Cuves pour Spectrophotomètres

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cuves pour Spectrophotomètres"

Transcription

1 Cuves pour Spectrophotomètres Tél : Fax : Page 25

2 TRAYCELL Ultra Micro Cuve à Fibres Optiques La TrayCell Hellma est une ultra micro cuve à fibres optiques intégrées. Conçue pour analyser de très petites quantités d'échantillon, tels que ADN/ARN ou protéines, elle permet une mesure précise et reproductible. Ses dimensions sont celles d'une cuve standard, ce qui permet son utilisation dans la plupart des spectrophotomètres. L'utilisation d'un système de renvoi du faisceau intégré à la cuve et de fibres optiques, permet l'analyse par simple dépôt sur la fenêtre de mesure située au sommet de la cuve. Le trajet optique est généré lorsque le capuchon est mis en place. Ce dernier, équipé de soupapes pour éviter toute surpression, possède également un détrompeur pour un positionnement reproductible. La nature du capuchon utilisé permet de définir le trajet optique souhaité (0,2 ou 1mm). Par rapport à une cuve standard de 10mm de trajet optique, cela équivaut respectivement à une dilution virtuelle par 50 ou par 10. Cette spécificité permet un gain de temps et contourne le facteur d'erreur lié à la dilution. Le volume nécessaire pour l'analyse est de 3 à 5µl pour le capuchon de 1mm, et de 0,7 à 4µl pour le capuchon de 0,2mm. Si on le souhaite, l'échantillon peut être récupéré pour d'autres mesures. Exemple d'application : Quantification d'acides nucléiques. Pendant les différentes étapes (remplissage et nettoyage), la cuve peu rester dans le spectrophotomètre. Cela lui assure un positionnement identique entre la mesure de la référence et celle de l'échantillon. Prix Tarif H.T. = 2 564,70 Pour déterminer la concentration en acide nucléique d'un échantillon, on mesure son absorbance à la longueur d'onde de 260nm (A260) et on utilise une variante de la loi de Beer Lambert : Concentration [ng/µl] = absorbance (260nm) x Facteur (avec Facteur = Facteur spécifique de l'échantillon x Facteur virtuel de dilution) Le facteur spécifique correspond à la valeur de concentration de l'échantillon pour laquelle, à la longueur d'onde considérée (260nm) et dans une cuve de 10mm de trajet optique, une absorbance de 1 est observée. Du fait des trajets optiques réels de la TrayCell qui sont de 0,2mm ou 1mm, les facteurs de dilution respectifs de 50 ou de 10 doivent être pris en compte. Ceci étant, pour les différents types d'acides nucléiques, la gamme dynamique moyenne ramenée à la concentration de l'échantillon est la suivante (fonction également du trajet optique) : Capuchon 1mm Capuchon 0,2mm (facteur virtuel de dilution : 10) (facteur virtuel de dilution : 50) [ng/µl] * [ng/µl] * Domaine total de mesure [ng/µl] * dsdna ssdna ssrna Oligo * Les concentrations sont calculées à partir d'absorbance obtenue avec un spectrophotomètre milieu de gamme. Tél : Fax : Page 26

3 Cuves pour Spectrophotomètres Macro Cuves 100 OS 1 45x , OS 2 45x , OS 5 45x , OS 10 45x , OS 50 45x , QS 1 45x , QS 2 45x , QS 5 45x , QS 10 45x , QS 50 45x , QX 1 45x , QX 2 45x , QX 5 45x , QX 10 45x , QX 50 45x , B QS 10 45x Sur demande OS 1 48x , OS 2 48x , OS 5 46x , OS 10 46x , OS 50 46x , QS 1 48x , QS 2 48x , QS 5 46x , QS 10 46x , QS 50 46x , QX 1 48x , QX 2 48x , QX 5 46x , QX 10 46x , QX 50 46x Sur demande 6030 OG 10 45x , OG 50 45x , UV 10 45x ,00 OS : Verre Optique Spécial nm QS : Quartz Suprasil nm UV : Quartz Hérasil nm QX : Quartz Suprasil nm OG : Verre Optique nm Cuves appairées : supplément de 4,50 HT par cuve. Cuves pour Polarimétrie : supplément de 17,50 HT par cuve. N' HESITEZ PAS A NOUS CONTACTER POUR D'AUTRES TYPES DE CUVES Tél : Fax : Page 27

