LA PRODUCTION ORALE SEPTIÈME ANNÉE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA PRODUCTION ORALE SEPTIÈME ANNÉE"

Transcription

1 LA PRODUCTION ORALE SEPTIÈME ANNÉE

2 INTRODUCTION LA PRODUCTION ORALE L acquisition de la langue seconde s effectue à partir de situations de communication authentiques et signifiantes. Vivre le français en classe est beaucoup plus efficace pour acquisition de la langue cible que l enseignement contrôlé, organisé, de la langue. Pour devenir un intervenant du quotidien, l enseignant doit donc profiter de situations naturelles ou créer des situations où les enjeux sont réels, où il y a une vraie raison de communiquer. Dans le contexte de l immersion, l enseignant passe du modèle dans lequel il dirige le discours et transmet de l information avec peu de participation de la part de l élève, au modèle dans lequel l élève joue un rôle central et actif dans son apprentissage de la langue cible. Puisque la langue est le véhicule de la communication et l outil d apprentissage, il est essentiel de fournir aux élèves un environnement stimulant et riche en langage. Les supports visuels, tels que les illustrations, les objets concrets étiquetés et les banques de mots élaborées lors des remue-méninges, contribuent à l intériorisation de la langue. L utilisation de récits authentiques expose l élève à une grande variété dans la langue écrite et parlée. Les émissions de télévision, les spectacles, la littérature, les livres-cassettes et les chansons sont quelques exemples de ces récits. Au début, l enseignant fournit aux élèves du vocabulaire et certaines structures dont ils ont besoin pour contribuer aux discussions. Graduellement, avec l utilisation et le temps, les apprenants peuvent repérer et utiliser les structures et le vocabulaire nécessaires, avec de plus en plus d aisance, et peuvent prendre part à des discussions intéressantes dans lesquelles ils partagent leur vécu. Afin de favoriser la communication et d encourager l interaction constante entre l élève et ses pairs, l enseignant doit créer une atmosphère sécurisante où l élève est encouragé à prendre des risques, où il sait que faire des erreurs est une étape naturelle dans la démarche d apprentissage. Dans ce contexte, l enseignant est le facilitateur. Il discute avec les élèves l intention de l activité proposée, la stratégie d apprentissage et l évaluation proposée. Les élèves écoutent activement l enseignant et leurs pairs et répondent directement; c est la communication la plus authentique, la plus rapprochée au monde réel. Parler une langue, c est beaucoup plus que reconnaître et produire un certain nombre de mots; c est aussi connaître les règles qui régissent la combinaison des mots. L enfant doit être mis en contact avec la langue pour en dégager les règles de la structuration. Comme ces règles ne peuvent être transmises, c est l enfant qui les construit en expérimentant avec les différentes fonctions du langage dans des situations de communication de plus en plus variées. L enfant construit l essentiel de son langage en un temps très court. Il passe du * gargarisme phonique + à la maîtrise d une langue en quelques années et cela sans autre intervention qu=un environnement linguistique ordinaire. Comme pour les autres aspects de son développement, l enfant joue un rôle actif dans l acquisition du langage et dans son habileté à communiquer. Les aptitudes que possède l enfant pour imiter, discriminer, généraliser et créer, lui permettent d organiser son langage à partir de la langue qu il entend parler. L acquisition du langage peut être considérée comme une expérimentation active vécue par l enfant. IPO -7 e - page 67

3 Toutefois, le développement langagier ne se fait pas dans le vide, mais dans un contexte social qui favorise l utilisation quotidienne du langage. Le langage fait partie intégrante de l émergence de la littératie, car la littératie implique non seulement l apprentissage de la lecture et de l écriture, mais englobe des façons de penser et de parler. Les compétences en expression orale que possède l enfant favorisent le développement de ses habiletés en lecture puisque les compétences en lecture sont étroitement reliées à la capacité d utiliser la langue dans des contextes authentiques et variés. Le domaine de la communication orale comporte trois volets : l écoute, l interaction et la production orale. Cependant, il existe un lien très étroit entre l écoute et la production orale, car la compréhension d un discours à l oral s appuie sur l=écoute. L écoute de discours oraux facilite le développement linguistique; c est-à-dire qu elle permet de découvrir les structures de la langue. Cette compréhension des structures linguistiques aide l enfant à comprendre le rôle des structures du langage avant même qu il ait eu l occasion de les manipuler. Dans la classe, le travail au niveau de l écoute et de la production orale sert à élaborer les structures cognitives nécessaires à la compréhension. Dans la pratique, les deux composantes de la communication orale, l écoute et la production orale, doivent être travaillées en interaction. Lors d une discussion, le locuteur élabore son message en tenant compte du sujet et de l intention. Il planifie et adapte ses propos selon les besoins des membres du groupe. L élève doit apprendre à réajuster ses idées pour se faire comprendre, car le récepteur n=est pas un acteur passif. Il peut questionner, reformuler, commenter ou réfuter les idées du locuteur. Cette interaction entre le locuteur et l interlocuteur favorise le développement de la production et de la compréhension orales. Dans une situation de communication réelle, l enseignant doit s assurer que les élèves ont l occasion d expérimenter des discours dans des contextes variés, en situations interactives, plutôt que dans des situations plus structurées. Le travail en équipe est privilégié car il favorise l apprentissage de la communication. Planifier une recherche, expliquer une expérience, formuler des règles, expliquer des démarches, sont des activités en petit groupe ou en grand groupe qui favorisent l apprentissage des exigences de la communication. Cette variété de contextes donne à l élève de nombreuses occasions d écouter et de communiquer de manière à faire évoluer une discussion. La démarche pédagogique en compréhension orale et en production orale La démarche pédagogique dans le cadre de l enseignement et de l apprentissage de la compréhension orale et de la production orale comporte trois étapes : $ en compréhension orale : la préécoute, l écoute et la postécoute; $ en production orale : la préactivité, l activité et la postactivité. Toute situation d apprentissage en compréhension orale et en production orale doit comporter une intention de communication qui se traduira par un travail particulier relié à cette intention dans chacune des trois étapes de la démarche. IPO - 7 e - page 68

