EUIL VIVRE SON DEUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EUIL VIVRE SON DEUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM"

Transcription

1 VIVRE SON DEUIL EUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM Hôpital de Soultz / Maison de Retraite «Les Capucines» 80 Route de Guebwiller SOULTZ Tél.: Maison Zimmermann 23 Quai de la Lauch ISSENHEIM Tél.: «Tu sais, la mort c est comme un bateau qui s éloigne vers l horizon. Il y a un moment où le bateau disparaît mais ce n est pas parce qu on ne le voit plus qu il n existe plus.» Extrait de «L envol du papillon» de L. Genova

2 «Continuer c est plus facile à dire qu à faire. [ ]Les gens vous disent : la vie continue. C est vrai : au début, c est la vie qui nous pousse.» Demain l Au-Delà Vous venez de perdre un être chez et vous allez peut-être entrer dans une période difficile, celle du temps du deuil. Cette brochure a pour but de vous apporter quelques points de repères. Vous reconnaîtrez pour vous-même certains des sentiments, certaines des situations décrites, d autres ne vous diront rien puisque la durée et le déroulement du deuil dépendent de la situation et varient fortement d une personne à l autre. Le deuil n est pas une faiblesse mais une nécessité. Il nous aide à accepter l absence du défunt et la fin de notre relation avec celui-ci et nous permet d axer à nouveau nos énergies vers l avenir. Vous découvrirez que ces émotions vécues vous aideront à renouer avec la vie et à continuer votre chemin.

3 Le processus du deuil comporte plusieurs étapes : ETAPE 2 : LA PHASE DE REVOLTE ETAPE 1 : PHASE DE CHOC «Non Ce n est pas possible! Je ne peux pas y croire.» «Pourquoi moi? Pourquoi Lui?...Ce n est pas juste! On aurait pu vivre encore tant de bonnes choses» Nous mettons tous de côté le fait que nous soyons mortels pour pouvoir vivre sereinement. Il en est de même pour ceux que nous chérissons. Nous ne pouvons sans cesse penser à notre situation sans eux aussi nous trouvons nous bien dépourvus lorsque leur mort fait effraction. C est un véritable choc qui se traduit par l incrédulité et l impression que le temps se fige sans que nous puissions revenir en arrière. Pourtant au-delà des mots «Ce n est pas possible, je n y crois pas», le caractère incongru de la nouvelle va s atténuer et laisser place à la seconde étape du deuil : la révolte contre la perte. L état de choc va peu à peu se dissiper et laisser la place à des questions qui peuvent vous submerger et entraîner une dépense d énergie physique et mentale considérable. En plus de l extrême fatigue que vous pourrez ressentir, il est très fréquent de ressentir de la colère envers l être cher parce qu il est décédé et un sentiment d injustice. Vous vous accablerez aussi peutêtre, ou accablerez d autres, en pensant aux erreurs que vous croyiez avoir commises ou aux autres choses que vous auriez dû faire pour le défunt ou qui auraient dû être faites. Ce qui nous révolte sans doute le plus c est le caractère inexorable de la perte.

4 ETAPE 3 : PHASE DE TRISTESSE «C est tellement dur d être tout seul». «J ai l impression de sentir sa présence et pourtant il n est plus là». «Je ne peux plus en parler, cela ennuie les gens à qui je raconte mes histoires.» L état de fatigue consécutif à l intégration progressive de la nouvelle va rapidement aboutir à un «laisser-aller» des tensions physiques et psychologiques. Il s agit d une période douloureuse et remplie de bouleversements émotionnels. Cette phase, caractérisée par la dépression (baisse de pression), est nécessaire même si elle apparaît souvent comme honteuse ou coupable puisque de nos jours, la tristesse est rarement acceptée. Associer chaque souvenir à la sanction «il n est plus» confronte au désappointement et à la nostalgie. Le travail de deuil passe par une souffrance incontournable liée directement à l acceptation progressive de la perte irréversible. Ces symptômes sont souvent combattus à l aide d artifices comme les médicaments. Anxiolytiques ou antidépresseurs ne doivent cependant pas être bannis à tout prix, mais en aucun cas ils ne doivent être pris systématiquement. Parlez-en à votre médecin traitant. «Le survivant n a pas la partie la plus facile. En me quittant, elle m a laissée seul face à toutes ces questions restées sans réponse Trop tard, elle est morte. Alors désormais, je dois vivre avec ce que je n ai pas résolu. C est infiniment plus douloureux».

5 ETAPE 4 : PHASE DE RECUPERATION / ACCEPTATION QUELQUES REPERES CONCRETS POUR VOUS GUIDER : «J avais envie de tourner la page mais cela ne se décide pas seul le temps permet de tourner la page.». «Je ne l oublierai jamais, et pourtant je sors maintenant, je me suis même fait de nouveaux amis» Avec le temps, vous commencerez à vivre des périodes pendant lesquelles vous arrêterez de penser sans cesse à votre perte. La dépression a une fin. C est souvent une issue qui paraît impossible aux endeuillés récents. S en sortir un jour, retrouver le sourire, une joie de vivre est pourtant possible. Vous serez alors en mesure de vous concentrer à nouveau sur les tâches quotidiennes et ce que vous avez vécu viendra se positionner parmi les autres exigences plus immédiates de la vie. Il est fréquent que la récupération soit entrecoupée de «retours en arrière», de retour à la dépression à la faveur de l anniversaire du décès ou même lors de fêtes collectives (Noël, fête des mères, fête des pères ). S en sort-on finalement un jour? On peut dire que le deuil est abouti lorsque la personne est intériorisée, qu elle persiste sous forme de souvenirs, comme le personnage d une histoire définitivement close. Un deuil ne se résout pas dans la solitude. Même si vous avez besoin de ces moments-là, il est important de rester en contact avec votre entourage, de continuer à échanger. Souvent ces personnes, plus disponibles au début du deuil, le seront moins par la suite. Sachez leur exprimer à quel moment vous désirez les voir. Ne comptez pas toujours sur les autres pour faire le premier pas. Ils craignent peut-être de vous déranger. Dites-leur lorsque vous avez besoin de soutien et d être entouré.

