Demande l équipe chirurgicale de l Hôpital St.Constantin de Brasov sur tes problèmes chirurgicaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Demande l équipe chirurgicale de l Hôpital St.Constantin de Brasov sur tes problèmes chirurgicaux"

Transcription

1 Demande l équipe chirurgicale de l Hôpital St.Constantin de Brasov sur tes problèmes chirurgicaux -plus de 30 types d interventions chirurgicales - hospitalisation et traitement aux standards européens

2 L équipe chirurgicale Dr.Bogdan Moldovan, 38 Médecin chirurgien Docteur ès Sciences Médicales, Magna cum Laudae Surspécialisation en transplantation multi-organes et en chirurgie oncologique, Genève, Paris Diplomes UEMS de Transplantation Hépatique et Renale Dr.Serban Vasile, 38 Médecin chirurgien Doctorant Surspécialisation en chirurgie oncologique, laparoscopique et robotique (L Institut Clinique Fundeni de Bucarest) Dr.Pocreata Dumitru, 30 Chirurgien spécialiste

3 On construit ensemble l excellence en chirurgie La chirurgie oncologique et le concept intégré onco-chirurgical, la chirurgie des métastases hépatiques; La chirurgie laparoscopique avancée: colo-rectale, oeso-gastrique, hépatique, splénique; La chirurgie de l obésité morbide et la chirurgie métabolique (du Diabète de type II associé à l obésité)

4 On construit ensemble l excellence en chirurgie -La chirurgie mini invasive: Traitement des varices au laser/rfa Traitement des hémorroïdes sous contrôle Doppler/Stappler Traitement laparoscopique des hernies et des éventrations par la pose d un filet -Discute avec l équipe de St.Constantin sur le transplant d organes Pour toute pathologie chirurgicale on applique la dernière technologie existante

5 On construit ensemble l excellence en chirurgie Autres interventions adresées à: La glande thyroïde La glande mammaire (pour des lésions bénignes et malignes) La chirurgie abdominale sans exceptions La chirurgie des tissus mous (infections ou tumeurs)

6 Traitement multidisciplinaire du cancer

7 Concept intégré Détection et mise en scène: Imagerie, Endoscopie Discussion en colloque médical multidisciplinaire (oncologue, chirurgien, radiologue, anatomopathologiste, anesthésiste) et décision consensuelle sur la stratégie thérapeutique Implantation de dispositifs d accès veineux central pour la chimiothérapie (Port-a-cath) Chirurgie de l excision Traitement oncologique Dispensaire oncologique

8 Quelles localisations est ce qu on opère à St.Constantin? Thyroïde Sein Oesophage Estomac Côlon Rectum Petit intestin Pancréas, rate Foie: tumeurs primaires et métastases Mélanome et autres tumeurs de la peau et des tissus mous

9 Nouveau dans la thérapie du cancer!! Traitement laparoscopique du cancer colo-rectal et d autres localisations Traitement multimodal des métastases hépatiques en associant la chimiothérapie à la chirurgie (classique et laparoscopique) et destruction locale par radiofréquence et micro-ondes Dispositif de guidage de la résection ou la destruction hépatique, unique en Roumanie(Cascination+Microsulis) Chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale dans la carcinose péritonéale

10 Port-a-cath Caméras implantables pour la chimiothérapie Invisibles Facile à entretenir Retirables après le traitement Permettent le prélèvement du sang pour le laboratoire Moins d effets négatifs par rapport à l accès veineux périphérique Intervention à court terme, puis immédiatement utilisables

11 Préopératoire Métastases de cancer colique Chirurgie des Métastases Hépatiques Aspect après 2 ans postopératoire

12 GPS pour la chirurgie hépatique

13 Planification de l intervention Computer Tomography Guidage en temps réel et 3D de l intervention

14 GUIDED PLACEMENT Destruction locale des tumeurs hépatiques à l aide des micro-ondes, sous guidage The Acculis pmta System is CE Marked and available for clinical use in Europe virtuel

15 Parle avec l équipe de St.Constantin sur L obésité et le traitement chirurgical de l obésité

16 L obésité La première cause de décès, évitable, dans la population générale (dépassant le tabagisme) En Roumanie, plus de patients ont indication de chirurgie de l obésité Complications évolutives: 1. Diabète de type II, 2. Hypertension artérielle, 3. Cardiopathies ischémiques et accidents vasculaires cérébraux, 4. Syndrome d apnées du sommeil (SAS), 5. Tumeurs: sein, uterus, colorectales, pancréas, vésicule biliaire, foie.