4 Aspects considérés dans l=évaluation 1 de la compréhension orale La compréhension, à l écoute, résulte de la capacité de reconnaître et d établir des liens entre le discours ou le texte et ses connaissances et expériences antérieures. Cette capacité exige des processus cognitifs complexes. On distingue trois niveaux : $ La compréhension littérale, qui permet de relever ou d identifier les informations explicites. $ La compréhension interprétative, qui s intéresse aux relations implicites entre les diverses composantes du discours ou du texte. $ La compréhension critique, qui fait appel particulièrement au jugement personnel à partir de critères préétablis ou de critères intériorisés. Aspects considérés dans l évaluation 1 de la production orale La production orale exige que l élève mette en œuvre un ensemble de stratégies pour communiquer divers messages en fonction de ses besoins d information, d imaginaire et d esthétique. Ces stratégies touchent : $ au contenu, c est-à-dire au choix des idées ou des informations à transmettre et des détails qui servent à appuyer, à développer ou à illustrer celles-ci; $ au style ou à la capacité d imprégner la production orale d une marque personnelle en utilisant, d une manière originale, les divers éléments linguistiques pour susciter et maintenir l intérêt de l auditoire; $ à l organisation ou à l habileté à préciser clairement l intention de communication, et à ordonner ou à agencer les idées ou les informations d une manière logique et convaincante en établissant des liens entre elles; $ aux règles de langue ou à la capacité d employer correctement l orthographe d usage et grammaticale, la ponctuation, le lexique et la syntaxe afin de transmettre un message exempt d ambiguïté. La situation pédagogique à l intérieur de laquelle l évaluation en communication orale est menée doit être cohérente à l expérience d apprentissage de l élève. 1 Voir document les Normes manitobaines de performance en français langue seconde - immersion : troisième année IPO - 7 e - page 69

5 IPO - 7 e - page 70

6 LES STRATÉGIES D APPRENTISSAGE et D ÉVALUATION La production orale SEPTIÈME ANNÉE

7 7 e année L élève sera capable de/d RAS Terminaux Suggestions et exemples d enseignement PRODUCTION parler pour transmettre de l information selon son intention de PO1 exprimer ses goûts, ses sentiments, ses opinions, en situation interactive et non interactive, en les justifiant à partir d expériences personnelles présenter un phénomène en établissant des rapports de cause à effet, en situation non interactive EXPRIMER SES GOÛTS, SES SENTIMENTS, SES OPINIONS EN SITUATION INTERACTIVE ET NON INTERACTIVE, EN LES JUSTIFIANT À PARTIR D EXPÉRIENCES PERSONNELLES INTENTION Préactivité En groupes coopératifs les élèves vont élaborer de nouveaux règlements de classe. Faire un remue-méninges sur les règlements en posant les questions suivantes : PO3 utiliser des verbes et des expressions qui expriment clairement ses goûts, ses sentiments et ses opinions utiliser la forme correcte du participe passé des verbes usuels - Quels sont les règlements que vous devez suivre à la maison? - Pourquoi vos parents ont-ils élaboré ces règlements? - Ces règlements sont-ils les mêmes pour tous les membres de la famille? Pourquoi? - Y a-t-il des règlements qui sont communs à toutes les familles? Lesquels? Pourquoi? - Les adultes doivent-ils eux aussi suivre des règlements? Lesquels? - Pourquoi y a-t-il des lois, des règles du code de la route, etc.? Amener les élèves à se rendre compte que les règlements sont universels. Ils existent dans toutes les sociétés et tous les membres de la société doivent les suivre. Ils sont nécéssaires pour maintenir un certain ordre et protéger les personnes. Demander aux élèves de se regrouper deux par deux et de dresser une liste des règlements de l école. Faire une mise en commun et écrire au tableau les règlements que les élèves ont identifiés. Demander aux élèves de compléter la liste avec l aide du circulaire de code de vie de l école. Encourager les élèves à faire des commentaires sur les règlements de l école. Offrir une liste de mots et d expressions qu ils pourraient utiliser pour exprimer leurs sentiments, leurs goûts et leurs opinions : - Je crois que..., - Je pense que..., - À mon avis..., - Je trouve que..., - Il me semble que..., PO - 7 e - page 72

8 ORALE 1 communication pour satisfaire un besoin social d interaction Suggestions et exemples d évaluation 7 e année RAS en voie d acquisition PO1 participer à des discussions de groupe pour planifier un projet et le réaliser présenter une situation en exposant le problème et en proposant des solutions produire un message contenant des aspects incitatifs tels que slogan, caractérisation, trame sonore, technique interactive PO3 reconnaître et corriger les anglicismes syntaxiques les plus courants dans l emploi des prépositions ordonner correctement la séquence suivante : sujet + pronom complément + verbe reconnaître et corriger les anglicismes sémantiques les plus courants utiliser correctement les temps verbaux nécessaires pour exprimer ses expériences passées, présentes et à venir utiliser correctement les expressions marquant la possession utiliser les mots et les expressions permettant de distinguer l essentiel de l accessoire, les détails de l ensemble PO - 7 e - page 73

9 7 e année L élève sera capable de/d RAS Terminaux Suggestions et exemples d enseignement PRODUCTION parler pour transmettre de l information selon son intention de - J aime..., - Je déteste..., - Je préfère..., Souvent les élèves vont dire que certains règlements sont injustes car ils limitent leurs droits. Leur demander de discuter de ce qui fait la différence entre un bon et un mauvais règlement. Quels sont les critères pour les évaluer? Amener les élèves à se rendre compte que pour jouir du droit de liberté il faut aussi respecter le droit des autres. Donc, pour chaque droit il y a aussi une responsabilité équivalente. Demander aux élèves de dresser une liste de leurs droits en tant qu élèves, puis des responsabilités qui les accompagnent : Droits Responsabilités PO4 - Planification choisir les structures textuelles appropriées à son intention de communication sélectionner le contenu en tenant compte des intérêts et des besoins du public Activité Le droit d apprendre Le droit à la sécurité Le droit au respect Le droit à la propriété privée Faire son travail scolaire Respecter la sécurité des autres Respecter les autres personnes Respecter la propriété d autrui Expliquer aux élèves qu ils vont travailler en groupes coopératifs pour élaborer des règlements pour leur classe. Présenter les grilles de participation coopérative. Processus à suivre pour le travail de groupe : 1. Distribuer les rôles 2. Dresser une liste des règlements que l on veut suggérer 3. Analyser les droits et les responsabilités des élèves pour chaque suggestion 4. Vérifier si chaque règlement est justifié 5. Classer les règlements par ordre de priorité 6. Choisir les huit premiers 7. Rapporter au grand groupe Chaque groupe rapporte ses suggestions. Les suggestions sont discutées en grand groupe, compilées puis priorisées pour obtenir un consensus sur dix règlements de classe. Postactivité Afficher les règlements sur une pancarte. Demander aux élèves de remplir la grille de participation coopérative. PO - 7 e - page 74

