Phase 1: Diagnostic. Comitéde Pilotage n 2 09 juin 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Phase 1: Diagnostic. Comitéde Pilotage n 2 09 juin 2011"

Transcription

1

2

3 Pacte pour l emploi, la formation et le développement économique du Sud Essonne Phase 1: Diagnostic Comitéde Pilotage n 2 09 juin 2011 Nouveaux Territoires Consultants20, boulevard Sébastopol PARIS. Tél Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

4 SOMMAIRE I. ETAT D AVANCEMENT DE LA MISSION II. ELEMENTS CONTEXTUELS 1) Contexte territorial : une cohérence territoriale peu évidente et un positionnement de frange 2) Contexte économique : une dispersion du tissu économique et des dynamiques de renouvellement limitées III. LES ENJEUX 1) Une pénurie et inadaptation de l offre foncière et immobilière économique 2) Des potentialités de structuration de 3 filières d activités pouvant concourir au renforcement de l identité économique sud essonnienne 3) Le renforcement et la coordination de la veille et de l animation économiques 4) Le renforcement de l offre de formation 5) Le confortement des politiques de l emploi et de l insertion 6) Une problématique majeure et transversale : la mobilité, et tout particulièrement le déplacement infra-territorial IV. SUITES DE LA DEMARCHE 4

5 I. Avant propos Etapes et avancement de la mission Entretiens réalisés Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

6 Rappel des étapes d élaboration du Pacte Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

7 Objectifs et modalités de réalisation du diagnostic Les objectifs du diagnostic Un repérage des défis majeurs sur les champs du développement économique, de l emploi et de la formation en Sud Essonne Il ne s agit pas d une étude monographique purement descriptive Objectif général : des défis majeurs identifiés permettant de bâtir une stratégie pertinente àl échelle du Sud Essonne Un partage de ces défis majeurs auprès de l ensemble des décideurs du Sud Essonne Un enjeu de mobilisation des décideurs du Sud Essonne La recherche d un premier consensus sur une même vision des enjeux Les modalités de réalisation du diagnostic : Une lecture croisée de données et documents Une cinquantaine d entretiens : Les partenaires institutionnels (Etat, Région, CG91) Les intercommunalités et le PNR du Gâtinais Français Les développeurs économiques Les acteurs de l emploi et de l insertion Les territoires limitrophes Un panel d une dizaine d entreprises Des premiers échanges avec le comité technique Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

8 Les entretiens réalisés lors de la phase de diagnostic (mars-mai 2011) (1) 32 Entretiens en «face-à-face» ou réunions SOUS-PREFECTURE ETAMPES REGION IDF: CRIF, ARD, OREF, IAU CONSEIL GENERAL 91 : Direction du Développement Economique et de la Recherche (DDER)- Service Innovation et Développement CONSEIL GENERAL 91: Direction de l'aménagement et du développement (DAD); CONSEIL GENERAL 91: Direction de l'insertion, de la lutte contre les exclusions et de l'emploi (DILEE) CONSEIL GENERAL 91: Pôle Touristique Sud Essonne MISSION SUD ESSONNE Claire-Lise CAMPION AGENCE POUR L'ECONOMIE EN ESSONNE AGENCE D URBANISME ET DE DEVELOPPEMENT ESSONNE-SEINE-ORGE COMITE DEPARTEMENTAL TOURISME 91 CHAMBRE DES METIERS ET ARTISANAT 91 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE 91 CHAMBRE INTERDEPARTEMENTALE D AGRICULTURE IDF PNR Gâtinais Français S.I.E.P.A.D.E. CC DOURDANNAIS EN HUREPOIX CC ENTRE JUINE ET RENARDE CC VALLEE DE L'ECOLE CC VAL D'ESSONNE CC ETAMPOIS SUD ESSONNE MISSIONS LOCALES: Etampes + 3 Vallées POLE EMPLOI: Agence d Etampes STRUCTURES INTERMEDIAIRES D'INSERTION: Collectif Pôle Economie Solidaire + Sesame FACULTE DES METIERS ECOLE DE LA DEUXIEME CHANCE AFPA LARDY IUT BRETIGNY / FACULTE D'EVRY MAISON FAMILIALE RURALE D ETAMPES CONSEIL GENERAL YVELINES CONSEIL GENERAL LOIRET CONSEIL GENERAL EURE-ET-LOIRE CONSEIL GENERAL SEINE-ET-MARNE Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