17 L obésité, un problème de santé publique En 2000, L Organisation Mondiale de la Santé déclare l Obésité Morbide une Maladie incurable, en ouvrant le chemin au traitement chirurgical pour stopper l obésité et les conséquences de celle-ci. Maladie incurable - on perd du poids aussi longtemps que l on maintient la restriction alimentaire. Les méthodes conventionnelles (diète, médicaments) sont vouées à l échec immédiatement après l interruption (le phénomène Yo-Yo) L espérance de vie diminue de années

18

19 Qui est indiqué pour le traitement chirurgical? L indice de masse corporelle (IMC ou BMI) (poids/surface corporelle) plus de 40 IMC plus de 35 en association avec comorbidités 1. Diabète de type II 2. Cardiopathie ischémique 3. Hypertension 4. Syndrome d apnées du sommeil

20 Technique appliquée à l Hôpital St.Constantin Gastrectomie longitudinale laparoscopique ( Gastric sleeve ) Retire la courbure gastrique importante (plus de 4/5), en réduisant la capacité de réservoire de l estomac à ml Retire la zone responsable pour l hormone de la faim, Grelina, située dans le fundus gastrique Pas d influence sur le circuit alimentaire normal, les patients peuvent consommer tout aliment mais en petites quantités Ne laisse pas des segments digestifs exclus et a un faible taux d inconvenients à moyen et long terme par rapport aux techniques dérivées

21 Douille gastrique Pylore Estomac réséqué Contrôl visuel de l etancheité du nouveau tube gastrique après l administration du solution de bleu de méthylène.

22 Resultats Avant Après

23 Resultats Avant Après

24 Chirurgie mini invasive

25 Traitement des varices par la Radiofréquence (VNUS Avantages: CLOSURE) Coagulation thérmique de la veine saphène, sans arrachement et sans incisions, juste par ponction percutanée de la veine, sous guidage échographique Resultats cosmétiques et fonctionnels distincts -absence d hematomes et d incisions -douleur faible/absente -hospitalisation de courte durée, réintégration rapide - rechute et complications postopératoires réduites, par rapport à la technique classique

26

27 Traitement laparoscopique des hernies et des éventrations Traumatisme pariétal minime(2-3 incisions) En utilisant le filet, il y a un risque minimal de rechute, par rapport aux techniques classiques Mobilisation précoce grâce aux blessures de petites dimensions, hospitalisation de courte durée Complications postopératoires réduites (infections de paroi, pneumonies, embolies, etc.), grâce au caractère mini invasive de la technique

28

29 Traitement laparoscopique d autres pathologies Pathologie de la jonction oeso-gastrique: -Achalasie du cardia: Opération Heller -hernie hiatale et reflux gastro-oesophagien: Fundoplicature Nissen, Toupet, Dor Maladies de la rate sans splénomégalie ou avec splénomégalie minimale: purpura thrombocytopénique idiopathique, sphérocytose, etc. Appendicite aiguë Varicocèle Pathologie gynécologique

30 Traitement moderne des hémorroïdes Par la technique HAL-RAR(Ligature des Artères Hémorroïdaires et Suspension Ano- Rectale), traitement étiopathogénique qui interrompt l apport du sang artérial dans les paquets hémorroïdaires. 1 jour d hospitalisation, sans douleurs En appliquant des anneaux élastiques Par la méthode classique Milligan-Morgan- Ferguson Par stapler circulaire- l opération Longo, pour les hémorroïdes prolabées, circonférentiels (photo)

31 Technique HAL-RAR Doppler Technique Longo avec stapler circulaire

32 Interventions majeures

33 Excellence dans la chirurgie Interventions pancréatiques: duodénopancréatectomie céphalique, splénopancréatectomie distale Oesophagectomie à double ou triple abord Chirurgie colorectale d envergure, classique ou laparoscopique Chirurgie du cancer gastrique Chirurgie du foie Transplantation d organes * La décision thérapeutique est prise pendant les colloques pluridisciplinaires

34 Ensemble pour construire l excellence en chirurgie L Hôpital St.Constantin offre à ses patients des systèmes de sécurité uniques en Roumanie 1. Blocs opératoires entièrement équipés, qui respectent toutes les normes de l UE ISO et ISO 9001 concernant la purité de l air 2. Le système Vigigerme de prévention et lutte contre les infections à l intérieur de l hôpital, développé ensemble avec l Hôpital Cantonal de Genève 3. Le système Sign-in, time-out, sign-out concernant la correctitude de toutes les procédures effectuées dans les blocs opératoires et dans les séctions, système développé ensemble avec l Hôpital Cantonal de Genève

35

36

37

38 Parteneriat pour la performance L Hôpital St.Constantin de Brasov bénéficie d un parteneriat unique avec cu l Hôpital Cantonal de Genève, concentré sur l assistance technique, sur la formation du personnel, sur le contrôle de la qualité des soins, sur l implémentation des standards européens en matière de soins médicaux et sur l introduction des techniques et technologies chirugicales pour la première fois en Roumanie.