4 Cuves pour Spectrophotomètres Semi Micro Cuves 6040 OG 10 45x mm 3.2mm 41, UV 10 45x mm 3.2mm 70, OS 10 45x mm 3.2mm 47, QS 10 45x mm 3.2mm 84, QX 10 45x mm 3.2mm 105, OS 50 45x mm 3.2mm 98, QS 50 45x mm 3.2mm 180, B OS 10 48x mm 3.2mm 60,50 104B QS 10 48x mm 3.2mm 138, QS 10 45x mm 9mm 105,50 108B QS 10 45x mm 9mm 179,00 104B 108 / 108B 114 OS 10 46x mm 3.2mm 90, QS 10 46x mm 3.2mm 122,50 114B OS 10 46x mm 3.2mm sur demande 114B QS 10 46x mm 3.2mm 196,00 Micro Cuves 114 / 114B OS 10 45x mm 3.2mm 50, QS 10 45x mm 3.2mm 92, B OS 10 45x mm 3.2mm 65, B QS 10 45x mm 3.2mm 153, QS 10 25x mm 1.5mm 73,00 105B QS 10 25x mm 1.5mm 146, / B QS B QS T.O. Dim (mm) Vol µl Fenêtre Base Prix H.T. 105 / 105B 10 45x mm 9mm 108, x mm 9mm 199, / B 115 QS 10 40x mm 1.5mm 126,00 115B QS 10 40x mm 1.5mm 216,00 OS : Verre Optique Spécial nm QX : Quartz Suprasil nm QS : Quartz Suprasil nm OG : Verre Optique nm UV : Quartz Hérasil nm Cuves appairées : supplément de 4,50 HT par cuve. Cuves pour Polarimétrie : supplément de 17,50 HT par cuve. N' HESITEZ PAS A NOUS CONTACTER POUR D'AUTRES TYPES DE CUVES 115 / 115B Tél : Fax : Page 28

5 Cuves pour Spectrophotomètres Ultra Micro Cuves QS 10 45x x2mm 206, QS 10 45x x2mm 206, QS 10 45x x2mm 206, / / Cuves pour Agitation QS 10 45x , QS 10 49,5x , QS 10 45x , QS 10 49,5x12, , / / / Cuves à Circulation 170 OS 1 35x12, x6.5mm 309, QS 1 35x12, x6.5mm 339, QS 2 35x12, x6.5mm 339, OS 10 45x x6.5mm 202, QS 10 45x x6.5mm 235, QS 0,2 35x12,5 12,4 17.5x3.5mm 505, QS 1 35x12, x3.5mm 391, QS 2 35x12, x3.5mm 391, QS 10 48x x4mm 226, QS 10 45x x4mm 235, QS 10 35x x3.5mm 287, OS 10 45x Ø = 3mm 195, QS 10 45x Ø = 3mm 244, OS 10 45x Ø = 2mm 214, / / T.O. Dim (mm) Vol µl Fenêtre Prix H.T OS 10 35x Ø = 3mm 253, QS 10 35x Ø = 3mm 296,50 OS : Verre Optique Spécial nm QX : Quartz Suprasil nm QS : Quartz Suprasil nm OG : Verre Optique nm UV : Quartz Hérasil nm Cuves appairées : supplément de 4,50 HT par cuve. Cuves pour Polarimétrie : supplément de 17,50 HT par cuve. N' HESITEZ PAS A NOUS CONTACTER POUR D'AUTRES TYPES DE CUVES Tél : Fax : Page 29

6 Cuves pour Spectrophotomètres Cuves Tandem T.O. Dim (mm) Vol µl Prix H.T. 238 QS 2x x12.5 2x ,50 Cuves pour Fluorimètrie 238 T.O. Dim (mm) Vol µl Nb Fenêtres Prix H.T. 101 OS 10 45x , QS 10 45x , OS 10 46x , QS 10 46x , / 111 T.O. Dim (mm) Vol µl Nb Fenêtres Prix H.T. 104F OS 10x4 45x ,00 104F QS 10x4 45x , F QS 10x4 45x ,50 T.O. Dim (mm) Vol µl Nb Fenêtres Prix H.T. 108F QS 10x4 45x ,50 104F / F T.O. Dim (mm) Vol µl Nb Fenêtres Prix H.T F QS 10x2 45x ,00 108F 114F QS 10x4 46x ,00 115F QS 10x2 40x ,00 T.O. Dim (mm) Vol µl Nb Fenêtres Prix H.T QS 10x2 45x x2 296, QS 3x3 45x x3 306, F / 114F / 115F T.O. Dim (mm) Vol µl Prix H.T F QS 10x10 45x , / F QS 10x x ,50 T.O. Dim (mm) Vol µl Prix H.T F / F F QS 10x4 45x , F QS 10x4 49.5x ,00 Accessoires de Cuves F / F Désignation Cale de compensation de 9mm pour cuve de 1mm Cale de compensation de 8mm pour cuve de 2mm Cale de compensation de 5mm pour cuve de 5mm. Prix H.T. 36,80 36,80 36,80 OS : Verre Optique Spécial nm QS : Quartz Suprasil nm UV : Quartz Hérasil nm QX : Quartz Suprasil nm OG : Verre Optique nm Cuves appairées : supplément de 4,50 HT par cuve. Cuves pour Polarimétrie : supplément de 17,50 HT par cuve. N' HESITEZ PAS A NOUS CONTACTER POUR D'AUTRES TYPES DE CUVES Tél : Fax : Page 30