9 Les entretiens réalisés lors de la phase de diagnostic (mars-mai 2011) (2) 6 Entretiens téléphoniques Laurent MUNEROT, Président de la Chambre des métiers et de l Artisanat RESEAU RURAL ET PERIURBAIN PFIL SUD ESSONNE GATINAIS Rémi COPEREY, chargé d études Commerce à la CCIE Valentin VRAIN, Chargé de la filière Logistique à la CCIE Anne-Claire MILLET, en charge de la filière Agro-ressources à la CCIE 10 Entretiens téléphoniques auprès d un panel d entreprises Soit un total de 48 entretiens Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

10 II. Elémentscontextuels -Contexte territorial : cohérence territoriale peu évidente et positionnement de frange -Contexte économique : dispersion du tissu économique et dynamiques de renouvellement limitées Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

11 Le Sud Essonne et les bassins de vie INSEE 2003 Mennecy -Le rayonnement dominant mais partiel d Etampes. -2 pôles urbains secondaires : Dourdan et Milly-la-Forêt. -La faiblesse des échanges avec les territoires périphériques àl exception notable d Angerville. -L influence importante du pôle d Evrysur la partie Est du territoire non retranscrite sur la carte àdéfaut de bassin de vie INSEE identifiés. Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

12 Une cohérence territoriale du Sud Essonne qui ne va pas de soi L absence d un pôle urbain de centralitéunique et incontestable Le rayonnement limité et gradué d Etampes Des logiques de bassin de vie distinctes Etampois, Dourdannais, Milly la Fôret, Mennecy-La Ferté Alais Des échanges limités entre ces bassins de vie (emplois, commerce) La prégnance des logiques territoriales Nord-Sud Logiques de vallées Logiques routières : A6, A10, RN20, D449 Logique ferroviaire (RER C, RER D) Des bassins d emplois qui s inscrivent dans les logiques de déplacement L axe RN20 Le bassin d emplois d Evry BASSINS D EMPLOI INSEE Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

13 Un positionnement territorial de frange francilienne, générant des effets de dépendance(1) De nombreuses forces centrifuges vers le nord TAUX DE MIGRATIONS COMPARATIFS L attraction des pôles d emplois et de services du Nord Essonne et l agglomération parisienne, en particulier sur les cantons de Dourdan, Milly, La Ferté-Alais et Mennecy L émergence d une nouvelle centralité urbaine et économique au centre Essonne (Val d Orge, Arpajonnais), venant renforcer les forces centrifuges et brouiller la délimitation symbolique représentée par la Francilienne Un desserrement résidentiel important qui se traduit par un déséquilibre emplois / actifs Une forte attractivité résidentielle vis-à-vis des jeunes ménages (prof. Intermédiaires, cadres) Les déséquilibres emplois / actifs : le risque d un territoire «dortoir» et «fournisseur» de main d œuvre pour le Nord Source : CG91, d après INSEE Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

14 La dépendance économique du Sud Essonne EMPLOIS / ACTIFS OCCUPES EN 2007 LIEUX DE TRAVAIL DES HABITANTS DU SUD 91 Dourdan 0,8 Etréchy 0,67 Etampes 0,95 La Ferté-Alais 0,32 Mennecy 0,51 Milly-la-Forêt 0,57 Méréville 0,49 Sud 91 0, ,79 IDF 1,06 Source : NTC, d après INSEE Source : CG91, d après INSEE Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

15 Un positionnement territorial de frange francilienne, générant des effets de dépendance(2) Un territoire relativement moins bien desservi en équipements et services du fait de l offre métropolitaine au Nord La faiblesse relative des emplois dans le secteur tertiaire marchand Les carences de l offre de formation et de transport solde migratoire négatif des ans Les carences des services de proximité La faible couverture en haut débit numérique solde migratoire négatif des ans SOLDES MIGRATOIRES PAR AGE DANS LE SUD 91 EN 2006 NOMBRE DE LIGNES HAUT DEBIT PAR COMMUNE EN ESSONNE ET IDENTIFICATION DES ZONES BLANCHES Source : CG91, d après INSEE Source : Conseil Général 91, Rapport cadre de l état du haut débit en Essonne 15

16 Un positionnement territorial de frange mettant en exergue les caractéristiques rurales du territoire L importance des espaces agricoles et naturels Le Sud Essonne au cœur de la Beauce : 68% du territoire dédié à l agriculture ; dynamisme des grandes exploitations Les massifs boisés = 24% de l occupation des sols Les vallées : Orge, Juine, Chalouette, Essonne, Renarde, Ecole Un maillage urbain en conséquence faible Des acteurs économiques incontournables à mobiliser sur le Pacte La profession agricole et la Chambre d agriculture Les centres de ressources/d appui : PNR du Gâtinais Français, Conservatoire National des Plantes, Institut ARVALYS Les compatibilités àtrouver entre la préservation du tissu rural et la promotion de nouveaux axes de développement Maîtrise de l urbanisation et maintien des conditions de déplacement agricole Articulation entre les activités du secteur primaire (agriculture, foresterie ) et les autres activités économiques L OCCUPATION DES SOLS EN SUD ESSONNE Source : SDRIF 2008 Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