10 ORALE 1 communication pour satisfaire un besoin social d interaction Suggestions et exemples d évaluation PARTICIPATION COOPÉRATIVE B. Grille d évaluation (annexe, p. A76) 7 e année RAS en voie d acquisition prononcer correctement les mots usuels mettre à profit la rétroaction fournie par les pairs sur la forme de son message utiliser correctement les pronoms personnels compléments utiliser des mots et des expressions qui expriment des nuances utiliser correctement l auxiliaire approprié au verbe PO4 - Planification sélectionner le contenu en tenant compte de la familiarité du public avec le sujet et le vocabulaire choisir des techniques appopriées à son intention de communication telles que répétition de certains mots ou expressions clés, pauses stratégiques établir un plan de travail en tenant compte de la tâche, du temps alloué, des ressources disponibles, de la forme finale du discours apporter les changements nécessaires à sa présentation après s être exercé PO - 7 e - page 75

11 7 e année L élève sera capable de/d RAS Terminaux PRODUCTION parler pour transmettre de l information selon son intention de Suggestions et exemples d enseignement Prolongement Faire une autre activité sur les conséquences de ne pas respecter les règlements dans la société ou à l école. Discuter des conséquences logiques et naturelles, et demander aux élèves de développer leurs propres conséquences pour les infractions de règlements de classe. PO5 - Gestion ajuster les éléments prosodiques et le contact visuel avec les interlocuteurs, pour assurer le bon déroulement de la discussion adopter un comportement langagier qui appuie et encourage ses partenaires, pour assurer le bon déroulement de la discussion Objectivation Amener les élèves à réfléchir sur les points suivants : - Que penses-tu de ta participation au travail de groupe? - Quels sont tes points forts? Ceux que tu dois améliorer? PO - 7 e - page 76

12 ORALE 1 communication pour satisfaire un besoin social d interaction Suggestions et exemples d évaluation 7 e année RAS en voie d acquisition choisir son sujet en tenant compte de son degré de familiarité avec le sujet, des ressources disponibles, du temps alloué à la préparation et des exigences de la tâche PO5 - Gestion ajouter les techniques choisies telles que répétition de certains mots ou expressions clés, pauses stratégiques, en fonction de la situation de communication reformuler l information, utiliser des exemples pour pallier un bris de communication chercher des solutions pour résoudre des problèmes de fonctionnement, utiliser des moyens pour inclure tous les participants dans la discussion, afin d assurer le bon déroulement de la discussion PO - 7 e - page 77

13 7 e année L élève sera capable de/d RAS Terminaux Suggestions et exemples d enseignement PRODUCTION parler pour transmettre de l information selon son intention de Valorisation prendre des risques dans sa communication en français PO - 7 e - page 78

14 ORALE 1 communication pour satisfaire un besoin social d interaction Suggestions et exemples d évaluation 7 e année RAS en voie d acquisition Valorisation manifester son engagement dans la réalisation de ses projets de communication mener à bien les projets de communication respecter ses engagements envers les autres dans les situations d apprentissage reconnaître les avantages du bilinguisme dans sa vie culturelle, scolaire et professionnelle relever des défis par la réalisation d un projet créatif en français poursuivre de façon autonome son apprentissage du français PO - 7 e - page 79

15 7 e année L élève sera capable de/d RAS Terminaux Suggestions et exemples d enseignement PRODUCTION parler pour explorer PO2 raconter une histoire en faisant ressortir les éléments dramatiques d une situation proposée PO3 utiliser des verbes et des expressions qui expriment clairement ses goûts, ses sentiments et ses opinions utiliser la forme correcte du participe passé des verbes usuels RACONTER UNE HISTOIRE EN FAISANT RESSORTIR LES ÉLÉMENTS DRAMATIQUES D UNE SITUATION PROPOSÉE INTENTION Raconter une histoire d une durée de deux à trois minutes devant un public. Préactivité Raconter une histoire en chaîne en utilisant Heureusement/ Malheureusement pour faire ressortir les éléments de la structure narrative. - L enseignant commence en utilisant une situation de la vie courante (utiliser les temps du passé) : Un matin j étais sur le chemin de l école quand je me suis aperçu que j avais oublié (mon sac, mon devoir, mes clés etc.) à la maison. PO - 7 e - page 80 - Un élève continue en commençant par : Heureusement, j étais seulement à un coin de rue de chez nous... - Le prochain élève reprend l histoire en commençant par : Malheureusement, en arrivant à la maison je me suis rendu compte que mes parents étaient déjà partis... On continue ainsi jusqu à ce que tous les élèves aient eu leur tour. Terminer l exercice en demandant au dernier élève de finir l histoire avec un dénouement. À partir de cet exercice faire ressortir les éléments de la structure narrative : 1. La situation initiale (J étais sur le chemin de l école...) 2. L élément déclencheur (Je me suis aperçu que j avais oublié...) 3. Les péripéties ou le développement (tous les événenements qui suivent heureusement et malheureusement) 4. Le dénouement (comment le problème est résolu, la fin) Il faut refaire cette activité plusieurs fois afin que les élèves comprennent bien les éléments de la structure narrative et s expriment oralement avec confiance. On peut aussi demander aux élèves de changer le scénario, le temps du récit (passé, présent, futur), ou rajouter les sentiments qu ils ressentent après chaque péripétie.