6 Si vous pensez avoir besoin d une aide supplémentaire à celle que peut éventuellement vous fournir votre entourage, sachez que la psychologue de l établissement, Mlle Perrin, peut vous recevoir. Elle est joignable par téléphone via le standard de l hôpital au : Elle est présente sur les sites de Soultz et d Issenheim selon le calendrier suivant : LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SOULTZ SOULTZ ISSENHEIM ISSENHEIM SOULTZ ISSENHEIM ADRESSES UTILES Voici quelques adresses d associations qui peuvent vous être utiles. Vivre Son Deuil Apporte aide et soutien aux endeuillés en difficulté sous forme d écoute téléphonique, d entretiens individuels, de groupes de parole et de soutien psychothérapique. Ligne d'écoute Franche Comté : Site : FAVEC (Fédération des Associations de Conjoints Survivants) Offre un lieu d'écoute, en tête-à-tête ou en groupe pour personnes endeuillées et les oriente dans leurs démarches administratives Tél : Site : JALMALV (Jusqu à la mort, accompagner la vie) Plus de 70 antennes locales dans toute la France Accompagnement des personnes en fin de vie, propose un soutien aux personnes vivant un deuil. Site : N hésitez pas à solliciter l équipe soignante qui pourra également vous apporter une écoute bienveillante et vous remettre les coordonnées de personnes susceptibles de vous aider. Par cette brochure, nous avons souhaité vous donner l élan nécessaire pour continuer votre chemin le mieux possible. Mlle Perrin Marie (psychologue), Mme Aubry Martine (Aide-soignante) et Dr Lalwani-Benabid. Espérance et vie (antennes dans chaque diocèse) Mouvement chrétien des premiers temps du veuvage Tél : Dialogue et Solidarité 8 antennes en France Propose un lieu de parole et d écoute aux personnes dont le conjoint ou concubin est décédé Numéro vert (appel gratuit) : Association Pierre Clément (Strasbourg) Présence auprès de personnes en fin de vie et de leurs familles.et accompagnement dans leurs souffrances morales, psychologiques et spirituelles. Aider à assumer la perte de l être cher». Tél :

Livret. médiateur élève

Livret. médiateur élève Livret du médiateur élève En début d année, suite à une session de sensibilisation à la médiation par les pairs animée par la médiatrice sociale de votre école/collège, vous vous êtes portés candidat pour

Plus en détail

Document de référence. Comprendre et vivre le deuil

Document de référence. Comprendre et vivre le deuil Document de référence Comprendre et vivre le deuil Table des matières Introduction 2 Définition 2 Mythes 2 Étapes et symptômes 2 Différencier deuil et dépression 3 Comment surmonter un deuil 3 Quand le

Plus en détail

LES DIFFICULTÉS DANS LE COUPLE

LES DIFFICULTÉS DANS LE COUPLE LES DIFFICULTÉS DANS LE COUPLE La venue d un enfant vivant entraîne déjà une crise dans le couple. Celui-ci doit se transformer pour s adapter à cette nouvelle réalité que désormais, les conjoints ne sont

Plus en détail

JANVIER Horaire de pleine mer. Accès possible Mercredi h30 06h40 08h20. Mercredi h56 19h10 20h50

JANVIER Horaire de pleine mer. Accès possible Mercredi h30 06h40 08h20. Mercredi h56 19h10 20h50 JANVIER 2015 aux Mercredi 21 103 12.60 07h30 06h40 08h20 Mercredi 21 106 12.55 19h56 19h10 20h50 Jeudi 22 109 13.00 08h16 07H50 08H50 07h20 09h30 Jeudi 22 109 12.75 20h42 20h30 20h50 19h50 21h40 Vendredi

Plus en détail

UNE PERTE, UN DEUIL UN PROCESSUS

UNE PERTE, UN DEUIL UN PROCESSUS UNE PERTE, UN DEUIL UN PROCESSUS PRÉSENTATION INFIRMIÈRES, INFIRMIÈRES AUXILIAIRES, ENSEIGNANTS ET ÉTUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS MARC PEPPER, Chef du service des soins spirituels du CSSSNL, Intervenant

Plus en détail

Premier Colloque francophone de pratiques en thérapie comportementale et cognitive 2015

Premier Colloque francophone de pratiques en thérapie comportementale et cognitive 2015 Conférence : Perdre un proche dans des circonstances tragiques : interventions thérapeutiques ciblant le deuil traumatique donnée par Pascale Brillon 30 mai 2015 Dès les premiers instants de la conférence,

Plus en détail

Risques psychosociaux en entreprise - RPS Reconnaissance Sens du travail

Risques psychosociaux en entreprise - RPS Reconnaissance Sens du travail Charge de travail Risques psychosociaux en entreprise - RPS Reconnaissance Sens du travail Qualité Autonomie Sécurité de l emploi Communication Informations Relations humaines Stress - Mal-être - Souffrance

Plus en détail

ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié

ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié Le président du Rdr, dans l entretien qu il a accordé à la presse, livre ses impressions après ce premier contact avec les populations

Plus en détail

Le décès d un. Démarches et délais

Le décès d un. Démarches et délais Le décès d un proche Démarches et délais La mort d'une personne aimée est une des plus grandes épreuves de la vie, à laquelle nous serons, un jour ou l'autre, tous confrontés. Source d'une grande souffrance,

Plus en détail

Résoudre un conflit selon GORDON

Résoudre un conflit selon GORDON Résoudre un conflit selon GORDON Résoudre un conflit, c est répondre à 4 questions : 1. Est-ce que j ai envie d établir une véritable relation avec l autre? 2. Qui a le problème? Est-ce moi ou l autre

Plus en détail

Accueillir la mort. Le travail de deuil.