17 Un positionnement territorial de frange francilienne se traduisant par une limitation des ambitions économiques Des appréhensions contradictoires dans les politiques publiques Les fonctions de «respiration» ou «récréative» affectées au territoire (ex : «arc vert» du Sdrif; orientations économiques privilégiées sur le tourisme ou l agriculture) et dans le même temps la difficultéde reconnaissance du Sud 91 en tant que territoire rural Des échanges limités entre le Sud Essonne et les bassins de vie voisins Ex : sur les 5000 actifs du Loiret travaillant en IDF, seuls 200à300 sont «captés»par le Sud 91 Source : SDRIF 2008 L ARC VERT SUD FRANCILIEN Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

18 La dispersion spatiale des activités économiques Des logiques d implantations économiques suivant le réseau viaire principal emplois recensés en 2007 dans le Sud 91 L absence de pôles urbains significatifs en capacité de fixer les activités productives, à la relative exception d Etampes L influence de la RN20 et la RD191 REPARTITION CANTONALE DES EMPLOIS EN 2007 LOCALISATION DES EMPLOIS EN 2007 Source : NTC, d après INSEE Source : NTC, d après INSEE Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

19 La dispersion économique des activités : absence de secteur d activités dominant et forte proportion de TPE-PME Une «spécialisation» industrielle qui s estompe Un recul comparativement plus important des emplois industriels traditionnels Le poids du tissu artisanal La faiblesse relative du tertiaire marchand malgré un phénomène de rattrapage partiel Une écrasante majorité de TPE Le nombre moyen de salariés est de 5 contre 10 en Nord Essonne et 8,2 en région IDF REPARTITION DES EMPLOIS PAR GRAND SECTEUR D ACTIVITES (2007) EVOLUTIONS DES EFFECTIFS SALARIES PRIVES (UNEDIC) ENTRE 1999 ET 2009 Sud Essonne Essonne IDF Industrie -35% -25% -26% Construction 26% 30% 12% Commerce 1% -2% 0% Services 39% 28% 18% TOTAL 12% 10% 8% Source : INSEE Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

20 Le faible renouvellement du tissu économique Un rythme sud-essonniende création d emplois en deçàde la moyenne départementale Des évolutions plus favorables entre 1999 et 2007 pour les cantons inscrits partiellement dans les dynamiques nord essonniennes : Etréchy, La Ferté-Alais, Mennecy Une faible dynamique de création d emplois sur le bassin principal d Etampes EVOLUTION DES EMPLOIS PAR CANTON ENTRE 1999 ET INSEE RGP RÉPARTITION DES EMPLOIS PAR CANTON EN INSEE RGP Dourdan -1,1% Etrechy 22,6% Etampes 6,8% Ferté-Alais 9,4% Mennecy 8,2% Milly-la-Forêt 14,9% Méréville 1,9% Sud Essonne 8,4% 91 9,6% IDF 10,5% Dourdan Etrechy Etampes Ferté-Alais Mennecy Milly-la-Forêt Méréville Sud Essonne IDF Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

21 Le faible renouvellement du tissu économique(2) Une dynamique de création d entreprises qui paraît limitée CREATIONS D ENTREPRISES REPERTORIEES AU REGISTRE DE LA CCIE ( ) TAUX DE CREATION D ETABLISSEMENTS EN ESSONNE (2007) Source : CG91, fichier SIRENE Source : CCI 91 D après les chiffres de la CCIE, un taux de création d établissements s établissant en 2010 àenviron 13% pour l Essonne et restant à11% pour le Sud 91 Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

22 Focus sur le secteur de l artisanat Un secteur présentant un certain dynamisme mais dont la vitalitéfuture dépendra notamment de la capacité du territoire à maîtriser les phases transmission/reprise IMMATRICULATIONS-RADIATIONS ENREGISTREES A LA CMA DEPUIS 2005 REPARTITION DES ETABLISSEMENTS REPERTORIES AU REGISTRE DE LA CMA PAR AGE DES CHEFS D ENTREPRISE Source : CMA 91 Source : CMA 91 Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

23 III. Les enjeux 1) Une pénurie et inadaptation de l offre foncière et immobilière économique 2) Des potentialités de structuration de 3 filières d activités en capacitéde développer une identité économique sud essonnienne 3) Le renforcement et la coordination de la veille et de l animation économiques 4) Le renforcement de l offre de formation 5) Le confortement des politiques de l emploi et de l insertion 6) Une problématique majeure et transversale : la mobilité, et tout particulièrement le déplacement infra-territorial Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

