane 1415 (20 janvier 1995) relatif aux attributions et à l'organisation du ministère de l'habitat ;

Vu le décret n 2-94-830 du 18 chaabane 1415 (20 janvier 1995) relatif aux attributions et à l'organisation du ministère de l'habitat ; Arrêté du secrétaire d'etat auprès du ministre chargé de l'aménagement du territoire, de l'environnement, de l'urbanisme et de l'habitat, chargé de l'habitat n 934-99 du 5 safar 1420 (21/05/1999) étendant

Plus en détail

Le Domaine de Barbateguy

Le Domaine de Barbateguy Le Domaine de Barbateguy Chemin de Linague 64 990 URCUIT DESCRIPTIF SOMMAIRE VILLAS M1, M2, M3, M5, M6, M8 Edition du 30/04/2014 1 A)VILLAS Gros oeuvre 1) Nettoyage du terrain. 2) Fondations des bâtiments

Plus en détail

Résidence Pietra Rossa

Résidence Pietra Rossa Résidence Pietra Rossa Sur les hauteurs de Bastia, belle petite copropriété de deux immeubles de 8 appartements chacun, vue superbe. Du T2 à la villa de toit. 269.000 279.000 215.000 230.000

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 134/75 ANNEXE XII LISTE DES ACTIVITÉS VISÉES À L'ARTICLE 1 er, PARAGRAPHE 2, POINT b) ( 1 ) 45 Construction Cette division comprend: la construction de bâtiments et d'ouvrages neufs, la restauration

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

PROPOSITION ARTISANS TPE - DOMTOM MAXIMUM 10 PERSONNES (Hormis apprentis)

PROPOSITION ARTISANS TPE - DOMTOM MAXIMUM 10 PERSONNES (Hormis apprentis) PROPOSITION ARTISANS TPE - DOMTOM MAXIMUM 10 PERSONNES (Hormis apprentis) ARTISANS DU BÂTIMENT TPE (Hors Administratifs, apprentis comptés pour moitié) PROPOSANT Nom, prénom, raison sociale Voie (n, type,

Plus en détail

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi?

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? 60, Rue Georges Corète Tel : 01.47.92.79.68 Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King 1. Je souhaite travailler Inscrivez-vous

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Fiche ressource pour l activité «Chef de chantier» Durée : 1,5 heures

Fiche ressource pour l activité «Chef de chantier» Durée : 1,5 heures FICHE AP Fiche ressource pour l activité «Chef de chantier» Durée : 1,5 heures Le métier : maçon(ne) Parmi les premiers ouvriers constructeurs à intervenir sur un chantier, le maçon met en place les fondations

Plus en détail

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE PLÂTRIER- PLAQUISTE Le plâtrier-plaquiste réalise plafonds, plafonds suspendus et cloisons. Il assure également l isolation thermique et acoustique et la protection contre

Plus en détail

Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente

Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente Vous entreprenez la construction ou la rénovation de votre habitation? Vous devez changer votre toiture, votre parquet, votre chaudière A QUI

Plus en détail

Des métiers du bâtiment

Des métiers du bâtiment Des métiers du bâtiment Des métiers du bâtiment page 1 / 16 Des métiers du bâtiment page 2 / 16 Travail n 1 Lisez le document n 1 pour complétez le tableau suivant. Document n 1 En France, le bâtiment

Plus en détail

AVIS DE PRE-INFORMATION

AVIS DE PRE-INFORMATION AVIS DE PRE-INFORMATION SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR 1.1 : Nom, adresses et point(s) de contact Nom officiel : UNION IMMOBILIERE DES ORGANISMES DE S2CURITE SOCIAL 68 Adresse : 26 avenue Robert Schuman

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

Les différentes étapes de la construction d une maison

Les différentes étapes de la construction d une maison HABITAT & OUVRAGES Cliquer pour faire défiler Collège de la Saussaye Les différentes étapes de la construction d une maison Présentation en 19 diapositives et 38 étapes C est le travail du géométre Le

Plus en détail

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE 1 POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE L installation d une porte étanche ne doit pas perturber le renouvellement de l air. Dans de rares cas (ex : petits volumes, autres ouvrants trop petits), la forte

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

LE MERIDIEN Résidence

LE MERIDIEN Résidence LE MERIDIEN Résidence NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE 24 APPARTEMENTS ROUEN (76100) 1 SITUATION : L ensemble sur lequel est édifié le programme immobilier est situé au 93 rue Méridienne ROUEN (76100). DEFINITION

Plus en détail

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier.