Accueillir la mort. Le travail de deuil. Accueillir la mort Le travail de deuil. Qu est-ce-que le deuil. Le deuil correspond aux réactions d une personne à la perte d un être cher. Il revêt différents aspects : - c est un ressenti physique. -

Plus en détail

Le deuil des soignants : une souffrance à penser

Le deuil des soignants : une souffrance à penser Le deuil des soignants : une souffrance à penser Journée des référents - EMSP St Nazaire 2014 Dr Coraline Vignéras Deuil du Soignant? «Être endeuillé c est continuer à vivre après la perte d un être cher

Plus en détail

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL Troubles psychocomportementaux et SEP Une intrication complexe entre: Des phénomènes neuropsychobiologiques (troubles cognitifs

Plus en détail

Collection Médecine Une production de l UFR de Médecine & du CEMU Université de Caen Basse-Normandie

Collection Médecine Une production de l UFR de Médecine & du CEMU Université de Caen Basse-Normandie Collection Médecine Une production de l UFR de Médecine & du CEMU Université de Caen Basse-Normandie Troubles de l attachement et prématurité Dr Christine Albert La théorie de l attachement aujourd hui.1

Plus en détail

PLACE ET RÔLE DE L ENTOURAGE DU PATIENT DANS LES PROJETS DE SOINS

PLACE ET RÔLE DE L ENTOURAGE DU PATIENT DANS LES PROJETS DE SOINS Le vendredi 8 décembre 06 PLACE ET RÔLE DE L ENTOURAGE DU PATIENT DANS LES PROJETS DE SOINS Danièle Le Couster Infirmière Clinicienne, Consultante en Soins Palliatifs et Douleur en Gérontologie, titulaire

Plus en détail

Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal

Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal Retentissement psychique de la maladie grave Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal Définition de la souffrance psychique : se sentir mal n Sentiment pénible, désagréable de la pensée n

Plus en détail

LIVRE DE POEMES. Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé. Paola M.

LIVRE DE POEMES. Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé. Paola M. LIVRE DE POEMES Un grand merci à Dalila pour son aide car sans elle, ces textes n auraient pas existé SE RAPPELER DU PASSÉ Se rappeler du passé Se souvenir de lui Se retrouver face à face ave lui Se sentir

Plus en détail

Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal

Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal Retentissement psychique de la maladie grave Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal Définition de la souffrance psychique : se sentir mal Sentiment pénible, désagréable de la pensée Expression

Plus en détail

Professeur Mireille MOUSSEAU

Professeur Mireille MOUSSEAU UE7 - Santé Société Humanité Médecine et société La mort et la souffrance dans la relation médecin malade Chapitre 2 : La Mort comme crise existentielle Professeur Mireille MOUSSEAU Année universitaire

Plus en détail

L'absent des fêtes de Noël

L'absent des fêtes de Noël L'absent des fêtes de Noël Noël, est la fête des enfants et nous avions projeté une ambiance festive, avec le ou les nôtres... Aujourd'hui il nous faut faire face à l'absence Avec le temps, on apprend

Plus en détail

Oser aimer à nouveau ou comment balayer les restes du passé.

Oser aimer à nouveau ou comment balayer les restes du passé. Oser aimer à nouveau ou comment balayer les restes du passé. Par Jean Rochette Dernièrement, j ai reçu un message privé d une dame via Facebook. Voici sa question : «Dans ce monde ou le divorce est normal,

Plus en détail

Le modèle psychanalytique. Le modèle humaniste

Le modèle psychanalytique. Le modèle humaniste Le modèle psychanalytique Le modèle humaniste «Le deuil est régulièrement la réaction à la perte d une personne aimée ou d une abstraction mise à sa place, la patrie, la liberté, un idéal etc. L action

Plus en détail

LE QUOI DE NEUF. Compétences visées :

LE QUOI DE NEUF. Compétences visées : LE QUOI DE NEUF Les enfants s'inscrivent sur un panneau au mois. Différentes rubriques sont proposées : discussion ou présentation d'un fait d actualités, lecture d'un texte libre, poésies, exposés, expériences,

Plus en détail

Plusieurs millions de Français présentent des dysfonctionnements de leur thyroïde.

Plusieurs millions de Français présentent des dysfonctionnements de leur thyroïde. ETUDE PERSONNELLE : Thyroïdectomie et prise de poids Plusieurs millions de Français présentent des dysfonctionnements de leur thyroïde. Cette glande s apparente à notre «Bouclier du bien-être» quotidien

Plus en détail

POUR UNE COMMUNICATION REUSSIE

POUR UNE COMMUNICATION REUSSIE POUR UNE COMMUNICATION REUSSIE TROIS REGLES POUR VALORISER AU MIEUX VOTRE EVENEMENT Besoin d une information ou d un conseil précis : Coordination régionale : Sabrina CASTEL au 03 28 82 79 52 ou Sallah

Plus en détail

Avril à juin 2016 Cafés-causerie Ciné-causerie Le voyage d une vie Formation Le lâcher-prise Conférence de Jérémy Demay

Avril à juin 2016 Cafés-causerie Ciné-causerie Le voyage d une vie Formation Le lâcher-prise Conférence de Jérémy Demay Avril à juin 2016 Cafés-causerie 2 Ciné-causerie Le voyage d une vie 3 Formation Le lâcher-prise 4 Conférence de Jérémy Demay 5 Formation Dépendances et santé mentale 6 Congrès de la ffapamm (30 e anniversaire)