24 1) Une pénurie et inadaptation de l offre foncière et immobilière économique - Des enjeux d ouverture et d adaptation de l offre -La logistique : un enjeu de clarification du positionnement du Sud Essonne Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

25 Des enjeux d ouverture et d adaptation de l offre foncière et immobilière économique Une offre foncière disponible limitée àce jour (40 ha environ) Trois critères majeures d attraction des ZAE Prix : enjeu de maintien des prix plus compétitifs par rapport au Nord Essonne, d où d éventuelles politiques publiques ciblées Accessibilité par les transports en commun Proximité des centres urbains Des politiques cloisonnées àl échelle des intercommunalités voire en deçà Quelques exemples : projet ZAE MondésiràGuillerval; faible transfert du portage des ZAE àla CC de la Vallée de l Ecole Les carences de l initiative privée Un enjeu pour le territoire de conforter sa capacité à anticiper et mettre sur le marchédes produits adaptés Interpellation des politiques d urbanisme : SCOT et PLU ETAT DE L OFFRE FONCIERE IMMÉDIATEMENT DISPONIBLE (EN HECTARES) La commercialisation de l offre foncière «bien pensée» ou de produits adaptés à la demande : ZAE du Chênet ; ZAE Vaubesnard ; ateliers relais de Prunay/Essonne ; projet «rurapôle» de Saclas Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin Source : AEE

26 La logistique : un enjeu de clarification du positionnement du Sud Essonne Une présence limitée de la logistique en Sud Essonne Localisation de quelques entreprises logistiques sur la RN20 Une acceptabilité sociale controversée Congestion des trafics, nuisances environnementales, création d emplois, effets d entraînement économique D où la question : la logistique doit-elle être considérée comme un axe de développement? L opportunitéde définir une stratégie àdouble détente Un pré-requis: la nécessité de sortir d une approche binaire La définition d un parti d aménagement : repérage des secteurs / sites priviliégiés pour les implantations logistiques, à partir du carrefour D191/RN20 à Etampes jusqu à Angerville La définition d un parti de développement évolutif : en fonction notamment des politiques logistiques des territoires voisins (CAVO en particulier) ; scénario àcourt terme de développement limitéàla logistique endogène ; scénario plus volontariste àlong terme dans l hypothèse d un développement logistique plus contraint dans les secteurs Nord Essonne et CAVO, en intégrant un partenariat éventuel avec les territoires d Eure-et-Loir et du Loiret via le pôle logistique d Artenay. LE PARC LOGISTIQUE ESSONNIEN Source : CCIE-AEE Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

27 2) Des potentialités de structuration de 3 filières d activités pouvant concourir au renforcement de l identité économique sud essonnienne - Agriculture, agro ressources et valorisation de la biomasse - Le tourisme - L économie résidentielle Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

28 Agriculture, agro-ressources et valorisation de la biomasse Une cohérence géographique Le Sud 91 au cœur de la Beauce Coopérations envisageables avec le 77, le45 ou le 28 La présence importante de massifs forestiers Filière bois-énergie Des acteurs potentiellement mobilisables sur le territoire Un tissu d exploitations céréalières performantes disposant d une capacité potentielle de diversification vers des débouchés non alimentaires Le secteur du maraîchage : circuits courts potentiels Des centres de recherches/ressources dans ou àproximitédu territoire : Génopôle d Evry ; Conservatoire national des plantes ; Institut du végétal ARVALYS ; Pôle de compétitivité «Cosmetic Valley» L engagement de premières réflexions et de démarches pilotes Enjeu de ciblage stratégique des modes de valorisation possible : éco matériaux ; biocombustibles et biocarburants ; chimie verte ; valorisation énergétique des déchets organiques (méthanisation ) ; filière bois énergie Des premières réflexions et actions portées par quelques promoteurs (PNR, CCIE, Conseil Général 91 - «Nova Green» ) PERIMETRE DU SAGE DE LA NAPPE DE BEAUCE Syndicat du Pays Beauce-Gâtinais en Pithiveraie Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