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier. serrurierv2 Page 1 sur 8 SERRURIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Construction 45.2 Amiante Acier Mécanique Benzène dans mélange d'hydrocarbures Chrome

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT Le titre professionnel de : AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT1 niveau V (code NSF : 230 r) se compose de quatre activités types,

Plus en détail

ACTIVITES DEFINITIONS

ACTIVITES DEFINITIONS ACTIVITES DEFINITIONS Préparation et aménagement du site 1 Démolition Démolition d ouvrages par des moyens manuels ou mécaniques (hors explosifs). Cette activité comprend, pour les raccordements et la

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012 DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012 PRINCIPAUX POINTS DE LA PROCEDURE 1) Calcul du coefficient «Bbiomax» (besoin bioclimatique) et mise en place des solutions techniques 2)

Plus en détail

43 TRAVAUX DE CONSTRUCTION SPÉCIALISÉS 43.1 DÉMOLITION ET PRÉPARATION DES SITES. 43.11 Travaux de démolition. 43.12 Travaux de préparation des sites

43 TRAVAUX DE CONSTRUCTION SPÉCIALISÉS 43.1 DÉMOLITION ET PRÉPARATION DES SITES. 43.11 Travaux de démolition. 43.12 Travaux de préparation des sites 43 TRAVAUX DE CONSTRUCTION SPÉCIALISÉS Cette division comprend les activités de construction spécialisées (travaux spéciaux), c est-à-dire la construction de parties de bâtiments et d ouvrages de génie

Plus en détail

CÔTÉ BALMA BALMA DESCRIPTIF SOMMAIRE. Une réalisation LES VILLAS. Nouvelle règlementation thermique RT 2012

CÔTÉ BALMA BALMA DESCRIPTIF SOMMAIRE. Une réalisation LES VILLAS. Nouvelle règlementation thermique RT 2012 CÔTÉ DESCRIPTIF SOMMAIRE LES VILLAS Nouvelle règlementation thermique RT 2012 ENGAGEMENT QUALITE ECONOMIE D ENERGIE - ISOLATION ACOUSTIQUE - ISOLATION THERMIQUE - QUALITE DES EQUIPEMENTS Une réalisation

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE. 79 Avenue du bon repos (83700 SAINT-RAPHAËL) S.C.C.V. ROYAL PALM

NOTICE DESCRIPTIVE. 79 Avenue du bon repos (83700 SAINT-RAPHAËL) S.C.C.V. ROYAL PALM NOTICE DESCRIPTIVE 79 Avenue du bon repos (83700 SAINT-RAPHAËL) S.C.C.V. ROYAL PALM NOTICE DESCRIPTIVE Résidence ROYAL PALM PERMIS DE CONSTRUIRE ET ARCHITECTURE : L Architecture a été réalisée par le Cabinet

Plus en détail

Côté 7ème. Côté 7ème

Côté 7ème. Côté 7ème Côté 7ème Marseille 7ème - 9/11/13 rue Joël Recher Notice descriptive - Bureaux 1 / 5 28/08/2013 Sommaire : 1. Le Bâtiment 1.1. Gros œuvre 1.2. Façades 1.3. Couverture 2. Les aménagements extérieurs 2.1.