Plus en détail

L enfant et le cancer d un parent

L enfant et le cancer d un parent L enfant et le cancer d un parent Le cancer : ses répercussions sur la cellule familiale - Le cancer : une maladie grave au risque létal - La cellule familiale à prendre en compte dans sa globalité - L

Plus en détail

Vivre un deuil. Tu vas apprendre :

Vivre un deuil. Tu vas apprendre : Vivre un deuil Tu vas apprendre : qu est-ce que le deuil dans quelles situations tu es en deuil comment tu te sens quand tu vis un deuil les facteurs qui changent la façon de vivre ton deuil comment vivre

Plus en détail

COURS CROIX-ROUGE NIVEAU 1 SAMEDI À 9 H ET LUNDI 17 H

COURS CROIX-ROUGE NIVEAU 1 SAMEDI À 9 H ET LUNDI 17 H COURS CROIX-ROUGE NIVEAU 1 SAMEDI À 9 H ET LUNDI 17 H LES COURS COMMENCENT LE SAMEDI 14 MAI À 9 H LE DEUXIÈME COURS EST LE SAMEDI 21 MAI À JEAN-DU-NORD À 9 H SEULEMENT VOTRE CALENDRIER POUR LE GROUPE DÉBUTANT

Plus en détail

Impact du deuil dans le monde du travail Apport de la médiation quand situations problèmes et conflits émergent

Impact du deuil dans le monde du travail Apport de la médiation quand situations problèmes et conflits émergent Impact du deuil dans le monde du travail Apport de la médiation quand situations problèmes et conflits émergent Deuil et Monde Du Travail Nîmes 19, 20 et 21 novembre 2014 Médiateur 1 Quand survient l irréparable

Plus en détail

Table ronde 3 : Prévenir et agir : initiatives à promouvoir, actions possibles. Docteur Eric GALAM

Table ronde 3 : Prévenir et agir : initiatives à promouvoir, actions possibles. Docteur Eric GALAM Table ronde 3 : Prévenir et agir : initiatives à promouvoir, actions possibles Docteur Eric GALAM SOIGNER LES SOIGNANTS ET PRESERVER NOTRE «CAPITAL SOINS» Ni vous ni moi, mais. 101 DES DONNEES DERANGEANTES...

Plus en détail

A. Le rôle de l avocat

A. Le rôle de l avocat Le harcèlement moral vise avant tout à détruire la victime et à lui ôter toute capacité de réaction. Isolée, discréditée, elle n aura souvent plus la capacité d agir. Emprisonnée dans un mécanisme de culpabilisation,

Plus en détail

Vivre le deuil. Mes meilleurs moments : Ce qui me manque le plus :

Vivre le deuil. Mes meilleurs moments : Ce qui me manque le plus : Vivre le deuil Mentionnons d'abord que si vous êtes en état de deuil, rien ne sert d'éviter la tristesse. Cette tristesse est ce qui vous permettra d'accepter la réalité de la perte de ce qui vous était

Plus en détail

CALENDRIER DES ACTIVITés PROPOSéES

CALENDRIER DES ACTIVITés PROPOSéES CALENDRIER DES ACTIVITés PROPOSéES PAR L équipe de l association Enfance Adolescence Diabète en lien avec l équipe de l hôpital des Enfants pour l année 2016-2017 Acquérir des connaissances pour comprendre

Plus en détail

«L affirmation de soi dans le respect d autrui.»

«L affirmation de soi dans le respect d autrui.» L Assertivité «L affirmation de soi dans le respect d autrui.» Par Marc Alexandre Legrain, consultant en développement. 1 Objectifs du développement. «On peut définir l affirmation de soi comme la faculté

Plus en détail

LA COURBE DU CHANGEMENT

LA COURBE DU CHANGEMENT LA COURBE DU CHANGEMENT 24/05/2016 Stéphanie PALLUAT pour PLANIT ACTION PLUS Elisabeth Kübler-Ross ( 1926 Zurich /Suisse 2004) psychiatre et psychologue Pionnière de l approche des «soins palliatifs» pour

Plus en détail

Je suis en deuil à la suite d un sinistre

Je suis en deuil à la suite d un sinistre Je suis en deuil à la suite d un sinistre Un sinistre constitue une réalité particulière et inhabituelle en raison de son caractère soudain et imprévisible ainsi que par l ampleur des pertes qu il a causées.

Plus en détail

POIDS & PERFORMANCE RÉALITÉ DES TROUBLES ALIMENTAIRES EN MILIEU SPORTIF

POIDS & PERFORMANCE RÉALITÉ DES TROUBLES ALIMENTAIRES EN MILIEU SPORTIF POIDS & PERFORMANCE Sportifs, êtes-vous concernés? RÉALITÉ DES TROUBLES ALIMENTAIRES EN MILIEU SPORTIF Performance et contrôle de l alimentation sont deux termes indissociables. Un sportif doit avoir des

Plus en détail

La Gestalt-thérapie. Conférence organisée par L Association des Psychologues de l Enfance et de l Adolescence

La Gestalt-thérapie. Conférence organisée par L Association des Psychologues de l Enfance et de l Adolescence La Gestalt-thérapie Conférence organisée par L Association des Psychologues de l Enfance et de l Adolescence Mardi 16 février 2016 Nanterre Université Intervenants : Arnaud Sébal, directeur de l IFAS-

Plus en détail

LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON

LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON TOULOUSE Mme Isabelle BORDAT Dr Emmanuel GRANIER Quelle expérience? 2 Depuis 2012, Un projet d établissement