29 Le tourisme Des réalités communes àl échelle du Sud Essonne Un patrimoine naturel, architectural et historique à la porte Sud de Paris Un voisinage touristique imposant (Versailles, Fontainebleau ) Le développement touristique, une préoccupation inégalement partagée Des territoires «locomotives» (Milly-la-Forêt, PNR du Gâtinais Français,) ou ayant engagé des réflexions structurantes (Dourdannais) Des premiers rapprochements des CCI 91/77/45 sur le tourisme économique Une initiative de promotion touristique du Sud Essonne émanant du Nord Loiret et de l Eure-et-Loir témoignant de la nécessaire mobilisation des acteurs sud essonniens Des politiques de développement touristique cloisonnées et peu fondées sur les aménités territoriales Des politiques essentiellement organisées aux échelles communales Le Sud Essonne, un territoire touristique prioritaire du Département et de la Région mais une approche thématique restrictive : les «Parcs et Jardins» Les potentialités liées au tourisme vert et itinérant Circuits thématiques en résonnance avec la géographie et le patrimoine locaux : vallées, routes du blé / des châteaux, villages La promotion du tourisme d affaires (séminaires ) Des évolutions en cours dans les politiques (révision du schéma touristique départemental) Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

30 LA «ROUTE DU BLE»EN BEAUCE Source : document touristique promotionnel portépar le Groupe d Actions Locales de Pays 28 et 45 Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

31 L économie résidentielle La nécessitéde cibler des priorités dans le champ étendu de l économie résidentielle De nombreuses politiques publiques contribuent à ce jour au renforcement de l économie résidentielle : services à la population, activités commerciales, formations aux métiers du secteur, politique en faveur du déplacement Des actions de renforcement des services de proximitéet du commerce partiellement déployées par les intercommunalités ou communes (ex : CCVE, Dourdan ) àdéfaut de stratégies globales. L impératif d éviter les effets de «dispersion»dans le cadre du Pacte et de concentrer les efforts sur le commerce de proximité, la promotion/formation aux métiers des services à la personne, l artisanat. Une dynamique résidentielle encore faiblement valorisée sur le plan économique La faiblesse persistance du secteur des activités domestiques, d oùun potentiel de rattrapage Des enjeux de complémentarité entre les bassins de vie Des territoires regroupant une forte proportion de «CSP +» en quête de services de proximité d un coté et des territoires regroupant une forte proportion de CSP en capacité théorique de dégager une force de travail D où un enjeu d intervention sur le marché local du travail inhérent au secteur : formations, transport Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

32 La faiblesse relative du secteur domestique en Sud Essonne L EMPLOI «DOMESTIQUE PUR»: PRESENCE, COUVERTURE, EVOLUTION Domestique pur dans l emploi salarié (2009) Indice de couverture du domestique pur pour 100 habitants Evolutionde l emploi salarié domestique pur ( ) Val d Essonne 20,5% 3% + 34% Juine et Renarde 17% 2% + 21% Etampois 25,5% 5% + 19% Dourdannais 19% 3% + 17% Vallée de l Ecole 19,5% 3,5% + 32% SIEPADE 25% 3,5% + 120% Département 91 19% 5% + 28% Région IDF 16% 5,5% + 18% Source : CG 91, d après Pôle Emploi Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

33 Les complémentarités en présence pouvant favoriser l essor de l économie résidentielle REVENU MOYEN 2008 Source : INSEE-DGI Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

34 CATEGORIES SOCIO-PROFESSIONNELLES 2007 Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

35 3) Le renforcement et la coordination de la veille et de l animation économiques Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

36 Le renforcement et la coordination de l animation économique Trois principaux types de développeurs sur le territoire et des limites d actions repérées Les intercommunalités : un paysage intercommunal en construction sur le plan de la couverture territoriale et inabouti au niveau de la mise en œuvre «animation économique» Une présence physique limitée des développeurs économiques: organisation régionale de la chambre d agriculture, antennes àetampespour la CMA et l AEE, implication de la CCIE dans le Plan de Revitalisation FAURECIA Des logiques partenariales à l échelle départementale plutôt qu à l échelle du Sud 91 Le PNR du Gâtinais Français : un appui aux actions économiques «qualitatives», très localisées et/ou innovantes (ex : filières bois et chanvre) qui ne semblent pour l heure pas profiter àl ensemble du Sud Essonne La PFIL: un acteur bien ancréet aujourd hui reconnu La faiblesse des coopérations inter-entreprises et des regroupements sectoriels En dépit de quelques réseaux très localisés (ex : groupement des entreprises de l Hurepoix et Union commerçante dans le Dourdannais) L enjeu du renforcement et de la coordination de la veille et de l animation économique doit-elle passer par une organisation commune àl échelle du Sud Essonne? Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

37 LES INTERCOMMUNALITES DU SUD ESSONNE EN 2010 Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

38 4) Le renforcement de l offre de formation Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