39

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com

QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com QUEL TRAITEMENT POUR QUEL OBESE? gilles@fourtanier.com L Index de Masse Corporelle IMC= poids/taille² IMC > 25 et < 30 kg/m² : surpoids IMC > 30 kg/m² : obésité Type 1 : 30 à 35 kg/m² Type 2 : 35 à 40

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer I) Introduction Traitement actuel du cancer : compétences multiples oncologie médicale radiothérapie réanimation biologie anatomopathologie des tumeurs

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale de l obésité morbide E. Letessier,, P. Lemeunier Clinique Chirurgicale, CHU Hôtel Dieu, Nantes eric.

Prise en charge chirurgicale de l obésité morbide E. Letessier,, P. Lemeunier Clinique Chirurgicale, CHU Hôtel Dieu, Nantes eric. Prise en charge chirurgicale de l obésité morbide E. Letessier,, P. Lemeunier Clinique Chirurgicale, CHU Hôtel Dieu, Nantes eric.letessier letessier@chu-nantes. nantes.fr DIU Tours Brest TOURS, le 13 décembre

Plus en détail

Dérivation ventriculo-péritonéale du liquide cérébro-spinal

Dérivation ventriculo-péritonéale du liquide cérébro-spinal Neurologie.com 2009 ; 1 (8) : 1-5 Docteur qu est-ce que? Dérivation ventriculo-péritonéale du liquide cérébro-spinal.... Jean Chazal Service de neurochirurgie A, CHU de Clermont-Ferrand, Université d Auvergne

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du pancréas

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du pancréas G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer du pancréas Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer de l estomac

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer de l estomac GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du cancer de l estomac Janvier 2012 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer sur le cancer de l estomac,

Plus en détail

Chirurgie bariatrique :

Chirurgie bariatrique : Association Nationale Française de Formation Continue en Hépato-Gastro-Entérologie Chirurgie bariatrique : Quel patient opérer? J. Gugenheim Université de Nice - Sophia Antipolis Service de Chirurgie Digestive,

Plus en détail

En quoi consiste la Gastroentérologie?

En quoi consiste la Gastroentérologie? En quoi consiste la Gastroentérologie? Sur ces pages, le lecteur intéressé ou le patient personnellement concerné trouvent quelques indications sur des procédures typiques en Gastroentérologie. 1. En quoi

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE FAUT ' IL OPERER LES OBESES? CHIRURGIE DE L OBESITE DEFINITION DE L OBESITE Excès de masse grasse délétère pour la santé IMC > 30 kg / m² CLASSIFICATION

Plus en détail

accès s de toux avec cyanose chez le nourrisson: le volvulus gastrique

accès s de toux avec cyanose chez le nourrisson: le volvulus gastrique Cause rare d accd accès s de toux avec cyanose chez le nourrisson: le volvulus gastrique C. Hafsa, B. Hmida, R. Salem, MA. Jellali, M. Maatouk, M. Golli Service d imagerie d médicale m CHU Fattouma Bourguiba

Plus en détail

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition INFORMATION DES PATIENTS 15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition Dr Michel AST Patient type Une femme dans 80 % des cas 40 ans 120 kg / 1,66 m soit un imc de 43 Chirurgie de rattrapage

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue. VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015. Prévention des cancers digestifs

Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue. VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015. Prévention des cancers digestifs Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue 1, avenue de la résistance 93340 LE RAINCY Tél. 01 43 81 75 31 VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015 Prévention des cancers digestifs Le cancer

Plus en détail

CANCER DE L OESOPHAGE

CANCER DE L OESOPHAGE - 1/6- Lundi 19/03/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset CANCER DE L OESOPHAGE I/ EPIDEMIOLOGIE : L incidence dans le monde varie de 1 à 160 pour 100 000. En

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer colorectal

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer colorectal G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer colorectal Mars 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie

Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie Vous allez être opéré(e) prochainement de votre maladie de reflux gastro-œsophagien, de votre hernie hiatale par laparoscopie. Ce document est destiné

Plus en détail

Chirurgie de L Obésité. Pr Ibrahim DAGHER

Chirurgie de L Obésité. Pr Ibrahim DAGHER Chirurgie de L Obésité Pr Ibrahim DAGHER Evolution de la Chirurgie Leçon d'anatomie Dr Nicolaes Tulp 1632 La Haye - Mauritshuis Museum Nouvelles technologies chirurgicales Evolution de la Chirurgie Les

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie de l adénocarcinome du pancréas Pr Kafih - Pr Amraoui - Pr Mohsine 1. Introduction Ce référentiel ne traitera que le cancer du pancréas

Plus en détail

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville Le suivi post thérapeutique en ville Surveillance Docteur Elisabeth LUPORSI Centre Alexis Vautrin-CHU 25 mai 2012 Strasbourg CNGOF Quelle indications? Quel rythme? Que surveiller? Quand changer l hormonothérapie?