Plus en détail

Atelier ETP. Journée romande d oncologie 4 Septembre Véronique Urbaniak Spécialiste Clinique Neuchatel

Atelier ETP. Journée romande d oncologie 4 Septembre Véronique Urbaniak Spécialiste Clinique Neuchatel Atelier ETP Journée romande d oncologie 4 Septembre 2015 Définition par l OMS 1998 «L éducation thérapeutique du patient doit permettre aux patients d acquérir et de conserver les compétences les aidant

Plus en détail

PRECONISATIONS EN MATIERE D ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 1

PRECONISATIONS EN MATIERE D ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 1 PRECONISATIONS EN MATIERE D ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 1 L annonce d un diagnostic de neurofibromatose de type 1 que ce soit dans le cas d une forme sporadique ou familiale est un

Plus en détail

Recherche sur les difficultés auxquelles sont confrontées les femmes qui vivent avec le VIH en Europe et en Asie Centrale Mai 2010

Recherche sur les difficultés auxquelles sont confrontées les femmes qui vivent avec le VIH en Europe et en Asie Centrale Mai 2010 Recherche sur les difficultés auxquelles sont confrontées les femmes qui vivent avec le VIH en Europe et en Asie Centrale Mai 2010 Premiers résultats Cette recherche a été conduite de manière bénévole

Plus en détail

RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES INTERCOMMUNAL 1 voie de la Guiternière 53170 Meslay du Maine Tél : 02 43 64 33 35 Mail : ram@paysmeslaygrez.

RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES INTERCOMMUNAL 1 voie de la Guiternière 53170 Meslay du Maine Tél : 02 43 64 33 35 Mail : ram@paysmeslaygrez. RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES INTERCOMMUNAL 1 voie de la Guiternière 53170 Meslay du Maine Tél : 02 43 64 33 35 Mail : ram@paysmeslaygrez.fr Décembre Novembre Octobre Septembre Planning du Relais Assistantes

Plus en détail

A vous qui avez vecu la guerre

A vous qui avez vecu la guerre A vous qui avez vecu la guerre SÉQUELLES DE LA GUERRE ET RÉADAPTATION Toute personne ayant vécu des expériences de guerre particulièrement dramatiques, sera d une façon ou d une autre, marquée par les

Plus en détail

Le jour où je t ai rencontré

Le jour où je t ai rencontré L AMOUR? Te voir pour la première fois, c est bizarre. T entendre pour la première fois, c est bien. Te connaître, c est super. Se parler, c est fabuleux. Rester ensemble, c est magique. Recevoir des sentiments

Plus en détail

Association Crésus Île-de-France Paris (CIFP) L argent, parlons-en (APE) Ateliers d échanges et de formation. Programme de janvier à juillet 2016

Association Crésus Île-de-France Paris (CIFP) L argent, parlons-en (APE) Ateliers d échanges et de formation. Programme de janvier à juillet 2016 Association Crésus Île-de-France Paris (CIFP) L argent, parlons-en (APE) Ateliers d échanges et de formation Programme de janvier à juillet 2016 1. Présentation L association Crésus Île-de-France Paris

Plus en détail

pathologie létale, poursuivre sa grossesse. Le point de vue de «l usager» Mai Roncq

pathologie létale, poursuivre sa grossesse. Le point de vue de «l usager» Mai Roncq Après un diagnostic anténatal d une pathologie létale, poursuivre sa grossesse. Le point de vue de «l usager» Mai 2010 - Roncq IdM1 Quelques pistes de réflexions, autour des poursuites de grossesse : 1.

Plus en détail

Annonce du diagnostic. Daphnée SCHOTT psychologue Dr Dominique RIEMENS, MG libéral et coordonateur REUCARE

Annonce du diagnostic. Daphnée SCHOTT psychologue Dr Dominique RIEMENS, MG libéral et coordonateur REUCARE Annonce du diagnostic Daphnée SCHOTT psychologue Dr Dominique RIEMENS, MG libéral et coordonateur REUCARE Annonce de diagnostic : le cadre légal Article 35 du code de déontologie médicale (article R.4127-35

Plus en détail

Sentiments. Séverine Maury

Sentiments. Séverine Maury Séverine Maury Sentiments La force d un amour Pas un sourire ne vient éclairer mon visage, Depuis qu il ne me reste de toi que ton image. Je me suis enfermée dans une prison de silence, Tout cela tu ne

Plus en détail

MAGAZINE SOPHRO EVFS LE BURN OUT

MAGAZINE SOPHRO EVFS LE BURN OUT MAGAZINE SOPHRO EVFS AU SOMMAIRE CE MOIS CI: LE BURN OUT DEFINITION TRAIT PSYCHOLOGIQUE SYMPTÔMES A DECELLER CONSEILS SOLUTIONS DOSSIER SANTE COMMENT RECONNAÎTRE ET SORTIR DU BURN OUT Qu est ce que le

Plus en détail

Voici certains éléments de base par rapport aux verbalisations internes :

Voici certains éléments de base par rapport aux verbalisations internes : L anxiété et les verbalisations internes Imagine deux personnes dans un embouteillage durant l heure de pointe. L une se perçoit comme coincée et se dit : «Je ne peux pas endurer ceci. Je dois sortir d

Plus en détail

Quel Accompagnement dans l Indre?