Plus en détail

Année 2008. Projet de document d accompagnement. Champ professionnel HABITAT

Année 2008. Projet de document d accompagnement. Champ professionnel HABITAT Groupe de travail SEGP nnée 2008 Projet de document d accompagnement Champ professionnel HBITT CHMP PROFESSIONNEL : HBITT FMILLES D CTIVITES : Construction ménagement - gencement - Finition Equipements

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE MARINADOUR 25 Allées Marines 64100 BAYONNE NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Bâtiment B2 Edition du 27/06/2013 Page 1 sur 9 A/ APPARTEMENTS Gros œuvre : 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations des

Plus en détail

DISPOSITIF EMPLOI FORMATION EPR FORMATION AUX MÉTIERS POUR LA CONSTRUCTION DE L EPR DE FLAMANVILLE

DISPOSITIF EMPLOI FORMATION EPR FORMATION AUX MÉTIERS POUR LA CONSTRUCTION DE L EPR DE FLAMANVILLE DISPOSITIF EMPLOI FORMATION EPR FORMATION AUX MÉTIERS POUR LA CONSTRUCTION DE L EPR DE FLAMANVILLE Avril 2014 LES ENJEUX LES OBJECTIFS RECHERCHÉS PAR LE PROJET Favoriser l accès des demandeurs d emploi

Plus en détail

RESIDENCE COQUELICOTS 4

RESIDENCE COQUELICOTS 4 ETABLISSEMENTS THIA DARBEFEUILLE JEAN-MICHEL ARCHITECTE DPLG RESIDENCE COQUELICOTS 4 DESCRIPTIF SOMMAIRE Indice A Juillet 2013 Page - 1 - La présente notice a pour objet la description des prestations

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil & Environnement Travaux Hydrauliques Voiries & Réseaux Divers Promotion Immobilière SIEGE SOCIAL

www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil & Environnement Travaux Hydrauliques Voiries & Réseaux Divers Promotion Immobilière SIEGE SOCIAL SIEGE SOCIAL Hamdallaye, Commune de Ratoma BP : 6070 Conakry (Guinée) Tél : +224 62 99 99 19 E-mail: info@centralfirm-btp.com Site web: www.centralfirm-btp.com www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil

Plus en détail

ASSURÉ. O Oui O Non Si réponse oui merci d indiquer le % Quelle part de votre chiffre d affaires, cette activité représente t-elle?

ASSURÉ. O Oui O Non Si réponse oui merci d indiquer le % Quelle part de votre chiffre d affaires, cette activité représente t-elle? Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A RENVOYER PAR FAX 03 62 024 924 ou PAR MAIL contact@assurances-batiment.com ASSURÉ 1 - NATURE DE L ENTREPRISE

Plus en détail

QUALITÉ DE CONSTRUCTION

QUALITÉ DE CONSTRUCTION QUALITÉ DE CONSTRUCTION Fondation Par dalle de béton armé. Structure De béton armé avec piliers et planchers. Cloison De briques creuses de 11 cm d épaisseur. Cloison intérieure Avec structures de profiles

Plus en détail

ANNEXE. Table des activités

ANNEXE. Table des activités ANNEXE Table des activités NOMENCLATURE DES ASSUREURS POUR LES ACTIVITES BTP ACTIVITES DEFINITIONS Préparation et aménagement du site 1. Démolition Démolition d ouvrages par des moyens manuels ou mécaniques

Plus en détail

Étapes de la construction d'une maison de la conception à la réception des travaux

Étapes de la construction d'une maison de la conception à la réception des travaux Étapes de la construction d'une maison de la conception à la réception des travaux La construction d une maison, avec un architecte, est un projet de longue haleine qui s étale généralement sur plusieurs

Plus en détail

ANNEXE. Table des activités. C:\Users\Maxime\Desktop\table nomenclature activites012011.doc

ANNEXE. Table des activités. C:\Users\Maxime\Desktop\table nomenclature activites012011.doc ANNEXE Table des activités NOMENCLATURE DES ASSUREURS POUR LES ACTIVITES BTP ACTIVITES DEFINITIONS Préparation et aménagement du site 1. Démolition Démolition d ouvrages par des moyens manuels ou mécaniques

Plus en détail

Présentation du projet Façade de salle de bain

Présentation du projet Façade de salle de bain Présentation du projet Façade de salle de bain 1. Mise en situation Du 9 septembre 2010 au 22 Octobre 2010, Vous allez fabriquer une façade de salle de bain. Ce travail se fera par groupe de deux. Au cours

Plus en détail

4) TERRASSES Ossature béton coulé sur place. L acrotère revêtu de pierres naturelles et de briques, similaires aux façades.