39 Le renforcement de la formation(1) Une offre de formations très restreinte sur le territoire Faible nombre d établissements ; spectre étroit de formations et d apprentissage ; absence de formation continue Une forte attraction des pôles de formations périphériques: Pôles universitaires d Evryet de Paris, voire d Orléans Formations continues d Evry mais aussi Brétigny/Orge ou Juvisy Des initiatives d implantations de formations plus ou moins concluantes L enjeu de définir à l amont les priorités économiques du territoire Compte tenu de la faible densitéd activités et du gisement limitéde publics captifs en sud Essonne, la pertinence des offres de formations nécessite de cibler les contenus des formations en fonction du tissu économique local et des publics de manière encore plus forte en Sud Essonne D où in fine la pertinence de promouvoir les démarches de filières d activités Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

40 Le renforcement de la formation(2) Etampes, point d ancrage potentiel de l offre de formation sud-essonnienne Gisement de proximité de demande de formation - Effet de masse critique Positionnement géographique central et connexions potentielles avec les territoires du 28 et du 45, oùsont identifiés des besoins de formation En contrepartie, enjeu d organiser l accessibilité physique de l offre de formations pour l ensemble des bassins de vie du Sud Essonne. L opportunitéde faire émerger des formules innovantes/souples de formation, adaptées aux spécificités du sud 91 (faible densitéde population ; dispersion des activités ; taille restreinte des entreprises ) Itinérance des sessions de formations, Renforcement de l offre d apprentissage liée à l importance de l artisanat Organisation ponctuelle de sessions de formation sur la base de besoins économiques et sociaux conjoncturels Formations interentreprises, nécessitant une action locale de médiation Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

41 5) Le confortement des politiques de l emploi et de l insertion - L enjeu d une coordination accrue des politiques de l emploi - L enjeu d une reconnaissance des acteurs de l insertion par l économique Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

42 L enjeu d une coordination accrue des politiques de l emploi Les coopérations entre acteurs et la mise en place du Service Public de l Emploi Local (SPEL) Des partenariats à ce jour entre les acteurs de l emploi : conventions MILE / Pôle Emploi, convention MILE / Collectivités. Un réseau reposant avant tout sur des relations interpersonnelles Une opportunité à l avenir de formaliser davantage de réseau d acteurs via le SPEL? De multiples initiatives en faveur de l emploi mais éclatées et inégalement efficaces Cas illustratif 1 : la démultiplication des «forums emploi» : sur-sollicitation des entreprises et des opérateurs de l emploi et de la formation ; insuffisante préparation et ciblage à l amont ; le déficit d éléments évaluatifs quant aux impacts de ces actions Cas illustratif 2: la difficulté exprimée par certains opérateurs à croiser les informations relatives au marché local de l emploi L opportunitéde faire émerger une politique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences àpartir du SPEL? Dispositif d information partagée du marché local du travail (indicateurs d information communs et partagés), animation du réseau des entreprises en vue de repérer les besoins de compétences humaines, organisation optimisée d événementiels «emploi» et «promotion des métiers» Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

43 L enjeu d une reconnaissance des acteurs de l insertion par l économique Des structures d insertion par l économique présentes sur le territoire et des premières démarches fédératrices Pôle de l économie solidaire du Sud 91, qui ne fédère pas l ensemble des opérateurs Un enjeu de sensibilisation et de mobilisation des collectivités /entreprises locales pour davantage solliciter le secteur de l insertion par l économique Recours àla clause d insertion sociale dans les marchés publics Allotissement des marchés publics permettant de favoriser la compétitivité des structures IAE sud essonniennes de taille limitée par définition Aide au repérage des activités auprès des collectivités et entreprises qui pourraient être potentiellement réalisées par le secteur local IAE Le développement potentiel de partenariats avec les territoires du 45 et du 28 Echanges entre les acteurs IAE et promotion croisée afin d élargir le bassin de clientèle. Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

44 6) Une problématique majeure et transversale : la mobilité et tout particulièrement le déplacement infra territorial Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne -Diagnostic -CP n 2 -NTC -Juin

45 Une problématique majeure : la mobilité Des attentes exprimées par l ensemble des acteurs Une logique Nord -Sud des réseaux et des difficultés de déplacement infra territorial Localisation des arrêts de bus Difficultés perçues en termes d entrée ou de sortie du territoire sud essonnien mais plus encore en termes de mobilitéinfra territoriale Réseau viaire Nord/Sud très structurants (A6, A10 et RN20) ; réponses de transport public à ce jour essentiellement portées sur le déplacement entrée/sortie du territoire (RER C et D ; lignes de bus interurbaines ) La faiblesse des liaisons routières transversales Les initiatives récentes en faveur de l aide àla mobilité La plateforme de la mobilité solidaire Le transport àla demande : les initiatives de la CCVE ; l action du Syndicat Intercommunal des Transports du Sud Essonne ; des articulations et des synergies à étudier avec les territoires voisins du 45 et du 28 Source : Etude TAD Convention Revitalisation Faurecia Les réflexions engagées dans le cadre de la mission Sud 91 Les réflexions relatives au télétravail, à l initiative notamment du Conseil Général 91 Pacte Emploi Formation Développement économique du Sud Essonne - Diagnostic - CP n 2 - NTC - Juin