Quel Accompagnement dans l Indre? Quel Accompagnement dans l Indre? Définition des Soins Palliatifs Selon la Société Française d Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP) Les Soins Palliatifs sont des soins actifs dans une approche

Plus en détail

Une présentation du message de l Évangile

Une présentation du message de l Évangile DP Une présentation du message de l Évangile Il existe des lois physiques qui gouvernent l univers physique. Il existe de même des vérités spirituelles qui gouvernent notre relation avec Dieu. C est Dieu

Plus en détail

FORMATION INFIRMIERE EN CANCEROLOGIE «Soins Oncologique de Support et Dispositif d Annonce» Isabelle CLEMENT et Agnès FISCHESSER Psychologues

FORMATION INFIRMIERE EN CANCEROLOGIE «Soins Oncologique de Support et Dispositif d Annonce» Isabelle CLEMENT et Agnès FISCHESSER Psychologues FORMATION INFIRMIERE EN CANCEROLOGIE «Soins Oncologique de Support et Dispositif d Annonce» Isabelle CLEMENT et Agnès FISCHESSER Psychologues Facteurs qui vont influencer les comportements d un patient

Plus en détail

PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS

PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - PARLER DU CANCER AVEC LES ENFANTS Sophie CLARIS et Michel GIRONDE Psychologues cliniciens Equipe mobile de psycho-oncologie

Plus en détail

accouchement-bébé- évie.

accouchement-bébé- évie. ss Question qui nous concerne directement: «néonatologie» évoque : accouchement-bébé- évie. Réalité : confrontation fréquente à la mort vécu douloureux pour l équipe. L évolution de notre pratique soignante

Plus en détail

Formation soins palliatifs et qualité de vie

Formation soins palliatifs et qualité de vie Formation soins palliatifs et qualité de vie Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir Martine Hennuy Introduction La maladie grave = traumatisme, séisme pour le malade et les proches

Plus en détail

Phobie sociale et hypnothérapie. H y p n o t h é r a p i e. Article de Jean Touati, hypnothérapeute

Phobie sociale et hypnothérapie. H y p n o t h é r a p i e. Article de Jean Touati, hypnothérapeute Phobie sociale et hypnothérapie Article de Jean Touati, hypnothérapeute Août 2007 Compte tenu des règles déontologiques de respect du secret professionnel et de réserve vis-à-vis des patients, les prénoms

Plus en détail

COMPETENCES DE L ELEVE : DEVENIR AUTONOME

COMPETENCES DE L ELEVE : DEVENIR AUTONOME Se construire une attitude d élève affective et relationnelle COMPETENCES DE L ELEVE : DEVENIR AUTONOME organisationnelle cognitive Se construire une attitude d élève Comprendre la fonction de l école

Plus en détail

lorsqu un deuil, un divorce ou une maladie bouleverse votre vie

lorsqu un deuil, un divorce ou une maladie bouleverse votre vie lorsqu un deuil, un divorce ou une maladie bouleverse votre vie Lors d un deuil, d une séparation ou d un divorce, À tout âge, perdre une personne que l on aime est un choc. Pour les enfants, la mort d

Plus en détail

Éthique et refus de soins. Dr. V. LEFEBVRE des NOETTES Gérontopsychiatre G

Éthique et refus de soins. Dr. V. LEFEBVRE des NOETTES Gérontopsychiatre G Éthique et refus de soins Dr. V. LEFEBVRE des NOETTES Gérontopsychiatre G CHER APHP LIMEIL Le refus de SOINS Un mode d expression pour le soigné Un choc pour les soignants Et pourtant Le refus de traitement

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION

ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION Les services de réanimation sont un espace de crise où se projette avec violence tout l irrationnel des familles dont l exigence idéalisée est à la mesure de leur

Plus en détail

Les séniors aujourd hui en Europe

Les séniors aujourd hui en Europe 1 Les séniors aujourd hui en Europe Fiche technique Échantillon représentatif de la population âgée de 65 ans et plus dans chacun des quatre pays : France : 1 000 répondants Allemagne : 1003 répondants

Plus en détail

Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir. Patricia Plasier, Psychologue

Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir. Patricia Plasier, Psychologue Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir Patricia Plasier, Psychologue Introduction La maladie grave = événement potentiellement traumatique pour le malade et pour les proches La

Plus en détail

Christian Bergeron, Université Laval, Québec, Canada

Christian Bergeron, Université Laval, Québec, Canada Christian Bergeron, Université Laval, Québec, Canada PLAN DE PRÉSENTATION Introduction Qu est-ce qu un individu individualisé? Qu est-ce qu une épreuve de la vie? Cadre de réflexion Objectif Questions

Plus en détail

ECRIRE UN MESSAGE DE CONDOLEANCES Comment trouver les mots justes? Ce mini-guide est offert par les Pompes Funèbres FORET & TEJEAN

ECRIRE UN MESSAGE DE CONDOLEANCES Comment trouver les mots justes? Ce mini-guide est offert par les Pompes Funèbres FORET & TEJEAN ECRIRE UN MESSAGE DE CONDOLEANCES Comment trouver les mots justes? Ce mini-guide est offert par les Pompes Funèbres FORET & TEJEAN 24/24 et 7/7 17 FUNERARIUMS A VOTRE SERVICE 04 226 16 65 ou 04 233 77

Plus en détail

DISPOSITIFS OFFRANT DES PRISES EN CHARGE EN SANTÉ MENTALE INFORMATION AUX MÉDECINS GÉNÉRALISTES

DISPOSITIFS OFFRANT DES PRISES EN CHARGE EN SANTÉ MENTALE INFORMATION AUX MÉDECINS GÉNÉRALISTES DISPOSITIFS OFFRANT DES PRISES EN CHARGE EN SANTÉ MENTALE INFORMATION AUX MÉDECINS GÉNÉRALISTES TERRITOIRE COUVERT : PAYS THUR DOLLER ET CANTON DE WITTENHEIM Public adultes Votre patient(e) en souffrance

Plus en détail

Mallette virtuelle Commémoration. Les cartes postales

Mallette virtuelle Commémoration. Les cartes postales Mallette virtuelle 1914-1918 Commémoration Les cartes postales Mallette virtuelle 1914-1918 Commémoration INTRODUCTION A L ETUDE DES CARTES POSTALES C est en 2007 que cette collection a été achetée par