4) TERRASSES Ossature béton coulé sur place. L acrotère revêtu de pierres naturelles et de briques, similaires aux façades. GROS-OEUVRE FERME 1) FONDATIONS Fondation sur semelles en béton armé Dalles, voiles mitoyens et murs extérieurs des sous-sols en béton armé (jusqu à hauteur du rez-de-chaussée) Aux étages, dalles en béton

Plus en détail

SCI LE NEWTON DESCRIPTIF SOMMAIRE

SCI LE NEWTON DESCRIPTIF SOMMAIRE 1 INFRASTRUCTURE 1-1 - IMPLANTATION Sur un terrain de 973m² environ situé Rue de Maine Commune de SANIT DENIS, construction d un Bâtiment : - Bâtiment: 65 appartements et 1 commerce en R + 6 desservi par

Plus en détail

Notice descriptive sommaire

Notice descriptive sommaire Notice descriptive sommaire PRÉSENTATION TECHNIQUE GROS ŒUVRE Fondations en béton armé suivant étude de sol, prescriptions et calculs du bureau d étude de structure et règlement sismique en vigueur. Planchers

Plus en détail

Entrepreneur de construction

Entrepreneur de construction Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Résidence Habitation La Marie

Résidence Habitation La Marie LE MORNE ROUGE HABITATION LA MARIE Résidence Habitation La Marie Descriptif Technique Sommaire DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE Maisons Morne Rouge Désignation des Ouvrages et des Fournitures Indications

Plus en détail

ESEN, le 4 Février 2009 Atelier 5. Marie Lucile MILHAUD IA IPR Lettres. daptation. Gilbert CARBOU IEN ET- STI. colarisation des élèves.

ESEN, le 4 Février 2009 Atelier 5. Marie Lucile MILHAUD IA IPR Lettres. daptation. Gilbert CARBOU IEN ET- STI. colarisation des élèves. ESEN, le 4 Février 2009 Atelier 5 Marie Lucile MILHAUD IA IPR Lettres Gilbert CARBOU IEN ET- STI daptation et colarisation des élèves andicapés Quel mode de validation et de certification des compétences?

Plus en détail

FRANCILIENNE DE BÂTIMENT 93 MAÇONNERIE RAVALEMENT PEINTURE

FRANCILIENNE DE BÂTIMENT 93 MAÇONNERIE RAVALEMENT PEINTURE 93 ENTREPRISE E.F.B FRANCILIENNE DE BÂTIMENT 93 MAÇONNERIE RAVALEMENT PEINTURE Noisy le grand, le 10 mars 2008 Mr José Ramos Vaz Affaire : 15, 15 bis rue du docteur Blanchet Architecte DPLG 77500 Chelles

Plus en détail

Estimation du... ATELIER D'ARCHITECTURE An5 Architectes sprl Rue d'anvers, 5 - B 7041 Givry AN5 - Document en date du 29 mai 2014

Estimation du... ATELIER D'ARCHITECTURE An5 Architectes sprl Rue d'anvers, 5 - B 7041 Givry AN5 - Document en date du 29 mai 2014 Estimation du... 01 MODALITÉS DE L'ENTREPRISE 01.00 Modalités de l'entreprise généralités Cch 01.01 Généralités visite préalable du chantier P.M. 01.10 Etude / stabilité généralités P.M. 01.11 Etude /

Plus en détail

L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction. Annexe à l étude

L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction. Annexe à l étude Résidentiel neuf L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction OBSERVATION Annexe à l étude observatoire de la qualité de la construction Résidentiel neuf Typologie des maisons