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ATOUTS Une situation géographique centrale dans l Est parisien en plein essor Un taux d emploi relativement important FAIBLESSES Une inadéquation entre les emplois et la population

Plus en détail

Territoires, compétences et gouvernance

Territoires, compétences et gouvernance Territoires, compétences et gouvernance État des connaissances sur la remise et les taxis Le 4 avril 2012 Agnès Parnaix Tél. : 01 77 49 76 94 agnes.parnaix@iau-idf.fr 1 Sommaire SDCI et périmètres intercommunaux

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

PANORAMA DU TOURISME DANS LE CENTRE ESSONNE SEINE ORGE Club technique du 18 novembre 2011

PANORAMA DU TOURISME DANS LE CENTRE ESSONNE SEINE ORGE Club technique du 18 novembre 2011 PANORAMA DU TOURISME DANS LE CENTRE ESSONNE SEINE ORGE Club technique du 18 novembre 2011 Allée de Séquoias à Mennecy Source : CR, Audeso Aviron sur la Seine Crédit: F. Poche, l Atelier culturel Marché

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

ANNEXE N 1 PROJET D AVENANT N 8 A LA CONVENTION DE SUBVENTION GLOBALE 2007/2013 DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

ANNEXE N 1 PROJET D AVENANT N 8 A LA CONVENTION DE SUBVENTION GLOBALE 2007/2013 DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Conseil régional d Ile de France 3 CP 13-347 ANNEXE N 1 PROJET D AVENANT N 8 A LA CONVENTION DE SUBVENTION GLOBALE 2007/2013 DU FONDS SOCIAL EUROPEEN @BCL@E40F32FC 06/05/2013 Conseil régional d Ile de

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme Grand Angle Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme commercial touche aussi fortement les consommateurs, qu ils soient résidents ou de passage, et plus largement toute l économie de notre territoire,

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon Appel à projets Oenotourisme co-financé par le FEADER Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon 5 mars au 11 mai 2012 Sommaire Sommaire.... 2 1- Le contexte et les objectifs de l

Plus en détail

EPF Languedoc Roussillon Communautés de Communes Clermontais et de la Vallée de l Hérault Mandataire : Diagnostics Fonciers lot 4 Co-traitants : Lancement et échanges Comité de pilotage 3 Décembre 2013

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REUNION PUBLIQUE DU 8 MARS 2012 Architecte/urbaniste Agence A. Garcia-Diaz Bureau d Etudes Techniques SERI SITUATION

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Positif 1. Quel regard portez-vous sur l Acte pour le Marché Unique? «L acte pour le marché unique est une démarche

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1 Stratégie et priorités communales 1 Val-de-Charmey : Stratégie et priorités communales 1) Introduction: contexte communal 2) Diagnostic stratégique 3) Préoccupations et attentes de la Communauté 4) Vision

Plus en détail

ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE

ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE (SCoT) DU PAYS ENTRE SEINE ET BRAY - Diagnostic stratégique : Forces / Faiblesses Enjeux / Questionnements Agence SIAM SOMMAIRE PREAMBULE 3 THEME N 1 : POSITIONNEMENT

Plus en détail

La contribution est articulée autour de propositions et principes ayant pour objectif

La contribution est articulée autour de propositions et principes ayant pour objectif La qualité des Parcs d activités ème du 21 siècle Contribution du Conseil de développement de Lille métropole Contribution adoptée en séance plénière le 14 décembre 2011 1 Lille Métropole élabore une Charte

Plus en détail

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat.

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat. Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes Pré diagnostic habitat Avril 2013 2 3 Sommaire Préambule pré Diagnostic référentiel foncier Villepinte

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES

2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES > pépinières d entreprises : optimisez vos chances de réussite! 2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES Services à valeur ajoutée Perpignan Méditerranée Communauté d Agglomération est une

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE ça change notre quotidien! L Union européenne consacre plus d un tiers de son budget à l accompagnement des politiques nationales et régionales. L objectif est d harmoniser les niveaux de vie dans l ensemble

Plus en détail

V I E D U R É S E A U

V I E D U R É S E A U Lettre d information n 6 - Mars 2013 F E J U P Les territoires ruraux franciliens doivent faire face à des enjeux forts qui conditionneront dans quelques décennies la qualité de vie de la région capitale.