Plus en détail

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération PLAN CANCER 2003-2007 Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération consolidant le plateau technique du Centre Hospitalier Sud Francilien dédié à la cancérologie Mercredi 19 décembre

Plus en détail

Sémiologie oesophagienne

Sémiologie oesophagienne Sémiologie oesophagienne Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Sémiologie OESOPHAGE Explorations

Plus en détail

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN LA CHIRURGIE DU REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN CLINIQUE SAINT-JOSEPH rue de Hesbaye 75 B-4000 Liège Tél. 04 224 81 11 Fax 04 224 87 70 Service de chirurgie digestive Tél. 04 224 89 00-04 224 89 01 de 8h à 18h,

Plus en détail

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie Des réponses à vos questions Introduction A quoi sert la vésicule biliaire? La vésicule biliaire est un petit sac d environ 10 cm de longueur. Elle

Plus en détail

Les maladies du système digestif sont classées dans le chapitre 11 d ICD-10-CM.

Les maladies du système digestif sont classées dans le chapitre 11 d ICD-10-CM. Chapitre 20 : Maladies du système digestif (Traduction de la p243) Aperçu du chapitre Les maladies du système digestif sont classées dans le chapitre 11 d ICD-10-CM. Il est possible de classer plusieurs

Plus en détail

ONCO-GÉRIATRIE et CHIRURGIE DIGESTIVE

ONCO-GÉRIATRIE et CHIRURGIE DIGESTIVE GÉNÉRALITÉS (Re)placer la chirurgie digestive dans la réflexion onco-gériatrique Avant au siècle dernier: La chirugie digestive existait avant l onco-gériatrie Le chirurgien opérait des sujets âgés depuis

Plus en détail

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE Objectifs de ce document : Vous expliquer l intervention Vous informer sur les risques de cette chirurgie Répondre aux principales questions que vous pouvez vous poser.

Plus en détail

L ALIMENTATION AU COURS DES DIFFERENTES PATHOLOGIES ET CHIRURGIES DU TUBE DIGESTIF

L ALIMENTATION AU COURS DES DIFFERENTES PATHOLOGIES ET CHIRURGIES DU TUBE DIGESTIF L ALIMENTATION AU COURS DES DIFFERENTES PATHOLOGIES ET CHIRURGIES DU TUBE DIGESTIF Principes de la réalimentation Réintroduction progressive des aliments en tenant compte: des quantités de la qualité nutritionnelle

Plus en détail

Dr Gilbert ZEANANDIN Pôle Digestif Archet II CHU Nice

Dr Gilbert ZEANANDIN Pôle Digestif Archet II CHU Nice Dr Gilbert ZEANANDIN Pôle Digestif Archet II CHU Nice ANATOMIE Organe musculaire creux Propulsion des aliments du pharynx vers estomac Maladie oesophagienne est fréquente Tube musculaire 2 sphincters :

Plus en détail

Alimentation par sonde: de la théorie à la pratique

Alimentation par sonde: de la théorie à la pratique Alimentation par sonde: de la théorie à la pratique Séminaire «Dispositifs médicaux et matériovigilance» P. Coti Bertrand 29 septembre 2009 Dénutrition sévère Indications Apports oraux insuffisants état

Plus en détail

Section 5. - Chirurgie.

Section 5. - Chirurgie. Section 5. - Chirurgie. A.R. 23.5.1985 + A.R. 09.11.2015 E.V. 01.02.2016 Art. 14. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste dans une des disciplines spécialités

Plus en détail

Que savoir sur la CHIRURGIE du REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN à la CLINIQUE SAINT-PIERRE?

Que savoir sur la CHIRURGIE du REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN à la CLINIQUE SAINT-PIERRE? Que savoir sur la CHIRURGIE du REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN à la CLINIQUE SAINT-PIERRE? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CHIRURGIE ANTI REFLUX SOUS CŒLIOSCOPIE PAR L EQUIPE CHIRURGICALE

Plus en détail

A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale.

A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale. R16 = L OBESITE R16 = L OBESITE A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale. Définition : Selon l OMS, l obésité se caractérise par «une accumulation anormale ou excessive

Plus en détail

Hémorragie digestive

Hémorragie digestive Hémorragie digestive Tableau clinique perte de sang : hématémèse, melena, perte de sang rouge par voie basse choc hémorragique anémie chronique ferriprive : voir anémie Anamnèse antécédents de maladie

Plus en détail

Reflux gastro-oesophagien

Reflux gastro-oesophagien Reflux gastro-oesophagien Définition: reflux de sécrétions acides de l estomac vers l œsophage Epidémiologie: > 10% de la population Etiologie: - incontinence de la barrière œsogastrique - facteurs favorisants:

Plus en détail

Prothèse discale lombaire totale Prodisc-L. Conception et résultats étude clinique IDE aux États Unis.