16 ORALE 2 7 e année le langage et pour divertir Suggestions et exemples d évaluation RAS en voie d acquisition Nom : Date : J ai fait un plan. A. Grille d autoévaluation J ai capté l attention de mon public cible. OUI NON PO2 participer avec d autres élèves à un jeu de rôle à partir d un scénario faire une lecture expressive d un extrait d un texte qu il a choisi J ai respecté les composantes de la structure narrative. J ai fait des liens clairs entre les idées. J ai raconté mon histoire à la 1 re personne. J ai accordé les verbes aux formes du passé. J ai choisi un vocabulaire précis (adjectifs, adverbes, verbes d action) J ai répété mon texte oralement. J ai prêté attention aux éléments prosodiques (volume, débit, gestes, intonation) J ai apporté les changements au cours de ma présentation pour l améliorer : lesquels? J ai prononcé correctement les mots usuels. J ai évité les anglicismes. PO3 reconnaître et corriger les anglicismes syntaxiques les plus courants dans l emploi des prépositions ordonner correctement la séquence suivante : sujet + pronom complément + verbe reconnaître et corriger les anglicismes sémantiques les plus courants utiliser correctement les temps verbaux nécessaires pour exprimer ses expériences passées, présentes et à venir utiliser correctement les expressions marquant la possession utiliser les mots et les expressions permettant de distinguer l essentiel de l accessoire, les détails de l ensemble prononcer correctement les mots usuels mettre à profit la rétroaction fournie par les pairs sur la forme de son message PO - 7 e - page 81

17 7 e année L élève sera capable de/d RAS Terminaux Suggestions et exemples d enseignement PRODUCTION parler pour explorer Activité Expliquer aux élèves qu ils vont raconter une histoire d une durée de deux à trois minutes devant leurs camarades de classe. L histoire doit se dérouler dans le passé. Les élèves doivent utiliser le passé composé, l imparfait, le passé simple et faire la concordance des temps lorsque nécéssaire. PO4 - Planification choisir les structures textuelles appropriées à son intention de communication sélectionner le contenu en tenant compte des intérêts et des besoins du public Ils doivent commencer leur récit en s inspirant d un événement de leur vie personnelle et utiliser la première personne. L histoire doit comprendre les quatre éléments de la structure narrative (situation initiale, élément déclencheur, développement, dénouement) et une caractérisation des personnages (voix, gestes, paroles, sentiments). Discuter des éléments dramatiques de la présentation : les gestes, les actions, l intonation, le volume, le débit, la caractérisation des personnages et leurs relations entre eux. Donner les échéanciers (choisir les dates des présentations). Présenter et expliquer les grilles d appréciation, d autoévaluation et d évaluation. Donner aux élèves du temps pour se préparer et offrir les suggestions suivantes : Activité - Faire un plan de l histoire - Réfléchir sur la caractérisation des personnages (personnalité, voix, gestes, paroles, sentiments) - Développer l histoire selon le plan sans écrire le texte - S exercer devant un miroir - S enregistrer, s écouter et apporter des améliorations - Présenter devant ses parents ou des amis - S autoévaluer avec la grille afin d améliorer sa production Les élèves font leur présentation orale sans texte pendant que leurs camarades écoutent. PO - 7 e - page 82

18 ORALE 2 le langage et pour divertir Suggestions et exemples d évaluation B. Grille d appréciation des pairs Nom de l élève : Date : Titre de la présentation : Ce que j ai aimé : Ce que tu pourrais améliorer : Signature : Nom de l élève : Date : Titre de la présentation : Ce que j ai aimé : Ce que tu pourrais améliorer : Signature : Nom de l élève : Date : Titre de la présentation : Ce que j ai aimé : Ce que tu pourrais améliorer : Signature : Nom de l élève : Date : Titre de la présentation : Ce que j ai aimé : Ce que tu pourrais améliorer : Signature : Nom de l élève : Date : Titre de la présentation : Ce que j ai aimé : Ce que tu pourrais améliorer : Signature : 7 e année RAS en voie d acquisition utiliser correctement les pronoms personnels compléments utiliser les mots et les expressions qui expriment des nuances utiliser correctement l auxiliaire approprié au verbe PO4 - Planification sélectionner le contenu en tenant compte de la familiarité du public avec le sujet et le vocabulaire choisir des techniques appopriées à son intention de communication telles que répétition de certains mots ou expressions clés, pauses stratégiques établir un plan de travail en tenant compte de la tâche, du temps alloué, des ressources disponibles, de la forme finale du discours apporter les changements nécessaires à sa présentation après s être exercé choisir son sujet en tenant compte de son degré de familiarité avec le sujet, des ressources disponibles, du temps alloué à la préparation et des exigences de la tâche PO - 7 e - page 83

19 7 e année L élève sera capable de/d RAS Terminaux PO5 - Gestion ajuster les éléments prosodiques et le contact visuel avec les interlocuteurs, pour assurer le bon déroule-ment de la discussion adopter un comportement langagier qui appuie et encourage ses partenaires, pour assurer le bon déroulement de la discussion Postactivité Suggestions et exemples d enseignement PRODUCTION parler pour explorer Les élèves remplissent une grille d appréciation après chaque présentation. L enseignant remplit la grille d évaluation. Prolongement On peut faire d autres activités de ce genre en groupes coopératifs en offrant une situation et en demandant aux élèves d improviser un scénario. Objectivation L enseignant partage ses commentaires sur les présentations en général en soulignant les points forts et les éléments à améliorer. Ensuite les élèves analysent les grilles d appréciation qui ont été remplies par leurs pairs, ainsi que la grille d évaluation remplie par l enseignant. Pour faire la synthèse de tous ces commentaires, les élèves peuvent se poser les questions suivantes : Valorisation prendre des risques dans sa communication en français - Que penses-tu des commentaires de tes camarades de classe? Des commentaires de ton enseignant? - Quelle est ton impression de ta production? Avais-tu préparé ta présentation de façon suffisante? - Qu est-ce que tu aimerais améliorer pour la prochaine fois? Comment t y prendrais-tu? - Quelle était l étape la plus difficile? Pourquoi? PO - 7 e - page 84

20 ORALE 2 le langage et pour divertir Suggestions et exemples d évaluation C. Grille d évaluation de l enseignant Nom : Date : Titre de la présentation orale : 1. Organisation L histoire respecte la structure narrative. Les péripéties se suivent dans un ordre logique. Le dénouement est approprié. 2. Style L histoire est racontée à la première personne (descriptions, sentiments...) Les personnages sont caractérisés Le vocabulaire est riche et précis. un peu souvent toujours 7 e année RAS en voie d acquisition PO5 - Gestion ajuster les techniques choisies telles que répétition de certains mots ou expressions clés, pauses stratégiques, en fonction de la situation de communication reformuler l information, utiliser des exemples pour pallier un bris de communication rechercher des solutions pour résoudre des problèmes de fonctionnement, utiliser des moyens pour inclure tous les participants dans la discussion, afin d assurer le bon déroulement de la discussion 3. Règles de langue Le temps du récit est au passé L histoire ne contient pas d anglicismes. 4. Présentation La présentation dure entre deux et trois minutes. Le volume et l intonation sont souples et variés. La prononciation est claire. Le débit est naturel. Les gestes soutiennent le récit. La production est fluide et expressive. L intérêt du public est soutenu. Valorisation manifester son engagement dans la réalisation de ses projets de communication mener à bien les projets de communication respecter ses engagements envers les autres dans les situations d apprentissage reconnaître les avantages du bilinguisme dans sa vie culturelle, scolaire et professionnelle relever des défis par la réalisation d un projet créatif en français poursuivre de façon autonome son apprentissage du français PO - 7 e - page 85