Plus en détail

Résidence Les chemins de Berroueta

Résidence Les chemins de Berroueta Résidence Les chemins de Berroueta Quartier Berroueta 64122 URRUGNE DESCRIPTIF SOMMAIRE DU COLLECTIF Edition du 20/03/2014 1 A)APPARTEMENTS Gros oeuvre 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations

Plus en détail

CAP Plâtrier-plaquiste

CAP Plâtrier-plaquiste I - CONTEXTE PROFESSIONNEL : I. 1 - Domaine d intervention : Le plâtrier-plaquiste intervient pour la réalisation d ouvrages de plâtrerie sur tous types de chantier et, essentiellement, à l intérieur.

Plus en détail

ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS 1 Les différents domaines de la construction Bâtiment : Constructions concernant les bâtiments à usage de bureaux ou à usage d habitation pour le compte

Plus en détail

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 Présents : B.CURIS / Th. KAEPPELIN/D.BERGMANN/ Ch.VALLEYRE /A.PERRICHON E.PIERRON Excusés : M.GORJUX / JC.BONI DEBRIEFING REUNION DU 17 FEVRIER SUR LE THEME 1 : Dans le

Plus en détail

Liste des sous-catégories de licence. Annexe I. Sous-catégories relevant de la catégorie Entrepreneur général

Liste des sous-catégories de licence. Annexe I. Sous-catégories relevant de la catégorie Entrepreneur général Annexe I Entrepreneur général 1.1.1 1 Bâtiments résidentiels neufs visés par un plan de garantie, classe I construction qui concernent : une maison unifamiliale isolée, jumelée ou en rangée détenue ou

Plus en détail

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT :

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT : Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A retourner par Fax au 04 37 24 52 79 ou par mail à narjisse.boughanemi@entrepreneursdelacite.org Tél : 04 37

Plus en détail

Ossature - Poteaux-poutres

Ossature - Poteaux-poutres Construction Bois Ossature - Poteaux-poutres 2015 Construction de clos-couverts isolés en ossature bois ou système poteaux-poutres Pionnier de la construction bois dans l Ain, ELCC intègre toutes les compétences

Plus en détail

ATTESTATION D ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE Fonctionnant selon les règles de la capitalisation

ATTESTATION D ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE Fonctionnant selon les règles de la capitalisation TBW56001 ATTESTATION D ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE Fonctionnant selon les règles de la capitalisation Contrat ASSURANCE CONSTRUCTION des professionnels du bâtiment SARL BRENEOL LIEU DIT KERELLOU

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Les 9, 10 et 11 octobre 2014

Les 9, 10 et 11 octobre 2014 Les 9, 10 et 11 octobre 2014 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Sommaire 1. QU EST CE QUE LE BATIMENT?... 3 Qu entend on concrètement par «Bâtiment»? Erreur! Signet non défini. Bâtiment ou

Plus en détail

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN PLOMBIERS CHAUFFAGISTES Le monde change, votre métier aussi. Aujourd hui vos clients n ont qu un mot à la bouche : ECONOMIES D ENERGIE. Écoutez-les! Pour la performance environnementale et économique de

Plus en détail

LE MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE

LE MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des enseignements et des formations Arrêté du 30 juin 2008 relatif aux diplômes professionnels relevant de l obligation

Plus en détail

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives construction 45,3 construction 1941-1943

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives construction 45,3 construction 1941-1943 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) poste plombier Page 1 sur 6 1941 1943 Un peu de tout en plomberie. 1943 1956 1954 1969 1954 1997 45,2

Plus en détail

Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005

Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005 Bulletin Officiel n 5300 du Jeudi 17 Mars 2005 Arrêté du ministre de l'équipement et du transport n 210-05 du 13 hija 1425 (24 janvier 2005) modifiant et complétant le tableau annexé au décret n 2-94-223