Prothèse discale lombaire totale Prodisc-L. Conception et résultats étude clinique IDE aux États Unis. Étude clinique prospective randomisée et multicentrique. Prothèse discale lombaire totale. Conception et résultats étude clinique IDE aux États Unis. Table des matières Introduction Indications, contre-indications

Plus en détail

LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE.

LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE. LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE. Vous allez être opéré(e) prochainement d'une hernie inguinale (au-dessus du ligament inguinal, ligament qui se trouve entre l'épine antérieure du bassin et le pubis)

Plus en détail

Présentation et organisation du département

Présentation et organisation du département Présentation et organisation du département médecins généralistes. L unité de chirurgie gynécologique apporte aux patientes une solution chirurgicale de qualité dans le cadre d une étroite collaboration

Plus en détail

Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r

Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r obesity Le traitement de l obl obésité morbide: Indications, techniques et résultats r des gastroplasties Dr Elie CHOUILLARD Service de Chirurgie Générale et Digestive Centre Hospitalier de Poissy Avril

Plus en détail

23,1 % 13,8 % 1979 2004

23,1 % 13,8 % 1979 2004 L OBÉSITÉ et son traitement... Dr Pierre Y. Garneau MD, FRCS, FACS, FASMBS Chef du service de chirurgie général Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal Assistant professeur Université de Montréal Objectifs

Plus en détail

da Vinci Pontage gastrique

da Vinci Pontage gastrique da Vinci Pontage gastrique Une nouvelle approche de la chirurgie bariatrique Êtes-vous intéressé par la dernière option de traitement de l'obésité? Votre docteur peut vous proposer une nouvelle procédure

Plus en détail

L'APPENDICECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

L'APPENDICECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE L'APPENDICECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Vous allez (Votre enfant va) être opéré(e) prochainement d'une appendicectomie par laparoscopie. Ce document est destiné à vous expliquer : ce que représente cette maladie;

Plus en détail

Quality-Dashboard Explications

Quality-Dashboard Explications Quality-Dashboard Explications pour la certification de centres du sein Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie Label de qualité de la Ligue suisse contre le cancer de sénologie Société

Plus en détail

Les traitements du cancer du foie

Les traitements du cancer du foie OCTOBRE 2011 Les traitements du cancer du foie COLLECTION GUIDES PATIENTS LE FOIE LE CHOIX DES TRAITEMENTS L ABLATION PARTIELLE DU FOIE LA GREFFE DE FOIE LA DESTRUCTION PERCUTANÉE LA CHIMIOEMBOLISATION

Plus en détail

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Cancers les plus fréquents: par ordre décroissant Poumons Côlon et rectum Sein Prostate Pancréas

Plus en détail

OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE

OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE TABLE DES MATIÈRES APTITUDES... 2 COMPÉTENCES CLINIQUES... 2 DOULEUR AIGUË DE LA FOSSE ILIAQUE DROITE... 2 DOULEUR AIGÜE DE LA FOSSE ILIAQUE GAUCHE... 4 DOULEUR AIGÜE DE

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE Cette fiche d information, a été réalisée l Association Française d

Plus en détail

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE D ONCOLOGIE DIGESTIVE DU GRAND-OUEST

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE D ONCOLOGIE DIGESTIVE DU GRAND-OUEST 2 rue du Dr Marcland 87025 Limoges cedex Tél. 05 55 43 58 00 Fax 05 55 43 58 01 www.unilim.fr DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE D ONCOLOGIE DIGESTIVE DU GRAND-OUEST 3ème CYCLE Justification et finalité : son

Plus en détail

Métastases vertébrales Stratégie thérapeutique multidisciplinaire

Métastases vertébrales Stratégie thérapeutique multidisciplinaire Métastases vertébrales Stratégie thérapeutique multidisciplinaire GENERALISTE Oncologue Radiologue Radiothérapeute Chirurgien Vincent Pointillart Unité de Pathologie Rachidienne CHU Bordeaux Clairement

Plus en détail

La gastrostomie endoscopique percutanée

La gastrostomie endoscopique percutanée La gastrostomie endoscopique percutanée Définition: Gastros: estomac Stomie: ouverture à la peau Percutanée: on traverse la peau Endoscopique: on va voir à l intérieur de l estomac avec un endoscope technique

Plus en détail

Un nouveau robot chirurgical

Un nouveau robot chirurgical Un nouveau robot chirurgical Une stratégie de développement de chirurgie mini-invasive CHU de Nantes POINT PRESSE vendredi 3 juin 2016 Plateau technique médico-chirurgical 32 boulevard Jean-Monnet Nantes