21 PO - 7 e - page 86 -I (7 e ) Document de mise en œuvre 1998

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud guide des processus lecture PRÉLECTURE mprendre lire pour l de la conseil scolaire de district catholique LECTURE centre- sud Ce guide contient des conseils et des renseignements pour t aider à produire

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ

LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ LA COMMUNICATION ORALE L EXPOSÉ 2 Programme d études document de mise en œuvre / introduction du domaine Communication orale l exposé LA CULTURE ET L IDENTITÉ 1.0 L ORIENTATION DU DOMAINE CULTURE ET IDENTITÉ

Plus en détail

LA COMPRÉHENSION ORALE SEPTIÈME ANNÉE

LA COMPRÉHENSION ORALE SEPTIÈME ANNÉE LA COMPRÉHENSION ORALE SEPTIÈME ANNÉE INTRODUCTION LA COMPRÉHENSION ORALE L enseignant en immersion centre sa pédagogie sur le vécu de l enfant et utilise des stratégies et des techniques qui respectent

Plus en détail

Ressource en communication orale

Ressource en communication orale Convaincre un public de son point de vue Ressource en communication orale Lancer une invitation Prendre part à une entrevue Présenter une marche à suivre Participer à un jeu de détecteur de mensonges Décrire

Plus en détail

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO)

L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE. Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) L ÉVALUATION DE L ORAL EN CLASSE DE FRANÇAIS AU SECONDAIRE 1 Lizanne Lafontaine, professeure en éducation Université du Québec en Outaouais (UQO) 1 Évaluation de l oral : éléments à considérer Facilités

Plus en détail

LA PRODUCTION ÉCRITE CINQUIÈME ANNÉE

LA PRODUCTION ÉCRITE CINQUIÈME ANNÉE LA PRODUCTION ÉCRITE CINQUIÈME ANNÉE INTRODUCTION LA PRODUCTION ÉCRITE La production écrite est un acte signifiant qui amène l=élève à former et à exprimer ses idées, ses sentiments, ses intérêts, ses

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES ET LANGAGIÈRES STRUCTURE DU RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Activité langagière en situation de RÉCEPTION (1) la mise en œuvre et à l'adaptation de

Plus en détail

STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL

STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL Les stratégies d enseignement découlent d une conception de la langue et de son acquisition en milieu scolaire. Or, selon notre conception, comme la langue est d abord

Plus en détail

3. LES DOMAINES DE L APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE SECONDE IMMERSION (M-S4) ET LES RÉSULTATS D APPRENTISSAGE GÉNÉRAUX

3. LES DOMAINES DE L APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE SECONDE IMMERSION (M-S4) ET LES RÉSULTATS D APPRENTISSAGE GÉNÉRAUX 3. LES DOMAINES DE L APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE SECONDE IMMERSION (M-S4) ET LES RÉSULTATS D APPRENTISSAGE GÉNÉRAUX 3.1 Les réalités langagières correspondant à l apprentissage du français langue

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Année universitaire 20..-20.. Quadrimestre 1 Quadrimestre 2 Nom :... Prénom :... N de matricule :... ULB VUB ISTI Année d étude : BA1 BA2 BA3 MA1 MA2

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

PRODUCTION ÉCRITE QUATRIÈME ANNÉE

PRODUCTION ÉCRITE QUATRIÈME ANNÉE PRODUCTION ÉCRITE QUATRIÈME ANNÉE LA PRODUCTION ÉCRITE La production écrite est un acte signifiant qui amène l'élève à former et à exprimer ses idées, ses sentiments, ses intérêts, ses préoccupations,

Plus en détail

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

1- QU EST-CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE?

1- QU EST-CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE? 1- QU ST-C QU L CAD UOPÉN COMMUN D ÉFÉNC?!"#$$%"!#%& &!%" '! %"($!%" $!% )*! * ") %% )$+$!, %% ), %!!%"!!#" &!!"'!" %"!%")$$!,-!$+#$!%)!! %%!)%%. %, %" &! ), '!"&!)$$!!## '' ))* "%)!!# %% )!(), %!!#*!'!,

Plus en détail

ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle

ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle Document d information - Juin 2015 - Août 2015 - Janvier 2016 Français, langue d enseignement 5 e année du secondaire Écriture 132-520 Gouvernement du

Plus en détail

Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ

Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ Le français pour les professionnels de la santé Le programme Ce programme est conçu pour améliorer la communication entre un patient et un professionnel

Plus en détail

Cours Les phrases de la vie Français de base 3 FRA-B123-4. Alphabétisation

Cours Les phrases de la vie Français de base 3 FRA-B123-4. Alphabétisation Cours Les phrases de la vie Français de base 3 FRA-B123-4 Alphabétisation «Dans connaître il y a naître.» Victor Hugo Présentation du cours Les phrases de la vie Le but du cours Les phrases de la vie

Plus en détail

Répertoire actualisé des documents

Répertoire actualisé des documents Répertoire actualisé des documents 1. Listes de repérage pour l auto-évaluation Dans une documentation séparée ou sur Internet, vous trouverez six listes de repérage. Vous pouvez les utiliser pour vous

Plus en détail

Présentation des Principes fondamentaux de la communication

Présentation des Principes fondamentaux de la communication Présentation des Principes fondamentaux de la communication Voici les Principes fondamentaux de la communication un atelier modulaire! L objectif de cette ressource est de fournir aux animateurs les outils

Plus en détail

Éléments d écriture. être exprimées clairement; être précises; fournir suffisamment de détails pertinents pour que le texte soit intéressant.