7 Accessoires Solution de nettoyage : Hellmanex Désignation Hellmanex concentré pour nettoyage des cuves. Bidon de 1L. Prix H.T. 39,00 Hellmanex III est un concentré alcalin qui lorsqu'il est dilué dans l'eau (la dose conseillée est de 0.5 à 2%), produit une solution très efficace pour le nettoyage du verre, du quartz, saphir et porcelaine. Il élimine automatiquement les matières contaminantes telles que graisses, huiles, sang séché, protéines, silicones et toutes traces de nombreuses substances organiques et inorganiques. Ce produit correspond aux normes internationales concernant les prescriptions de la dégradation biologique. Le tableau ci-après indique approximativement le temps du traitement en fonction de la température : Concentration Température C Temps minutes % de volume * * * en quartz uniquement Nettoyage des cuves Tél : Fax : Page 31

8 Lecteurs et Laveurs de microplaque Tél : Fax : Page 32

10. Instruments optiques et Microscopes Photomètre/Cuve

10. Instruments optiques et Microscopes Photomètre/Cuve 0. Instruments s et Microscopes GENERAL CATALOGUE 00/ Cuve à usage unique pour spectrophotomètre Cuve jetable, moulée en et en pour UV. Avec parois traitées Kartell ment pour une transparence optimale

Plus en détail

Etalons de Métrologie

Etalons de Métrologie Etalons de Métrologie Pour le contrôle qualité de vos mesures: Spectrophotomètres Lecteurs de microplaque Polarimètre Réfractomètre Saccharoflex MAINTENANCE CONSOMMABLE INSTRUMENTATION Absorption moléculaire

Plus en détail

CONSOMMABLES. Tubes polarimètres. Cuves spectrophotomètres. Lampes spectrophotomètres

CONSOMMABLES. Tubes polarimètres. Cuves spectrophotomètres. Lampes spectrophotomètres CONSOMMABLES Tubes polarimètres Cuves spectrophotomètres Lampes spectrophotomètres Chemin des Abeils.30110 BRANOU LES TAILLADES. Tél. : 04.66 30.57. 75 Fax : 04.66.30.46.21 Spectrophotomètres SECOMAM CONSOMMABLES

Plus en détail

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Double faisceau avec optiques parfaitement stables. Bande passante 1,5 nm. Logiciel de navigation Jenway Flight

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose Méthode OIV-MA-AS311-02 Méthode Type II 1. Définition Le glucose et le fructose peuvent être dosés individuellement par une méthode enzymatique, en vue seulement du calcul du rapport glucose/fructose.

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

Spectrophotomètres. Spectrophotomètres modèle 6700. Les spectrophotomètres Série 67 : 3 modèles uniques

Spectrophotomètres. Spectrophotomètres modèle 6700. Les spectrophotomètres Série 67 : 3 modèles uniques Spectrophotomètres Les spectrophotomètres Série 67 : 3 modèles uniques Forte de son expérience en spectrophotométrie, la société Jenway a mis au point une série de spectrophotomètres nouvelle génération.

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

UviLight XTW Spectrophotomètre UV-Vis

UviLight XTW Spectrophotomètre UV-Vis Enseignement Agro-alimentaire Sciences Chimie Recherche Laboratoires de référence UviLight XTW Spectrophotomètre UV-Vis Accédez aux meilleures performances grâce à des spécificités optiques supérieures

Plus en détail

PRISE EN MAIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMADZU U.V. 240

PRISE EN MAIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMADZU U.V. 240 I.N.S.. DE ROUEN Laboratoire de Chimie nalytique U.V. N PRISE EN MIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMDZU U.V. 240. OBJECTIFS - Choix des paramètres nécessaires pour un tracé de spectre. - Utilisation

Plus en détail

Mallette Métrologie Contrôle des spectrophotomètres

Mallette Métrologie Contrôle des spectrophotomètres 1 MATERIEL Mallette Métrologie 2 PRINCIPE Le présent mode opératoire vise à décrire les différentes étapes à suivre afin de : - Vérifier l exactitude de la longueur d onde de 250 à 650 nm sous condition

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE:

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Université de Créteil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: UV-visible Année universitaire 2003/2004 Sommaire. I. SPECTRE D EMISSION DE LA LAMPE