Plus en détail

LA GASTROPLASTIE VERTICALE CALIBREE AVEC RESECTION GASTRIQUE OU SLEEVE GASTRECTOMIE Sleeve signifie manche ou manchette. C est ainsi que l on nomme cette résection (ablation) de l estomac qui enlève environ

Plus en détail

Les cancers digestifs de la personne âgée. Société Bretonne de Gériatrie Malestroit le 19/03/2010

Les cancers digestifs de la personne âgée. Société Bretonne de Gériatrie Malestroit le 19/03/2010 Les cancers digestifs de la personne âgée Société Bretonne de Gériatrie Malestroit le 19/03/2010 Épidémiologie Le cancer est une maladie de l âge : balducci + de 50% des cancers ap 65 ans Prévisions pour

Plus en détail

CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION

CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION DEFINITION DE L OBESITE Etat d'un individu ayant un excès de poids par augmentation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 25 août 2006 modifiant l arrêté du 5 mars 2006 relatif à la classification et à la prise en charge de prestations

Plus en détail

Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive

Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Dampremy 9 janvier 2010 Prescription d imagerie par le médecin généraliste à 22% de ses patients;

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de l organisation du système de soins SANTÉ ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques.

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques. Tumeurs du pancréas (155) Professeur B. CHAUFFERT (Département d Oncologie. Centre Georges François Leclerc. Dijon), Professeur F. MORNEX (Département de Radiothérapie. Centre Hospitalier Lyon Sud), Professeur

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES PAR RF DES CANCERS DU SEIN ET DES CANCERS COLO- RECTAUX. ETUDE COMPARATIVE

PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES PAR RF DES CANCERS DU SEIN ET DES CANCERS COLO- RECTAUX. ETUDE COMPARATIVE PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES PAR RF DES CANCERS DU SEIN ET DES CANCERS COLO- RECTAUX. ETUDE COMPARATIVE PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES Chirurgie. Chimiothérapie. Techniques de destruction

Plus en détail

A.R. 10.4.2016 En vigueur 1.6.2016 M.B. 9.5.2016

A.R. 10.4.2016 En vigueur 1.6.2016 M.B. 9.5.2016 A.R. 10.4.2016 En vigueur 1.6.2016 M.B. 9.5.2016 Modifier Insérer Enlever Article 14 CHIRURGIE c) les prestations relevant de la spécialité en chirurgie plastique (DB) : II. Chirurgie plastique spéciale

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire?

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CRITÈRES DE CHOIX DES PATIENTS - IMC supérieur ou égal à 40 kg/m2 - IMC supérieur ou égal à 35 kg/m2 avec un facteur

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

Objectifs des stages obligatoires à l externat

Objectifs des stages obligatoires à l externat Faculté de médecine Vice-décanat aux études médicales de premier cycle Objectifs des stages obligatoires à l externat Utiliser la navigation par signets de votre lecteur Adobe pour repérer le stage désiré.

Plus en détail

Cours n 1 : Anatomie du tube digestif

Cours n 1 : Anatomie du tube digestif UE 3 Appareil Digestif Pr Palier-Cuau Le 25/09/12 à 8h30 Ronéotypeuse : Clémence Giesi Ronéolectrice : Marine Corroyer Cours n 1 : Anatomie du tube digestif Ce cours a été relu et corrigé par le Professeur

Plus en détail

Fig 1 : Fonctions schématiques du tube digestif. La digestion 3ème Année 1

Fig 1 : Fonctions schématiques du tube digestif. La digestion 3ème Année 1 Fig 1 : Fonctions schématiques du tube digestif La digestion 3ème Année 1 Fig 2 : Anatomie de la cavité orale La digestion 3ème Année 2 Fig 3 : Dents temporaires et permanentes, coupe longitudinale d une

Plus en détail

Chirurgie assistée par robot et laparoscopie en 3D à l avantage des patients?

Chirurgie assistée par robot et laparoscopie en 3D à l avantage des patients? HigHligHts 2012: CHiRURgiE Chirurgie assistée par robot et laparoscopie en 3D à l avantage des patients? Lukasz Filip Grochola a, Hubert John b, Thomas Hess c, Stefan Breitenstein d a Clinique de chirurgie

Plus en détail

Un numéro de téléphone pour un rendez-vous mammographie

Un numéro de téléphone pour un rendez-vous mammographie Dossier de presse Lyon, le 4 avril 2012 Cancer du sein : accompagner les patientes à chaque étape de leur maladie Une nouvelle plateforme à l hôpital de la Croix-Rousse Avec plus de 50 000 nouveaux cas

Plus en détail

Ententes interprovinciales en assurance santé

Ententes interprovinciales en assurance santé 003 À l intention des directeurs généraux et des directeurs des finances des établissements hospitaliers autorisés à facturer des services hospitaliers rendus à des résidents des autres provinces et des