Éléments d écriture. être exprimées clairement; être précises; fournir suffisamment de détails pertinents pour que le texte soit intéressant. Éléments d écriture Idée Les idées servent de point de départ à l écriture et elles comportent à la fois le sujet choisi et l intention de l auteur. Elles doivent : être exprimées clairement; être précises;

Plus en détail

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL Ouverts d esprit Ouverts d esprit Nous portons un regard critique sur

Plus en détail

Actualisation linguistique en français et Perfectionnement du français

Actualisation linguistique en français et Perfectionnement du français Ministère de l Éducation et de la Formation Le curriculum de l Ontario de la 9 e à la 12 e année Actualisation linguistique en français et Perfectionnement du français 1999 Table des matières Introduction......................................................

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Adapter le 2 février, 2015 Préambule Dans l esprit de l article 10 de la Chartre des droits et libertés de la personne

Plus en détail

Activité AO 1 (dimensions de l identité)

Activité AO 1 (dimensions de l identité) Activité AO 1 (dimensions de l identité) Nom de l activité AO : Une pub changer les choses! Réalisation de l activité (mois/année) : Mars 2012 Discipline : Éthique et culture religieuse (thème de la Tolérance)

Plus en détail

Typologie des programmes d apprentissage et des certifications

Typologie des programmes d apprentissage et des certifications QU EST - CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE? - Il offre une base commune pour l élaboration de programmes de langues vivantes, de référentiels, d examens, de manuels - Il décrit ce que les apprenants

Plus en détail

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES COMPETENCES DE COMMUNICATION répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (3 à 4 ans) prendre l initiative

Plus en détail

Comprendre, parler et écrire

Comprendre, parler et écrire Comprendre, parler et écrire Source : le Français dans le monde n 351 Comment lire le CECR? Pour naviguer dans les niveaux du CECR et pour vous aider à vous les représenter : Les termes clés A1 A2 B1 B2

Plus en détail

14. Projet d écriture

14. Projet d écriture 14. Projet d écriture Affiche publicitaire : Une soirée de magie Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Une soirée de magie DESCRIPTION DU PROJET Les deux textes qui sont présentés dans ce projet te donneront

Plus en détail

Cours Découverte du monde de l écrit Français de base 1 FRA-B121-4. Alphabétisation

Cours Découverte du monde de l écrit Français de base 1 FRA-B121-4. Alphabétisation Cours Découverte du monde de l écrit Français de base 1 FRA-B121-4 Alphabétisation «De nos jours, il est difficile d obtenir une reconnaissance sociale complète si on ne possède pas une connaissance au

Plus en détail

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Compétences devant être acquise en Objectifs et compétences P1 P3 P5 1. prendre l initiative de poser des questions ou d exprimer son point de vue. Participer

Plus en détail

Cours de langue vivante : objectifs linguistiques

Cours de langue vivante : objectifs linguistiques I.E.P. TOULOUSE Cours de langue vivante : objectifs linguistiques ANGLAIS 1A, 2A, 4A & 5A E. DI PAOLANTONIO 01/11/2015 Cadre européen commun de référence pour les langues - grille d'autoévaluation - «Le

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

À propos d interaction (2)

À propos d interaction (2) fiche pédagogique FDLM N 379 / EXPLOITATION DES PAGES 26-27 PAR PAOLA BERTOCCHINI ET EDVIGE COSTANZO LES INTERACTIONS EN CLASSE DE LANGUE CONSTI- TUENT UN RÉSEAU COMPLEXE QUI CONCERNE ENSEI- GNANT ET APPRENANTS,

Plus en détail

EVALUATION NIVEAU A1 ANGLAIS

EVALUATION NIVEAU A1 ANGLAIS EVALUATION NIVEAU A1 du cadre Européen Commun de Référence pour les Langues. ANGLAIS Diocèse de NICE 2009 2010 INTRODUCTION Ces évaluations ont été conçues par le groupe des enseignants personnes ressources

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

L enseignement des habiletés sociales 5

L enseignement des habiletés sociales 5 L enseignement des habiletés sociales 5 «la profession même d enseignant nous amène à tenter de former non seulement de bons apprenants, mais de bonnes personnes.» [Traduction] Alfie Kohn. «Caring Kids:

Plus en détail

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010 L Y C E E Rue du général Decaen 95120 ERMONT Téléphone : 0130727422 Télécopie : 0130725348 Année 2009-2010 SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE PILIER 1 : MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE PILIER 2 : PRATIQUE

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Document d appui en littératie septembre 2015 Dans ce document, le genre masculin est utilisé

Plus en détail

Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel. Niveau

Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel. Niveau Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel Niveau 6 Dans la présente leçon, les élèves auront l occasion d évaluer des conseils financiers donnés par des membres de leur famille et des experts de

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 7.5 examiner les caractéristiques inhérentes

Plus en détail

«La notion de stratégie d apprentissage»

«La notion de stratégie d apprentissage» fiche pédagogique FDLM N 373 / EXPLOITATION DES PAGES 24-25 PAR PAOLA BERTOCHINI ET EDVIGE COSTANZO «La notion de stratégie d apprentissage» PUBLIC : FUTURS ENSEIGNANTS EN FORMATION INITIALE ET ENSEIGNANTS

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

4 ème Année Moyenne. Programmes de la 4 ème année moyenne

4 ème Année Moyenne. Programmes de la 4 ème année moyenne 4 ème Année Moyenne 27 SOMMAIRE 1- Rappel des finalités et des objectifs de l enseignement de la discipline au collège. 2- Objectifs de l enseignement du français en 4 ème AM. 2.1- Profil d entrée. 2.2-

Plus en détail

[ÉLÉMENTAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE SENS CIVIQUE SENS CIVIQUE

[ÉLÉMENTAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE SENS CIVIQUE SENS CIVIQUE SENS CIVIQUE L école offre aux élèves un environnement exceptionnel pour faire preuve d implication sociale. Tout au long de la section Sens civique, les élèves découvrent de quelles façons l implication

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement

Trousse d éducation pour adultes du Recensement Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 2 : Le processus du recensement Aperçu Dans cette activité, les élèves apprendront le processus à suivre pour remplir le questionnaire du

Plus en détail

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal 1. Rappels des programmes 2008 Rappels des connaissances et compétences que les élèves doivent maîtriser Grammaire : Au cycle 2 : 1. identification du

Plus en détail

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre.