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un CHAPITRE 6 : LE SPECTROPHOTOMETRE Objectifs pédagogiques : Citer les principaux éléments d un dun spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre p Savoir changer l ampoule

Plus en détail

Logiciel Wingsm Module Caisse

Logiciel Wingsm Module Caisse Logiciel Wingsm Module Caisse Etalement de paiement Orange Mode d emploi Version 1.2 20/10/2014 1 1. Table des matières 2. Préambule... 3 3. Prérequis... 3 3.1. Activation de la fonction Paiement étalé

Plus en détail

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA)

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Di Pascoli Thomas Mouton Julia (M1 S2 VRV) I) Introduction L eau minérale Contrex est connue pour être riche en minéraux, notamment

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

DILUTION DES MILIEUX HAUTEMENT CONCENTRÉS EN PARTICULES SYSTÈME DE DILUTION VKL

DILUTION DES MILIEUX HAUTEMENT CONCENTRÉS EN PARTICULES SYSTÈME DE DILUTION VKL FICHE PRODUIT - Les concepts de base relatant de la production et des caractéristiques d un aérosol ou de poudres de test sont définis et décrits par des normes. Les caractéristiques de base d un aérosol

Plus en détail

AUSILAB TM Une gamme complète de détergents pour le lavage de la verrerie

AUSILAB TM Une gamme complète de détergents pour le lavage de la verrerie AUSILAB TM Une gamme complète de détergents pour le lavage de la verrerie CARLO ERBA Reagents Un partenaire de choix pour le laboratoire et l industrie CARLO ERBA Reagents, fournisseur reconnu de produits

Plus en détail

Étude de validation du Bluestar Forensic

Étude de validation du Bluestar Forensic Étude de validation du Bluestar Forensic I. Matériels et matières utilisés II. des tests 2.1. Détermination du seuil de sensibilité du kit Bluestar 2.2. Détermination de taches en fonction de leur volume

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS ISO/IEC 17025 Chapitre 5 : EXIGENCES TECHNIQUES QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE Nicole GRABY PA/PH/OMCL (07)

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme.

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. Les objectifs de cette séance : - Apprendre à faire une réaction enzymatique. - Adapter les manipulations de chimie en TP de biologie. - Savoir

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Appareil de décontamination et de pré-conditionnement de tous types de récipients. Economique et reproductible.

Appareil de décontamination et de pré-conditionnement de tous types de récipients. Economique et reproductible. 1 Appareil de décontamination et de pré-conditionnement de tous types de récipients. Economique et reproductible. Analab vous propose des appareils pour laver, décontaminer et conditionner une grande variété

Plus en détail

Nous sommes content de pouvoir vous informer de nouvelles innovations de notre gamme EOS - les tampons flash de COLOP:

Nous sommes content de pouvoir vous informer de nouvelles innovations de notre gamme EOS - les tampons flash de COLOP: 3 Février 2008 N O U V E L L E S - SYSTEME TAMPON FLASH Nous sommes content de pouvoir vous informer de nouvelles innovations de notre gamme EOS - les tampons flash de COLOP: 1) Tailles EOS X-Large 110,

Plus en détail

CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL

CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL COI/T.20/Doc. nº 5/Rév. 1 septembre 2007 FRANÇAIS Original: ESPAGNOL Príncipe de Vergara, 154 28002 Madrid España Telef.: +34 915 903 638 Fax: +34 915 631 263 - e-mail: iooc@internationaloliveoil.org

Plus en détail

Résumé. Introduction

Résumé. Introduction Résumé Dans cette expérience, nous nous sommes familiarisées avec la spectrophotométrie d absorption moléculaire (UV-Visible) à l aide de la molécule de pyridoxine. Introduction La première partie de cette

Plus en détail

Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie?

Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie? Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie? TP : La bouillie bordelaise : Dosage par étalonnage. Document 1 : la spectroscopie UV-visible Une espèce chimique est susceptible d interagir

Plus en détail

Rapport 3 Dosage de la caféine dans des sodas et des boissons énergisantes par spectroscopie UV

Rapport 3 Dosage de la caféine dans des sodas et des boissons énergisantes par spectroscopie UV Rapport 3 Dosage de la caféine dans des sodas et des boissons énergisantes par spectroscopie UV Raphaël Braunschweig, Stefan Binder Groupe A, Binôme 3 Résultats selon Benjamin Buhr et Lucile Koch-Schlund

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

Appareil de décontamination et de pré-conditionnement de tous types de récipients. Economique et reproductible.