Plus en détail

Service d imagerie interventionnelle

Service d imagerie interventionnelle Une équipe hautement spécialisée Un équipement à la pointe de l innovation technologique Service d imagerie interventionnelle Nouvel Hôpital Civil / Strasbourg Sommaire L imagerie Interventionnelle: aujourd

Plus en détail

Digestive. Patho Chir

Digestive. Patho Chir Digestive Patho Chir gastroscopie colonoscopie Abdomen à blanc normal Pas bon Bon Abdomen couplé a un thorax air sous coupoles signe d une perforation Abdomen à blanc couché Abdomen à blanc sur le coté

Plus en détail

La réflexion autour de l ambulatoire à l ICL. Laure AIMONE-CAT le 01 12 2015

La réflexion autour de l ambulatoire à l ICL. Laure AIMONE-CAT le 01 12 2015 La réflexion autour de l ambulatoire à l ICL Laure AIMONE-CAT le 01 12 2015 Choix organisationnel de l ICL Présentation du service Ouverture du service en novembre 2013 avec 5 lits Depuis novembre 2014,

Plus en détail

Oncologie Interventionnelle Information pour les patients

Oncologie Interventionnelle Information pour les patients Oncologie Interventionnelle Information pour les patients Radiologie Interventionnelle: Votre alternative à la chirurgie www.cirse.org Cardiovascular and Interventional Radiological Society of Europe Cardiovascular

Plus en détail

Section 5. - Chirurgie.

Section 5. - Chirurgie. Section 5. - Chirurgie. A.R. 23.5.1985 + A.R. 09.11.2015 E.V. 01.02.2016 Art. 14. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste dans une des disciplines spécialités

Plus en détail

LES URGENCES CHIRURGICALES

LES URGENCES CHIRURGICALES LES URGENCES CHIRURGICALES INTRODUCTION Pathologies rares Essentiellement liées à des malformations congénitales Deux pics de fréquence pour la présentation clinique à la période néo-natale à la puberté

Plus en détail

Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Histologie et anatomie pathologique de l'œsophage Sémiologie des dysphagies Radiologie et imagerie du médiastin Résumé : L'alcool

Plus en détail

HEPATO-GASTRO ENTEROLOGIE CHIRURGIE VISCERALE

HEPATO-GASTRO ENTEROLOGIE CHIRURGIE VISCERALE UE ECN en fiches Les Unités d Enseignement de l ECN en fiches Collection dirigée par L. LE HEPATO-GASTRO ENTEROLOGIE CHIRURGIE VISCERALE Pierre-Louis VALLEE Sylvain BODARD Editions Vernazobres-Grego 99

Plus en détail

Unité d enseignement 8 Circulation - Métabolismes.

Unité d enseignement 8 Circulation - Métabolismes. Unité d enseignement 8 Circulation - Métabolismes. MODULE 1: ECG (3 heures) N 235. Palpitations (CARDIO : Dr LEGALLOIS) - Chez un sujet se plaignant de palpitations, argumenter les principales hypothèses

Plus en détail

LES HERNIES HIATALES

LES HERNIES HIATALES -1/5- Lundi 19/03/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset LES HERNIES HIATALES I/ DEFINITION : La hernie hiatale désigne le passage d une portion de la partie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 22 février 2013 fixant pour l année 2013 les éléments tarifaires mentionnés aux I et IV de l article

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 25 février 2014 fixant pour l année 2014 les éléments tarifaires mentionnés aux I et IV de l article

Plus en détail

Conseil de pratique. Prise en charge du reflux gastro-oesophagien

Conseil de pratique. Prise en charge du reflux gastro-oesophagien Conseil de pratique Prise en charge du reflux gastro-oesophagien Rédacteur : Frank Zerbib Relecteurs : Stanislas Bruley des Varannes, Guillaume Cadiot, Philippe Ducrotté, François Mion, Michel Dapoigny,

Plus en détail

DIU DE CHIRURGIE OESOGASTRODUODENALE

DIU DE CHIRURGIE OESOGASTRODUODENALE DIU DE CHIRURGIE OESOGASTRODUODENALE SEMINAIRE n 1 Jeudi 12 et vendredi 13 décembre 2013 à LILLE Lieu : Faculté de Médecine de Lille Pôle Recherche (Face à l hôpital Claude HURIEZ), 1 place de Verdun 59037

Plus en détail

PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE

PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE Congrès de la FHF Picardie 06.06.2014 Dr Sarah MONTEMBAULT- Centre Hospitalier de Soissons ETABLISSEMENTS FHF AU CŒUR DES PARCOURS DE SOINS Les données épidémiologiques

Plus en détail

ZOOM ENDOSCOPIQUE (Non codé)