Plus en détail

Liste indicative des produits

Liste indicative des produits 07/06/2013 Liste indicative des s entrant dans le champ d application du décret n 2011 321 du 23 mars 2011 relatif à l étiquetage des s de construction ou de revêtement de mur ou de sol et des peintures

Plus en détail

LE BÂTIMENT. en Midi-Pyrénées. Juillet 2005

LE BÂTIMENT. en Midi-Pyrénées. Juillet 2005 LE BÂTIMENT en Midi-Pyrénées Juillet 2005 En partenariat avec : - la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) - la Fédération régionale du bâtiment de Midi-Pyrénées ÉDITO

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE LOT 1-2-3-4-5-6-7

DESCRIPTIF TECHNIQUE LOT 1-2-3-4-5-6-7 PPE LE «PRIVILLEGE» CONSTRUCTION D UN IMMEUBLE DE 6 APPARTEMENTS D'UNE SURFACE COMMERCIALE AVENUE DE RUCHONNET 36 COMMUNE DE LAUSANNE DESCRIPTIF TECHNIQUE LOT 1-2-3-4-5-6-7 1 N.B. : Documents de référence

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. LES JARDINS D UGO Logements ST PIERRE

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. LES JARDINS D UGO Logements ST PIERRE LES JARDINS D UGO Logements ST PIERRE Version du Le présent descriptif a pour but de définir le niveau de prestation correspondant à l opération citée en référence. Il peut être sujet à adaptation en fonction

Plus en détail

Ville de Cagnes-sur-Mer PATIO RENOIR - NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE

Ville de Cagnes-sur-Mer PATIO RENOIR - NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE page 1 sur 6 pages Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE Bâtiment Basse Consommation énergétique, B B C 2005 GENERALITE page 2 sur 6 pages La construction sera

Plus en détail

PROPOSITION SOUSCRIPTEUR. Les montants contenus dans ce document doivent être exprimés en euros

PROPOSITION SOUSCRIPTEUR. Les montants contenus dans ce document doivent être exprimés en euros Generali Assurances, 7, boulevard Haussmann 75456 Paris Cedex 09 - Tél. 01 58 38 40 00 Generali Iard, Société Anonyme au capital de 59 493 775 euros Entreprise régie par le code des assurances 552 062

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1) Chap. 5 0 CLAUSES COMMUNES 1) Chap. 1 Clauses générales pour opérations tous corps d état 1/1 Spécifications et prescriptions particulières

Plus en détail

Notice descriptive Sommaire

Notice descriptive Sommaire Notice descriptive Sommaire Note préliminaire Le présent document indique les équipements et les matériaux qui ont été envisagés lors du projet et à l étude. Ces équipements et ces matériaux sont susceptibles

Plus en détail

STAGES INTER ENTREPRISES 2014 TRAVAUX PUBLICS

STAGES INTER ENTREPRISES 2014 TRAVAUX PUBLICS TRAVAUX PUBLICS TPVRD15 TPVRD16 TPVRD17 TPVRD19 TPVRD20 H93 H42 VOIRIE BORDURES CANIVEAUX Etre capable d effectuer la pose de bordures et caniveaux PAVAGE-DALLAGE Etre capable d effectuer la pose de pavés

Plus en détail

Les obligations de qualifications liées aux diplômes

Les obligations de qualifications liées aux diplômes Les obligations de qualifications liées aux diplômes Document en cours d élaboration (version 10 mai 2014) Vous êtes engagé(e) dans un parcours de Validation des Acquis de l Expérience (VAE). Vous devez

Plus en détail

NITRA, S.A.(SWITZERLAND)

NITRA, S.A.(SWITZERLAND) NITRA, S.A.(SWITZERLAND) PRESENTATION D UN HÔTEL NITRA PRE-INDUSTRIALISE MODULAIRE DE 96 CHAMBRES 4 SUITES DE LUXE 1 APPARTEMENT PRESIDENTIEL SPECIALIZING IN PRE-ENGINEERED CONSTRUCTIONS SPAIN REPRESENTATIVE

Plus en détail