Appareil de décontamination et de pré-conditionnement de tous types de récipients. Economique et reproductible. 1 Appareil de décontamination et de pré-conditionnement de tous types de récipients. Economique et reproductible. Analab vous propose des appareils pour laver, décontaminer et conditionner une grande variété

Plus en détail

SOLUSCOPE 3. La valeur sûre

SOLUSCOPE 3. La valeur sûre SOLUSCOPE 3 La valeur sûre SOLUSCOPE 3 une Machine rapide Pour un nettoyage et une désinfection efficace Un cycle 1 complet en 20 minutes UN TEMPS DE TRAITEMENT OPTIMAL Le cycle de traitement complet du

Plus en détail

Excel. Quelques traitements statistiques

Excel. Quelques traitements statistiques Excel Quelques traitements statistiques Rachid BOUMAZA Département ETIC Institut National d'horticulture Angers Sommaire 1. Tirer au hasard 2. Saisie des données 3. Comparer deux moyennes 4. Analyse de

Plus en détail

L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance. Application à la liaison Grenoble Sisteron

L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance. Application à la liaison Grenoble Sisteron L'amélioration des performances économiques des territoires : méthodologie des cartes de performance Application à la liaison Grenoble Sisteron **** 1 Sommaire Introduction : les facteurs de développement

Plus en détail

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires CANEGE Leçon 9 Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : comprendre le fonctionnement d une organisation dépôt central

Plus en détail

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide La constante d autoprotolyse de l eau, K W, est égale au produit de K a par K b pour un couple acide/base donné : En passant en échelle logarithmique, on voit donc que la somme du pk a et du pk b d un

Plus en détail

Notes techniques et réflexions

Notes techniques et réflexions Notes techniques et réflexions Comparaison par mesure des consommations annuelles d énergie de la vaisselle faite manuellement et en lave vaisselle Auteur : Olivier SIDLER Octobre 998 Ingénierie énergétique

Plus en détail

Analyseurs de Toxicité LAR Tox Alarm & Nitritox

Analyseurs de Toxicité LAR Tox Alarm & Nitritox Analyseurs de Toxicité LAR Tableau d applications COT XY Purity UV DCO DBO / Toxicité QuickTOC QuickTONb QuickTOC effluent QuickTOC condensate QuickTOC purity QuickTOC pharma QuickTOCNPO QuickTOCuv Elox100

Plus en détail

I. Spectroscopie UV - visible

I. Spectroscopie UV - visible hap. A5 Spectres UV visible et I I. Spectroscopie UV - visible 1- ouleurs et solutions La lumière blanche contient toutes les radiations visibles dont les couleurs s'étendent du rouge au violet. - le vert

Plus en détail

INDEXATION GASOIL WINTRANS 9.17 17/10/13

INDEXATION GASOIL WINTRANS 9.17 17/10/13 WINTRANS 9.17 17/10/13 Page 1 sur 25 Page 1 sur 25 Page 1 sur 25 Table des matières INTRODUCTION... 3 LE TYPE INDICE... 4 LES INDICES... 8 L'INDICE DE DEPART DU CLIENT... 9 LE CALCUL... 11 LE TYPE D'INDICE

Plus en détail

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction Objectifs : Comprendre le principe de fonctionnement d un spectrophotomètre. Mettre en œuvre un protocole expérimental pour caractériser une espèce colorée.

Plus en détail

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00)

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00) Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00) BON COURAGE ET BONNE ANNÉE À TOUTES ET À TOUS Documents non autorisés - Calculatrice autorisée Justifier les calculs Séparer calcul littéral

Plus en détail

SEFRAM 7940 Mesureur de puissance optique

SEFRAM 7940 Mesureur de puissance optique SEFRAM 7940 Mesureur de puissance optique Sommaire 1. Généralités 3 2. Spécifications 3 3. Votre appareil et ses accessoires 4 4. Face avant 4 5. Mise en œuvre 5 6. Maintenance 9 7. Dépannage 9 8. Remplacement

Plus en détail

7 - Disques abrasifs. Disques de tronçonnage et meulage... 7-1 à 7-4 7 ABRASIFS DISQUES PRODUITS DE SOUDAGE PROFESSIONELS

7 - Disques abrasifs. Disques de tronçonnage et meulage... 7-1 à 7-4 7 ABRASIFS DISQUES PRODUITS DE SOUDAGE PROFESSIONELS 7 - Disques abrasifs Disques de tronçonnage...... 7-1 à 7-4 WELDLINE offre une gamme de disques abrasifs destinés aux applications industrielles EN 12413 EN 13743 Deux disques de coupe extra-fins (1mm)

Plus en détail

L opérateur peut donc travailler en toute sécurité sur le dessus des citernes et/ou iso containers.