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Une phrase, qui accompagnait le dévoilement de l illustration,

Plus en détail

Attention, construction!

Attention, construction! GUIDE PÉDAGOGIQUE MATERNELLE JARDIN D ENFANTS Attention, construction! ÉMISSION DE LA SÉRIE CARMEN À LA CAMPAGNE n ème o n o h p Le ette! en ved Ce guide propose des stratégies d enseignement pour développer

Plus en détail

Regard critique. heures de services communautaires. 1) pas nécessaire 2) un peu important 3) important 4) très important

Regard critique. heures de services communautaires. 1) pas nécessaire 2) un peu important 3) important 4) très important Regard critique Intervention / Ça roule de plaisir Animateurs / animatrices jeunesses Au cours des derniers mois, tu as participé au programme innovateur Ça roule de plaisir. Nous avons tenté d offrir

Plus en détail

J annonce! Oyez! Oyez! J écris une petite annonce.

J annonce! Oyez! Oyez! J écris une petite annonce. J annonce! Oyez! Oyez! J écris une petite annonce. Faire ou revoir les exercices des numéros 1, 4, 6 et 8 dans Mon coffre à outils avant de commencer ce projet. FRANÇAIS 20-4 Écriture Nom : Thématique

Plus en détail

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 PELISSERO Christian Institut franco-japonais de Tokyo, formateur labellisé TV5 cpelissero@institut.jp D'abord, je voudrais remercier tous les participants à cet atelier.

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L EXAMEN

PRÉSENTATION DE L EXAMEN PRÉSENTATION DE L EXAMEN UN NOUVEAU DELF POUR LES SYSTÈMES SCOLAIRES Le DELF scolaire est une version du DELF 1 er degré réservée aux publics en situation scolaire. Il est mis en place à l étranger dans

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français.

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Projet de recherche Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Réalisé lors du stage de formation au CIEP, Sèvres du 22 avril au 2 mai 2014 Par Roopa

Plus en détail

http://www.sup.adc.education.fr/btslst 1) Deux parties distinctes composent l évaluation des épreuves orales :

http://www.sup.adc.education.fr/btslst 1) Deux parties distinctes composent l évaluation des épreuves orales : Nantes, le 27 mars 2007 Epreuves orales d anglais des BTS Electrotechnique et Industries Plastiques Europlastic Les épreuves finales de BTS Electrotechnique et Industries Plastiques Europlastic ont changé

Plus en détail

Dire l essentiel. Je fais un chèque. Je crée un dépliant.

Dire l essentiel. Je fais un chèque. Je crée un dépliant. Dire l essentiel. Je fais un chèque. Je crée un dépliant. Faire ou revoir les exercices des numéros 2, 5 et 6 dans Mon coffre à outils avant de commencer ce projet. FRANÇAIS 10-4 Écriture Nom : Thématique

Plus en détail

Clé de correction. Test basé sur les normes. Français langue première 6 e année. Communication orale L écoute

Clé de correction. Test basé sur les normes. Français langue première 6 e année. Communication orale L écoute Clé de correction Test basé sur les normes Français langue première 6 e année Communication orale L écoute Printemps 2005 Tous droits réservés 2005, la Couronne du chef du Manitoba représentée par le ministre,

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Modules de langues, langages et techniques de communication

Modules de langues, langages et techniques de communication Cadre Européen Commun de Référence en Langues (CECRL) Echelle globale MODULES NIVEAU DESCRIPTIF anglais français expérimenté expérimenté C2 Peut comprendre sans effort pratiquement tout ce qu il/elle lit

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité»

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» «Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» Compte-rendu de la formation Les 16 et 17 novembre 2011 Organisme prestataire : la FOCEL Seine et Marne, Ligue de l Enseignement Intervenante : Céline

Plus en détail

Génie mécanique - Grilles d évaluation du projet Étapes 1 et 2

Génie mécanique - Grilles d évaluation du projet Étapes 1 et 2 Génie mécanique - Grilles d évaluation du projet Étapes 1 et 2 Les grilles d évaluation que je vous fais parvenir sont généralement utilisées pour l évaluation des projets. Utilisées depuis près d une

Plus en détail

Les principes de la communication orale

Les principes de la communication orale Cours 2 Les principes de la communication orale LIN2512 La communication orale : fondements et didactique UQAM Christian Dumais 20 janvier 2009 Plan de la rencontre Intentions de la rencontre : Connaître

Plus en détail

Rapport sur le Sommet sur l intimidation

Rapport sur le Sommet sur l intimidation Rapport sur le Sommet sur l intimidation Éducation et Développement de la petite enfance Message du ministre Au nom du ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance, je suis heureux

Plus en détail

Cours Communications et monde du travail FRA-P107-4. Présecondaire

Cours Communications et monde du travail FRA-P107-4. Présecondaire Cours Communications et monde du travail FRA-P107-4 Présecondaire «La différence entre le succès et l'échec est la capacité à communiquer clairement et efficacement.» Bakshian, Aram, jr Présentation du

Plus en détail

M2S. Formation Communication orale. formation. Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication

M2S. Formation Communication orale. formation. Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication Formation Communication orale M2S formation Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication Accueil téléphonique Etre professionnel au téléphone Développer sa capacité

Plus en détail

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA)

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Prise de contact La prise de contact ne fait pas concrètement partie de la situation d enseignement- apprentissage.

Plus en détail

6 ème A.E.P Palier 3 Situation2

6 ème A.E.P Palier 3 Situation2 6 ème A.E.P Palier 3 Situation2 Compétence2 : Palier 3 Au terme du troisième palier de la 6 e année, face à une situation de communication et à partir d'images, de textes et/ou de documents, l'élève produit,

Plus en détail

Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire

Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire 1. Tableau récapitulatif... 2 2. Enoncé et consigne données aux... 3 3. Objectifs et analyse a priori... 3 4. Scénario

Plus en détail

Les activités rythmiques (1-6)

Les activités rythmiques (1-6) PROGRAMME D ÉTUDES - ÉDUCATION PHYSIQUE - PRIMAIRE ET ÉLÉMENTAIRE 123 1 ère année 2e année 3e année 1. Exécuter des habiletés motrices au son de la musique. (RAG 1) 1. Exécuter des habiletés motrices au

Plus en détail

M Projet d écriture FLA 20-2. Le dialogue : Le racisme, parlons-en! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

M Projet d écriture FLA 20-2. Le dialogue : Le racisme, parlons-en! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE M Projet d écriture Le dialogue : Le racisme, parlons-en! FLA 20-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : L Ça doit arrêter! Lecture M Le racisme, parlons-en!