Plus en détail

à Rioz FORMATION 2016 OFFRE DE Association du Pays des 7 Rivières

à Rioz FORMATION 2016 OFFRE DE Association du Pays des 7 Rivières à Rioz Organisme de formation pour adultes OFFRE DE FORMATION 2016 Maison de Pays Association du Pays des 7 Rivières Maison de Pays - Place du Souvenir Français - BP 26-70190 RIOZ Tél. : 03 84 91 90 37

Plus en détail

Le Centre Saint-Germain Pierre-Nicole est un Centre Spécialisé de Soins pour Toxicomanes

Le Centre Saint-Germain Pierre-Nicole est un Centre Spécialisé de Soins pour Toxicomanes LIVRET D ACCUEIL Le Centre Saint-Germain Pierre-Nicole est un Centre Spécialisé de Soins pour Toxicomanes (CSST), géré par la Croix-Rouge française. Une équipe pluridisciplinaire est à votre disposition,

Plus en détail

Présenté par Marie Josée Perron. Refaire l histoire de la relation avec la personne qui n est plus. Page 1

Présenté par Marie Josée Perron. Refaire l histoire de la relation avec la personne qui n est plus. Page 1 Présenté par Marie Josée Perron Refaire l histoire de la relation avec la personne qui n est plus Rencontre Rencontre V V et et VI VI Page 1 Objectifs spécifiques : Saisir l importance des bénéfices reliés

Plus en détail

UN ISOLEMENT A COMBATTRE, UNE SOLITUDE A CULTIVER

UN ISOLEMENT A COMBATTRE, UNE SOLITUDE A CULTIVER UN ISOLEMENT A COMBATTRE, UNE SOLITUDE A CULTIVER 28/01/2016 POINT RENCONTRE DE L ACTION CATHOLIQUE des FEMMES (ARDECHE) Une vingtaine de femmes en ACF ainsi que leur accompagnateur et d une représentante

Plus en détail

COMPTE- RENDU DE LA RENCONTRE LA MOTIVATION SCOLAIRE

COMPTE- RENDU DE LA RENCONTRE LA MOTIVATION SCOLAIRE COMPTE- RENDU DE LA RENCONTRE LA MOTIVATION SCOLAIRE Mi-temps de l année scolaire, février-mars est la période des vœux et de toutes les interrogations sur le parcours scolaire de votre enfant : passage

Plus en détail

êtes authentique. Vous ne le saviez pas? Et si, aussi étrange que cela puisse paraître, vous aviez l impression de ne pas vous reconnaître,

êtes authentique. Vous ne le saviez pas? Et si, aussi étrange que cela puisse paraître, vous aviez l impression de ne pas vous reconnaître, Je vais souvent au parc Monceau pour ses allées d arbres centenaires, et ses mystères aussi. La fraîcheur du bassin et le bruissement des feuillages invitent à une lecture tranquille. Tandis que le soleil

Plus en détail

Le Developpement Durable

Le Developpement Durable être acteur aujourd hui Paroles d'habitants... Le Developpement Durable Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Recueil : Jérôme Legros Graphisme et Illustrations: Marina Le Floch et Daniel

Plus en détail

Découvrir que Dieu envoie son Esprit aux hommes. Ra conter aux enfants ce qui s est passé lors de la Pentecôte

Découvrir que Dieu envoie son Esprit aux hommes. Ra conter aux enfants ce qui s est passé lors de la Pentecôte Découvrir que Dieu envoie son Esprit aux hommes Activité préalable Avant de faire découvrir ce qui s est passé lors de la Pentecôte, il est préférable de faire l activité pour découvrir les images utilisées

Plus en détail

La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives.

La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives. 1 COMMENT FAIRE POUR BIEN FAIRE? - 2 rencontre - La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives. Axe de réflexion: dans la vie sociale,

Plus en détail

La dualité

La dualité La dualité http://www.infomysteres.com/fichiers/la-dualite.pdf I. La vie est-elle tristement joyeuse ou joyeusement triste? - Je suis triste. Qu'est-ce que cela veut dire? - Accepte la tristesse comme

Plus en détail

ACCOMPAGNER. les personnes endeuillées. Guide élaboré par : Jalmalv

ACCOMPAGNER. les personnes endeuillées. Guide élaboré par : Jalmalv ACCOMPAGNER les personnes endeuillées Guide élaboré par : Jalmalv La perte d un proche est une épreuve douloureuse qui affecte psychologiquement et physiquement, toute personne s y trouvant confrontée.

Plus en détail

CELEBRATION DES FUNERAILLES. IX PRIERES UNIVERSELLES.

CELEBRATION DES FUNERAILLES. IX PRIERES UNIVERSELLES. CELEBRATION DES FUNERAILLES. 1 IX PRIERES UNIVERSELLES. La prière universelle c est la prière du peuple de Dieu qui lui confie ses intentions, ses attentes, ses difficultés Parmi les exemples suivants,

Plus en détail

Accompagnement du Deuil, aspects psycho dynamiques C.DIRICQ, PSYCHOLOGUE CLINICIENNE, SSM-ULB

Accompagnement du Deuil, aspects psycho dynamiques C.DIRICQ, PSYCHOLOGUE CLINICIENNE, SSM-ULB Accompagnement du Deuil, aspects psycho dynamiques C.DIRICQ, PSYCHOLOGUE CLINICIENNE, SSM-ULB Définitions: Dictionnaire: tristesse profonde causée par la mort de quelqu un. Freud: se réfère à la perte

Plus en détail

Vivre avec une maladie chronique

Vivre avec une maladie chronique Vivre avec une maladie chronique «L éducation thérapeutique des patients» A. LACROIX, JPH ASSAI En France 15 millions de personnes soit 20 % de la population souffre de maladies chroniques. Maladie chronique

Plus en détail

Cette bibliographie a été élaborée dans le cadre du projet «Accompagner le deuil en milieu scolaire : des ressources pour les professionnels».