L opérateur peut donc travailler en toute sécurité sur le dessus des citernes et/ou iso containers. La passerelle à abattant vous assure un accès aisé et sécurisé aux dômes des camions citernes depuis une plateforme fixe. La zone de travail est délimitée par un arceau de sécurité temporaire réalisé en

Plus en détail

SOLUSCOPE 3. La valeur sûre

SOLUSCOPE 3. La valeur sûre SOLUSCOPE 3 La valeur sûre SOLUSCOPE 3 une Machine rapide Pour un nettoyage et Un cycle 1 complet en 20 minutes UN TEMPS DE TRAITEMENT OPTIMAL Le cycle de traitement complet du Soluscope 3 marché. Il lave

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Evaluation des compétences expérimentales Fiches techniques : DOSSIER TECHNIQUE - Fiche

Plus en détail

BERGGER Pancro 400 est un film de prise de vue noir et blanc rapide à grain fin. Exposé à 400 ISO il délivre des images de très haute qualité.

BERGGER Pancro 400 est un film de prise de vue noir et blanc rapide à grain fin. Exposé à 400 ISO il délivre des images de très haute qualité. BERGGER Pancro 400 est un film de prise de vue noir et blanc rapide à grain fin. Exposé à 400 ISO il délivre des images de très haute qualité. BERGGER Pancro 400 est composé de deux émulsions à base de

Plus en détail

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 -

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 - - 27-6. MOYENS DE TRANSMISSION 6.1 Transport par bras articulé Certaines radiations fortement absorbées par l'eau en particulier (dans le domaine infrarouge) ne sont pas transmissibles par fibre optique

Plus en détail

Complément - Chapitre 5 Spectroscopie

Complément - Chapitre 5 Spectroscopie Complément - Chapitre 5 Spectroscopie Spectroscopie dans l ultraviolet et le visible La région du visible du spectre électromagnétique correspond à la lumière dont les longueurs d onde varient environ

Plus en détail

La fibre optique. L'essentiel. L'Internet de demain

La fibre optique. L'essentiel. L'Internet de demain La fibre optique L'essentiel L'Internet de demain Alben21 - Tous droits réservés - Edition 2012 Constituée d'un cœur entouré d'une gaine réfléchissante, la fibre optique est un "tuyau" très fin dans lequel

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

La maîtrise de la mobilité des techniciens, grâce à la disponibilité de l information partout et à tout instant.

La maîtrise de la mobilité des techniciens, grâce à la disponibilité de l information partout et à tout instant. avec des techniciens, grâce à la disponibilité de l information partout et à tout instant. AXILOG 08 Parvis de Saint Maur 94100 Saint Maur des Fossés Tél. : 01 41 79 31 50 Fax : 01 43 78 39 23 axilog@axilog.com

Plus en détail

Méthode. dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6

Méthode. dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6 dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le

Plus en détail

TABLEAU DE SUIVI DES COUTS ET DES MARGES

TABLEAU DE SUIVI DES COUTS ET DES MARGES TABLEAU DE SUIVI DES COUTS ET DES MARGES 1 DIADEM Tableau de suivi des coûts et des marges Fiche TABLEAU DE SUIVI DES COUTS ET DES MARGES. Document 35 Type d outil : Outil de contrôle de gestion de l activité

Plus en détail

Comparateur 2000+ Colorimètre pour l analyse des eaux de piscines publiques. www.lovibond.com L analyse des eaux de piscines janvier 2015

Comparateur 2000+ Colorimètre pour l analyse des eaux de piscines publiques. www.lovibond.com L analyse des eaux de piscines janvier 2015 Comparateur 2000+ Colorimètre pour l analyse des eaux de piscines publiques 24 www.lovibond.com L analyse des eaux de piscines janvier 2015 Avec ses accessoires, le Comparateur 2000+ Lovibond constitue

Plus en détail

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Microgenics Corporation Entreprise de Thermo Fisher Scientific APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Réf. 0373910 Destiné

Plus en détail

RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB

RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB PAR : MAROOF ASIM DAN BENTOLILA WISSAM ESSID GROUPE 1 LM206 Lundi 10H45 INTRODUCTION : ( Ce rapport est un compte

Plus en détail

SPÉCIALISTE DE L A LOGISTIQUE EN RESTAURATION RAYONNAGE EN ACIER GALVANISÉ, NORME 28

SPÉCIALISTE DE L A LOGISTIQUE EN RESTAURATION RAYONNAGE EN ACIER GALVANISÉ, NORME 28 SPÉCIALISTE DE L A LOGISTIQUE EN ESTAUATION AYONNAGE EN ACIE GALVANISÉ, NOME 28 Norme 28......ayonnage en acier galvanisé pour de nombreux usages! Les ergots sont en acier rond de 7 mm solidement soudés

Plus en détail

FORMATION DES DÉTAILLANTS. Piscines efficaces. La pompe à deux vitesses. Module 2.4.4 Mai 2013