Plus en détail

Test de dépistage de l analphabétisme

Test de dépistage de l analphabétisme Test de dépistage de l analphabétisme Test de dépistage de l analphabétisme Guide de passation Ce test de dépistage de l analphabétisme est constitué de deux parties, soit le volet lecture (divisée en

Plus en détail

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage Le langage à l école maternelle Scéren Les difficultés d apprentissage du langage Le rôle premier de l enseignant est de suivre les progrès de ses élèves et de créer les conditions pour les susciter. Ce

Plus en détail

Correspondance L1 24 Production de l oral (PER) et les manuels de français Mon manuel de français et L île aux mots

Correspondance L1 24 Production de l oral (PER) et les manuels de français Mon manuel de français et L île aux mots Direction de l'instruction publique du canton de Berne Avril 2014 COMEO Commission des moyens d enseignement et du plan d études du canton de Berne Correspondance L1 24 Production de l oral (PER) et les

Plus en détail

Techniques de questionnement axées sur les solutions

Techniques de questionnement axées sur les solutions Techniques de questionnement axées sur les solutions 1 Questions circulaires 1.1 Brève description de la méthode Les questions circulaires ont été développées dans les domaines du coaching et de la consultation

Plus en détail

Animation pédagogique Enseigner l oral au CP et au CE1 Ecole Robert-Desnos PARTIE 1

Animation pédagogique Enseigner l oral au CP et au CE1 Ecole Robert-Desnos PARTIE 1 Animation pédagogique Enseigner l oral au CP et au CE1 Ecole Robert-Desnos PARTIE 1 Laurent Peter, IEN - Isabelle Michel, CPAIEN Zone Maghreb -Est Machreck 9 octobre et 27 novembre 2013 Plan de l intervention

Plus en détail

BILAN FORMATIF Stage IV

BILAN FORMATIF Stage IV Nom du stagiaire : Programme : Nom de l enseignant associé : École : Nom de la direction de l école : Commission scolaire : Nom du superviseur : BILAN FORMATIF Stage IV AGE EN RESPONSABILITÉ au préscolaire

Plus en détail

MAITRISE DE SOI ÉCOLE SECONDAIRE PREMIER ET DEUXIÈME CYCLES

MAITRISE DE SOI ÉCOLE SECONDAIRE PREMIER ET DEUXIÈME CYCLES MAITRISE DE SOI ÉCOLE SECONDAIRE PREMIER ET DEUXIÈME CYCLES Les élèves ayant des troubles d apprentissage ou un trouble du déficit de l attention avec hyperactivité (TDA/H) ont souvent de la difficulté

Plus en détail

Protocole d intervention en situation de crise

Protocole d intervention en situation de crise Protocole d intervention en situation de crise École : Date : 20 1) Personnes répondantes au protocole Personnel régulier Substituts 2) Nom de code 3) Lieux pouvant accueillir l élève en difficulté 4)

Plus en détail

Réunions et entretiens

Réunions et entretiens Réunions et entretiens Quelques conseils! Introduction Notre métier de consultant s inscrit essentiellement dans une dynamique relationnelle entre les divers acteurs de l entreprise concernés par les Systèmes

Plus en détail

LES ATELIERS DU PARLER VRAI

LES ATELIERS DU PARLER VRAI LES ATELIERS DU PARLER VRAI COMMUNICATION POUR ADULTES PROGRAMME SAISON 2012/2013 JEAN LUC COHEN 3 2 s é a n c e s d e 2 h e u r e s 1 9 s é q u e n c e s 5 m o d u l e s 1 b i l a n d e s a c q u i s

Plus en détail

Compagnonnage en milieu de travail

Compagnonnage en milieu de travail Programme d apprentissage en milieu de travail Compagnonnage en milieu de travail Outil de référence pour compagne et compagnon Technicien et technicienne de véhicules récréatifs Note Dans le but d alléger

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

BORS EDIT TRADUCTION EN CLASSE DE LANGUE

BORS EDIT TRADUCTION EN CLASSE DE LANGUE BORS EDIT TRADUCTION EN CLASSE DE LANGUE Bien qu elle ait été bannie pendant longtemps de la pédagogie des langues, la traduction est cependant une activité que nous pratiquons tous naturellement. On traduit

Plus en détail

Banque de stratégies d écriture

Banque de stratégies d écriture Banque de stratégies d écriture Pour un enseignement explicite De la 1 re à la 7 e année Document d appui pour les programmes d études de français langue première et de français langue seconde immersion

Plus en détail

La démarche du message clair

La démarche du message clair La démarche du message clair Au fil des mois passés à la maternelle, l enfant prend de plus en plus conscience des liens qui le lient aux autres et de l importance de développer une saine interdépendance

Plus en détail

Institut Jean-Pierre Lallemand

Institut Jean-Pierre Lallemand Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (2 e partie) (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2011-2012 Cours de

Plus en détail

Le Cadre européen commun de référence pour les langues

Le Cadre européen commun de référence pour les langues Le Cadre européen commun de référence pour les langues Bibliographie Beacco J.-C. (2005) : Niveau A1 pour le français : un référentiel, Paris, Didier Beacco J.-C., Bouquet S., Porquier R. (2004) : Le niveau

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences eduscol Physique-chimie Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Grilles de compétences Mai 2010 mise à jour le 29 juin 2010 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/pc FORMER

Plus en détail

Titre de la SA12 : Prêt pour un prêt? Auteurs : Valérie Damoiseau et Charles Durocher Commission scolaire : CSDM Durée approximative : 3 h

Titre de la SA12 : Prêt pour un prêt? Auteurs : Valérie Damoiseau et Charles Durocher Commission scolaire : CSDM Durée approximative : 3 h Francisation NIVEAU 7 LAN-5079-10 Des communications sur des thèmes concrets Titre de la SA12 : Prêt pour un prêt? Auteurs : Valérie Damoiseau et Charles Durocher Commission scolaire : CSDM Durée approximative

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1

GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1 ACADEMIE DE MONTPELLIER Groupe académique d inspecteurs et formateurs en langues vivantes GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1 Etre capable de comprendre les points

Plus en détail