Cette bibliographie a été élaborée dans le cadre du projet «Accompagner le deuil en milieu scolaire : des ressources pour les professionnels». Bonjour, Cette bibliographie a été élaborée dans le cadre du projet «Accompagner le deuil en milieu scolaire : des ressources pour les professionnels». Tous les ouvrages présentés ici ont été soigneusement

Plus en détail

Méthode de la dissertation en Histoire

Méthode de la dissertation en Histoire Méthode de la dissertation en Histoire I. Lire et comprendre le sujet 1. Comprendre le libellé et le sens du sujet Avant tout autre chose, il s agit de comprendre parfaitement le sujet. Il faut déterminer

Plus en détail

Déclaration d accueil d enfant chez un(e) assistant(e) maternel(le)

Déclaration d accueil d enfant chez un(e) assistant(e) maternel(le) Pensez à photocopier cet original avant de le remplir. Il peut être téléchargé sur. Il est également disponible à l Unité agrément ou au Relais Assistant(es) Maternel(les). Déclaration d accueil d enfant

Plus en détail

Éthique de la décision médicale. Dr Samia Hurst Institut d éthique biomédicale Faculté de médecine, UNIGE

Éthique de la décision médicale. Dr Samia Hurst Institut d éthique biomédicale Faculté de médecine, UNIGE Éthique de la décision médicale Dr Samia Hurst Institut d éthique biomédicale Faculté de médecine, UNIGE Programme Ethique dans la décision : Les valeurs dans la décision à prendre Autonomie du patient

Plus en détail

Calendrier de règlement pour les jours fériés de 2016

Calendrier de règlement pour les jours fériés de 2016 CALENDRIER DES JOURS FÉRIÉS DE GROUPE TMX Calendrier de règlement pour les jours fériés de 2016 Calendrier des jours fériés de la bourse Jour de l An Jour de la Famille Vendredi saint Fête de la Reine

Plus en détail

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Comment intégrer une démarche d' Education Thérapeutique du Patient dans notre Unité

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64.

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64. LIVRET D ACCUEIL Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie C.S.A.P.A L ASTROLABE 74, rue de Brest B.P. 97237 29 672 MORLAIX CEDEX Tel : 02.98.62.64.02 Fax : 02.98.62.64.77 Mail

Plus en détail

Un(e) psy pour les soignants : pour quoi faire? Martine Ruszniewski 23 novembre 2012

Un(e) psy pour les soignants : pour quoi faire? Martine Ruszniewski 23 novembre 2012 Un(e) psy pour les soignants : pour quoi faire? Martine Ruszniewski 23 novembre 2012 1 Pourquoi? Un(e) psy exclusivement pour les soignants, Est-ce : - nécessaire ou superflu? - original ou banal? - une

Plus en détail

2e niveau Lundi Vendredi

2e niveau Lundi Vendredi n/b; Fréquences quotidiennes dans les aires communes (corridors, toilettes, salles communes, espaces de consommation escaliers-paliers, salle de cours, salles trav. équipe, salles de réunion) 2e niveau

Plus en détail

VILLE DE DOL DE BRETAGNE ACCUEIL DE LOISIRS LES COLORIES

VILLE DE DOL DE BRETAGNE ACCUEIL DE LOISIRS LES COLORIES Lundi 4 juillet Mardi 5 juillet Mercredi 6 juillet Jeudi 7 juillet Vendredi 8 juillet Le dossier de votre enfant On se dit "bonjour" On se dit "bonjour" On se dit "bonjour" On se dit "bonjour" Bonjour

Plus en détail

Série L France métropolitaine Juin Corrigé

Série L France métropolitaine Juin Corrigé LE SUJET La conscience Série L France métropolitaine Juin 2007 DISSERTATION Toute prise de conscience est-elle libératrice? Corrigé Travail préparatoire Notions et repères Notions : la conscience, l inconscient,

Plus en détail

Accompagner et soutenir les proches (écouter, comprendre la souffrance et les demandes; développer une relation partenariale)

Accompagner et soutenir les proches (écouter, comprendre la souffrance et les demandes; développer une relation partenariale) Accompagner et soutenir les proches (écouter, comprendre la souffrance et les demandes; développer une relation partenariale) Sabine Henry Présidente de la Ligue Alzheimer ASBL Présidente de la Ligue Nationale

Plus en détail

Sandrine Dauwe. Bon anniversaire

Sandrine Dauwe. Bon anniversaire Sandrine Dauwe Bon anniversaire 2 2 A mon fils, Arnaud. 2 3 24 Bientôt 20 ans Déjà 20 ans 28 mai 2014 Je me trouve en vacances, dans le sud de la France. Un petit bungalow cosy et sympa dans un camping

Plus en détail

Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise

Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise Aujourd hui, la notion de communication est devenue nécessaire, caractérisée par publicité. Il faut COM-MU-NI-QUER. Les attentes de

Plus en détail

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV»

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» «LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» Textes élaborés par la Commission Formation en coordination avec la Commission Bénévolat Mars 1999 à 2002 LA FORMATION : principes généraux - Septembre 2000 Présentation

Plus en détail

Formation tout-public. Ecoles et institutions

Formation tout-public. Ecoles et institutions SE FORMER, S INFORMER / AGIR Ecoles et institutions La mort à l école Face à l individualisation de la mort dans notre société, le brassage culturel, et les pertes de repères, l enseignant a peu de moyens

Plus en détail