FORMATION DES DÉTAILLANTS. Piscines efficaces. La pompe à deux vitesses. Module 2.4.4 Mai 2013 FORMATION DES DÉTAILLANTS s efficaces La pompe à deux vitesses Module 2.4.4 Mai 2013 OBJECTIFS DE LA FORMATION À LA FIN DE LA FORMATION, VOUS SEREZ EN MESURE DE : convaincre vos clients des avantages d

Plus en détail

Spectrophotomètres série 73

Spectrophotomètres série 73 Spectrophotomètres Série 73 - Jenway Imlab Oude Vijvers 1 B-3370 Boutersem Tel.: +32 (0)16 73 55 72 Fax: +32 (0)16 73 55 87 info@imlab.be www.imlab.be Spectrophotomètres série 73 Ces spectrophotomètres

Plus en détail

Le vase d expansion d une installation solaire thermique collective

Le vase d expansion d une installation solaire thermique collective Le vase d expansion d une installation solaire thermique collective Fiche technique sur le rôle et l importance du dimensionnement du vase d expansion d une installation solaire thermique collective. Cette

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

Capteurs de vibration

Capteurs de vibration Capteurs de vibration Dans le monde industriel actuel, connaitre l état de santé de ses équipements offre à tout gestionnaire de maintenance la possibilité de maitriser les arrêts non-planifiés de ces

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION

III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION La cytométrie en flux décrit une technique d analyse de routine des cellules ou particules biologiques en suspension qui traversent une cellule de mesure les

Plus en détail

Guide de sélection des fibres

Guide de sélection des fibres Introduction: Le but de ce guide de sélection est de vous fournir l aide nécessaire pour vous permettre de choisir la fibre la mieux adaptée à vos besoins (En fonction du type d équipement actif utilisé

Plus en détail

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique.

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. A METHODE DE LA GAMME D ETALONNAGE... 1 1. Saisie des valeurs... 1 2. Tracé de la gamme d étalonnage... 2 3. Modélisation

Plus en détail

ODS Erreurs au démarrage d'une application. Version 1.0 / mars 2006

ODS Erreurs au démarrage d'une application. Version 1.0 / mars 2006 d'une application Version 1.0 / mars 2006 Table des matières 1 Introduction... 3 2 Messages d'erreurs possibles... 3 3 Références VBA manquantes... 5 3.1 Cause... 5 3.2 Procédure à suivre pour résoudre

Plus en détail

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE 1. Objet Description du dosage du mercure par spectrométrie atomique de vapeur froide. 2. Domaine d application

Plus en détail

SYSTÈMES ADHÉSIFS SILICONE

SYSTÈMES ADHÉSIFS SILICONE SYSTÈMES ADHÉSIFS SILICONE Raccord de bobine Fixation de composants silicones Languette de pelage Résiste aux hautes températures Résiste aux agents chimiques S enlève sans trace www.gergonne.com Idéale

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/2002/27 23 août 2002 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

Les règles de base Chapitre 2 Calcul de doses

Les règles de base Chapitre 2 Calcul de doses Les règles de base Chapitre 2 Calcul de doses I) Les conversions Les principales unités rencontrées et maniées sont : Les longueurs. Les masses. Les capacités. Les volumes. Les préfixes des multiples et

Plus en détail

GAMME UVILINE 9100 & 9400

GAMME UVILINE 9100 & 9400 GAMME UVILINE 9100 & 9400 SPECTROPHOTOMÈTRES UV & VISIBLE NOUVEAU Sipper avec effet peltier Une combinaison intelligente d innovations EXCELLENTE PRÉCISION DE MESURE GRÂCE À UNE OPTIQUE HAUT DE GAMME Gain

Plus en détail

Proposé par MADAK Page 20/29

Proposé par MADAK Page 20/29 VII. LE DESSIN TECHNIQUE 1 ) DEFINITION : Le dessin technique est le moyen d epression universel de tous les techniciens. C est un LANGAGE CONVENTIONNEL soumis à de nombreuses NORMES afin d éviter toutes

Plus en détail

UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit

UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit UV UB 08_2015 Correction du TD N 6 : Modélisation pluie-débit Objectif : L objectif de ce TD est de caler un modèle pluie-débit évènementiel. C'est-à-dire, un modèle ou seulement quelques évènements bien

Plus en détail

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr Biologie Appliquée Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015 Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr 1 ELISA 2 3 4 [Ac] 5 6 7 8 9 Correction : Faire la moyenne D0-1 et D0-2 pour toute les valeurs

Plus en détail

Roulements à billes en plastique

Roulements à billes en plastique Roulements à billes en plastique Linear Motion and Assembly Technologies 1 STAR Roulements à billes en plastique Roulements à billes en plastique Construction Bague intérieure/extérieure Polyacétal Cage

Plus en détail

Chimie Analytique I: Chapitre 14 Introduction aux méthodes spectroscopiques

Chimie Analytique I: Chapitre 14 Introduction aux méthodes spectroscopiques Chimie Analytique I: Chapitre 14 Introduction aux méthodes spectroscopiques 14.1 Molécule: Quelles libertés? Pour une molécule possédant N atomes, il existe 3N degrés de liberté (de mouvement). C'est dans

Plus en détail

Choisissez la VérandaWatt,

Choisissez la VérandaWatt, fabricant français de solutions photovoltaïques Choisissez la VérandaWatt, la véranda photovoltaïque Les cellules photovoltaïques captent la lumière du soleil pour produire de l électricité. Une entreprise

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser. Modèle IRT600

MANUEL D UTILISATION. Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser. Modèle IRT600 MANUEL D UTILISATION Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser Modèle IRT600 Présentation Toutes nos félicitations pour votre acquisition du détecteur de température du point

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2014 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

SONDE A POIGNEE COUPLE K Ø3 mm POUR THERMOMETRE PORTABLE

SONDE A POIGNEE COUPLE K Ø3 mm POUR THERMOMETRE PORTABLE SONDE A POIGNEE COUPLE K Ø3 mm Ces thermocouples K équipés de connecteurs miniature sont destinés à être utilisé en association Type d élément de mesure: Thermocouple K de classe 1 Câble PVC de longueur

Plus en détail

www.bionis.com BioniS ACCESSOIRES & INSTRUMENTS pour TLC avec PC-Windows Bionis, votre partenaire en CCM Dépôt et Migration en CCM

www.bionis.com BioniS ACCESSOIRES & INSTRUMENTS pour TLC avec PC-Windows Bionis, votre partenaire en CCM Dépôt et Migration en CCM E-mail: bionis@aol.com site WEB: avec PC-Windows Dépôt et Migration en CCM COUPE-PLAQUE TLC Plate cutter permet de couper les plaques au format que vous souhaitez. Très stable et donnant une coupe nette,

Plus en détail

Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les indicateurs économiques.

Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les indicateurs économiques. Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les. Contenu Quelques notions essentielles pour mieux comprendre et mieux exploiter les indicateurs économiques.... 1 Actualisation

Plus en détail

Test en Cuve LCK 555 DBO 5 /DBO [n]

Test en Cuve LCK 555 DBO 5 /DBO [n] ATTENTION NOUVEAU! La date d édition actuelle se trouve dans le mode opératoire ou l évaluation. Veuillez vous reporter au chapitre Remarque (voir plus bas). Test en Cuve Principe Détermination de la demande

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie Rappel : Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

Principe de régulation en surpression

Principe de régulation en surpression Principe de régulation en surpression Application standard Déverseur Type LPS ou ZM-B Détendeur Type LPR ou ZM-R 40 mbar g Vers ambiant N 2 2 bar g 20 mbar g www.zimmerli-inert.com, Janvier 2009, page

Plus en détail

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse Expérience # 12 Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse 1. But Déterminer l'ordre et la constante de vitesse de la réaction d'hydrolyse du colorant méthyle violet, RA, à deux

Plus en détail

2Exemplaire à conserver par le destinataire

2Exemplaire à conserver par le destinataire 2 2 Numéro de référence 2Exemplaire à conserver par le destinataire 3 2 Numéro de référence 3Exemplaire à renvoyer au fournisseur 1 2 Numéro de référence 1Exemplaire à conserver par le fournisseur B CERTIFICAT

Plus en détail

GESTION DU CATALOGUE PRODUITS

GESTION DU CATALOGUE PRODUITS RAPPEL SUR LE NOTIONS D ARTICLES ET DE CATEGORIES... 2 CREER UNE CATEGORIE D ARTICLES... 3 CREER UN ARTICLE... 5 CREER UNE SELECTION... 7 1 RAPPEL SUR LE NOTIONS D ARTICLES ET DE CATEGORIES Le CRM d ebazten

Plus en détail

TP 2 de Compression. Sujet: QUANTIFICATION. S7 Master 1 Audiovisuel et Multimédia - ISIS Clément FOLLET Février 2008

TP 2 de Compression. Sujet: QUANTIFICATION. S7 Master 1 Audiovisuel et Multimédia - ISIS Clément FOLLET Février 2008 TP 2 de Compression Sujet: QUANTIFICATION S7 Master 1 Audiovisuel et Multimédia - ISIS Clément FOLLET Février 2008 Travail préparatoire: On considère un quantificateur uniforme sur 2 bits avec un plage

Plus en détail