ZOOM ENDOSCOPIQUE (Non codé) COLORATION ET/OU TATOUAGE DE LA PAROI DU TUBE DIGESTIF, AU COURS D'UNE ENDOSCOPIE DIAGNOSTIQUE (code : HZHE004 sous-chapitre : 18.02.07.03) ZOOM ENDOSCOPIQUE (Non codé) MAI 2006 Service évaluation des

Plus en détail

Suivi du cancer colorectal

Suivi du cancer colorectal Suivi du cancer colorectal Dre. Caroline Racicot,MD,FRCSC Chirurgienne générale,chrdl Cancer du colon 4500 cas/année au québec 4 ieme cancer le plus fréquent 2ieme le plus mortel 61% survie à 5 ans Stade

Plus en détail

LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DU CANCER OESOPHAGIEN. INDICATIONS, ANALYSE COMPARATIVE DES TECHNIQUES CHIRURGICALES.

LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DU CANCER OESOPHAGIEN. INDICATIONS, ANALYSE COMPARATIVE DES TECHNIQUES CHIRURGICALES. UNIVERSITÉ DE MÉDECINE ET PHARMACIE DE CRAIOVA FACULTÉ DE MÉDECINE LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DU CANCER OESOPHAGIEN. INDICATIONS, ANALYSE COMPARATIVE DES TECHNIQUES CHIRURGICALES. Coordinateur scientifique:

Plus en détail

Ponction-biopsie abdominale en radiologie

Ponction-biopsie abdominale en radiologie Formulaire d information Ponction-biopsie abdominale en radiologie Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen en radiologie. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBESITE

CHIRURGIE DE L OBESITE CHIRURGIE DE L OBESITE Information destinée aux patients Docteur D. LEONARD Centre de consultations Médico-Chirurgicales Rue des Rolletières 49402 Saumur Tél : 02 41 83 33 52 Site web : http://david-leonard.docvadis.fr

Plus en détail

Hémorragie Douleur abdominale aigue. Dr Fanny DUFOUR - CCA Service de chirurgie digestive Hôpital Jean Verdier Bondy fanny.dufour@jvr.aphp.

Hémorragie Douleur abdominale aigue. Dr Fanny DUFOUR - CCA Service de chirurgie digestive Hôpital Jean Verdier Bondy fanny.dufour@jvr.aphp. Hémorragie Douleur abdominale aigue Dr Fanny DUFOUR - CCA Service de chirurgie digestive Hôpital Jean Verdier Bondy fanny.dufour@jvr.aphp.fr 1 Choc hémorragique Signes fonctionnels Signes physiques Gravité

Plus en détail

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée Chapitre 22 : Item 234 Diverticulose colique et sigmoïdite I. Définitions - Anatomie II. Épidémiologie physiopathologie III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée IV. Complications de la diverticulose

Plus en détail

Jeudi 17 Décembre 2009. Quelles prises en charge chez la personne âgée Du cancer du sein et du côlon

Jeudi 17 Décembre 2009. Quelles prises en charge chez la personne âgée Du cancer du sein et du côlon RESEAU GERIATRIQUE DE L EST PARISIEN RESEAU ONCOLOGIE PARIS EST Associations loi 1901 Bureaux : 2, Rue Plichon 75011 Paris Tél : 01 46 36 08 12 Séance de Formation Pluridisciplinaire Jeudi 17 Décembre

Plus en détail

Avec la robotique, la chirurgie du 21 e siècle entre à la Clinique du Tonkin

Avec la robotique, la chirurgie du 21 e siècle entre à la Clinique du Tonkin DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse - Mars 2011 Avec la robotique, la chirurgie du 21 e siècle entre à la Clinique du Tonkin Contact Presse : Alternative Media Alexandre Bérard [alex@ampr.fr] - Magali

Plus en détail

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants S. Ennouchi, A. Henon, A. Belkacem, L. Monnier-Cholley, JM. Tubiana, L. Arrivé Service de Radiologie - Hôpital Saint-Antoine Introduction Les complications

Plus en détail

CAT devant un ictère cholestatique

CAT devant un ictère cholestatique CAT devant un ictère cholestatique Dr N.Annane, L.Abid Service de chirurgie viscérale. Pr. L.Abid Hôpital de Bologhine Introduction, définition L ictère est un symptôme clinique coloration jaune des téguments

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT Ce document contient des informations générales au sujet de l intervention qui est programmée chez vous. Discutez des informations fournies avec votre

Plus en détail

Reflu l x u g as a t s r t o r -o - eso s phag a ie i n Pr. H.SIBAI

Reflu l x u g as a t s r t o r -o - eso s phag a ie i n Pr. H.SIBAI Reflux gastro-oesophagien Pr. H.SIBAI Oesophage Cardia Estomac R.G.O Introduction Définition : Ensemble des manifestations cliniques secondaires au passage de liquide gastrique dans l œsophage Complication

Plus en détail