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013

Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013 Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013 SOMMAIRE : I Un positionnement géographique qui place le territoire au carrefour de l Europe du Nord. II Nouvelle piste de

Plus en détail

L HABITAT ET LE LOGEMENT

L HABITAT ET LE LOGEMENT L HABITAT ET LE LOGEMENT CARACTERISTIQUES DU PARC DE LOGEMENTS Un habitat traditionnel et rural Au recensement de la population de 2006, la Communauté de Communes de la Picardie Verte comptait 13 688 logements.

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006,

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006, Département de l Ain Arrondissement de Belley Canton de Lagnieu REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté, Egalité, Fraternité SYNDICAT MIXTE DU DU SCHEMA DIRECTEUR BUGEY COTIERE PLAINE DE DE L AIN L AIN EXTRAIT DU

Plus en détail

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires Contribuer au Développement de Territoires Solidaires des entreprises en mouvement! Les 500 adhérents* COORACE défendent depuis 1985 le droit au travail pour tous. Ils participent sur l ensemble du territoire

Plus en détail

CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE

CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE Commissions Territoriales des 23 et 24/02/10 Commission territoriale Sommaire général 1. Rappeler l objet et la méthodologie 2. Exposer les résultats du

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

Renforcer la mobilisation du droit commun

Renforcer la mobilisation du droit commun Dossier ressources Comprendre le droit commun pour le renforcer dans les quartiers Dans son article 1 er, la loi pour la ville et la cohésion urbaine précise : «La politique de la ville mobilise et adapte,

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1. Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013

Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1. Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1 Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 PREAMBULE... 3 RAPPEL DU CONTEXTE LEGISLATIF... 4 ROLE DU PADD... 4 STRUCTURATION

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME BROU-SUR-CHANTEREINE 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Plan Local d'urbanisme prescrit le : 5 février 2010 Plan Local d'urbanisme arrêté le : 11 juillet 2013 Plan

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Compte-rendu La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Présentation par Gérard LERAS Vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la politique foncière Ambilly, 18 janvier 2012

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Contact presse : Charlotte Limare

Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Contact presse : Charlotte Limare Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Dossier de presse SIMI du 4 au 6 décembre 2013 Contact presse : Charlotte Limare Tél. : 01 69 72 17

Plus en détail

10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010

10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010 10 ème Forum IES 2010 Enjeux et Perspectives de l Intelligence Economique Au carrefour des Pratiques REIMS 6-8 octobre 2010 Mission Chanvre pour le Cluster Beaujolais Numéro de la communication : IES-2010-28

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

Synthèse des programmes de travail

Synthèse des programmes de travail Synthèse des programmes de travail Les projets pour 2013 CRIESR - Assemblée générale 2012 Les services d études et observatoires ayant répondu 2 Agile Cellule Europe Réunion Agorah agence pour l observation

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION

DOSSIER DE CONSULTATION DOSSIER DE CONSULTATION CONSULTATION Etude de stratégie et de marketing territorial du «cluster Descartes» Pôle ville durable du Grand Paris Date et heure limite de réception des offres : Lundi 10 septembre

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

Télétravail, de quoi parle-t-on?

Télétravail, de quoi parle-t-on? Télétravail, de quoi parle-t-on? 1 Base présentation : Caisse des Dépôts, menée par les cabinets PMP et TACTIS au 1er semestre 2011. Cadre programme des Investissements d Avenir / Fonds National pour la

Plus en détail

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Frédéric Léonhardt Les travaux du Grand Paris Express s annoncent coûteux et décalés par rapport aux problèmes réels. Pour Frédéric Léonhardt,

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

UN «GUICHET UNIQUE» POUR TOUS LES COMMERCANTS AU SEIN DU SERVICE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE & DE L EMPLOI DE LA CALPE

UN «GUICHET UNIQUE» POUR TOUS LES COMMERCANTS AU SEIN DU SERVICE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE & DE L EMPLOI DE LA CALPE LA DYNAMISATION ET L ATTRACTIVITE COMMERCIALE DU TERRITOIRE UN «GUICHET UNIQUE» POUR TOUS LES COMMERCANTS AU SEIN DU SERVICE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE & DE L EMPLOI DE LA CALPE Anne-Claire BACHET, Xavier

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

2. Projet d Aménagement et de Développement Durables

2. Projet d Aménagement et de Développement Durables Département de Seine-et-Marne Commune de Lésigny Révision du Plan Local d Urbanisme de 2004 et des Plans d Occupations des Sols partiels de 1987 et de 2001 2. Projet d Aménagement et de Développement Durables

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail